HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
L'appel de la montagne
Aller à la page : Précédent  1, 2
Re: L'appel de la montagne
Ven 26 Oct 2018 - 13:35
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
L'appel de la montagne




Jeremiah semblait littéralement intarissable sur le sujet des pokémons plantes, et ne pus réprimer un sourire, grattant l’arrière de ma tête en essayant de noter dans mon esprit tout ce qu’il avait à dire. Ou, au moins, d’en retenir les grandes lignes. Contrairement à Akane, ou à Vixion, j’étais bien loin d’être un scientifique et le type plante était vraiment très loin d’être mon domaine. Certes je voulais entrainer un Tortipousse à l’avenir, mais de là à connaitre chaque détail… Mais le jeune homme avançait une donnée intéressante. Pour permettre au petit pokémon plante d’évoluer, il allait lui falloir un environnement propice, et de préférence une grande forêt avec une source d’eau claire à proximité. En soit, c’était plutôt logique, vu la taille colossale que prenait le minuscule pokémon lorsqu’il évoluait. Il faudrait donc que je suive les conseils du jeune homme à la lettre. Faire évoluer un pokémon plante était visiblement plus complexe que pour mes autres pokémons. J’attendis patiemment qu’il eut finit son discours avant de répondre.

« Euh… Oui, je connais Cacnéa. Enfin, de là à être familier avec l’espèce… Il y en a juste beaucoup dans le désert d’où je viens, mais ils ne sont pas vraiment agressifs alors on essaye le plus possible de les laisser tranquilles. C’est un peu ça aussi le secret pour survivre dans le désert. Si on commençait à importuner la faune… ou flore… ou un mix des deux pour les étudier, je ne pense pas que nous ferions long feu… » Lançais-je, amusé, au botaniste. « En tout cas, j’essayerais de garder tes conseils en tête lorsque j’entrainerais ce fameux Tortipousse. Enfin, quand je l’aurais capturé en tout cas, parce que ça non plus c’est pas gagné. Ils sont souvent en la charmante compagnie d’une Torterra qui ne se laisse généralement pas trop faire, si tu vois ce que je veux dire. »

J’observais ensuite la Bulbizarre avec attention, notant les paroles de Jeremiah. Son Bulbe dorsal était effectivement gage de sa bonne santé, et je ne pus m’empêcher de sourire en me disant que, d’un type à l’autre, les pokémons étaient vraiment drastiquement différents. Gardant ces pensées pour moi-même, je me tournais à nouveau vers le jeune homme.

« En tout cas, tu en connais un rayon sur les pokémons plantes ! Tu devrais vraiment persévérer si la branche des dresseurs te tient à cœur. Je veux dire… être spécialiste d’un type ne suffit pas forcément, mais c’est un bon début ! J’ai une affinité avec les pokémons sols et, contrairement à ce que peuvent dire les autres, les équipes monotypes sont loin d’être plus faibles que d’autres. Je n’ai presque que des pokémons sols et j’ai toujours réussi à me débrouiller, alors j’imagine que ça sera la même chose pour toi et les pokémons plante ! »



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


L'appel de la montagne - Page 2 G7bq
Re: L'appel de la montagne
Jeu 15 Nov 2018 - 15:25
Région d'origine : Kanto
Messages : 126

Jeremiah Summers

Jeremiah Summers
Jeremiah ne sait pas trop quoi répondre. S'il s'attendait en choisissant de changer de route ce matin là que la journée se déroulerait de la sorte... D'abord il manque de mourir, et maintenant voilà qu'un des dresseurs les plus puissants (le plus puissant ?) qu'il ait rencontré l'encourage à se lancer dans cette voie.

Dit comme ça, venant de lui, il y croit presque. Mais le problème...

"Je ne doute pas qu'une équipe plante spécialisée puisse se défendre. Il y a tout un tas de stratégies à base de poudres possibles. Mais il ne suffit pas de savoir comment garder ses pokémons en bonne santé pour être un bon dresseur..."

Il fait glisser la pokéball de Granivol dans sa main. Sa bouche se tord en une grimace peut convaincue.

"William, je la connais pratiquement depuis l'œuf. Et elle n'est pas difficile à vivre. Mais avec celle-ci... Elle ne me donne pas vraiment envie de chercher à en capturer d'autres. Je sais qu'elle n'est pas... oh !"

Illustrant son propos la pokéball s'ouvre d'elle-même. Surgissant du halo tel Arceus de la lumière divine, ses feuilles s'agitant délicatement au rythme d'un vent scénaristique, elle touche terre avec grâce et ainsi s'adresse à la foule des fidèles :

"Vous qui attendiez ce jour, n'attendez plus, car comme Arceus nous l'a enseigné : celui qui croit, verra. Si vous croyez, mes frères, réjouissez-vous, car en ce jour béni Arceus nous a réuni afin de partager nos enseignements et de progresser sur la route de l'illumination."

Ce qui, pour les humains, ressemblait peu ou prou à : "Grani grani granivol vol granivol vooool grani vol vol granivol !"

Et qui, pour les pokémons, ne voulait pas dire grand chose de plus.

William lève les yeux au ciel et s'en retourne à son ascension des graviers, ce qui est plus intéressant que les déblatérations habituelles de sa collègue.

Jeremiah soupire.

"Voilà, c'est Aigrette. Comme je te le disais tout à l'heure elle n'est pas très... disciplinée ? attentive ? J'ai souvent un peu de mal à comprendre les autres, humains ou pokémons. Mais elle, je n'y comprends vraiment rien du tout. Je sais que les pokémons que je pourrais éventuellement capturer dans l'avenir ne seront pas tous comme ça mais ce n'est pas très encourageant."

La Granivol continue son monologue, s'adressant aux différents membres de l'équipe d'Alex, parlant tour à tour d'illumination, de méditation et de destinée. Puis elle se met à faire des roulades. Jeremiah se cache le visage derrière sa main.

"Je n'ai jamais même réussi à attirer son attention pendant plus de 5 secondes. Impossible de lui enseigner des commandes ou quoi que ce soit d'autre. Et, en soi, ce n'est pas un problème. Elle est libre de faire ce qu'elle veut. Mais puisqu'on parlait du travail de dresseur... Mon seul essai en la matière n'est pas très concluant..."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Re: L'appel de la montagne
Mar 20 Nov 2018 - 14:50
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
L'appel de la montagne



Je devais avouer ne pas comprendre dans un premier temps ce qui semblait tant tracasser le dresseur. Il était cependant vrai qu’il était bien plus facile d’entrainer un pokémon que l’on connaissait depuis l’œuf qu’un pokémon que l’on venait de rencontrer. Comme tous mes pairs, j’en avais moi-même fait rapidement les frais. Celui qui avait représenté le plus gros challenge était sans nul doute Zagan, mon jeune Tyranocif. Si nous avions finalement réussi à bien nous entendre, nos débuts n’avaient vraiment pas été faciles. Et j’avais dû user de patience et de maitrise pour parvenir à lui faire écouter mes quelques consignes.

Cependant, si je pensais avoir tout vu, j’étais très loin de me douter de ce qui allait rapidement me tomber dessus. Lorsque je vis la Granivol commencer à babiller dans tous les sens, je la regardais avec surprise. Elle paraissait absolument passionnée par son discours, bien que je n’en comprenais pas le sens. Mon regard s’attarda alors sur la Kaorine, que j’interrogeais du regard. Après un court instant, sa voix gutturale résonna dans ma tête.

« Ne compte… Pas sur moi pour traduire en direct. » Fit-elle simplement. « Disons… Qu’elle prêche la bonne parole ? »

Je ne comprenais pas réellement la raison de son refus, mais il m’arracha un sourire. Visiblement, même la Kaorine semblait avoir du mal avec le discours enflammé du pokémon plante, qui virevoltait désormais entre chacun de mes partenaires. Son comportement m’amusait plus qu’il ne me pesait, mais je devais bien avouer que pour son dresseur qui devait la gérer au jour le jour, ça ne devait pas être aussi facile. Je reconnaissais volontiers que le jeune homme n’avait pas eu beaucoup de chance par rapport à sa première capture, et que cet « échec » pouvait être légèrement démotivant. Je lui souriais alors, avant de lui répondre.

« Tu sais, j’ai jamais dit que c’était vraiment facile. On galère un peu tous, crois-moi. A différentes échelles, dans différents contextes et de manières différentes, mais chacun d’entre nous s’est un jour retrouvé dans une situation difficile avec l’un de ses partenaires. Regarde. » Dis-je, soulevant un instant mon T-shirt, exposant ainsi les nombreuses cicatrices qui bariolaient la peau de mon torse et de mon abdomen. Je le rabattais ensuite, avant de continuer. « La majeure partie de ces marques viennent de Zagan, mon Tyranocif. Il faut dire qu’il n’était pas vraiment calme à l’époque, et qu’il est particulièrement jeune. Mais ça illustre ce que je te dis ! Ce n’est en aucun cas parce que tu es un mauvais dresseur que tu ne t’en sors pas. C’est juste… la vie, en fait. » Fis-je avec un ton plutôt amusé. « C’est une question de temps. Il faut juste persévérer, et elle s’habituera peu à peu. Je suis incapable de te dire quand, mais ça finira par coller. Et, rassure-toi, il est généralement plutôt rare de tomber sur des partenaires aussi… récalcitrants. »



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


L'appel de la montagne - Page 2 G7bq
Re: L'appel de la montagne
Ven 7 Déc 2018 - 15:06
Région d'origine : Kanto
Messages : 126

Jeremiah Summers

Jeremiah Summers
Le commentaire de la Kaorine attise la curiosité de Jeremiah. Elle... prêche ? Ce n'est... pas vraiment ce à quoi il s'attendait. Mais ça explique les longs discours. Est-ce que ça veut dire que les pokémons sauvages ont des religions ?

Il range le sujet dans un coin de sa tête pour pouvoir suivre la conversation qui revient au sujet précédent. Jeremiah écarquille les yeux face aux marques recouvrant la peau d'Alex. Oh... À côté de ça, ses problèmes lui paraissent bien ridicules.

"Je ne sais pas si je devrais être rassuré ou pas par ton expérience... mais, merci."

Du coin de l'œil Jeremiah surveille la course du soleil. L'après-midi est bien avancé. Il doit encore faire le chemin inverse pour retrouver la fourche où Aigrette les a fait bifurquer, puis faire encore tout le chemin jusqu'à Elerya. Chemin dont il n'a aucune idée de la longueur. Il mordille nerveusement l'ongle de son pouce.

"Je vais devoir prendre congé, j'ai encore de la route si je veux dormir quelque part ce soir." Puis il lui vient que ses paroles sont peut-être trop sèches, donnent l'impression qu'il veut se dérober. "Mais c'était un réel plaisir de te rencontrer. Tu m'as donné beaucoup à penser. Au final je suis content que ma Granivol nous aient perdus." Il sera peut-être moins content si à cause de ça il se retrouve à passer la nuit dehors. Mais ça, il ne le pense pas dans la direction de Furfur.

Aigrette est si occupée à raconter ses discours aux pokémons d'Alexandre qu'elle ne remarque pas la pokéball dans la main de Jeremiah. Cette fois-ci, elle se retrouve rangée sans faire d'histoires. Puis il siffle William. Celle-ci semble contrariée d'avoir été à nouveau interrompue dans ses activités. Mais tant pis ils doivent y aller.

Devrait-il renouveler ses remerciements à Alex, pour attester de la valeur de ses conseils ? Ou ne ferait-il que se répéter ? Au final il se contente d'un hochement de tête qu'il devine être maladroit. Mais ce n'est pas grave. Avec l'aide de Furfur il est au sommet de sa compétence sociale. Ce n'est pas beaucoup, certes, mais il peut se pardonner un peu de maladresse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Re: L'appel de la montagne
Ven 7 Déc 2018 - 16:34
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
L'appel de la montagne



J’observais, légèrement amusé, l’œil inquiet de Jeremiah. Vraiment, c’était loin d’être aussi terrible que ça ne pouvait en avoir l’air. Après tout, les blessures du corps devenaient vite superficielles, et ces dernières n’étaient en plus pas vraiment très graves. Il n’avait pas fallu longtemps pour qu’elles ne parviennent à cicatriser, et je n’en ressentais plus du tout les affres. Dans tous les cas, le jeune dresseur n’avait pas l’air trop découragé, bien au contraire. Et il avait raison. Nous avions discuté un bon moment et il était sans doute l’heure pour nous de reprendre un peu l’entrainement, et pour lui de reprendre sa route. Nous avions nous prévus de dormir à la belle étoile, mais je n’allais pas non plus le retenir et risquer de lui imposer une nuit dans le froid. Je lui souriais alors qu’il faisait revenir ses partenaires dans leurs pokéballs respectives.

«  Je ne te retiens pas, et c’était un plaisir partagé ! Sincèrement ! J’espère que la suite de ton aventure se passera bien, et au plaisir de te recroiser. » Dis-je, en le saluant. «  Furfur peut te téléporter à la ville la plus proche, elle pourra facilement nous rejoindre après, donc n’hésite pas à en profiter !  » Lançais-je en désignant ma partenaire.

Qu’importait son choix, j’attendais qu’il soit parti pour me tourner vers mon équipe. Nous avions trop trainé, et avions quelques exercices de retard sur le planning du jour. Un idée derrière la tête, je dévisageais mes partenaires avec un sourire aux lèvres. Il était temps de se remettre dans le bain.

«  Alors. Un pokébloc à celui qui arrive le plus vite en haut, ça vous va ? Et bien sûr, pas le droit de voler ! Je joue aussi, comme ça si vous ne vous appliquez pas, personne n’aura la récompense. Tout le monde est prêt ? »

Il y avait plusieurs techniques. La plus rapide, mais aussi la plus complexe, était d’escalader purement et simplement la falaise. La deuxième consistait, pour Zépar par exemple, à trouver un chemin de Tunnel ou à le creuser directement dans la montagne. Cette méthode était plus sure, mais aussi légèrement plus longue. Tous auraient surement leur façon de faire. Moi, j’allais opter pour la première solution. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas pu faire de l’escalade, et ce serait sans doute l’occasion rêvée. Je m’étirais légèrement, avant de lancer à mes partenaires.

« 3, 2, 1, Partez ! »

Nous nous élançâmes tous ensembles vers la paroi. Je commençais l’escalade au milieu de Shax et Caim qui avaient décidé d’utiliser la même méthode. L’ascension, plutôt aisée au début, devint rapidement bien plus compliquée pour chacun d’entre nous. Il fallait dire que j’avais perdu l’habitude de ce genre d’exercice, et ce qui devait arriver arriva. Alors que je tentais d’agripper une prise trop friable, cette dernière céda soudainement. Déséquilibré, mon pied glissa sur la roche, et je tombais dans le vide alors qu’une roche pointue lardait mon ventre d’une brulante entaille, déchirant mon Tee-shirt par la même occasion. Fort heureusement, Furfur veillait au grain et ma chute ne fut pas plus longue. Je repris alors mon ascension plus prudemment, avant de finir par arriver bien après mes partenaires. Au moment de me hisser au sommet, je tombais nez à nez avec un petit Blizzi visiblement très intrigué par tout ces grands pokémons qui n’étaient pas dans leur habitats naturels. Ce dernier, surprit par mon arrivée, prit rapidement la fuite, et je rejoignais tranquillement mon équipe.  

Défis:
 



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


L'appel de la montagne - Page 2 G7bq
Re: L'appel de la montagne
Jeu 13 Déc 2018 - 16:54
Région d'origine : Kanto
Messages : 126

Jeremiah Summers

Jeremiah Summers
Les téléporter ? Vraiment ? Il a entendu dire que ce n'était pas une compétence très rare parmi les pokémons psy. Mais sur une telle distance ? Il ne se serait pas douté que c'était possible. Téléportation, communication mentale... Les pokémons psy sont plein de ressources. Il faudra qu'il fasse quelques recherches sur le sujet...

Il rappelle William dans son pokéball, supposant que ce sera plus facile pour Furfur. 'Pourrais-tu nous déposer à Elerya s'il te plait ?' lui demande-t-il.

L'instant d'après le paysage a changé. Ils se retrouvent au beau milieu d'une rue et les passants poussent une exclamation surprise en le voyant apparaitre sans prévenir. S'il en croit le givre s'accrochant aux bordures des trottoirs il est effectivement à Elerya. Il doit le reconnaitre c'est extrêmement pratique, à tel point qu'il s'étonne que personne n'ait mis en place un service de téléportation. Ça coûterait sans doute moins cher à faire tourner qu'un réseau de bus.

Son détour s'est finalement transformé en raccourci. D'autant plus que Furfur a eu la gentillesse de les amener directement en face du centre pokémon. Il n'a qu'à traverser la route pour réserver une chambre pour la nuit. Il prend également le temps de demander à l'infirmière de porter une attention particulière à la santé de ses pokémons feuillus. Heureusement elle confirme ce qu'il pensait, le froid et la neige n'ont pas abimé les parties les plus sensibles de leur anatomie. Ce sont des pokémons, pas des plantes, c'est donc normal qu'ils soient plus résistants. Mais c'est tout de même rassurant de se l'entendre dire par une professionnelle.

Une fois ceci fait la nuit commence tout juste à tomber. Prenant en compte la saison il est encore tôt, et il a encore des heures qu'il peut passer à découvrir la ville. Il prend plaisir à se perdre dans les ruelles, même si le froid lui mord les mollets et lui pique les joues. C'est au moment où il décide de laisser tomber et d'aller trouver le refuge du centre pokémon qu'il finit par tomber au pied d'un escalier taillé dans le flanc de la montagne. D'après l'écriteau celui-ci mène à l'observatoire. L'écriteau indique 10 minutes de marche. C'est tout près. La curiosité le pique. Le froid aussi. Mais s'il veut visiter cet endroit ce sera de toute façon de nuit et il ne fera pas moins froid dans la nuit du lendemain.

Sa décision prise il entreprend la montée de l'escalier...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Re: L'appel de la montagne

Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: MHYONE :: Réseau routier :: Route 4-
Sauter vers: