:: Mhyone :: Elerya :: Mont Kaygon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les échos de la montagne - Capture 7 / Alexandre Diame

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Artémis Bleuette
Région d'origine : Kalos
Sam 4 Nov 2017 - 17:24
Artémis Bleuette

Les échos de la montagne

Capture avec Alexandre Diame


La Pokéball aspira le petit dragon dans un flash lumineux avant de tomber par terre. Artémis observait la capsule osciller pendant ce qui lui parut être une éternité. Elle serrait ses mains jointes, stressée de revoir le Solochi sortir encore plus paniqué, mais il n'en fit rien. Dans un bruit sourd, la Pokéball se stabilisa enfin. Un grand sourire fendit enfin les lèvres de la dresseuse alors qu'elle reprenait son nouveau compagnon dans sa main. Elle dut se mordre la joue pour ne pas exploser de joie mais l'excitation était palpable lorsqu'elle se tourna vers Alexandre, les yeux pleins d'étoiles et un sourire radieux sur le visage.

"C'est bon ! Je l'ai eu ! fanfaronna-t-elle victorieuse en brandissant la Pokéball. Ihih, je ne pensais pas vraiment en trouver un, quelle aubaine !"

La jeune femme s'assit à nouveau mais se surprit à balancer son corps à droite et à gauche. Elle ne tenait plus en place suite à cette capture, et la capsule bicolore ne quittait pas ses mains. De son regard encore pétillant, la demoiselle observait l'objet en se posant mille et une question. Devait-elle le laisser sortir maintenant ? Ou plus tard, dans un cadre plus rassurant ? Comment allait-elle le nommer ? Serait-il vite accepté dans la petite équipe de la blonde ? S'entendrait-il avec elle également ? Comment allait-elle l'entraîner... Lewis était encore nouveau, en avoir un second si tôt risquait de rendre l'entente difficile, surtout vu le tempérament de l'Embrylex et le comportement hautain du Cornèbre. Autant d’interrogation qui perdirent la dresseuse durant un moment dans ses pensées.

La douce odeur du chocolat qui chauffait la sortit de ses réflexions, et elle prit enfin le temps d'observer les alentours. L'atmosphère tendue qu'avait instauré le Solochi dans sa crise de panique semblait s'être nettement atténuée depuis, et Artémis posa son regard sur chaque habitant de la grotte un à un. Les Coupenottes s'étaient apaisés à nouveau et certains dormaient paisiblement. Quelques têtes s'étaient toutefois démarquées des autres, attirés par les effluves des boissons préparées par Alexandre. De son côté, le Drakkarmin semblait aller de mieux en mieux. Dans la pénombre de la grotte, elle n'en était pas certaine, mais le regard de la demoiselle percevait de lents mouvements encore engourdis par le froid. Rassurée, elle se tourna enfin vers Zagan et Lewis, qui offrait une scène particulièrement surprenante pour Artémis. Son Embrylex dormait aux pieds du grand Tyranocif, qui paraissait gêné. La jeune femme ne put retenir un sourire attendri en observant les deux Pokémon.

"Qu'ils sont mignons... dit-elle à moitié amusée. Je suppose que c'est encore trop tôt pour Lewis. Le froid a du le fatiguer plus que je n'imaginais."

Une pointe de culpabilité se faisait entendre dans sa voix, mais elle la chassa bien vite en se concentrant sur son nouveau Pokémon et les boissons chaudes. Elle remit en place son plâtre et s'approcha d'Alexandre, les yeux rivés sur sa préparation.

"Alors chef, c'est prêt ?
demanda Artémis en humant l'air. J'espère que tu en as fait beaucoup, je crois qu'en plus de squatter avec nous ils veulent goûter le chocolat," ajouta-t-elle en montrant deux petits Coupenottes qui s'étaient approchés.

Modération:
 
 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mar 7 Nov 2017 - 11:25
Alexandre Diame
Les échos de la montagne.




Alors que je m’occupais tranquillement de notre chocolat chaud, j’observais ce qui s’avérait être la fin de la capture de mon amie. Nous avions finalement réussi à trouver l’un des pokémons qu’elle cherchait, et Artémis n’avait jamais été aussi proche d’arriver à renforcer son équipe à l’aide du tant convoité pokémon dragon. Il fallait tout de même avouer que, sous sa forme de base, il n’avait rien de très effrayant. Il était plus mignon qu’autre chose, et il était parfaitement étonnant qu’une créature comme elle devienne plus tard un terrifiant dragon. Toujours était-il que la pokéball oscillante s’était finalement stabilisée, confirmant la victoire de la blondinette qui se tourna vers moi avec un sourire triomphant. Je lui répondais alors.

« Félicitations ! J’ai hâte de voir comment tu vas galérer à l’entrainer. Il a l’air hyper maladroit mais au moins il est adorable ! » Lançais-je joyeusement, répondant au sourire de la jeune femme.

Cette dernière vint alors s’installer à mes côtés, ne semblant plus tenir en place suite à sa victoire. Il fallait dire qu’ajouter un pokémon à son équipe était toujours un grand et agréable moment à vivre, et j’étais content pour elle. Au moins, il s’agirait d’un pokémon que je connaitrais un peu, du moins assez pour éventuellement planifier mon affrontement avec la jeune femme. Elle ne devait plus être si loin de pouvoir avoir le droit d’ouvrir son arène et, même si je n’avais pas prévu de passer la voir tout de suite, surtout depuis l’arrivée d’Eliana, notre affrontement ne saurait trop tarder. Cette idée me fit sourire. Après Ivar, et même si l’affrontement avec Artémis n’allait pas revêtir la même dimension que celui avec le jeune homme, j’allais à nouveau pouvoir me mesurer à une amie, et, surtout, une dresseuse que j’estimais beaucoup. Bien plus, probablement, qu’elle ne s’estimait elle-même. Pourtant, je savais qu’elle serait très compliquée à battre, et que je ferais mieux de bien me préparer avant de me présenter devant elle. Enfin, après tout, qui pouvait bien savoir ce que l’avenir nous réserverait.

La remarque de la jeune femme sur nos deux pokémons d’espèce commune m’arracha un sourire. Il était vrai que la scène avait de quoi surprendre, surtout venant de la part d’un pokémon à la réputation aussi féroce. Il était vrai que Lewis ne devait pas encore très bien arriver à supporter le froid, après tout, il n’avait pas encore perdu son type sol qui l’y rendait vulnérable. Cette excursion était d’ailleurs aussi pour moi l’occasion de confronter quelques membres de mon équipe aux rudes conditions des monts venteux en vue de mon affrontement avec la championne de type glace. Je fus tiré de mes pensées par les petits pokémons dragons qui s’approchaient avec curiosité, tant intéressés par la chaleur que par l’odeur sucrée qui flottait dans l’air. Je récupérais alors une troisième coupole, que je plaçais aux côtés des deux autres. Je répondis alors à Artémis.

« C’est prêt, c’est prêt, ne soit pas si impatiente ! » Lui répondis-je, amusé. « Pour la quantité, ça devrait aller, j’ai largement de quoi partager avec nos amis. » lançais-je, remplissant alors les trois récipients du liquide chocolat qui embaumait tant la grotte. Je pris alors la troisième gamelle, puis, délicatement, sans faire de gestes brusques, je me levais et la déposais non loin du groupe de coupenottes. Après quelques secondes de méfiances, ils commencèrent à s’approcher. Satisfait, je me retournais vers Artémis.

« Alors, comment tu vas appeler ton Solochi ? » Lui demandais-je, curieux.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artémis Bleuette
Région d'origine : Kalos
Jeu 9 Nov 2017 - 19:32
Artémis Bleuette

Les échos de la montagne

Capture avec Alexandre Diame


"Parfait ! Vite vite vite, je meurs de froid !" le pressa-t-elle en souriant.

Alexandre n'attendit pas plus longtemps pour se lever doucement et déposer une des gamelles de chocolat vers les Coupenottes. Ces derniers s'approchèrent timidement après que le dresseur ce soit retiré et goûtait la boisson chaude. Apparemment, le chocolat était à leur goût, et ils continuèrent de boire. Artémis les observait avec un sourire attendri aux lèvres avant de se tourner vers le jeune homme aux cheveux violets. La blonde récupéra une des coupes et apprécia la chaleur immédiate qui irradia ses mains. Il faisait vraiment très froid. Alors qu'il s'interrogeait sur le futur nom du Solochi, Artémis but plusieurs gorgées, allant jusqu'à se brûler la gorge et la langue pour se réchauffer.

"Ouf, ça fait du bien, dit-elle l'air soulagée. Je veux bien être habituée au froid, mais là c'est un peu éxagéré ! Sinon, pour Solochi je ne sais pas encore... La jeune femme prit un air pensif l'espace d'un instant. Je pensais à Charles... Ou Ray, plutôt, j'ai peur de m'emmêler avec Charlie sinon. Ray ça sonne bien, non ?"

Elle fit une moue perplexe, pas certaine de sa propre réflexion. A vrai dire, elle n'avait pas d'autres idées pour l'instant, et elle risquait de rester sur Ray puisque c'était le premier surnom qui lui était venu en tête. En prenant une autre gorgée de sa boisson brûlante, la demoiselle songea à nouveau à sortir le petit dragon de sa capsule. Elle avait toujours peur de le voir paniquer à nouveau, et il vaudrait mieux éviter de le faire dans la grotte. Encore une fois, elle écarta cette idée et se concentra sur le Drakkarmin. Il avait l'air bien mieux, il avait repris des couleurs et sa respiration avait enfin un rythme normal.

"On dirait que notre rescapé se remet enfin du froid ! J'espère qu'il va pas nous sauter à la gorge une fois pleinement en forme par contre, finit-elle en riant nerveusement. Enfin, je ne m’inquiète pas trop, tu m'as sorti de situation bien pire !"

La jeune femme rit plus franchement aux souvenirs des moments passés avec Alexandre. Entre les attaques de Pokémon sauvages sur la plage jusqu'au démantèlement d'un assaut de pirates, ils avaient vécus de sacrés aventures malgré leur amitié relativement jeune. Même avec les deux mois d'absence, Artémis se sentait toujours aussi proche du jeune homme. Comme pour perpétuer la tradition, ils se retrouvaient à nouveau dans une situation assez abracadabrantesque, elle remarqua, il ne manquait plus que l'arrivée incongrue d'un énorme Pokémon prêt à les manger tout cru et tout se répétait.

Ironie du sort, à l'instant où elle pensait à ces histoires, un grondement sourd se fit entendre depuis le fond de la grotte. Les murs rocailleux se mirent à trembler également, alarmant tout les habitants de la cave. Artémis se retint de rire devant ses pouvoirs de prédiction et tourna son regard vers la source de la nouvelle arrivée. Qu'est-ce qui allait encore sortir des tréfonds de la montagne ? Quoique ce fut, tout le monde le redoutait, que ce soit les Coupenottes qui se recroquevillaient à nouveau dès leur réveil ou le Drakkarmin qui tentait de bouger, la blonde ne sachant pas si ce fut pour fuir ou se préparer à combattre la nouvelle menace. Le dragon réussit finalement à se mouvoir, mais le regard d'Artémis se posa ailleurs, car enfin émergeait le Pokémon qui causait tant de remue ménage. Deux Bruyvernes sortirent enfin de l'ombre en poussant des cris assourdissants et venant harceler Zagan. Visiblement ils n'étaient pas content de voir un Pokémon si imposant s'inviter dans leur grotte, si bien que les deux dragons ne visait que le Tyranocif et par conséquent, l'Embrylex à ses pieds. Lewis eut à peine le temps de se réveiller qu'une patte griffue le happa. Sa dresseuse poussa un cri de surprise en voyant son Pokémon se débattre vainement, tentant tant bien que mal de se défaire de l'emprise du Bruyverne.

"Alex ! dit-elle, perdue, avant de se rappeler qu'elle aussi pouvait agir. Qu'est-ce que.. Lewis, Lame de Roc !"

Rien. L'Embrylex avait l'air complètement paniqué et ne suivit pas les ordres de sa dresseuse. Elle se pinça les lèvres, se sentant d'un seule coup idiote, et se tourna à nouveau vers son ami. Tant que son Pokémon était dans les airs et dans de tels états, elle ne pouvait pas faire grand chose. Alexandre par contre, allait bien trouver quelque chose pour sortir la petite troupe de ce mauvais pas, après tout, même le Drakkarmin était prêt à donner un coup de patte.


 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Ven 10 Nov 2017 - 16:02
Alexandre Diame
Les échos de la montagne.



Visiblement toujours rongée par le froid, Artémis, après avoir réussi sa capture, était rapidement revenue vers moi, et je l’accueillais avec une grande tasse du liquide à l’odeur chocolaté, finissant par me servir moi-même. Je m’installais donc tranquillement à ses côtés, profitant de la chaleur du feu et de celle que dégageait le bol métallique. Vraiment, le froid, c’était très loin d’être ma tasse de thé. Vivement que je puisse repartir de cet enfer de glace, que je fréquentais beaucoup trop à mon goût en ce moment. Et dire qu’il allait falloir que j’y retourne pour m’entrainer en vue de l’arène d’Eliana, la nouvelle venue… Ma prochaine arène risquait d’être décidément bien compliquée. Je reportais alors mon attention sur la jeune femme qui semblait finalement avoir trouvé comment appeler son nouveau compagnon.

« Ray, Ray… » Marmonnais-je, pensif. « Mouaip ! Ça lui va plutôt bien en fait ! J’espère juste pour toi qu’il ne te donnera pas autant de fil à retordre que Lewis. Ton Solochi a l’air d’être un sacré numéro. Dans un genre différent, mais un sacré numéro quand même ! » Dis-je, amusé.

Lorsqu’Artémis me parlait du Drakkmarin, je devais bien avouer avoir totalement oublié notre petit protégé, que Zagan et moi avions sortis de la tempête. Je me retournais prestement, pour regarder, sans trop d’inquiétude toutefois, l’état du Dragon paralysé. Ce dernier avait repris des couleurs, et paraissait allait beaucoup mieux. Il n’était pas encore totalement remis, mais, au moins, il avait moins de difficultés à respirer. En ce qui concernais son éventuelle menace, je pensais qu’il y avait assez peu de chance pour qu’une fois remis il se montre vindicatif. Nous l’avions après tout tiré d’affaire, et je l’avais même nourri légèrement pendant que la jeune femme s’occupait de sa capture. Et puis, il y avait également de fortes chances pour que nous soyons partis lorsqu’il serait pleinement remis, puisque ni Artémis, ni moi, ne semblions vouloir rester bien longtemps dans un climat digne d’une ère glaciaire.

« Sincèrement, je pense pas qu’il nous causera de problèmes. Je lui ai même donné à manger pour m’en assurer. Donc t’en fais pas ! » Lançais-je amusé, repensant aux nombreuses péripéties qui semblaient secouer nos rencontres. « Pour une fois que notre aventure ne se transforme pas en un véritable fia-… » Un grondement sourd se fit entendre, m’interrompant dans ma phrase. Je me retournais prestement vers l’endroit où se trouvaient Zagan et Lewis, et qui était aussi la direction d’où venait le bruit.

Deux Bruyvernes, visiblement attiré par le raffut que nous avions causé, étaient sorti de l’obscurité, et s’en prenaient maintenant au Tyranocif et à l’Embrylex. Zagan, surprit, avait pris un cran de retard, et bien qu’il rugissait puissamment pour les intimider, leur supériorité numérique semblait les y rendre insensibles. La situation commença sérieusement à se tendre lorsque l’un des deux dragons arriva à attraper l’Embrylex avec l’une de ses griffes, le soulevant dans les airs. Le pokémon sol, complétement paniqué, n’arrivait à rien faire, et je donnais mes consignes à mon Tyranocif, me postant entre Artémis et nos assaillants, de manière instinctive.

« Zagan ! Utilise Croc de givre pour le forcer à lâcher Lewis ! » Le Tyranocif, rugissant, se rua sur la patte qui tenait encore L’Embrylex, la mordant férocement avec ses crocs glacés. Le Bruyvernes poussa un cri de douleur, et lâcha l’Embrylex qui tomba au sol. Zagan se mit alors entre lui et son adversaire, mais il laissa alors la place pour le deuxième dragon. Ce dernier se rua dans la faille, fonçant vers Artémis et moi. Zagan était trop loin, et trop lent pour intervenir. Je décrochais alors à la hâte une pokéball de ma ceinture, celle de Caim, avant de faire apparaitre le Laggron. Tout sembla alors se dérouler au ralenti. Je donnais alors, à mon partenaire apparu, mes ordres, alors que le Dragon se rapprochait dangereusement de moi.

« Caim, Poing Glace ! » Comprenant instinctivement la situation, le Laggron prit une impulsion au moment où le Bruyvernes allait passer au-dessus de lui. Il lui porta alors un solide uppercut qui coinça brutalement la tête du Dragon entre le poing gelé et le plafond de la grotte. Le choc fut tel que notre adversaire s’écroula, K.O. en un coup, alors que Caim poussait un rugissement de victoire. Mais notre succès fut de courte durée. Un troisième Bruyvernes était arrivé devant Zagan, qui devait à présent contenir deux assaillants. J’envisageais d’envoyer le Laggron l’aider, soucieux d’assurer la protection de Lewis et de sa dresseuse, mais, de l’autre côté, un puissant rugissement se fit entendre venant de la tempête. Je me retournais prestement, écarquillant les yeux.

Un immense Bruyverne, qui passait à peine dans la grotte, s’avançait vers nous, coupant notre retraite. Un dominant. Ce dernier mesurait près de trois mètres de haut, et était parfaitement terrifiant. Les coupenottes, terrifiés, s’étaient réfugiés dans un coin, tout comme le Drakkmarin qui avait trouvé la force de bouger. Nous étions attaqués sur deux fronts. Je sortais alors de ma torpeur, retournant auprès d’Artémis. La situation devenait assez critique, et j’envisageais toutes les solutions pour permettre à la jeune femme de s’échapper. Je me tournais alors vers elle, dégageant le bracelet qui contenait ma Méga-gemme sur mon avant-bras.

« Je vais appeler  Furfur, et elle va te téléporter à Elerya. » dis-je, simplement. Je ne pouvais pas me permettre de mettre mon amie convalescente en danger, et nous ne pouvions pas tous partir, puisque nous étions séparés. Il fallait donc faire un choix.





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artémis Bleuette
Région d'origine : Kalos
Sam 11 Nov 2017 - 20:12
Artémis Bleuette

Les échos de la montagne

Capture avec Alexandre Diame


Tout s'enchaînait si vite devant le regard ébahi d'Artémis. Les Bruyvernes venaient à peine de se manifester que déjà la situation semblait être au désavantage des dresseurs. En l'espace d'un instant, les deux dragons avaient pris d'assaut le Tyranocif inattentif et attrapé Lewis d'une patte, le rendant incapable de se défendre. Au milieu de la cohue créée par cette arrivée impromptue, Artémis s'était réfugiée derrière Alexandre lorsque celui-ci se posta entre elle et l'action. La demoiselle aurait voulu intervenir, mais dans l'état actuel des choses, son Embrylex ne pouvait que se débattre devant les yeux paniquées de sa dresseuse. Heureusement, son ami était bien plus collecté et ordonna à Zagan de contre attaquer l'instant suivant l'apparition des monstres ailés.

La puissant Tyranocif planta ses crocs givrés dans le Bruyverne ennemi, le faisant lâcher sa proie et hurler de douleur. L'attaque s'était avérée efficace et Lewis reprenait doucement ses esprits suite à sa chute. Artémis retrouva espoir et s'avança au côté d'Alexandre, parée à lui prêter main forte pour terminer les dragons. Malheureusement, dans l'optique de protéger Lewis, Zagan avait laissé une ouverture au second Bruyverne, qui en profita. Il fondit à pleine vitesse sur les deux humains, provoquant un sursaut paniqué de la part de la demoiselle. D'un mouvement rapide et naturel, Alexandre fit appel à son Laggron chromatique, qui apparut dans un éclat lumineux. L'imposant Pokémon paraissait moins intimidant que son compère type Roche, mais la menace de la méga-évolution le rendait d'autant plus redoutable. Le camp des dresseurs profita à leur tour de l'effet de surprise alors que Caim frappait de plein fouet son adversaire d'un puissant uppercut. Artémis grimaça en observant le dragon s'effondrer à terre après s'être fait cogné la tête contre le plafond de la grotte. C'était à la fois effrayant à voir mais également impressionnant, une telle démonstration ne se faisait pas tout les jours, et encore une fois la demoiselle prit conscience de la force des Pokémon de son ami. Ce dernier avait perdu son air amical et jovial habituel, affichant un air bien plus sérieux qui témoignait de la situation délicate.

Situation qui n'allait pas en s'arrangeant, car si un Bruyverne était au tapis, les renforts ne tardèrent pas à arriver. Un troisième assaillant sortit de la pénombre de la grotte, venant à son tour harceler le Tyranocif, qui semblait avoir des difficultés à contenir les deux Pokémon seul. Artémis serra le poing. Il fallait qu'elle intervienne. Elle voulut ordonner à Lewis de prendre part aux affrontements lorsqu'un cri strident et maintenant familier surprit les deux dresseurs. D'un même mouvement, ils se tournèrent pour constater de l'arrivée d'un nouveau combattant.

Le gigantesque Bruyverne bloquait littéralement la sortie au groupe. Sa silhouette immense cachait jusqu'à toute forme de lumière qui provenait de l’extérieur, ne laissant que les faibles flammes crépitantes illuminer le champ de bataille. Artémis écarquilla les yeux d'effroi en observant la créature s'approcher lentement, incitant les autres dragons de la grotte à se recroqueviller dans un coin. Tout allait très vite, trop vite, et Alexandre s'interposa à nouveau entre le dominant et la jeune femme. Cette fois, il ne rigolait vraiment plus. En dégageant le bijou contenant sa gemme sésame, le dresseur informa son amie qu'il la téléporterait à Elerya à l'aide de sa Kaorine. Artémis fronça les sourcils, comme vexée. Le geste protecteur était touchant, mais la jeune femme ne pouvait faire autrement que se sentir sous-estimée. Certes la situation était épineuse, plus qu'à l'accoutumée, mais il n'était pas le seul à avoir fait des progrès. Elle n'allait pas toujours être la demoiselle en détresse, elle voulait et devait montrer qu'elle pouvait se défendre seule.

"Non, occupes-toi du dominant, je me débrouillerais avec les deux derrière,
répondit-elle en masquant sa panique. Je sais encore me battre, tu sais."

Elle se pinça la lèvre, regrettant immédiatement son commentaire peu sympathique, et se tourna vers le Tyranocif et l'Embrylex. Ces derniers se démenaient pour contenir les deux assaillants ailés avec peine. Sans les instructions de leurs dresseurs, ils ne savaient trop comment faire, Zagan s'en sortait tant bien que mal, mais Lewis lançait des attaques à l'aveugle et risquait de déranger son partenaire de combat. Artémis devina qu'Alexandre ne pourrait pas s'occuper de son compagnon tout en battant le dominant, elle devait donc faire en sorte de synchroniser Lewis aux actions de son aîné. Par chance, les Bruyvernes avaient beaucoup de mal à faire des dégâts vu la stature de leur cible, et ils ne payaient aucune attention au petit Embrylex. Parfait.

"Lewis, coince le premier avec Lame de roc, et puis Attrition !"


Le duo avait beaucoup travaillé cette enchaînement dans le but d'atteindre les Pokémon volants. Les résultats promettaient d'être aux attentes de la dresseuse, en particulier grâce au caractère fermé de la cave. L'Embrylex opina aux ordres, décidant d'écouter au vu de la situation délicate. Une opportunité s'offrit rapidement lorsque d'un puissant coup de patte givrée, Zagan envoya un de ses assaillants plus loin. Sonné et reprenant maladroitement son envol,le dragon était une cible parfaite. Artémis signala à son Pokémon de passer à l'action. Lewis prit alors ses appuis sur le sol et frappa un grand coup dans la roche. Un tremblement précéda l'apparition soudaine de grands pics rocailleux. Ces derniers s'élevèrent en escalier devant l'Embrylex jusqu'à ce que trois protubérances viennent coincer le pauvre Bruyverne contre le plafond de la grotte. Le Pokémon se débattit en vain, poussant des cris stridents dans sa panique. Lewis n'attendit pas plus longtemps et s'élança sur la proie offerte, sautillant de pics rocheux en pics rocheux pour finalement atteindre le niveau de son adversaire. Sous les encouragements de sa dresseuse, le petit Pokémon prit une dernière fois son élan et fonça sur le dragon pour lui asséner le dernier coup de tête.

"Vas-y Lewis ! Finit l-" Artémis se tut au même instant. Devant ses yeux, son Pokémon encore en plein élan s'entourait d'une lueur aveuglante. Une nouvelle attaque ? Non, la demoiselle reconnut bien vite les caractéristiques phares d'une évolution. Le regard brillant de fierté, la blonde observait son petit Embrylex changer de forme à une vitesse folle. Son corps grossit, s'enveloppa d'une couche étrange semblable à du métal, et finit sa métamorphose dans une dernière explosion lumineuse. Le nouvel Ymphect ne prit pas le temps de constater des changements drastiques de son apparence et termina son action, fracassant son crâne contre celui du Bruyverne.

Artémis, pleine de confiance et boostée par l'adrénaline, ne put réprimer un sourire satisfait en observant la chauve-souris tomber mollement après le choc. Lewis atterrit à sa suite, tout son être tremblant d'anticipation, comme s'il menaçait d'exploser à tout moment. La blonde ne s'enquit pas de cela. Un puissant rayon violacé traversa la grotte pour frapper de plein fouet l'Ymphect dans son dos. Le second Bruyverne volait à la rescousse de son compagnon, doublant le pauvre Zagan bien trop lent pour l'arrêter. Artémis lâcha un juron. Sans qu'elle ne puisse ordonner la contre-attaque, Lewis fut frappé à nouveau par un grand coup d'aile du premier Bruyverne, rapidement suivi d'une Lame d'Air du second. La dresseuse se sentait tendue comme un arc, se contenant d'exploser de rage en voyant l'acharnement des deux créatures sur son Pokémon.

"Éboulement ! Enterre moi vivant ces saloperies !" ordonna-t-elle alors que les deux dragons reprenaient de l'altitude pour mieux attaquer ensuite.

Un regard vers le Tyranocif d'Alexandre confirma les pensées de la blonde. D'un commun accord, les deux types Roche poussèrent un cri intimidant avant de frapper le sol de la grotte dans un même mouvement. Les murs tremblèrent sous le choc puissant et des morceaux du plafond se décrochèrent. Les débris rocheux tombèrent lourdement sur les Bruyvernes, mais pas seulement. Artémis grimaça en levant ses bras au dessus de sa tête dans un faible geste de protection. Elle n'avait rien suivi des affrontements d'Alexandre, mais elle espérait que cette attaque éboulement s'avérerait utile dans son cas également. Car pour elle, ses adversaires devaient bien être KO sous les rochers.

 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Lun 13 Nov 2017 - 15:08
Alexandre Diame
Les échos de la montagne.




J’entendais d’une oreille la réponse de mon amie, le regard, comme celui de Caim, tourné vers le dominant qui s’était posté devant la grotte. J’évaluais la situation avec concentration. Artémis n’avait pas tort. Il y avait bien longtemps que nous n’avions pas combattu côte à côte, mais, trop empressé de vouloir la mettre en sécurité, j’en avais oublié un point essentiel. La jeune femme était une excellente dresseuse, et, même avec un bras dans le plâtre, elle n’en restait pas moins redoutable. De plus, si nous voulions espérer tous nous sortir de la situation, il allait falloir travailler en équipe. La méga-évolution de Caim puisait trop dans mes forces pour que je puisse également gérer le combat de Zagan en plus de celui du Laggron. Après tout, Artémis était une dresseuse spécialisée dans le type de mon compagnon, et je la savais parfaitement capable de pouvoir le gérer. Sans me retournais, je lui glissais alors, avec un sourire confiant.

« Je te laisse gérer Zagan, alors. Bon courage ! » Dis-je simplement.

Ayant suffisamment confiance en mon amie pour ne pas avoir à regarder en arrière, je me concentrais sur le dominant qui rugissait toujours, avançant tranquillement dans la grotte, sur de sa victoire. A en voir les muscles tendus de mon partenaire, je savais qu’il n’attendait qu’une chose : en découdre, au sommet de sa force, comme il l’avait fait contre Mathis. Me concentrant sur la gemme sur mon bras, je la fis entrer en résonnance avec celle que portait mon partenaire. Je sentis à nouveau notre connexion, et le flux d’énergie qui en découlait, et que j’apprenais, pas à pas, à mieux supporter. Une puissante lumière envahit les lieux autour de nous, et, lorsqu’elle diminua, elle laissa place à une version beaucoup plus grande et imposante du Laggron qui, bien que plus petit que son adversaire, n’avait rien à lui envier en termes d’impression de puissance. Le dominant paraissait légèrement surprit, et déstabilisé par la situation, et j’en profitais pour agir.

« Utilise poing glace ! Maintenant ! » Ordonnais-je à mon compagnon.

Poussant un puissant rugissement, le Laggron s’approcha d’un bond avant de décrocher un colossal direct du droit, le poing gelé, dans la poitrine du Bruyverne. Ce dernier, trop grand pour le petit espace fut percuté de plein fouet, reculant de quelques mètres. Son cri de douleur et de fureur résonna dans toute la grotte, mais je restais de marbre. A entendre ce qui se passait derrière moi, je savais que la jeune femme menait le combat de son côté, et que, puisque nous étions dos à dos, il fallait également qu’elle puisse compter sur moi. Je vis alors une inquiétante lueur violette luire devant la bouche du Bruyverne. Le dominant préparait un Dracochoc. Au vu de notre disposition, je ne pouvais pas me permettre de l’esquiver, puisque l’attaque risquait alors de toucher mon amie, positionnée derrière moi. Je réfléchissais intensément, mesurant les capacités de Caim à encaisser les coups. Il s’agissait d’un dominant, cette fois, et je ne pouvais pas prendre ça à la légère. Décidé, je lui donnais mes instructions.

« Encaisse, et utilise voile-miroir ! » Le puissant rayon chargé d’énergie draconique vola alors dans la direction de Caim avant de le percuter de plein fouet. Mon partenaire recula sous l’impact colossal, mais resta debout. Au lieu de se dissiper, l’énergie se transforma en une sphère colorée que le Laggron propulsa sur son ennemi. Et là était toute l’essence de la technique de combat que j’avais développée avec lui, qui lui permettait de tenir face à de féroces adversaires qui pouvaient souvent avoir l’avantage du type. Toujours était-il que, comme tout à l’heure, l’attaque frappa de plein fouet le dominant, trop gros pour se mouvoir facilement dans la grotte. Ce dernier, furieux, se jeta alors sur nous, griffes en avant. Il commençait à s’énerver, et perdait patience devant cet adversaire qui rivalisait sans gêne avec lui. C’était notre chance. Je donnais alors mes consignes.

« Vas-y, utilise riposte ! » Encaissant le coup, le Laggron porta alors un violant coup de son colossal poing dans la tête du Bruyverne, qui fur projeté en arrière. Mais l’enchainement n’allait pas s’arrêter là. Notre adversaire était déstabilisé, ce qui allait nous permettre de contre-attaquer.

« Enchaine avec Poing Glace ! Fais-le reculer ! » Lui dis-je, continuant de lui donner mes instructions. Le Laggron entoura alors de nouveau son poing d’une énergie glacée, puis il frappa une nouvelle fois à la tête de son adversaire, qui commençait à sérieusement accuser le coup. Caim prenait indéniablement l’avantage, et, hébété par les coups répétés au visage, le dominant reculait de plus en plus. Puisque mon partenaire en avait la possibilité, je tachais de mettre un terme à l’attaque du Bruyverne géant.

« Finis avec Lame de Roc, maintenant ! » Lançais-je à mon coéquipier. Ce dernier frappa alors du poing sur le sol de la grotte et, des parois de cette dernière sortirent de grandes lances Rocheuses qui frappèrent le Dominant de plein fouet, l’envoyant bouler un peu plus loin. S’ensuivit alors comme une accalmie dans le combat. Notre adversaire se releva difficilement, et, non sans nous avoir jeté un regard furieux, recula hors de la grotte, avant de s’envoler maladroitement. Je soupirais de soulagement, me retournant vers Artémis pour voir si tout allait bien.

Le mouvement me donna alors un puissant vertige, qui me força alors à mettre un genou à terre. S’ensuivit alors une puissante vague de douleur dans ma boîte crânienne. Je n’avais pas encore totalement récupéré de mes efforts à la tour, et la fatigue compliquait beaucoup ce genre d’efforts. J’attendis quelques secondes que la douleur soit passée, puis je me relevais, m’ébrouant, et retrouvant mon sourire. Je lançais alors à Artémis.

« Bon, et bah on ne s’en est pas trop mal tirés ! » Dis-je, joyeusement.





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artémis Bleuette
Région d'origine : Kalos
Ven 1 Déc 2017 - 21:29
Artémis Bleuette

Les échos de la montagne

Capture avec Alexandre Diame


Après s'être assurée que les bêtes étaient bien terrassées, Artémis se tourna enfin pour faire face à la fin de l'affrontement entre son ami et le Dominant. Non sans un sursaut, elle observa le puissant Pokémon d'Alexandre sous sa forme la plus imposante frapper du poing le sol de la grotte. Les murs tremblèrent, la blonde crut perdre l'équilibre devant la force déployée par le Laggron, et l'instant suivant, de grandes colonnes rocheuses sortirent du sol pour cogner le grand dragon. Il ne put résister et vola plus loin, emporté par le choc de l'attaque particulièrement efficace. Artémis recula d'un pas, une main devant sa bouche, et observa silencieusement l'imposante chauve-souris battre en retraite, disparaissant dans la tempête sans demander son reste. Une fois hors de la vue des dresseurs, la jeune femme se permit un soupir de soulagement.

Mais l'instant ne durât pas. Alexandre réagit trop brusquement apparemment, car il ressentit aussitôt une douleur lancinante. Son amie, d'un seul coup affolée, s'approcha du jeune homme agenouillé pour s’enquérir de son état, tentant de le soutenir à sa manière en posant une main sur son épaule. La crise mit quelques minutes à se calmer avant que le dresseur ne retrouve son état habituel, un sourire familier illuminant le visage d'Alexandre. Artémis lâcha un second soupir soulagé et se permit un léger rire à la remarque joyeuse de son ami.

"On a quand même frôlé la catastrophe, heureusement que t'étais là pour t'occuper du plus gros ! Je pense que toute seule ç'aurait été bien plus compliqué ahah."

Là où les dresseurs pensaient que tout étaient entrés dans l'ordre et le plus dur passé, l'équipe des types Roche veillaient toujours au grain les profondeurs de la grotte, gardant également un œil sur les Bruyvernes cloués au sol par les restes du plafond. Ces derniers étaient bel et bien KO, mais il valait mieux prévenir que guérir. Artémis et Alexandre s'installaient à nouveau pour profiter d'un peu de repos après ces affrontements mouvementés. La blonde s’inquiétait toujours pour son ami, qui ne montrait pourtant plus aucun signe de sa migraine, et elle le força donc à ne pas s'agiter. L'ambiance dans la grotte redevint calme durant un certain temps. Le Lewis nouvellement évolué ne tenait plus en place, et c'était bien le seul. Sous le regard du Tyranocif d'Alexandre, l'Ymphect bondissait dans chaque recoin sombre, à la recherche d'ennemis à terrasser. Il ne cessait de trembler, comme animé par une soif insatiable de combat animée par une quête de puissance. Sa dresseuse se contentait d'observer les agissements de son Pokémon, trouvant presque normal qu'il se comporte ainsi compte tenu de ses tendances bagarreuses du temps où il était Embrylex.

"Je ne sais pas quoi penser de l'évolution de Lewis... Il m'a l'air encore plus teigneux qu'avant, commença la blonde en sirotant la fin de son chocolat chaud. Je pensais qu'il s’assagirait avec les changements mais ça n'a pas l'air d'être le cas pour le moment. Encore une fois, je m'inquiète probablement pour pas grand chose..."

Artémis soupira à nouveau, déplorant son habitude de voir le verre à moitié vide. Malgré tout, la demoiselle ne percevait que l'aspect négatif qui résultait de la situation. Son Pokémon venait d'atteindre un tout nouveau niveau de puissance, s'était métamorphosé en une créature bien plus imposante et semblait s'être calmé depuis sa rencontre avec Zagan, et pourtant Artémis continuait de noircir le tableau.

 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Lun 4 Déc 2017 - 10:59
Alexandre Diame
Les échos de la montagne.




La grotte était redevenue calme, et je me remettais peu à peu de la puissante migraine qui m’avait étreint quelques instants plus tôt. Même si je m’habituais de plus en plus à maitriser la nouvelle forme de Caim, le contrecoup était encore intense, et il me fallait toujours quelques minutes pour m’en remettre, suivant le temps et l’intensité du combat que nous avions mené. Je sentis alors la main d’Artémis sur mon épaule, mais je me reprenais bien vite, afin de ne pas trop inquiéter la jeune femme qui était, après tout, toujours convalescente. Même si je montrais une mine plutôt enjouée, en réalité, je n’en avais pas mené large durant notre affrontement. Comme elle l’avait dit, nous avions frôlé la catastrophe, même si, pour moi, nous aurions toujours pu nous en sortir. Je lui répondais alors.

« Et moi donc. Je ne pense pas vraiment que j’aurais pu tenir tout seul. Merci d’avoir un peu guidé Zagan pendant que je m’occupais du gros dragon. » Lui lançais-je avec un petit clin d’œil.

J’observais alors avec amusement le manège des deux pokémons roches au fond de la grotte. Zagan était redevenu parfaitement calme, alors que Lewis, sous sa nouvelle forme évoluée, paraissait prêt pour une nouvelle bataille. Visiblement, le petit pokémon sol avait trouvé grisante sa toute nouvelle puissance et paraissait totalement prêt à l’utiliser. Son attitude guerrière et féroce en était presque attendrissante, et m’arracha un grand sourire, alors qu’Artémis reprenait la parole.

Visiblement, elle était toujours inquiète sur ses capacités à élever Lewis. Il fallait bien avouer qu’être un dresseur était loin d’être aussi facile que le racontaient les livres. Bien sûr, il y avait une relation de confiance qui s’installait, et qui s’embellissait au fur et à mesure que le temps passait. Mais ce n’était pas aussi simple, car il fallait prendre beaucoup de choses en compte. Le caractère propre des pokémons, celui des dresseurs… Il s’agissait d’une alchimie en réalité assez complexe à mettre en place au départ, et il me semblait que c’était ce qui posait actuellement problème à ma meilleure amie. J’étais d’ailleurs assez triste de voir qu’elle avait l’impression de ne pas s’en sortir, et que ça l’affectait à ce point. Je voulais l’aider, mais je ne pouvais pas vraiment intervenir dans ce processus, simplement partager des sentiments et expériences que j’avais vécus aux côtés de mon équipe. Je posais alors à mon tour une main réconfortante sur son épaule, lui souriant, avant de prendre la parole.

« Ça va venir Arté, ça va venir. Le dressage, c’est pas facile, surtout avec certains pokémons. Il faut simplement que tu trouves la bonne formule. Si tu m’avais vu lorsque Shax a évolué en Libégon, tu ne m’aurais surement pas reconnu. Il a été difficile pour nous de nous entendre, alors que nous voyagions déjà côte à côte depuis Hoenn. » Je souriais en repensant à ces souvenirs, avant de reprendre. « Tout ça pour dire que, c’est pas parce que tu n’y arrives pas maintenant que tu n’y arriveras jamais. La preuve, tu es bien arrivée à faire combattre Zagan, il n’y a pas de raison pour que ça soit très différent avec Lewis. » Continuais-je, repensant soudain à ce que m’avais dis le dresseur passé dans mon village qui m’avait donné envie de suivre cette voie. « Il n’y a pas de réponse toute faite, mais, un jour, quelqu’un m’a dit qu’il y avait toujours le même ingrédient essentiel. Faut que tu ais confiance en toi, Arté, tout simplement. Sinon, ton équipe le ressentira, et comment pourraient-ils te faire pleinement confiance et remettre leur vie entre tes mains si tu doutes de toi-même ? T’es une dresseuse impressionnante, l’une des meilleures que je connaisse, et il serait tant que toi aussi tu te voies comme je te vois. » Lui dis-je, amicalement, accompagnant mes paroles d’un léger clin d’œil.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Elerya :: Mont Kaygon-
Sauter vers: