HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
#8 — A la boulangerie !
Aller à la page : Précédent  1, 2
Re: #8 — A la boulangerie !
Lun 1 Aoû 2016 - 19:23

Anonymous

Invité
Rachel mordit sa lèvre inférieure pour ne pas s’esclaffer face aux réactions de son cobaye. Autant Rachel se mouvait avec aisance, pouvait parler chiffons pendant des heures que, elle le sentait, Kaori était coincée, comme comprimée dans un espace trop réduit pour elle. Pliant le maillot de bain pour le poser sur son avant-bras, la Kalosienne tenta d'apaiser les tourments qui faisaient s'agiter les mains de Kaori en tout sens et colorait son visage d'un rouge Voltorbe.

« Désolé. Je vois bien que tout ça n'est pas... ton élément. Si on échangeait les rôles ? » reprit Rachel avec le ton le plus sérieux du monde. « C'est toi qui va me trouver une tenue. Et on fera les essayages ensemble. » Un rire. « Pas dans la même cabine, je te rassure. Mais en même temps. Comme ça pas de jalouse, pas de gêne. »

S'écartant de Kaori pour la laisser respirer, Rachel reprit ses fouilles archéologiques. Le Funécire sur son épaule ne pipait mot, observant tour à tour les deux dresseuses. Tentant, probablement, de comprendre ce curieux rituel entre humains.

« Mieux on va chacune, de notre côté, choisir des tenues pour l'autre. On fera un petit défilé. Et après ça, tu pourras te venger en me faisant subir ce que tu souhaites. À charge de revanche ! »

Et sans un mot de plus, Rachel se mit à fouiller dans chaque bac du magasin, faisant retentir les cintres. Les vêtements s'empilaient sur son avant-bras. On pouvait la voir jauger deux tenues avec une mine concentrée avant d'en reposer une, glaner de rayon en rayon, poser un vêtement, le rependre plus tard, tout en se murmurant des paroles à elle-même.

Au bout de quelques minutes la jeune femme finit par stopper ses recherches patientant auprès des cabines d'essayage vides. Elle ne remarqua pas une des employées qui, derrière sa caisse, avait observé tout ce manège avec un sourire aux lèvres, amusée. À la vue de Kaori, Rachel l'interpella.

« Alors prête pour la séance ? »

Rachel brandissait déjà son paquet : maillots de bain colorés, shorts et tops.

Spoiler:
 
Re: #8 — A la boulangerie !
Mar 2 Aoû 2016 - 13:24
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
De toute évidence, la gêne de la McCain pouvait se lire à des kilomètres. En effet, Rachel se rendit compte de l'embarras de la blonde. En même temps, quelle idée de lancer des "Princesse" et des gestes d'affection à tout va ! Pauvre Kaori. Elle n'était vraiment pas habituée à la gentillesse féminine... Pourtant, elle ne s'était toujours pas enfuie ou même envoyé balader la Mirabeau. Comme quoi, la Myokarienne appréciait la présence de cette dernière. Et ce, même si, elles ne se connaissaient que depuis quelques heures.

D'ailleurs, Kaori, ne souhaitant pas passer pour une quiche tenta de mentir. Elle aurait aimé dire que tout allait bien. Qu'elle appréciait ce qu'elles faisaient actuellement. Mais la Mirabeau la devança, l'arrêtant sur sa lancée, et proposa une nouvelle activité amusante. Le but était très simple, mais il pouvait s'avérer fun. Enfin... Kaori ne le vit pas de cet oeil là.

Haussant un sourcil, elle resta muette quelques secondes. Elle ? Choisir des vêtements pour la Rosette ? Hors de question ! Pour sûr, elle allait lui refiler des trucs moches et qu'on n'oserait jamais mettre. Et puis, bizarrement, la Nageuse n'aurait pas aimé voir Rachel déçue et encore moins triste. Mais alors que faire ?

Kaori inspira à fond, puis se décida. Elle le ferait. Toisant rapidement les vêtements de sa comparse. Elle tenta de les mémoriser. Elle sentait qu'elle allait suer si elle continuait de stresser autant. Finalement, lorsque Rachel termina ses explications, Kaori s'exprima sur un ton qu'elle voulait enjoué :
— O-Ok ! On fait ça ! J'reviens !
S'éloignant, elle jeta un regard par dessus son épaule pour voir si Rachel vaquait à ses occupations. Lorsque la voie fut libre, la jeune femme souffla un bon coup. Ses yeux paniqués regardaient sur chaque étalages, chaque vêtements ceintrés, et durant tout son voyage, elle ne put s'empêcher de lâcher en non-stop :
— C'est la merde. C'est la merde. C'est la...
Bref, vous aviez compris.

Finalement, elle dégota des habits qui allaient probablement plaire à la Mirabeau. En tout cas, c'est ce qu'elle espéra. Puisqu'en réalité, elle avait demandé l'aide d'une vendeuse. Cette dernière, avait plusieurs années d'expérience et connaissait les tendances de saisons. Sans compter qu'elle arriva à trouver le tour de taille et la lettre qui se référait au gabarit des tricots qui correspondaient à la Rosette. Et tout ça rien qu'en la regardant discrètement entre deux rayons ! Dingue non ? Evidemment, l'opération secrète avait été expressément demandé par la McCain.

Elle revint auprès de Rachel qui avait elle aussi une bonne pile de vêtement entre les mains. Kaori affichait un sourire tremblant alors qu'elle avançait avec les siens.
— Euh... Ouais ! Prête... !
La Myokarienne était à deux doigts de tomber dans les pommes. C'est qu'elle en avait choisi beaucoup la bougre ! Finalement, elle rassembla ses forces pour continuer.
— T-tu... euh... veux co-commencer ?
Elle brandit, d'un bras tremblant, la pile. Quelques deux pièces aux motifs colorés étaient placés ici et là. Un mini short avec son haut en coton aux motifs à base de dentelles se trouvait non loin. Quelques jupes et des débardeurs aux saveurs de l'été complétaient le tout.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Ven 5 Aoû 2016 - 20:03

Anonymous

Invité
Face à la question de Kaori, Rachel ne broncha pas, son sourire s'étirant jusqu'à ses oreilles. Pour sûr elle s'amusait !

« Une performeuse ne dit jamais non à relever un défi la première. »

Déposant sa propre pile sur un des tabourets proche des cabines d'essayage, Rachel prit celle de Kaori, ses doigts effleurant les bras de la dresseuse au passage, sans crier gare. Tirant le rideau derrière elle, la jeune femme se changea en des gestes rapides. Elle avait appris, s'était entraînée à s'habiller et déshabiller en un minimum de temps. Aussi bien pour des raisons pratiques (comme un loupé de réveil le matin) que dans le cadre de son objectif de devenir performeuse. Il fallait savoir changer de tenue de scène au plus vite, et sans stresser.

Le rideau s'ouvrit dévoilant Rachel vêtue de l'ensemble dégotée par Kaori – le mini short et son haut en coton. Rachel observa son reflet de bas en haut, hochant lentement la tête.

« C'est plutôt mignon. Tu as l’œil. Je crois que je vais même me les acheter. Je pourrais ajouter quelques éléments dessus. »

Rachel tourna sur elle-même, s'observant. Ses mains se posèrent sur ses hanches alors qu'elle tournait dos au miroir, se tordant le cou pour observer le reflet du bas de son dos.

« Le mini short moule pas mal mes fesses. On dirait des Rondoudous. Enfin c'est ce que dirait mon ami. Tu sais celui dont je t'ai parlé tout à l'heure. Moi ça me déplaît pas, mais j'ai toujours peur que ça fasse vulgaire. Tu en penses quoi ? »

Rachel et son absence de pudeur. Elle était de ces filles qui, dans les vestiaires, s'amusaient à comparer les bonnets de poitrine. Comme ça, par curiosité.

Spoiler:
 
Re: #8 — A la boulangerie !
Ven 5 Aoû 2016 - 21:38
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Sa partenaire de shopping accepta sans l'ombre d'une hésitation de commencer. Au moins Kaori saurait quoi faire quand ce serait son tour. C'était sa première sortie shopping ! Sans compter que les hommes de Myokara ne faisaient pas ça. C'était vraiment un truc tout nouveau pour elle.

C'est donc toujours en sachant pas où se mettre, que la Nageuse attendit nerveusement que sa comparse sorte de la cabine d'essayage. Ne pouvant qu'observer les alentours, elle laissait ses oreilles écouter le bruit du tissu qui se froissait, qui se pliait et qui se frottait. De toute évidence, la Mirabeau semblait aller vite. La fréquence des sons semblaient s'enchaîner à un rythme rapide. Et ce fut une chose prouvée, puisque la Rosette s'extirpa de la zone cachée en arborant ce que Kaori avait "choisi"...

La tenue lui allait bien. Et elle semblait apprécier. Lorsque ces paroles traversèrent les lèvres de Rachel, la Blonde sentit comme un poids d'une tonne en moins dans son ventre. S'asseyant, elle soupira discrètement, soulagée. Montrant son dos à la McCain, la Mirabeau trouva le short un poil serré. Kaori, toisa la zone qui demandait inspection. Elle ne se permit cependant pas de regarder en toute inquiétude. Reluquer les gens ne la dérangeait pas vraiment. En tout cas avec les pêcheurs, elle n'avait pas eu de problème.

Mais peut-être que Rachel le prendrait mal... Elle ne savait pas trop comment se comporter avec une femme aux manières soignées, citadine dans son genre. Du coup, elle joua la carte prudence. Se grattouillant la chevelure, Kaori annonça son verdict.
— Nan, ça t'va bien ! Vraiment joli ! Kaori se sentit stupide. Elle et la mode, ça faisait deux... Euh... J'sais pas c'que c'est qu'un Rondou-truc, mais j't'assure qu'elles sont très bien comme ça... tes... euh... 'Fin voilà quoi... C'est top.
Aïe, elle commençait à stresser de nouveau. Essayant de ne pas passer pour une idiote, elle se décida de sauter dans l'bain.
— B-Bon... euh... A moi ?
Sans attendre, elle s'empara des affaires que Rachel lui avait choisit, puis, elle s'engouffra à son tour dans cet espace restreint qu'était la cabine d'essayage.

La McCain mit bien plus de temps que sa comparse. Sans compter que le maillot de bain qu'elle mettait était à lacets ! Le truc le plus chiant du monde lorsqu'il fallait l'attacher seule. Cependant, après avoir bataillé quelques instants, elle réussit à nouer le tout en s'aidant du mirroir. Certes, elle allait se faire un torticolis, mais c'était ça ou demander honteusement à Rachel de le lui attacher.

Elle se regarda dans la glace. Le maillot de bain lui allait. Rien à dire. Epousant ses formes, il ne risquait pas de tomber. Cependant, Kaori tiqua sur le style des nouveaux deux pièces, tellement différents de ceux, miteux qu'elle avait dans son sac...

La Myokarienne se décida à sortir. Ouvrant le rideau, elle se mit face à la Performeuse, sans tourner, sans piper mot. Elle attendait, gênée de se tenir debout, sans bouger, que sa comparse lui donne son avis.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Ven 5 Aoû 2016 - 22:48

Anonymous

Invité
« Merci ! » souffla Rachel face aux remarques de Kaori se promettant, en même temps, de lui expliquer ce qu'était un Rondoudou. Curieux elle aurait cru que ce Pokémon était présent dans toutes les régions. Ou peut-être portait-il un autre nom.

Patiente la performeuse attendit que Kaori se change, bras croisées. Chandelle était demeuré posé sur une chaise, observant tout ce rituel humain dont les règles lui échappaient. Et après les dresseurs se permettaient de juger les Pokémons. Quelle ironie !

Lorsque Kaori sortit de la cabine, Rachel laissa échapper un « Oooh » ravi. Se rapprochant de la jeune femme, elle la saisit par les bras, la faisant tourner sur elle-même.

« Laisse-moi regarder... Mais tu es splendide ! Tu as un dos superbement cambré. Et de belles formes. »

Pour ne pas brusquer la jeune femme, Rachel veilla à ne pas laisser glisser ses mains, se contentant de tenir Kaori par les bras. Elle finit par la planter devant le miroir, l'obligeant à observer son reflet.

« Tu es faite pour les maillots. Tu as été nageuse, non ? Tu as le corps sculpté par l'océan. Ça donnerait envie qu'on aille piquer une tête toutes les deux sur la plage de Minami. Mais une parole est une parole. Je t'ai dit que tu pouvais me faire subir ce que tu voulais après tous ces habillages. Tu es partante ? »

Rachel ramassa la pile de vêtements choisies par Kaori, regarda les étiquettes quelques instants. Après un haussement d'épaules elle alla porter le tout à la caissière pour aller payer le tout, dont la tenue qu'elle avait essayé et qu'elle portait toujours. Après un regard à Kaori, elle lui souffla qu'elle pouvait lui payer le maillot de bain. « Cadeau de la maison ! » asséna-t-elle comme si c'était un argument imparable.
Re: #8 — A la boulangerie !
Sam 6 Aoû 2016 - 1:27
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Rachel sembla enchantée par l'apparition de la Blonde en maillot. La Mirabeau se dirigea alors vers elle et saisissait les bras de Kaori. Cette dernière se laissa manipuler sans stress supplémentaire. Elle commençait à être habituée par le contact de la Rosette. Mais pas encore à la gentillesse de ses compliments. Comme à cet instant où la Performeuse lui annonça les divers avantages physique.

Sans compter que Kaori avait encore gagné en masse musculaire. Depuis qu'elle avait suivit l'entraînement de Roshi, la Myokarienne gagna 2 kilos. Chose qui se sentait peu pour le moment, mais qui ne tarderait pas à bien se voir. Elle en bavait. Elle savait qu'il y aurait des résultats concluants.

Cependant, ces kilos en plus ne lui aidèrent en rien en ce qui concernait le rouge tomate qui lui recouvrait le visage à nouveau. Les paroles de la Mirabeau lui donnait une sensation étrange. Elle appréciait ce qu'elle lui disait, mais se faire traiter comme une femme lui sembla étrange. Presque gênant. Mais ça vous deviez déjà le savoir. Finalement, elle se décida à répondre aux diverses hypothèses de sa partenaire styliste.
— O-ouais ! J'nage beaucoup... Quand j'étais p'tite... J'aidais à décrocher l'filet quand il était bloqué dans les patates et les coraux. Puis nager c'est devenu un peu comme respirer pour moi...
Finalement, elle se tourna vers Rachel, étonnée.
— Et puis... C'est vrai ?!... 'Fin, j'veux dire... O-on avait dit ça ?
Se regratouillant sa chevelure couleur de blé, elle chercha un truc à faire. Un truc qui ne serait pas ennuyant à mourir. En réalité, elle lui aurait bien proposé un combat, mais elle se résorba. Vu la douceur et la gentillesse que Rachel démontrait, elle n'était sans doute pas une afficionados de la violence.
— Chais pas moi...
Se promener ? Ennuyeux. Continuer de faire les boutiques ? Kaori grimaça. Elle s'était assez ridiculisée comme ça ! Siroter ? Elles s'étaient déjà déshydratée... Se baigner ?...
— Ouais... Sinon on pourrait aller s'dégourdir les jambes à la plage. J'suis pour. A-allons-y !
Prenant le chemin de la sortie, la jeune femme s'empara de ses affaires et remit ses claquettes. C'est arrivant à la caisse que la jeune femme se rendit compte qu'elle portait encore le maillot de bain de la boutique. Regardant la cabine d'essayage la plus proche, elle s'apprêta à se changer lorsque Rachel lui dit qu'elle pouvait payer.
— Euh... Nan, t'inquiè-
Trop tard, la Rosette lui annonça qu'elle lui achetait le tout. De gros yeux posés sur le prix final, la jeune femme ne savait plus quoi dire... Elle sortit de la boutique, encore bouche bée, le sac cartonné avec le nom de l'établissement inscrit dessus dans une main. La Blonde se décida finalement à protester :
— M-mais... Fallait pas Rachel... C'est un peu... Enfin... J'sais pas quoi dire.
Voilà longtemps qu'elle n'avait pas eu de cadeaux et encore moins un présent d'une telle valeur. Comment pouvait-on être aussi adorable ? Kaori sentait qu'elle tombait amoureuse de sa comparse.
— Ben... Euh... Merci...
Touchée par le geste de la Mirabeau, elle marcha à ses côtés jusqu'à la plage.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Sam 6 Aoû 2016 - 21:29

Anonymous

Invité
Avant de sortir de la boutique, Rachel prit le temps de faire rentrer son Funécire dans sa Pokéball. Si elles se rendaient sur la plage, mieux valait que le Pokémon soit au sec. Rachel ne voulait pas prendre le risque que la flamme du Funécire soit éteinte par une vague – selon certains, une telle chose pouvait nuire aux Pokémons Feu. Remettant en place sa ceinture à laquelle était accrochée sa Pokéball, la jeune femme emboîta le pas à Kaori. Qui ne savait plus où se mettre touchée par le geste désintéressée de Rachel.

« Ce n'est rien, vraiment. » Rachel eut un haussement d'épaules. « Le maillot semblait tellement te plaire. Et je répète mais je suis prête à te tailler des costumes sur-mesure. On pourra s'échanger nos numéros si tu veux. Ou nos adresses pokéweb. »

D'ailleurs avec tout ça, Rachel n'avait pas demandé à quel club s'était affilée Kaori. Sûrement pas celui du Feunard. Peut-être celui de l'Ossatueur vu ses objectifs de gravir les échelons et de combattre les maîtres d'arène. L'esprit du groupe lui collait plutôt bien à la peau. Le sachet en papier du magasin glissé dans son sac, qu'elle tenait en bandoulière, Rachel se permit de poser la question.

« Tu as rejoint un des clubs de l'archipel ? Il paraît que tu peux accéder à des missions bien spécifiques si tu en fais partie. Pour l'instant, de mon côté, je n'ai rien eu. Enfin... hormis un concours de karaoké. C'était un peu la honte. » précisa Rachel avec un petit pincement.

Il faut dire que la jeune femme avait eu plus d'une sensation de malaise à l'idée de devoir chanter devant de parfaits inconnus. La peur de la critique assurément. Puis le chant n'était pas un sujet qu'elle maîtrisait aussi bien que la mode. Ce qui expliquait son expression mi-figue mi-raisin. Autant l'expérience avait été intrigante que pas des plus plaisantes selon son point de vue. Si elle pouvait éviter de la répéter, à l'avenir, Rachel ne s'en porterait que mieux.

Autour du duo la ville continuait à s'animer. Elles passèrent devant la boulangerie qui avait rouverte pour mener un nouveau service. Pas de grand-mère au comptoir cette fois. La vieille femme se tenait sur le côté, assise sur une chaise, laissant la place à un jeune homme. Peut-être son petit-fils venu à la rescousse. Rachel salua la vieille dame d'un hochement de tête mais n'eut aucune réponse, la dame ne regardant pas dans sa direction.

Rachel vit les touristes refluer vers elles avant de pouvoir apercevoir la plage. Des familles remontant doucement l'allée, serviettes de bains roulées sous le bras, marmots tenus par la main partant en quête d'un restaurant où se désaltérer. Ce qui n'empêchait pas la plage d'être encore bondée de monde. Rachel ôta ses chaussures, les glissant dans son sac. Elle laissa échapper un petit rire en sentant le sable sous ses pieds, s'amusant à faire gigoter ses orteils comme des Aspicots.

« Tu connais le coin ? Dans ma ville, j'aimais bien explorer les grottes et grimper sur les rochers. Parfois on pouvait trouver quelques Pokémons cachés... Comme des Coquiperl. »

Rachel s'avança sur la berge, observant les alentours. Les vagues vinrent lui lécher les orteils.
Re: #8 — A la boulangerie !
Sam 6 Aoû 2016 - 22:48
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche

— Bah, euh... J'd-dis pas non. Ça pourrait être cool !
Souriant, Kaori se garda bien d'exploser de joie. Il y avait donc une chance pour que son chemin recroise celui de la Mirabeau ! Yes !

Enfin, elles s'éloignaient de la rue marchande. Plus de boutique à faire, et plus de stress à avoir en ce qui concernait l'essayage et autres trucs très compliqués de la mode. Oui, changer de vêtements et parader, c'était pas facile pour Kaori !

Là où elles allaient, la Myokarienne se sentirait bien plus à l'aise. La mer, c'était son foyer, son amie. Elle avait grandie avec elle. Et c'est grâce à elle, que Kao' avait pu se nourrir, se forger. Sa famille lui devait beaucoup et la Myokarienne le savait dur comme fer.

Les deux jeunes femmes avançaient tranquillement dans la cité portuaire. La Blonde, ne sachant pas quoi dire pour égayer cette promenade se contenta d'un bête silence, avançant machinalement en direction de la plage. Heureusement, Rachel avait le sens de la communication. C'est donc tout naturellement qu'elle prit la parole. Kaori, interpellée, écouta les questions que la Rosette lui posa. Elle hocha la tête, répondant déjà à l'affirmative, puis répondit :
— Ouais. Quand j'ai récupéré Mirage au labo d'Acacia, elle m'a fait chier pour rejoindre ces clubs. J'suis dans l'Sceau d'Ossatueur du coup. Ça m'correspondait bien j'trouve. Et puis, comme ça, j'me disais que j'avais plus de chance de m'dégoter des dresseurs coriaces. Kaori grimaça. Enfin, c'est c'que j'croyais. Y'a qu'des marmots stupides qui spamment des smileys sur le chan du groupe...
La jeune femme s'arrêta brièvement, regardant sous sa claquette. Elle croyait avoir marché sur un chewing-gum. Fausse alerte. Elle se remit en route.
— Mais ouais, j'ai d'jà fait des missions. 'Fin, une seule en fait. C'était pas la joie non plus, j't'avoue.
Kaori ne développa pas. Sa défaite contre Max, n'était pas vraiment une chose qu'elle voulait aborder. En fait, elle n'aimait pas parler de TOUTES ses défaites. Du coup, elle garderait une bonne partie de son aventure dans l'ombre... Pas question qu'elle passe pour une grosse nulle aux yeux de Rachel !

Après quelques minutes de marches, le trio arriva à destination. Le bruit des vagues était masqué par les sons environnants. Des gamins accompagnés de leurs pokémons courraient le long de la bande de sable, rigolant joyeusement, pendant que leurs mères se doraient la pillule non loin. D'autres faisaient des châteaux de sable, pendant que certains s'amusaient à faire le célèbre "cerceuil" de sable à leurs amis. La mer était parsemée de monde. Des têtes humaine et de pokémons aussi nombreuses que des crustacés sur un caillou. Ajoutez à cela un champs de parasol et vous aviez la plage de Minami. Rien à voir avec le calme serein des bordures de Myokara...

La Nageuse grimaça face à tout ce monde qui envahissait le lieu. Suivant sa comparse qui savourait ce moment, la McCain essayait de trouver un endroit où elles pourraient poser leurs affaires. C'est alors qu'elle entendit les interrogations de la Mirabeau.
— Ici, j'sais pas. Mais plus loin, y'a la plage des secrets, tu trouves des grottes et tout. C'est un endroit sympa, j'passe mon temps là bas, d'habitude. Des fois, j'fais l'saut du guerrier en haut d'une des falaises.
Du doigt, elle pointa des falaises qui s'effaçaient à l'horizon.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Mar 9 Aoû 2016 - 15:33

Anonymous

Invité
Rachel imaginait très bien la scène qui avait pu se jouer entre le professeur Acacia et Kaori. La dresseuse avait du se battre bec et ongles pour pouvoir repartir avec son starter, bien niché dans sa Pokéball, tandis que le professeur ne lâchait pas, souriante. Et l'obligeant à passer un marché, à entrer dans un club pour pouvoir obtenir son starter et quitter, enfin, le laboratoire. La scène avait du être cocasse. Rachel ravala le rire qui menaçait de dévaler hors de sa gorge lorsque Kaori mentionna les jeunes dresseurs.

« À Kalos on avait aussi de jeunes recrues. Des gamins de dix ans qui pensent déjà tout connaître à la vie, qui se disent que l'aventure de dresseur c'est le paradis. Des gamins prêt à laisser tomber leurs études pour dormir sur les bords des routes, et faire des combats de Malosse dans des sous-sols. » Rachel leva les yeux au ciel avec la mine d'un adulte ne comprenant pas la nouvelle génération. « Je me souviens qu'il y a des années, il y avait eu un scandale sur ce sujet. Un gamin de Kanto, Ash je crois, qui avait quitté le domicile familial avec son Pikachu. On l'avait retrouvé dans les bois, complètement paniqué. C'est là que dans certaines régions ils ont commencé à se dire que réglementer le métier de dresseur, ce serait pas du luxe... » Un temps, le temps d'un battement de cœur. « Après je t'avoue que rabaisser le caquet d'un ou deux gamins trop prétentieux ça me déplairait pas. J'espère ne pas avoir à faire équipe avec des gosses comme ça. Ma patience risquerait d'être vite érodée. »

Elle était une adulte responsable, et avait mieux à faire que de mener du baby-sitting ou apprendre le respect à des pré-adolescents encore trop turbulents. Tout cela lui rappelait cette annonce, aperçue sur le Pokéweb de parents demandant à des dresseurs d'empêcher leur enfant d'aller sur les routes. « Humiliez-le s'il le faut » avait précisé le couple dans son annonce. Humiliation qui semblait avoir réussi de ce qu'avait cru voir Rachel.

Son regard suivit la direction pointée par Kaori. Sauter d'une falaise... Elle ne l'avait jamais fait. Mais, en soit, pourquoi pas ? Il fallait savoir passer certains caps. Les mains de Rachel se posèrent sur sa hanche tandis que sa tête se levait pour apercevoir le sommet des falaises.

« On y va ? J'ai rien contre la foule, mais là... On risque de tomber sur des gosses qui veulent jouer à affronte-moi en duel. Et j'ai pas envie de déclencher un concert de pleurs de frustrations. »

Marchant aux côtés de Kaori, la performeuse laissa la nageuse ouvrir la marche, ne connaissant pas elle-même le chemin. Les enfants, en question, semblaient trop occupés par leurs propres jeux pour aller chercher noise au duo de jeunes femmes. Ce qui ne fut pas le cas d'un duo masculin : deux hommes bronzés en maillot de bain, la peau rendue encore luisante par leur dernière baignade. Du coin de l’œil Rachel les vit avancer vers elles, marchant derrière. Ostensiblement, ne cherchant pas à se cacher, Rachel glissa son bras sous celui de Kaori, lui chuchotant à l'oreille.

« Je sens venir le duo de gars lourds comme des Ramoloss. On tente le repli stratégique ou la confrontation directe ? »
Re: #8 — A la boulangerie !
Mer 10 Aoû 2016 - 10:59
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Un sourire s'afficha sur le visage de la McCain alors qu'elle entendait les anecdotes de son interlocutrice. Comme quoi, les petits abrutis qui partaient à l'aventure n'étaient pas exclusifs à Mhyone.

Quelle idée de laisser ces gamins pré-pubères courir sur les routes avec juste un sac à dos, tout ça juste sur un coup de tête ? Ils voulaient devenir les meilleurs. Mais la réalité, c'est qu'ils étaient juste de gros débiles, bien trop fiers pour aller à l'Académie Pokémon et qu'ils se faisaient méchamment farmer par les vrais dresseurs. Et malheureusement, le Sceau en était bondé. Le tchat illisible sur Pokéweb était une preuve visuelle suffisante.
— Carrément. Ca doit bien marrant haha. C'comme s'battre contre un mec bien torché : Tu le laisses faire et ça passe crème. Kaori marqua une pause, puis reprit. Quant à faire équipe avec ça, j'préfère faire un taf, pour deux, seule, plutôt qu'd'avoir un gamin dans mes pattes... J'lui aurai botté l'cul, vite fait bien fait sinon. Ça aurait pas trainé. J'te l'dit.
Rachel jeta un regard vers la direction que Kaori pointa du doigt. De toute évidence, le monde présent n'était pas non plus la tasse de thé de la Mirabeau, puisque cette dernière, curieuse, demanda à y faire un tour. Chose accueillit avec satisfaction par la Blonde.
— Cool ! Suis moi, j'vais t'montrer.
Ouvrant la marche, le duo se fraya un chemin à travers la foule et les parasols. Difficile d'avancer quand une personne sur une serviette, était étendue tous les mètres. C'est donc sans réelles surprise que les jeunes femmes tardèrent à quitter les lieux. Chose qui amena un nouveau problème à ces jeunettes.

Kaori fut la dernière à s'en rendre compte. Rougissant, alors qu'elle sentait son bras être enlacé par celui de la Rosette, la Myokarienne se rendit compte que Rachel avait repéré deux hommes au teint tout aussi bronzé qu'elle, en approche de leur position. De toute évidence, ces gars là cherchaient une compagnie féminine. Ils avaient sans doute trouvés chaussures à leurs pieds avec le duo.
— S'barrer ? Nan. T'inquiète, je gère.
Bombant le torse, ses pouces entre les lanières de son maillot faute de poches, elle s'avança en direction des nouveaux arrivants.
— Bonjour mes-
Kaori coupa net le parleur, un crachat s'abattant devant ses orteils. Elle pencha sa tête légèrement sur le côté, un regard farouche toisant celui qui avait eu le malheur de parler le premier, de bas en haut.
— Ouais, c'est ça. J'peux vous aider mes jolies ? Elle jeta un regard à Rachel, puis se tourna à nouveau vers ses interlocuteurs. Vous vous êtes perdus ? Ou p'têtre besoin d'un p'tit r'montant ?
Sur ces derniers mots, elle commença à faire craquer ses jointures. De toute évidence, son agressivité ne fut pas mal interprétée par les nageurs qui se regardèrent rapidement avec une certaine gêne. Finalement, ils ne lâchèrent pas l'affaire, et se dirigèrent vers la Rosette. La blonde étant totalement folle, il se tournaient vers une cible qui leur paraissait plus facile.
— Non en réalité, on est venu pour vous.
— Oui. Ca fait un petit moment qu'on vous observe, et on vous trouvait tellement ravissante, qu'on a pas pu s'empêcher de venir vous voir !
Le plus grand des deux commença à lui baiser la main comme un gentleman de l'époque.
— Mademoiselle, votre main est d'une douceur sans nom...
Kaori leva les yeux au ciel devant cette anecdote qui puait totalement. Elle avait du mal à tenir surplace. Elle lui en collerait bien une, de main, à cet enfoiré qui touchait Rachel ! Rouge de jalousie, poing fermés elle observa la scène sans rien dire.
— Je m'appelle Enzo Santalier et voici Kilian Brooke. Nous sommes des Illumisiens, en vacances à Mhyone pour quelques semaines. Et... Auriez vous l'honneur de nous donner votre nom très chère... ?
Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Mer 10 Aoû 2016 - 19:19

Anonymous

Invité
Le crachat de Kaori l'avait estomaqué. Elle se doutait que la nageuse ne s'occuperait pas des deux lascars avec des pincettes, mais comme ça... Rachel crut bien que la situation allait tourner au vinaigre et que les deux camps allaient devoir se défier, poings contre poings. Et curieusement elle ne donnait pas cher de la peau des deux hommes. Intuition féminine.

Lorsqu'ils se tournèrent vers elle, Rachel se retint violemment de lever les yeux au ciel. Mais ne put s'empêcher de s'esclaffer, riant au nez des deux individus qui se prenaient pour des Don Juan.

« Oh j'y crois pas. » De l'index, elle essuya une larme de rire qui perlait au coin de son œil. « Vous êtes venus vous dorer la pilule sur l'archipel en pensant pouvoir vous payer un gueuleton exotique. Sans savoir que vous vous êtes jetés, langue pendante, sur du croissant Kalosien. »

Les deux garçons s'échangèrent un regard. Ils perdaient clairement pied et la situation leur échappait complètement. Rachel se détourna d'eux, avec un mouvement de tête presque digne d'une diva, afin de rejoindre Kaori.

« Kaori chérie. » Elle avait accentué exprès sur son accent Kalosien pour perturber les deux individus. « Je pense que nous devrions donner une leçon à ces deux énergumènes qui ont osé venir troubler notre promenade entre... amies. »

Rachel saisit la Pokéball à sa ceinture, la faisant tourner entre ses doigts.

« Et si on réglait ça par un combat ? »
— Mais...
— On veut pas se battre ! On voulait juste... enfin... boire un verre !

Rachel eut un haussement d'épaules qui pouvait clairement se traduire par « Je m'en fiche complètement de vos arguments ».

« Vous avez totalement ignoré mon amie. C'était malpoli. Et il est impoli de suivre des demoiselles, de les prendre en filature. Vous êtes des gentilshommes, non ? Les garçons d'Illumis sont censés être la crème de Kalos. Vous n'allez pas refuser un combat entre dresseurs adultes. Ou vous auriez peur de perdre contre des filles ? » Plus bas à Kaori, elle chuchota. « Je te laisse choisir ton adversaire. »

HRP:
 
Re: #8 — A la boulangerie !
Mer 10 Aoû 2016 - 22:52
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Kaori sautillait surplace. Ses poings se desserraient aussi vite qu'ils se serraient. Fallait leurs faire la tête au carré maintenant ? Ou après ? La McCain était rouge de rage après ce baiser main. Non mais sérieux ! C'était quoi ces manières de tarlouzes ?! Sans s'en rendre compte, elle avait fait un pas en avant. Il fallait qu'elle leur fasse manger le sable. Rachel était bien trop polie pour s'exprimer de vive voix... Ou pas.

Toute aussi surprise que les deux jeunes bronzés, elle écouta avec de gros yeux les paroles de sa camarade. De toute évidence, elle se débrouillait parfaitement seule. Se détendant, la McCain afficha un sourire en coin alors qu'elle entendait la Mirabeau couper l'herbe sous les pieds de ces deux intrus.

Sourire qui se transforma en grimace gênée lorsque l'accent Kalosien de Rachel se fit à nouveau entendre. Des rougeurs apparurent sous les vestiges de sa colère passée. Pourquoi fallait-il qu'elle lui fasse perdre ses moyens dans cette situation ?! Sur un ton légèrement bredouillant, elle répondit à sa camarade alors que cette dernière lui chuchota de choisir son cobaye.
— Euh... O-ouais bien sûr !
Se ressaisissant, elle attrapa celui qui avait osé faire le baise-main à Rachel, par l'épaule, une bonne tape masculine qui le fit grimacer. C'était chasse gardée ! Il allait comprendre sa douleur.
— Allez mon gars. T'as entendu la d'moiselle ? Montre moi c'que t'as !
— Mais... Mais...
— Quoi ? Faut qu'j'te parle Zarbi ?
Le jeune homme se libéra de l'emprise de la Blonde. Il faisait une drôle de tête, mi-figue mi-raisin. Une main sur la hanche et l'autre en train de jongler avec une pokéball, Kaori attendait. Elle s'impatientait.
— C-ce n'est pas gentleman ! Nous ne pouvons accéder à votre requête...
La Myokarienne haussa les épaules.
— Bah, on a qu'à s'battre toi et moi ? Mano à mano. Sans attendre, elle s'approcha du gars, entrechoquant son poing avec la paume de son autre dextre. Allez amène toi.
La panique se saisissait des deux gaillards. Non, mais quelle idée d'avoir choisi ces deux là. Y'en avait pas une pour rattraper l'autre ! Brandissant son poing dans les airs, la Blonde s'apprêta à frapper, lorsqu'une voix, qu'elle connaissait bien lui hérissa l'échine.
— Tu fais quoi là ?!
Totalement figée dans son mouvement, elle vit une silhouette courbée. Un bâton à la main, une carapace sur le dos, une tenue de vacancier. Roshi le vieillard, son professeur, se tenait derrière la petite troupe en retrait. On pouvait facilement voir sa colère sous ses lunettes noires, aux verres teintés... Aïe.
— Trois heures que j't'attends. Et toi tu fais quoi ? Tu profites sur ces deux abrutis ? C'est quoi ? Tu t'es sentie pousser des envies de promenade ? Jetant un regard aux deux jeunes hommes, il lâcha d'une voix à glacer le sang. Foutez moi l'camp.
Ne se faisant pas prier, les concernés s'en allèrent en détalant, abandonnant très loin leurs moeurs de gentilhomme. Ils étaient tous fous ici !

Le vieillard attrapa, d'une poigne de fer, la McCain par le bras. Cette dernière n'arriva même pas à résister. Encore une fois, il montrait une force que personne ne soupçonnait sous son apparence d'ancêtre. Grimaçant sous la douleur, la McCain ne pouvait suivre, ses talons s'enfonçant dans le sable afin de d'opposer ses derniers bastions de force. Finalement, il s'arrêta devant Rachel, la toisa quelques millisecondes, puis lâcha.
— Mmmh... Et toi t'es qui ? Il se tourna vers Kaori avant même que la concernée ne réponde. Un index pointé vers elle. Et elle c'est qui ? C'est à cause d'celle là que qu'tu nous a fait perdre un temps précieux ?
— Fous lui la paix Roshi...
La situation était gênante. Kaori avait l'impression de se faire engueuler par son père. Sans compter qu'il ne s'était pas embêté. Il venait de l'afficher devant la fille pour qui elle venait d'avoir le béguin ! L'enfoiré...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Jeu 11 Aoû 2016 - 22:44

Anonymous

Invité
L'arrivée impromptue de Roshi avait laissé Rachel sans voix. Il faut dire que son arrivée avait été aussi soudaine que... explosive. La tenue du vieil homme surprenait aussi la performeuse. Non pas la chemise hawaïenne avec short assorti – ça elle en avait vu plus d'une dans sa ville natale lors de la période estivale. C'était surtout la carapace de tortue ornant son dos qui retenait son attention. Pourquoi un tel accoutrement ? Y avait-il une symbolique cachée là-dessous ?

Mystère irrésolu et insondable. Rachel eut un pas de recul lorsque Roshi la désigna du doigt, ne lui laissant pas le temps de se présenter elle-même. Lui revinrent alors quelques paroles que Kaori avait lâché, quelques heures plus tôt, sur le qui-vive, les sens en éveil.

"Il" est bien plus dangereux que ça...

Au moins un des mystères était-il résolu. Le fameux Il ne devait être autre que ce Roshi. Le grand-père de Kaori ? Possible. Ou un oncle particulièrement... protecteur ? Préférant éviter toute esclandre, la jeune femme décida de s'immiscer dans cette discussion qui tentait de l'exclure.

« N'en veuillez pas à Kaori, c'est moi qui ai lancé les hostilités. Et elle voulait simplement m'aider. En bon chevalier servant. » Ce qui était un compliment à Kalos. « Je suis Rachel Mirabeau la future styliste de votre... » Nièce, petite-fille ? Elle avait peur de commettre une bourde. « … protégée. »

Au moins en utilisant ce terme elle ne se mouillait pas trop. Rachel avait tendu sa main à Roshi lui laissant le loisir de la serrer en retour, ou de la dédaigner.

« Vous semblez être un dresseur très talentueux. Et vous savez vous faire respecter. Vous avez été Champion auparavant ? »

Voulant se montrer obligeante envers Roshi, Rachel cherchait aussi à le flatter dans le sens du poil. Elle ne voulait pas que le vieil homme la prenne en grippe ou ne considère que Kaori avait, volontairement, provoqué une esclandre.
Re: #8 — A la boulangerie !
Ven 12 Aoû 2016 - 11:34
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Kaori n'essayait même plus de se dégager de l'emprise de son professeur. Il n'y avait plus rien à faire. Une fois que la main du vieillard s'était refermée sur son bras, la McCain savait qu'elle n'avait plus d'échappatoire. Physiquement, elle était plus forte qu'auparavant, pas de doute. Mais il ne fallait pas rêver. Roshi était d'une autre dimension. Elle ne pouvait qu'observer, écouter ou parler. Triste, quand on savait que Rachel assistait à la scène... Kao' avait envie de disparaître sous terre.

Finalement, la Mirabeau s'exprima. De toute évidence, les révélations dont elle fit part à l'ancêtre lui firent hausser les sourcils. Soufflant du nez, il jeta un regard moqueur à son élève, pour s'assurer de la véracité des propos énoncés plus tôt. Qu'est-ce que c'était que cette idée encore ? Pourquoi avait-elle besoin d'une styliste ? Un sourire carnassier sur ses lèvres, il annonça tranquillement.
— Oooh. Je vois.
Laissant la parole à la Rosette, il écouta les éloges qu'elle lui envoya. Riant au éclat, il continua à s'esclaffer quelques secondes, puis lâcha.
— Moi ? Oh noooon. J'suis qu'un simple vieillard ! J'ai eu une vie normale. Il augmenta la pression de son emprise sur le bras de la McCain qui lâcha un couinement de douleur. J'sais pas ce que cette gamine vous a raconté, mais je n'ai rien a voir avec ces incroyables combattant !
Il sourit à pleine dent. Il ne savait pas trop si cette femme allait avaler la pilule ou non, mais ce n'était pas vraiment son problème. Leurs chemins ne se croiseraient, sans doute plus. Alors bon.
— Boooon. C'pas tout ça, mais on a des trucs à faire de notre côté. Vous voyez pas d'inconvénients à c'que je l'embarque avec moi ? On est un peu en retard, du coup, bah, désolé. Vous vous verrez une aut' fois. Elle reviendra sans doute.
Il jeta un regard à Kaori qui la fit frissonner. Le genre qui sous entendait : "Si tu survis jusque là."

Tirant la Myokarienne, il commença à s'éloigner, toujours tout sourire. Agitant sa main de libre en direction de la Mirabeau, il lâcha.
— Comme on dit chez moi : A plus sous l'Wailord !
Rouge de honte, la McCain qui ne pouvait que suivre le mouvement, lâcha un  regard navré en direction de sa comparse. Elle aurait voulu rester. Toute la journée si elle avait pu. Mais son professeur ne l'avait pas vu de cet oeil là. D'une voix étouffée, elle dit simplement.
— Salut...
Elles n'avaient même pas pu s'échanger leurs profils Pokéweb. Au grand désarroi de la Blonde, qui espérait croiser, à nouveau, la route de celle qui s'était probablement emparée de son coeur de la manière la plus simple possible...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: #8 — A la boulangerie !
Sam 13 Aoû 2016 - 12:03

Anonymous

Invité
Rachel se retint de répliquer à Roshi que sa protégée n’avait guère vraiment parler du vieil homme. Ou alors en termes sibyllins qui démontraient qu'elle le craignait, et semblait le dépeindre comme un monstre. Rachel n'avait pas assez fréquenté le maître de Kaori pour se faire une idée du personnage. Si ce n'est qu'il avait le rire facile et n'avait guère de patience. Déjà il traînait Kaori derrière lui, ne laissant à aucune des jeunes femmes le temps de réagir. Rachel fit un pas en avant, tendant le bras pour tenter de saisir la main de Kaori. Mais pas assez vite.

Kaori se faisait tracter avec une mine des plus dépitées sur le visage. Rachel aurait voulu crier un « Attendez ! » à Roshi. Mais elle craignait que le vieil homme ne prenne son insistance pour de l'impolitesse. Mettant ses mains en porte-voix autour de sa bouche, elle hurla à l'attention de Kaori.

« On se retrouvera ! Je te chercherais sur le Pokéweb. C'est une promesse ! »

Elle ne savait si Kaori pouvait l'entendre mais continua, sous le regard étonné de la foule.

« T'as pas intérêt à m'oublier. Je me suis engagée à te faire un costume. Et tu l'auras ! »

Rachel déglutit, la gorge asséchée. Déjà elle ne voyait plus les silhouettes de Roshi et de Kaori, happées par la foule. La jeune femme claqua de la langue, excédée. Elle espérait que Kaori ne subirait aucun contre-coup. Elle s'en voudrait car elle s'en sentirait responsable.

Tournant la tête Rachel observa les falaises que lui avaient décrites Kaori. Avec un rien de résignation, elle reprit son chemin en leur direction. Se promettant tout de même une chose : elle ne tenterait aucun saut depuis là-haut. Si elle devait le faire, ce serait en compagnie de Kaori et de personne d'autre.

Citation :
Vu le post je me suis dit qu'on allait vers la fin. Du coup je me suis permis de faire ma petite conclusion. Si ça ne va pas, tu me dis. J'ai qu'une hâte c'est qu'elles se retrouvent - soit à l'event, soit sur Terra Nova. Merci pour ce RP, je me suis éclatée !
Re: #8 — A la boulangerie !

Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: