HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Escalade au crépuscule [capture solo]
Escalade au crépuscule [capture solo]
Mar 2 Aoû 2016 - 23:55
Région d'origine : Kalos.
Messages : 44

Maïlys A. Poesy

Maïlys A. Poesy


Maïlys {Capture}


Cela faisait quelques jours que Maïlys suivait Athanaël. Enfin, suivait, accompagnait plutôt. Il avait été une rencontre des plus agréables au cours de son périple, et plus les jours défilaient, plus la jeune femme apprenait à découvrir ce jeune kalosien, ainsi que Kaiser, son Embrylex. Elle s’était prise d’affection aussi pour ce petit dévoreur de pierres, toujours à la recherche de quelques délicieux cailloux à se mettre sous la dent, Quasar cherchant toujours à comprendre comment il faisait pour avaler de tels repas.

Un long voyage qu’ils partageaient à deux. Certes, c’était bien plus agréable qu’être seule, là au moins elle pouvait parler, et il était assez agréable de ne pas se savoir totalement isolée, c’était… Rassurant. Mais d’un autre côté, ils y avaient des inconvénients, moindres certes, mais pas facile de suivre tous les jours, de l’aurore au crépuscule, un grand gaillard de plus d’un mètre quatre-vingt, quand on s’appelle Maïlys et qu’on lui arrive à l’épaule… Et tous les soirs, ses jambes et pieds faisaient bien ressentir à la jeune femme, la route difficile pour devenir dresseur.

Règle première de dresseur : se mettre à la randonnée bien avant d’envisager atteindre la Ligue…

Un autre point positif, se trouvait être naturellement l’entraide. Là où Maïlys était trop petite pour sauter par-dessus un ruisseau, elle pouvait compter sur le bras du jeune homme pour l’aider, inversement, c’était assez pratique d’avoir une camarade aussi agile d’un Pachirisu pour attraper quelques baies et fruits sur de fines branches au sommet des arbres de la forêt.

Enfin, après de longues heures sans avoir l’impression d’avancer, Maïlys eut le souffle coupé par le mont Kaygon… Immense. Elle n’avait jamais vu un tel colosse de pierres, si impressionnant, se sentait ridicule face à une telle sculpture de la nature. Mais les paysages se trouvaient encore plus impressionnants, après une bonne journée de marche, et un campement de fortune installé à l’orée d’une grotte naturelle dans la roche. Dans tous les guides sur Mhyone qu’elle avait lu, on parlait des surprises que les montagnes pouvaient nous réserver, bonnes ou mauvaises. Et le petit « groupe » en fit l’expérience quand en se réveillant un matin, Athanaël lui présenta son nouveau Pokémon : Adamamtia… Adorablement toujours collée à son dresseur. Et inversement, ils connurent quelques chutes, quelques frayeurs en entendant quelques éboulements aux loin… Le seul qui semblait parfaitement à l’aise, c’était Kaiser. Une montagne à dévorer, peut-on imaginer un meilleur paradis pour un jeune Embrylex ?

Le soir, Maïlys prépara dans le campement, quelques rations de nourriture sèche, bénissant silencieusement l’inventeur de la nourriture expresse de randonnée… Laissant le feu prendre, elle sourit à son compagnon de voyage, se redressant malgré ses jambes fatiguée et criant de crampes. Mais bon, il faut souffrir, pour grandir. Pas de remarque sur la taille, s’il avait suffi de cela, elle en aurait couru, des marathons…

« Je vais chercher de l’eau, histoire de remplir la bouteille. Au ruisseau qu’on a vu tout à l’heure ! Et puis comme ça, Quasar va pouvoir se baigner un peu, il n’attendant que ça, je n’en ai pas pour longtemps ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait, il ne fallut que quelques secondes pour que la demoiselle laisse le jeune homme avec un Kaiser affamé par la marche, et un petit dragon littéralement sous le charme de son nouveau dresseur.

Sautant de pierre en pierre, elle escaladait à moitié la montagne, se souvenant des chemins explorés un peu plus tôt dans la journée. Manquant de tomber quelques fois, elle arrivait pourtant à se rattraper, merci les concours qui avaient su lui donner une certaine souplesse.

Elle finit par se glisser entre de deux roches, empruntant un  couloir étroit formé par deux blocs de pierres, se resserrant un peu plus à chaque pas… Avant de déboucher dans une fosse naturelle, uniquement faite de pierre, de roche.

« Bon… encore dix minutes d’escalade et tu pourras te baigner ! »

A l’absence de réponse de son petit serpent, Maïlys fronça les sourcils, tournant sa tête à sa gauche, pour comprendre le silence… Quasar tendu, aux aguets, ce qui sera le cœur et le ventre de Maïlys, soudainement moins enjouée que la seconde précédente…

[Demande d'apparition d'un pokémon sauvage]



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Escalade au crépuscule [capture solo]
Mer 3 Aoû 2016 - 0:31
Messages : 1843

Admin

Admin
UNE CAPTURE COMMENCE


Tu rencontres Archéomire !


Que vas-tu faire ?
Re: Escalade au crépuscule [capture solo]
Mer 3 Aoû 2016 - 13:50
Région d'origine : Kalos.
Messages : 44

Maïlys A. Poesy

Maïlys A. Poesy


Maïlys {Capture}


Maïlys ne put s’empêcher de pousser un cri de surprise quand le Pokémon surgit d’une roche devant elle, fonçant directement sur la jeune dresseuse et son Pokémon, apparemment énervé que quelqu’un ose troubler son sommeil, au creux d’une fosse habituellement silencieuse… Pendant une fraction de seconde, Maïlys fut pétrifiée en le voyant se diriger ainsi sans faiblir au niveau de sa vitesse… Mais bon la panique de l’aiderait pas. On respire…
Elle attrapa son Pokédex, et la main se voulant assurée, visa le Pokémon géométrique, écoutant avec attention la voix mécanique mais féminine donner ses explications.

« Archeomire intrigue les scientifiques, car on ne connaît ni sa provenance, si na composition. Rappelant des objets trouvés dans d'antiques sépultures, les Archeomire pourraient avoir pris naissance d'objets inanimés. Il possède crée des ondes psychiques qu'il amplifie en les faisant vibrer dans le métal de son corps. »

Intriguant ou pas, Maïlys ne comptait pas faire une analyse scientifique de suite au vue de la situation… La jeune femme recula de quelques pas, alors que Quasar poussa un petit cri, certes pas aussi impressionnant que ses aînés Dracolosses, mais qui avait au moins le mérite de prévenir le Pokémon sauvage qu’ils ne se laisseraient pas faire. Prenant son courage à deux mains, Maïlys fixa droit dans les yeux l’Archeomire :

« Laisse nous tranquilles, on ne veut pas te faire de mal ! »

Enfin… Elle eut juste le temps de se jette à terre quand une violente Vague Psy frappa le mur, le faisant trembler dangereusement autour d’eux. Légèrement sonnée, elle eut le réflexe de ramper rapidement derrière une des nombreuses roches, suivie de près par Quasar.

« Si on reste à découvert, il va en relancer une… »

Réfléchie Maïlys… Le Pokémon en face avait l’avantage de connaître bien le terrain, mais malgré sa lévitation, il ne semblait pas capable de s’élever très haut. Vivement, la jeune dresseuse regarda son petit dragon, murmurant doucement, alors que les ultrasons de l’ennemi se faisaient de plus en plus proches :

« Je vais courir par là et à mon signal, tu montes sur la roches, d’accord… ? »

Petit acquiescement discret du Mindraco, qui ne put s’empêcher d’écarquiller les yeux et pousser un cri en voyant sa dresseuse sortir brusquement de leur cachette, courant vers l’autre bout de la fosse, aussi vite qu’elle le pouvait malgré ses petites foulées et les reliefs naturels de la montagne. Le Pokémon changea aussi vivement de direction vers celle qui avait eu la malchance de troubler son sommeil, alors d’un coup, son corps accéléra, préparant une attaque Charge et se doutant que la jeune femme aurait du mal à esquiver une telle attaque… Serrant les dents, Maïlys cria à son petit Pokémon :

« Maintenant ! Utilise Cage-Éclair ! Paralyse-le ! »

Se concentrant au maximum, Quasar se contracta et d’un coup, une violente charge électrique se dégagea de lui, « transperçant » l’Archeomire qui se stoppa à un mètres seulement de la jeune femme… Quelques instants plus tard, et on aurait peut-être retrouvé une Maïlys avec quelques os cassés contre la paroi rocheuse. Paralysé mais pas KO, clairement pas… Le Pokémon avait du mal à bouger, cependant la dresseuse pouvait sentir quelques ondes psychiques émaner de son corps, annonçant qu’il ne comptait pas abandonner…

Sortant avec quelques difficultés de son chemin périlleux, elle courut jusqu’à Quasar, qui sauta sur son épaule au passage, alors que le Pokémon sauvage retrouvait de plus en plus le contrôle de son corps.

« Ça ne va pas le faire tenir très longtemps ! »

Commençant à escalader la paroi, elle s’écorchait un peu les paumes de ses mains, mais or de questions de rester coincés dans cette fosses une minutes de plus, et escalader était la seule possibilité, le Pokémon bien placé devant la sortie. Et enfin, elle arriva en haut, la paroi tremblant de nouveau alors qu’une nouvelle Vague Psy tentait de la frappée, mais mal cadrée par un Pokémon encore paralysé, au moins à moitié.

Elle se hissa sur une petit esplanade naturelle, où Maïlys reprit son souffle de son mieux, enfin à l’abri, Quasar reniflant doucement les quelques petites plaies sur les mains de sa dresseuse…

[HRP : J'aimerais bien un autre Pokémon si possible, s'il vous plaît ! ~]



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Escalade au crépuscule [capture solo]
Mer 3 Aoû 2016 - 13:59
Messages : 1843

Admin

Admin
UNE CAPTURE COMMENCE


Tu rencontres Zarbi R !


Que vas-tu faire ?
Re: Escalade au crépuscule [capture solo]
Mer 3 Aoû 2016 - 22:23
Région d'origine : Kalos.
Messages : 44

Maïlys A. Poesy

Maïlys A. Poesy


Maïlys {Capture}


Quand elle redressa la tête… Nouveau cri. C’était... Bizarre. Rond. Noir. Avec un œil.
On ne saurait qui de Quasar et Maïlys se trouvait le plus intrigué par ce nouveau Pokémon… A la forme vraiment particulière. Informations ?

« Il existe plusieurs forment différentes de Zarbi. Ces Pokémons ressemblent fortement aux écritures anciennes sur les plaques d'argiles : des études sont en cours, visant à déterminer si ces écritures antiques sont apparues avant les Zarbi ou le contraire. On ne sait rien sur leur pouvoir. »

Vraiment bizarre… Intrigant aussi. Aucun des trois protagonistes ne semblait oser bouger, de peur de faire fuir l’autre, de peur que l’autre n’attaque. Maïlys ne savait que faire face à un tel Pokémon… Il ne semblait pas particulièrement fort, et pas vraiment farouche. Maïlys finit par tendre doucement la main, Quasar avançant sa petite tête en même temps…

« T’es vraiment bizarre toi comme Pokémon… »

A peine ses doigts frôlèrent le Zarbi, qu’une décharge électrique se produit entre les deux, les faisant sursauter tous un peu plus les unes que les autres, Maïlys reculant de son mieux, et le Pokémon sauvage filant se cacher derrière une pierre. Vraiment pas farouche… Le voyant si timide et malgré la peur passée, Maïlys ne put s’empêcher de sourire avant de sentir son petit dragon appuyer plusieurs fois sur son bras.

« Qu’est-ce qu’il… »

Voyant son regard dressé vers la montagne, la jeune femme resta ébahie, incapable de parler. On pouvait voir au loin, des dizaines de Zarbis, tous différents, ainsi on voyait qu’il formait une grande famille. Aussi, Maïlys se redressa et épousseta doucement sa jupe.

« On ne te pas te déranger, toi et tes amis, petit Zarbi… Vraiment bizarre, mais j’espère te revoir un jour ! »

D’ailleurs, il était enfin tant d’aller chercher à boire, au risque d’inquiéter Athanaël…

[HRP : Merci pour la modération ! ~]



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Escalade au crépuscule [capture solo]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: