HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
# 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Aller à la page : 1, 2  Suivant
# 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Dim 31 Juil 2016 - 4:05
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Voilà. Kaori était de nouveau seule dans Méridian. Après plusieurs heures à être accompagnée par Shira et son pokémon, la McCain pouvait s'adonner seule à une petite exploration de la cité médiévale. Lorsqu'elle avait été au centre pokémon de la ville, Kao' avait entendu parler d'un lieu hanté : Le château au centre de la forteresse.

Intriguée mais aussi souhaitant mettre ses tripes au défi, la jeune femme se décida d'y aller. Evidemment, ça ne serait pas marrant si il faisait encore jour pendant qu'elle serait à l'intérieur. Les rayons du soleil filtraient à travers les fenêtres, illuminant le bâtiment et faisant dissiper le côté paranormal. Cela n'aurait pas le même cachet que de se balader à l'intérieur, de nuit, avec sa froideur et son obscurité si caractérielle...

C'est donc tout naturellement que la Nageuse attendit que les premières étoiles de la soirée fassent leurs apparitions pour aller devant l'imposante bâtisse.

On avait l'impression que les tours transperçaient les cieux, les pointes des toits se confondant dans l'obscurité. Au loin, on pouvait entendre le croassement des Cornèbres qui avaient élus domiciles sur les hauteurs du château. A cette heure, le bâtiment n'avait plus rien de glorieux. Il semblait effrayant. Mais un défi était un défi !

Kao' inspira à fond puis avança en direction de son but. Au bout de quelques pas, elle se rendit compte que le Pont-levis avait été levé... Chiottes ! La Myokarienne ragea intérieurement lorsqu'elle vit qu'il y avait des horaires de visite. Mains sur les hanches, elle tenta de chercher une autre voie qui pourrait l'emmener à l'intérieur du bâtiment. Pas question de se défiler !

Et c'est alors qu'elle trouva la sortie des égouts. Un sourire qui en disait long s'afficha sur le visage tanné de la Nageuse. Pénétrer dans le château par ce chemin ne la dérangeait guère. Il ne fallait pas oublier qu'elle était pêcheuse. Se salir les mains, elle connaissait.

Cherchant un chemin qui lui permettrait de descendre dans les douves, elle découvrit un escalier qui l'emmenait plus bas, sur un quai en pierre. L'eau saumâtre contenue dans les tranchées moyenâgeuse était au même niveau. Ainsi, la Blonde n'aurait qu'à nager jusqu'à l'entrée insalubre, seul accès accessible des environs sans forcer comme une damnée et tout en restant discrète.

C'est alors que Kaori entendit un bruit. Faisant volte face, elle vit un gamin.
— Quoi ? Tu veux ma photo l'avorton ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Lun 1 Aoû 2016 - 2:34
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Le voyage jusqu’à Méridian n’avait pas été de tout repos, mais j’étais finalement arrivé à destination. Malheureusement, il faisait nuit et je ne savais pas trop dans quelle direction je me dirigeais… De toute façon, tant que je restais dans la ville ça me convenait et je pourrais me débrouiller pour retrouver mon chemin. Après avoir voyagé dans le froid de la Route 5 pendant un certain temps, j’étais content de me retrouver dans un climat plus agréable. Je commençais d’ailleurs à avoir chaud sous les nombreuses couches de vêtements que j’avais mis les unes par-dessus les autres pour me protéger de la fraicheur et éviter de tomber malade. Je me suis donc arrêté sur un banc de la citée pour retirer quelques épaisseurs et ranger mes affaires dans mon lourd sac à dos. Les rues étaient calmes, il n’y avait que peu de gens dehors à cette heure et c’était tant mieux ! Je n’aimais pas me retrouver au milieu de la foule alors ces moments de calme étaient tout ce que je préférais. D’autant plus que l’obscurité de la nuit permettait de me dissimuler encore davantage aux yeux des autres humains alentours. Qu’est-ce que j’aimais la nuit ! C’était d’ailleurs un des moments préparés de Seigneur, c’est pour ça que j’ai décidé de le faire sortir de sa pokéball pour qu’il puisse en profiter avec moi. Mon fantôme avait l’air content d’être dehors puisqu’il allait se promener à droite et à gauche pour observer les alentours en disparaissant dans les ombres. C’était la raison principale de mon amour pour les pokémons spectres, ils étaient capables de devenir invisibles aux yeux des autres pour vivre leur vie cachés. Qu’est-ce que j’aurais aimé être comme eux et pouvoir faire de même… Malheureusement, ce n’était pas le cas et il fallait que je fasse avec.

J’ai donc repris mon déplacement dans la ville avec Viskuse qui me suivant de plus ou moins loin en jouant dans la nuit. J’espérais qu’il n’allait pas tenter d’effrayer d’autres gens si on en croisait. Je ne me voyais pas devoir aller m’excuser auprès d’eux s’il le faisait. Alors, je faisais toujours en sorte de le voir du coin de l’œil en me tenant près à l’arrêter au besoin. À force de marcher sans savoir où je me rendais, j’ai fini par arriver devant un immense château. Dans l’obscurité, je ne m’étais pas rendu compte de sa présence et ce n’est qu’en arrivant à côté que je l’ai vu. Je savais qu’il était en ville puisque c’était en partie pour lui que j’avaid décidé de venir ici, en revanche, je ne pensais pas que j’étais en train de m’y rendre dans mes déambulations…C’était vraiment une bâtisse impressionnante ! Il faudrait que je revienne de jour pour la visiter puisque je me doutais bien que de nuit ce ne serait pas possible.

J’allais faire demi-tour pour me rendre dans un hôtel de la ville quand je vis Seigneur qui commençait à descendre dans les douves. Un coup d’œil me permit de voir qu’il y avait de l’eau dans le fond et que c’était sans doute ce qui l’avait attiré. Après tout, comme tout pokémon aquatique qui se respecte, il aime passer du temps dans son élément, même si de loin, celle-ci n’avait pas l’air des plus pures… Ne voulant pas gâcher le moment de bonheur de mon pokémon, je me suis débrouillé pour descendre le rejoindre en prenant un petit escalier qui n’avait pas l’air des plus solides… Malgré mes doutes, il a tenu et je me suis retrouvé sur une sorte de vieux quai. Voyant que j’étais arrivé à ses côtés, mon fantôme s’est immédiatement jeté dans l’eau provoquant un plouf des plus sonores dans le silence de la nuit. Le fait qu’il n’y ait pas de bruit pouvait paraître effrayant pour certains, mais pas pour moi. C’était tout le contraire puisque ça me relaxait et me laissait de bonne humeur !

Malheureusement le calme ne dura pas longtemps puisque suite au bruit d’eau provoqué par Seigneur, une voix féminine se fit entendre. Je n’ai même pas compris ce qu’elle avait dit tellement l’entendre m’avait surpris et me fit sursauter. Je ne m’attendais pas à trouver quelqu’un ici et je ne l’avais pas remarquée dans l’obscurité. Effrayé de la présence de quelqu’un d’autre, je n’ai même pas regardé dans la direction d’où provenait la voix. Je fis comme-ci je n’avais rien entendu en m’éloignant de quelques pas pour retourner au niveau des escaliers que j’avais descendu quelques instants auparavant. Malheureusement, Viskuse n’était pas encore remonté de sa promenade aquatique et je ne pouvais pas partir sans lui. Je devais donc l’attendre en présence de cette femme. Je n’ai pas eu à attendre très longtemps puisque Seigneur sortir de l’eau quelques secondes après que la dame ait parlé. Cependant, le spectre n’avait pas fait attention à la personne à côté de laquelle il était remonté et était sorti comme une balle de l’eau en criant son nom. Malheureusement, ce n’était pas à côté de moi qu’il l’avait fait, mais au niveau de cette femme…
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Lun 1 Aoû 2016 - 10:28
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Bizarre, ce gamin ne semblait pas vouloir lui parler. Il ne l'avait pas entendu ou quoi ? En temps ordinaire, la McCain aurait probablement renchérit en répétant sa question sur un ton agressif, comme à l'accoutumée. Mais l'heure et le lieu actuel, la laissa hésitante. Repensant à tout ces films d'horreur qui mettait en scène un garçon ou une petite fille au teint pâle qui avaient leurs cheveux en pleins milieu du visage, qui couvraient des yeux complètement noirs... Ca laissait quand même songeur quant à la nature de cet inconnu.
— H-hé ! Tu m'réponds ?!
Un frisson parcouru l'échine de la jeune femme. Elle n'avait même pas pénétré dans l'enceinte du château que voilà déjà qu'elle avait les chocottes. En même temps, ce môme ne lui disait rien qui vaille. Ravalant sa bile, elle se décida à prendre son courage à deux mains. Elle était forte et fière. Pas question de fuir à toute jambe ! Elle fit un pas en direction de la silhouette. Puis deux. Puis trois. De là où elle était elle ne voyait pas si le gamin bougeait ou non, ce qui était encore plus inquiétant...

Elle avançait prudemment. Tous ses muscles étaient bandés, prêts à frapper en cas d'une attaque. Finalement, elle commença à discerner clairement l'inconnu, quand soudain, une forme surgit de la douve en hurlant un mot que la jeune femme ne prit pas la peine de comprendre. Lâchant un cri de surprise, elle sentit une forme visqueuse sur son torse et de toute évidence elle était équipée de tentacules.
— KYAAAAAAAH !
Attrapant la chose en y plantant ses ongles, elle s'en débarrassa en le jetant dans une direction totalement random. Elle ne sut pas ce qu'il en advint. Cependant, prise de panique, elle se mit en garde, prête à accueillir un nouvel assaut du monstre nocturne. L'adrénaline se déversait en quantité phénoménale dans son cerveau, la rendant plus attentive à son environnement.

Ses pokémons sortirent eux même de leurs pokéballs, prêt à l'aider. Mirage tremblait comme un téléphone sous vibreur, alors que Thug jouait les gros durs. Arti', quant à elle, commençait à faire mousser sa pince, des regards nerveux dans toutes les directions. Au moindre signe, elle allait tirer un bon jet de Bulles d'Ô sur le premier assaillant qui traversait son champ de vision.
— A-Allez amène toi l'fantôme. J't'a-attends... !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Mar 2 Aoû 2016 - 0:47
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
J’attendais que Seigneur remonte en fixant la surface de l’eau à l’endroit où il avait plongé quelques instants plus tôt. J’étais pressé qu’il revienne pour quitter les lieux et ne pas avoir à interagir avec la femme qui m’avait parlé un peu plus tôt. Je faisais en sorte de la garde au coin de l’œil pour éviter toute mauvaise surprise de sa part. Elle avait déjà réussi à me faire peur la première fois en parlant, je ne voulais pas qu’elle recommence une seconde fois. J’avais bien fait d’ailleurs puisqu’elle m’aborda une nouvelle fois en me demandait si je l’entendais. Néanmoins, l’intonation de sa voix donnait l’impression qu’elle n’était pas vraiment rassurée par toute la solution. C’était une bonne chose puisque ça voulait peut-être dire qu’elle n’oserait pas m’approcher. Je me suis donc dit que le meilleur moyen de rester tranquille était de ne pas plus lui répondre que la fois précédente. Après tout si elle avait peur, autant conserver cette situation en gardant le silence pou créer une atmosphère inquiétante. Je n’ai même pas bougé d’un poil. Malgré mon côté timide, je ne sais pas pourquoi, mais j’appréciais faire ceci et inquiéter les autres. Après tout, être effrayant empêcherait peut-être les autres de s’approcher de moi.

Du coin de l’œil, je vis alors que la jeune femme n’était pas aussi effrayé que ce que je pensais puisqu’elle s’approchait de moi. Elle n’allait pas bien vite et prenait tout son temps, mais elle venait dans ma direction. Malheureusement, je ne pouvais pas m’éloigner davantage puisque j’étais déjà au pied de l’escalier et je ne voulais pas remonter en laissant Seigneur tout seul dans la douve. C’est ce moment que Viskuse a choisi pour ressortir de l’eau, mais il n’avait pas vraiment fait attention puisque ce n’était pas à mes côtés qu’il est arrivé, mais au niveau de cette femme qui s’approchait de moi. Elle ne devait certainement pas s’attendre à son arrivé contrairement à moi puisque la femme puisqu’elle poussa un cri lorsqu’il est sorti de l’eau en criant son nom. Il ne l’avait pas fait pour faire peur, mais simplement parce qu’il était heureux d’avoir passé du temps dans l’eau, ce qui n’était pas arrivé depuis un certain temps. Malheureusement, la jeune femme ne sembla pas être aussi heureuse de l’entendre et le voir puisque celle-ci attraper mon pokémon pour le lancer au loin de toute ses forces. En la voyant faire, j’ai été énormément surpris, ne m’attendant pas à ça. Cependant, son action me mis immédiatement en colère. De quel droit elle se permettait de faire ça à mon pokémon ? J’avais horreur que l’on s’en prenne physiquement à un pokémon et c’était encore pire lorsqu’il s’agissait de l’un des miens. Elle allait m’entendre !

Néanmoins, avant que je commence à m’énerver et lui crier dessus, ma timidité complètement reléguée au second rang par la colère, j’ai remarqué qu’elle avait l’air encore plus effrayé. En effet, elle avait l’air d’être encore plus sur ses gardes qu’avant. J’ai donc pris la décision qu’au lieu de m’énerver bêtement contre elle, j’allais tenter de lui faire encore plus peur pour lui donner une leçon. Je ne savais pas où était Viskuse, mais je me doutais bien qu’il n’avait pas trop été gêné par la projection puisqu’il était capable de flotter dans les airs de par sa nature de spectre. J’étais en train de réfléchir à la meilleure chose à faire quand la femme reprit la parole pour provoquer d’une voix tremblante le fantôme qu’elle pensait dans les environs. Ainsi, elle nous prenait pour des fantômes ? C’était une bonne chose ça ! D’autant plus que grâce à l’intervention de Seigneur, elle ne semblait plus faire attention à moi, il fallait que j’en profite sans perdre plus de temps. Tellement absorbé dans ma réflexion, je n’ai pas fait attention au fait que ses pokémons étaient sortis de leurs pokéballs, ce qui pourrait s’avérer problématique par la suite. J’ai donc juste pris quelques secondes pour faire retomber mes cheveux devant mes yeux tout en faisant en sorte de garder une bonne vision avant de m’élancer en courant vers la jeune femme qui se trouvait un peu plus loin devant moi. Tout en courant, j’ai pris une voix rauque pour dire assez fortement :

-Partez… Partez… Partez… PARTEZ !!!

Pendant ce temps, Seigneur qui avait été projeté quelques mètres plus loin avant de retomber assez violement contre le sol en pierre du quai, ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Il savait bien que ce n’était pas moi qui venais de le lancer puisque ce n’était pas ma voix qu’il avait entendu, mais celle d’une femme. Il fallait donc qu’il se dépêche de revenir pour comprendre ce qu’il se passait. Néanmoins, la chute ne s’était pas faite en douceur et le fantôme aquatique souffrait légèrement, ce qui ne l’empêchait pas de léviter et de se déplacer. Néanmoins, en retournant d’où il venait, il prit l’initiative d’utilise sa technique Soin pour soulager quelque peu la douleur. C’est donc un fantôme bleu entouré d’une lueur dorée qui s’approchait rapidement de la jeune femme qui l’avait propulsé un peu plus tôt.
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Mer 3 Aoû 2016 - 8:08
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Kaori ne savait plus si c'était le froid qui lui donnait autant de frisson ou si c'était son sang qui avait heurté un seuil très négatif en température... Quoi qu'il en soit, elle faisait face. Cependant, elle était à deux doigts de la panique. Enfin... Peut-être à un doigt finalement. Et cette mince barrière entre sang-froid et peur disparut totalement lorsque la silhouette commença à hurler tout en fonçant sur elle. l'inconnu sortit de la pénombre. Des cheveux lui cachant la moitié du visage, un teint pâle... Un fantôme ! Kaori fit un pas en arrière en grimaçant.
— KYAAAAAAH ! U-Un fantôme !
Prenant ses jambes à son cou, elle prit le chemin des escaliers. Pas question qu'elle remette les pieds ici. Elle avait assez vu l'Exorciste ou the Grudge pour savoir ce qu'elle risquait en restant ici ! Mirage, elle aussi, ne demanda pas ses restes, et serpenta sur le sol, paniquée, aux côtés de sa dresseuse. Par contre, ce n'était pas le cas de Thug et Arti' qui n'hésitèrent pas une seconde à attaquer !

La crevette envoya un jet de bulle d'Ô, tandis que son camarade entoura sa queue d'une sorte de fourreau aqueux. Sautant, il prit de la vitesse pour asséner une Hydroqueue bien placée sur le fantôme humain.

Kaori marqua une bonne distance avec le lieu du drame. Cependant, les deux absents qui manquaient à l'appel ne lui échappèrent pas. Et c'est avec des sueurs froide qu'elle s'écria :
— Thug ?! Arti' ?! Z'êtes où putain !
Un dilemne s'imposa dans l'esprit de la Blonde. Devait-elle aller chercher ses pokémons ? Ou les abandonner à leurs sorts ? La question disparut dans les méandres de son esprit aussi vite qu'elle était apparue. En réalité, la jeune femme avait envie de se frapper. Comment pouvait-elle penser de la sorte ? C'était ses partenaires. Ils étaient liés à elle !

Inspirant profondément, elle retrouva un semblant de calme, et repartit en direction du quai.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Mer 3 Aoû 2016 - 23:57
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Je courais vers cette femme avec la ferme intention de lui faire peur. Ce serait sa punition pour avoir ainsi maltraité mon pauvre Seigneur en le projetant au loin alors qu’il ne lui avait rien fait du tout. Mon action marcha bien mieux que ce que j’avais espéré puisque la femme se mit à hurler au fantôme avant de prendre ses jambes à son coup et de s’enfuir. Elle devait avoir eu la peur de sa vie pour partir aussi vite. Je suis sûr que si on l’avait chronométrée, elle aurait battu le record du 200 mètres sans aucun problème. C’était hilarant de la voir agir ainsi, mais c’était bien fait pour elle, elle l’avait mérité. J’avais adoré lui faire peur et n’avais pas eu le moindre problème de timidité en le faisant. C’était peut-être ça qu’il me fallait pour changer mon comportement et avoir moins peur de m’approcher des autres après tout. J’avais enfin découvert quelque chose qui me plaisait à faire en interactions avec d’autres humains, même si c’est à leurs dépens. Faire peur, voilà ce dont il s’agissait. Désormais, j’allais souvent m’adonner à ce jeu en essayant d’effrayer les autres. Je savais d’ailleurs aussi que Viskuse adorait lui aussi, de par son côté Spectre, effrayer les autres. Ce serait donc une activité que l’on pourrait exercer tous les deux ensembles dans la sombre obscurité de la nuit. D’ailleurs, ne parlant de ça, je ne savais toujours pas où était Seigneur et ça m’inquiétait vraiment puisqu’il devrait être revenu déjà. J’espérais vraiment qu’il n’était pas quelque part blessé à attendre que je vienne le chercher.

Cependant, j’avais autre chose à régler puisque, bien que la peureuse soit partie, je n’étais pas seul sur le quai puisque deux pokémons aquatiques se trouvaient à mes pieds et ils n’avaient pas l’air des plus sympathiques sur le moment. Ils étaient même agressifs et semblaient se préparer à m’attaquer. C’était très probablement les pokémons de la femme qui étaient restés en arrière pour la protéger de ce qui venait de l’attaquer. Cette histoire ne sentait pas bon, pas bon du tout même puisque je n’avais qu’un seul pokémon dans mon équipe moi et que celui-ci se trouvait ailleurs, ce qui signifiait que je ne pouvais pas l’appeler pour me venir en aide. J’étais seul face à ces deux pokémons que je ne connaissais pas alors qu’ils s’apprêtaient à m’attaquer. Je savais que courir ne servirait à rien puisque je ne serais certainement pas assez rapide pour m’enfuir. C’est alors que la pince de l’un s’ouvrit pour libérer un déluge de bulle dans ma direction tandis que la queue de l’autre s’était recouverte d’eau et qu’il sautait pour m’en donner un coup. J’allais avoir mal, mais je devais encaisser puisque je ne pouvais rien faire d’autre. J’ai donc mes bras devant mon visage pour le protéger un peu.

Pendant ce temps, Seigneur revenait à toute vitesse vers moi en finissant de se soigner de la chute qu’il venait de faire. Il ne comprenait pas bien ce qui venait de se passer, mais cette femme avait l’air dangereuse alors il ne voulait pas la laisser toute seule avec moi en ne sachant pas de quoi elle était capable. Il s’inquiétait pour moi, ne sachant pas que j’avais réussi à la faire partir. C’est d’ailleurs quand celle-ci partit en courant qu’il commença à nous distinguer et qu’il vit la situation dans laquelle je me trouvais. Deux pokémons étaient sur le point de s’attaquer à moi et j’étais seul face à eux sans qu’il soit là pour me défendre. Il accéléra encore la cadence pour s’interposer entre eux et moi. La chance fut qu’il arriva pile à temps pour que les attaques le touchent lui et pas moi. Les attaques ne lui firent rien d’ailleurs puisqu’il absorba simplement l’eau qui lui arrivait dessus. Son talent Absorb Eau était vraiment pratique dans ce genre de situation.

Je n’ai rien senti, ils ne m’avaient pas touché. Je ne comprenais pas ce qu’il venait de se passer. J’ai donc enlevé les bras de devant mes yeux pour observer les pokémons et comprendre pourquoi ils avaient stoppés leurs attaques. Je vis immédiatement Seigneur et j’ai donc compris que c’était lui qui s’était interposé. J’étais plus qu’heureux de le voir, non seulement il était revenu en un seul morceau, mais en plus il venait de me sauver de l’offensive aquatique. Je me suis donc précipité sur lui pour le serrer dans mes bras par derrière afin de lui montrer à quelle point j’étais heureux. Seulement, je ne pouvais pas rester comme ça très longtemps puisqu’il ne fallait pas oublier qu’on avait face à nous deux pokémons agressifs et qu’il n’allait certainement pas en rester là. Je devais laisser de la place à Seigneur pour qu’il puisse combattre puisque du deux contre un ne serait pas facile, surtout que je ne connaissais pas la force de ces pokémons, même si le fait qu’ils soient de type Eau était un avantage. D’ailleurs, d’après mon téléphone que je venais de sortir et les informations du pokéweb, c’étaient un Flingouste et un Barloche. Ne voulant pas attendre qu’il repasse à l’attaque, il fallait que Viskuse fasse le prochain mouvement. Je lui dis donc calmement :

-Seigneur ! Utilise Vol-Vie !

Viskuse tendit alors ses tentacules devant lui et un rayon rouge en sorti pour se diriger vers les pokémons Eau. Il n’en avait pas visé un en particulier, mais espérait bien que son attaque parviendrait à en toucher au moins un.
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Jeu 4 Aoû 2016 - 8:28
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
L'assaut des deux pokémons eau allait déferler sur le visage de l'apparition. Thug se faisait d'ailleurs une joie de faire la "bagarre". Un sourire mauvais avait d'ailleurs taillé les lèvres du Barloche, content d'infliger la douleur ! Un sadique que j'vous disais !

Mais malheureusement, l'attaque des deux pokémons n'atteignit pas leur cible. C'est d'ailleurs avec étonnement que les types eaux virent la pieuvre de tout à l'heure. Ayant fait le mur vivant, le monstre s'était interposé entre le revenant et les attaquants. Il n'avait même pas grimaçé. En fait, à part avoir surgit au dernier moment, il n'avait rien fait d'autre, pas même couiné de douleur ! En fait, il n'avait même pas une égratignure... Comment était-ce possible ?!

Thug et Arti' étaient sur le cul. Ils ne comprenaient rien. Tous deux se regardaient, échangeant rapidement pour savoir si ils rêvaient ou non. Mais non, la réalité était là. Devant eux. Une pieuvre fantomatique accompagnée de son dresseur aussi spectral qu'elle.

Jurant dans un couinement, les deux pokémons, encore confus de ce qui venait d'arriver, se concentrèrent à nouveau dans leur combat. Et ils eurent raison de le faire, puisque leurs adversaires se décidèrent à passer à l'offensive. Un rayon rouge fonça droit sur eux. Et c'est à ce moment que Kaori arriva. Légèrement essoufflée, elle observa anxieuse le duel qui se déroulait devant ses yeux.

Ses pokémons ne s'en rendirent pas compte. Profondément concentrés sur le combat, ils ripostèrent avec une certaine latence, l'obscurité jouant contre eux. Thug tenta d'intercepter le Vol-vie par une Boue-Bombe . Chose vaine. La plante eut raison de la boule liquide et la transperça. Elle s'écrasa sur le Barloche qui piailla sous la douleur. Un type sol et eau qui encaissait une attaque chlorophylienne était la pire chose qu'il pouvait recevoir. Son essence vitale le quittait alors qu'il tombait raide sur le sol.

Thug était à deux doigts de l'inconscience, mais il luttait. Pas question qu'il soit mit en arrière. Mirage avait évolué, Arti' avait décroché la première victoire de l'équipe. Il était le seul qui était encore en arrière. Pourtant il en avait bavé autant que les citées ! Et il était le plus hargneux ! Pas question, qu'il soit le plus faible ! Il était le plus puissant de tous les Barloches !

Comme pour Mirage dans la journée, il s'enveloppa d'une forte lumière blanche qui révéla au grand jour les "fantômes". De vils usurpateurs. Illuminant les douves, le petit poisson s'agrandit soudainement, changeant de forme du tout au tout. La lumière se dissipa et montra au grand jour, un poisson massif. De grande moustache pendait le long de ses joues. Rectification : Il était le plus puissant des... Barbichas !

Thug poussa alors un rugissement. Aujourd'hui, il gagnerait ! Kaori étant désormais sûre que le garçon n'était pas une forme spectrale, vit sa peur se transformer en colère. Ce morveux allait payer !
— Thug ! Repos !
Surpris, le poisson-chat se tourna vers sa dresseuse. Un sourire en coin apparut quand il sut qui avait lancé l'ordre, puis il s'endormit. De la bave dépassant du coin de sa bouche, il fut entouré d'une aura verte rafraîchissante. Les douleurs s'atténuèrent jusqu'à disparaître totalement. Tels étaient les effets régénérant du Repos.
— Arti' ! Bulles d'Ô !
Une nouvelle salve de sphère aqueuse fonça sur le pokémon du gamin. Grosse erreur qui se solderait encore une fois par un échec. Mais malheureusement, Kaori n'avait pas été présente lors de l'activation d'Absorb'Eau. Elle allait du coup en faire l'expérience.

Cependant, la McCain ne comptait pas que lancer ces deux pokémons à l'assaut. Il restait la Milobellus qui observait le combat avec une certaine excitation maintenant que la peur était passée.
— A toi d'jouer, Mirage. Draco-Queue !
Le serpent de mer s'élança dans les airs. S'enroulant sur elle même, le bout de sa queue s'entoura d'une aura verte. Tombant en prenant de plus en plus de vitesse, elle s'apprêta à frapper violemment sur le crâne de cette pieuvre volante.

Ce n'était pas très loyal. Mais à ce moment précis, la jeune femme ne souhaitait que réclamer vengeance ! Il allait payer pour chaque brin de dignité qui avait disparu avec sa fuite.
Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Jeu 4 Aoû 2016 - 18:55
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Le rayon rouge du Vol-Vie de Seigneur partait en direction des pokémons lorsque ceux-ci tentèrent de réagir pour se protéger de cette attaque plante qui pourrait très certainement être très efficace contre eux. Le Barpau lança de la boue sur le rayon rouge, mais celui-ci parvint à la traverser pour aller s’écraser contre le pauvre poisson qui couinait de douleur sur le sol en pierre. Pendant ce temps, l’énergie aspirée du poisson arrivait jusqu’au spectre qui était en train de l’absorber. Après avoir utilisé Soin un peu plus tôt, c’était tout ce qu’il lui fallait pour se retrouver en pleine forme et près à cet affrontement qui ne serait peut-être pas si difficile que ça vu comment il avait réussi à mettre l’un de ses opposants au tapis assez facilement. Cependant, il ne fallait pas crier victoire trop rapidement puisque quelque chose de très surprenant commençait à se passer. En effet, le Barpau qui se secouait au sol commença à briller de plus en plus fort jusqu’à être entouré d’une puissante lumière blanche. Je n’avais jamais vu ce phénomène de mes propres yeux, mais j’en avais déjà entendu parler, il était en train d’évoluer. Il changeait de forme pour devenir plus puissant, c’était vraiment un phénomène incroyable à voir… Lorsque la lumière finit par se dissiper, j’ai pu observer un poisson moustachu bien plus gros qu’il ne l’était avant. Un coup d’œil rapide sur mon téléphone me permit d’apprendre qu’il s’agissait d’un Barbicha. Déjà que ce n’était pas facile parce qu’ils étaient deux, mais voilà que maintenant l’un d’entre eux venait d’évoluer. La situation n’allait pas en s’arrangeant…

C’est alors qu’une voix se fit entendre hors de mon champ de vision, celle-ci donnait un ordre à un pokémon. Je me suis donc rapidement tourné pour me rendre compte que c’était la femme qui était revenue et elle avait l’air très énervée. Oh, elle n’avait plus peur, ça allait me retomber dessus maintenant, mais elle méritait ce que je lui avais fait. Elle s’en était prise à mon Seigneur et je devais le venger ! Quoi qu’il en soit, le pokémon obéit à sa dresseuse puisqu’il s’endormit calmement pendant qu’une aura verte le soignait tranquillement. La jeune femme ne me laissa même pas le temps de réagir qu’elle ordonnait à son Flingouste d’attaquer. Ce n’était pas un problème en soit puisqu’il s’agissait d’une attaque aquatique et que ça ne faisait aucun dégât à mon Viskuse, au contraire même puisque ça le soignait. Je ne donnais donc aucun ordre à mon pokémon, le laissant se faire toucher par les très nombreuses bulles qu’il absorba sans aucun problème. Si cette crevette continuait à attaquer avec de l’eau, il ne serait pas un véritable problème pour Seigneur et c’était tant mieux ! Malheureusement, les choses ne s’arrêtèrent pas là puisque la dresseuse donna un ordre à un troisième pokémon que je n’avais pas encore vu. Un énorme serpent s’élança alors dans les airs, avant de redescendre la queue la première vers la tête de mon pokémon. Je sentais que cette attaque alors faire du dégât alors il fallait que je tente quelque chose pour protéger mon pokémon :

-Seigneur ! Vibraqua au-dessus de toi !

Le pokémon spectre commença alors à créer une boule aquatique entre ses tentacules et allait s’apprêter à la lancer au dessus de sa tête dans la direction du pokémon serpent, mais il n’en eut malheureusement pas le temps. L’attaque Draco-Queue frappa violement le pauvre Viskuse qui fut propulsé à mes pieds. Il était bien amoché et semblait souffrir de cette attaque, le serpent était vraiment puissant. Je ne savais pas si Viskuse avait la force de continuer à se battre alors je le regardais, de l’inquiétude plein les yeux. Il avait l’air de souffrir, mais il finit par se redresser bien que difficilement, je ne comptais pas le laisser dans cette état de souffrance, je tenais trop à lui pour ça :

-On n’a aucune chance contre eux, ils sont trop nombreux pour nous. Reviens prêts de moi et utilise Soin.

Suite à cela, je me tournais vers la femme qui commandait les trois autres pokémons pour lui dire que je ne voulais pas continuer à l’affronter comme ça. Maintenant que la situation avait changée, je n’étais plus du tout rassuré à l’idée de lui parler. J’ai donc baissé la tête pour ne pas la regarder et j’ai parlé d’une toute petite voix :

-Je… Je n’ai aucune… aucune… aucune… chance en un contre trois. Alors je… je… je ne compte pas risquer de blesser mon… mon pokémon dans un combat qui ne peut mener à… à… mener à  rien. Surtout que nous… nous… nous… nous… nous n’avons aucune raison de… de nous… nous affronter.
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Ven 5 Aoû 2016 - 8:51
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Thug se reposait tranquillement désormais. Dans peu de temps, il se lèverait, frais comme un gardon. Cependant, tout n'était pas que bonne nouvelles. Kaori nota avec effroi que le pokémon volant ne ressentit rien lorsque les bulles d'Ô le heurtèrent. Comment était-ce possible ?! Comme ses partenaires avant elle, la Nageuse ne croyait pas ce qu'elle voyait. Certes cette pieuvre semblait être de type Eau, mais même un Magicarpe aurait mangé cette attaque de plein fouet. Alors qu'avait-il de spécial celui là ?

Mais heureusement, Mirage était là pour rattraper la partie. Son assaut, vu par son adversaire, fit contré par la pieuvre. Heureusement, la Milobellus gagna le duel de force. Comme quoi, son corps se souvenait encore de tous les entraînements passés. Et même si la première partenaire de Kaori était une pacifiste, elle n'avait pas eu de traitement de faveur. C'était une combattante comme les deux autres !

Le pokémon fut envoyé au sol violemment. Cependant, le fait qu'il bougeait encore fit grimacer la McCain. Ils n'étaient pas assez fort pour mettre au sol un seul adversaire, alors qu'ils étaient en surnombre. Triste. Notant qu'il allait falloir retourner voir Roshi pour redoubler d'efforts, la blonde écouta le jeune garçon abdiquer.

Visuellement, la jeune femme affichait une mine sévère. Mais en réalité une partie d'elle se sentait honteuse de ce qu'elle avait fait. Où était l'honneur ou la fierté dans ce lynchage ? Plissant le nez, Kaori se décida à parler à son tour.
— Mouais. Evite de foutre la flippe la prochaine fois, où tu risques de t'faire botter l'cul très souvent. Mettant les mains dans ses poches, elle rejoignit ses trois pokémons. M'enfin, encore déso' pour c'combat. C'était pas vraiment le plus loyal des duels que j'ai fait.
Elle rappela alors ses pokémons dans leurs pokéballs respectives et les raccrocha à sa ceinture. Kaori reposa son regard sur les égouts. Elle semblait toujours vouloir visiter ce château. Même si les événements avaient clairement montrés qu'elle était une vraie poule mouillée lorsqu'on parlait de surnaturel... Elle se tourna vers l'inconnu et son Viskuse.
— Hey. Ca t'dit de rencontrer d'vrais fantômes ? 'Paraît qu'ce château est hanté.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Sam 6 Aoû 2016 - 3:53
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Je venais de dire à cette femme énervée que je ne voulais pas combattre davantage avec elle. C’était un affrontement plus qu’inégal et qui n’avait aucun réel sens. Ses pokémons m’ont attaqués parce qu’ils avaient eu peur comme leur dresseuse. En soit, maintenant que les esprits s’étaient calmés, ils n’avaient, eux non plus, plus aucune raison de vouloir faire un combat. S’il avait été question d’un combat à un contre un, j’aurais continué puisque ça aurait fait un bon entraînement pour mon Viskuse, mais là c’était plus un tabassage qu’autre chose. J’avais donc décidé d’arrêter cette folie en le disant à mon adversaire. Celle-ci sembla l’avoir plutôt bien pris puisque dans ses paroles, elle ne s’énerva pas trop. En effet, elle se contenta juste de dire, d’une façon très crue, que c’était de ma faute puisque je lui avais fait peur. J’avais l’impression qu’elle avait complètement oublié que tout avait commencé parce qu’elle avait maltraité Seigneur avant que je ne lui fasse peur. Suite à cela, la dresseuse se plaça au côté de ses trois pokémons pour s’excuser de la façon dont s’était déroulé le combat. Elle avoua qu’il n’avait pas été vraiment loyal. C’était le moins qu’on puisse dire, mais au moins, elle avait eu la décence de l’avouer, ce que j’appréciais. Néanmoins, je n’avais pas encore oublié ce qu’elle avait fait à mon fantôme aquatique et j’attendais des excuses pour ça aussi. J’étais d’ailleurs prêt à lui demander si elle ne le faisait pas d’elle-même dans les instants qui allaient suivre.

Ces excuses là n’avaient pas l’air d’être d’actualité pour l’instant puisqu’elle fit rentrer ces trois pokémons dans leur pokéball. Mince ! Je n’avais eu le temps d’utiliser le pokéweb pour savoir quel était ce pokémon serpent qui avait envoyé Viskuse au tapis un peu plus tôt. C’était trop tard maintenant, mais si j’en avais le courage, je pourrais peut-être interroger sa dresseuse pour qu’elle m’en parle un peu. Je savais bien qu’il y avait très peu de chances que je le fasse à cause de ma timidité, mais on ne sait jamais de quoi l’avenir est fait. Une fois ses monstres rentrés dans leurs capsules respectives, la femme, dont j’ignorais toujours le nom, se tourna de nouveau vers moi pour reprendre la parole et me demander si j’avais envie de voir des fantômes puisque selon les légendes, le château devant lequel nous nous trouvions serait hanté. Je ne croyais pas au fantôme et au surnaturel du tout, pour moi les seuls vrais fantômes sont les pokémons de type Spectre comme mon Viskuse. Néanmoins, j’avais bien envie d’accompagner cette femme dans le château. Après tout, la légende devait bien venir de quelque part et je savais que beaucoup de Spectres aiment faire peur aux humains et autres pokémons qu’ils croisent. Cela voulait donc dire que j’aurais peut-être la chance de croiser certains des membres de ce groupe fantomatique que j’appréciais plus que les autres. Ma décision était prise, j’irais avec elle à l’intérieur, cependant pas avant qu’elle n’ait présenté ses excuses à Seigneur pour ce qu’elle lui avait fait. Je lui ai ainsi dit de ma petite voix effrayée de devoir parler à quelqu’un, en gardant la tête baissée :

-Ou… oui. Je… je… je veux bi… bien aller au… au château. M… m… mais pas avant  que… que… que vous vous soyez ex… excuser pour avoir je… jeté Seigneur tout… tout à l’heure !

Mon ton n’avait rien d’effrayant, mais j’avais croisé les bras sur mon torse pour montré ma détermination. J’avais certainement l’air ridicule comme ça, le bras croisés et la tête baissée, mais ce n’était pas le plus grave puisque je n’y faisais pas spécialement attention pour le moment. J’attendais et avais décidé de ne pas bouger tant qu’elle n’avait pas fait ses excuses.
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Sam 6 Aoû 2016 - 6:27
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
De toute évidence, ce gosse était vraiment bizarre... Non pas qu'il avait quelque chose d'effrayant. En fait, Kaori le trouvait juste bizarre. Des vêtements simplets, des cheveux en broussaille tombant sur son front, voire ses yeux de temps à autre. Et surtout, un bégaiement vraiment, mais alors vraiment agaçant.

Kaori tiqua alors que le marmot lui demanda de présenter des excuses à son pokémon. Non mais sérieusement, sa gêne aux côtés de Rachel n'était rien comparait à la sienne. On était à un niveau bien au delà de ça. C'était un stress permanent ou... ?

Quoi qu'il en soit c'était ennuyeux à entendre et Kaori, en général assez franche ne manqua de le faire remarquer à son interlocuteur. Faisant claquer sa langue d'agacement, elle s'exprima.
— Ouais. 'Fin d'base c'est lui qui m'est tombé d'ssus sans crier gare. Ce serait plutôt à lui d's'excuser ! Et puis, c'est quoi c'bégaiement là ? T'as peur que j't'en foute une ou quoi ? Posant ses mains sur les hanches, elle continua. Nan mais sérieux. D'jà 10 minutes que j'te cause et tu m'saoules déjà.
Bon. Peut-être qu'elle avait été un peu trop dure... Un regard en coin en direction du garçon qui tentait désespérement d'afficher une mine déterminé avec ses bras croisés, Kaori se dit que s'excuser n'était sans doute pas plus mal après tout. Et puis, il fallait bien que quelqu'un vienne avec elle ! Vu qu'elle avait les chocottes pour un rien. Mieux valait prévoir le coup !
— Bon... T'as gagné l'marmot. Elle se tourna vers le Viskuse. Et annonça, presque à contre coeur sur un ton blasé. J'm'excuse. Voilà, t'es content ?
Attendant la réponse, elle continua ensuite.
— Sinon c'quoi ton nom, petit ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Dim 7 Aoû 2016 - 2:58
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
J’étais figé dans ma position et comptait bien le rester jusqu’à entendre les excuses de mon interlocutrice. D’après le peu que j’avais vu d’elle, je me doutais que ça ne lui plairait pas, mais j’avais également l’impression qu’elle n’oserait pas entrer dans ce château, qu’elle disait hanté, seule. Après tout, je n’avais eu aucun mal à lui faire peur tout à l’heure alors que je n’étais qu’un simple humain. Alors contre des soi-disant fantômes, il n’y avait aucune chance qu’elle y aille seule. Je ne pouvais pas m’empêcher de l’imaginer roulée en boule dans un coin en train de pleurer de peu. Je ne sais pas pourquoi, mais cette image me fit légèrement sourire. Si on allait ensemble dans ce château, il fallait à tout prix que je trouve le moyen de voir cette scène se réaliser. Ce serait une petite vengeance supplémentaire dont je pourrais me délecter. Néanmoins, le moment du départ n’était pas arrivé puisque je n’avais pas encore entendu la femme s’excuser.

Celle-ci fit un bruit étrange avec sa bouche avant de recommencer à me parler. Je ne m’étais pas trompé sur sa réaction puisqu’elle me dit que c’était plutôt à Seigneur de s’excuser puisqu’il lui avait fait peur. Je n’étais pas du tout d’accord avec elle, effectivement il lui avait fait peur, mais ce n’était pas le fruit d’une mauvaise intention de sa part. Alors qu’au contraire, elle l’avait brutalisé volontairement et c’était ça que je lui reprochais. Bien que j’aie compris qu’elle était assez violente comme femme, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle a ajouté ensuite. Elle me reprochait mon bégaiement en me demandant si j’avais peur qu’elle me frappe. À vrai dire, c’était un peu le cas puisqu’elle avait vraiment l’air d’en être capable. Du coup, l’entendre le dire me fit reculer de quelques pas pour assurer ma sécurité, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Finalement, elle dit que l’on parlait depuis peu de temps que je l’ennuyais. Enfin, elle ne le dit pas de cette manière, mais de façon un peu plus directe. L’entendre me parler de la sorte me renferma encore plus sur moi-même. Elle avait d’ailleurs de la chance que je sois d’une timidité maladive puisque j’avais très envie de lui dire ma façon de passer. Cependant, je savais bien que jamais je n’allais oser le faire…

Miracle ! Après quelques secondes, cette femme changea de comportement en me disant que j’avais gagné. Cependant, je ne comprenais pas pourquoi elle persistait à me donner des surnoms enfantins. J’étais surement plus jeune qu’elle, mais à ce point là non plus, il fallait qu’elle arrête ! Enfin, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus important pour le moment puisque la dresseuse se tourna vers Seigneur pour finalement lui présenter ses excuses. Il était plus que temps qu’elle le fasse, mais mieux vaut tard que jamais. Ces excuses n’étaient pas du tout sincère, mais ça ferait l’affaire. D’ailleurs mon pokémon lui-même le montra à la dresseuse en lui souriant et en inclinant la tête. Il était trop gentil avec les gens et j’étais certain que ça pourrait lui jouer des tours un jour, mais il était comme ça et je ne voulais pas le changer. Après quelques instants d’attente, la femme reprit la parole pour me demander mon nom. C’est vrai que nous ne nous étions pas encore présentés et qu’il était temps de le faire. J’avais horreur de ça puisque ça voulait dire que j’allais porter l’attention sur moi, mais c’était une règle de savoir-vivre, ce qui signifiait qu’il fallait que je le fasse. J’ai donc pris une grande inspiration avant de relever légèrement la tête pour lui dire le plus rapidement possible afin d’éviter de bégayer :

Je suis Timothy de Papeloa à Unys et lui c’est Seigneur, mon Viskuse. Et vous ?

Je ne sais pas pourquoi, mais pris dans mon élan de paroles, je n’ai pas laissé le temps à mon interlocutrice de répondre puisque j’ai continué à parler toujours à grande vitesse pour lui dire :

-Sinon, vous êtes sûre de vouloir entrer dans le château ? Vous m’avez l’air très peureuse et je n’ai pas envie d’explorer les lieux avec une pleureuse qui va passer son temps à se cacher derrière moi !

Me rendant compte de ce que je venais de dire, je fus immédiatement prit d’une gêne encore plus importe que la plupart des fois précédentes. Je n’avais pas fait attention et les mots étaient sortis tous seuls. Jamais je n’avais osé dire quelque chose comme ça avant, mes joues devaient être écarlates tellement j’avais honte de ce que je venais de faire. Ceci eut pour effet de me faire rebaisser la tête extrêmement rapidement avant de reculer et de me protéger la tête avec les bras, craignant une réaction violente de mon interlocutrice.
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Dim 7 Aoû 2016 - 12:13
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Aïe. Kaori avait mal à son ego. En même temps, elle était du genre orgueilleuse. Avouer ses torts et s'excuser n'était pas une chose naturelle. Alors ici, c'était encore pire ! Certes, cette pieuvre flottante ne voulait pas lui faire peur et tout, mais c'est elle qui lui sauta dessus. Point final !

Kaori espérait intérieurement que ça suffirait. Non, parce qu'il était hors de question qu'elle dise le moindre mot d'excuse ! Elle avait assez donné. Heureusement pour tout le monde, le Viskuse accepta les paroles de la McCain avec un sourire. De toute évidence, le pokémon semblait être bien plus compréhensif que son dresseur.

Dresseur qui se décida à parler, répondant à la question précédemment posée par la Nageuse quelques secondes plus tôt. Cette fois pas de bégaiements, mais un déluge de mots envoyés au visage de la Myokarienne qui cligna plusieurs fois des yeux. Il ne savait vraiment pas parler normalement ? Kaori fit la moue. Elle avait quand même saisi l'essentiel.
— Moi c-
Elle n'eut pas le temps de continuer que son interlocuteur enchaîna. Cette fois, on sentait clairement le côté provocateur de la chose. Nouveau clignement d'oeil le temps que l'information remonte au cerveau de la blonde. Elle ? Une pleureuse ? La compréhension fut accompagnée par la colère. De toute évidence, le marmot qui lui faisait face savait ce qu'il risquait en disant ça. Et il eut bien raison de se protéger le visage...
— Moi ?! Une pleureuse ?! Kaori attrapa son col du dénommé Timothy d'une main ferme. Pour qui tu m'prends sale gosse ?!
Elle cracha sur le sol, puis le lâcha aussi vite qu'elle s'était saisit du tricot. Une veine se dessinant au niveau de sa tempe, la Myokarienne se retenait d'enfoncer son poing dans le visage pâle du dresseur timide. Finalement, elle se lança, prête à nager pour rejoindre l'entrée des égoûts qui lui tendait les bras quelques mètres plus loin.
— T'sais quoi. J'vais aller l'visiter moi-même. Pas besoin qu'un marmot d'maternelle soit dans mes pattes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Lun 8 Aoû 2016 - 3:23
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
J’avais bien fait de me protéger suite à ce que je venais de dire. Je me doutais bien qu’elle n’allait pas apprécier ma dernière remarque et qu’elle allait devenir violente. Après tout, je ne la connaissais que depuis peu de temps, mais j’avais bien saisi son caractère. Et on pouvait aisément dire qu’elle n’était pas une personne agréable, loin de là même. Quoi qu’il en soit, je regrettais ce que je venais de dire puisque cette femme, dont j’ignorais toujours le nom à cause de ma réflexion, venait de m’attraper par le col de ma veste avant de me demander pour qui je prenais. J’avais vraiment peur qu’elle commence à me frapper, mais je savais qu’elle n’aurait pas l’occasion de le faire puisque Seigneur n’hésiterait pas à intervenir. Je le voyais d’ailleurs du coin de l’œil qui commençait à s’énerver et à s’approcher de la dresseuse, les tentacules en avant. J’étais sûr qu’il allait la frapper avec ou tu du moins la saisir pour l’éloigner de moi. Néanmoins, il n’eut pas besoin de le faire puisque la femme finit par me lâcher après avoir craché sur le sol. Déjà qu’elle était violente, mais en plus, elle était dégoutante. Ce n’était vraiment pas le genre de personnes que j’appréciais et je me demandais pourquoi j’avais accepté d’aller dans ce château avec elle.

Ce problème fut rapidement réglé puisqu’elle me dit qu’elle n’avait pas besoin de moi et qu’elle irait visiter les lieux par elle-même. Bien entendu, elle profita de l’occasion pour m’insulter, mais je préférais ne pas relever. Pour moi, les personnes qui ne comptent que sur la grossièreté pour s’adresser aux autres doivent être victimes d’un cruel manque de confiance en elles. C’était certainement pour ça qu’elle était aussi violente, afin de faire en sorte de se croire supérieure aux autres. Quoi qu’il en soit, le fait qu’elle veuille se rendre seule dans le château ne me dérangeait pas. J’allais la laisser faire et m’y rendre moi aussi seul de mon côté. Enfin, pas vraiment de mon côté puisque j’avais très envie de la suivre à distance pour observer ses réactions dans cette environnement effrayant. J’espérais vraiment qu’elle finisse par pleurer puisque dans ce cas là, je n’aurais aucun scrupule à me montrer et à lui faire remarquer que j’avais eu raison en lui disant ce que je venais de dire. J’étais tellement énervé contre elle que ma timidité avec complètement disparu à son encontre. Je n’avais plus peur de lui dire ce que je pensais et je comptais bien en profiter :

-Et bien, tant mieux ! Allez-y seule. Vous êtes beaucoup trop instable psychologiquement pour moi !

Suite à ces quelques mots, j’ai tourné le dos à la demoiselle en faisant signe à Seigneur de me suivre. Je quittais les quais en remontant les escaliers. Je me disais qu’il fallait que je me trouve un autre passage pour ne pas qu’elle remarque que je la suivais. J’avais vu qu’elle voulait passer pas les égouts pour s’y rendre et il était hors de question que j’aille là-dedans. C’était très probablement dégouté et devait sentir mauvais. En plus, je n’avais pas envie d’être mouillé, ce qui allait certainement arrivé dans les égouts. J’ai donc remonté les escaliers avant de longer la muraille pour essayer de trouver un passage que je pourrais emprunter. J’ai eu la chance de remarquer une brèche dans le mur, me permettant de passer à travers. C’était dans ces moments que j’étais content d’avoir un petit gabarit puisqu’en étant plus costaux, je n’aurais jamais pu passer par ce trou.

J’étais maintenant dans l’enceinte du château, il ne me restait donc qu’à retrouver cette femme pour la suivre de loin. Néanmoins, je ne savais pas vraiment où elle se trouvait, ce qui pouvait s’avérer problématique. J’ai donc demandé à Viskuse de se rendre invisible pour aller se promener dans la cours et essayer de voir s’il repérait la femme qui l’avait agressé un peu plus tôt. Pendant ce temps, je longeais la muraille dans le sens opposé à précédemment pour essayer de trouver la sortie des égouts.
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Lun 8 Aoû 2016 - 8:59
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Sale gosse. Elle s'était excusée ! Chose qu'elle ne faisait pas souvent, voire jamais lorsque c'était pour le dire à un inconnu. Et pourtant, ce gosse ingrat lui avait manqué de respect. Pour qui se prenait-il se marmot à la traiter de pleureuse ?! Y'avait vraiment des baffes qui se perdaient de nos jours... Et ça Kaori ne manqua pas de le préciser lorsqu'elle commença à parler dans sa barbe, un flot de juron à l'adresse de ce nain, limite entre chaque mots.

Dégainant une pokéball, Kaori invoqua Mirage, à nouveau. Inutile de se mouiller stupidement dans cette eau dégueulasse. Sans compter qu'il ne faisait pas chaud en cette soirée étoilée. S'apprêtant à partir, le gamin continua dans ses propos horripilants. Kaori, joues gonflées, se retourna vers Timothy, prête à lui faire la peau, sous le regard craintif de sa Milobellus. Sa dresseuse allait sans doute l'envoyer casser la tronche de ce gamin.
— MOI ? TU M'TRAITES DE FOLLE, L'NABOT ?!
Mirage s'enfonça un peu plus dans l'eau, souhaitant retourner dans sa pokéball. Laissant juste sa tête dépassée, elle commença à buller, stressée. Elle n'aimait pas quand Kao' s'énervait. Ça lui faisait peur... Heureusement, depuis qu'elle avait évolué -c'est à dire aujourd'hui même-, elle avait reçu le don commun à tout ceux de son espèce. Fermant les yeux très fort, elle se concentra pour dégager une aura d'apaisement. C'était la première fois qu'elle le faisait, et de toute évidence ça marcha. Sa dresseuse se sentit bizarrement moins colérique. Son envie première de défoncer ce gamin s'évapora comme un rêve qu'elle avait oublié.
— 'Fin bref. Allez Mirage, on bouge.
La concernée chantonna en toute gaieté, et se positionna de sorte à ce que sa dresseuse puisse lui sauter sur le dos en toute tranquillité. Une fois chose faite, elle l'emmena à l'entrée des égouts.

Se frottant les mains, la McCain tenta d'assurer sa prise sur les pierres mouillées qui constituaient les murs de la cavité circulaire. Finalement, après avoir rappelé Mirage, elle commença son ascension.

Quelques heures lui suffirent pour atteindre la grille qui menait à une grande salle remplie de tapisseries, rappelant une époque oubliée. Le poussant sur le côté, le morceau de métal grinça sur le sol pavé et froid de la pièce, produisant un écho puissant qui se répercuta pendant plusieurs secondes dans la bâtisse. S'aidant de ses bras, la Nageuse s'immisça hors du conduit et resta debout, le souffle court, dans l'obscurité. Des algues et autres déchets étaient collés à son épiderme, et de la boue recouvrait certaines parties de son corps. Elle était à l'intérieur du château.

L'endroit était sombre et Kaori avait du mal à voir se qui se trouvait devant elle. Regardant de tous les côtés, avec la peur constante qu'un zombie ou autre créature de cauchemar lui fonce dessus, elle cherchait une source de lumière. Enfin, elle remarqua des formes plus foncées que d'autres qui parsemaient les murs de la salle. De long bâtons dont l’extrémité se terminait par une sorte de tissu. Pas besoin de sortir de l'Académie Pokémon pour savoir que c'était des torches. De la lumière ! Se saisissant d'une d'entre elles, la jeune femme chercha une boîte d'allumettes ou un briquet. Malheureusement, trouver de si petits objets avec cette pénombre, relevait de l'impossible.

Elle allait devoir avancer dans l'ombre. A son grand regret.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: