HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Présentation de Shinichi Assu
Présentation de Shinichi Assu
Lun 1 Avr 2019 - 0:26
Région d'origine : Johto
Messages : 6

Assu Shinichi

Assu Shinichi
Avatar
Nom :  Shinichi
Prénom :  Assu
Âge :  18 ans
Région d'origine : Johto - Acajou
Palier 1 : Type 1
Archétype : Dresseur
Feat :  Natsu - Fairy Tail
Identité
Des cheveux roses pâles qui n’en font qu’à leur tête, un grand sourire chaleureux et une lueur de défi dans son regard noisette, voici ce qui définit le mieux Assu. Ajoutez à cela une carrure de sportif, un sens de la communauté exacerbé et une profonde gentillesse et vous obtenez un jeune homme plein de vie qui s’attire facilement la sympathie d’autrui et les regards des filles de son âge, bien qu’inconsciemment. Bouillonnant d’énergie à un tel point qu’il en devient même envahissant et incontrôlable, ce garçon au tempérament de feu est tout bonnement incapable de tenir en place plus de quelques minutes.

Niveau vestimentaire, c’est plutôt aléatoire. Assu s’habille simplement, préférant des vêtements amples et légers qui le laissent libre de ses mouvements mais il n’a aucun goût des couleurs. On oscille donc entre les shorts, les débardeurs et les pulls à capuche pour les journées les plus froides. Tant que c’est robuste et que ça ne tient pas trop chaud, ça lui convient. Il faut dire qu’il surchauffe rapidement. Cependant, il porte quasiment constamment une écharpe noire et blanche que son père lui a offert il y a longtemps.

Toujours premier quand il s’agit de relever un défi, Assu cherche constamment à repousser ses propres limites, allant même jusqu’à l’inconscience. C’est une tête brûlée qui a une facilité déconcertante à se mettre dans le pétrin à force d’agir sans réfléchir. De cette impulsivité découle une terrible franchise : le jeune homme ne mâche jamais ses mots, pour le plus grand bonheur de ses amis. C’est simple, il est incapable de mentir, ce qui résulte souvent en situations d’une extrême drôlerie.

Mais il ne faut pas s’y tromper, bien qu’il ait l’air sympathique et naïf, c’est un garçon capable de vifs excès de colère. Il dispose d’un fort sens de la loyauté et de la justice et n’hésitera jamais à prendre le parti de ses amis, s’enflammant alors littéralement pour défendre ses idéaux. Ces colères noires sont aussi virulentes qu’elles disparaissent rapidement, laissant alors de nouveaux place à cette saine naïveté qui le caractérise. Un mot mal placé suffit à l’énerver mais il oubliera vite.

Son ardente soif de nouveautés l’a poussé à quitter sa famille et ses amis tout récemment pour se rendre sur l’archipel de Mhyone. Le jeune homme, alors devenu dresseur, compte bien y entreprendre une brillante carrière de maître des Pokémon de type Feu !
Caractère et physique

Chapitre I : Feu de joie

Les deux mains sur la tête, le petit Assu tirait sur ses cheveux pour les plaquer en arrière. Alors qu’il les libéraient de son emprise, les mèches roses reprirent leur place d’origine : dressées sur la tête de l’enfant. Celui-ci fronça les sourcils en louchant comme il pouvait pour essayer de distinguer son front, sans succès évidemment.

Mamaaaaaan ! Mes cheveux y veulent pas se coiffer !

La femme élancée s’approcha du bambin, effleurant sa tignasse de sa douce main. Pour Assu, Akemi était la plus belle maman du monde, avec ses cheveux bruns et ses yeux noisettes. D’habitude, sa seule présence suffisait à calmer le garçonnet caractériel. Mais cette fois-ci, il était boudeur, détournant le regard.

Tu as la même tignasse que ton père.

Bah moi, je voudrai tes cheveux à toi. Mes cheveux à moi, ils sont roses et le rose c’est pour les filles.

C’est comme ça, Assu. On choisit pas. Je suis sûr que tu feras craquer toutes les filles quand tu seras plus grand.

Pfeuh ! Les filles, ça pue.

Même ta maman chérie ? dit Akemi de sa douce voix avant d’attraper son fils dans ses bras. Tu n’irais quand même pas dire que je sens mauvais ?

Assu n’eut pas le temps de répondre, sa mère l’avait déjà assis sur ses genoux, confortablement installée dans le fauteuil en cuir tourné vers le feu qui brûlait dans la cheminée. Le garçonnet était fasciné par cette entité sauvage qui mangeait tout ce qu’on lui donnait. Il l’observait alors, bien plus calme que précédemment.

C’est joli le feu.

Akemi sourit, déposant un baiser sur le crâne de son fils avant de laisser dériver son regard au-delà de la seule fenêtre de la pièce. La ville d’Acajou était reconnaissable malgré le manteau de neige qui la recouvrait.

Moi, plus tard, j’aurai des pokémon de feu.
Chapitre 2 : Oeuf de dragonfeu !

Assu se hissa sur le rocher qu’il était en train d’escalader difficilement. Le gamin, alors âgé d’une dizaine d’année était déjà connu dans le village d’Acajou pour son caractère de Grotichon et sa fâcheuse manie à fuguer dès qu’il en avait l’occasion. Jamais bien longtemps, il avait seulement déjà développé cette crainte de l’ennui, ainsi, il finissait toujours par rentrer.

Une fois sur son perchoir, le jeune garçon fit volte-face pour regarder en bas. Au loin, on pouvait apercevoir la ville d’Acajou et ses petites maisons cachées dans la vallées, il s’étonna positivement de la distance parcourue : il ne pensait pas être aussi loin de la maison. Assu déporta alors son regard, le posant sur une petite fille qui grimpait encore le rocher sur lequel il venait de se laisser choir.

Dépêche toi Sylve ! Sinon on va rater les Dragonfeu !

Oui bah j’fais ce que je peux moi !

La demoiselle au nom si particulier était la meilleure amie d’Assu. Inséparables, les deux enfants faisaient les quatre cent coups ensemble. Leur jeu préféré ? Se lancer des défis, tous plus stupides les uns que les autres. Mais ce n’était pas le cas aujourd’hui. Du moins, jusqu’à maintenant.

T’es pas cap’ de me rattraper ! Dit le garçon avant de reprendre sa route, laissant la fillette en plan. Et t’auras pas d’oeuf de Dragonfeu !

On dit Dracaufeu d’abord ! s'époumonait la demoiselle en voyant son ami s’éloigner. Qu’est-ce qu’il peut être bête, lui.

Les deux bambins reprirent leur route, la transformant en une course improvisée. La montagne résonnait des échos de leurs rires alors qu’ils progressaient difficilement dans les montagnes qui entourent Acajou. La zone était de plus en plus escarpée, aussi durent-ils ralentir le rythme à contre-coeur. Assu était un éternel infatigable, quand il avait une idée en tête, il était impossible de l’arrêter et il n’aurait de cesse de la suivre. Cette fois-ci, Sylve n’était pas sûre que l’idée soit des plus intelligentes, puisqu’il s’agissait de voler un oeuf de Dracaufeu dans son propre nid.

Ils firent une pause, s’asseyant sur un rocher pour reprendre leur souffle. Assu tourna le regard vers Acajou, toujours visible en contrebas et se mit à sourire de toutes ses dents.

Regarde comme ils sont tout petits en bas ! J’crois que j’suis jamais monté aussi haut.

Ah ouais ? Paraît que Lara, elle est allé jusqu’en haut de la montagne. C’est vachement plus cool.

“Oui mais Lara, elle a déjà des pokémons pour l’y aider, elle. C’est de la triche. Nous ont doit se débrouiller tout seuls. Puis on va monter en haut de cette montagne nous aussi !

Boah. De toutes façons, moi aussi j’aurai des pokémons dragons plus tard. Je deviendrai une grande dracologue, comme Peter et Sandra !

Le jeune garçon ne répondit pas, laissant la petite fille parler des dragons de ses rêves. A Ebènelle, d'où était originaire la jeune fille, tout tournait autour de ces mythiques créatures qu’étaient les représentants du type Dragon. Avec des Pokémon comme Drattak ou encore Dracolosse, il semblait qu’on pouvait tout faire. Pourtant, Assu ne le voyait pas de cet oeil là et il était sûrement l’un des rares enfants à ne pas être d’accord avec les autres quand à la surpuissance des dragons et ce, malgré les histoires racontées par Frédo. Ses idoles à lui étaient plutôt Adrianne, Malva ou encore Auguste. Et il voulait devenir comme eux.

Je te montrerai, quand on aura des pokémons. Je te battrai avec mes types Feu et tu pourras rien y faire, même si t’es une dracologue !

Pfeuh ! Tu parles. T’es déjà pas capable de trouver le nid avant moi !

Ah ouais ? Tu crois ça ? Le premier qui trouve le nid est le seul à pouvoir garder un oeuf !

Et les deux enfants reprirent leur course frénétique, courant entre les rochers. Bien entendu, ils ne trouvèrent jamais le nid de Dracaufeu tant convoités. Les créatures dont ils avaient entendu parler au village n’étaient que de passage et n’avaient même pas daigné s’arrêter sur les hauteur d’Acajou. Les enfants redescendirent bredouille, après avoir disparu du petit matin jusqu’à la nuit tombée.
Chapitre 3 : La flamme de l’espoir

Le jeune homme marchait tranquillement dans les rues de Doublonville, un épais sac à dos sur les épaules. Maintenant âgé d’une quinzaine d’année, Assu rejoignait l’école des dresseurs, qui serait sa nouvelle famille pour les trois ans à venir. Il avait eut un peu de mal à quitter ses parents et sa petite soeur, mais la perspective qui s’offrait à lui l’excitait bien plus. Il s’enflammait à l’idée de tout ce qu’il allait apprendre sur le dressage de pokémons et les différents métiers qui gravitent autour de cette activité.

L’intégration fut facile pour le garçon, sa sympathie attirant rapidement le regard des autres sur lui. Il se fit une bonne bande d’amis qu’il ne lâchait jamais, n’hésitant pas à faire toutes les conneries possibles avec eux, au grand dam de leurs professeurs qui regrettaient leur manque d’implication dans la vie scolaire. Si les notes d’Assu n’étaient pas faramineuses, elles n’étaient cependant pas catastrophiques, le jeune homme se démarquant clairement de ses camarades quand il s’agissait de s’occuper de pokémons feu. Avec son tempérament de feu et son amour pour les pokémons du même type que lui, les professeurs ne s’inquiétaient pas trop sur la voie qu’il choisirait. Ce qui ne les empêcha pas d’être soulagés quand il quitta l’académie une fois son diplôme obtenu.

En effet, avec les années, le caractère d’Assu ne s’était pas terni, loin de là. Le jeune homme avait la capacité de s’enflammer pour tout et n’importe quoi, courant alors partout, n’hésitant jamais à fuguer de l’internat pour aller voir ce qui se tramait dehors. De fait, il s’attirait constamment les ennuis, ceux-ci menant parfois à de sacrées échauffourées et ses camarades de l’Académie comprirent que, même s’il semblait toujours de bonne humeur, il était facile de se brûler face à un caractère aussi échaudé. Mine de rien, malgré son léger côté bagarreur, le garçon s’était surtout attiré la sympathie de ses camarades de classe qui savaient qu’ils pouvaient toujours compter sur lui quand il s’agissait de foncer tête baissées dans les ennuis ou de les sortir d’un mauvais pas. Comme cette fois ou il ne put s’empêcher de dire à un type qui en agressait un autre, bien plus petit que lui, qu’il n’était qu’un gros balourd stupide. Il avait prit une sacrée dérouillée mais le jeune garçon qui se faisait agresser avait pu en sortir indemne et cela lui avait suffit.

Mais, ce temps là était maintenant loin derrière lui.
Chapitre 4 : La flamme qui brûle dans nos coeurs

Tu fais bien attention à toi, hein mon grand ?

Oui m’man. J’te le promet, répondit Assu, légèrement gêné que sa mère s’inquiète autant pour lui. Tu sais, j’suis plus un enfant.

Tu seras toujours mon fils adoré, ajouta-t-elle avant de le prendre dans ses bras. Tu te souviens de la première chose que tu dois faire en arrivant à Mhyone ?

Aller voir le professeur Acacia à son laboratoire pour récupérer ma carte de dresseur et mon premier pokémon, je sais, dit-il, son ton blasé laissant rapidement place à l’excitation. C’est pas comme si j’allai oublier pour me jeter à l’aventure sans mon premier compagnon.

Sa mère recula légèrement pour embrasser son fils du regard. Evidemment qu’il était capable d’une telle bêtise, c’était une véritable tête brûlée et il ne réfléchissait jamais avant d’agir. Si, au départ, Akemi s’était inquiétée du caractère brûlant d’Assu, elle s’était vite rendu compte qu’il avait un très bon instinct et qu’il arrivait toujours à sortir des pires situations. Maintenant, elle était fière de lui. Son fils était comme le feu, chaleureux et agréable, imprévisible et sauvage mais toujours débordant d’énergie. Sauf quand il dormait, là il s’éteignait d’un seul coup. Elle sourit à cette pensée, trouvant que son choix de spécialité lui allait parfaitement bien.  Non, malgré ses bêtises, cela faisait longtemps qu’elle ne s’inquiétait plus pour lui, il avait prouvé qu’il était plus que capable de s’occuper de lui-même et des gens qui l’entourait. Maintenant, il devrait tracer son propre chemin, celui que lui dicte la flamme qui brûle dans son coeur.

Et tu n’oublies pas de prendre soin de toi, n’est-ce pas ? Ton père serait très déçu d’apprendre que tu te négliges. Et ne laisse personne te faire croire que tu n’es pas le meilleur !

Vous serez fier de moi, papa et toi ! répondit Assu, décochant un grand sourire plein de confiance à sa mère. Je deviendrais le meilleur spécialiste de type Feu du monde.

Et c’est après un dernier au revoir que le jeune homme embarqua dans l’avion qui partait en direction de l’Archipel de Mhyone. Pourquoi cette région plutôt qu’une autre ? Parce qu’il y a un volcan, pardi, et sacrément réputé en plus. Puis Hoenn, c’est has-been. Beaucoup trop de ses camarades sont partis pour cette région.

Le trajet fut long et Assu ne tenait plus en place, trépignant comme un forcené, s’attirant les foudres de ses voisins de siège. Mais il n’en avait cure : son voyage était sur le point de commencer.
Histoire
Surnom : Boumboum
Espèce :Boumata
Rang :D
Nature : Prudent
Détails : Assu et Boumboum viennent tout juste de se rencontrer, ils apprennent tout juste à se connaître. Prudent, le Boumata semble constamment sur ses gardes et méfiant à propos du monde qui l'entoure. Visiblement, il n'était pas arrivé au laboratoire du professeur Acacia depuis longtemps avant que Max ne le récupère. D'après elle, il s'agit d'un pokémon retors et difficile à élever, encore habitué à sa vie sauvage : Assu prit cette annonce avec grand plaisir.
Pokémon
Surnom : Ivar / Max
Âge : 25 ans
Comment avez-vous découvert le forum ? ça fait un moment que je suis là ! Smile
Autre chose ?Coucou ! J'ai un nouveau relou à jouer o/
IRL
Re: Présentation de Shinichi Assu
Mar 2 Avr 2019 - 10:23
Région d'origine : -
Messages : 490

Maître du Jeu

Maître du Jeu

Bienvenue sur Mhyone

Petit Message

Le nom de ton starter me fait irrémédiablement penser à Borderlands, donc ça ne peut être que positif ! Pour le reste je n’ai rien à redire, donc…<

Validation


Tu es dès à présent validé ! Nous espérons que tu t'amuseras sur Pokémon Mhyone. Il est obligatoire de créer un sujet dans les T-Card pour regrouper toutes les informations sur tes Pokémon. Tu as désormais dans ton sac à dos 3 Pokéballs et un starter. Tu reçois aussi 100 Pokédollars pour commencer ton aventure. Penses à aller recenser ton avatar dans le bottin.

Tu peux demander un RP sur le forum ou tu peux contacter les joueurs sur Discord. Si tu as la moindre question, n'hésite pas à aller la poser dans la partie Question & Suggestions ou à contacter un membre du staff.
Bon jeu !



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives Administratives :: Présentations-
Sauter vers: