:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Genèse II : le retour de la genèse

avatar
Jeremiah Summers
Région d'origine : Kantô
Expérience : 274
Mar 5 Juin 2018 - 18:58
Jeremiah Summers
Dans l'épisode précédent, la servante était descendue de sa retraite tout en haut de la montagne ou presque, avait fait des rencontres fantastiques et enrichissantes et avait été confrontée à ses propres limites. Mais toutes ces aventures n'étaient rien face aux aventures qui l'attendaient encore...

La servante, donc, roulait. Elle roulait tellement bien et tellement vite que je vous en aurais bien fait un gif, mais je ne suis pas sur mon desktop, donc vous devrez faire avec le pouvoir de votre imagination.

La servante, donc, roulait. Et ce faisant, elle descendait sa montagne, car pierre qui roule descend sur la mousse, ou quelque chose comme ça.

La servante, donc, perdait rapidement de l'altitude. La forêt s'épaississait, les cris de pokémons vol se multipliaient, et plusieurs fois la servante croisa l'un ou l'autre petit sentier avant de s'enfoncer à nouveau entre les fourrés.

La servante, donc, descendait, jusqu'à ce qu'elle ne descende plus. Parce que le sol était maintenant plat. La servante décida donc qu'elle était arrivée au terme de son voyage. Du moins de son voyage du jour. Parce que sur du plat, c'est quand même plus dur de rouler.

La servante, donc, était arrivée. Où, elle ne savait pas trop, mais Arceus savait certainement, et c'était là l'important. Ne lui avait-il pas offert quelques minutes plus tôt une importance leçon sur les limites de ses connaissances ? Tout comme elle ne savait quelle direction le Coxi devait prendre, elle ne savait quelle direction elle devait prendre, ni où elle était, ni vraiment ce qu'elle était supposée faire. Mais Arceus savait, et Arceus lui disait d'aller... vers la gauche. Voilà.

La servante, donc, alla vers la gauche.

Et vers la gauche, elle découvrit... pas grand chose, à vrai dire. Des arbres. Et quelques fougères. Mais il en faut plus pour décourager la servante, aussi elle continua d'aller vers la gauche, enfin tout droit maintenant, vu que si elle continuait d'aller à gauche elle ne ferait que tourner en rond. Elle continua donc d'aller tout droit. Jusqu'à ce qu'Arceus lui envoie un signe lui enjoignant de changer de direction. Avec un peu de chance, ce ne serait pas trop long, parce que le paysage était quand même sacrément ennuyant.

La servante, donc, allait tout droit en partant de la gauche. Et continuait d'avancer jusqu'à ce que...

"Hé, toi là ! Arrête toi tout de suite !"

Ciel ! Etait-ce Arceus qui lui parlait ? Ou une entité bien plus mondaine ? Vous le saurez dans le prochain message !


[j'utilise ma spé plante pour faire apparaitre un pokémon sauvage s'il vous plait]


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Expérience : 6929
Sam 9 Juin 2018 - 23:39
Administrateur

Un pokémon apparaît !



Lorsque la servante se retourne, elle se retrouve face à un Noeunoeuf dont toutes les têtes roulent dans tous les sens et parlent en même temps. C'est plutôt difficile à suivre puisque aucune ne parle en même temps que les autres.


Que vas-tu faire ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeremiah Summers
Région d'origine : Kantô
Expérience : 274
Mer 13 Juin 2018 - 3:41
Jeremiah Summers
-T'es pas la bienvenue ici !
-T'es sur notre territoire !
-Dégage tes petites fesses de là !
-Ici c'est notre forêt !
-Oh un Granivol ! Elle veut peut-être être notre amie !
-Faites prestement demi-tour !
-En un mot : dégage.


Ça, c'est ce que les Neuneufs avaient dit. Ce que la servante avait entendu, ça ressemblait plutôt à "T'es presdégnotreforêttourlà être notre amie"

-En effet, je vous le dis, l'amitié est le cadeau...
-Qu'est-ce que t'as pas compris ?
-Allez du balai !
-Faut te souffler dessus pour que tu parte ?
-Tu peux parler en partir en même temps !
-Oh soyez sympas l'interrompez pas.
-Il est grand temps pour vous de prendre congé.
-Ouste, ou on sort le désherbant !


Diable, mais c'est qu'ils l'empêchaient de continuer sur la route de sa destinée ces nigauds là.

-Voyez-vous, c'est que...
-Tu veux t'battre, c'est ça ?!
-La sortie est derrière toi.
-Insiste pas ou il va y avoir de la casse !
-Crois moi, on est des durs à cuire.
-Il faut pas leur en vouloir, en ce moment ils sont un peu à plat.
-Si vous insistez, un duel peut être arrangé.
-Bouge toi si tu veux pas finir en salade !



Seul son entrainement tout en haut de la montagne ou presque lui permis à ce moment précis de conserver son calme.

Face à elle, les neuneufs continuaient de s'agiter et de parler les uns par dessus les autres. Ils semblaient plus ou moins d'accord sur l'idée de lui botter le derrière, mais il y avait discorde quant à la méthode à adopter. L'un voulait lui couper les feuilles pour en faire une salade, l'autre semblait bien décidé à entamer un duel de Pokémons en bonne et due forme, un autre approuvait le précédent à la condition qu'ils aient droit à 7 tours pour un tour de la Granivol, tandis qu'un autre estimait que le mieux était de simplement la pousser jusqu'à ce qu'elle soit en dehors de leur territoire. Le cinquième était plutôt d'avis de simplement lui faire la conversation, et le sixième était occuper à le houspiller à ce sujet plutôt qu'à chercher comment se débarrasser de leur ennemie. Le dernier enfin en avait lui aussi assez de ces bavardages et avait fait sécession pour donner tout seul des coups de tête dans le ventre de la Granivol.


could you fucking not

La situation ne s'améliorait pas, et les neuneufs étaient toujours sur le chemin de sa destinée.

La servante décida, finalement, que tout ceci ne rimait à rien, et que le mieux était encore de passer son chemin.

Elle se décala donc légèrement sur la gauche et poursuivit son chemin, dans l'indifférence de la part des neuneufs qui étaient bien trop occupés à se battre.

-Tu reviendras nous voir hein ?

[fuite des neuneufs et apparition d'un nouveau pokémon, toujours avec la spé plante s'il vous plait]


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Expérience : 6929
Dim 17 Juin 2018 - 23:14
Administrateur

Des pokémons apparaissent !

   


La servante repart suite à sa rencontre avec le Noeunoeuf et continuer d'avancer dans la même direction. Après un certain temps, elle arrive dans une clairière qui vibre d'animation tellement il y a de pokémons à l'intérieur de celle-ci. En revanche, il ne s'agit pas de n'importe quel pokémon, il y a ici uniquement des Granivol de tous les côtés qui volent joyeusement en rigolant les uns avec les autres.


Que vas-tu faire ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeremiah Summers
Région d'origine : Kantô
Expérience : 274
Mar 19 Juin 2018 - 13:01
Jeremiah Summers

Elle avait roulé par monts et par vaux, avait rencontré des maîtres, des disciples et des obstacles.

Elle s'était entraînée des années durant, sans relâche, sans jamais abandonner.

Toutes ces rencontres. Toutes ces épreuves. Tous ces instants qui défilaient à présent dans un montage sur fond de musique dramatique. Ils menaient à ce moment précis.

Son examen final en tant que disciple d'Arceus.

Son ultime épreuve.

Son ultime adversaire.

Elle-même



Au moment où elle déboucha dans la clairière, elle su que ce ne serait pas une rencontre ordinaire. Peut-être était-ce son intuition, peut-être était-ce l'aura divine imprégnant les lieux, ou peut-être était-ce les dizaines de "VOL !" "VOL !" "VOL !" qui l'accueillir aussitôt qu'elle franchit la barrière des fourrés. L'un ou l'autre, elle savait que ce moment était important.

Une rencontre marquante, ou une épreuve à en faire pâlir la coupe du monde de parkour en chaise roulante ? Lorsque trois paires d'yeux jaunes se posèrent sur elle, elle su que ce serait les deux à la fois, et même un peu plus.

"VOL !" Te voilà enfin arrivée
"VOL !" Le moment est venu d'affronter...
"VOL !" Ta destinée !

La servante leva fièrement le menton, ses feuilles au garde à vous.

"Ô grand Arceus, je suis prête à affronter ton ultime épreuve."

"VOL !" Nous sommes ton adversaire le plus puissant
"VOL !" le plus redoutable
"VOL !" et le plus mignon

"Peu importe. Je saurai être encore plus puissante que vous."

"VOL !" Tu n'as donc pas encore compris
"VOL !" Que c'est justement ta puissance
"VOL !" Qui sera ici ta perte

"Vous voulez dire que vous êtes..."

"VOL !" Nous sommes ta puissance, et nous sommes ta faiblesse
"VOL !" Nous sommes tout ce que tu as accompli, et tout ce qui te reste à faire
"VOL !" Nous sommes ta piété et nous sommes tes doutes

"Gasp ! Vous êtes donc..."

"VOL !" "VOL !" "VOL !" Tes doubles maléfiques !!!

"GASP !!!"

"VOL !" Je suis... ton envie ! dit le premier en prenant une pose dramatique.
"VOL !" Je suis... ta vanité ! dit le second en prenant une pose sexy.
"VOL !" Je suis... ta paresse ! dit le troisième en faisant mine de prendre une pose, mais finalement il décida de juste hausser les épaules.

La servante était bouche bée. Mais elle se reprit, et afficha un sourire mystérieux.

"Je vois... C'est en effet une bien belle épreuve que m'envoie Arceus... Mais !!"
Elle prit une pose héroïque.
"Vous oubliez un détail... C'est que j'ai déjà vaincu ces émotions mortelles il y a bien longtemps !!"

Les Granivols maléfiques se mirent alors à rire maléfiquement.

"VOL !" C'est toi qui oublie un détail...
"VOL !" Un détail important.
"VOL !" Et même crucial.

"N, nani ?!"

Le second Granivol s'avança alors devant ses compères, un sourire inquiétant accroché aux lèvres.

"VOL !" C'est que le chemin tracé par Arceus est infini, et que les adversaires qu'il place sur notre chemin ne sont jamais vraiment vaincus, mais simplement repoussés. Tu penses avoir vaincu ces émotions à tout jamais... c'est là ta VANITÉ !
Le troisième Granivol vint rejoindre le second sur le devant de la scène.
"VOL !" À cause de cela, tu es devenue complaisante, pensant avoir atteint le sommet de tes compétences, tu as cessé de chercher à t'améliorer... c'est là ta PARESSE !
Enfin, le premier Granivol se posa dramatiquement entre ses compères.
"VOL !" Et la conséquence de ces erreurs, c'est que tu as cessé d'examiner ton cœur et de questionner tes actions. Si tu l'avais fait, tu aurais compris immédiatement qu'une vie pieuse et bonne se suffit à elle-même, et que chercher à avoir une place spéciale dans le monde en tant que prophète est en soi une erreur. Ce désir d'être spéciale... c'est là ton ENVIE !

"Mais... mais je..."

La servante chercha un contre, un argument, n'importe quelle arme qui lui permettrait de lutter contre ces accusations... Mais rien ne lui vient.

"Vous... vous avez raison..." fut-elle forcée d'avouer. "Tout ce temps, je pensais avancer sur le chemin d'Arceus... alors que je ne faisais que reculer."

La servante tremblait de tous ses membres. Son univers entier s'écroulait. Tout ce qu'elle pensait savoir, tout ce qu'elle pensait avoir accompli... foutaises. Elle ouvrit la bouche, la reconnaissance de sa défaite au bord des lèvres. Cette épreuve... l'avait vaincue.

Comment était-ce possible ? Comment avait-elle pu se fourvoyer ainsi ? N'y avait-il vraiment aucune issue, aucun contre-argument qu'elle aurait pu négliger ?

Négliger... C'était ce que son double paresseux avait dit. Elle avait négligé d'examiner son cœur, ce qui avait mené à sa défaite. Était-elle en train de faire la même erreur ? Était-elle en train de négliger un détail crucial qui pourrait renverser la situation ?

Ses doubles maléfiques la toisaient, un sourire satisfait aux lèvres.

"Tout ce que vous avez dit, toutes vos accusations... elles sont vraies."
Le sourire des doubles maléfiques s'élargit.
"Mais vous aussi, vous oubliez un détail..."

La servante releva fièrement la tête.
"VOL !" "VOL !" "VOL !" Comment ?
"C'est que sur le chemin tracé par Arceus... il est toujours possible de corriger ses erreurs !!!"

"VOL !" Mais ta vanité devrait t'empêcher de reconnaître tes erreurs ! s'écria le second Granivol.
"VOL !" Et ta paresse devrait t'empêcher de chercher à t'améliorer !
"C'est vrai, ces émotions sont miennes. Mais ce n'est pas une raison pour les laisser me dominer ! Je vois ces défauts à présent, comme je vois la lumière d'Arceus baigner cette clairière. Et si je travaille dur, je saurai triompher d'elles !!!"

"Vol." Tssk.

Tous se retournèrent vers le premier Granivol.

"Vol." Je crois que tu oublie quelqu'un, petite.
La servante lui adressa un regard foudroyant.
"Toi aussi, je peux te vaincre, comme je peux vaincre ma vanité et ma paresse."
"Vol." Tssk tssk tssk.
"Tu ne m'en crois pas capable ?!"
"Vol." En effet. Tu n'es pas capable de me vaincre. Et tu es en train de le prouver à l'instant même.
"Si tu te crois si forte, explique-toi au lieu de parler en énigmes !"
"Vol." Très bien, si tu pense que tu peux l'encaisser... Vois-tu, tu fais toujours cette même erreur. Tu veux être la meilleure. Tu veux être le prophète ultime, l'ascète ultime, la disciple ultime. Tu veux corriger tous tes défauts, gommer toutes tes erreurs. Ne jamais abandonner sur ta quête.
"En effet, je n'abandonnerai jamais ! Je tenterai toujours de devenir un meilleur disciple !"
"VOL !" Et c'est exactement là ton erreur !

La servante resta interdite face à son ultime double maléfique, celui qui symbolisait...

"VOL !" C'est là... TON ENVIE !!

Les deux autres Granivols maléfiques ponctuèrent en faisant des bruits de tonnerre et d'explosions.

"Mais... mais..." balbutia la servante "Mais est-ce... mal de vouloir être une bonne disciple ? Une bonne servante ? J'ai bien compris que je dois me débarrasser de mon orgueil et accepter que je ne peux être la servante parfaite... mais en quoi chercher à l'être peut être un péché ?!"

L'incarnation de son envie secoua la tête et lui adressa un regard attristé.

"Vol." Je sais bien que tu ne le vois pas. Tu devras méditer là-dessus. Ta route est encore longue, petit Granivol. Sache seulement que je suis un ennemi que tu ne vaincras pas aujourd'hui.

Et sur ces paroles, les Granivols maléfiques commencèrent à s'éloigner.

"NON !!!" s'écria la servante. Elle se mit à courir après eux tout en les appelant. "Je peux encore réussir cette épreuve ! Je n'admettrai pas ma défaite ! Je peux le faire !! Laissez moi encore une chance !!"

"Vol." Oh, ne t'inquiète pas, tu auras toujours une chance. Mais puisque tu ne comprends pas ton erreur, cette épreuve devra être remise à plus tard. Ton chemin continue ici, petit Granivol.

"Mais je ne veux pas abandonner si tôt !"

"Vol." En effet, tu n'abandonneras pas de sitôt. N'oublie pas cette volonté qui t'anime, et continue ton chemin. Tu entame un nouveau volet de ton histoire. Tes années de solitude et d'ascétisme sont désormais révolues. Tu rencontreras bientôt un guide sur ce nouveau chemin. Aie confiance, garde ta volonté, et surtout, continue de méditer sur tes motivations et tes objectifs. C'est à cette seule condition, qu'un jour, tu pourras vaincre ton envie...

Et sur ces paroles mystérieuses, les trois Granivols disparurent entre les arbres.

La servante resta prostrée au sol de longues minutes. Seul son entraînement la prévinrent de verser de lourdes larmes de frustration. Tout ceci n'avait-il donc aucun sens ? S'était-elle trompée de quête ? Non, ce n'était pas possible, si elle ne devait pas suivre le chemin d'Arceus et répandre sa bonne parole...

Que devait-elle faire de sa vie ?

Il lui fallu longtemps pour relever la tête. Plus encore pour faire un pas. Puis un deuxième. Les dernières paroles de son double résonnaient encore dans son esprit. Son chemin devait continuer. Elle devait garder sa volonté. Et, bientôt, elle rencontrerait un guide...

Peut-être que lui saurait quel chemin elle devrait emprunter.

Il fallait qu'elle y croit. Qu'elle continue de croire en la destinée qu'Arceus lui avait tracé.

Le cœur lourd, mais toujours rempli d’espoir, la servante continua sur le chemin de sa destinée...






Jem aime le Nord-Est de l'île.

Les prairies alternent avec les forêts. Un champ de fleurs se cache dans le pli d'une vallée. Une dense forêt laisse place à un lac secret. Les agapanthes s'accrochent aux affleurements rocheux. Les coquelicots bordent les chemins. Les tournesols s'attroupent sous le soleil insulaire. Chaque relief cache un écrin secret, chaque chemin amène à un nouveau paysage.

Jem arpente ces chemins depuis maintenant un mois. Il connaît ces vallées, a parcouru ces routes, mais chaque jour il trouve un nouveau chemin de traverse, un nouveau vallon dissimulé. Alors Jem revient sur ces sentiers maintenant familiers, ses sandales arpentent la terre sèche, ses mains se chargent de fleurs colorées.

Il n'en aura jamais assez.

Aujourd'hui, ce sont les agapanthes qui l'intéressent. Blanches, bleues, violettes, elle s'accrochent à la montagne, face au vent et au sel. Elles résistent aux tempêtes, elles résistent au soleil, leurs tiges résistent aussi lorsque Jem tente de les briser. Un bouquet indigo se forme entre ses mains et une couronne outremer dans ses cheveux tressés. Sa robe est bleue, elle aussi. Il est une statue de lapis lazuli qui se confond avec le ciel et la mer.

Fleurs, soleil, et sérénité.

Et puis un pokémon lui sauta au visage.

***

Quelques minutes plus tôt, la servante continuait de rouler sur le chemin de sa destinée, pondérant les paroles de son double maléfique. Elle avait dit qu'un guide apparaîtrait au devant d'elle... mais qui pourrait l'aider à s'échapper de ce cul-de-sac qu'était devenue sa destinée ?

La servante roulait, suivant le chemin qu'Arceus (et la gravité) lui indiquaient, lorsqu'elle aperçu au loin un étrange apparition. Une figure solitaire, tout de bleu vêtue, se détachait de l'horizon. Une figure calme et droite, dont le profil déterminé semblait plein de volonté.

Était-ce... Était-ce son guide ? C'était comme si le destin (et surtout la gravité) lui enjoignait de rejoindre cette étrange apparition, ce mirage azuré. Elle ne pouvait s'empêcher d'accélérer ses pas, de dévaler le flan de la montagne, se laissant pousser par le souffle d'Arceus vers... sa destinée !

*bonk*

Jem crie.

Ce n'est pas très digne, mais il ne peut s'en empêcher lorsque quelque chose de non-identifié lui saute au visage sortant de nulle part !

William, qui gambadait au devant de lui, ne tarde pas à revenir et à le débarrasser de la chose indélicate qui s'accroche à lui. Le machin rose et mou s'éloigne enfin de lui suffisamment pour qu'il puisse faire le point dessus et...

un Granivol ?

*gasp*

Cette figure, ces yeux déterminés, cette fourrure bleue... Les paroles de son double lui reviennent à l'esprit... Garde ta volonté

"Seigneur Créfadet ! Est-ce Arceus qui vous envoie ainsi sur ma route pour me guider ?! Quelle grâce, quelle bénédiction ! Je... Je suis indigne d'un tel honneur après... Oh, mais comment pourrais-je douter lorsque vous êtes là, devant moi !"

Le Seigneur Créfadet la bénit alors de paroles qui... qu'elle ne comprend pas vraiment à vrai dire, car malgré tout son entraînement au sommet de la montagne ou presque, les paroles du gardien des eaux sont trop pures et sacrées pour que son esprit puisse les assimiler. Mais ce sont sans aucun doute des paroles pleines de sagesse ! Euh, de volonté plutôt !

Quelle chance elle a d'avoir pu faire une telle rencontre ! A un moment si crucial de son existence ! Si seulement ce Bulbizarre malpoli pouvait la lâcher pour qu'elle puisse se prosterner, ce serait parfait.

... ?

Quand bien même Jem serait une personne loquace, il n'aurait rien dit de plus que cela. C'est à dire, rien du tout. Qu'est-ce que c'est que ce Granivol qui s'agite entre les lianes de sa Bulbi. Il met prudemment quelques pas de distance entre lui et le Granivol avant d'ordonner d'un signe de main à William de le relâcher. Il avait du simplement se laisser porter par la brise et atterrir sans le faire exprès sur sa tête, et sitôt relâché il reprendrait son chemin... Mais non. Une fois libre, le Granivol se laisse tomber au sol et... se mie à regarder le sol avec une apparente fascination.

O... kay... ?

Jem et William échangent un regard de confusion. Puis Jem hausse les épaules et contourne le Granivol pour continuer son chemin.

Seulement, voilà que le pokémon sauvage se met à le suivre.

Qu'est-ce qu'il lui veut celui-là ?

Oh, peut-être qu'il a été attiré par le parfum des agapanthes ? Ce n'est pas un pokémon insecte, mais pourquoi pas ? Jem tire une fleur de son bouquet, s'accroupit, et la tend au petit pokémon avec un sourire.

*re-gasp*

Un... Un présent ?! Le Grand (parce que c'est qu'il est très grand, en plus, presque aussi grand qu'un humain !) Créfadet dans sa grande bonté et générosité s'abaisse au niveau de la servante pour lui donner... une relique sacrée ? un regalia mystique ? oh mon Arceus ! Un tel présent, d'une telle valeur ! Elle le chérira toute sa vie ! Il ne faut surtout pas qu'elle l'égare, ça jamais ! Mais comment faire pour être sûre de ne jamais perdre cet inestimable présent ?!

*nom*

Le Granivol mange sa fleur. D'accord. Peut-être qu'il avait juste faim. Jem laisse échapper un petit rire. Ce Granivol est un peu bizarre, mais il est mignon. Il lui donne une autre fleur pour son quatre-heure puis se relève et continue sa route à travers champs.

Sauf que le Granivol le suit.

Peut-être qu'il a... très faim... ? Il a mangé la deuxième fleur. Mmmh. Jem dépose son bouquet à terre et farfouille son sac pour y trouver un paquet de biscuits. Le biscuit qu'il tend au Granivol est lui aussi promptement mangé. En effet, il se révèle qu'il a tout simplement faim.

Jem a largement de quoi déjeuner dans son sac. Alors il dépose simplement le reste des biscuits à terre, remet le paquet vide dans son sac, reprend ses fleurs et...

Et le Granivol tient très fort son bouquet de fleurs dans les bras.

En ignorant les biscuits.

Bon, là, Jem est un peu confus. Il a essayé d'aider le Granivol, mais il n'a aucune idée de ce qu'il lui veut. Il échange un regard perplexe avec sa Bulbi, mais elle n'a pas l'air d'y comprendre grand chose de plus. En tout cas, le Granivol a l'air de tenir à son bouquet. Il peut le garder s'il y tient, Jem pourra en cueillir d'autres.

Il fait mine de s'éloigner de quelques pas... et le Granivol s'approche de lui d'autant en le fixant d'un air béas.

Jem n'a aucune idée de la marche à suivre, mais il ne va pas rester à regarder ce pokémon bizarre toute la journée. Il reprend sa route. William reste tout près de lui, jetant de temps à autre un coup d'œil derrière eux pour surveiller ce drôle de pokémon rose.

Il finira bien par se lasser.

N'est-ce pas ?


[HRP : Granivol lance une pokéball sur Jeremiah !]


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Expérience : 6929
Mar 3 Juil 2018 - 0:12
Administrateur

Tentative de capture !

   


Le Granivol ne se lasse pas et continue à suivre Jeremiah sans jamais douter ou changer de route. Il ne restera qu'à le mettre dans une pokéball pour contenter ce pokémon représentant de la parole d'Arceus.

Félicitations, Granivol est capturé. Tu dépenses 1 pokéball et 25xp !

HRP: Grâce au bonus, ton Granivol est directement rang B.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeremiah Summers
Région d'origine : Kantô
Expérience : 274
Ven 6 Juil 2018 - 9:34
Jeremiah Summers
Le granivol ne se lasse pas.

Mais alors pas du tout.

Jem et William continuent leur promenade. Jem cueille un nouveau bouquet d'agapanthes et le granivol continue de serrer le sien très fort contre lui. Tellement fort que la plupart des tiges se cassent mais ça il n'a pas l'air de le remarquer. Il est bien trop occupé à fixer Jem d'un regard beaucoup trop intense pour être confortable.

Pour être tout à fait honnête, le granivol le fait un peu flipper.

Jem le surveille du coin de l'œil, s'attendant à ce qu'il lui saute de nouveau au visage à tout moment. Mais tout cela le distrait tellement qu'il ne remarque pas qu'une troupe de pokémons est en train de les cerner avant que William ne pousse un Bulba ! d'avertissement qui arrive bien trop tard.

En un instant, une dizaine de Neuneufs surgissent des buissons, et même pas loin d'une centaine si on compte les œufs individuellement. Jem se retourne, ses yeux fouillent frénétiquement les ombres de la forêt autour d'eux. Mais il est forcé de se rendre à l'évidence. Ils sont encerclés.

William commence à grogner. Les neuneufs ne sont sûrement pas très forts, mais ils sont nombreux. S'ils font une percée, et courent très vite...

Jem s'apprête à donner l'ordre à William, mais il est interrompu par le granivol qui s'avance et hurle.

Le granivol crie de tous ses petits poumons, ce qui n'est en fait pas très fort heureusement pour les sensibilités de Jem. William regarde Jem. Jem regarde William. Il hausse les épaules, et leur attention se reporte sur ce granivol dont les actions font de moins en moins sens à mesure que le temps passe.

Mais à y regarder de plus près, le granivol ne s'est pas subitement mis à chanter des arias. On dirait plutôt qu'il est en train de se disputer avec l'un des neuneufs. Plus exactement, il est en train de l'engueuler comme du poisson pourri. L'objet de son ire n'est pas en reste. Les deux petits pokémons se disputent comme des chiffonniers et les autres acteurs de la scène se regardent d'un air gêné.

Finalement, le moment de gêne se brise lorsque l'un des neuneufs avec qui le Granivol échange des noms de roucool se détache de ses frères pour cogner contre le bidon du granivol. Cet acte d'agression brise la courte trêve qui s'était installée. L'instant d'après, c'est le chaos.

Tous les neuneufs lancent au même instant un cri de guerre et fondent sur leurs proies. William se précipite pour se placer devant son dresseur, menaçant quiconque de s'approcher de trop près. Ceux qui s'y essaient se prennent ses Tranch'herbe. Ce qui ne devrait pas être vraiment efficace au vu du type mais... un œuf, un truc qui coupe, je ne vous fais pas de dessin.

William se débrouille bien, mais davantage de neuneufs surgissent d'entre les arbres. Il faut qu'ils bougent. Jem se retourne, à la recherche du meilleur angle par lequel tenter une percée. Son regard tombe sur granivol et Jem reste bouche bée.

Granivol est en train de détruire les neuneufs.

Ce granivol n'est pas seulement creepy et étrangement fasciné par son bouquet de fleurs. Il est aussi absurdement puissant. Il décime les neuneufs à coups de roulade. Depuis quand ça peut apprendre roulade un granivol ?

Granivol fait un travail admirable, mais un grognement sourd retentit et ils peuvent apercevoir des noadkokos qui se dirigent vers le champ de bataille. Ils ont déjà suffisamment tenté la chance pour aujourd'hui. Jem siffle William, attrape le granivol par les feuilles et court le plus vite possible hors de cette histoire de fous.

***

Jem ne s'arrête que lorsqu'il arrive sur la route principale redescendant à Nox Illum. Il a mal aux côtes. William est hors d'haleine. Elle a du forcer pour arriver à suivre son dresseur du haut de ses petites pattes. Jem la rappellerait bien pour qu'elle puisse se reposer, mais il n'a pas envie de se retrouver tout seul avec le granivol qu'ils savent maintenant être dangereusement fort. Alors ils prennent une pause sur un rocher au bord de la route.

Jem ne sait pas trop pourquoi il a pris le granivol avec eux. La panique, sans doute. Maintenant qu'il l'a lâché, le granivol lisse ses feuilles malmenées. Il tient toujours dans sa petite main une tige d'agapanthe. Le pauvre, il avait l'air de tenir à son bouquet. Jem cueille une pâquerette et la lui tend. Le granivol l'accepte avec une exclamation ravie.

Bon, dans leur état, tout ce qu'ils peuvent faire c'est rentrer en ville et visiter le centre pokémon. William est épuisée et maintenant que Jem a le loisir d'examiner le granivol il remarque que celui-ci n'est pas très en forme non plus. Son combat contre les neuneufs enragés a laissé des écorchures.

Avec un soupir fatigué, Jem reprend sa route. Lorsqu'ils atteignent le centre il est encore tôt dans l'après-midi mais il se sent prêt à s'écrouler et dormir dix ou douze heures. Mais avant ça, il faut qu'il s'assure que les (ses ?) pokémons vont bien. Il tend la pokéball de William à l'infirmière. La bulbizarre est aussitôt remise sur pied. Mais pour le granivol...

-Je ne peux pas le soigner s'il est en dehors de sa pokéball.

Jem observe le granivol d'un œil critique. Est-ce qu'il veut vraiment capturer ça ? Ce pokémon, outre inquiétant, a l'air d'être livré avec toute une collection d'ennuis. Mais après qu'il l'ait sauvé des neuneufs, il ne peut pas le laisser là.

Et puis, est-ce que le granivol lui laisse vraiment le choix ?

Avec la certitude qu'il est en train de faire une erreur majeure, Jem utilise une de ses rares pokéballs. Le granivol disparait dans la lumière rouge, laissant derrière lui une tige d'agapanthe et une pâquerette.

Jem les ramasse et les glisse soigneusement dans sa poche. Il ne va pas ressortir granivol tout de suite. Il a besoin de recharger ses batteries. Mais lorsqu'il ressortira le pokémon, il lui rendra les fleurs mal en point.

Avant de s'écrouler sur son lit et fermer les yeux, il vérifie les informations que la pokéball a enregistré sur son nouveau compagnon. C'est une fille. Mmmh.

Aigrette, il choisit pour son nom, un instant avant de s'endormir.

[topic terminé, merci pour la modération !]


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 1-
Sauter vers: