HAUT
BAS

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Des nouvelles de la Canopée [Pv. Artemis]
Des nouvelles de la Canopée [Pv. Artemis]
Jeu 21 Déc 2017 - 13:42
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1076

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Des nouvelles de la Canopée





Il était tard ce soir-là, dans la petite chambre de l’auberge que j’avais choisir pour séjourner à Viridia. Il s’agissait en quelque sorte de petites vacances que je m’octroyais, et, même si j’avais décidé d’en profiter, j’avais du mal à m’endormir. Mais cette fois, ce n’était pas à cause d’une quelconque frustration, ou d’une idée qui me tracassais. Je n’étais simplement pas fatigué, ou trop peu. Mais ça n’avait aucune espèce d’importance. J’étais en paix, et c’était bien là tout ce qui comptait pour moi. Soudain, une sonnerie de téléphone vint perturber cette nouvelle quiétude. Je m’emparais de l’objet en question, avant d’afficher une mine surprise un court instant. Un SMS de ma sœur venait de s’afficher, avec un contenu plutôt sobre.

[Tu te rappelles qu’aujourd’hui est un jour spécial ?  ]

Je fronçais les sourcils. Ce n’était ni son anniversaire, ni celui de nos parents, et je ne voyais donc pas le moins du monde où mon aînée voulait bien en venir. Je lui répondais donc rapidement.

[Un jour spécial ?]

La réponse ne tarda pas à arriver, sans que je n’aie trop le temps de retourner mes interrogations dans ma tête.

[C’est la fin de notre pari p’tite tête. Je te libère de tes obligations.]

Il me fallut tout de même une seconde de réflexion pour me rappeler de quoi elle voulait parler. Le pari. Un défi qui avait duré au bas mot environ trois ans. Pourtant, sa base était plutôt simple. Un combat contre ma sœur et son Séléroc, avec mon nouveau Kraknoix. Âgé d’une quinzaine d’année à l’époque, j’avais accepté avec un air impertinent, avant de me faire ratatiner par mon ainée moqueuse, bien plus habile que moi malgré mon avantage de type sur son pokémon. J’avais donc dû promettre d’arborer le même look qu’elle, puisque ça semblait l’amuser, durant trois années consécutives. J’avais donc teint mes cheveux dans la même couleur violette que celle de ma sœur, et arboré des lentilles de contact aux reflets ambrés. Si la punition avait été, au départ, plutôt humiliante, je m’étais tout de même rapidement habitué à ma nouvelle apparence, que je n’avais plus quittée depuis. A vrai dire, je n’y pensais même plus, car je me sentais à l’aise dans cette ancienne carapace. Pourtant, le message de ma sœur, qui venait raviver ce souvenir, fit naitre une nouvelle envie en moi. Après tout, sous cette couleur de cheveux, et à travers ces yeux ambrés, j’avais beaucoup changé ces dernières années, jusqu’à ce que, très récemment, un changement fondamental ne semblait s’être opéré en moi.

Alors, finalement, c’était l’occasion de se séparer de l’ancien Alexandre, de son apparence et de ses pensées tumultueuses, pour assumer pleinement celui que j’étais, et autrefois, et aujourd’hui. Certes, ce n’était que symbolique. Mais ça comptait. Je m’endormais donc, légèrement pensif, dans l’attente impatiente de l’aube qui apporterait, avec elle, un renouveau certain.

Viridia n’était pas très grande, aussi, trouver un coiffeur n’était pas vraiment facile. Je décidais alors de mettre fin à mes vacances, pour m’envoler en direction de Médéa, et notamment dans l’atelier de coiffure d’amies qui avaient conçu mon déguisement d’halloween et qui s’y connaissaient, et en teintures, mais aussi en décoloration. Elles furent surprises de me voir arriver, et encore plus étonnées de la demande qui suivi mon intrusion. D’abord sceptiques, elles finirent par accepter. Je pris alors une profonde inspiration, leur faisant une confiance aveugle sur le respect de mes demandes.

Je me gardais alors bien de me regarder dans le miroir durant l’opération, voulant avoir une vue d’ensemble sur ma nouvelle apparence dès qu’elle serait complète. Lorsque j’ouvrais les yeux, j’eus du mal à me reconnaitre. Je n’aurais jamais pensé que le changement soit aussi important. Si les traits de mon visage étaient, eux, toujours les mêmes, il n’en était rien pour tout ce qu’il y avait autour. Mes opales bleus d’origine m’adoucissaient légèrement les traits, et mes cheveux mi-longs, blonds comme ceux de ma meilleure amie, donnaient à mon visage un aspect réellement différent.

C’était parfait. Je remerciais alors les deux jeunes femmes qui m’avaient accueillies, et dont les yeux trahissaient toujours la surprise, avant de sortir de leur atelier. Je savais ce que j’avais envie de faire à présent. Artémis était occupée avec la construction de son arène, dont je connaissais la position grâce à Ivar, et je n’avais pas eu de ses nouvelles depuis des semaines. Une petite visite s’imposait donc, même si je n’étais pas vraiment inquiet pour mon amie. Sur le dos de Shax, je savourais le vent qui s’engouffrait dans ma nouvelle et authentique chevelure. Je connaissais le chemin, aussi, je ne mis pas vraiment beaucoup de temps à rejoindre l’endroit mentionné par mon meilleur ami.

Le chantier fut également facile à repérer, et, s’il avait bien avancé, il était encore assez difficile de prédire à quoi il pourrait bien ressembler une fois fini. Je me posais donc non loin, puis, discrètement, j’entrais sur le lieu des travaux, où tous paraissaient trop occupés pour se soucier de moi. Artémis ne devait surement pas être loin, ou occupée, et voulant lui faire la surprise, je me mis à la chercher, sans grand succès. Au bout de quelques minutes, je m’arrêtais une seconde pour observer les ouvriers à l’œuvre, avec une certaine fascination, en voyant à quel point la coordination entre les ouvrifiers et les humains étaient presque parfaite.


© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: TERRA NOVA :: Canopée-
Sauter vers: