HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Nouveau départ (pv Timothy)
Nouveau départ (pv Timothy)
Jeu 7 Juil 2016 - 0:43
Région d'origine : Mhyone
Messages : 21

Lazuli Newgate

Lazuli Newgate





Entre faire du sport et dormir, des dilemmes vraiment importants agitaient ma vie. Vous n'imaginez pas à quel point ce peut être frustrant de choisir l'un en dépit de l'autre ! Alors, des fois, bah il m'arrive d'être entre les deux. Enfin, je ne veux pas dire dans un état normal, comme les gens ordinaires appellent ça, mais plutôt que je fais un peu des deux en même temps. Bon, je dors pas en faisant du basket non plus, mais je rêvasse en courant. Assez pour me perdre. Souvent. Très souvent. Trop souvent. Par exemple, aujourd'hui, je me suis retrouvé dans un aéroport. Honnêtement, j'étais parti de chez moi, j'ai fermé la porte puis... La suite, je n'en avais aucun souvenir. Ah si, à un moment, il me semble que je pensais au plat de ce soir, en passant devant une brasserie...

Toujours était-il qu'encore une fois, je me retrouvais dans un endroit que je ne connaissais pas. À la différence près que je ne m'étais pas simplement arrêté de rêvasser. Non, je m'étais réveillé. Cela signifiait que j'avais dormi. En essayant de me souvenir de ce qui s'était passé, tout en émergeant de mon sommeil, je me rappelais passer une barrière, puis arriver jusqu'à tout un tas de valises. Puis, je m'étais écroulé sur ces valises pour piquer un petit somme. La suite, elle se trouvait sur un tapis qui faisait passer les bagages devant les passagers. Apparemment, une machine a dû s'occuper du tri des bagages et j'avais été envoyé ici. Je me trouvais en train de faire l'étoile, la tête contre l'une des valises.

Je me redressai sur mon postérieur. La sieste avait été mauvaise. Je m'étirai, toujours tiré par le tapis. Bon, maintenant que c'était fait, il allait peut-être falloir que je présente deux-trois excuses, comme d'habitude. Le responsable de l'aéroport, probablement quelques passagers, des bagages, tout un tas de personnes ou choses. Oui, parce que même les pauvres valises avaient droit à un peu de respect, vous ne trouvez pas ? Surtout si elles servent d'oreillers... Ah non, il ne fallait pas que je pense à des choses telles que des oreillers, ou je risquais de me rendormir ! Je me secouai à la tête, avant de regarder aux alentours s'il n'y avait pas quelqu'un vers qui me tourner en premier.

Les passants, qu'ils soient des passagers qui cherchaient leurs bagages, des amis venant chercher leurs connaissances ou n'import qui d'autres, me regardaient avec plus d'étonnement que d'autre chose, bien que certains enfant riaient davantage de la scène. En revanche, certains adultes finirent par me regarder avec plus de mépris. Bah, pour ce que j'en avais à faire... Mais il y en avait un qui me fixait, même si je ne savais encore pas dire s'il s'agissait de colère ou d'ahurissement. Malheureusement, il n'y avait rien derrière moi, puisque j'avais vérifié en tournant la tête, donc c'était forcément moi qu'il fixait. Hum... Peut-être mon oreiller et sa valide n'étaient qu'une seule et même chose ? J'avais rien à perdre à lui parler, de toutes façons.

Salut, toi. La forme ?


Dis-je, tout en sautant du tapis. Je lui tendis la main droite, tandis que la main gauche passait derrière ma tête pour la gratter. Un grand sourire accroché au visage, j'enchaînais.

Lazuli. Enchanté !

Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Jeu 7 Juil 2016 - 19:26
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Le grand moment était venu. Il était temps pour moi de quitter Papeloa, et même plus, de quitter la région d’Unys. Après avoir dit au revoir à mes parents, je suis parti, accompagné de mon Viskuse dans sa pokéball en direction de mon premier grand voyage. Néanmoins, pour arriver dans la région de Mhyone, le voyage ne se faisait qu’en avion. J’ai donc du commencer mon voyage en me rendant complètement de l’autre côté d’Unys, dans la ville de Parsemille où se trouve l’aéroport de la région. Cette première partie de la route a été plutôt calme et s’est déroulée sans encombre. C’est une fois arrivé à Parsemille que les choses se sont compliquées pour moi. Il y avait du monde, beaucoup de monde dans l’aéroport. Des gens qui pouvaient me regarder, m’observer, j’avais horreur de ça. J’avançais donc la tête baissée, les cheveux couvrant mon visage et en longeant les murs. J’espérais, en agissait ainsi, que personne ne se préoccupe de moi et que je puisse rester tranquille dans mon coin en attendant le départ de mon vol.

Le moment venu, j’ai du me mêler à la foule qui se pressait à l’entrée de l’appareil. Ce fut moins effrayant que ce que je pensais puisque personne ne s’occupait de moi étant donné qu’ils étaient concentrés sur leur montée dans l’avion. Le vol fut assez agréable puisque j’ai eu la chance de n’avoir personne assis à côté de moi. J’étais seul et cela me convenait parfaitement, j’ai donc pu profiter de ce temps assis pour me reposer et me préparer pour l’aventure qui allait s’ouvrir devant moi. Après quelques temps de vol, l’avion finit par atterrir et le moment était venu de descendre et de découvrir la région de Mhyone. En sortant de l’appareil, j’ai été bousculé par quelqu’un, sans doute pressé, qui n’a même pas pris le temps de s’excuser. Bien trop timide, je n’ai pas osé lui faire la remarque et me suis relevé en silence et rapidement pour éviter de me faire remarquer. Déjà que plusieurs personnes s’étaient tournées dans ma direction en m’entendant tomber, je ne voulais pas que ça continue comme ça. Mon voyage dans cette nouvelle région commençait plutôt mal.

Bien que la sortie de l’appareil ne se soit pas très bien passée, je n’allais pas laisser cette mauvaise note gâcher mon plaisir d’être enfin arrivé et de pouvoir commencer mon exploration. Mais, avant de partir, il fallait que je récupère ma valise, je me suis donc rendu au niveau du tapis roulant pour attendre qu’elle soit déchargée de l’avion. L’attente ne fut pas trop longue, mais je ne me suis pas précipité comme les autres passagers, je ne voulais pas me retrouver au milieu de toute cette foule. Cependant, des rires d’enfants, des commentaires choqués d’adultes, des ronchonnements de personnes âgées et autres se firent entendre autour de moi. Je ne comprenais pas bien ce qu’il se passait, mais il semblait y avoir quelque chose qui clochait avec le tapis des valises. N’ayant pas encore récupéré mon bagage, je me suis approché pour voir de quoi il était question. Ce fut un véritable choc de voir un garçon aux cheveux bleus qui dormaient sur le tapis. Pire que tout, sa tête reposait sur ma valise. Pourquoi est-ce qu’il fallait que ça tombe sur moi ? Et qui était ce type ? Il se prenait pour un Ronflex ou un Parecool à dormir n’importe où comme ça ? Quoi qu’il en soit, j’espérais qu’il se réveille rapidement pour que je puisse récupérer mon bien sans avoir à interagir avec lui. J’attendais donc en le fixant, n’osant pas m’approcher trop près.

Heureusement pour moi, le jeune homme finit par se réveiller et s’assoir sur le tapis, juste à côté de ma valise. Il continuait à tourner, mais ça n’avait pas vraiment l’ai de le déranger. Il prit bien son temps pour se réveiller avant de regarder autour de lui, comme s’il prenait conscience de ce qui se passait ailleurs que sur son tapis. Après ses quelques instants d’observation, il finit par se rendre compte que je le fixais. Oh non ! Je ne voulais pas qu’il me remarque, je baissais donc rapidement la tête et fixais mes chaussures en laissant mes cheveux tomber devant mon visage. Je voulais me dissimuler à ses yeux pour qu’il ne me voie pas. Malheureusement, ça ne sembla pas marcher puisqu’il salua quelqu’un et demanda à cette personne si ça allait. J’espérais que ce n’était pas à moi qu’il parlait puisque je ne le connaissais pas et n’avait aucune envie de devoir lui dire ne serait-ce qu’un seul mot. C’est en voyant sa main tendu vers moi pendant qu’il se présentait sous le prénom de Lazuli que j’ai réalisé que c’était bel et bien moi son interlocuteur. Mon visage devint alors écarlate de gêne et j’ai tourné les talons et suis parti en courant dans le sens opposé. Tant pis pour ma valise, je pourrais très bien la récupérer plus tard.

Partir en courant pour éviter de parler, c’est bien, mais regarder ses pieds en le faisant ça l’était beaucoup moins. Etant donné que je ne regardais pas devant moi, je n’ai pas vu à temps une autre valise posée par terre quelques pas derrière moi. Je me suis pris les pieds dedans et me suis retrouvé étalé de tout mon long sur le carrelage froid de l’aéroport. Bien entendu, durant ma chute, j’ai laissé s’échapper un petit couinement ridicule de surprise, ce qui fit rire quelques personnes se trouvant autour de moi. Des larmes me montèrent immédiatement aux yeux. Non pas de douleur puisque je ne m’étais pas vraiment fait mal, mais de honte de me donner une fois de plus en spectacle devant tous les gens présents. Cette journée était bien partie pour être la pire de ma vie.
Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Jeu 7 Juil 2016 - 23:55
Région d'origine : Mhyone
Messages : 21

Lazuli Newgate

Lazuli Newgate




En général, lorsqu’on tend sa main à quelqu’un en se présentant, le contraire se produit aussi et tout se passe bien. Mais aujourd’hui, apparemment, on était loin d’être dans ce « en général », de toutes façons, alors la réaction du propriétaire de mon oreiller n’était pas si extravagante que ça. En effet, après que je me sois présenté à lui, le jeune homme se retourna pour prendre ses jambes à son cou. Quelques hypothèses. 1. Ma tête au réveil était plus affreuse que je ne l’aurais imaginé. 2. Il n’a pas le droit de parler aux inconnus. 3. Il est complètement associable. Bah, dans tous cas, j’avais rien à perdre à forcer la discussion avec lui : si je pouvais l’aider d’une quelconque manière, après m’avoir prêté son oreiller (bien qu’involontairement, puisque je le lui avais surtout emprunté sans rien demander). Enfin, peut-être que je devais me bouger maintenant, sinon je risquais de le perdre de vue.

Mon oreiller, ou la valise, au choix, devait sans doute lui appartenir, sinon il n’aurait pas réagi ainsi. Enfin je crois. Toujours est-il que je devais lui rapporter, c’était la moindre des choses. Donc, la prenant sous le bras, je me mis à courir en direction du timide qui me fuyait. Malgré moi et mon attitude flemmarde, j’étais bien plus sportif que la moyenne. En fait, quand je ne dormais pas, je faisais du sport ou j’entraînais mon Goinfrex (cette dernière activité inclut évidemment le fait de manger et de cuisiner... !). Néanmoins, je n'eus pas à courir sur une longue distance... Mr.Timide s'était étalé sur le sol en trébuchant sur un des bagages qui traînait. Je posai sa valise par terre, avant de lui tendre de nouveau ma main pour l'aider à se relever, cette fois.

Hey ! Tu vas bien ? Désolé si je t’ai fait peur ! C’est ma tête, c’est ça ? Tu sais, c’est parce que je viens de me réveiller, sinon d’habitude je suis plus ou moins normal !


Après, ce que j’appelais normal était sujet à caution. Je jouais quoiqu’il en soit la carte de l’humour : peu importe l’hypothèse correcte, l’approche n’était pas trop mauvaise, ou du moins pas néfaste. Ceci dit, j’espérais sincèrement que ce ne soit pas mon pauvre visage qui l’ait fait fuir jusqu’à la sortie de l’aéroport, sans même se soucier de son bagage. La timidité était l’hypothèse la plus vraisemblable, en prenant en compte la couleur rouge vif de sa peau. Donc, je devais au moins paraître digne de confiance, si je voulais lui adresser un mot ou deux.

Je t’ai pris ton orei... Ta valise. Tu m’en veux pas trop, j’espère ?


S’il était suffisamment timide pour rejeter des excuses, alors je ne pourrais rien pour lui, malheureusement. Toutefois, les lui présenter ne suffirait sans doute pas à réellement m’excuser, puisque j’avais certes dormi sur son bagage, mais je l’avais également fait courir à travers l’aéroport. Enfin, ça, c’était s’il parvenait à me dire un mot. Si ça se trouve, il est muet (tiens, une nouvelle hypothèse). Avec un peu de chance, il pourrait juste balbutier deux trois verbes pour que je comprenne sa situation, même si c’était surtout à moi de me fondre en excuses. J’enchaînai en parlant d'un café que je connaissais, près de l'aéroport. Si je pouvais faire ami-ami avec lui, au moins, ça serait ça de pris.

Si tu es d’accord, il y a un café pas loin, tu pourras t’y remettre de tes émotions. Et puis, je t’invite.


Puis, constatant l’absence immédiate de réponse, je regardai autour de moi. Les passants nous regardaient. La honte étant quelque chose dont je ne connaissais que le mot, je ne pouvais pas réellement comprendre mon camarade, si je pouvais l’appeler ainsi. Néanmoins, en connaissant de quoi il souffrait, il aurait été cruel de ma part de ne rien faire. Ainsi, je criai autour de nous, afin de détourner l’attention :

Vous allez rater votre avion si vous continuer de nous reluquer comme ça !


Chose totalement fausse, mais si j’avais parlé autrement qu’avec un peu d’humour, si j’avais pris la défense du timide en demandant de ne pas le regarder comme ça, son attitude aurait pu être pire. Or, c’est ce que je cherchais à éviter...
Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Ven 8 Juil 2016 - 1:56
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
J’étais toujours par terre lorsque j’ai entendu des pas s’approcher de moi. J’ai légèrement relevé la tête, mes yeux larmoyant dissimulés derrière mes cheveux pour voir de quoi il s’agissait. C’était le garçon de tout à l’heure qui arrivait avec ma valise. Il ne pouvait donc pas me laisser tranquille ? Je ne voulais pas devoir lui parler, mais ma j’allais être obligé de le faire pour le remercier de m’avoir apporté mon bien. C’est quand même la moindre des choses à faire quand on est poli, même si on n’aime pas parler aux autres. Lorsqu’il fut à mes côtés, ce Lazuli a déposé mon bagage et m’a de nouveau tendu la main pour m’aider à me redresser tout en m’adressant quelques paroles. Il me demandait si ça allait et s’excusait de m’avoir fait peur. Il ajouta même une pointe d’humour en me demandant si c’était à cause de sa tête au réveil. Entendre ces derniers mots me fit légèrement sourire malgré le fait que je n’osais toujours pas regarder son visage. Il avait vraiment l’air d’être quelqu’un de sympathique, mais c’était plus fort que moi, j’étais bien trop timide avec les gens que je ne connaissais pas.

Néanmoins, j’ai fait un effort surhumain pour attraper sa main et me relever grâce à son aide. Après tout, la refuser devant tout ce monde n’aurait fait qu’attirer davantage l’attention sur moi. Les gens se seraient demandés pourquoi je n’acceptais pas la main tendu d’un si gentil garçon qui se pressait pour aider son prochain. Une fois debout, il fallait que je le remercie pour l’aide et pour la valise. Faisant de nouveau un effort terrible, j’ai inspiré et expiré calmement de longues fois avant d’ouvrir légèrement la bouche pour parler, mais je n’ai pas eu le temps de le faire. En effet, mon interlocuteur avait recommencé à parler et me demandait si je lui en voulais pour avoir pris ma valise. Sincèrement, ça ne me dérangeait pas vraiment puisqu’il n’y avait rien de fragile à l’intérieur et qu’elle n’avait pas l’air d’être abimée. Il fallait maintenant que je trouve le moyen de lui dire, et ça c’était une tout autre histoire. Pour me stresser davantage, il continua à me parler en m’invitant à aller avec lui dans un café pour me calmer après mon coup de stress récent. Non, non, non ! Ce n’était pas possible ! Déjà que devoir lui parler était un exploit pour moi, je ne me sentais pas capable de l’accompagner et me retrouver seul avec lui. Pour ne rien arranger à ma situation, les voyageurs présents dans l’aéroport continuaient à nous fixer et à écouter ce qu’il me disait en faisant des petits commentaires. Etre le centre de tant d’attention me dérangeait au plus haut point. Je ne pourrais pas le remercier si toutes ces personnes étaient là pour m’écouter parler. Heureusement, mon héros aux cheveux bleus vola une fois de plus à mon secours en hurlant aux autres d’arrêter de nous fixer. Ce qui eut l’air de marcher puisque les gens commencèrent à partir les unes après les autres. Après quelques secondes, nous n’étions plus que deux. Il fallait donc que je profite de ce moment de calme pour essayer de le remercier de tout ce qu’il avait fait pour moi. Je pris donc, une nouvelle fois, une grande inspiration, avant de dire d’une toute petite voix, presque en murmurant :

-Mer… Merci… C’est… C’est gentil… de… de… de m’avoir aidé à me relever. Merci aussi pour… pour la valise.

Je prenais trop de temps à parler, ce qui signifiait que j’allais avoir son attention encore plus longtemps. Il fallait que je dise ce que j’avais à dire bien plus vite pour m’en aller le plus rapidement possible. Je dis donc à toute vitesse, sans prendre le temps de respirer :

-Merci de la proposition, mais je peux pas venir au café, j’ai autre chose à faire. Au revoir.

Suite à ces quelques mots, j’ai attrapé la poignée de ma valise et j’ai commencé à m’en aller vers la sortie de l’aéroport en espérant qu’il ne me suive pas ou recommence à me parler. Bien entendu, ce fut sans compter sur l’intervention de Seigneur qui a décidé d’intervenir à ce moment précis. Faisant toujours ce qu’il estime être le mieux pour moi, il est sorti de son plein gré de sa pokéball pour apparaître devant moi. Le Viskuse m’a alors bloqué le passage avant d’enrouler un de ses tentacules autour de mon poignet de me tirer vers le garçon aux cheveux bleus pour que je retourne à côté de lui. Voulant toujours ce qu’il y a de mieux pour mon pokémon, je l’ai suivi et suis revenu à mon point de départ. La méduse fantomatique bleue a alors libéré mon poignet pour attraper la valise se placer derrière le dormeur. Il me faisait clairement comprendre que je n’avais pas d’autre choix que de rester avec lui. Résigné, j’ai donc une nouvelle baissé la tête avant de dire tout doucement :

-Finalement, il semble que mon Viskuse a décidé qu’il fallait que je vienne avec toi. Désolé du dérangement.
Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Lun 11 Juil 2016 - 18:28
Région d'origine : Mhyone
Messages : 21

Lazuli Newgate

Lazuli Newgate




Suite à mes quelques réactions, le nouvel arrivant sur l'archipel de Mhyone me remercia de nombreuses fois. De trop nombreuses fois en fait... C'était moi qui demandait pardon, mais c'était lui qui se retrouvait dans une situation où il me remerciai. Il n'avait vraiment pas de chance, apparemment... Sa timidité ne lui apportait sûrement que des problèmes, alors il se refermait encore davantage. C'était un cercle vicieux... Je le plaignais. C'est pour ça que je suis totalement imperturbable vis-à-vis des autres personnes : je n'ai pas ce genre de problèmes ! Enfin, il fait ce qu'il veut de sa vie, hein, c'était pas moi qui allait me mêler de ses affaires, je devais juste me faire pardonner, ce qui semblait être chose faite.

En effet, le timide rejeta ma proposition, prétextant qu'il avait d'autres choses à faire. Décidemment, il n'arrêtait pas de s'excuser. Je ne l'arrêterai pas, quoiqu'il en soit. Je n'étais pas occupé, mais lui, c'était un cas désespéré. Je me demande s'il était pareil avec tout le monde, voire même les pokémons. C'est dommage de ne pas pouvoir s'ouvrir au reste du monde... Enfin, je dis ça, mais je ne suis pas tellement mieux, je ne suis juste pas dans l'extrême. Il dit au revoir, ce à quoi je répondis en levant la main. Bon. Ça, c'était fait. Note à moi-même : ne plus courir près de l'aéroport, on a de sales douleurs un peu partout après, à cause des valises. Pourquoi c'est le genre de trucs qui n'arrivent qu'à moi..? Quoique, apparemment, quelqu'un d'autre avait autant de malchance que moi et il partait en direction de la sortie.

Alors que j'allais passer à autre chose, probablement porter les lourdes valises pour aider les voyageurs tout en restant en mouvement, celui que j'avais rencontré il y avait tout juste quelques instants eut de nouveaux problèmes ! Un Viskuse était sorti de nulle part pour l'attraper et le traîner vers moi. Ce devait être son dresseur. Il devait être relativement débutant pour laisser son pokémon sortir quand celui-ci le souhaitait. J'étais également débutant : nous avions enfin un point commun. Malheureusement, c'était sans doute le seul... Enfin, le Viskuse semblait plutôt être le dresseur que le pokémon, car il se permettait de donner des ordres à son dresseur qui lui obéissait sans résister. Pour être honnête, je n'avais jamais vu ça. Il prit la parole pour me dire qu'il acceptai à cause de son pokémon et qu'il était encore une fois désolé.

Bah mon vieux, t'es un sacré phénomène.


Ironiquement, j'étais moi aussi assez bizarre dans mes habitudes, d'après les "normes". Donc, changement de programme, j'allais devoir initier le nouvel arrivant à la vie de Nox Illum. Je l'emmenai donc au café dont j'avais parlé plus tôt, qui possédait une ambiance très calme. Heureusement pour nous, sinon, nous courions à la catastrophe ! Je fis sortir mon Goinfrex de sa pokeball avant de commander deux cafés au lait et quelques boîtes entières de biscuits à grignoter. Quant au café, je me doutais qu'avec le caractère de mon acolyte, je ne le voyais simplement pas boire un café très amer. Or, je ne voulais pas le mettre mal-à-l'aise en prenant autre chose de plus fort que lui.

Désolé, mais mon Goinfrex et moi partageons tous nos repas. Il ne gênera pas très longtemps, il va probablement engloutir tout ce qu'on lui donnera rapidement. Et sinon, si tu commençais par me dire ton nom et d'où tu viens ? Ah, et aussi pourquoi un ce Viskuse ? Tu sais que c'est dangereux de ne pas contrôler ses pokémons, hein ?
Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Mar 12 Juil 2016 - 1:33
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Je venais de me faire trainer par Viskuse jusqu’à ce garçon et avais donc été obligé d’accepter son invitation à aller boire un café avec lui. La situation ne me plaisait pas, mais je ne voulais pas aller à l’encontre des demandes de la créature aquatique. Cela signifie donc qu’il fallait que je prenne un café avec Lazuli. Lorsque je lui ai dit que j’allais venir avec lui, il me regardait d’une drôle de façon. Je suis sûr qu’il me trouvait ridicule et se forçait pour ne pas éclater de rire et se moquer de moi. Après tout, il aurait eu raison, quel dresseur digne de ce nom laisse son pokémon décider à sa place ? Je devais être le seul à agir de la sorte, mais c’était trop tard pour faire demi-tour maintenant et Viskuse m’en aurait empêché de toute façon. J’avais tellement honte d’être comme ça devant lui. Ce sentiment ne s’arrangea pas lorsqu’il me parla de façon très familière en me disant que j’étais un sacré personnage. Voilà, ça commençait ! J’ai horreur d’être au centre de l’attention et voilà qu’il commence à porter un jugement sur moi, donc sur ma façon d’être, ce qui veut dire qu’il m’a observé. Je n’aimais vraiment pas ça, mais prenais sur moi pour retenir mes larmes même si mes yeux devaient probablement briller d’humidité. En revanche, mon visage était toujours aussi rouge depuis ma chute quelques minutes auparavant.

Après ces quelques mots de sa part, nous sommes partis en direction du café où il voulait m’emmener. Durant le trajet, je suis resté légèrement en retrait suivant à la trace le jeune homme aux cheveux bleus. Histoire d’être sûr que je ne fasse pas demi-tour et cherche à m’enfuir, Seigneur flottait derrière Lazuli en tenant ma valise. Il savait que je ne serais pas parti sans lui donc il avançait devant moi pour me forcer à le suivre. Quand il avait une idée en tête celui-là, rien ne le faisait changer. Pour m’aider à me sociabiliser, il était prêt à tout, j’avais déjà eu l’occasion de remarquer ça pendant mon trajet à Unys entre Papeloa et Parsemille. Nous avons fini par arriver à destination et sommes entrer dans le commerce. Je craignais de voir un endroit noir de monde, mais je fus agréablement surpris de ne voir que quelques personnes installées ici ou là. C’était un premier point positif à cette sortie. Néanmoins, j’ai fait attention au moment de m’assoir à m’installer derrière une grosse plante qui me cache en grande partie, ne permettant qu’à Lazuli de me voir et pas aux autres clients du café.

Après nous être installés l’un en face de l’autre, moi la tête baissée vers la table pour éviter de le regarder, Lazuli fit sortir un Goinfrex de sa pokéball. Pendant ce temps là, Viskuse s’était installé à côté de moi et me fixait pour observer mes moindres faits et gestes. Au moins, quand c’était lui, ça ne me dérangeait pas. La tête baissée, je n’ai pas vu le serveur s’approcher de notre table. Je fus agréablement surpris quand la personne en face de moi commanda pour nous deux. Il se permettait de décider pour moi, ce que beaucoup de gens n’auraient pas apprécié, mais moi ça ne me dérangeait pas, bien au contraire. Au moins, je n’avais pas à m’adresser au serveur pour lui demander ce que je désirais. Lorsque j’entendis ce qu’il avait commandé, j’ai souri légèrement, je commençais à avoir faim alors les biscuits étaient les bienvenus. Même si je n’étais pas sûr d’avoir le courage de me servir et manger devant lui. Après tout, il pourrait m’observer et juger ma façon de manger ou la quantité prise. Quelques instants après que j’ai entendu les pas du serveur s’éloigner, le jeune homme aux cheveux bleus m’a dit qu’il partageait tous les repas avec son Goinfrex mais qu’il ne nous dérangerait pas longtemps. Oh, pour moi ce n’était pas un problème qu’il soit là. Après tout, mon Viskuse n’était pas dans sa pokéball non plus. Suite à cela, il me demanda de me présenter et de lui dire d’où je venais. Le moment que je redoutais était venu, il allait falloir tenir une conversation avec lui, ce qui serait compliqué. Il en profita également pour me demander pourquoi j’avais un Viskuse et en quelque sorte me faire la morale en me disant que c’était dangereux de ne pas contrôler son pokémon. Sur ces derniers mots, je me suis enfoncé encore plus dans mon dossier et j’ai baissé la tête au point de toucher le haut de mon torse avec mon menton.

Le moment de répondre était venu. Je pris de nouveau une grande inspiration avant de relever la tête pour regarder dans sa direction. Je ne le fixais pas dans les yeux, n’en étant pas capable, mais regardais plutôt un point invisible à côté de son oreille gauche. Je faisais déjà un gros effort en relevant la tête alors il ne fallait pas m’en demander davantage. J’ai alors commencé à lui répondre d’une toute petite voix :

-Je… Je… Je m’appelle Timothy et je suis originaire de Papeloa la région de Unys. Désolé de ne pas m’être présenté plus tôt. Je… Je suis vraiment très impoli, vraiment désolé.

Le visage du garçon à la mèche avait de nouveau viré couleur tomate en s’excusant de son impolitesse préalable. Néanmoins, il prit son courage à deux mains et continua à répondre aux questions :

-J’ai choisi ce Viskuse en partenaire puisqu’il était comme moi quand je l’ai rencontrés solitaire et n’osant pas trop s’approcher de ses congénères alors j’ai décidé de le capturer. Je l’ai depuis peu, mais je ne regrette absolument pas ! Et je sais le contrôler, c’est juste qu’il veut toujours me forcer à rencontrer de nouvelles personnes alors il prend parfois la liberté de venir de lui-même… Désolé si ça a choqué…

Une fois ces derniers mots prononcés, Timothy a de nouveau baissé la tête avant de sentir de l’eau lui toucher l’arrière de la tête. Son Viskuse qui s’était placé derrière lui avait utilisé son attaque Ecume pour attirer son attention. Le jeune dresseur comprit donc que Seigneur voulait qu’il continue la conversation alors il se força à relever légèrement le visage, gardant les yeux dissimulés derrière ses cheveux pour demander gentiment :

-Et toi ? Pourquoi un Goinfrex ? Et… Et pour… pour… pourquoi veux-tu m’aider ? Désolé si ma question est indiscrète !
Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Mer 13 Juil 2016 - 11:38
Région d'origine : Mhyone
Messages : 21

Lazuli Newgate

Lazuli Newgate




Timothy de Papeloa. Voilà l'identité de mon timide camarade dresseur enfin révélée ! Je me demandais pourquoi était-il venu à Mhyone, car il ne semblait pas être un dresseur agueri possédant de très nombreux badges. Après s'être encore dit désolé, il confirma mes doutes en expliquant qu'il avait capturé son Viskuse relativement récemment. Il l'avait capturé... Hé ! Mais ça voulait quand même dire que même lui avait plus d'expérience que moi en tant que dresseur ! Je devais m'appliquer davantage et trouver le courage de sortir de Nox Illum, si je voulais vraiment devenir un éleveur hors pair...

Il s'excusa une fois encore pour la liberté d'action qu'il autorisait à son Viskuse. Quand est-ce qu'il s'arrêtera ? Je n'avais jamais enendu autant ce mot en l'espace de vingt minutes ! Enfin, tant mieux si son pokémon est assez responsable, ça couvrira sans doute ce qu'il manque à son dresseur. En tant que pokédex ambulant depuis mon enfance, je savais que ce Pokémon pouvait se trouver dangereux à l'état sauvage... En même temps, si c'est Timothy qui le dresse, il ne deviendra sans doute jamais bien dangereux, surtout s'il commence à s'excuser en permanence comme lui. Vous imaginez un combat pokémon où l'un des participants dit désolé après chaque attaque ? C'en serait comique, mais absolument pas réaliste !

Puis, à son tour, il posa une question. Attention, mesdames et messieurs, le grand timide Timothy posait une question ! Je ne voyais même pas ses yeux. Quel cas il était... Il n'aurait aucune chance de vraincre une arène s'il ne regardait pas son adversaire ! Enfin, s'il était venu pour ça. Bref. Il me demandait pourquoi un Goinfrex et pourquoi je l'aidais, le tout avant de sortir son éternel "Désolé"... C'est moi qui était désolé pour lui, s'il ne l'avait toujours pas compris... Enfin, le serveur arrivait avec les boîtes de biscuits. J'en mis une poignée de côtés, avant de dire à mon Goinfrex qu'il pouvait manger le reste, ce qu'il fit aussitôt, comme si je pouvais changer d'avis à tout moment.

Pourquoi Goinfrex ? Pour ça, je suppose. Il est assez unique. Et puis, comment pouvais-je le laisser seul, alors qu'il me ressemble sur de nombreux points... Bien que mon appétit n'arrive pas à la cheville du sien.


Quant à pourquoi je l'aidais... Voilà une question bien plus complexe. Je ne saurais y répondre par l'improvisation. En fait, j'étais fait ainsi, j'aimais aider les autres, c'était dans ces rares occasions que je pouvais être à peu près normal, car rester assis, ça me donnait une de ces envies de m'assoupir... Heureusement que le café arrivait. La caféine m'aidait toujours dans ma lutte contre le sommeil ! Quoiqu'il en soit, si je l'aidais, ça avait été en premier lieu pour réparer mon grief, puis en second lieu car il était sans doute trop timide. Jamais il n'arriverait à se faire un nom s'il ne pouvait pas avoir plus de prestance. Fuir au moindre problème n'était pas une solution...

Je veux t'aider car j'aime aider et cela suffit. Pourquoi aurais-je besoin d'une raison, après tout, héhé ?


Je n'étais pas très honnête, mais si je l'avais été, il se serait encore sans doute excusé et je ne voulais pas cela. Mais bon, le pire c'est qu'il serait capable de répondre à cette question rhétorique et réussir à s'excuser. Il était doué pour ça, je crois bien.

Et si tu me disais ce qui t'amène sur l'archipel ?
Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Mer 13 Juil 2016 - 22:38
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
J’avais posé ma question et le regardais en restant dissimulé derrière mes cheveux sombres. J’attendais désormais sa réponse pour savoir si je n’avais pas été trop indiscret. Après tout, je n’étais pas un spécialiste de la communication avec d’autres êtres humains, je n’étais donc pas certain d’avoir le droit de lui demander ce genre de chose. De toute façon, maintenant c’était fait, je n’avais plus qu’à attendre que la réponse arrive. Celle-ci n’arriva pas immédiatement puisque leur serveur revient pour leur apporter les biscuits commandés par Lazuli. Dès que je le vis approcher du coin de l’œil, j’ai immédiatement rebaissé le visage pour qu’il ne puisse voir que le sommet de mon crane. C’était déjà assez difficile comme ça de parler avec le garçon aux cheveux bleus, je ne voulais donc pas avoir à dire quoi que ce soit à cette autre personne. Le jeune homme en face de moi se servit alors dans l’une des boîte en posant une poignée de biscuits sur la table avant de faire glisser tout le reste vers son pokémon en lui disant qu’il pouvait manger. Le Goinfrex se mit alors à s’empiffrer comme je n’avais jamais vu quelqu’un le faire. C’était assez amusant à regarder, mais inquiétant aussi. Lazuli m’avait dit que c’était dangereux de me laisser entraîner par Viskuse, mais au moins je n’avais pas énormément à dépenser pour le nourrir contrairement à ce qu’il devait payer pour son ventre sur pattes.

Après que le pokémon ait commencé à manger, mon interlocuteur a répondu à ma question en me disant que s’il avait choisi un Goinfrex, c’était parce qu’il était unique et lui ressemblait beaucoup. Ce qui était assez vraisemblable puisque je me suis souvenu l’avoir vu dormir allongé sur le tapis roulant de l’aéroport en se servant de ma valise comme oreiller. Le jeune homme n’arrêta pas sa réponse là puisqu’il ajouta que, par contre, il avait moins d’appétit que sa petite créature. En entendant ceci, je l’ai imaginé la tête dans une assiette en train se s’empiffrer comme le faisait son pokémon. Suite à cette image, j’ai laissé échapper un petit rire que j’ai bien vite contrôler avant de baisser la tête, les larmes me montant à nouveau aux yeux. J’étais inquiet et me demandait s’il n’allait pas penser que je me moquais de lui. Il allait m’en vouloir, c’était sûr. Voilà pourquoi je ne voulais pas venir avec lui, je ne fais que des boulettes et me ridiculise quand je m’adresse aux autres.

Heureusement pour moi, il n’eut pas le temps de me dire quoi que ce soit puisque le serveur était revenu une nouvelle fois pour poser les tasses de café devant nous. Ayant la tête déjà baissée, je n’ai rien eu de spécial à faire pour éviter qu’il ne m’observe. Même s’il devait bien penser que je n’étais pas normal à garder systématiquement la tête baissé lorsqu’il était dans les parages. Après son départ, Lazuli a recommencé à parler en me disant qu’il aimait aider les gens et qu’il n’avait pas besoin de raison pour le faire. Sa réponse était vraiment étonnante, il faisait ça sans rien attendre en retour, peu de gens étaient comme lui. Dans mon malheur, j’ai eu la chance de tomber sur un vrai gentil et pas quelqu’un qui se serait moqué de moi depuis le début. L’entendre me dire ça m’a rassuré puisque ça voulait dire que quoi que je fasse ou dise, il ne serait pas le genre de personne à me juger. Bien sûr, il pourrait penser, mais j’étais certain qu’il ne commencerait pas à se moquer ou à me faire des réflexions. Cela voulait donc dire que je pouvais être un peu plus libre et moins stresser en sa présence. Il fallait que je fasse un effort et tente de sociabiliser. Après tout, je ne connaissais personne à Mhyone et mes parents n’étaient pas là pour moi en cas de besoin. Il fallait que je trouve quelqu’un à qui faire confiance et vers qui me tourner en cas de besoin. Ce pourrait très bien être Lazuli, pourquoi pas ?

Suite à cela, mon interlocuteur me demanda ce que je venais faire sur l’archipel. M’étant décidé à essayer de m’ouvrir à lui, j’ai relevé mon visage et pris ma tasse pour me donner du courage. En tenant la tasse de ma main droite, j’ai bu une gorgée de café et dégagé la mèche couvrant mes yeux de ma main gauche. J’avais déjà fait un grand pas en avant en lui montrant mon visage en entier, ce que je n’avais pas encore fait depuis notre rencontre. En posant ma tasse, j’ai alors pris une grande inspiration avant de tenter de parler le plus calmement possible. Malheureusement, mon débit de paroles était un peu rapide à cause de mon stress. J’ai ainsi répondu à sa question :

-J’adore découvrir de nouvelles choses et ayant déjà fait le tour de la région d’Unys étant plus jeune, j’ai décidé qu’il fallait que je découvre un nouvel endroit. J’avais le choix entre toutes les régions et mon choix s’est porté sur Mhyone, sans raison particulière. J’aurais très bien pu choisir Kanto ou Hoenn, mais non.

J’étais fier de moi pour avoir réussi à dire quelque chose d’aussi long sans hésiter ou me cacher. J’avais fait un grand pas en avant, mais tout n’était pas encore gagné puisque j’avais regardé à droite et à gauche tout le long de ma tirade pour vérifier que personne d’autre ne m’écoutait parler. Ne voulant pas paraitre stupide à ne faire que répondre à ses questions, il fallait que j’en pose moi aussi. J’ai donc repris une gorgée de café avant de continuer à parler :

-Je voulais savoir, pourquoi est-ce que tu dormais sur ma valise ? Ce n’est pas très grave, mais tu n’as quand même pas passé tout le voyage dans la soute à bagage j’espère ! D’ailleurs, tu viens d’où ? Parce que je ne crois pas t’avoir vu à Parsemille avant de monter dans l’avion…
Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Mar 19 Juil 2016 - 19:08
Région d'origine : Mhyone
Messages : 21

Lazuli Newgate

Lazuli Newgate




Ce fut un pari risqué de demander à ce garçon incapable d'aligner deux phrases sans bégayer ou baisser la tête de se présenter plus largement en disant d'où il venait. Je cherchais principalement la conversation, mais cela me permettrait sans doute de l'aider un peu quant à son impossibilité de se sociabiliser. Après tout, cela commençait par s'accepter et ne pas abandonner. Pour le moment, c'était pas trop mal parti, grâce à l'intervention du Viskuse. Toutefois, rien n'était gagné et le dresseur était toujours gêné. Voilà un sentiment que je ne connaîtrais sans doute jamais... Enfin bref, heureusement qu'on est pas tous comme moi à dormir sur les valises des autres sans même se rappeler comment on était exactement arrivés là !

Ce pari risqué, il fut remporté haut la main ! J'avais même le droit de voir son visage, bien que son regard était encore difficile à croiser. Ainsi, il m'expliqua qu'il venait d'Unys et qu'il avait beaucoup voyagé. Cela signifiait qu'il avait probablement croisé beaucoup d'individus, je me demandais comment était-il encore timide à ce point. Et puis, s'il avait fait le tour d'Unys, cela signifiait-il qu'il avait obtenu tous les badges de la région ? Ce serait impressionnant ! Même si je pouvais émettre de sérieux doutes sur cette hypothèse... Il ne contrôlait même pas totalement son Viskuse ! Enfin, il expliqua qu'il avait choisi Mhyone plus ou moins par hasard, car il aurait tout aussi bien pu tomber sur n'importe quelle autre région. Moi, je croyais au destin. Et il m'avait mis sur la route de ce dresseur ! Je devais donc l'aider !

Comble du comble ! Timothy parvint à, vous savez quoi ? Me poser une question ! Ça méritait de sacrés applaudissements ! Quoiqu'il en soit, il me demandait comment j'étais arrivé sur sa valise et si j'avais passé tout le voyage dans la soute, avant de me demander d'où je venais.

Je ne sais pas trop. Ça m'arrive souvent, je fais un jogging et je me retrouve perdu. Il m'est déjà arrivé de me retrouver au sommet d'une tour en construction sur une poutre en acier ! Enfin, quoiqu'il en soit, c'est peut-être juste un coup du destin. Si ça n'était pas arrivé, tu ne serais pas là à parler de toi à un presque inconnu, non ? C'est que tu peux parler aux autres et t'ouvrir à eux, finalement ! Quant à moi, j'habite donc à quelques rues d'ici.


J'étais franc. Peut-être un peu trop, d'ailleurs, on pourrait me reprocher de manquer de tact avec quelqu'un comme lui. Mais bon, s'il voulait vraiment devenir moins timide, il fallait bien qu'il parle à quelqu'un qui ne l'a jamais été ! En tout cas, je lui proposerais de remettre ça quand il veut. J'écris donc mon numéro sur un bout de serviette en papier, que je lui tendai en lui disant :

Si jamais un jour t'as besoin de quelque chose, voilà mon numéro pokénav. Je ne te demande pas le tien, je ne demande rien en échange d'un service, en fait, mais pourrais-tu te demander ce qu'il te coûterait de le faire ? Je veux dire, je ne m'attend pas à ce que tu en fasses autant, mais je voudrais que tu y réflechisses, au moins pour savoir ce qui te bloque. Je vois bien que tu regardes partout. Détend-toi un peu, tu ne risques rien. Et puis, les autres n'en auront plus grand-chose à faire de toi si tu arrêtes de te comporter aussi bizarrement.


Alors là, le tact s'était envolé. Mais bon, c'était une de mes habitudes. J'aimais dire les choses en face, sans détour. De cette façon, ça donnerait aussi un bon coup dans son état d'esprit. Il devait prendre conscience qu'il ne créait tout seul les réactions dont il pensait avoir peur. En somme, il pouvait briser ce cercle vicieux, mais c'était à lui de le faire, pas aux autres. Ça prendrait du temps, mais il semblait plutôt pour.
Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Mar 26 Juil 2016 - 21:34
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Je venais de poser ma question et j’attendais la réponse, comme une personne normale. Je n’avais pas peur comme les autres fois où je m’étais retrouvé dans cette situation. J’ai réussi à faire confiance à cet homme aux cheveux bleus donc je ne craignais plus les moqueries ou un jugement à voix haute. Je savais qu’il n’était pas comme ça, c’est la raison pour laquelle je n’ai pas été trop effrayé à l’idée de lui poser ces questions. La réponse ne tarda pas à arriver et celle-ci me rassura vraiment. En effet, Lazuli m’annonça qu’il s’était retrouvé là après son jogging sans trop pouvoir l’expliquer. C’était apparemment le genre de chose qui lui arrivait assez souvent. J’étais donc en face de quelqu’un de tête en l’air qui se retrouve dans des situations cocasses parce qu’il ne fait pas attention à ce qu’il était en train de faire. Cela me fit légèrement sourire puisque je n’avais jamais rencontré quelqu’un comme ça au préalable. Suivre ses aventures au quotidien devait vraiment être amusant s’il se retrouvait dans ce genre de situation à chaque fois. Cependant, je ne voudrais surtout pas être à sa place et me retrouver au centre de l’attention comme ce devait souvent être le cas après ses nombreuses frasques.

Suite à cette explication, il m’a ensuite dit que c’était surement du au destin puisque sans ça nous ne nous serions pas rencontrés et ne serions pas en train de discuter. Il n’avait pas tout à fait tort, même si je me serais bien passé des évènements ayant provoqué notre rencontre. Je pense notamment à ma misérable chute en plein milieu de la foule à l’aéroport, cette chute qui m’avait tellement gêné… Après cela, le garçon aux cheveux bleus ajouta que j’étais capable de m’ouvrir aux autres finalement et qu’il habitait à quelques rues de l’aéroport. La première partie de sa phrase me frappa en plein visage. Finalement il était capable de me juger à voix haute et de me dire en face ce qu’il pensait de moi. Je n’avais peut-être pas bien fait de lui faire confiance finalement. Après tout, s’il se permettait de me juger de la sorte, pourquoi est-ce qu’il ne finirait pas par se moquer de moi ? Il était comme tous les autres, on ne pouvait pas lui faire confiance ! C’est à cause de ces pensées que j’ai immédiatement rebaissé la tête après l’avoir entendu parler, retrouvant ma posture habituelle pour essayer de redevenir invisible. Seigneur a bien vite remarqué mon changement d’état puisqu’il s’est mis à côté de moi pour m’attraper le bras en foudroyant mon interlocuteur du regard. Il était peut-être faible, mais ça faisait parti de sa nature de pokémon spectre de savoir se rendre effrayant alors il faisait tout son possible pour faire comprendre à Lazuli son erreur.

Ayant la tête baissée, je ne vis pas ce que faisait le garçon aux cheveux bleus. Je l’entendis juste dire qu’il me donnait son numéro de pokénav au cas où je n’en avais besoin. Pourquoi est-ce qu’il me donnait ça ? Il voulait avoir l’occasion de se moquer de moi si je l’appelais ? Ou encore me juger comme il venait de le faire ? Il ne fallait pas qu’il compte sur le fait que je l’appelle, néanmoins j’ai attrapé la serviette avec son numéro pour ne pas me donner en spectacle s’il insistait. Suite à cela, il m’a dit que je n’étais pas obligé de lui donner mon numéro à mon tour, mais si c’était le cas, il fallait que je lui donne une explication. Il a dit vouloir me faire réfléchir sur les raisons qui me bloque à lui donner en précisant qu’il fallait que je me détende et que je ne risquais rien. C’était facile à dire pour lui puisque c’est lui qui m’avait jugé et pas l’inverse. C’est lui qui a brisé le début de confiance que je commençais à lui accorder. Toutes les réponses il les avait déjà puisque c’était de sa faute si je ne pouvais plus lui faire confiance désormais ! Pire que tout, il n’arrêta pas de parler là puisqu’il a ajouté que les gens ne se préoccuperaient pas de moi si je ne me comportais pas de façon bizarre. Voilà qu’il recommençait à me juger et à me critiquer. Pourquoi est-ce qu’il disait tout haut que j’étais bizarre ? C’était terrible, j’avais l’impression que tout le monde nous regardait alors qu’il se moquait de moi en m’insultant de la sorte. Je n’aimais vraiment pas ça et commençais à paniquer. J’étais comme pris au piège par ma propre timidité, la peur m’empêchait de bouger. Je n’ai été capable de faire qu’une seule chose, me laisser tomber et m’allonger en position fœtale sur la banquète où j’étais auparavant assis.

Seigneur, me voyant dans cet état, fut envahi par la colère. Lui qui était habituellement doux comme un agneau ne supporta pas de me voir comme ça. Il n’avait pas compris tout ce qu’il venait de se passer, mais pour lui les choses étaient claires. Cet autre dresseur m’avait fait du mal et ça, il ne pouvait pas le supporter. Le Viskuse lâcha donc mon bras qu’il tenait avec son tentacule et se mit à léviter au-dessus de la table en fixant Lazuli. Le fantôme aquatique s’enveloppa alors d’une sorte d’aura rose-violette, se préparant à lancer son attaque Ombre Nocturne. Il ne comptait pas vraiment attaquer le dresseur face à lui, mais plus l’impressionner pour lui faire comprendre qu’on ne s’en prenait pas à Timothy sans rien risquer en retour. Il était là pour protéger son dresseur et irait jusqu’au bout !

Nouveau départ (pv Timothy) 863546ViskuseTnbres
Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Lun 8 Aoû 2016 - 18:15
Région d'origine : Mhyone
Messages : 21

Lazuli Newgate

Lazuli Newgate




Plus les mots s’échappaient de ma bouche et plus le Pokémon spectre de mon interlocuteur s’élevait dans les airs et plus la tête de celui-ci tombait. Dans quoi je m’étais mis, encore ? Certes, je m’étais permis de parler un peu trop de Timothy, qui ne le souhaitait apparemment pas du tout, m’enfin je ne pourrais jamais l’aider si on ne pouvait pas parler de lui. Seul son Viskuse semblait pouvoir obtenir la confiance du dresseur... Peut-être qu’il ne s’en rendait même pas compte ? En tout cas, une fois mon dialogue achevé, le timide finit par se retrouver sa la table, les jambes pliées près du corps. Et moi qui venais de lui dire de ne pas se comporter de manière aussi bizarre, il venait d’attirer le regard de tous les clients du café. En tout cas, ceux qui semblaient vouloir savoir comment il allait. Les autres me regardaient moi comme si j’avais assassiné toute leur famille. Qu’est-ce que je pouvais faire, franchement ? En plus, comme si ce n’était pas suffisant, le Viskuse se prépara à m’attaquer, ou du moins il s’enveloppa d’une aura obscure et menaçante.

Mais t’as pas bientôt fini, oui...


Avais-je soupiré. Je suis d’ordinaire patient et je me fiche de l’avis des autres. En d’autres termes, ce n’était ni le Viskuse, ni les autres clients, ni même l’attitude de Timothy qui me fit dire cela, mais plutôt moi-même. J’étais devant un cas désespéré qui ne voulait, de toute façon, pas d’aide. J’avais remboursé ma dette, non ? Alors qu’est-ce que je faisais encore là ? J’avais beau avoir tout essayé, rien ne marchait. Peut-être que le temps l’aidera, à moins qu’il n’aggrave son cas. Quoiqu’il en soit, ce serait à un autre d’essayer, je n’étais certainement pas connu pour ma persévérance, bien que je sois optimiste quant à l’issue favorable de sa « maladie ».

Ecoute, fais comme bon te semble, Timothy. Si je ne peux pas t’aider, alors je n’ai plus rien à te dire... C’est triste, mais j’espère que tu arriveras à t’intégrer à Nox Illum.


C’était on ne peut plus logique : j’étais là pour l’aider, si je ne le pouvais plus, alors ma présence n’était plus requise non plus. Donc, sur ces mots, je me levai pour m’en aller. Je déposai la somme que nous aurions dû payer tous les deux, afin que le nouveau venu ne se retrouve pas déjà avec des soucis d’argent – auquel cas le destin s’acharnerait vraiment contre lui. Et puis, mon Goinfrex à lui seul avait été le principal gouffre à nourriture.

A plus !
Re: Nouveau départ (pv Timothy)
Jeu 11 Aoû 2016 - 23:04
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
J’étais installé en position fœtale sur ma banquette dans le café, complètement paniqué. Je me disais que mon voyage dans cette nouvelle région commençait de la plus mauvaise des façons. J’étais en train de me demander si je ne ferais pas mieux de reprendre l’avion tout de suite pour retourner à Unys et rentrer chez mes parents. Au moins là-bas, personne ne me juge et j’ai quelqu’un avec qui parler sans avoir peur. C’était terrible, à peine arrivé sur cet archipel que j’étais déjà en train de me dire que mes parents me manquaient et que je voulais les voir. Si j’avais décidé de faire ce voyage, c’était en parti pout couper le cordon, il ne fallait donc pas que je sois lâche. Je devais rester à Mhyone et ne pas contacter immédiatement ma famille. J’avais envoyé un message pour signaler mon arrivée, mais rien de plus.

Même si j’étais replié sur moi-même, j’étais conscient de ce qu’il se passait au tour de moi. J’ai donc vu du coin de l’œil mon Seigneur qui voulait me protéger. Il s’était entouré d’une aura effrayante et semblait prêt à attaquer Lazuli pour ce qu’il avait provoqué chez moi. J’espérais vraiment qu’il n’allait pas aller jusqu’à là puisque les choses risquaient de mal tourner dans le cas contraire… Heureusement ce ne fut pas le cas puisque le garçon aux cheveux bleus demanda à mon fantôme s’il n’avait pas bientôt fini d’agir de la sorte. Ceci eut pour effet de calmer immédiatement Seigneur qui se rendit compte que sa réaction était peut-être un peu trop disproportionnée par rapport aux effets. Le Viskuse stoppa donc son attaque, mais continuait à fixer méchamment Lazuli puisqu’il lui en voulait pour ses remarques à propos de moi. Après quelques instants de blanc durant lesquels je me suis contenté de trembler, replié sur moi-même, le dresseur du Goinfrex reprit la parole. Celui-ci me dit alors que je pouvais faire ce que je voulais puisque s’il ne pouvait pas m’aider, il n’avait plus rien à me dire. J’en concluais donc que tout ce temps, s’il m’avait parlé, c’était juste pour essayer de voir à quel point j’étais timide. Preuve en était qu’il préférait partir quand je me refermais sur moi-même à cause de ce qu’il avait dit plus tôt. Enfin, il ajouta que ma situation était triste, mais qu’il espérait que je sois capable de m’intégrer à la ville. Je n’avais aucune envie de faire cela. Après tout, mon but n’était pas de rester à Nox Illum, mais de faire le tour de l’archipel pour découvrir le plus de lieux et de pokémons différents. Je connaissais presque uniquement ceux de ma région d’origine, alors pouvoir en voir beaucoup d’autres était une sorte de rêve.

Lorsqu’il a fini de parlé, Lazuli s’est levé et a quitté les lieux après avoir payé pour notre commande. Je ne répondis pas lorsqu’il me salua d’une façon laissant présager une possible future rencontre entre nous. Si celle-ci avait lieu, je n’étais pas prêt à ce qu’elle arrive tout de suite, le plus tard serait le mieux. J’étais certain de ne pas être capable de me remettre de ce qu’il m’avait dit avant un moment. Alors le revoir raviverait assurément les souvenirs douloureux de mes premiers moments à Mhyone. Bien que de nouveau seul, je suis resté près d’une dizaine de minutes dans la même position alors que Seigneur essayait de ma calmer comme il le pouvait. Il s’en voulait puisque c’était lui qui m’avait forcé à accepter l’invitation de Lazuli alors il était en quelque sorte responsable de ce qui venait de se passer. Finalement, j’ai eu le courage de me relever pour vérifier la somme posée sur la table par le propriétaire du Goinfrex qui s’était gavé à notre table sans laisser la moindre miette. Il avait payé la totalité de ce qu’on devait, ce qui voulait dire que je pouvais quitter les lieux immédiatement. Sachant pertinemment que j’étais le centre d’attention d’une grande partie du café à cause de ma position, je me suis levé pour quitter les lieux en courant. Dans la rue, je devais maintenant trouver un endroit où loger pendant les jours que j’allais passer dans cette ville.

Bienvenue sur l’archipel de Mhyone, Timothy, bienvenue à Mhyone !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa
Re: Nouveau départ (pv Timothy)

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: