HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Clair de lune [PV. Akane]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Clair de lune [PV. Akane]
Jeu 30 Aoû 2018 - 19:41
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Clair de lune




La nuit était belle, et la capitale tranquille. Le soleil était couché depuis déjà bien longtemps, et seuls quelques couche-tard éclairaient encore les façades des immeubles et des maisons qui constituaient Nox Illum. L’air était frais, mû par une légère Alyzée, et venait balayer les divers épis blonds clairsemés sur mon visage. Assis sur un banc, j’étais au beau milieu d’un lieu qui m’était cher, un petit parc où seuls quelques habitants au courant de son existence venaient se ressourcer. Mais rarement à cette heure. Jamais à cette heure. Et c’était pour le mieux. Non pas que je n’appréciais pas la compagnie de mes semblables, mais, ce soir, c’était différent. J’avais eu besoin de me retrouver seul, quelques heures, pour réfléchir dans cet havre de paix éphémère. Car demain, à la même heure, tout serait différent. Pas mieux, pas pire, juste différent. Et le seul élément dont je n’avais pas conscience était l’ampleur à venir de cette différence.

Demain était le jour où, finalement, j’allais pouvoir tenir mes promesses. Des promesses qui, quelques mois auparavant, n’avaient été que de doux mirages. Tout était alors allé trop vite, trop de gens étaient rentrés brutalement dans ma vie et étaient devenus importants. Et, pourtant, j’avais trouvé dans ce chaos l’élément qui m’avait manqué pour assembler toutes ces pièces. Puis, pas après pas, tout était devenu plus clair. Je me souvenais de chacune de mes rencontres, chacun de leurs visages étaient gravés dans ma mémoire. Certains étaient partis, et d’autres étaient restés. Certains étaient mes amis, d’autres mes adversaires. Mais, pour autant, tous ses souvenirs ne m’avaient conduit qu’à une seule certitude. Une certitude qui m’avait inconsciemment permis de continuer à avancer, à progresser dans une voie complexe, difficile, et qui paraissait pour tant de gens sans issue. Une graine d’idée qui n’avait fait qu’éclore, grandir, et prendre de l’importance, jusqu’à prendre le pas sur tout le reste. Région inconnue il y a quelques mois, Mhyone m’avait permis de prendre un nouveau départ, de respirer à nouveau alors que tout me semblait si étouffant. Elle m’avait donné bien plus que tout ce que j’avais pu espérer en m’engageant dans cette aventure. Mhyone était devenue mon foyer, tout simplement.

Et, ainsi, tout avait pris une dimension différente. Je n’étais pas doué pour tout, et n’avait pas de compétences particulières, si ce n’était dans le dressage, et dans les combats. C’était donc ce que je voulais lui apporter. Pas une quelconque force de frappe, ou d’attaque, je voulais simplement protéger ces terres qui m’étaient à présent aussi chères que mon désert natal, et protéger ceux qui m’avaient inconsciemment permis d’arriver jusqu’ici. Si je ne trouvais pas le sommeil, ce n’était donc pas à cause du stress, ou de l’angoisse de délivrer, demain, un combat aussi important devant tant de personnes. Non, c’était simplement que, pendant les dernières heures qui me séparaient de ce moment pour lequel je m’étais si durement entrainé et battu, je voulais me remémorer les traits de tous ces visages. Chacun d’entre eux revêtait une importance particulière, et, ce soir, je ne voulais que leur faire honneur. En un sens, ils étaient autant à leur place que je ne l’étais, a simplement contempler vaguement les étoiles.

Mon humeur mélancolique semblait s’être propagée à mes compagnons, installés autour de moi dans le petit parc. Shax, mon Libégon, se reposait au pied d’un arbre, les yeux grand ouverts, le regard dans le vide. Caim, mon Laggron gris, était tapis à ses côtés, sur le dos, le regard porté vers les étoiles. Zagan, mon Tyranocif, était aussi paisible que ses pairs, roulé en boule mais tout aussi éveillé que les autres. Zépar, lui, était le seul à s’être paisiblement endormi juste derrière le banc où je me trouvais, sans un bruit. Paimon était, elle, la plus alerte, et méditait paisiblement dans son coin. Même Furfur, ma Kaorine, s’était déconnectée du fil de mes pensées, sans doute trop assaillie par ses propres éphémérides. En cette dernière nuit de tranquillité, nous avions chacun suffisamment à réfléchir. J’étais apaisé, et, pourtant, quelque chose manquait, sans que je n’arrive à me figurer de quoi il s’agissait.



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Clair de lune [PV. Akane] G7bq
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Mer 5 Sep 2018 - 14:35
Région d'origine : Mhyone
Messages : 481

Akane Wise

Akane Wise
Clair de Luneft. Alexandre
A cette heure-ci, les rues de la capitale étaient étrangement calmes. Akane contemplait la nuit à travers la fenêtre du Centre Pokémon mais les gratte-ciels cachaient la voute céleste. Les étoiles s’effaçaient, laissant place aux bâtiments. Un paysage qui rendait légèrement mélancolique la jeune femme. Dans à peine quelques jours, elle travaillerait dans une de ces immenses tours qui dominaient la ville. Akane s’efforçait de penser le contraire, pourtant, sa vie allait forcément changer. Elle allait désormais passer des journées coincées entre quatre murs.

La Fondation ouvrirait sous peu, pourtant la jeune femme n’en avait parlé à personne. Son patron avait tenu que le nom d’Olympe reste confidentiel jusqu’au bout. Akane n’avait donc émit aucune protestation. De toute façon, elle ne voyait pas à qui elle pouvait en parler… Enfin si, peut-être une personne. Mais le secret était posé, et la jeune femme ne tenait pas à le briser.

Puis les pensées d’Akane se dirigèrent vers ses Pokémons, en voyant Mitochondrie. L’Alakazam regardait lui aussi par la fenêtre. La dresseuse en avait fait du chemin avec l’humanoïde. Cela faisait trois ans qu’elle l’avait rencontrée mais Mitochondrie avait obtenu sa forme finale en seulement quelques mois. La jeune femme avait encore le souvenir du petit Abra qui lévitait les yeux fermés et n’avait que pour unique capacité la téléportation. Cette seule capacité avait pourtant sauvé sa dresseuse de bons nombres de situations.
Soudain, Mitochondrie leva le nez au ciel, plissant les yeux. L’Alakazam semblait avoir ressenti quelque chose… ou plutôt une présence.

- Furfur n’est pas loin…

Puis l’humanoïde pencha la tête sur le côté, comme s’il réfléchissait. Si la Kaorine se trouvait à Nox Illum, normalement Alexandre devrait être à ses côtés.

- Oui… Viens, on va les voir.


Vu l’heure tardive, Akane n’était pas trop certaine de vouloir déranger les gens, même s’il s’agissait d’amis proches. Cependant, Mitochondrie n’en fit qu’à sa tête. Le décor changea du tout au tout, preuve qu’elle venait de téléporter sa dresseuse à son insu. Dans la pénombre, Akane eut du mal à se situer. Lorsqu’elle vit l’herbe rencontrée le pied des immeubles, elle comprit. C’était un petit parc où elle s’était rendue avec Alexandre pendant son séjour à l’hôpital.

Son ami était d’ailleurs assis sur l’un des bancs, entouré de son impressionnante équipe. Tous ses Pokémons étaient avec lui. Akane avait désormais l’habitude de rencontrer ces colosses et s’approcha sans crainte vers Alexandre pour s’assoir à ses côtés.

- Salut…

La jeune femme avait chuchoté, comme si elle avait peur de troubler la tranquillité du lieu. Tout était si calme que c’en était presque troublant. Akane ne veillait jamais aussi tard, préférant des couvertures chaudes au froid de la nuit.

- C’est une drôle d’heure pour se retrouver ici, non ? dit-elle en souriant.

La jeune femme libéra ensuite tous ses Pokémons. Après tout, il n’y avait pas que l’équipe d’Alexandre qui pouvait profiter du grand air. Synapse, Proton-Electron et Ganglion s’échangèrent un regard avant de comprendre qu’ils avaient quartier libre. S’ils s’amusaient parfois à faire tourner en bourrique leur dresseuse, elle pouvait néanmoins compter sur eux pour respecter les Pokémons de son ami.

© CRIMSON DAY
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Mer 5 Sep 2018 - 20:19
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Clair de lune




Plus la nuit avançait, plus le froid s’installait doucement tout autour de nous. Même si j’étais habitué aux douces chaleurs d’Hoenn, il ne me dérangeait pas plus que ça. Hoenn. Aujourd’hui plus qu’un autre jour, la région me manquait terriblement. Sans doute car ma dernière visite avait été l’une des dernières, et je le savais pertinemment. Mais je ne devais en aucun cas laisser mes pensées vagabonder vers ce dernier crépuscule, devant lequel je me tenais avec ma sœur. Nous nous étions ainsi séparés, mais savions pertinemment ce que nous devions faire, chacun de notre côté. Il n’y avait aucune cruauté, et plus aucune tristesse qui entourait ce moment. Non pas parce qu’une page s’était enfin tournée, mais surtout parce qu’une nouvelle page devait désormais s’écrire. Ainsi, je savais que, lorsque ma mystérieuse sœur referait surface, je serais prêt. Mais pour ça, je devais encore progresser. Entrer au conseil me permettrait de côtoyer et affronter les meilleurs dresseurs de l’archipel.

Deviens plus fort, Alex. C’est la seule chose que tu as besoin de faire. Sois prêt.

Et c’était sur ces derniers mots, et cette promesse silencieuse, que nous nous étions tournés le dos. Mélodie ne serait qu’un obstacle à ce serment. Non, plutôt, elle ne devait être qu’un obstacle. Tout le reste n’était que détails, et, pourtant, je ne pouvais me souscrire à la pensée tenace que garder mon cap serait sans doute plus difficile chaque jour alors que je m’apprêtais à revêtir cette nouvelle peau. Mais ce n’était pas tout. La quête demandait une abnégation sans faille. Qu’adviendrait-il lorsque je devrais quitter tout ce qui m’avait construit depuis mes débuts en tant que Dresseur ? Je secouais alors la tête, fermant les yeux, la tête renversée vers l’arrière, comme pour me recentrer sur ce qui comptait le plus. Il n’était pas encore le temps d’y penser. Il fallait d’abord gérer le présent, ou, plutôt, le lendemain dans ce cas précis. Une marche à la fois, et je n’allais certainement pas me permettre de trébucher sur la dernière.

Une voix me tira de mes rêveries, m’arrachant un sourire avant même que je n’ouvre les yeux pour découvrir de qui il s’agissait. J’ignorais qu’Akane était à Nox, mais la voir si soudainement, en cette nuit déjà bien avancée, à la veille d’un jour aussi important, m’apportait déjà un certain réconfort. Avant de lui répondre, je la laissais libérer ses partenaires, puis elle s’installa à mes côtés, sur ce banc que nous avions jadis occupé, et où elle avait fait, pour la première fois, la connaissance des partenaires qui partageaient ma vie. Je ne pus réprimer un sourire d’amusement en remarquant que, contrairement à cette fameuse rencontre, la jeune femme semblait bien plus habituée et moins inquiète au milieu de ces colosses venus des sables. Et même, Zagan, le Tyranocif au comportement si agressif d’ordinaire, semblait beaucoup apprécier la spécialiste, et s’était discrètement rapproché de nous, se roulant en boule un peu plus près du banc. Souriant toujours, je reportais mon attention sur mon amie.

« J’ignorais que tu étais à Nox, et encore plus que tu avais coutume de veiller si tard. » Fis-je, doucement, en me redressant légèrement. « Tes pokémons ont l’air d’aller bien, en tout cas. Encore un nouveau compagnon ?  » Dis-je en désignant l’Archéomire.

Je regardais alors, un peu plus loin, Furfur discuter avec attention avec Mitochondrie – Ou du moins, je le supposais, puisque, comme à leur habitude, aucun son n’émanait de leur direction. – alors que le curieux Balbuto c’était rapproché avec curiosité de la Kaorine. Pour le reste, ou du moins, pour le moment, mes pokémons comme ceux d’Akane restaient chacun de leur côté.

« Qu’est-ce que tu fais à Nox alors ? Une pause dans tes aventures ?  » Dis-je avec douceur, respectant le calme qui nous entourait.





© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Clair de lune [PV. Akane] G7bq
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Jeu 6 Sep 2018 - 14:17
Région d'origine : Mhyone
Messages : 481

Akane Wise

Akane Wise
Clair de Luneft. Alexandre
- Eh bien… je loge au Centre Pokémon mais j’ai un peu de mal à trouver le sommeil.

Puis elle regarda l’Archéomire. Celui-ci voltigeait près des différents Pokémons d’Alexandre, visiblement à la recherche de nouveaux amis.

- Oui, il s’appelle Ganglion. En fait, il me vient d’un échange.

Echanger son Psystigri n’avait pas été facile mais, désormais, Akane ne le regrettait aucunement. Contrairement au chaton, l’Archéomire demandait moins de soins et d’attention. Et puis, le petit Pokémon Acier s’intégrait parfaitement à son équipe.

Une fois n’est pas coutume, Mitochondrie se tenait à l’écart avec son amie Furfur. Elles n’émettaient aucun son mais Akane restait persuadée qu’elles restaient coincées dans une conversation qu’elles seules pouvaient comprendre. Néanmoins, la présence du Balbuto chamboula leurs habitudes. Celui-ci paraissait impressionné devant la Kaorine.

Quant à Synapse la Charmina, elle s’était éloignée du groupe, préférant le calme. Assise en tailleur, les yeux fermés, la yogi entamait une séance de méditation.

- Une pause ?

La jeune femme hésita, cherchant une réponse qui conviendrait. Elle risquait effectivement de ne plus arpenter les routes comme elle le faisait. Cependant, elle ne comptait pas arrêter son aventure pour autant. Il restait dans cette région des endroits que la rouquine n’avait jamais visités et des Pokémons qu’elle n’avait pas encore croisés. Néanmoins, cela n’empêcherait pas Akane de tout découvrir. Quoi qu’il advienne, l’aventure continuera.

- Pas vraiment. Disons que… j’essaye de m’habituer à la ville.

La dresseuse aurait aimé en dire plus mais elle ne voulait de problèmes avec personne, surtout pas avec son futur patron. Elle parlerait de son nouveau travail en temps voulu.

- Et toi, qu’est-ce que tu fais ici à cette heure-ci ? Quelque chose ne va pas ?

Le comportement étrangement calme de son ami n’avait pas échappé à Akane. Du moins, elle le connaissait beaucoup plus enthousiaste et intrépide et cela l’inquiétait un peu.

© CRIMSON DAY
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Ven 7 Sep 2018 - 20:42
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Clair de lune



Il n’était pas réellement difficile de deviner qu’Akane semblait garder quelques informations pour elle. Mais, après tout, c’était son choix. Mais sa légère hésitation montrait que sa présence à Nox n’était pas un hasard, d’autant plus si elle cherchait à s’acclimater de la vie en ville, radicalement différente de ce qu’elle devait connaitre avec tous ses voyages. Et puis, pour que la jeune femme ne soit en proie à des insomnies, c’était qu’une question, ou une situation, devait certainement la travailler. En soit, à cet instant, nous n’étions pas si différents. Nos interrogations devaient certes être différentes, nous en étions rendus au même point. Bien que la curiosité me piquait quant au mystérieux mal être de mon amie, je choisissais de ne pas trop insister avant d’avoir répondu à sa question. Je lui offrais alors un sourire comme pour la rassurer.

« En réalité, tout va bien, ne t’inquiète pas. » Dis-je, doucement. « Juste un peu de mélancolie. Quoi de plus normal après tout. Je défie Mélodie demain, et, même si je ne stresse pas le moins du monde, je me pose quelques questions sur un potentiel futur que je ne connais absolument pas. Et donc, pour ne pas perdre les bases, je pense au passé. » Continuais-je, légèrement amusé. « Sur le papier, ça a pas trop de logique, mais c’est visiblement comme ça que lui il fonctionne. » Dis-je en désignant mon cerveau. « Enfin bref, comme tu vois, il n’y a rien de bien grave. »

Je scrutais alors de mes yeux habitués à l’obscurité la petite place tranquille. Le Balbuto tournait toujours autour de Kaorine qui n’avait pas décroché son attention de Mitochondrie, et, visiblement, Paimon avait accepté la compagnie du dénommé Ganglion. Elle était généralement la plus abordable de mes partenaires, et la moins difficile à approcher. Et puis, de ce que j’interprétais du type de ce curieux pokémon, c’était que la Minotaupe et lui partageaient au moins un point commun. Le reste de mes partenaires restaient parfaitement concentrés, l’âme ailleurs, profitant de la tranquillité du parc. Une fois cette légère inspection effectuée, je me tournais à nouveau vers Akane, plongeant mon regard dans le sien.

« Et toi alors, pourquoi tu n’arrives pas à dormir ? T’es pas obligée de me le dire, mais ça doit être quelque chose. » Fis-je, avec un léger sourire. « Je veux dire : Ni le cauchemar de l’Ectoplasma, ni aucunes de nos autres aventures ne t’ont jamais empêchée de fermer les yeux, alors, j’imagine que, cette fois, ça doit être d’un tout autre registre et d’une toute autre envergure. »




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Clair de lune [PV. Akane] G7bq
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Lun 10 Sep 2018 - 12:48
Région d'origine : Mhyone
Messages : 481

Akane Wise

Akane Wise
Clair de Luneft. Alexandre
C’était donc la championne Electrique qui causait autant de tracas à son ami… Se comportait-il ainsi avant chaque match d’arène ? En tout cas, Akane ne l’avait jamais vu aussi calme et elle avait bien l’impression que c’était sa manière à lui de cacher son anxiété. La rouquine ne savait pas combien de combat d’arène avaient mené Alexandre mais il devait certainement posséder suffisamment de badge pour s’inquiéter ainsi du niveau de son adversaire.

Ressasser le passé… Voilà quelque chose qu’Akane préférait éviter. Le futur se montrait souvent angoissant, cependant la jeune femme s’accrochait à l’idée qu’il ne pouvait être que meilleur. Le changement ne l’effrayait nullement, elle se demandait juste si elle était à la hauteur de ce qui l’attendait.

Le regard du blondinet s’attarda ensuite vers la Kaorine et l’Alakazam. Les deux amies semblèrent totalement déconnectées de la réalité, oubliant qu’un Balbuto essayait de s’immiscer dans leur conversation. Du moins, Akane s’était toujours imaginé qu’elles s’échangeaient leurs paroles par télépathie. Néanmoins, les deux Psy furent trop absorbés l’un l’autre pour qu’il s’agisse d’une simple discussion. Finalement, le Balbuto abandonna toute tentative de communiquer avec Mitochondrie et Furfur. Akane comprit que la personnalité dépressive d’Electron prit le dessus quand il se dirigea au pied d’un arbre, le regard rivé au sol. La rouquine eut un léger pincement au cœur pour son Pokémon mais elle savait que la personnalité excessivement joyeuse de Proton finirait par se montrer. Quant à Ganglion, il avait trouvé compagnie auprès de la Minautaupe.

La remarque de son ami fit sourire la jeune femme. Effectivement, quel que soit les situations qu’elle avaient vécues, Akane réussissait toujours à trouver le sommeil et ce n’était pas un certain Pokémon Spectre qui dira le contraire.

- Je crois que tu connaîtras assez tôt la raison de mon insomnie. En fait, j’aurais aimé t’en parler, avoua-t-elle. Mais je suis tenue au secret… professionnel.

Akane avait terminé sa phrase sur un ton plus joyeux, laissant à son ami ce seul petit indice. En réalité, elle aurait préféré déballer tout son sac. Jusqu’à présent elle ne s’était jamais réellement confiée à qui que ce soit. Seule Mitochondrie lui prêtait une oreille attentive. Néanmoins, les problèmes des humains échappaient totalement au Pokémon. L’Alakazam était un être complexe mais cela ne l’empêchait pas de prendre la vie avec simplicité.

- Tu as quand même raison… J’ai un peu peur pour l’avenir et d’un côté, je suis tellement contente. Contrairement à toi, le passé je préfère le laisser derrière moi. Demain est un autre jour. Elle haussa les épaules. Du moins, c’est ce qu’on dit.

Un léger frisson parcourant son corps, Akane replia ses jambes sous son menton. La nuit commençait à devenir fraiche, pourtant la jeune femme aimait rester sur ce banc. L’endroit la reposait. Elle comprenait désormais pourquoi son ami se rendait. Rien ne semblait troubler la tranquillité de petit parc.

- Tu dois déjà avoir pas mal de badges. En tout cas, tu as l’air de redouter le match contre Mélodie. Est-ce que tu aurais peur de… perdre ?

Akane planta ses yeux dans ceux de son ami. Elle avait volontairement laissé en suspens le dernier mot, loin d’elle l’idée de blesser l’égo du blondinet. Néanmoins, cette question la taraudait.  Alexandre avait-il déjà au moins connu la défaite ? Le tempérament habituellement confiant du jeune homme laissait présager le contraire.

© CRIMSON DAY
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Lun 10 Sep 2018 - 21:28
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Clair de lune




Je regardais du coin de l’œil la tentative infructueuse du Balbuto de se rapprocher de la Kaorine, qui, elle, ne faisait même pas l’effort de le remarquer. Il fallait dire que Furfur avait un sacré caractère, même pour un type psy. Si elle s’était habituée au reste de mes partenaires à force de les côtoyer et de s’entrainer avec eux, elle semblait toujours aussi fermée à de nouvelles rencontres. Ce trait ne m’aurait pas dérangé s’il n’avait pas si ostensiblement affecté le petit pokémon sol, parti déprimer au pied d’un arbre un peu plus loin. J’aurais sans doute dû m’en occuper, mais j’avais d’autres choses en tête à cette heure, qui me préoccupaient trop pour que je m’attarde sur le pauvre Balbuto.

Pour ce qui était de la raison qui la poussait à faire une halte à Nox Illum, elle n’avait visiblement pas la possibilité de m’en dire plus. Je ne m’en formalisais pas le moins du monde, puisqu’elle devait avoir ses raisons, mais elle avait tout de même glissé un indice de taille dans notre conversation. J’ignorais totalement que mon amie cherchait un emploi, mais, en tout cas, elle en avait visiblement trouvé un. Bien sûr, j’étais on ne peut plus curieux à ce sujet, mais je n’allais pas insister. Je n’allais tout de même pas mettre en porte à faux Akane pour un simple besoin d’en savoir plus.

Elle avait ensuite changé de sujet, faisant écho à ma précédente remarque. Notre avis était proche, quoique légèrement différent. Bien sûr, trainer son passé derrière soi était une mauvaise chose, mais je ne pouvais pas me résoudre à l’oublier complètement. Par respect, ou simplement parce qu’il était celui qui m’avait forgé et permis d’en arriver jusque-là aujourd’hui. Et je ne lui trouvais pas de points négatifs, ou de points positifs. Il était ce qu’il était, tout simplement.

« Oh, quand je parlais de ressasser le passé, c’était simplement quelques pensées vers Hoenn, et vers mes débuts et toutes les aventures que j’ai vécues depuis mon arrivée à Mhyone. Rien de négatif, rassure-toi. » Fis-je, lançant un clin d’œil à mon amie, avant de reprendre sur un ton plus taquin. « Et puis, même si tu laisses le passé derrière toi, j’espère quand même que tu n’as pas oublié nos fabuleuses aventures, ça me ferait beaucoup de mal… » Fis-je en lui glissant un sourire malicieux.

La nuit se rafraichissait considérablement, réveillant et étirant les vieilles cicatrices qui parsemaient encore ma peau sous mes vêtements. Pourtant, il n’y avait nulle part ailleurs où j’avais réellement envie de me trouver. Si j’avais envisagé, en remarquant le frisson qui avait parcouru mon amie, de lui proposer de rentrer nous installer dans un endroit plus chaud, je compris bien vite qu’elle non plus ne souhaitait pas réellement quitter le havre de paix qui nous entourait. Sa question me faisant alors relever que j’avais été avare en explication, je lui souriais avant de lui répondre, mon regard toujours figé dans le sien.

« Oh… Non, ce n’est pas que j’ai peur de perdre. C’est même plutôt tout l’inverse. » Commençais-je, avec une voix douce et calme, mais un brin amusé. « Je connais bien Mélodie, et ce n’est pas elle qui m’inquiète. Le combat sera sans doute difficile, mais, ce qui me fait d’autant plus réfléchir, c’est ce qui se passera si je l’emporte. » Je marquais une courte pause, avant de continuer. « C’est vrai que nous n’en avons jamais discuté mais… L’arène de Nox Illum est la dernière arène qu’il me faut remporter. Si, demain, je gagne le badge de la championne, j’aurais définitivement terminé la ligue de Mhyone. »

Et ce simple fait était lourd de conséquences. Car jusqu’alors, j’avais eu un objectif bien défini, un objectif dont rêvaient bien des dresseurs qui s’étaient lancés dans cette aventure. Mais je n’avais jamais vraiment réalisé à quel point ce qui était pour beaucoup un mirage était désormais à portée de main. Et ensuite, quel avenir ?




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Clair de lune [PV. Akane] G7bq
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Mer 12 Sep 2018 - 10:33
Région d'origine : Mhyone
Messages : 481

Akane Wise

Akane Wise
Clair de Luneft. Alexandre
Akane sourit. Les aventures qu’elle avait vécues à Mhyone, plus en particulier celles avec son ami, elle ne pourrait jamais les oublier. Si beaucoup de situations s’étaient montrées dangereuses, finalement la rouquine ne regrettait en rien ce qu’elle avait vécu depuis son départ. Sans cela, elle n’aurait jamais rencontré des personnes et des Pokémons aussi différents les uns que les autres.

- Ne t’inquiète pas. Que je le veuille ou non, nos aventures m’ont marquées à vie, répondit-elle en rigolant. Et c’est sûrement mieux ainsi.

Venait ensuite le sujet des arènes. La jeune femme apprit seulement qu’Alexandre affronterait son dernier champion… Akane ne s’était jamais imaginée qu’il avait autant de badges. Néanmoins, cela ne l’étonnait qu’à moitié. Le blondinet possédait une sacrée équipe, il devait désormais littéralement rouler sur ses adversaires. A côté, Akane avait toujours l’air d’une débutante.

- Et bien… Il y a le Conseil des quatre, maintenant…

Elle regarda son ami, légèrement perplexe. Il semblait particulièrement préoccupé par cette situation et à bien y réfléchir, Akane n’avait pas proposé la meilleure des solutions.

- Mais ça ne ferait que reporter le problème…

La rouquine aurait aimé aider le jeune homme mais, sur le moment, elle ne voyait pas ce qu’elle pouvait faire de mieux.

- Je suppose que je ne te suis pas d’une grande aide, soupira-t-elle.

Son attention se porta ensuite sur son Balbuto, toujours au pied de l’arbre. Le Pokémon Sol avait le regard rivé sur la lune. Le ciel était dégagé, et les étoiles scintillaient de mille feux. La voûte céleste fut si belle qu’il était presque impossible d’y détacher les yeux.

- En tout cas, bonne chance contre Mélodie. Si c’est ta dernière arène, elle ne te laissera probablement pas de cadeau, fit Akane sur un ton légèrement amusé. Enfin… tu pars quand même avec un avantage. J’imagine que ce n’est pas du hasard si tu as choisi l’arène Electrique en dernier.  

© CRIMSON DAY
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Mer 12 Sep 2018 - 19:35
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Clair de lune




La réponse d’Akane me fit sourire. Il était vrai que nos aventures loufoques avaient une saveur bien particulière lorsque que je regardais en arrière. Bien sûr, sur le moment, nous étions davantage concentré sur le fait d’essayer de nous en sortir, mais, avec du recul, il fallait avouer qu’au moins, nous avions de sacrées histoires à raconter désormais. Ne serait-ce que pour expliquer la présence de l’alliance si particulière qui se trouvait toujours à nos doigts, en souvenir de notre inoubliable excursion au château de Dulem.

Mais, malgré ces agréables souvenirs, ma préoccupation ne semblait pas avoir échappé à mon amie. Il fallait aussi dire qu’elle était sans doute la première à me voir comme ça, ce qui ne devait pas être particulièrement habituel. Elle cherchait à m’aider, et sa réflexion sur le conseil m’arracha un nouveau sourire. Mais je m’aperçus alors d’une chose. Avec toutes nos aventures qui nous avaient menées aux quatre coins de Mhyone, et malgré le fait que nous étions très proches, nous semblions ne pas avoir tout découvert. La preuve en était, elle ne savait probablement pas que ma volonté était effectivement d’intégrer le conseil, tout simplement parce que nous n’en avions surement jamais parlé. Et ce constat était assez paradoxal tant je me sentais proche de la spécialiste, qui essayait d’ailleurs de me remonter le moral. Elle redirigea alors le sujet vers mon combat de demain, et je lui répondais en souriant.

« Effectivement. » Fis-je, amusé. « Il faut dire que, quand je suis arrivé à Mhyone il y a un peu plus d’un an, je perdais presque tous mes combats avec Shax. Du coup, quand on a eu le niveau pour commencer la ligue, je me suis dit que je ferais mieux de me réserver le plus facile pour la fin. » Je relayais exactement le fil des pensées qui m’avaient conduit à cette décision, avant de reprendre. « Enfin, maintenant, j’ai presque l’impression d’être un tricheur. Parce que je me suis rapidement rendu compte que je n’avais pas nécessairement besoin de ça. »

Je replongeais alors mon regard dans les étoiles, profitant de la compagnie de mon amie, et cherchant comment amorcer ma question suivante. Elle était sans aucun doute étrange, mais tant pis.

« Je viens de me faire une réflexion assez… ironique. » Lançais-je, toujours sur un ton légèrement amusé. « On a vécu de sacrées aventures, et, du coup, je me sens très proche de toi mais… » Continuais-je, cherchant en parallèle mais mots pour éviter ne serait-ce que de froisser la jeune femme, ce qui n’était pas du tout le but de la manœuvre. « … mais on ne s’est jamais posés pour discuter simplement de qui nous étions, de nos projets, de nos vies respectives… Comme si on n’avait jamais eu le temps de le faire, en définitive. C’est peut-être personnel, cela dit, mais je ne l’avais jamais remarqué avant et maintenant… je n’arrive pas à ôter cette idée de ma tête. » Finis-je, replongeant alors mon regard dans celui de la rouquine assise à côté de moi.

Bien sûr que je connaissais tout de même la vie de la jeune femme dans ses grandes lignes, et que nous avions déjà pu discuter, mais il fallait avouer qu’il nous restait des deux côtés, encore beaucoup de zones d’ombres et d’inconnu à éclaircir.





© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Clair de lune [PV. Akane] G7bq
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Ven 14 Sep 2018 - 13:51
Région d'origine : Mhyone
Messages : 481

Akane Wise

Akane Wise
Clair de Luneft. Alexandre
La question d’Alexandre gênait quelque peu Akane. Par honte, elle n’avait jamais parlé de son passé à Port-Lilas. Néanmoins, elle ne pouvait en vouloir à son ami, sa curiosité était légitime. Ils avaient vécu un tas d’aventures palpitantes, ils se connaissaient depuis plusieurs mois. Elle se sentait proche de lui et pourtant, elle ignorait probablement toutes les facettes que pouvait cacher le dresseur.

- Effectivement… répondit la rouquine de manière laconique.

Elle serra un peu plus ses jambes contre elle. La jeune femme ne savait pas comment réagir. Jusqu’à présent, elle n’avait jamais dévoilé son histoire à personne, préférant la garder au chaud. Il était peut-être temps qu’Akane vide enfin son sac. Le jour où elle était partie de la maison lui pesait toujours sur la conscience.

- Je… Je n’ai jamais parlé de ma vie à Port-Lilas, et encore moins de mon départ, parce que… j’en ai honte, souffla-t-elle.

Désormais qu’elle était sur sa lancée, elle ne pouvait plus reculer. Akane en avait suffisamment dit pour se sentir obliger à continuer.

- J’ai toujours vécu avec ma mère. Je ne connais ni mon père, ni même ma famille. Juste ma mère.

La gorge de la jeune femme se serra. Juste le fait de parler de sa génitrice et de sa mystérieuse famille inconnue lui fit se sentir mal. L’envie d’en connaître davantage sur son arbre généalogique ne manquait pas à la rouquine mais elle n’avait aucune piste à explorer.

- C’est une personne très… possessive. Elle choisissait tout pour moi… même mes amis ! Evidemment, quand j’étais enfant, je ne me posais pas trop de questions. En plus, elle me racontait souvent des histoires. Elle a beaucoup d’imagination, elle est douée pour ça, fit Akane en fixant la lune, un léger sourire aux lèvres. D’ailleurs, elle écrit des livres pour enfants. Ce sont des histoires dont les personnages sont toujours des Pokémons… Le visage de la rouquine s’assombrit aussitôt. Assez ironique quand on sait qu’elle les déteste.

Le regard d’Akane se balada sur la voûte céleste, passant d’une étoile à une autre. Les larmes commençaient à lui monter aux yeux et elle essayait de les contenir. Si elle commençait déjà à déverser le flot d’émotions qu’elle contenait, elle en aurait pour le restant de la nuit.

- Ah oui, je ne l’ai pas précisé mais ma mère était aussi un peu paranoïaque. Elle s’arrangeait toujours pour ne pas sortir de la maison… et me garder le plus souvent possible avec elle. Si elle en avait eu l’occasion, elle ne m’aurait certainement pas mise à l’école. Elle me répétait sans cesse que le monde extérieur était dangereux et violent.

Akane se secoua la tête, réfléchissant aux mots qu’elle allait employer pour essayer de rendre son récit le plus simple et concis possible.

- Vers mes 14-15 ans, j’ai compris que cela n’était pas… normal. Les autres de mon âge avait le droit de sortir de chez eux après les cours, pendant que moi, je restais la plupart du temps enfermée dans ma chambre. Du coup, en fin de journée, je me suis mise à rentrer plus tard. Pas pour rester avec des amis… De toute façon, je n’en avais pas, avoua-t-elle d’une petite voix. Je flânais juste dans les rues de Port-Lilas. Tu t’imagines ! Avant ça, je ne connaissais même pas ma ville natale ! Parfois je traînais dans la bibliothèque. Je lisais un peu près tout et n’importe quoi, c’était aussi un moyen de m’évader du quotidien. Comprenant qu’elle commençait à bifurquer, elle tenta de reprendre son récit. Bien sûr, ma mère a vite compris. Et à partir de ce moment, je me disputais tous les jours avec elle…

Puis la jeune femme posa ses yeux sur Mitochondrie et ne put s’empêcher d’esquisser un sourire. L’Alakazam était son premier Pokémon et méritait sa place dans son récit. Sans l’humanoïde, Akane serait probablement restée dans sa ville natale.

- J’ai rencontré… -elle se secoua la tête- Mitochondrie m’a rencontrée un peu par hasard. Un groupe de filles m’embêtait sur le chemin du retour, après les cours… et pouf ! Un petit Abra est apparu. La seconde d’après, je me suis retrouvée dans un autre endroit. Mon premier voyage par téléportation ! s’exclama Akane, non sans une pointe de fierté. Néanmoins, son visage se décomposa rapidement. Avec Mitochondrie, j’ai finalement quitté Port-Lilas… et ma mère.

Cette révélation fut celle de trop. Akane cacha son visage avec ses mains et éclata en sanglot. Quel enfant pourrait être fier en avouant qu’il avait abandonné ses parents ? En tout cas, la jeune femme s’en voulait profondément.

- J’ai abandonné le seul membre de ma famille qu’il me restait. Avec le recul, je me dis que ma mère est forcément malade pour avoir agi de la sorte… et… et… j’aurais dû l’aider. Au lieu de ça, je suis partie… comme une lâche.

Les larmes de la rouquine reprirent de plus belle. Alors que tout semblait lui réussir, il avait fallu que son passé revienne au galop. La jeune femme essayait de ravaler sa tristesse mais, au lieu de cela, elle hoquetait. Elle venait de dévoiler presque entièrement sa vie à Port-Lilas et les sentiments qu’elle portait envers sa génitrice. Ainsi, Akane redoutait désormais la réaction d’Alexandre.

© CRIMSON DAY
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Ven 14 Sep 2018 - 17:49
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Clair de lune




Les yeux toujours rivés sur les étoiles, j’attendais de connaitre la réaction d’Akane. Ma remarque avait été directe, mais dénuée de tout mauvais sentiment, bien au contraire. Ce n’était que l’affection que j’éprouvais pour la jeune femme qui me poussait à vouloir en savoir plus, et nullement une quelconque curiosité mal placée. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me raconte tout ce qu’elle n’avait jamais avoué à personne, pas même à moi, mais je me demandais juste si elle partageait le même sentiment que moi. Je pus alors remarquer sa moue gênée, et son hésitation. Je me maudissais en songeant que j’étais allé trop vite, ou trop loin. Après tout, si elle ne m’en avait jamais parlé, c’était qu’il y avait une raison, et ce n’était pas en lui forçant la main que j’allais pouvoir la connaitre mieux.

Mais pourtant, après quelques secondes d’hésitation et de gêne, la jeune femme commença à me répondre, sa voix s’affirmant plus à chaque mot. J’allais l’arrêter, lui dire qu’elle n’était pas obligée de me répondre, mais je me tus en voyant que ses souvenirs n’avaient finalement pas l’air de vouloir rester contenus plus longtemps. Si je connaissais la jeune femme comme je me targuais de la connaitre, il était presque sûr qu’elle n’avait jamais révélé à personne le moindre détail de son passé, et que l’occasion était aujourd’hui trop belle, perdue sous la voute céleste, d’enfin pouvoir apaiser ce qu’elle semblait porter en elle depuis des années. Je la laissais donc commencer à me raconter une enfance qui ne laissait en rien présager de ce qu’elle était devenue à présent. Une vie isolée, dépourvue de toute forme de liberté. Une vie si différente de la mienne que je n’en comprenais pas l’essence, ni les raisons. Une vie qui semblait laisser un souvenir étouffant à Akane, qui, malgré tout ce qu’elle avait accompli depuis qu’elle s’était lancée seule dans l’aventure, n’arrivait pas à s’en dépêtrer. Du moins, pas toute seule. Pas une nouvelle fois toute seule. Et, grâce à son récit, je comprenais davantage la relation que la rouquine avait avec Mitochondrie, sa toute première partenaire. Ce n’était pas seulement qu’elle lui été venue en aide alors qu’elle en avait besoin, elle lui avait surtout permis d’échapper à une vie qu’elle menait depuis bien trop longtemps. Mais, si ça n’avait été que ça, elle aurait eu tout ce dont elle avait eu besoin pour être heureuse aujourd’hui.

Les remords, le regret, étaient là deux concepts que je ne pouvais que trop bien comprendre. Et ils étaient sans doute, en final, la cause principale de la douleur de mon amie. Même si nos vies avaient été si différentes par le passé, nous en étions, en quelque sorte, rendus au même point désormais. A ceci près que, si je devais encore l’endurer, ce n’était pas le cas d’Akane. La voir ainsi ne plus pouvoir se retenir de verser ses larmes fit monter en moi une vague de tristesse. Ses sanglots incontrôlés étaient les témoins de toutes ces fois où elle avait gardé en elle ses pensées amères, et je ne savais pas quoi lui répondre. Quels mots étaient assez forts, assez réconfortant, pour soigner une âme en peine comme la sienne.

Ce ne furent alors pas les mots qui firent le premier pas, mais bel et bien les gestes. Sans une parole, je m’approchais de mon amie, entourant de mon bras ses épaules, la ramenant contre moi. Même ces gestes simples semblaient maladroits, mais ils étaient sincères. Doucement, sa tête vint s’appuyer sur mon épaule, alors que mon autre bras glissa derrière son dos dans une caresse réconfortante. Nous restâmes ainsi le temps qu’il fallût pour que son souffle devienne plus régulier, ignorant simplement le monde extérieur durant de longs instants. Les premiers mots qui briseraient le silence se devaient d’être simples, authentiques, et sincères. Sinon, ils n’avaient pas leur place.

« Moi, je suis heureux que tu te sois lancée. » Dis-je simplement, avec un léger sourire qu’elle ne put percevoir.

Si mes paroles pourraient la réconforter un instant, ou bien lui voler un sourire, ce n’étaient pas elles qui apaiseraient réellement mon amie. Elle avait fait le choix d’oublier totalement ce qui l’avait tant blessée, mais, de ce choix était née une blessure plus profonde encore. Et, il n’y avait pas plusieurs façons de réellement pouvoir en guérir. Je reculais alors légèrement ma tête pour plonger mon regard dans celui de la jeune femme.

« Tu veux que… » Je cherchais légèrement mes mots, avant d’arborer un nouveau sourire sur mon visage, plus serein, plus confiant. « Nous devrions faire un petit tour à Port-Lilas, tu ne crois pas ? »





© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Clair de lune [PV. Akane] G7bq
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Dim 16 Sep 2018 - 20:22
Région d'origine : Mhyone
Messages : 481

Akane Wise

Akane Wise
Clair de Luneft. Alexandre
Quand les bras du jeune homme vint entourer Akane, elle se sentit étrangement apaisée. Elle posa sa tête sur l’épaule de son ami. Doucement, ses sanglots se calmèrent peu à peu, laissant place à un souffle plus régulier. Sans aucun doute, la vie de dresseur était faite d’innombrables rencontres mais rares étaient celles qui laissaient place à la chaleur humaine. Une notion que la rouquine avait presque oubliée. Ainsi, elle se laissa bercer par cet élan de tendresse et ferma légèrement les yeux. Blottie contre son ami, Akane eut l’impression que le temps s’arrêta, suspendu à cet instant précis.

Les paroles d’Alexandre réussirent à dessiner un sourire timide sur le visage de la jeune femme. Elle qui redoutait la réaction du dresseur, elle se sentait désormais libérée d’un poids. Un poids qu’elle gardait enfoui en elle depuis bien trop longtemps.

Puis, Akane rouvrit les yeux et releva la tête. L’idée de revenir à Port-Lilas lui plaisait moyennement. Pourtant, la nuit était suffisamment avancée. Personne à cette heure-ci ne n’arpenterait les rues de la petite ville portuaire.

- Je préfère rester ici… murmura la rouquine

Elle ne s’était jamais sentie aussi apaisée. L’espace d’un instant, elle eut l’agréable sensation d’oublier ses regrets. La jeune femme savait que cette douce allégresse partirait comme elle était venue.

- Tu te rappelles le jour d’Halloween ? On avait croisé ta sœur à Médéa.

Ce souvenir jaillit soudainement des pensées d’Akane. Cette soirée-là, la rouquine avait eu l’occasion de faire la connaissance d’Athéna, la grande sœur d’Alexandre. Il n’avait pas fallu longtemps à celle-ci pour percer le secret des bagues. Etant fille unique, la rouquine ne savait pas si toutes les grandes sœurs étaient aussi perspicaces ou si Athéna était incroyablement observatrice.

- Elle avait parlé de votre enfance à Hoenn… enfin, surtout de la tienne. Mais… la dresseuse hésita, chercha ses mots, je n’ai jamais eu ton point de vue.

Puis Akane se secoua la tête, l’air désolée. Elle avait effectivement raconté la vie qu’elle menait à Port-Lilas mais cela ne lui laissait pas pour autant le droit de fouiller dans le passé de son ami.

- Enfin… je ne veux pas non plus te forcer la main.

© CRIMSON DAY
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Mar 18 Sep 2018 - 19:27
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Clair de lune




J’acceptais avec un léger hochement de tête la réponse d’Akane. Elle n’avait peut-être pas envie, ou ne ressentait pas le besoin de confronter quoi que ce soit. Peut-être que la seule chose dont elle avait eu envie, c’était de partager son fardeau avec quelqu’un, sans rien attendre d’autre qu’une écoute et un léger réconfort. De pouvoir simplement se libérer d’un poids qu’elle avait sur l’âme, sans nécessairement chercher à en régler la source. C’était à elle de décider. Si ça lui suffisait, ça me suffisait. Amplement. La jeune femme avait arrêté de pleurer, et avait même retrouvé l’espace d’un instant le sourire, ce qui prouvait s’il en était besoin qu’il ne fallait pas de grands discours pour apaiser un tourment. La présence d’un être cher suffisait largement.

Puis, Akane se tourna vers de nouveaux souvenirs, semblant bien plus agréables pour elle, et que nous partagions de surcroit. Mais je ne vis pas venir sa question, et ma surprise dû se lire sur mon visage. Me rappeler ma sœur m’avait doucement renvoyé à une réalité dont Akane avait réussi à m’arracher durant de longues minutes. Je ne lui en voulais pas, car, comme moi, elle cherchait simplement à comprendre. Elle n’avait eu qu’un aperçu, qu’une bribe racontée par Athéna, et l’envie de tout lui raconter, à elle, grandit alors en moi. Ce n’était pas réellement un secret, car qui pourrait réellement comprendre finalement. Et puis, jusque récemment, tout ça n’avait été qu’histoires et légendes anciennes dénuées de tout sens réel. Comment expliquer alors quelque chose en quoi j’avais cru enfant, avant de l’abandonner quand j’étais parti pour Mhyone. Comment expliquer quelque chose qui n’avait jusqu’à quelques jours à peine aucune raison d’exister dans mon monde, mais qui projetait à présent ses ombres sur l’avenir. Comment expliquer un univers dans lequel j’étais tant perdu et que je peinais encore à comprendre.

Mais elle, elle m’avait fait confiance, et ne pas lui rendre la pareille aurait été d’une ingratitude sans nom. Je ne pouvais que m’inquiéter de sa réaction, de ce qu’elle allait pouvoir dire ou bien penser, ou encore, plus simplement, de la tournure que prendrait cette nuit après tout ça. M’adossant de nouveau contre le banc, je pris une grande inspiration en regardant vers le ciel. Commencer depuis le début, et laisser l’histoire se raconter d’elle-même. C’était tout ce qu’il me fallait faire. Les yeux toujours rivés dans la voute céleste, je commençais à parler d’une voix calme, un léger sourire aux lèvres.

« Tu sais, beaucoup de légendes et de traditions entourent les peuples qui vivent reclus, dans des conditions difficiles ou juste sortant de l’ordinaire. Mon village ne fait pas exception à cette règle et, nous, peuple du désert, sommes particulièrement proches du pokémon continent, Groudon, dont Hoenn a longtemps été le berceau. Mais, pour nous, il ne s’agit pas d’un gardien bienveillant, que nos prières viseraient à contenter. Il s’agit d’un adversaire mesurant notre mérite, et permettant, selon nos légendes, aux plus forts d’entre nous de vivre en paix dans le désert qu’il a jadis créé. » Je marquais une courte pause, légèrement nostalgique en évoquant un sujet qui avait bercé mon enfance. « Mais tout ça… Ce ne sont que des histoires qui se perdaient de jour en jour au fil de nos générations. Pourtant, selon nos traditions, les villages ont toujours un protecteur. Il est celui qui prouve au pokémon continent la force de ses pairs, et qui conserve le respect de Groudon pour permettre à ces derniers de vivre en paix. Le dernier de ces veilleurs s’est éteint lorsque notre arrière -arrière-grand-père est mort, et la tradition s’est définitivement éteinte avec lui. Tu… dois te demander pourquoi je te raconte tout ça, pas vrai ?  » Fis-je, amusé, regardant la jeune femme avant de replonger mes yeux dans les étoiles.

« Athéna t’as raconté que j’avais eu des problèmes avec les enfants de mon village. Mais elle ne t’a jamais raconté pourquoi. J’ai été bercé toute mon enfance par ces histoires, et, forcément, je n’étais qu’un petit gars qui rêvait de devenir comme son aïeul, selon les descriptions qu’il tenait de son grand-père. Alors, je jouais à être lui, sans comprendre de quoi il s’agissait vraiment, mais je dois avouer que je n’étais pas très fort. Sans doute parce que je n’étais qu’un enfant sans le moindre talent pour la bagarre et les arts martiaux surement. Alors un jour, quand un dresseur est passé dans notre village et qu’il m’a montré ce que savaient faire ses partenaires… J’ai compris que c’était ça que je voulais faire. Devenir dresseur pour marcher dans les traces de ma famille, que ça plaise ou non aux gens qui m’entouraient. Alors, je m’attirais des problèmes, en tentant d’apprivoiser n’importe quel pokémon pourvu qu’il veuille bien me suivre, jusqu’à ce que je finisse par me perdre dans le désert. C’est Shax qui m’a ramené. Alors qu’il n’était qu’un petit Kraknoix. Et c’est à ce moment-là que j’ai recommencé à espérer. J’ai voyagé, sans commencer à réellement combattre, mais juste pour découvrir Hoenn. J’ai traversé mon désert jusqu’aux mystérieuses ruines en son centre, puis j’ai fini par atteindre l’autre bout. Et c’est à ce moment-là que j’ai décidé de partir pour Mhyone, et que mon rêve d’enfant s’est peu à peu évanoui alors que je m’affirmais ici. J’ai commencé à considérer Mhyone comme mon nouveau foyer, et j’ai travaillé dur pour réaliser un rêve qui était sans doute celui qui m’avait poussé à devenir Dresseur. » Je marquais un court temps d’arrêt, hésitant un instant.

J’aurais pu arrêter mon histoire ici. Finalement, c’était ce qu’avait demandé mon amie, rien de plus. Et en soit, le tableau était idéal. Si idéal qu’il en était finalement irréel. Un petit garçon mû par son désir de protéger son peuple selon une tradition oubliée, et qui parvenait finalement à faire ses preuves et à rentrer victorieux chez lui en étant devenu capable de garder ce qui avait le plus de valeur à ses yeux. J’aurais tant aimé que tout ça soit vrai, si, avec du recul, je ne m’apercevais pas de l’hypocrisie qui entouraient mes paroles. Je savais que c’était faux. Que, si, bien sûr, j’avais rêvé enfant d’être ce veilleur pour mon peuple, tout s’était arrêté lorsque j’eu gagné mon premier combat à Mhyone. J’avais alors senti que j’étais fait pour ça. Et mon désir de devenir plus fort fut de moins en moins motivé par mon rêve de petit garçon. C’était ça, après tout, grandir. Et ce n’était pas ce qui avait pesé sur ma conscience jusqu’à aujourd’hui. Mais désormais, que ce soit pour ma sœur ou moi, tout était différent. Totalement différent.

« Mais… tout ça n’est pas entièrement vrai. J’avais oublié il y a longtemps ce petit garçon et ses rêves, tout comme ma sœur avait peu à peu oublié de revenir à la maison, partant simplement à l’aventure dans toutes les régions qu’elle pouvait visiter.  » Je soupirais, le regard toujours rivé dans le ciel.

« Nous avons tous les deux oubliés nos engagements et nos responsabilités pour nous concentrer sur nos propres rêves. Et c’est finalement, assez tristement, tout ce que l’on peut retenir.  » Dis-je, reportant mon attention sur la jeune femme, un sourire légèrement attristé sur les lèvres.



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Clair de lune [PV. Akane] G7bq
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Jeu 20 Sep 2018 - 14:27
Région d'origine : Mhyone
Messages : 481

Akane Wise

Akane Wise
Clair de Luneft. Alexandre
Alexandre commença son récit par les légendes qui entouraient son village. Le désert était un endroit hostile à toute forme de vie et Akane arrivait à peine à s’imaginer dans quel genre de condition son ami avait dû vivre. La jeune femme pouvait peut-être reprocher beaucoup de choses à sa mère mais elle avait vécu une enfance confortable. Ce qu’elle comprenait encore moins ces vieilles traditions qui obligeaient tout un peuple à vivre sous le joug d’une prétendue divinité. La dresseuse avait bien déjà entendu parler d’un certains Groudon. Néanmoins, elle n’arrivait pas visualiser quel genre de Pokémon était-ce.

Le souvenir d’un petit Alexandre qui essayait d’imiter son aïeul arracha un léger souvenir à la rouquine, s’étirant au fur et à mesure que son ami continuait l’histoire. Même enfant, il ne semblait craindre aucun danger, jusqu’à essayer de dompter des Pokémons parfaitement sauvages. Finalement, le jeune homme s’était montré persévérant jusqu’au bout. Si ses débuts en tant dresseur laissaient à désirer, il n’avait désormais plus rien à prouver et ce quel que soit l’issue du match contre Mélodie.

Cependant, les dernières phrases de son ami laissèrent planer une certaine animosité. Le sourire d’Akane s’effaça, ne sachant quoi dire. Si elle culpabilisait d’avoir abandonné sa mère, Alexandre s’en voulait lui aussi d’avoir laisser derrière lui ses origines. La jeune femme afficha un air désolé avant de poser délicatement sa tête contre l’épaule du spécialiste.

- Je suis contente d’en apprendre un peu plus sur toi… dit simplement Akane.

Elle n’avait pas de conseils miracles à proposer, juste des paroles honnêtes. Si elle avait les moyens d’aider son ami, elle l’aurait fait volontiers. Néanmoins, elle se sentait aussi dépassée que lui par la situation.

- … et aussi que t’aies choisi Mhyone pour devenir dresseur, continua-t-elle en soufflant.

Probablement que cette phrase paraissait égoïste. Pourtant, les aventures qu’elle avait vécues avec son ami l’avaient forcément changée, lui permettant de gagner en assurance.

- Après tout, il n’y qu’avec toi que j’arrive à me retrouver dans un repaire de braconnier, fit la jeune femme sur un ton qui se voulait plus léger, en remémorant leur dernière péripétie.

© CRIMSON DAY
Re: Clair de lune [PV. Akane]
Lun 24 Sep 2018 - 19:20
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Clair de lune



Il n’avait finalement suffit que d’un geste et d’une parole pour apaiser légèrement le poids que j’avais sur le cœur. Le contact de la chevelure rousse d’Akane suivi de celui sa tête sur mon épaule m’avait doucement arraché un sourire. Ce contact me rappelait que, même aussi coupables que nous puissions l’être, nos choix et le présent qui en témoignait n’étaient pas qu’une longue succession de remords. Nous aurions pu vivre nos vies différemment, et, sûrement que les douleurs et les regrets qui nous habitaient aujourd’hui n’auraient pas eu lieu d’être, mais nous nous serions alors passés de rencontres, de souvenirs et de moments comme celui-ci. Un moment doux, simple, entre deux personnes qui avaient déjà tant partagé en si peu de temps. Si les remords étaient toujours présents, j’en oubliais mes regrets. J’aimais simplement ce que la vie avait fini par m’offrir, et, s’il me restait encore beaucoup d’obstacles à franchir, je savais que rien ne valait tout ce que j’avais fini par obtenir. Ma vérité était ici, et elle seul me permettait de regarder vers l’avant. Je n’étais plus seul depuis bien longtemps, et c’était grâce à cette île.

Akane devenait donc la première à n’avoir jamais entendu cette histoire, tout comme je semblais être l’un des premiers à qui elle avait jamais raconté son passé. Je ne pus retenir un sourire en constatant que c’était sans doute cette confiance mutuelle et naturelle qui nous avait permis de nous sortir de nos aventures presque sans encombre. Certaines avaient pris des allures de catastrophes mais, au final, n’étaient maintenant que d’amusants souvenirs. L’exemple des anneaux similaires que nous portions tous les deux était sans doute le plus pertinent, mais le souvenir de notre escapade dans les marais était loin d’être le moins palpitant. La tête d’Akane toujours installée contre mon épaule, je gardais les yeux rivés dans la voute céleste pour lui répondre.

« Je ne suis pas sûr d’avoir une très bonne influence sur toi, vu le nombre de fois où on s’est retrouvés en danger. » Lançais-je, sur un ton amusé. « Et d’ailleurs, il faut que tu me fasses penser à y retourner. J’ai toujours les photos de leur carte sur mon portable et je dois avouer que je suis assez curieux de savoir ce qu’ils cherchaient réellement. »

Il fallait dire qu’en plus du curieux duo de pokémons que j’avais rencontré et sur qui je comptais bien prendre ma revanche, la présence d’une dame aussi visiblement riche dans le campement miteux ne pouvait qu’être loin d’être justifiée sans une raison valable. Cette histoire n’avait pas du tout fini de nous livrer ses secrets, et l’appel de l’aventure serait surement trop fort pour que je ne puisse y résister.

« Enfin, c’est vrai qu’il nous ait arrivé de sacrés trucs quand même. Le jour où on s’est rencontrés, déjà, on a fini dans une grotte souterraine à chercher une sortie. Après, il y a eu le château de Dulem, puis la maison hantée d’Halloween. » Dis-je, en énumérant chacune de nos aventures. « Franchement, si t’avais été avec moi à la tour du gouvernement, j’aurais presque commencé à croire qu’en réalité c’était toi qui nous attirait des ennuis ! » Lançais-je pour la taquiner.





© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Clair de lune [PV. Akane] G7bq
Re: Clair de lune [PV. Akane]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: MHYONE :: Nox Illum-
Sauter vers: