HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Renouveau [feat. Charlie] ▬ Part #1
Renouveau [feat. Charlie] ▬ Part #1
Jeu 7 Juil 2016 - 15:24
Région d'origine : Hoenn
Messages : 93

Cécile Kerria

Cécile Kerria
CENTRE VILLE, BORD-AU-VENT ★ 09H02

Au lendemain du Grand Concours, Anne se retrouve assise sur un banc de la ville à obverser les nuages (première partie).
★ FIRST POST ★

Rondoudou. Lovdisc. Seviper ? Metamorph. Métamorph. Métamorph... Ah. Stupide. Il me faut malgré tout un petit moment avant de me rendre compte que continuer à regarder les nuages est totalement inutile si je ne vois que des Métamorph - tous les nuages peuvent ressembler à Métamorph. A demi-allongée, les bras sur le ventre, la tête complètement posée sur le dossier du banc, je ne peux pas garder cette position plus longtemps, mon dos protestant contre une telle idée. Avec la dextérité et la motion d'un Chenipan, je glisse vers une position assise potable, un soupir expiré à cause de l'effort.

Et maintenant ? Les yeux rivés sur les alentours, j'analyse les personnes qui passent, repassent et se déplacent dans mon champ de vision. Mine de rien, c'est la première fois que j'ai l'occasion de visiter Bord-au-Vent par moi-même, j'ai du arpenter les chemins de cette ville une ou deux fois par le passé, et j'étais accompagnée par ma mère à l'époque. Tout le monde semble se promener avec leurs Pokémons favoris, il est quelques fois marrant de constater que les Dresseurs et leurs compagnons se ressemblent à un point inimaginable. Regardez cet ouvrier et ce Charpenti, ou alors cette snobinarde vêtue d'une robe bouffante et son Grodoudou, ça en devient ridicule quelques fois. De ce fait, il existe également d'autres types de ressemblance entre eux, la catégorie "Cliché" principalement. Un seul cas se présente devant moi, et il s'agit d'une jolie fille aux longs cheveux et une longue robe blanche, un grand chapeau de la même couleur, et à ses côtés une magnifique Fragilady. Je la fixe de manière appuyée, jusqu'à ce qu'elle remarque ma présence et me fasse un signe de la main. Légèrement gênée, je me contente de détourner la tête, mes joues teintées d'une orée de rose. Mais qu'est-ce que je fabrique moi ?

Mon fessier reste scotché sur le banc, je n'ai clairement pas prévu de me lever de si tôt. Perdue dans mes pensées, je continue mon activité première qui est de regarder les gens qui passent, sans réelle intention particulière. Je repense au fait que j'ai quitté le Centre Pokémon discrètement pour ne pas réveiller mon frère, je ne me sentais pas de lui parler ce matin. J'ai ensuite erré dans la ville pendant pratiquement une heure, avant de jeter mon dévolu sur ce banc et m'asseoir, le regard tombant nez à nez avec celui d'une enfant, arrêtée là depuis maintenant quelques minutes, un gros sourire sur les lèvres et des étoiles plein les yeux... Hein ?

▬ "Maman ! Maman ! Regarde !! C'est la jolie fille d'hier !!"

▬ "Oh, tu as raison ma puce. C'est dommage pour le concours, mais je vous ai trouvée magnifique. Je suis sûre que vous y arriverez, courage !"


Je ne m'y attendais pas. Je n'ai même pas eu le temps de placer un mot que la mère et sa fille reprennent leur route, la gamine agitant sa main pour me saluer. Le cœur serré, mes sentiments virevolte dans un chaos total. Je suis encore plus confuse qu'à mon réveil, les choses ne vont pas en s'arrangeant.
Alors que les ténèbres commencent à obscurcir mon moral, une personne vient s'asseoir sur le banc. Je n'ose pas vérifier son identité, je me demande même pourquoi elle est venue se poser sur le même banc que le mien.

▬ "C'était une belle performance hier."

▬ "...Pas suffisamment on dirait."

▬ "Difficile de dire le contraire, en effet. Mais l'important c'est d'en tirer des leçons, de garder le côté positif. Le chemin peut paraître long et rude, mais le tout est de savoir si ça en vaut le coup ou non. T'es-tu amusée sur scène ?"

▬ "Les adultes sont tous comme ça !! Qui êtes-vous pour me faire la mo... rale... ?"

Irritée, je déverse ma frustration dans mes propos sur l'inconnue - car oui, la voix de cette personne est celle d'une femme - mais mon cerveau se vide tout neurone quand je me retourne vers elle pour terminer mon râle injustifié. La jeune femme esquisse un sourire satisfait, les yeux fermés, elle est fière de l'effet de surprise qu'elle vient d'apporter. Je ne peux plus prononcer un seul mot. Je deviens rouge comme une tomate avant de reprendre ma position initiale, en fixant le sol. Waah ! Je viens de faire la plus grosse boulette de ma vie !! J'ai envie de me trouver un rocher et de me cacher en dessous, comme un Caratroc ! Cette femme n'est autre que... que...

DIANTHEA ★ MAÎTRE DE LA LIGUE DE KALOS

L'une des trois personnes faisant partie du jury lors du Grand Concours de Bord-au-Vent.
★ FIRST ENCOUNTER ★

▬ "Hufufu. Alors, dis-moi ce que tu as ressenti lors de ta prestation."

▬ "J-J-J-Je pense que je me-me-me suis beaucoup amusée !! Les lumières, le public, cette tension...", je commence à me calmer, "...quand je me suis retrouvée au cœur de cette tornade, je ne pensais plus à rien. Je ne voulais juste pas que ça s'arrête..."

▬ "Le plus dur lors de son premier concours, c'est de ressentir ce sentiment, quelque soit l'issue du concours. Tu as fait un grand pas en avant. J'espère que tu vas nous montrer une plus grande lumière la prochaine fois."

Je la contemple, totalement envoûtée par son charme et la puissance de ses mots. Par la suite, elle sort son smartphone et me demande mes coordonnées privées, histoire que je puisse la contacter à n'importe quel moment pour recevoir des conseils. Je lui transfère mes identifiants sans réfléchir, mais il y a bien une chose qui me trotte dans la tête : pourquoi moi ? Je n'ose pas itérer la question, alors qu'elle se lève et s'évanouit dans la foule, comme si elle n'était qu'un simple mirage. Pincez-moi ! Ce n'est pas un rêve. Pour une raison ou pour une autre, je me sens mieux, tout ceci n'est que le début de mon parcours.

Désormais décontractée, mon estomac lance le même bruit qu'un Goinfrex devant de la nourriture. C'est super embarrassant. Je n'ai plus le choix. Avec toute l'énergie du monde, je me décide de me lever de mon banc, afin de partir à la recherche de quoi me remplir la panse. Comme on dit, le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Littéralement dix pas. J'ai fait dix pas, et je n'en peux déjà plus. Je finis par tomber à genoux au milieu du chemin, avec une expression proche de celle d'un Smogogo. J'AI. FAIM. Comment ai-je fait pour ignorer cette envie au point de ne plus être capable de bouger ? Mon stress m'a t-il autant dérégler que ça ? Je suis dans la mouise.

▬ "Qu... Quelqu'un... ? A-Aidez-moi..."

Je suis foutue.
Re: Renouveau [feat. Charlie] ▬ Part #1
Sam 9 Juil 2016 - 20:08
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
Après trois jours et demi de marche nous avions enfin atteint Bord-au-Vent! Pourquoi étions nous si loin de notre chez nous? Simple, j'avais encore été choisie par cette chère Acacia pour une petite tâche vraiment simple. Après avoir joué les archivistes et réalisé une étude de la Route 3, j'avais maintenant enfilé le rôle de livreuse. Comme quoi on arrête pas le progrès. Bon, au moins cela me permettrait de réaliser l'un de mes petits buts idiots : voir la fin de ce chemin où j'avais rencontré Pascal. C'était même à se demander si la professeure ne faisait pas exprès de me faire découvrir la région. Remarque je ne pourrais pas lui en vouloir, bien au contraire. Plus elle me confierait de petits boulots, plus je pourrais apprendre. Enfin, c'est ce que je me disais pour me réconforter en tout cas. Quant à mes camarades, Volt avait démontré une grande quantité d'enthousiasme... La première heure. Après cela, lorsqu'il avait réalisé que nous avancions à pas de tortue et que nous en avions pour plusieurs jours comme ça, disons que le rongeur avait vite cédé à l'ennui. Pascal, quant à lui, n'avait pas cessé de marcher à mes côtés, la tête haute et le regard sérieux. Je l'avais même surpris à monter la garde durant la nuit, ce qui m'avait permis de dormir paisiblement, rassurée par sa présence. Je ne le dirai jamais assez, j'ai eu une chance infinie en rencontrant ce Bulbasaur. Enfin, tout ceci ne vous intéresse probablement pas alors passons en avance rapide pour trouver l'extrait qui nous intéresse.

- Comment ça il n'y a plus de places?

- Allons mademoiselle, vous ne vous attendiez quand même pas à trouver une chambre d'hôtel à peu de frais le lendemain du grand concours de Bord-au-Vent! Essayez le Centre Pokémon, ils ont peut-être une place pour une voyageuse de plus. Ils ont même des douches, ça ne vous fera pas de mal... Bonne journée!

Et l'employée au sourire colgate m'avait hypocritement fermé son guichet au visage avant de prendre la fuite. Serrant le poing et fronçant les sourcils, c'est en maugréant que je quittai les lieux. Il ne fallait pas être gênée pour dire quelque chose comme ça à une cliente potentielle! Dès que je serais à Nox Illum j'en toucherais deux mots à ma mère histoire qu'elle ne réfère aucun de ses clients de l'agence touristique à cet établissement... minable! C'est avec les joues encore un peu gonflées par la frustration que je gagnai le fameux centre Pokémon où je pourrais enfin me poser et, surtout, me laver. Après autant de temps sur la route ce n'était pas un luxe. Je ressortis de l'eau chaude une bonne demi-heure plus tard, enfilant des vêtements propres et rafraîchissant ma coiffure habituelle. Aaaah, comme ça faisait du bien! Ce sentiment de propreté absolue était véritablement sans pareil. Quoi qu'il en soit, nous devions toujours nous acquitter de notre tâche et j'allai m'informer auprès de l'infirmière. Par un joli coup du hasard, le destinataire du paquet du professeur Acacia travaillait justement au Centre. On me demanda d'attendre sa pause pour m'entretenir avec lui et je patientai donc sagement. Au moins je pouvais rester assise et me reposer les jambes.

Le docteur Arthur Highwind était un homme propre, mais dont l'occupation avait façonné l'apparence. À ses cheveux bruns aux tempes un peu grisonnantes, ses manches de chemise roulées jusqu'aux coudes, ses lunettes rectangulaires sur le bout du nez et son regard vif au sein d'un visage fatigué s'ajoutait un stéthoscope pendu à son cou. Le pas était énergique, caractéristique des hommes qui savent ce qu'ils veulent, mais ses grosses mains chaleureuses et son petit sourire plein de douceur laissaient l'impression d'un homme dévoué et travaillant. En résumé : il était exactement ce que j'espérais un jour devenir, du moins dans les grandes lignes et dans l'aura qu'il dégageait. Lorsqu'il me vit, assise sur une banquette avec son paquet sur les genoux, le docteur vint à ma rencontre sans plus attendre afin que je lui remette le collis fragile d'Acacia.

- Je ne vous attendais pas avant demain! Docteur Highwind, enchanté.

- Charlie Garland, enchantée également. J'avais cru comprendre que c'était important pour l'un de vos patients alors j'ai fait aussi vite que j'ai pu.

- Et je vous en remercie très sincè--

Grrrrrrrrh. Immédiatement le rouge vint teinter mon visage alors que je refermais mes mains sur mon ventre. Je savais bien que j'aurais dû manger avant, ça m'aurait évité des ennuis! Heureusement que le docteur était une personne compréhensive, éclatant d'un bon rire sans malice. Il plongea ensuite sa main dans sa poche arrière en reprenant la parole.

- Connaissant Acacia le voyage s'est fait à vos frais, n'est-ce pas? Tenez, prenez ça et aller vous acheter un petit quelque chose dans un restaurant du coin, c'est moi qui invite.

- Ce n'est pas nécessaire. Je ne peux vraiment pas accepter. C'est vraiment généreux, mais je ne peux pas.

- Mais bien sûr que si. Aller, je dois retourner à mon travail. À la revoyure!

Et c'est tout. Les mains habiles, il avait échangé le paquet pour quelques pokédollars avant de me planter là et de disparaître dans les couloirs du Centre Pokémon. Sur son perchoir habituel, Volt haussa les épaules, ne voyant pas du tout ce qu'il y avait de mal à se faire payer pour notre déplacement. Sceptique, mais affamée, j'avais donc simplement quitté les lieux à la découverte de la petite ville. C'était plutôt différent de ce à quoi j'étais habituée, mais ce n'était pas nécessairement une mauvaise chose. Les gens se promenaient joyeusement avec leurs Pokémons et je m'y sentais aisément à ma place. Même mes deux acolytes s'en retrouvaient souriants et curieux, regardant partout pour ne rien manquer. Et c'est ainsi que Pascal remarqua la demoiselle aux couettes le premier. Inquiet, il me tira le bout de la manche d'une de ses lianes, me demandant d'intervenir. Ce Pokémon avait le coeur grand, plus que ma grosse souris en tout cas. Le remerciant d'un sourire, j'allai donc à la rencontre de l'inconnue avec un sourire chaleureux, lui tendant la main pour l'aider à se relever.

- Je peux t'aider? Je m'appelle Charlie et je cherchais justement un bon endroit où aller manger. Si tu choisis un bon établissement je te paie quelque chose, si tu veux bien sûr.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: