HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Soburin Ikeda ● « et voici le clou du spectacle, demoiselle Ikeda. » (terminée)
Soburin Ikeda ● « et voici le clou du spectacle, demoiselle Ikeda. » (terminée)
Ven 24 Juin 2016 - 22:31
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda

Nom : Ikeda.
Prénom : Soburin.
Âge : 22ans.
Origine : Jotho, Ebenelle / Rosalia.
Groupe : Cercle de la Justice, Emblème Gueriaigle.
Feat : Yuuko Ichihara - xxxHoolic.

Surnom : Hiryō.
Espèce : Sonistrelle.
Nature : Incontrôlable boule d'énergie.
En la voyant pour la première fois, en ne jugeant que son physique, beaucoup s'imaginent une femme hautaine, beaucoup trop sûre d'elle et venimeuse. Est-ce à cause de son physique avantageux qui pourrait laisser penser que la jeune femme s'en sert afin de manipuler les autres ? Ce n'est pourtant aucunement cela. Soburin eut en quelque sorte, deux éducations légèrement différentes. Ses parents divorcés n'étaient pas d'accord sur comment élever leur fille alors ils décidèrent de donner chacun un peu d'eux.
Soburin est donc devenue une demoiselle possédant un calme à tout épreuve, un fin sourire énigmatique sans cesse présent sur ses fines lippes. Sa voix posée, ses prunelles apaisées communiquent un sentiment rassurant. Sa présence aussi discrète qu'agréable n'est pas du tout dérangeante et Soburin n'est pas la plus bavarde des femmes. Elle semble délicate, frêle et possède quelques manières élégantes: tout cela provient de sa mère qui l'éduqua dans une optique de plaire à l’œil. D'être respectable et polie. Soburin n'a alors jamais un mot plus haut que l'autre, elle ne juge ou ne critique pas autrui et accepte la plupart des gens comme ils sont. Ou presque. Si sa mère ne s'est pas occupée de lui faire aimer les Pokémon, son père l'a fait. Puissant dresseur de Pokémon Dragon, il a toujours élevé sa fille au milieu d'eux, lui racontant de belles histoires faisant rêver la demoiselle, les Pokémon Légendaires, les aventures, les fossiles, les explorations possibles, les endroits à découvrir. Tout cela faisait (et fait toujours) rêver notre chère Soburin.

Patiente et aimante, notre demoiselle sait y faire autant avec les Pokémon qu'avec les humains, s'adaptant aisément aux différents caractères afin d'essayer de ne pas être embêtée par autrui. Malheureusement, son air frêle et son caractère que beaucoup jugent de "placide" lui ont parfois posés problème. Combien l'ont donc pensé naïve et peu réfléchie ? Dans ces moments-là, Soburin ne dit rien, faisant mine de jouer le jeu avant de s'esquiver dés qu'elle le pourra. Certes, la jeune femme sait se montrer forte et élever le ton mais elle déteste ça, préférant faire profil bas.

Têtue, ayant trop été dictée dans son passé, Soburin refuse à présent qu'on lui ordonne quoique ce soit, et qu'on l'oblige à faire quelque chose. Cela aura le don de l'agacer fortement et de lui faire siffler son venin, venin auquel elle apprécie peu avoir recourt.
Parfois trop égoïste, Soburin privilégiera souvent ses Pokémon et elle aux autres, préférant se sauver plutôt que de risquer gros. Il faut dire qu'elle n'est pas une combattante: les mots sont ses armes. Elle parle bien, sait les manier (largement mieux que ses poings). Mais les mots sont parfois bien faibles face à la brutalité de certains êtres. De toute manière, la jeune femme n'apprécie pas la violence, cela la répugne presque.
Cependant, cette répugnance ne sera aucunement visible: Soburin n'est pas émotive, ni expressive au niveau du faciès. Des restes de l'éducation de sa mère qui lui expliquait que c'était "déplacé" d'afficher ses émotions en plein public. Elle devait sans cesse arborer un léger sourire et baisser le regard, même si Soburin a réussit à se détacher de l'optique de sans cesse baisser les yeux devant autrui.


Artiste dans l'âme, sa mère l'éduqua en compagnie des Kimonos, à Rosélia. Elle apprit donc la danse et l'élégance qu'une Kimono devait avoir en toute circonstance. Le service du thé, être serviable, noble, etc. En effet, les deux différentes éducations s'entrechoquent. C'est pour cela que Soburin finit par en privilégier une. Désireuse de faire de sa vie quelque chose de passionnant, où l'adrénaline la réveillerait un peu, la tête remplie de tous les dires de son père. Son but n'est pas de devenir le meilleur dresseur de tout les temps, ni de protéger les autres contre le mal. Elle veut rencontrer les légendes, explorer, vivre des aventures à couper le souffle, voir et découvrir des paysages sublimes, pleurer, rire, trouver des trésors.

Vivre sa vie pour de bon, sans personne sur son dos pour la réprimander.

Soburin vit le jour à Jotho et plus précisément, à Rosélia. Unique et seule enfant du couple Ikeda, deux parents s'aimant depuis des années, mariés pour le meilleur et pour le pire. Eiri Ikeda, la jeune mère, désirait offrir à sa fille la meilleure des éducations, faire d'elle une élite, qu'on se jette à ses pieds à son passage. Les Pokémon ? Une perte de temps. Son père, Keigo Ikeda, n'était clairement pas du même avis. Ce fut par ce point que les disputes commencèrent, puis les engueulades dévièrent vers d'autres soucis sous les yeux incompréhensifs de la gamine. Pourquoi donc ses parents étaient-ils ainsi, soudainement ? Au final, lorsque Soburin eut cinq ans, ses parents divorcèrent. La petite irait chez l'un une semaine puis chez l'autre, la semaine suivante. Sans cesse, Soburin fut baladée entre Rosélia et Ebenelle. Son père venait la chercher, sourire aux lèvres, chérissant sa gamine plus que tout.

Si l'enfant fut triste pendant un certain moment, elle s'habitua par la suite à ce changement. Bien vite, sa mère l'emmena à la salle de danse des Kimonos, des amies à elle de longue date. La raison était la suivant: faire de sa fille une dame parfaitement délicate et élégante afin de la marier tôt à un riche homme. Soburin n'avait donc pas son mot à dire dans tous cela, ne comprenant de toute façon pas grand-chose: elle aimait bien danser avec ces dames, c'était amusant. Parée d'un magnifique kimono, elle s'entraînait à la fin des cours et lorsqu'il n'y avait pas école. Cependant, petit à petit, la petite finit par préférer passer du temps avec son père qui était clairement moins sévère et plus amusant, plus intéressant. Ses énormes Pokémon Dragon ? Oh, Soburin n'en avait pas peur le moins du monde, elle jouait sans cesse avec eux et ils ne lui faisait aucun mal, jouant volontiers avec l'enfant tout en prenant garde de ne pas la blesser.

Soburin grandissait merveilleusement bien, rien de grave de survint dans son adolescence en dépit des convoitises qu'elle commençait à faire apparaître chez certains hommes. A la plus grande réjouissance de sa mère qui voyait sa fille s'épanouir telle une fleur sous le soleil. Beaucoup se pressait afin d'assister aux spectacles où la jeune fille était présente, certains venaient simplement l'après-midi afin de pouvoir être servie par elle, tentant de la courtiser afin de s'assurer une chance. Tout cela, Keigo le voyait d'un très mauvais œil mais Eiri ne voulait rien savoir: sa fille épouserait un riche homme afin de s'assurer une vie parfaite.

C'est pour cela qu'à ses dix-neuf ans, Soburin eut la désagréable surprise de rencontrer celui que sa mère avait choisit. Certes il n'était pas laid mais, Soburin détestait déjà son regard et sa façon d'agir. La jeune fille à la crinière ébène se mit donc à réfléchir mûrement. Elle ne pourrait pas échapper aux griffes de sa mère et l'affreuse idée qui trônait dans son esprit depuis qu'elle se rendait compte des manèges de sa mère s'était réalisée: elle finirait mariée à un être qu'elle n'appréciait pas.

Un soir, après avoir une énième fois repoussé son pseudo fiancé, Soburin prit la fuite. Elle fila à Ebenelle et expliqua tout à son père qui refusa qu'elle retourne à Rosélia. Ils discutèrent une partie de la nuit, il lui parla de cette région loitaine et perdue. Un endroit où on ne remettrait pas la main sur elle. Ce fut entendu: Soburin se vit confier un jeune Pokémon, de l'argent, de quoi survivre et son père l'emmena loin d'ici. Elle quitta Jotho, partit pour Unys, y resta un certain temps puis,de là, prit l'avion afin de se rendre à Mhyone. Le cœur léger, elle ne pu s'empêcher de rire en imaginant sa mère, d'abord apeurée puis enragée. Mieux valait pour Keigo qu'il reste loin du courroux de son ex-femme.

Soburin se tourna donc pour de bon vers les Pokémon et leur univers, heureuse à l'idée de ce qui l'attendait. Heureuse de pouvoir vivre, souffler, faire ce qu'elle désirait lorsqu'elle le désirait.

IRL

Surnom : Ashe, Jackal, Shuriko, Raven.
Âge : 17ans.
Comment as-tu découvert le forum ? Via top-site !
Quelque chose à ajouter ? Très agréable, votre
forum. c:
Re: Soburin Ikeda ● « et voici le clou du spectacle, demoiselle Ikeda. » (terminée)
Sam 25 Juin 2016 - 1:51
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
BIENVENUE SUR MHYONE




Yo ! Pas très sympathique cette maman ! Bonne fiche, tout est en ordre !

Tu es dès à présent validé ! Nous espérons que tu t'amuseras sur Mhyone RPG. Si tu as la moindre question, n'hésite pas à aller en poser dans la partie Question & Suggestions. Tu peux regarder les nouveautés pour connaître les événements en cours. Nous t'invitons à créer un sujet dans les T-Card pour regrouper toutes les informations nécessaires à ton voyage. Tu as désormais dans ton inventaire 3 Pokéballs et un starter.
Bon jeu !

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives Administratives :: Présentations-
Sauter vers: