HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Vol à tire-d'aile !
Vol à tire-d'aile !
Jeu 23 Aoû 2018 - 2:50
Région d'origine : Mhyone
Messages : 449

Max Lochlainn

Max Lochlainn

Ivar Northway
Vol à tire-d'aile !


Les bourrasques de vent malmenaient le jeune homme couché sur sa monture. Son compagnon et lui fonçaient en piqué vers la mer, frôlant dangereusement le long corps longiligne qui allait en sens inverse. Au moment ou il pensa rompre la surface de l'eau, le dresseur ferma les yeux, ne les rouvrant que quelques secondes plus tard. Le puissant Roucarnage qu'il chevauchait avait réussi une manoeuvre exceptionnelle, ouvrant ses grandes ailes pour freiner et filait maintenant le long des vagues.

Mais le réel danger était loin d'être écarté. Ivar jeta un coup d'oeil sous lui, observant son reflet flou sur le miroir aquatique s'assombrir. D'une légère pression des genoux, faisant légèrement pivoter ses épaules vers la gauche il fit comprendre à son compagnon ce qu'il attendait de lui. La vrille parfaitement exécutée leur permit d'esquiver les crocs de l'immense Léviator qui émergeait maintenant de l'eau. Un frisson parcourut l'ornithologue qui tournait son regard gris droit sur la menace.

La créature pleine d'écailles et de crocs devait avoisiner les sept mètres de long et était à son avantage en pleine mer, se mouvant avec aisance dans l'eau. Sa rapidité égalait celle de Hrafn qui avait bien du mal a maintenir l'allure et ses bonds les empêchaient de prendre de la hauteur. La perte de vitesse pendant l'ascension du rapace pourrait leur être fatale si elle n'était pas calculée au milimètre près. Aucun défi n'avait autant mis à mal le dresseur jusque là. Il avait l'impression d'affronter la puissance brute de la nature.

"Allez mon grand ! Utilise encore une fois Hâte ! On va bien finir par semer ce gros lourdaud !"

Ivar devait hurler pour que le vent ne couvre pas sa voix. Hrafn comprit l'ordre et ses plumes se mirent a briller tandis qu'il prenait encore de la vitesse. Devant eux, l'énorme tête du Léviator fendait l'eau, une immense vague se dirigeant vers eux. Ils la frolèrent, le rapace battant de ses puissantes ailes pour leur faire gagner de l'altitude. Les embruns les trempèrent jusqu'aux os et l'ornithologue riva de nouveau son regard sur l'eau, observant l'ombre menacante du Léviator qui disparaissait lentement. Pour autant, le spécialiste ne se déconcentrait pas, il savait exactement ce que tentait de faire son imposant adversaire.

Bientôt, le miroir d'eau explosa et un épais rayon d'énergie violette émergea, fonçant droit sur les deux compagnons qui l'esquivèrent d'une nouvelle vrille. Ivar avait décidé de faire confiance à son pokémon sur ce coup là, préférant regarder droit devant lui. La côte se rapprochait à vue d'oeil et ils espéraient s'en sortir une fois sur le continent. Si toutefois le Léviator ne décidait pas de les poursuivre dans les airs. Cependant, la joute commençait à s'éterniser et Hrafn a fatiguer. Voilà une bonne vingtaine de minutes que le spécialiste et le rapace esquivaient les attaques de la créature, sachant pertinamment qu'ils n'étaient pas de taille à combattre une telle force de la nature en pleine mer.

La seconde salve surprit davantage le jeune homme. D'habitude, le monstre marin aurait enchaîné par un bond avant de retomber dans l'eau, mais cette fois-ci l'attaque Dragon fut plus rapide et manqua de les toucher de peu. Malgré l'attaque Hâte, Hrafn commençait de nouveau à ralentir, épuisé par l'affrontement. Pourtant, la côte se dessinait de plus en plus, encore un petit effort et ils seraient hors de danger !

La centaine de mètres qui les séparaient de la salvation leur parurent une éternité. Le Léviator aussi savait qu'ils approchaient de la terre ferme et semblait vouloir les voir tomber avant, enchaînant les attaques à distance rapidement afin de les désarçonner. C'était sans compter sur la hargne du dresseur et de son compagnon qui prirent désespérément de l'altitude avant de dépasser les grands rochers qui marquaient la frontière entre le domaine du Léviator et celui des Hommes.

Un grand cri retentit, un hurlement de rage comme jamais le jeune homme n'en avait entendu, suivi d'un flash lumineux et d'une détonation. Ivar ne se retourna pas pour voir l'attaque désespérée portée par le Léviator exploser une partie de la paroi de la falaise qui s'élevait maintenant derrière eux. Puis plus rien hormis le vent sifflant à ses oreilles.

Quelques minutes passèrent sans aucune réaction de la part des deux compagnons, le pokémon et l'humain sur son dos n'en croyant pas leurs yeux et leurs oreilles. Enfin, Ivar brisa le silence par un immense hurlement de joie, levant ses poings d'ancien boxeur vers le ciel. Le Roucarnage répondit en choeur, lâchant l'un de ses cri strident avant d'amorcer une douce descente. Ils se posèrent à la lisière de la forêt qui commençait non loin de la côte et Ivar mit lentement pied à terre, retrouvant difficilement les sensations dans ses jambes. Il s'était crispé plus qu'il ne l'aurait voulu pour ne pas être désarçonné et ne s'en rendait compte que maintenant. Une fois stable, il vint enlacer son pokémon, fourrant ses deux bras autour du cou duveteux du grand Roucarnage avant de reculer la tête pour plonger ses yeux dans le regard percant du rapace. Le pokémon roucoulait, penchant la tête sur le côté tout en maintenant le contact visuel avec son dresseur. Ivar put y lire de la fierté, celle d'avoir fait de telles prouesses aériennes ainsi que de la confiance. Puis l'oiseau vint frotter sa tête emplumée contre celle de son maître pour lui montrer son affection, faisant éclater de rire le jeune homme qui vint l'enlacer de nouveau.

"Si tu savais comme je suis fier de toi mon grand."

Le garçon effaça son étreinte, prenant quelques pas de recul pour venir observer l'oiseau dans son ensemble. Le rapace avoisinait le mètre soixante quinze et pouvait toiser son dresseur dans les yeux sans avoir a lever la tête. Son envergure devait faire le double de sa taille ce qui le rendait particulièrement impressionnant en vol. D'une main, Ivar vint détacher ses cheveux, ceux-ci lui tombant alors sur les épaules avant de laisser tomber la tête en arrière, la nostalgie le gagnant. Il ferma les yeux et revit le petit Roucool d'une trentaine de centimètres, amôché à cause de quelques garnements de mauvaise foi.
Un sourire se dessina sur ses lèvres, tandis qu'il revoyait leurs aventures se dessiner devant ses yeux. Sa première rencontre sur Mhyone, Alice, qu'il n'avait jamais revu. La première fois qu'il avait croisé son rival et meilleur ami, Alexandre, alors que Hrafn évoluait ainsi que la tentative d'attentat de la Team Anima. A cette époque, ils étaient encore faible et venaient tout juste de rencontrer Feather. C'était il y a déjà un an.

Le jeune homme s'assit dans l'herbe, continuant de ressasser le passé venant arracher un brin d'herbe pour jouer avec tout en contemplant la forêt Amarante qui s'étendait devant eux. Le rapace s'était laissé tomber dans l'herbe et se reposait.

Ils avaient ensuite fait la rencontre d'Artémis, une douce jeune femme spécialiste du type Ténèbre et avait entretenu une relation amoureuse avec elle. La disparition de sa dulcinée du jour au lendemain avait d'abord inquiété puis peiné Ivar avant qu'il ne finisse par s'habituer. Ensuite, était venu son combat contre Mélodie puis contre Timothy et l'obtention de son premier badge. Leur équipe s'était aussi agrandie, Scale et Pel venant gonfler les rangs avec leurs caractères si particuliers. Il avait aussi rencontré Akane, une spécialiste du type Psy à l'air calme et assez mignonne ainsi que Nina, une jeune dresseuse pleine d'énergie. Trop pleine d'énergie. Et il y avait aussi Nana, le seul autre Gueriaigle avec lequel Ivar était devenu ami. Du moins le pensait-il. Il lui avaient apprit a voler et ensemble ils avaient causés quelques tracas lors du blocage de l'aéroport. Et encore, le jeune homme oubliait nombre de ces souvenirs.

C'était ce dernier évènement qui avait poussé le garçon a entreprendre ce pélerinage. Lors de l'attentat, Nana et lui avaient déchainé un torrent de feu sur leurs adversaires, pensant que la bataille n'était pas finie. Ivar ne se rendait pas compte de la puissance qu'il avait alors gagné et la tornade s'était vite montrée incontrôlable, blessant ennemis comme alliés, humains comme pokémon. Après un séjour au poste, ils étaient tout les deux ressortis indemnes mais choqué de cette experience et le spécialiste se jura d'apprendre à se servir de cette puissance avant que cela ne lui joue d'autre tour aussi peu agréables. Le remord le rongeait et il ne voulait plus mettre en danger d'innocents.

Mais un autre événement les avaient mené a ce pélerinage en solitaire : une visite imprévue du professeur Acacia.

Ivar était levé de bonne heure ce jour là et s'était retrouvé nez à nez avec Acacia qui allait alors toquer a la porte de sa chambre. D'abord, le jeune homme s'était confondu en excuse sur les récents évènements et sur l'absence totale de nouvelles qu'il lui avait donné. La discussion qu'ils avaient eut été gravé dans leur mémoire.

"Je sais bien que tu es désolé de ce qui est arrivé a l'aéroport. Ne va pas croire que je n'entends pas parler de toi, les champions sont des pipelettes, surtout Mélodie. Et nous sommes tous d'accord sur un point : tu n'as pas voulu causer autant de dégâts. Cependant tu l'as fait."

"Je m'en veux terriblement, si je peux faire quoi que ce soit pour aider à réparer ma faute vous n'avez qu'à me le dire !"

Acacia avait alors croisé les bras, toisant le garçon.

"Peut-être que..." avait-elle commencé avant de marquer une pause, réfléchissant à toute allure. "Je pense que c'est seulement que tu ne t'étais pas rendu compte a quel point ton équipe et toi aviez progressé. Tu as de sacrées idôles Ivar et des amis puissants. Entre Zéphyr et Alex, il est normal que tu ai fini par te laisser emporter. Mais tu dois apprendre a ne pas le faire a l'avenir. Tu en as fait les frais."  

Elle s'interrompit de nouveau, continuant d'observer le garçon qui baissait la tête.

"Cependant, tu sembles juste et droit et je sais pertinemment que c'était une erreur de ta part. De plus, la cohésion de ton équipe est impressionnante. Aussi, je pense qu'il est plus que temps que tu rendes visite à Chris Skill et que tu obtiennes ta gemme sésame."

Suite a cette tirade, le jeune homme était resté bouche bée et ne savait plus quoi dire.

"Ne me regarde pas comme ça ! Il est bon pour sensibiliser les petits jeunes dans ton genre. En plus de t'apprendre à l'utiliser il te fera prendre conscience de la force de tes pokémon. Je sais que cela ressemble a une récompense, mais crois-moi, tu vas en baver. Ça te fera prendre un peu de plombs dans l'aile, sans mauvais jeux de mots. Et qui sait ? Peut-être que tu ferais un bon champion ou un excellent membre du Conseil Quatre une fois que tu te seras assagi. Mais pour cela, tu ne dois plus te laisser emporter et maîtriser à la perfection ce que tu sais déjà déchaîner. Comprendre que la puissance seule ne compte pas."

"Je...Je ne sais pas quoi dire Professeur."

"Je ne te dis pas cela seulement pour toi mais aussi pour tes pokémon. N'oublie pas que ce sont eux qui ont lancé les attaques. Certes, vous avez arrêté les terroristes mais ils sont tout autant touché que toi par cette affaire. Vous donner quelques responsabilité ne vous fera que du bien."

Elle se retourna, prête a prendre congé du jeune homme avant qu'il ne reprenne la parole.

"Puis-je vous demander une faveur ? Pouvez-vous prendre soin de mon équipe pendant mon absence ? Je compte partir qu'avec Hrafn."

"Et pourquoi donc ?"

"C'est mon premier pokémon, mon meilleur ami et le plus concerné par cette histoire de méga-évolution. Si je dois prendre du plombs dans l'aile je veux le faire grâce à son aide. Et cela permettra a Feather, Scale et Pel de se reposer un peu. Ça ne peut que leur faire du bien après tout ce qu'il vient de se passer. Aussi, quand je les retrouverai, je serai de nouveau le dresseur que je dois être."

"Je vois que tu commences a comprendre. Très bien, apporte-les moi dans la journée. Je m'occuperai personnellement de prévenir Chris, tu peux partir sans crainte."

Et les voilà tout les deux, face à la forêt Amarante.

"Tu es prêt mon grand ? Allons prendre du plombs dans l'aile !"

Le Roucarnage prit son envol au-dessus de son dresseur qui s'enfonçait dans la forêt.


__________


Le QG des Rangers était finalement en vue. Le spécialiste le contemplait, une main sur la tête duveteuse de Hrafn qui se tenait à côté de lui. Un petit groupe en uniforme se tenait non loin et observait le garçon, se demandant certainement la raison de la venue d'un civil ici. Tout était calme. Bien trop.

Finalement, l'ornithologue se mit en marche, Hrafn se mettant à planer juste au-dessus de lui. Plus il approchaît du bâtiment, plus la pression montait en lui. Il n'avait aucune idée de l'épreuve qui l'attendait et de si il la réussirait.

Sans même s'en rendre compte, il venait de pénétrer dans le QG alors qu'une femme à l'accueil le saluait d'un signe de tête enjoué. Après avoir fait entrer Hrafn dans sa pokéball, Ivar secoua la tête et s'approcha pour se présenter. La demoiselle avait dans la trentaine et des cheveux noirs aux mèches décolorés sur les pointes de son carré. Ses yeux bleux se posèrent sur le dresseur.

"Bonjour ! Que puis-je pour vous ?"

"Bonjour. Je m'appelle Ivar Northway, normalement le Professeur Acacia a appelé pour moi. Je suis venu pour rencontrer Ch-..."

"Ah ! C'est vous. Nous vous attendions mais ne savions pas exactement quand est-ce que vous arriverez. Venez, suivez-moi."

Elle se leva, faisant signe au garçon de la suivre pour le mener au travers de quelques couloirs. Ils entrèrent dans un vestiaire qui sentait encore la sueur, un Ranger terminait tout juste d'enfiler son uniforme, rangeant ce qui semblait être une tenue d'entraînement dans son casier.

"Vous pouvez poser votre sac dans ce casier. Si vous ne voulez pas vous salir, il y a quelques tenues là-bas, vous devriez pouvoir en trouver une a votre taille. Ah ! Et vous devez laisser toutes vos pokéballs ici, sauf celle de votre Roucarnage. Vous n'aurez besoin que de lui là ou vous allez !"

"Ce ne sera pas nécessaire, je ne suis venu qu'avec lui."

"Voilà qui simplifie les choses alors. Une fois que vous serez prêt, rejoignez Chris a l'entrée du bâtiment."

"Très bien !"

Il ne fallut pas longtemps au jeune homme pour se préparer. Il prit cependant le temps de souffler un grand coup, sautillant sur place en secouant les mains pour s'échauffer et se remettre les idées en place. Il fit ensuite le chemin inverse, sortant du Quartier Général pour se retrouver face à Chris, le Chef des Rangers qui le salua d'un signe de tête, son dracaufeu à côté de lui.

"Ivar je suppose ? Je suis Chris, comme tu t'en doute. Ne nous embarrassons pas des détails, Acacia m'a déjà tout expliqué. Je ne sais pas pourquoi elle tient tant à ce que tu sois capable de faire méga-évoluer ton Roucarnage, mais soit."

"C'est un honneur, Chris."

"Pas de ça avec moi. Nous savons tous ce qui s'est passé a l'aéroport et je n'approuve pas de donner une Gemme Sésame a un irresponsable. Mais comme c'est Acacia qui me l'a demandé, tu vas passer le test. Mais comprends-moi bien ! La Méga-Evolution n'est pas un jouet, c'est une grande puissance qui ne peut surgir que si un pokémon et son dresseur ne font qu'un. Tu as intérêt de m'épater, parce que je ne suis pas sûr que tu saches pour quelle raison tu es ici. Mais peut-être que je me trompe."

"Je ne vous décevrai pas."

"J'y compte bien. Je ne te donnerai pas ta Gemme si je ne t'en estime pas digne. Si je percois la moindre faiblesse, le moindre doute entre ton pokémon et toi ou même que tu comptes l'utiliser à mauvaise escient, tu ne l'obtiendra pas. Suis-je clair ?"

"On ne peut plus clair, monsieur."

"Alors prouve moi que tu es un digne dresseur et pas seulement un morveux qui se rend compte qu'il a du niveau."

Le ton pompeux qu'avait prit le chef des Rangers n'agacait même pas le jeune homme, qui puisait dans toutes ses ressources pour se concentrer, avalant littéralement les paroles de Chris pour les assimiler. Au fond de lui, il savait que son épreuve commencait dès a présent et qu'il devrait faire preuve de discipline.

Et garder cette discipline et cette maîtrise de lui-même une fois qu'il aurait remporté l'épreuve de Chris.

"Et bien en selle, ton épreuve ne se passe pas au QG."

Les deux hommes montèrent donc sur leurs montures : son Dracaufeu pour Chris, son Roucarnage pour Ivar. Ils décollèrent en un seul mouvement et prirent la direction du Nord, survolant la forêt. Au bout d'une bonne heure de voyage, Ivar distingua une trouée massive dans les arbres vers laquelle ils se dirigeait. Le Chef des Rangers amorça une lente descente et l'ornithologue distingua deux collines aux pentes abruptes et des infrastructures metalliques dans la zone. Le spécialiste avait déjà entendu parler des mines de fer qui parsemaient la forêt, mais ne les avaient jamais vues de ses propres yeux. Pourtant, il était sûr que c'était ce qu'il avait devant lui. Ils se posèrent à l'entrée du "cratère" juste a la lisière de la forêt. Les deux collines, rongées jusqu'à la terre meuble ressemblait plus a de minuscules falaise qu'à une pente douce et verdoyante. De petites ouvertures en ornaient les parois et les infrastructures servaient a supporter de vieux rails rouillés. Il y avait aussi quelques installations en bois, surtout des plateformes balisées de deux couleurs ou des cerceaux avec une seule couleur : Bleu ou vert.

"Voici l'une des fameuses mine de fer de la forêt Amarante. C'est à elles que nous devons la couleur si particulière de notre flore. Et c'est ici que se déroule ton épreuve. Je suppose que tu commences à deviner de quoi il s'agit." Dit Chris en sortant un chronomètre de sa poche. "D'une course contre la montre ! Tu as une quinzaine de minutes pour atteindre l'autre côté de la mine."

Ivar observait le terrain, repérant rapidement la ligne de départ. Mais ce qui le surprit, ce fut de voir que certaines des balises colorées menaient dans les entrées de la mine.

"Sauf qu'il y a une petite subtilité. Les balises de couleur ! Vertes pour toi, bleus pour ton Roucarnage. Là ou sont les deux couleurs, vous allez ensemble. Si elles se séparent, vous devez le faire aussi et vous retrouver plus loin. Tu es prêt ?"

Pour toute réponses, le garçon hocha de la tête et décolla, rejoignant la ligne d'arrivée.

"Allez mon grand. On peut le faire. N'oublie pas, tu dois suivre les balises bleus."

Le Roucarnage répondit d'un cri strident et le top départ retentit. Sans même que le dresseur le demande, les plumes du rapace se mirent a briller et il prit rapidement de la vitesse, utilisant une attaque Hâte.

La première balise fonçait sur eux a vitesse grand V. Il s'agissait d'un cerceau dans lequel ils devaient passer ensemble. D'une torsion de l'épaule, le garçon indiqua a sa monture d'exécuter une vrille. Une seconde après il était couché sur Hrafn, la tête en bas, traversant le cercle de bois. Ils durent virer a gauche pour entamer une série de slaloms. La difficulté de l'épreuve résidait autant dans le chronomètre que dans la difficulté d’apercevoir les positions et couleurs des balises à une telle vitesse. Ils longeaient une longue plateforme de bois quand le chemin se sépara, une série d'anneaux passant entre les deux collines, tous avec une balise bleu alors que la plateforme était balisée de vert et menait jusqu'à l'une des entrées de la mine.

Ivar posa ses pieds sur le dos de Hrafn, vérifiant son équilibre avant de lâcher les mains. Il finit par sauter de sa monture, atterrissant sur le ponton d'une roulade et fonçant tout droit dans la mine alors que Hrafn prenait de la hauteur pour filer à travers les cerceaux. Ils se perdirent de vue quand Ivar entra dans la grotte, suivant les rails.

Il faisait sombre et le jeune homme n'y voyait pas bien devant lui, seule une lanterne brillait faiblement. Pourtant, il ne s'arrêta pas de courir, attrapant la lampe au passage, la levant devant lui. L'endroit était lugubre. Quelques vestiges de l'exploitation de la mine étaient encore présents, deux pioches, un tonneau et d'autres objets. Ivar ne fit pas attention jusqu'à voir un chariot dans lequel il sauta. Avec l'élan du jeune homme, le chariot d'abord immobile se mit en marche et commençait a dévaler la pente. Un virage serrée et la lumière de l'extérieur fut visible. Bientôt, le ciel était de retour au-dessus de la tête d'Ivar et il descendait une pente en bois plutôt raide ou les fanions verts s'alignaient. Quand il comprit ce qui se tramait, le jeune homme serra le wagon de toutes ses forces, les jointures de ses mains devenant blanches. Il était en fait sur un tremplin.

Le saut serait impressionnant et surtout obligatoire. Le jeune homme se mit a genoux, se préparant à s'expulser du chariot, pensant avoir une idée du parcours qu'avait emprunté Hrafn. Le bout du tremplin arrivait rapidement et au moment ou celui-ci s’élança dans les airs l'ornithologue aperçut Hrafn qui arrivait droit sur lui. Il poussa de toutes ses forces sur ses jambes pour se propulser plus haut et le rapace vint le saisir dans ses serres.

Il resta seulement quelques secondes les pieds dans le vide, puisqu'ils arrivèrent rapidement à une nouvelle plateforme sur laquelle le Roucarnage posa son maître qui se réceptionna d'une roulade difficile avant de se remettre à courir. Celle-ci était plus courte que les précédentes et ne donnait que sur le vide. Le spécialiste décida de ne pas freiner, faisant entièrement confiance en son camarade et il se jeta dans les vide pour atterrir a califourchon sur le Roucarnage qui accusa le choc en chutant d'un petit mètre. En deux temps, trois mouvements Ivar prit une position plus agréable sur sa monture et ils prirent de l'altitude, suivant les balises aux couleurs maintenant réunies.

Ils étaient au dessus de la petite colline et les balises redescendaient brusquement jusqu'à une sorte de tunnel qui s'enfonçait directement dans le sol. Le jeune homme et Hrafn firent une vrille et le rapace plia ses grandes ailes pour se laisser tomber, fonçant droit vers le tunnel. Ivar se coucha sur sa monture, confiant. Le vent les malmenaient et ils avaient du mal à maintenir le cap. Plus ils s'en approchaient, plus ils se rendaient compte de l'étroitesse du tunnel. Finalement, ils disparurent à l'intérieur de celui-ci.

La proximité des parois rocheuse et le souffle d'air qui défilait autour d'eux rendit Ivar sourd tandis qu'il avait du mal à garder les yeux ouverts. Les faibles lanternes basculaient sur leurs passage, les plongeant lentement dans le noir tandis qu'ils suivaient une longue descente destinée aux chariots. Plus ils allaient loin, plus Ivar dut faire confiance à Hrafn puisqu'il y voyait de moins en moins, plissant les yeux. Le Roucarnage continuait de prendre de la vitesse sans s'occuper du reste tandis que le jeune homme se couchait davantage sur lui.

Quelques minutes plus tard, ils firent irruption hors du tunnel, aveuglés par la lumière du soleil. Un poteau surgit de nulle part, Ivar et Hrafn l'esquivant de justesse. Un second arriva bientôt, les obligeant à piquer. Un autre toucha légèrement Hrafn a l'aile qui perdit presque toute sa vitesse. Le surgissement des poteaux et le son qu'ils produisaient perturbaient Hrafn qui n'arrivait pas à savoir ou poser son regard, tournant la tête dans tout les sens sans réussir à se décider. Le mécanisme était particulièrement retors que le poteau suivant était toujours sur la trajectoire du précédent.

"Hrafn attention ! Je vais te guider !"

Et l'ornithologue donna ses ordres a son pokémon, lui indiquant la droite et la gauche a la voix et le mouvement que le rapace devait effectuer par des légères pressions des genoux ou en amorçant le mouvement avec ses épaules. Lentement mais sûrement, ils finirent par sortir de la zone ou le piège opérait et prirent de nouveau de la hauteur avant de foncer droit en piqué. La ligne d'arrivée était visible et ils fonçaient droit sur elle.

Ils la franchirent sans plus d’embûches, Hrafn ouvrant grand ses puissantes ailes pour freiner et ils se posèrent devant Chris, remarquant qu'en fait, ils étaient revenus au point de départ. Le chef des Ranger arrêta le chronomètre qui produit un clic caractéristique.

"Onze minutes et quarante centièmes." Dit-il avec une pointe de déception dans la voix. "C'est bien mieux que le meilleur de nos Rangers, puisque son temps est de quinze seconde. Et tu n'as raté aucune balise. C'était impressionnant, je dois bien l'avouer."

"Je ne devais pas me retrouver de l'autre côté de la mine ?"

"Non, c'était un objectif factice. Je voulais voir si tu t'occuperai de l'objectif ou de ton compagnon. C'est sur lui que ton attention s'est porté parce que tu savais que tu dépendais de lui et qu'il dépendait de toi. C'était le réel objectif. J'ai maintenant la preuve que tu portes plus d'attention a tes pokémon qu'à l'endroit ou ils te permettront d'arriver." Répondit le concerné. "Tu as donc passé le test. Peut-être que Acacia a raison finalement. Tiens, c'est pour toi. Il va falloir que tu en prennes soin !"

Le Chef vint fouiller dans sa poche pour lui tendre une petite gemme irisée.

"C'est ta gemme-sésame. La méga-évolution est une grande responsabilité, ne l'utilise pas à mauvais escient. Mais vu le lien qui t'unis à ton Roucarnage, je suis rassuré."

Le blondinet vint se saisir de l'objet avant de remercier Chris d'un sourire. Enfin, il ne réussit plus à contenir sa joie et se jeta dans les plumes de son pokémon pour le féliciter. Ils avaient réussi ! Hrafn serait bientôt capable de méga-évoluer !

Il firent tout deux leurs adieux à Chris, le remerciant de son don et reprirent les cieux pour aller récupérer leurs affaires au QG. Finalement, le jeune homme fit entrer Hrafn dans sa pokéball pour qu'il profite d'un repos bien mérité et s'enfonça dans la forêt, prenant la direction de Médéa, sa nouvelle Gemme Sésame en main. Il allait falloir la faire sertir. Mais pour le moment, il n'arrivait pas à lever les yeux de la petite pierre ronde qu'il tenait entre ses doigts, la comparant avec la Roucarnagite qu'il tenait dans le creux de sa main gauche.



©️ Nephilith pour EPICODE.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2018-
Sauter vers: