HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Tu es un pirate ! (/w Sam Laraens)
Tu es un pirate ! (/w Sam Laraens)
Mer 2 Oct 2019 - 21:07
Région d'origine : Hoenn
Messages : 225

Benjamin Makuno

Benjamin Makuno
J'avais beau avoir pas mal voyagé depuis mon départ en tant que dresseur à Hoenn, et avoir visité pas mal de région différentes, je n'avais jamais pu observer de spectacle semblable à celui que pouvait offrir la Plage Hibiscus. La douceur de mon village natal, Cimetronelle, où je jouais avec Gobou autour des étangs entourant la ville canopée... Altanalopolis, le Mont Mémoria... tout ces lieux avaient un charme sans nul pareil, mais n'offraient pas le même type de moments. Si je n'avais jamais mis les pieds à Kanto, je pouvais affirmer que Hoenn, Unys ou archipel d'Alola ne pouvaient se targuer, malgré leurs lieux somptueux, d'avoir une plage dont les vagues étaient couvertes de fleurs et autres pétales aux milles couleurs. Qu'est ce qui poussait donc la mer à rejeter à ce point précis ces myriades de fleurs, flottantes au gré des vagues, venant s'échouer en douceur sur cette grande plage ? Difficile à dire, sans doutes un bon paquet d'entre elles étaient issues d'offrandes ou de traditions locales dont je n'étais pas au fait. L'ambiance qui s'en dégageait était néanmoins remarquable de par sa quiétude, et même mes pokemons les plus dissipés, comme Gravalanch ou Brindibou, semblaient plus apaisés en ces lieux. Pour Gravalanch, c'était tout naturel : C'est ici que je l'avais capturé alors qu'il n'était encore qu'un Racaillou, et le lieu semblait avoir sur lui un effet inhibiteur. Lui qui passait le plus clair de son temps à s'entraîner à sa roulade, comme lorsqu'il avait manqué de me renverser lors de notre rencontre, le pokemon roche se tenait cette fois solidement sur ses appuis, observant les fleurs danser sur les vagues. Brindibou était lui aussi au spectacle, le regard fixé sans qu'il semble vide... pour une fois.

L'été s'en était allé, et le vent littoral le faisait clairement comprendre, faisant frémir la peau malgré le soleil encore clément pour l'heure. Je n'avais pas pu profiter assez pleinement à mon goût des chaleurs de la belle saison, perdu dans ma montagne à jouer les guides touristiques, alors c'était un peu à mes yeux une session de rattrapage, tardive. Malgré toute la beauté qu'il offrait, ce n'était néanmoins pas pour cette raison précise que j'étais venu errer de ce côté de l’île Mirabece. Non, ce qui m'avait pousser à venir ici, c'était une histoire. Une histoire que j'avais compté à Poussifeu, pendant que ce dernier était pressé contre mon Oeuf pour le maintenir au chaud, un soir un peu frisquet. Une histoire que Brindibou avait écouté d'un air enjoué, et qui l'avait rendu intenable jusqu'à ce que je daigne lui céder de nous y aventurer. Cette histoire, c'était celle d'un ancien dresseur qui sillonnait les mers. Un peu pirate à ses heures perdues, il n'en restait pas moins un aventurier, et avait mené une vie riche de découvertes et de rebondissements. Mais ce qui nous intéressait surtout... C'était son trésor ! Car tout pirate se devait d'avoir un trésor, indiqué d'une carte comme dans toute bonne histoire... Hors, celle-ci aurait été retrouvée récemment, et j'avais pu m'en procurer une copie !

Bon, vous l'aurez compris, il s'agissait là d'internautes ayant un peu trop fabulé au sujet d'un vieux bout de parchemin retrouvé récemment dans un ancien ouvrage, et qui pourrait effectivement se rapporter à une carte. Sur cette dernière d'apparence effectivement vieillotte, on pouvait deviner des dessins de fleurs, entrecoupées de vagues. Du moins, c'est ce que moi j'y voyais... Les interprétations pouvaient être nombreuses. Autant vous dire qu'il y'avait de bonne chance pour que tout cela ne soit que du vent... Mais allez expliquer cela à Poussifeu ou à Brindibou, tout deux excités comme jamais à l'idée de partir à la découverte du précieux ! Pour mon compagnon de type plante, cela était somme toute habituel, vous me direz avec raison... Mais cela l'était bien moins pour Poussifeu ! Lui d'ordinaire si réservé, bien qu'en légère voie de progression ces jours-ci, ne savait en général montrer comme sentiment que de la peur, que cela soit des autres pokemon, des humains, ou du monde extérieur en général. Alors vous imaginez bien que je me voyais mal lui refuser de partir à l'aventure !

Et me voilà donc, sur la plage Hibiscus, à errer dans le sable sans trop savoir comment m'y prendre pour ne pas briser les rêves de mon jeune compagnon, une pelle sur mon épaule pour jouer le jeu jusqu'au bout. Le poussin blanc me regardait de grands yeux enjoués, visiblement tout impatient, peinant à tenir en place, s'écartant même, fait rare, de mes pieds. Brindibou sur mon épaule, semblant prendre un malin plaisir à jouer le pirate à fond, se prenant pour le volatile du capitaine. Gravalanch, plus loin, que j'avais relâché pour qu'il puisse profiter de son lieu de vie originel... Et moi, au milieu, planté dans le sable, soutenant mon Oeuf gagné récemment du bras qui ne tenait pas la pelle. Bon... Bah me voilà dans de beaux draps.



Défis:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: ILE MIRABECE :: Port-Mirage :: Plage Hibiscus-
Sauter vers: