:: Mhyone :: Elerya :: Mont Kaygon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Objectif Steak [CAPTURE - /w Nana Kuroame]

avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Mer 8 Nov 2017 - 20:30
Benjamin Makuno

Je commençais à être coutumier de ce paysage escarpé, à force de passer plus de temps dans les valons du Mont Kaygon plutôt que de profiter d'une vie moins abrupte, mais surtout plus reposante, que pourrait m'offrir Nox Illum ou Elerya. Ce qui était, ne nous le cachons pas, une vraie idée à la con. Pas pour moi, bien sur, mais de manière générale, c'était sans doutes ce que beaucoup diraient en voyant un type aux côtes cassées s'amuser à se promener dans un paysage aussi peu amical que celui du Mont Kaygon. De mon côté, je relativisais : Certes, le vent glacé qui soufflait sur les rochers, pierres et autres graviers qui clairsemaient ces pentes aux pointes coupantes n'était sans doutes pas le climat idéal pour moi ces temps-ci... Mais j'allais déjà un peu mieux ! Je pouvais marcher de façon presque normale désormais, du moins dans un environnement autre que celui-ci. La douleur, elle, était néanmoins toujours présente, bien qu'heureusement moins vive. La leçon aurait du m'être donnée suite aux difficultés que j'avais eu à rejoindre Elerya... Mais c'était différent. J'étais déjà un peu plus habitué aux lieux, bien que cela ne changerait sans doutes pas grand chose, mais je ne faisais surtout cette fois plus cette route seul : En effet, marchant devant moi, plus rapidement de par sa forme physique plus fraîche que la mienne, Nana ouvrait la voie vers une butée, un peu plus loin.


- Pouce !


Je m'asseyais sur un rocher se trouvant à côté de moi, soufflant comme un boeuf : Bon, d'accord, j'avais peut être un peu exagéré en disant que tout allait beaucoup mieux au niveau de mes côtes. Mais cela avait tendance à m'agacer moi même, aussi, j'essayais de renier au maximum ce qui était une évidence : Mon endurance était ces temps-ci des plus lamentable. Respirant sous l’œil inquisiteur de mon camarade de route, je ne fis durer cette pause l'espace de quelques secondes seulement. Une fois en haut de la butée qui nous faisait face, nous aurions sans nuls doutes l'occasion de se reposer de façon plus longue, peut-être notamment pour casser la graine... Avec des vivres que nous avions cette fois prévu ! Mieux valait éviter que l'épisode du steak ne se reproduise, ce dernier ayant déjà failli se finir en drame... Néanmoins, ce n'est pas pour un simple pique-nique à la vue avantageuse que nous nous étions mis à escalader le Mont Kaygon. En effet, un peu plus loin, une corniche nous aiderait à repérer de façon certaine les environs, nous donnant un point d'observation sans pareil. Pour faire quoi ? Chasser, bien sur ! Oui, chasser, malgré mon état... C'était un entraînement qui était plus qu'efficace, que cela soit pour les pokemons comme pour nous autres dresseurs. Les vivres, si ils étaient un peu notre solution de repli, devaient être économisé, surtout dans un lieu tel que celui-ci, où l'égarement et l'accident étaient des choses vites arrivées.

S'entraîner. Voilà un point sur lequel Nana et moi étions en l’occurrence totalement d'accord. Si son équipe semblait déjà avoir un niveau respectable, au contraire de la mienne qui peinait à progresser, il devait vraisemblablement surtout faire face à un problème d'écoute de la part de ses compagnons. D'autorité, de manière générale, au vu de la réaction qu'avait pu avoir Mysdibule vis à vis de son dresseur lors de notre rencontre... Et je devais bien avouer que cela ne me serait pas de trop non plus, même si Mimiqui n'avait jamais essayé de me dévorer le bras, chose qui je l'espérais n'était pas seulement du au fait que Mimiqui n'était pas du genre à manger. Voilà pourquoi chasser serait une bonne opportunité : Encercler la cible sans qu'elle ne vous repère, pister, puis agir avec rapidité et cohésion, pour parer à toute éventualité... Le travail d'équipe, en somme. Ne nous restait plus qu'à observer les environs pour évaluer nos éventuelles cibles : Cela tombait bien, nous arrivions enfin au sommet de la butée, et j'allais essayer d'observer les lieux un peu plus efficacement que je n'escaladais...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Jeu 9 Nov 2017 - 0:17
Nana Kuroame
Comme a son habitude, Nana était partit chasser de quoi se nourrir dans les hauteurs du mont Kaygon. Contrairement a ses habitude, il était accompagné par un autre dresseur ce coup ci. Benjamin Makuno, un dresseur qu'il avait justement rencontré sur la montagne. A vrai dire, la rencontre aurait pu mieux se passer, mais comme d'habitude, Kana avait décidé de tout ruiner en essayant de dévorer le Brindibou du dresseur. Par chance, l'incident s'est terminé sans d'autre blessé que Nana, qui s'était évidement fait attaquer par Kana. Au moins, le sacrifice de son bras lui permis de conserver une relation cordiale avec l'autre dresseur.

En parlant de ses Pokémon, Nana lança un rapide coup d'œil autour de lui. Comme toujours, ils chassaient a ses cotés, et quand ils chassaient, ils se tenaient tranquilles. Ils savaient très bien que s'ils ne travaillaient pas ensemble, alors ils n'auraient pas de nourriture. A vrai dire, c'était seulement quand ils chassaient qu'ils ressemblaient a une vraie équipe. Même Saya, la plus nouvelle recrue de l'équipe, avait compris cela. Ainsi, plutôt que de voler dans les pattes de tout le monde, elle décrivait de grand cercles dans les airs, et la recherches de proies potentiels.

- Pouce !

Nana se retourna, pour constater que son collègue de chasse avait décider de s'assoir pour reprendre son souffle. Il avait un peu oublié, mais Benjamin était blessé, l'exercice n'était sans doute pas aussi facile pour lui que pour Nana. Ca expliquait sans doute pourquoi depuis quelques minutes, il restait a plusieurs mètre derrières Nana. A vrai dire, il aurait peut être du s'en soucier plus tôt. Qu'importe, apparemment, c'était l'heure de la pause désormais.

- Te force pas trop, mort t'auras du mal a manger quoi que ce soit.

Pointe d'humour un peu morbide. Pas sur que ça lui plaise, mais vu l'air un peu sinistre du mec, il le méritait un peu aussi. Nana fit signe a ses Pokémon de se regrouper, et se posa également au sol. Le matin était encore frais, il n'était donc pas dans l'urgence, ils pouvaient se le permettre. Après tout, prendre des pauses faisait partit de l'entrainement. Et en toute franchise, il n'aimait pas le faire paraitre, mais la blessure que lui avait infligé Kana lui faisait encore mal, il était donc content de pouvoir repose son bras un peu.

- Ah, et j'oubliais, on a des vivres de toutes façon, donc pas besoin de se tuer a l'entrainement non plus.

Alors qu'il prononçait ses paroles, Nana sentit du mouvement autour d'eux. Il laissa échapper un soupir. Ca lui arrivait trop souvent en ce moment. Il espérait juste que les chasseurs n'étaient pas devenus les proies.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Jeu 9 Nov 2017 - 10:52
Administrateur

Des pokémons apparaissent !

   


Effectivement, vous n'êtes pas seul mais les Pokemons que vous avez entendus n'ont pas l'air aggressifs. Il s'agit de M.Mime qui tentent de reproduire les symbole des Zarbis en face d'eux. Les Zarbis s'amusent quant à eux à tourner sur eux-mêmes pour perturber les M.Mime.



Qu'allez-vous faire ?

PS : M.Mime pour Ben et Zarbi pour Nana.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Jeu 9 Nov 2017 - 19:03
Benjamin Makuno

- Ah, et j'oubliais, on a des vivres de toutes façon, donc pas besoin de se tuer a l'entrainement non plus.


Grimaçant quelques peu sans savoir si c'était réellement du à la douleur ou suite aux propos du dresseur qui m'accompagnait, mon expression se transforma peu à peu en sourire : Il n'avait après tout pas tort, et si je n'étais pas réellement dans mon assiette ces jours-ci d'un point de vue physique, je n'avais pas grand intérêt à me dépasser outre mesure, sans toutefois tomber dans la facilité. Un petit rire amusé suite à cette remarque m'échappa tandis que nous arrivions enfin au sommet de la butée, d'où j'avais bon espoir de pouvoir observer les environs et pouvoir localiser une proie pour nos envies carnassières. Néanmoins, si je repérais rapidement de l'agitation en contrebas de l'endroit où nous nous trouvions, je remarquais rapidement qu'il ne s'agirait sans doutes pas là de quoi rassasier notre appétit, mais plutôt l'augure d'un spectacle pour le moins amusant : Une fois n'était pas coutume, c'était de nouveau toute une petite troupe de zarbi qui venait d'apparaître sur notre chemin, ce qui me faisait suspecter que ces créatures, d'ordinaires réputées pour leurs mystérieux pouvoirs et leur rareté, ne semblaient en tout cas pas des plus inhabituels en ces lieux reculés. Mais ces drôles de créatures alphabétiques n'étaient pas les seules créatures en vue, et leur danse incongrue une source de mystère pour visiblement bien d'autres êtres que nous.

En effet, un groupe de M.Mime, environ une dizaine de têtes, étaient en train d'observer les pokemons dansants, bougeant leurs mains de façon plus ou moins rythmées avec les mouvements des créatures mythologiques. Il s'agissait là de pokemons au moins tout aussi fascinants que les lettres qui lévitaient, de mon point de vue. Elles étaient en effet réputées pour leur faculté indéniablement remarquable de pouvoir ériger de véritables murs invisibles au travers de leurs mimes étonnants, et surtout d'un silence à coupé le souffle. Ces êtres, à mi chemin entre le psychique et le féerique, étaient en effet de véritables bâtisseurs, capables d'ériger des défenses solides autour d'eux en cas d'agression impromptue... Je devais bien me l'avouer, j'avais une légère pointe d'envie, désormais, alors que je les regardais. Un tel compagnon serait sans nuls doutes un allié de choix pour faire face à des situations potentiellement dangereuses, et quelque chose me disait - sans doutes mes côtes - que le danger était potentiellement partout. Néanmoins, le destin sembla légèrement forcer les choses tandis que je songeais à cette opportunité, l'un des pokemon de Nana ayant décidé de forcer la rencontre entre notre groupe et celui des êtres psychiques. Ce n'était étonnamment pas son Mysdibule au caractère agressif que mon Brindibou regardait d'un œil mauvais, mais bel et bien sa toute récente recrue, son Sonistrelle (que Brindibou ne regardait d'ailleurs pas d'un meilleur angle) qui se mit à crier en voyant les Zarbi, avant de foncer dans leur direction de façon impromptue.

Décidément, ce pokemon ne semblait pas beaucoup aimer ces étranges créatures, pensais-je en soupirant. Voilà qui ruinait un beau moment de contemplation des comportements, ce qui décevait quelques peu le scientifique balbutiant qui sommeillait en moi. En effet, les pokemons ne manquèrent pas de remarquer la créature violacée surexcitée qui leur fonçait dessus en hurlant, là où un grand silence régnait précédemment. Si les créatures alphabétiques s'étaient de suite envolées dans plusieurs directions à la fois, le caractère fuyard semblant être un trait dominant chez ces pokemons, la réaction des M.Mime fut toute autre : Les pokemons se regardèrent les uns les autres, tandis que celui légèrement en avant par rapport aux autres - et également légèrement plus imposant - sembla prendre le commandement. Leur façon de communiquer était d'ailleurs assez déroutante, aucun son n'émanant d'eux, la totalité du dialogue s'effectuant à l'aide de mouvements de mains rapides et nets. Une fois visiblement accordés, le M.Mime se retourna, plaçant ses deux paumes en avant en direction de Sonistrelle. Sentant ce qui allait se produire, je descendais machinalement et maladroitement la pente en manquant de trébucher à chaque pas alors que le petit dragon venait de heurter avec violence le mur invisible que le pokemon psychique venait d'ériger devant lui.


- J'm'en occupe !


Chutant au sol, la petite créature semblait passablement sonnée de ce choc impromptu, alors que les M.Mime qui entouraient celui qui semblait être leur chef se mettaient à agiter leurs mains dans des mimes aux allures de danse victorieuse. Arrivant enfin au contrebas de la butée qui avait été décidément bien plus facile à descendre qu'à grimper, et trébuchant à moitié, je me rattrapais plus ou moins à l'aide du Mur Invisible de M.Mime, même si les mauvaises langues auraient pu dire qu'il s'agissait d'un deuxième vautrage contre ce dernier, emporté également par mon élan. Qu'à cela ne tienne : Me secouant quelques peu suite au choc, je reculais de plusieurs pas sous le regard intrigué des créatures féeriques, faisant sortir Mimiqui de sa pokeball, ce dernier ayant été pour l'heure enfermé afin d'éviter tout débordement vis à vis des pokemons de Nana, connaissant le naturel assez sauvage des pokemons de ce dernier tout comme du spectre. Je faisais néanmoins signe au spectre de ne pas bouger pour le moment, ce que ce dernier accepta étonnamment de faire, se tenant sur la défensive plutôt que sur l'offensive, pour une fois.


- Pardonnez cette interruption involontaire. Ce Sonistrelle n'a pas l'air de pouvoir se retenir quand il croise un Zarbi. Pardonnez également de faire sortir Mimiqui de sa pokeball, c'était simplement pour pouvoir me défendre si vous vouliez réagir plutôt violament à l'assaut de Sonistrelle.


Je n'étais pas spécialement rassuré, désormais face à face avec cet imposant M.Mime entouré de toute sa petite bande. Néanmoins, j'étais également étonnamment assez excité. Plus j'y pensais, plus l'idée de voir ce pokemon rejoindre mon équipe m’intéressait. Mais je devais choisir mes mots avec précaution, ne pouvant sans doutes pas me permettre d'affronter toute cette petite clique. Oh, bien sur, je savais que Nana et ses pokemons n'étaient pas très loin, et qu'ils seraient prêt à en découdre si la situation l'exigeait, ce qui serait par ailleurs compréhensible au vu de l’état de son pauvre Sonistrelle, toujours au sol. Mais si l'on pouvait éviter la confrontation...


- Je ne vous veux pas du mal. Loin de là, c'est même tout l'inverse. Seulement, je vous observe depuis tout à l'heure... et en tant que Dresseur, mais aussi en tant qu'amateur des arts et attitudes des pokemons... je dois bien avouer que je vous trouve particulièrement remarquables. Je me disais... Peut-être que l'un des plus téméraires d'entre vous serait-il intéressé à l'idée de voir du pays, découvrir avec moi les pokemons, les habitants, les paysages et les coutumes qui le compose ? Cela serait pour moi un grand honneur de mêler un artiste mime à notre petit cirque...


Tout en prononçant ces mots, Brindibou venait de se poser sur mon épaule, le regard toujours aussi indéchiffrable pour moi (mais peut être pas pour ces pokemons plus artistiques, après tout ?). Lui confiant une pokeball encore vide, ce dernier s'avança quelques peu, posant la sphère au pied de l'endroit où Sonistrelle et moi avions précédemment confronté de façon peu orthodoxe le mur invisible de ces étonnantes créatures. Me rejoignant de nouveau, mon pokemon et moi reculions de quelques pas en signe de respect, avant de guetter la réaction de ces virtuoses du mime.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Sam 11 Nov 2017 - 18:29
Nana Kuroame

Décidément, pour une montagne réputée pour sa population de dragon, le mont Kaygon abritait également beaucoup d'étrange créatures. Il avait déjà eu le plaisir de rencontrer une horde de Zarbi qui était pris d'assaut par une horde de Sonistrelle, mais cette fois ci les Pokémons alphabétiques était dans une situation plus agréable. En effet, ils avaient trouvé un groupe de M. Mime avec lesquels ils avaient l'air d'avoir décidé de jouer. Malheureusement, il n'y avait pas grand chose a manger sur ces Pokémons, ce qui les rendait assez dénués d'intérêt pour Nana.

Ce n'était pas le cas de toute le monde cependant. D'un coté, Nana remarqué que Benjamin regardait les M. Mime avec une lueur d'envie dans son regard. De l'autre, Saya avait fait partie du fameux groupe de Sonistrelle qui poursuivait les Zarbi. Et de toute évidence, pour elle, les Zarbi était un repas tout a fait satisfaisant. Alors qu'elle s'approchait du groupe en hurlant, le groupe de Zarbi se dispersa, tandis que les M. Mime décidèrent de se regrouper afin d'ériger un mur invisible pour bloquer leur assaillant. Et ce qui devait arriver arriva, la petite chauve souris s'écrasa sur le mur, et tomba au sol, KO. Décidément, pour un Pokémon dragon, cette Sonistrelle n'était vraiment pas costaud. Nana poussa un léger soupir et commença a se lever pour aller chercher son Pokémon que Benjamin décida d'intervenir.

- J'm'en occupe !


Nana se contenta d'hausser les épaules et de se rassoir. Si on lui demandais de ne rien faire, il n'allait pas s'en plaindre. Benjamin décida donc de glisser le long de la pente qui les séparait du groupe de Pokémon, et commença a entamer une discussion avec eux, son Mimiqui a ses coté, ainsi que Brindibou qui venait les rejoindre. D'ici, Nana n'entendait pas grand chose a leur discussion, mais en voyant Benjamin apporter une Pokeball devant le groupe de Pokémons, ses intention devinrent clair. Apparemment, il voulait un des mimes dans son équipe. Pas sur que les Pokémons soient très ouvert a la discussion après la démonstration de Saya. Il valait peut être mieux qu'il se prépare a agir, au cas ou. Après tout, Benjamin avait beau être un dresseur, il était clairement en infériorité numérique, sans compter qu'il était blessé. Si tous les Pokémon décidaient de passer a l'attaque en même temps, il risquait de ne pas faire long feu.

- Kana, Kaku, Suba, préparez vous a dévaler cette pente au cas ou la situation dégénère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Dim 12 Nov 2017 - 16:13
Administrateur

Lancer de Pokéball !



Le M.Mime qui était devant regarde la Pokeball puis il se met à mimer un arbre et plein d'autres choses. Il veut sûrement te faire comprendre qu'il a déjà tout ce qu'il veut en le mimant alors pourquoi te suivrait-il ?

Qu'allez-vous faire ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Mer 10 Jan 2018 - 19:10
Nana Kuroame
Nana avait décidé de rester en retrait, le temps que Benjamin tente de convaincre le groupe de M. Mime de le laisser discuter avec eux. Pratique d'ailleurs, c'était Saya qui posait les problèmes, et quelqu'un allait les réparer a sa place. Si seulement ça pouvait toujours être le cas. A vrai dire, si ses intention de capturer un de Pokémon, et ce, tout en restant pacifique, était devenu clair aux yeux de Nana, mais apparemment ceux ci n'étaient pas particulièrement intéressé. Et a vrai dire, les forcer a le rejoindre risquait de ne pas être aisé a cause de leurs mur invisible. Mais tant que le dresseur ne montrait pas signe d'avoir besoin d'aide, Nana décida de ne pas bouger.

Malheureusement, quelque chose d'autre pris cette décision a sa place. Bien que dispersé auparavant par Saya, les Zarbi volaient toujours frénétiquement autour d'eux, et si Nana ne leur prêtait plus vraiment attention, ne les considérant plus vraiment comme des menace, il réalisa rapidement que c'était une erreur. Bien que toujours paniqué, le groupe de Zarbi fini par se reformer, et pris d'assaut la première chose qui lui passa sous la main. Malheureusement, cette chose, c'était Nana et son équipe. Le flux de Zarbi le poussa lui et son équipe vers la pente qu'avait dévalé un peu plus tôt Benjamin, jusqu'a finalement faire tomber le dresseur et ses deux Pokémons.

La chute fut assez rude, mais par chance la paroi n'était pas suffisamment raide pour qu'il s'écrase par terre. Au contraire, il roula le long de la paroi, frappant a de nombreuses reprise sa blessure au bras, avant finalement de s'arrêter au pied de celle ci, un niveau plus bas du plateau ou Benjamin confrontait les Pokémons sauvages. Alors que Nana se relevait difficilement, en grimaçant de douleur, il aperçu une petite forme foncer dans sa direction en volant, et provenance du plateau supérieur. Apparemment, Saya venait de se réveiller, et voyant son dresseur dévaler le montagne, avait décidé de le rejoindre. Au moins, il n'était plus séparé d'un membre de son équipe désormais.

Nana lança un coup d'œil découragé a la paroi qu'il venait de dévaler. Certes, elle serait sans doute plus facile a escalader que celle qu'il avait du grimper plus tot, mais il était également en bien plus mauvais état. A vrai dire, il n'était même pas certain de pouvoir saisir une prise avec son bras qui ne s'arrêtait plus de trembler suite aux nombreux chocs qu'il avait subit. Pas le choix, il allait devoir trouver un autre chemin pour remonter. Nana se tourna en direction du plateau sur lequel Benjamin et les M. Mime se trouvait, et espérant se faire entendre, se mis a crier :

- Je vais bien, mais je ne vais pas pouvoir remonter en escaladant ! Je pars chercher un autre chemin pour te rejoindre !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Mar 12 Juin 2018 - 23:32
Benjamin Makuno
C'est avec un sourire en coin que je voyais celui qui semblait être le chef des M.Mime s'avancer quelque peu afin de me répondre, de sa manière à lui, en mimant quelque chose. Amusante façon de communiquer. Me prenant au jeu, je croisais les bras et commençais à regarder d'un air songeur le psychique qui s'agitait devant moi, alors que Mimiqui était lui toujours fermement sur ses gardes, prêt à bondir à tout instant.


- Une rivière ? Non... Debout ? Tu es debout ?! ... Un poteau ! UN ARBRE ! C'est ça ?


Le pokemon me fit un petit signe, à moitié désespéré de ce que je pouvais lire dans son regard, tandis qu'il recommençait ses mimes, que j'eu plus ou moins du mal à distinguer. Je sais qu'ils sont de très forts mimes, mais il est vrai que mimer les cailloux d'une montagne et l'air pur n'était pas une des choses les plus aisées. Sans doutes était-ce pour cela que j'avais vu quelques un de ses comparses m'aider en arrière plan, pointant du doigt différents éléments où je pouvais accrocher mon regard et ainsi déduire la réponse. En effet, ses mimes avaient tous pour points communs de me décrire ce qui nous entourait. C'était cela sa façon de répondre à ma proposition, en décrivant les alentours ? Curieux... A moins que... Je mis un petit moment à comprendre, avant que soudainement ne germe dans mon esprit la clé : Bien sur, il me décrivait ce qui l'entourait pour me montrer que tout cela lui suffisait amplement. Mais alors que je m'apprêtais à lui répondre, un grondement étrange se fit entendre plus haut sur la falaise, de la direction d'où je venais. Soudainement, la horde de Zarbi sembla resurgir de nulle part, pourchassant visiblement un Nana en train de dégringoler de la falaise, l'épaule la première...

La situation évolua bien vite : La chute de Nana fut assez longue, ses pokemons l'accompagnant, et ce dernier dépassa bientôt ma hauteur pour chuter encore un peu plus bas. Les grognements que j'entendis dans un premier temps me rassurèrent sur son état de santé, mais je n'avais pas vraiment l'occasion de lui en prêter cure plus longtemps : Le Sonistrelle avait été repéré par les Zarbi, et ils se mirent bientôt à fondre sur nous à vitesse grand V, se dernier se trouvant toujours auprès de moi. Les M.Mime, non loin eux non plus, créèrent rapidement des protections autour d'eux afin de se prémunir de l'assaut des dragons. Une discussion qui tournait au vinaigre... Heureusement, Sonistrelle semblait avoir repris un peu de poil de la bête, et ayant sans doutes vu son dresseur tomber, il se hâta de le foncer dans sa direction, emmenant la cohorte de Zarbi avec lui plus en bas, avant de remonter et de vriller dans le ciel : Il était intelligent, et afin d'éviter d'autres blessures à son dresseur, il préférait fatiguer et perdre les Zarbi avant de rejoindre Nana. Un bruit sourd se fit entendre près de moi, me faisant faire volte face de nouveau avant que je n'ai pu demander des nouvelles de mon compagnon. Les M.Mime avaient levés leurs barrières magiques, ou du moins celles que j'arrivais à percevoir, et me regardaient fixement, attendant visiblement que je ne réponde à ce qu'avait rétorqué plus tôt leur chef. Vrai que cette interruption nous avait coupé en plein débat, je m'empressais donc de poursuivre.


- Les arbres, l'air pur, l'eau, la montagne... Cela te suffit oui, j'en conviens. Mais tu vois ces arbres par exemple, sais tu que par endroits dans le monde, ils sont regroupés par milliers pour former de magnifiques forêts ? Sais tu que ce froid ne règne pas sur le monde et que des chaleurs suffocantes peuvent aussi se trouver ça et là ? Et cette eau. Ce sont de jolies rivières... Si je te disais qu'il existe un monde d'eau, où l'on ne voyait que cela à perte de vue, la mer ? Sans parler de toutes les créatures fascinantes qui vivent en ces lieux. Croit moi, je sais à quel point un foyer peut nous être cher. Je ne viens pas d'ici vois tu... Mais rien n'est plus beau à mon sens que voir le monde. Ça, c'est de l'oeuvre d'art, j'te le garantis.


J'espérais que ma jolie tirade allait savoir piquer au vif son esprit d'artiste. J'avais enjolivé tout cela bien sur, mais je pensais réellement tout ce que je venais de dire. Attendant qu'il s'imprègne de mes paroles, tandis que je veillais à ce que Brindibou et Mimiqui restent tranquilles, je m'avançais de quelques pas vers eux, doucement, sereinement, avant de m'agenouiller auprès de la pokeball que Brindibou avait laissé au sol entre le groupe de M.Mime et moi.


- J'aimerais vraiment que tu vois ça. J'aimerais vraiment voir ça. Et puis tu sais, ce n'est pas parce que l'on quitte son foyer que l'on ne peut pas y revenir... du moins en général. Mais je suis sur qu'ici, tout se passera bien. Alors, qu'est ce que t'en dis ?


Je n'avais pas de nouvelles de Nana, et je devais bien reconnaître que cela me trottait dans le coin de la tête, mais je le savais en vie et entouré de pokemon que je savais fort. Nul doutes qu'il était en train d'essayer de remonter actuellement. Je pourrais m'en inquiéter plus tard : Pour l'heure, je gardais mon attention focalisée sur mes interlocuteurs. Il est vrai que j'avais quitté ma posture défensive, mais je n'avais pas l'impression qu'ils pourraient se montrer violents envers moi. Et mieux valait pour moi que je ne me trompe pas...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Sam 23 Juin 2018 - 23:41
Administrateur

Lancer de Pokéball !

   


Finalement, ton beau discours a l'air de porter ses fruits et le M.Mime se met à faire léviter la Pokeball dans sa direction avant de se faire aspirer lors du contact. La Pokeball oscille puis s'immobilise finalement. Félicitations, tu as attrapé un M.Mime !

Tu dépenses 45 xp et 2 pokéballs.

HRP : Le M.Mime est directement au rang B !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Sam 21 Juil 2018 - 16:14
Benjamin Makuno
La tirade aux relents poétiques que j'avais pu entonner, si elle n'était à mon sens pas fausse, restait tout de même étrange... Je n'étais pas vraiment coutumier de ce genre de prose, que j'avais du sortir du plus profond de moi-même pour pouvoir essayer de convaincre l'artiste qu'était ce Monsieur Mime avec qui le contact avait fini par se nouer. Au vu de l'entrée en scène, c'était déjà un pas des plus encourageants en soi-même, et je fut rapidement de soulager que ce n'était pas les seuls progrès en vue. Mes paroles semblaient avoir atteintes leur but, semblant faire réfléchir le pokemon psychique, qui se faisait au passage dévisager par ses comparses, visiblement tout aussi circonspects que moi sur l'évolution de la situation. Mais alors que le voyant en pleine réflexion qui me semblait interminable et de ce fait, mal engagée, je vis la pokeball que j'avais posé à quelques pas devant moi se mettre à léviter doucement, jusqu'à arriver à mi hauteur dans les airs. Elle cessa alors de s'élever pour se rapprocher doucement de ce qui semblait être le chef de cette bande d'artistes, menée par un Monsieur Mime au sourire touché, qui l'attirait à lui de subtils gestes de doigts, semblables à ceux d'un marionnettiste à l'ancienne.

Bientôt, la sphère bicolore percuta la paume d'une des mains du pokemon sauvage, qui vint se renfermer à l'intérieur tandis que la sphère se mit à osciller. Derrière, ses compagnons, visiblement choqués de ce qui venait d'arriver et ne s'attendant pas à cette décision de la part de leur chef, ne semblaient pas prendre la nouvelle de la meilleure des façons. Se regardant tous les uns les autres, de petits sons semblables étranges semblables à des ballons de baudruche que l'on frottait les uns aux autres commencèrent à se faire entendre, tandis que les ondes psychiques qu'ils laissaient émaner d'une façon inconsciente faisaient naître en moi un semblant de mal de crâne. Au même moment, la sphère s'immobilisa dans un bruit métallique caractéristique, tandis que certains commençaient à s'agiter en faisant léviter de petites pierres, et en reportant leur attention sur moi, le regard visiblement courroucé... Aie, je crois que les choses commençaient à dégénérer un peu trop... Profitant de leur confusion pour m'avancer assez rapidement afin de pouvoir récupérer la pokeball au sol, j'eu à peine le temps de la saisir que je sentis un mur invisible se cogner contre moi, me poussant en arrière de plus en plus loin, tandis que des cailloux se mettaient à rouler non loin de moi de façon peu naturelle.


- Bon... Bah je vais vous laisser hein ? Désolé les gars... Mais c'est une vraie chance pour lui !... Nan ?...


Nan, visiblement, ils étaient pas vraiment convaincus, mais alors vraiment pas. Leur attitude se faisait de plus en plus agressive, tout comme celle de Mimiqui qui bien que clairement pas en mesure de lutter face au nombre adverse, semblait des plus motivés à leur casser les doigts. L’invectivant de se calmer, et constatant au passage que cela ne marchait pas tandis qu'une Ombre Portée partait en direction des adversaires, immédiatement arrêtée par un des murs invisibles, je le rappelais dans sa ball, préférant éviter d'attirer d'avantage la haine. Constatant que Brindibou était pour sa part toujours à voleter en cercle autour de ma tête, je me hâtais de reculer de plusieurs pas pressés, avant de me retourner pour avancer d'une marche rapide dans la pente descendante qui me faisait face. Je ne savais pas vraiment exactement où cela menait, mais ce n'était pas vraiment la priorité principale. Jetant un coup d'oeil par dessus mon épaule, je constatais que plusieurs pierres volaient dans ma direction, s'écrasant heureusement à bonne distance de ma véritable position. Bon, bah ils n'avaient visiblement pas vraiment accepter cette défection de leur chef... Pas trop étonnant, même si je m'attendais à plus de sagesse de la part de telles créatures. Qu'à cela ne tienne, pour le moment, plus je mettais de distance entre eux et moi et mieux je serais.

Et Nana dans tout ça, pensais-je en m'éloignant ? Il s'en était très certainement sorti, entouré de valeureux pokemons comme il l'était... Et puis il avait l'air d'avoir tout de même un peu d'expérience. J'allais peut être le retrouver plus loin ? J'eu d'ailleurs un espoir furtif en constatant du mouvement dans une grotte, bien plus loin, où je m'étais réfugié, ayant désormais réussi à égrainer pas mal de distance avec les artistes qui ne m'avaient sans doutes pas suivis jusqu'ici... Mais ce fut une grotte que je quitta bien vite. Ce qui me sembla être le dresseur, son Aquaquak et son Mysdibule se révéla en effet être un couple de Drakkarmin, dont l'ombre chinoise projetée sur le mur de la caverne s'était révélée étonnamment trompeuse. Euh cependant, ne s'y trompèrent guère, et tandis que je les voyais plus clairement, le regard que je croisais me fit clairement comprendre que je n'étais ici pas en territoire ami. Prenant vraiment mes jambes à mon coup dans une franche course cette fois-ci, ne voulant pas prendre le risque d'affronter un couple de ces puissants dragons au risque d'ameuter les Mimes potentiellement non loin, je repris mon escapade, loin de ce dresseur qui avait causé la perte de mon déjeuner, de ces mimes, et de ce couple de dragons semblant couver...

Pas de tout repos comme coin quand même...


[Fin de RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Elerya :: Mont Kaygon-
Sauter vers: