:: Archives générales :: Archives :: Archives RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Mont Calgon ! [Capture solo]

avatar
Athanaël Denys
Région d'origine : Kalos
Ven 22 Juil 2016 - 20:58
Athanaël Denys

Le nom du mont qu'il recherchait comme étant l'endroit le plus rigoureux de la région s'était révélé avoir un nom assez intéressant pour le peu qu'on soit Kalosien et qu'on possède un lave-vaisselle ; l'esprit du jeune homme ne pouvait s'empêcher en son for intérieur de faire le parallèle entre la marque de produit d'entretien, à savoir le Calgon. Au-delà de ce petit jeu de l'esprit, le jeune homme s'approchait de ses premières tentatives de captures ; que celles-ci furent réussies ou pas, à défaut d'avoir attrapé dans le filet de ses balles de captures des créatures qui seraient nécessaire à sa croissance en tant que prétendant futur challenger de la ligue de Mhyone, il avait tout du moins réussi à emporter avec lui la jeune Maïlys Poesy. Enfin emporter...

Il ne s'agissait pas d'un enlèvement ou d'un kidnapping – l'expression unysienne étant alors particulièrement adaptée à la morphologie de l'intéressée – celle-ci étant alors consentante pour l’avoir suivie. D’un côté, celle-ci était assez agréable, d’un autre, ne pas être seul avec ses pokémon était plutôt sain pour l’équilibre psychique du jeune dresseur. L’aventure, c’était cool, mais se perdre seul dans la nature, sans avoir quelqu’un vers qui se tournait, c’était une épreuve assez rude en soi pour quelqu’un qui n’avait pas l’habitude de la solitude de la nature, mais plutôt de l’activité urbaine d’une grande capitale.

Le voyage avait été long ; forcément, quand on n’a pas l’habitude de se déplacer à pieds, les premières longues marches dans la nature font office de douche froide. La seule chose permettant d’avancer étant de mouvoir ses jambes, de manière intrinsèque, les jeunes dresseurs étaient limités par lesdites jambes. Et quand on s’appelait Maïlys, tout espoir d’un jour de percer dans le pokéathlon international semblait légèrement perclus : elle était courte sur patte, ce qui fait qu’elle devait faire deux fois plus d’efforts que le jeune Athanaël pour avancer à la même allure. Les joies du voyage en groupe, en somme. C’était le prix à payer pour obtenir un peu de compagnie et le jeune homme ne s’en plaignait pas ; encore qu’une partie de lui se demandait où étaient ses frères et comment ils s’en sortaient. Au fond de lui, même s’il cherchait à ne pas céder à cet appel, l’urgence de la performance s’éveillait lentement et lui quémandait de trouver une solution pour devenir plus fort.

Le plus vite possible. L’entrée dans le mont Kaygon avait cependant offert un paysage assez incroyable pour les jeunes dresseurs. Habitué aux gigantismes urbains qu’étaient les gratte-ciels, ici, c’est le gigantisme naturel qui avait de quoi laisser coi. Mais selon le peu d’information qu’il avait, ces montagnes avaient deux avantages ; l’un, celui d’offrir un environnement relativement rude pour les dresseurs peu acclimatés à la vie de randonneur-éleveur de pokémon ; l’autre, un dresseur sur la route lui avait certifié y avoir trouvé de bon pokémon et d’être un lieu d’entraînement assez populaire parmi ceux qu’on dénommait être des topdresseurs.

Partant  seul du bivouac, très tôt dans la matinée et n’ayant laissé qu’un petit mot auprès de la jeune Maïlys endormie, le jeune homme s’échappa en compagnie de son Embrylex dans les étendues sauvages du mont Kaygon. Qu’allait-il rencontrer ? Allait-il avoir de la chance ? Allait-il être doué dans la capture de pokémon ? Ces interrogations et l’excitation angoissée qui étaient liées tamponnait au creux de sa poitrine et de son estomac.  Perdu dans ses pensées, Kaiser poussa un petit cri.
Ils se retrouvaient dans un passage qui s’était resserré et son compagnon le petit dinosaure semblait avoir repéré quelque chose. Au comble de la tension, ils se raidirent tous deux, les sens en éveil…

[Demande d'apparition d'un pokémon sauvage]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Ven 22 Juil 2016 - 21:18
Administrateur
UN POKEMON APPARAIT !


Tu rencontres ... Soporifik !


Que vas-tu faire ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Athanaël Denys
Région d'origine : Kalos
Sam 23 Juil 2016 - 0:40
Athanaël Denys


  « Ew. » Fut la première interjection que laissa échapper le jeune homme à l’égard de la créature sauvage. « C’est moche. Enfin, ce truc vivant est moche. »

Il s’était repris, mais le sentiment de dégoût était là : l’air vicieux de la créature inconnue au nez en trompette ressemblait vaguement à un tapir humanoïde. Le jeune homme dégaina son pokédex, comme il était d’usage de le faire lorsqu’on est un dresseur souhaitant en savoir plus sur la créature lui faisant face. La voix préenregistrée récita alors :

  « Soporifik. Type psy, pokémon dévoreur de rêve. Créature foklorique à Mhyone, dans le Kanto, Johto, Hoenn et Sinnoh. Si vous avez la sensation d’avoir rêvé et que vous ne vous en souvenez plus, le proverbe dit que c’est qu’un Soporifik a dévoré vos rêves. Cette créature peut lire et aspirer les rêves depuis son organe olfactif et grâce à ses pouvoirs mentaux. Il aurait un penchant pour les enfants, leurs rêves et cauchemars étant particulièrement attirants pour son espèce. »

Voilà, tout était dit : ce pokémon méritait d’être sévèrement renvoyé de là où il venait. De prime abord, il ne l’avait pas reconnu, mais ce pokémon lui rappelait définitivement un même internet particulièrement grinçant concernant les enfants ; et c’était inadmissible.

  « Kaiser ! On est d’accord, on le laisse pas s’enfuir, celui-là, hein ? »
  « Brii… Brylex ! »

Le dresseur et le pokémon se regardèrent, avant de se tourner, l’air menaçant envers le pokémon sauvage qui, malgré une certaine forme d’assurance de prime abord, se sentait dès lors légèrement moins à l’aise, comme si, soudainement une réputation tout entière attribuée à un groupe allait être reportée sur lui. Malgré une certaine fébrilité, le pokémon céda à la panique et tenta l’assaut avec une attaque hypnose. Son déhanché se fit régulier et l’attention du dresseur et de son pokémon se mit à baisser, comme si on forçait leur conscience à se fermer … Jusqu’à ce qu’Athanaël crie à son pokémon :

  « On ne se fera pas avoir par ton obscène déhanché, voleur d’enfant ! Kaiser, attaque morsure ! »

Le Soporifik sauvage écarquilla les yeux de surprise face à un être humain qui semblait avoir trouvé la force en son for intérieur pour rejeter l’hypnose. Embrylex se jeta vers l’avant, prêt à mordre le pokémon qui tenta de répliquer avec une attaque Ecras’face, sans succès ; Kaiser esquiva et profita de l’ouverture pour attraper le bras du pauvre Soporifik qui avait la sensation d’être mal tombé aujourd'hui. Se débattant en agissant son bras fermement enfermé dans la dentition du petit dinosaure de pierre, celui-ci ressentait une vive douleur qui l’empêchait de se concentrer. Apeuré, le pokémon tenta de conjurer une entrave sur son agresseur qui ne fonctionna pas correctement : Kaiser fut obligé de lâcher sa proie, mais la gêne se dissipa bien vite. Les larmes aux yeux face à tant une violence particulièrement surprenante, le Soporifik prit littéralement les jambes à son nez et s’enfuit de là où il était venu.

« Et que je ne te revois plus ! » Le jeune homme soupira avant de compléter : « une bonne chose de faite, n’est-ce pas Kaiser ? »

Le petit dinosaure approuva alors que son dresseur se remit à avancer dans les montagnes quelques minutes encore. Il ne semblait pas avoir eu de chance cette fois-ci : lui qui cherchait un pokémon digne de ce nom, il tombait face à un pokémon qui persécute les enfants dans leur sommeil… Il imaginait très mal remporter la ligue avec un pokémon de ce type. Cela convenait beaucoup plus à ce cinglé de Naël.

Le jeune homme espérait rencontrer quelque chose qui lui conviendrait plus… Mais si la prochaine fois, ce ne fut pas la bonne, il rentrerait auprès de Maïlys. Il ne se sentait plus à l’aise à l’idée de la laisser dormir seule et sans surveillance quand ce genre de créature se baladait librement dans les montagnes…

[HRP : j’aimerais un autre pokémon, svp !]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Sam 23 Juil 2016 - 2:00
Administrateur
UNE CAPTURE SE POURSUIT.


Tu rencontres ... Griknot !


Que comptes-tu faire ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Athanaël Denys
Région d'origine : Kalos
Lun 25 Juil 2016 - 20:32
Athanaël Denys

Il était temps de grimper un peu. L’ascension continua pendant une bonne heure jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucun sapin bordant les chemins sinueux qu’il empruntait. L’air se raréfia, le vent devint frais, bien que les températures restassent agréables : l’été était tellement chaud cette année que le jeune homme était obligé de porter une tenue beaucoup moins formelle qu’il n’en avait l’habitude. La sueur coulait sur son front, mais il espérait pouvoir rencontrer quelque chose de plus rare que le Soporifik qu’il avait mis en déroute.

Mais il était peut-être un peu tôt pour ça ? Pour ne pas avoir à se justifier de ses envies de solitude, il avait préféré prendre le large seul en se levant plus tôt que la demoiselle qui l’accompagnait. Mais il ne savait pas si cela influait sur ce qu’il rencontrerait dans cette région escarpée. Le jeune homme baissa les yeux dans le creux de la vallée. Le paysage sembla l’avaler l’espace de quelques secondes ; puis, son regard se rappela encore des mouvements répétés du Soporifik. Les sapins, plus bas, étaient un peu comme la créature et semblaient danser à un rythme régulier. Ce rythme, c’était celui du vent, cette force de la nature qui avait su, inexorablement, façonner l’endroit où il se trouvait.

Une sensation de petitesse se mit à l’envahir, alors qu’il reporta son attention sur le chemin qu’il empruntait et le sommet de la montagne qu’il était en train de longer. Le soleil l’aveugla quelques instants avant qu’il ne se mette à l’ombre. Sortant sa bouteille d’eau, il but quelque gorgées et donna aussi à boire à son Embrylex qui le suivait fidèlement à pied, la plupart du temps. Mais un avantage que son pokémon avait sur lui, c’est que pour se nourrir, il lui suffisait de s’attaquer à une paroi rocheuse, ce que Kaiser fit d’ailleurs après avoir bu, comme s’il cherchait à récupérer ses forces. D’ailleurs, son pokémon avait un appétit … Colossal.

En voulait pour preuve le tunnel qui se formait au fur et à mesure que son pokémon creusait la paroi pour se sustenter…. Jusqu’à ce que Kaiser rentre effectivement à l’intérieur de la paroi rocheuse : quand je vous disais, qu’il avait un appétit colossal… N’entendant plus rien et s’impatientant, le jeune homme s’abaissa vers la petite cavité pour dire :

  « Kaiser ? Qu’est-ce que tu fiches ? »

Pas de réponse. Le jeune homme chercha à rentrer la tête dans la cavité… Pour voir au loin une sorte de lumière se rapprocher avec une ombre verte en train de s’avancer. What the… pensa-t-il avant de se dégager par réflexe en s’éloignant et en roulant sur le côté. Kaiser s’extirpa à toute vitesse du trou qu’il avait creusé, esquivant une sorte sphère d’énergie lumineuse qui alla exploser plus bas. À la suite du petit dinosaure de terre sortit… Ce qui ressemblait à un autre type de dinosaure terrestre. À mi-chemin entre une grosse bouche dentée et un requin. Par réflexe, le jeune homme donna un ordre à son Embrylex pour qu’il se défende :

  « Kaiser, fixe-le et tiens le en échec ! »

Les deux pokémons se fixèrent l’air menaçant, mais cela permit au moins au jeune homme de sortir son pokédex et d’identifier la créature :

  « Griknot est un Pokémon relativement petit qui possède des dents acérées. Son corps est bleu foncé, à l'exception de son abdomen et du bas de sa mâchoire qui sont rouges. Griknot possède deux cornes, qui ressemblent à des moteurs d'avions, sur chaque côté de sa tête. Il a aussi des bandes bleu clair sur les cornes ainsi que sur son dos. Ce Pokémon déterre des pierres précieuses pour décorer son nid. Il passe la plus grande partie de son temps à se battre contre d'autres Griknot. »

Bon, il s’avérait être un pokémon dragon, ce qui en soit était prometteur, surtout lorsque l'on savait que ses deux frères en possédaient déjà un … Il devait tenter de le capturer. Les deux pokémons étaient occupés à se fixer, mais le Grikniot profita de l’absence d’instructions au profit de Kaiser pour tenter de prendre l’avantage en utilisant une attaque jet de sable pour faire écran et préparer par-derrière une nouvelle attaque qui semblait être une attaque draco-rage. Passant à travers  le nuage de fumée en esquivant l’attaque.

  « Kaiser, mords-le ! »

Surpris de voir le petit Embrlyex émerger du nuage de sable en suspension dans l’air, le Griknot esquiva de peu l’attaque avant de tenter de contre-attaquer à nouveau avec une nouvelle attaque draco-rage qui explosa au sol avec fracas.

  « Avance malgré-tout ! Continue ! »

Kaiser sembla légèrement peu sûr de lui, mais se projeta sur le côté, esquivant de très près l’attaque, lui laissant l’opportunité de porter une nouvelle attaque décisive :

  « Morsure ! »

Cette fois-ci, le Griknot fut pris de vitesse et ce sont les mâchoires de l’Embrylex qui le saisir fortement.

  « Jette-le sur la paroi ! »

D’un puissant mouvement de la tête, le petit dinosaure de terre projeta son adversaire sur le côté accessible à eux de la montagne, le requin de terre roulant violemment avec force le long de celle-ci après un choc suffisamment fort pour le sonner. Et si le jeune dresseur l’avait bien calculé… Il dégaina sa première pokéball vide, la fit tourner dans sa main et visa la créature. La balle fit un arc dans les airs suivant une trajectoire qui manqua de peu d’être à côté du pokémon, mais qui finit par le toucher au dernier moment, arrachant une sueur froide au dresseur… Maintenant, il n’avait plus qu’à croiser les doigts…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Lun 25 Juil 2016 - 22:12
Administrateur
LANCER DE POKEBALL


Et ... TADA ! Le Pokémon est capturé !


25 XP te seront retirés sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Athanaël Denys
Région d'origine : Kalos
Mar 2 Aoû 2016 - 16:11
Athanaël Denys

Il était désormais l'heureux dresseur d'un Griknot. La sphère avait été secouée plusieurs fois par des soubresauts de plus en plus faibles alors que la petite créature sonnée cherchait à s'échapper de son entrave sphérique où elle risquait la capture... Et quand la sphère s'était immobilisée, une sorte de frisson de joie et d'excitation l'avait parcouru à travers son corps. C'était le premier pokémon qu'il capturait lui-même ! Et un pokémon dragon, en plus ! S'il parvenait à le dresser, il était sûr que le petit Griknot deviendrait un atout imparable dans son arsenal ; un allié de poids pour parvenir au bout de la route sur laquelle il se devait désormais d'avancer et ce, en compétition avec ses frères.

S'avançant en tremblotant vers la petite sphère immobilisée, il avait presque peur que celle-ci se rouvre brusquement et qu'elle lui prouve que la situation n'était pas celle qu'il avait encore du mal à accepter. S'approchant vers la sphère pour tenter de la récupérer, sa fébrilité le fit taper du doigt sur la sphère qui laissa la petite créature sauter hors de sa "nouvelle maison". Au sol, le Griknot regarda son dresseur... Avant de tomber dans une sorte de frénétique pâmoison où celui-ci bondit sur les cheveux de son dresseur pour lui lécher ses excroissances capillaires.

Athanaël, forcément surpris, se releva les yeux écarquillé, sentant la langue de son nouveau pokémon lui lécher le crâne, ce qui était particulièrement ... Dérangeant, comme premier contact ? Le jeune homme attrapa le petit requin des sols pour tenter de l'extirper de sa masse capilaire (qui serait sûrement recouverte de bave). La bouche de la créature faisait ventouse et le jeune homme eut un peu de mal à la dégager, mais après un petit plop, la créature finit sa course devant lui... Et elle tenta de lui lécher le visage, avec un air radieux.

Le jeune homme comprit alors : il restait un peu de terre du tunnel dans ses cheveux et sur son visage, ce qui avait particulièrement le don de plaire au petit pokémon qui semblait adorer la possibilité de récupérer celle-ci dans les cheveux de son dresseur :

 « Mais qu’est-ce que je vais faire de toi, hein, petit Griknot ? Déjà, me laver les cheveux, parce que tu m’as bavé dessus. Ensuite, te trouver un surnom, espèce de petit gourmand. »

Le petit requin sembla être fier d’être qualifié de gourmand et retourna dans le tunnel, sous le regard un peu médusé de son dresseur face à une créature deux fois plus survoltée que Kaiser qui semblait prendre de haut son nouveau collègue pokémon. Celui-ci revient et offrit une petite pierre précieuse à son dresseur, une jolie pierre rouge qui semblait avoir un motif d’étoile en son centre… C’était un rubis étoilé, une pierre précieuse assez rare.

 «  Tu m’as l’air très gentille aussi. Merci, je le garderais précieusement dans mon sac. Bon, il nous faut rentrer et voir si notre petite marmotte à lunette s’est réveillée ! Allons-y ! »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Archives générales :: Archives :: Archives RP-
Sauter vers: