HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Mar 19 Juil 2016 - 16:18
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys

Le ciel bleu, immense, contemplait en eux, un peu à la manière d'un abîme gigantesque. Kaiser, le petit Embrylex, ne savait plus où donner de la tête. Depuis Illumis jusqu'à Nox Illum, la petite créature habituée aux zones montagneuses et grands espaces vides, se retrouvait mêlé à des foules présente, mais indiscernables, qui se mouvait partout autour d'eux, dans une jungle urbaine qui s'étendait à perte de vue, tentant de s'opposer au ciel. Même pour un être humain, cette atmosphère avait déjà quelque chose d'écrasant, mais pour le pokémon qui n'arrivait pas aux genoux de son dresseur, c'était encore plus intimidant.

Athanaël, quant à lui, tout de costume vêtu, se maudissait de ne pas avoir prévu des vêtements plus adaptés pour le voyage. Enfin, tant qu'il restait en ville, il collerait à l'ambiance citadine et assez riche de Nox Illum, mais une fois dehors... Il passerait pour un dresseur de pokémon en costume ; ce qui, est, faut-il le rappeler, assez rare. Ne sachant pas s'il serait à la hauteur de la tâche, il savait au moins une chose : porter un costume dans des routes boueuses était une mauvaise idée. C'est pourquoi il faudrait rapidement troquer ces vêtements pour d'autres. Le jeune homme ouvrit le gadget technologique qu'il venait d'aller chercher dans le laboratoire du Professeur Acacia... Cet objet était une sorte de pierre angulaire, dans ce qui était son futur proche. Équipés de capteurs, cette encyclopédie pouvait donner des informations sur les pokémons et lui servirait donc à s'accomplir dans sa tâche de "dresseur" de pokémon.

Ce titre avait quelque chose d’amusant, d’ailleurs ; il s'imaginait mal sortir un fouet et forcer le petit Embrylex à lui obéir à coup de lanières de cuir. Mais "Kaiser" - il l'avait surnommé comme ça à cause de cette attitude, fière, têtue, mais innocente -avait au moins la bienveillance de globalement lui obéir. Mais sa tâche était complexe ; il se demandait combien de jours de voyages, combien de temps serait nécessaire pour relever le défi qui l'opposait à ses frères... Sans le savoir, il était peut-être parti pour plusieurs années à être coincé sur cette île, d'autant qu'aux dernières nouvelles, le maître de la ligue avait disparu...

Le jeune homme ferma son calepin et rangea le pokédex dans son sac. Il était proche de 14h. La question la plus pertinente était désormais de savoir où aller. Dans la logique des choses, il devait aller dans les hautes herbes, rencontrer d'autres pokémon, entraîner Kaiser pour que celui-ci devienne plus fort, capturer d'autres pokémons pour composer une équipe et remporter les badges. Le jeune homme se mordit la lèvre : présenter ainsi, cela semblait être un jeu d'enfant. Ne manquait-il plus alors que la volonté d'appuyer sur le pad directionnel jusqu'à la sortie de la ville. Mais pour aller où, encore une fois ? Il lui fallait une carte de la région ; c'était de toute manière plus sûre qu'un appareil électronique, qui, en pleine cambrousse, risquait de lui faire défaut.
Un petit bruit le ramena hors de ses planifications… Le jeune homme blêmit avant de crier :

« Kaiser, je t’ai déjà dit de ne pas manger la terre des arbres publics ! »

Attrapant la petite créature pour la mettre devant lui, celle-ci émit un petit rugissement, se mit à rire, avant de roter un léger nuage de poussière, sûrement à cause de la soudaine montée dans les airs que son dresseur lui avait imposé…

« Ton appétit est pantagruélique, tu sais ? » Le jeune homme soupira, les gens le regardant étrangement. « Nous allons bientôt sortir de cette ville. Tu pourras manger toute la terre que tu veux sur les routes… Enfin, tant que tu ne déformes pas le paysage… »

Le jeune homme déposa la petite créature au sol… Il devait le surveiller ; ils avaient déjà failli être interpellés à Illumis pour dégradation sur la voie publique et les amendes, ça n’était pas exactement la meilleure chose pour débuter un voyage pokémon. En parlant de ça, l’heure sur sa montre lui rappela que justement, il était peut-être heureux que de se mettre en route et de trouver du matériel pour partir à l’aventure.

- - - -

Cela faisait longtemps qu’il avait oublié l’ennui. Les journées à Illumis se ressemblaient toutes, mais lentement, en même temps que l’appréhension de l’inconnu, l’excitation de l’aventure le galvanisait de plus en plus. C’était agréable, même s’il se gardait bien d’être trop expressif avec cette forme d’exultation naissante au fond de lui.

« Bien, récapitulons ; j’ai des vêtements plus adaptés, une carte, toujours pas d’informations sur où aller, de quoi faire la route jusqu’à une prochaine ville à pied… Il ne reste plus qu’à se mettre en route. »

« Embrii ! »

Kaiser lui-même semblait être assez joyeux. Peut-être la promesse de ne pas se faire gronder quand il pourrait se délecter du sol fertile (du moins, son dresseur l’espérait-il) des routes de Mhyone.  La petite créature et son dresseur se mirent à avancer d’un pas résolu vers l’ouest. D’un point de vue assez pragmatique, sauf à trouver meilleure idée, il s’était résolu à faire le tour de l’île depuis ce sens-là en faisant le détour par les montagnes le plus tôt possible ; le plus difficile passé, il n’avait pas repéré d’autres zones hostiles à traverser sur l’île. Et puis, les montagnes seraient sûrement un bon moyen de s’entraîner, lui et Kaiser, tout comme cet endroit aurait une terre riche et proche de celle de l’habitat naturel des Embrylex.

Le soleil couchant refléter leurs ombres. Les gratte-ciels étaient loin derrière eux désormais et plus que les colonnes de bétons et de métal, c’était désormais l’immensité de l’île qui semblait prompte à les avaler. C’est pourquoi, le jeune homme avait troqué le style urbain pour un style plus vacancier, voire aventurier : des baskets noires et bleues, des socquettes, un bermuda vert kaki clair, une chemise dont les manches étaient retroussés et un pull bleu foncé sans manche à col V par-dessus pour lutter contre les températures baissantes, même si estivales. Se posant sur un banc avec sa carte, le jeune homme fit rapidement abstraction de son environnement direct, si bien qu’il ne fit pas attention aux gens qui passaient, voir même qui l’approchait.Et pourtant, cette journée était aussi une journée placée sous les astres de la rencontre, bien que le jeune homme ne le savait pas encore.
Re: Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Mar 19 Juil 2016 - 18:20

Anonymous

Invité
Rachel tournait en rond. Revenir à la capitale lui avait permis de souffler un brin lors de son voyage mais revenait, aussi, à retourner à la case départ. C'était au sein de cette capitale qu'elle avait déboulé, s'extrayant de la foule de l'aéroport non sans mal pour sauter au cou de son ami, Takeshi, chez qui, désormais, elle avait un pied à terre lorsqu'elle ne vaquait pas sur les routes. Et c'était ici qu'elle revenait, cherchant à savoir où aller désormais. Ses premières tentatives de capture ne s'étaient guère soldées par des victoires. La faute à la mauvaise pioche. Le concours à Bord-le-Vent lui était passé sous le nez. À charge de revanche, elle l'espérait.

Rachel s'était laissée happer par la ville. Laissant ses pas la mener, au gré de leurs envies, elle finit par s'échouer sur un banc. Déjà occupé par un jeune homme qui semblait profondément concentré à lire une carte. Rachel demeura bouche close, ne voulant point le troubler. Ce fut Funécire qui déclencha la rencontre. Glissant depuis l'épaule de sa dresseuse où il était juché, d'un bond,, il sauta à bas du banc afin de rejoindre le Embrylex.

Joueur comme à son habitude, le Pokémon Spectre s'approcha de l'Embrylex sans la moindre gêne. Sa flammèche violette l'auréolait d'une douce lumière que la pénombre de la soirée rendait encore plus palpable. Un sourire se dessina dans la cire de Funecire. Levant ses bras maigrichons, le Pokémon poussa un hululement lugubre accompagné d'une attaque Étonnement. Le Spectre se permettait déjà de rire, sûr de pouvoir effrayer l'Embrylex en face de lui.

Rachel se leva d'un bond, se saisissant de Funecire et le soulevant comme s'il ne pesait rien.

« Que je t'y prenne à vouloir effrayer d'autres Pokémons ! »

Se tournant vers le jeune homme, et dresseur de l'Embrylex, Rachel pencha le buste. Elle ne savait si le dresseur était originaire de l'archipel mais elle avait cru comprendre que c'était ainsi qu'on saluait ainsi. On était loin de la poignée de main ou des bises qu'on s'offrait à Kalos à tour de bras.

« Je suis désolé. Il aime faire peur aux Pokémons. Et j'ai toujours peur que ses blagues aillent trop loin. »

Tel Pokémon, tel dresseur. Rachel elle-même adorait mener des soirées à raconter des histoires de fantômes. Parfois au détriment des autres participants. Mais elle veillait à ne pas toucher de sujets trop sensibles. Funecire était comme un enfant – il ne se rendait pas compte de ce qu'il pouvait causer.

« Vous avez besoin d'aide ? Je peux peut-être vous être utile. Je vis depuis quelques temps ici. »

Elle pouvait bien faire cela pour se faire pardonne.
Re: Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Mer 20 Juil 2016 - 16:51
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys
Autant si le jeune Athanaël était occupé dans ses pensées à regarder la carte, autant Kaiser se mit à réagir instinctivement à la présence inconnue. Pour autant, la créature ne sachant pas encore d'où venait la menace. Quand celle-ci se précisa, la petite créature se retourna d'un bond et poussa un rugissement qui fit sursauter son dresseur, le jeune homme n'étant pas habitué à entendre son pokémon jouer au baryton. D'ailleurs, quelle force dans la voix... On sentait tout de même qu'il était encore un bébé ; et c'était peut-être ça le plus surprenant... Qu'un bébé pokémon puisse pousser un tel cri suivi d'un regard aussi noir et menaçant. Athan' se retourna et pour tapoter la corne de son pokémon et lui demander un peu de calme.

Kaiser, troublé, hésita quelques secondes, reportant son regard sur la femme inconnue et son pokémon et son dresseur, avant de grimper sur l'épaule de ce dernier, sans quitter des yeux le pokémon. Réflexe de dresseur plutôt encourageant, le jeune homme sorti son pokédex et analysa la créature. L'encyclopédie, silencieusement, se mit à afficher les informations sur la créature qui était un petit monstre spectral ; un Funécire, un être qui aspirait la vie de ses proies... Athanaël se rapprocha du petit pokémon et le contempla comme s'il avait pu être un diamant juché sur l'épaule de sa propriétaire. En effet, le dresseur novice n'en avait jamais vu et se permettait donc de l'examiner brièvement de près, au grand dam de Kaiser qui n'aimait pas qu'un potentiel danger puisse être aussi proche de lui ou de son dresseur.

Embrylex était au contraire du Funécire, un pokémon de type roche / sol, ce qui pouvait se confirmer par son régime exclusivement à base ... De terre et de minéraux. Mais le jeune homme, dans un éclair de lucidité, se releva pour faire face à la dresseuse du pokémon. Il avait déjà suffisamment ignoré celle-ci, il valait mieux ne pas laisser trop d'impolitesse s'installer. Les yeux du dresseur se firent soudainement plus distants et plus froid, comme si les humains et les pokémons n'avaient pas droit au même traitement... Pour autant, un petit sourire charmeur s'installa aussi sur son visage, compensant l'expression un peu austère en la rendant plus confortable.

« Pas besoin d’excuses, il n’y a rien eu de mal. Je suis moi-même désolé de la réaction de mon pokémon, mais il est assez jeune et ne semble pas habitué à la promiscuité avec d’autres espèces. Je pense qu’il rencontre pour la première fois, tout comme moi, un Funécire. Toujours est-il que je vous prie de m’excuser aussi. »

Le jeune homme courba l’échine avec prestance et naturel, comme si depuis toujours, il avait appris à faire les politesses locales. Les affaires avait amené sa famille à côtoyer des équipes des entreprises Mhyonaise et lui avait donc permis d’apprendre les politesses les plus usuelles dans les affaires. Se relevant, il en profita pour décrire la dresseuse.
Le mot le plus adapté était sûrement... Plantureux. Sans vouloir se prendre les pieds – où les yeux – sur les formes qui décidément, ne laissaient pas insensible le cerveau reptilien des Hommes, il fallait admettre que la jeune femme aux cheveux roses était assez agréable à regarder ; enfin, agréable étant ici un euphémisme poli pour ne pas faire un raccourci éhonté et beaucoup trop commun aujourd’hui.
Du reste, elle avait des cheveux roses ; deuxième détail particulièrement marquant quand on regardait l’inconnue. Marquant, mais pas si inhabituelle ; on était proche de la capitale et les colorations étaient en vogues, ces dernières années. Même si les progrès en teintures synthétiques le surprenaient à chaque fois qu’il en voyait.

Mais assez de contemplation se dit-il ; elle lui avait proposé son aide. Le « problème » en question était un peu large, mais après tout, pourquoi pas ? Déjà, se présenter – politesse, toujours – serait un bon début :

« C’est gentil à vous ! Je suis Athanaël Denys et par des circonstances familiales un peu particulière, je suis désormais dresseur de pokémon et … En fait, je n’ai aucune connaissance en la matière pour le moment, à part quelques banalités et ce que l’on peut trouver un peu partout. Entre autre, je ne sais pas exactement quels pokémons je risque de rencontrer et où, sur cette île. »

Il fit une petite pause ; le temps de laisser à sa diction sa capacité à s’imposer un rythme, comme il en avait l’habitude.

« Pour le moment, je me cherche à me diriger vers la région montagneuse ; je me suis dit que ce serait un bon entraînement pour quelqu’un qui n’est pas habitué à la randonnée ou à la chasse au pokémon. »

Le jeune homme fit un léger sourire amical. Il était d’assez bonne humeur, ce qui le rendait plus ouvert aux autres. Et il ne voyait pas l’intérêt d’apparaître froid actuellement, l’inconnue semblait être une personne relativement bienveillante et il n’avait pas vraiment de raison d’être froid avec elle.
Re: Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Sam 23 Juil 2016 - 18:43

Anonymous

Invité
Denys. Ce nom lui disait quelque chose. Le visage de Rachel tiqua légèrement. On pouvait deviner, à son regard, que la jeune femme fouillait dans sa mémoire. L'illumination lui vint si soudainement qu'elle laissa échapper un petit cri interloqué. Pas très poli, certes, mais Rachel n'avait pas l'éducation de son interlocuteur. Elle venait du peuple et était entachée de quelques usages pas toujours des plus convenables.

« Denys ? L'entreprise pharmaceutique de Kalos ? »

Tout habitant de Kalos en avait entendu parler au moins une fois dans sa vie. L'entreprise était implantée dans toute la région, sans compter ses réseaux et échanges de par le monde. Tout habitant de Kalos qui avait du se soigner avait absorbé un de leurs produits, profité de leur production. L'entreprise était si bien ancrée que sa fortune était colossale. Rachel cligna des yeux, totalement abasourdie. Comment aurait-elle pu deviner que ce jeune homme, vêtu de façon très commune, pouvait être lié à un tel mastodonte du secteur pharmaceutique ? Mais cela expliquait ses manières qui fleuraient la bonne éducation, et ce léger timbre de la voix qui lui donnait l'air d'un dandy.

« Je. Pardonnez-moi. Ma réaction était... impolie. Je viens ici de Kalos, je ne pensais pas rencontrer... » Sentant qu'elle s'enfonçait et qu'elle devait passer pour une écervelée prompt à perdre la tête dès qu'elle approchait une célébrité, Rachel agita la main comme pour balayer quelque chose. « Peu importe. Je serais ravie de vous aider monsieur... Denys. Ou vous voulez que je vous appelle autrement ? Vous souhaitez peut-être rester anonyme. »

Un jeune homme tel que lui s'il donnait son nom à tout le monde finirait harcelé par des individus avides d'approcher quelqu'un de « connu », ou de fortuné. Sans compter les paparazzis avides d'informations à sensation.

Posant sa main sur sa poitrine, Rachel inclina légèrement la tête. Elle ne se voyait pas serrer la main d'un individu tel que Athanaël comme s'ils avaient été de vieux amis, ou des associés.

« Je suis Rachel Mirabeau. Mon nom... ne vous dira rien. Je suis... »

Insignifiante.

« … une simple habitante de Kalos venu en voyage dans l'archipel de Myhone. La région montagneuse est un excellent choix. Je me suis déjà rendue à la grotte du passage qui mène à Elerya. J'y ai fait la rencontre d'un Racaillou et d'un Chamallot. D'après ce que j'ai entendu on peut y rencontrer nombre de Pokemons Sol. Si c'est ce que vous cherchez c'est le coin idéal. Mais avez-vous songé à prendre une lampe torche ? Sinon vous n'irez pas loin. »

Une idée traversa l'esprit de Rachel tandis qu'elle partageait son expérience.

« Je pourrais vous y accompagner si vous le souhaitez. Je n'avais pas de projets pour les prochains jours. »
Re: Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Mar 2 Aoû 2016 - 15:44
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys

Une simple habitante de Kalos… Athanaël sourit et soupira de manière amusée, avant de faire un pas de côté, passer dans son dos, lui attraper les mains et les rediriger vers le ciel et de lui dire, sur une voix mystérieuse et un peu grave :

  « Regardez le ciel. Il est orangé, n’est-ce-pas ? »

Le ciel était un magnifique ciel de soir d’été, teinté d’un orange crépusculaire qui adoucissait la clarté des blancs nuages. Athanaël aurait pu simplement dire que c’était un simple ciel, comme on pouvait régulièrement en voir tous les jours pour celui qui prenait le temps de le contempler. Mais c’était là que le jeune homme voulait en venir. Ce ciel était chaque soir le même, mais il fallait pouvoir le contempler pour pouvoir l’apprécier. Et plus encore…

  « Ce ciel, il est le même pour nous, que vous soyez enfant d’actionnaire majoritaire d’une grande entreprise familiale multinationale ou une simple habitante de Kalos ; n’oubliez pas cela, Rachel. Nous foulons le même sol. »

Le jeune homme la lâcha, se remit devant elle et lui sourit ; c’était une manière un peu métaphorique de lui faire comprendre, mais il était certain de s’être fait comprendre. Face à pas mal de choses, ils étaient égaux. C’est sûr que la société des Hommes faisait d’eux des gens différents.

  « Ici, à Mhyone, je ne suis qu’un dresseur parmi tant d’autres et mon patronyme ne m’aidera pas à devenir meilleur. » Le jeune homme s’abaissa un peu avant de s’étirer et lui faire un sourire malicieux : « D’ailleurs, peut-on se tutoyer ? Vous m’avez l’air d’être une dresseuse depuis plus longtemps que moi, j’adorerais que vous m’expliquiez votre parcours à Mhyone ou encore ce qui vous motive à le devenir ! »
Athanaël lui attrapa la main et lui indiqua un petit café, en bordure de route vers lequel il les dirigea en commentant :

  « Quant à m’accompagner, pour le moment, nous serons plus à l’aise devant un bon thé pour discuter de tout ça ! » Le jeune homme s’interrompit et ajouta : « au fait, Athanaël ira très bien ! »

La terrasse du café était tout à fait modeste, mais ça lui convenait tout aussi bien et Kaiser les avait suivis en silence, baillant légèrement ; la journée avait été longue. Mais le petit dinosaure de terre trouva quelques cailloux qui lui semblèrent appétissant à l’odorat et se mit à entamer son énième repas de la journée. Le jeune Kalosien fit la commande d’un thé à la menthe ; parfait pour se rafraîchir avant de reprendre la route. Et puis, le temps de boire, cela lui permettrait de faire connaissance avec Rachel ; qui semblait avoir plus à en dire que les mots qu’elle s’était prononcée en son for intérieur.

  « Alors, comment une jeune et jolie Kalosienne telle que vous en est-elle venue à explorer des grottes pleines de pokémons ? Vous aussi, vous voulez devenir maître de la ligue de Mhyone ? »

Le jeune homme lui sourit avant de prendre un peu de son thé et d’y mettre un sucre. Devenir maître pokémon lui paraissait tellement lointain et improbable, maintenant qu’il était lâché dans la nature. Mais après tout, qui ne tente rien n’a rien. Et surtout, il ne voulait pas perdre face à ses frères. Alors que la perspective d’obtenir l’assurance de récupérer l’argent familial ne l’intéressait finalement que bien peu ; sûrement peut-être parce qu’il n’avait jamais eu de problème d’argent, ce qui pourrait sûrement bientôt être une expérience probable à l’avenir s’il ne trouvait pas un moyen pour obtenir des deniers. Le jeune homme revint aussi sur la question de l’anonymat …

  «Quant au fait d’être harcelé par des paparazzis, Père et Mère nous ont bien cachés. Seuls quelques établissements de formation ont pu nous connaître, mais du reste, un pion sur un échiquier n’a pas d’identité jusqu’à ce qu’il puisse traverser l’adversité pour devenir un élément de victoire : autant dire que j’ai beau avoir un nom de famille connu, ça n’apporte pas grand-chose mis-à-part des connaissances pointues en analyses transactionnelles et financières ! »
Re: Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Ven 5 Aoû 2016 - 21:46

Anonymous

Invité
Le geste de Athanaël avait surpris Rachel – en bien. Passé la surprise, la jeune femme comprit et accepta, entièrement, le point de vue du jeune homme. Ici, à Mhyone, chacun commençait à zéro sur le même plan, abandonnant derrière lui son passif, ses titres. Ils avançaient tous sur la même ligne, chacun selon son propre rythme. Le jeune homme avait le don de mettre en confiance et d'abaisser toute barrière. Rachel hocha légèrement la tête lorsqu'il lui demanda la permission d'user du tutoiement. Même elle trouvait que cela rendrait l'échange plus aisé – comme s'ils étaient deux voyageurs se découvrant au coin d'une rue. Mais, après tout, n'était-ce pas le cas ?

La Kalosienne se laissa entraîner jusqu'au café – un café populaire avec son charme rustique qui faisait presque songer à ceux qu'on pouvait trouver dans la campagne de Kalos. Alors que Athanaël prenait sa commande, Rachel demanda un thé au jasmin. Boire du café aussi tard nuirait à son cycle de sommeil. Elle écouta le jeune homme exposer ses points de vue et poser ses questions, tout en observant ses mains. Ils se mouvaient avec une certaine grâce, démontrant là toute la bonne éducation que le jeune homme avait suivi.

« Maître de la Ligue ? Oh non. Je suis venue ici pour faire mes premiers pas en tant que performeuse. Je voudrais participer à des concours de beauté Pokémon. Mais pour cela... » Le regard de Rachel se tourna vers son Funécire qui, posé à ses côtés sur la table, ne disait mot. « … je dois entraîner Chandelle et me former une bonne équipe. »

Entre ses mains en coupe, le thé diffusait une chaleur bienfaisante.

« Je ne suis arrivée sur l'archipel que depuis quelques mois. Vous – pardon – tu dois être la troisième personne dont je fais la rencontre ici. J'ai raté un concours de beauté il y a peu. Je n'ai pas eu le temps de participer. J'ai simplement pu visiter et repérer quelques lieux intéressants. Comme le château de Dulem à Méridian. » Rachel continua d'un ton plus bas, comme si elle menait une confidence. « Il paraît que la partie inhabitée est sujette à beaucoup d'agitations. Je soupçonne des Pokémons Spectre d'en être à l'origine et je compte bien enquêter. »

Et, accessoirement, en capturer un. La jeune femme sirota une gorgée de son thé. Un sourire flottait sur ses lèvres. Rachel s'amusait déjà d'avance à l'idée d'investir un lieu au passé chargé d'histoires et de rumeurs. Fouiller un manoir réputé hanté ne l'effrayait pas le moins du monde.

« En fait mon objectif est simple. Me lancer dans les concours de beauté Pokémon mais seulement avec des Pokémons Spectre. Ce sont mes préférés. J'aime les histoires et les mystères qui les entourent. Ce n'est pas un défi simple à relever mais j'ai des amis qui m'ont redonné foi en ce rêve. Alors je m'y accroche ! »

Des amis au nombre de deux : Takeshi, son ami d'enfance, et Kaori McCain qui avait su la redynamiser avec ses propos, bruts, mais motivants. Se rapprochant de sa dresseuse, le Funécire se glissa jusqu'à la tasse qu'elle tenait entre ses mains. Se penchant, ses minuscules pattes sur le rebord de la faïence, le Pokémon tenta de goûter le thé. Avant de reculer, crachotant, appréciant peu la boisson. Rachel lâcha un rire, lui tapotant gentiment le dessus de la tête, du bout de l'index.

« Imbécile. Et si tu étais tombé dedans ? » Et revenant à Athanaël, elle reprit. « Et toi ? Tu comptes devenir le nouveau Maître de la Ligue ? Devenir un champion ? »
Re: Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Sam 6 Aoû 2016 - 23:39
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys
Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi.
ft Athanaël x Rachel Mirabeau

Les premières révélations de Rachel firent sourire le jeune homme. Il découvrait le rêve de quelqu’un d’autre et la jeune femme, quand elle lui décrivait ses projets, lui faisait ressentir une certaine tendresse ; il se demanda lui-même si ça n’était pas condescendant, d’autant qu’elle pouvait être plus vieille que lui – et qu’il faudrait sûrement se garder de le faire remarquer -, mais d’un autre côté, le jeune homme trouvait que les gens qui rêvaient étaient indubitablement plus jolis que ceux dont le cœur était fermé, mué dans le désespoir, une sorte de carcan froid qui leur faisait perdre l’essentiel de vue ; c’est-à-dire la capacité à se battre en chaque instant pour parvenir à un demain meilleur.

Rachel avait commandé un thé au jasmin ; une jolie petite fleur qui avait de nombreuses vertus ; si Athanaël connaissaient celle-ci, c’est notamment parce que les plantes avaient, bien évidemment, une grande présence au sein du business familial, encore que lui-même ne savait pas s’en servir pour fabriquer des médicaments. Tout au plus, il savait s’en servir pour fabriquer du thé. Et quant à lui, le café… Eh bien… C’était la boisson officielle des travailleurs acharnés. Il lui en fallait le plus régulièrement possible pour tenir de longues heures d’apprentissages et de réflexions intenses sur des dossiers. A toute heure, à n’importe quel moment… Le café était la boisson qui faisait tourner le monde… L’élixir temporel. L’eau de longue-vie. Bref, un atout indispensable à toute personne qui voulait repousser les limites de son corps dans de joyeuses nuits de brain-storming.

Les projets de la jeune femme étaient intéressants en soi ; Athanaël, sans être fermé d’esprit, était assez matérialiste – vu le milieu d’où il venait, en même temps … - et avait du mal à concevoir que des spectres pouvaient réellement exister. Néanmoins, cela était de culture courante de savoir que les pokémons spectres existaient bels et biens et qu’ils étaient d’ailleurs capturables. Par ailleurs, a priori, la demoiselle qui lui faisait face en possédait un, même s’il semblait bien réel aux yeux du jeune homme et qu’il avait du mal à s’imaginer que Chandelle était un … Fantôme. Mais il pouvait tout à fait comprendre que l’on soit attiré par l’aura de mystère planant autour d’eux. Après tout, certains aiment le frisson et ne se sentaient à l’aise que dans ces circonstances-là. Athanaël ne savait pas encore trop quel type de pokémon l’attirerait. Néanmoins, on l’avait prévenu qu’élever Kaiser ne serait pas simple, car un jour, il deviendrait un moteur de puissance particulièrement dangereux qu’il faudrait savoir faire obéir…

Mais le jeune homme aimait les défis relevé. Et s’il s’avérait que Kaiser deviendrait incontrôlable… Alors, il ferait de son mieux pour le faire obéir. C’était ça aussi, être dresseur : savoir être proche de ses compagnons aux extraordinaires pouvoirs. Un peu comme l’était la jeune femme avec son pokémon, qui manquât de peu de tomber dans le thé au jasmin. Kaiser, resté sage jusqu’à alors, tira sur la manche d’Athanaël pour avoir droit, lui aussi, de goûter au breuvage. C’est à ce moment-là que Rachel lui demanda ses objectifs… Le jeune homme lui sourit et porta son petit Embrylex sur ses genoux, le cala délicatement et lui fit glisser une petite lampée de café dans la bouche de son pokémon qui fit une grimace effarée devant le goût particulièrement âcre du breuvage.

Ses objectifs ? Pouvaient-ils réellement être qualifiés de sien ? Après tout, il n’était pas vraiment là de son propre chef, il n’avait pas vraiment eu le choix. S’il avait un objectif bien à lui, quel serait-il ? Être libre ? Le jeune homme leva les yeux vers le même ciel qu’il avait montré à Rachel pour lui exprimer qu’ils étaient les mêmes face à celui-ci. Néanmoins, il avait un peu triché pour éviter quelque chose dont il avait bien conscience : ils n’étaient pas égaux de manière « réelle » à la naissance. Loin de lui l’idée de se sentir supérieur ou inférieur, loin de là… Mais leurs vies n’étaient pas la même. Ils n’avaient pas les mêmes possibilités, au même moment.

La réaction de Rachel ne l’avait pas surpris le moins du monde. Lorsqu’on entendait parler de la fortune colossale des Denys, on s’imaginait un monde d’opulence et de luxe. D’un côté, c’était vrai. D’un autre, ils n’imaginaient pas à quel point la discipline était rigoureuse au sein de cette famille. Il n’imaginait pas expliquer par exemple, que c’était la première fois qu’il marchait seul dans la nature. Que la plupart des paysages qu’il verrait ici, qui étaient peut-être à Kalos, il ne les avait jamais vus. Athanaël n’était pas prétentieux, parce que depuis toujours, on lui avait fait comprendre qu’une telle famille n’était pas un ticket vers l’aisance, mais plutôt une charge à laquelle il faudrait répondre ou être écarté. Le travail, le travail, le travail… C’était tout ce qui animait cette famille dont il était issu. La culture de la performance relevait de l’exaltation ordinaire… Choisissant ses mots avec un air soucieux, le jeune homme finit par lâcher :

« Si je veux être franc, a priori, je ne sais pas pourquoi je suis ici. Enfin, si, je le sais ; je n’ai pas le choix. Père a décidé que ses fils seraient en compétition pour figurer sur la succession. Il sait déjà que nos C.V font de nous des atouts de choix pour n’importe quel business. Mais justement, il a dû se dire que c’était un moyen de nous tester une ultime fois, dans notre capacité à nous adapter et à donner le meilleur de nous-même. »

Il se rendait compte que l’image qu’il donnait de Père était particulièrement froide et intimidante ; il revoyait cette forme, assise de manière droite, inflexible, stoïque, qui parlait d’une voix tout aussi implacable, sans broncher et qui n’affichait aucune expression. Lisse comme l’acier, froid comme la glace.

« Enfin… J’aimerais vraiment devenir le meilleur et explorer de fond en comble cette région. Y rencontrer des gens, comme toi. Voir ce que je n’ai jamais pu voir.  J’imagine que pour devenir maître de la ligue, de toute manière, rencontrer des gens, explorer et me dépasser seront des conditions sine qua non. Mais surtout… Je crois que pour la première fois, je ne suis pas obligé d’adopter cette mentalité froide et vipérine qui est propre à ma famille qui est… Ce qu’elle est. La réussite à un prix ; c’est souvent celui d’une vie plus simple et plus ordinaire. »

Le jeune homme ne semblait pas très à l’aise à l’idée de parler de tout ça. Il n’espérait pas qu’on le comprenne ; c’était comme chercher à vouloir expliquer un monde différent avec de simples mots. Possible, mais avec un exposé aussi fragmentaire, cela resterait à l’état d’une toile inachevée. Et dans un sens, il le valait mieux ; Athanaël avait fait de son mieux pour garder sa santé mentale. Certains fils à papas étaient choyés comme des poupées trop lisses… Mais ça n’était pas le cas, chez les Denys.

Dans un sens,  c’était peut-être mieux ainsi, car il avait acquis une grande humilité et des capacités qu’un enfant ayant eu une vie normale n’aurait pas développé. Et sa famille s’était assuré que leurs enfants ne soient pas non plus des potiches qu’on peut exposer fièrement.

« Mh... Garde ça pour toi, s’il te plaît ! Ces histoires déprimantes ne regardent que moi et je compte bien devenir maître de la ligue de Mhyone grâce à l’aide de Kaiser ! » Le jeune homme semblait sortir d’une très violente gueule de bois et se mit à sourire avec détermination en même temps que son Embrylex sauta de ses genoux pour approuver, la patte levée. « Et je pense que tu as raison de tabler sur le type spectre. Je ne m’y connais pas en concours de beauté pokémon, mais je suis sûr que grâce à cette approche originale, tu pourras créer un style unique qui t’appartiendra ! »

C’est vrai qu’avec un bon jeu de lumière, quelques fantômes, il y avait moyen de faire de sacrés spectacles. Une idée lui vint en tête ;

«  Je sais ! Je veux être parmi tes premiers spectateurs ! Fais-moi une démo ! Comme ça, je pourrais venir te voir aux prochains concours et voir comment tu auras progressé ! »

C’était un moyen de définitivement évacuer les mauvais souvenirs et de se concentrer sur le présent : un café, une jolie et jeune coordinatrice, le tout accompagné d’un spectacle qui promettait d’être inédit.
© Atios & Ash'

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Mar 9 Aoû 2016 - 16:13

Anonymous

Invité
Le discours de Athanaël rappela à Rachel combien ils venaient d'univers radicalement différents. Soudainement face à la détermination de son interlocuteur, à sa situation, elle se sentait presque la plus jeune, la plus naïve. Elle pouvait presque sentir la pression qui pesait sur les épaules du jeune homme – le poids d'une succession qu'il devait relever. Devait ou voulait ? Rachel n'aurait su dire. Il lui semblait qu'on avait donné une mission à accomplir au jeune Denys mais que son avis n'avait pas été demandé. Elle ne savait trop quoi dire, quoi répliquer. Il lui semblait que, quoi qu'elle dise, ses mots auraient sonnés creux. Vides de sens.

Athanaël la sortit de cette situation inconfortable en lui proposant de faire une démonstration de performeuse. Là, maintenant. C'était prendre la jeune femme au dépourvu. Elle se retint de poser la question stupide « Là, maintenant ? » se contentant d'avaler une rasade de son thé, avant de se lever.

« Je ne sais pas si ce sera... » Correct. « Performant. C'est la première fois que je mène un tel spectacle en public. Sois indulgent, s'il te plaît. Enfin, pas trop non plus. Si c'est vraiment... bourré d'erreurs, il faudra me le dire. »

Soulevant Funécire, Rachel le déposa sur son tabouret qu'elle avait tiré loin de la table. Quelques clients s'étaient retournés vers eux, intrigué de savoir ce qui allait bien se passer. La Kalosienne inspira longuement, tâchant de faire abstraction du public. Elle avait bien réussi à chanter une comptine pour enfants lors d'une soirée karaoké. Elle pouvait réussi une prestation de performeuse sans la pression du jury, ou du concours.

Suivant les directives de sa dresseuse, Funécire commença par une attaque Ombre Nocturne. La flammèche couronnant sa tête grandit en volume tandis que son ombre grossissait avant de filer au sol, comme si elle se détachait de Funécire. L'ombre arriva jusqu'à Kaiser et son dresseur avant de disparaître – l'attaque avait été détournée de sa fonction première pour troubler et fasciner le public.

Le Pokémon enchaîna avec Danseflamme. Mais au lieu de lancer l'attaque sur une cible, le Funécire s'entoura lui-même de flammèches. Le Pokémon tournait sur lui-même, comme s'il dansait au sein du cercle. Il se balançait, de temps à autre, tentant de mimer les gestes de sa dresseuse – le cercle de flammes devenait un cerceau qui se mouvait autour des hanches de la bougie de cire.

Pour finir, Rachel saisit une serviette en papier laissée sur la table. La roulant en boule, elle la lança au-dessus du Funécire.

« Rebondifeu ! » ordonna-t-elle.

Le Pokémon spectre projeta son attaque sur la boule de papier. La serviette s'enflamma – des flammèches furent projetées autour. Des petites étincelles qui retombaient doucement, à l'image d'un feu d'artifice artisanal.

Se rapprochant de son Pokémon, Rachel le félicita de sa prestation. Avant de demander à Athanaël son verdict.
Re: Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Mer 10 Aoû 2016 - 1:47
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys
Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi.
ft Athanaël x Rachel Mirabeau
Les mains du jeune homme se rencontrèrent à plusieurs reprise avec vigueur dans des applaudissements sincère ; Rachel et son petit pokémon se mirent en action et offrir à Kaiser et à Athanaël un spectacle relativement inédit pour l’un, comme pour l’autre. C’était la première fois qu’il voyait un coordinateur en action et n’avait jamais réalisé que les petites créatures qu’ils s’amusaient à dresser pouvaient faire aussi ce genre de prouesse. Et les spectateurs rejoignirent bientôt le jeune homme qui avait initié cette vague d’acclamation.
Que ce fut l’ombre qui se déplaçait, ou encore la danse au sein du cercle, ou encore l’utilisation du mouchoir, le jeune homme pouvait effectivement dire sans se tromper qu’elle avait effectivement là un filon à exploiter ; bien sûr, beaucoup était encore à faire ; on était loin d’une scène professionnelle, mais le jeune homme pouvait facilement imaginer qu’avec plus d’expérience et de moyen, elle pouvait concevoir un spectacle encore plus captivant.

« Alors… Je vais parler en profane. Mais … » Le jeune homme prit une pause et annonça ce qu’il en avait pensé : « concrètement, le potentiel est là. Ce que tu as déjà fait ici est très bien ; je peux déjà imaginer qu’à l’avenir, avec plus de spectres, ces flammes pourraient danser non pas uniquement autour de ton pokémon, mais au sein d’une salle de spectacle complète et à travers le public. Ou encore, avec quelqu’un à la lumière, ces ombres qui étaient portées vers moi pourraient danser en plus grand nombre. »

Oui, le jeune homme n’avait proposé que quelques idées, quelques pistes, mais là où l’on pouvait dire que Rachel avait «réussie » en tant que coordinatrice, c’était qu’elle avait su faire rêver Athanaël d’un futur où elle pourrait réaliser son rêve. Il n’était pas le seul, d’ailleurs, car une petite fille vint demander un autographe, visiblement impressionnée par l’aérobic enflammé du pokémon bougie.

« Je crois que tu as trouvé ta première fan ! Je suis un peu jaloux, j’espère que j’aurais autant de talent que toi en tant que dresseur de pokémon que tu ne sembles en avoir en tant que coordinatrice… »

Mais ça, il ne tarderait à le savoir bien assez tôt : il allait devoir mener de nombreux combats, qui par certains aspects, se rapprocheraient dans la danse de Rachel et de ses pokémons. Il allait devoir apprendre à jouer du génie de l’ingéniosité, se faire la muse de la confiance entre lui et ses compagnons et affronter de nombreux dangers.

« Au moins, tu connais déjà tes pokémon préférés… Moi, je ne sais pas encore ce qu’il faut que je fasse ou encore ce que je vais capturer. »

Le jeune homme regarda Kaiser. Il savait que son petit pokémon était une créature rocheuse et des sables, mais il ne savait pas du tout que celui-ci allait devenir un jour une créature terrifiante ; ce qui quelque part, était peut-être une bonne chose, car il craindrait ce jour où son petit glouton terreux se transformerait en terrifiant façonneur de montagne. S’il savait d’ailleurs qu’il finirait par devoir dompter de majestueuses et puissantes créatures, le jeune homme n’y croirait pas.

Le café terminé, le jeune homme se releva. Cette aventure l’attendait… Et le seul moyen qu’il avait de la relever, c’était encore justement de s’y élancer. Le jeune homme avait laissé ce qu’il fallait sur la table du café pour payer les deux consommations et s’approcha de Rachel.

« Je crois d’ailleurs que je vais commencer à me mettre en route, si jamais je veux pouvoir te dire jusqu’où je suis parvenu, la prochaine fois ! » Le jeune homme sourit et lui dit alors : « toi aussi, tu vas devoir faire de ton mieux, jusqu’à ce nos routes se croisent à nouveau, Rachel ! ». Lui déposant une carte de visite dans la main, le jeune homme lui fit un dernier sourire avant de lui faire la bise – la seule, l’unique, celle qu’on affublait de manière traditionnelle à Kalos – en signe d’amitié.

HRP : j'espère que ça te plaira ; j'avais la sensation de tourner un peu en rond, donc je pense qu'il vaut mieux qu'on en rouvre un peu plus tard ; ils auront pas mal de chose à se raconter, je pense !
© Atios & Ash'

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]
Mer 10 Aoû 2016 - 18:28

Anonymous

Invité
Rachel se mordilla la lèvre inférieure face aux compliments de Athanaël, notant scrupuleusement les remarques qu'il lui faisait, les conseils qu'il lui donnait. Elle avait encore bien du chemin à faire mais, en soit, c'était cela qui rendait le défi encore plus épicé à relever. Elle devait ériger, petit à petit, pièce par pièce, le puzzle qui la mènerait jusqu'à la scène professionnelle.

« Merci. » souffla-t-elle, cherchant les mots qui se bousculaient dans sa tête. « Et je suis certaine que tu finiras par trouver ta voie. Peut-être que tu tomberas par hasard sur un Pokémon et que, de là, tu auras l’illumination que tu t'écriras : C'est ça mon destin ! Ou que tu feras une rencontre décisive qui changera la donne. »

Prenant la serviette que lui tendait la petite fille (la pauvre n'avait rien trouvé de mieux) Rachel y apposa sa signature, tout en remerciant sa fan. Cette dernière filait déjà vers ses parents, tenant la serviette dédicacée comme si c'était le Saint Graal. Une scène qui arracha un sourire à Rachel avant de se retourner, entendant Athanaël se lever et prendre congé. Un déjà ? Retentit au sein de son crâne mais qu'elle ne formula pas, ne voulant pas paraître impolie.

Néanmoins, elle retint le jeune homme par la main. Toujours armé du stylo qu'elle avait utilisé pour la dédicace, Rachel traça, sur la paume, une suite de chiffres.

« C'est mon numéro. Si jamais tu veux garder contact et m'appeler. On pourra se tenir au courant de nos avancées respectives. Oh et si jamais... Tu as même besoin d'aide, de conseil ou même de parler. Si jamais tu vas à Minami, je te conseille leurs smoothies aux baies. Un délice. »

À son tour Rachel se permit la bise Kalosienne, Athanaël ayant, de lui-même, instauré le premier pas.

« Bonne chance à toi aussi. »

Reprenant son sac sur son épaule, ainsi que son Funécire, Rachel salua Athanaël jusqu'à ce que sa silhouette ne soit noyée par l'obscurité nocturne qui, peu à peu, commençait à gagner la ville.

HRP a écrit:
Aucun soucis Athanaël. Si ça se trouve ils vont se recroiser à l'event sur le navire. (Sympathique situation pour des retrouvailles xD) Merci pour ce petit rp et cette rencontre, c'était vraiment sympa.
Re: Nouvelle région, nouveau départ, nouveau défi [Rachel Mirabeau]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: