:: Mhyone :: Elerya :: Mont Kaygon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le plus faible des dragons w/ Alexandre

avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Expérience : 699
Jeu 14 Déc - 23:55
Nana Kuroame
Voila plusieurs semaines que Nana avait décidé de se consacrer pleinement a l'entrainement, et a vrai dire, il devait avouer que les résultats étaient plutôt satisfaisant. Kana, Kaku et Suba étaient devenu bien plus costaud que lorsqu'il les avait capturé. Kaku avait énormément gagné en endurance, et il avait également développé un style de combat assez particulier, imitant les mouvements d'un Makuhita pour renverser ses adversaires, tout en leurs projetant des jets d'eau au visage. Suba lui n'avait pas vraiment changé son style, mais il avait grandement gagné en vitesse, et était plus agile que jamais. Même Kana s'était endurcie, et même si elle ne s'entendait toujours pas avec son dresseur, elle montrait ses capacités a assener des attaques d'une puissance plus que correcte dès qu'ils avaient besoin de chasser pour se nourrir.

A vrai dire, même Nana avait beaucoup progressé en temps que dresseur. Alors malheureusement, sa relation avec son équipe n'avait pas beaucoup évolué, mais sur ce qui était stratégie de combat, il n'avait cessé de s'améliorer. Chaque soir, avant de partir dormir, il sortait son carnet, et notait toutes les idées de combinaisons et de tactiques qu'il pouvait utiliser avec ses Pokémons. En général, il accompagnait ses notes de quelques recherches sur le Poryweb, de nombreux dresseurs écrivant des articles de blog, souvent pour se vanter, mais qui restait pour autant très instructif.

Mais malgré tout ces progrès, il y avait un éléments de l'équipe qui ne s'était pas un brin amélioré, malgré les multiples tentatives de Nana pour la rendre plus puissante. Et cet élément, c'était Saya, la plus récente recrue de Nana. Si elle était capable de manger non stop toute la journée, elle faisait également preuve d'une rapidité impressionnante quand il s'agissait de chasser. Le seul problème, c'est qu'un rien l'envoyait dans les vape, et que lorsque de la nourriture n'était pas en jeu, elle était bien moins efficace. Encore récemment, la Sonistrelle avait percuté un arbre alors qu'elle volait sans faire attention, et le choc lui avait immédiatement fait perdre conscience. Et c'était loin d'être un cas isolé.

Décidé a régler ce problème, Nana décida de profiter de son passage a Elerya pour retourner faire un petit tour au Mont Kaygon, histoire d'entrainer sérieusement la chauve souris. Cependant, cette fois, il ne se lancerais pas dans un stage de survie, il se contenterais d'affronter des Pokémons sauvage. A vrai dire, ceux de la montagne étaient plutôt costaud, a l'exception des Zarbi, et Nana s'inquiétait un peu que l'entrainement ne dure finalement qu'une quinzaine de seconde. Mais de toute façon, il n'avait pas le choix. S'il voulait réussir a gagner le moindre badge, il ne pouvait pas se permettre de baisser les bras pendant l'entrainement d'un de ses Pokémons juste sous prétexte qu'il était un peu faible.

- Bon Saya, j'espère que tu comprend pourquoi on est revenu ici ?

Alors que Nana s'adressais a sa Pokémon, désireux de commencer immédiatement, il constata que Saya ne l'écoutait pas du tout. La Sonistrelle se contentait de voler dans tout les sens, apparemment surexcité de voir qu'elle était de retour chez elle. Au moins elle était pleine d'énergie, c'était deja une bonne chose. Il espérait juste qu'elle ne s'assomme pas avant qu'ils ne trouvent un adversaire a affronter.

- Je vois pas de Pokémons dans les environ, mais il y a quelques cave sur un plateau un peu plus haut. Je vais escalader le flanc, donc suis moi Saya.

Tout en parlant, Nana du faire de grand geste pour attirer l'attention de la Pokémon. Une fois sure que la Sonistrelle avait comprise son message, Nana commença son acensions. A vrai dire, après plusieurs semaines dans les montagnes, il se laissait moins impressionner par ce genre d'obstacle. La seule chose qui l'inquiétait, c'était que Saya le bouscule alors qu'il grimpait. Et a vrai dire, vu le poids du Pokémon, même si cela devait arriver, il y avait assez peu de chance qu'il ne chute.

Finalement, Nana parvint a atteindre le plateau sans incident. L'endroit semblait également désert, mais comme il l'avait dit a Saya un peu plus tôt, c'était les grottes qui perçaient la montagne qui l'intéressaient ici. De tels abris naturel étaient forcement habités par des Pokémons sauvages. Le tout maintenant était de faire attention a ne pas tomber sur un nid. Nana n'avait absolument pas envie de se retrouver confronté a une femelle folle de rage, surtout vu le niveau de sa Sonistrelle. Mais tant qu'il procédait avec prudence et qu'il ne fonçait pas tout droit dans les caves, tout devrait bien se passer. Prêt a se mettre en quête d'un adversaire, Nana s'adressa a sa Pokémon.

- Alors, le plan, c'est d'entrer dans ces grottes, et de se trouver ... Mince, ou est-ce qu'elle est partie ?

Alors que Nana était plongé dans sa réflexion, la Sonistrelle en avait profité pour s'éclipser. Un rapide coup d'œil autour de lui permit a Nana de rapidement la retrouver. Malheureusement, ce qu'il vit l'inquiéta au plus haut point. Saya avait sans doute sentit de la nourriture, puisqu'elle fonçait droit dans une des grotte. Nana essaya de partir a sa suite, mais a peine eut-il atteint l'entrée de la grotte qu'un terrible rugissement s'en échappa. Quelques secondes plus tard, la Sonistrelle sortait de la cave, paniquée, une baie dans la bouche.

- Je vois que tu nous a trouvé notre entrainement au moins ...

Alors qu'il prononçait ces paroles, un second rugissement retentit, bien plus proche cette fois ci. Il ne savait pas quel Pokémon Saya avait dérangé, mais apparemment, il était extrêmement en colère, et criait vengeance. Et vu la puissance de ses cris, c'était sans doute le type d'adversaire que Nana n'avait pas souhaité rencontrer.

- Saya, calme toi, et prépare toi ... Il est presque la ...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3459
Mer 20 Déc - 10:47
Alexandre Diame
Le plus faible des dragons.




Le Mont Kaygon était décidément mon terrain d’entrainement préféré. C’était très loin d’être la première fois que j’arpentais ses chemins à peine visibles, où ses grandes étendues de neige dans lesquelles, lors des fréquentes tempêtes qui balayaient le sommet de la montagne, on ne voyait presque pas à un mètre devant soi. Finalement, un décors plutôt étrange compte tenu de la composition plutôt homogène de mon équipe, qui partageait, pour la plupart d’entre eux, une faiblesse contre l’élément glacé. Mais là était justement le but. Mes partenaires étaient vite montés en puissance, c’était indéniable, mais les dernières marches à gravir étaient plus que difficiles. Aussi, si leur courbe de progression avait été exponentielle, à présent, j’avais la légère impression que je stagnais. Et cette frustration semblait s’être étendue à l’ensemble de mon équipe. Ce n’était pas de la lassitude, simplement une incompréhension, un aveuglement et une incapacité totale à déceler notre problème.

Et pourtant, je n’étais pas à plaindre non plus, car c’était là ce que j’avais toujours souhaité. Me retrouver, en compagnie de mon équipe, à un point où il nous était presque impossible de devenir meilleurs. Lorsque j’avais commencé mon voyage, j’avais rêvé ce moment, je l’avais idolâtré, songeant à la satisfaction qu’il me procurerait. Mais maintenant qu’il me semblait l’avoir atteint, je ne pouvais m’empêcher d’éprouver une pointe de frustration, voir de déception. J’avais envie d’encore plus, parce que je commençais à comprendre pourquoi les membres du Conseil des 4, où les maitres des différentes régions, étaient si exceptionnels. La raison était, pour moi, qu’il était facile de devenir un bon, voir un très bon dresseur, à force de travail et avec une discipline de fer. Mais, pour arriver à leur niveau, il fallait quelque chose en plus, de bien moins accessible. Si j’avais crû me rapprocher du niveau de Finn, ou de Terry, ou de n’importe quel membre du groupe d’élite, je m’étais rapidement rendu compte que, même aujourd’hui, il y avait encore un fossé, voir un abîme, entre leur niveau et le mien. Qu’était-ce, alors. L’expérience ? Une qualité instinctive pour le combat ? Je n’en avais aucune idée. Et c’était sans doute ça qui bloquait ma progression actuelle, alors même que je n’étais qu’à la moitié de mon périple.

Mais ces constats, bien que légèrement démotivant, ne m’empêchèrent pas de continuer à essayer. Je tentais alors de faire abstraction de ces pensées obscures pour me reconcentrer sur l’essentiel. Je savais que, lorsque je doutais, mon équipe le ressentais. Et si nous doutions tous, nous ne pouvions pas progresser. C’était une forme de logique implacable. J’essayais alors, tout en faisant progresser mes compagnons, et en me forgeant également, de découvrir ce qu’avaient en commun tous ces dresseurs exceptionnels, que je rêvais d’affronter un jour. J’avais eu beau combattre aux côtés de Finn, je n’arrivais pas à comprendre comment il avait fait pour ne perdre aucun combat dans sa jeune carrière. Même si, aujourd’hui, je remportais davantage mes duels, il m’arrivait parfois de perdre. Moins depuis quelque temps, il fallait l’avouer, mais l’affrontement contre Matthis avait aussi permit de me remettre les idées en place.

Après quelques jours d’un entrainement, il fallait l’avouer, plutôt drastique, je m’étais retranché dans une des grottes pour me reposer. Il me restait suffisamment de vivre pour tenir quelques journées de plus, et je comptais bien les exploiter au maximum. Et puis, il n’y avait presque que lors de ces moments là que je pouvais me permettre de profiter de la compagnie de l’ensemble de mon équipe qui, malgré quelques chamailleries, s’entendait globalement plutôt très bien. Tous se reposaient donc, dans le calme le plus total, au chaud autour du feu de camp que nous avions dressé. J’étais allongé contre le gros Hippodoccus qui dormait paisiblement, les pensées dans le vague et les yeux fermés, lorsque je sentis d’un seul coup mon partenaire s’agiter. Je me relevais, tapotant la côte du pokémon sol.

« Et bah alors, qu’est-ce qui t’arrives toi ? C’est pas ton genre de te lever d’un seul coup ! » Lui lançais-je, amusé, pensant que ce n’était pas son genre de se lever du tout de toute manière. J’observais alors l’Hippodoccus avancer vers le qui contenait les baies, qui était visiblement renversé sur le sol, et ouvert, dévoilant une partie de son contenu. Le sang de Zépar ne sembla alors faire qu’un tour et, après avoir poussé un puissant rugissement, il s’élança à la poursuite du voleur inconnu, aussi vite que sa nature le lui permettait. J’eu donc largement le temps de m’adresser au reste de mon équipe.

« Restez ici, je reviens ! » Puis je pris sa suite, le rattrapant tout de même assez vite. Nous nous dirigions vers la sortie de la grotte, avec un pas élevé, alors que mon partenaire semblait fulminer. Il n’y avait donc que ça pour le motiver. Cette pensée me fit sourire, alors que nous débaroulions de nouveau sur la plaine enneigée, pour nous retrouver face à face avec un dresseur et sa Sonistrelle, qui était visiblement notre « coupable » au vu de la baie qu’elle avait dans la bouche. Je vis alors l’épaisse gueule de l’Hippodoccus s’ouvrir, voulant visiblement attaquer notre voleuse pour la punir de son méfait, mais c’était un peu exagéré. Faisant comme si de rien était, je pris appui sur le museau de Zépar, le forçant ainsi – parce qu’il le voulait bien – à referme sa bouche béante, avant d’adresser un sourire au nouvel arrivant.

« Salut ! Ne te formalise pas sur le gros ronchon, il a vraiment un problème avec la nourriture d’une manière générale. » Lançais-je, tout de même amusé par la situation.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Expérience : 699
Jeu 28 Déc - 23:09
Nana Kuroame

L'adversaire non identifié était sur le point d'apparaitre devant eux, et Nana se tenait aussi prêt que possible. Une de ses mains se trouvait sur la batte qu'il gardait toujours dans son dos, tandis que l'autre était sur la Pokeball de Kaku. Saya quand à elle se contentait de voler en cercle autour de lui, sans doute paniquée suite à sa rencontre dans la cave. Il avait beau être venu sur cette montagne pour entrainer la chauve souris, il doutait pouvoir faire grand chose d'elle si leur opposant s'avérait trop fort.

Au grand soulagement de Nana, ce ne fut pas un Pokémons sauvage prêt a les déchiqueter qui sortit de la grotte, mais un dresseur et un Pokémon. Bon, a vrai dire, le Pokémon n'avait tout de même pas spécialement l'air ravi, contrairement a son dresseur, qui avait un sourire sur le visage. Nana n'avait jamais vu ce Pokémon. Il avait beau se renseigner assez souvent sur un grand nombre de Pokémon quand il naviguait sur le Poryweb, il existait tant d'espèces différentes qu'il n'était pas spécialement surpris d'en croiser encore certaines qui lui soient tout à fait inconnues. En tout cas, à en juger par sa couleur, il semblait être du type sol.

Alors que le Pokémon commençait a ouvrir sa bouche, d'un air menaçant, son dresseur l'interrompit immédiatement en s'appuyant simplement sur sa gueule. En gros, encore un dresseur qui arrivait à se faire obéir par ses Pokémons. Nana commençait vraiment a se demander s'il était le seul a avoir tant de problèmes avec ses Pokémons. Typiquement, s'il s'était lui même risqué à interrompre une attaque de Kana, la Mysdibule se serait sans aucun doute retournée contre lui.

- Salut ! Ne te formalise pas sur le gros ronchon, il a vraiment un problème avec la nourriture d’une manière générale.

Nana lâcha un léger soupir. Au moins, il était bon de savoir que Saya n'était pas la seule a faire une fixation sur la nourriture. Celle ci en avait d'ailleurs terminée avec sa baie, et jetait des coups d'œil hésitants en direction de la cave qu'elle venait de fuir. La connaissant, elle hésitait certainement à repartir chercher de nouveau de quoi manger. Décidément, elle n'apprenait jamais. Nana décida de ne pas la lâcher du regard pendant qu'il présentait ses excuses au dresseur qui lui faisait face.

- Bah, disons que nous sommes en tord de toute façon. Désolé pour la baie, Saya aussi a tendance a être obsédée par la nourriture ... Ah, tu l'auras sans doute compris, mais Saya, c'est cette Sonistrelle.

La Sonistrelle en question fixait toujours la cave, les sourcils froncées, sans doute a chercher un moyen d'y pénétrer sans se faire remarquer par le Pokémons sol. Décidément, si elle mettait autant d'énergie pour combattre que pour chasser, il n'aurait peut-être pas eu besoin de venir jusqu'ici pour s'entrainer. A vrai dire, Nana avait également pu constater les reflexes et la très bonne vitesse de Saya pendant les quelques chasses qu'ils avaient mené ensemble. Tout ce qu'il avait a faire, c'était de réussir a lui faire utiliser ses compétences même sans que de la nourriture soit en jeu, la rendre un peu plus résistante, et il pourrais enfin la faire combattre.

- Je m'attendais pas vraiment a croiser des gens dans le coin, t'es aussi ici pour t'entrainer ?

A vrai dire, il voyait mal d'autre raison de rester dans ces montagne. Après y avoir vécu pendant tout une semaine, il savait que même pour quelqu'un de fauché, ce n'était pas une alternative agréable aux bancs des centre Pokémon. De plus, la présence d'un Pokémon bien dressé prouvait qu'il était un dresseur. Avec un peu de chance, il connaissait mieux ce flanc de la montagne que lui, et pourrais lui filer un coup de main pour trouver les meilleurs coin a Pokémons sauvages.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3459
Jeu 4 Jan - 11:18
Alexandre Diame
Le plus faible des dragons.




Alors que j’étais brusquement sorti pour suivre l’Hippodoccus dehors, j’avais complètement oublié de récupérer mon manteau resté dans la grotte. Heureusement, je portais une polaire assez épaisse et il n’y avait pas de vent, ce qui rendait la température extérieure assez supportable. Le seul problème aurait pu être si la météo changeait, mais ça n’avait pas l’air de pouvoir avoir lieu pour le moment. Ainsi soulagé, je me retournais vers l’homme qui me faisait face, aux côtés de la gourmande Sonistrelle.

Il paraissait légèrement plus âgé que moi, brun, les cheveux légèrement en bataille. Son pokémon jetait de fréquents regards au niveau de la grotte de laquelle nous venions de sortir, comme si elle était inquiète que quelque chose d’autre que le pokémon Sol ne puisse sortir de là. Ou alors elle n’avait pas fini de manger, au choix. Choix plutôt risqué par ailleurs puisqu’à présent tous les autres membres de mon équipe étaient parfaitement réveillés et attendaient – Normalement en tout cas – dans le fond de notre antre improvisé. Enfin, elle ne risquerait de toute façon pas grand-chose, car je doutais que mes pokémons n’attaquent à vue, surtout si l’adversaire en question était plus « petit » qu’eux. Je souriais donc au jeune homme avant de lui répondre.

« Bah, t’en fais pas, c’est qu’une baie après tout. J’en ai tout un stock de toute façon, et je t’assure que son appétit ne peut pas être pire que celui de Zépar. » Lançais-je en souriant, tapotant la tête de l’Hippodoccus mécontent. « Donc c’est pas un fruit qui fera la différence pour nous ! » Finis-je.

Sa question suivante faisait sens. Durant chacune de mes semaines d’entrainement, je n’avais jamais ne serait-ce que croiser âme qui vive sur les Monts. Certes, il y avait quelques alpinistes, ou d’autres dresseurs qui s’entrainaient, mais au vu de l’immensité neigeuse qui nous entourait tous, il était assez rare de parvenir à nous croiser. D’ailleurs, si la Sonistrelle n’avait pas été gourmande, le dresseur devant moi aurait probablement passé son chemin et nous ne nous serions pas croisés. Mais c’était aussi l’occasion de faire autre chose que de s’entrainer ou de se reposer, aussi, je répondais à son interrogation, toujours souriant.

« Euh, bah, oui ! Je suis là pour m’entrainer. Enfin, tu me diras, de toute façon, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire ici. » Lançais-je sur un ton amusé. Je m’avançais alors vers lui, et, arrivé à sa hauteur je lui tendais la main pour me présenter.

« Je m’appelle Alexandre, mais Alex ira très bien, c’est plus court. Et toi alors, tu entrainais ta Sonistrelle c’est ça ? C’est un bon choix, niveau lieu. Les dragons n’aiment pas trop le froid, donc l’apprentissage n’en sera que plus efficace. » Lui dis-je, assez curieux devant ce petit pokémon qui devenait, dans mes souvenirs, un dragon plutôt colossal avec le temps.

Je ne remarquais alors pas, dans mon dos, la tête de Zagan, mon Tyranocif, qui était sortie de la grotte, et qui regardait avec intrigue le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Il n’avait curieusement aucune attitude vindicative et se contentais d’observer tranquillement tout le petit monde.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Expérience : 699
Mer 24 Jan - 20:14
Nana Kuroame
- Bah, t’en fais pas, c’est qu’une baie après tout. J’en ai tout un stock de toute façon, et je t’assure que son appétit ne peut pas être pire que celui de Zépar. Donc c’est pas un fruit qui fera la différence pour nous !

A vrai dire, Nana avait quelques doutes a ce sujet. Saya avait beau être très petite, elle passait tout son temps soit a manger, soit a chercher de quoi manger, a un point que Nana se demandait même comment elle arrivait a garder autant de nourriture dans un si petit corps. Peut-être que c'était le fait de voleter dans tout les sens sans arrêt qui lui donnait un tel appétit.

- Euh, bah, oui ! Je suis là pour m’entrainer. Enfin, tu me diras, de toute façon, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire ici.


- Disons que c'est sympa pour les promenade aussi si on a pas peur de se faire attaquer par un dragon en colère.

Suite a cette échange, le dresseur aux cheveux violets s'avança vers lui et lui tendis la main, que Nana serra sans hésiter.

- Je m’appelle Alexandre, mais Alex ira très bien, c’est plus court. Et toi alors, tu entrainais ta Sonistrelle c’est ça ? C’est un bon choix, niveau lieu. Les dragons n’aiment pas trop le froid, donc l’apprentissage n’en sera que plus efficace.

A vrai dire, s'il avait a l'origine choisis la zone pour son froid et ses Pokémons puissant lorsqu'il décidé d'Elerya comme destination, il avait surtout pensé a l'entrainement de ses deux autres Pokémons. Ce nouveau passage avec Saya était imprévu, et finalement, il avait surtout choisis la montagne parce que c'était ici qu'il l'avait capturé. Malgré ça, il n'avait pas vraiment envie de s'embarrasser de détails, et se contenta d'acquiescer.

- Moi c'est Nana, et la voleuse de baie c'est Saya. A vrai dire, j'avais pas vraiment prévu cet entrainement, donc c'était un coup de chance que je sois encore a Elerya quand j'ai décidé de le faire. A vrai dire, elle est de loin le membre le plus faible de mon équipe aujourd'hui, donc bon, faut que je la mette a niveau.

Alors que les deux dresseurs échangeaient des présentations, Nana remarqua quelques chose remuer au fond de la grotte d'ou venaient Alex et son Pokémon. Quelques secondes plus tard, un gigantesque Pokémon vert surgit de la cave en jetant des coup d'œil curieux autour de lui. Vu le peux d'agressivité qu'exprimait le Pokémon, Nana en conclut qu'il faisait lui aussi partit de l'équipe d'Alexandre. Décidément, il était sans doute d'un niveau supérieur a Nana s'il avait de tels Pokémons. D'ailleurs, en parlant de ça, il ne devait pas oublier qu'il était venu ici pour s'entrainer. C'était sans doute le bon moment pour interroger son collègue aux cheveux violets.

- Tiens, par hasard, t'saurais pas ou je pourrais trouver des Pokémons sauvage en abondance ? A vrai dire, ça fait un moment que je cherche, mais a Zépar, j'ai croisé aucun Pokémons dans le coin. Enfin, aussi ce Pokémon vert la, il est bien a toi ?

A vrai dire, Nana se demandait si le dresseur qu'il avait face a lui n'était pas responsable du fait que la zone soit si déserté par les Pokémons. Il avait déjà pu le constater aux cours de ses voyages, mais généralement, quand un dresseurs décidait de se poser quelques part pour s'entrainer, si son entrainement était suffisamment visible ou bruyant, au bout de quelques heures la majorité la population de Pokémon avait déserté l'endroit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3459
Jeu 25 Jan - 12:44
Alexandre Diame
Le plus faible des dragons.




La remarque de Nana m’arracha un sourire. Il était vrai que le Mont Kaygon pouvait proposer des paysages magnifiques et, par conséquent, des randonnées intéressantes, mais c’était également un endroit particulièrement dangereux pour les dresseurs débutants et les touristes. De part son climat difficile, premièrement, mais surtout de part sa faune particulièrement agressive. Mais, grâce à elle, la zone était surtout une zone d’entrainement particulièrement efficace. A vrai dire, la plupart des dresseurs y passaient un jour ou l’autre, soit pour essayer de capturer l’un des féroces habitants de la zone, soit pour s’y opposer en espérant y retirer quelques enseignements. Malgré le fait que quelques pokémons de la zone pouvaient m’intéresser, je devais bien avouer que j’avais toujours fait partie de la seconde catégorie. En revanche, il était assez drastique de commencer l’entrainement d’un nouveau pokémon inexpérimenté au mont Kaygon. C’était un choix, et je le respectais, mais, pour une Sonistrelle, l’environnement pouvait être drastiquement plus éprouvant qu’ailleurs. Mais, après tout, le dresseur devait le faire en connaissance de cause, et il n’était pas mon genre de juger le choix des autres.

« Enchanté Nana ! Saya, également ! En tout cas, tu te lances dans une sacrée entreprise. Commencer un entrainement au mont Kaygon, c’est pas le plus facile, surtout pour une Sonistrelle. Et je le sais d’expérience, vu que je suis venu ici entrainer mon Libégon lorsqu’il n’était qu’un Vibraninf. Vu que les pokémons ici sont souvent soit des dragons, soit des pokémons Glace, bah ça peut être compliqué. Mais bon, au moins, c’est formateur. » Répondis-je avec un sourire.

Je songeais alors à sa question. Les pokémons, ce n’était pas vraiment ça qui manquait dans la région, surtout au Mont Kaygon, et le dresseur avait était soit chanceux, soit malchanceux pour n’en croiser aucun. Mais, à bien y réfléchir, cela faisait également un moment que je n’en avais pas croisé. Pourtant, afin d’éviter d’attaquer sans raisons des pokémons sauvages, mon équipe s’entrainait surtout entre elle. Je venais essentiellement ici pour le climat et les conditions plus difficiles, qui nous permettaient de nous pousser à notre maximum. Lorsqu’il évoqua un pokémon vert, je tournais alors les yeux vers le Tyranocif curieux, qui avait lui aussi beaucoup changé avec le temps. Au moins, il était beaucoup moins agressif que ce diable de Lewis. Je fis un léger sourire avant de me tourner vers Nana.

« Ouaip ! Il est à moi, il s’appelle Zagan. Pour ce qui est des pokémons, c’est vrai que ça fait quelques jours que je n’en ai plus croisé. Ne te méprends pas, hein, je ne fais pas partie des dresseurs qui attaquent les pokémons sauvage à vue, généralement, mon équipe s’entraine entre elle. Donc je sais pas trop ce qu’il s’est passé. » Dis-je en étouffant un bâillement et en m’étirant ensuite. « Mais je t’accompagne un peu plus loin si tu veux ! Je commence à mieux connaitre les lieux depuis le temps, et puis, ça sera l’occasion de discuter. » Dis-je en lui lançant un clin d’œil amical. « Attends moi juste deux secondes que je récupère tout le monde, et je suis à toi. »

Je filais alors dans la grotte pour faire revenir tous le reste de mon équipe dans leurs pokéballs respectives. Je ressortis alors, faisant de même pour Zagan puis Zépar qui n’avait pas lâché la Sonistrelle des yeux. Une fois près, je me tournais à nouveau vers le dresseur.

« Et voilà. Alors, tu me disais que tu avais d’autres membres dans ton équipe ? Tu es dresseur depuis longtemps ? »





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Elerya :: Mont Kaygon-
Sauter vers: