:: Terra Nova :: Canopée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'île sauvage [PV AKANE]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mer 3 Oct 2018 - 16:42
Alexandre Diame
L'île sauvage



Les temps changeaient décidément bien vite, et les envies se modifiaient au fil des mois. Moi qui avais toujours préféré ma vie de nomade, j’avais finalement décidé de m’installer définitivement sur les terres Mhyonaises. La région m’avait beaucoup donné, et je ne me sentais nulle part ailleurs plus chez moi que sur l’archipel. Mais je n’avais eu aucune envie d’acheter un quelconque appartement à Nox, ni même de m’offrir quelque chose qui existait déjà. Non, sans doute avais-je ça dans les veines, mais il me fallait bâtir mon propre chez moi. Dans tous les cas, la quasi-totalité de mon budget avait été engloutie par l’achat du terrain, une petite île sauvage et infructueuse qui n’avait intéressé personne d’autre que moi. Il fallait dire que le petit îlot volcanique me rappelait beaucoup les terres Hoenniennes, et que, pour quelqu’un qui souhaitait tout bâtir de ses mains, l’endroit était idéal.

Je m’étais donc renseigné sur les méthodes pour construire efficacement une maison, allant de la partie construction pure jusqu’à l’électricité, en passant par la fabrication des divers matériaux nécessaires pour venir à bout du projet. Il s’agissait d’un objectif de longue haleine, qui ne verrait surement pas le jour avant plusieurs mois, mais ça ne me dérangeait pas. Après tout, c’était un nouvel objectif bien plus serein que le précédent, et qui me permettrait surement de développer un peu plus la cohésion que j’avais avec l’ensemble de mes partenaires.

J’avais donc pu commencer le terrain et ses fondations. Après quelques essais ratés, les qualités de mes pokémons avaient rapidement permis d’adapter la théorie en pratique, et nous avions bien avancé. En attendant la fin des travaux, une petite maison temporaire avait été creusée par Paimon à même la roche, permettant sans soucis d’échapper aux intempéries. Elle offrait même une ouverture magnifique sur la mer et un chauffage naturel avec Baal et Shax qui maintenaient le four en glaise construit par Furfur en activité.

Maintenant que les choses prenaient une forme plutôt concrète, je voulais les faire découvrir à une personne bien précise en premier lieu. Akane s’était installée dans la Canopée et nous avait même, Ivar et moi, invité pour l’inauguration de sa nouvelle maison. Authentique et confortable, elle dénotait drastiquement avec le caractère sauvage du terrain dont j’avais fait l’acquisition. Mais je voulais tout de même le faire découvrir à mon amie. Je lui envoyais donc un rapide message le soir, la prévenant donc pour le lendemain.

[Salut Akane ! J’aurais un truc à te montrer demain si tu es disponible. Je te propose la fin d’après-midi, et je passe te chercher à 17h chez toi si ça te va !]

Le lendemain, après avoir reçu le SMS retour de mon amie. Je grimpais sur le dos de Shax pour prendre la direction de la Canopée. J’aurais certes pu me téléporter directement grâce à Furfur, mais le plaisir de voler un peu alors que le soleil commençait tranquillement à tomber était bien trop fort. Et puis, de mémoire, Akane n’avait encore jamais pu profiter d’un voyage sur le dos de mon partenaire. C’était donc l’occasion rêvée.

En accélérant, il ne fallait pas plus d’une heure pour rejoindre l’archipel Mhyonais. Les lueurs du crépuscule naissant commençaient à donner une couleur dorée à la végétation automnale, ce qui rendait le décor de la Canopée particulièrement beau. Après m’être posé sur le port, je me rendis à l’heure donnée devant la porte de la grande maison de mon amie, puis je lui envoyais un nouveau message.

[Je suis devant chez toi !]



© ANARCISS pour épicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Mer 3 Oct 2018 - 21:32
Akane Wise
L'île sauvageft. Alexandre
Peu à peu, Akane avait entreprit des travaux dans sa maison. Le lieu était tout à fait habitable et fonctionnel mais la jeune femme commençait seulement à se l’approprier, à le décorer à son goût. Ainsi, elle avait entrepris de repeindre le salon et la salle à manger. Les pièces se voyaient recouvertes d’immenses bâches, afin de ne pas abîmer le nouveau parquet qu’Akane avait fait installer. Grâce à l’aide de ses Pokémons, la rouquine avançait plus vite qu’elle l’espérait. Chacun mettait la main à la pâte, dans la joie et la bonne humeur. Si bien que la séance de peinture se trouvait transformée en bataille colorée.

Alors qu’Akane s’amusait avec ses compagnons, elle ne vit pas immédiatement le message que lui avait envoyé son ami. Par contre, il n’avait pas échappé à l’œil aguerri de Mitochondrie. L’Alakazam s’éloigna discrètement du groupe. Sa dresseuse ne serait probablement pas contente de son comportement mais qu’importe. Avant de répondre, le Pokémon Psy chercha une réponse suffisamment « humaine » pour ne pas dévoiler sa couverture. D’abords, il fallait saluer le destinataire.

« Salut Alex ! »

Pour l’instant, rien de compliquer. Même les Pokémons se disaient bonjour entre eux… ils avaient juste une manière différente d’appliquer cette règle élémentaire de politesse. Ensuite, Mitochondrie réfléchit à la proposition. Le lendemain, Akane devait passer la journée à la Tour Olympe mais elle serait sûrement rentrée pour l’heure indiquée dans le message.

« Ça me convient parfaitement. »

Mitochondrie hocha la tête, satisfaite d’elle. Néanmoins, son manège n’avait pas échappé à Synapse. Heureusement, l’humanoïde pouvait compter sur la Charmina pour occuper leur dresseuse, le temps qu’elle termine d’écrire le message. D’un air faussement innocent, la yogi prit un des pinceau, le trempa dans un des pots de peinture et éclaboussa la rouquine avec. Prise dans le jeu, la jeune femme répliqua aussitôt, dans un éclat de rire.
L’Alakazam passa à la suite de message. Elle ne pouvait simplement pas répondre par deux pauvres phrases. Néanmoins, la suite risquait de se montrer plus délicate. Mitochondrie tapota l’écran puis effaça la phrase, retapota de nouveau. Difficile de comprendre les humains quand on n’en était pas un.

« J’ai déjà hâte d’être à demain »

Et elle ajouta un bonhomme souriant, avec du rose aux joues. L’Alakazam relut le message plusieurs fois puis prit un air satisfait.

- Mitochondrie, qu’est-ce que tu fais ?

La main dans le sac ! La concernée appuya directement sur le bouton envoyer avant de tendre le portable à la rouquine, comme si de rien n’était. Akane lut le message et se contenta de se secouer la tête. Son Pokémon se comportait parfois de manière… étrange.

- La prochaine fois que j’ai un message, évite de répondre à ma place.
- Je voulais juste essayer.

Et l’Alakazam rejoignit le reste de l’équipe, sans rien dire d’autre pour sa défense. Akane fronça les sourcils, ne comprenant toujours pas l’acte de son Pokémon. Même en étant sa dresseuse, la jeune femme ne parviendrait jamais à comprendre totalement Mitochondrie.
Le lendemain, Akane attendait son ami. Quand elle reçut son message, elle ne le fit pas patienter une seule seconde. Le premier message d’Alexandre avait su éveiller la curiosité de la rouquine. Avec lui, elle pouvait s’attendre à se retrouver dans une situation complètement folle.

- Alors, qu’est-ce que tu as à me montrer ?

La dresseuse pensait déjà se volatiliser grâce aux pouvoirs psychiques de Furfur. Cependant, elle était loin de s’imaginer que la réalité allait être toute autre…

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Jeu 4 Oct 2018 - 19:09
Alexandre Diame
L'île sauvage



Je n’avais pas réellement tiqué sur la manière qu’avait eu Akane de répondre à mon message, ni trop eu le temps d’y penser. Je ne me formalisais que très peu sur ce genre de choses, même si je devais bien avouer avoir ressenti une pointe de surprise en le lisant. De mémoire, c’était sans doute la première fois que la jeune femme formulait ainsi une réponse, sans doute était-elle ce soir-là particulièrement de bonne humeur. Dans tous les cas, de bonne humeur, je l’étais. Et je n’eus pas à attendre très longtemps avant que la rouquine ne vienne ouvrir sa porte. Il n’était pas difficile de deviner la curiosité et l’impatience de la spécialiste.

« Bonjour aussi ! » Ironisais-je légèrement. « Et tu verras, c’est plusieurs choses en fait, mais je te montrerais en chemin ! » Continuais-je, loin de vouloir tout dévoiler tout de suite. Je regardais ensuite la rouquine de la tête au pied, faisant une moue faussement convaincue avant de reprendre mon sourire. « En revanche, si j’étais toi, je prévoirais au moins un maillot de bain ! » Lançais-je avec un clin d’œil.

J’attendis donc patiemment que la jeune femme s’équipe en restant devant sa porte. J’avais moi-même revêtu un short de bain et un simple Tee-shirt au-dessus. Si les températures redescendaient, elles restaient tout de même suffisamment hautes pour permettre une baignade « surprise ». Et pour cause, notre moyen de transport aimait ça, les surprises. Surtout lorsqu’il était question d’épater la galerie pour un premier vol. Soupirant d’avance en pensant à ses futures facéties, je fus rapidement rejoins par la rouquine.

« Bon, direction le port pour commencer ! »

Je l’entrainais alors à ma suite, ralliant bien vite les embarcadères de la Canopée. Ils ne valaient certainement pas l’immense port de Minami, mais, dans tous les cas, nous n’allions pas vraiment utiliser de bateau non plus. Une petite foule s’était massée, entourant le grand Libégon qui conservait un port altier et fier, les bras croisés, attendant patiemment notre retour. Lorsqu’il nous aperçut, il poussa un petit rugissement à notre encontre, les curieux s’écartant rapidement par réflexe du grand dragon. La curiosité de la foule retomba bien vite et, malgré quelques regards encore dardés sur notre trio, nous fûmes rapidement plus tranquilles. Je me retournais alors vers Akane, tout sourire.

« Donc ça, c’est la première chose que je voulais te montrer. Je sais pas si t’as déjà eu l’occasion de voyager à dos de dragon, mais, en tout cas, tu n’as jamais volé sur le dos de Shax ! » Fis-je, satisfait, alors que le Libégon poussait un petit rugissement de satisfaction, témoignant de son enthousiasme à l’idée de montrer ce qu’il savait faire à la jeune femme.

Le Libégon se baissa alors au sol pour nous permettre de monter plus facilement sur son dos. A première vue, il n’était pas très évident de savoir où se cramponner et où assurer ses prises, mais c’était une habitude à prendre. Je m’installais donc le premier, invitant ensuite Akane à s’assoir derrière moi. Sa position était sans doute plus simple puisque ses jambes pouvaient directement se caler sur les pattes arrière du dragon, lui offrant un bien meilleur appui. En ce qui me concernait, il me suffisait de maintenir un bon équilibre pour ne pas tomber. Pour ce qui était de la prise avant, Akane n’avait pas vraiment d’autres choix que de se tenir contre moi alors que je m’appuyais sur une légère partie osseuse située entre les ailes de mon partenaire. Lorsque nous fûmes installés, je me retournais à moitié vers la jeune femme située derrière moi.

« Alors ? Prête ? »




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Sam 6 Oct 2018 - 14:02
Akane Wise
L'île sauvageft. Alexandre
Tellement excitée à l’idée de visiter un nouvel endroit -du moins Akane ne voyait pas ce que cela pouvait être d’autre- elle en avait oublié sa politesse. La remarque de son ami, bien qu’ironique, la fit donc rougir de gêne. Néanmoins, la suggestion du maillot de bain la rendit encore plus curieuse que ne l’était déjà. Effectivement, la jeune femme avait remarqué que son ami portait un short de plage. Alexandre voulait-il aller à la piscine ? Même si elle doutait que cela soit le cas, la rouquine ne posa pas plus de questions et s’empressa de ranger, dans un petit sac à dos, une serviette et le premier maillot qui lui passaient sous la main.

Une fois ses affaires prêtes, la jeune femme fut surprise que son ami l’emmène vers les embarcadères de la ville. Canopée n’était pas spécialement connue pour son port et Akane se demandait ce qu’il y avait d’intéressant à y voir. Arrivés sur les lieux, la rouquine reconnut le Libégon d’Alexandre, entourés par de nombreuses personnes. En voyant les dresseurs se rapprocher du dragon, la foule se dissipa et ne restaient plus que quelques curieux.

Les paroles d’Alexandre ne rassurèrent pas la spécialiste. Au contraire, elle sentit son cœur manquer un battement, écarquillant les yeux de stupeur. A aucun moment de sa vie, la jeune femme n’avait prévu de faire un vol à dos de Pokémon ! Si pour elle se téléporter était devenu un jeu d’enfant, elle n’était cependant pas encore prête à rejoindre les cieux.

- Euh… Je ne sais pas si c’est une bonne idée, bredouilla-t-elle, perplexe.

Néanmoins, son ami semblait décidé à ne pas lui laisser le choix puisqu’il avait plusieurs « surprises » à montrer… encore faudrait-il qu’Akane se sorte vivante de son premier vol. Une boule au ventre, elle s’installa sur le dos de Shax, derrière Alexandre. La dresseuse cala ses jambes sur les pattes postérieures du dragon, puis entoura la taille du jeune homme avec ses bras.

- Pas du tout !

Comment pouvait-elle se sentir prête ? Elle n’était même pas au courant qu’elle effectuerait son premier vol en cette soirée d’automne ! La rouquine restait persuadée que voyager avec Furfur aurait été beaucoup plus simple. Au lieu de ça, elle se retrouvait cramponnée à son ami et ne savait même pas où il comptait l’emmener. Akane pensa alors qu’elle devait avoir une confiance absolue envers Alexandre pour le suivre de manière presque aveugle.

Au moment du décollage, Akane resserra un peu plus son étreinte, agrippant fermement le tee-shirt du blondinet.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Dim 7 Oct 2018 - 10:40
Alexandre Diame
L'île sauvage



La réaction d’Akane m’amusait un peu, mais elle m’avait d’abord surpris. Certes, ce n’était pas une activité très commune, mais je ne m’attendais pas à voir une telle hésitation dans les yeux de mon amie. Elle avait peut être peur des transports aériens d’une manière générale, ce qui était compréhensible en soit, mais la curiosité de la jeune femme semblait avoir prit le dessus. Elle s’installa donc derrière moi, avant d’enserrer ma taille de ses bras. Son contact contre mon dos m’arracha un léger frisson, mais je me reconcentrais bien vite sur le vol à venir.

Je n’avais absolument aucun doute en la capacité de Shax de voler tranquillement et doucement pour rendre le voyager très agréable, mais je doutais en revanche de sa volonté à le faire. C’était un dragon plutôt farceur, et il avait prit l’habitude de voyager vite lorsque j’étais sur son dos. De plus, la légère vanité de son type n’allait pas aider, et il voudrait surement rapidement montrer l’ampleur de son agilité aérienne à la jeune femme. Il tourna alors sa tête vers moi pour voir si nous étions prêts, et je fronçais les sourcils à son encontre, avant de lui tapoter le ventre.

« Allez, on y va en douceur. » Lançais-je à mon compagnon, avant de tourner à moitié la tête vers la rouquine cramponnée contre moi. « T’inquiète pas, tout va bien se pass…- »

Je fus littéralement coupé dans ma phrase. Le Libégon avait d’abord doucement décollé d’un petit mètre, puis, alors que j’avais les yeux tournés, je n’avais senti que trop tard le vent qui avait littéralement tourné, témoignant de l’utilisation d’un Vent Arrière. Shax, désormais suffisamment haut, avait plongé en piqué avant de se redresser brutalement, volant à l’horizontale à toute vitesse, les ailes gonflées par les rafales de vent. Il volait presque au contact de l’eau, ainsi, le problème n’était pas vraiment l’altitude mais plutôt la vitesse vertigineuse qu’il avait rapidement atteinte. C’était sans doute un baptême un peu trop intense pour la jeune femme, aussi, j’apostrophais mon partenaire.

«  Shax, ça suffit ! » Dis-je, devant protéger mon visage des embruns d’un bras en même temps. «  Je t’ai dit d’y aller doucement ! Ralentis maintenant ! »

Le Libégon poussa un petit cri de contestation alors qu’il tournait la tête vers moi, les yeux amplis de malice et de fierté, puis il se mit à doucement ralentir. Il allait toujours à bonne allure, relativement proche de l’eau, mais il était désormais plus facile de communiquer sans hurler ou se protéger du vent. Je me tournais alors vers mon amie, inquiet de savoir comment elle allait après cette brutale accélération.

« Ça va toi ? On peut encore ralentir ou faire une pause si tu veux ! » Lui lançais-je, soucieux que sa première expérience de vol ne soit pas la dernière. « Désolé pour Shax, il a tendance à s’emporter quand il veut impressionner la galerie. C’est un truc de dragons, je crois, ils font presque tous ça pour se mettre en avant. » Dis-je en infligeant une petite tape amicale sur le flanc du Dragon, qui répliqua alors à nouveau par un cri indigné.

Défi:
 



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Dim 7 Oct 2018 - 18:53
Akane Wise
L'île sauvageft. Alexandre
Si les paroles d’Alexandre se voulaient rassurantes, le Libégon ne semblait pas l’entendre de cette oreille. Le dragon décolla délicatement du sol… avant de prendre de l’élan. Akane sentit une violente bourrasque dans son dos et voyait le sol s’éloigner de plus en plus. Visiblement têtu, Shax prenait de l’altitude pour effectuer un piqué à vive allure. Le souffle coupé, la rouquine eut juste le réflexe de fermer très fort les yeux. Elle entendit seulement son ami grondé le dragon.

Finalement, le Pokémon Sol diminua peu à peu sa vitesse pour retrouver une allure que la jeune femme trouvait plus convenable à son goût. Néanmoins, son cœur battait à tout rompre après cette expérience vertigineuse. Ainsi, elle mit un temps à retrouver ses esprits avant d’adresser un sourire rassurant au jeune homme.

- Ca-ça va ! répondit Akane en reprenant sa respiration. Cette allure me convient bien.

Son esprit retrouvé, la dresseuse put profiter du paysage dans toute sa splendeur. Les rayons du soleil couchant dardèrent sur l’eau, lui donnant une magnifique couleur orangée. La rouquine avait déjà eu l’occasion de nombreuses fois de voir un coucher de soleil sur la plage mais en pleine mer, la scène était complètement différente. La limite entre l’océan et le ciel devenait si floue qu’Akane eut l’impression de se mouvoir dans un tableau.

- Le paysage est magnifique. Enfin… je suppose que tu dois avoir l’habitude, dit-elle en riant légèrement.

Les muscles de la jeune femme se détendirent et elle relâcha doucement son étreinte autours de son ami. Le début du voyage fut brutal pour Akane mais l’allure à laquelle avançait le Libégon lui convenait, désormais, parfaitement. Ils étaient si proches de l’eau que la dresseuse pouvait apercevoir divers Pokémon aquatiques nagés en-dessous. La scène lui arracha un autre sourire, plus détendu cette fois-ci.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Lun 8 Oct 2018 - 15:13
Alexandre Diame
L'île sauvage


Si Akane devait surement sortir d’une petite frayeur, elle n’en laissait rien paraitre. Son sourire rassurant acheva de me convaincre qu’elle n’en voulait pas ni au dragon ni au dresseur pour la soudaine accélération. Shax, lui, semblait satisfait de son petit effet et se contentait désormais d’une allure plus tranquille, profitant lui aussi de l’occasion pour se dégourdir les ailes. Ses ailes soulevaient de légers embruns alors qu’il volait à la limite de l’eau, mais, désormais, l’allure du dragon nous permettait pleinement de profiter du décor somptueux qui s’offrait à nous.

Il était d’ailleurs la raison pour laquelle j’avais convié mon amie à cette heure tardive. Pouvoir profiter d’un coucher de soleil en pleine mer était quelque chose de généralement inoubliable, surtout lorsque l’on se sentait presque perdus au milieu de l’immensité marine. Les couleurs prenaient peu à peu des teintes irréelles, et tout semblait alors changer. L’expression de mon amie et ses paroles m’arrachèrent un sourire légèrement satisfait. Visiblement, elle était aussi sensible à cet environnement que je ne l’étais. Je lui répondais alors d’une simple phrase.

« On ne s’habitue jamais vraiment, je crois. » Dis-je avec un léger sourire.

Le reste du trajet se passa pour le mieux. Je pouvais sentir que l’étreinte de la jeune femme s’était desserrée et que ses muscles semblaient eux aussi plus détendus. Elle était de plus en plus à l’aise, et j’étais soulagé de m’en rendre compte. Je vérifiais régulièrement que notre cap était toujours le bon, et, après quelques ajustements pour nous remettre dans le droit chemin et une bonne trentaine de minutes de vol, la petite île se dessina à l’horizon. Elle n’était pas bien grande, une dizaine d’hectares environ, et paraissait totalement sauvage et inexploitée.

Je m’apprêtais donc à expliquer la raison de notre présence à mon amie, mais Shax en décidé une nouvelle fois autrement. Alors que nous nous rapprochions de la plage, le Libégon fit une brusque embardée, tournant brutalement sur lui-même. L’élan qu’il donna à sa rotation suffit à nous désarçonner et à nous envoyer voler dans l’eau un peu plus bas. Je n’eus pas le temps de pousser un cri de surprise que je me retrouvais totalement immergé. Heureusement, l’eau n’était pas encore glacée à cette époque de l’année, et j’eus tôt fait de remonter à la surface. Le Libégon ne nous avait heureusement pas fait tomber trop loin du bord, à quelques dizaines de mètres seulement, et, après m’être assuré qu’Akane me suivait, je me mis à nager en maudissant mentalement le dragon et ses facéties.

Il ne nous fallut que quelques minutes de nage pour atteindre la rive. Une fois que ce fut fait, je ne pus m’empêcher d’éclater de rire en m’écroulant dans le sable, sur les dos. Mes habits étaient trempés, tout comme ceux d’Akane, mais ça n’avait que peu d’importance. J’étais ici chez moi, et j’y invitais pour la première fois quelqu’un. Je me relevais donc en essayant d’enlever le surplus de sable sur mes vêtements, avant de me tourner vers la jeune femme.

« Bon, et bah, bienvenue chez moi ! »





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Mar 9 Oct 2018 - 11:01
Akane Wise
L'île sauvageft. Alexandre
Akane ne savait pas exactement combien de temps ils avaient survolé la mer mais une petite île se dessina bientôt à l’horizon. Se demandant si c’était la fameuse surprise de son ami, la jeune femme leva un sourcil, perplexe. Néanmoins, elle n’eut pas le temps de se poser plus de question. Le Libégon tourna soudainement sur lui-même, faisant perdre aux dresseurs leur équilibre et se retrouvant à l’eau. Akane émergea rapidement et chercha Alexandre des yeux. Heureusement, il se trouvait juste devant elle, et la côte ne se trouvait qu’à quelques mètres.

Décidément, le dragon n’en faisait qu’à sa tête. Une fois arrivé à la plage, le blondinet s’écroula au sol, complètement hilare. Bien que souriante, Akane se montrait un peu plus réservée. Après tout, elle ne savait toujours pas où elle se trouvait. Tandis qu’elle s’essorait les cheveux, Alexandre eu aussitôt fait de lui donner une réponse… ce qui laissa la rouquine pantoise. Les dresseurs se trouvèrent sur île sauvage et le jeune homme était en train d’insinuer que cela lui appartenait. Légèrement abasourdie, la spécialiste se secoua la tête.

- Euh… Attends. Tu veux dire que tu as carrément acheté une île ? dit-elle avec un petit rire. Ah ! Non, je sais. Tu l’as faite sortir de terre avec tes Pokémons !

La dernière explication paraissait étrangement être la plus plausible. En tant que dresseur, on ne gagnait pas forcément bien sa vie. Akane n’avait donc pas la moindre idée de comment son ami avait pu amasser une somme assez conséquente pour posséder une île. La jeune inspecta autours d’elle. Effectivement, le lieu ne semblait pas habité, à la merci de la nature. Tout ici paraissait sauvage, et Akane comprenait pourquoi son ami avait décidé de s’établir ici… même si au fond d’elle, elle restait persuadée que c’était une blague.

- Au moins, tu es tranquille ici. Et tes Pokémons peuvent gambader où ils veulent. Tu me fais visiter? demanda la rouquine avec un sourire, curieuse de connaître l'endroit.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mar 9 Oct 2018 - 14:51
Alexandre Diame
L'île sauvage



Je pouvais facilement comprendre la surprise de mon amie. Après tout, j’avais encore de la peine à y croire moi-même. Sur ce coup, je pouvais m’avouer chanceux sur l’ensemble de ma démarche, même s’il ne me restait presque plus du tout de sous pour acheter autre chose. J’avais simplement conservé le minimum vital pour pouvoir continuer mon aventure, mais toutes mes économies avaient été englouties dans le projet. Pas la manœuvre la plus prudente, je ne pouvais le nier, mais je n’étais pas non plus réputé pour mon extraordinaire patience et pour mes temps de réflexion. Ce qui s’offrait à moi m’avait plu, et, avec quelques vérifications d’usage, j’avais finalement craqué. Amusé par la réaction d’Akane, je me grattais l’arrière de la tête, un peu gêné.

«  Non, sur ce coup-ci, je n’ai rien fait, je l’ai vraiment… achetée. Enfin, c’était surtout un terrain totalement en friche et à l’abandon, que visiblement personne ne voulait. Le sol n’était pas assez stable pour bâtir quoi que ce soit, et pas assez fertile pour envisager une quelconque plantation. C’était un héritage totalement oublié par une famille assez sympathique, qui m’a permis de l’avoir plutôt facilement, donc je n’ai pas hésité très longtemps. » Dis-je, en guise d’explication.

Je l’emmenais ensuite légèrement plus au Nord de l’îlot, vers une partie légèrement désertique et aride où il était possible de voir les quelques fondations et travaux que j’avais déjà commencé à effectuer. Il faudrait encore un moment pour réellement commencer à construire, mais nous étions sur la bonne voie. Légèrement plus haut, atteignant une sorte de « sommet » qui offrait une vue sur l’ensemble de la petite île. Une petite grotte semblait avoir été creusée dans ce sommet, abritant une sorte de petite habitation dans laquelle j’allais séjourner le temps des travaux. La partie supérieure ne contenait que le nécessaire pour vivre et quelques endroits pour pouvoir s’installer, et l’habitacle semblait parfaitement chauffé, malgré l’absence total de système électrique.

«  Voilà où je vis en ce moment ! Ce n’est pas aussi… confortable que chez toi, mais je t’assure qu’on s’y fait ! » Fis-je, amusé. «  Oh d’ailleurs, ça me fait penser. Ne bouge pas, je dois te présenter quelqu’un !  »

Restant énigmatique, je descendais au niveau inférieur pour retrouver un endroit bien plus chaud, dont Shax et Baal s’occupait. Enfin, le petit Chamallot s’amusait surtout à nager dans le bain de roche en fusion que nous avions créé pour constituer un four de fortune. Lorsqu’il me vit, le petit pokémon pataud poussa un cri d’enthousiasme et entreprit de sortir du bain pour venir me saluer… Chaudement. Je lui intimais de rester tranquille un moment, le « séchant » à l’aide d’une couverture faite pour résister à la chaleur. Ensuite, je le transportais dans un bain légèrement plus froid pour être sûr qu’il ne risque pas de blesser Akane. Baal n’aimait généralement pas trop ça, mais il avait rapidement compris que, s’il voulait que les humains s’occupent de lui, il fallait d’abord que la chaleur de son corps redescende. Lorsque je fus sûr qu’il ne présentait plus un danger ambulant, je le portais dans mes bras, remontant dans la pièce supérieure où j’avais laissé mon amie.

« Bon, ça fait beaucoup pour une journée, mais Akane, voici Baal, mon nouveau partenaire !  »

Je posais ensuite le Chamallot sur le sol, qui trottina de son pas légèrement pataud vers la jeune femme, avant de s’arrêter devant elle, levant ses yeux endormi pour la dévisager avec un air un peu benêt.






© ANARCISS pour épicode
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Mar 9 Oct 2018 - 18:09
Akane Wise
L'île sauvageft. Alexandre
Akane se laissa guider par le jeune homme. Finalement, elle commençait à croire ses paroles. Elle devrait probablement se faire à l’idée qu’Alexandre vivait sur une île déserte… tout en étant son voisin, d’une certaine manière. Cette idée réjouissait étrangement la rouquine. Désormais que le dresseur possédait son propre chez-lui, il suffisait d’un simple claquement de doigt pour qu’elle puisse lui rendre visite.

Alexandre l’emmena dans une sorte de petite grotte, probablement l’œuvre de l’équipe Sol du spécialiste. Ce dernier laissa la rouquine seule un instant, le temps d’aller chercher une personne. Décidément, le blondinet enchaînait surprises sur surprises. Néanmoins, cela ne déplaisait pas à Akane, au moins elle ne s’ennuyait jamais. Profitant de se court moment de solitude, la jeune femme inspecta un peu plus la pièce. C’était, en effet, moins confortable qu’une maison mais Alexandre avait réuni tout le nécessaire pour y vivre. Pour avoir vécu plusieurs mois dehors, la rouquine savait qu’il en fallait peu pour contenter un dresseur.

Au bout d’un moment, Alexandre réapparut. Non pas avec une personne, comme se l’était imaginée la jeune femme, mais avec un petit Pokémon. Akane fronça les sourcils et regarda la créature avec curiosité. Et pour cause, elle n’avait jamais ce genre de Pokémon auparavant. Cependant, cela ne l’empêcha pas de le trouver mignon

- Salut toi, dit-elle doucement.

La dresseuse s’avança prudemment vers le type Sol – du moins elle supposa que c’en était un – puis s’agenouilla à sa hauteur. Avec prudence, elle tendit la main vers la tête du Pokémon pour lui flatter gentiment le menton. L’air pataud et les yeux endormis finirent pas faire craquer la rouquine qui commença à gratouiller l’encolure du Pokémon.

- T’es vraiment trop choupi ! Je n’ai jamais vu un Pokémon comme toi avant. Tu viens d’où ?

L’habitude faisait que la jeune femme parlait aux Pokémons, mais si cette fois-ci elle ne reçut aucune réponse. Cela ne l’empêcha pas d’apprécier l’attitude engourdie de la créature. Son attention entièrement tournée vers le nouveau venu du spécialiste Sol, Akane ne sentit même pas les sphères qui ornaient sa ceinture vaciller.

- Hé ! Nous aussi on veut de câlins !

Proton se manifesta en premier, néanmoins toute l’équipe de la dresseuse en avait profité pour sortir de leur Poké Ball.

- On n’allait quand même pas rester sagement enfermés pendant que Mademoiselle -ou plutôt devrais-je dire Madame- visite un nouvel endroit, dit Mitochondrie sur un ton à peine sarcastique. Déjà que nous avons été secoués pendant le voyage…
- Tu l’as dit ! J’en ai encore le tournis, renchérit Ganglion.

Les joues de la jeune femme s’empourprèrent. Elle ne savait pas si elle se sentait gênée vis-à-vis de la remarque de l’Alakazam ou de l’apparition impromptue de ses Pokémons. Néanmoins, Akane ne comptait pas se laisser marcher sur les pieds par sa propre équipe.

- Du calme tout le monde ! Vous n’êtes pas chez vous ici… repose ça Synapse, fit la rouquine.

Elle se tourna vers la Charmina qui, silencieusement, examinait un objet appartenant à Alexandre. Faisant semblant de rien, la yogi reposait délicatement ce qu’elle avait entre les mains. Puis, la jeune femme se tourna vers son ami, une moue embarrassée.

- Je-je suis désolée, Alex. Tu connais les Pokémons Psy, ils sont naturellement curieux, s’excusa Akane, gênée par la réaction de ses partenaires.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mer 10 Oct 2018 - 10:40
Alexandre Diame
L'île sauvage



Je ne pus m’empêcher de m’amuser de la réaction de mon amie face à mon nouveau partenaire. Il fallait dire qu’en comparaison avec les colosses qui m’accompagnaient d’ordinaire, le petit Chamallot faisait figure de petite mascotte à l’attitude pataude, ce qui le rendait particulièrement mignon. En tout cas, lui, il semblait particulièrement apprécier le traitement que lui réservait Akane, appuyant sa tête contre la main de mon amie pour réclamer davantage de caresses. Mais visiblement, ces dernières en avaient rendu jaloux plus d’un…

Ce fut donc l’équipe de la rouquine au complet qui fit son apparition devant elle. La remarque de Mitochondrie fit légèrement rougir mon amie, et je sentis un instant une chaleur au niveau de mes propres joues lorsque je compris à quel évènement elle faisait allusion. Mais cette légère gêne passée, je ne pus que m’amuser de la situation. Baal ne semblait même pas comprendre ce qui se passait, soudain entouré de pokémons qu’il ne connaissait pas le moins du monde. Nullement effrayé, il se contentait de les regarder tour à tour, restant toujours à portée des caresses d’Akane. Mais les pokémons psys, eux, semblaient avoir rapidement pris possession des lieux, et Synapse, la curieuse Charmina, était déjà en train d’inspecter mes effets personnels, s’étant alors saisie de l’une des potions que je conservais pour mes déplacements. Elle fut néanmoins rapidement reprise par Akane. Les excuses de mon amie m’arrachèrent un léger sourire, alors que je lui répondais.

«  Ne t’inquiète pas, vous êtes les bienvenus ! Et puis, ça reste une île, je ne vais pas commencer à imposer des règles non plus. » Lançais-je, amusé. «  Et pour Baal, je l’ai trouvé au Volcan ! Tu te rappelles, on en avait déjà croisé un quand on y était allés pour s’entrainer avec Nana, juste avant de tomber sur le Galopa. »

Cet entrainement avait rapidement dégénéré et, ce qui ne devait être que quelques passes amicales s’était rapidement transformé en un combat acharné. Mais nous en étions sortis indemnes, c’était là l’essentiel. Je n’eus toutefois pas le temps d’intervenir davantage qu’une forme bien connue venait d’apparaitre. La Kaorine venait saluer la jeune femme mais aussi sa meilleure amie et Alakazam de son état.

« Bienvenue à tous. » Fit-elle de sa voix gutturale, avant d’entamer une discussion mentale avec la partenaire d’Akane, comme à son habitude.

Baal, lui, semblait lorgner sur le Balbuto si particulier. S’approchant doucement de Proton – ou Neutron, je ne comprenais pas encore bien la distinction – il poussa le pokémon sol du bout du museau, posant vers lui ses grands yeux fatigués. Pour une fois qu’il ne se retrouvait pas coincé au milieu de pokémons bien plus grands que lui… Le Chamallot semblait particulièrement heureux. Cette scène attendrissante fut rapidement écourtée par le retour de la Kaorine et de l’Alakazam sur le devant de la scène. La première prit alors la parole.

« Alors Akane, comment trouves-tu cet endroit ? » Demanda-t-elle simplement, sur le ton neutre qui était généralement le sien. « J’ai eu beau essayer de convaincre Alexandre qu’il valait mieux acheter une maison déjà toute faite, il n’a rien voulu savoir. Tu ne voudrais pas que je te rejoigne, du coup ? » Finit-elle, avec son humour bien à elle.

« Hey ! » Répondis-je. «   La maison, ça viendra. On a largement de quoi la faire nous-mêmes, et, au moins, ça nous donnera l’occasion d’en créer une adaptée à tous nos partenaires. C’est pas comme si on pouvait réellement envisager de vivre dans une maison classique avec vous tous… » Fis-je, amusé.

Je me rappelais soudain que je n’avais encore jamais pu réellement échanger avec la jeune femme sur son travail, même en ayant déjà rencontré certains de ses collègues lors de sa pendaison de crémaillère.

«   Au fait, comment ça se passe à Olympe ? Vous travaillez sur quoi en ce moment ? »




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Mar 16 Oct 2018 - 14:01
Akane Wise
L'île sauvageft. Alexandre
Heureusement, Alexandre ne tenait pas rigueur du comportement invasif des Pokémons de la jeune femme. La curiosité de ces derniers retomba bien vite, Synapse et Ganglion sortant de l’habitation pour visiter le reste de l’île, tandis que Mitochondrie et Proton-Electron préféraient rester à l’intérieur.

- Le volcan, c’est vrai ! répondit Akane.

La vision du Galopa et de sa horde avait presque fait oublier à la rouquine qu’il existait d’autres espèces de Pokémon qui vivaient également à Vanora. La conversation s’en arrêta là au moment où au Furfur fit son apparition, accueillant la dresseuse et toute son équipe. Une fois n’est pas coutume, la Kaorine entama un échange psychique avec son amie l’Alakazam. Proton-Electron semblèrent eux aussi se faire un nouvel ami. Le petit Chamallot du spécialiste Sol s’approcha doucement du Balbuto. Néanmoins, Akane n’eut pas l’occasion de profiter de ce touchant moment que Furfur se joignit à la conversation. La remarque de la Kaorine fit rire la jeune femme.

- Tu peux venir quand tu veux, accompagnant sa réponse d’un clin d’œil complice.

Cependant, et bien évidemment, la proposition ne convenait pas à Alexandre. Akane, elle, était un peu plus sérieuse. Si Furfur avait envie de débarquer à l’improviste chez la rouquine pour venir voir son amie l’Alakazam, elle serait la bienvenue.

- En tout cas, il en faut du courage pour construire sa propre maison. Mais avec ton équipe, je suis sûre que ce ne sera pas compliqué.

Vient ensuite la fameuse question sur le travail au sein d’Olympe. Akane réfléchit un moment avant d’entamer un bout de réponse. William tenait à ce que leurs projets restent secrets du grand public, tant qu’ils n’auraient pas obtenu les résultats escomptés… et surtout pour éviter que la presse ne s’en mêle.

- Alors… qu’est-ce que je pourrais te dire…

La jeune femme croisa les bras et prit un air perplexe. Pour son ami, elle pouvait bien lâcher une petite info en exclusivité.

- Un de nos projets est le… Akane laissa sa phrase volontairement en suspense, imitant des roulements de tambours. Traducteur Pokémon ! Mais euh… ça n’avance pas aussi bien qu’on se l’était imaginé, bredouilla-t-elle. Il existe tellement d’espèces différentes, et ont donc chacune un moyen différent de communiquer. Puis elle se secoua la tête. Mais je suis pas là pour parler boulot ! Tu me fais visiter ?

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mer 17 Oct 2018 - 14:33
Alexandre Diame
L'île sauvage



Akane avait pris la Kaorine au mot, mais je savais que ça n’était pas réellement sérieux. Enfin, elle ne voyait sans doute aucun problème à ce que le pokémon psy puisse vagabonder tranquillement jusqu’à chez elle. Cela dit, je ne voyais de toute façon pas vraiment ce qui pourrait l’en empêcher. J’avais beau être son dresseur, j’avais toujours un peu de mal à comprendre la Kaorine qui avait tendance à parfois n’en fait qu’à sa tête. Le type psy était décidément bien mystérieux et, si la poupée d’argile s’était parfaitement intégrée à l’équipe, elle restait néanmoins bien moins facile à manœuvrer que le reste de mes compagnons. Enfin, vu sa terrifiante efficacité, je n’allais pas non plus m’en plaindre. Il suffisait de voir ses performances contre Mélodie lors de mon match d’arène pour comprendre qu’il ne fallait pas la prendre à la légère.

« Ne l’encourage pas toi non plus ! » Répondis-je, sur un ton amusé, à la rouquine.

J’écoutais ensuite attentivement ce qu’elle avait à raconter sur Olympe. Je devais bien avouer que l’engouement autour du groupe me dépassait quelques peu, mais il avait le vent en poupe. Il avait su profiter d’un contexte favorable, et œuvrait visiblement d’arrachepied pour proposer un plus grand confort à tous les Mhyonais, ce qui était honorable. Si certains restaient tout de même suspicieux quant aux réelles préoccupations du groupe, la seule présence de mon amie suffisait à leur donner ma confiance. Elle semblait relativement haut placée dans la hiérarchie, et son nom commençait à être connu, ce qui voulait dire qu’elle était probablement au courant de tout ce qui se passait là-bas. Et, puisqu’elle avait réellement l’air d’apprécier son nouveau travail, alors c’était qu’il ne devait y avoir aucun problème.

Leur projet actuel, d’ailleurs, ne put que me surprendre. Non pas parce qu’il était irraisonné, mais surtout parce qu’il s’agissait d’ores et déjà d’un projet colossal. Le groupe voulait surement frapper un grand coup, et, lorsqu’ils l’annonceraient, ce serait certainement une grande réussite. J’observais partir Ganglion et Synapse, visiblement impatients de visiter l’île, avant de reporter mon attention sur mon amie.

« Et bah. Effectivement, ça doit être sacrément compliqué. Cela dit, Mitochondrie doit pas mal t’aider non ? Après tout, les pokémons psys arrivent bien à lire dans les pensées des autres pokémons, donc ça doit te faciliter la tâche ! » Fis-je, en lui lançant un clin d’œil. « Mais tu as raison, je vais te faire visiter ! L’île n’est pas très grande, mais il y a pas mal de choses à voir. »

Je l’invitais donc à me suivre, le Chamallot se collant presque immédiatement au niveau des pieds de la jeune femme, désireux de la suivre. Il poussa également le Balbuto de la tête pour lui indiquer de venir avec nous, visiblement très satisfait de cette nouvelle rencontre. Alors que nous sortions pour nous diriger en direction du premier chef-lieu intéressant – à savoir les fondations de ma future maison – je ne pus m’empêcher de poser une petite question à Akane.

« Et… Je sais que je suis curieux à ce sujet, mais comment as-tu intégré la fondation ? Tu ne m’en avais jamais parlé avant, alors je me doute que ça devait être un poil secret, mais ça fait combien de temps que tu as commencé à travailler pour eux ? »

Le temps de sa réponse, nous étions arrivés en bas de la montée. Autour de nous, il n’y avait que peu de végétation, principalement de la pinède, et surtout, un grand terrain où seules quelques briques avaient été posées. La maison offrait une vue imprenable sur une petite plage en contrebas, mais surtout, sur la mer qui s’étendait à pertes de vue. Le soleil se couchait peu à peu, teintant l’environnement de douces couleurs orangées. Légèrement plus loin, il était possible d’apercevoir Paimon et Zépar en train de travailler tranquillement, l’Hippodoccus utilisant sa force pour tracter un énorme rocher découpé par la Minotaupe.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Lun 22 Oct 2018 - 20:11
Akane Wise
L'île sauvageft. Alexandre
Tandis qu’Alexandre montrait à Akane le chemin de la future maison, le nouveau membre l’équipe, Baal, invita Proton-Electron à les suivre. Ce dernier ne rechigna pas, il semblait même plutôt heureux. A cause de son caractère versatile, le Balbuto avait quelques difficultés à se lier d’amitié avec d’autres Pokémons. Si les compagnons Psy de la jeune femme acceptait ce trait de personnalité, ils avaient néanmoins parfois beaucoup de peine à le supporter.

- Eh bien… j’ai rencontré William -tu sais, le directeur-, au cours de mon voyage. C’est un excellent dresseur. Apparemment, fonder Olympe était son plus grand projet. Comme je suis spécialiste Psy, ça l’intéressait. Et je travaille vraiment depuis… l’ouverture de la Tour, en fait. Tant qu’elle n’était pas prête, on pouvait pas faire grand-chose.

Les jeunes gens arrivèrent sur un vaste terrain terreux où l’Hippodocus et la Minotaupe d’Alexandre travaillaient. Le dresseur comptait bel et bien construire sa propre maison, en partant de rien. Akane se demandait dans quel genre d’habitation son ami pouvait habiter. Quelque chose d’assez grand pour accueillir toute l’équipe, puisque telle était la volonté du jeune homme.

- Il faudrait un palace… murmura la rouquine. Puis en jetant un œil vers Paimon et Zépar : Ça devrait être interdit de faire travailler ses Pokémons à cette heure-ci, fit-elle en riant.

En parlant de Pokémon, le Balbuto et son ami Chamallot suivaient à la trace leurs dresseurs. Akane en profita pour s’agenouiller et flatter le cou du petit dromadaire.

- Je suis contente que Proton et Electron s’entendent avec toi. Sois gentil avec eux, d’accord ?

Une dernière caresse au petit Pokémon Feu et Akane se releva puis se tourna vers son ami. Elle s’efforçait d’imaginer une maison qui pouvait correspondre aux besoins et attentes du spécialiste et de son équipe.

- Du coup, tu comptes faire quel genre de maison ? Faudrait pas que, toi et tes Pokémons, vous vous sentez trop à l’étroit.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mar 23 Oct 2018 - 15:25
Alexandre Diame
L'île sauvage



J’écoutais Akane m’expliquer ses débuts tout en gardant un œil averti sur Baal qui tournait autour du Balbuto de la jeune femme. Bien qu’un peu endormi, et un peu pataud, le Chamallot était un pokémon très joueur. Le pokémon d’argile semblait beaucoup l’intéresser et il n’en fallait pas plus pour qu’il continue à s’amuser avec lui. Cependant, je savais aussi que le petit Baal pouvait parfois bien mal maitriser sa force, et ne comprenait pas que ses flammèches pouvaient faire mal aux autres pokémons. Après tout, il était habitué à vivre dans un volcan, et il ne ressentait plus vraiment cette notion de chaleur.

C’était donc la spécialité de la jeune femme qui avait attiré le chef de la fondation. Comme évoqué plus tôt, il y avait effectivement un intérêt tout particulier à intégrer une spécialiste du type psy dans une équipe de recherche. Ces derniers étaient sans aucun doute les pokémons avec le plus de capacités de type « utilitaire », et devraient effectivement grandement aider les différentes recherches du groupe. Akane était donc en un certain sens l’un des membres fondateurs de la nouvelle entreprise qui faisait parler d’elle, ce qui la projetait sous les feux de la rampe quoiqu’elle puisse en dire. Si les gens ne connaissaient pas encore son visage, son nom était apparu de nombreuses fois dans les journaux. Je ne manquais alors pas de la taquiner légèrement à ce sujet.

« En tout cas, tout ce que je retiens, c’est qu’ils parlent d’Olympe dans tous les journaux en ce moment. Tu vas pas tarder à devenir une véritable star à Mhyone, ça risque d’être compliqué de pouvoir te voir ! » Lançais-je, amusé, à la rouquine. « Plateaux télé, Interview… Tu vas te retrouver embarquée dans un truc, tu l’auras pas vu venir ! »

Après ma plaisanterie, je me reconcentrais sur sa question. A vrai dire, j’avais quelques plans en tête mais, effectivement, il avait fallu drastiquement agrandir pour faire de la place à l’ensemble de mes partenaires. Et bien évidemment prévoir de biomes qui leur conviendraient bien mieux, ce qui avait tendance à donner un drôle de résultat. Après tout, ils méritaient autant que moi d’avoir une maison à eux. La remarque d’Akane m’arracha alors un léger sourire.

« Tu parles ! Je leur n’ai rien demandé pour le coup, faudrait plus voir ça avec Furfur. C’est elle le vrai contremaitre ! » Fis-je, amusé, avant de répondre à sa deuxième question. « Et pour la maison…. Je ne sais pas. Ils mettent chacun leur grain de sable dans les plans, donc pour l’instant, le résultat est assez chaotique. La seule chose dont on est sûrs actuellement, c’est qu’on va utiliser des matériaux qui résistent bien aux séismes ! » Lançais-je, accompagnant mes propos d’un clin d’œil.

Alors que le soleil était en train de se coucher, j’eu soudain une idée qui devrait plaire à la jeune femme. Je n’allais après tout pas lui avoir fait apporter son maillot de bain pour rien. Je lâchais un dernier coup d’œil à Paimon et Zépar, avant de me retourner vers mon amie.

« Du coup ! Je te propose de mettre ton maillot, j’ai une dernière chose à te montrer si ça te tente ! »

Une fois que la jeune femme eut accepté, nous nous dirigeâmes vers la grotte me servant de maison pour qu’elle puisse se changer. Je restais quant à moi avec mon short de bain encore humide de notre baignade forcée, et, lorsque la rouquine fut prête, je la conduisis à l’entrée de ma demeure de fortune. Déjà dans les hauteurs de l’îles, il ne nous fallut alors qu’une dizaine de minutes sur un chemin escarpé et relativement dangereux pour atteindre l’un des pans les plus élevés de l’ancienne île volcanique, situé sur le flanc Est du petit pic.

Je laissais Akane passer en premier pour découvrir l’endroit qui m’avait fait tomber amoureux du petit îlot. Un grand bassin d’eau clair venait compléter le pan de la petite montagne, donnant une vue imprenable sur le soleil qui se couchait peu à peu au loin. Le bassin était surmonté d’une simple et légère cascade, particulièrement agréable lorsqu’un moment de détente venait s’imposer après une journée bien remplie. Lançant un clin d’œil à mon amie, je brisais le silence le premier.

« Après vous ! » Lui dis-je simplement, l’invitant à glisser simplement dans l’eau pour profiter du spectacle.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Terra Nova :: Canopée-
Sauter vers: