:: Terra Nova :: Canopée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un toit pour la nuit {solo

avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Mar 2 Jan 2018 - 22:18
Akane Wise
Un toit pour la nuitone-shot

24 décembre. Réveillon de Noël. La Canopée, comme n’importe qu’elle autre grande ville, était en effervescence. Des gens accouraient dans les rues pour acheter des cadeaux de dernières minutes. D’autres s’affairaient pour trouver les ingrédients de leur Doduo farcis. Quelle que soit la raison qui poussait ces personnes à sortir de chez elles, elles avaient toutes un point commun : le temps leur manque. Toutes se pressaient… sauf une.

Akane était tranquillement posée sur un banc. Emmitouflée dans son manteau, elle regardait les passants, à défaut de s’occuper de manière plus intelligente. Elle était venue exprès à la Canopée pour son marché de Noël… et bien évidemment, elle devait se loger. Sans surprise, le Centre Pokémon affichait complet, comme n’importe quel centre pour cette soirée-là… Même si la jeune femme pouvait faire l’effort de dormir dehors, cette nuit s’annonçait particulièrement froide. Elle avait bien une idée pour trouver un moyen de se loger. Néanmoins, elle ne la trouvait pas… honnête. Elle hésitait et réfléchissait sans cesse. Dormir à la belle étoile alors qu’il gelait ? Non, sûrement pas. Même si l’hiver n’était pas réputé pour se montrer spécialement rude à Mhyone, les nuits n’en restaient pas moins froides à cette période de l’année.

D’un bond, la jeune femme se leva de sa place. Rester assise à la même place n’allait pas l’aider, que de contraire. Elle se mit à arpenter les rues de la Canopée, se laissant guider au gré du hasard. Plus elle marchait, plus l’esprit de la jeune femme la triturait. Tant pis.

Ses pas s’arrêtèrent devant un petit hôtel. La façade, quelque peu ravagée par le temps, indiquait que les propriétaires n’avaient pas grand-chose à faire de l’apparence extérieure. Akane souffla un bon coup, se sentant hésiter. Finalement, elle se décida à rentrer à l’intérieur du bâtiment. Contrairement à ce que la façade pourrait faire croire, l’intérieur se trouvait propre et joliment décoré. Un bon point pour la suite. La rousse s’avança prudemment jusqu’au comptoir de l’accueil. Un homme y était visiblement occupé. Vu la façon dont il se tenait la tête et la calculatrice devant lui, il devait probablement régler ses comptes. Le couinement des semelles de baskets d’Akane alerta sa présence. Instantanément, le gérant se redressa et offrit son plus beau sourire à la jeune femme.

- Bonjour. Vous êtes ici pour une chambre ?

« Possiblement». Même si la dresseuse l’avait très fortement pensé, elle se contenta d’un "non" de la tête. Au lieu de ça, elle lâcha une phrase qu’elle avait mûrement réfléchi, quelques minutes auparavant.

- Pas du tout… En fait – elle essaya de prendre une petite voix gênée- c’est pour savoir si je pouvais emprunter vos toilettes ?

L’homme arqua un sourcil, avant de prendre un air déçu. Il émit une sorte de sifflement désespéré. Voyant sa tête hésitante, Akane essaya d’insister, en piétinant sur place.

- S’il vous plaiiiit, c’est vraiment très urgent !

Pour accompagner ses paroles, elle fit une grimace digne du Chacripan Botté. Le gérant soupira puis répondit :

- Très bien. Elles se trouvent dans le couloir, juste à votre droite. Vous ne pouvez pas les louper, il y a un écriteau sur la porte… mais ça fera un pokédollar.

Akane roula des yeux. Elle fouilla dans la poche de son manteau pour sortir une pièce et la déposer sur le comptoir. Le gérant pouvait bien l’avoir sa pièce, la rouquine en sortirait de tout manière gagnante. Elle lui afficha un sourire faussement reconnaissant avant de s’échapper vers le couloir d’à côté. La jeune femme ne se dirigea nullement vers les toilettes ainsi, elle passa innocemment à côté de la porte avec l’écriteau. Elle prit un moment pour inspecter les lieux, se visualiser correctement l’endroit. Au fond du couloir se trouvait un escalier qui montait à l’étage. Pile ce que cherchait Akane. Ceci fait, elle revint vers l’accueil de l’hôtel.

- Merci Monsieur et au revoir !
- Oui oui, au revoir, bonne journée, tout ça…

Encore plongé dans ses comptes, le gérant ne daigna pas à lever le bout de son nez. Il se contenta d’un signe machinal de la main. En sortant du bâtiment, la rousse se trouva un coin tranquille à l’abris des regards indiscrets. Elle prit ensuite la sphère de Mitochondrie pour la libérer. Légèrement endormie, l’Alakazam fixa sa dresseuse, les yeux mi-clos.

- Désolée… je savais pas que tu dormais.
- Hum… Il faut bien s’occuper quand on reste enfermé… Bref. Tu es enfin décidée ?

Akane fronça les sourcils. Question rhétorique. Mitochondrie connaissait déjà la réponse puisqu’elle fouillait sans cesse l’esprit de sa dresseuse. L’humanoïde semblait particulièrement concentrée.

- D’accord, d’accord. Je vois…  


Et sans crier gare, l’Alakazam disparut avec sa dresseuse. Elles se retrouvèrent instantanément dans la cage d’escalier de l’hôtel. Personne n’étant dans le couloir, personne pour les voir. Akane afficha un sourire satisfait, avant de se reprendre aussitôt.

- Rentre dans ta Poké Ball…

Akane n’eut pas à s’expliquer sur cet ordre aussi sec pour que son Pokémon l’écoute. Mitochondrie était intelligente, pas la peine de lui expliquer clairement pour qu’elle prenne. Une fois l’humanoïde dans sa sphère, la rousse monta les escaliers à pas d’Emolga. Au premier étage, un groupe de touristes discutaient sur le seuil d’une des portes de chambre. Ainsi, le deuxième étage paraissait plus calme et moins fréquenté. La rousse s’approcha doucement des portes, une à une, en tendant l’oreille. Quand une des chambres lui parut inoccupées, elle fit sortir Mitochondrie. Après avis de cette dernière, elle la téléporta de l’autre côté de la porte.

Trop heureuse, la rousse se jeta sur le lit… et le regretta aussitôt. La rigidité de ce matelas aurait donné une scoliose à n’importe qui ce serait couché dessus. Certes, Akane n’avait pas choisi le plus luxueux des endroits mais au moins, elle ne se serait pas prise la main dans le sac à cause de caméras de surveillance.

- Tu es absolument certaine de ce que tu fais ?

La jeune femme se contenta d’un simple hochement de tête. Sûrement était-ce malhonnête de sa part. Cependant, elle se trouvait à l’abri et au chaud.

- Personne ne saura qu’on est ici. Quand on partira, la chambre se trouvera exactement dans le même état qu’à notre arrivée.

Mitochondrie haussa évasivement les épaules. En réalité, elle s’en fichait pas mal que sa dresseuse paye ou non l’hôtel. Ce qui lui importait réellement était les remords que pouvait en tirer Akane. Si cette dernière se trouvait en boule dans le fond d’un coin reclus juste parce qu’elle se sentait mal, ce serait à l’Alakazam de la ramasser à la petite cuiller… sans mauvais jeux de mots.

- Pas vu, pas pris.

Pour clore le sujet, la rousse sortit également Synapse de sa prise rouge et blanche. Yeux fermés et assise en tailleur, la Méditikka pratiquait sa méditation quotidienne. Soucieuse de laisser son Pokémon suivre son propre entrainement, Akane ne le dérangea pas plus longtemps. Lors de la soirée d’Halloween, elle et Synapse avait eu un léger différent. Heureusement, Pokémon et dresseuse réussirent à trouver rapidement un terrain d’entente. Synapse acceptait de se montrer plus souple et moins rigide en temps de fête… en revanche, Akane ne devait pas lésiner sur l’entrainement de celle-ci, voir en pâtir sur celui de Mitochondrie et sur le temps libre de la dresseuse. La priorité devenait donc la Méditikka. Plus vite elle gagnerait en puissance, plus vite la jeune femme pouvait se concentrer sur son équipe.

Pour le moment, la rouquine préféra ne pas y penser. Non, l’heure était à la fête. Akane sortit de son sac des gourmandises qu’elle s’était procurée quelques jours plus tôt au marché de Noël. Difficile de ne pas succomber à la tentation de déballer les sachets mais Akane avait tenu bon. Elle les avait achetés exprès pour le réveillon. Impatience à l’idée de tous les goûter, elle les déballa tous. Elle et Mitochondrie se fit une joie de goûter chaque friandise, ce qui était loin d’être le cas pour Synapse, qui se contenta d’un simple carré de pain d’épice. Cependant, l’effort toucha la jeune femme.

- Oh, oh ! fit-elle impatiente. J’ai des cadeaux pour vous !
- Mais il ne faut pas attendre minuit, au moins ?

Sans surprise, l’humanoïde jaune connaissait les coutumes humaines, ou du moins s’en souvenait. Depuis qu’elles s’étaient rencontrées, Akane tenait à cœur d’offrir un petit cadeau à Mitochondrie. Avec l’arrivée de Synapse, elle dû aussi réfléchir à un deuxième cadeau.

- Je me serais probablement endormie avant et… j’ai pas envie d’attendre ! Enfin… ce n’est pas grand-chose… Ne vous attendez pas à quelque chose d’exceptionnel…

La rousse tendit un petit paquet à l’Alakazam puis un autre un peu plus petit à la Méditikka. Les deux Pokémons déballèrent méticuleusement leurs cadeaux, faisant attention à ne pas déchirer le papier. Mitochondrie se retrouva avec un paquet de chouchous dans les mains, sa friandise préférée. Quant à un Synapse, un simple ticket… Elle regarda sa dresseuse d’un air interrogateur, ne sachant visiblement pas lire les inscriptions sur le bout de papier.

- C’est un ticket d’entrainement. Un type qui s’est spécialisé dans les Pokémons Combat. Dès que tu voudras, il nous suffit d’aller le voir avec ce ticket.
- Cette attention me touche particulièrement,
Preuve que tu me comprends.

- Contente que ton cadeau te plaise !

Pas la peine demander ce que Mitochondrie pensait de son cadeau. L’Alakazam se gavait déjà de ces petites cacahuètes enrobées de sucres. La soirée s’annonçait courte, la fatigue guettant déjà la jeune femme.

Voilà comment, Akane réussit à trouver un endroit où dormir pour un pokédollar.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Terra Nova :: Canopée-
Sauter vers: