:: Mhyone :: Bord-au-Vent Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le retour du chevalier [Pv. Vixion]

avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Ven 24 Nov 2017 - 11:42
Alexandre Diame
Le retour du chevalier




J’étais revenu à Bord-au-Vent pour plusieurs raisons. La première, c’était que, sans réellement savoir pourquoi, j’avais eu envie de revoir les grandes plaines versatiles et tout l’espace qu’elles pouvaient dégager. Cet environnement, aérien, me donnait une impression de liberté comme je n’en ressentais que trop peu en ce moment, et il était aussi l’occasion de pouvoir m’aérer un peu l’esprit en envisageant de m’entrainer loin de tout. J’en avais énormément besoin. La seconde, c’était donc cet entrainement. Je sortais à peine de mon combat contre la championne de type glace, et le prochain sur ma liste était Steve, le champion de type fée, qui me donnerait surement beaucoup de fil à retordre. Du moins, c’est ce que je pensais, et ce que, secrètement, j’espérais.

J’avais donc, avant de décider de me rendre dans les grandes collines verdoyantes, pris le parti de faire quelques réserves de potions dans le magasin le plus proche. En effet, mes stocks de potions, ou encore de baies, avaient considérablement baissé après mes récents entrainements et affrontements, et, si je voulais encore progresser, j’allais surement en avoir besoin. Et puis, même si ce n’était pas pour moi, la région était assez dangereuse pour qu’avoir des potions soit une prérogative pour la plupart des dresseurs qui en arpentaient les routes.

Au vu des stocks assez conséquent de potions que je venais d’acheter, la caissière m’annonça qu’elle m’offrait une CT gratuite en plus de tous mes achats. Je ne m’y attendais pas du tout, mais c’était toujours quelque chose de bon à prendre. Elle me tendit alors le disque, que je rangeais dans mon sac sans prendre, pour l’instant, le temps de l’inspecter, et je sortais du magasin. Je commençais à me rendre vers les plaines, mais la tentation de savoir ce que contenait la CT surprise était trop forte, et je la sortais prestement afin de savoir quelle capacité elle pouvait bien contenir. Elle présentait de jolis reflets argentés, et je finis, après quelques secondes de recherche, par définir qu’il s’agissait de la capacité Luminocanon. Après une rapide recherche sur le Poryweb, je fronçais les sourcils. Aucuns des mes compagnons n’était capable de l’apprendre, ce qui voulait dire qu’elle ne me servait à rien. J’eus alors une idée, en repensant à mon dernier séjour à Bord-au-Vent. Vixion était spécialiste du type Acier, et une telle compétence lui serait sans doute plus utile qu’à moi. Je sortais alors mon portable, sélectionnant son nom pour lui envoyer un petit SMS en toute simplicité.

[Salut Chevalier ! Dis, je suis de passage dans la région pour quelques jours, et j’ai une CT Luminocanon qui ne me sert absolument à rien. Vu que t’es spécialiste dans le type acier, je me disais que ça pouvait éventuellement t’intéresser ! Dis-moi où et quand tu veux qu’on se voie dans ce cas, et je serais là ! A plus !]

Puis, satisfait de mon message, je rangeais le portable dans ma poche, avant de me diriger vers les plaines. Dans tous les cas, et même si, pour l’instant, je préférais profiter de la journée en marchant, il me serait très facile de rallier Bord-au-Vent sur le dos de Shax si Vixion venait à se manifester.



© ANARCISS pour épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Jeu 21 Déc 2017 - 16:43
Vixion Hattori


J'étais de retour à Bord-au-Vent pour la troisième fois en deux semaines. Il fallait dire qu'il s'agissait du port qui me permettait de me rendre à Médéa comme à la Canopée et j'avais eu beaucoup à y faire récemment. D'abord, il avait fallu que j'aille à Médéa pour Halloween afin de faire des recherches pour Jerry. Les recherches étaient toujours dans mon sac d'ailleurs, il faudrait que je pense à les ramener. J'aurais pu lui envoyer par mail mais je l'entends d'ici me répéter que le papier c'est sacré, il faut toujours livrer ses recherches en main propre et plein d'autres arguments dans le même genre. Alors certes, j'étais d'accord avec lui mais je n'avais pas de Pokemon volants pour faire le trajet et je n'allais pas abuser de Xana non plus. Suite à Halloween, j'étais revenu ici mais c'était sans compter sur le stage que j'avais gagné à la Canopée. Quand j'y repense, ce stage m'avait fait du bien et j'avais pu y recroiser Isara que je n'avais pas vraiment pu remercier à Halloween. Je rougis en repensant aux kimonos mais je tâchais de me reprendre. La dernière fois que j'avais été comme ça, ça ne s'était pas très bien terminé. Isa était d'ailleurs partie plus tôt que moi car elle souhaitait se rendre aux pistes de ski. Je gardais un bon souvenir de mon dernier passage aux pistes mais je n'aimais vraiment pas la neige et je n'avais pas l'intention d'y retourner pour le moment. Alors que je déambulais un peu dans Bord-au-Vent, bien décidé à y passer un peu de temps et à chercher un appartement sympa, je reçus un sms.

[Salut Chevalier ! Dis, je suis de passage dans la région pour quelques jours, et j’ai une CT Luminocanon qui ne me sert absolument à rien. Vu que t’es spécialiste dans le type acier, je me disais que ça pouvait éventuellement t’intéresser ! Dis-moi où et quand tu veux qu’on se voie dans ce cas, et je serais là ! A plus !]

J'esquissais un léger sourire en lisant le message. Alex était le seul à m'appeler chevalier et j'appréciais. J'étais loin d'en être un et les rares fois où on m'a appelé ainsi c'était de la moquerie mais je sentais bien qu'il me prenait au sérieux et cela me rendait encore plus déterminé. Concernant sa proposition, j'étais effectivement très intéressé. Le souci principal de mes Pokemons, c'était le combat à distance et posséder une attaque de ce genre me serait plutôt pratique. Je m'empressais donc de lui répondre, en réfléchissant au lieu de notre rencontre. Mieux valait éviter le quartier général, les tensions avaient été assez vite oubliées mais on ne sait jamais. Pourquoi pas en ville justement, il pourrait peut-être même me conseiller dans ma recherche d'un logement fixe.

[Salut Alex ! Effectivement, ça m'intéresse vachement. Je suis à Bord-au-Vent actuellement. Si tu veux, on peut se retrouver au Centre Pokemon cet aprem. Je traînerais dans les environs toute la journée donc viens quand tu veux.]

Une fois mon message envoyé, je partis donc en direction du centre pokemon. Je pourrais faire le tour des maisons et des appartements qui se situaient autour en attendant l'arrivée d'Alex. Il fallait aussi que je vois ce que j'allais faire de mon kimono maintenant que je n'en avais plus besoin. Le vendre était une solution mais le garder me ferait un souvenir du stage. C'est en réfléchissant à ce dilemne que je progressais dans Bord-au-Vent.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mer 3 Jan 2018 - 15:00
Alexandre Diame
Le retour du chevalier




La réponse du jeune homme aux cheveux noirs ne se fit pas attendre trop longtemps. J’avais à peine eu le temps de partir dans les plaines versatiles que mon téléphone sonnait. La réponse du dresseur-chevalier était affirmative, et il me donnait rendez-vous dans l’après-midi, ce qui me laissait le temps de m’entrainer un peu pour la matinée. Et ce que je fis, donc, emmenant Shax ainsi que l’intégralité de mon équipe. Afin de forger un peu plus le Libégon, je me servais de la pesanteur accrue que me procurait ma Kaorine pour limiter ses mouvements et forcer ses muscles à plus d’effort. L’entrainement était rude, c’était indéniable, mais nécessaire afin de franchir un nouveau cap. Et puis, je n’étais pas le genre de dresseur à laisser entrainer mes pokémons sans rien faire. Aussi, je forgeais mon corps en même temps qu’ils forgeaient le leur, partageant ainsi toute l’expérience qu’ils pouvaient retirer de nos rudes entrainements.

Bien sûr, ces derniers nous laissaient généralement complètement épuisés, presque incapables de bouger tant nos muscles refusaient de nous répondre. Mais, malgré la douleur et la fatigue, nous étions généralement pleinement satisfaits de notre condition. Si, durant un moment, j’avais eu du mal à progresser, j’y parvenais désormais à merveille, de nouveau, comme si rien de rien était. Certes, c’était long, mais au moins j’avais le sentiment d’avancer vers quelque chose, au lieu de simplement stagner. Et cette sensation était grisante, car elle m’ouvrait des portes qui, jusque-là, m’avaient été totalement inaccessibles. Toujours était-il que nous nous étions suffisamment entrainés pour aujourd’hui, et qu’au vu de ma tenue dégoulinante de sueur, je ne pouvais décemment pas me présenter devant mon ami dans mon état actuel. Je décidais donc de faire un petit passage par l’hôtel où je résidais pour prendre une petite douche et me changer. Je restais un bon moment sous l’eau chaude, savourant ses bienfaits qui détendaient mes muscles endoloris, puis, ne voulant pas trop faire attendre Vixion, je me résignais à sortir de l’ondée artificielle pour m’habiller, puis je descendais quatre à quatre les marches qui me menaient vers le rez-de-chaussée.

Dehors, la ville paraissait plus animée en ce début d’après-midi. Le centre pokémon n’était pas très éloigné, mais, avec toute la foule qui m’entourait, j’avais l’impression que mon trajet était bien plus long qui n’aurait dû l’être. Décidément, la vie citadine n’était vraiment pas ce que je préférais à Mhyone. J’étais tout de même assez content de pouvoir revoir le Dresseur-chevalier. Nous n’avions pas vraiment eu le temps de faire connaissance lors de notre première rencontre, et ce serait surement l’occasion cette fois. D’autant plus qu’un léger détail me titillait, et je brulais d’impatience de lui en parler. Je l’aperçus rapidement, assis à une table dans le centre, et je me dirigeais vers lui. Arrivé à sa hauteur, je lui fis un grand sourire avant de lui tendre la main en guise de salutations.

« Salut Vixion ! Comment ça va depuis le temps, vous avez fini de réparer votre terrain ? » Lançais-je, comme un écho à nos aventures des premières heures.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Jeu 18 Jan 2018 - 15:03
Vixion Hattori


Après avoir fait le tour des différentes maisons et appartements alentours, je décidais de me rendre au Centre Pokemon pour y attendre Alex. J'entrais tranquillement et je me posais à une table libre tout en consultant les différentes brochures et autres cartes de visite que j'avais obtenu lors de ma tournée. Le plus simple était finalement de prendre une maison à plusieurs, le coût étant relativement divisé ou de viser un tout petit appartement pas trop cher. En soi, je préférais un logement en périphérie de la ville, louable pour une durée indéterminée et pas trop cher. J'en demandais beaucoup mais le fait que ce ne soit pas en centre-ville devrait aider pour le prix du loyer. Tandis que j'étais encore dans mes réflexions, Alex arriva à ma hauteur et lui serrais la main en guise de salutations.

« Salut Vixion ! Comment ça va depuis le temps, vous avez fini de réparer votre terrain ? »

J'aurais dû me douter qu'il demanderait ça directement. On avait combattu ensemble lors de sa première venue au quartier général de l'Emblème et nous n'y avions pas été de main morte. Malgré tout, les efforts de tout le monde avaient permis de limiter les dégâts et seul un oeil averti pouvait vraiment discerner la différence entre le terrain d'origine et la partie rebouchée. Nozomi s'en était donnée à coeur joie pour faire ressortir le potentiel artistique du terrain.

- Salut Alex. En ce moment, ça va plutôt bien. Le terrain est réparé, on voit à peine la différence avec avant ton passage. Et je suis actuellement en train de me demander si je ne devrais pas louer un petit logement en ville. Que ce soit ici ou dans une autre ville d'ailleurs. Je me susi beaucoup attaché à Mhyone et avoir un pied-à-terre serait quelque chose de rassurant.

C'est d'ailleurs la première chose que je dirais à mes parents en leur donnant des nouvelles. Depuis le début de mon voyage, je n'avais fait que progresser. Certes, je progressais à mon rythme mais j'étais fier de ce que je voulais devenir et de ce que j'avais déjà parcouru. Et puis j'avais rencontré tellement de gens : Timothy, Nana, Alex, Tohkami, Alice, Benjamin, Isara... Involontairement, je rougis en pensant à Isara et j'espérais que Alex ne le remarquerait pas. Surtout qu'il ne comprendrait pas pourquoi. Il fallait vite que je reprenne mes esprits.

- Et toi, comment tu vas ? Tu as une capsule technique à me montrer n'est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Jeu 18 Jan 2018 - 15:41
Alexandre Diame
Le retour du chevalier




La remarque de Vixion me fit sourire. Si j’avais effectivement détruit partiellement le lieu d’entrainement, j’avais également un peu aidé à le reconstruire avant de repartir. Mais, même avec ça, il n’était pas, dans mes souvenirs tout du moins, en très bon état lorsque je l’avais quitté. J’étais donc un peu soulagé de savoir qu’en final ils avaient réussi à le remettre d’aplomb et qu’il n’était pas bien différent d’avant mon passage. Les relations entre les Ossatueurs et les Guériaigles étaient déjà suffisamment tendues comme ça pour que je ne laisse pas un souvenir impérissable de mon passage chez eux.

Pour la suite, je cachais une certaine surprise. Non pas vis-à-vis du fait que Vixion se sentait si bien à Mhyone qu’il songeait à y emménager, mais surtout parce que je ne me souvenais pas lui avoir déjà demandé quelle était sa région d’origine, et que je m’étais toujours persuadé qu’il était originaire de la région insulaire. J’avais beau chercher dans ma mémoire, aucun moyen de me souvenir d’où pouvait bien venir le jeune homme, chose qui attisait beaucoup ma curiosité. J’étais tellement absorbé par mon questionnement intérieur, que je faillis ne pas remarquer le rougissement qui était monté aux joues de mon ami. Mais j’allais avoir tout le loisir de m’en interroger un petit peu plus tard, pour l’heure, je répondais à sa question, sortant un disque couleur acier de mon sac.

« Luminocanon ! Ouaip ! Et la voilà ! » Dis-je en posant la CT sur la table. « Sinon, pour ma part, ça ne va pas trop mal, toujours en entrainements à vrai dire, mais pas grand-chose à signaler.  » Lançais-je, accompagnant mes propos d’un léger clin d’œil. « Alors, tu veux emménager à Mhyone c’est ça ? Je suis désolé, mais j’avais complètement oublié que tu n’étais pas originaire d’ici ! Du coup tu viens d’où déjà ?  » Demandais-je, grattant l’arrière de ma chevelure violette, légèrement gêné par mon oubli, si toutefois s’en était un. Mais je me repris bien vite, embrayant sur un sujet sur lequel je voulais échanger avec le jeune homme.

« Au fait ! Isara m’a dit que tu lui avais filé un coup de patte pour Sunny, et que ça avait été plutôt tendu. J’ai du mal à me faire une idée par rapport à ça juste avec des SMS, et, bien que j’aie essayé de l’aider le mieux possible, je dois bien t’avouer que rien ne vaut l’avis de quelqu’un qui y a été confronté en direct !  » Lançais-je à Vixion, accompagnant mes propos d’un nouveau clin d’œil



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Lun 24 Sep 2018 - 21:43
Vixion Hattori


Comme convenu dans le message, Alexandre sortit la CT Luminocanon de son sac et la posa devant moi. Le défaut principal des Pokémons de type acier était généralement le combat à distance. Si on ne tenait pas compte des attaques liées à leur double type, mes Pokémons étaient adeptes du corps à corps et toutes leurs techniques s'effectuaient au contact. L'avantage d'une capacité comme Luminocanon, c'est qu'elle me permettait d'exploiter la puissance de mes Pokémons tout en leur permettant soit de rester à distance soit d'atteindre un ennemi qui ne souhaite pas s'approcher. J'étais donc grandement intéressé par la capsule.

« Alors, tu veux emménager à Mhyone c’est ça ? Je suis désolé, mais j’avais complètement oublié que tu n’étais pas originaire d’ici ! Du coup tu viens d’où déjà ?  »

La question me bloqua quelques secondes, le temps de réfléchir si j'en avait déjà parlé. Impossible de m'en rappeler mais ce n'était pas bien important après tout. Disons que c'était juste plus logique de rappeler que je n'étais pas natif de Mhyone sinon le fait de vouloir emménager ici n'avait absolument plus aucun sens. Le temps de réaliser la question, Alex avait déjà attaqué un autre sujet. Et cette fois, c'était un sujet bien plus sensible pour moi. Enfin, quand je dis plus sensible, c'était surtout que la demoiselle dont il me parlait ne me laissait pas indifférent. Il fallait vraiment que je contrôle le rouge que je sentais monter sur mes joues.

- En vrai, je ne me souviens même pas si je te l'ai dit mais je viens de Vermilava dans la région de Hoenn. Et l'histoire avec Isara, c'est un peu dû au hasard pour tout te dire. Faut que j'essaye de me rappeler comment ça s'est passé exactement.

J'essayais donc de rassembler mes souvenirs et de me concentrer afin de me focaliser sur la narration de l'histoire plutôt que sur Isara elle-même. L'avantage de ce que j'allais raconter, c'est que je pouvais être rouge de honte en expliquant comment je m'étais retrouvé entre la jeune femme et son Pokémon. Cela aurait au moins le mérite de justifier ma gêne.

- Pour tout te dire, j'étais en route pour le labo de recherches quand je me suis perdu, comme d'habitude, aux alentours de la route 4. Tu sais la route boisée, juste avant la grotte du passage ? Et bien, au détour d'un arbre je suis tombé sur Isara, enfin pas littéralement non plus. Elle était en train de se faire attaquer par un Galvaran sauvage. Enfin, c'est ce que je croyais au début. J'ai lancé Galeking pour protéger la demoiselle et j'ai essayé de lui demander pourquoi elle était attaquée. Si à ce moment-là, elle ne m'avait pas dit que c'était son Pokémon, je pense que ça aurait été plus simple, un coup de tête de Aaron et on en parlait plus. Mais là, je pouvais pas me permettre. Du coup, ca a été un peu la galère mais on a réussi à le pokémon électrique dans sa ball. J'ai eu une légère blessure au bras mais c'était pas grand chose au final.

Je passais bien entendu sous silence la scène d'après où Isara avait soigné cette blessure. Rien qu'en y repensant, je sentis à nouveau le rouge s'emparer de moi et j'essayais de me reconcentrer sur la fin de mon récit afin de retrouver mes esprits. Il restait encore à lui expliquer ce qu'il était advenu de Galvaran ensuite.

- Enfin, après tout ça, j'ai demandé à Mahiro, tu sais mon Lucario, si il pouvait essayait de comprendre pourquoi le pokémon attaquait comme ça. La pauvre Isara avait l'air complètement désespérée. Malheureusement, impossible d'obtenir la moindre information, le Pokémon s'était juste replié sur lui-même et il bloquait tous ses sentiments. Après m'être assuré que ça allait, je suis reparti afin d'arriver au labo avant la nuit. J'ai revu une seule fois Isara depuis et c'était à Halloween à Médéa, elle m'a filé un fossile pour me remercier. Je lui avais dit que je bossais sur le sujet, c'est pour ça. D'ailleurs, en parlant de ça, j'ai peut-être un truc pour toi.

Je fouillais rapidement dans mon sac et j'en sortis le fossile racine que j'avais obtenu lors de mon exploration de la grotte du marais Sombrétoile. Encore une aventure qui avait été pleine de rebondissements. D'ailleurs, c'était quelques temps après cette expédition que j'avais perdu tout contact avec Alice. Je ne savais vraiment pas ce qu'elle était devenu. J'imaginais qu'elle avait trouvé la fleur dont elle avait besoin et qu'elle en avait sûrement profité, une fois sa mère guérie, pour aprtie en voyage.

- C'est un fossile de Lilia. Je l'ai obtenu sur l'île Eschine mais vu que j'ai aussi un fossile de Dinoclier, je ne pense pas que celui-là me sera utile. Du coup, je te laisse en échange de la CT si ca t'intéresse. On peut le réanimer à l'Observatoire il paraît mais je ne suis pas encore allé vérifier moi-même !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mar 25 Sep 2018 - 21:28
Alexandre Diame
Le retour du chevalier




Je ne pouvais que constater que le rouge était monté aux joues du jeune homme, et, si j’étais tout à fait honnête, sa réaction m’amusait beaucoup. Non pas que je me moquais de lui, bien au contraire, j’étais juste content et surprit de voir que la relation entre Isara et le futur chevalier était déjà si avancée. Enfin, il ne m’avait pas vraiment confié qu’il s’était passé quelque chose, mais, à voir sa réaction, la jeune femme était bien loin de le laisser indifférent. L’idée de taquiner légèrement Isara me titillait, mais je devais d’abord l’aider à résoudre le problème qui semblait tant l’accaparer. Les plaisanteries seraient sans doute pour plus tard.

En revanche, l’évocation de la région d’origine du jeune homme m’arracha un nouveau sourire. Nous n’étions pas beaucoup d’Hoenniens à Mhyone, et rencontrer un compère était toujours une grande surprise. Surtout que, pour le coup, il venait d’une région d’Hoenn sensiblement proche de la mienne. Le volcan et ses suies étaient situés à l’ouest du désert, et j’y avais déjà fait de nombreux voyages lors de mes tout premier pas hors de ma patrie. Je ne connaissais donc pas aussi bien la région que le spécialiste de type acier, mais nous étions en quelque sorte voisins.

« Oh ! Tu viens d’Hoenn ! » M’exclamais-je. « On est pas beaucoup à Mhyone, mais je suis ravi de voir un compatriote. Je viens moi-même du désert pas très loin du Volcan. » Fis-je, amusé, en toute simplicité, avant de me replonger dans l’histoire du jeune homme.

Sa version ne différait pas trop de celle d’Isara, au détail près qu’elle était un peu plus modeste. Isara n’avait pas tari d’éloges sur le comportement de Vixion, mais je me gardais bien de lui dire. Il s’agissait de leur affaire après tout. Vixion avait rencontré Isara par hasard, ce qui était d’ailleurs le cas de beaucoup de rencontres au passage, et était tombé sur le fameux Sunny, un Galvaran en colère particulièrement tenace. C’était son Galeking qui été intervenu le premier, dans le but de protéger la demoiselle en détresse, puis son Lucario, davantage là en tant que médiateur, même si, pour le coup, cette tentative avait échoué. Son essai me donnait toutefois une idée, même si j’étais bien loin d’être sûr qu’il fonctionne. Si le Galvaran s’était « verrouillé » pour empêcher le Lucario d’interagir, j’en connaissais une qui pourrait sans aucun doute percer ses défenses. La type psy était certes parfois un peu particulière, mais ne reculerait surement pas devant ce défi.

Je n’eus toutefois pas immédiatement pas le temps de répondre. J’étais venu pour confier une CT Luminocanon à Vixion, mais sans réellement attendre quelque chose en retour. Lorsque je vis le jeune chevalier sortir un fossile de son sac, je ne pus m’empêcher d’être surpris. Il s’agissait d’une espèce typique d’Hoenn, ce qui, vu l’origine de mon ami, ne m’étonnait finalement pas tant que ça. L’envie de refuser était forte, mais, après tout, il semblait y tenir. Dans le pire des cas, s’il changeait d’avis, je n’aurais aucun problème à lui rendre.

« Et bah… Merci ! Enfin, tu sais, tu n’es pas obligé, mais sait-on jamais, peut-être que j’en aurais l’utilité ! » Dis-je en récupérant l’objet que me tendait le chevalier.

« Pour ce qui est d’Isara, je crois avoir une petite idée pour Sunny. Enfin, je n’en suis pas encore trop sûr, mais, au moins, je ne crains pas trop les attaques électriques, c’est déjà ça ! » Lançais-je, amusé. « Elle m’a proposé de venir la rejoindre à Elerya d’ailleurs, pour qu’on voit directement ensembles. Mais, toi qui l’a vu de près, tu n’as pas une idée de ce qui pourrait bien autant l’énerver ? Je veux dire, Isara n’a pas vraiment l’air d’une brute qui maltraite ses pokémons… »




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Ven 12 Oct 2018 - 20:15
Vixion Hattori


Malgré ce qu'Alex pouvait penser, je n'avais pas grand chose à raconter sur le Galvaran d'Isara. J'étais arrivé alors qu'il était déjà en train d'aggresser la demoiselle et même Lucario n'avait pas pu lire en lui. Et effectivement, Isara n'avait pas du tout l'air d'une brute et encore moins à mes yeux mais c'était une autre histoire. J'optais d'ailleurs pour diriger mes pas vers Elerya en apprenant qu'Isa y serait mais je n'avais aucune raison de me trouver là-bas.

- Non, j'ai aucune idée de la raison de l'aggressivité du Galvaran. Je suis arrivé alors qu'il s'en prenait déjà à Isara et puis même Mahiro n'a pas été capable de dialoguer avec lui donc j'ai pas assisté au début de la scène mais je pense pas qu'Isa soit de ce genre effectivement. Elle l'a peut-être mis en colère sans faire exprès mais je lui ai demandé et même elle ne savait pas.

Je retirais ma veste suite à la chaleur étouffante de l'endroit. Entre moi qui était rouge par rapport à tout à l'heure et le temps actuel, je fondais littéralement. Je sortis alors à boire de mon sac et je tendais une bouteille à Alex. Je n'étais sûrement pas le seul à crever de chaud.

- Désolé, c'est pas hyper frais mais c'est mieux que rien, je crève de chaud ici moi. Je me demande bien comment ça se fait. Il fait beau pourtant, j'espère que le temps ne va pas tourner à l'orage. Ca ne serait pas étonnant pour la saison, tu me diras.

Il fallait vraiment que je me trouve un logement, de préférence avant l'hiver sinon j'allais encore être victime des aléas météorologiques de la région. Bord-au-Vent était une ville vraiment tranquille mais ce n'était pas la seule ville que j'avais en tête au final. Et puis, en cas de problème, je pouvais toujours occuper une des chambres du centre de recherches mais ça impliquait d'être coincé sur mes déplacements. Je continuerais à faire le tour des villes et je verrais bien le moment venu.

- Et sinon toi, tu as une idée pour Sunny ? Tu as l'air de connaître Isa depuis beaucoup plus longtemps que moi. Surtout que les Pokémons électriques ne sont vraiment pas ma spécialité.

Défis:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Lun 15 Oct 2018 - 17:56
Alexandre Diame
Le retour du chevalier



J’écoutais attentivement les dires du dresseur. Après tout, il en savait surement bien plus que moi sur la situation. Je peinais toutefois à remettre le nom de ses pokémons sur ses différents partenaires, bien que Mahiro ait sans doute été le plus facile à replacer. Après tout, j’avais assisté à l’évolution du Lucario alors que je combattais aux côtés de Vixion au quartier général des dresseurs de l’emblème. Se souvenir m’arracha d’ailleurs un léger sourire, mais je me reconcentrais bien vite sur les propos du jeune homme. S’il pensait ne pas trop me délivrer de nouvelles informations, il avançait pourtant une théorie plutôt intéressante. Non pas qu’Isa puisse si facilement mettre en colère ses partenaire – comme l’apprenti chevalier l’avait dit, ce n’était pas vraiment son genre – mais il pouvait très bien s’agir d’une simple mésentente entre Sunny et Elle. Quelque chose de plus... fondamentale qu’une simple dispute. Sinon la jeune femme n’aurait pas eu à chercher de l’aide pendant aussi longtemps.

Mais le chevalier embraya sur un autre sujet. Il me tendit une bouteille d’eau, ce qui m’arracha un léger sourire. L’attention était totalement louable, et je devais bien avouer qu’il faisait très chaud mais, pour le coup, la chaleur était sans doute le climat que mon corps tolérait le mieux. Ce n’était d’ailleurs pas vraiment étonnant compte tenu de mes origines. J’acceptais tout de même la boisson, avant de répondre au jeune homme.

« Tu sais, je viens du désert d’Hoenn. Donc, quand je n’étais pas au milieu d’une tempête, j’avais l’habitude du soleil brûlant. Je préfère quand même nettement cette température aux températures glacées d’Elerya, crois-moi ! » Répliquais-je, amusé, avant d’embrayer à nouveau sur le cas d’Isara pour répondre à la question de mon ami.

« Une idée… Peut-être, mais je laisserais surement ma Kaorine analyser son cas mieux que moi. En fait, c’est une simple question de logique, et une réflexion purement théorique. On a tous vu, ou connu, des dresseurs hyper brutaux qui forçaient des pokémons plutôt doux à se battre contre leur volonté. Je me demande s’il est possible d’envisager l’inverse, dans le cas d’Isara. Peut-être que Sunny a des envies et un comportement proche de mes pokémons à moi. Qui adorent la compétition, l’adrénaline, et le combat. Je ne condamne pas du tout les choix d’Isa, mais peut être que la colère de Sunny est due à une sorte de… frustration, je ne sais pas comment on pourrait l’évoquer en fait.  » Dis-je, en me grattant l’arrière du crâne, un peu gêné.

« Maaaais, ce n’est qu’une théorie d’un dresseur lambda, j’en saurais surement davantage en allant voire directement le problème de mes propres yeux. Tu veux venir avec moi ?  »

Défi:
 



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Dim 11 Nov 2018 - 11:37
Vixion Hattori



feat. Alexandre Diame


Le retour du chevalier.

Vixivix, héros des éléments !

En y réfléchissant bien, la théorie d'Alex était loin d'être saugrenue. Chaque Pokémon avait son propre caractère et il était parfois diamétralement opposé à celui de son dresseur. Il y avait le cas Nana et Kana par exemple. J'avais aussi le cas entre mes différents Pokémons. Nozomi n'aimait pas forcément les combats tandis qu'Azura ne vivait que pour ça. Cette palette de caractères était peut être la source du conflit opposant Isara à son coéquipier. Il est vrai qu'elle ne semblait pas aimer les combats et elle avait peut-être imposé ce choix à son équipe sans s'en rendre compte. Sunny lui faisait cependant payer beaucoup trop cher.

- Je pense que tu n'as pas forcément tort. Sans s'en rendre compte, elle a pu le restreindre. C'est très dur de s'entendre avec chacun de ses Pokémons, ils ont tous leur petit caractère. Je vais devoir refuser ta proposition par contre, désolé. J'ai pas mal de boulot qui m'attend et je dois retourner au centre de recherches. Si je suis en retard, Jerry va me tomber dessus et je t'avoue qu'il fait plus peur que n'importe quel Pokémon en colère.

Cela me désolait de devoir partir. J'aurais adoré accompagner le spécialiste sol pour voir comment aller évoluer les choses. Et puis, il faut bien avouer que j'aurais aimé revoir Isara mais je n'étais pas du genre à laisser tomber mon travail surtout que j'avais la chance de pouvoir faire quelque chose qui me plaisait. Je rangeais donc mes affaires, vérifiant que j'avais toutes mes recherches et je me préparais à partir. Finalement, ma recherche de logement avait été infructueuse pour le moment mais j'avais encore du temps pour ça. Mon travail me faisait beaucoup voyager et j'avais une chambre au centre donc je n'étais pas non plus à la rue.

- Au plaisir de te revoir Alex et merci pour la CT. J'espère que ça se passera bien avec Sunny. Tu n'es pas un dresseur lambda après tout, Monsieur Je-rencontre-rayquaza-en-personne !

©️ Code de Anéa pour N-U



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Lun 19 Nov 2018 - 18:08
Alexandre Diame
Le retour du chevalier



Visiblement Vixion partageait mon avis sur la relation qu’avais entretenue la jeune femme avec le petit Galvaran. Elle n’était en rien à blâmer d’ailleurs, car c’était une simple question de chance sur ce coup-ci, et que la jeune femme avait observé un comportement exemplaire pour s’assurer du bonheur du pokémon électrique même si ce dernier lui rendait la vie impossible. Elle ne l’avait pas confié à n’importe qui bien que les demandes aient été nombreuses en raison de sa couleur si particulière, et ce même si elle en souffrait. J’espérais tout de même que ses recherches ne seraient pas trop longues sur le sujet, même si j’avais hâte de constater le phénomène de mes propres yeux.

Mon entrevue avec le spécialiste acier coupa néanmoins assez court, ce dernier étant visiblement assez occupé par le travail. Je ne lui en voulais pas du tout, car il avait des responsabilités que je n’avais pas. J’étais un dresseur à plein temps, et tout le monde n’avait pas nécessairement ni cette chance ni l’envie de dédier sa vie à un statut aussi volage. Mais je ne me voyais pas faire grand-chose d’autre, aussi, pour l’instant, je préférais continuer à faire ce que je savais faire de mieux : m’entrainer et combattre. Je saluais donc le chevalier en bonne et due forme.

« Pas de soucis, ne t’en fais pas, je comprends ! Il parait que Jerry Vive peut être une vraie terreur quand il en a envie, et je ne veux pas que ça retombe sur toi par ma faute. » Dis-je avec un sourire amusé. « Donc file ! Et pour Rayquaza, je te rappelle que je me suis littéralement fait pulvériser par une seule de ses attaques, donc je ne vais pas faire le fier non plus ! »

Alors que Vixion prenait la route, je ne pus m’empêcher de me remémorer cette rencontre qui avait réellement failli tourner à la catastrophe sur le toit. Il y avait d’ailleurs fort à parier que, sans le maitre, ce combat contre Matthias aurait pu connaitre une issue bien plus sombre que celle-ci. Je ne pouvais m’empêcher de penser à quel point j’avais progressé depuis cette date, et si cette aventure aurait connu une issue différente si elle était survenue quelques mois après. Il y avait fort à parier que, de toute façon, c’était sans aucun doute quelque chose dont nous n’entendrions jamais parler.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Bord-au-Vent-
Sauter vers: