:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 4 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apercevez-les tous !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Jeremiah Summers
Région d'origine : Kantô
Ven 24 Aoû 2018 - 11:32
Jeremiah Summers
Mhyone abrite une large variété de Pokémons sauvages.

C'était l'une des premières phrases que Jeremiah avait lu à propos de Mhyone, dans un prospectus qu'il avait consulté dans l'avion par ennui. Cette phrase lui revient parfois un tête, lorsqu'il consulte le pokédex pour décider où ses pas vont le porter. Car le pokédex ne contient pas vraiment une large variété de pokémons. Ce n'est pas la faute du logiciel, qui affiche un petit message au haut de page indiquant son incomplétude. Mais tout de même, ne voir que trois ou quatre pokémons répertoriés alors qu'il a lui-même aperçu de nombreuses autres espèces, c'est frustrant.

Mais ce qui est plus frustrant encore, c'est qu'il ne parvienne pas à ajouter ses propres rencontres. Il n'a juste pas les réflexes, ou le coup de main, pour parvenir à identifier les créatures qu'il aperçoit furtivement au détour d'un buisson. Il sait qu'elles sont là, il sait qu'elles ne sont pas dans le pokédex, mais impossible de les identifier avec assez de sûreté pour officialiser leur présence.

Et même temps, ce ne devrait pas être son travail de dresseur que de remplir le pokédex. Si on était vingt ans plus tôt, certes, mais à notre époque les pokédex sont complétés et régulièrement mis à jour par les instituts scientifiques. Du moins c'est le cas à Kantô. Jem avait naïvement pensé que c'était le cas partout mais visiblement non. Et il se demande bien pourquoi.

Il hésite plusieurs jours avant de tenter de contacter le professeur Acacia. C'est une personne très occupée et il n'est qu'un dresseur débutant très ordinaire. Mais il était bien précisé sur le message automatique de bienvenue lorsqu'il a mis le pied à Mhyone que tous les dresseurs sont invités à contacter son laboratoire pour la moindre question. Alors il prend son courage à deux mains et tente de les joindre.

Ce qui est plus difficile qu'il n'y parait. Le seul contact donné aux dresseurs est un numéro de téléphone fixe qui n'accepte pas les sms et encore moins l'application d'appel visio qu'il utilise habituellement. Il lui faut envoyer un message à Al via le pokédex pour que, de proche en proche, il parvienne au numéro de portable du professeur. S'ensuit une courte discussion où Jeremiah apprend que le laboratoire n'a tout simplement pas les moyens humains et financiers de mener une recherche systématique de toutes les populations de pokémons sauvages de l'archipel.

Maintenant qu'il y réfléchit, ça fait plutôt sens. Mhyone n'est qu'un petit archipel et son économie est principalement axée sur le tourisme. Le gouvernement ne fait certainement pas de la recherche sa priorité. Et entre l'instabilité politique et la destruction de l'aéroport le mois précédent, le trésor public doit être plus vide que jamais.

C'est logique, mais c'est tout de même dommage. Après tout, avoir la présence vérifiée de pokémons rares à Mhyone pourrait contribuer à relancer le tourisme.

Tout ceci continue de trotter dans la tête de Jeremiah pendant plusieurs jours. Car il faut quand même bien que quelqu'un fasse ce travail. Et Jeremiah n'est pas la personne la moins qualifiée, surtout s'il s'agit de pokémons plante. Tout seul, il n'arrive pas à maitriser les pokémons sauvages suffisamment longtemps pour les identifier. Mais rien ne dit qu'il ait à faire ça tout seul...

Il met plusieurs heures à composer un message, s'assurant que sa grammaire est correcte, le texte clair et engageant, et contenant toutes les informations requises. Une fois le message complété, il le poste immédiatement avant de perdre son courage. Et si personne ne lui répond, tant pis, il n'aura rien perdu dans l'affaire.

Ce soir-là, lorsqu'il ressort son téléphone après sa promenade, il est surpris de voir deux réponses à son sujet. Wow ! Les noms ne lui disent rien, ce qui n'est pas très étonnant puisqu'il passe le plus clair de son temps tout seul. L'un semble intéressé par la perspective de faire avancer les connaissances sur les pokémons de Mhyone. L'autre voit ça comme une opportunité d'entrainement. Pourquoi pas, tant que chacun y trouve son compte.

Jeremiah répond avec bien plus de rapidité que pour composer le message original. Ses doigts volent sur le clavier avec excitation. Pour une fois, il se sent utile à quelque chose. Et même si l'idée de passer la journée avec des inconnus lui noue l'estomac d'anxiété, il se sent aussi plein de courage. Il peut le faire ! Pour la science !

***

Il donne rendez-vous aux deux personnes intéressées trois jours plus tard, pour leur laisser le temps de s'organiser, à 9h devant le panneau marquant l'entrée de la route 4. Les deux autres n'avaient pas de préférence quant à la route à explorer et il fallait prendre une décision. Jeremiah a choisi cette route car il a aperçu plusieurs pokémons plante dans le petit bois. De plus, celui-ci est plutôt clairsemé ce qui leur facilitera la tâche. Et puis il y a des Guérilandes sur cette route, et il aimerait bien en trouver un....

Le jour J la nervosité le fait se réveiller très tôt. Il se retrouve devant le point de rendez-vous une demi-heure avant l'horaire convenu avec rien d'autre à faire qu'agiter son bâton de pluie pour essayer de rester calme. Sa bulbizarre, son seul pokémon hors de sa pokéball pour l'instant, semble elle aussi impatiente. Elle se tient une dizaine de mètres en avant sur la route, se demandant ce que son dresseur attend pour la rejoindre.

Finalement, il décide de mettre ce temps à profit pour rédiger à l'avance ce qu'il dira aux deux dresseurs quand il les verra. Il a déjà mentionné dans leur conversation sur internet qu'il ne parlait pas, ce sera au moins ça de moins à expliquer. Il finit malgré tout par remplir l'écran de son téléphone d'explications, juste pour se donner quelque chose à faire.



Bonjour ! Je suis Jeremiah. Merci de t'être déplacé, je suis super content qu'on puisse faire ça. J'espère qu'on va identifier plein de nouveaux pokémons. Je te propose qu'une fois qu'on sera tous là, on sorte tous nos pokémons pour avoir le maximum d'yeux disponibles. Ensuite il suffira de parcourir la route en faisant bien attention à ne laisser rien passer. Et quand quelqu'un voit quelque chose, il appelle les autres pour être sûrs que le pokémon sauvage ne s'échappe pas avant qu'on ait pu le répertorier ! Est-ce que ça te va ?


Inutile de rendre son message plus long. Maintenant, il ne reste plus qu'à attendre qu'ils arrivent pour qu'ils puissent faire les présentations et commencer à travailler. Il n'a aucune raison d'être anxieux. Ça va être une super journée !


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Sam 25 Aoû 2018 - 18:55
Nana Kuroame
L'incident de l'aéroport étant terminé, Nana avait bien besoin de se changer les idées. Malheureusement, pour la première fois depuis un bon moment, il réalisa qu'il n'avait pas de destination prévue pour la suite de son voyage. Ce n'était pas spécialement grave, puisqu'il savait qu'il allait sans doute continuer a s'entrainer de toute façon, ais cela signifiait tout de même qu'il allait devoir surfer un peu sur le Poryweb pour trouver des coin sympa pour s'entrainer.

Alors qu'il parcourait les forum publics du web, Nana remarqua un sujet d'un certain Jeremiah qui cherchais du monde pour l'aider a débusquer des Pokémons afin de remplir le Pokedex public de Mhyone. A la limite, pourquoi pas, au moins, ça lui éviterais de trop perdre de temps un lieu ou se rendre. Et après tout, débusquer des Pokémons sauvage pourrait lui donner l'occasion d'en croiser des puissant, et donc de s'entrainer au passage. Nana décida donc de confirmer sa présence, précisant que l'endroit lui importait peu, puisqu'il était capable de se déplacer rapidement grâce a Saya.

Rapidement, une nouvelle réponse suivie, et a la grande surprise de Nana, elle venait d'une personne qu'il connaissait. Benjamin Makuno, un mec qu'il avait rencontré au Mont Kaygon, et qui était présent lorsqu'il avait capturé Saya. Ils étaient un peu resté s'entrainer ensemble suite a leur rencontre, avant d'être séparé. Nana n'avait pas eu l'occasion de le recroiser depuis, bien qu'il ai cru l'apercevoir pendant les événements de l'aéroports. Il espérait juste qu'il ne s'était pas retrouvé au milieu de la tornade de feu, ou cela risquait d'être un poil gênant pour Nana.

Quoiqu'il en soit, après leurs deux réponse, Jeremiah finit par proposer de se retrouver a la route 4 trois jour plus tard. Ce qui tombait plutôt bien, puisqu'il se trouvait justement sur la route 4 actuellement. Qu'importe, il n'avait qu'a s'entrainer en les attendant, il avait justement envie d'essayer pas mal de choses avec Saya et Maya.

Trois jour plus tard, a 9h, Nana volait au dessus de la route 4 sur le dos de Saya, en direction du point de rendez-vous. Celui ci n'allait probablement pas être très difficile a trouver, puisqu'il était juste a l'entrée de Nox Illum. A la surprise de Nana, il constata que quelqu'un était déjà sur place. Eh beh, ça valait le coup d'être resté sur la route pendant trois jours si ce n'était même pas pour être le premier arrivé. En plissant les yeux, Nana remarqua que la personne en question portait une robe, ça devait donc être Jeremiah. Nana fit signe a Saya de descendre, et quelques instant plus tard, le dragon se posait devant Jeremiah.

Lorsqu'il descendit de sa monture, Nana remarqua que le dresseur tendait son portable dans sa direction. Jeremiah les avait prévenu qu'il était muet, cela n'étonna donc pas Nana, qui se contenta de lire le texte, avant de répondre.

- Salut, moi c'est Nana Kuroame, et elle c'est Saya. Elle devrait nous être bien utile aujourd'hui si elle accepte d'y mettre du siens.


Après ça, Nana sortit également Suba et Kaku de leurs Pokeballs. A vrai dire, il ne souhaitait pas vraiment sortir tous ses Pokémons s'il pouvait l'éviter, d'abord parce que Kana était trop dangereuse et qu'il avait peur de perdre Maya, mais surtout parce qu'il savait que Benjamin allait arriver, et que Kana n'avait pas été tout a fait amicale avec son équipe la dernière fois qu'ils s'étaient croisé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Dim 26 Aoû 2018 - 16:56
Benjamin Makuno

Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis les événements de l'Aéroport, et être de retour à Nox Illum n'était pas quelque chose qui m'enchantait vraiment, le temps que j'avais passé dans le coin depuis que j'avais débarqué sur l'archipel n'étant comparable qu'aux emmerdes que j'avais pu y trouver. Néanmoins, j'avais dans quelques jours rendez-vous avec une jeune femme du nom d'Isara à qui je devais acheter une CT que je cherchais depuis un certain moment, et je m'étais de ce fait peut être légèrement emballé en terme d'avance à prendre pour partir de Minami. C'est ainsi que je m'étais retrouvé à flâner sur les routes avant d'arriver à Nox Illum, sans réel but : Et que font les gens qui flânent ? Ils traînent sur le net... de nos jours du moins. Aussi, parcourant le Pokeweb afin de me renseigner sur ce qui pourrait m'occuper les deux trois jours que j'avais devant moi, je vis passer un message piquant ma curiosité. Posté par un dénommé Jeremiah, nom qui ne me disait rien, celui ci évoquait une idée de battue afin d'aider à faire progresser le recensement des espèces sauvages de Mhyone dans le pokedex. Idée qui me semblait pertinente et amusante : Après tout, participer à ce genre d’événement était l'essence même de ma nouvelle condition de scientifique. Pis surtout, il était vrai que le Pokedex en avait bien besoin...

Répondant à la hâte à ce dresseur inconnu, sans avoir percuté de suite qu'il y'avait déjà une réponse, je m'étirais quelques peu tandis que j'arrivais à l'entrée de Nox Illum. Que faire en attendant... Continuant de checker mon portable, je finis par voir que des Mangriff et des Seviper étaient répertoriés non loin, un peu plus au sud, sur la Route 3. Parfait ! Voilà qui pourrait être intéressant... Je me hâtais donc de rejoindre cette fameuse route 3, très jolie au demeurant. Les arbres, soigneusement espacés et rangés, étincelaient de multiples couleurs bien que l'automne ne soit pas encore entamé. L'herbe, elle, était d'un vert éclatant, ce qui laissait supposer que l'endroit était très bien entretenu. Et pourtant, c'est ici que se livrerait une guerre farouche entre les Seviper et les Mangriff ? J'allais devoir voir ça de mes propres yeux... Montant à l'un des arbres afin d'avoir une meilleure vue d'ensemble, et aussi pour éviter de me retrouver malencontreusement empalé par les crocs d'un Seviper s'étant rapproché de moi de manière furtive, je m'installais du mieux que je pouvais dans ma planque. Bien, il n'y avait plus qu'à attendre désormais...

Et attendre, c'est long, je le constatais bien vite tant les variations de rayons de soleil ne se faisaient pas aussi nombreuses que je ne l'aurais voulu, tout comme l'arrivée de Mangriff ou de Seviper. Consultant mon portable pour me passer le temps, je constatais bien vite que Jeremiah avait répondu, concluant un rendez vous pour le surlendemain à l'entrée de la Route 4, côté Nox Illum. Parfait : Ce n'était pas bien loin d'ici, et cela me laisserait le temps d'observer la lutte que je voulais voir de mes propres yeux sans avoir besoin de traîner sur la longueur pour passer le temps. Deux choses me firent tiquer dans son message... Il porterait une robe, et il était muet ? Comment il s'appelait déjà... Jeremiah ? J'avais combattu au côté d'un type qui s'avérait être un mec et qui portait pourtant une robe, lors des événements de l'aéroport. Était-ce le même ? Je ne pouvais pas vraiment être sur. Boarf, on verrait bien, et au pire des cas, si ce n'était pas le cas, cela me ferait toujours une nouvelle rencontre.

Je percutais alors enfin sur le deuxième intéressé, Nana Kuroame. Oh ! Celui là par contre, je le connaissais, bien que je n'avais pas eu l'occasion de le voir depuis un bon moment. Cette sombre histoire de steak qui s'était finie en querelles entre nos pokemons respectifs. Il s'agissait d'un dresseur relativement entraîné, bien qu'il me semblait me rappeler de sa Mysdibule, qui n'avait pas hésité à attaquer son dresseur. Cela me rappelait un peu ma propre relation avec Mimiqui, bien que ce dernier ne soit pas aussi agressif envers ma propre personne. Envers les autres cependant... Mieux vaudrait pour moi éviter de le sortir. Ainsi donc, il continuait l'entraînement, et pouvait se déplacer en volant ? Je me rappelais qu'il avait capturé un Sonistrelle, lors de notre rencontre. Aurait-il évolué, ou était-ce encore un autre pokemon ? Je le verrais bien après demain. En tout cas, revoir ce type ne serait pas déplaisant : Il était plutôt de bonne compagnie, et on avait été séparé de façon un peu imprévue.


- Brindi', arrête de t'agiter comme ça, comment tu veux qu'on passe inaperçu sinon ?


Relevant le regard de mon portable pour le poser sur mon petit pokemon vol que j'avais sorti pour m'aider à guetter, je le voyais s'agiter dans tout les sens, sautillant sur lui même. Je ne compris pas tout de suite de quoi il s'agissait, avant que je ne me mette à entendre des feulements étouffés : A plusieurs dizaines de mètres devant - et en dessous - de moi, un Mangriff était en train de jouer dans des feuilles mortes précoces au sol. Visiblement, la jeune créature avait échappé à la vigilance de ses parents. Étonnant... et assez mignon, fallait bien l'avouer. Néanmoins, Brindi et moi n'étions pas les seuls à l'observer. Manquant de vigilance, je n'avais pas remarqué le léger bruissement dans les buissons non loin de lui, qui semblaient tourner autour de la petite créature joueuse. Jaillissant d'une traite des fourrés, un puissant Seviper visiblement affamé se jeta sur le Mangriff, qui ne put totalement échapper à l'assaut. Mordu sévèrement au niveau de la patte arrière dans sa tentative de fuite, le bébé pokemon parvint heureusement à échapper au plus gros de la morsure, ce qui lui valut d'au moins éviter de se faire bouffer tout cru tout de suite. Cependant, la petite créature saignait, et ses cris ne semblaient pas rameuter d'autres Mangriff. Il s'était à ce point là éloigné ? Tsss...

Sautant de manière héroïque de ma branche, et me cassant à moitié la gueule en me rendant compte que j'avais peut être sous estimé la hauteur de cette dernière, me détruisant la plante des pieds au passage, j'avais au moins réussi à surprendre suffisamment le Seviper pour le faire stopper son assaut. Et c'était bien heureux, car le Mangriff ne semblait pas en état de courir... Plaintif, il s'était recroquevillé entre les racines d'un arbre non loin. Le puissant pokemon poison, cependant, ne semblait pas aussi satisfait que moi... Me toisant d'un regard mauvais, il se mit à siffler tandis que je le voyais approcher très doucement de moi. Ah, il avait une plus grosse faim que prévu ? M'arrangeait pas ça. Farfouillant à la va vite dans mes pokeballs d'un geste pas très assuré au vu de la situation et de ma cascade, je parvint heureusement à attraper la Pokeball de Monsieur Mime, qui dévisagea le serpent très rapidement avant de comprendre, érigeant un mur psychique au moment ou le serpent venait se cogner dedans, faisant apparaître des craquelures violacées semblant flotter dans les airs en face de moi.

Il s'en était fallu de peu... Et le Seviper semblait du même avis. Voulant réitérant son assaut, comprenant qu'il avait à faire à un mur invisible fragilisé, je fis un bond sur le côté en même temps que mon pokemon psychique, lui ayant fait comprendre par télépathie l'idée. Faisant disparaître le mur au même moment, Monsieur Mime vit le serpent s'éclater la gueule contre l'herbe à l'endroit où il se trouvait précédemment, ses rochers claquants dans le vide d'une façon des plus dissuasives de le laisser faire. Profitant de la surprise du pokemon poison, Mime fit déferler un violent Choc Psy sur le pokemon sauvage, ce qui sembla le perturber grandement. Se secouant comme pour reprendre ses esprits, le pokemon, désormais visiblement rageur, se jeta de nouveau sur Monsieur Mime... Pour s'éclater de nouveau sur son mur invisible, faisant apparaître de nouvelles craquelures dans les airs au passage. Pranked, comme disaient les jeunes. Je souriais au Seviper, qui émit un puissant sifflement en notre direction, son regard plongé dans le miens. Non sans avoir fait claquer sa puissante queue munie d'une lame dans les airs une dernière fois, je vis le pokemon partir au loin, ondulant sur l'herbe éclatante pour disparaître au détour des arbres plus loin.

Après avoir vérifié que le Seviper était bel et bien partit et qu'il ne s'agissait pas d'une simple feinte, je me hâtais de rejoindre le petit Mangriff. Affaibli et visiblement épuisé d'avoir tant pleurer, je décidais de le porter dans l'arbre où je me trouvais précédemment, où Brindibou nous regardait toujours, de son regard vide. Décidément, celui là... Calant le Mangriff sur la branche de façon à ce qu'il ne tombe pas même si il venait à s'agiter, j'entrepris de farfouiller dans mon sac. Heureusement, j'avais toujours de quoi désinfecter les plaies et deux ou trois bobines de bandage dans ce dernier. Lorsque vous partez sur les routes, et à fortiori, lorsque vous vous approcher très près des pokemon pour les observer, mieux valait prévoir de quoi soigner les blessures, sans quoi on risquait de chopper des infections. Une des seules leçons que j'avais retenu de mon père, du peu de temps qu'il avait passé à m'apprendre des choses. Médecin Pokemon jusqu'à la maison, hein...

La plaie ne semblait pas si méchante que cela, bien qu'elle l’incommoderait pour se déplacer durant quelques jours. Mais au moins, elle était désinfectée, et je m'attelais à finir le bandage. C'est à ce moment là que Brindibou se mit à refaire ses bonds pour me prévenir qu'il avait vu quelque chose. Plus alerte cette fois, je jetais immédiatement un œil aux alentours. Deux Mangriffs, bien plus gros, étaient en train de renifler les environs, poussant de petits cris. Je souriais à cette vue : Je me doutais bien qu'ils ne tarderaient pas à le retrouver, ce petit. Je fis sortir Monsieur Mime de sa sphère, afin qu'il puisse descendre le petit pokemon au sol à l'aide de ses capacités psychiques. Heureusement, la branche semblait tenir le coup, même si le poids sur cette dernière la faisait s'affaisser légèrement, ce qui ne manqua pas d'arracher un petit cri paniqué à l'oiseau qui manqua de tomber, ce dernier se trouvant sur son extrémité. En bas, les Mangriff marquèrent un temps d'arrêt, me regardant d'un œil mauvais et les griffes en position d'attaque. Cependant, ils virent bientôt leur petit descendre du ciel comme par magie. Ce brave s'était réveillé, et ses pleures avaient cessés pour des cris de joie de revoir ses parents, qui semblaient tout aussi satisfaits. Leur regard se posa sur le bandage, qu'ils reniflèrent un peu, tirant légèrement dessus avec leurs griffes, ne semblant visiblement pas trop quoi en penser.


- J'vous conseille de l'laisser comme ça quelques jours. C'est pas bien méchant, mais vous feriez bien de le surveiller un peu plus. Ce Seviper aurait eu droit à un quatre heures de choix si j'm'étais pas trouvé dans le coin.


La petite famille me dévisageait, visiblement toujours prêts à attaquer au moindre geste suspect de ma part. Est-ce qu'ils avaient compris ce que j'avais dit ? Pas sur... En partie peut être néanmoins, car je les vis peu à peu baisser leurs griffes avant de reculer, toujours méfiants néanmoins, avant de disparaître hors de ma vue avec leur petit. Soufflant, un peu rassuré de ne pas avoir fini ni en quatre heures ni en sashimi, je restais quelques instants à me reposer le long de cette branche, avant d'au final m'endormir.


___


Le sur-lendemain, je m'étais levé bien tôt, après une journée à chercher à observer de nouveau les querelles de Mangriff et Seviper sans grand succès. Apercevant enfin le panneau d'entrée de la Route 4, à l'extrémité ouest de Nox Illum, je constatais que deux silhouettes se trouvaient déjà sur les lieux. Merde, j'étais à la bourre ? Hatant un peu le pas pour faire celui qui s'était pressé, je constatais en me rapprochant que le dresseur muet en robe était bel et bien celui aux cotés duquel j'avais combattu lors de la bataille de l'aéroport. Il avait sorti son Bulbizarre que je reconnu également, vu que cela avait été son équipier ce jour là. A coté de lui, Nana n'avait pas vraiment changé depuis que je l'avais rencontré, plusieurs mois auparavant. A ses cotés, son Akwakwak et son Brutalibré se tenaient fièrement, ainsi qu'une puissante Bruyverne que je déduisais être la petite Sonistrelle qu'il avait capturé lors de notre rencontre.


- Hoy Jerem, Nana. Ça fait peu de temps pour l'un et bien moins pour l'autre... Elle a bien grandie dit donc la Sonistrelle, tu l'as gavée de zarbis ?


M'étirant en vue de l'heure matinale, je vis Jeremiah me tendre son portable. Il s'agissait d'un message préenregistré sans doutes pour le premier qui se serait pointé au rendez-vous. Pas la manière la plus pratique de communiquer, mais sa façon de lutter contre son handicap était des plus malines. Attrapant les pokeballs de Brindibou et Monsieur Mime, je les fis sortir de leurs pokeballs, comme demandé sur le message, en me gardant bien d'envoyer Mimiqui néanmoins.


- Le plan me va. Par contre, on va pas se mentir, j'pense pas que balancer Mimiqui soit une bonne idée. Nos pokemons ont un petit passif avec Nana et... il est un peu rancunier. Et pas forcément très maîtrisable. J'imagine que ça doit être pour ça aussi qu'il te manque un poké, Nana ?


[Demande d'apparition d'un Pokemon Sauvage svp, merci ! o/]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Dim 26 Aoû 2018 - 19:45
Administrateur

Des pokémons apparaissent !

   


Alors que vous menez vos recherches sur la route, vous entendez soudain des cris provenant d'un coin éloigné de la route. Sur place, vous constatez qu'une horde d'Excelangue a pris à parti un groupe de Mélofée et ils essayent de les attraper avec leur langue. Mais pourquoi font-ils ça ?



Qu'allez-vous faire ?

PS : Mélofée pour Jeremiah et Excelangue pour Ben.


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeremiah Summers
Région d'origine : Kantô
Lun 27 Aoû 2018 - 21:30
Jeremiah Summers
frrrr... frrr...

Le claquement de l'air lui fait relever la tête pour voir un large pokémon vol descendre dans sa direction. Jeremiah a une demi-seconde de panique avant de se souvenir que l'un de ses compagnons de la journée avait parlé d'arriver en volant.

En effet, l'énorme chauve-souris est chevauchée par un dresseur. Woah. Jeremiah ne connait pas ce pokémon, mais il a l'air fort. Une fois qu'il a atterrit, Jeremiah lui fait un signe de la main et pointe vers son portable qu'il dirige vers le dresseur.

Rien que dans sa démarche, le dresseur a un aspect charismatique qui le fait se sentir un peu bête à côté, avec sa petite Bulbizarre et sa petite Granivol. Une fois devant lui, le dresseur lit rapidement son message sans regarder à deux fois ni son mode de communication ni sa tenue. Ça le change, et c'est plutôt agréable. S'il pouvait se présenter à l'avance à chaque personne qu'il rencontre, sa vie serait un peu plus facile.

- Salut, moi c'est Nana Kuroame, et elle c'est Saya. Elle devrait nous être bien utile aujourd'hui si elle accepte d'y mettre du siens.

Et sur ce, il lâche deux autres pokémons. Un Akwakwak, c'est à dire un autre pokémon évolué, ainsi qu'un inconnu qui n'a pas l'air petit non plus.

Jeremiah hoche la tête avec un sourire timide face à cette équipe. En effet, les deux types vol n'auront pas de mal à rattraper un pokémon sauvage tentant de s'enfuir.

Il commence à taper un message en ce sens sur son portable, mais ses mots se bousculent et il ne va pas aussi vite qu'il l'aimerait. Finalement, avant qu'il ait pu terminer sa rédaction, leur troisième compère fait lui aussi son apparition.

Oh ! Le dresseur de l'aéroport ! Au final, il n'avait jamais obtenu son nom, normal qu'il ne l'ait pas reconnu quand il avait répondu à son message. Jeremiah lui fait un signe de main pour l'accueillir dans leur petit groupe, et son pouce appuie sur le bouton "annuler" jusqu'à ce que le message précédent réapparaisse.

- Hoy Jerem, Nana. Ça fait peu de temps pour l'un et bien moins pour l'autre... Elle a bien grandie dit donc la Sonistrelle, tu l'as gavée de zarbis ?

Ils se connaissent déjà ? Il se sent maintenant un peu de trop, à côté de ces deux dresseurs plus forts que lui qui partagent déjà un historique. Mais c'est quand même lui qui a initié cette rencontre, alors hop ! On ne se laisse pas abattre ! Et puis l'un des deux pokémons qu'il sort est un Brindibou qui ne détone pas trop à côté des ses propres pokémons. Il fait un signe de la main pour saluer le Mr Mime qu'il connait déjà. Puis il tend son portable à... Benjamin, ça lui revient, c'était le nom indiqué sur internet.

- Le plan me va. Par contre, on va pas se mentir, j'pense pas que balancer Mimiqui soit une bonne idée. Nos pokemons ont un petit passif avec Nana et... il est un peu rancunier. Et pas forcément très maîtrisable. J'imagine que ça doit être pour ça aussi qu'il te manque un poké, Nana ?

Jeremiah les laisse discuter un moment, ne sachant trop comment s'insérer dans la conversation. C'est toujours compliqué de discuter avec plus d'une personne à la fois, son clavier ne va pas aussi vite que des paroles. Mais avec ces deux dresseurs qui se connaissent déjà, c'est encore moins facile.

Il utilise ce moment de flou pour sortir granivol de sa pokéball. Honnêtement, il ne pense pas qu'elle sera très utile. Elle est capable de beaucoup de choses, mais suivre un ordre simple, ce n'est pas dans ses cordes. Mais elle ne s'améliorera jamais s'il ne l'entraine pas, alors hop, on rejoint les rangs. Une fois hors de sa pokéball, la granivol se met à fixer intensément Jeremiah, comme à son habitude. Il se contente de l'ignorer. Du moins il essaie.

Il fait un signe du pouce hésitant en direction de la route, se demandant absurdement si les deux dresseurs voudront bien le suivre. Mais évidemment, ils ne vont pas rester là à bavarder autour d'une tasse de thé. Ils prennent donc tous les trois la route, leurs pokémons à leurs côtés. Il essaie de ne pas trop secouer son bâton de pluie pour ne pas déranger ses équipiers.

Jeremiah n'a pas prévu de commande "cherche un pokémon sauvage" pour sa Bulbizarre. Il se contente donc de la laisser vaquer à son gré. Elle se retourne une ou deux fois, les yeux sur le sifflet pendant au cou de son dresseur, s'attendant à ce qu'il la rappelle si elle s'aventure trop loin. Mais il n'en fait rien, alors elle lance des "bulbi !" joyeux et disparait entre les buissons.

Granivol reste à ses pieds et le regarde fixement tout en avançant. Jeremiah espère que les deux dresseurs ne sont pas en train d'imaginer des explications trop bizarres pour son comportement...

Et ils avancent.

Ils aperçoivent quelques pokémons courants déjà répertoriés. Un emolga, quelques zigzatons... William se précipite sur eux, pour jouer ou les défier en duel, avec elle les deux ne sont pas bien différents. Mais cette fois-ci, Jeremiah la rappelle d'un coup de sifflet bref et elle repart explorer les lieux en bougonnant.

Ils n'ont pas avancé de beaucoup lorsque des cris stridents se mettent soudain à retentir au loin. Jeremiah s'arrête net. Ce n'est pas un cri normal de pokémon vaquant à ses occupations. Pas même un cri de combat ordinaire. Le cri retentit à nouveau, accompagné d'un autre, plus aigu.

Jeremiah jette un coup d'œil inquiet à ses coéquipiers. Il désigne la direction d'où proviennent les cris, une interrogation dans le regard. Ce cri, à nouveau, teinté d'une pointe de désespoir. Et peut-être que c'est lui qui imagine cette émotion dans le timbre du hurlement, mais en tout cas, pas question de rester là.

Il commence à courir en direction des appels. Il appelle William a lui d'un coup de sifflet et elle est auprès de lui en instant. Elle aussi a entendu les cris.

Le terrain de la route 4 est plutôt facile, surtout aussi proche de son début, en dehors du bois. Les buissons sont espacés et on y voit loin. C'est tant mieux, car cela leur permet de courir vite et de trouver rapidement l'origine des appels.

La scène sur laquelle ils débouchent est... rose. Pas en terme de situation, qui est loin d'être rose. Trois excelangues ont acculé un petit groupe de... Il a du mal à voir d'ici, mais c'est petit et rose. Des rondoudous ou des mélofées, ou quelque chose du genre. Une chose est sûre, les excelangues s'en prennent à plus petit qu'eux, et d'après les cris de détresse de leurs cibles il ne s'agit pas d'une chamaillerie de cour de récré.

Pas de temps à perdre. Il aurait été seul, Jeremiah aurait ordonné à William de lancer poudre dodo. Mais avec le calibre de ses alliés du jour, ce ne sera probablement pas nécessaire. À la place, il lui siffle de lancer directement tranche herbe sur celui du milieu, afin de briser leurs rangs. Puis il regarde à ses pieds pour y trouver, prédictiblement, la Granivol qui le regarde fixement. Il répète la commande sifflée d'attaquer, accompagnée par un mouvement de main exaspéré en direction du combat.

Granivol continue de le regarder fixement.

Bon, tant pis, mieux vaut qu'il se concentre sur son pokémon qui est motivé à combattre. Ce n'est pas comme si elle combattait seule après tout...


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Mar 28 Aoû 2018 - 21:21
Nana Kuroame

Quelques instants après l'arrivée de Nana, un nouveau dresseur fit son apparition. Sans surprise, c'était Benjamin qui s'approchait d'eux en les saluant.

- Hoy Jerem, Nana. Ça fait peu de temps pour l'un et bien moins pour l'autre... Elle a bien grandie dit donc la Sonistrelle, tu l'as gavée de zarbis ?


- On va dire que j'ai changé sa diète et que je suis passé au Drattak, ça fait pas mal de différence.

Benjamin lu a son tour le message de Jeremiah, et sortit deux de ses Pokémons. Nana reconnu immédiatement le Brindibou qui accompagnait Ben la première fois qu'il l'avait rencontré, mais mis un peu plus de temps pour le M.Mime. A vrai dire, il avait été présent pendant la capture du Pokémon Psy, mais il n'avait pas bien eu l'occasion de le voir de près, puisqu'il était trop occupé a dévaler une pente du Mont Kaygon. Nana remarqua d'ailleurs un absent, et apparemment, Ben fit de même.

- Le plan me va. Par contre, on va pas se mentir, j'pense pas que balancer Mimiqui soit une bonne idée. Nos Pokémons ont un petit passif avec Nana et... il est un peu rancunier. Et pas forcément très maîtrisable. J'imagine que ça doit être pour ça aussi qu'il te manque un poké, Nana ?

- On va dire ça ... A vrai dire, il m'en manque deux. Jeremiah, tu ne connais pas Kana, c'est ma Mysdibule. Elle est un peu agressive on va dire. J'ai aussi une Tarsal, mais elle je ne la sort pas parce que j'ai peur de la perdre de vue et de ne pas réussir a la retrouver.

Une fois leur échange terminé, Jeremiah invoqua un Granivol qui vint rejoindre sur Bulbizarre, déjà hors de sa Pokeball, et ils se mirent en route. Saya pris immédiatement son envol, volant en cercle au dessus d'eux, tandis que Suba et Kaku restèrent a ces coté, prêt a réagir au moindre Pokémon sauvage. Finalement, des cri perçant se firent rapidement entendre, et les trois dresseurs foncèrent dans leurs direction, pour découvrir deux groupes de Pokémon en plein affrontement. Enfin, a vrai dire, c'était plus une attaque d'Excelangue sur un groupe de Melofée. A vrai dire, Nana ne savait pas du tout s'ils étaient déjà référencé dans le Pokédex, ou si l'un de ses collègues comptaient capturer l'un de ces Pokémons, mais une choses était sur, c'était que Jeremiah voulait stopper cette agression.

Très bien, puisque c'était comme ça, Nana allait participé. Il fit signe a Saya de descendre, et celle ci obéit sans perdre de temps, ce qui était une agréable surprise pour Nana. Cependant, c'était aussi trop beau pour durer, et quand Nana lui demanda d'attaquer les Excelangue, elle choisit d'utiliser la pire attaque dans cette situation : Vent Violent. Ainsi, l'instant suivant, les Melofée s'envolaient dans tous les sens, tandis que les Excelangues, plus lourds, parvinrent a rester clouer au sol.

- Euh, Saya, reste en arrière pour le moment, je pense que t'en a fait assez pour l'instant ...

Nana poussa un profond soupir, et fit signe a Kaku et Suba de prendre la relève. Ces deux la n'hésitèrent pas une seconde, le premier fonça droit sur l'un des Pokémons avec Aqua-Jet, tandis que le second décida de faire un Flying Press sur un autre adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Mer 29 Aoû 2018 - 19:02
Benjamin Makuno
Nous ne tardions pas à nous mettre à l'oeuvre, nous écartant suffisamment pour couvrir une bonne surface de route, aidés de nos compagnons. Ainsi donc, Nana semblait avoir capturer un nouveau pokemon depuis le temps, une Tarsal. Un pokemon des plus intéressant, aux capacités très diversifiées : Nul doute qu'un tel allié serait une compagne de choix pour le jeune dresseur, une fois que celle-ci serait suffisamment entraînée... Ce qui ne semblait pas être le cas pour l'heure, Nana ayant visiblement peur de la perdre si il venait à lui faire prendre l'air. Était-elle aussi capricieuse que sa Mysdibule ? Décidément, les relations entre pokemons et humains n'avaient souvent rien de simple, et le caractère de ses petites bêtes pouvait s'avérer bien plus marqué que beaucoup de dresseurs. Dire que certains gosses partaient déjà sur les routes en se rêvant dresseur dès l'age de 12 ans... Quelle folie de la part des parents.

Du côté de Jeremiah, ce fut sa Bulbizarre qui fit dans un premier temps son apparition, avant d'être rejoint par un Granivol au regard... dérangeant. J'haussais les épaules tandis que nous nous répartissions le terrain : J'étais habitué, à force, avec Brindibou. Ce dernier était d'ailleurs en train de voleter joyeusement au dessus de moi, non sans faire des pauses régulières sur mon épaule ou sur une branche d'arbre. Partisan du moindre effort, décidément... Sans compter que j'avais de réels doutes sur son efficacité à repérer du mouvement de vie sauvage : Le piaf semblait regarder partout de son regard vide, sauf en direction du sol. Alors, certes, il aurait pu y'avoir des espèces volantes dans la zone, mais ce n'était tout de même pas la majorité des espèces... Tandis qu'il voletait en tout sens sans vraiment faire attention à quoi que ce soit, il manqua de se manger en pleine poire le Bruyverne de Nana, qui était passé très près de lui en manquant de l'envoyer bouler au passage. Une légère différence de carrure... Au moins, ses pokemons à lui semblaient prendre les choses plus au sérieux.

Monsieur Mime était lui particulièrement concentré, bien qu'il ne semblait pas porter plus d'attention aux pokemons sauvages qu'aux différents buissons qui pouvaient croiser sa route. Intéressé par tout, le pokemon agitait les bras pour un oui ou pour un non, me prévenant qu'il avait vu au hasard une branche, un buisson ou une canette vide. Soufflant un grand coup, je compris rapidement que j'allais devoir me reposer sur mes propres sens et sur ce des mes deux collègues dresseurs et de leurs pokemons pour effectuer une battue, mes pokemons n'étant pas les plus... adaptés à cette tâche de concentration méticuleuse. Mais alors que j’apercevais la queue d'un Zigzaton prenant la fuite au loin au travers des fourrés, ce qui n'était à mon sens pas suffisant pour prévenir mes comparses, ce fut mon ouïe qui me donna le signal de présence dans les environs, et non ma vue : Plaintifs, de petits gémissements, que je supposais paniqués au vu de leur timbre, me parvenaient de plus loin, sur la droite du chemin. Jetant un regard à mes collègues, je les vis partir dans cette direction tandis que j'étais déjà en train de m'y rendre machinalement.


- Ah bah v'la autre chose...


Je ne m'attendais pas à tomber sur un tel spectacle, et je n'étais pas sur des conclusions à en tirer. Qu'est ce que j'allais bien pouvoir noter dans mon carnet de recherche moi, face à une telle représentation ...? Face à nous, deux groupes de pokemons se faisaient face, de façon très rapprochée néanmoins. D'un côté, un groupe de Mélofées, qui semblaient être ceux qui avaient appelé à l'aide. Et face à eux... toute une troupe d'Excelangues, des créatures que je n'avais jamais eu l'occasion d'observer dans leur état sauvage, bien que je les avait étudié d'un point de vue théorique. Cependant, malgré cela, je n'arrivais pas à piger : Qu'est-ce qui poussait ces grosses bestioles rosâtres à... essayer d'attraper, visiblement, ou du moins à lécher avec insistances des petites créatures de réputation extraterrestres ? C'était assez dérangeant. Il ne me semblait pas que ces bestioles étaient carnivores... Était-ce alors une marque d'affection particulièrement déplacée ? Une tentative de contact particulièrement déplacée ? Une curiosité... particulièrement déplacée ? Mes collègues ne s'ennuyèrent guère avec de telles questions futiles.

Le Bulbizarre de Jeremiah commençait à balancer des Tranch'herbe en direction du groupe d'agresseur baveux, dans le but de visiblement les séparer. Nana de son côté ? Ce fut moins dans la dentelle : Son dragon s'emballa un peu dans la situation, sans mauvais jeu de mot, et bientôt, de puissants vents dévastateurs se mirent à siffler entre les arbres des environs, en direction de tout ce beau petit monde face à nous. Les Excelangues lâchèrent les Mélofée, c'était un fait... D'un autre côté, ils n'avaient pas vraiment le choix, maintenant que les créatures d'un autre monde étaient en train de s'envoler en pleine détresse, visiblement totalement circonspects face à ce qui se passait. C'était ce qu'on appelait faire le ménage... Mais cela ne sembla pas être ce qui avait été voulu par Nana. Soufflant de dépit en riant à moitié, et même si j'étais un peu peiné pour ces Mélofées qui se faisaient de nouveau maltraiter et qui n'en avaient pas mérité tant, je devais bien avouer ne pas être plus choqué que ça de la part de Nana.

Ses autres pokemons se mirent à attaquer pour remplacer la Bruyverne, visiblement plus précis que cette dernière. Craquant mes doigts, je fis un signe de tête à Monsieur Mime et à Brindibou : Hors de questions qu'ils soient les seuls à s'amuser ! Le pokemon vol s'éleva dans les airs, brillant au début légèrement avant que la lumière ne se fasse de plus en plus forte. Les ailes tendues de manière théâtrale, je voyais mon compagnon absorber les rayons du soleil avant de bientôt déchaîner son puissant Lance-Soleil sur les rangs ennemis, hors d'atteinte de ses derniers. Voir une petite créature ne payant pas de mine comme Brindibou exécuter une telle action, et surtout d'une manière si théâtrale, avait quelque chose qui se situait entre le risible et le fascinant. Monsieur Mime, cependant, ne se laissa pour une fois pas distraire. Usant de ses facultés psychiques et de ses talents de protecteur, le pokemon enchaîna ses différentes protections magiques, afin de prémunir nos alliés de revers de médailles si les Excelangues voulaient se risquer à répliquer. Ce qu'ils ne tentèrent que très vaguement, visiblement bien moins courageux lorsque leurs adversaires n'étaient pas à portée de langue et ne faisaient pas le tier de leur taille.

Un puissant rayon solaire illumina subitement le champ de bataille tandis que Brindibou venait de le balancer aux pieds du petit groupe d'agresseurs baveux. Il ne contrôlait visiblement pas encore très bien la précision de son assaut, comme si il peinait à canaliser une telle puissance, mais c'était déjà pas si mal, ça avait un petit côté impressionnant. Enchaînant, Monsieur Mime et Brindibou se mirent bientôt à enchaîner les Chants Canons, celui du premier ressemblant plus à des bouts de plastiques que l'on frottait les uns aux autres tandis que le deuxième avait plus tendance à hurler dans tout les sens plutôt qu'à réellement chanter. Mais en tout cas, cela sembla marcher. Combiné aux assauts des pokemons de mes collègues, les Excelangues furent bientôt contraints de fuir, visiblement choqués suite au Vent Violet et au Lance-Soleil... A moins que cela ne soit le regard de Granivol et de Brindibou ? Peut importe, en tout cas, il ne resta bientôt plus que des Mélofées, retombés au sol depuis le temps, encore allongés, en état de choc pour la plupart. Me tournant vers mes compagnons, je rigolais à moitié au vu de la situation, à la fois triste pour les Mélofées mais amusé par cette petite bataille.


- Taper tout le monde et aviser après de qui était les méchants hein ?... Z'êtes tous plus dangereux les uns que les autres dans ce pays ! M'enfin, c'était sympa. Chelou, mais sympa... J'sais pas c'qu'ils avaient, et j'crois j'veux pas le savoir. Qu'est ce qu'on fait des victimes, du coup ?




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeremiah Summers
Région d'origine : Kantô
Sam 1 Sep 2018 - 9:17
Jeremiah Summers
... mais le combat n'a pas vraiment besoin d'eux de toute façon.

Le pokémon chauve-souris de Nana lance une attaque aérienne qui réussit au moins à séparer les victimes --des mélofées, il peut maintenant le voir clairement-- de leurs assaillants. Puisque les excelangues ne poseront visiblement aucun souci à ses collègues, autant se concentrer sur les mélofées. Il siffle à William d'utiliser fouet lianes en gesturant vers les petits pokémons qui s'envolent dans tous les sens, espérant qu'elle comprenne son intention.

William court de toute la force de ses courtes pattes pour rattraper les mélofées volants. Il parvient à en attraper un entre ses lianes avant qu'il ne fasse une rencontre fracassante avec le sol. Jeremiah fait quelques pas en avant avec l'intention d'essayer d'en attraper un. Mais le combat contre les excelangues lui barre la route.

Même avec William occupée et granivol... granivolant, les excelangues se trouvent en sous-nombre et largement dépassés en termes de compétence. Jeremiah doit avouer que la dextérité des pokémons de ses alliés force le respect. Soudain un lance-soleil traverse le terrain, déstabilisant les belligérants. Et celui-ci vient de rien d'autre que le brindibou ! Décidément, lui et la granivol ont beaucoup de choses en commun. Cette dernière action semble entériner le fait que les excelangues n'emporteront pas ce combat. Ils prennent la poudre d'escampette, laissant les mélofées derrière eux. Jeremiah salue leur victoire d'un bruit de gorge ravi, même s'il n'y a pas vraiment contribué.


- Taper tout le monde et aviser après de qui était les méchants hein ?... Z'êtes tous plus dangereux les uns que les autres dans ce pays ! M'enfin, c'était sympa. Chelou, mais sympa... J'sais pas c'qu'ils avaient, et j'crois j'veux pas le savoir. Jeremiah ne peut s'empêcher de lâcher un petit ricanement. En effet, il ne s'était pas arrêté là dessus sur le moment, mais maintenant qu'il y pense l'attitude des excelangues était pour le moins, euh... ouais. Qu'est ce qu'on fait des victimes, du coup ?

Oh, les mélofées ! Avec son attention sur le combat, Jeremiah les as perdu de vue. En tout cas, il ne sont plus dans les airs. William essaie tant bien que mal de garder sa prise sur un mélofée paniqué cherchant désespérément à s'enfuir. Jeremiah lui donne la commande pour le lâcher et le pokémon s'enfuit sans demander son reste.

Qu'en est-il des deux autres ? Oh, celui-là est en train de descendre prudemment de l'arbre dans lequel il a atterri. Il n'a pas l'air blessé. Une fois en bas, il ne devrait pas avoir de mal à poursuivre son chemin.

Quant au troisième... Oh, non, il n'a pas l'air bien... Il est le dos à un rocher, très proche de là où ont eu lieu les affrontements, apparemment tétanisé de terreur. Il a aussi une jolie collection d'éraflures. Pas étonnant qu'il soit mort de peur.

Jeremiah ressort son téléphone et tape rapidement un message avant de fourrer l'objet dans les mains du premier de ses alliés venu. Puis il se dirige vers le mélofée restant.

Je vais juste vérifier s'il n'est pas blessé et le soigner le cas échéant. Risque de prendre un peu de temps désolé.


Il commence à s'en approcher doucement, à moitié accroupi. Bulbizarre, avec son enthousiasme habituel, s'approche elle aussi en caracolant. Mais d'un sec mouvement de main, Jeremiah l'incite à rester en arrière.

Le mélofée n'est vraiment pas ravi de voir l'humain s'approcher. Jeremiah peut voir d'ici sa poitrine se soulever à un rythme saccadé. Il pourrait presque voir son cœur tenter de s'échapper de sa poitrine. Le mieux serait de le laisser tranquille le temps qu'il se remette de ses émotions mais Jeremiah aimerait au moins vérifier qu'il n'a pas de blessure sérieuse. Soigner toutes ces petites coupures au moins.

Il est un peu gêné de devoir faire attendre ainsi ses partenaires, mais il ne peut pas se précipiter sur un pokémon terrorisé. Il sort une potion de son sac, évitant au maximum les mouvements brusques. Puis il parcourt les derniers mètres le séparant du mélofée sur les coudes pour être le moins impressionnant possible. Heureusement que la journée n'est pas pluvieuse.

Le mélofée a les yeux vissés sur lui et l'observe avec un air suspicieux. C'est toujours mieux qu'un air terrorisé. Il s'est un peu calmé, mais il reste toujours au pied du rocher. Est-ce qu'une blessure l'empêche de s'enfuir ? Il est maintenant tout prêt du pokémon mais il ne voit toujours rien d'anormal hormis les coupures et éraflures.

Une fois à portée, Jeremiah utilise d'abord le spray de potion sur le sol pour que le mélofée ne soit pas surpris par le bruit ou l'objet. Puis il fait progressivement remonter le jet vers le pokémon, lui laissant amplement le temps de reculer s'il le désirait. Toujours, le mélofée reste immobile, ses grands yeux noirs tournés vers Jeremiah.

Il peut voir dans son regard le moment où la potion prend effet. Ses yeux s'écarquillent puis se ferment de soulagement. Le mélofée pousse même un soupir. Jeremiah fait de même, reprenant une respiration qu'il n'avait pas remarqué avoir arrêtée. C'était donc bien une blessure qui le retenait ici, même si sa nature n'était pas évidente à l'œil nu. Peut-être un muscle froissé.

Sa mission accomplie, Jeremiah se redresse en position assise et envoie un thumbs-up à ses compagnons humains accompagné d'un sourire rayonnant. Maintenant qu'il n'est plus blesséPuis il, le mélofée ne devrait pas tarder à s'enfuir. Il lui spraye le reste de la potion pour refermer les coupures, et voilà, prêt à repartir pour de nouvelles aventures.

Jeremiah se relève alors, un sourire satisfait sur les lèvres. Le mélofée ne s'enfuit pas. Mmmh, il doit être encore un peu faible. Il pourrait repartir maintenant et laisser le mélofée récupérer tout seul. Ses compagnons ont assez attendu après tout. Mais tout de même, si un des excelangues revenait se pointer juste après leur départ...

Non, c'est décidé, Jeremiah ne le laisse pas là tout seul. Brrr. Ou le mélofée démontre sa capacité à s'enfuir, ou il l'emporte avec lui. Et puisque la première option n'a pas l'air de se produire...

Bon. Logistiques. Il pourrait le transporter dans une pokéball, ce serait la solution la plus simple. Mais il ne faudrait pas qu'il fasse une habitude de capturer tous les pokémons blessés qu'il croise. Les soigner juste pour les capturer ensuite, ça ne fait pas très altruiste. Et puis qu'est-ce qu'il en ferait ensuite ?

L'alternative est de le porter dans ses bras. Ça semble une solution acceptable. Comme ça, dès que le mélofée se sent mieux, hop ! Il n'a qu'à sauter pour s'enfuir. Sa décision prise il sort une serviette de son sac qu'il drape entre ses bras. Puis il se penche à nouveau et fait glisser le petit pokémon dans la protection de ses bras.

Le mélofée ne se débat pas, ce qui est déjà ça. Il n'a pas l'air très à l'aise non plus. Ce regard suspicieux est de retour, comme s'il s'attendait à ce que Jeremiah se mette soudain à courir en caquetant, se félicitant de l'avoir fait tomber dans son piège.

Mélofée est tendu, mais il reste dans le creux de la serviette.

Jeremiah finit, enfin ! par retourner auprès de ses camarades. Il affiche un sourire gêné en guise d'excuse. Il bascule sa nouvelle charge sur un seul bras et fait un geste en direction de son téléphone.

Je suis pas tranquille à l'idée de le laisser là tout seul. Si les excelangues reviennent :/ Je le déposerai un peu plus loin sur la route.


Bon, leur aventure s'est bien terminée, et ils ont rencontré deux espèces qu'il ne lui semble pas avoir vu dans le pokédex. Pour l'instant ça se passe plutôt bien, et la journée ne fait que commencer !


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Sam 1 Sep 2018 - 9:17
Administrateur
Le membre 'Jeremiah Summers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Capture simple' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Jeu 6 Sep 2018 - 18:26
Nana Kuroame
Les efforts combinés des Pokémons des trois dresseurs furent largement suffisant pour forcer les Excelangue a fuir, laissant au passage leurs proies derrière eux. A vrai dire, les dresseurs n'y étaient pas allé de main morte face à leurs adversaires. Bon, ça avait été un peu accidentel du coté de Nana, mais Benjamin avait également décidé de frapper fort avec le Lance Soleil de son Brindibou. Apparemment la CT que Nana lui avait vendue n'était pas restée inutilisée très longtemps.

- Taper tout le monde et aviser après de qui était les méchants hein ?... Z'êtes tous plus dangereux les uns que les autres dans ce pays ! M'enfin, c'était sympa. Chelou, mais sympa... J'sais pas c'qu'ils avaient, et j'crois j'veux pas le savoir. Qu'est ce qu'on fait des victimes, du coup ?

Nana laissa échapper un soupire avant de répondre :

- A vrai dire ce n'était pas vraiment mon plan, j'ai juste un peu surestimé la capacité de retenu de Saya ...

En parlant de Saya, celle ci regardait les nombreux Melofée qui gisant au sol d'un air intense, et Nana devina immédiatement ce a quoi elle pensait.

- Euh Saya, je pense que tu les a assez terrorisé comme ça, donc au moins évite d'aller les manger.

Déçue, la Bruyverne décida de mordre le bras de son dresseur. A vrai dire, ce n'était pas un geste d'agression, comme Kana savait si bien faire, puisqu'elle savait très bien qu'elle mordait le gant de protection que Vixion lui avait offert. C'était simplement sa façon de montrer son mécontentement. A vrai dire, les Melofée avaient de tout façon déjà commencé a détaler, à l'exception de celui que le Bulbizarre de Jeremiah avait emprisonné dans ses lianes, et d'un autre qui semblait avoir mal encaissé la chute.

Apparemment inquiet pour le Pokemon, Jeremiah leur rédigea un message leur indiquant qu'il allait voir dans quel état il se trouvait, avant de détaler dans sa direction. A vrai dire, Nana avait manqué de mourir aux main de Pokémons sauvages si souvent qu'il n'avait même plus le reflexe d'essayer d'aider ceux qu'il laissait derrière lui pendant ses combats. Certes, c'était sans doute moralement discutable, mais apparemment vivre pendant presque un an dans la nature changeait radicalement le point de vue d'une homme.

Après quelques instant, que Nana avait passé a expliquer à Saya qu'il ne fallait pas toujours attaquer tout le monde sans réfléchir, Jeremiah revint vers eux, le Melofée dans les bras. Il leur expliqua qu'il souhaitait le déposer un peu plus loin, de peur que les Excelangue ne reviennent. A vrai dire, Nana ne s'inquiétait pas trop pour ça, après ce qu'il leur avait fait, il doutait de revoir ces Pokémons dans le coin avant un moment, mais préféra ne rien dire a ce sujet.

- J'ai pas d'objection, mais tu ferais mieux de le transporter dans une Pokeball, ça serait moins encombrant. Enfin, quoi qu'il en soit, Suba Kaku et Saya sont toujours en pleine forme, donc on peut continuer de chercher des Pokémons sur le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Jeu 6 Sep 2018 - 20:04
Benjamin Makuno

- A vrai dire ce n'était pas vraiment mon plan, j'ai juste un peu surestimé la capacité de retenu de Saya ... Euh Saya, je pense que tu les a assez terrorisé comme ça, donc au moins évite d'aller les manger.


Toisant la dragonne qui avait décidément bien profité depuis la dernière fois qu'on s'était vu, je constatais que son appétit semblait ne pas s'être tari avec le temps, même si son régime alimentaire semblait désormais plus varié que du Zarbi, faute d'en trouver partout dans la région sans doutes. Ainsi donc, c'était Saya qui avait manqué de retenue en envoyant voler tout ce beau petit monde à l'aide des ses puissantes bourrasques, et non sur réelle demande de son dresseur ? Eh beh... Mieux valait l'avoir de son côté. J'étais bien content de ne pas avoir eu à faire à elle telle qu'elle était aujourd'hui la première fois que nous l'avions rencontré, au Mont Kaygon. Tout cela semblait assez loin, aujourd'hui, d'autant plus lorsque l'on voyait les prouesses que pouvait accomplir une petite Sonistrelle depuis. Visiblement mécontente de la demande de son dresseur d'éviter de manger les Mélofée qui traînaient encore par terre, sonnés par l'attaque du dragon, la Bruyverne ne se gêna pas pour mordre son dresseur, ce qui m'extirpa une réaction entre le bruit de gorge de surprise, mais qui se transforma bien vite en quelque chose ressemblant plus à un soupir de lassitude. Décidément, les pokemons de Nana n'avaient pas perdu l'habitude de becter leur dresseur à la moindre occasion... Au moins, dans le cas présent, cela semblait plus être par mécontentement que par réelle rage, et c'était focalisé sur un gant spécial que le dresseur portait à son bras.

Un gant de dressage peut être ? Certains maîtres de créatures au mordant certain l'utilisaient parfois pour permettre à leurs petits monstres de se défouler sans risquer de perdre des doigts au passage. Si c'était bien ça, il fallait avouer que c'était sans conteste l'achat le plus utile que Nana ait pu faire, au vu de ses habitudes... M'enfin : Je cessais de prêter attention à la puissante dragonne lorsque je vis Jeremiah s'avancer vers nous, visiblement inquiet pour les Mélofée, et souhaitant aller en aider un. Après un bref coup d'oeil à son message j’acquiesçais d'un signe de tête avant de le voir s'éloigner en direction d'une des petites bêtes roses qui semblait considérablement mal au point et que le dresseur en robe prenait un grand soin d'approcher de façon la moins hostile possible. C'était fort noble de sa part, et l'attendre alors qu'il faisait quelque chose de la sorte était loin d'être critiquable. Tandis que j'entendais Nana sermonner Saya de nouveau, maintenant qu'il avait un peu de temps, je m'étais pour ma part tourné vers mes propres compagnons, et plus particulièrement Brindibou.


- C'était cool ça ! Bon par contre... Euh... Va falloir revoir un peu la précision t'être, mais franchement, impressionnant !


Brindibou cessa de voleter pour se poser sur la tête de Monsieur Mime qui leva un sourcil interrogateur mais se laissa faire, tandis que l'oiseau bombait le torse d'un air supérieur. Bon, il ne semblait avoir retenu de ma phrase que les compliments... Bah, on aurait tout le temps d'améliorer cela plus tard, et il fallait avouer que le voir maîtriser une attaque telle que Lance-Soleil était quelque chose d'impressionnant. Enfin maîtriser... lancer, au moins. Pour ce qui était de la précision, c'était clairement autre chose : Si l'attaque avait percuté les Excelangues à leurs pieds plutôt que dans le corps, ce qui n'était pas parfait mais loin d'être mauvais... elle n'y était en tout cas pas restée bien longtemps. L'attaque avait en effet peu tardé à partir en hauteur, tant et si bien que le rayon solaire avait fini sa course dans les branches d'un arbre, taillant ce dernier nettement au passage en faisant tomber une bonne quantité d'imposantes branches au sol, ce qui valut au passage d'ailleurs quelques blessures à un autre des Excelangue. Comme quoi, y'avait du bon même là dedans !

Mais alors que je tâchais de faire comprendre à Brindibou que cela avait beau avoir été une réussite, il allait quand même devoir redoubler d'efforts pour s'entraîner, je vis Jeremiah revenir vers nous, le Melofee visiblement peu rassuré enveloppé dans une serviette qu'il tenait dans ses bras. Nous montrant un nouveau message, il nous expliquait qu'il préférait veiller sur lui encore un peu, quitte à le relâcher plus tard. Une remarque de Nana déclarant que le transport serait plus facile dans une pokeball m'arracha un mouvement de tête et un bruit de gorge acquiesçant, mais après tout, il faisait comme bon lui semblait. Il ne voulait peut être pas effrayer la fée en lui laissant supposer qu'il voulait la capturer ? C'était compréhensible, d'un certain côté, aussi décidais-je de ne pas en faire de cas tandis que nous remettions en chasse de nouvelles bestioles, retournant au point où nous en étions de notre ratissage avant de s'éloigner de la route pour venir régler ce problème... étonnant. Saya reprit son envol, heureusement pas plus contrariée que ça de voir une de ses friandises rêvées se mettre à avancer avec nous. Pour ma part, je voyais Brindibou recommencer à faire des cercles au dessus de moi : Déjà qu'il était distrait tout à l'heure, le voilà désormais distrait et hautain suite aux compliments qu'il avait reçu... Et Monsieur Mime qui était retourné regarder un arbre comme si il n'en avait jamais vu depuis qu'il était descendu de sa montagne.

Eh beh, entre le dresseur qui se faisait mordre par tout ses pokemons et qui envoyait tout voler à la moindre occasion, le jeune homme muet en robe qui trimbalait un Mélofée pas forcément hyper rassuré d'être là dans les bras alors même qu'il avait failli servir de quatre heures à l'un des pokemon du premier dresseur, et moi qui n'avait que des compagnons dont la concentration était... approximative pour ne pas dire inexistante...

On formait une belle troupe, à ratisser la route de la sorte.


[Apparition d'un nouveau pokemon pour moi et pour Jeremiah aussi. Il n'utilise pas sa spé. Merci d'avance !]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Ven 7 Sep 2018 - 17:36
Administrateur

Des pokémons apparaissent !

   


Après tout ce carnage, une horde de Guerilande surgit auprès de vous et vous aide à apaiser les blessures de tous les Pokemons blessés. Ils ne font pas la distinction entre gentils ou méchants et soignent tout ceux qui en ont besoin !


Qu'allez-vous faire ?

PS : Jeremiah, j'ai retiré ton xp et tes pokeballs !
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeremiah Summers
Région d'origine : Kantô
Jeu 13 Sep 2018 - 22:27
Jeremiah Summers
"J'ai pas d'objection, mais tu ferais mieux de le transporter dans une Pokeball, ça serait moins encombrant."

Jeremiah soupire à la remarque. Oui bien sûr, mais il avait capturé son Granivol avec la même logique. Alors il a le sentiment que s'il capture ce Mélofée, il ne le relâchera pas cinq cent mètres plus loin. Mais avec les mains prises, difficile d'expliquer tout cela. Alors il se contente de hausser les épaules.

Sur ces entrefaites, ils reprennent la route et leur mission. Ou du moins ils prennent la direction de la route. Ils sont toujours à slalomer entre les buissons lorsque du bruit leur indique l'approche d'un groupe de pokémons. Oh, s'ils s'approchent au lieu de s'enfuir, c'est sans doute qu'ils ne leur veulent pas du bien ! Les Excelangues qui viennent demander du rab' ? Ou, peut-être plus probable, des amis à eux en quête de vengeance ? William se met en position défensive devant son dresseur alors que la source du bruit surgit soudain du couvert des arbres.

Des Guérilandes ?

Jeremiah n'a aucun mal à reconnaitre le petit groupe de fées qui s'approche doucement. Lui et eux ont en commun leur obsession pour ramasser des fleurs au bord des routes. Ceux-là transportent avec eux principalement des agapanthes et des marguerites. L'un d'eux a sur lui un gros cluster de rodhodendrons blancs qu'il a du chiper dans un jardin.

Se faire attaquer par des Guérilandes, pour Jeremiah ce serait un comble !

Mais à voir comme ils s'approchent avec précaution et bienveillance... ce n'est pas un combat qu'ils cherchent, n'est-ce pas ?

Jeremiah reste prudent dans un premier temps. Ils sortent juste d'un combat après tout. Les Guérilandes ont d'ordinaire un tempérament bienveillant et généreux et s'ils étaient prêts à offrir l'une de leurs fleurs médicinales au Mélofée cela réglerait un problème. Mais si jamais ils se révèlent soudain agressifs...

Alors il observe d'abord comment les petites fées se comportent avec les autres pokémons de leur entourage avant de décider quoi faire au regard du Mélofée.

[pardon de l'attente je préfère vous faire un post court plutôt que vous faire attendre plus ! du coup je vous laisse réagir en premier aux guérilandes]


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Dim 23 Sep 2018 - 14:45
Nana Kuroame
Jeremiah répondit à sa remarque d'un simple mouvement d'épaule. A priori, il n'avait pas l'intention de suivre son conseil. Tant pis pour lui, mais il risquait d'avoir rapidement mal aux bras. En tout cas, tout le monde semblait prêt à reprendre la route. D'un coup d'œil, Nana confirma que Saya volait toujours au-dessus de sa tête avant de reprendre son chemin. Mais à vrai dire, ils n'eurent pas besoin d'aller très loin pour faire une nouvelle rencontre, puisque Nana eu à peine le temps de faire un pas que des mouvements se firent entendre dans les buissons autour d'eux. L'instant suivant, un groupe de Pokémon ressemblant à des guirlandes de fleur se précipitèrent sur eux. Immédiatement, Kaku et Suba se mirent en garde, prêt à foncer sur le groupe, mais Nana leur fit signe de rester immobile. Il ne savait pas ce que ces Pokémons leurs voulaient, mais de toute évidence, ils ne souhaitaient pas se battre.

D'un geste rapide, Nana attrapa son téléphone, pour se rendre sur la page du Pokédex de la route 4. Une image de Pokémon attira immédiatement son regard. C'était une guirlande de fleur, identique à celles qui s'approchaient d'eux. Apparemment, ce Pokémon se nommait Guérilande, et il tenait son nom de ses talents de guérison. A vrai dire, c'était peut-être la raison de leur présence ici. Après le carnage qu'ils avaient causé, il était normal que ces Pokémons s'attendent à trouver des victimes à soigner. Et a vrai dire, ils n'avaient pas tout à fait tort, le Mélofée aurait bien besoin d'un peu d'aide.

- Apparemment ces Pokémons ont déjà été recensé dans le Pokédex. Je pense qu'ils devraient pouvoir soigner Mélofée.

Le regard agressif de Kaku suffit à convaincre les Pokémons fée de se tenir loin de l'équipe de Nana. A vrai dire, les deux Pokémons n'avaient de toute façon pas été blessé lors du combat précédent, et n'avait donc pas particulièrement besoin de soin. Nana remarqua au-dessus de lui que Saya étaient en train de redescendre, et lui fit signe de rester en l'air. Il n'avait pas besoin d'elle en bas, et il ne voulait pas qu'elle mange l'un des Guérilande.

- Bon, je pense que je vais vous laissez faire ce que vous avez à faire avec ces Pokémons. Mon équipe n'est pas toujours très utile face à des Pokémons inoffensif, et je n'ai pas spécialement prévu de capturer un Guérilande aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Dim 7 Oct 2018 - 17:20
Benjamin Makuno
Nous n'eurent pas à marcher bien longtemps avant de rencontrer de nouveau un groupe de pokemons sauvages, mais cela fut néanmoins suffisant à Brindibou pour n'en faire une nouvelle fois qu'à sa tête : Encore tout penaud d'avoir réussi à lancer une attaque aussi puissante que Lance-Soleil, et de s'être félicité pour cela malgré la relative précision de l'assaut, le pokemon n'arrivait pas à voler dans le calme et dans le silence comme il le lui avait été demandé. Piaillant à tout va, déclarant sans doutes à tout le monde qu'il avait été capable de ce genre d'assaut, le pokemon voletait en tout sens sans vraiment regarder où il allait. Alors qu'il tournait une nouvelle fois la tête vers moi, continuant d'avancer, le détournement à 180 degrés de son champ de vision eut les conséquences qu'on aurait pu lui prédire : BAM, la branche d'arbre. Déboussolé et soudain ramené à la réalité, le pokemon sembla oublier comment maintenir son vol, et il se mit à chuter dans de grands piaillements, de nouveau, mais paniqués cette fois-ci. Ne prenant même pas le temps de souffler de dépit face au comportement du pokemon, je me hâtais de m'avancer pour réceptionner le pokemon dans sa chute pour lui éviter de mordre la poussière de façon gratuite. Et j'y parvint... Non sans me couper la main sur les plumes acérées qui se trouvaient à l'intérieur des ailes du pokemon plante.

Lui faisant des gros yeux pour lui faire à la fois comprendre que je n'étais pas très satisfait de son comportement stupide, pas plus qu'il ne nous affiche en compagnie d'autre dresseurs, je relativisais néanmoins : Heureusement, nous étions légèrement en retrait des autres, et il était tout à fait possible que ce petit spectacle ne soit passé inaperçu. Non pas que j'avais honte de mon pokemon, qui avait son caractère propre de toutes manières... Mais il fallait avouer que ce genre de choses n'était pas ce qui pouvait le mieux donner une bonne image de mes capacités de dresseur. Heureusement, néanmoins, et comme je le disais précédemment, il ne fallut guère beaucoup de temps avant de rencontrer de nouveau la vie sauvage. Des bruits avaient commencés à se faire entendre auparavant, mais la petite cascade de mon oiseau m'avait privé de ma concentration habituelle. Résultat ? Je n'avais pas entendu, ni même vu arriver la cohorte de Guérilande qui nous entoura bientôt. Heureusement, ceux-ci n'étaient pas réputés pour leur agressivité, et ces spécimens vinrent effectivement confirmer cette théorie.

Avaient ils été attirés par nous en constatant que nous étions impliqués dans la rixe qui s'était déroulée un peu plus loin et qui avait à coup sur attiré l'attention, où étaient-ils seulement venus en étant attirés par la présence de blessés dans notre groupe ? Enfin, pour ma part, c'était tout de même très superficiel, mais il fallait avouer que le pauvre Mélofée n'était pas au meilleur de sa forme, et son état de santé était tout de même assez préoccupant. Nana ne l'avait pas loupé... Constatant que le petit groupe de pokemons sauvage semblait des plus amicaux, je profitais d'avoir pour une fois l'occasion de fouiller dans mon carnet de notes afin de voir ce que j'avais pu noter sur ces spécimens. G...G...Guérilande ! Alors, visib.... Ah. Qu'est ce que j'avais écrit, là ? "Animaux" ? Cela n'avait pas de sens. Ah moins que... Amicaux ! Oui, c'était sans doutes cela. Néanmoins, je me résignais bien vite à poursuivre ma lecture : Tout les mots s'annonçaient être de véritables textes anciens à déchiffrer, et je ne me sentais pas de demander à tout le petit monde présent de prendre une demi-heure pour que je puisse relire ce que j'avais écrit. Nota bene : Arrêter de prendre des notes au saut du lit...


- Apparemment ces Pokémons ont déjà été recensé dans le Pokédex. Je pense qu'ils devraient pouvoir soigner Mélofée.


Nana n'avait probablement pas tort : Ces pokemons, visiblement venus le plus amicalement qui soient, semblaient fixer la petite boule rose que Jeremiah tenait encore dans ses bras. Quelle idée de ne pas le déplacer dans une pokeball, tout de même... Ça devait peser son poids un bestiaux pareil, m'enfin... Le pokemon sauvage blessé ne semblait pas forcément très rassuré néanmoins, à en juger par le regard qu'il arborait. Sachant qu'il était entouré d'une nouvelle horde de pokemon après avoir été attaqué par la précédente, et que les autres personnes présentes étaient soient des pokemons lui ayant tapé dessus, soit un type qui l'avait attrapé dans ses bras et emmené loin de ses congénères... Ouai, cela pouvait se comprendre. Néanmoins, c'était à mes yeux une bonne idée que le pokemon ne se laisse faire, et il fallait essayer de lui faire comprendre. M'approchant de l'un des nouveaux arrivants, arborant une merveilleuse collection de fleurs blanches que j'aurais été bien incapable de définir de façon plus précise, je me décidais à passer la main d'un geste délicat entre les différentes fleurs, caressant le pokemon en évitant de l'effrayer au passage. C'est avec surprise que je constatais que le pokemon émettait une douce chaleur sur ma main, et je constatais en terminant mon geste amical que les coupures dans la paume de ma main s'étaient refermées. Dommage que je n'ai pas prévenu les autres d'avoir été blessé un court instant, car cela aurait été la meilleure façon de prouver la bonne foi des pokemons sauvages auprès du Mélofée.


- Bon, je pense que je vais vous laissez faire ce que vous avez à faire avec ces Pokémons. Mon équipe n'est pas toujours très utile face à des Pokémons inoffensif, et je n'ai pas spécialement prévu de capturer un Guérilande aujourd'hui.

- Moi nan plus, mais faut avouer qu'on pouvait pas rêver mieux pour ce Mélofée. Qu'en penses-tu, Jeremiah ?


Nana s'était un peu écarté, souhaitant visiblement éviter tout nouveau débordement avec sa puissante Bruyverne. Pas une mauvaise décision, même si cette dernière était capable de se contrôler, ce n'était pas forcément une très brillante idée de laisser l'agresseur aux côtés de l'agressé pour la mettre en confiance. Heureusement, Brindibou, de retour sur ma tête depuis sa chute, semblait s'être un peu calmé depuis l'incident. Pas de quoi aller le faire soigner aussi, néanmoins : Il avait sans doutes plus blessé de Mélofée involontairement avec son Lance-Soleil qu'il ne l'avait été lui même, que cela soit par les Excelangues ou les Mélofées. Quand à sa chute, ce n'était vraiment rien en soit. Tandis que Monsieur Mime était en train d'observer d'un œil avide la myriade de couleurs que formaient les fleurs des Guérilandes, je paniquais néanmoins un instant en le voyant tendre les bras pour attraper l'un des pokemon sauvage avant de se le mettre autour du cou, à la manière d'un collier de fleur.


- Naaaan, nan nan NAN Mime ! Voilà, laisse le partir... Désolé, excusez-le, il pensait pas à mal. Mime, faut que t'évites de faire ça, c'est pas très gentil de mettre d'autre pokemons en collier...


Mon explication était loin d'être convaincante, et je ne tardais pas à souffler de fatigue en le constatant, mais allez faire comprendre à un pokemon émerveillé de la moindre fleur qu'il fallait éviter de mettre un pokemon tel que Guérilande autour du cou, car ce n'était pas quelque chose qui se faisait lorsque l'on respectait son interlocuteur... Pas évident. Aussi, préférant éviter tout débordement, j'attrapais par le bras mon pokemon psychique qui me suivit d'un air tout penaud alors que je m'éloignais quelques peu du groupe de pokemon sauvage.


- Bon, j'te laisse gérer hein Jerem... J'espère juste que ça les aura pas vexés. Quand ça sera bon, tu viendras nous le dire ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 4-
Sauter vers: