HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
# 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Aller à la page : Précédent  1, 2
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Lun 8 Aoû 2016 - 23:36
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
J’étais dans l’enceinte du château, seul dans l’obscurité puisque j’avais demandé à Seigneur de partir en reconnaissance. Néanmoins, je n’avais pas spécialement peur de la situation. Après tout, mon voyage de nuit sur la Route 5 m’avait appris que craindre du bruit dans l’obscurité pouvait être inutile. Alors je n’avais pas l’intention de recommencer à sursauter au moindre petit bruit alors qu’il ne s’agissait que des bruits de pas d’un ourson avec la goutte au nez, ce serait ridicule. Et puis, si j’étais là, c’était surtout pour voir si la femme avec laquelle j’allais parler un peu plus tôt allait se mettre à pleurer. Ce serait donc un comble si c’était moi qui me retrouvais à avoir peur. Je voulais lui montrer que le gamin, selon elle, était bien plus courageux qu’elle ne l’était elle-même. Je marchais donc dans l’obscurité en longeant la muraille en espérant trouver où débouchaient les égouts, mais je n’avais pas du tout de chance sur ce point. Le peu que je voyais ne me montrait que des murs solides ou un peu abimés par si, par là. Vu ma veine, je commençais à me demander si la sortie se trouvait bien dans la cour du château. Après tout, il était possible que le passage mène directement à l’intérieur de la bâtisse et pas l’extérieur…

De son côté, le Viskuse flottait légèrement au-dessus de la cour et essayait de repérer des mouvements. Il faisait sombre, mais ce n’était pas trop problématique grâce à son type Spectre. Néanmoins, le château était grand et ce n’était pas facile d’essayer de tout parcourir. Il était fort probable qu’il manque des zones, mais il fallait vraiment espérer que la dresseuse ne se trouve pas dans l’une de celles-ci justement. Le temps passait et le pokémon aquatique était aussi bredouille que moi dans la recherche. Alors, non seulement on ne trouvait pas celle qu’on venait voir, mais en plus les lieux n’avaient pas l’air hanté du tout. Viskuse espérait avoir la chance de croiser des fantômes ou d’autres pokémons Spectre comme lui, mais ce n’était pas prêt d’arriver vu la situation. Finalement, le fantôme des profondeurs décida qu’il était temps de revenir vers moi puisque définitivement, elle ne se trouvait pas dans la cour du château. Elle devait être à l’intérieur de la bâtisse et là, ce serait bien plus compliqué de la trouver. Quoi qu’il en soit, la pieuvre est revenue jusqu’à moi pour m’indiquer qu’il n’avait rien trouvé non plus.

J’étais sur le point d’abandonner et de quitter les lieux quand j’ai entendu un grincement provenir d’une des tours assez proche de moi. C’était un son étrange qui piquait au vif ma curiosité. Il fallait que j’aille voir ce qui avait provoqué ça, il se pouvait qu’il s’agisse de l’une des raisons qui avaient poussé les gens à décrire ce château comme étant hanté. Je me suis donc précipité vers cette fameuse tour pour essayer d’y pénétrer. La porte était vraiment vieille et bien lourde, mais j’ai fini par réussir à l’ouvrir au prix d’un gros effort. En s’ouvrant, la porte grinça assez fortement dans la bâtisse. Pour la discrétion, c’était raté… Il ne fallait donc pas que je reste au niveau de la porte pour ne pas qu’on me remarque trop rapidement. En effet, il se pouvait que la dresseuse soit venue dans les parages aussi après avoir entendu le bruit. Je suis donc parti en courant vers une vieille bibliothèque à moitié effondrée qui se trouvait dans un coin de la pièce où j’étais entré. Celle-ci n’avait rien de bien spécial, mis à part de vieux meubles en plus ou moins bon état de conservation. En regardant les alentours, je ne voyais rien qui pouvait avoir provoqué le bruit métallique d’il y a quelques minutes. Celui-ci devait provenir d’ailleurs dans la tour, j’ai donc demandé une nouvelle fois à mon Seigneur de se rendre invisible et d’aller fouiller les différentes pièces après avoir fermer la porte par laquelle j’étais entré puisque je ne l’avais pas fait.

Mon Viskuse s’est ainsi rendu invisible avant de flotter calmement vers la porte que j’ai ouverte pour la pousser afin qu’elle se referme. Voyant la difficulté que j’avais eu à l’ouvrir, le Spectre décida de pousser de ses forces afin de la fermer. Etrangement, la fermeture s’avéra plus facile que l’ouverture puisque la force de mon pokémon suffit à la faire claquer après un nouveau grincement sonore. Suite à cela, le spectre aquatique se précipita vers les autres pièces pour aller voir ce qui s’y trouvait. Quelques sales plus loin, il tomba nez à nez sur la dresseuse qu’on avait combattu tout à l’heure. Enfin, il la voyait, mais ce n’était pas réciproque puisqu’il s’était rendu invisible. Il décida donc de la suivre un instant avant d’aller me prévenir qu’il l’avait trouvée !
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Mer 10 Aoû 2016 - 12:08
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Un grincement. Kaori se retourna brusquement alors qu'elle entendait ce son à lui tordre l'estomac. Voilà quelques instants qu'elle marchait à travers des dédales de couloir, dans une pénombre angoissante. Tout s'était déroulé calmement jusqu'à présent, et la McCain faillit se relaxer un minimum. Mais non. Ce bruit creepypasta se mêla à la chose et, même si il semblait provenir de loin, Kao' ne put s'empêcher de jeter de temps à autre, des regards  dans la direction du son, un air peu assuré sur le visage. Elle avait les chocottes.

Cherchant toujours, en plissant les yeux, une source de lumière qui fonctionnait, la Blonde avançait de salle en salle à la recherche de son sésame. Ce n'est qu'au bout d'une bonne heure qu'elle tomba sur un objet métallique qu'elle faillit faire tomber sur le sol. Une chance que l'adrénaline qui se déversait dans son cerveau en petite quantité lui permit de sauver l'objet. Manipulant son loot avec précaution, Kaori se sentie soulagée. C'était une lampe à huile.

L'ayant trouvé sur un bureau de l'époque reconstitué, elle fouilla les tiroirs qui le composait. Par miracle, un paquet d'allumettes se trouvait au fond de l'un deux. Dans un geste qu'elle voulait rapide, sa nervosité renversa la moitié du contenu de l'objet sur le sol, provoquant des échos désagréables à l'ouïe mais aussi un indice sur sa position pour la chose qui avait provoqué ce bruit effrayant qu'elle avait entendu précédemment...

Allumant la lumière, la McCain ne perdit pas plus de temps et s'éloigna de la pièce. Elle ne savait pas ce qu'il y avait dans ce château, mais elle n'avait pas envie de tomber nez à nez avec ce truc...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Lun 15 Aoû 2016 - 22:57
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Après avoir retrouvé la jeune femme, Seigneur avait suivi celle-ci quelques instants avant qu’elle ne s’arrête pour récupérer sa lampe à huile. Il profita donc de cet instant pour faire demi-tour afin de revenir vers moi et me prévenir. Il ne perdit donc pas une seconde pour venir jusqu’à moi et une fois arrivé, il s’est rendu visible avant de m’attraper par le bras afin de me guider dans le dédale de salles jusqu’à parvenir près de l’endroit où la dresseuse des pokémons eau se trouvait. Durant le trajet, un bruit se fit entendre devant nous, ça ressemblait au son d’objets qui tombaient en cascade sur le sol. Je ne savais pas ce dont il s’agissait, mais je n’étais pas effrayé du tout. L’idée de faire encore peur à cette femme était tellement imprégnée dans mon esprit que ne faisais attention à rien d’autre. C’était comme si j’avais des œillères, ce qui signifiait donc que je pouvais foncer droit vers le danger sans même y faire attention. Quoi qu’il en soit, mon Viskuse nous arrêta dans une salle et me montra une porte située sur le mur du fond. Je comprenais aisément qu’il voulait me dire que la dresseuse des pokémons aquatiques se trouvait à l’intérieur de cette pièce. Je me suis donc approché à pas de loup afin de ne pas me faire entendre par la personne se trouvant à l’intérieur. Profitant qu’elle soit légèrement entrouverte, j’ai jeté un coup d’œil pour voir de l’autre côté.

Dans cette pièce, la femme qui m’avait agressé marchait d’un pas décidé en tenant une lampe à huile dans sa main. Elle avait l’air de vouloir échapper à quelque chose vu la vitesse où elle se déplaçait. En avançant à cette vitesse, il y avait une grande chance qu’elle ne fasse pas attention à ce qu’il se passait autour d’elle. Cette situation m’a donc donné une nouvelle idée qui me permettrait peut-être de voir ce que je souhaitais le plus, à savoir cette femme en pleurs. Je me suis donc penché vers Seigneur pour lui murmurer quelques instructions sur ce que j’attendais de lui en lui précisant bien d’attendre un signe de ma part avant d’agir. Une fois toutes les explications données, j’ai envoyé le fantôme aquatique se mette en place pendant que je partais faire la même chose. C’est ainsi que je me suis retrouvé à suivre cette femme le plus discrètement possible jusqu’à trouver une pièce dont l’agencement me permettrait de mener ma mission à bien. Pour une fois, le fait d’être timide et de m’être habitué à marcher le plus silencieusement possible pour ne pas se faire remarquer des autres s’avérait réellement utile.

Après plusieurs minutes de marche, elle est entrée dans une pièce qui me semblait parfaite pour mon plan. J’ai donc fait signe à mon pokémon qu’il était temps de passer à l’action. C’est ainsi que Viskuse qui s’était rendu invisible se plaça derrière la dresseuse pour envoyer un léger filet d’eau sur sa lampe afin de l’éteindre. Ne voulant pas se faire agresser de nouveau, le Spectre/Eau s’éloigna rapidement de la dresseuse pour aller se placer derrière une étagère et la frapper assez violement afin de faire tomber toutes les babioles qui se trouvaient dessus. Pendant ce temps, j’en ai profité pour entrer silencieusement dans la pièce avant de faire claquer la porte derrière. Ne voulant pas qu’elle me remarque non plus, je me suis précipité pour me cacher derrière une table renversée sur le sol. Derrière mon abri de fortune, je ne pouvais pas voir qu’elle serait la réaction de la dresseuse. En revanche, Seigneur n’avait pas terminé ce qu’il avait commencé puisqu’après avoir fait tomber le contenu de l’étagère, il était redevenu visible en profitant d’être dissimulé derrière le meuble. Pour finir, il prépara son attaque Ombre Nocturne en s’enveloppant de l’aura rose/violette caractéristique. Celle-ci devait créer une lueur derrière l’étagère et créer un effet effrayant, enfin il l’espérait…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Ven 19 Aoû 2016 - 22:19
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Brrr. Il commençait à cailler par ici... C'est en tout cas ce que nota Kaori alors qu'elle commençait à secouer son bras libre. Ses poils s'hérissaient alors qu'un vent frais s'infiltrait dans le château.

Sa lampe à huile illuminait le chemin lugubre au fur et à mesure qu'elle avançait. Le silence était uniquement brisé par le son de ses pas et de sa respiration. Des volutes de vapeur s'échappait de ses lèvres à chaque expirations. Elle avait vraiment cette impression d'être dans un film d'horreur. Heureusement, pour le moment, il ne lui était rien arrivé d'inquiétant. Enfin... De réellement inquiétant. Bah oui. Il y avait eu ce bruit sourd étrange. Et mine de rien, ce petit événement, qui pouvait être le fruit de n'importe quoi, rendait la Blonde tendue.

Elle n'allait sans doute pas tarder à sortir. Cette soirée avait assez duré. Et malgré son attention sur les alentours, Kaori sentait ses paupières s'alourdirent. Une bonne nuit de sommeil lui ferait le plus grand bien. Pas le temps de niaiser, elle devait retourner s'entraîner dès que possible.

C'était décidé, elle allait retourner dans les égouts et se taper un bon gros dodo dans un coin tranquille. Auberge ou pas. Peu lui importait. Après tout, elle vivait dans une grotte de falaise, attaquée sans cesse par des vagues... Alors bon.

Soudain, alors que Kaori marchait, un événement bien différent de ce qu'elle avait vu jusque là se produisit. Au départ, rien de très effrayant, si ce n'était que sa lampe s'éteignit subitement ! Des gouttes tombèrent sur son top alors qu'elle fit volte face pour tenter de discerner la cause de ce phénomène. Olala. Ca ne sentait pas bon !

Tentant de rallumer la lampe en tournant le bouton stupidement, la Myokarienne sursauta comme jamais alors que la porte se ferma violemment derrière elle. Cette fois c'était clair, elle avait les chocottes. Tentant de maîtriser ses tremblements, elle lâcha en un chuchotement.
— Y-y'a quelqu'un... ?
Pas de réponse pendant plusieurs secondes et la McCain pensa bien que ce serait terminé. Un mauvais coup du sort. Rien de très grave. C'est alors que le grand final arriva. L'étagère pleine de livre, désormais plongée dans la pénombre s'écrasa dans un son assourdissant. Reculant subitement, la Nageuse était pâle comme un linge alors qu'elle lâchait un cri de fillette. C'est bon. Elle en avait clairement assez vu pour ce soir ! Il fallait qu'elle se casse de cet endroit ! Oh putain, un truc fantomatique se trouvait juste derrière l'énorme meuble...

En une fraction de seconde, elle réussit à prendre une décision. La porte de derrière étant totalement fermée par une quelconque force démoniaque et la voie de devant étant encore moins engageante, elle décida de la sortie la plus sportive. La fenêtre en vitrail.

Courant comme jamais, elle traversa la vitre peinte, les avants bras protégeant son visage d'éventuels bouts de verre. Sa chute de plusieurs centaine de mètres allait l'emmener tout droit en direction des douves puantes. Peut être pas forcément nécessaire, mais Mirage sortit elle même de sa pokéball pour prêter main forte à sa dresseuse. Apparaissant dans l'eau, elle s'enroula pour former une sorte de coussin qui allait l'accompagner doucement dans la surface aqueuse. Et tout ce passa niquel.

Encore tétanisée par la peur, la jeune femme se fit ramener par le serpent de mer jusqu'aux quais. Réagissant enfin, Kaori tapota le flanc de la Sirène, la remerciant pour son aide. Les jambes dures comme l'acier, elle avança à grand peine vers un endroit tranquille où elle pourrait se remettre les idées en place.
Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !
Dim 21 Aoû 2016 - 0:24
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Caché derrière ma table, j’ai entendu la jeune femme réagir à la porte que j’avais fait claquer. Elle s’était retournée en sursaut avant de parler tout doucement, la voix tremblante, afin de demander s’il y avait quelqu’un. Bien entendu, je n’ai pas répondu à sa question et j’ai du faire un gros effort pour ne pas éclater de rire en l’entendant. Si je me laissais aller, elle serait au courant de ma présence et tout serait gâché. C’était difficile, mais je me devais de garder mon calme et ne faire aucun bruit tant que ma tentative pour l’effrayer n’était pas arrivée à son terme. Néanmoins, il fallait que je garde un souvenir de cette nuit, c’était bien trop amusant pour ne pas en garder une trace. J’ai donc sorti mon téléphone que j’ai posé discrètement sur le bord de la table pour filmer la scène. J’espérais qu’elle ne se rende pas compte de la présence de mon appareil sinon tout serait fichu.

Le plan suivait son cours sans encombre pour le moment et fonctionnait pour le mieux vu la nouvelle réaction de la dresseuse de pokémons aquatiques. En effet, celle-ci poussa un hurlement aigu en voyant l’étagère tomber toute seule. Enfin, selon elle puisque pour moi, je savais très bien que ce n’était que l’œuvre de mon Viskuse qui suivait mes instructions à la lettre. D’ailleurs, il devait commencer à se rendre visible désormais pour la touche finale de mon plan. C’est bien ce qui se passa puisque je pouvais apercevoir la lueur qui apparaissait derrière le meuble où se trouvait Seigneur. La mise en scène était absolument parfaite ! La réaction de cette dresseuse dépassa toutes mes espérances puisqu’elle avait vraiment l’air d’être paniquée par tout ce qui se passait autour d’elle. Cependant, sa réaction dépassa tout ce que j’avais pu imaginer…

La blonde commença à courir à toute vitesse en direction du mur, ce que je ne comprenais pas au premier abord. Ce n’est que quand je la vis passer à travers la fenêtre que j’ai compris ce qu’elle avait en tête. La voyant faire, j’ai tout de suite paniqué et me suis précipité vers les restes de la fenêtre qu’elle avait brisée. Elle était encore plus cinglée que ce que je pensais après qu’elle se soit attaquée à moi plus tôt dans la douve. Pour moi, personne ne serait stupide au point de se jeter ainsi à l’extérieur alors que nous étions tout de même à un étage assez élevé. J’espérais réellement qu’elle ne s’était pas blessée ou pire en chutant. Me penchant par l’ouverture pour regarder vers le bas, j’ai pu, malgré l’obscurité, distinguer que nous étions au-dessus d’une douve et qu’elle était très certainement retombée dans l’eau. Néanmoins, ça ne m’inquiétait pas moi puisque de cette hauteur la chute devait être aussi terrible que sur de la pierre. Je me suis forcé à observer ce qu’il se passait en bas pour voir si je pouvais distinguer cette femme. Je commençais clairement à m’en vouloir puisque c’était de ma faute si elle avait fait ça… Finalement, les choses ont plutôt bien terminées puisque j’ai distinguée une forme sortir de l’eau en compagnie d’une sorte de grand serpent. Il y avait de fortes chances pour qu’il s’agisse de celui de la dresseuse, ce qui signifiait qu’elle était vivante et probablement en bon état puisqu’elle parvenait à se déplacer.

M’éloignant de la fenêtre, je suis allé au près de Seigneur pour lui dire que c’était terminé et qu’il avait été formidable en faisant tout ce qu’il fallait. Le fantôme aquatique semblait fier d’avoir réussi à faire peur à cette femme, il avait l’air d’apprécier cela autant que moi. Cette première fois nous promettait de nombreuses autres par la suite, de quoi bien rire avec mon starter aux dépends d’autres humains et pokémons. Désormais seul dans la pièce, j’ai baillé assez bruyamment avant de me décider qu’il était temps que je retourne en ville pour essayer de trouver un endroit où passer la fin de la nuit. Vu l’heure tardive, ce ne serait pas forcément évident. J’ai donc récupéré mon téléphone avant de quitter le château en rigolant, des images de la terreur de cette femme plein la tête…

HRP:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa
Re: # 11.2 — J'ai... J'ai pas peur ! Il fait juste froid !

Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: