:: Mhyone :: Nox Illum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comme ciel & terre [Pv. Ivar]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Ivar Northway
Région d'origine : Johto
Expérience : 1333
Mar 31 Oct - 12:17
Ivar Northway

Alexandre Diame & Ivar Northway
Comme Ciel & Terre


Sans même s'en rendre compte, Ivar tomba, posant les deux genoux au sol. Le puissant Séisme venait de toucher durement Feather et celui-ci se relevait comme il pouvait, forçant sur ses grandes serres. Mais ses pattes tremblaient tandis qu'il se redressait vers son adversaire, il ne tiendrait plus longtemps.

Mais le garçon n'arrivait plus à bouger. D'une seule attaque et tout les avantages de son type de prédilection était effacés, disparaissant. Tout ce en quoi il croyait s'effondrait en une seule technique avec ses chances de victoire. Feather se tournait vers son dresseur, poussant un cri qui résonna loin dans le crâne d'Ivar, ne s'en souciant pas, dirigeant son regard vide vers son compagnon sans lui donner l'ordre attendu. Il ne savait pas quoi faire et, pour la seconde fois de sa vie, il était complètement impuissant. Les souvenirs revinrent contre son grès, tandis que les coups semblaient encore frais sous sa peau.

A quoi tout cela servait-il ? Pourquoi s'échiner à tant progresser si c'était pour se faire réduire à néant par une seule attaque. Se détruire la santé et le mental pour avancer et s'entraîner tout les jours pour que dix secondes fassent tout basculer et rendent des mois d'entraînement complètement inutiles.

Le blondinet fut sorti de sa torpeur par un léger coup de tête. Feather était revenu vers son dresseur en claudiquant et sautillant, oubliant ses blessures. Le volatile l'observait de ses yeux perçants, légèrement plus grand que lui à cause de sa position. Feather pencha la tête sur le côté avant de lâcher un roucoulement étrange et de se pencher en avant pour poser son front contre celui de son dresseur. Les fines mains du garçon s'enfouirent dans les plumes sales du rapace, profitant de ce contact rassurant, comprenant par la même manière que son pokémon ne lui en voulait pas, qu'il se fichait de son apparente impuissance. Soudainement, Feather se mit à forcer alors qu'Ivar avait passé les bras autour du cou de la créature, voulant le relever. Le garçon suivit le mouvement sans un mot, se redressant de toute sa hauteur tandis que le rapace venait toucher la pokéball de Hrafn du bout du bec.

Le Guerrier de l'équipe n'avait pas abandonné, contrairement à son dresseur et ami, voulant que celui-ci ne continue le combat coûte que coûte et même si son pokémon ne lui en tenait pas rigueur, l'abandon du garçon en fut plus évident et le toucha de plein fouet. Il était devenu trop confiant en lui et ses capacités et n'avait plus conscience du chemin qui lui restait encore à parcourir pour arriver au niveau d'Alexandre. Mais ce n'était pas une raison pour laisser tomber, son Gueriaigle ne le lui permettrait jamais. Et s'il y avait un pokémon qui était de taille à lutter, c'était bien le fier rapace qu'était Hrafn. Doucement, la main du jeune dresseur s'approcha de la dernière pokéball qui n'avait pas été délogée de sa ceinture, fermant les yeux pour se concentrer.

Le rapace qui sortit de la sphère rouge et blanche, juste devant Ivar, n'avait plus rien à voir avec le Roucool qu'avait rencontré Alexandre. L'oiseau était immense, même pour un Roucarnage, légèrement plus grand que la moyenne, ses ailes ouvertes approchant les quatre mètres d'envergure. Hrafn était aussi bien plus calme que l'autre volatile du dresseur, bien que beaucoup plus fier, tournant sa grande tête vers son dresseur en attendant les ordres. Ivar était bien plus calme, une main posée sur la tête de Feather, jaugeant son adversaire les yeux plissés dans une imitation inconsciente de ses deux volatiles. Le dresseur savait la victoire impossible, mais essayer de se défendre jusqu'au bout lui permettrait de trouver des façons de contrer la stratégie d'Alexandre. Et quand le blondinet donna son ordre, ce fut d'un calme olympien contrastant avec la passion qui l'animait avant.

"Hrafn, Cyclone et Canicule, transforme le terrain en fournaise.

Et les puissantes bourrasques ne tardèrent pas à s'élever tandis que le rapace battait de ses puissantes ailes. Ivar du s'accroupir légèrement pour se maintenir sur ses appuis, le retour d'ailes le déstabilisant à cause de la proximité avec son pokémon, tandis que la poussière chauffée commençait à s'envoler en direction de leur adversaire. Les deux attaques combinées ne tardèrent pas à faire monter la température des alentours, les puissantes vagues de chaleur étant portées par les bourrasques et dispersées sur tout les terrain, fonçant jusqu'au Kaorine en percutant parfois les roches dans le cratère. Au bout d'un moment, certaines plus fragiles se dégagèrent et commencèrent à rouler en direction de l'adversaire de Hrafn de plus en plus vite, la chaleur les faisant changer de couleur. Bientôt, les roches incandescentes fonçaient à toutes allures sur Alexandre et son pokémon, les grandes bourrasques ne cessant jamais, venant même décrocher d'autres lambeaux du cratère et empêchant toutes avancées.



©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3459
Mar 31 Oct - 15:17
Alexandre Diame
Comme ciel & terre




Furfur dominait le terrain. Je connaissais suffisamment bien la Kaorine pour savoir que le combat la satisfaisait en tout point. Les pokémons psy semblaient tous cultiver un certain besoin de domination qui grandissait en parallèle de leur puissance. C’était un type décidément bien étrange, et assez difficile à maitriser tant il était difficile de comprendre leurs réactions parfois. Furfur avait beau être ma partenaire et une amie fidèle, son attitude me laissait parfois légèrement pantois. Toujours était-il qu’elle avait l’air de beaucoup s’amuser dans son premier combat sérieux. Elle avait eu beau m’aider à la tour, elle n’avait encore jamais combattu en un contre un, et prenait un malin plaisir à assoir notre stratégie. Son attaque avait fait mouche, blessant considérablement le pokémon vol qui nous pouvait se soustraire à l’étreinte du sol.

Mais ce fut davantage l’attitude d’Ivar qui me surprit. Le jeune homme était tombé à genou, ne donnant aucune consigne à son pokémon qui avait pourtant déjà bien besoin de lui, à cause de ses blessures. Mon rival paraissait désespéré par la tournure que prenaient les évènements, si bien qu’il était parfaitement incapable de réagir. Je croisais les bras, fronçant les sourcils, et observant la suite, assez curieux de savoir ce qu’il allait bien pouvoir faire. Je ne pouvais m’empêcher d’être particulièrement surpris de ce revirement de situation, et, Furfur aussi, s’était immobilisée, comme debout sur le rocher qui surplombais le cratère. J’entendis alors sa voix résonner dans ma tête.

« Qu’est-ce que je fais au juste ? Il abandonne ? » Me demanda-t-elle. « On attend, tout simplement. » Lui répondis-je de la même manière. Je n’allais certainement pas attaquer un pokémon qu’un dresseur avait abandonné, même momentanément, et je laissais donc le Guériaigle remonter vers son dresseur. L’esprit combattif du pokémon, et qui semblait tant faire défaut à Ivar à cet instant, sembla alors redonner confiance au dresseur de type vol, qui se releva, me faisant de nouveau face. Je souriais alors en coin. Je n’aurais jamais pu imaginer que notre affrontement risquait de se finir ainsi, mais j’avais encore visiblement beaucoup à apprendre sur mon ami. Toujours était-il que Feather appela lui-même son coéquipier, envoyant ainsi Hafrn au combat.

Même si j’avais déjà pu l’apercevoir à la télévision, je devais avouer que le pokémon rapace me paraissait beaucoup plus impressionnant en vrai. D’une envergure d’ailes bien plus imposante que la taille de n’importe lequel de mes pokémons, Hafrn avait décidément beaucoup changé, et avait visiblement envie de venger ses partenaires, quand bien même il ne pouvait pas décoller. Ivar paraissait plus confiant, et, surtout, bien plus calme. Il redevenait celui que je connaissais, et notre affrontement pouvait reprendre. Son Roucarnage créa alors une tempête dans le cratère nous séparant, créant progressivement une grande colonne de feu qui s’ajouta à la tempête de sable. Nous en étions la cible, évidemment, ce qui me rappelait, en bien plus fort bien sûr, le genre de conditions météorologiques dans lesquelles je pouvais me trouver à Hoenn. Mais ce n’était pas tant le climat que les rochers incandescents qui volaient vers nous qui étaient le problème. Je décidais donc, s’en broncher, de donner les consignes à ma partenaire, mentalement cette fois.

« Fur’, utilise Astuce force pour reprendre tes statistiques de défense. Téléporte-toi au côté d’Hafrn puis utilise Choc mental pour le propulser dans la tempête. Si tu le combats dans cet enfer, tu seras avantagée grâce à ta défense. » Lui dis-je, parlant dans ma tête. « Compris. » Répondit-elle simplement. Après avoir de nouveau permuté ses statistiques, elle disparut instantanément, et les rochers qui lui étaient destinées s’écrasèrent autour et derrière moi. L’un d’entre eux toucha l’un de mes bras croisés, mais je ne m’en apercevais pas, trop concentré sur notre affrontement.

La Kaorine était réapparue juste à côté du Roucarnage, se situant alors entre lui et son dresseur. Profitant de l’effet de surprise, elle utilisa un puissant choc mental pour propulser Hafrn dans l’enfer qu’il venait de créer. Sur le papier, ce n’était pas ça qui allait le mettre K.O., loin de là, mais je n’avais pas vraiment envie de perdre la supériorité tactique que j’étais parvenu à établir.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ivar Northway
Région d'origine : Johto
Expérience : 1333
Mar 31 Oct - 18:39
Ivar Northway

Alexandre Diame & Ivar Northway
Comme ciel & terre


Pendant qu'Ivar était hésitant, Alexandre et Furfur attendirent que le dresseur se remette de ses émotions sans attaquer. Le garçon était dans un nouvel état sentimental qu'il n'avait jamais ressenti jusqu'alors, ce n'était pas de la rage contrairement à d'habitude, mais un calme certain et une froide résignation en contraste avec la tempête de feu qui s'abattait sur le terrain. Son Pokémon était puissant et le jeune dresseur fut presque surprit de la force de l'ouragan qui se déchaînait sous les ailes de Hrafn.

Mais la Kaorine ne se laissa pas abattre alors que les rochers volaient dans leurs direction, leurs couleurs changeant avec la chaleur. La poupée disparut soudainement pour réapparaître dans le dos de son adversaire, entre Ivar et Hrafn, lançant une attaque Choc Mental pour propulser le rapace dans la tourmente de sable enflammé. Celui-ci s'envola donc contre son gré, se réceptionnant à l'aide de ses grandes ailes en planant. La tourmente ne dura pas bien plus longtemps, puisque le rapace ne battait plus des ailes et la température chuta de nouveau, bien que plus lentement que ce qu'elle était monté, ainsi le volatile ne reçut que peu de dégâts de sa propre attaque, la plupart des décharges d'énergies s'étant éloignée de lui. D'une pirouette il se retourna face à son adversaire, battant désespérément des ailes pour ralentir sa chute.

"Maintenant ! Vent Violent !"

D'un battement d'aile, les puissantes lames d'air fusèrent vers le Kaorine tandis que le Roucarnage se posait au sol en planant, incapable de conserver son altitude. Si seulement il pouvait fendre les airs, le combat serait bien plus simple pour le rapace.

"On prend la même technique que Scale ! Utilise Ouragan pour te protéger !"

La tornade draconique se créa alors autour du pokémon, tandis qu'il battait des ailes pour amplifier celle-ci, étant bien plus puissante et virulente que celle du serpent bleu, le mur de vent couplé au sable empêchant presque de voir le rapace à l'intérieur de celui-ci. Encore une fois, Ivar regretta de ne pas pouvoir faire s'envoler son compagnon qui aurait été alors complètement invisible dans le cylindre venteux. Dans tout les cas, le dresseur ne laissait qu'une seul ouverture à son adversaire, reprenant la stratégie qui avait forcé Paimon à retourner vers son dresseur.
 


©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3459
Mer 1 Nov - 18:02
Alexandre Diame
Comme ciel & terre




L’attaque de Furfur avait fonctionné, envoyant valser le Roucarnage dans la tempête qu’il avait lui-même créé. L’oiseau, surprit par la téléportation soudaine de la Kaorine, et maintenu au sol par la gravité, n’eut pas le moins du monde le temps d’esquiver. Il interrompit alors son enfer de vagues de chaleurs pour tenter de réattérir sans trop de dommages. Bien que déséquilibré, il parvint tout de même à se retourner pour faire face à ma partenaire, et surtout pour contre-attaquer. Les puissantes lames d’air fusèrent vers la Kaorine qui était, fort heureusement, dans son mode défensif, déjà boosté par Force Cosmik. L’attaque la frappa donc, sans non plus trop la repousser, mais elle n’était pas à terre. La tempête de sable continuait toujours de tourner, et je savais déjà comment contre-attaquer. Mais, avant que je n’aie pu donner mes ordres, Ivar était déjà passé à l’action, utilisant à nouveau la même technique que celle qu’il avait utilisé avec Scale. La différence était que, cette fois, je savais pertinemment où se trouvait l’oiseau, puisqu’il ne pouvait pas avoir décollé du sol.

« Fur’, utilise à nouveau Force Cosmik pour te booster ! Ensuite, enchaine avec Séisme ! » Lançais-je à la Kaorine. Une nouvelle énergie psychique semble alors se former autour d’elle alors que ses deux types de défenses semblaient se renforcer. Le plan était assez simple. J’allais utiliser Séisme pour déstabiliser Hafrn et l’empêcher de canaliser son ouragan, puisqu’il était forcément cloué au sol. Je savais qu’Ivar avait la CT Abri, puisque je l’avais choisie pour lui, aussi, il était fort probable qu’Hafrn, comme Scale et Feather, l’ait également apprise. Je voulais donc forcer Ivar à faire un choix. Soit il encaissait l’attaque sol de la Kaorine, qui risquait tout de même de lui faire de sérieux dégâts, soit il utilisait Abri pour s’en protéger. Et c’était là qu’intervenait la suite de mes consignes.

« Fur’, Pouvoir Antique ! Droit sur lui ! Maintenant ! » Une fois encore, quelques rochers mystiques se mirent à léviter en cercle autour de la Kaorine, puis, dans un effort psychique, cette dernière les envoya directement sur Hafrn.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ivar Northway
Région d'origine : Johto
Expérience : 1333
Dim 5 Nov - 19:27
Ivar Northway

Alexandre Diame & Ivar Northway
Comme ciel & terre


La réputation d'Alexandre était loin d'être usurpée, le dresseur et ses pokémon étaient des plus puissants mais pas seulement parce qu'ils s'étaient entraînés comme pas possible. En plus de l'expérience, le spécialiste des types Sol avait quelque chose qui faisait défaut à de nombreux autres combattants, de l'imagination et de l'anticipation. Son objectif ici était de complètement acculer Ivar et de l'obliger à utiliser son attaque Abri pour que la prochaine attaque soit un coup certain. Le spécialiste des volatiles savait pertinemment qu'il ne tarderait pas à être obligé d'utiliser la fameuse technique défensive et qu'alors Alexandre pourrait tranquillement se charger de son Roucarnage.

Le plan d'Alexandre se referma alors sur lui, tandis que les attaques Séisme et Pouvoir Antique filaient sur le pokémon volant, alors retenu au sol. S'il avait pu voler, cela n'aurait pas été un problème d'esquiver ses deux attaques, mais ici dans cette situation, c'était complètement impossible et il fallait se défendre, sinon c'était la fin. De plus, impossible de s'élever suffisamment dans les airs, même avec l'ouragan pour esquiver les deux.

"Hrafn ! Abri pour encaisser le Séisme et Cyclone ! Renvoie ses pierres à l'envoyeur !"

La barrière protectrice permit au pokémon d'éviter que le séisme ne le mette hors combat, l'ouragan battant toujours son plein autour du puissant rapace. Ivar savait qu'il demandait une fabuleuse dépense d'énergie au volatile mais s'ils voulaient avoir une chance, ils n'avaient pas le choix et une fois Furfur hors de combat, ils pourraient reprendre leur envol. Bientôt, de puissantes rafales freinèrent les roches et tandis que le Kaorine les jetait avec tout sa force mentales, celle-ci s'immobilisèrent et tombèrent au sol après avoir traversé l'ouragan, à quelques mètres de Hrafn. La Gravité et les puissants vents qui s'abattaient sur le terrain l'avait considérablement aidé à rendre cette attaque inefficace, mais ils étaient toujours très handicapés par le fait d'être immobilisés au sol et le prochain Séisme ne manquerait pas de faire mouche.

"Sautille et grimpe sur les pierres et prépare toi, emmagasine ton énergie !"

Cette fois-ci, les roches tombées ne lui servirait pas de barrière protectrice mais de point surélevé pour éviter qu'une autre attaque Séisme ne le mette à mal, il n'aurait qu'à sauté du monticule pour esquiver l'attaque. Il fallait obliger le Kaorine à s'approcher pour le cueillir sur place. Le rapace se retrouva donc perché sur son promontoire, continuant de maintenir l'ouragan qui le protégeait. 
 


©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3459
Lun 6 Nov - 21:10
Alexandre Diame
Comme ciel & terre




Mon plan avait effectivement fonctionnait, mais pas comme je l’espérais. Il fallait dire que Furfur et moi avions tout de même passé trop peu de temps à vraiment expérimenter cette capacité, et nous n’avions pas encore pu en constater tous les effets. Comme prévu, Hafrn avait utilisé Abri pour se protéger du séisme, mais, là où l’attaque roche aurait dû le percuter de plein fouet par la suite, le pokémon vol avait réussi à battre suffisamment violemment des ailes pour repousser les rochers. Il n’était donc pas Hors-Combat, et je n’en attendais pas moins de mon adversaire. Il prit alors les devants pour se prémunir d’une nouvelle attaque séisme, montant sur le petit monticule. Décidément, cet ouragan commençait à devenir ennuyeux. Mais je n’étais pas non plus trop inquiet. Furfur dominait toujours le terrain. Hafrn ne parvenait qu’à se protéger, sans réellement tenter d’attenter à la vitalité plutôt importante de la Kaorine. La tempête de sable faisait peu à peu son œuvre, usant le pokémon vol. Mais je savais comment profiter de la situation.

Après tout, j’étais loin d’avoir dévoilé à Ivar tous mes tours. Furfur était l’une de mes partenaires les plus polyvalentes, et elle avait plus d’un tour dans son sac. Depuis le début du combat, j’avais utilisé à quelques reprises la capacité Force Cosmik, qui me permettait d’augmenter ses deux types de défenses. Mais, indirectement, ce n’était pas tout. Qui disait booster la capacité défensive d’une Kaorine disait également booster ses capacités offensives. Astuce Force était un atout redoutable, et, puisque j’avais eu le temps de mettre en place ma stratégie, il était temps de tester en combat réel ce que ma technique valait. Les projectiles auraient du mal à atteindre l’oiseau entouré de son ouragan, mais ce n’était pas pour ça qu’il était intouchable. Je mis alors ma stratégie à exécution, maintenant que je savais que son compagnon ne pourrait pas utiliser un Abri intempestif. L’avantage, avec Furfur, était aussi que nous pouvions communiquer par la pensée, ce qui rendait nos actions plus difficiles à cerner. Je me parlais donc à nouveau dans la tête, sachant que ma partenaire écouterait.

« Fur’. Utilise Astuce Force. » Une étrange aura enroba alors la Kaorine, qui attendait la suite de mes instructions. « On va tenter ce qu’on a travaillé. Prépare-toi. » J’attendis alors l’aval de ma partenaire, qui ne tarda pas à me le donner. « Ah. Enfin. Je pensais que tu t’étais ramolli. Je suis prête. » Je souriais à la pique de ma partenaire. « Tu parles. Attends mon signal. » J’inspirais alors un grand coup, puis, j’arborais un sourire carnassier, motivé à l’idée d’utiliser cette stratégie. « Ultralaser ! C’est parti ! » Lançais-je mentalement. La Kaorine sembla alors rassembler toute son énergie, une colossale balle de lumière blanche se dressant devant elle. Mais ça aurait été trop simple, surtout pour un pokémon comme Hafrn, d’esquiver une attaque si visible. Au moment où l’énorme rayon d’énergie allait se propulser vers le pokémon adverse, je lançais ma pièce maitresse. « Téléport ! Maintenant ! ».

Une fraction de seconde avant déverser la colossale attaque, Furfur disparu, réapparaissant instantanément juste derrière le pokémon vol, délivrant la colossale énergie qu’elle préparait à bout portant, m’arrachant un léger sourire de satisfaction. Non pas que j’étais content de blesser le compagnon de mon ami, mais je devais avouer que l’exécution de la Kaorine avait été parfaite.





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ivar Northway
Région d'origine : Johto
Expérience : 1333
Lun 6 Nov - 22:04
Ivar Northway

Alexandre Diame & Ivar Northway
Comme ciel & terre


Ivar s'en doutait, la stratégie d'Alexandre et de Furfur consistait à venir au corps à corps pour achever Hrafn, ayant jusqu'alors laissé la tempête faire son oeuvre après avoir cloué le rapace au sol. Le plus puissant pokémon du spécialiste commençait à être épuisé, en plus d'être blessé, l'ouragan lui demandant beaucoup d'énergie. Une sphère blanche apparut alors devant le Kaorine et le spécialiste ne mit pas longtemps à reconnaître l'attaque qu'il allait lancer et eut un frisson : Ultralaser, l'une des plus puissantes attaques de type normal. Pourtant Ivar n'était pas au bout de ses peines et n'en crût pas ses yeux quand Furfur disparut pour réapparaître dans l'ouragan.

"Aile d'Acier ! Protège-toi !"

Dans un réflexe, le rapace mit ses ailes en croix devant lui en se retournant pour faire face à Furfur, l'ouragan cessant alors soudainement. Le puissant rayon blanc se divisa autour de Hrafn qui tentait d'encaisser l'attaque, pourtant la défense ne serait pas aussi puissante qu'une attaque Abri. Lorsque celle-ci cessa, le Roucarnage chancela, se retenant de tomber d'un vif mouvement de patte, ayant l'air d'avoir tenu l'attaque bien qu'avec grande difficultés. C'était maintenant le moment parfait pour contrer, en espérant que le rapace puisse endurer sa propre riposte.

"Vent Violent ! Puissance maximale !"

Le blondinet en demandait certainement beaucoup trop à son pokémon et pourtant, d'un grand mouvement d'aile, il lança la plus puissante rafale qu'il n'avait jamais produite. L'énergie parcouru son corps entier, faisant alors luire ses plumes et la bourrasques fila, parsemée des puissantes lame d'air. L'attaque fit mouche vu la proximité et la faiblesse de Furfur lui empêcherait toute esquive. Mais alors qu'il repliait ses ailes, Hrafn baissa la tête, épuisé, ne tombant pas de son perchoir par le seule force de sa volonté.
 


©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3459
Mar 7 Nov - 10:54
Alexandre Diame
Comme ciel & terre




Visiblement, j’avais légèrement sous-estimé la ténacité de Hafrn. Le pokémon vol, malgré ses blessures, avait trouvé la force et le réflexe d’utiliser aile d’acier pour contrer la puissante attaque de la Kaorine, qui s’était téléportée juste derrière lui. Bien qu’il n’ait pas pu encaisser la totalité d’une attaque aussi puissante, Hafrn avait tout de même pu éviter le K.O. Et la situation ne m’arrangeait pas vraiment. La Kaorine devrait se reposer après l’utilisation d’une attaque aussi colossale, ce qui la rendait vulnérable à une contre-attaque de la part du Roucarnage. Ce dernier ne se fit d’ailleurs pas prier, déchainant un puissant vent violant qui envoya Furfur voler un peu plus loin. Cette dernière heurta plusieurs fois le sol avant de se stabiliser brutalement grâce à une téléportation. Elle n’avait rien pu faire pour esquiver l’attaque, qui, bien que puissante, avait mis un petit laps de temps à arriver. Je fronçais les sourcils, me parlant mentalement pour communiquer avec ma partenaire.

« Fur’, ça va ? » Lui demandais-je sur une voix neutre. « J’ai pris beaucoup de dommages, mais ça va, je peux continuer. Ce n’est que la première attaque qui me touche alors que mes défenses sont abaissées, et mon adversaire n’est pas très loin du K.O. non plus. » Me dit-elle, sa voix gutturale trahissant sa fatigue. « C’est toi qui vois. Finissons ça alors. » Lui répondis-je simplement, observant notre adversaire.

Ce dernier, comme la Kaorine, ne semblait pas très en forme. L’avantage de la type psy était qu’elle ne montrait, physiquement, aucun signe de fatigue, même si je savais que ce n’était pas le cas. Le Roucarnage avait tout donné dans sa dernière attaque, et paraissait avoir du mal à tenir debout. Il était un vaillant combattant, et j’étais admiratif devant sa ténacité. Pourtant, la réalité me frappa assez durement. Notre affrontement m’avait énormément plu, et il y avait bien longtemps que je n’avais pas pu profiter d’un combat aussi passionnant, mais il était terminé. Je n’éprouvais sincèrement aucun plaisir à faire souffrir les compagnons de mon ami plus que de raison. Je me parlais alors à nouveau mentalement.

« Je ne pense pas que continuer soit utile, mon amie. » Dis-je à ma Kaorine. Cette dernière ne répondit pas un instant, laissant libre court à un silence pesant, puis sa voix résonna dans ma tête. « Tu as raison. Même si mon adversaire était d’une vaillance remarquable, je n’éprouve aucun plaisir à l’attaquer dans cet état. Et je ne suis pas contre une bonne dose de repos non plus. » La réflexion de ma partenaire me fit sourire, et je la fis revenir dans sa pokéball, portant alors mon attention sur Ivar.

« C’était un magnifique combat mon ami, et il est inutile de blesser nos pokémons plus que de raison. Je crois qu’ils ont, chacun, besoin de repos. » Lui lançais-je simplement.





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ivar Northway
Région d'origine : Johto
Expérience : 1333
Mar 7 Nov - 18:58
Ivar Northway

Alexandre Diame & Ivar Northway
Comme ciel & terre


Le jeune homme allait donner son nouvel ordre, lorsqu'il eut la surprise de voir Kaorine disparaître, rappelée dans sa pokéball pour le rival qui lui faisait face, de l'autre côté du terrain malmené par le combat qui venait de faire rage. Le champs de bataille, puisque c'était plutôt de cela qu'il s'agissait en cet instant, était dévasté, l'écroulement causé par les attaques d'Alexandre, la terre arrachée à cause des tornades et les rochers qui jonchaient le sol renforçait les allures post-apocalyptique des alentours, certaines caillasses profondément enfoncées dans le building abandonné derrière les jeunes gens.

Il contemplait la première défaite qu'il subissait depuis longtemps.

Ivar observait son pokémon, qui était alors très mal en point, détachant sa main qui trônait encore sur le crâne de son Gueriaigle pour le rappeler. Le combat avait été une boucherie et le dresseur n'était pas fier de sa performance. A ses yeux, il s'était fait rouler dessus et sa fierté en prenait un coup et l'avance d'Alexandre sur son entraînement ne comptait pas pour lui. Il aurait au moins du lui donner du fil à retordre, après tout ce qu'il avait traversé pour en arriver là, tout cet entraînement. Il riva ses yeux gris sur son ami tandis que le dégoût de lui-même s'emparait de lui, Feather l'observant alors que l'expression du blond changeait du tout au tout.

"Je pense que nous n'avons pas la même notion de magnifique. Mais tu m'en vois ravi que tu te sois amusé, dit le garçon, essayant de cacher la note de déception dans sa voix. Au moins, mes compagnons se sont-ils défoulés."

A ces mots, le grand Gueriaigle détourna les yeux de son dresseur avec un air revêche. Sans plus de cérémonies, Ivar le rappela lui aussi, réajustant au passage sa ceinture, avant de se laisser glisser dans le cratères, les derniers grains de sable de la Tempête et nuages de poussières retombant doucement maintenant que le calme envahissait les lieux. Le blond secoua la tête pour chasser la poussière de ses cheveux, puis il grimpa sur le monticule sur lequel se trouvait Hrafn quelques instants auparavant, dardant ses opales gris vers le bâtiments.

"On y est quand même allé sacrément fort, finit par rajouter le garçon, essayant de rester agréable malgré la déception qui s'emparait de lui, sa voix commençant à le trahir. Mais cela n'a pas suffit, tu es encore trop loin devant.

Ivar évitait bien évidemment de regarder Alexandre, cherchant à poser désespérément son regard là ou aucune trace du combat n'était visible. Se tenant droit comme une statue, sa silhouette s'effaçant légèrement à cause des retombées de poussière, il se repassait les images du combat dans sa tête. Une seule attaque l'avait complètement bloqué, avait annihilé tout ce que le jeune dresseur chérissait chez ses pokémon et réduit drastiquement ses chances de victoire. Sa dépendance aux manœuvres aériennes avait causé sa perte et même Hrafn, le plus puissant de ses compagnons n'avait rien fait. Mais alors, à quoi cela servait-il d'élever des créatures aussi faible, une fois au sol ? Il secoua la tête, s'interdisant d'avoir de si sombres pensées. Ce n'était pas la faute de son équipe, mais bel et bien la sienne et bien que la rancœur montait en lui, elle n'était nullement dirigé vers ses pokémon ou vers Alexandre, mais seulement vers sa propre faiblesse. Il avait été complètement impuissant. Peut-être n'était-il pas fait pour cela ?

"Dans tout les cas, merci d'avoir répondu à mon défi aussi prestement. La prochaine fois ce ne sera pas la même chose."

Et le blondinet sauta de son perchoir, cherchant des yeux la direction du Centre Pokémon le plus proche, Alexandre avait raison, leurs compagnons avaient bel et bien besoin d'un bon repos.
 


©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3459
Mer 8 Nov - 11:18
Alexandre Diame
Comme ciel & terre




Même si la ferveur du combat retombait doucement, la tension restait curieusement palpable. Je n’arrivais pas vraiment à en définir la source, car nous avions tous les deux combattus au meilleur de nos capacités, tel deux rivaux en éternelle quête de victoire. Je l’avais emporté aujourd’hui, il était vrai, mais Ivar n’avais pas démérité. Son niveau ne m’avait en rien déçu, loin de là. Si je devais ne ressentir qu’une pointe de déception, elle aurait été vis-à-vis de son abandon, certes temporaires, au cours de notre combat. Bien sûr, la situation ne lui avait pas été favorable, c’était le but de ma manœuvre après tout. J’avais affronté mon ami comme j’aurais affronté n’importe quel champion. Avec stratégie, et surtout, en cultivant mes points forts et exploitant les points faibles de mon adversaire. Je l’avais affronté avec la froideur qui était la mienne durant un duel on ne peut plus sérieux, et je ne lui avais pas laissé la moindre ouverture volontaire. Bien sûr, j’aurais pu me retenir, mais ce n’était pas mon mode de pensée. J’estimais trop le dresseur pour ne pas donner le meilleur de moi-même contre lui et, si c’était à refaire, j’agirais de la même manière. Alors que la voix du dresseur trahissait légèrement sa déception, ainsi que son visage le laissait présager.

« Ce n’est pas une question d’amusement, simplement un sentiment. Il y a peu de dresseur ayant suffisamment de niveau pour que je me donne à fond contre eux, et je t’assure que tu n’as pas démérité, loin de là. » Lui lançais-je sur un ton calme et sérieux.

Je l’observais alors descendre dans le cratère après avoir fait rentré son Guériaigles dans sa pokéball. Le jeune homme évitait tout contact visuel avec moi, souhaitant peut être évité que je me rende compte de la déception qui l’habitait. Elle était compréhensible, mais elle faisait aussi partie du commun des dresseurs. Combien de fois avais-je, moi, perdu, avant d’en arriver là ? Et combien de fois allais-je perdre encore ? Que ce soit Mathis, Finn, ou encore Chris, ils étaient tous encore beaucoup plus forts que moi. J’avais certes accompli du chemin, mais je ne m’envisageais même pas encore à leur niveau. Et, même si je les avais dépassés, est-ce que la situation me satisferait réellement ? Il y avait fort à parier que non. Mais la route était, comme pour celle d’Ivar, encore bien longue et difficile avant d’en arriver là. Comme lui, je laissais alors vagabonder mon regard sur le cratère et les environs, qui semblaient avoir tant souffert de notre affrontement. Maitriser un type comme celui du sol menait souvent à ce genre de résultats, qu’importe la stratégie. Je reportais alors mon attention sur mon ami.

« Disons que mon type de prédilection n’aide pas vraiment. Tu comprends pourquoi je préférais combattre à l’extérieur de la ville. » Lançais-je, avec un sourire légèrement amusé, tâchant d’un peu détendre l’atmosphère, ne sachant pas trop quelle attitude adopter.

Mais il était trop tard, le mal était fait, et la défaite semblait avoir profondément touché le cœur du jeune homme. Ça n’avait jamais été mon intention, bien évidemment, et je n’aurais jamais pensé pouvoir atteindre à ce point la fierté du jeune homme. Ce dernier mit alors fin à notre entrevue, et je le laissais partir sans le retenir. Il avait sans doute besoin d’être seul, et il fallait également que je fasse soigner Furfur et Paimon, qui avaient farouchement combattu. Lorsqu’il lança sa dernière phrase, je répondis par un simple : « Je n’en doute pas une seule seconde. » Avant de me retourner, à mon tour, me dirigeant volontairement vers un autre centre pokémon de la ville.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ivar Northway
Région d'origine : Johto
Expérience : 1333
Mer 8 Nov - 13:38
Ivar Northway

Alexandre Diame & Ivar Northway
Comme ciel & terre


Son ami ne le retint pas le moins du monde et c'était tant mieux. Ivar savait que celui-ci comprendrait son sentiment et ne voudrait pas le déranger plus que nécessaire et le blond l'en remerciait dans sa tête. Il s'éloignait lentement et finit par pénétrer dans le building abandonné qui se tenait derrière eux. Le bâtiment n'était qu'une ruine, le plafond du hall d'entrée était complètement détruit et la cage d'ascenseur ne montrait qu'un trou béant. La poussière stagnait dans l'air et à quelques endroits, des fissures dans le sol et les murs laissaient apparaître de l'herbe ou même du lierre, preuves que la nature commençait à reprendre ses droits en ces lieux.

Le jeune homme se mit alors à grimper les escaliers, arrivant dans un espace étroit, essayant désespérément de se changer les idées. Les murs étaient tagués, mais les graffitis commençaient déjà à s'effacer, mettant encore plus en valeur l'absence de présence humaine.

Écumant les appartements de chaque étage, le dresseur rentrait dans les appartements vides, dont certains étaient toujours meublés, à la recherche de tout ce qui attirerait son attention. L'un des studio semblait appartenir à un étudiant et il y avait eu de l'activité récemment, le jeune homme avançant en posant sa main sur un fauteuil poussiéreux. Ses pas le dirigèrent vers un portrait en noir et blanc de l'ancien habitant des lieux, accompagné d'un Caninos. Prenant doucement la photographie entre ses mains, le jeune homme la détailla, mais ce n'était pas l'inconnu qu'il y voyait, mais son propre reflet altéré par les reflets du soleil qui passaient à travers la vitre. Le cadre ne tarda pas à s'envoler par la fenêtre, tombant dans la cour intérieure de l'immeuble, dérangeant au passage une volée de Nirondelle venus nicher suite à l'arrivée de l'Automne.  

Terminant son ascension, le jeune homme arriva finalement sur le toit du building, les vêtements salis par son exploration, les genoux à découvert sous son pantalon, ses cheveux ternis par la poussière. Mais le bâtiment dominait toute la zone de sa grande grande ombre, offrant au dresseur un spectacle à couper le souffle. Le ciel orangé commençait à s'assombrir et le jeune homme vint précautionneusement s’asseoir sur le rebord du toit plat, les pieds dans le vide, le cratère, dernier vestige de leur combat à l'air bien moins impressionnant vu d'ici, s'étalant sous ses pieds. L'air soufflait dans les cheveux du jeune dresseur qui en profitait pour respire à plein poumons, ne voulant pas craquer mais se détendre. Ses opales gris se dirigèrent ensuite vers les nuages, les observant continuer leur course dans le ciel. Un jour il volerait aussi haut qu'eux.

Ivar resta longtemps sur son perchoir, essayant seulement de vider son esprit de tout les mauvais sentiments qui montaient en lui, sa silhouette contrastant sur le ciel qui s'assombrissait en haut de l'immeuble. Un moment, il avisa un groupe d'enfant venus jouer dans la zone abandonnée, armée de bâton, les échos de leurs voix résonnant entre les vestiges. L'époque ou il agissait de même à Doublonville lui paraissait déjà si loin, alors qu'il n'était pas si vieux. Il les observa rentrer chez eux, le regard dans le vague, se demandant quand est-ce que lui-même avait perdu cette innocence.

Quelques heures plus tard, le jeune dresseur gisait endormi sur l'un des fauteuil du centre pokémon, pendant que ses pokémon étaient prit en charge par les infirmiers. Au lendemain, tous étaient en pleine forme et prêt au combat, Ivar ignorant encore le changement qui aller s'opérer au fond de lui.
 


©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum-
Sauter vers: