HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Thérapie des esprits gris - PV Isara Nymly
Aller à la page : Précédent  1, 2
Re: Thérapie des esprits gris - PV Isara Nymly
Mar 30 Oct 2018 - 10:58
Région d'origine : Mhyone
Messages : 312

Isara Nymly

Isara Nymly




Thérapie des
esprits gris

- T'as raison... Comme quoi, heureusement que tu es là, sinon on aurait pas été sorti de l'auberge vu mes méthodes de psychanalyse !

Je m’attendais à ce que ma remarque passe mal auprès de Benjamin, après tout je savais qu’elle était déplacée mais au contraire, il reconnaissait avoir eu tort. Ce qui me fit changer d’avis à son sujet. En l’entendant s’énerver de la sorte sur son Pokémon, je m’étais méfiée et j’avais été prête à le ranger dans la catégorie des dresseurs qui maltraitaient leurs Pokémons. Mais il semblait juste dépassé par la situation et ne savait plus trop comment réagir. A nouveau, cela me ramena à l’époque où j’essayai de me dépatouiller avec mon Galvaran. Quoique je tente, cela ne faisait qu’aggraver les choses. J’avais entraîné pas mal de monde dans mes problèmes et Vixion avait même été blessé en voulant m’aider. Pas de quoi faire la fière et encore moins de quoi faire la moral…

- Tu as parlé de passé, et je pensais que c'était des foutaises. A vrai dire, pour moi, Mimiqui représentait justement le renouveau dans ma vie... Mais je crois que je me suis gouré depuis tout ce temps. Vois-tu, avant d'arriver à Mhyone, j'étais Dresseur à Hoenn, et j'étais loin d'être aussi... pitoyable que je ne le suis ici. Excès de confiance sans doute. J'aidais les gens là-bas, à gauche à droite, jusqu'à ce que je me rende compte que les gens sont pour la plupart non seulement ingrats, mais profondément méchants... Pour certains du moins hein ! Total, j'ai tout laissé tomber, relâché tous mes compagnons, et je suis parti loin de mon pays... Non sans embarquer ce Mimiqui suite à la demande d'amis de mon père, qui pensaient que ça lui ferait du bien de voir du pays. Je ne le connaissais pas, et j'ai bêtement essayé... Au final, c'est la seule chose qui me rattache encore à ma vie à Hoenn. Et je vois pas quoi faire pour solutionner ça...

Pendant qu’il se confiait, je pris place sur un banc près de nous et l’écoutai attentivement. J’étais la première à dire que les êtres humains pouvaient être infects donc je comprenais parfaitement ce qu’il voulait dire. Je me demandais comment il avait eu la force de relâcher ses Pokémons par contre. J’étais bien trop proche de mes compagnons pour avoir envie de faire pareil. Je m’étais réfugiée dans ma relation avec eux histoire de fuir celles avec mes congénères.

- Ahah, m'enfin, on a tous nos poids j'imagine, même si on essaye de se convaincre de s'en être débarrassé ! J'suis désolé de t'importuner avec toutes ces histoires. A la base, j'étais censé être un simple acheteur pour ta CT, puis au final tu m'as aidé à comprendre la nature du problème avec mon pokemon et maintenant, j'finis par te raconter ma vie. On m’avait jamais dit que le Parc de Nox Illum rendait aussi chiant, navré !

Entendre Benjamin reconnaître qu’il y avait un problème et que ça ne venait pas forcément que de lui calma le Mimiqui. Mimy put ainsi le relâcher. Je crois que nous avions fait tout ce nous pouvions pour aider ces deux-là, la suite leur appartenait.

« Oh non, t’inquiète pas. Si j’ai pu t’aider à comprendre ce qui se passait, c’est ce qui compte. Et les relations difficiles avec les autres, je connais bien. J’ai moi-même un peu de mal avec la stupidité et la méchanceté humaine… »

Nous avions fait un sacré pas en avant et je me sentais étrangement bien. Il allait maintenant devoir faire le point et mon boulot était terminé. Je ne pouvais pas savoir à sa place s’il se sentait capable de laisser son passé réellement derrière lui et d’accepter son Mimiqui. Pour ma part, les soucis que j’avais avec Sunny ne m’avait pas permis de la garder avec moi. Pour le bien du Galvaran, j’avais dû me résoudre à chercher un autre maître pour lui. Et comme toujours en ce qui me concernait, c’était le bien-être des Pokémons qui étaient prioritaires.

« Par contre, je n’ai pas de solutions sur comment régler le problème. Je pense que tu devrais y réfléchir calmement et voir si vous arrivez à laisser votre passé derrière vous pour travailler sur le futur et vivre le présent. Sinon, il faudra peut-être tout bêtement le confier à quelqu’un. C’est finalement la solution que j’ai dû choisir pour mon Galvaran. On n’était juste pas compatibles… »


©️ Halloween





~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Je vous prends la tête en #960018 !

Thérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_778_SLThérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_682_XYThérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_678_%E2%99%80_XYThérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_006_XYThérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_334_XYThérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_546_XY

Autres comptes : Kylianne Sensei, Ash Lennart et Shelly Snozhanah
Re: Thérapie des esprits gris - PV Isara Nymly
Jeu 6 Déc 2018 - 19:50
Région d'origine : Hoenn
Messages : 225

Benjamin Makuno

Benjamin Makuno
J'aurais pu m'attendre à me prendre un revers, même si Isara ne semblait pas être du genre à en mettre au sens propre. A vrai dire, je m'y attendais même. Tailler le bout de gras sur sa vie ainsi, de manière si sérieuse, alors que la personne face à vous n'avait ni demandé, ni probablement voulu endurer ça dans ce qui était à la base une simple rencontre pour un achat de CT. Improbable, d'ailleurs... Et pourtant, la jeune femme ne me stoppa pas net dans mes propos, mais sembla en effet écouter sans avoir l'air de s'en battre totalement les reins. Peut être le retenait-elle, ce qui était déjà en soit un effort que beaucoup d'inconnus ne se seraient guère permis. Mais visiblement, ici, une oreille attentionnée s'était perdue égarée. Elle m'aidait à comprendre Mimiqui, et ce que je lui racontais, même si c'était particulièrement bateau, sembla permettre à l'atmosphère tendue de redescendre un petit peu : Là où Isara était partie s'asseoir sur le banc où je l'avais attendu plus tôt dans l'après-midi, ses compagnons comme les miens semblaient relâcher petit à petit de la vigilance sur Mimiqui, et ce à juste titre.

Étonnamment, l'histoire que je m'étais mis à compter, ou au moins à résumer de façon assez concise tout de même, sembla faire écho chez Mimiqui. Là où celui-ci se montrait quelques instants plus tôt violent, agressif et enragé, on ne trouvait plus ici que de la rancœur sombre à mon égard, et sa violence semblait clairement diminuée face à ce qu'elle avait put être quelques temps auparavant. Il n'essaya ni de me sauter au visage, ni de me lacérer de ses ombres portées aux griffes acérées. Au lieu de ça, le pokemon s'était mit à me fixer intensément, chose que je dû casser moi même après plusieurs longues secondes sans doutes gênantes au possible pour quiconque aux alentours, Isara comprise. Le jeu commençait à se calmer, et ce n'était pas plus mal. Soufflant d'épuisement mais en même temps rassuré que les choses n'aient pas été trop loin jusqu'ici, je me laissais tomber également sur le banc, las. Et dire que c'était même pas moi qui avait joué les télépathes... Autant dire que je n'avais clairement pas le plus de justification à cette soudaine fatigue. Mais parler semblait libérer un poids, et la situation globale avait ce côté épuisant. L'adrénaline retombait avec la violence de Mimiqui, et désormais, je me sentais fatigué.


- Oh non, t’inquiète pas. Si j’ai pu t’aider à comprendre ce qui se passait, c’est ce qui compte. Et les relations difficiles avec les autres, je connais bien. J’ai moi-même un peu de mal avec la stupidité et la méchanceté humaine...


Du mal avec la stupidité et la méchanceté humaine hein ? Je me souriais à moi même. Vrai que la nature n'était pas peuplée que de bonté, et les intentions loin d'être toujours louables. En tout cas, cela expliquait l'écho qu'avait du représenter ma situation pour elle, et certainement la raison de sa volonté de m'aider face à cette situation. On la sentait peinée dans ses paroles... Une véritable gentillesse émanait d'Isara, et c'était quelque chose de rare en ce monde.


- Par contre, je n’ai pas de solutions sur comment régler le problème. Je pense que tu devrais y réfléchir calmement et voir si vous arrivez à laisser votre passé derrière vous pour travailler sur le futur et vivre le présent. Sinon, il faudra peut-être tout bêtement le confier à quelqu’un. C’est finalement la solution que j’ai dû choisir pour mon Galvaran. On n’était juste pas compatibles...


Je laissais échapper un petit rire amusé en l'entendant dire qu'elle n'avait pas de solution. De toutes façons, il n'y en avait de toutes manières pas vraiment, ou du moins pas miraculeuses. Par contre, si elle ne m'avait pas donné de solutions, elle pouvait au moins largement se vanter d'avoir su me donner les clés pour comprendre la situation, ce qui était après tout l'étape la plus importante à la recherche de réponse. Si tenté que j'arrivais à en trouver une convenable un jour. Si me séparer totalement de mon passé était impossible, peut-être avait elle raison, et laisser Mimiqui à quelqu'un d'autre pour qu'il s'épanouisse dans un tout autre climat était-il peut être le meilleur choix à faire dans cette situation pour viser à l'arranger.


- Tu dis ne pas avoir de réponses, mais je peux te dire que ton aide m'a vachement aidé à avoir les clés pour les chercher. T'es vachement forte pour comprendre les pokemons en tout cas. Une vraie psychologue.


L'atmosphère tendue était retombée, et petit à petit la situation rentrait dans l'ordre. Plus du tout entravé, Mimiqui se contentait de bouder dans son coin, au pied d'un arbre, seul tel qu'il en avait l'habitude. Mime surveillait toujours de brefs coup d'oeil le pokemon, mais était désormais visiblement occupé à compter le nombre de branches que comportait l'arbre qui abritait le spectre. Brindibou lui, était revenu se poser sur ma tête, et semblait désormais piquer du nez. Et la saison estivale commençait clairement déjà perdre de sa superbe... Tandis que nous passions un moment à discutailler avec Isara, peu à peu, la lumière se fit de moins en moins forte avant que les premiers lampadaires ne se mettent à grésiller dans les environs. Alors qu'une bourrasque venait à traverser l'open field, je sentis un frisson me parcourir, ma peau surprise par la fraîcheur qui régnait en ce début de soirée. Saleté de mi-saison...


- Je crois qu'il va être temps de rentrer ma foi, ça commence à pas mal cailler à c't'heure, en cette saison, et Brindibou pique du nez. Va falloir que j'pense à aller leur récup à becter aux zigotos. En tout cas, j'te remercie pour ton aide. Ah et puis pour la CT ! Comme quoi, on a beau être à l'air du numérique, rien de mieux qu'un parc pour échanger.


Tandis que je me levais pour me préparer à partir, m'étirant de fatigue après l'après midi peu physique mais néanmoins intense que je venais de passer, je rappelais dans leurs pokeballs Mime et Mimiqui, qui à ma grande surprise n'essaya même pas de rester au maximum dehors, se laissant faire malgré un regard plein de rancœur qui m'était adressé. Dit donc, ça marchait bien son truc, j'avais de la peine pour lui maintenant. Même si je ne restais pas moins convaincu que je n'étais pas pour autant le seul fautif dans tout cela.


- Bon, bah c'est pas tout ça mais on dirait que Brindibou fatigue, et à vrai dire moi aussi. Comme quoi la fatigue morale, c'est quelque chose, car c'est pas ce que j'ai bougé de l'aprem ! Merci encore d'ailleurs... Je sais pas encore ce que je vais faire avec lui, mais au moins je saurais pourquoi je le fais et ça c'est nécessaire pour faire avancer les choses. A un de ces quatre, Isa !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Thérapie des esprits gris - PV Isara Nymly
Lun 10 Déc 2018 - 14:59
Région d'origine : Mhyone
Messages : 312

Isara Nymly

Isara Nymly




Thérapie des
esprits gris

- Tu dis ne pas avoir de réponses, mais je peux te dire que ton aide m'a vachement aidé à avoir les clés pour les chercher. T'es vachement forte pour comprendre les pokemons en tout cas. Une vraie psychologue.

En l’entendant me complimenter, je fus extrêmement gênée même si ses paroles se firent un chemin en moi. J’avais pu l’aider avec son pokémon… Grâce à moi et surtout à Tricho, il avait pu mieux comprendre ce qu’il se passait avec son mimiqui. Ce qui voulait dire qu’il allait maintenant pouvoir réfléchir à une solution. Au lieu de garder la terreur enfermée dans sa ball et de ne la laisser sortir que pour se prendre la tête avec. J’étais contente d’avoir pu filer un coup de main au dresseur autant qu’au pokémon. Ce serait quelque chose que je n’hésiterai certainement pas à refaire, si l’occasion se représentait… Après tout, j’avais eu la preuve aujourd’hui que je n’étais pas la seule à avoir des difficultés à comprendre mes compagnons. Outre le sentiment de bien-être que je ressentais, je m’en voulais également un peu moins pour l’histoire avec Sunny. Le fait de ne pas être seule m’aider à voir les choses différemment.

- Je crois qu'il va être temps de rentrer ma foi, ça commence à pas mal cailler à c't'heure, en cette saison, et Brindibou pique du nez. Va falloir que j'pense à aller leur récup à becter aux zigotos. En tout cas, j'te remercie pour ton aide. Ah et puis pour la CT ! Comme quoi, on a beau être à l'air du numérique, rien de mieux qu'un parc pour échanger.

Ma réponse ne fut guère plus qu’un sourire, mais en même temps, je ne voyais pas quoi ajouter d’autre. Je comprenais parfaitement que l’expérience que nous venions de vivre avait pu être éprouvante pour lui comme pour son équipe. Le fait d’être constamment sur ses gardes, je me rappelais très bien combien ça pouvait me fatiguer. Et puis, ce n’était jamais agréable de s’apercevoir qu’on avait échoué. De toute façon, j’avais également eu ma dose de socialisation et j’avais besoin de réfléchir un peu à tout ce qui venait de se passer.

- Bon, bah c'est pas tout ça mais on dirait que Brindibou fatigue, et à vrai dire moi aussi. Comme quoi la fatigue morale, c'est quelque chose, car c'est pas ce que j'ai bougé de l'aprem ! Merci encore d'ailleurs... Je sais pas encore ce que je vais faire avec lui, mais au moins je saurais pourquoi je le fais et ça c'est nécessaire pour faire avancer les choses. A un de ces quatre, Isa !

« A une prochaine ! Bonne chance avec ton mimiqui et pour la suite ! »

Je le saluais de la main avant de partir de mon côté, accompagnée de ma petite troupe. C’était la meilleure journée que j’avais passé depuis que Vixion et moi, nous étions engueulés. Il fallait peut-être que je cesse de broyer de noir, rien que pour mes compagnons qui supportaient ma mauvaise humeur sans rien dire. Oui, il était temps ! C’était décidé, demain je reprenais la route. Je ne savais pas encore où mes pas me mèneraient mais j’avais besoin de prendre l’air. Puis autant profiter des beaux jours qui restaient…


©️ Halloween





~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Je vous prends la tête en #960018 !

Thérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_778_SLThérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_682_XYThérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_678_%E2%99%80_XYThérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_006_XYThérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_334_XYThérapie des esprits gris - PV Isara Nymly - Page 2 Sprite_546_XY

Autres comptes : Kylianne Sensei, Ash Lennart et Shelly Snozhanah
Re: Thérapie des esprits gris - PV Isara Nymly

Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: MHYONE :: Nox Illum-
Sauter vers: