:: Mhyone :: Bord-au-Vent :: QG de l'Emblème Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réunion d'urgence de l'Emblème [Event]

avatar
Maître du Jeu
Région d'origine : -
Ven 4 Jan 2019 - 9:04
Maître du Jeu

Réunion d'urgence !


Contexte

Depuis la manifestation des Zygardes, un nombre non négligeable de soutiens ont fait surface pour aider le groupe d’activistes écologistes. Ce fait met en évidence la jeunesse de l’archipel et de son gouvernement, mais aussi une réelle scission entre les citoyens. La limite entre gentils et méchants (si tant est qu’elle ait un jour existé) s’obscurcit de plus en plus. Leurs membres n’œuvrent plus dans l’ombre ni sous couvert de masques, et les extrémistes restants dans leurs rangs sont rapidement renvoyés ce qui permet à l’organisation de redorer son blason.

Peu à peu, le groupe désormais dirigé officiellement par Ghislain Taupier, prend de l’ampleur à Mhyone. Le gouvernement, directement impliqué par l’un de ses maires, se voit alors rapidement contraint d’envisager des réformes en adéquation avec la volonté des écologistes. Bien plus calme et réfléchi, le groupe a tôt fait de presque totalement effacer ses activités violentes des mémoires, et son image de marque se hisse presque au niveau de celle d’Olympe. Les deux fondations dont les liens restent toujours flous aux yeux de la population deviennent alors rivales, s’opposant désormais officiellement dans une lutte bien plus politisée. L’avancée scientifique des uns se confronte à la volonté de préservation de l’archipel des autres. Si le coup d’état de Mathis était une épreuve de force, cette lutte entre les deux partis est une affaire de persévérance.

Elitiste, et voyant que le conseil du gouvernement est fragilisé, Walter Amcottes, le compte de Dulem et maire de Meridian profite de la rivalité pour proposer une vision plus autocratique du fonctionnement de l’archipel. Une vision dans laquelle la puissance et la grandeur des dresseurs Mhyoniens serait mise en avant, avec l’espoir de voir reluire la région dans le monde entier. Implacable, il sait que ce changement peut se faire aux dépends des dresseurs moins puissants ou moins intéressés, mais le juge suffisamment nécessaire pour ne pas s’en inquiéter.

Au vu du discours alarmant de Walter Amcottes, c’est son homologue Colombe Alliaume qui entre sur le devant de la scène. Contrairement à son confrère, cette vision élitiste ne semble pas du tout lui plaire, et elle est décidée à s’opposer à la vision quasi-dictatoriale du comte de Dulem. Farouche et sanguine, elle n’a pas peur de prendre position devant les média, et ce malgré son jeune âge. Elle devient alors officiellement la protectrice du gouvernement en place et de ses valeurs, souhaitant conserver en grande partie son fonctionnement actuel. Un conseil des maires qui laisse en avant la diplomatie et continue de développer l’île grâce au tourisme ainsi que son accueil des nouveaux dresseurs venus défier leur jeune ligue.

Ces quatre oppositions gagnent peu à peu en puissance, et, rapidement, se retrouvent avec autant de soutiens les unes que les autres. Si Finn, Nash et Chris décident, eux, de ne pas entrer dans cette bataille politique, d’autres personnalités ont tôt fait de se ranger derrière l’un ou l’autre des partis.

Colombe reçoit rapidement l’appui de Preciosa Gallegos, son homologue de Port-mirage. Les deux jeunes femmes sont aussi fonceuses l’une que l’autre, et la combattante est un appui de choix. Fort heureusement pour elles, les deux jeunes femmes reçoivent également l’aide de la maire d’Elerya, Takaho Kasai, qui apporte du calme et de précieux conseils à la blonde enflammée. Tod Webster, le maire de Bord-au-vent, est le dernier à rejoindre la petite équipe. Outre une touche masculine, son côté bureaucrate et son excellente connaissance de la loi permettent à Colombe d’avoir les armes pour se défendre contre ses adversaires.

Les soutiens « officiels » de Ghislain sont certes moins nombreux, mais une grande partie de la population est toujours derrière lui. Le guide spirituel d’Athiki, bien que relativement discret, supporte le mouvement écologiste pour la préservation de l’Archipel Mhyonais. Enfin, son autre soutien, et non des moindres, est celui du professeur Acacia. Depuis que le mouvement est devenu plus officiel et surtout non-violent, le professeur de la région semble décidé à lui apporter officiellement sa force.

Du côté de Walter, c’est d’abord Kenneth S. Persons qui se dresse le premier à ses côtés. Le maire de Médéa semble se retrouver dans les idées du comte, et se trouve être l’un de ses proches amis. Shigeri Tawara, la maire de Canopée, ne tarde également pas à les rejoindre. Le doyen du gouvernement, Wolfgang Wexler, vient apporter une note de calme à ses fougueux compères.

Pour finir, le seul point d’ancrage officiel de William au gouvernement est Marcelina Jimenez. La maire de Minami semble avoir été plutôt séduite par l’intérêt de la science dans le confort et le bien-être des habitants de sa ville, de même que les idées modernes du président de la fondation Olympe. Energique, et particulièrement charismatique, la jeune femme permet presque à elle seule de faire entendre la voix de William au gouvernement. Mais ce dernier possède également les soutiens officiels de Jerry Vive et de son ami Tom Waldek, scientifiques.

Peu à peu, la situation politique est au centre de toutes les attentions. Une première manifestation de conflit se développe au niveau du Sceau, de la Rune et de l’Emblème. En effet, les dresseurs semblent avoir pris conscience des enjeux et ils souhaitent apporter leur soutien officiel. Cette situation crée de grandes divergences d'opinions au sein des groupes et une réunion est organisée dans chacun des QG afin de réussir à se mettre d'accord sur la voie à suivre.


Résumé
▬ Ghislain Taupier, maire de Viridia, demande à ce que le gouvernement priorise les pokémons et l’environnement au détriment des améliorations technologiques qui polluent de plus en plus la région et mettent en péril l’équilibre naturel. Ses soutiens sont Koi Hanska, guide spirituel du village athiki et le professeur Acacia.
▬ William, de la fondation Olympe, s’oppose à Ghislain puisqu’il veut que la technologie soit mise en avant dans le but officiel d’améliorer le confort des dresseurs et des pokemons. Ses soutiens sont Marcelina Jimenez, maire de Minami, Jerry Vive et Tom Waldek, deux scientifiques.
▬ Walter Amcottes, comte de Dulem et maire de Méridian, profite de cette opposition pour démontrer que le gouvernement actuel est faible et qu’il faut le destituer afin de mettre en avant la ligue et obtenir un archipel plus fort qui écraserait les autres régions. Ses soutiens sont Kenneth S. Persons, maire de Médéa, Shigeri Tawara, maire de Canopée et Wolfgang Wexler, maire de Port-Lilas.
▬ Colombe Alliaume, maire de Nox Illum, s’affole de ce discours extrémiste et s’oppose à son confrère, désirant même évincer la ligue des décisions gouvernementales. Elle voudrait que le gouvernement reste orienté sur la démocratie et tourné vers le tourisme. Ses soutiens sont Preciosa Gallegos, maire de Port-Mirage, Takaho Kasai, maire d’Elerya et Tod Webster, maire de Bord-au-Vent.


Participation
▬ Tous les membres validés peuvent participer.
▬ Vous ne pouvez participer qu'à la réunion de votre groupe !
▬ Les réunions ont toutes lieu le même jour, à savoir le 4 janvier 2019.
▬ L'évènement commencera en fin d'après-midi sur les coups de 18h.
▬ Il y aura un grand nombre de PNJ afin d'incarner la multitude de membres dans les groupes. Le MJ en fera intervenir plusieurs mais vous pouvez aussi en jouer.
▬ Il va s'agir d'un évènement rapide car il va mener à autre chose. Il n'y aura donc que 3 passages du MJ sans compter ce premier post !
▬ A vous de débattre sur l'avenir de Mhyone !
▬ Vous pouvez répondre jusqu'au 13 janvier, 23h59 (heure française).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Vigarde
Région d'origine : Mhyone (Elerya)
Mer 9 Jan 2019 - 15:57
Selena Vigarde
 





Réunion d’urgence !


Même si l’ambiance n’était pas toujours au beau fixe, la fin d’année s’était déroulée de façon plutôt calme. Sur le plan politique, il y avait eu beaucoup de tensions mais j’avais laissé la magie de Noël m’emportait loin de tout ça. Mais c’était sur le point de changer. La nouvelle année commençait en fanfare et si une de mes résolutions était de devenir plus forte pour mieux accomplir mon travail et pouvoir venir en aide aux autres, j’avais aussi décidé de m’immiscer dans l’actualité Mhyonienne.

C’était donc pour cette raison que je m’étais rendue au QG de l'Emblème. Une réunion avait été décrétée et tous les membres y étaient conviés. Je traversais donc Bord-au-Vent d’un pas assuré tout en réfléchissant aux différentes options qui s’offraient à moi. J’éliminais d’office Water Amcottes, son système me déplaisant fortement. S’il souhaitait une vision plus élitiste de la région, de nombreuses personnes allaient avoir des soucis et vu l’inefficacité des rangers, je ne souhaitais à personne ce que j’avais vécu.

La vision de Colombe Alliaume était loin d’être inintéressante mais elle n’arrangerait pas plus le souci actuel qui est de pourvoir à la sécurité de tous, humains comme Pokémons. Malheureusement, il n’y avait aucun moyen que j’accomplisse cela toute seule, j’étais encore loin d’être aussi forte que je le voudrais.

Il ne me restait donc que deux possibilités, étant donné que laisser tomber et ne pas m’en mêler n’était pas une option. J’avais d’abord été tenté par les idées de Gishlain Taupier. Promouvoir la nature et l’habitat naturel des Pokémons était une bonne chose et n’importe quel ranger allait sûrement adhérer à ça. Sauf que je ne souhaitais pas être un stupide ranger, qui suit les ordres et fait ce qu’on lui dit être la bonne chose. J’avais mon propre avis, ma propre volonté et délaisser les êtres humains étaient hors de question.

C’est en entrant dans le quartier général que ma décision fut prise. Olympe était une bonne chose pour tout Mhyone. La technologie est dangereuse, elle apporte le pouvoir mais c’est aussi elle qui peut nous soigner, nous aider et nous permettre de réaliser l’impossible. Sans technologie pas de centre Pokémon, pas de capstick, pas de pokéball. Alors oui, chacun a sa façon de s’en servir et ça peut être de la mauvaise manière mais ce n’est pas contre la technologie qu’il faut lutter mais contre ceux qui l’emploient à mauvais escient.

La réunion avait attiré de nombreuses personnes et comme je le soupçonnais, de nombreux avis ressortaient du lot. Sauf que les avis divergeaient et qu’il allait être compliqué de trouver un terrain d’entente. Je décidais donc de prendre la parole et de donner mon opinion.

- Chacun ici à son avis et je le respecte plus ou moins suivant vos arguments ! Mais il faut prendre du recul et peser le pour et le contre. Plus de pouvoir à la ligue, c’est très bien mais que faire de ceux qui ne souhaitent pas devenir des élites ? Que faire de ces gens sans qui nous ne pourrions pas vivre et que vous considérez à peine ? Ensuite, le gouvernement. Alors, oui, c’est sympa d’avoir toutes les villes représentées mais il n’a pas empêché l’attaque de l’aéroport ? Je ne suis pas pour dire ce qui doit être fait au niveau de notre gouvernance mais je veux plutôt vous attirer sur ce que nous pouvons faire à notre échelle. Soutenir Olympe me paraît la meilleure option. Oui, beaucoup ont des doutes sur leur fiabilité. D’autres n’y voient que des scientifiques qui se moquent des Pokémons. Mais seriez-vous ici sans la technologie ? Je ne pense pas ! Alors, pourquoi ne pas leur donner leur chance ? Qu’avons-nous à perdre ?

Je laissais ma voix retomber, prenant le temps de respirer à nouveau. Je ne pensais pas que j’aurais pu être si… passionnée ? Mais voilà, j’avais exprimé ce que j’avais sur le cœur et il était temps pour les gens de décider ce qu’ils allaient faire de mon avis. Je balayais donc la salle du regard, en attente des réactions.


Défis:
 


©️Codage by Littleelda from Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Jeu 10 Jan 2019 - 20:15
Benjamin Makuno

Les festivités de fin d'année avaient toujours quelque chose d'enivrant, du genre à vous déconnecter quelques peu de la réalité. Après tout, c'était le principe de la fête : On célébrait, on oubliait le reste, profitant du moment présent. Néanmoins, toutes les choses ont inévitablement une fin, et ce fut pour moi un dur retour à la réalité lorsque je me mis à ouvrir naïvement la Pokesphère. Je m'attendais à des articles sur les retombées économiques des fêtes, des débordements dus à la Saint Sylvestre... Mais ce que je vis fut étrangement bien plus atypique, et du coup bien plus préoccupant. Les articles sur les festivités de fin d'année avaient en effet laissé place à des éditos politiques enflammés, amplis de rebondissements. Cela n'aurait rien eu de surprenant en période électorale, mais nous en étions bien loin. De plus, des noms venant se greffer ci et là ponctuèrent ma lecture de surprises peu agréables. Les manifestations d'Halloween, pro Zygarde, étaient évoquées, et semblaient avoir trouvé en la personne de Ghislain Taupier, maire de Viridia, un porte parole. Scandaleux... Comment diable des gens pouvaient ils défendre des terroristes publiquement de la sorte, sans que personne ne s'en insurge ? A croire que les événements de l'aéroport avaient été oubliés.

J'en fus d'autant plus choqué en constatant que parmi les principaux soutiens de Ghislain se trouvait le Professeur Acacia. Quand on savait que Ghislain semblait vouer une haine viscérale à la technologie, préférant sans doutes certainement retourner à l'age de pierre dans sa forêt du Tilleul, c'était assez cocasse de le retrouver soutenu par une scientifique, surtout aussi gentille que pouvait l'être Acacia. Voilà qui me décevait considérablement... J'avais pourtant eu l'occasion de discuter longuement avec elle il y'avait de cela pas bien longtemps. C'est la mine grincheuse que je m'étais donc mis à continuer ma lecture, avant de bouchonner le journal d'un air sombre. En somme, quatre camps semblaient s'être formés au Gouvernement. Le compte de Dulem et quelques autres maires semblaient en effet prôner une réforme gouvernementale, donnant la majorité du pouvoir aux plus puissants, et poussant à mettre en avant la puissance des dresseurs de la région afin de mieux briller à l'international. Si cela pouvait se défendre, je devais bien avouer ne pas voir cela d'un très bon œil : La pente du totalitarisme n'était pas si loin, et miser sur la force brute pour un gouvernement n'était que rarement bon signe. Et accessoirement, je n'étais pas vraiment un dresseur de Mhyone, donc...

En tout cas, ces dérives semblaient avoir éveillé un camp constitué de bon nombre d'autres maires, qui prônaient un retour au calme et un maintien d'un conseil des maires. L'immobilisme en somme. Pas forcément la meilleure des solutions, sachant les débordements qui avaient pu avoir lieu l'année précédente. Mais si c'était cela ou les visions dangereuses de Dulem, il y'avait pas vraiment de quoi hésiter selon moi. Enfin, Ghislain et ses copains écologistes, devenus apparemment soudainement pacifistes, s'opposaient à Olympe et à sa technologie. Étonnant, là encore : La fondation avait pour vocation de justement mêler science et écologie. Certes, cela n'était pas immédiat et demandait du temps, mais de là à rentrer en guerre contre eux, car ils pollueraient ? Vivre polluait.

Mais alors que je ruminais, une notification sur mon portable, suivie de nombreuses autres, me fit lâcher mon journal. Allons bon, il se passait quoi encore ? Je fus d'une certaine manière rassuré en constatant qu'il ne s'agissait pas d'un événement dramatique, mais simplement une réunion des membres de l’Emblème, dont je faisais partie. Le sujet ? Visiblement les derniers retournement politiques... L'échange semblait être le maître mot. Mais quel intérêt, en somme ? Arriver à un consensus ? Pas très rassurant, car je voyais difficilement comment concilier chaque avis... Mais cela aurait au moins le mérite d'éclairer la situation et d'avoir un panel de ressentis. En route pour la cabane de Bord-au-vent, donc...


_______


Ce n'est que le lendemain que j'entrepris d'escalader l'échelle de la cabane, et je pouvais déjà entendre le brouhaha qui régnait plus haut. Tout cela n'était pas très rassurant... La dernière fois que la population s'était montrée si divisée, cela avait résulté à un terrible coup d’État aux conséquences terribles. Et encore, Rayquaza s'était montré plutôt clément, calmant ce bordel en ne tuant, visiblement, que l'organisateur de ce Putsch. Espérons cette fois qu'aucune puissance si titanesque ne s'en mêle... Une fois l'ascension enfin terminé, je constatais rapidement que la petite cabane n'était peut être pas le meilleur endroit pour organiser une telle réunion. Il y'avait beaucoup de monde, et je craignais à vrai dire un peu pour la structure du bâtiment. Heureusement, les arbres semblaient solides, et la cabane comme les ponts me semblèrent même avoir été solidifiés pour l'occasion. Cela m'arracha au moins un sourire, ce qui n'était pas un mal au vu de la situation. Me faufilant parmi les gens qui allaient et venaient de la cabane centrale, je me décidais à rejoindre le cœur de la réunion. Le brouhaha semblait régner, mais il sembla se calmer, du moins légèrement, lorsqu'une belle jeune femme brune prit la parole. Son avis semblait d'ailleurs plutôt coïncider avec le miens. Était-ce d'ailleurs ses arguments qui semblaient apaiser le brouhaha, ou bien ses... autres arguments ? En tout cas, au vu du brouhaha qui se remit à régner une fois son intervention finie, cela ne risquait pas d'être facile pour pouvoir échanger...

Bordel, mais personne ne s'était donc occupé de mettre un semblant d'ordre dans tout ce foutoir ? Soupirant, je me frayais un passage pas forcément très délicatement vers le cœur de la pièce, prêt du mur où se trouve d'habitude un semblant d'accueil.


- S'il vous plaît, est-ce...


Je me rendis rapidement compte que cela ne servirait pas à grand chose, et je ne pris même pas la peine de finir ma phrase. Un ou deux regards s'étaient tournés vers moi, tout au plus. Il me faudrait être plus convaincant... Une idée me vint alors. Sortant Brindibou, Mime et Alpha de leurs pokeballs, constatant qu'après tout certains dresseurs ne s'étaient pas gênés, je leur soufflais mes ordres, leur demandant de se caler sur mes claquements de doigts comme je l'avais fait jadis pour certaines tactiques. Trois. Deux. Un. *Clac* !

Aussitôt, les pokemons se mirent à utiliser Chant Canon en même temps, démultipliant la puissance sonore de la prestation musicale. Cela serait certainement suffisant pour attirer l'attention de tout le monde, et sans doutes même serait-ce même un peu trop dosé... Mais bon, l'important était le résultat. Attendant qu'un maximum de regards se tournent vers nous, même si ils n'étaient pas forcément très satisfaits, je fis signe à mes pokemons d'arrêter d'un nouveau claquement de doigt, profitant du soudain silence.


- Navré pour cette interlude musicale, mais je trouvais important de vous souhaiter à tous une bonne année, on en oublierait presque l'important avec toute cette politique... Et je vous trouve un peu crispés ! Ceci fait, je sais que comme moi vous avez tous beaucoup de choses à dire face à tout ce qu'on peut voir dans la Pokésphère ces derniers temps, mais je pense qu'il faudrait le faire de façon un peu moins... bordélique, peut être ? Après tout, on doit échanger sur nos opinions afin de débattre, et je vois pas comment c'est possible dans un tel foutoir. On sait écouter, on est pas aussi égocentriste que peuvent l'être la Rune ou le Sceau, donc prouvons le ! Qui commence ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ash Lennart
Région d'origine : Mhyone
Dim 13 Jan 2019 - 12:51
Ash Lennart
img_rp
Réunion d'urgence
QG de l'Emblème, Bord-au-Vent
Event

Il faisait froid, horriblement froid et Ash détestait l’hiver. Il n’aimait pas la neige parce que c’était mouillé en plus d’être gelé… Lui, son truc c’était le soleil et surtout la chaleur de ses rayons. Et puis avec sa visite au Village de Noël puis son passage par Elerya à cause des beaux yeux d’une certaine brune, il trouvait qu’il avait déjà assez fait d’efforts cette année. Vivement le printemps et le retour du beau temps. Cela rendrait son travail plus simple et plus agréable. Parce que depuis quelques temps, il passait son temps à arpenter la région dans un sens puis dans l’autre. Son infiltration parmi les Zygarde lui avait permis d’avoir une place de choix dans le nouveau mouvement qui avait découlé. Il était bien assez proche de Ghislain Taupier pour savoir que celui-ci n’avait aucune intention de poursuivre les actions radicales du groupe qui lui avait créé la faille dont il avait besoin pour pouvoir prendre la parole. Sa mission aurait donc pu se terminer. Sauf que ses supérieurs s’étaient méfiés des grands discours du maire de Viridia. D’autant plus qu’ils avaient énervé tout un tas d’entreprises dont la fondation Olympe. Fondation que les policiers surveillaient au cas où elle ne serait pas tout à fait ce qu’elle semblait être… Sans compter que cela avait fragilisé le gouvernement déjà mis à mal par l’enchaînement des récents événements. Bref, tout ça mélangé, faisait que certains avaient trouvé qu’Ash était très bien où il était pour l’instant ! Ghislain avait vite remarqué que l’infiltré était un sacré beau parleur s’il le voulait et qu’il était également très intimidant quand il en avait besoin. L’écologique l’avait donc envoyé rencontrer pas mal de personnes mais malheureusement, elles étaient loin d’habiter toutes la même ville. Ash avait donc regretté très fort de n’avoir toujours pas de type vol sur lequel compter.

Résultat des courses, il était aujourd’hui en route pour le QG de l’Emblème, histoire de participer à la fameuse rencontre qui avait été organisé. Depuis que Ghislain s’était élevé pour faire entendre les considérations écologiques qui lui étaient chères, il y avait eu plusieurs réponses. William, le fondateur d’Olympe s’opposait à lui et voulait mettre en avant la technologie. Et Walter Amcottes, le maire de Méridian en avait profité pour mettre en avant la fragilité du gouvernement et demander à ce que la ligue prenne les rênes du pouvoir. Colombe, la jeune et ravissante maire de la capitale avait trouvé cette idée dangereuse et s’opposait maintenant à son confrère. Donc, c’était un beau bordel politique et les dresseurs, via le pokéweb, avaient décidé qu’ils devaient se concerter histoire de voir s’ils allaient soutenir ou non quelqu’un. Comme c’était plus simple de se mettre d’accord d’abord à l’échelle des différents  groupes, il y avait une réunion dans chacun des trois QG. Ash participait à celle de l’Emblème, groupe auquel il était censé appartenir. Il avait prévu de ne rien dire et seulement d’observer ce qui allait se passer même s’il savait qu’en cas de besoin, il devrait prêcher pour le groupe de Ghislain Taupier. Ce n’était pas forcément son choix, même s’il appréciait son opposition directe à Olympe. Impossible pour lui de se débarrasser de sa méfiance envers la Fondation. Pour l’instant, il ne savait pas trop quelle était la voix la plus raisonnable à ses yeux. Il préférait attendre et observer et quand il aurait assez d’informations, il se positionnerait.

Comme il avait pris son temps pour venir, il était loin d’être le premier arrivé. Il remarqua d’ailleurs Selena dans un coin de la pièce mais n’eut pas le temps de l’approcher avant que la réunion ne commence. Tant pis, il irait la saluer après. Il faut dire qu’il avait toujours plaisir à voir la délicieuse apprentie ranger. Une première personne prit la parole au milieu d’un brouhaha qui ne lui permit pas d’être réellement écoutée. D’autres voix s’élevèrent, plusieurs avis furent exposés. Puis ce fut Selena qui prit la parole et ce qu’elle dit donna un frisson à Ash. La situation venait de se dégrader nettement… Il appréciait vraiment la jeune femme et n’avait aucune envie de devoir être celui qui s’opposerait à elle mais elle proposait dans un raisonnement affreusement logique de soutenir le pire choix possible à ses yeux. Pour sa couverture, tout autant que pour des raisons personnelles, il ne pouvait laisser les dresseurs de l’Emblème se ranger derrière William. Il pria pour quelqu’un d’autre que lui s’oppose à Selena, les Dieux devaient être trop occupés pour lui répondre et il n’eut pas d’autre choix que de se lever pour prendre la parole alors qu’un murmure d’assentiment accompagnait le discours de la future ranger. Il fut interrompu dans sa lancée par l’intervention d’un dresseur qu’il reconnut. Il s’agissait de Benjamin Makuno, il l’avait rencontré lors d’une aventure rocambolesque… Malheureusement celui-ci ne réagit nullement aux paroles précédentes et ne lui donna pas l’occasion d’éviter son intervention.

« Selena, serait-ce vraiment judicieux de donner plus de pouvoir au fondateur de la Fondation Olympe alors qu’on ne sait rien de lui, ni de son passé ? En plus, il y a toutes ses rumeurs. L’étrange apparition de la Fondation pile au bon moment. Ce sont des faits dont tu as conscience et que tu viens d’évoquer… »

Prudent, Ash ne dit rien de plus. Il n’était pas très à l’aise et n’appréciait pas d’avoir dû pointer ses incohérences devant tout le monde. Son but était juste d’instiller le doute dans les esprits et il ne devait surtout pas, leur imposer au passage son choix. En restant neutre, il évitait également que les gens croient qu’il enfonçait William juste pour que Ghislain l’emporte vu que les deux hommes s’opposaient. Malheureusement ce qui se jouait ici était bien trop important. S’il devait sacrifier le lien qu’il commençait à créer avec elle pour que le pire n’arrive pas, il n’hésiterait pas… presque pas… Elle n’avait pas toutes les cartes en main mais il se voyait mal révéler qu’une enquête de police était en cours sur la fondation, il y perdrait son boulot et bien plus encore certainement…



Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Dim 13 Jan 2019 - 15:23
Nana Kuroame

La nouvelle année venait de commencer, et déjà, le monde politique de Mhyone était en plein émois. De nombreuses personnalités de la région tentaient d'imposer leurs idées au gouvernement en place, tandis que d'autre prônait l'immobilisme. En vérité, tout cela n'intéressant que très peu Nana, et il avait évité la majorité des articles traitant de ces sujets. Il n'était pas citoyens de Mhyone, et il y avait de forte chance qu'il quitte la région après avoir retrouvé ses souvenir, ou au plus tard quand il aurait vaincu les huit champions de la région et qu'Hitomi lui aurait raconté son passé. Donc forcément, savoir si la région voulait se développer sur un plan technologique, ou fermer toutes ses industries pour sauver des plantes, cela ne lui faisait ni chaud ni froid.

Mais de toute évidence, tout le monde n'était pas aussi indifférent à ce problème que lui. Alors qu'il s'entrainait aux alentours de Nox Illum, Nana constata qu'un message avait été posté sur le forum de l'emblème. A vrai dire, Nana n'utilisait ce forum que pour récupérer quelques informations utiles pour l'élevage de Pokémon, et n'interagissait plus beaucoup avec la communauté. Malgré tout, quand un message était noté comme important, ce qui était le cas ici, il les lisait toujours, au cas où. Ce coup-ci, les membres de l'emblème avait décidé d'organiser une grande réunion au QG, afin de discuter des fameux problèmes politique de la région. Apparemment, même les groupes s'intéressaient à cette discussion désormais. Nana allait éteindre son téléphone, quand il remarqua qu'il venait de recevoir un message d'Hitomi.

Yo Kuroame,

Tu devrais te rendre au rassemblement de l'emblème, ça te changerait un peu les idées, et ça serait l'occasion pour toi de prendre une pause dans l'entrainement.

Puis qui sait, peut-être que ça t’aiderait à retrouver des souvenirs.


Nana avait quand même un sérieux doute sur ce dernier point. En tout cas, pour être au courant de la réunion, Hitomi avait sans doute elle aussi rejoint l'emblème en arrivant dans la région. Le sujet du débat ne l'intéressait toujours pas, mais s'il pouvait croiser Hitomi a la réunion, alors cela valait peut-être le coup de s'y rendre. Après tout, ce serait aussi une occasion pour le de participer à une activité avec le groupe, aussi déplaisante soit elle.

Ainsi, le jour venu, Nana se rendit au QG de l'emblème. Evidemment, il n'eut aucun problème à le trouver. En plus d'y avoir vécu pendant une période, il avait même participé à sa construction. Il constata d'ailleurs que la cabane qui leur servait de quartier général avait été agrandie. Ce n'était pas plus mal, après tout s’ils avaient fait la réunion dans la cabane de l'époque, celle-ci se serait certainement effondrée. Une fois à l'intérieur de la cabane, Nana constata que la réunion battait déjà son plein. De tous les coté, il pouvait voir des gens lancer leur opinion a qui voulaient l'entendre. Avant de venir, Nana avait décidé de lire quelques-uns des articles qu'il avait auparavant décidé d'ignorer, et avait constaté avec surprise que le gouvernement était bien plus divisé qu'il ne l'avait cru. Entre le groupe qui voulait stopper tout progrès pour l'écologie, celui qui voulait donner plus de pouvoir a la ligue Pokémon, ou même la fondation Olympe qui était entrée dans la discussion, il était difficile de savoir où donner de la tête.

Malgré son manque de motivation, Nana comptait bien participer aux discussions. Et justement, pour se forcer un peu, il avait eu une idée. En entrant dans la cabane, il avait immédiatement fait sortir Maya et Kaka de leurs Pokeball, et les avait fait s'assoir à ses coté. Evidemment, il avait reçu quelque regard noir à cause de cela, après tout, il prenait trois places à lui seul, mais il décida de les ignorer. Le plan de Nana, c'était d'utiliser les émotions de Kaku, ancien leader d'un groupe de Psykokwak, pour l'aider à prendre la parole lorsque cela serait nécessaire. Malgré son évolution, Maya ne maitrisait pas encore tout à fait ses pouvoir télépathique, donc Nana était à peu près sûr de recevoir en continu les émotions de Kaku tant que les deux seraient hors de leurs Pokeball. Il allait juste devoir faire attention à ne pas faire accidentellement sortir Kana de sa Pokeball, ou le caractère colérique de le Mysdibule le pousserais sans doute à frapper quelqu'un.

Malgré le monde présent, il arrivait à reconnaitre quelques têtes. En particulier, il remarqua que Ben avait décidé de se joindre à la réunion, ainsi que la jeune femme avec qui il avait affronté un gigantesque Metalosse. Par contre, aucune trace d'Hitomi. C'était bien la peine de le faire venir si elle ne comptait pas elle-même se joindre à la discussion. Alors qu'il était en train de se demander si cela valait bien la peine de rester, la jeune femme pris soudainement la parole pour exprimer son soutien à la fondation Olympe. En soit, Nana aurait pu trouver beaucoup de chose à redire à son opinion, mais il décida de se taire pour le moment. Il y avait un point qui le dérangeait bien plus que ceux soulevé par la jeune femme, il fallait juste qu'il trouve la bonne occasion d'en parler.

Et par chance, cette occasion ne tarda pas à venir. Ayant sans doute du mal à se faire entendre, Benjamin sortit soudain ses Pokémons de leurs Pokeball, pour les forcer à utiliser Chant Canon et attirer l'attention de tout le monde. Evidemment, cela eu pour effet de calmer temporairement la salle, et Ben en profita pour encourager les membres du groupe à mieux organiser le débat, plutôt que de continuer comme ils le faisaient, c'est à dire en braillant des opinions dans tous les sens, sans que personne ne s'écoute. Quand Ben laissa finalement la parole à qui voulait la prendre, Nana décida de se lever à son tour pour s'exprimer, mais fut malheureusement interrompu par un homme qui ne semblait pas partager l'avis de la jeune femme, qui s'appelais apparemment Selena. Voyant qu'il ne comptait pas spécialement plus développer que ça sa réticence, Nana pu enfin se lever dire ce qu'il avait à dire :

- Bonjour à tous, je m'appelle Nana Kuroame, et certain de vous me connaissent certainement, je trainais beaucoup au QG a une époque. Avant toute chose, désolé, mais je compte m'écarter un peu du sujet de la fondation Olympe. A vrai dire, quelque chose m'échappe dans cette réunion. Si je comprends bien, notre objectif aujourd'hui est de se mettre d'accord sur les parties politique à soutenir à l'avenir. Cependant, aux dernière nouvelles, l'emblème n'était pas un groupe politique, juste un groupe de dresseur parmi les trois groupes de la région.

Nana pris une profonde inspiration avant de continuer. Il n'avait pas l'habitude de parler ainsi, et sans la détermination de Kaku que Maya lui transférait directement, il n'aurait sans doute pas pris la parole.

- Je comprends bien que chacun d'entre nous a sa propre vision, et aimerais la partager avec tout le monde. Cependant, l'emblème est sans doute le plus hétérogène des trois groupes. Nous avons ici des dresseurs de tout type, de toute âge, et de toute profession, et chacun d'entre nous a une opinion très différente sur la direction que devrait prendre le gouvernement de Mhyone. Pourquoi forcer tout ce monde à se ranger derrière la même bannière, alors qu'à la base, notre groupe n'a rien de politique. Pour moi, l'emblème doit avant tout rester un groupe de dresseur prêt à échanger des services et des conseils, sans se ranger aux côtés d'une des factions dont on entend sans cesses parler dans la pokesphère.

Ayant terminé de dire ce qu'il avait à dire, Nana se rassis. Pas sûr que son message ait bien été entendu, mais au moins, il avait pu donner son opinion. Kaku aussi avait l'air satisfait, et Nana était plutôt content de le constater. Cependant, il était peut-être encore trop tôt pour se détendre, la réunion était loin d'être terminée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Dim 13 Jan 2019 - 19:49
Vixion Hattori



feat. Isara Nymly

Réunion d'urgence !

Vixion, chevalier médiateur

La nouvelle année avait pourtant si bien commencé... Je soupirais en repensant à la façon dont nous en étions arrivés là. J'étais à quelques pas du quartier général de l'Emblème et je voyais encore les gros titres des journaux qui parlaient de la guerre politique que se lançait les maires des différentes villes. Eux qui avaient été si unis à la suite du coup d'Etat d'Anima, ils avaient maintenant vite oubliés cet incident. Je n'aimais pas la politique. Enfin, je ne m'y étais jamais vraiment intéressé et je ne comptais pas trop m'en approcher non plus mais il fallait bien que je participe un peu à la vie du groupe. Enfin, j'étais surtout là en spectateur et je ne souhaitais pas plus intervenir que ça.

Vinea s'envola derrière moi et elle reprit la route de Médéa pour rejoindre Isara. Elle m'avait gentillement prêté son Pokémon pour le voyage mais j'avais prévu de me débrouiller pour le retour. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas baladé dans les environs. Je me senti aussi soudainement seul. Il y avait toujours de l'animation normalement autour de moi avec notre ménagerie mais Isa n'était pas là et j'avais aussi décidé de laisser tous mes Pokémons dans leur ball pour éviter tout souci. J'arrivais donc à l'emplacement de la réunion et je constatais que de nombreux dresseurs étaient présents. Bon, au vu de la diversité des profils, il risquait sûrement d'y avoir du grabuge et cela me fit grimacer. Après avoir grimpé jusqu'au lieu exact du rendez-vous, je pris une place sans vraiment chercher à retrouver qui que ce soit. Je connaissais pas mal de gens mais je n'avais pas plus envie que ça de discuter. Pourvu que ça aille vite et que ça se passe bien.

Je fut surpris en reconnaissant Benjamin que j'avais déjà rencontré et encore plus en voyant Nana s'exprimer ainsi. Pas par le contenu de son message, cela me semblait logique de sa part mais j'aurais pensé que ce genre d'évènement ne l'intéresserait pas plus que ça. Je me déplaçais donc pour le rejoindre une fois son discours terminé. Il me fallut un petit moment au vu du nombre de gens et de l'agitation que créer la prise de parole de chacun. Finalement, j'arrivais à son niveau et je fis un petit signe de la main pour indiquer ma présence.

- Tiens, salut Nana ! Je ne pensais pas vraiment te voir aujourd'hui. J'aurais mis ma main à couper que tu préférais éviter ce genre de rassemblement. Une vraie raison à ta présence ? Personnellement, je suis surtout là par curiosité.

Défis:
 

©️ Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timothy Boote
Région d'origine : Unys
Dim 13 Jan 2019 - 23:07
Timothy Boote
Et encore une année de plus de passée à Mhyone. Je commençais à y être depuis un certain temps maintenant, mais ma situation n’était plus du tout la même qu’à mon arrivée. J’étais désormais champion et n’avait plus la moindre envie de rentrer à Unys. Ma vie était à Mhyone maintenant et ce pour le plus longtemps que je le pouvais. Mon travail allait avec quelques responsabilités, mais il apportait tellement de choses à côté que ça ne me dérangeait pas du tout ! Certes, j’étais loin de ma famille, mais la distance n’était pas si énorme qu’elle nous empêchait de nous voir. Nous parvenions à nous rencontrer régulièrement comme ce Noël que j’avais passé avec eux à Papeloa. J’avais passé un merveilleux moment à profiter de mes parents, des énormes repas accompagnant naturellement les fêtes de fin d’année et de retrouver ma région natale. Ça m’avait vraiment énormément plaisir et j’étais bien content d’y avoir passé ces deux semaines de pur bonheur. Néanmoins, toutes les bonnes choses avaient une fin et il avait fallu que je rentre dans mon arène à Médéa, chez moi en fait. Malgré le léger pincement au cœur au moment de dire au revoir, le retour n’avait pas été si triste que ça puisque j’étais plus qu’impatient de retrouver ma maison hantée.

Finalement revenu, j’ai commencé par ouvrir la Pokésphère afin de me renseigner sur ce qu’il s’était passé dans la région en mon absence. Pendant les vacances, je m’étais tenu éloigné de toute source d’information concernant Mhyone afin de ne pas être tenté de rentrer pour aider en cas de problème. J’avais prévenu qu’il ne fallait me déranger qu’en cas d’extrême urgence et tout était resté calme, ce qui était plus un très bon signe. Quoi qu’il en soit, je ne m’attendais pas à ce que j’ai lu dans le journal… J’étais tellement surpris que j’en ai recraché ce que j’étais en train de boire avant de poser mon verre pour ne pas en mettre davantage partout. D’après ce que les articles disaient, la région était prise dans une sorte de combat politique entre quatre factions au sein du gouvernement. C’était à qui allait être contre qui, ou encore à qui allait rejoindre les positions de qui d’autre. De la politique en somme… Néanmoins, même si à première vue, ça ne semblait être que des différences d’opinion, les articles expliquaient bien que de plus en plus de gens rejoignaient une des mouvances et celles-ci prenaient de plus en plus d’ampleur. J’espérais que ça resterait juste des différences d’opinion, mais quoi qu’il en soit, ça n’aiderait pas la région à aller vers l’avant puisque le conseil des maires passerait plus de temps à s’engueuler qu’autre chose désormais. Enfin, si le conseil gardait le pouvoir puisque ce n’était pas vraiment l’avis de tous les groupes.

Dans l’un des articles, j’ai vu que Kenneth avait apporté son soutien à l’un d’entre eux et comme par hasard, c’était celui qui ferait en sorte qu’il ait moins de travail. Bien entendu, cette espèce de feignace chercherait à ne plus avoir aucune responsabilité tout en gardant son salaire. Quoi que, d’un autre côté, le voir quitter le gouvernement pourrait être une bonne chose puisque s’il gère la région comme il le fait pour Médéa, ça faisait vraiment peur pour l’avenir de Mhyone… Je continuais à lire les différents articles expliquait les positions de telle ou telle personne qui s’était exprimée publiquement pour défendre ses idées lorsque mon téléphone a bipé m’indiquant la réception d’un message important. J’ai donc attrapé l’appareil qui m’a appris qu’une réunion se préparait dans le quartier général de l’Emblème au sujet de la crise politique qui commençait dans la région. C’était vrai que j’étais membre de l’Emblème désormais, mon troisième groupe depuis mon arrivée dans la région, mais je ne me souvenais plus vraiment de pourquoi j’avais rejoint le dernier, mais bon, ce n’était pas le plus important. Trouvant l’idée de cette réunion intéressante pour savoir ce qu’en pensait les dresseurs de la région, je me suis décidé à y aller. Enfin, pour ça il faudrait déjà trouver le QG puisque je ne m’y étais jamais rendu.

Bord-au-Vent, la ville où se trouvait l’arène de Steve et le bâtiment du groupe des Guériaigles. Il faudrait que je pense à rendre visite au champion Fée après la réunion pour discuter puisque ça faisait un moment que l’on ne s’était pas vu tous les deux. Maintenant que j’étais dans la bonne ville, il ne me restait plus qu’à trouver le quartier général et ça… c’était une autre paire de manches. Je n’avais pas la moindre idée de l’endroit où il fallait que j’aille… Après avoir regardé à droite ou à gauche pour essayer de trouver un quelconque panneau indicateur, je me suis rendu compte que ça ne servirait à rien et qu’il serait certainement plus simple de me renseigner auprès des locaux. J’ai donc approché une vieille dame assise sur un banc pour lui demander si elle aurait la gentillesse de m’indiquer la direction du lieu que je cherchais. C’est avec un grand sourire aux lèvres que la mamie m’a répondu et m’indiquant que je n’étais pas le premier à lui poser cette question aujourd’hui.

Armé de mes réponses, j’ai fini par trouver le bon endroit. Et contrairement à mes attentes, je ne me suis pas retrouvé devant un bâtiment habituel, mais devant une série de gros arbres qui supportaient une grande cabane de bois qui servait de QG à l’Emblème. Qu’est-ce que c’était que cette idée saugrenue encore ? Certes, le symbole du groupe était un pokémon Vol, mais est-ce que c’était la peine de pousser le vice jusqu’à se prendre pour un oiseau en s’installant dans les arbres ? Enfin, ce n’était pas mon petit moi qui allait tout changer donc il faudrait bien que je m’en accommode. Poussant un long soupir, je me suis approché de l’échelle pour commencer à grimper. Malheureusement, je n’étais pas spécialement la personne la plus adroite qui soit et je me suis donc retrouvé avec un pied qui glisse et se retire du barreau. Le résultat ne s’est pas fait attendre, malgré le fait que j’ai tenté de me rattraper, je n’y suis pas parvenu et je me suis retrouvé à tomber au sol. C’est sur les fesses que j’ai fini ma chute, heureusement que je ne suis pas tombé de très haut, mais de seulement trois ou quatre barreaux de hauteurs. Je ne m’étais pas blessé, mais la chute avait tout de même été assez douloureuse, notamment au niveau de l’arrière train qui avait absorbé ma chute. En me relevant, j’ai regardé à droite ou à gauche s’il y avait des témoins de ma chute et heureusement, il semblerait que ce n’était pas le cas, tant mieux ! Avec tout ça, j’étais toujours en bas et il fallait que je monte, j’ai don recommencé l’ascension en faisant encore plus attention et j’ai fini par atteindre le sommet.

À l’intérieur de la cabane, c’était un véritable bordel ! Il y avait du monde partout et tout le monde parlait en même temps. C’était tellement bruyant et animé que j’ai pu rentrer discrètement sans que personne ne me voit. Préférant ne pas me mêler à la foule, je me suis installé contre un mur dans un coin plus sombre que le reste du QG. J’étais plus à l’aise dans l’obscurité et ça me permettait d’observer et écouter sans que les gens ne s’intéresse trop à moi. C’est lorsque je me suis appuyé contre le mur que je me suis rendu compte que quelque chose clochait. En effet, j’avais l’impression que le mur était séparé de moi par la même épaisseur de vêtement au niveau de mes épaules qu’à celui de mon arrière train. Ce n’était pas normal vu que mon jean était bien plus épais. Plaçant la main derrière moi, j’ai tout de suite découvert quel était le problème. En chutant, je m’étais déchiré l’arrière du jean et il y avait désormais un énorme trou au niveau des fesses qui laissait très clairement voir mon boxer. Enfin, clairement n’était peut-être pas le bon mot puisque, heureusement, je portais des sous-vêtements aussi noirs que mon jean l’était donc ça permettait de dissimuler quelque peu le problème. Malgré ça, il fallait quand même que j’évite de montrer ma face arrière puisque c’était quand même vraiment la honte…

Malgré ce petit problème vestimentaire, j’ai écouté tout ce qu’il se disait avec attention et plus ou moins de difficulté puisque tout le monde parlait en même temps. Une jeune fille a donné ses arguments pour défendre la position de la Fondation Olympe avant qu’un autre dresseur utilise ses pokémons pour faire un bruit terrible qui m’a fait mal aux oreilles. Néanmoins, son action a eu le but recherché puisque tout le monde a arrêté de parler et le dresseur a pu dire ce qu’il voulait. Il n’apportait pas vraiment d’avis à la situation, mais il avait fortement raison lorsqu’il a dit que c’était impossible de débattre clairement dans un brouhaha pareil et qu’il fallait mieux organiser les choses. Dans mon coin sombre, j’hochais la tête à ses propos, même si personne ne devait voir ce que j’étais en train de faire. Après lui, un autre a pris la parole pour répondre directement à la jeune fille défendant Olympe. Il devait la connaître puisqu’il l’a appelée par son prénom avant de lui demander si c’était vraiment une bonne chose de défendre Olympe en justifiant ses propos. En entendant ce qu’il disait, je me disais qu’il s’agissait encore de l’un de ses théoristes du complot qu’on trouvait sur le Pokéweb et qui trouvait des liens plus farfelus les uns que les autres entre diverses choses de la région. Pour preuve de ce que je pensais, outre ses pseudos interrogations, il n’apportait aucune preuve concrète à ce qu’il disait…

Encore après, c’est un autre dresseur que je connaissais un petit peu qui a pris la parole pour cette fois dire quelque chose de complètement différent de ce que j’avais entendu jusqu’à ce moment-là. En effet, c’est Nana qui a parlé et il a expliqué qu’il ne comprenait pas vraiment l’intérêt de cette réunion puisque personne ne serait d’accord vu les différences qui existaient entre les différents membres du groupe. Il a continué en disant qu’il n’y aurait aucun intérêt à essayé de réunir tout le monde derrière une même bannière pour soutenir l’une des factions gouvernementales d’autant plus que le groupe n’était pas un groupe politique. Il avait parfaitement raison sur le point, mais je pensais quand même que ce genre de réunion était utile. En effet, ça permettait à tout le monde de s’exprimer et à toutes les sensibilités de se confronter les unes aux autres dans un vrai débat plutôt que de s’enfermer dans une opposition frontale qui n’aurait strictement aucun intérêt pour Mhyone. Suite à son intervention, d’autres ont suivi et j’ai continué à écouter ce qu’il se disait. Pour le moment, je préférais rester silencieux et écouter plutôt que d’intervenir pour moi aussi donner mon avis. On verrait plus tard si je le ferai ou non…

défis:
 


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
Région d'origine : -
Lun 14 Jan 2019 - 23:27
Maître du Jeu

Réunion d'urgence !


Contexte


Les discussions autour du sujet vont bon train, et quelques voix, dont celle de Selena, se font entendre. Il n’est effectivement pas très facile de participer ainsi, car tout le monde semble avoir beaucoup à dire sur le sujet. Comme ça a été si bien évoqué, le groupe de l’emblème est sans conteste le plus hétéroclite des trois groupes, et les avis sont très contrastés. Cependant, et ce malgré l’intervention légèrement… bruyante de Benjamin, les débats sont très loin d’être enflammés ou encore hostiles, et toutes les discussions se font dans un calme relatif. Plusieurs noyaux de discussions se créent tranquillement, et il devient de plus en plus difficile de suivre l’assemblée, même si quelques tendances se dégagent tranquillement.

Selena semble très loin d’être la seule à avoir un avis positif d’Olympe, et semble soutenue par une bonne dizaine de dresseurs qui, très loin de chercher la bagarre, tentent simplement de répondre aux paroles du policier infiltré. La couverture de ce dernier est loin d’être trahie puisque lui aussi semble rapidement suivi par une douzaine de membres de l’emblème qui partagent son inquiétude. Cette opposition posée est suivie par beaucoup d’autres, et le volume sonore monte d’un cran, mettant en exergue les paroles et de Benjamin, et de Nana. Il va effectivement être difficile de pouvoir se mettre d’accord dans une situation comme celle-là.

Mais soudain, le silence se fait. Un jeune homme d’environ vingt-cinq ans est monté sur une chaise, et réclame l’attention. L’individu est souriant, et particulièrement charismatique. Pour ceux qui passeraient un peu plus de temps que les autres au QG, il s’agit d’Alphonse, un jeune dresseur prometteur très investi dans les activités du groupe, et qui fait vivre le QG tout en aidant les nouveaux à se lancer. Sa réputation lui permet rapidement d’obtenir le calme dans la salle, et il commence son petit discours.

« Mes amis, calmons-nous. Comme vous l’avez si bien dit, il va être difficile de nous mettre tous d’accord, mais, dans tout ce bazard, c’est carrément mission impossible. » Il soulève quelques rires dans la salle, ce qui l’engage à poursuivre.

« Pour répondre à mon confrère… » Commence-t-il en dirigeant son regard vers Nana. « Je partage son avis. Notre groupe est une grande famille et nous nous entraidons du mieux que nous pouvons au quotidien, sans prétentions politiques. Ce fonctionnement nous à toujours permis de vivre libre, et, sans le contexte actuel, aurait parfaitement pu continuer. Si j’ai proposé cette assemblée, c’est parce que je sais de source sûre que la situation est bien plus grave qu’il n’y parait, et que je n’arrive pas à imaginer comment notre esprit de groupe pourrait y survivre si nous ne faisons rien. Il ne s’agit pas simplement de choisir à qui nous allons donner notre voix et notre force, mais surtout d’éviter que nous ne nous mettions à nous affronter entre nous pour l’avenir de Mhyone. Je sais que nous n’arriverons jamais à recentrer tous les avis et les esprits en un seul, mais, si nous voulons absolument rester le groupe uni que nous sommes devenus, il nous faut trouver un terrain d’entente qui réunisse la majorité d’entre nous. Il n’y a qu’ainsi que nous parviendrons à atténuer la retombée de ce conflit qui ne va faire que gagner en intensité. »

Après avoir fini son long monologue, Alphonse prit une grande inspiration, puis revêtit à nouveau le sourire qu’il avait légèrement perdu durant son intervention.

« Voici ce que je vous propose. Il n’y a que quatre partis actuellement, aussi, pour commencer, que chacun se regroupe avec ceux qui partagent son avis. Pour ceux qui n’en ont pas encore, ou qui sont indécis, ce n’est pas grave, vous formerez un cinquième groupe. Ensuite, chaque groupe pourra discuter avec ses membres selon ses règles, puis il nommera un porte-parole qui défendra sa cause devant l’ensemble de notre auditoire. Au cours de nos discussions, et dès que vous le souhaitez, vous serez totalement susceptibles de changer de groupe en fonction de l’évolution de vos idées. Ça va à tout le monde ? »

Visiblement très populaire, le jeune homme n’a pas de mal à faire accepter sa manière très démocratique de fonctionner, et les groupes se forment rapidement. Pour le moment, la distribution est très équitable et semble être similaire dans chacun des camps. Quel camp allez-vous choisir de rejoindre ?


Participation
▬ Tous les membres validés peuvent participer.
▬ Vous ne pouvez participer qu'à la réunion de votre groupe !
▬ Les réunions ont toutes lieu le même jour, à savoir le 4 janvier 2019.
▬ Répartition actuelle : 15% Olympe - 15% Ligue - 15% Écologistes - 15% Gouvernement
▬ Indécis actuels : 40%
▬ Il y aura un grand nombre de PNJ afin d'incarner la multitude de membres dans les groupes. Le MJ en fera intervenir plusieurs mais vous pouvez aussi en jouer.
▬ Il va s'agir d'un évènement rapide car il va mener à autre chose. Il n'y aura donc que 2 autres passages du MJ !
▬ A vous de débattre sur l'avenir de Mhyone !
▬ Vous pouvez répondre jusqu'au 20 janvier, 23h59 (heure française).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Hier à 21:42
Nana Kuroame

Alors qu'il venait de se rassoir, Nana constata qu'il avait été rejoint par Vixion, un dresseur qu'il avait eu l'occasion de croiser à plusieurs reprises lors de ses aventures à Mhyone, et avec qui il avait aidé à résoudre la situation Anima à Elerya. Cela faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas croisé, et a vrai dire, Nana était plutôt content de le revoir.

- Tiens, salut Nana ! Je ne pensais pas vraiment te voir aujourd'hui. J'aurais mis ma main à couper que tu préférais éviter ce genre de rassemblement. Une vraie raison à ta présence ? Personnellement, je suis surtout là par curiosité.

- Salut Vixion ! Ouais, disons qu'une amie m'a encouragée à venir et à participer. A vrai dire, je m’étais attendu à la croiser ici, mais a priori je me suis trompé …

Du coin de l'œil, Nana remarqua Kaku pousser un soupir. Le lien psychique qui les unissait actuellement lui avait sans doute fait ressentir la frustration de son dresseur. Comme il le pensait, Maya n'avait absolument aucun contrôle sur le sens de son transfert d'émotion.

Les débats avaient repris de plus belle, malgré la tentative de Benjamin pour calmer la salle. Malheureusement, dans ce genre de situation, chaque période de silence était éphémère. A vrai dire, sans coordinateur, on ne pouvait pas vraiment parler de débat. Et a priori, Nana n'était pas le seul à le penser, puisqu'un jeune homme qu'il avait déjà croisé plusieurs fois au QG décida de grimper sur une chaise pour prendre la parole. Sans doute parce que de nombreuses personne le reconnaissait, le volume sonore de la salle baissa drastiquement.

Puis, plantant droit son regard dans les yeux de Nana, cette personne, Alphonse si Nana ne se trompait pas, se mis à répondre à la tirade de Nana. Globalement, il semblait laisser entendre que la situation allait dégénérer, et que cela allait provoquer des divisions au sein du groupe. C'était bien beau tout cela, mais si le discours était bien beau, Nana avait beaucoup de mal à l'approuver. La vision de l'unité d'Alphonse était sans doute bien différente de la sienne, mais il ne voyait pas comment forcer le groupe à trouver un terrain d'entente allait unir ses différents membres.

Ainsi, quand Alphonse proposa son débat en cinq groupe, Nana ne put s'empêcher d'intervenir. Il avait beau penser qu'un débat sous cette forme était sans doute la façon la plus efficace de faire progresser la discussion, il avait tout de même une objection à soulever.

- Désolé Alphonse, mais je ne suis toujours pas convaincu que prendre une position politique soit la meilleure chose à faire pour que l'Emblème garde son unité. Puisque tu proposes une solution démocratique j'aimerais pouvoir ajouter un sixième groupe a la discussion. Un groupe qui s'oppose à ce que le groupe prenne le partie d'un ou plusieurs des factions politiques actuel.

Encore une fois, c'était les émotions de Kaku qui aidaient Nana à exprimer son opinion aussi fermement. Loin d'être aussi populaire qu'Alphonse, il doutait que qui que ce soit décidé de rejoindre le groupe qu'il venait d'imposer à leur coordinateur, mais peu importe. Il était venu ici pour défendre son opinion, et il ne partirait pas sans l'avoir fait, et tant pis si ça s'avérait inutile au final
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Bord-au-Vent :: QG de l'Emblème-
Sauter vers: