HAUT
BAS

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Ven 4 Jan - 9:04
Région d'origine : -
Messages : 352

Maître du Jeu

Maître du Jeu

Réunion d'urgence !


Contexte

Depuis la manifestation des Zygardes, un nombre non négligeable de soutiens ont fait surface pour aider le groupe d’activistes écologistes. Ce fait met en évidence la jeunesse de l’archipel et de son gouvernement, mais aussi une réelle scission entre les citoyens. La limite entre gentils et méchants (si tant est qu’elle ait un jour existé) s’obscurcit de plus en plus. Leurs membres n’œuvrent plus dans l’ombre ni sous couvert de masques, et les extrémistes restants dans leurs rangs sont rapidement renvoyés ce qui permet à l’organisation de redorer son blason.

Peu à peu, le groupe désormais dirigé officiellement par Ghislain Taupier, prend de l’ampleur à Mhyone. Le gouvernement, directement impliqué par l’un de ses maires, se voit alors rapidement contraint d’envisager des réformes en adéquation avec la volonté des écologistes. Bien plus calme et réfléchi, le groupe a tôt fait de presque totalement effacer ses activités violentes des mémoires, et son image de marque se hisse presque au niveau de celle d’Olympe. Les deux fondations dont les liens restent toujours flous aux yeux de la population deviennent alors rivales, s’opposant désormais officiellement dans une lutte bien plus politisée. L’avancée scientifique des uns se confronte à la volonté de préservation de l’archipel des autres. Si le coup d’état de Mathis était une épreuve de force, cette lutte entre les deux partis est une affaire de persévérance.

Elitiste, et voyant que le conseil du gouvernement est fragilisé, Walter Amcottes, le compte de Dulem et maire de Meridian profite de la rivalité pour proposer une vision plus autocratique du fonctionnement de l’archipel. Une vision dans laquelle la puissance et la grandeur des dresseurs Mhyoniens serait mise en avant, avec l’espoir de voir reluire la région dans le monde entier. Implacable, il sait que ce changement peut se faire aux dépends des dresseurs moins puissants ou moins intéressés, mais le juge suffisamment nécessaire pour ne pas s’en inquiéter.

Au vu du discours alarmant de Walter Amcottes, c’est son homologue Colombe Alliaume qui entre sur le devant de la scène. Contrairement à son confrère, cette vision élitiste ne semble pas du tout lui plaire, et elle est décidée à s’opposer à la vision quasi-dictatoriale du comte de Dulem. Farouche et sanguine, elle n’a pas peur de prendre position devant les média, et ce malgré son jeune âge. Elle devient alors officiellement la protectrice du gouvernement en place et de ses valeurs, souhaitant conserver en grande partie son fonctionnement actuel. Un conseil des maires qui laisse en avant la diplomatie et continue de développer l’île grâce au tourisme ainsi que son accueil des nouveaux dresseurs venus défier leur jeune ligue.

Ces quatre oppositions gagnent peu à peu en puissance, et, rapidement, se retrouvent avec autant de soutiens les unes que les autres. Si Finn, Nash et Chris décident, eux, de ne pas entrer dans cette bataille politique, d’autres personnalités ont tôt fait de se ranger derrière l’un ou l’autre des partis.

Colombe reçoit rapidement l’appui de Preciosa Gallegos, son homologue de Port-mirage. Les deux jeunes femmes sont aussi fonceuses l’une que l’autre, et la combattante est un appui de choix. Fort heureusement pour elles, les deux jeunes femmes reçoivent également l’aide de la maire d’Elerya, Takaho Kasai, qui apporte du calme et de précieux conseils à la blonde enflammée. Tod Webster, le maire de Bord-au-vent, est le dernier à rejoindre la petite équipe. Outre une touche masculine, son côté bureaucrate et son excellente connaissance de la loi permettent à Colombe d’avoir les armes pour se défendre contre ses adversaires.

Les soutiens « officiels » de Ghislain sont certes moins nombreux, mais une grande partie de la population est toujours derrière lui. Le guide spirituel d’Athiki, bien que relativement discret, supporte le mouvement écologiste pour la préservation de l’Archipel Mhyonais. Enfin, son autre soutien, et non des moindres, est celui du professeur Acacia. Depuis que le mouvement est devenu plus officiel et surtout non-violent, le professeur de la région semble décidé à lui apporter officiellement sa force.

Du côté de Walter, c’est d’abord Kenneth S. Persons qui se dresse le premier à ses côtés. Le maire de Médéa semble se retrouver dans les idées du comte, et se trouve être l’un de ses proches amis. Shigeri Tawara, la maire de Canopée, ne tarde également pas à les rejoindre. Le doyen du gouvernement, Wolfgang Wexler, vient apporter une note de calme à ses fougueux compères.

Pour finir, le seul point d’ancrage officiel de William au gouvernement est Marcelina Jimenez. La maire de Minami semble avoir été plutôt séduite par l’intérêt de la science dans le confort et le bien-être des habitants de sa ville, de même que les idées modernes du président de la fondation Olympe. Energique, et particulièrement charismatique, la jeune femme permet presque à elle seule de faire entendre la voix de William au gouvernement. Mais ce dernier possède également les soutiens officiels de Jerry Vive et de son ami Tom Waldek, scientifiques.

Peu à peu, la situation politique est au centre de toutes les attentions. Une première manifestation de conflit se développe au niveau du Sceau, de la Rune et de l’Emblème. En effet, les dresseurs semblent avoir pris conscience des enjeux et ils souhaitent apporter leur soutien officiel. Cette situation crée de grandes divergences d'opinions au sein des groupes et une réunion est organisée dans chacun des QG afin de réussir à se mettre d'accord sur la voie à suivre.


Résumé
▬ Ghislain Taupier, maire de Viridia, demande à ce que le gouvernement priorise les pokémons et l’environnement au détriment des améliorations technologiques qui polluent de plus en plus la région et mettent en péril l’équilibre naturel. Ses soutiens sont Koi Hanska, guide spirituel du village athiki et le professeur Acacia.
▬ William, de la fondation Olympe, s’oppose à Ghislain puisqu’il veut que la technologie soit mise en avant dans le but officiel d’améliorer le confort des dresseurs et des pokemons. Ses soutiens sont Marcelina Jimenez, maire de Minami, Jerry Vive et Tom Waldek, deux scientifiques.
▬ Walter Amcottes, comte de Dulem et maire de Méridian, profite de cette opposition pour démontrer que le gouvernement actuel est faible et qu’il faut le destituer afin de mettre en avant la ligue et obtenir un archipel plus fort qui écraserait les autres régions. Ses soutiens sont Kenneth S. Persons, maire de Médéa, Shigeri Tawara, maire de Canopée et Wolfgang Wexler, maire de Port-Lilas.
▬ Colombe Alliaume, maire de Nox Illum, s’affole de ce discours extrémiste et s’oppose à son confrère, désirant même évincer la ligue des décisions gouvernementales. Elle voudrait que le gouvernement reste orienté sur la démocratie et tourné vers le tourisme. Ses soutiens sont Preciosa Gallegos, maire de Port-Mirage, Takaho Kasai, maire d’Elerya et Tod Webster, maire de Bord-au-Vent.


Participation
▬ Tous les membres validés peuvent participer.
▬ Vous ne pouvez participer qu'à la réunion de votre groupe !
▬ Les réunions ont toutes lieu le même jour, à savoir le 4 janvier 2019.
▬ L'évènement commencera en fin d'après-midi sur les coups de 18h.
▬ Il y aura un grand nombre de PNJ afin d'incarner la multitude de membres dans les groupes. Le MJ en fera intervenir plusieurs mais vous pouvez aussi en jouer.
▬ Il va s'agir d'un évènement rapide car il va mener à autre chose. Il n'y aura donc que 3 passages du MJ sans compter ce premier post !
▬ A vous de débattre sur l'avenir de Mhyone !
▬ Vous pouvez répondre jusqu'au 13 janvier, 23h59 (heure française).
Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Ven 4 Jan - 18:54
Région d'origine : Mhyone
Messages : 442

Max Lochlainn

Max Lochlainn

Max Lochlainn
Réunion d'urgence du Sceau

Nox Illum - QG de la Fratrie - 02 Janvier 2019

Le loubard ouvrit brusquement les yeux sur le plafond abîmé de la chambre. La journée était déjà bien entamée et le réveil sur la table de nuit affichait déjà midi. Il posa sa main gauche sur le lit, cherchant a savoir s'il était seul. Et c'était le cas. Il se leva donc, se demandant pour quelle raison Eilise était déjà réveillée. Ses doigts rencontrèrent une feuille de papier, qu'il lut rapidement.

Il s'assit sur le bord du lit, venant masser son visage avec ses mains, jetant un regard sur la chambre qui l'entourait. Plo avait toujours été une grande bordélique, aussi le sol était jonché des vêtements de la demoiselle et les étagères pleines de livres et de bibelots inutiles qui prenaient la poussière. Les murs étaient couverts de graffitis, témoins de leurs jeunes années adolescente. Cheveux Blancs se leva finalement, cherchant ses vêtements dans le bordel de la pièce avant de la quitter en enfilant sa lourde veste en cuir. La note expliquait qu'il était attendu en salle de réunion et devrait se préparer a partir au plus vite.

Il ne lui fallu pas longtemps pour rejoindre les chefs de la Fratrie dans le grand appartement qui leur servait de salle de réunion. Quand il pénétra dans la pièce, l'air était déjà chargé de fumée de cigarette et visiblement, ils étaient déjà là depuis un moment. Le loubard interrompit une discussion et tous cessèrent pour le regarder s'installer. Il prit son temps, s'asseyant à l'opposé du groupe. Ils étaient trois, Rim, Plo et Lar l'observaient, le saluant d'un signe de tête, seule la demoiselle le gratifia d'un sourire dont elle n'avait même pas conscience.

"La belle au bois dormant daigne enfin nous rejoindre." Dit Lar, le plus costaud des trois. L'homme bien battit était l'un des plus vieux membre de la Fratrie. Une personne violente et sans pitié et Max n'avait jamais comprit qu'on lui fasse confiance. Même parmi les voleurs c'était une vraie ordure. Pourtant, de telles qualités pouvaient être utiles. En cas de bagarre, c'était lui qui donnait les ordres et planifiait les attaques.

"Même en dormant toute la journée, je me la touche moins que toi mec." Rétorqua le concerné en lui jetant un regard noir. Leur inimitié n'était un secret pour personne, elle était seulement tue par le reste du gang.

"Vos gueules. On a pas le temps pour vos conneries. Vous êtes tous les deux des frères de la Fratrie, comportez-vous comme il faut." Rétorqua Rim, le chef de cette petite bande en laissant passer son regard mauvais de l'un à l'autre. Les deux malfrats se turent sans cesser pour autant de se jeter des coups d’œil malsains. Après tout, dans une vraie famille, on n'est pas obligé d'aimer tout ses frères et sœurs, non ?

"Je sais que tu n'est pas un grand lecteur, mais as-tu lu la pokésphère récemment ?" Reprit Rim en s'adressant au nouveau venu dans la pièce qui s'attaquait à sa cigarette matinale.  

"Nope. Je me suis toujours dit qu'on était trop insignifiants pour y paraître et leurs histoires de terrorisme ne m'intéressent pas." Répondit le loubard aux cheveux blancs et jetant un regard à sa cigarette.

C'est Plo qui prit ensuite la parole. De sa voix douce, elle combla les lacunes politiques du loubard. Au vu de la complexité de la situation et des interruptions acide et violente de Lar qui voulait taper sur tout ce qui bouge, le récit prit une bonne demie heure. Pourtant, Max l'écouta d'un bout à l'autre, essayant au maximum de retenir les noms et les informations concernant les différents partis de l'affaire. Elle termina finalement par un sourire cajoleur, cherchant a rassurer Max qui commençait a comprendre de quoi il en retournait.

"En cherchant un peu, j'ai fini par apprendre que les différents groupes de dresseurs comptaient montrer leur soutien aux dirigeants. Ils se rejoignent dans leurs Quartiers Généraux pour une grande réunion entre groupes."

"C'est là que tu interviens, blanc-bec" Dit Lar, simplement, ne pouvant pas s'empêcher d'ajouter une insulte à sa phrase. Max se retint de répondre.

"Tu es le seul frère qui fait partie de la ligue et même si je trouvais cela dangereux, ça nous arrange. Ton appartenance à l'un des groupes t'ouvre une porte à l'une de ces réunions. Celle du Sceau si je me souviens bien. Je veux que tu ailles à cette réunion avec quelques hommes."

"Je ne vois pas en quoi cette histoire concerne la Fratrie. Et je comprends encore moins que tu veuilles te séparer de quelques frères pour enquêter. Nous somme surveillés, si nous quittons le quartier en nombre, on risque de nous prendre en chasse. En plus, la police sera certainement sur place pour éviter que tout le monde se tape dessus."

"Cette histoire nous touche de plus près que tu ne le crois."

"De nombreuses questions restent en suspens Max. Premièrement, pourquoi les écologistes condamnent ainsi les recherches de la Fondation Olympe, il doit y avoir une bonne raison et vu ce qu'on a vu en Octobre, savoir ce que prépare la Fondation pourrait nous rapporter gros." Dit Eilise, toujours aussi intéressée par les chercheurs de la grande tour qui avait été construite il n'y a pas si longtemps.

"De plus, si ce salaud de conte venait a réussir a donner plus d'importance aux puissants dresseurs de Mhyone, tu peux être sûr que s'en est fini de nous. Quelques policiers, c'est facile a déglinguer, si les champions et les conseillers gagnent plus de droits, ils risquent fort de venir nous défoncer."

"Colombe est peut-être la seule qui défend nos intérêts dans cette histoire. Sans le savoir. Cette ranger a du plombs dans la cervelle et a bien compris que mettre en avant les plus puissants dresseurs ne fera qu'apporter une anarchie encore plus grande. En ce qui nous concerne, ça nous évite la prison si des types plus forts que nous ne s'en mêle pas."

"Parce que tu crois qu'elle acceptera de parlementer avec des criminels ? Ouvre les yeux Rim. C'est une Ranger ! Dans tout les cas, on va nous tomber dessus !"

"C'est pour cela que nous ne nous attaquerons pas aux politiques, mais aux dresseurs."

Max comprit alors le plan de ses frères d'armes. Influer sur les décisions des dresseurs pour que les choses tournent le moins possible en leur défaveur était la seule solution. Sans accroches envers le mouvement écologique ou la Fondation Olympe, impossible de faire pression sur eux pour en sortir indemne. Colombe était leur seule solution pour que de grands dresseurs ne se mêlent pas de leurs affaires. Après tout, ils avaient vu ce que ça donnait d'affronter Alexandre, ils ne seraient pas de taille si les conseillers s'y mettaient. Savoir ce qui se disait à cette réunion était la meilleure façon de préparer la défense et de garder la Fratrie en vie.  

"Très bien, mais je pars seul."

"Il en est hors de question."

"Tu l'as dit toi-même. Nous sommes surveillés et tu seras suivi. Surtout si la politique s'en mêle. Il est plus que temps de ne plus rester dans l'ombre et d'agir pour le futur de nos frères. Plo viendra avec toi."

Max sentit alors qu'on lui cachait toujours quelque chose. Que le but était tout autre. Il se tu cependant, sachant pertinemment qu'il n'en saurait pas plus.

"Très bien, mais je prends Théo. Et aussi Arn, Yann..."

________ 

Port-Mirage - QG du Sceau - 04 Janvier 2019

Il fut décidé que Max serait le chef de l'opération. Il prit cinq personnes en plus de Plo et lui, deux apprentis qui demandaient a faire leurs preuves et trois combattants déjà bien entraînés et habitués aux missions "discrètes". Ils ne perdirent pas de temps et préparèrent leurs affaires et leurs pokémons avant d'enfourcher leurs bécanes pour traverser l'archipel.

Les sept malfrats arrivèrent à Port-Mirage tôt dans la journée, juchés sur leurs motos qu'ils avaient réussit a faire passer en bateau avec eux, grâce aux finances que la Fratrie leur avaient fournies. Ils n'eurent pas de mal a trouver le Quartier Général du Sceau et s'y garèrent devant, le cul de leurs bécanes tournées vers le bâtiment pour partir vite si les choses tournaient mal.

Il était à peine treize heure et pourtant la salle principale était déjà occupée par de nombreux dresseurs. Le manoir délabré et sa salle principale avaient l'air d'un repaire de bandit, ce qui fit sourire la petite troupe, se sentant en terrain conquis. Ils s'installèrent dans un coin de la pièce sans faire de vagues, les regards se tournant souvent vers eux. Par un miracle inconnu, on ne leur demanda pas ce qu'ils faisaient là, les dresseurs gérant le QG étant dépassés par les événements.

"On aurait pu aller à toutes les réunions si on avait su." Affirma Plo, parlant pour que seul la Fratrie l'entende.

Les heures défilèrent, sans que la troupe n'ait de problèmes. Aux aguets, ils étaient à la recherche de visage connus ou de policiers en civil qui les auraient suivi. Mais pour le moment, rien d'alarmant et hormis quelques dresseurs que le loubard avait affronté pendant son voyage, aucune tête connues ne se profila.

Ils attendaient impatiemment le début de la réunion, tandis que les combattants du Sceau arrivaient au compte-goutte, la salle se remplissant plus que rapidement. Le groupe était loin de la porte de sortie et cela ne leur convenait pas. Mais vu le monde, c'était trop tard, ils devraient rester à leurs places.

"Ça ne me dit rien qui vaille, Max." Dit Théo, l'un des apprentis, en portant son regard sur une grande gueule qui criait à tort et a travers que le conte de Dulem apporterait la notoriété que les membres du Sceau méritaient.

"Cette histoire pue la merde depuis le début. Ça va nous retomber dessus sans qu'on sache pourquoi."

"N'oubliez pas, soutenir officiellement l'un ou l'autre des camps peut être mal vu et nous risquons de nous faire arrêter. Ils n'aimeront pas avoir des criminels de leur côté."

"Et je doute fort que les membres du Sceau nous laissent faire. Ces gars sont avides de puissance, ça va finir en baston." Dit Léa, la seule autre fille du groupe. Malgré la menace sous-jacente, elle semblait être dans son élément et attendre avec impatience cette fameuse bagarre.

De nombreux dresseurs chuchotaient, tournant des regards discrets vers le groupe de malfrats. Visiblement, certains avaient entendu parler d'eux, sûrement en visitant Nox Illum et leur messes basses n'échappèrent pas aux bandits. Fallait dire qu'ils étaient facilement reconnaissable avec leurs vestes en cuirs noires et leurs chaînes. Tant mieux, leur but était d'être entendu, pas seulement d'être discrets. Même si cela leur causerait des problèmes. La tension monta d'un cran parmi quelques groupes de dresseurs.

"On a été reconnus. Faites gaffe."


©️ Nephilith pour EPICODE.
Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Lun 7 Jan - 18:31
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1076

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Réunion d’urgence



La sphère politique Mhyonaise était en complète ébullition. La manifestation pacifique des Zygardes avait au début eu quelques retombées, comme la surprenante mise sur le devant de la scène de Ghislain Taupier, mais je ne me serais jamais douté que les choses iraient si loin. Car, à chaque opportuniste qui se dressait pour profiter de la situation politique fragilisée de l’archipel, un autre répondait. Moi qui n’étais ni intéressé par ce genre de débat, ni réellement doué pour la chose, finissais de lire avec surprise le dernier article parut. Je ne me serais jamais attendu à ce que Colombe, la maire de Nox Illum, ne s’oppose si vivement à la vision Elitiste du comte de Dulem. Il fallait aussi dire que je n’avais jamais rencontré la fougueuse jeune femme, et qu’elle était, depuis mon arrivée, restée suffisamment discrète pour ne pas éveiller mon intêret. Mais toutes ces oppositions soulevaient bon nombre de questions auxquelles j’avais bien du mal à répondre. Je ne savais d’ailleurs pas vraiment comment me positionner par rapport à cette problématique moi-même. Si la vision de Walter Amcottes m’avantageait indéniablement, je craignais que le côté « pouvoir » ne soit pas réellement si simple à manier. Après tout, j’étais un bon dresseur, mais pas un bon politicien. La force était donc très loin de faire l’affaire si elle n’était pas associée à une solide connaissance géopolitique ainsi qu’à des talents bien particuliers.

Je fus toutefois davantage surpris par le message du Sceau. Il fallait dire que mon groupe était très loin d’être le plus actif, et ce depuis quelques mois. A vrai dire, il me semblait qu’à part le groupe de la Rune, les autres avaient tendance à tourner au ralentit ces derniers temps. Visiblement, bon nombres de combattants désiraient se retrouver pour discuter du futur et surtout décider d’à qui le Sceau devait faire allégeance. Je ne pus m’empêcher de soupirer, car je connaissais maintenant bien les personnes les plus influentes du groupe, qui n’auraient surement de cesse de se battre jusqu’à trouver un consensus. Un consensus que je savais aller vers un soutien total et inconditionnel vers le comte de Dulem, qui, peut être malheureusement, incarnait le mode de pensée que le sceau possédait depuis de nombreuses années. Il y avait donc un risque que les quelques réfractaires soient pris à partis par le plus grand nombre, et, peut être plus qu’ailleurs, il y avait une sérieuse chance que les esprits s’échauffent et que la situation ne vienne à dégénérer. Je ne pouvais pas vraiment me résoudre à ignorer ces risques, même si engager le débat ne m’intéressait pas, ne sachant pas moi-même où j’allais me diriger.

Ma prochaine destination fut donc Port-mirage, même si, ce jour-là, je devais bien avouer avoir trainé des pieds. Je n’étais pas en avance, surtout que je m’étais arrêté dans l’un des magasins de la ville pour acheter de nouveaux vêtements un peu plus chaud pour cet hiver. Le temps avait été plutôt doux une grande partie de l’année, et j’avais pris un peu de retard sur le renouvellement de mes tenues, retard qui m’avait notamment valu un bon gros rhume en cette fin d’année. Après avoir fait quelques achats, pas le moins du monde pressé par la situation, je demandais à Furfur de se téléporter pour ramener rapidement tout dans notre nouvelle maison. Je pris en suite la direction du QG du sceau, un ancien manoir encore en cours de rénovation, afin d’assister à ce fameux débat qui devait déjà avoir commencé.

Effectivement, les quelques éclats de voix qui se faisaient entendre dans la pièce semblaient indiquer que les discussions avaient déjà commencé. Haussant les épaules, j’ouvrais la porte rapidement, sans la moindre discrétion, et pénétrait dans le grand hall aménageait pour l’occasion. Aussitôt, un silence de cathédrale sembla s’emparer de la salle, et la plupart des regards se tournèrent vers moi. La salle était comble, et la plupart des membres du groupes semblaient avoir répondu à l’appel. Pour l’instant, aucune échauffourée n’était à déplorer, mais il y avait de grande chances pour que ça ne soit qu’une question de temps. Ne prêtant pour l’instant d’attention ni à la foule, ni à l’orateur qui avait finalement reprit son discours, je m’adossais au mur du fond, pas très loin de la porte, patientant tranquillement jusqu’à ce que la réunion ne se termine.

Défis:
 



© ANARCISS pour épicode


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Mar 8 Jan - 10:54
Région d'origine : Johto
Messages : 18

Laurent Artwood

Laurent Artwood

Vague politique!






Sachez le j'ai horreur de la politique,  mais pour une fois j'allais m'y intéresser. J'ai envie de savoir comme ça va finir, surtout que les différents partis se mettent des bâton dans les roues ... Autant dire qu'il y a de quoi faire entre les écolo qui veulent se débarrasser des scientifiques, les extrémiste qui veulent donner plus de droit aux champions et au conseil ...

À vrai dire je sais pas trop qui soutenir, voila le problème... Surtout que je dois me rendre au QG du Sceau, et vu l'ambiance en ville ... J'ose même pas imaginer l'état du groupe, vu tout les combattant présent l'avis général irait pour le comte de Dulem, mais on est jamais à l'abri d'un retournement de situation !

Viens le jour fatidique, je dois prendre la direction de port-mirage, joli nom pour un port ... enfin je suppose, actuellement je suis toujours en mode touriste dans cette région, si ce n'est que des échos en rapport à de futur lieux de capture je ne connais rien du tout!  Je pris donc la direction de port-mirage en passant par Mina-machin, je sais plus le nom et c'est pas important de toute façon. dans tout les cas si j'arrive avant midi j'ai de la chance ... vu que tout le groupe va être présent je pense qu'il y aura de quoi bouffer ...

C'est finalement après plusieurs heures de voyage je peux enfin mettre pied à terre, j'avais pas à m'inquiéter sur l'emplacement exacte du QG au vu de la description je le trouverais facilement, mais avant tout ...
Break, tu resteras dans ta pokeball et ceux pour toute la durée de la réunion, je compte sur toi pour rester calme, je m'eclipserais de temps en temps pour te faire sortir si tu veux.
Feuila ! Jou.
Bon bah ... tu retourne dans ta sphère mon grand et reste calme.
J'enferma le singe vert dans sa prison sphérique tout en avançant, serte j'avais un peu de temps, mais j'allais pas traîner car il doit déjà y avoir du monde. Par contre il y a deux choses que j'arrive pas à comprendre, pourquoi le QG est dans un vieux manoir  et pourquoi il y a tant d'histoire autour de ce débat politique.
Bon aller il est temps d'entrer dans le manoir du Sceau, à peine je commençait à ouvrir la porte que je ressenti sur moi une armée de regard se poser sur l’intrus, il faut dire que mes cheveux bleus aide pas à passer inaperçu, mais je peux facilement me faire oublier. J'allais m’installer dans un coin pas très loin d'un groupe de dresseur pro William tendis qu'en face de moi  j'arrivais à distinguer des dresseur soutenant une certaine Colombe... et vous voulez qu'on trouve un terrain d'entente pour ensuite soutenir un des parti ?  Je sais pas pour vous mais je sent que ça va être un carnage !
bienvenu dans le monde politique Laurent ...  lâchai-je a voix basse en accompagnant mes paroles d'un soupir d'agacement, je senti un lourd regard se poser sur moi, brrr j'en ai des frissons



Laurent
Artwood
Feuilajou
Break
©️ Halloween sur Never-Utopia


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Laurent vous répondra en #6600ff
Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Dim 13 Jan - 21:20
Région d'origine : Ebenelle, Johto
Messages : 132

Nina Collin

Nina Collin
A peine arrivée, mais déjà mis au courant des évènements qui avaient eu lieu depuis son départ forcé et très mauvais pour sa santé mentale. Tout ce qu’elle avait retenu, c’était que c’était le bordel. Tout le monde soutenait n’importe qui, ou se déclarait neutre, mais à moitié seulement, jouer de trahisons, double jeu… etc… Bref, c’était le chaos et ça Nina, n’aimait. Elle aimait, le bordel, le bololo, le désordre, mais le chaos n’était jamais une bonne chose. Bien souvent, ça renversait la nourriture et mettait en retard pour le dîner, non vraiment, très peu de Chaos pour Nina.

A son arrivée sur l’île, la rouquine avait croisé Alexandre, son pote et futur rival dans la lutte entre le bien et le mal, et c’était en partie lui qui l’avait mise au courant des derniers évènements. Rien de bien joyeux en sommes.

Pendant qu’ils discutaient, Nina avait quitté sa tenue de parachutiste, pour mettre quelque chose de plus confortable et seyant avant de se rendre compte qu’elle n’avait pas pris beaucoup de vêtements chauds. Plutôt que de connaitre le froid comme l’an passé, elle avait quitté son ami en lui promettant de le rejoindre au QG pour aller se balader en ville et s’acheter des vêtements chauds pour l’hiver. Elle avait donc acheté une grosse doudoune rose, un sous-pull gris et un pantalon de ski assorti à la doudoune. Pour l’heure, elle ne portait qu’un t-shirt sous son manteau parce qu’elle craignait d’avoir chaud.

Elle avait profité de l’après-midi ensoleillé, pour boire un bon chocolat chaud, visité le coin et se reposer. Elle voulait se réserver le QG pour plus tard. N’ayant pas de plan de la ville, elle dut demander son chemin pour arriver à QG, mais elle y arriva un peu avant la réunion. Elle ne venait pas forcément pour donner son avis, mais plutôt pour suivre le cours des évènements et voir qu’il ne tournait pas trop au vinaigre.

Salut le Sceau ! Fit elle en pénétrant dans le bâtiment. Elle remarqua immédiatement Alex, mais surtout un garçon aux cheveux bleus et se dit que lui, il avait l’air intéressant.

Le jeune homme venait juste d’entrer avant elle car il n’était pas très loin de la porte et dans aucun groupe. Salut toi. Super tes cheveux. C’est pour te porter chance ? Je m’appelle Nina. Nina Collin, comme une colline mais sans le e. Je reviens de chez moi, Ebenelle à Johto. Je m’absente quelques mois et c’est déjà le bordel dans la région. Heureusement, je suis arrivée pour remettre de l’ordre dans tout ça. Bref. Tu t’appelles comment toi ? Oh regarde là-bas, c’est Alexandre. Youhou Alexandre. Bon, je me dissipe, restons concentrée un petit peu. Tu m’as dit que tu t’appelé comme déjà ? Tu viens observer ou participer ? Je t’avoue ne pas avoir encore trop saisi les implications et autres détails de la situation, mais c’est pour ça que je suis ici. Ce serait dangereux que nous prenions parti pour un mauvais… bah, parti. Mais rester neutre ne serait peut-être pas la meilleure chose à faire. Quoi qu’on puisse être neutre et former un troisième groupe qui tape sur les deux autres. Personnellement, j’ai une dent contre les écolos, mais la fondation, je la trouve bizarre. Oulala, mais je parle et je ne te lance ni te présenter ni me dire que tu n’en as rien à faire. Désolée. Mais je suis comme ça, je fais des efforts je te jure, mais c’est pas facile. Nina se tut brutalement et regarda le jeune homme. Puis d’une petite voix, lui demanda. Ti disais ?

Défis:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Lun 14 Jan - 23:17
Région d'origine : -
Messages : 352

Maître du Jeu

Maître du Jeu

Réunion d'urgence !


Contexte

Le quartier général du Sceau s’était considérablement rempli pendant la dernière demi-heure. La salle pourtant spacieuse avait du mal à contenir tant de monde. Heureusement les arrivées se faisaient de moins en moins nombreuses. Lisbeth, une jeune femme rousse, assez grande et visiblement sportive, demanda à son Rondoudou de faire une petite note de chant. Cela eut pour effet de calmer tout le monde, voire de faire somnoler ceux qui étaient déjà fatigués. Mais maintenant, elle avait l’attention de chacun et le brouhaha des paroles s’était arrêté. Lisbeth faisait partie des dresseurs qui géraient le QG et il avait été décidé que grâce à sa force de caractère, elle allait présider la réunion.

« Bonjour à tous et bonne année au passage. Je pense qu’il n’est pas utile que je vous explique ce que nous faisons là. Mais au cas où, je vais faire un bref résumé. Vous savez que ces derniers mois, la situation politique de la région a été fortement mise à mal. Quatre partis semblent se dissocier. Nous avons le parti défendant la nature qui s’oppose à celui pro avancée technologique. Et la deuxième opposition est celle de ceux qui voudraient que la ligue dirige Mhyone face à ceux qui préféreraient au contraire les évincer des décisions gouvernementales. Nous sommes donc réunis aujourd’hui pour décider qui soutenir. »

Calmement, Lisbeth reprit sa respiration après son monologue et en profita pour observer la salle autour d’elle. Les regards étaient presque tous fixés sur elle. Le reste étant braqué sur le groupe de malfrats présents au fond de la pièce. Il allait falloir se méfier d’eux mais aussi des autres dresseurs. Il y avait toutes les chances pour que cela dégénère. Il n’y avait rien de pire que la politique pour créer des tensions…

« Pour plus de simplicité, nous allons nous séparer en groupe. Ceux qui soutiennent Ghislain Taupier, allez dans ce coin, ceux qui préfèrent le dirigeant de la fondation Olympe dans celui-ci. Ensuite, ceux qui veulent le Comte de Dulem, allez là. Et pour finir, dans le dernier angle ceux qui soutiennent la maire de Nox Illum. »

Tout en parlant, la dresseuse montra les différents coins de la pièce. Mais les gens n’osaient pas encore bouger et afficher leur choix. Un sourire en coin lui échappa.

« Ceux qui ne savent pas encore qui choisir restent au milieu de la salle. »

Une première personne osa avancer vers le coin William et cela suffit à initier le mouvement. Elle leur laissa le temps de se mettre en place avant de poursuivre.

« Chaque groupe va avoir un temps de parole et il va exposer les raisons de son choix afin de convaincre les autres dresseurs. Soyez efficaces dans votre présentation, à vous de décider de la marche à suivre. Vous avez dix minutes pour vous préparer, puis vous aurez cinq minutes pour défendre votre parti. Si votre avis change en entendant les uns et les autres, vous pouvez voyager d’un groupe à l’autre. Une fois que les quatre groupes auront parlé, nous passerons aux questions et aux échanges. Il faudra alors lever la main pour demander la parole et attendre son tour mais je vous réexpliquerai tout cela dans un deuxième temps. Ceci dans le but d’encadrer le débat et de laisser à chacun la possibilité de s’exprimer. Le groupe qui aura le plus de dresseur à la fin de la réunion sera celui que le sceau soutiendra. Le chrono est lancé… »


Résumé
▬ Ghislain Taupier, maire de Viridia, demande à ce que le gouvernement priorise les pokémons et l’environnement au détriment des améliorations technologiques qui polluent de plus en plus la région et mettent en péril l’équilibre naturel. Ses soutiens sont Koi Hanska, guide spirituel du village athiki et le professeur Acacia.
▬ William, de la fondation Olympe, s’oppose à Ghislain puisqu’il veut que la technologie soit mise en avant dans le but officiel d’améliorer le confort des dresseurs et des pokemons. Ses soutiens sont Marcelina Jimenez, maire de Minami, Jerry Vive et Tom Waldek, deux scientifiques.
▬ Walter Amcottes, comte de Dulem et maire de Méridian, profite de cette opposition pour démontrer que le gouvernement actuel est faible et qu’il faut le destituer afin de mettre en avant la ligue et obtenir un archipel plus fort qui écraserait les autres régions. Ses soutiens sont Kenneth S. Persons, maire de Médéa, Shigeri Tawara, maire de Canopée et Wolfgang Wexler, maire de Port-Lilas.
▬ Colombe Alliaume, maire de Nox Illum, s’affole de ce discours extrémiste et s’oppose à son confrère, désirant même évincer la ligue des décisions gouvernementales. Elle voudrait que le gouvernement reste orienté sur la démocratie et tourné vers le tourisme. Ses soutiens sont Preciosa Gallegos, maire de Port-Mirage, Takaho Kasai, maire d’Elerya et Tod Webster, maire de Bord-au-Vent.


Participation
▬ Tous les membres validés peuvent participer.
▬ Vous ne pouvez participer qu'à la réunion de votre groupe !
▬ Les réunions ont toutes lieu le même jour, à savoir le 4 janvier 2019.
▬ L'évènement commencera en fin d'après-midi sur les coups de 18h.
▬ Il y aura un grand nombre de PNJ afin d'incarner la multitude de membres dans les groupes. Le MJ en fera intervenir plusieurs mais vous pouvez aussi en jouer.
▬ Il va s'agir d'un évènement rapide car il va mener à autre chose. Il n'y aura donc que 2 autres passages du MJ !
▬ A vous de débattre sur l'avenir de Mhyone !
▬ Vous pouvez répondre jusqu'au 20 janvier, 23h59 (heure française).
Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Ven 18 Jan - 1:30
Région d'origine : Mhyone
Messages : 442

Max Lochlainn

Max Lochlainn

Max Lochlainn
Réunion d'urgence du Sceau

Le groupe de malfrats paraissait calme, bien trop. Ils étaient aux aguets mais n'en laissaient rien paraître, se concentrant sur la foule qui encombrait largement la pièce ou se déroulait la réunion. Les discussions allaient bon train mais le brouhaha était tel qu'il était impossible d'entendre distinctement les dires de chacun.

Max surveillait principalement la porte, se demandant si des têtes connues feraient leur apparition. Qu'il s'agisse de champions ou bien de dresseurs qu'il avait eut l'occasion de croiser sur sa route, le loubard pouvait très bien les imaginer venir participer aux délibérations. Aussi, il ne fut que modérément surprit quand il vit Alexandre pénétrer dans la pièce, le puissant blondinet voulant certainement avoir voix au chapitre. Plus tard, le malfrat nota l'arrivée d'un jeune homme aux cheveux bleu qu'il connaissait aussi pour avoir retrouvé son Feuillajou quelques mois plus tôt. Il fut rapidement rejoint par une tornade rousse qui se mit à lui parler avec un certain volume sonore décuplé par le flot de mots qui sortait de ses lèvres. La demoiselle semblait énergique et totalement à ses aises. Malgré l'apparition de connaissances, le jeune homme ne s'approcha pas, se tenant en tête de son groupe.

Bientôt, un chant s'éleva dans la salle, celui d'un Rondoudou qui lançait Berceuse. Les voix se turent rapidement tandis que la chansonnette calmait les esprits. Une autre rouquine à l'allure sportive leva alors la voix, prenant la parole. Max ne la connaissait pas, pourtant il ne lui en fallu pas plus pour comprendre qu'elle avait été chargé de présider la réunion. Aussi, la demoiselle expliqua la situation politique de l'archipel avant de reprendre sa respiration, profitant de ce moment de répit pour jeter un coup d’œil à l'assemblée. Les loubards sentaient le poids des regards sur eux et firent comme si de rien n'était, montrant le plus grand des calme. Seul Max affichait son habituel sourire narquois.

"C'est donc elle qui dirige. Sa voix risque de compter bien plus que celle des autres." Souffla Plo dans un murmure. "Elle doit avoir le respect des dresseurs du Sceau."

Les groupes commencèrent à se former.

Lisbeth reprit alors son discours. La demoiselle expliqua le déroulement de la réunion. Celui-ci était clair, les dresseurs devaient choisir leur camps en se regroupant dans les coins de la pièce. Un politique par angle. Les sceptiques se dirigeraient au centre de la salle et les débats commenceraient, chaque groupe ayant quelques minutes pour détailler leurs arguments avant de les exprimer. Les foules se déplaceraient alors entre les groupes selon si les arguments des uns ou des autres venaient a convaincre.

Max ne savait comment réagir, se demandant si les dresseurs du Sceau les voyaient plutôt comme une menace ou comme un groupe a avoir ou non dans son camp. Même s'il se doutait de la réponse, il était certain que montrer de suite leur allégeance pousserait seulement à la méfiance de l'un ou l'autre des camps. Aussi, le loubard fit un signe de tête à sa troupe et les sept malfrats se dirigèrent vers le centre de la pièce. Le groupe largement reconnaissable prit place, formant un rond serré de sorte à faire face à tout les angles de la pièce, plus par réflexe que réelle agressivité. Max faisait face à Lisbeth, laissant son regard dériver sur les groupes pour estimer leur nombre, curieux de voir quels politiques allaient recevoir le plus de suffrages.

Il croisa les bras, affichant toujours son sourire narquois.

"Que la partie commence." Dit-il simplement, plus pour lui-même que les gens qui l'entourait. 


©️ Nephilith pour EPICODE.
Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Sam 19 Jan - 18:46
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1076

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Réunion d’urgence



J’observais avec un œil quasi désintéressé la jeune femme sportive prendre la parole, s’aidant de son Rondoudou pour se faire entendre. Je ne la connaissais pas beaucoup, suffisamment pour simplement savoir qu’elle se nommait Lisbeth et qu’elle était très populaire au sein de notre communauté, mais pas suffisamment pour connaitre ni son niveau, ni la hauteur de ses ambitions. Il n’empêchait qu’elle eût rapidement réussit à calmer tout notre petit monde, et connaissant les membres du sceau, ça n’était pas une mince affaire. Après avoir légèrement résumé les faits qui nous réunissaient tous ici, la jeune femme proposa un système permettant d’évaluer les opinions de chacun de manière plutôt simple et efficace. Le principe n’était pas bête, surtout qu’il laissait finalement le loisir à ceux qui n’étaient encore convaincus par aucun des partis d’exprimer leur incertitude, mais la forme que prenait l’assemblée était, pour un œil averti, plutôt inquiétante.

Car si chacun des groupes de soutiens était placé dans un coin de la pièce, cela voulait simplement dire que, désormais, un conflit bien plus organisé était possible. Les camps se faisaient face ostensiblement et il était bien plus facile de combattre dans ces conditions, sans risquer de toucher ses alliés. Si pour le moment tout était calme, il y avait fort à parier que les trois camps perdants ne rendraient pas si facilement les armes. Nous étions dans le sceau, après tout. Là où la force prédominait largement sur tout le reste. Aussi, il était parfaitement envisageable que les dresseurs « vaincus » par la majorité ne se décident à imposer leur vision à la force des poings plutôt qu’à la force de la voix. Et même ainsi, le groupe majoritaire se retrouverait bien plus exposé que les autres. Car, tout simplement, le choix n’était pas bilatéral, mais bel et bien multilatéral. Sa majorité risquait donc fortement de ne pas être absolue et, en cas d’affrontement, le rapport de force s’inverserait en cas d’union des trois partis perdants.

En réalité, Lisbeth comptait surement sur son charisme pour maintenir l’ordre, et ce dernier aurait surement suffit dans une situation beaucoup moins tendue. Mais il fallait aussi composer avec la présence d’un petit groupe qui s’attirait déjà les regards foudroyants des membres du sceau. Si j’avais été surpris de le voir ici, la présence de Max, accompagné de certains proches ou gardes du corps, n’était pas si étonnante que ça. Après tout, il avait sans doute tout à gagner pour son gang dans une période aussi politiquement instable, et sa « fratrie » devait déjà commencer à placer ses billes. J’étais tant perdu dans mes pensées que je ne remarquais pas la jeune femme rousse que j’avais croisée plus tôt, bien trop concentré sur ce qui était en train de se passer.

Après que le premier membre ait eut le courage de faire le premier pas, il fut rapidement suivi par beaucoup d’autres qui se plaçaient dans l’un ou l’autre des coins de la salle. Toujours adossé près de la grande porte d’entrée, j’observais avec attention les mouvements de foule, chacun rejoignant peu à peu son camp. Il était pour l’instant difficile d’évaluer une tendance, mais, pour moi, un résultat hétérogène serait sans doute le pire des scénarios. Car plus la différence entre le groupe « gagnant » et le groupe « perdant » était faible, plus la situation risquait de dégénérer. Alors que ceux dont l’opinion ne serait pas celle retenues hésiteraient davantage à faire parler leur force si le groupe qui l’emportait écrasait les autres en termes de voix. Je glissais un petit sms rapide à Akane pour la rassurer sur la situation, puis je reportais rapidement mon attention sur ce qui était en train de se passer, restant sur ma position et ne rejoignant pour l’instant aucun des cinq camps.




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Lun 21 Jan - 11:14
Région d'origine : Ebenelle, Johto
Messages : 132

Nina Collin

Nina Collin
Avant que l’inconnu ne puisse répondre à la longue tirade de Nina, un chant retentit dans la salle et calma tout le monde. Nina en vit même certain légèrement dodeliner de la tête. D’un autre côté, le chant d’un Rondoudou était très puissant et Nina trouvait ce Pokémon adorable.

Une femme prit la parole et elle devait être la chef du Sceau. Si elle prit la peine de présenter la situation, elle ne prit pas la peine de se présenter elle, ce qui fit froncer le nez de Nina. Cette femme faisait la moitié du travail. Cependant, on ne pouvait pas nier qu’elle avait un grand charisme et la stature d’un chef. Par contre, c’était tout ce qu’elle avait, certainement pas l’intelligence qui allait avec.

Elle proposa de former quatre groupes de vote, un à chaque coin de la pièce. Si l’idée n’était pas mauvaise, elle n’était pas non plus très bonne. L’effet Wattouat allait certainement frapper et le plus gros groupe risquait d’attirer les indécis comme un trou noir les objets de moindre masse.

Un premier dresseur se déplaça vers un coin et provoqua le mouvement des autres. Bientôt, quatre groupes plus un se forma. Au centre resta une poignée d’indécis aussi que sur les bords de la salle, il y avait des observateurs. Nina regarda un peu éberluée ces groupes se former. Elle hallucinait devant ce qui se passait et ne put s’empêcher de prendre la parole.

Sa voix résonna au-dessus du brouhaha léger et ambiant, autoritaire comme une mère reprenant des enfants. Vous êtes sérieux ? Vous vous êtes écoutés ? Est-ce que vous avez au moins regardé la situation et les choix qu’on a ? Ce n’est pas quatre choix en réalité. Sauf erreur, la Fondation affronte le groupe Zygarde et la ligue affronte le gouvernement. En choisir un seul ne règlera pas tous les problèmes, bien au contraire. Nous sommes un groupe de dresseurs, pas un parti politique ou une force militaire. Nous ne pouvons pas nous engager dans un conflit qui va nous dépenser. Regardons les choses en face et le résultat… Tut, je parle ! Quelqu’un avait essayé d’interrompre Nina mais elle l’avait fusillé du regard et fait taire du doigt. Pour ceux qui ne me connaissent pas je m’appelle Nina Collin et je suis Docteur ès science, et voici le raisonnement qu’on devrait avoir. Quel serait le résultat d’un soutien de notre part à un camp ? Réfléchissez-y. Le groupe Zygarde défend un idéal noble, la nature et le bien-être général. Mais nous avons pu constater qu’ils sont trop extrêmes et je ne pense pas qu’ils accepteraient une défaite si facilement. Les rejoindre serait risqué une escalade qu’on ne pourrait contrôler. D’un autre côté, la Fondation n’est pas très claire sur ses intentions non plus. Il y a plein d’avantage dans la technologie, mais l’expérience montre qu’un groupe qui nous veut du bien gratuitement cache quelque chose. Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. Les Teams rocket, Aqua, Magma, Galaxie, Flame en sont autant d’exemple. Choisir l’un ou l’autre serait choisir une tumeur ou un cancer : la même chose sous des noms différents.

Nina fit une pause. Elle sentait qu’elle parlait trop, que c’était trop long et qu’on allait l’interrompre à tout moment. Elle se rapprocha donc de la chef comme pour s’adresser directement à elle. On ne peut imposer à notre groupe de choisir entre l’écologie ou la technologie, et forcer les autres à adhérer. De même qu’on ne peut séparer les deux. Quant aux deux choix, ils sont aussi ridicule. Autoriser la ligue a dirigé, ça reviendrait à faire régner la loi du plus fort et les exclure de toute décision serait perdre un puissant recours en cas de catastrophe majeur. A Johto, les champions d’arène forment une association qui aide la police et permet un certain maintien de l’ordre et procure des conseils dans leur domaine de compétences. Au contraire, l’absence de cette organisation à Sinnoh a failli provoquer une catastrophe terrible à cause du temps de réaction des plus puissants dresseurs. La vérité est dans la mesure et ce n’est pas à nous de porter un camp plus qu’un autre. Mais à nous d’offrir un entre deux. Vous êtes tous ici de redoutables combattants et chaque camp est prêt à en découdre. Plutôt que d’en soutenir un ou deux, servons de liens et s’il le faut, de calmant musclé.

Nina s’arrêta, ne sachant plus vraiment quoi dire, ni pourquoi elle avait encore ouvert sa grande gueule. Si jamais quelqu’un avait décidé de l’interrompre, elle n’aurait rien pu faire et si on voulait la chasser, elle rendrait des coups, mais elle savait pertinemment qu’aucun de ses Pokémons ne faisait le poids. Mais elle ne pouvait tout simplement pas attendre que chacun choisisse son camp et débatte avant de demander à tout annuler.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Lun 21 Jan - 23:46
Région d'origine : -
Messages : 352

Maître du Jeu

Maître du Jeu

Réunion d'urgence !


Contexte
Pendant que les dresseurs se rangeaient petit à petit par groupe, Lisbeth observa la salle. Elle connaissait Alexandre Diame et elle nota qu’il ne bougeait pas, refusant de se plier au jeu. Et mince, elle espérait pourtant avoir eu assez d’autorité pour contrôler la réunion. M’enfin la jeune dresseuse avait beau être dynamique, elle savait bien qu’elle ne ferait pas le poids contre Alexandre et ceux qui le soutiendraient s’il choisissait de lui tenir tête…

Du côté des malfrats qui ont investi le QG, c’était plutôt calme puisqu’ils allaient d’eux-mêmes dans le groupe des indécis au centre de la salle. C’était pourtant eux que Lisbeth attendait au tournant. Cependant elle aurait mieux fait de se méfier de la dresseuse rousse qui avait montré un sacré enthousiasme en arrivant, si bien qu’elle n’avait pas était très discrète. C’était elle qui d’un long discours l’obligea à se révéler…

… Vous êtes tous ici de redoutables combattants et chaque camp est prêt à en découdre. Plutôt que d’en soutenir un ou deux, servons de liens et s’il le faut, de calmant musclé.

Un long soupir lui échappa alors qu’elle tentait de reprendre la main. Elle ne devait pas laisser les combattants trop réfléchir et heureusement, elle eut l’occasion de prendre la parole avant que quiconque ne le fasse. Seulement, elle ne pouvait plus garder certaines informations pour elle.

« Cette réunion prévue dans chacun des QG aujourd’hui n’est pas de notre fait. C’est une demande qui vient directement de notre gouvernement actuel. Il a demandé à ce que les trois grands groupes de dresseurs le soutiennent dans cette période difficile, histoire d’avoir le poids nécessaire pour faire face aux différentes attaques. Mes collègues qui travaillent, comme moi, dans les QG ainsi que ma personne n’avons pas des masses appréciées cette ingérence. Nous avons donc autorisé la réunion comme exigée, mais nous vous laissons choisir qui soutenir. »

Alphonse, Gaston et elle avaient prévu de révéler cette information si besoin mais elle aurait préféré n’avoir pas à le faire ou au moins plus tard dans la soirée. Elle se doutait bien que cette révélation allait accentuer la tension ambiante, surtout qu’elle n’avait pas fini…

« Au vu des derniers événements, ils partent du principe qu’il est trop dangereux d’autoriser les grands rassemblement de dresseurs. Si nous ne les soutenons pas, haut et fort, ils demanderont la dissolution des Combattants. »


Résumé
▬ Ghislain Taupier, maire de Viridia, demande à ce que le gouvernement priorise les pokémons et l’environnement au détriment des améliorations technologiques qui polluent de plus en plus la région et mettent en péril l’équilibre naturel. Ses soutiens sont Koi Hanska, guide spirituel du village athiki et le professeur Acacia.
▬ William, de la fondation Olympe, s’oppose à Ghislain puisqu’il veut que la technologie soit mise en avant dans le but officiel d’améliorer le confort des dresseurs et des pokemons. Ses soutiens sont Marcelina Jimenez, maire de Minami, Jerry Vive et Tom Waldek, deux scientifiques.
▬ Walter Amcottes, comte de Dulem et maire de Méridian, profite de cette opposition pour démontrer que le gouvernement actuel est faible et qu’il faut le destituer afin de mettre en avant la ligue et obtenir un archipel plus fort qui écraserait les autres régions. Ses soutiens sont Kenneth S. Persons, maire de Médéa, Shigeri Tawara, maire de Canopée et Wolfgang Wexler, maire de Port-Lilas.
▬ Colombe Alliaume, maire de Nox Illum, s’affole de ce discours extrémiste et s’oppose à son confrère, désirant même évincer la ligue des décisions gouvernementales. Elle voudrait que le gouvernement reste orienté sur la démocratie et tourné vers le tourisme. Ses soutiens sont Preciosa Gallegos, maire de Port-Mirage, Takaho Kasai, maire d’Elerya et Tod Webster, maire de Bord-au-Vent.


Participation
▬ Tous les membres validés peuvent participer.
▬ Vous ne pouvez participer qu'à la réunion de votre groupe !
▬ Les réunions ont toutes lieu le même jour, à savoir le 4 janvier 2019.
▬ L'évènement commencera en fin d'après-midi sur les coups de 18h.
▬ Il y aura un grand nombre de PNJ afin d'incarner la multitude de membres dans les groupes. Le MJ en fera intervenir plusieurs mais vous pouvez aussi en jouer.
▬ Il va s'agir d'un évènement rapide car il va mener à autre chose. Il ne reste plus qu'un passage du MJ après celui-là !
▬ A vous de débattre sur l'avenir de Mhyone !
▬ Vous pouvez répondre jusqu'au 27 janvier, 23h59 (heure française).
Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Mar 22 Jan - 1:59
Région d'origine : Mhyone
Messages : 442

Max Lochlainn

Max Lochlainn

Max Lochlainn
Réunion d'urgence du Sceau

Alors que les groupes se formaient, laissant les "indécis" au centre de la pièce, Lisbeth laissait dériver son regard sur les foules. Max quand à lui, fixait la maîtresse de cérémonie de son œil mauvais. Elle comptait visiblement sur sa présence pour calmer les foules à elle seule, mais c'était sans compter sur l'autre rouquine qui prit la parole avant même que tout le monde ne soit placé. C'était une véritable tornade qui vint chambouler tout ce petit monde.

Malgré certains raccourcis préjudiciables, Cheveux Blancs dût bien avouer que son discours était bien tenu et réfléchi. La tornade rousse semblait être persuadée de ce qu'elle disait et que sa vision des choses était la meilleure. La demoiselle expliquait que les dires des différents politiciens n'était qu'une vaste fumisterie et que si les différents dresseurs ne travaillaient pas main dans la main mais choisissaient un camp, c'était choisir entre plusieurs maux. Sa vision privilégiait Mhyone et ses habitants plutôt que ses politiciens, l'élite des dresseurs, l'environnement ou bien la technologie. Et Max ne trouvait rien à redire sur un point : il y avait bien deux conflits et non un seul. Choisir un camp ne réglerait pas tous les problèmes.

Lisbeth reprit ensuite la parole, avant que les dires de la tornade ne viennent envenimer les débats. Malheureusement, ses dires vinrent faire grimper la tension d'un cran. La cheffe de cérémonie avoua que les réunions dans les différents groupes ne venait pas de leur fait mais bien du gouvernement actuel qui demandait l'aide des dresseurs de l'archipel pour asseoir leur position. Ensuite, elle laissa couler une douce menace, expliquant qu'aux vues de la situation les grands groupes de dresseurs ne seraient plus autorisés sur l'archipel, pour plus de sécurité. Les combattants seraient donc certainement dissout si le gouvernement n'était pas soutenu. Le sourire du loubard s'élargit suite à cette dernière remarque, puis se transforma en rire. Plo' vint lui effleurer le bras en le regardant d'un œil inquiet tandis qu'il se reprenait avant de prendre la parole. Il avait bien fait de ne pas choisir de camp plus tôt.

"Déjà les menaces. Ainsi, ils voudraient dissoudre les groupes parce que nous ne leurs obéissons pas aveuglément ? Quel politique en arrive déjà a de telles extrémités ? Notre si beau groupe ou règne l'entraide et la joie de vivre. Du coup on se regarde en Caninos de faïence, on se met dans des coins pour montrer notre individualité, notre force de caractère, bien sagement, à la demande du gouvernement. On leur obéit, dit-il, élevant le ton pour que tout le monde l'entende. "N'allez pas croire que nous ne voyons pas comment vous nous regardez depuis le début de la réunion en nous prenant pour des parias ou des rivaux. Vous portez d'ailleurs le même jugement sur vos propres camarades, frères d'armes ou bien amis qui ne pensent pas comme vous en ce moment même sans vous rendre compte qu'en choisissant entre quatre camps, les perdants seront les vainqueurs. Sauf cas exceptionnel, la majorité sera dans les trois autres camps. Vous êtes en train de faire ce qu'il ne faut pas, vous diviser."

Il glissa sa main dans sa poche, cherchant son paquet de cigarette avant d'en mettre une à sa bouche et de l'allumer, se fichant complètement des règles de bienséance et d'hygiène.

"Du coup vous avez peur pour votre foutu groupe, préférant vous tirer dans les pattes pour protéger une chimère. Un site du Poryweb. Sans même comprendre que c'est en agissant tous ensemble que nous pouvons changer les choses, continua-t-il avant de tirer une bouffée de tabac. Nous ne sommes peut-être pas des gens biens, a vos yeux en tout cas, mais au moins nous avons comprit une chose que vous êtes en train d'oublier et que la tornade rousse vient de vous balancer à la gueule : c'est en étant unis qu'on avance. Les combattants du Sceau ne sont pas qu'une vulgaire page sur le web, c'est censé être un groupe soudé qui oeuvre pour les dresseurs qui l'ont choisit. Vous n'avez pas besoin d'un nom et d'une page web pour être unis. "

Il tira une nouvelle fois sur sa cigarette, défiant du regard quiconque aurait l'idée de l'interdire de fumer avant de terminer son monologue.

"Donc je vous le dit en tant que membre du Sceau et dresseur Pokémon et non en tant que hors-la-loi : unissons-nous et battons-nous. Pour nos protégés, pour la nature, pour la science et pour notre progression personnelle et non pour être enfermés dans des cases et se faire couper les ailes. Nous avons le droit à ce que les quatre camps proposent et nous avons le devoir de les forcer à s'entendre. Alors battons-nous pour notre propre liberté et montrons aux politiciens qu'on ne se laissera pas marcher sur les pieds. Surtout quand il s'agit de notre archipel et de notre avenir. Que ceux qui sont d'accord nous rejoignent au milieu de la salle. Que les faux jetons continuent d'aller au coin."

Suite à ce long monologue, le loubard se tût, tirant seulement sur sa cigarette tandis que ses camarades de la Fratrie l'applaudissait, cherchant à motiver les foules à les rejoindre. Max se rendait compte qu'il ne suivait pas le plan prévu à la base, qu'il avait laissé parler son côté anarchiste. Mais si le nouveau plan fonctionnait comme prévu, la Fratrie en tirerait de plus gros bénéfices qu'en suivant aveuglément Colombe qui s'avérait aussi véreuse que les autres. Si c'était bien elle qui avait quémandé cette réunion.


©️ Nephilith pour EPICODE.
Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Mar 22 Jan - 17:55
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1076

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Réunion d’urgence



Beaucoup d’éléments avaient été cités, et l’intervention de Nina semblait en avoir convaincu plus d’un, nous arrachant, à moi comme à Lisbeth, un profond soupir. Non pas que la jeune femme avait tort, bien au contraire surement, mais elle livrait ici un discours difficilement applicable à la situation tant il était utopiste. Car, à bien des égards, ce que nous reprochaient parfois les autres groupes était vrai. Le Sceau était très loin d’être un groupe ou régnait la convivialité et l’entraide, et, bien qu’un noyau encore solide s’occupe toujours du QG et des nouveaux arrivants, ce groupe était dans l’ensemble particulièrement vide et morne, aussi, ce n’était surement pas ça qui allait raviver la flamme de la cohésion dans les cœurs d’un groupe de compétiteur.

Mais visiblement, nous n’avions pas encore toutes les cartes en main. La déclaration de Lisbeth me laissa de marbre, et je me mis à observer alors que le rire de Max venait briser le silence. Sa bande s’était jusqu’alors faite plutôt discrète, mais le fait de voir le gouvernement brusquement interférer dans cette petite réunion semblait avoir été la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase. Il avait donc pris la parole alors que tous les autres membres s’étaient tus en l’entendant rigoler, et avait commencé son discours. Il ne fallut pas longtemps à mon esprit pour en relever les paradoxes. Le loubard avait sans doute tout à gagner maintenant que chaque parti était mis à nu, mais son discours, lui, contenait des éléments qui venaient de fermer la porte à toute éventuelle entente. Alors que son discours prenait fin dans le silence, et alors que j’avais promis de ne pas prendre parti aujourd’hui, je me mis à applaudir bruyamment, sur un rythme lent et ironique, un grand sourire aux lèvres. Lorsque j’eus capté son attention, je me décrochais du mur sur lequel j’étais adossé pour avancer dans sa direction.

« Bravo, bravo. Quel discours magnifique sur l’unité et la cohésion. Vraiment, j’insiste. Plus sérieusement, en t’entendant, j’ai l’impression d’avoir à faire avec un enfant qui fait un caprice, car il ne veut pas choisir entre le gâteau et le bonbon, mais veut les deux à la fois. Tu veux que d’un seul coup, notre groupe s’unisse sous un même drapeau pour se battre pour les points positifs de chacun des partis ? » Je me tournais alors vers Nina. « Et toi, tu veux que nous servions de médiateurs « musclés » si nécessaire ? Ne me faites pas rire. » Je reportais alors mon attention sur Max. « Parce que c’est ça, le plan ? Se battre pour la justice et l’équilibre ? C’est original pour un membre de gang qui vient avec une petite équipe pour le protéger au besoin. » Les dernières paroles avaient été prononcé sur un volume plus bas, pour que lui seul puisse l’entendre. Je me retournais alors vers le reste de l’assemblée.

« Vous voyez ? C’est exactement grâce à ce genre de discours que nous avons pu profiter d’Anima et de Zygarde. Le gouvernement fait des erreurs ? Alors allons-y, c’est l’occasion de former une armée pour se dresser tous ensemble contre ses actions et se battre pour ce qui est juste ! Qu’est-ce que ça sonne bien ! Parce que bien évidemment, chacun d’entre nous avons les armes nécessaires pour tout comprendre de la géopolitique Mhyonaise, et nous avons donc forcément raison, n’est-ce pas ? Arrêtez vos discours enflammés deux minutes. Ce n’est pas parce que le gouvernement menace de fermer les groupes qu’il faut d’un seul coup s’y opposer comme une seule et même armée. Car tu as beau bien parler, Max, si le gouvernement avait justement eu la même réflexion que celle que tu viens d’avoir, il y a longtemps que toi et les tiens n’existeraient plus. » Mes derniers mots avaient été lancés alors que j’avais plongé mes yeux dans ceux de Max, et je reportais ensuite mon regard sur le reste de l’assemblée.

« Sans parler d’éthique, votre soudaine fantaisie pose exactement le même paradoxe que celui que notre ami ci-présent vient de poser. Vous voudriez que nous nous mettions à créer un cinquième groupe utopiste ? Alors nous nous retrouverions opposés non pas au gouvernement mais aux quatre partis déjà en lice. Nous serions obligés de créer des alliances avec les uns et les autres, et nous nous en retrouverions exactement dans le même cas que si nous devions choisir aujourd’hui un camp. En un sens, je suis d’accord avec la plupart d’entre vous. Cette réunion est une vaste farce. Nous savons tous pertinemment que notre si beau groupe ne résistera pas à cette scission. Ne faites pas attention à la dernière provocation de notre ami, et choisissez le camp qui vous tiens le plus à cœur. L’hypocrisie serait surtout de suivre aveuglément quelqu’un de si obsédé par sa liberté qu’il refuse d’avoir le courage de prendre un quelconque parti dans un contexte aussi important. Vous avez le droit d’être indécis, vous avez le droit de ne pas vouloir prendre un quelconque parti, mais ce choix vous regarde. Ne venez rabaisser pas ceux qui affirment leur idéologie, car eux, au moins, en assument les bons et les mauvais côtés. »




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Jeu 24 Jan - 19:15
Région d'origine : Ebenelle, Johto
Messages : 132

Nina Collin

Nina Collin
Nina ne pouvait que voir le soupir de la chef. De la résignation ? De la fatigue ? Du mépris ? Nina n’aurait su le dire, mais la révélation de Lisbeth ne l’a surprise qu’à moitié. Il paraissait évident que le gouvernement fasse appel aux masses et en particulier aux différents groupes pour apporter leur avis et un soutien dans les temps troubles. Ils auront plutôt du faire un débat ou quelque chose qui recueille plus l’avis générale qu’un appui formel mais au moins avait-il agi. Cependant, ce n’était pas vraiment une demande mais plutôt un ultimatum. Soutenez-nous ou mourez. Voilà qui changer l’esprit de la discussion.

Nina fronça un peu plus son nez de mécontentement et carrément les sourcils lorsqu’un rire résonna dans la pièce. C’était un des roublards dont tout le monde sembla se méfier. Nina le regarda avec méfiance comme tout le monde mais dans le fond, ils étaient d’accord. Le gouvernement sortait déjà la menace stupide de dissolution des groupes et l’interdiction des rassemblements populaires. Nina se souvint l’histoire d’un lointain pays où de telles mesures avaient été prises et qui n’avait mené qu’à des révoltes, des révolutions et des massacres pour finalement voir tomber le gouvernement en question et les suivants.

Cependant, il y avait quelque chose qui clochait dans les paroles du type. Un mélange de sérieux, de sarcasme et de mépris. Cela rendait son discours presque vexant, comme s’il se moquait de ce qu’avait dit Nina. La rouquine ne pouvait pas le laisser continuer son discours un peu trop révolutionnaire sans réagir. Elle allait prendre la parole lorsqu’un puissant applaudissement se fit entendre. Lent et plein de mépris.

Son regard se déplaça vers la source du bruit et elle vit Alexandre. Elle sentit la colère le brûler les veines. C’était comme un sentiment de trahison lorsque le jeune homme commença à parler. La biologiste aurait pu en rire en remarquant que leur rivalité voyait le jour bien plus tôt que prévu. Mais à la place, elle était outrée. Ces arguments ne répondaient qu’au roublard, mais Nina les prenait personnellement.

Mais tu t’es écouté Alexandre ? Tu te rends compte de ce que tu dis ? Tu viens nous cracher à la figure ton mépris, alors que tu ne fais rien. Si notre groupe est si peu soudé, alors pourquoi êtes-vous tous venus ? Pire encore, pourquoi es-tu venu ? Pour te battre ? Tu l’as dit toi-même, notre groupe ne survivra pas à cette réunion car nous allons nous diviser bien plus que nos rivalités ne le font déjà. Et c’est ce qu’ils veulent. Que le gouvernement dissolve notre groupe si ça lui chante, nous pouvons toujours nous retrouver. Mais je ne suis pas d’accord avec toi Alexandre. Il n’y a pas de géopolitique sur Mhyone. Nous sommes Mhyone est c’est à nous de faire comprendre à ces quatre groupes qu’ils n’ont pas à nous imposer de camps ou de direction. Oui, je nous vois comme des médiateurs, car si nous choisissons un camp, si nous nous divisons, nous ne venons en aide, ni à Mhyone, ni à ses habitants. Nous sommes tous ici des dresseurs, et certains sont même redoutables. Rejoindre un camp reviendrait à l’armer de vos talents. Alors que se passera-t-il lorsqu’un camp se déclarera suffisamment fort pour se passer de l’avis de la majorité et de ceux qui ne peuvent se défendre. Il passera à l’attaque. C’est pour ça que le Sceau ne doit soutenir aucun groupe. Il doit être une force extérieure, une menace qui planera sur n’importe quel groupe qui déciderait de choisir la violence plutôt que le négoce. S’il y a un camp à choisir, c’est celui de l’ordre et de la sécurité. Chacun peut choisir en son for intérieur son idéologie, on peut en débattre, en comité, entendre, répondre, mais ne pas être sectaire comme on nous le demande. Les groupes existent pour que les dresseurs cohabitent dans un but commun. Chez nous c’est l’excellence du combat. Alors excellons dans la force, mais une force qui n’appartient à personne. Alexandre, ce n’est pas parce que ce groupe n’a jamais été uni que ça ne doit pas changer. Former un groupe neutre ce n’est pas s’opposer au gouvernement, ni à la stabilité du pays, au contraire. Former ce cinquième groupe, qui servira de force de balance non aligné, c’est protéger le gouvernement d’un coup d’état de dresseurs en côte de pouvoir. C’est aussi protéger ceux qui souhaite la nature reprendre ces droits, tout comme ceux qui préfèrent vivre dans un monde technologique. C’est permettre à chaque camp de s’exprimer sans craindre qu’un autre passe à l’attaque. Parce qu’ils sauront que nous sommes là pour protéger, ceux qui ne veulent et ne peuvent pas se battre. Si cette réunion est une vaste farce, alors qu’ils regrettent tous de vouloir nous faire peur. Je propose peut-être une utopie, mais je travailler en vain pour un rêve que m’abandonner aux cauchemars. Je vous demande à tous de bien reconsidérer vos envies et de vous poser la question : est-ce que je suis prêt à blesser, terroriser, et tuer pour elle ? Parce qu'à la vitesse où les choses montent, c'est ce qu'il risque d'arriver.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Jeu 24 Jan - 21:19
Région d'origine : Mhyone
Messages : 442

Max Lochlainn

Max Lochlainn

Max Lochlainn
Réunion d'urgence du Sceau

Les réactions au discours de Max ne se firent pas attendre. A peine eut-il terminé qu'un applaudissement résonna dans la salle, bien trop fort et exagéré pour n'être une raillerie. La source du bruit venait d'Alexandre qui se décidait enfin à parler.

Malgré la véhémence du discours du dresseur, Max ne perdit pas son sourire, le fixant dans les yeux pendant toute la durée de son monologue. Le blondinet remettait en cause les dires de Max, allant même le comparer a Anima ou bien au groupe Zygarde, en profitant même pour rappeler l'état de hors-la-loi du jeune homme et de sa troupe. D'après lui, si les politiques s'y mettaient vraiment, cela ferait longtemps que la Fratrie ne serait plus de ce monde. Max l'écouta de bout en bout, même si la colère montait. Ce n'était pas tant le discours d'Alexandre qui le gênait, mais bien sa façon de le traiter comme un gamin alors qu'il ne savait rien des combats qu'il devait mener depuis des années.

Alors qu'il s'apprêtait à répondre, ce fut la tornade rousse qui renchérit. Elle continua son propos en crachant sur le mépris dont Alexandre venait de faire preuve et en le nuançant de façon à ce que tous comprennent bien ce qu'elle entendait. Au final, celui-ci se rapprochait de celui du loubard, avec une vision moins chaotique des choses. Pour elle, le cinquième groupe neutre était là pour protéger les autres quand l'un des partis prendrait l'avantage et pour éviter les effusions de sang autant que pour faire entendre la voix des dresseurs de Mhyone. Elle ne voulait pas armer un camp plus que l'autre. Max fourra ses mains dans ses poches, attendant qu'elle finisse. Une fois fait, il reprit la parole.

"Traite moi comme un gamin qui ne veut pas choisir entre le bonbon et le gâteau si tu veux, Alexandre. C'est sûrement ce que je suis. Mais ne vient pas me parler de Liberté alors que tu jouis de la tienne comme il te sied, déclara Cheveux Blancs avant de constater qu'il entamerait bientôt le filtre de sa cigarette. "Je suis toujours d'accord avec la tornade, nous n'avons pas à choisir entre le bien-être de nos Pokémon et le développement de notre archipel. Les deux devraient aller ensemble. Pour ce qui est du reste, je ne suis pas pour qu'une élite de dresseur prenne plus d'importance, tout simplement parce que les dresseurs puissants peuvent aisément faire du zèle. Sans comprendre ce qu'il se passe sous leur nez. Et si c'est bien le parti de Colombe qui nous menace, je ne suis pas prêt à l'accepter."

Le loubard fourra son mégot dans sa poche avant de venir croiser les bras, toisant le dresseur d'exception qui se tenait devant lui.

"Donc tu as raison, j'ai peur de perdre ma Liberté. C'est pour ça que j'ai le courage de la défendre sans ambiguïtés et j'en assumerai les bons et les mauvais côtés. Si vous ne voulez pas de ce combat, nous le mèneront de notre côté parce que c'est ce que nous avons toujours fait. Choisissez donc votre camp, vous avez l'embarras du choix, nous nous avons choisi le notre, dit-il avant de baisser le ton afin que seul Alexandre l'entende. "Méprise-nous si tu le souhaite, mais ne prend pas mes frères et sœurs pour de vulgaires gardes du corps. Ils sont bien plus que ça. Je suppose que tu comprends ce que c'est que de défendre les siens, non ?"

Max n'aimait pas l'idée d'avoir un dresseur aussi puissant qu'Alexandre contre eux et espérait, par cette phrase en aparté, lui rappeler qu'à part une bordure floue qu'on appelle Justice, ils avaient pas mal de choses en commun. Il reporta ensuite son attention sur Nina, pour hocher de la tête, signifiant qu'il était de son côté. Plus la discussion avançait, plus leur état de hors-la-loi les empêchait de soutenir un camp ou l'autre : dans tout les cas ils étaient perdants. 


©️ Nephilith pour EPICODE.
Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]
Ven 25 Jan - 17:31
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1076

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Réunion d’urgence



En sortant du silence, je me doutais fort de ce qui allait advenir. Mais en réalité, rester muet avait été au-dessus de mes forces. Après tous, les deux seules personnes qui avaient pris la parole étaient sans doute celles qui avaient le moins apporté à cette région. D’abord, si je ne haïssais pas Max ni spécialement sa fameuse fratrie, il fallait tout de même souligner qu’ils n’avaient sorti leur tête de leur terrier que lorsqu’ils avaient été en dangers. Nina, c’était plus complexe. Son sens de la justice ne faisait sans doute aucune commune mesure avec celui du jeune homme, mais elle oubliait aussi qu’elle n’avait passé que quelques petits mois à Mhyone, durant lesquels elle s’était, par son côté téméraire, attiré les foudres des forces de l’ordre et même de Timothy si on se fiait aux rumeurs. Je n’étais certainement pas le mieux placé pour critiquer, mais leurs phrases respectives montraient à quel point, en réalité, c’était eux qui ne me respectaient pas. Ou du moins, qui ne me connaissaient pas. Il n’était donc pas réellement possible d’argumenter sur le sujet, car je n’avais rien à leur prouver. Plus de deux ans. C’était le temps qu’il m’avait fallut pour en arriver ici, et les deux semblaient penser que tout mon périple Mhyonais s’était résumé à m’entrainer et à affronter les différents champions qui se trouvaient sur ma route. Mais, à travers ça, j’avais tout donné, mes trippes et mon âme, pour préserver cette région des dangers qui s’étaient abattus sur elle. Anima, Zygarde… Et à la fin, j’avais été là. A chaque fois. Sans rien demander en retour. Je n’en attendais pas plus, mais, aujourd’hui, je ne voulais pas que le groupe auquel j’avais appartenu ne se transforme en ceux que j’avais si durement combattus. Mon ton était sans doute devenu plus sec, mais je l’assumais. Les deux dressaient leur bannerets sans savoir de quoi ils pouvaient bien parler. Ils ne le pouvaient pas, car, au-delà de tout, ils ne semblaient même pas savoir pourquoi l’idée d’un groupe de combattant justiciers n’était pas possible dans ce groupe.

« Un groupe de médiateurs armés qui s’en prendraient aux groupes qui dépasseraient la ligne ? Essaye d’utiliser ton intelligence pour dépasser une petite seconde ta naïveté Nina. Nous serions exactement comme ceux que tu jures affronter. Une puissance armée qui imposerait sa vision des choses, rien de plus. Pourquoi la voix du centre serait-elle la bonne ? Pourquoi ta vision des choses serait celle qui prime ? Tu me dis méprisant, mais ta prétention de savoir ce qu’est Mhyone est méprisable. Tu n’es ici que depuis deux petits mois, et tu prétends que je n’ai rien fait pour elle ? » Je me tournais un instant vers Max. « Et toi, tu prétends que je jouis de ma liberté comme il me sied ? Force est de constater que vos attaques personnelles manquent cruellement de contenu, tant vous ne me connaissez pas. Mais je ne chercherais même pas à le défendre. Car, et je m’adresse principalement à vous deux, en quoi êtes vous légitime pour juger de ce qui est bon ou pas pour la région, malgré vos beaux discours ? D’un côté, nous avons un membre de gang qui, s’il se soucie effectivement de sa famille adoptive, n’est concerné par l’avenir de Mhyone que pour garantir la propre survie de son petit groupe. De l’autre, nous avons Nina, qui, malgré son sens de la justice que je ne discute sincèrement pas, vient à peine d’arriver à Mhyone et m’a montré à quel point son côté téméraire peu attirer des problèmes. Je ne cherche pas les attaques directes, mais c’est simplement pour étayer mon propos. Former un groupe dont la puissance dépasserait celle des autre pour réguler ce conflit ne pourra pas fonctionner car il aura besoin de structure, et de dirigeants ayant conscience et connaissance des réalités de la région. Pas simplement d’affabulations et de beaux discours sur la cohésion. Et même ainsi. Je le répète, mais nous ne ferons qu’imposer nos idées par la force, ce qui nous classe au même niveau que les autres groupes, voir pire. Parce qu’actuellement, en excluant cette crainte du gouvernement qui reste parfaitement compréhensible, nous sommes les seuls à avoir parlé de rapports de force. C’est la première chose à laquelle vous avez pensé. Tous les deux. Nous possédons de puissants dresseurs, donc on pourra se faire entendre. Qu’importe la pensée qu’il y a derrière. Anima, Zygarde… ils étaient eux aussi persuadés d’avoir raison, et que leur vision était juste. C’est la même chose, les mêmes propos, les mêmes histoires qui se répètent. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’à la fin, ça n’est jamais vous qui êtes confrontés à toutes les conséquences de ce genre de combats. Alors, pour finir ce monologue, et répondre à ta question sur le pourquoi de ma venue Nina, je suis là pour empêcher mon groupe, tout aussi désuni ou prétentieux qu’il est, de devenir ceux que j’ai toujours combattu. Parce que quoi que vous puissiez en dire, tous les deux, j’ai toujours essayé de donner un coup de main quand le Sceau en avait besoin. Sans doute pas à la hauteur de ce qu’a fait Lisbeth pour le groupe, mais j’ai au moins essayé. J’en reviens à ce que j’ai dis tout à l’heure. Choisissez vos groupes sans trop vous inquiéter du jugement d’un criminel égoïste et d’une justicière utopiste, car vos opinions valent tout autant que les leurs, quoi qu’ils puissent en dire. »




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Réunion d'urgence du Sceau [Event]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: ILE MIRABECE :: Port-Mirage :: Manoir O'sceau-
Sauter vers: