:: Ile Mirabèce :: Médéa :: Arène Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EVENT] Halloween 2018

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
Selena Vigarde
Région d'origine : Mhyone (Elerya)
Mer 7 Nov 2018 - 16:07
Selena Vigarde
 


Halloween 2018

Je venais d’arriver dans la ville de Médéa suite à l’annonce d’Halloween qui avait fait pas mal de bruit dans toute la région. L’année dernière, je n’avais pas pu participer et je comptais bien rattraper le coup cette année. J’avais reçu un coup de téléphone de ma mère qui souhaitait que je la rejoigne pour fêter Halloween à Kalos avec elle et, théoriquement, mon beau-père. J’avais prétexté une excuse stupide, comme quoi je devais assurer la sécurité de Médéa pendant cette période et que je ne pouvais pas m’y déroger. C’était bien entendu faux mais je n’avais aucune envie d’aller la voir. Cependant, son coup de fil m’avait fait prendre conscience que je ne connaissais pas vraiment grand monde ici. Il y avait les autres élèves de l’école mais je ne m’entendais pas particulièrement bien avec eux. Il y avait Alexandre que j’avais déjà croisé plusieurs fois mais mes connaissances étaient plutôt réduites. Un jour, je serais ranger, et ce jour-là, il me faudra un solide réseau de connaissances pour pouvoir intervenir partout dans Mhyone.

Plutôt que de déprimer en me focalisant sur ma solitude actuelle, je décidais de préparer quelque chose pour la soirée de l’horreur qui avait lieu le lendemain. J’avais déjà une idée mais il me fallait quelques accessoires. Je me rendais donc dans une boutique de vêtements que j’avais l’habitude de fréquenter afin d’acheter une sorte de nuisette noire, que je pouvais quand même porter en public et de longs collants assortis. Puis, dans une boutique d’accessoires, je pris deux petites ailes qu’on pouvait accrocher dans le dos, une fausse queue de diable et deux cornes de démon. Mon costume de démone était prêt.

Il me fallait ensuite trouver une énorme citrouille car je comptais bien monter un stand et je voulais faire les choses bien. J’avais toujours aimé le théâtre, j’allais maintenant prouver de quoi j’étais capable. Je fis le tour de tous les vendeurs de citrouilles à la recherche de la perle rare et je parvins à trouver celle que je cherchais. A l’aide de Yuki, je réussis à la ramener à la chambre que je louais en ville, je n’avais pas voulu retourner dormir à l’école, et je m’effondrais après cette journée shopping.

Le lendemain, j’étais remontée à bloc et motivée à faire peur au champion de Médéa lui-même. Je profitais de la matinée pour rester au lit car la nuit allait être longue et j’utilisais l’après-midi pour localiser un endroit intéressant pour m’installer. L’arène étant proche de la forêt, je pouvais facilement me poser un peu plus loin dans les bois, il y aurait sûrement du passage quand même. Il me fallait assez de passages pour ne pas m’ennuyer mais pas trop histoire de ne pas gâcher la surprise. En début de soirée, j’allais installer la citrouille entre deux arbres que je dus escalader plusieurs fois pour accrocher une sorte de banderole avec écrit dessus « Selenalloween ». Je fis sortir tous mes Pokémons à l’exception de Lili et je révisais avec eux le spectacle de ce soir. Nous passâmes aussi un bon bout de temps à sculpter l’énorme légume afin de le rendre le plus effrayant possible, nous avions d’ailleurs décidé de lui faire un visage de Banshitrouille. Je laissais ensuite mes Pokémons en surveillance pendant que je profitais du début de la soirée. Je devais attendre qu’il fasse bien sombre pour que tout fonctionne. Il y avait encore plus de stands et de touristes que l’année dernière d’après ce que j’entendais autour de moi. Je fis forcément le tour des boutiques de bonbons et de friandises et j’en achetais assez pour nourrir toute ma petite troupe.

Tandis que la nuit commençait à vraiment tomber, je constatais que beaucoup de monde possédait un ticket mais moi non. Les Pokémons du champion devaient en distribuer mais je ne les avais pas encore croisés. Je fus témoin d’une scène entre deux enfants, l’un récupérant le ticket de l’autre après l’avoir vaincu en duel Pokémon. Je ne pouvais pas vraiment rester indifférente à la scène et mon côté ranger et protecteur surgit au travers de ma colère. Je me plantais face au gamin victorieux et je lui expliquais ma façon de penser concernant ce qu’il venait de faire. Je pense qu’il avait du bien comprendre le savon que je venais de lui passer car il rendit le ticket à l’autre enfant en s’excusant avant de partir au milieu de la foule. Je retrouvais alors mon calme et j’aidais le garçon qui restait à retrouver ses parents. Je leur expliquais rapidement pourquoi il avait les larmes aux yeux avant de retourner à mon stand. Il était temps d’ouvrir.

Tout le monde était là et je filais vite fait me changer derrière un arbre pour enfiler mon costume. Il y avait très peu de lumière dans le coin et c’est pour ça que j’avais choisi de m’installer ici mais au milieu de l’obscurité, des frissons commencèrent à remonter le long de mon échine. Ce n’était vraiment pas rassurant et par peur sécurité, je me hâtais de me changer et de retourner à ma place. Il fallait maintenant attendre que des gens viennent se perdre par ici et j’en profitais pour donner les sucreries achetées plus tôt à tous mes Pokémons pour que nous les mangions ensemble.

Après une vingtaine de minutes, j’entendis des voix qui venaient dans notre direction. Tout le monde se mit à sa place et nous disparûmes dans la nuit noire. Au moment où le groupe passa devant nous, Myrrh alluma l’intérieur de la citrouille, projetant de la lumière sur nous. Le groupe sursauta et se retourna vers moi, assise les jambes croisées sur la citrouille dans mon costume d’Halloween. Je pris ma voix la plus démoniaque et la plus langoureuse.

- Bienvenue mortels ! Vous êtes dans le royaume de Selenalloween ! Souhaitez-vous entendre la terrifiante histoire de cette forêt ?

Il s’agissait d’un groupe de touristes qui avait fait le trajet depuis Lavenville alors ils décidèrent de me mettre au défi. Ils avaient l’habitude des fantômes donc j’allais devoir redoubler d’efforts pour être convaincante. Le groupe s’installa en cercle devant moi et je commençais mon histoire.

- Nous sommes dans la forêt Amarante qui regorgeait autrefois de mines en activité. On dit que l’exploitation à cesser suite à des choix politiques mais la vérité est toute autre. Une terrible bête rôde dans cette forêt. Un soir, un Laporeille de la ville se perdit par hasard dans les environs…

Alice joua son rôle et fit semblant de se balader devant les spectateurs.

- La petite lapine ne savait plus comment retrouver son chemin, elle appela alors à l’aide mais personne ne lui répondit. SOUDAIN ! La nuit se fit plus glaciale…

Yuki, qu’on avait réussi à cacher correctement, se mit alors à produire un vent froid très léger.

- une ombre gigantesque s’abattit sur le pauvre Pokémon et on ne retrouva aucune trace d’elle le lendemain. La couleur orangé de la forêt proviendrait en réalité du sang de toutes les proies de cette terrible bête. On raconte même que les fantômes des victimes errent encore ici de temps en temps.


Je laissais le temps à ma petite histoire de se frayer un chemin dans les esprits avant de rire et de présenter toute ma petite troupe qui avait joué un rôle dans cette histoire. Le groupe me remercia, m’expliquant que je pouvais encore m’améliorer mais que ce n’était pas trop mal. Malgré ce qu’ils venaient de dire, pas un seul n’osa s’aventurer plus loin dans la forêt et tous firent demi-tour en direction du centre-ville. Je sentis soudainement un courant d’air froid dans ma nuque et deux bras passèrent de chaque côté de ma tête avant de faire apparaître un ticket devant mes yeux.  Je ne bougeais pas, pétrifiée par l’histoire que je venais de raconter. La Momartik éclata ensuite de rire avant de se placer face à moi et de me laisser le ticket dans la main. Puis, elle disparut à la suite des touristes qui risquaient d’avoir une belle frayeur.  J’avais eu assez de frayeurs pour la soirée et je décidais d’aller récupérer mon lot à l’arène avant que ça ne ferme.  Je remballais la banderole mais décidais de laisser la citrouille ici. Elle allait bien dans le paysage. Une fois mes affaires récupérées, je quittais cet endroit en vitesse. Tellement vite que j’en avais même oublié de revêtir une tenue décente et que j’avais gardé le costume. Cela expliquait les regards…

«Défis»:
 

©️Codage by Littleelda from Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
Région d'origine : -
Mer 7 Nov 2018 - 16:07
Maître du Jeu
Le membre 'Selena Vigarde' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Halloween 2018' :


Edit MJ : sac à dos édité !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dress Sannom
Région d'origine : Kanto
Mer 7 Nov 2018 - 17:43
Dress Sannom




Le dresseur sans nom dans



Halloween 2018


Event



Poursuivant son voyage dans la quête d'Osselait, Dress arriva sur l'ile Mirabèce. Il pouvait ainsi faire d'une pierre deux coups. En effet, il espérait participer à nouveau à la fête d'Halloween.  C'est donc, pour la deuxième fois depuis qu'il avait débarqué à Mhyone, que Dress et Nonoss foulaient le pavé de Médea. Il fallait avouer que Dress y allait autant pour l'évolution que pour l’événement.


-Allez Nonoss cette année, on fait pas les sauvages et on s'approche des stands.


Les deux compagnons commencèrent donc à regarder chaque stand et à écouter un peu les conversations autour d'eux. Ils ne comprenaient pas tout mais les gens avaient l'air de passer un bon moment. Certains parlaient de l'attentat à l'Aéroport, d'autre de cadeaux offerts. Cela rappela à Dress le fossile qu'il avait reçu l'année précédente au même endroit. Ils durent s’arrêter à un stand  car Nonoss s'amusa à y goûter différentes sucreries mise à disposition. Certaines lui plurent beaucoup et le malicieux Pokémon en glissa un peu dans la poche de Dress. Sûrement pour plus tard.

Continuant leur route, nos deux héros s'arrêtèrent près d'un groupe de personnes qui avaient l'air un peu paumé. Dress reconnu sur le sac de l'un d'eux le logo de Kanto, son île d'origine.


-Bonjour, vous êtes de Kanto ?


Une jeune femme se tourna vers lui et lui expliqua quand effet, ils étaient ici en vacances mais que suite à l'attentat de l'Aéroport, il n'avait pas pu repartir. Ils étaient donc des touristes réfugiés. Cela devait être une blague entre eux car ils rigolèrent tous à cette pensée. Après avoir reprit son sérieux la jeune femme lui expliqua venir de Lavanville et trouvait sympathique cette fête d'Halloween.


**Je me demande si ma sœur habite toujours à Lavanville et si elle connait ces touristes. Depuis le temps, elle a sûrement déménagé.**


Dress n'avait pu de nouvelle de sa sœur depuis qu'il était parti en ermite dans le mont Sélénite et c'est bien la première fois qu'il repensait à elle. Un jour, il retournerait probablement la voir pour lui présenter Nonoss.

Après avoir saluer le groupe, le dresseur sans nom et son ami continuèrent dans les rues quand ils croisèrent un Desséliande Shiny que Dress reconnut.


-Mais c'est toi qui m'a donné un ticket l'année dernière !!


Le Pokémon spectre salua les deux compères et leur offrit encore une fois un ticket.


-Tu vois Nonoss, c'est l'ami le plus ancien qu'on est ici. On l'a vu deux fois en tout, ce qui est le double des autres personnes que l'on a rencontré et il nous a en plus déjà fait deux cadeaux.


Dress remercia Desséliande et partit comme l'année précédente pour chercher son lot, sachant cette fois où il allait. Qui sait cette année ce qu'il y avait à gagner...

Arrivé à l'endroit habituel, il remit son coupon et reçu son ticket 100% gagnant.





©️ By Halloween





Défi:
 



#393220 pour me faire parler

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
Région d'origine : -
Mer 7 Nov 2018 - 17:43
Maître du Jeu
Le membre 'Dress Sannom' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Halloween 2018' :


Edit MJ : sac à dos édité !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeremiah Summers
Région d'origine : Kantô
Jeu 8 Nov 2018 - 15:09
Jeremiah Summers
L'arène n'est pas difficile à trouver. Le manoir trône au centre du festival. L'aspect délabré de la bâtisse et le jardin laissé à l'abandon pourraient faire douter que l'endroit soit en activité. Mais puisqu'il s'agit de l'arène spectre, il suppose que c'est fait exprès. Savoir que c'est fait exprès ne rend pas la chose plus rassurante. N'importe quoi pourrait se dissimuler dans cette obscurité et ça ne le rassure pas trop. Il ressort William de sa pokéball pour se rassurer. Mélofée aurait sans doute encore plus peur que lui alors il laisse sa pokéball tranquille. William, elle, ne semble pas intimidée pour un sou par l'ambiance de l'endroit. Elle ouvre fièrement le chemin avec entrain et Jeremiah n'a qu'à suivre dans ses pas.

Ils suivent la grille rouillée marquant la limite du domaine à la recherche de l'entrée. Ce qu'ils trouvent, c'est un stand du festival installé juste devant les portes de la grille. En s'approchant il peut voir qu'il s'agit bien du stand de la loterie.

La personne à laquelle il tend son ticket disparait un instant dans la tente située à l'arrière du stand. Puis elle revient avec un gros sac dans les bras. Euh, il espère que ce qu'il a gagné ne va pas être trop encombrant...

"Alors alors, voilà ! Vous pouvez en choisir un au choix, mais un seul hein !" Dit-elle avec un clin d'œil.

Et de son sac elle sort... des cailloux.

Jeremiah est confus.

Ça ne doit pas se voir sur son visage puisque la jeune femme lui dit simplement "Allez-y, prenez votre temps, vous m'dites quand vous avez choisi !"

Et elle se désintéresse de lui pour servir le client suivant.

Est-ce que ce sont vraiment des cailloux ? Jeremiah cale son bâton de pluie sous son bras et en prend délicatement un entre ses doigts pour l'examiner. Il y a comme un motif à la surface... Oh, oui, dans la pénombre il ne l'avait pas remarqué de prime abord mais... C'est un fossile c'est ça ?

Un fossile. Il suppose que c'est un objet vaguement intéressant. Et loin de lui l'idée de se plaindre d'un cadeau qu'il reçoit. Mais simplement... pourquoi un fossile ? Quel rapport avec Halloween ? Et qu'est-ce qu'il va bien pouvoir en faire ?

Jeremiah repose l'objet au milieu de ses voisins, perplexe. La personne du stand a du finir avec son autre client pendant ce temps là car elle revient vers lui tout sourire.

"Alors alors, vous avez choisi ? Qu'est-ce qui vous tente ?"

Jeremiah hausse les épaules. Caillou pour caillou, il ne voit pas vraiment la différence.

La personne jette un coup d'œil à William à ses pieds.

"Dites vous aimez les pokémons plante vous ?" Il hoche la tête. "Ah bah alors si vous pouvez pas vous décidez, prenez donc cui-là ! Ça va vous plaire c'est sûr !"

Et elle lui tend l'un des cailloux. Okay. Il le lui prend, hoche la tête et tourne les talons. Bizarre tout ça.

"Hé bah alors il dit même pas merci cui-là !" dit la jeune femme dans son dos, mais il ne l'écoute déjà plus.

Il commence à être tard et le costume commence à être sérieusement inconfortable. Tout ce qu'il veut c'est rentrer au centre, retirer tout ça et recharger ses batteries.

Le chemin pour retourner à la ville est mieux éclairé que les abords de l'arène. Il y a des passants, mais ce n'est pas la foule non plus. Jeremiah en profite pour ressortir Mélofée. Le petit pokémon reste accroché au bas de son costume mais il ne demande pas à retourner dans sa ball. Alors ils font le chemin tous les trois.

Malheureusement pour Jeremiah, leur soirée ne devait pas s'arrêter là... (suite dans l'event)


Présentation
T-card
Sac à dos
Flower fact : Les Granivols ne sont pas comestibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tohkami Itsuka
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Sam 10 Nov 2018 - 17:58
Tohkami Itsuka
Ce soir c’était Halloween et des attractions et stands en tout genre étaient prévus ainsi qu’un lot pour tous les visiteurs qui croiseraient le chemin d’un des pokemons de cu champion de l’arène spectre. J’avais décidé d’y aller en compagnie de Faelina, de Volt et de Logan. J’avais Jadis depuis trop peu de temps pour l’emmener avec moi, quant à Danae, j’avais peur qu’elle ne mette le feu à quelque chose, je n’avais pas encore eu le temps de lui apprendre à contrôler totalement ses flammes. Et puis Eliott ne voulait pas venir, il préférait rester à la maison.

J’étais arrivée à Médéa sur l’île Mirabèce en fin d’après-midi, j’avais cherché un hôtel pour y laisser mes affaires et pouvoir y passer la nuit après le festival. Après avoir trouvé, réservé et déposé mon bazar, j’étais partie faire un tour en ville en compagnie de mes trois pokemon que j’avais emmené avec moi. Il avait l’air d’y avoir pas mal de touriste dans cette vile. D’ailleurs, un groupe m’avait abordé pour avoir des renseignements sur cette île. Cependant ça ne faisait que la deuxième fois que j’y venais donc je n’avais pu les aider hormis en leur proposant d’aller voir le champion d’arène de cette ville qui devait bien la connaître. Ils m’avaient ensuite demandé de les prendre en photo tous ensemble dans leur costume avant que je ne m’éloigne. Ils m’avaient remercié puis s’étaient dirigés à l’opposé de moi.

Je m’étais dirigée vers l’arène, là où se déroulait le festival. J’avais commencé à faire le tour des stands en m’arrêtant à certains qui semblaient intéressants. L’un d’eux proposait de sculpter une citrouille et Logan était motivé. Je l’avais donc laissé faire tranquillement. Il était concentré sur ce qu’il faisait sauf quand il sentait la présence de la Momartik du champion, qu’il avait aperçu quand nous étions arrivés devant l’arène, qui se baladait un peu partout. A chaque fois, il détournait son attention pour espérer la revoir, mais dans le noir, il était plus difficile de distinguer les types spectres car ils pouvaient s’y rendre invisibles. Une fois sa citrouille terminée, il avait fait comprendre à la dame qui tenait le stand qu’il désirait l’emporter avec lui. Cette dernière la lui avait tendue en signe d’accord et nous avions continué notre chemin.

Je m’étais ensuite arrêtée à un marchand de sucreries pour lui en acheter quelques unes car je suis très gourmande. Je mangeais donc mes bonbons spécial Halloween en marchant. Certains avaient la forme d’un chapeau de sorcière, d’un balai, d’un chat, de citrouille, d’oeil et j’en avais sûrement oublié. Pendant ce temps-là, je suivais Logan qui me faisait passer un peu n’importe où comme si il cherchait quelque chose ou quelqu’un.

-” Logan ! Stop!” Le pokemon s’était arrêté à contre-coeur et me regardait comme si il était vexé par ce que je lui avais dit. “Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Tu m'emmènes où là ?” Alors qu’il m’avait attrapé le bras et me tirait à sa suite.

J’avais donc suivi mon pokemon sans rien dire. Cependant, son attitude m’avait perturbé, lui qui était toujours calme, fier et qui ne se rabaissait jamais au niveau des autres, semblait montrer un intérêt soudain et particulier pour quelque chose mais je n’avais pas trouvé quoi, jusqu’à ce que nous arrivions exactement devant l’arène. Dans un coin reculé, se trouvait la Momartik du champion de Médéa vers qui mon Mangriff s’était dirigé. Il tenait encore sa citrouille qu’il avait sculpté quelques temps plus tôt. A ma grande surprise, il la lui offrit mais celle-ci ne fit même pas attention à lui. Elle la prit et lui mit dans les mains un petit papier qu’il m’avait apporté et que j’avais rangé dans ma poche sans même y jeter un coup d’oeil. Mon attention était entièrement portée vers le désespoir naissant de mon pokemon qui tentait en vain de me le cacher.

-” C’est ce pokemon glace qui te met dans tous ces états ?” Il avait relevé légèrement la tête et j’avais lu dans son regard que j’avais raison. Il était tombé amoureux. A cette pensé, j’avais retenu un petit rire. “Tu la connais à peine, laisses le temps passer et essayes de la revoir de temps en temps. On va rester ici quelques jours si tu veux.”

Il était content mais je voyais bien que ce premier contact lui pesait sur le coeur. Si seulement mon père avait été présent, il aurait trouvé les mots pour le réconforter. Il était plus doué pour ça avec les pokemon qu’avec sa propre fille. Pendant que je cherchais comment lui remonter le moral, il me tendit le morceau de papier que j’avais abandonné dans ma poche. C’était un ticket des tickets pour remporter un lot qui était à retirer à l’arène. Cela tombait très bien car nous y étions.

-” Logan ? Tu vois ce ticket ? Emmènes-le au stand qui se trouve juste devant l’arène. Ils vont te l’échanger contre un lot. Tu veux bien ?” Il ne me répondit pas, prit le ticket et partit.

Ce n’était pas cool de l’avoir envoyé là-bas alors que son amoureuse y était. Mais l’obscurité de cette partie de la ville ne me rassurait pas malgré la présence de Faelina et de Volt qui, après un regard, n’avait pas l’air très serein non plus d’ailleurs. Nous avions donc attendu Logan en surveillant les alentours de peur qu’un pokemon ou un fou ne nous tombe dessus par surprise. De plus, il y avait des bruits vraiment bizarre qui m’inquiétait terriblement. Alors dès que mon troisième compagnon était revenu, nous nous étions vite éloignés d’ici et j’avais ensuite pris le temps de regarder ce que j’avais gagné.

Defi:
 


Je parle en #04B431


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
Région d'origine : -
Sam 10 Nov 2018 - 17:58
Maître du Jeu
Le membre 'Tohkami Itsuka' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Halloween 2018' :


Edit MJ : sac à dos édité !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Sam 10 Nov 2018 - 18:55
Benjamin Makuno
- ... Se retrouvèrent sans avoir plus rien à manger !


Mon auditoire, composé des Brindibou, Yanmega et M.Mime, réagirent de manières plutôt dépareillées à cette péripétie dans l'histoire terrifiante que je leur comptais, profitant du crépuscule qui régnait au cœur de la forêt Amarante en cette heure tardive. Mime affichait son air surpris habituel, à peine plus prononcé qu'à l'accoutumée. Yanmega, pour sa part, ne semblait pas avoir grand chose à faire de mon histoire, et son air distrait me contraint à le laisser aller vagabonder comme bon lui semblait dans les environs tant qu'il daignerait revenir lorsque je l'appellerais. Heureusement, Brindibou était bien meilleur public, comme je l'avais prédit : Il avait bondi de terreur à l'entente de cette terrible nouvelle qu'était l'absence de provisions pour notre protagoniste, et se visualisait très certainement à sa place. Tandis que celui ci reprenait tranquillement son souffle, je recommençais donc mon récit, sous la lumière inquiétante émise par notre petit feu de camp en plein cœur de la forêt.

J'avais passé une bonne partie de la fin d'après midi à m'amuser avec mes compagnons dans l'ambiance typique d'Haloween. Que faisais-je, assis par terre dans un bivouac en lisière de la forêt amarante, avec mon feu de camp, à compter des histoires de scouts trouvées sur le Poryweb à l'arrachée ? Je tuais le temps jusqu'au début des festivités, pardi ! Ce soir, comme tout ceux doués du sens de la vue le savaient au vu des innombrables affiches qui pullulaient dans toute la région, se tenait le traditionnel Festival Halloween, à Médéa ! Et d'ailleurs, celui-ci avait sans doutes probablement démarré désormais, au vue de l'avancée de l'heure. J'avais préféré partir m'isoler en forêt dans un premier temps avec mes compagnons, afin de laisser le temps aux différents stands et intervenants de se préparer à la soirée. Désormais, c'était sans doutes bon. Je terminais donc mon histoire rapidement, évoquant tour à tour un Exagide fou, un Scalproie sans tête et un Ectoplasma tentant de voler les souvenirs heureux de notre protagoniste... Mais rien de tout cela ne provoqua à Brindibou une réaction aussi violente que celle qui l'avait secoué au moment de l'annonce du manque de vivre du protagoniste. Un peu déçu du manque de réactions de mon pokemon sur la fin de mon récit, je rangeais mes affaires en me faisant une raison : C'était après tout un véritable métier que de narrer des récits, et Brindibou était de toutes manières un public... original. Aussi, rangeant mon bivouac, je rassemblais mes compagnons et me mit en route vers le festival.


____


Tel que dans mes souvenirs, le festival était un véritable carton, et sans doutes bien plus encore que l'année précédente : Les stands semblaient, en l'espace d'une année, s'être démultipliés, tout comme les visiteurs. De tout age, les badauds semblaient profiter du spectacle : Des enfants déguisés demandant des bonbons sous la menace de sorts, des vieillards regardant d'un œil rieur ces mêmes enfants jouer... Et un sacré peloton de touristes, de ce que je pouvais voir à la masse de personne se déplaçant en troupeau, dégainant leurs appareils photos à la moindre occasion. Ainsi donc, le festival avait dépassé les frontières de Mhyone ? Voilà qui ne serait pas de trop pour le tourisme local, sévèrement impacté depuis les attentats sur l'aéroport régional. Néanmoins, il s'agissait là de sombres pensées, et même si Haloween avait pour but d’insuffler la peur dans le cœur de ceux qui la célébrait, ce n'était pas de ce genre de peur dont il était question. Haloween, c'était les déguisements, les farces, les décorations. D'ailleurs, mes compagnons et moi même n'avions pas été avares en efforts sur le sujet : Pour ma part, ne souhaitant pas réutiliser bêtement le même déguisement que l'année précédente, j'avais cherché longtemps dans les boutiques de la ville, de quoi me grimer pour l'occasion. Pas évident néanmoins : Le succès de la fête semblait avoir dépassé les attentes, et je n'avais pas pu trouver de déguisements complets. Qu'à cela ne tienne : J'avais pu récupéré un masque typique de ces démons traditionnels, et cela suffirait sans doutes amplement, combiné aux kimonos que ces derniers revêtaient dans les fables.

Mais mes pokemons n'étaient pas non plus lésés... Ou du moins, Monsieur Mime ne l'était pas : Si Brindibou ne semblait pas particulièrement apprécier que je ne cherche à le grimer, et si je ne pouvais de toutes manières pas me permettre de laisser Yanmega vagabonder à son gré dans un festival avec sa fâcheuse manie à se sentir défier par le moindre regard dans sa direction, Monsieur Mime était cependant lui bien content de se mêler à la fête. Déjà un peu effrayant de base, ce dernier avait eu une idée redoutablement efficace pour son propre déguisement. Un couvre chef. Simple me diriez vous... Sauf qu'il s'agissait d'une grosse citrouille qu'il avait enfilé à la manière d'un casque, sculptée d'un sourire carnassier, et aux trous servant d'yeux qu'il prenait un malin plaisir à faire luire à l'aide de ses pouvoirs psychiques. La demi-heure de boulot que j'avais passé quelques heures plus tôt pour vider et décorer le légume rendait somme toute du plus bel effet, et il aurait certainement son petit effet.


- Vraiment une bonne idée que t'as eu là, Mime. Hésite pas à utiliser de tes pouvoirs psychiques avec, ça rends encore mieux ! Mais si tu vois que des gamins commencent vraiment trop à flipper, pousse pas trop le bouchon hein. Quand à toi Brindibou... Bah, profite, mais pareil, évite de faire trop de vagues.


Il ne m'écoutait déjà plus, de toutes manières : L'oiseau était déjà parti se promener entre les stands, survolant le lieu des festivités dans de grands piaillements surexcités. Tant qu'il ne provoquait pas de scandales... Mime et moi, en évitant de piailler autant que lui néanmoins, ne tardions pas à l'imiter : Passant de stands en stands, j'eu le plaisir d'observer toute la créativité que ce festival pouvait engendrer. Des conteurs d'histoires horrifiques, des stands de taille de citrouille, des marionnettistes spectraux... N'était-ce d'ailleurs pas Nana, en représentation, sur ce dernier ? Il me semblait bien que si... Mais ce n'était pas le moment de le déranger. Amusé à l'idée de le voir se donner en spectacle de la sorte, je restais un instant à observer le spectacle, piochant allègrement dans le chaudron de sucreries qu'une vieille dame déguisée en sorcière s'amusait à faire passer dans les rangs, attirant immédiatement la curiosité des enfants. Je n'étais pas un grand friand de ce genre de cochonneries, à la base, mais pour Haloween, c'était différent. Mais alors que j'observais le spectacle, un souffle glacé dans le cou me fit sursauter, me retournant instantanément. Une forme blanche venait de se faufiler derrière le mur, un peu plus loin... Était-ce lui le coupable ? Décidé à le suivre, celui-ci s'échappa encore derrière un nouveau coin de ruelles tandis que j'étais sur le point de l'avoir rattrapé, dans un grand rire à la fois chaleureux et glacial. Il voulait m'affronter au Cache-Cache, hein ? Pas de soucis, je détestais perdre ! Néanmoins, alors que je suivais la trace du pokemon depuis une bonne dizaine de minutes, ce dernier s'échappant à chaque fois in-extremis, c'est au détour d'une énième ruelle que je tombais face à face avec ce dernier, immobile face à moi.

Il s'agissait d'une Momartik qui semblait prendre un malin plaisir à me faire tourner en bourrique... Même si il était évident qu'il venait de faire exprès de se laisser rattraper.
Apparemment satisfait de ma façon de m'obstiner à l'attraper, je fus surpris lorsque ce dernier fit apparaître un petit ticket, qu'il me tendit. Un ticket de loterie, hein ? Alors il s'agissait sans doutes de l'un des pokemons du champion, Timothy... Un de mes futurs adversaires potentiels, donc. Mais pour l'instant, il n'était pas question de penser à une quelconque animosité. Attrapant le ticket en le remerciant, tandis que celui-ci disparaissait aussi soudainement qu'il ne m'était apparu, je pris donc la direction de l'arène : Il était indiqué sur le bon que c'était là bas que nous pourrions retirer nos lots... Et je comprenais pourquoi : Arrivé devant le bâtiment, je constatais que les ombres qui y régnaient n'avaient rien de bien naturelles. En effet, les ténèbres semblaient s'élever des alentours dans de voluptueux mouvements de fumée noire, tandis que la luminosité était au plus bas et que des bruits étranges s'élevaient des bosquets... Pas très rassurant tout ça, je devais bien le reconnaître, et je n'étais pourtant pas le plus aisé à effrayer. Mais haut les cœurs, un cadeau valait bien de relever les défis, aussi m'avançais-je dans la brume, à la recherche du stand de la loterie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
Région d'origine : -
Sam 10 Nov 2018 - 18:55
Maître du Jeu
Le membre 'Benjamin Makuno' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Halloween 2018' :


Edit MJ : sac à dos édité !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joshua Javier
Région d'origine : Alola
Lun 12 Nov 2018 - 13:48
Joshua Javier

Halloween


Je commençais à vraiment apprécier Mhyone. Enfin, c’était surtout Médéa que j’appréciais. Je n’avais pas vraiment pris le temps de visiter une autre ville car dès mon arrivée, j’avais foncé au quartier général de la rune. Je n’avais pas croisé de femme mais je m’étais décidé à devenir dresseur ce qui était mieux que rien. J’avais ensuite attendu Halloween avec impatience et je venais de croiser la route d’une adorable demoiselle mais son cœur était pris et ses Pokémons m’avaient bien fait comprendre que j’étais de trop.

Je déambulais donc parmi les différents stands installés un peu partout. Malgré mon superbe costume et Chicorée à mes côtés, je n’avais pas encore pu aborder une seule jolie femme depuis ma première déconvenue. Il fallait que je me ressaisisse, j’étais en cours de devenir un grand dresseur, il me fallait donc un fan club le plus rapidement possible. Je faisais donc le tour de tous les forains afin de trouver des vendeuses très mignonnes et je leur achetais des tas de choses avant de leur laisser mon nom et mon numéro. Avec un peu de chance, au moins une me rappellerait. Cependant, je me retrouvais avec une tonne de sucrerie sur les bras et j’en mangeais une partie avec l’aide de Chicorée avant de distribuer le reste aux enfants, obtenant ainsi le sourire de leur mère ou de leurs grandes sœurs.

Ne sachant pas quoi faire pour le reste de la soirée, je décidais de me lancer dans les activités classiques, j’aurais peut-être ainsi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes. J’assistais donc à un spectacle de marionnettes puis je fis l’attraction typique d’Halloween qui consistait à sculpter une citrouille. C'est surtout Germignon qui s’y colla mais j’ajoutais ma touche personne en lui faisant sculpter un Floramantis. Enfin, c’est à ça que ça aurait dû ressembler. Tandis que j’admirais notre œuvre, une branche se glissa à travers le légume pour ressortir devant moi, me tendant une sorte de ticket. Je le pris et la branche, ainsi que son propriétaire, disparurent dans la foule. Il y était inscrit de se rendre à l’arène pour récupérer un lot. Cool, on dit bien heureux en amour, malheureux aux jeux non ? Dans ce cas là, j’allais avoir beaucoup de chance normalement.

Je fis grimper Chicorée sur ma tête pour repérer l’arène mais la foule était trop dense et je dus moi-même grimper sur un stand pour me guider. Une fois mon objectif en vue, je m’y rendis en toute hâte, espérant que l’hôtesse qui allait me donner mon lot serait aussi mignonne que doit l’être une hôtesse lors d’un festival comme celui-ci !

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA


Défis : 2 (Manger des sucreries) & 4 (Evoquer un projet futur) & 10 (Faire de l’escalade) & 12 (Participer au festival d’Halloween) & 15 (Sculpter une citrouille)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
Région d'origine : -
Lun 12 Nov 2018 - 13:48
Maître du Jeu
Le membre 'Joshua Javier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Halloween 2018' :



Edit MJ : Sac à dos édité !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Mer 14 Nov 2018 - 14:25
Vixion Hattori



feat. Isara Nymly

Halloween 2018

Vixion, le Faucheur


Pour la deuxième année consécutive, je passais Halloween à Mhyone. Il y a un an de cela, c’est ici qu’Isa m’avait offert le fossile qui était toujours en ma possession par ailleurs. Et maintenant, je devais retrouver ma dulcinée un peu à l’écart de la ville pour qu’on se repère plus facilement. Hors, la nuit était tombée et c’était plus dur pour la chercher. De plus, je ne me sentais pas bien dans toute cette obscurité et je pris sur moi pour ne pas demander à Isa de se rejoindre ailleurs. Bien entendu, à force d’éviter les endroits trop sombres, je m’étais  perdu et j’arrivais en retard au rendez-vous. Je devais le seul à être dérangé par ça car mademoiselle avait l’air en charmante discussion avec un jeune homme. Tandis que je m’approchais d’elle, ce dernier partit et elle se retourna dans ma direction avec un cri de surprise qui me fit sursauter aussi.

« Vixion ! Tu m’as fait une de ces frayeurs ! C’est pas cool de s’approcher aussi discrètement des gens ! »

Discrètement ? En quoi j’étais discret ? J’avais repris un peu le costume de l’année dernière que j’avais améliorée. Toujours dans une grande cape, elle était maintenant dans un dégradé de rouge et de noir avec un effet déchirée et brûlée en bas. J’avais enfilé la capuche et je portais une sorte de grande faux assortie aux couleurs de la cape. Je comprenais donc que je puisse faire peur mais pas être discret.

- Mon approche n’avait rien de spécialement discrete mais tu étais sûrement trop obnubilé par l’homme que je viens de voir partir.

Oui, c’était une pointe de jalousie qu’on sentait dans ma voix. Il fallait me comprendre, j’essayais de me réconcilier avec elle comme il faut et je pensais que tout était arrangé depuis notre balade au champ fleuri. Hors, dès que j’ai un peu de retard, je la retrouve grand sourire avec un autre homme, bien plus intéressant que moi.

- Tu sais, je t’aime vraiment mais si tu te forces à être avec moi, ce n’est pas la peine. Je ne veux pas que tu restes juste par pitié.

C’était direct et sûrement pas le meilleur moment pour le dire mais c’était sorti tout seul. J’avais peur qu’elle m’ait finalement remplacé. On était jeunes et c’était normal d’aller d’amour en amour mais je sentais que c’était avec elle que je voulais être.


Défis:
 

©️ Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isara Nymly
Région d'origine : Mhyone
Mer 14 Nov 2018 - 15:23
Isara Nymly


Halloween 2018

- Mon approche n’avait rien de spécialement discrète mais tu étais sûrement trop obnubilé par l’homme que je viens de voir partir.

L’homme ? Ah Joshua ! Je n’étais pas certaine de comprendre ce qu’insinuait mon compagnon. Personnellement, j’étais juste contente de le voir et j’aurais aimé qu’il m’embrasse comme il savait si bien le faire pour fêter nos retrouvailles. La suite de ces propos allait encore plus me surprendre et pas d’une manière très agréable…

- Tu sais, je t’aime vraiment mais si tu te forces à être avec moi, ce n’est pas la peine. Je ne veux pas que tu restes juste par pitié.

Hein ?! Je sentais que mon visage s’était déformé sous le coup de la surprise. Qu’est-ce qui lui passait par la tête pour dire ça ? Je pensais qu’on s’était réconcilié la dernière fois qu’on s’était vu en septembre mais rien n’était moins sûr maintenant. Mais ce qui ne s’expliquait pas, c’est que c’est moi qui doutait de ses sentiments à l’époque quand il avait préféré faire sa foutue arène plutôt que de me voir. Et voilà, qu’il me reprochait d’être avec lui par pitié ? Mon premier réflexe fut de me mettre en colère. Mais ses paroles démontraient un grand manque de confiance et j’étais surtout triste pour lui, ainsi que pour moi. J’avais l’impression qu’il ne me faisait pas confiance et qu’il ne croyait pas en mes sentiments ce qui faisait tout de même un peu mal. Enfin lui crier dessus n’arrangerait rien. La dernière fois que je l’avais fait, on ne s’était plus parlé pendant deux mois…

« Qu’est-ce que tu racontes ? Ce n’est pas moi qui a toujours mieux à faire que de voir l’autre… Et tu penses vraiment que je suis du genre à rester avec quelqu’un juste par… pitié ? C’est pas très agréable que tu doutes de mon amour pour toi… Moi qui me faisais une joie de cette soirée… En plus, je voulais te demander de venir vivre avec moi à la Pension et qu'on travaille ensemble... »
Vixion Hattori


Je vous prends la tête en #960018 !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Jeu 15 Nov 2018 - 12:47
Vixion Hattori



feat. Isara Nymly

Halloween 2018

Vixion, le Faucheur

A voir le visage d’Isa, je comprenais que j’avais peut-être tout faux. Je ne doutais pas d’elle, au contraire, c’était de moi que je doutais. Après tout ce que j’avais fait, ou pas fait plutôt, je craignait qu’elle ne se soit lassée. J’avais honte de le dire et je m’en voulais de l’avoir pensé. Surtout quand j’entendis la fin de sa phrase. Elle souhaitait vraiment emménager avec moi ? Pour de vrai ? Je pense qu’à cet instant, j’aurais bien été incapable de savoir quel était mon nom si on me l’avait demandé. Je ne voyais plus que Isa et moi, dans une même maison.

- Je… Je… Je suis tellement heureux, je suis désolé d’avoir osé penser ça. Je ne me faisais pas confiance. Et… et c’est trop bien.

J’attrapais ma chérie par la taille et je la fis tourner tout autour de moi. Je la reposais et l’embrassais avec passion. J’avais oublié tout ce qu’il venait de se passer, ça n’avait plus aucune importance. Et j’allais me faire pardonner en rendant cette soirée inoubliable. D’ailleurs, Vinea semblait vouloir se joindre à notre câlin et sans avoir eu le temps de l’en empêcher, on se retrouvait tous les trois étendus sur le sol, Isa dans mes bras tandis que j’étais allongé sur le dos. Ce n’était pas la position la plus désagréable si on omettait le tas de coton qui prônait fièrement sur nous, nous affichant comme un trophée de chasse.

- Vinea ! On t’a déjà dit de ne pas faire ça.

C’était trop dur de s’énerver contre elle et j’explosais de rire avant de la faire bouger. Je me relevais en même temps que ma demoiselle sexy. Il était temps de nous diriger vers le festival afin d’en profiter un maximum pour fêter cette nouvelle !

- Je t’aime Isa ! Je promet de me faire pardonner ce soir, allons donc profiter d’Halloween !

©️ Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isara Nymly
Région d'origine : Mhyone
Jeu 15 Nov 2018 - 16:59
Isara Nymly


Halloween 2018

- Je… Je… Je suis tellement heureux, je suis désolé d’avoir osé penser ça. Je ne me faisais pas confiance. Et… et c’est trop bien.

Vixion m’attrapa par la taille avant que je puisse réagir et me fit tournoyer autour de lui. J’étais encore d’humeur grognonne parce qu’il avait gâché ma demande mais je n’arrivais plus à lui en vouloir quand je le voyais si heureux. M’enfin j’aurais dû me douter que notre embrassade n’aller pas durer longtemps. A cause de moi, il y avait bien trop de perturbateurs autour de nous. Je fus étonnée que ce ne soit pas Hitokage. Il considérait mon copain comme son deuxième dresseur et il devait piétiner sur place d’impatience pour le saluer. Non c’est l’Altaria qui venait de se mêler au câlin en oubliant une fois de plus qu’elle était plus lourde qu’avant son évolution.

- Vinea ! On t’a déjà dit de ne pas faire ça.

Je sentais l’amusement dans la voix de mon compagnon alors que j’étais maintenant allongée sur lui et je me doutais que Nea allait le percevoir aussi. Il  y avait donc peu de chance qu’elle obéisse. J’espérais qu’elle allait perdre cette habitude avec le temps, après tout son évolution était toute récente et cela pouvait expliquer qu’elle ne s’y soit pas encore habituée. Je remarquai tout de même que mon chevalier servant s’était servi de son corps pour me protéger pendant notre chute, ce qui expliquait que je me retrouve sur un confortable matelas humain en toute sécurité. Si nous n’avions pas été à l’entrée de Médéa, c’est une position que j’aurais pu apprécier et dont j’aurais volontiers profité. Mais là, il valait mieux que l’on se relève avant que quelqu’un nous surprenne et se fasse des idées…

- Je t’aime Isa ! Je promets de me faire pardonner ce soir, allons donc profiter d’Halloween !

« Bonne idée ! »

Je profitais de la main qu’il me tendait pour m’aider à me remettre debout quand nous fûmes surpris par de veilles connaissances. Mimy retrouva avec plaisir sa congénère qui nous tendit notre ticket pour la tombola. Je ne savais pas qu’ils avaient reproduit leur animation vedette de l’an passé…

« Tu crois que ce sera encore un fossile ? »

Je souriais en posant la question au chercheur et en me remémorant une fois de plus notre premier Halloween. Il faisait déjà battre mon cœur plus vite à cette époque même si je ne comprenais pas pourquoi. On prit tranquillement le chemin de l’arène et du stand qui s’y trouvait pour réclamer notre lot. On dû attendre qu’on groupe entier de touristes récupèrent le leur, parlemente pour avoir mieux, échange entre eux ce qui les arrangeait. Et au lieu de le faire plus loin, ils continuaient d’occuper tout l’espace. L’envie était forte de les envoyer bouler mais je me rappeler ce que Vix venait de me dire. Il voulait passer une soirée extraordinaire alors je n’allais pas la gâcher en faisant un scandale. Par contre, ils m’avaient privé de tout plaisir et une fois que ce fut enfin notre tour, je me dépêchais pour qu’on puisse ensuite profiter des festivités !

C’est la main dans la main qu’on se promenait dans les rues de Médéa décorées pour l’occasion. Je fis un arrêt à un stand de bonbon pour faire le plein de friandises autant pour les humains que pour les Pokémons. La balade était encore plus agréable en grignotant les sucreries, surtout que je choisissais celles que je préférais et que Vixion me laissait faire. Il mangeait ce qui restait juste pour me faire plaisir. C’était beaucoup trop adorable !

Un peu plus tard, on fit une pause à un stand qui organisait un concours de citrouilles sculptées. Il nous a suffi d’échanger un regard pour tenter l’aventure. L’activité promettait d’être divertissante. Mes Pokémons se contentèrent de se poser un peu à l’écart derrière les tables et nous prirent place aussi près que possible d’eux. Une fois assise, je commençais par évider mon légume en tâchant de ne pas m’en mettre de partout. Puis je fis trois trous, deux pour les yeux et un pour la bouche. Ma citrouille avait un peu l’air de faire la tronche mais sinon c’était pas si mal. Je regardais ensuite du côté du chercheur pour voir où il en était avec la sienne…
Vixion Hattori

Défis:
 


Je vous prends la tête en #960018 !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Médéa :: Arène-
Sauter vers: