HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
#8 — A la boulangerie !
Aller à la page : 1, 2  Suivant
#8 — A la boulangerie !
Lun 11 Juil 2016 - 0:08
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Il était tôt ce matin, et la caverne était encore plongée dans une quasi pénombre. Les gens normaux étaient encore dans leurs lits. Cependant, ce n'était pas le cas de Roshi, de Kaori et de leurs pokémons. Tous s'étaient levés. Et même si la Blonde avait élu domicile ici à cause d'une bourse à poké dollar totalement vide, ce n'était pas le cas du vieillard qui lui servait de professeur. En effet, ce dernier les rejoignit.

La Myokarienne ne savait pas où ce vieil ermite habitait. Il ne parlait pas souvent de ce qu'il faisait dans sa vie de tous les jours, alors de là à donner son adresse...

Kao' quant à elle attaquait à peine son petit déjeuner : Des bigorneaux. Aspirant la partie cachée, la jeune femme essuya sa bouche d'un revers de main non sans manifester un léger agacement. Elle en avait marre de bouffer toujours cette même nourriture froide et visqueuse, chaque jour. Elle rêvait d'un bon café avec deux ou trois croissants de Kalos. Roshi qui se tournait les pouces, remarqua cet énervement. Finalement, il sortit un billet.
— Tiens, vas te payer un p'tit déj' à Minami. Ça te fera courir comme ça.
Prenant l'argent incrédule, la McCain jeta un regard suspicieux vers son prof. Cependant, malgré tout ce qu'elle pensa, elle réussit à s'emparer du bout de papier sans aucune résistance du côté adverse.
— Euh... Ben... Merci ?
— On va beaucoup bosser aujourd'hui, j'préfère que tu sois au maximum de ta forme.
Sans poser davantage de questions, la blonde s'en alla.
— Et oublie pas de courir ! De l'allée jusqu'au retour !
— Ouais, ça va j'ai compris !
Kaori remonta la falaise puis se lança. Une trentaine de minutes devrait lui suffire pour atteindre Minami. Il y avait quoi ? 1 ou 2 kilomètres qui la séparait de la plage des secrets à la cité portuaire ? C'était largement faisable.

Le trajet dura 45 minutes. Et finalement Kaori arriva à destination. De la sueur perlant le long de sa tempe, la jeune femme passa une main dans ses cheveux ébouriffés afin de mettre de "l'ordre" dans cette dernière, à sa façon quoi... Le Soleil commençait à s'élever à l'horizon et la ville s'animait petit à petit. Les magasins ouvraient, les gens sortaient de leurs maisonnettes.

La nageuse balada son regard sur chaque échoppe qui se présentaient sur son chemin. Finalement, elle tomba sur une boulangerie. Malheureusement, l'endroit était déjà bien bondé. Une file d'attente longue comme un bras, envahissait l'espace du commerce. Kaori leva les yeux au ciel. Elle allait devoir faire la queue comme tout le monde...

L'attente fut longue et la McCain ne pouvait s'empêcher de placer des "C'est long !", des "Grouillez vous !" ou même "Il fout quoi l'vendeur làààà ?!". Elle alla même jusqu'à bousculer la personne devant elle, en espérant magiquement que ça aille plus vite.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Lun 11 Juil 2016 - 14:41

Anonymous

Invité
Minami lui rappelait sa ville natale. Il y avait cette même effervescence propre aux stations balnéaires avec les vagues de touristes, affublés de chapeaux et tee-shirts parfois comiques par leurs couleurs ou leurs inscriptions du style « I ♥ Minami ». Il y avait aussi ce parfum dans l'air – l'odeur de l'iode, des embruns de la mer qui, à quelques pas, venait lécher le rivage. Il ne manquait que l'accent propre à Kalos pour que Rachel ait l'illusion d'être chez elle. Néanmoins les fragrances émanant de la boulangerie palliaient à ce souci.

Rachel s'était rendue à Minami afin de pouvoir observer une ville portuaire autre que sa ville natale, mais aussi commencer son périple. La capitale n'était pas inintéressante – loin de là, mais elle ne pouvait pas se permettre de rester cantonnée à cet endroit. Elle s'en voulait déjà d'avoir raté la possibilité de participer au concours qui s'était déroulé à Bord-au-Vent. Elle se rassurait en se disant que ce n'était que partie remise. Elle profiterait du temps qui lui était allouée pour perfectionner son Funecire et, qui sait, trouver d'autres Pokémons à ajouter à son équipe.

Rachel posa sa main sur son ventre tandis que son estomac exprimait tout son mécontentement. C'en était presque criminel d'attendre au sein de cette longue file alors que l'odeur des pâtisseries vous chatouillait les narines. Un soupir lui échappa – brutalement réprimé par un coup de coude dans les flancs.

« Faites attention ! » se récria-t-elle en se retournant pour faire face à une jeune femme blonde. « Je suis désolé mais il va vous falloir attendre. Moi aussi j'aimerais que ça aille plus vite... »

Oui tiens ça aussi, ça lui rappelait Kalos. Dans sa région natale les gens n'étaient pas connus pour être d'une grande patience. Rachel tâcha de se contenir. Inutile de provoquer un scandale pour une simple bousculade. Déjà la file se remit à avancer... de quelques pas seulement. La grogne montait entre les employés désireux de se payer une collation avant la reprise du travail et les vacanciers qui considéraient qu'ils n'avaient pas que ça à faire.

Rachel se pencha sur le côté essayant de voir le bout de la file. Elle manqua de lever les yeux au ciel en voyant que la tête de la file était occupée par une vieille dame qui, d'une main tremblante, désignait ce qu'elle souhaitait avec une lenteur presque consommée. Lorsque la jeune femme se redressa, elle ne put garder pour elle ce qu'elle pensait.

« On va en avoir encore pour longtemps. C'est une grand-mère qui fait ses commandes. Ces gens-là prennent un temps fou... » Glissant un regard à la fille derrière elle, elle précisa. « Je sais de quoi je parle, j'ai travaillé dans la vente. C'est difficile de leur dire de se presser tout en restant poli. »

Au-dessus d'elles, les Goelises volaient. Dans toute cité portuaire, ces Pokémons se baladaient à la recherche de nourriture à grappiller.
Re: #8 — A la boulangerie !
Lun 11 Juil 2016 - 22:16
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
L'aiguille de l'horloge tournait et Kaori avait cette impression horrible de ne pas avancer. Et quoi de pire que de ne pas progresser dans une file d'attente ? Rien ! Il n'y avait rien de pire que ça ! Et la situation s'aggrava lorsque la personne qu'elle avait bousculé se retourna, pour manifester son indignation. Heureusement, rien ne s'envenima en rixe, même si Kaori bomba le torse en signe d'intimidation. Elle était prête à jouer des poings si c'était nécessaire ! Mais non, sa voisine n'en fit rien, ce qui calma la blonde instantanément. Cependant, sa langue, elle, continua de swinguer...
— Ouais ben celui ou celle qui s'trouve derrière c'te guichet, il f'rait mieux de s'magner ! J'ai pas toute c'te satanée journée !
La nageuse repensa alors à son professeur qui devait sans doute s'impatienter de ne pas la voir rentrer. Elle allait passer un sale quart d'heure une fois là bas...
C'est alors que la femme aux cheveux rose, qui était sa voisine, jeta un coup d'oeil plus en avant. Finalement, elle se retourna vers la Myokarienne pour lui faire part de ce qu'elle avait vu.

Les yeux azurées de la blonde s'agrandirent de surprise, puis se froncèrent sous l'agacement. Une mamie au guichet ?! A cette heure ? Non mais on croyait rêver. Si elle comptait retourner à son entraînement en fin de matinée, il allait falloir que Kao' fasse avancer tout ça. Comme quoi, on était pas mieux servi que par soi-même.
— Ben, j'compte pas passer ma journée ici perso' ! Poussant un soupir d'agacement, Kaori continua. Sacrebleu ! Elle aurait mieux fait d'prendre sa retraite et de rester sous sa couette celle là !
Sortant de la file, elle commença à se frayer un chemin à grand coup de "Poussez-vous !", ceux qui avaient le malheur de rester sur son chemin étaient violemment écartés par la poigne de la blonde. Se déplaçant avec violence dans cette masse humaine et parfois de pokémon, elle atteignit le comptoir de la boutique. On aurait dit que cette antiquité faisait du slow motion. Elle tourna sa tête avec une lenteur démesurée vers la McCain. On aurait presque dit qu'elle le faisait exprès.
— Hey Mamie ! Y'a personne d'autre qui peut t'donner un coup main là ?! Nan parce que à c'rythme, tu seras morte avant d'me vendre des viennoiseries ! Et j'ai la daaaalle putain !
Oui, Kaori avait du tact. C'était connu. Ahem. C'est donc avec cette tirade qui possédait zéro finesse et zéro respect pour les personnes âgées, qu'elle continua à vociférer des tonnes et des tonnes de reproche à la vieillarde, qui entendait à peine ce que cette inconnue lui disait.

Autour, l'atmosphère commençait à être électrique. Les gens qui contenaient leur rage en silence, commencèrent à parler haut et fort. Ceux qui avaient pitié de cette vieille vendeuse, se mirent de son côté et s'insurgeaient face au comportement de la blonde. D'autres étaient déjà sur leurs téléphones pour appeler l'agent Jenny de Minami. Bref, cette situation allait vite faire les gros titres de cette ville tranquille...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Mer 13 Juil 2016 - 18:32

Anonymous

Invité
Rachel avait mal vu. La vieille dame n'était pas une cliente mais la vendeuse de la boulangerie. Ce qui amenait bien d'autres tracas que la situation qu'elle s'était imaginée. Stupéfaite par les réactions de sa voisine qui avait osé doubler la file pour exprimer tout son mécontentement, Rachel demeura figée. Aussi stupéfaite qu'un Laporeille pris dans la lumière des phares d'une voiture. Il fallut que le ton monte et les premiers appels à l'agent Jenny soient donnés pour que la Kalosienne réagisse.

S'excusant à tout bout de champ, Rachel doubla la file, accroissant la hargne de tous ceux qui attendaient impatiemment leur tour. Elle entendit même un des clients lancer « Mais allez-y c'est open-bar aujourd'hui ! » Elle préféra éviter de répondre pour ne pas envenimer une situation déjà assez explosive.

Au risque de se prendre un mauvais coup dans le feu de l'action, Rachel posa sa main sur l'épaule de la jeune femme blonde. La vieille dame conservait un calme olympien, continuant son travail avec une lenteur démesurée. Soit elle était sourde, soit elle feignait de l'être et refusait de prêter attention à cette cliente qui avait osé troubler l'ordre public.

« Nul besoin de s'énerver. On va trouver un terrain d'entente. » glissa-t-elle à Kaori en tâchant d'être la plus apaisante possible avant de s'adresser à la vendeuse. « Vous voulez qu'on vous aide, Madame ? »

La vieille femme tourna la tête. Elle faisait songer à un Caratroc tout ridé.

« Oooh mais je m'en so-ooors très bie-eeeen. »
« Oh je vois ça oui. » La voix de Rachel était tendue, craignant que la blonde n'explosa à nouveau avec la puissance d'un Voltorbe usant de Destruction. « Mais je vous assure que si je vous aide, vous... Vous pourrez vous reposer. »
« Oooh je ne sais pa-aaas... »

Un client finit par craquer, excédé. C'était un homme en complet, valisette en main – le cliché même du salaryman.

« Laissez la petite faire votre travail. » Son ton était incisif. « Ça fait plus d'une demi-heure que j'attends. Ça va réduire la note de votre commerce sur le Pokéweb. »

La vendeuse cligna des yeux. Elle finit par capituler. Rachel ne lui laissa guère le temps de parler davantage, ni même de finir sa phrase. Dès que la vieille femme prononça un « Si vous insistez... » que Rachel se glissa derrière le comptoir. De la main elle fit signe à Kaori de la suivre.

« À deux on finira plus vite. Sinon je peux vous faire votre commande entre deux clients... »

La jeune femme ajusta son chapeau sur sa tête, se félicitant d'avoir noué ses cheveux – sans quoi ils l'auraient gênés. S'armant de la pince pour se saisir des pâtisseries, Rachel commença à remplir les sachets avec les mets commandés par les clients.
Re: #8 — A la boulangerie !
Dim 17 Juil 2016 - 8:28
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Kaori jeta un regard hâtif sur l'horloge. La cinquième fois depuis que la petite aiguille était sur le 7 du cadran matinal. Roshi allait lui faire sa fête. Serrant les dents quant à ce qu'elle allait prendre en pleine poire à son retour dans la grotte, la blonde se remit dans la conversation. Et se qu'elle entendit faillit la faire exploser. Cette vieille antiquité disait que ça "allait"...Que ça allait...

Le sang de la McCain ne fit qu'un tour. Un flot d'injure faillit dépasser ses lèvres, mais elle fut coupée net dans son élan lorsqu'elle entendit les propos de sa "camarade". De toute évidence, elle essayait de gérer la situation en proposant son aide. Chose qui ne déplut pas à la Nageuse qui voyait déjà le service revenir à la normale. La Quiche refusa l'aide, cependant un des spectateur en costard-cravate devint acteur lorsqu'il s'insurgea de la réponse négative de la vieille bique.

Finalement, elle accepta. Kaori croisa les bras, satisfaite de la tournure des évènements. Cependant, cet état positif ne dura pas... En effet, la femme aux cheveux d'un rose totalement fake, se tourna dans sa direction , et l'invita à lui emboîter le pas. Pointant son propre index sur elle même, la concernée haussa un sourcil sous la surprise. Elle ? Vendeuse ? Non mais fallait pas rêver !
— Ah non mais c'est mort ! J'ai pas qu'ça à faire. J'suis du genre occupée perso-...
Elle fut coupée subitement par un client, le premier de la file. Le même qui avait haussé la voix quelques minutes plus tôt.
— Bon alors du coup, je voudrais un croissant façon Kalos avec...
— Eeeet merde...
Pas de marche arrière possible. Kaori allait devoir être derrière le comptoir, à se coltiner une inconnue, certes sympathique, mais inconnue quand même. Et une vieille qui aurait dû se trouver en maison de retraite depuis belle lurette. Elle ne pouvait plus se résorber au risque de voir toutes les plaintes se tourner vers elle...

Les minutes défilèrent, et Kaori tomba sur le premier client chiant. Ce dernier déroulait littéralement une liste de course qui réclamait l'ensemble des produits de cette satanée boulangerie.
— Bon, écoute bien mon vieux. J'vais t'mettre ça -elle prit un des derniers éclair au chocolat- avec ça -elle lui donna un des nombreux croissants nature- et pis c'tout. Non parce que, j't'avoue qu'tu m'saoules à causer ! Et puis y'a la queue derrière !
— Hey ! Mais attendez, ce n'est pas ce que j'ai commandé !
— J'en ai rien à faire ! Tu prends ça et tu t'casses !
La suite de cette histoire ? Le client fut violemment envoyé à l'extérieur à coup de pied aux fesses sous le regard, soit abasourdi ou effrayé, de ses congénères. Finalement, Kaori regagna le comptoir, ne fit pas attention à la dame devenue craintive, qui se présenta devant son comptoir, et lâcha, blasée :
— 'Tin... J'me fais chiiiiiier ! Ca ferme à quelle heure ici ?
Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Lun 18 Juil 2016 - 21:39

Anonymous

Invité
Les méthodes expéditives de la jeune blonde avaient jeté un froid au sein de la boutique. Rachel se fit la réflexion que si la demoiselle était dresseuse elle devait être spécialiste dans les Pokémons combat, et devait s'entraîner au sein d'un dojo. Toutes deux se ressemblaient autant que le jour et la nuit. Se composant un sourire de façade, le fameux sourire commercial, Rachel tenta de détendre l'atmosphère. En vain. Les clients ne tournaient plus autour du pot, se précipitant pour aussi bien commander, que payer, comme s'ils craignaient que Kaori ne les envoya dehors à coups de pied au derrière.

La vieille femme observait le travail de « ses employées », se contentant de répondre à la question de Kaori.

« Da-aaans une heu-ree. »
« Allez courage. » glissa Rachel à sa compagne d'infortune, osant même lui tenir le poignet quelques secondes. « Après ça je vous paye ce que vous voulez. »

Les clients finirent par se raréfier jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus aucun. Avant de descendre le volet de la boutique, la gérante offrit à chacune des jeunes filles un sachet plein des invendus du jour. Elle refusa même d'être payée décrétant, entre deux tremblements, qu'elles l'avaient largement aidées. Ce qui suffit à arracher un sourire à Rachel alors que la boutique se refermait derrière elles.

« On aura pas travaillé pour rien. » Rachel sortit un croissant de son sac en papier, croquant goulûment dedans. « En pluch ch'ont bons ! »

Rachel finit d'avaler son croissant en quelques mastications, tendant le dernier morceau à un Goelise qui voletait au-dessus d'elles. Le Pokémon chipa le morceau sans rechigner, l'attrapant avec son bec, avant de se poser plus loin pour l'avaler tout rond. Essuyant sa main sur son short, Rachel la tendit à Kaori.

« Merci pour votre aide. Je m'appelle Rachel Mirabeau. Comme promis je peux vous payer quelque chose. Un verre pour accompagner le tout ? » précisa-t-elle en désignant, d'un geste du menton, leurs sacs en papier.

Spoiler:
 
Re: #8 — A la boulangerie !
Lun 18 Juil 2016 - 23:53
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Une heure ?! Non mais c'était pas possible... Kaori se sentie glisser vers le fond, le désespoir l'écrasant de tout son poids. Pffff... Elle était morte. Son professeur allait lui faire la peau. Sa camarade aux cheveux rose, tenta de la motiver en lui proposant de lui offrir un verre après le service. Kaori ne répondit pas et se contenta de marmonner en pensant à ce qui l'attendait à son retour:
— C'qui va m'falloir c'est une nouvelle identité ouais...
Mais bon, tout n'était pas que mauvaise nouvelle en ce beau monde. En effet,  la Myokarienne vit que son action faite plus tôt, avait donné un coup de fouet à la clientèle qui accélérait méchamment le pas, n'hésitant pas à commander n'importe quoi pour sortir le plus vite et le plus loin possible de cette boulangerie démoniaque.

Certains clients, ayant mis une bonne distance avec l'établissement, n'hésitaient pas à lâcher un flot d'injure à l'encontre de cette Blonde vendeuse bénévole totalement timbrée et impulsive.

Finalement, les dernières gouttes de sueur coulèrent lorsque le trio de vendeuse fermait le volet de la boutique. Le service était terminé, et les demoiselles pouvaient enfin savourer leur temps libre tant voulu. L'inconnue, en femme d'honneur, lui annonça que l'invitation tenait toujours. Et bien que Kao' ai été pressé de s'en aller, désormais, elle savait qu'elle allait en prendre plein la tronche. Du coup...
— Euh... Ouais ! Ouais ! J'te suis !
Attrapant la main que la dénommée Rachel lui tendit, elle la tira presque vers la place de la ville. elle continua.
— De rien ! Moi c'est Kaori, toussa toussa ! Allez viens j'connais un endroit où ils font de bon Smoothie aux baies ! Vite, vite !
Sa poche de viennoiserie dans une main et l'autre tenant celle de la Mirabeau, la Myokarienne emmena sa collègue rapidement à destination.

Devant le stand, la Blonde, jetant des regard un tantinet inquiets dans toutes les directions, essaya de se détendre en continuant la conversation engagée plus tôt :
— Et sinon, t'es ici en touriste où tu crèches là ?
Un dernier regard au dessus de son épaule, elle se saisissait d'un croissant à son tour et l'avala en deux bouchées.
— C'vrai qu'ils sont pas dégueu'...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Mar 19 Juil 2016 - 15:37

Anonymous

Invité
La poigne ferme de Kaori obligea la Kalosienne à courir à pas précipités pour ne pas finir, tête la première, sur le pavé. C'est qu'elle avait de la force la blonde, et pas qu'un peu. Elle devait être une sportive, ce n'était pas possible autrement. Rachel avait l'impression de n'être qu'une poupée dans ses mains – un objet qu'elle pourrait briser facilement. Sachet en papier contre sa poitrine, Rachel se demandait bien les raisons d'une telle course si soudaine. La Kalosienne jeta un regard en arrière s'attendant à les voir toutes deux poursuivies par un client mécontent. Mais non.

Rachel haussa un sourcil en voyant Kaori regarder tout autour d'elle comme si elle craignait de voir quelqu'un débarquer. Les appels des clients à l'officier Jenny l'avaient tant troublé que cela ?

« Je viens de Kalos. Je... crèche à Nox Illum chez un ami. Je voulais assister au concours de Bourg-Levant, même y participer mais je suis arrivée trop tard. Alors je me suis dit qu'une excursion ici me changerait les idées. »

Voyant que Kaori semblait toujours sur les nerfs, Rachel se permit une question qu'elle espérait ne pas être trop personnelle. Et vu que Kaori avait brisé la barrière du vouvoiement, le tutoiement prit sa place.

« Tu attends quelqu'un ? Tu sais je pense pas qu'un officier de police viendra nous chercher des ennuis. Puis, au pire des cas, la grand-mère saura prouver qu'on a rien à se reprocher. »

Tout près d'elles, le stand de smoothies n'attendait que leurs propositions. Après quelques instants de réflexion, Rachel fit son choix devenant l'heureuse détentrice d'un smoothie Framby-Remu. Laissant Kaori faire son propre choix, la Kalosienne tint à payer les consommations comme promises. Elle ne roulait pas sur l'or, certes, mais payer deux smoothies aux baies n'allait pas la faire plonger dans la pauvreté.

Avisant un banc à deux pas, et surtout ombragé, Rachel l'indiqua à Kaori pour qu'elles puissent y prendre leurs aises. Sachet en papier sur ses cuisses, Rachel sirota longuement son smoothie avant de laisser s'échapper un soupir de bien-être.

« Ce que c'est bon ! Merci pour le tuyau. Et toi alors ? Tu es d'ici, non ? Et je suis certaine que tu es dresseuse de Pokémons combat. Tu as tellement... d'aplomb. »

Une façon polie de décrire une personne ne manquant pas de franc-parler et sachant se faire respecter à coups de poing.
Re: #8 — A la boulangerie !
Mar 19 Juil 2016 - 22:59
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Le vendeur attendait patiemment que le duo féminin fasse son choix. Son stand était seulement ouvert depuis quelques heures, une longue journée l'attendait. Aucune personne ne patientait derrière les demoiselles, du coup, calme et serein, il ne leur mit pas la pression, un sourire commerciale sur ses lèvres.

Les deux jeunes femmes étaient toujours en pleine conversation. Rachel répondit à la question précédemment posée par Kaori, qui enregistra comme elle put les informations déballées par son interlocutrice, entre deux regards sur les environs.
— Ah ouais... Attends ? Bourg-Levant ? Tu veux pas dire Bourg-Au-Vent ? J'y ai assisté à c'concours.
Kaori toussota. Elle se garda bien de dire qu'elle avait participé à ce concours et qu'elle s'était faite dézinguer par ce satané Shinichi. De toute manière, son regard se baladait toujours, par à coup, à la manière de spasme.

La menace planait toujours. Et évidemment, à regarder partout comme un Fouinard qui allait se prendre du plomb dans son derrière, on finissait par le remarquer... Et la Mirabeau faisait partie de ces gens là. Du coup, c'est sans surprise, qu'elle questionna la Myokarienne sur la source de ses inquiétudes.

Kao' faillit rire jaune lorsqu'elle entendit la question.
— Quoi ?! Tu crois franchement que j'm'inquiéterai d'une fliquette clonée ? Son ton se fit soudain plus grave. Non... "Il" est bien plus dangereux que ça...
Faisant les gros yeux à la Rosette, la nageuse donnait l'impression d'avoir lâché la chute d'une histoire d'horreur. Finalement, elle se sentie stupide et gratouilla sa chevelure.
— 'Fin c'pas grave hein haha. Bon... Ahem... Et si on commandait ?
C'est à ce moment que les demoiselles commandèrent leurs Smoothies, Kaori se contentant d'un Smoothie à la baie Fraive, puis se joignit sur un banc, aux côtés de sa camarade elle aussi avec sa collation en main. Sirotant sa boisson, un coude posé sur le dossier du support, jambes croisées, elle regardait les gens qui passaient à proximité du duo.

Finalement un soupir de contentement s'échappa de la Mirabau qui relança la conversation après ce bref silence.
— Bah de rien. C'est un bon coin pour s'acheter des boissons qui t'vident pas le porte monnaie trop vite. Elle s'étira légèrement. Et non, j'suis pas d'là. J'suis arrivée ici y'a quelques mois maintenant. Mais l'origine, j'suis d'Hoenn. D'un p'tit village du nom d'Myokara, pour être plus précise. J'sais pas si tu connais. Et puis merci pour l'compliment, mais non,j'suis pas une adepte de pokémon combat...
Elle poussa un petit rire et se redressa. De sa main libre, elle attrapa les deux sphères miniature qui étaient accrochées à sa ceinture. Tournant la tête en direction d'une fontaine toute proche de sa position, elle lança les billes en direction de cette dernière. Les pokéballs s'agrandirent soudainement pour libérer deux silhouettes qui se matérialisèrent dans l'eau. Mirage et Thug faisaient leurs apparitions. Les deux pokémons marin savourèrent le contact de l'eau.

La Barpette sautilla de joie et barbota dans ce même état d'esprit. Thug quant à lui dévisageait méchamment tous les passants, crachant un jet de boue sur ceux qui s'attardaient trop longtemps près de son nouveau territoire, lâchant un couinement... territorial. Kaori pointa un pouce vers eux.
— Voilà mes partenaires. Que des pokémons de la mer. J'suis une pêcheuse à la base, et j'sais pas pourquoi j'suis plus à l'aise avec des poissons. 'Fin bref, le Barpeau c'est l'prof Acacia qui m'l'a passé. Mirage qu'elle s'nomme. Et le machin insignifiant qui fait fuir les passants, c'est Thug. Elle se tourna alors vers Rachel. Et toi ? T'es dresseuse ? Ah non ! C'est vrai. T'es performeuse... J'crois que c'est comme ça qu'on vous appelle, les gens qui veulent faire des concours. C'est ça ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Sam 23 Juil 2016 - 1:20

Anonymous

Invité
Rachel se reprit mentalement lorsque Kaori souleva son bug de langage en ayant mal nommer la ville de Bourg-Au-Vent. Si elle commençait à mélanger les noms des villes et à en inventer de nouveaux, elle n'allait pas réussir à avancer trop loin. Avec sa chance coutumière elle serait capable de se perdre tout ça parce qu'elle ne restituait pas le bon nom de ville sur une carte. Néanmoins les vagues confidences de la dresseuse la plongeaient dans la perplexité. Qui pouvait bien être ce il que la jeune femme semblait tant craindre ? L'énigme était encore trop insoluble pour que Rachel puisse mener de bonnes suppositions. En attendant de démêler l'écheveau de l'affaire, elle devait se contenter de son smoothie.

La démonstration des Pokémons de la dresseuse ne manquait pas de panache. Délaissant son bac, son smoothie toujours en main, Rachel se rapprocha de la fontaine. La Barpette folâtrait gaiement au sein de l'onde. Vrai que le Pokémon n'avait pas la majesté de ses compères eau tout en nageoires voilées et colorées comme les Poissirene. Mais la dénommée Mirage respirait tant la joie de vivre que son apparence, que le Pokédex même jugeait comme « miséreuse », semblait presque effacée. D'un côté ce choix de Pokémon plaisait à Rachel. Kaori avait su passer outre les apparences pour mener son choix de starter. Un peu comme elle qui voulait mettre en avant les Pokémons Spectre dans une discipline où ils étaient peu courtisés.

« Je sais pas si on peut dire encore que je suis performeuse vu que j'ai participé à aucun concours. J'espère qu'un autre se présentera rapidement. C'est aussi frustrant que si tu es dresseur et que, en te rendant à l'arène du prochain Champion à affronter, tu tombais sur une pancarte absent pour congés annuels. Je sais même si ça peut arriver, en fait. Mais personnellement ça me laisserait sur les dents. »

Enhardie par ce discours, Rachel tenta de s'approcher du Barloche. Mais le Pokémon cracha un filet de boue que Rachel esquiva à moitié. Une traînée demeura sur son tee-shirt lui faisant hausser les épaules.

« Je devais faire une lessive de toute façon. Je n'ai pas autant de Pokémons que toi, mais je peux te montrer mon petit protégé. »

Décrochant la Pokéball pendant à sa ceinture, Rachel la lança à ses pieds. Le Funécire cligna des yeux, posant un regard intrigué sur la dresseuse qui se trouvait face à lui puis vers la fontaine dont il voyait à peine le sommet depuis sa petite taille. Rachel se pencha pour prendre le Pokémon dans sa main libre, l'élevant au niveau de son visage et de celui de son interlocutrice.

« Chandelle est encore un jeune Funecire. C'est le professeur de ma région qui me l'a remis. J'ai toujours adoré les Pokemons Spectre. Ça a fait souvent jaser les gens qui trouvaient que ce n'était pas digne d'une fille. »

Le ton de Rachel faisait bien comprendre que l'avis des autres sur la question ne l'intéressait guère.

« Je voudrais participer à des concours seulement avec des Pokemons Spectre. C'est comme un challenge. Pour toi je suppose que tu veux combattre la ligue, non ? Et devenir Championne en Pokémon Eau ? »

Rachel sirota son smoothie, le Funecire se balançant doucement dans sa main, observant le paysage qui s'offrait à lui.

« Je ne suis jamais allée à Hoenn mais je connais vaguement de nom. Myokara c'est pas une ville portière ? Ma ville natale en est une, Relifac-le-Haut. C'est amusant. On vient pratiquement du même lieu mais on a des parcours complètement différents. »

Le Funecire se mit en devoir de grimper le long du bras de sa dresseuse afin de rejoindre son épaule. Sa flamme violette se mouvait au rythme de son avancée.

« Tu sais, Kaori, j'admire ta ténacité. Tu as déjà deux Pokémons de ton équipe, tu es venue jusqu'ici pratiquement de l'autre bout de la planète, tu choisis les Pokémons qui sont pas forcément les plus courtisés. Je suis un petit level à côté de toi. »

Et avec ça elle craignait l'arrivée d'un certain il. C'était à se demander à quoi il ressemblait.
Re: #8 — A la boulangerie !
Sam 23 Juil 2016 - 7:50
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Tous le monde était intrigué par les pokémons, c'était pas nouveau. Ils vivaient à nos côtés depuis la nuit des temps. Et encore aujourd'hui, ils avaient le don de nous surprendre. C'est donc sans surprise que Rachel s'approcha de la maigre équipe de Kaori et commença à les observer.

Bizarrement, elle n'eut pas cette moue de dégoût à l'encontre de Mirage, que tous les autres avant elle avaient eu lorsqu'elle croisait leurs champs de vision. Kaori, elle même, à l'époque, ne s'en était pas caché. Les Barpau étaient vraiment hideux, et étant rare de surcroît, ils faisaient souvent leurs petits effets.

Mais là non. La Mirabeau ne semblait pas horrifiée. Soit elle jouait magnifiquement bien le jeu, soit le starter de Kaori, ne lui faisait rien. En réalité, la McCain, semblait même voir de la sympathie sur le visage de porcelaine de sa camarade. Etonnant.

Finalement, alors que la Rosette était encore en train de reluquer sa Barpette, elle parla. Les paroles se déversèrent clairement dans les oreilles de la Nageuse, qui réussit tout de même à tout assimilé malgré ses regards furtifs sur les alentours.

Rachel semblait avoir une vision assez modeste de sa condition. Certes, elle n'avait pas concouru, mais aux yeux de la Myokarienne, se lancer dans une voie avec conviction était déjà une entrée en matière. Et elle ne se gêna pas pour le dire.
— De toute manière, tu vas participer à des concours. J'vois pas pourquoi tu dois pas t'considérer comme tel. Moi j'dis, si t'as ton pokémon et t'as l'envie, ça suffit largement.
Mais là était toute la question. Avait-elle un pokémon ? Ça Kaori ne le savait pas. Après tout, les gens sans leurs propres créatures de poche existaient. Et ils n'étaient pas rares.

La Kalosienne s'approcha finalement du Barloche tant redouté par les passants. La Nageuse grimaça légèrement, craignant ce qui allait arriver. Voyant une nouvelle menace pour son territoire, Thug s'enfonça légèrement dans l'eau limpide comme un Nemelios guettant sa proie, puis cracha un jet de boue, que la jeune femme esquiva comme elle put. La bouillasse s'écrasa sur la végétation, cependant un filet de cette matière liquide s'était mélangé au tissu de son haut. La propriétaire laissa tomber sa tête en arrière en soupirant d'agacement.
— Putain Thug ! Tu fais chier !
Elle se leva, prête à mettre une raclée à son pokémon, lorsqu'elle entendit la voix calme de la Mirabeau. Elle ne semblait pas offusquée, ce qui calma la Blonde. La colère fit place à la gêne, Kaori ne sachant pas si elle devait s'excuser ou se cacher dans la végétation...

C'est alors, que son interlocutrice lui présenta son pokémon. Le rayon fit place à une petite bougie. Kaori s'accroupit pour observer de plus près la créature qui se tenait sur le sol de la place. Cette petite créature toisait aussi la Myokarienne de ses petits yeux jaunes. Cette dernière avait toujours cette même expression interrogatrice sur le visage. Qu'était donc ce pokémon ? Heureusement, elle n'eut pas à se poser davantage de question puisque sa partenaire éclaircissait l'obscurité de sa méconnaissance en lui expliquant brièvement l'histoire de Chandelle le Funécire, non sans rajouter quelques anecdotes.

Le truc de fille, eut le don, de faire grimper sa colère remise précédemment  à zéro. Elle n'aimait pas les stéréotypes. Elle même, à l'époque, refusait de se cantonner à son rôle de femme. Son instinct de défi et le fait qu'elle n'aimait pas être rabaissée, l'avait poussé à suivre une voie plus "Manly". Encore aujourd'hui, elle ne supportait ces limites faites par la société.
— Pfff... Les gens qui ouvrent leurs grandes gueules pour dire ça, ils méritent de bonnes grosses tartes.
Pas besoin de lui dire de faire ce qu'elle voulait. Elle semblait savoir où elle allait. Sans compter que concourir avec un seul type était tout à son honneur. Finalement, la foire aux questions reprit.
— Ouais, si j'dois faire tout ça pour devenir la meilleure, alors ça m'va. Après championne, j'savais même pas qu'on pouvait l'devenir. Mais c'est vrai qu'ça pourrait être cool.
Kaori avait réussie à se détendre, son regard en détresse avait disparu. Ses yeux azur suivaient Chandelle qui se trouvait dans la main de sa dresseuse.
— J'connais pas du tout ce coin, mais Myokara est pas vraiment une ville, c'est un p'tit village. Les seuls touristes qu'on voit son des challengers qui viennent s'mettre sur la tronche avec Bastien. Se rendant compte du chipotage, la McCain continua. Mais ouais, ouais, c'est quasiment l'même truc ! Enfin j'crois...
Un petit instant de silence s'interposa, alors que les gens continuaient de déambuler autour d'eux. Sirotant toujours sa boisson, la Nageuse entendit le son agaçant, caractéristique d'un récipient vidé à l'aide d'une paille. Regardant son gobelet et constatant avec une pointe de tristesse qu'il était vide, elle le jeta dans une poubelle qui se trouvait à portée de main.

La conversation reprit alors. Et les compliments que la Nageuse reçue de la part de la Mirabeau eut le don de la faire rougir. Gênée, la jeune femme ne savait plus trop comment s'asseoir, variant de pose toutes les cinq secondes.
— Ah... Euh... Ouais... Oh, tu sais c'pas grand chose hein... Enfin... J'suis pas non plus... euh... monstrueuse. 'Fin, tu vois c'que j'veux dire...
Elle ne savait pas si elle devait crâner, le prendre modestement ou autre. Elle n'était pas habituée à recevoir ce genre de compliment. En fait, elle n'était pas habitué à ce qu'on fasse éloge de ses talents. Et encore moins qu'on la place, au dessus des autres. Finalement, elle tenta de se ressaisir mentalement. Inspirant rapidement, elle reprit :
— Et puis, j'suis une dresseuse. La beauté c'pas vraiment c'qui m'importe dans un pokémon. C'est sa force l'plus important. Autant dans l'mental que le musculaire. Mais tu sais, j'suis sûre qu'on est quasiment au même niveau. J'ai quelques mois d'avance, mais rien de dramatique. Si t'es motivée, t'arriveras à gérer tes concours avec tes pokémon spectre. J'pense juste qu'il faut pas avoir peur de perdre et de savoir se relever à chaque baffe que la vie va t'mettre. Elle toussota. Voilà, voilà...
Kaori était rouge pivoine. Elle n'arrivait pas à croire ce qu'elle disait. Elle sentait particulièrement stupide. Elle avait envie de prendre ses jambes à son cou et de s'enfuir de cet endroit. Ce n'était pas son genre de lâcher ça et encore moins de dire que ses Pokémons étaient importants. A croire que l'entraînement de Roshi portait ses fruits.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Sam 23 Juil 2016 - 22:20

Anonymous

Invité
La dresseuse lui plaisait. Non pas dans le sens où elle faisait battre son petit cœur de Kalosienne en fleur, mais ses paroles la touchaient. Ils étaient peut-être maladroits, pas formulés de la meilleure des manières, mais ils la rassuraient. Rachel osa un geste, au risque de se prendre un coup de poing poussé par un pur instinct. Se levant de son banc, jetant son smoothie vide à son tour, la jeune femme se plaça devant Kaori. Se baissant, ses bras enlacèrent les épaules de la dresseuse tandis que sa joue effleurait celle de la blonde.

« Merci. »

Nul besoin de faire dans l'expansif. Rachel se détacha de Kaori, faisant quelques pas en arrière.

« J'ai tendance à trop stresser. Je me mets la barre haute je crois. Tu as une excellente mentalité, Kaori. Je suis certaine que tu pourras devenir championne. »

Une battante comme elle ne pouvait que réussir. Sûr qu'elle n'était pas féminine comme l'exigeait certains, mais Rachel s'en moquait. Kaori avait son charme bien à elle. Sa façon de mâcher ses mots, sa volonté d'avancer au risque d'enfoncer des portes, son franc-parler... Kaori était aussi franche que Rachel. Elle y mettait moins les formes, voilà tout.

« Tu sais la beauté, à mes yeux, c'est pas juste être joli. Oui je sais... » ajouta-t-elle avec un petit rire. « Avec ma figure de demoiselle aux cheveux rose bonbon, ça fait rire d'entendre ça. Mais je veux dire... La beauté c'est subjectif. On est chacun beau à notre manière. Pour moi un Pokémon peut être beau au naturel, comme un humain. Il faut juste trouver ses points forts et les mettre en valeur. Comme toi tu mettras en avant ses capacités en combat. »

Rachel regarda Kaori de bas en haut comme si elle la jaugeait. Sans aucune gêne elle se saisit des poignets de la blonde la laissant, au choix, se lever ou demeurer assise.

« Par exemple pour toi, si tu devais avoir une tenue de dresseuse en accord avec toi-même, je te vois bien en maillot de bain. Pas en bikini, un maillot sportif. Ou en top et en short. Dans les tons marins avec un rien de couleur. Genre un liséré rouge pour souligner ta détermination. »

Tiens ce ne serait pas une mauvaise idée que de se lancer dans l'élaboration de costumes pour dresseurs. Ça pourrait l'aider à développer des tenues et accessoires pour ses Pokémons dans le cadre des concours. Rachel cherchait déjà à améliorer ses propres vêtements par elle-même. Pourquoi ne pas étendre ses capacités ?
Re: #8 — A la boulangerie !
Dim 24 Juil 2016 - 12:13
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Si Kaori avait été une marmite à vapeur, de la fumée aurait jaillit de ses oreilles en sifflant violemment. Elle venait s'atteindre un nouveau stade de gêne alors que les bras de sa camarade l'enlaçaient. Les yeux grand ouvert, elle ne savait pas vraiment ce qui se passait. Assise droite comme un pique, elle suivait du regard la Mirabeau. Elle ne s'était pas attendu à un tel geste et ses muscles s'étaient crispés violemment comme si ils avaient cru à une attaque.

L'étreinte fut rapide et Rachel regagna sa place aussi vite qu'elle l'avait quitté. Cependant,la conversation reprit et une nouvelle salve de compliment fut envoyé sur l'ego de la Nageuse. L'effet fut mitigé puisque la blonde était encore un peu confuse de ce qui venait d'arriver. Ce n'était qu'un enlacement, pas de quoi en faire un plat ! Et pourtant... Pour Kaori ça semblait bizarre.
— Ben... Euh... J'espère...
La Myokarienne ne pipant mot davantage, la Kalosienne continua. Au fil de son explication, Kao' se détendit. Ses muscles soufflèrent un peu, et sa gêne s'estompa. Deux rougeurs aux niveaux des joues subsistèrent, attestant de son état émotionnel précédent, comme les vestiges d'une civilisation perdue.

Son interlocutrice lui expliqua sa vision de la beauté et de ce que la Nageuse entendit, cela sortait des sentiers battus de la simple superficialité. Intriguée de connaître le fin mot de cette histoire, la dresseuse écouta ce que la Mirabeau avait à lui dire.

Après le contact qu'elle avait eu quelques minutes plus tôt, lorsque Rachel s'empara doucement de ses mains, la jeune femme ne s'emballa pas aussi sèchement que la première fois. Seul un frisson qui parcouru son dos de bas en haut fut ce qu'elle ressentit. Restant assisse, elle continua d'assimiler les paroles de sa camarade. Que voulait-elle dire ? Qu'elle s'habille en fonction de son tempérament ? Une sorte de costume de super Héroïne ? Son souvenir de Pokéman lui revint à l'esprit, ce qui la fit grimacer légèrement.

Quand le maillot de bain sportif fut évoqué, Kaori s'imagina gambader sur les routes de Mhyone avec un deux pièces. Elle cligna trois fois des yeux.
— Euh... Ouais ça pourrait être sympa. Mais... Euh... Le problème c'est qu'j'ai pas un pokédollar en poche. Après j'ai quelques deux pièces que j'mets toujours. Un peu vieux, mais j'rentre encore dedans. Voyant qu'elle s'égarait, elle reprit. Mais en fait j'comprends pas tout. En gros, tu veux m'dégoter une sorte d'costume ?
Se tournant vers ses pokémons, elle vit que la Barpette avait sa tête posée sur le rebord de la fontaine et qu'elle écoutait la conversation des deux jeunes femmes. Elle baissa instantanément ses yeux lorsque sa dresseuse la toisa. Thug quant à lui, surveillait toujours inlassablement son territoire. Il en était même allé jusqu'à faire des rondes tel un garde.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Ven 29 Juil 2016 - 21:32

Anonymous

Invité
Rachel secoua violemment la tête de haut en bas en réponse à la dernière question de Kaori.

« Exactement ! On serait à Nox Illum je t'aurais amené directement chez moi pour faire des essayages. Enfin chez moi. Chez le garçon qui m'héberge et dont je suis la colocataire. Bref. » Petit haussement d'épaules pour souligner que ce n'était que du détail. « On pourrait aussi faire quelques emplettes. Je me débrouille pas trop mal en couture. Je pourrais te faire des costumes qui sublimeront ta force mais surtout... » L'index de Rachel tapota Kaori au niveau de la poitrine. « … qui te plairont. Une femme est belle quand elle est épanouie. Comme une fleur. »

La dresseuse se tourna vers les deux Pokémons Eau les prenant comme témoins de cet échange entre humaines.

« Et je suis certaine que Thug et Mirage sont d'accord avec moi. On va aller dégoter quelques tenues pour servir de base dans les magasins de la ville. Et pas de mais qui tienne. Vu que c'est une cité balnéaire, on doit pouvoir trouver des maillots pas très chers. »

Avec cette familiarité qu'on ne pouvait trouver qu'à Kalos, et dans quelques recoins des autres régions, Rachel se saisit du poignet de Kaori, refusant tout bonnement de la lâcher. Elle sembla presque taper du pied d'impatience tandis qu'elle attendait que la dresseuse rappela ses Pokémons. Contrairement à Funécire pouvant demeurer sur l'épaule de sa dresseuse, ni Mirage, ni Thug ne pouvaient évoluer hors de l'eau.

Et ce fut ainsi que Kaori fut entraînée dans une escapade à cent lieues du monde des Pokémons, plongeant dans celui de la mode et du fait-main. Dès la première friperie trouvée, après moult pérégrinations au sein des ruelles de la ville, Rachel plongea les bras dans des piles de vêtement, fourrageant laborieusement. On la sentait aussi à l'aise qu'un Hypotrempe dans l'eau.

Rachel finit par brandir un deux pièces qu'elle colla contre Kaori tout en la menant, en la tirant par le bras, vers un miroir. Le tissu de base était tout en blanc. Quelques ajouts de bleu agrémentaient l'ensemble en des volants soulignant la base des seins, et le haut de la culotte. Rachel eut un hochement de tête approbateur.

« Avec ton teint hâlé les couleurs claires sont recommandées. Des couleurs sombres te donneraient l'air fade. Qu'est-ce que tu dirais si on ajoutait des motifs dessus ? »

De sa main libre, celle qui ne tenait pas le maillot deux pièces, elle saisit une des mains de Kaori. Comme pour l'apaiser, la rassurer.

« Faites comme vous le désirez, princesse. »

Le dernier mot avait été prononcé dans le patois kalosien avec ce petit accent chantant que, dans un autre monde, on aurait désigné comme "français".

Spoiler:
 
Re: #8 — A la boulangerie !
Sam 30 Juil 2016 - 1:27
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Kaori était donc bien sur la même longueur que sa camarade. Le hochement de tête que Rachel exécuta ne fit que confirmer ce que la Blonde se demandait. La Mirabeau continua dans ses explications. Et de toute évidence, elle prenait plaisir à s'étaler sur le sujet. Les concours étaient son rayon. Et la mode était tout naturellement un sujet où les performeurs se devaient d'être incollable.

Finalement, le mot "belle" s'immisça dans son discours. Et sur ce coup, il était rattaché à elle. Encore une fois, la McCain, ne savait plus où se mettre. Ok, elle même savait qu'elle avait des formes, qu'elle était mince, la peau tannée et tout. Mais Ô grand jamais, elle ne s'était considérée comme belle ou ravissante.

Certes, sa mère lui disait, quand elle était gamine, qu'elle était mignonne, ce qui avait généralement comme répercussions que ses frères se moquent d'elle pendant le reste de la journée. Et cette période ne dura pas, puisque la jeune femme ne tarda pas à suivre la voie des hommes du village et à se forger un caractère semblable. Après, Kao' refusa ce genre de compliment.

Pour la première fois depuis longtemps, la Myokarienne se retrouvait à nouveau face à son statut. Et elle ne protesta pas. Sans doute parce que la Mirabeau avait ce don de calmer son impulsivité, et de la rendre hésitante, timide et stupide.

Elle n'eut pas le de méditer davantage, puisque sa camarade, très tactile et qui avait le don de la faire rougir, lui prit la main en l'emmenant vers les rues commerçante de Minami. Ayant juste le temps de rappeler sa petite troupe dans leur pokéball, Kaori se laissa emporter par la Mirabeau qui semblait se réjouir de ce qui allait se passer.

Elles entrèrent dans une boutique où la Nageuse s'était toujours tenu loin jusque là. Elle venait de pénétrer dans une nouvelle dimension. Silencieuse, et ayant la sensation d'être dans un endroit où elle n'était pas censée être, elle toisa avec inquiétude les autres clients de la boutique. Finalement, elle sentit le contact du tissu sur sa peau : Rachel prenait les mesures. Elle l'entraîna devant un reflet d'elle même et continua dans ses explications, donnant le rendu final de ce que serait le deux pièces blanche qu'elle brandissait dans son autre main.

Kaori n'y connaissant rien en mode, ne put qu'approuver le compte rendu de son interlocutrice.

Son regard ne quitta pas son image miroir. Elle essayait de s'imaginer avec le maillot de bain final. Finalement, elle rougit de plus bel lorsque que Rachel la caractérisa de princesse. Elle le prononça dans un accent bizarre, cristallin, presque chantonnant. Rouge comme une tomate, elle agita ses mains devant elle en se tournant vers la styliste.
— Euh ouais, ouais... J'pense que se s'rait cool...!
Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: