:: Mhyone :: Méridian :: Château de Dulem Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une sortie de l'enfer [Requête w/ Akane]

avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Dim 12 Nov 2017 - 15:05
Nana Kuroame
Il y avait quelques semaines de cela, Nana était partit à Médéa afin d'y travailler. Une fois sa mission terminée, il avait décidé d'embarquer directement pour Minami, afin de reprendre la route vers la destination qu'il s'était désigné pour s'entrainer : le mont Kaygon, faisant sur le chemin escale à Meridian. Aujourd'hui, il se retrouvait étrangement dans une situation très similaire. Ayant eu vent du festival d'Halloween, Nana avait décidé de se rendre une nouvelle fois a Médéa, afin de profiter de l'opportunité pour se trouver un petit boulot sur un stand. Finalement, il avait passé toute sa soirée sur un stand de marionnettes, a narrer une histoire d'horreur a l'aide des Pokémons spectres de son patron a une foule d'enfants en costumes. Suite a cela, il avait vécu quelques aventures dans la forêt voisine, avant de finalement reprendre son voyage d'entrainement.

La prochaine étape du voyage en question était Bord au Vent, ou plus précisément le QG des Gueriaigle. Sur place, Nana espérait trouver suffisamment de membres contre lesquels effectuer quelques combats d'entrainements en suivant les règles officiels de la ligue. Quelqu'un chose de moins anarchique que le stage de survie qu'il s'était organisé dans la montagne. Malheureusement, une erreur de réservation, et Nana s'était retrouvé dans un bateau direction Minami. Une fois sur place, il aurait très bien pu monter dans un nouveau bateau direction Bord-au-vent, mais il préférais garder son argent de coté. Autant que possible, il voulait s'en servir pour s'acheter de bons repas plutôt que pour voyager plus vite. Il commençait a se lasser de ne manger rien d'autre que de la viande de gibier.

Naturellement, le seul chemin pour rejoindre Bord-Au-Vent depuis Minami, qui n'impliquait pas a traverser l'océan a la nage en tout cas, le faisait passer par Meridian. Si la destination était differente, c'était exactement le même chemin qu'il avait eu a faire. Mais cette fois, Nana decida de ne pas se contenter de simplement passer la nuit sur place. Puisqu'il devait repasser par cette ville, et que de toute façon, il n'était pas dans l'urgence, il pouvait très bien en profiter pour faire un peu de tourisme.

Après quelques jours a visiter la ville médiévale et ses quelques musées gratuits sur les traditions de Mhyone, ainsi que de nombreux soirs a s'entrainer dans la cimetière de la ville peuplé de Pokémons spectre, Nana était prêt a reprendre la route. Mais alors qu'il soignait son équipe au centre Pokémon, il remarqua une annonce accrochée a un mur. Un collège cherchait des dresseurs pour accompagner des enfants dans une sortie de classe. Rien qui semblait bien compliqué en somme, et le job était plutôt bien payé. En plus la sortie avait lieu le lendemain, et Nana n'avait aucun problème a l'idée de rester une journée de plus en ville si cela lui permettait de toucher un salaire.

Ce ne fut que le lendemain, lorsqu'il eu a retrouver les écoliers, qu'il remarqua qu'encore une fois, il aurait sans doute mieux fait de lire l'annonce en entier. Pour une raison qui lui échappait complètement, la sortie scolaire avait lieu dans le château de Dulem. En gros, dans le même château ou Nana s'était fait agressé par un gigantesque Arbok, et avait failli y laisser la vie. Donc soit l'école manquait vraiment de budget pour une meilleurs sortie, soit ils devaient avoir quelques élèves en trop dont ils souhaitaient se débarrasser. Quoiqu'il en soit, les professeurs avaient donné rendez vous aux accompagnateurs devant la château en début de matinée. Une fois sur place, Nana s'empressa de rejoindre l'un d'entre eux afin de se présenter :

- Bonjour, je suis Nana Kuroame, je vous ai contacté hier pour accompagner ces enfants dans leur sortie scolaire.


- Ah, vous voila ! On attend un deuxième accompagnateur pour le moment, et dès qu'il nous aura rejoint, nous partirons. Vous avec compris ce que vous aviez a faire ?

- Protéger les enfants j'imagines. C'est un peu spécial comme endroit pour une sortie scolaire quand même. Y'a plein de Pokémons sauvages dans ce château, et assez dangereux pour la plupart. On a le droit a un pourcentage de perte sinon ?

Evidement, cette dernière phrase n'était qu'une petite blague innocente, mais le regard noir de l'enseignant fit rapidement comprendre a Nana que ce dernier n'était pas du tout amusé. Plutôt que de risquer de froisser un peu plus ses patrons du jour et de risquer de se faire congédier, Nana décida de s'éloigner un peu des adultes, et de rejoindre le groupe d'enfant. Ceux ci, remarquant finalement sa présence, commencèrent a le bombarder de question :

- Eh monsieur, vous êtes vraiment dresseur ?

- Ouais, pourquoi ?

- Du coup vous faites beaucoup de combats ?

- Bien sur, rien que cette semaine j'en ai gagné une bonne cinquantaine !


- Vous avez beaucoup de badges ?


- J'les ai tous !

- Oooooooh !

Les enfants étaient impressionnés par les mensonges de Nana. Evidement qu'il n'avait pas tout les badges, et il n'avait pas plus gagné de combat de la semaine. Même le fait de se designer comme un dresseur pourrait passer comme un mensonge auprès de certains. Mais a choisir, il préférais gagner le respect des gamins par le mensonge que de supporter leurs moqueries toute la journée s'il avait été sincère sur sa carrière de dresseur.

- Eh, vous pouvez nous montrer vos Pokemons ?

- Euh ...

La, ça allait être problématique. Il n'allait certainement pas sortir Kana devant les gosses sans une très bonne raison, ou elle risquait d'en mordre un, et Kaku ne supporterais sans doute pas longtemps le barrage de question des enfants avant de se mettre a leur crier dessus. Quand a Saya, elle risquait tout simplement de leur voler leur gouter ... Restait Suba, qui allait sans doute adorer l'attention que les gamins allaient lui accorder. Un éclair rouge plus tard, et les collégiens se regroupèrent autour du Brutalibré chromatique, qui ne tarda pas a effectuer quelques pirouette pour plaire a la foule.

- Je vous présente Suba, le Brutalibré. Celui ci est chromatique, les Brutalibré sont normalement rouge. Pour le reste de mon équipe, eh bien vous les rencontrerez sans doute dans la journée !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Dim 12 Nov 2017 - 22:32
Akane Wise
Une sortie de l'enferrequête avec Nana

Le séjour à Médéa fut particulièrement riche en émotions et mouvementés. Entre la rencontre de la sœur d’Alexandre, les dominants de la forêt Amarante et le combat contre le Draco, Akane n’avait pas eu souvent le temps de s’ennuyer. Il lui restait encore pas mal de choses à voir sur l’Ile Mirabèce mais c’était sans regret qu’elle levait les voiles. La jeune femme décida de revenir sur ses pas et donc de se rendre sur l’île principale.

Un Téléport plus tard et la voilà à Méridian. Décidemment, elle ne quittait jamais cette ville… ou plutôt, c’était la ville qui ne la quittait plus. Il fallait dire qu’elle y avait vécu des évènements marquants… La jeune femme se dirigea naturellement vers le Centre Pokémon. Malgré ses nombreuses tentatives, elle n’avait jamais réussi à trouver une place libre pour la nuit. Akane ne désespérait pas pour autant. Epaules dressées, menton relevé, elle y tenait à sa chambre gratuite ! Alors qu’elle se dirigeait vers le comptoir de l’entrée, l’hôtesse d’accueil déposa un petit panneau. En se rapprochant, Akane lut « chambres complètes ». D’un seul coup, elle se sentit abattue.

Trainant la patte, elle alla s’affaler sur un des sièges à l’entrée. La fin de l’après-midi approchait seulement et pourtant, il n’y avait plus aucune place disponible. La rouquine finit par croire que le sort s’acharnait contre elle. Elle ne pouvait pas se permettre de payer une auberge ou un hôtel tous les soirs… et encore moins dormir à la belle étoile. Elle n’avait pas de tente et de toute façon, elle avait bien trop peur de tomber sur des types louches… Même accompagnée de ses Pokémon, cela ne la rassurait pas.

Commençant à désespérer, une personne attira son attention. C’était une femme plus petite et plus frêle qu’Akane. A l’aide d’une punaise, elle vint enfoncer un bout de papier sur le panneau en liège qui se trouvait à côté de l’entrée. La rouquine avait presque oublié qu’il servait à afficher diverses annonces. Ainsi, elle alla voir l’affiche nouvellement mise.

« Besoin d’accompagnateurs pour sortie scolaire. Dresseurs confirmés de préférence ! Rémunération. »

La rouquine arqua un sourcil. Elle avait beau chercher, elle ne voyait pas le rapport avec une sortie scolaire et la recherche de dresseurs expérimentés. Akane y voyait là un piège à Poichigeon. Ses yex se baladèrent rapidement sur les autres annonces mais ils s’agissaient plus d’objets à vendre ou des demandes d’échanges de Pokémon. Bref, rien qui ne pouvait l’intéresser. En se tournant, la rouquine tomba nez à nez avec l’inconnue de l’annonce. Surprise, la jeune femme recula brusquement. Son dos vint se cogner contre le tableau en liège et celui tomba à terre, étalant les affichettes qu’il contenait. Le personnel du centre fixa Akane, comme s’ils paraissaient déranger dans leur travail. Le visage de la jeune femme rougit face à tant de regards.

- Euh… Je vais tout ramasser ! Pas de soucis…

Tandis qu’elle s’abaissait pour réparer sa bêtise, la femme qui l’avait fait sursauter commençait elle aussi à ramasser les papiers.

- Navrée, c’est de ma faute. J’aurais dû signaler ma présence.

Akane se contenta de lui sourire, signe qu’elle acceptait son aide. Les deux femmes accrochèrent le panneau et épinglèrent une à une toutes les petites annonces. Après ça, la rouquine prit un instant pour détailler son interlocutrice. Habillée de manière simple, la femme portait des lunettes presque aussi grandes que son visage et ses cheveux étaient coiffés en un chignon désordonné, laissant de çà et là des mèches s’échapper.

- J’ai vu que vous regardiez l’annonce…
- En effet, je cherche parfois des petits boulots, fit Akane. Mais pour le coup, je ne comprends pas en quoi une école a besoin de dresseurs. C’est pour hum… une démonstration ? demanda-t-elle hasardeusement.
- Oh non, pas du tout. C’est pour une sortie au château de Dulem. Ce n’est pas mentionné sur l’annonce, je sais… Mes collègues voulaient mettre au pied du mur les dresseurs qui accepteraient l’offre et croyez-moi, je ne suis pas fan de ce genre de pratique.

La rouquine comprit peu à peu la mention qui concernait le dresseur. Néanmoins, elle se demandait quel était l’intérêt d’aller faire venir des enfants dans un endroit pareil… Pas que cela la révolte, elle n’appréciait pas forcément la compagnie des plus jeunes, et plus en particulier des collégiens. C’était même la tranche d’âge qu’elle redoutait le plus.

- D’accord… mais pourquoi le château ?
- Je suis prof d’Histoires pour le collège de la ville.

Evidemment. Rien que d’entendre le mot « collège », la rouquine en frissonna. Ce femme avait beaucoup de courage de donne cours à des mômes qui connaissaient à peine le respect. Surtout que son apparence lui donnait un aspect fragile, Akane se demandait comment une aussi petite femme pouvait se faire écouter par une classe entière.

- En ce moment, j’enseigne l’histoire de Méridian à mes élèves… et il semblerait que le château soit au centre de celle-là. Je me suis dit que ce serait pas mal qu’ils visitent les lieux.

Akane prit un moment pour réfléchir. Avec ces explications, l’offre ne lui paraissait pas si mal. De plus, elle commençait à connaître le château de Dulem. Mieux, elle avait déjà rencontré le Comte en personne.

- Hum… J’ai seulement un Alakazam et un Méditikka, ça suffit pour qu’on me considère « dresseuse confirmée » ?
- Oui, je pense que ça irait parfaitement.
- Super ! Vous pouvez me considérer de la partie !

____________


Le jour J, Akane arriva, confiante. Mitochondrie la suivit de près. Elle avait évolué un peu après leur départ de Mirabèce. Autant dire que la dresseuse était extrêmement fière de son Pokémon. Son équipe se formait lentement mais sûrement. Néanmoins, sa confiance se dégonfla d’un seul coup en voyant la masse de collégien réunis devant l’entrée du château. Elle essaya donc de se faufiler jusqu’aux professeurs sans se faire remarquer.

- Un Alakazam !


Manquait ce léger détail… Akane ne sut réagir qu’une dizaine d’enfants se précipitèrent vers la rouquine. Certains tentèrent de toucher Mitochondrie mais la jeune femme fit barrage entre eux le Pokémon Psy.

- Non ! Personne ne touche Mitochondrie !
- Même pas les moustaches ?
- C’est bizarre comme nom…

La jeune femme leva les yeux en l’air, déjà exaspérer par les comportements intrusifs des collégiens. Si ça ne tenait qu’à elle, elle aurait demandé à Mitochondrie un petit lavage de cerveau. Néanmoins, elle tenait à gagner sa croûte. Cherchant un moyen de s’extirper de cette situation, elle balaya les alentours du regard les alentours. A sa grande surprise, elle vit Nana ! Evidemment, elle s’empressa d’aller le rejoindre. C’était compter les enfants qui étaient cramponnés à l’Alakazam.

- Nana !? Je ne pensais pas te voir ici.

Akane reconnut également Suba, le Brutalibré chromatique. Tout comme le Pokémon Psy, l’oiseau paraissait connaître un certain succès… n’en déplaise à son dresseur. Comme la dernière fois qu’elle l’avait vu, le Brutalibré se régalait de l’attention qui l’entourait. Il effectuait des pirouettes pour impressionner son jeune public.
Sans que la rouquine n’ait le temps d’engager la conversation, deux professeurs vinrent à leur rencontre. Akane n’eut pas de mal à reconnaître la femme qui était venue poster l’annonce au Centre Pokémon.

- Maintenant que vous êtes là, on va pouvoir commencer cette visite
-il se tourna vers le groupe d’élèves-, que tout le monde vienne par ici !

Les collégiens enfin regroupés, ce fut à la professeure d’Histoire de prendre la parole :

- Je vous présente Akane et Nana. Ces deux dresseurs vont nous accompagner durant la visite, je vous prierai donc de les écouter autant que vous nous écoutez.

Face à cette remarque, quelques élèves ne purent réprimer un pouffement. Akane se mordit la lèvre inférieure en entendant ces rires inarticulés. Néanmoins, la femme paraissait les ignorer, les chassant d’un revers de la main. Elle continua son discours sur quelques règles : rester grouper, ne pas dégrader le lieu, ne pas bavarder, etcetera…

- Et c’est parti ! Que tout le monde me suive !

Sur ces dernières paroles, la femme laissait clairement paraitre son enthousiasme. Si bien qu’Akane crut entendre « Elle est folle » dans la foule d’élève. C’était précisément pour ce genre de remarque irrespectueuse que la rouquine ne supportait pas les collégiens. Pour le peu qu’elle avait discuté avec cette prof, elle lui donnait l’impression d’être motivée par son métier. Pour cette fois, elle laissa couler la remarque mais ils n’auront pas intérêt à recommencer.

Essayant de chasser ce négativisme, Akane se mêla aux collégiens. Mitochondrie s’éloigna de la dresseuse pour venir se poster à l’arrière du groupe, refermant ainsi la marche.  


© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Sam 9 Déc 2017 - 21:28
Nana Kuroame

Alors que Nana regardait Suba se donner en spectacle devant le petit groupe d'enfants admiratifs. Pour une fois, Nana n'aurait pas pu rêver d'un meilleur Pokémon pour gérer la situation. Que ce soit à cause de sa couleur ou de son exubérance, Suba avait réussi a capturer le regard de touts les gosses qui assaillaient Nana de questions un peu plus tôt, le laissant enfin un peu respirer. Pendant ce cours moment de répit, il entendit une voix familière s'adresser a lui.

- Nana !? Je ne pensais pas te voir ici.

- Akane ? Décidément, je ne peux pas passer par Meridian sans te croiser ! J'imagine que c'est toi le second accompagnateur.

C'était la troisième fois qu'il rencontrait la jeune femme, la dernière étant assez récente, puisque ça avait été le lendemain d'Halloween, alors qu'il était partit s'entrainer avec Vixion dans la forêt en bordure de Médéa. D'ailleurs, Nana pu constater que Mitochondrie avait depuis évoluée en Alakazam. Décidément, tous les dresseurs qu'il rencontrait finissaient par avoir des Pokémons impressionnants. Avant même que les deux dresseurs n'aient le temps de poursuivre leur échange, deux professeurs vinrent a leur rencontre, avant que l'un des deux ne s'adresse aux élèves.

- Maintenant que vous êtes là, on va pouvoir commencer cette visite. Que tout le monde vienne par ici !

Voyant que certains collégiens avaient du mal à quitter des yeux le spectacle de Suba, Nana fit signe a son Pokémon de le rejoindre. A contrecœur, le Brutalibré vint se tenir aux cotés de son dresseur, faisant de son mieux pour garder son calme. Nana savait que dans tous les cas, Suba allait reprendre ses pitreries dès qu'il aurait le dos tourné, et a vrai dire, cela ne le dérangeais pas tant que cela, mais il préférait qu'il ne soit pas une distraction pendant que les enseignants parlaient. Après tout, il ne voulait pas trop vexer les gens qui le paieraient en fin de journée.


- Je vous présente Akane et Nana. Ces deux dresseurs vont nous accompagner durant la visite, je vous prierai donc de les écouter autant que vous nous écoutez.

Apparemment, les paroles de l'enseignante eurent l'air d'amuser les enfants, vu les pouffements et les chuchotements qui s'en suivirent. Sans surprise, Nana en entendit quelques un se moquer de son prénom, tandis que d'autres semblèrent simplement se moquer de l'enthousiasme de leur professeur. A vrai dire, Nana n'avait pas rencontré des tonnes d'enfants sur Mhyone, et a cause de son amnésie, il n'avait aucun souvenir de ses années de collège, donc il n'était pas certain si ce comportement était classique chez des enfant de cet âge, ou si c'était juste ce groupe en particulier qui faisait preuve de si peu de respect. Dans le doute, il préféra faire comme si de rien n'était. Après tout, ils pouvaient jouer au fier pour le moment, mais une fois dans le château, ils allaient moins faire les malins si une horde de spectre décidaient de passer a l'attaque.

- Et c’est parti ! Que tout le monde me suive !


Au moins, cette enseignante était pleine de motivation. Malheureusement, on ne pouvait pas vraiment en dire autant des élèves. Dans le meilleurs des cas, certains semblaient impatient d'entrer dans ce qui semblait être une maison hantée, mais personne ne semblait réellement intéressé par l'histoire du bâtiment. Nana remarqua d'ailleurs que le comportement des gamins avaient l'air d'agacer Akane. La journée allait sans doute être aussi longue pour elle que pour les enfants.

Alors que le groupe se dirigeait vers la porte, Nana remarqua Mitochondrie s'éloigner de sa dresseuse pour fermer la marche. Nana du avouer qu'il était assez impressionné de voir un Pokémon prendre des initiatives intelligente. A coté, Suba avait lui aussi décidé de s'éloigner de Nana, mais certainement pas pour se rendre utile, bien au contraire. Le Brutalibré allait d'enfant en enfant, pour montrer ses muscles et faire démonstration de son agilité, profitant du moindre compliment qu'il pouvait recevoir. Au moins, quelqu'un passait un bon moment.

Lorsqu'il arrivèrent devant l'imposante porte du château, l'un des enseignants sortit une clé de sa poche, et après l'avoir fait tourner dans la serrure, fit signe à sa classe d'entrer dans la bâtiment. C'était la première fois que Nana voyait le hall principal de la demeure, puisque lors de sa dernière visite, il était entré et sortit du bâtiment par des fenêtres brisées. La pièce était gigantesque, et bien qu'a l'abandon, on pouvait aisément deviner la beauté que le lieu devait arborer à l'époque. Quelques tapisseries étaient encore présente sur les murs, bien qu'extrêmement abimées par le temps. Le sol quand a lui était recouvert d'une épaisse couche de poussière, bien qu'a certains endroits, des traces de pas était visibles, mêlées a des empreintes de Pokémons, sans doutes laissé par les Pokémons sauvages venus s'installer après l'abandon du château, et par les dresseurs venus pour les capturer.

Aussitôt à l'intérieur du bâtiment, le cours d'histoire commença. Au début, Nana tenta d'écouter ce que racontait l'enseignante, mais il perdit très rapidement intérêt. La seule histoire qu'il souhaitait vraiment connaitre pour le moment, c'était la sienne, celles des autres passeront plus tard. Et il n'osait pas trop aller discuter avec Akane pour passer le temps, de peur de déranger l'enseignante, complètement absorbée dans sa leçon. Du coup, le dresseur décida de faire ce pourquoi il avait été embauché. Surveiller les environs pour s'assurer qu'aucun gosses ne se fasse agresser par un Pokémons sauvage. D'ailleurs, le château était étonnamment calme aujourd'hui. La dernière fois qu'il y avait mis les pieds, ils avait été suivi par de nombreux chuchotements, avait vu un grand nombres d'objets bouger tout seuls et de lumières clignoter sans raisons apparentes. Aujourd'hui, il ne voyait rien de cela. Peut-être les spectre n'étaient pas aussi confiant face a un si grand nombre d'êtres humains ? En tout cas, si la journée continuait ainsi, il allait empocher le salaire le plus facile qu'il ai jamais gagné.

Alors que la classe quittait la chambre ou le 15ème comte Dulem aimait lire en direction de la cuisine ou la 13ème comtesse de Dulem avait mangé sa première tarte a la fraise, quelques enfants décidèrent de s'approcher à nouveau de Nana pour reprendre leurs questions. Apparemment les mensonges de Nana les intéressaient plus que l'histoire de l'aristocratie de Mhyone.

- C'est la première fois que vous venez dans ce château ? On m'a dit qu'il y avait plein de Pokémons sauvages, mais on en a pas croisé un seul pour l'instant !

- Ah oui, la dernière fois que je suis venu j'ai croisé quelques Pokémons spectre ... Enfin, le Pokémon le plus impressionnant que j'ai rencontré, c'était sans doute un gigantesque Arbok. A vrai dire, il était suffisamment grand pour avaler l'un de vous sans soucis.

La plupart des enfants se mirent a blêmir en écoutant son récit, et Nana réalisa un peu trop tard qu'il aurait sans doute mieux fait de ne pas trop parler du serpent a des enfant de cet âge. Encore que, peut être que mort de peur, ces enfants serait moins tentés de faire des bêtises. Sauf qu'évidement, une petite tête brulée ne put s'empêcher de commenter les paroles de Nana.

- Pff, j'y crois pas un instant, c'est pas possible qu'un Arbok si grand existe !


Et pourtant, c'était la seule vérité qu'il avait offerte a ces enfants depuis son arrivée. Nana était prêt a répondre au gamin, quand il constata que le professeur qui n'était pas occupé a faire le cours lui lancer un regard noir. Décidément, il risquait d'en recevoir de nombreux aujourd'hui. Mais au moins, le message était clair, pas de discussion pendant les cours. Nana décida de rattraper le coup en sermonnant les collegiens.

- Bon les enfants, arrêtez les discussion, écoutez plutôt vos professeurs.

Evidement, les enfants se contentèrent de l'ignorer, et de simplement chuchoter entre eux. Tant pis, il était la pour les protéger, pas pour les discipliner. Alors qu'ils continuaient leurs chemin a travers les immenses couloirs de la demeure, quelques petits cris de surprise se firent entendre au milieu du groupe d'enfant, suivi de bruits de course précipitée. Un peu inquiet, Nana décida d'enquêter. Il s'approcha rapidement du groupe d'enfant qui avait les yeux fixé vers un couloirs mal éclairé, et avant qu'il n'ai le temps de prononcer le moindre mot, une fillette toute paniquée commença a lui expliquer la situation :

- Monsieur ! Timmy est partit dans cette direction ! Sa console de jeu a commencer à voler, et il a essayé de la rattraper ! Je suis sur que c'est un coup des fantômes !

- Les jeux sont interdit pendant les activités scolaire. Rah, ce salle gosse, toujours a nous poser des problèmes !

Le professeur aux regards noirs les avait également rejoint, et il semblait furieux. Ce n'était probablement pas le première fois que cet élève leur causait du tord. Quoi qu'il en soit, ce fameux Timmy avait sans aucun doute été attiré par un Pokémon spectre, vu la console volante, donc sa vie n'était probablement pas en danger. Bon, c'était difficile d'en dire autant pour son âme ou sa sanité par contre. Quoi qu'il en soit, c'était à Akane et a lui d'entrer en jeu maintenant.

Nana lança un rapide coup d'œil au couloir dans lequel l'enfant s'était rendu. Pas de Timmy en vu, mais la présence de Pokémons sauvages ne faisait aucun doute. Nana retrouvait bien l'ambiance qu'il avait connu lors de sa première visite au château en voyant les vase remuer et le sol craquer sans raison. Il se tourna donc vers Akane pour annoncer.

- Bon, c'est l'heure pour nous de bosser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Ven 22 Déc 2017 - 20:25
Akane Wise
Une sortie de l'enferrequête avec Nana

Devant la porte de l’immense bâtisse, l’un des professeurs utilisa une clé pour ouvrir le chemin. Comme peu de personnes avaient légalement accès à cette partie abandonnée du château, la rouquine supposa une éventuelle collaboration entre l’école et le Comte de Dulem. La première fois qu’elle l’avait vu, la jeune femme comprit que c’était un féru d’Histoire. Pas étonnant qu’il ait donné l’autorisation aux professeurs de visiter les lieux, le vieil homme se faisant une joie de partager sa passion.

Une fois à l’intérieur, l’enseignante ne perdit pas de temps pour directement enchainer sur son cours. D’une oreille attentive, Akane se fit un plaisir d’écouter son récit. Elle n’avait pas spécialement d’affinité avec l’Histoire mais elle estimait qu’un professeur absorbé par son cours méritait d’être entendu. Néanmoins, de temps à autre, elle vérifiait les alentours. Tout semblait étrangement calme…

- Étrangement calme, je n’aurais pas dit mieux.


Evidemment, la dresseuse gardait un contact psychique avec son Pokémon pour cette mission. L’Alakazam avait donc facilement accès à ses pensées… et quand bien même la rouquine ne lui donnait pas l’autorisation de fouiller dans son esprit, il n’en avait cure et se faisait une joie de passer outre ses barrières. Akane se secoua la tête, légèrement perplexe. D’habitude, les Spectre n’hésitaient pas à tourmenter les âmes qui se trouvaient à leur portée… Peut-être que le groupe les effrayait ?

- N’en sois pas si sûre.
-Ce n’était qu’une supposition.


La jeune femme fronça les sourcils, absorbée par sa communication télépathique… ce qui n’échappait pas à certains des élèves. A côté d’elle, un groupe d’enfants s’amusait à imiter ses mimiques. Leurs rires aigus la tirèrent rapidement de sa discussion avec Mitochondrie. Elle surprit un des élèves en train d’offrir une belle grimace à ses amis.

- Vous pouvez arrêter ?
- Bah… ce n’est pas notre faute si vous faites des têtes bizarres, répondit un des élèves.

Face à la désinvolture d’un des gamins, Akane ne put s’empêcher de se mordre la lèvre. Avec ce genre de comportement de leur part, la rouquine ne donnait pas cher de leur peau… ni le sienne une fois qu’elle leur aura mis son poing. Elle prit une grande inspiration. Si elle leur expliquait la situation, sûrement seront-ils compréhensifs.

- Je ne faisais que parler par télépathie avec mon Pokémon, dit-elle en montrant l’Alakazam.
- Aaaah d’accords…

En voyant leur tête ébahie, Akane soupira de soulagement. Les enfants n’étaient probablement pas aussi ingrats qu’elle se l’imaginait. Néanmoins, le petit groupe d’amis restait toujours tourné vers elle. Il y eu quelques secondes de silence… jusqu’à ce que l’un d’entre eux reprit la parole.

- En fait, t’as juste pas d’amis.


S’en suivit un éclat de rire et la tête dépitée de la jeune femme. Non, elle ne tiendrait pas jusqu’à la fin de cette excursion. Elle qui voulait juste se faire un peu d’argent tranquillement… Heureusement, un des enseignants sermonna les élèves et le calme revint aussitôt. Akane aurait aimé que les enfants l’obéissent de cette manière, au moins la sortie aurait été plus facile. Elle lança un rapide coup d’œil à Mitochondrie, toujours en bout de file. La dresseuse entendait le rire si singulier de son Pokémon dans sa tête. Au moins, il y avait une qui était amusée par les enfants…

Ensuite, Akane observa Nana pour voir comment il se débrouillait. Visiblement, il était assailli par des gamins un peu trop curieux. La jeune femme essayait d’écouter leur conversation… Une vague histoire d’Arbok géant. Même si la jeune femme trouvait drôle la façon dont le dresseur déblatérait sur son récit, elle le pensait néanmoins réel. Quelques mois auparavant, elle avait eu la chance, avec Alexandre, de rencontrer un imposant Ectoplasma qui voulait les voir morts… Contrairement à Nana, la rousse préférait garder cette histoire pour elle. Elle n’avait pas envie d’effrayer les enfants, et surtout leurs enseignant, par un cas particulier.

Sachant ce souvenir de ses pensées, l’attention de l’Akane se focalisa de nouveau sur le cours de la jeune enseignante. A chaque pas, chaque objet qu’ils croisaient, cette dernière semblait en rajouter une couche avec diverses anecdotes. Rien, pas même les chuchotements incessants de ses collégiens, ne semblait perturber le flot de ses paroles… Si bien que la dresseuse, pourtant très intéressée par le cours, commençait peu à peu à trouver le temps long.

Cette visite, à priori tranquille, se trouva soudainement perturbée par des cris de surprise. Nana n’hésita pas à voir ce qu’il se tramait et Akane lui emboîta le pas. Une des petites filles du groupe expliqua rapidement la situation : un dénommé Timmy se serait mis à la poursuite de sa console volante. Apparemment, ce gosse n’avait pas assez de jugeote pour se rendre compte qu’un objet qui volait n’annonçait rien de bon… Bien que furieux, le professeur ne semblait néanmoins pas plus inquiet de la disparition d’un de ses élèves. Même si ce dernier avait l’air de causer quelques soucis à son entourage, se préoccuper de son absence aurait été une réaction plus appropriée... surtout dans le lieu dans lequel ils se trouvaient.

- Bon, c'est l'heure pour nous de bosser.
- C’est justement le moment que j’attendais le plus.

La rouquine s’avança près de son collègue d’un jour pour elle aussi examiner le couloir. Plongé dans la pénombre, on n’en voyait pas la fin. La jeune femme ayant prévu ce genre de situation, sortit de son sac une lampe de poche. La lumière éclaira un pan de mur décrépi dont la tapisserie avait été sauvagement arrachée. Probablement que ces griffures devaient se trouver là depuis des années mais cette image arracha un frisson Akane. Elle fit balader le faisceau lumineux afin de s’assurer qu’aucun Pokémon ne les attaque par surprise. Mis à part des Mimigal effrayées par l’éclat de la lampe, le couloir ne montrait nul signe de vie. Une inspection plus poussée était de rigueur.

- Pas trop le choix. On va devoir s’aventurer dans ce couloir.

D’un geste de la main, Akane invita l’Alakazam à les rejoindre. Mitochondrie s’avança puis inspecta d’elle-même le couloir. Le Pokémon secoua la tête de droite à gauche, signe qu’il ne sentait aucun danger. Ensuite, la rousse se plongea en première dans le dédale. Elle avançait lentement et malgré l’éclairage qu’apportait la lampe, le lieu était étonnamment sombre… C’était la troisième fois qu’elle se rendait dans la partie abandonnée du château. Malgré ça, Akane n’arrivait toujours pas à s’habituer à l’atmosphère pesante qui gorgeait certains endroits de la bâtisse.

En baladant la lumière, un objet au sol attira l’attention de la jeune femme. Elle s’en approcha et vit qu’il s’agissait sans doute d’une console portable. Sans doute parce que la rouquine n’avait jamais eu la chance d’en avoir une… En tout cas, il fallait vivre dans une grotte pour ne pas s’apercevoir que c’en était une. Alors qu’elle s’accroupit pour s’en saisir, Mitochondrie la coupa dans son élan.

- Ne fais pas ça.

Perplexe, la rousse se tourna vers son Pokémon. Les yeux de ce dernier brillaient intensément. Il ne fallut pas longtemps à Akane pour comprendre que l’humanoïde effectuait un Œil Miracle pour analyser la console. Alors que la jeune femme avait le dos tourné, un Motisma sortit de l’objet et envoya une décharge électrique. Mitochondrie eut juste le temps de dévier l’éclair avec un Rafale Psy avant de se fracasser contre le mur à côté. D’un volte-face, Akane vit Mitochondrie se lancer dans un combat contre leur adversaire.

-Fais gaffe qu’il ne te touche pas avec une attaque Spectre !

L’Alakazam ne releva pas ce qui, pour lui, était une évidence. Bien sûr, la dresseuse connaissait le potentiel intellectuel du Pokémon mais cela ne l’empêchait pas de s’inquiéter pour lui. Après tout, il avait évolué il y a seulement quelques jours. Heureusement, le combat ne dura pas longtemps. Le Motisma disparut dans un amas de brouillard.

- Hé, non ! Attends !

La rouquine se précipita à l’endroit de la disparation mais trop tard, le Pokémon était déjà perdu. Bredouille, elle se tourna vers Nana et Mitochondrie. La rousse espérait pouvoir soutirer une quelconque info du fantôme électrique…

- Il a pris la fuite,
confirma l’humanoïde.

Le seul indice qui leur restait était donc la console du petit Timmy. Hors de danger, la jeune femme ramassa pour de bon l’appareil électronique. Akane contempla l’objet sous toutes ses coutures. Cependant, il ne présentait rien de particulier… C’était une console comme une autre. Reste à savoir pourquoi elle se trouvait là. Était-ce le Motisma qui avait pris possession de l’appareil pour appâter le gamin ? Ou bien avait-il trouvé la console à cet endroit précis ? Plus Akane réfléchissait et plus elle trouvait la disparation de Timmy mystérieuse… Peut-être qu’elle se faisait simplement des idées. En tout cas, c’était ce qu’elle espérait. Après tout, ce ne serait pas la première fois que son imagination trop fertile lui jouait des tours. Quoi qu’il en soit, la jeune femme ne voyait pas d’autres solutions que de continuer leur inspection.

- J’espère quand même que le gosse n’a rien, dit finalement Akane.


© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Mer 17 Jan 2018 - 16:03
Nana Kuroame

- C’est justement le moment que j’attendais le plus.

Nana n'était guère surpris par la réponse de sa collègue. Bien qu'ils soient resté à quelques mètres de distance pendant leur exploration du château, Nana avait pu l'observer et constater qu'elle avait du mal a gérer le groupe de gosses. Avoir de quoi se distraire ne pouvait donc pas lui faire de mal. Et a vrai dire, Nana était plutôt content aussi, la visite commençait vraiment a l'ennuyer. Finalement, la disparition de l'enfant devenait presque quelques chose de positif pour les deux accompagnateurs. Akane sortit un lampe torche de sa poche, un luxe que Nana ne pouvait pas se permettre, et commença a analyser le couloir du regard. A vrai dire, la lumière ne révéla pas grand chose de nouveau. Si le couloir avait l'air d'être celui d'une maison hanté, il n'en restait pas moins vide de Pokémons sauvages ou d'enfants perdus.

- Pas trop le choix. On va devoir s’aventurer dans ce couloir.

- Au moins la visite promet d'être plus intéressante par la bas.

Avant de s'élancer a l'aveugle dans le manoir, Akane décida tout de même de consulter son Alakazam. Quand a Nana, faute de pouvoir l'aider dans son enquête, il se tourna vers l'enseignant pour lui indiquer la marche a suivre de son coté.

- Akane et moi allons partir a la recherche de ce Timmy. Attendez notre retour dans la salle au bout du couloir avant de continuer la visite, ça nous évitera d'avoir a courir après plusieurs enfants à la fois. Et ne vous inquiétez pas pour les Pokémons sauvages, tant que vous restez groupé, ils seront trop intimidés par votre nombre pour tenter quoi que ce soit.

Le professeur n'avait pas l'air très enthousiasmé par les consignes de Nana, mais le dresseur se contenta de lui tourner rapidement le dos, afin d'éviter d'avoir a affronter ses protestations. A vrai dire, Nana aurait préféré laisser un Pokémon avec le groupe, mais le seul qui était à la fois efficace contre des spectre et qu'il pouvait laisser sans surveillance était Kaku. Et en toute franchise, s'il devait s'aventurer dans le manoir, alors il préférait autant que son meilleur Pokémon reste avec lui.

Une fois l'analyse de l'Alakazam terminée, Akane s'engagea dans le couloir, Nana et Suba sur ses talons. La dresseuse avançait avec prudence, contrairement à Nana qui se contentait de la suivre, plus détendu que jamais. A vrai dire, il devrait être un peu plus inquiet par la disparition de l'enfant, mais il n'arrivait pas a chasser le confortable sentiment de nostalgie qu'il ressentait en arpentant ce genre de bâtisse. Il espérait juste que les enseignants encore derrière eux ne s'en rende pas compte, ou son salaire risquait d'en pâtir.

Finalement, après quelques mètres de marche, un objet qui ne semblait pas à sa place apparu dans la lumière de la lampe d'Akane. Cela ne faisait aucun doute, c'était la console de Timmy. Malheureusement, son propriétaire n'était toujours pas en vu. La rousse fit mine de se saisir de l'objet, avant de se stopper net et de se tourner vers sa Pokémon. Nana quand a lui, échangea un regard interrogateur avec Suba. De toute évidence, Akane et Mitochondrie communiquaient souvent par télépathie, ce qui laissait à chaque fois Nana et son Pokémon dans une légère confusion. Il espérait juste qu'avec le temps il s'habituerait à ces échanges silencieux.

Quoiqu'il en soit, Nana compris rapidement pourquoi Akane avait arrêté son geste. Grace à ses aptitudes psychique, l'Alakazam avait réussi a détecter la présence d'un spectre, qui fit une apparition fulgurante devant eux, fusant hors de la console en projetant de l'électricité autour de lui. Par chance, Mitochondrie fut assez réactive pour empêcher qu'Akane se retrouve électrocutée. Sans laisser le temps a Nana ou a Suba de réagit, l'Alakazam se jeta sur le spectre, mais malheureusement, ce dernier ne semblait pas avoir l'intention d'affronter le Pokémon psy. Une brume noire s'éleva autour du Pokémon, et l'instant suivant, le couloir était de nouveau désert.

Malheureusement, le spectre était leur seul indice pour retrouver l'enfant. Enfin, il restait bien la console, mais maintenant que le Pokémon ne la possédait plus, Nana doutait qu'il puisse en faire grand chose. A vrai dire, leur seule option était sans doute de retrouver le Pokémon spectre afin de lui tirer les vers du nez. C'était juste un peu problématique pour Nana qu'il soit probablement aussi de type électrique. Les deux seuls Pokémons de son équipe capable d'encaisser des attaques électriques sans trop souffrir étaient Kana et Saya, et malheureusement les deux femelles étaient quasiment inutiles en combat. Pour ne rien arranger, l'Alakazam d'Akane était dans la même situation, puisque les Pokémon psy étaient particulièrement faible face aux assaut des fantômes.

- J’espère quand même que le gosse n’a rien.


- Je pense qu'il est au moins encore en un morceau, si ce Pokémon voulait seulement l'attaquer il ne se serait pas embêté à l'enlever.

Enfin, le seul détail embêtant était que si le Pokémon électrique était encore dans la console quand ils étaient arrivés sur les lieux, alors c'était qu'il avait un complice qui s'était enfuit avec l'enfant. En gros, ils n'étaient pas encore au bout de leurs peines. Il avait cependant une idée qui allait peut-être pouvoir leur faire gagner un peu de temps. Nana saisit la Pokeball de Saya, et un éclair rouge plus tard, la petite chauve souris se mis a tournoyer frénétiquement autour des deux dresseurs. Débordante d'énergie comme toujours, la Sonistrelle ne semblait pas du tout se soucier de l'atmosphère inquiétante du château. A vrai dire, Nana doutait même que la Pokémon réalise vraiment ou elle se trouvait, mais au pire, ce n'était pas bien dérangeant, elle serait plus utile insouciante qu'effrayée.

- Saya, un Pokémon spectre est partit avec un des enfants, tu peux fouiller les environs voir si tu ne trouve rien de suspect ? Si tu trouves quoi que ce soit, contente toi de nous rejoindre au plus vite !

A vrai dire, la chauve-souris était encore bien trop faible pour mener le moindre combat, mais vu ses talents lorsqu'il s'agissait de chasser, Nana avait espoir qu'elle parvienne à trouver quelque chose plus rapidement que les deux dresseurs. Par chance, la Sonistrelle se montra coopérative et pris immédiatement son envol, disparaissant en quelques secondes au bout du couloir. Il avait eu beau lui avoir donné l'ordre, Nana avait du mal a cacher son inquiétude pour Saya. Celle ci était loin d'être fiable, et l'idée qu'elle se balade seule dans un tel endroit était tout sauf rassurant pour le dresseur. Il espérait juste qu'ils n'allaient pas se retrouver avec un Sonistrelle à retrouver en plus d'un gosse.

- Continuons de fouiller ce couloir en attendant, ils ne peuvent pas être bien loin de toute façon.

Nana et Suba commencèrent a fouiller toutes les salles reliés au couloirs. Malheureusement, la majorité d'entre elles étaient désertes, et celles qui ne l'étaient pas étaient en général squattées par des Pokémons sauvages qui s'empressaient de prendre la fuite en voyant le dresseur arriver. A vrai dire, ce n'était pas une grosse surprise pour Nana, ça aurait été étonnant que le spectre cache sa victime dans les pièces juste à coté de l'endroit ou il l'avait capturé, mais au moins, ils en avait le cœur net désormais. Malheureusement, le couloir était encore très long, et en fouiller toutes les pièces risquait de durer une éternité.

- C'est la dixième porte, et toujours rien ... J'aurais au moins aimé tomber sur un indice qui aurait pu nous mettre dans la bonne direction ...


Heureusement, c'est ce moment que Saya choisi pour revenir en piaillant, pour leur signaler qu'elle avait découvert quelque chose. Peut-être qu'ils allaient enfin pouvoir passer a l'action, plutôt que de tourner en rond en espérant trouver quelques choses. Nana s'empressa de partir a la suite de la Sonistrelle, tout en restant sur ses garde. Vu le boucan qu'avait fait la chauve souris en les retrouvant, il ne serait pas étonné qu'elle ai attiré quelques Pokémons sauvages dans leur direction. Mais malgré les craintes de Nana, ils parvinrent a se rendre à destination sans se faire attaquer. Après avoir bifurqué dans plusieurs couloir, Saya se stoppa finalement, et fit un signe de la tête en direction d'un dernier couloir.

En s'approchant, Nana commença a entendre différents sons. Pour commencer, une musique semblait sortir de l'une des pièces du couloir, mais ce n'était pas tout. En tendant l'oreille, Nana réussi a entendre autre chose. Tout d'abord, des rires, probablement venant d'un Pokémon spectre, puis des pleurs d'enfant. Saya avait bien bossé, cela ne faisait aucun doute que Timmy se trouvait quelques part par ici. Malheureusement, après avoir jeté un coup d'œil dans celui ci, Nana ne pu s'empêchera de grincer des dents. Ce couloir n'était pas aussi calme que les autres, et ce même sans prendre en compte la musique. Un groupe de quelques Polichombr flottaient devant une porte, probablement celle d'ou venait la musique, et semblaient monter le garde. Par chance, ils ne semblaient pas encore les avoir remarqué, mais cela risquait de ne pas durer s'ils décidaient de s'approcher d'eux. Au cas ou, Nana rappela tout de même Saya dans sa Pokeball, et saisi celle de Kaku, près à l'invoquer en cas de problèmes. Avant de faire quoi que ce soit, il préférait consulter Akane.

- Bon, je pense que le gosse et le spectre électrique sont derrière cette porte, mais les Polichombr ont pas l'air très amicaux. Ils sont pas si nombreux que ça, donc on devrait pouvoir les vaincre, mais si t'as une solution qui implique de ne pas se battre, je suis aussi preneur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Lun 29 Jan 2018 - 13:26
Akane Wise
Une sortie de l'enferrequête avec Nana

- Je pense qu'il est au moins encore en un morceau, si ce Pokémon voulait seulement l'attaquer il ne se serait pas embêté à l'enlever.


Akane se contenta d’un hochement de tête. Le raisonnement de son collègue semblait cohérent, la jeune femme ne pouvait qu’approuver. Cependant, ils n’avaient aucun indice qui leur permettrait de retrouver le garçon. Le château était immense et un seul couloir se composait d’une dizaine de pièces. Nana semblait avoir une idée, laissant ainsi s’échapper sa Sonistrelle de sa Poké Ball. La rouquine avait déjà eu l’occasion de voir la petite chauve-souris mais se souvenait uniquement de sa gourmandise. La rousse fut également amusée de remarquer que la Sonistrelle ne paraissait nullement perturbée par l’ambiance oppressante du lieu.

- Saya, un Pokémon spectre est partit avec un des enfants, tu peux fouiller les environs voir si tu ne trouves rien de suspect ? Si tu trouves quoi que ce soit, contente-toi de nous rejoindre au plus vite !

Effectivement, de l’aide ne serait pas de refus pour fouiller toutes les pièces du couloir afin de retrouver l’enfant. Akane sollicita elle aussi l’aide de Mitochondrie. Les pouvoirs psychiques du Pokémon pourraient faciliter les recherches et éventuellement les mettre sur une piste. Après une brève discussion télépathique, l’Alakazam prit la direction opposée à celle de la Sonistrelle. La rouquine ne se souciait pas de la sécurité de son Pokémon, elle estimait qu’il savait désormais se défendre seul.

- Continuons de fouiller ce couloir en attendant, ils ne peuvent pas être bien loin de toute façon.
- D’accord. De toute façon, on a pas trop le choix, faut retrouver Timmy.

Ainsi, les dresseurs se séparent pour faciliter leurs recherches. Si Nana avait choisi d’être accompagné de Suba, Akane préférait laisser Synapse dans sa Poké Ball. La rouquine la gardait sous le coude en cas de danger. Elle commença donc à ouvrir les portes une à une. Mis à part des Pokémons sauvages fuyants, la jeune femme se trouvait aucune trace qui pourrait lui signaler la présence du garçon. Elle ne savait pas exactement combien de pièces elle avait examinées mais quand Akane en eut marre de ses recherches infructueuses, elle revint à la rencontre de Nana.

- C'est la dixième porte, et toujours rien ... J'aurais au moins aimé tomber sur un indice qui aurait pu nous mettre dans la bonne direction ...

- Pareil, soupira la dresseuse. Je n’ai rien trouvé non plus…

Fouiller toutes ces pièces leur ferait perdre un temps monstre, alors que Timmy était perdu quelque part et probablement traumatisé. S’ils trouvaient l’enfant mentalement perturbé, Akane n’osait même pas imaginer la réaction des professeurs, encore moins celle des parents…

Soudainement, la petite chauve-souris revint vers le groupe, rapidement suivie par l’Alakazam. La rouquine fut assez surprise du comportement de Saya, elle qui avait pris l’habitude que ses Pokémons comprennent et parlent le langage humain. Heureusement, Nana paraissait comprendre la Sonistrelle et la suivit, Akane lui emboitant le pas. Saya les conduisit jusqu’à un couloir qui, a priori, ressemblait aux autres… Du moins, c’était ce que pensait la rouquine jusqu’à ce qu’une musique lui parvienne aux oreilles… ainsi que des rires. Probablement ceux de Pokémon spectre. Cachés derrière un mur, les dresseurs jetèrent un œil au couloir que les avait emmenés Saya. Des Polichombr montaient la garde devant l’une des portes et nul doute que Timmy devait se cacher derrière. Les Pokémons Spectre semblaient particulièrement attentifs, ils repéreraient sûrement les dresseurs tôt ou tard.

- Bon, je pense que le gosse et le spectre électrique sont derrière cette porte, mais les Polichombr ont pas l'air très amicaux. Ils sont pas si nombreux que ça, donc on devrait pouvoir les vaincre, mais si t'as une solution qui implique de ne pas se battre, je suis aussi preneur.

Avant d’émettre une quelconque réponse, la jeune femme réfléchit. Elle essaya de juger la distance qui les séparaient de la porte afin d’utiliser la capacité de téléportation de l’Alakazam. Néanmoins, il suffisait que Mitochondrie se rate d’un seul centimètre pour qu’ils se retrouvent tous encastrer dans le mur… Akane fit la moue, sceptique de son plan. Elle n’était pas tout à fait sûre que cela valait le coup de se retrouver coincer entre deux murs pour sauver un enfant un peu trop curieux.

- Eh bien… J’ai peut-être une idée mais…

La jeune femme essaya de calculer une dernière fois la distance qui les séparait de la porte, sans grande conviction. Elle se tourna alors vers Mitochondrie. Après tout, elle connaissait mieux que sa dresseuse ses capacités. Après un bref moment de réflexion, l’humanoïde hocha finalement la tête.

- Adjugé ! Mitochondrie nous téléporte derrière la porte. Par contre, tu pourrais faire rentrer tes Pokémons ? Ce sera plus simple pour elle.

Ceci fait, la rouquine invita Nana à s’approcher de l’Alakazam, mieux valait rester grouper pendant ce genre d’opération. L’humanoïde se concentra et POUF ! Les voilà derrière la porte. En sentant son dos contre le mur, Akane lâcha un soupir de soulagement. La téléportation s’était réellement jouée à quelques millimètres près. Au moins, ils n’auraient pas à s’attaquer aux Polichombr.

Les dresseurs se retrouvèrent dans une étrange pièce. Que ce soit des ordinateurs ou des télévisions, tous les objets qu’Akane voyait étaient composés d’un écran. Assez étrange pour un vieux château abandonné datant de plusieurs siècles. Cependant, il n’y avait pas de doute à avoir, ils se trouvaient dans l’antre du Motisma.

- J’ai commencé à prendre l’habitude de vieux bâtiments hantés, souffla la rouquine, mais là, je ne m’y attendais absolument pas.

Entre le rêve presque réel de l’Ectoplasma et le canular grandeur nature de la troupe itinérante, Akane pensait avoir tout vu. Malgré ces quelques frayeurs, il semblerait que la rouquine ne soit pas parvenue au bout de ses peines. La musique se fit de plus en plus forte, indiquant une présence dans la pièce. Akane avança prudemment, surveillant le moindre détail qui pouvait l’alarmer. Finalement, les dresseurs tombèrent sur un garçon en train... de jouer. Sourcils froncés, la jeune femme échangea un regard avec son collègue.

- Tu es Timmy, je suppose.

Les yeux rivés sur l’écran de télévision, le collégien ne daignait même pas à donner une réponse. Il semblait complètement absorbé par son jeu, comme si le monde extérieur n’existait pas. Akane commençait alors à s’imaginer un tas de scénario, plus farfelus les uns que les autres. Peut-être que Timmy était sous l’emprise du Motisma, l’obligeant à jouer éternellement avec lui ? Paniquée, la jeune femme se mit à secouer le garçon

- Timmy, tu m’entends ?!
- Nan mais vous êtes dingue !

Au moins, ce ne serait pas le premier de la journée à le penser La rouquine souffla, soulagée que le collégien ne perdait pas les pédales. Il était juste extrêmement concentré sur ce qu’il faisait.

- Génial… vous m’avez fait perdre.

Akane croisa les bras, pas tout à fait certaine de saisir la situation. Pour quelqu’un qui venait d’être kidnappé, Timmy paraissait étrangement calme. C’en était presque suspect. Il toisa les deux dresseurs avant de se secouer la tête.

- Ah, mais vous êtes les deux accompagnateurs !
- Oui. Et on vient te chercher !
- Laissez tomber. Je préfère être ici que d’écouter ce que la prof raconte… c’est hyper barbant.
- Qu-quoi ?! Non ! C’est dangereux ici. Il y a un Motisma qui rôde…

La rouquine avait prononcé ses derniers mots à voix basse, de crainte que le Pokémon en question l’entente. Nullement effrayé, le garçon se mit à éclater de rire. Probablement alerté, le Motisma sortit de la télévision, avec laquelle Timmy jouait. Troublée, Akane recula, prête à passer à l’offensive.

- Je vous assure que ce Motisma ne nous veut aucun mal.

A peine la rouquine eut le temps de protester que Timmy expliqua sa rencontre avec le Spectre. Ce dernier l’avait effectivement emmené dans le couloir… mais uniquement pour s’amuser à une partie de jeux vidéo avec le garçon. Le Motisma avait réussi à repérer cette passion qu’il partageait lui aussi. L’histoire était finalement touchante mais un détail chiffonna Akane. Elle sortit alors la console portable du garçon. Le regard de ce dernier s’illumina et arracha des mains de la jeune femme le jouet électronique, sans demander son reste.

- Merci ! Vous l’avez retrouvée. J’ai dû la perdre en cours de chemin. Mon sac est troué, expliqua-t-il. D’ailleurs, j’ai aussi perdu mon porte-feuille… et mes lunettes.

Légèrement exaspérée, la rouquine leva les yeux au ciel. Néanmoins, elle n’arrivait pas à en vouloir au garçon. Jusqu’à présent, c’était le moins ingrat des élèves. Il vivait juste dans son monde…

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Lun 7 Mai 2018 - 20:57
Nana Kuroame

- Eh bien… J’ai peut-être une idée mais…

Nana était rassuré de l'entendre dire cela. A vrai dire, s'il pouvait éviter de foncer dans un tas de Pokémon sauvage en alerte, il ne comptait pas s'en priver. Malgré tout, il était un peu inquiet par la ton hésitant d'Akane et les nombreux regards interrogateur qu'elle lançait a Mitochondrie. Finalement, après quelques instant, la dresseuse de Pokémon psy finit par lui expliquer son idée :

- Adjugé ! Mitochondrie nous téléporte derrière la porte. Par contre, tu pourrais faire rentrer tes Pokémons ? Ce sera plus simple pour elle.

Nana se contenta de hocher la tête et de rappeler tout ses coéquipier. Il avait oublié que certains Pokémons psy était capable de se déplacer ainsi. A vrai dire, il n'avait jamais été téléporté par un Pokémon auparavant. A vrai dire, il aurait bien aimé que l'un de ses Pokémons possède une tel capacité, vu qu'il passait son temps a voyager, mais bon, il s'était fait a l'idée que ses compagnons étaient plus du genre a lui compliquer la vie qu'a la lui faciliter.

Quoiqu'il en soit, il s'approcha de l'Alakazam, et l'instant suivant, ils n'étaient plus dans le couloir. La sensation étrange et inhabituelle fit chanceler Nana, mais il parvint a rapidement retrouver son équilibre et s'appuyant sur le mur qui se trouvait juste derrière lui. En remarquant la proximité du mur, Nana commença d'ailleurs a comprendre pourquoi Akane hésitait un peu plus tôt. Il décida de ne pas penser a ce qu'il serait arrivé si Mitochondrie les avait accidentellement téléporté dans le mur, et porta son attention sur la pièce dans laquelle ils se trouvaient désormais.

Étrangement, la pièces était remplie d'appareils électroniques qui contrastaient fortement avec le reste du château. A vrai dire, Nana se demandait bien comment ils avaient pu se retrouver ici, car ils ne faisaient certainement pas partie du mobilier de la battisse avant son abandon. A part les appareils, la pièce semblait être une chambre d'enfant, du moins c'est ce que laissait penser le petit lit et les quelques jouets poussiéreux que Nana aperçu dans un coin de la pièce.

- J’ai commencé à prendre l’habitude de vieux bâtiments hantés, mais là, je ne m’y attendais absolument pas.

Apparemment Akane avait des passe temps étrange si elle était a ce point habituée aux lieux hanté, mais Nana décida de ne pas la questionner. Après tout, ils n'avaient pas vraiment de temps a perdre, ils avaient toujours un enfant a retrouver. Et en parlant de l'enfant, Nana n'avait jusqu'à la pas remarqué une forme recroquevillée devant l'un des écran avant de finalement réaliser qu'elle venait de bouger. Finalement, Timmy était bel et bien dans la pièce, mais il n'était pas aussi terrifié que ce a quoi Nana s'était attendu. A vrai dire, le gosse jouait simplement a un jeu, et il semblait si concentré sur sa partie qu'il n'avait pas remarqué les deux dresseurs venant de faire leur apparition dans la pièce.

Akane, tout aussi déconcertée que Nana, décida d'interpeller le jeune garçon. Cependant, ce dernier ne lui répondit pas, sans doute toujours trop concentré sur son jeu, et sa collègue commença a paniquer, imaginant sans doute qu'il avait été victime d'une malédiction quelconque du Pokémon spectre. Elle agrippa donc Timmy et commença a le secouer jusqu'a ce que celui-ci se mette a protester.

- Nan mais vous êtes dingue !

Nana laissa échapper un léger soupir. Au moins ils avaient son attention désormais. Ignorant complètement sa remarque sur sa partie, Nana lança un coup d'œil a Akane, qui semblait se poser la même question que lui. Pourquoi l'enfant était ici a jouer tranquillement alors qu'il venait de se faire embarquer par un Pokémon sauvage. Et d'ailleurs, en parlant de Pokémon sauvage, Nana avait beau regarder dans la pièce, il n'arrivait pas a voir le moindre Pokémon.

- Ah, mais vous êtes les deux accompagnateurs !

- Oui. Et on vient te chercher !

- Laissez tomber. Je préfère être ici que d’écouter ce que la prof raconte… c’est hyper barbant.

- Qu-quoi ?! Non ! C’est dangereux ici. Il y a un Motisma qui rôde…

A vrai dire, Nana était plutôt d'accord avec le gosse, a choisir, il préférerais rester ici a jouer a un jeu. Malheureusement, il était ici pour travailler, il ne pouvait donc pas se permettre ce genre de comportement. En tout cas, le garçon ne sembla pas effrayé a la mention du Pokémon spectre responsable de son enlèvement. D'ailleurs, le Pokémon sortit de la télévision, prenant par surprise les deux dresseurs. Alors qu'Akane faisait un pas en arrière, Nana agrippa la Pokeball de Suba, prêt a passer a l'attaque.

- Je vous assure que ce Motisma ne nous veut aucun mal.

Effectivement, le Pokémon n'avait pas l'air particulièrement agressif, mais Nana n'avait pas oublié la décharge électrique qu'il leur avait envoyé un peu plus tôt. Le gamin leur expliqua ensuite que le spectre l'avait attiré hors du groupe pour pouvoir jouer a des jeux avec lui. Cela expliquait au moins la disparition de l'enfant. Akane sortit la console de son sac et la tendis au jeune garçon, qui l'attrapa joyeusement.

- Merci ! Vous l’avez retrouvée. J’ai dû la perdre en cours de chemin. Mon sac est troué. D’ailleurs, j’ai aussi perdu mon porte-feuille… et mes lunettes.

- J'enverrais Saya chercher dans les couloirs pour retrouver tes affaires, mais pour l'instant, nous devrions retrouver tes professeurs, ils sont sans doute mort d'inquiétudes.

Nana ne voulait pas s'attarder plus longtemps dans cette pièce. Certes le Motisma avait l'air pacifique, mais il n'oubliait pas qu'il y avait une horde de Polichombr posté devant la porte, chose qu'il trouvait assez louche. D'ailleurs, il espérait que Mitochondrie était capable de téléporter 3 personnes en même temps.
Sans attendre de réponse de sa part, Nana saisit la main du gamin et tira doucement dessus pour le forcer a se lever. Celui ci, après une légère hésitation, se laissa faire. Cependant, le Motisma ne semblait pas satisfait de voir que le garçon s'apprêtait a le quitter, et de petites étincelles commencèrent a jaillirent de son corps.

Inquiet de la réaction du Pokémon, Nana décida de sortir Kaku et Suba de leurs Pokeballs, mais cela eu pour effet d'énerver encore plus le Motisma. Le dresseur réalisa d'ailleurs que trois Polichombr avaient traversé la porte et se tenaient derrière lui, prêts a attaquer. Nana ne savait pas s'ils étaient a la botte du Motisma, ou s'ils voulaient simplement jouer eux aussi avec l'enfant, mais en tout cas, ils ne semblaient pas non plus vouloir le laisser partir. Voyant que la situation était sur le point de dégénérer, Nana décida d'essayer de parler aux Pokémons :

- Écoutez, je sais que vous ne voulez rien d'autres que de jouer avec Timmy, mais le garçon doit retourner avec sa classe. Il ne peut pas juste rester ici et jouer !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Mer 9 Mai 2018 - 8:53
Akane Wise
Une sortie de l'enferrequête avec Nana
- J'enverrais Saya chercher dans les couloirs pour retrouver tes affaires, mais pour l'instant, nous devrions retrouver tes professeurs, ils sont sans doute mort d'inquiétudes.

Akane hocha la tête pour appuyer les dires de son collègue. Plus vite ils rejoindront le groupe, mieux ce sera. Tandis que Nana força le gamin à les suivre, la rouquine échangea un bref contact mental avec son Alakazam, juste quelques instructions pour téléporter tout ce petit monde tranquillement. Si elle s’était permise de prendre des risques en compagnie de Nana, elle ne tenait néanmoins pas à rendre Timmy malade, au risque de s’attirer les foudres des professeurs et des parents.

Malencontreusement, le Motisma n’envisageait pas la suite de cette manière. Poussant un petit grognement, il fit jaillir des étincelles en guise de contestation. Nana se mit directement sur la défensive en sortant son Brutalibré et son Akwakwak. Mitochondrie à ses côtés, Akane ne se souciait pas de l’issue d’un éventuel combat. Effectivement, les trois Polichombr passèrent à travers la porte, encerclant le groupe. Si les dresseurs ne faisaient rien, ils allaient probablement passer un mauvais quart d’heure.

- Écoutez, je sais que vous ne voulez rien d'autres que de jouer avec Timmy, mais le garçon doit retourner avec sa classe. Il ne peut pas juste rester ici et jouer !


Avant de lancer les hostilités, Nana chercha d’abords à convaincre les Pokémons fantômes de les laisser partir. Cela semblait un premier choix judicieux. Débuter le combat n’aurait fait, probablement, qu’envenimer la situation. Néanmoins, le Motisma campait toujours sa position, faisant encore jaillir des éclairs, de manière beaucoup plus violente. Par précaution, Akane recula. Le Pokémon Electrique ne laissait visiblement pas le choix aux dresseurs, ils allaient devoir en venir au combat. Le Motisma se mit à pousser d’étranges cris.

- Attendez.

Mitochondrie se détacha du groupe, regardant à tour de rôle Nana et Akane. Pas de doute, l’Alakazam ne s’était pas seulement adresser à sa dresseuse mais bien à tout le monde.

- Le Motisma veut que Timmy reste parce que les autres Pokémons du château ne comprennent pas le fonctionnement des jeux vidéo, fit l’humanoïde en pointant du doigts la pile d’écran. Et donc, il serait triste si Timmy partait.
- D’accord, admit Akane. Mais si on ne revient pas rapidement avec Timmy, on va avoir des ennuis. Puis il a une famille qui risque de s’inquiéter. Tu comprends, Motisma ?

Pas besoin de l’intervention de Mitochondrie pour que le Pokémon Spectre comprenne. Son visage afficha un air triste, lui donnant quelque chose de plus… humain. Il émit également une sorte de soupir malheureux. Akane eut alors une idée. Elle farfouilla dans son sac pour en retirer une Poké Ball vide qu’elle déposa dans la main du collégien. Timmy regarda la jeune femme, perplexe, pas tout à fait sûr de comprendre la situation.

- Dans ce cas, Motisma n’a qu’à venir avec toi, proposa Akane.
- Mais je n’ai jamais capturé de Pokémon !
- Ce n’est pas un souci. Si Motisma veut venir avec toi, il lui suffit juste de rentrer dans la Poké Ball.

Le garçon s’approcha timidement du Pokémon Spectre, lui tendant la sphère. Intrigué, ce dernier pencha la tête sur le côté, puis scruta les deux dresseurs. Un des bras électriques du Motisma se posa sur la Poké Ball et un rayon rouge vint le happer. L’objet sphérique vacilla trois fois… puis laissa s’échapper le clic familier. Akane se tourna vers Nana, un sourire triomphant.

- Comme quoi, le combat n’est pas toujours une solution.

Cependant, il restait les Polichombr. Ces derniers fusillèrent les dresseurs du regard et resserrent le cercle.

- Ok, ok. J’ai crié victoire trop vite.

Les fantômes ne leur laissèrent plus le choix. Si le Motisma venait de gagner un ami, il en avait aussi perdu trois d’un seul coup. Instinctivement, Akane s’empara du poignet du collégien par le placer entre elle et Nana, le gardant ainsi en sécurité. La jeune femme échangea ensuite un regard à son Alakazam, qui envoya directement une Rafale Psy sur un des Polichombr.

Heureusement, les Pokémons Spectre n’étaient pas bien coriaces et prirent tous la poudre d’escampette en se rendant compte que leurs adversaires ne feraient qu’une bouchée d’eux. Quelques coups avaient donc suffi à les dissuader.

- Et un problème de moins ! Je propose qu’on ne perde pas de temps. Mitochondrie va nous téléporter jusqu’au groupe.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Sam 25 Aoû 2018 - 16:12
Nana Kuroame

Sans trop de surprise, la tentative de diplomatie de Nana n'avait pas l'air particulièrement efficace. Le Motisma lançait toujours autant d'éclairs, et semblait prêt a leur sauter dessus a tout moment. Les Polichombr aussi semblaient de plus en plus énervé, et il devenait de plus en plus évident pour Nana qu'ils n'allaient pas pouvoir échapper a un affrontement. Heureusement, Kaku et Suba semblaient prêt a se battre, mais Nana ne partageaient par leur enthousiasme. Ils n'étaient clairement pas avantagé face a ces adversaires.

A la grande surprise de Nana, alors qu'il s'apprêtait a donner ses ordres a ses Pokémons, un voix résonna dans sa tête, lui ordonnant d'attendre. Confus, Nana regarda autour de lui, avant de comprendre l'origine de cette voix. L'Alakazam d'Akane s'était avancé, et semblait s'adresser a tout le monde dans la pièce.

- Le Motisma veut que Timmy reste parce que les autres Pokémons du château ne comprennent pas le fonctionnement des jeux vidéo. Et donc, il serait triste si Timmy partait.

A vrai dire, Nana avait du mal a se concentrer sur les paroles de l'Alakazam. C'était la première fois de sa vie qu'un Pokémon lui parlais par télépathie, et il devait avouer que c'était une sensation assez étrange. C'était un peu comme si quelqu'un d'autre était dans sa tête, et Nana trouvait cela un peu désagréable. C'était sans doute une question d'habitude, puisqu'Akane ne semblait pas avoir le moindre problème a communiquer ainsi.

- D’accord. Mais si on ne revient pas rapidement avec Timmy, on va avoir des ennuis. Puis il a une famille qui risque de s’inquiéter. Tu comprends, Motisma ?

Les paroles d'Akane le ramenèrent a la réalité. Il n'avait pas vraiment le temps de se soucier de la télépathie de Mitochondrie pour le moment, ils avaient toujours un Motisma en colère sur les bras. Mais au moins, grâce au Pokémon d'Akane, ils comprenaient désormais un peu mieux la situation. Comprenant qu'il leur restait une chance que la situation ne parte pas en baston, Nana fit signe a Suba et Kaku de retenir leurs attaques pour le moment. Akane en profita pour faire une proposition a Timmy et au Motisma :

- Dans ce cas, Motisma n’a qu’à venir avec toi.

- Mais je n’ai jamais capturé de Pokémon !

- Ce n’est pas un souci. Si Motisma veut venir avec toi, il lui suffit juste de rentrer dans la Poké Ball.

A vrai dire, Nana n'était pas spécialement favorable a cette idée. Motisma restait un Pokémon sauvage, donc imprévisible, et il ne pouvait pas vraiment se permettre qu'il soit blessé par une attaque du spectre. Après tout, c'était son salaire qui était en jeu ! Malgré tout, Nana décida de faire confiance en Akane, et laissa faire, restant tout de même prêt a intervenir au moindre signe d'agressivité de la part du Motisma. Timmy semblait hésitant en s'approchant du Pokémon, et finalement, ce fut le Motisma qui prit l'initiative en appuyant sur le bouton. Après l'éclair rouge, la sphère tressauta trois fois avant de s'immobiliser. C'était une capture réussi, au grand soulagement de Nana. Devant ce spectacle, Akane se tourna vers Nana, un grand sourire sur le visage :

- Comme quoi, le combat n’est pas toujours une solution.

- Je voudrais pas ruiner ta bonne humeur mais ...

Nana n'eu pas le temps de finir sa phrase que les Polichombr les encerclèrent. De toute évidence, ils n'étaient pas aussi ravi qu'Akane de la tournure des événements, et semblaient bien déterminé a faire leur fêtes au dresseurs. Qu'importe, Nana était prêt, et il en était de même pour Suba et Kaku, qui n'attendaient que ça. Malheureusement, a leur grande déception, ce fut Mitochondrie qui se chargea des trois Pokémons d'une puissante attaque psy, qui suffit largement a les faire décamper.

- Et un problème de moins ! Je propose qu’on ne perde pas de temps. Mitochondrie va nous téléporter jusqu’au groupe.

- Je suis d'accord, pas la traine de trainer plus longtemps par ici. Suba, Kaku, revenez dans vos Pokeball !

Nana se rapprocha donc de Mitochondrie, et fit signe a Timmy de faire de même. L'instant suivant, ils étaient tous de retour dans la salle ou se trouvait le reste de la classe. Comme lors de la première téléportassions, il fallut plusieurs seconde a Nana pour retrouver l'équilibre. Pendant ce temps la, l'un des professeurs s'était dirigé vers eux afin qu'on lui explique la situation.

- Tout vas bien, on a récupéré Timmy du Pokémon sauvage qui l'avait enlevé, et il n'a pas reçu la moindre blessure.

Nana passa volontairement sous silence le fait que Timmy ai passé son temps a jouer a des jeux pendant qu'ils le cherchaient. Ce n'était pas une information que les professeur seraient heureux d'entendre, et il n'avait pas grand chose a gagner a la révéler. Cependant, une chose lui revint a l'esprit, Timmy avait dit avoir égaré certaines de ces affaires dans les couloirs, et Nana avait promis de demander a Saya de les récupérer. C'était le moment ou jamais avant que le groupe ne reprenne son chemin. Nana fit donc sortir la chauve-souris de sa Pokeball, et lui expliqua ce qu'elle devait aller chercher en pointant les lunettes d'un autre élève et son propres portefeuille. Il se tourna ensuite vers l'enseignant qui les avait rejoint pour lui expliquer.

- Timmy a perdu ses lunettes et son portefeuille sur le chemin, donc j'ai envoyé ma Sonistrelle les chercher. J'espère que ça ne pose pas de problème si l'on reste dans cette salle encore quelques instants ?

- Oh, je ne pense pas que ce soit un problème, je doute que ma collègue ai prévu de bouger prochainement de toute façon.

En effet, l'enseignante passionnée d'histoire s'étaient lancé dans une explication qui semblait avait déjà duré une éternité vu l'air ennuyé des enfants autour d'elles. A vrai dire, ils semblaient même très heureux de voir Timmy revenir, puisqu'ils leur procura enfin une distraction intéressante. Le jeune garçon ne perdit d'ailleurs pas une seconde pour se vanter de son nouveau Pokémon, et rapidement, plus un seul élève n'écoutait l'enseignante, qui ne s'emballait même pas s'en rendre compte tant elle était plongée dans ses anecdotes.

Alors qu'il attendait le retour de Saya, Nana entendit des piaillements familiers venir du couloir dans lequel était partie le Pokémon dragon une dizaine de minute plus tôt. Cependant, a la grande inquiétude de Nana, ce n'était pas le seul bruit qu'il entendait. Il y avait également d'autres cri, et ce qui ressemblait a des bruits de combats. Inquiet pour son Pokémon, Nana fit signe aux enseignants de rester dans la salle, et fonça dans le couloir. Il fut accueilli par Saya qui lui fonçait droit dessus, un portefeuille et une paire de lunette dans les griffe, et poursuivi par un Branette qui semblait fout de rage, accompagné de plusieurs Polichombr.

De tout évidence, c'était les Polichombr de tout a l'heure qui étaient partit chercher de l'aide, sans doute de leur mère. Celle ci ne semblait d'ailleurs pas ravi que ses enfants aient été attaqué par des dresseurs. Comprenant rapidement qu'il n'allait pas pouvoir éviter un combat ce coup ci, Nana fit sortir Kaku, et lui donna immédiatement ses ordres.

- Kaku, tiens les a distances avec Vibraqua !

Pendant qu'il donnait ses ordres, il attrapa Saya d'une main, afin qu'elle arête de tourner autour de sa tête, et les pris les deux objets qu'il fourra dans sa poche. Il l'a fit ensuite rentrer dans sa Pokeball, et décida qu'il serait sans doute mieux de recevoir un coup de main de sa collègue. Il passa donc la tête par la porte qu'il venait de franchir et appela :

- Akane, j'vais avoir besoin de toi, y'a du grabuge par ici !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Dim 2 Sep 2018 - 19:24
Akane Wise
Une sortie de l'enferrequête avec Nana
En un clin d’œil, Timmy et les dresseurs se retrouvèrent face aux élèves et à leurs professeurs. Un de ces derniers se dirigea justement vers eux, probablement pour prendre des nouvelles.

-  Tout vas bien, on a récupéré Timmy du Pokémon sauvage qui l'avait enlevé, et il n'a pas reçu la moindre blessure.

Evidemment, Nana se contenta du minimum. Pas la peine de quoi avertir les professeurs à propos des jeux vidéo et des Polichombr.

- Timmy a perdu ses lunettes et son portefeuille sur le chemin, donc j'ai envoyé ma Sonistrelle les chercher. J'espère que ça ne pose pas de problème si l'on reste dans cette salle encore quelques instants ?
- Oh, je ne pense pas que ce soit un problème, je doute que ma collègue ait prévu de bouger prochainement de toute façon.

Akane jeta un œil à l’enseignante et… elle semblait effectivement captivée par son propre cours, en oubliant ses propres élèves. Les chenapans avaient plus l’air attentifs par l’histoire de Timmy et son Motisma que par celle racontée par la professeur. Au final, aucun élève ne l’écoutait, préférant flatter l’égo de Timmy qui, vraisemblablement, s’était fait une toute nouvelle réputation grâce à son Pokémon.

Quelques minutes plus tard, des petits cris aigus se firent attendre dans le couloir, celui qu’avait emprunté la Sonistrelle un peu plus tôt. Néanmoins, d’autres bruits accompagnèrent les piaillements du minuscule dragon. Visiblement inquiet, Nana alla à la recherche de son Pokémon, tandis qu’Akane resta au près du groupe. Heureusement, les enfants semblèrent bien trop absorbés par le récit de Timmy pour prêter attention à quoi que ce soit.

- Akane, j'vais avoir besoin de toi, y'a du grabuge par ici !

Apparemment, la situation était plus compliquée que prévue si Nana demandait de l’aide. Akane conseilla donc aux professeurs et à leurs élèves de rester groupés, puis s’empressa de rejoindre son collègue d’un jour. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant les Polichombr, accompagnés d’un Branette… Le combat avait déjà été engagé, l’Akwakwak de Nana tentant de tenir le Spectre à distance à coup de Vibraqua.

- Mitochondrie, repousse le Branette avec des Rafale Psy ! Synapse, occupe-toi des Polichombr !

Pendant que la Méditikka se concentra sur les Polichombr à coup de Choc Mental, l’Alakazam tentait d’éloigner le Branette. Le combat ne s’annonçait pas comme une partie de plaisir. En tout cas, les deux Psy de la dresseuse ne tiendrait pas longtemps si les fantômes décidèrent d’user d’attaques Spectre.

Pour l’instant, ils ne semblèrent pas bien malins. Les petits Pokémons poupées se contentèrent de tournoyer autours de Synapse, tandis que celle-ci leur assenait de faibles ondes psychiques. La petite yogi était restreinte en choix ; toutes ses attaques Combat n’étaient d’aucune utilité face à ce type d’adversaire. Du côté de Mitochondrie, la situation se montrait plus tendue. L’Alakazam se téléportait plus qu’il n’attaquait, pour éviter les attaques spectrales du Branette.

Heureusement, les Pokémons des dresseurs réussirent à joindre leur force. Rapidement, les Polichombr se dissipèrent, laissant leur mère seule au combat. Synapse pouvait donc venir en soutien à Mitochondrie en mitraillant le Branette avec des Choc Mentaux et des Puissances Cachés. Visiblement dépassé par la force de frappe des dresseurs, le Pokémon Spectre finit par s’échapper en traversant un des murs de la pièce. Akane pouvait pousser un soupir de soulagement. La marionnette s’était montrée rudement coriace.

- C’était pas facile, mais on a réussi, dit la jeune femme. On ferait mieux de se dépêcher de rejoindre les autres.

Cette fois-ci, Mitochondrie n’usa pas de la téléportation et rejoignit sa Poké Ball. Le combat avait suffisamment épuisé les Pokémons de la rouquine, elle estimait donc qu’ils avaient mérité un peu de repos. Elles les ressortiraient une fois qu’ils auraient repris leur souffle. De plus, il n’y avait que quelques pas qui séparaient la pièce où se trouvait les dresseurs et celle du groupe avec les professeurs.

Cependant, c’était le vide absolu. Ni enfants, ni adultes attendaient Nana et Akane… Comme s’ils avaient disparus. La rouquine se secoua la tête, son imagination allait parfois trop loin. Le groupe scolaire avait probablement avancé dans la visite, malgré la recommandation des dresseurs. Une main sur la hanche et les sourcils froncés, la jeune femme montrait clairement son mécontentement :

- Ils auraient pu nous attendre.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Sam 10 Nov 2018 - 23:45
Nana Kuroame
Akane ne tarda pas a la rejoindre dans le couloir, et alors que Kaku tenait tant bien que mal les nombreux spectres a distance, elle envoya Mitochondrie et Synapse en renfort. Évidemment, les Pokémons de type psy étaient faible face aux type spectre, mais c'était toujours mieux que rien. A vrai dire, c'était même beaucoup mieux que rien et les deux Pokémons ne perdirent pas une seconde pour lui prouver. Pendant que l'Alakazam tenait a distance l'adversaire le plus puissant, c'est a dire le Branette, la Meditikka tentait de vaincre les nombreux Polichombr qui tournaient autour d'elle.

- Kaku, aide Synpase, on s'occupera du Branette après !

A vrai dire, en voyant Mitochondrie utiliser Rafale Psy, Kaku avait anticipé les ordres de son dresseurs, et avait commencé a rediriger ses Vibraqua sur les petits Pokémons. Leurs nombres était assez impressionnant, mais sans dresseurs pour leurs donner des ordres, les Polichombr n'utilisaient pas d'attaques réellement efficace sur ces Pokémons qu'ils n'avaient pas l'habitude de rencontrer. Grâce a cela, Synapse et Kaku parvinrent a les repousser en assez peu de temps, et purent rejoindre Mitochondrie dans son combat contre le Branette. A trois contre un, le Pokémon poupée eu bien du mal a tenir, et décida finalement de jeter l'éponge et de s'enfuir.

- C’était pas facile, mais on a réussi. On ferait mieux de se dépêcher de rejoindre les autres.

- Ouais, heureusement que t'étais la, je doute que Kaku ai réussi a les retenir seul.

Akane rappela tout ses Pokémons, et Nana fit de même. Il voulait éviter de trop laisser Kaku avec les enfants, et Saya était de toute façon généralement plus agaçante qu'utile. Enfin, au moins, elle lui avait ramené les affaire de Timmy, ce n'était pas si mal par rapport a d'habitude. A vrai dire, il s'était attendu a ce qu'elle revienne avec un cadavre de Rattata qu'elle aurait trouvé dans un coin.

Suite a leur victoire, les deux dresseurs retournèrent dans la salle ou ils avaient laissé la classe de Timmy. Cependant, a leur grande surprise, celle ci était complètement vide. Plus la moindre trace des élèves ou de leurs professeur. Le cerveau de Nana se mit immédiatement a tourner a cent a l'heure. C'était probablement encore le coups d'un Pokémon spectre. Cependant, un Pokémon capable d'enlever une classe entière sans qu'ils ne le remarquent alors qu'ils étaient dans le couloir juste a coté devait être extrêmement puissant. Mais alors qu'il se torturait l'esprit a s'imaginer comment ils allaient bien pouvoir arracher la classe a un tel adversaire, Akane suggéra alors une autre scénario possible.

- Ils auraient pu nous attendre.

Ah oui, ce n'était pas non plus impossible qu'ils aient juste repris la visite. A vrai dire, cela aurait été extrêmement irresponsable de continuer sans leurs grade du corps, mais après tout, on parlait d'enseignant ayant de faire visiter un manoir plein de Pokémons sauvages a une classe de jeunes enfant, donc cela ne semblait pas non plus complètement improbable. Quoiqu'il en soit, ils ne pouvait pas se permettre de prendre le risque de voir leurs employeur ou l'un des enfants se faire blesser par un Pokémon sauvage, donc ils avaient intérêt a les retrouver rapidement.

- Rah, on aurait jamais du les laisser seuls, maintenant ça risque d'être une sacré prise de tête de les retrouver dans ce labyrinthe de couloir ! Enfin, au moins, tant qu'ils restent groupé et qu'ils ne dérangent pas de Pokémons sauvages, ils devraient être en sécurité.


Au moment ou ces mots sortaient de la bouche de Nana, un cri strident résonna dans le manoir. Nana ne pu s'empêcher de lâcher un soupire. Encore une fois, la situation avait l'air de tourner a la catastrophe, et il commençait a s'y habituer. En même temps, vu le lieu ou il se trouvait, il avait tout intérêt a s'y habituer.

- Bon, au moins ça nous donne une idée d'ou ils se trouvent. Je propose qu'on se dépêchent de les rejoindre avant que la moitié de la classe ne finisse dans l'estomac d'un Arbok, ou d'un truc du genre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Méridian :: Château de Dulem-
Sauter vers: