HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Tour 1 : Shira VS Razvan
Tour 1 : Shira VS Razvan
Lun 27 Juin 2016 - 3:28
Messages : 1846

Admin

Admin
CONCOURS : BORD-AU-VENT


Le grand jour est arrivé ! Les projecteurs s'allument, la présentatrice commence son discours. Peut être vous sentez vous nerveux, peut être que c'est au contraire de l'enthousiasme. Les matchs du tournoi ont été dévoilés, et bientôt, vous allez monter sur scène avec un adversaire inconnu, ou pas. Vous devrez impressionner les juges, faire preuve d'imagination ! Utilisez correctement vos pokémons, et n'oubliez pas que sur la scène, vous êtes deux dresseurs. Faites tout pour lui piquer la vedette !

Vous avez le droit à 3 post chacun sur ce sujet. Les juges donneront leur verdict quant à ceux qui passent au tour suivant une fois que tous les participants se seront produits. Vous n'avez le droit d'utiliser qu'un seul pokémon pour la démonstration en cours, que vous choisirez au moment de monter sur scène. Vous avez le droit de perturber la démonstration adverse, de vous en servir à votre avantage, mais en revanche, vous n'avez pas le droit d'affronter directement le pokémon adverse ou le dresseur.

PARTICIPANTS APPELÉS :

Shira Kujaku
VS

Razvan Zidar

Re: Tour 1 : Shira VS Razvan
Lun 27 Juin 2016 - 22:18
Région d'origine : Mhyone
Messages : 353

Shira Kujaku

Shira Kujaku

Si il y avait une chose chez nous dont on pouvait être fier, ici à Bord-au-Vent, un seul symbole, une seule égérie qui faisait chanter les solistes et inspirait les poètes, c'était nos cerisiers. Fleuris en toute saison, partageant leurs pétales avec le vent, ils étaient ce qui enrichissait nos festivals et rendait beau n'importe quelle jour sous leur ombre. La cérémonie du Hanami, connue dans toute la région de Mhyone était un passage incontournable pour tous les touristes mais aussi et surtout une façon pour toute personne intéresser de célébrer la vie, la Nature et la beauté de l'instant présent.
Tour 1 : Shira VS Razvan 505197ShiraAvatar
En ces termes, mon costume était un hommage à la ville, un clin d’œil à lui seul. Ce yukata court avait été cousu sur mesure pour moi à peine avais-je finis ma croissance et moi comme ma mère en étions très heureuses. De couleur majoritairement sombre, je n'avais qu'une seule manche, qui s'allongeait, bien plus longue que pouvait être mon bras gauche, et ses motifs de fleurs roses ou de plumes vertes, jaunes et bleues habillaient la sobriété du marron. Le col en plume d'Altaria était extrêmement confortable en plus de réussir à évoquer la beauté, presque légendaire, de ce magnifique pokémon. Mon bras droit, lui, était complètement nu, habillé seulement d’une unique bague azure soigneusement glissée à mon annulaire.
Ma grande ceinture de kimono, jaune elle, était bien plus décorée que le reste de la tenue, et les fleurs qui l'ornait, blanches ou rose très clair, ne pouvaient rien être d'autre que des fleurs de cerisier. Si on avait encore un doute, on était maintenant fixé : là était le fil rouge de ma tenue dans son entière.
La jupe, par contre, était peut-être un petit peu courte à mon gout... Mais au moins elle laissait voir mes longues jambes qui devaient être mon principal atout de séduction de mon propre point de vue ; là encore, la gauche restait nue alors que la droite était présentée dans un unique collant à la fois violet et légèrement transparent pour terminer sur une paire de tabis à talons qui me donnait la prestance et l'élégance d'une vraie dame.
Terminons en avec la coiffure, mes cheveux longs avaient été soigneusement apprêtés par les mains expertes de ma mère pour un chignon parfait, tenu par deux fois sept baguettes accordées à la couleur de ma bague et de mes rubans. Une seule mèche, laissée volontairement sauvage, tombait sur ma joue gauche et dont la triple boucle était encore un petit peu chaude du passage du fer à frisé...
J'étais une kunoichi et une fille de kunoichi, en temps que tel, j'avais forcément appris l'art de la séduction... Au moins dans la théorie - j'avais beaucoup de mal dans la pratique - et comme il était question d'attirer l'attention dans ce genre de compétition, j'avais l'intention de me servir de ma propre beauté pour introduire la force de mon pokémon.

Mais j'aurais put être la plus belle muse du monde que je n'aurais de toute façon pas put cacher ma nervosité... Cinq combats étaient prévus aujourd'hui pour le premier tour, tous les uns après les autres, et moi le tirage au sort m'avait placé dans le dernier d'entre eux, le dernier match du dernier groupe. J'avais vu passer sur la petite télévision des coulisses uns à uns les concurrents se succéder et s'affronter, j'avais vu Blume, j'avais vu Shinichi mais finalement c'est à Razvan que je serai opposée... Il se servirai sans doute de son Absol, et même moi je la trouvais magnifique, ce serait loin d'être un défi facile et nos quelques heures cumulées d'entrainement en Riolu et moi dans le but de se préparer me semblaient bien maigres... Et même si nous passions, de nombreux concurrents avaient l'air d'être de véritables spécialistes des concours, la victoire me paraissait tellement hors de portée...
Je ne devais pas y penser ! M'efforcer de me concentrer sur l'instant présent, l'expérience que nous pouvions en tirer et les souvenirs que nous pouvions nous forger ! Ce serait un poids en moins mais... Mon premier adversaire restait le public... Ma timidité maladive m'avait rattrapé dès la rediffusion ici du premier match ; la caméra avait balayé les personnes venues assister aux matchs et elles étaient bien trop nombreuses pour être comptées... Le trac montait. Presque impossible pour moi de respirer silencieusement. Tout bonnement incapable de parler. J’appréhendais plus encore que les dires des juges ou le regard de mon père qui m'avait inscrit les hourras de la foule et leurs yeux posés sur moi... Rien que d'y penser, je sentis mes joues virer au rouge sous mon fond de teint mate - ça aurait été un drame si je m'étais mise à briller sous les projecteurs d'après maman - au point que j'en perdait presque toute notion de mon environnement et ne vit même pas la conclusion du premier match du second groupe...
L'assistant au casque sur les oreilles dut me toucher délicatement l'épaule pour me faire revenir à la réalité et m'avertir que c'était mon tour de monter sur scène. Toujours incapable de lui parler, je me contentais de lui faire un "oui" stressé de la tête en lui emboitant le pas.

Je dut rester des secondes qui me paraissaient chacune une éternité au pied de l'escalier qui montait à la scène, là bas, au loin, j'entendais la voix de l'examinatrice qui me présentait mais je ne l'écoutait pas... Quand mon nom fut prononcé, je savais que c'était à moi mais c'était au tour de mes jambes de ne plus répondre... L'assistant eut la bienveillance de me pousser légèrement au milieu du dos pour me lancer sans quoi je serai peut-être toujours là bas...
À mon arrivée sur scène c'était le silence, seule la commentatrice dit, sur le ton de l'humour :
_
On dirait que notre charmante amie est un petit peu tendue ! Encouragez la bien fort !
Ça partait sans nul doute d'une bonne intention, mais que n'avait elle pas fait là... Le déferlement de brouhaha qui s'ensuivit me fit écarquiller les yeux et ravaler ma salive une fois encore, me bloquant plus encore dans ma bulle...
Je ne l'entendis même pas présenter Razvan, et au final c'est comme une machine que, quand elle appela les pokémons sur la scène, je lâchais ma pokéball qui fit sortir mon petit combattant noir et bleu.

Nouveau temps mort.
Mon pokémon se tourna vers moi. Toujours silencieuse. Toujours bloquée. Et il me fit un sourire... C'était là clé, elle était là, IL était là... Je ne me battais plus pour la victoire, je ne me battais pas pour le public ni même pour mon père, j'étais là pour lui... Seulement pour lui et le reste ne devait avoir strictement aucune importance.
Mon cœur était libéré, mes muscles retrouvaient leur liberté et je lui sourit à mon tour avant de poser à côté de moi la barre d'enceinte que je tenais cachée dans ma manche, son à fond, et de lancer la musique !


Au grondement des tambours, Riolu se mit en garde. Droit comme un "i" engoncé, les poings serrés, le bras gauche tombant au creux de son coude droit qui formait un angle droit à la verticale. Le regard sûr et déterminé. Il avait réussis à me transmettre sa foi et nous et sa volonté.
Quand le shamisen se mit à vibrer, il commença sa chorégraphie, celle que nous avions répétée encore et encore au point de nous en faire frémir les pieds et trembler les paupières. Moi, derrière lui, je jouais mon rôle de faire-valoir, je suivais ses mouvements pour mettre en avant notre synchronisme qui était la première partie de notre spectacle ; si je voulais qu'une chose ressorte dans les yeux des jurys ou du public c'était que nous avions travaillé cette coordination tous les deux.
Arrivait ensuite le tintement des premières percussions percussions, les coups pleuvaient alors en tout sens, comme des katas d'arts martiaux, un hybride étrangement compatible de taï-chi et de danse moderne ; il avait beau ne lancer à proprement parlé aucune attaque, ses mouvements étaient martiaux, ils étaient puissants, ils étaient beaux...


Notre accessoire serait la musique.
Notre arme serait la danse.
Notre thème serait le combat.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tour 1 : Shira VS Razvan Jflw
Re: Tour 1 : Shira VS Razvan
Ven 1 Juil 2016 - 19:30
Région d'origine : Kanto
Messages : 19

Razvan Zidar

Razvan Zidar



CONCOURS : Tour 1  ✩
SHIRA & RAZVAN
La question était là, à récidiver dans sa tête comme une affreuse comptine digne des meilleurs films d'horreur dont il serait la vedette. Qu'est-ce qu'il lui avait pris de s'inscrire ainsi à ce concours. Sans doute pensait-il que les concours se déroulaient à huit clôt ? Mais bien sûr, comme si personne ne voulait profiter du spectacle. Bien ancré dans les coulisses, tapis dans son coin, Razvan était à la limite de se mettre à prier le seigneur pour qu'il soit clément avec lui. Heureusement, aucun accoutrement ridicule ne lui avait été imposé et l'albinos était tout à fait en droit de se couvrir de la tête aux pieds. Après tout, il n'était pas là pour lui à la base mais pour Angel qui semblait avoir insister pour participer à ce concours. Aucunes expériences, c'était le premier pour eux d'eux. Ils avaient simplement choisi de s'organiser sans pour autant s'acharner dans un entraînement. Pour faire quoi ? Que cela soit combat ou concours, aucun des deux n'intéressaient le malade. Il voulait simplement voyager et voir le monde avec sa fidèle amie. Cependant, un peu de changement ne ferait pas tant de mal que ça. Razvan avait pris des jours à réfléchir sur ce qu'il pourrait faire en guise de prestations. Une entrée, une mise en scène. C'était bien la première fois qu'il devait réfléchir à une telle chose, lui qui était tellement habitué à se cacher derrière son piano. Et là, l'éclair de génie avait fini par traverser leurs esprits. Ils n'étaient pas fort au combat, ils étaient tout deux raffinés et ils avaient également les belles notes en commun. La musique allait guider les pas de Angel et Razvan serait derrière pour la coordonnées.
Les souvenirs de ces derniers jours d’entraînement et de programmations avaient fini par s'estomper lorsqu'un des animateurs était venu le chercher. Finalement, Angel allait être mise à l'épreuve mais, elle avait réussi à l'implorer du regard suffisamment longtemps pendant ces derniers jours pour le faire céder. Ce n'était donc pas vêtu de la tête aux pieds que l'albinos comptait se montrer sur scène mais bien dans un kimono plus blanc encore que sa peau et ses cheveux, les coutures et la ceintures de celui-ci étant en noir. Tout deux étaient en harmonie visuelle avec leurs couleurs communes. Il n'y avait que les yeux qui pouvaient les différencier.

« Vous êtes prêts, v-veuillez me suivre s'il vous plaît ». Le ton hésitant de l'animateur qui semblait témoigner de la peur n'avait fait que déclencher le trac qu'il avait.

Mais, c'était d'entendre la foule enjouée à l'idée d'assister au spectacle qui faisait grimper cette angoisse. Pour une fois, la Absol était bien dans sa Pokéball. Après tout, il fallait qu'elle fasse une entrée en bon uniforme. Sa sortie de la boule de métal pouvait aussi jouer sur les points à gagner. Montant les marches, il avait l'impression qu'il y en avait très peu. Jusqu'à ce que la lumière du jour finisse par l'éblouir légèrement, tout comme les projecteurs d'ailleurs. Trop de lumière, c'était définitif mais ce n'est pas pour autant qu'il allait vaciller ou bien se dégonfler. Il était déterminer après tout. Ils étaient déterminés. Les présentations faites, l'albinos s'était simplement incliné poliment, une main contre son ventre, l'autre tendu en arrière avant de se relever. En face de lui, il n'était pas si malheureux d'être tombé de nouveau devant Shira. Une connaissance, une très vague connaissance. La voyant faire, il cherchait l'opportunité, profitant également de la musique en voyant ce petit être donner ses coups dans le vide avec de la détermination. En combat, il devait être un adversaire de taille. Mais en concours, Razvan trouvait que ça lui donnait un petit côté mignon. Mais trêve d'admiration, il était participant et non pas spectateur. Ainsi, il devait lui piquer la vedette. Et pour cela, il avait attendu les derniers sons de tambours pour faire enclencher ses propres enceintes. Changement de musiques du coup tandis qu'il avait lancé sa Pokéball.


Angel en était sortie, un nœud rouge accroché autour du coup et une branche en fleur entre ses crocs. Atterrissant à ce lancer avec beaucoup de calme et de plénitude, quelques pétales de fleurs avaient fini par terre, créant ainsi un tapis à ses pattes. Et puis, au premier coup de tambour, Razvan avait tendu sa main vers le Absol et d'un geste vif, il en avait sortie un ruban encore plier, un de ceux que sa mère possédaient et se servait autre fois. Posant sa branche en fleur, elle avait saisi le ruban en bondissant de nouveau lorsque Razvan le lui avait lancé. Et elle se mettait à danser, lancer ce qui était un jouet pour elle. Sauf qu'elle n'était pas en train de jouer, elle devait prendre l'avantage. Le ruban bleu azur danser, virevolter au rythme de la musique, la chienne blanche s'amusait de temps en temps à le faire s'envoler en l'air et le rattraper. Lorsque la musique avait fini par prendre fin, elle avait mimé son maître un peu plus tôt et, lâchant posément le ruban qu'elle tenait à ses pieds au côté de la branche en fleur, elle était venue s'asseoir calmement en faisant une légère révérence de la tête.  
electric bird.
Re: Tour 1 : Shira VS Razvan
Sam 2 Juil 2016 - 23:38
Région d'origine : Mhyone
Messages : 353

Shira Kujaku

Shira Kujaku

Cette fois ci j'étais dans le match. je ne sais pas comment, je ne sais pas par quel miracle il avait réussis ça mais Ani avait parfaitement réussis à me faire oublier mon trac et la pression juste en étant lui même. Cette fois ci j'étais concentrée à deux-cent pourcents et rien n’aurait put me déloger de ma place ou de ma route que je voulais terminer sur une victoire !
Par contre Razvan ne semblait pas penser autrement... Rien qu'à voir sa tenue quand il montait sur scène, avant même que son pokémon ne monte sur scène, je reconnus les couleurs blanches et noires de son pelage. J'étais bien placée pour savoir que Angel était magnifique, c'était d’ailleurs la toute première impression que j'avais eu à son sujet quand je l'avais vue, ce jour là à Nox Illum, et c'est donc à cet adversaire de taille que j'aurais affaire... D’autant plus dangereux dans un duel de style et de beauté...
J'avais peur, j'étais anxieuse, mais en temps que guerrière je savais que ça pouvait être une force ; la peur menait à la prudence et la prudence à l'efficacité (en tout cas dans les combats au sabre, il me restait encore à découvrir les points communs et les différences entre les sabreurs et les dresseurs). La preuve était que pour cette fois, j'avais raison d'être méfiante puisque la prestation de Razvan commença avant même que la nôtres ne soit terminée, il empiéta sur les dernières notes pour tenter de masque notre finish et, stratégiquement du moins, je dois avouer que c'était plutôt intelligent... Son numéro inspiré de la GRS était bien exécuté, bien répété, et le lieu était parfaitement choisis parce que les quelques pétales qui décollaient au mouvement du long ruban bleu semblaient tous être sous le contrôle du pokémon désastre. Un chef d’œuvre pour ainsi dire mais nous non plus nous ne voulions pas être en reste et j'avais d'ailleurs déjà une petite idée de comment nous pourrions à notre tour retourner la situation.

Lors de notre première petite danse nous avions réussis à souligner le profil juvénile de ce bébé pokémon, son côté mignon et gentil, mais aussi ses aptitudes au combat, tout ce potentiel qu'il pouvait cacher et qui ne se révélerai que je jour où son évolution aurait lieu. Ce n'était pas pour tout de suite, ni même pour demain, mais comme je voulais mettre l'accent sur notre travail d'équipe et notre synchronisme pour le jury, il était important que l'on ne quitte pas cet objectif des yeux... Tout en gardant notre fil directeur qui restait le thème du combat...
Absol avait terminé son petit gimmick, et pour préserver sa classe et sa prestance naturelle, elle entama une petite révérence, la patte avant droite légèrement devant l'autre, impériale et magnifique à la fois , mais dans cet accès de confiance et de style se trouvait une porte que je m'empresserai de franchir !
_
Vive-Attaque !
Ani rongeait on frein durant toute la présentation de nos adversaires, autant dire qu'il ne lui fallait pas plus que ce petit signal pour se ruer à l'assaut. Ce qu'on voulait c'était créer le doute et les questions dans l'esprit du public et des juges. Est-ce que nous savions que nous ne devions pas directement attaquer nos adversaires ? Est-ce que cette danse martiale n'était au final qu'une introduction à la violence ? Est-ce que les concours étaient véritablement une place pour les pokémons de type Combat ?..
Mais bien sûr, bien sûr qu'on était maîtrisé, qu'on était à notre place et qu'on connaissais toutes ces règles mais des questions naissaient l'intérêt, et avec cette curiosité on arrivait à concentrer l'attention du public et de nos amis du jury ; à notre tour nous éclipsions ce final qui tenait peut-être à cœur à nos adversaires, un clin d’œil après tout mais notre vrai spectacle à nous ne commençait que maintenant.

Se servant de la fulgurance de son attaque rapide, et comme Absol avait baissé les yeux pour sa révérence pendant une seconde et qu'elle ne pourrait donc pas réagir aussi vite qu'elle en avait l'habitude. Le museau souriant de mon louveteau ne s'arrêta à qu'une coudé de celui de son adversaire, mais plutôt que de frapper, comme il aurait fait dans un match traditionnel, il se contenta de se pencher en avant, de s'appuyer sur ses deux pattes avant et de prendre une impulsion pour faire plusieurs sauts périlleux par dessus le pokémon Désastre et atterrir avec allégresse derrière lui, lui lançant un regard torve et un sourire goguenard par dessus son épaule. C'était un trait de son caractère que je ne lui connaissais pas encore tiens, le fait qu'il semble aimer provoquer et titiller son adversaire c'était une première pour moi, et je devais essayer de savoir si c'était juste propre aux matchs de démonstration ou si c'était plus général.
Là seulement, il leva doucement sa main droite et révéla le fruit de notre petite supercherie : au creux de sa patte se trouvait un ruban, un ruban bleu, celui là même qui avait servit à notre adversaire pour son numéro. Il l'avait laissé tomber, et maintenant nous le lui avions volé avec la ferme intention de nous en servir mais pas que... Nous aurions aussi besoin de quelques petits accessoires à nous alors je sortis de mon matos six moulins à vent, des jouets pour enfant mais montés sur des pics de fer, tous étaient de couleurs bleue aux reflets sombres, presque noirs, des couleurs qui évoquaient forcément celle d'Ani.
Je claquais des doigts et mon pokémon bondit à nouveau, le fait qu'il réagisse aussi bien sans parole, j'espérais que ça pourrait marquer l'esprit de nos examinateurs. Au summum de son saut en arrière de plusieurs mètres, je lui envoyait les six moulins, soigneusement ficelés dans un petit ballot et il les attrapa comme si c'était facile entre ses deux mâchoires de canidé. S'en suivit une succession de mouvements anarchiques, qui n'avait pour le coup pas du tout l'air d'une danse et qui visait visiblement à utiliser le ruban volé mais, contrairement à notre adversaire, nos n'avions pas eu de préparation et ce n'était pas vraiment élégant...

Au final, l'accessoire de tissu et de plastique tombait mollement au sol sans qu'on comprenne ce que nous avions voulu faire... Mais Riolu et moi gardions un sourire déconcertant et il ficha dans le sol, un à un, tous les moulins à vent pour qu'ils se plante au travers du ruban et le fixe à la terre battue.
Tout doucement, le vent commença à les faire tourner, soulevant au passage quelques pétales pour les faire danser autour d'Ani qui se remettait en garde, entre son étrange composition et son adversaire, une main dans le dos et l'autre paume vers le haut. Sur le grand écran, je vis que la caméra se tournait vers moi, l'occasion parfaite pour que je pointe le ciel de mon pouce... Ce n'est qu'en plan aérien qu'on pouvait comprendre la grandeur de notre entreprise, parce que vu du ciel on pouvait voir un kanji figé dans le sol, maintenu contre le vent grâce aux aiguillons tourbillonnants.


Le kanji pour "fleur", et au milieu des pétales de cerisier volant je le trouvais parfaitement à sa place et je m'en serrai voulu qu'il en soit autrement...
Tout à l'heure, Angel et Razvan avaient tenté de mettre à mal notre présentation. Ils avait réussis, mais nous ne nous laisserions pas avoir une seconde fois ; c'est pour ça que Riolu était là, pour ça qu'il était en garde : parce qu'il se tenait prêt à défendre son œuvre et, pour ce faire, il avait plus d’une technique défensive...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tour 1 : Shira VS Razvan Jflw
Re: Tour 1 : Shira VS Razvan
Dim 3 Juil 2016 - 19:02
Région d'origine : Kanto
Messages : 19

Razvan Zidar

Razvan Zidar



CONCOURS : Tour 1  ✩
SHIRA & RAZVAN
Si son adversaire était à fond dans le concours, ce n'était pas son cas. Du moins, pas totalement. Ce n'était pas par pure mauvaise volonté pourtant. Il essayait de se concentrer mais le malaise était bel et bien là. Il devait faire avec, ne pas décevoir Angel surtout. Elle s'était donnée beaucoup de mal pour apaiser sa curiosité. Car oui, c'était bien Razvan qui avait eu cette soudaine envie, son Pokémon l'ayant tout simplement suivi. Alors le mieux à faire, c'était de ne pas prendre compte de ce qui se passait autour d'eux. De la foule, du public, de cet animateur un peu trop surexcité. Il n'avait qu'à se concentrer sur ce qui lui plaisait le plus et ne prêter attention qu'à son Absol qui danser et exécuter la première partie du tour qu'ils avaient préparer ensemble. Quelques choses d'assez simple jugeait-il, préférant miser sur la beauté de son Pokémon plutôt que sur sa force. Au final, ils étaient tous les deux aussi effrayés que leurs adversaires. Hormis qu'ils avaient trouvé le bon moyen pour canaliser ce stress. L'albinos faisait bien attention à ce que sa chienne ne manque pas un mouvement, surveille de son œil noir ce qui pourrait être une faute dans la chorégraphie. Mais, tout comme pendant les entraînements, c'était un sans faute aux yeux du dresseur. S'ils n'étaient qu'entre tous les deux, Razvan aurait déjà félicité la chienne blanche en lui offrant une caresse sur sa tête mais, la compétition n'était pas terminée. Loin de là même. Gardant ses distances avec son Pokémon, l'originaire de Kanto avait bien du mal à suivre la logique du petit Riolu qui s'agitait autour de son Pokémon.
Son style et sa technique restaient tout de même assez archaïque, chose qui n'avait pas fait bronché d'un pouce Angel d'ailleurs qui restait assise. Elle ne daignait même pas à le suivre du regard, jetant seulement un dernier lorsque son ruban avait fini par lui être voler. Elle regardait attentivement, tranchée entre de la pitié et de la compassion en le voyant se dépatouiller du mieux qu'il pouvait. Après tout, elle n'avait pas maîtriser ce ruban sur un coup de tête comme il venait de le faire, il lui avait fallu des jours pour cela. Plus de peur que de mal finalement, même si l'attitude du Riolu avait fait légèrement peur à Razvan, croyant que celui-ci avait la ferme intention d'attaquer sa sauveuse. Sans ressentir plus d'intérêt que ça, ils regardaient tout deux le nouveau numéro du petit chiot bleu, s'échangeant un regard brièvement. Ce n'était pas de l'incompréhension, loin de là. Mais plutôt … Un message. Pas de claquement de doigts ni de paroles. Ils avaient tout prévu. Tellement bien qu'un simple regard de la part de l'albinos fit comprendre à Angel qu'elle pouvait passer à la suite.

Étirant un petit sourire en voyant l'écran géant, l'albinos avait simplement fermé les yeux. Quelques secondes de calmes... Il devait également se concentrer à son tour. La musique avait changé, annonçant le début de l'acte 2.
Et puis, à la fin du son de la flûte, Angel avait disparu, usant de Vive-Attaque pour augmenter sa vitesse de déplacement. Ses allées retours méthodiques sur scène n'étaient témoignés que par l'envolé des pétales de fleurs grâce au courant d'air créé par ses mouvements. Sur scène difficile de voir ce qu'ils préparaient tout deux mais, petit à petit, en regardant cette écran géant qui montrait le kanji dessinait préalablement par le Riolu, leur tableau se dessinait doucement. Telle une estampe japonaise, les pétales virevoltaient de nouveau grâce à l'air créer par le Absol tandis qu'elle enlevait des moulins petit à petit. Ils avaient volé son accessoire, elle n'allait pas se gêner pour s'imposer de nouveau. La main tendue de Razvan n'était pas là par hasard puisque un nouveau passage de la chienne fit atterrir le ruban bleu dans sa main blanche. L'air était de plus en plus présente, les moulins dessinaient un autre symbole. Et lorsque la Absol avait fini par s'arrêter, elle faisait face au public, des lames créaient à partir du vent qu'elle avait fait apparaître dans sa course. Au même moment, son dresseur avait terminé de préparer le ruban, élançant celui-ci pour qu'il prenne la longueur de la scène.
Grâce à Coupe-Vent, Angel avait élancé ses lames avec une maîtrise sans nom, dévoilant ainsi la dangerosité de sa beauté. Le ruban s'était retrouvé découpé en petit morceau, s'entremêlant avec les pétales qui volait. Sur l'écran, un nouveau kanji était lisible, celui du vent cette fois-ci tandis que les confettis du ruban bleu reflétaient la lumière, apportant une couleur cyan au rose des pétales.

Tour 1 : Shira VS Razvan 2142078567_1
electric bird.
Re: Tour 1 : Shira VS Razvan
Lun 4 Juil 2016 - 21:46
Région d'origine : Mhyone
Messages : 353

Shira Kujaku

Shira Kujaku
Tour 1 : Shira VS Razvan 707130Sourireencoin

À la réaction de notre adversaire face à notre petit spectacle avec son ruban ainsi que notre provocation, je ne put m’empêcher d’afficher un sourire en coin. Il avait réussi à bondir à pieds joints dans mon piège et j'avais l'impression qu'il ne s'en était même pas rendu compte... Ça aurait été dans un véritable match, c'est à ce moment précis qu'il aurait perdu, mais bien entendu, comme il n'était en rien traditionnel nous devions continuer jusqu'au bout.
Lors du tout premier échange, avec notre entrée en scène, nous avions montré l'apparence et le caractère de mon pokémon. Une bonne chose que nous pouvions rayer de notre liste de choses à faire. Lors du second nous avions montré son agilité, sa dextérité et son inventivité. Une seconde croix à faire. Maintenant, nous voulions montrer certaines de ses techniques de combat ainsi que son endurance mais, sans que notre adversaire ne nous attaque directement c'était une épreuve difficile... Ce n'était pas pour rien que Ani s'était ainsi positionné devant son œuvre, en garde et visiblement prêt à tout, il n'attendait qu'une seule chose : qu'Angel tente de s'en prendre au ruban et c'était exactement ce qu'il fit, non pas avec une mais avec plusieurs Vive-Attaques.
Encore mieux.
Comme Razvan n'avait rien commandé par la parole, je dois avouer que autant moi que Riolu durent attendre que le premier de nos moulin à vent tombe au milieu de la poussière et des pétales pour comprendre de quoi il s'agissait mais il nous en restait cinq, et pour chacun d'entre eux mon louveteau s’interposerait. A chacun des passage de pokémon Désastre il prendrait un coup de corne, un coup de griffe, ou simplement un petit choc de deux corps qui se percutent ; ce n'étaient pas à proprement parlé des attaques de notre adversaire, et il était évident que mon ami s'interposait volontairement, pas de quoi valoir une disqualification à Razvan et son pokémon, mais la caméra, comprenant qu'il y avait là quelque chose à voir zooma un peu de sa position en hauteur pour voir la réaction de mon starter.
Avant chacun de ces chocs, son corps était parcouru d'une très fine aura dorée, faisant encore plus ressortir les poils sombres de sa fourrure et lui donnant une allure cuivrée comme en avaient certains pokémons Acier. Nous avions beaucoup travaillé cet effet, pas que pour les concours, pas du tout pour les concours même, mais juste pour les matchs d'arène puisque Ténacité pouvait littéralement nous sauver la vie.
Les attaques étaient donc bien réelles, les dégâts devaient l'être aussi, la caméra comme le public pouvaient en témoigner mais Ani ne cilla pas. Il ne posa pas le genou à terre, il ne reculait pas, il n'affichait même pas la moindre grimace de douleur... Ce mouvement particulier n'augmentait pas à proprement parler ses capacités défensives, mais elle stimulait son envie de continuer à se battre au point que c'était sa volonté qui prenait le dessus sur ses compétences physiques.

Absol avait récupéré son ruban, notre beau kanji était totalement dispersé mais ce n'était, à mes yeux, pas grave, nous avions réussis à tourner ça à notre avantage en réussissant à montrer une autre des qualités de mon pokémon ; et c'était comme ça qu'on gagnait les concours, pas en dansant ou en chantant : en soulignant l'unicité de son pokémon... Ou du moins je l'espérais puisque toute ma stratégie était basée sur cette déduction...

La musique s'accélérait, ils allaient sans aucun doute en arriver à leur final et Angel préparait une attaque d'envergure avec ces tourbillons de vent qui la prenait pour épicentre. Je croyais bien comprendre où ils allaient vouloir en venir alors je me contentais de rester passive, lançant un regard à Ani et lui faisant un petit signe de tête pour qu'il se tienne parfaitement prêt à réagir et, quand le ruban s’envola, je compris que c'était le bon moment.
Mon pokémon s'avança jusqu'au milieu de la scène alors que les lames de vent d'une intense beauté fusaient depuis la corne d'unique de l'Absol pour réduire en pièce l'accessoire de gymnastique et ne commence à former quelque chose dans les airs en combinant ces éclats et les pétales de cerisier. Ça avait dut leur demander un travail énorme d'avoir une telle maîtrise, j'avais presque de la peine à ruiner leur prestation mais, au final, comme les autres, je m'étais laissée prendre au jeu et je n'avais plus l'intention de perdre.
On devinait un nouveau kanji, mais je n'eus pas le temps de le lire entièrement avent que mon Riolu n'utilise sa Photocopie et, à son tour, ne déclenche d'énormes tourbillons qui commencèrent à tourner sans but apparent autour de lui. Inutile de dire que de simples pétales et des petits morceaux de tissu ne pouvaient résister à des courants ascendants d'une telle violence et, en l'espace de quelques secondes seulement tout ce travail était littéralement balayé...
Bien entendu, la technique ne s'arrêtait pas à cette tornade et, dès qu'elle fut calmée, il ne restait que mon pokémon au centre de la scène qui tandis ses deux bras vers le ciel avant que quatre lames de vent se mettent à monter droit vers le ciel en virevoltant les unes avec les autres. On avait presque l'impression qu'elles valsaient ensembles et, arrivées à une certaine auteur elles explosèrent dans un petit bruit cristallin et dispersaient quelques petites paillettes d'énergie qui disparaissaient lentement.

Ce feu d'artifice improvisé était assez beau et faisait un parfait final pour notre prestation. Nous laisserions bien entendu l'occasion à Razvan de marquer l'esprit du public ou du jury avec quelques mouvements supplémentaires mais, pour nous, c'était terminé. Nous n'attendions plus que la fin pour la ponctuer d'une petite révérence polie et respectueuse pour le public ; pas pour les juges, il n'étaient pas là pour être flattés mais pour leur esprit critique et, bientôt, ils nous ferraient à tous part de leur conclusion...
Mon cœur battait à la chamade...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tour 1 : Shira VS Razvan Jflw
Re: Tour 1 : Shira VS Razvan

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives Evènements :: Festivités de Mhyone-
Sauter vers: