HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Ven 5 Aoû 2016 - 18:06
Messages : 1843

Admin

Admin
Contexte

Vous êtes à bord du navire L’Éphémère. Nous sommes le 5 août. C'est son premier trajet depuis deux mois à destination de Terra Nova ! Beaucoup de gens très impatients se sont précipités pour avoir une place à bord, et vous avez également réussi ! De nombreux dresseurs sont sur le bateau, ce qui promet quelques matchs pour le trajet de cinq heures que vous allez entreprendre. Vous embarquez, commencez à vous mettre à l'aise et explorer éventuellement le navire. La salle principale à l'intérieur de L’Éphémère comprend de nombreux buffets de restaurations et des boissons, ainsi que des fauteuils et canapés. C'est un petit salon agréable si vous souhaitez vous reposer, faire connaissance ou jouer aux cartes. A l'extérieur, que ce soit sur le pont avant ou arrière, vous pouvez voir la mer défiler, et peut être quelques pokémons. Le trajet est plutôt calme pendant les deux premières heures... Mais soudain, les portes de la salle principale se ferment, vous bloquant à l'extérieur ou à l'intérieur.

Extérieur de l’Éphémère.
D'ici vous pouvez voir les portes se fermer dans un claquement, et vous entendez des bruits de moteurs. Des petits bateaux contenant trois quatre personnes commencent à arriver de tous les côtés, vous êtes abordés par d'étranges personnages arborant tous le même logo : un A inversé dans un cercle. Ils commencent à user de grappins pour monter à bord, et vous pouvez déjà entendre des menaces se proférer. De plus, vous entendez des cris provenir de l'intérieur du navire. Il n'y a pas de temps à perdre. Qu'allez vous faire ?

Intérieur de l’Éphémère.
Des personnes encapuchonnées que vous n'aviez pas ou peu remarqué on brutalement fermé les portes, se postant devant tel des gardes et retirant leurs manteaux. Vous aussi, vous remarquez le symbole du A inversé sur leur poitrine, et ils commencent à sortir toutes sortes de pokémons pour vous menacez et s'exclame :

« Nous savons que vous êtes là, Maître. Montrez vous et aucun mal ne sera fait à personne. Les issues sont cernés, vous n'avez pas le choix. »

La confusion est semée à l'intérieur de la petite salle, cherchant du regard le fameux Maître de la Ligue. Bien évidemment, aucune réaction, jusqu'à ce que... Vous remarquez tous un garçon, l'air d'avoir la vingtaine, peut être un peu plus, aux cheveux blanc neige et aux grands yeux bleus qui joue la surprise. Qui la surjoue tellement qu'il en devient louche. Certains sbires semblent soupirer, navrés devant ce spectacle, et ceux qui ne gardaient pas les portes s'approchent de lui. Vêtu d'un sweat bleu et d'un pantalon marron, ainsi que de belles baskets noires flambants neuves, il s'appuie sur un grand bâton pour avancer. Les plus attentifs remarqueront l'objet rond et brillant qui trône sur le dit bâton. Le garçon soupire, avant de s'exclamer à son tour.

« Ah... Au moins j'aurai essayé. Hm, je suis désolé, il va falloir que vous partiez d'ici en vitesse. Je ne suis pas resté dans l'ombre pendant deux mois pour céder maintenant ! Il tire la langue, joueur. Il ne semble même pas éprouver un soupçon d'inquiétude quant à la situation. Allez. J'AI AVEC MOI DES SBIRES ! J'ai prévenu tout l'Emblème de ce qui allait arriver ! LE PASSEROUGE S'EST POSE SUR LA BRANCHE ! »

Il attrape une pokéball et un Roigada en sort, l'air un peu hagard, pendant que son dresseur prend une pose de héros. Presque aussitôt, les sbires ont un sourire mauvais, et relâchent leurs pokémons. Il y a de tout, des types ténèbres, des types psys, des types feu, eau, bref, c'est une belle pagaille qui est relâchée sur la foule.
Qu'allez vous faire ?


Règles & Précisions
▬ Vous avez uniquement besoin d'être validé pour participer.
▬ Vous pouvez poster à chaque tour, même si vous avez raté le précédent ou plusieurs. L'important est de rester cohérent.
▬ Entre chaque réponse du Maître du Jeu, vous avez le droit de poster une fois. Autrement dit, le MJ poste, tout ceux qui veulent participer poste une fois, le MJ repasse, vous avez de nouveau le droit de poster. Ceci pour permettre aux événements de se dérouler correctement.
▬ Ce sujet fait avancer l'intrigue. Les actions que vous effectuerez ou non auront un impact direct sur la suite de la trame du forum. Les personnes ayant le talent Charisme peuvent être implanté plus au cœur de l'action. En conséquence, le Maître du Jeu lira chacune de vos réponses pour s'y adapter. Vous pouvez choisir d'inclure un rapide résumé HRP de vos actions à la fin de votre post, pour aider tout le monde à s'y retrouver. Favorisez les actions importantes si vous le faites.

Exemple :
HRP - Je fais ça.
Puis je fais ça.
Mon pokémon renverse un verre. Ect ect.

▬ Nous espérons que ce sujet pourra amuser le plus de personne possible en donnant un axe à l'histoire. Merci de respecter les règles énoncées au dessus. Ne soyez pas trop gourmands dans vos initiatives, cela pourrait vous retomber dessus !
▬ L'île de Terra Nova sera ouverte sous peu (demain ou après-demain). Merci de votre compréhension.

/!\ Le Maître du Jeu effectuera sa prochaine réponse le 09.08, pour laisser le temps à tout le monde de se lancer. Vous pouvez choisir l'extérieur ou l'intérieur, sans aucun souci. (Bon évitez quand même de boycotter un côté)
Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Ven 5 Aoû 2016 - 19:08
Région d'origine : Mhyone
Messages : 353

Shira Kujaku

Shira Kujaku


Intérieur de l’Éphémère

Je pensais bien que quelque chose allait se passer sur l'île de Terra Nova, le message de F. était trop intriguant pour ne pas piquer mon intérêt et ma curiosité, mais je dois avouer que je ne penserai pas que ça se passerait aussi tôt...
J'avais réussis à monter à bord de ce bateau, l’Éphémère, juste avant qu'il ne largue les amarres, je n'avais même pas eu le temps de rendre visite à mes parents ou de passer me reposer où que ce soit. J'étais presque à court de vivres, devant compter une bouche de plus à nourrir depuis que j'avais capturé Eiki, et comme elle était pointilleuse et exigeante comme jamais sur ce qu'elle mangeait, c’était loin d'être facile... Heureusement pour nous, comme il s'agissait du premier voyage vers l'île touristique, la compagnie avait mis les petits plats dans les grands, et les buffets étaient généreux et très bien présentés ; c'était exactement ce qu'il fallait pour satisfaire ma casse-pied de lapine alors je l'avais laissée sortir - non sans garder un œil sur elle - pour qu'elle puisse manger autant qu'elle voulait, le tout sous le regard empourpré d'Ani qui était toujours autant éprit d'elle malgré qu'elle ne lui offre que son mépris...

J'étais bien trop concentrée sur mes deux pokémons pour remarquer ce qui se tramait à temps, et ce n'est qu'une poignée de secondes avant que les portes ne claques que je remarquais ces hommes aux visages à moitié dissimulés et l'étonnant danger qu'ils représentaient. Mon Riolu ressentit mon inquiétude, il changea d'attitude presque immédiatement, il se rapprochant en tirant par la patte Eiki qui pestait et fulminait jusqu'à ce que je lui fasse signe de faire silence.
Mon premier réflexe fut de vérifier si j'avais toujours mon sabre sur moi... Heureusement, je sentis son fourreau laqué cacher sous mon long manteau blanc ; ils n'avaient pas pris la peine de nous fouiller mais, pour éviter la panique je l'avais tout de même caché et je pense qu'il pourrait avoir à me servir plus tôt que prévu alors ce n'était pas forcément une mauvaise chose...

Ces étranges olibrius avaient un objectif en agissant ainsi, ce n'était donc pas qu'une action terroriste, et quoi que ce fusse, le Maître de la ligue, ce jeune homme à l'allure enfantine devait y avoir un rôle particulier. Mais il était assez simple de percer ce masque, il n'avait pas obtenu ce grade par hasard et, si nous avions besoin d'une preuve supplémentaire, la Gemme Sésame qui trônait au bout de son bâton, comme celle qu'avait mon père, finirait de convaincre ceux qui savaient à quoi ça correspondait.
La conversation continuait et, alors qu'il libérait son pokémon à la prestance royale, il siffla à l'aide tous les membres de l'emblème ;  les personnes comme moi... c'était peut-être lui F., ou alors il le connaissaient suffisamment pour qu'ils agissent de concert mais peu importe, je devais garder mes question pour plus tard.

Je regardais tout autour de moi, et la première chose qui me fit peur ce ne fut pas ces pokémons qui jaillissaient de toutes part, ni même les bruits de moteur qu'on entendait depuis les hublots proche de ma position, mais c'était tous ces touristes qui étaient là... Ces femmes, ces enfants, autant de personne qui ne pouvaient pas se battre et qui, si ils se mettaient à paniquer, pourraient être encore plus dangereux que nos ennemis pour n'importe quelle forme de stratégie...
Je réussis à attraper au tout dernier moment, par la queue, ma Laporeille qui s’apprêtait à bondir dans l'angle mort d'un Malosse pour le rouer de coups et je m'agenouillais pour être au niveau de mes deux pokémons et de leur murmurer leurs prochains ordres d'un ton grave et sérieux qu'il ne connaissaient pas :

_
Regroupez tous ceux qui ne peuvent pas se battre, amenez les à cette porte là bas. Je compte sur vous...

Je leur avait pointé du doit la porte de ce que je pensais être les cuisines, tous les plats qui se trouvaient ici y étaient au moins une fois rentrés vides pour ressortir pleins et, étant donné que la porte était toute simple et plus petite et discrète que les autres, elle n'était pourvue que d'un seule garde à l'étrange logo.
Mon rôle à moi, serait de le maîtrisé avant qu'il ne réussisse à sortir le pokémon de cette pokéball qu'il avait déjà en main, et nous aurions ainsi le point de repli que je voulais pour tous les civils avant que la guerre n'explose dans cet endroit...

Mes actions:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova Jflw
Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Ven 5 Aoû 2016 - 19:24

Anonymous

Invité
Le trafic marin avait doucement repris son cours. La panne généralisée semblait avoir été résolue – même si les détails demeuraient flous comme si la compagnie n'osait pas avouer avoir subi une avarie. Rachel ne s'était guère penchée sur les explications techniques acceptant simplement le fait que le trafic revenait à la normal. Et que, ainsi, l'archipel, peu à peu, redevenait pleinement accessible.

Terra Nova, rien que par son nom, avait des consonances de terre inexplorée. Curieuse d'en apprendre plus sur cette île qui lui était inconnue, la jeune femme avait tout fait pour obtenir une place sur le navire. En compagnie de son ami de toujours, Takeshi, elle était donc montée sur le paquebot. Et n'avait cessé de s'extasier sur sa splendeur. Laissant au jeune homme les joies du buffet à volonté Rachel s'était accoudée sur le bastingage. Le vent marin faisait claquer le ruban de son chapeau estival.

Le parfum de vacances et d'exploration, l'ambiance si reposante, se rompit d'un coup net et précis. Les battants de la porte menant à la grande salle se fermèrent dans un bruit lugubre. Rachel se retourna, un sourcil froncé. Les cris qui s'élevèrent, soudainement, lui glacèrent l'échine. Se précipitant vers les portes, ses poings frappèrent les panneaux de bois comme si, par sa simple force, elle pouvait les enfoncer. En vain.

Un autre cri l'alerta, provenant du pont cette fois-ci.

Rachel vit alors l'impensable. Des individus grimpant sur le navire comme des pirates se jetant à l'abordage d'un bâtiment. Si leurs expressions n'étaient pas si empreintes de sérieux, si des cris ne provenaient pas de la salle close, Rachel aurait pu croire à une gigantesque pièce de théâtre. Mais elle n'était pas dupe. Elle voyait des poings tremblants, des visages blanchissant de peur, des yeux exorbités par la surprise.

Sa main saisit une des Pokéballs à sa ceinture, se félicitant de conserver toujours ses Pokémons auprès d'elle. La Pokéball libéra le Polichombr qui flotta aux côtés de sa dresseuse. Funécire risquait bien trop de finir écrasé. Les mouvements de foule pouvaient être dangereux, et Rachel ne voulait pas risquer la vie d'un de ses Pokémons.

« Hina. » La voix de Rachel était tendue. Elle n'avait jamais usé d'un Pokémon pour se défendre, ou même attaquer un humain. « Utilise Feu Follet pour tenter de brûler les cordes des grappins. »

Si le Polichombr réussissait cela pouvait perturber l'avancée de ces individus. Le Pokémon Spectre partit à l'assaut après un bref cri. Rachel se tourna vers les autres dresseurs présents.

« On doit tenter de faire front. Est-ce que quelqu'un possède un Pokémon assez costaud pour enfoncer la porte ? Ou est-ce qu'il y a un autre passage ? On doit aider les autres à l'intérieur. »

Même si sa voix tentait de se faire forte, Rachel tremblait. Craignant le pire.

Résumé:
 
Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Ven 5 Aoû 2016 - 19:36

Anonymous

Invité
Takeshi avait réussi à embarquer sur L’Éphémère  en direction de Terra Nova. Mais il n'y était pas venu seul. Rachel l'avait suivi. Du coup ils étaient montés ensemble sur L’Éphémère. Ils avaient vite fait le tour du navire ensemble. Takeshi devait avouer qu'ils avaient fait forts pour rouvrir la ligne navale. Le bateau était vraiment beau. Il avait même cru s’être trompé de navire. Mais non. Vu le nombre de dresseurs présents ce n’était pas du tout le cas.

À l'annonce d'un buffet à volonté gratuit Takeshi dit à Rachel qu'il allait s'y remplir le ventre et que si elle le cherchait il serait là-bas. Les paroles de Takeshi n'avaient pas du spécialement étonner son amie. Il était connu pour manger à chaque fois qu'il le pouvait.

Takeshi était donc à l’intérieur du bateau. Ses yeux brillaient face à toute cette nourriture. Il allait pouvoir se faire le plein. Le dresseur était tellement concentré qu'il ne remarqua pas, au premier abord, les actions. Il était plus juste de dire qu'il pensait que tout cela était une attraction proposée par le capitaine du navire.

Une animation qui mettait en scène le maître introuvable depuis quelques temps. Mais au fur à mesure que le temps passa, Takeshi comprit que rien n’était prévu. Il s'agissait bel et bien d'une attaque sur le navire qui gâchait son plaisir de manger.

Takeshi posa son assiette, finissant de manger ce qu'il avait en bouche. Il observa tout autour de lui combien de personnes étaient avec le A inversé. Il s’agissait du Maître de la Ligue. Il était assurément fort. Mais face à un grand nombres de Pokémon est-ce-que celui-ci s'en sortirait sans dommage ?

Le dresseur n'avait toujours qu'un seul Pokémon. Il se demandait si il ne serait pas plus une gêne pour le maître. Après tout il n'avait même pas réussi à battre un seul des Pokemons du maître d’arène Ryan. Mais il ne pouvait pas laisser faire ces troubles fêtes.

Takeshi n'approcha pas trop, pour ne pas gêner le Maître de la Ligue. Il tourna même le dos au Maître, pour faire face à la foule, sortant son Gardevoir de sa Pokeball.

— Reculez ça peut être dangereux. Si certains d'entre vous sont prêts à combattre avec le Maître faites attention à ne pas le gêner. Essayez de rester pas trop près. Vous pourriez vous prendre une attaque de Pokémon. Donc reculez s'il vous plaît.

Takeshi regarda, depuis là où il se trouvait, si d'autres dresseurs de sa connaissance pourraient lui venir en aide ou au Maître si il en avait besoin.


Résumé:
 
Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Ven 5 Aoû 2016 - 21:33
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind

Intérieur de L’Éphémère
Incroyable. Alors que je suis là, plantée droite comme un piquet, les bras croisés, Beast n’a pas du tout l’air nerveux. Le pokémon dragon mange tout ce qui lui tombe sous la griffe, dévalisant littéralement l’un des nombreux buffets alors que je me contente de lancer des regards désolés aux autres passagers. D’ailleurs, ces gens, je les regarde peut-être avec un poil trop d’intensité. Il faut dire qu’un message m’a été envoyé par le mystérieux F., bien connu des membres de l’Emblème du Gueriaigle. Pourquoi a-t-il insisté pour que nous soyons à bord? Combien de gens ont reçu le même message? Quelque chose va-t-il se produire? Après bon, de façon réaliste, quel est le pire qu’il pourrait arriver? … Un iceberg. Voilà le pire. Mais non, c’est une idée complètement ridicule! Mais en même temps avec un nom comme l’Éphémère il y a de quoi se poser des questions. C’est qui l’idiot qui a mal fait son travail et qui a donné un nom aussi peu rassurant? Il me semble que si j’entre dans un agence de voyage et qu’on me dit que c’est ça le nom du bateau, moi je change mes plans et je reste bien tranquillement sur la plage.

Toujours aussi nerveuse, je pris quelques raisins dans le creux de ma main, m’appuyant ensuite dos contre le buffet pour regarder l’endroit avec un regard circulaire. Tout avait l’air parfaitement normal, ou presque. Ce n’est pas la première fois que je monte sur un bateau de ce genre, fille de Castelia City oblige, et quelque chose n’est pas comme d’habitude. Peut-être est-ce le bruit des conversations qui n’est pas aussi fort? Ou alors ces deux ou trois personnes qui portent des capuches à l’intérieur? Oh… Oh! À peine ais-je le temps de remettre les raisins qu’il me reste sur la table pour les y abandonner en vitesse que les portes se ferment. Beast relève la tête avec curiosité, le bout d’un steak pendant encore au coin de la bouche. Merde! Ces mêmes individus qui me paraissaient louches quelques secondes plus tôt venaient de dévoiler leur jeu, bloquant la sortie aux passagers. Je me serais tout de même permis de parier que la situation sur le pont ne devait pas être très idéale pour une simple croisière. Vinrent alors les demandes des terroristes, n’ayons pas peur d’appeler un chat un chat, qui ne désiraient rien de moins que le Maître de la Ligue de Mhyone. Il y a des gens qui n’ont pas peur de rêver en grand. Le concerné s’avançait pour répondre, dévoilant qu’il avait lui-même pris le soin d’appeler ses propres renforts. Ceci expliquait soudainement cela. Les poings serrés, j’échangeai un regard avec Beast. Nous allions devoir combattre! Du moins, c’est ce que je me disais jusqu’à l’entendre.

- Laissez-moi sortir! Ma maman elle est dehors, je veux aller voir ma maman! Mamaaaan!!

No Bueno. Changeant de priorité, je piquai un petit sprint pour m’interposer entre le gamin et le sbire dont le regard mauvais semblait sur le point de frapper l’enfant d’un coup de pied. Si j’avais pu, je crois bien que je lui aurais craché au visage. Néanmoins, j’étais trop occupée à attraper le jeune garçon qui ne devait pas faire plus de huit ou neuf ans et à reculer pendant que mon dragon montrait les crocs. Prochain problème : nous nous étions avancés directement au milieu de lignes ennemies pour récupérer le petit qui gigotait dans mes bras sans comprendre que je venais peut-être de lui sauver la vie. Enfin, remarque il comprenait peut-être, mais là n’était pas l’important. Nous devions reculer et vite, mais pour ça nous allions devoir traverser un véritable mur de combats et nous faire un chemin à la force des coudes. Quand il faut y aller, il faut y aller!



HRP:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova Miniat_6_x_445Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova Miniat_6_x_095Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova Miniat_6_x_129Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova Miniat_6_x_058
Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Sam 6 Aoû 2016 - 0:00
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda
extérieur de l'éphémère

La brune n'avait pas hésité avant d'embarquer à bord du fameux bateau censé les mener à Terra Nova, l'aventure paraissait plutôt excitante et puis, voir autre chose que la terre le temps de quelques heures lui plaisait assez. Mais surtout.... ce fameux message de F. Aussi mystérieux qu'intriguant et qui avait peut-être un rapport avec ce départ en mer.
Alors, accompagnée de son fidèle Sonistrelle, la demoiselle paré d'un kimono - cette fois - d'un bleu nuit agrémenté de couleurs plus claires s'entremêlant en quelques camélias, Pokémon à peine visibles entre quelques fleurs délicates. Soburin avait également noué sa longue chevelure ébène en une coiffure complexe rattaché grâce à deux pic à cheveux. Peu discrète parmi  la foule, certains crurent qu'une animation serait présentée par la demoiselle qui se contentait de répondre poliment d'un mouvement de tête négatif, son éternel fin sourire flottant sur ses lippes rosées.

Restée à l'extérieur puisque peu emballée par la foule présente au sein du navire - en particulier à cause du buffet - mais aussi parce que sa petite chauve-souris ne supportait guère l'intérieur, Soburin s'était accoudée à l'une des rambardes, scrutant de ses mirettes sombres l'horizon tel un Xatu. Son Sonistrelle s'était également perché sur la rambarde immaculée, étrangement calme alors qu'habituellement il aurait volontiers volé à la rencontre des autres Pokémon du bateau. Qu'avait-il donc ? La jeune femme coula son regard en direction de son compagnon, levant une main afin de caresser affectueusement le crâne de son petit dragon. Il sourit un peu, laissant passer un cri perçant qui était fort désagréable pour quiconque n'était pas habitué mais... Soburin était accoutumée à ces cris perçants, vrillant les tympans.

« Que se passe t-il mon petit, les Pokémon de Jeraya te manquent ? »

Hiryō arbora alors une petite mine, hochant positivement sa tête plusieurs fois avant d'étendre un peu ses ailes, se secouant. Cela ne faisait que deux jours qu'ils avaient laissé Jeraya et voilà que sa chauve-souris violette se languissait déjà de la présence des énormes Pokémon du jeune homme ! La brune rit doucement, tirant un peu une joue de son starter.

« Ne t'inquiète pas, je le re-contacterais et tu les reverras. »

Le Pokémon ailé poussa un immense cri d'approbation, s'attirant quelques regards sombres de personnes dérangées par cette onde dérangeante... d'un côté, les Sonistrelle n'étaient pas réputés pour leurs cris mélodieux ou pour avoir de beaux chants.
Tandis que Soburin s'apprêtait à aller chercher un petit quelque chose à manger, elle fut à peine au niveau de la porte que celle-ci se ferma soudainement sous son nez. La demoiselle arqua un sourcil fin, restant quelques secondes interdite. Que... ? Pourquoi ?

Les questionnements furent vite balayés, des hommes en bateaux arrivèrent, abordant le navire à l'aide de grappins et déclenchant quelques hurlements. A l'intérieur aussi, ça semblait s'agiter en vu des voix fortes dont les mots n'étaient guère discernables. Soburin se détourna en direction de son Sonistrelle qui paraissait offusqué, faisant du sur-place en scrutant les types qui commençaient à arriver à bord. Du coin de l'oeil, l'ex habitante de Jotho aperçut une femme à la crinière rose qui motivait déjà son Pokémon à faire quelque chose, demandant ensuite si personne n'avait un Pokémon suffisament puissant pour entamer les portes.

« Hiryō, essaye de faire quelque chose avec ces portes, tu dois bien avoir une attaque assez puissante pour les détruire, non ? Essaye de charger Coupe-Vent, utilise Tranch'Air... Je compte sur toi pour trouver quelque chose. Pour donner plus de force à tes attaques, commence avec deux fois Hâte puis prend ton élan, cela devrait augmenter tes chances. Ne t'inquiète pas, je vais simplement m'occuper de rassembler les gens. »

Soburin tapota son petit Sonistrelle qui paraissait tout déterminé d'avoir un objectif et déjà il se boostait avec Hâte pendant que sa dresseuse s'occupait de trouver ceux qui n'avaient pas de Pokémon afin de les rassembler.

« S'il vous plaît, ceux qui ont des Pokémon, aidez-nous à repousser cette attaque, les autres, suivez-moi, plutôt de que paniquer et de courir partout, rassemblons-nous. »

Elle avait levé une main, l'agitant afin d'être plus visible puisque sa voix ne portait pas forcément très loin.

Modération:
 


(c) chaotic evil

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Sam 6 Aoû 2016 - 0:21
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys
Un passerouge dans le bâteau...
ft Athanaël x many ppl
Ah, les événements mondains. D'un côté, c'était rassurant de voir que l'étiquette ne se perdait pas. De l'autre, c'était effrayant de voir à quel point aussi un beau costume pouvait lui être confortable et le rendre nostalgique ; Athanaël portait magnifiquement le costume, ce jour-là : une magnifique chemise blanche en coton de noble qualité, des boutons de nacres cousus en fleur de lys, un nœud papillon noir, les manchettes décorées d'argent, une montre de la même matière au poignet, des chaussures très bien cirés pour l'occasion... Le costume très bien coupé laisser apparaître ce qu'il fallait de chemise pour lui parfaire son air distingué ; mais ça n'était pas tout. Car si une épée n'est qu'un morceau de métal entre les mains des béotiens, il en allait de même pour ces vêtements de la haute société. Ceux-ci resplendissait déjà à eux seul, mais l'allure du jeune homme n'en était que plus impressionnante une fois ces vêtements passés sur lui.

C'est ainsi que naturellement les quelques serveurs employés là pour le modeste événement l'appelaient monsieur et lui proposaient petit fours et amuse-gueule, qu'il était capable d'avaler de manière tout aussi distinguée que le moindre des mouvements qui l'animaient. Néanmoins, derrière cette allure de gentleman, l'âme du dresseur était aux aguets. Kaiser portait un petit haut de costume avec nœud papillon qu'ils avaient dégotés à proximité de Bord-au-vent ; l'occasion pour Maïlys d'apprendre à Athanaël que ce genre de hobbie existait réellement. Quant à Adamantia, la toute jeune Carmache, si elle portait une robe, des boucles d'oreilles, un collier, et du rouge à lèvre, il fallait remercier l'initiative du dragon qui avait demandé à Maïlys des conseils, qui semblaient, là aussi, fort avisé. Vous voulez faire sensation dans une réception sur un paquebot ? Amenez-vous avec un dragon au bras. Cela étant, il fallait remettre les choses à leur humble niveau : peu habitué de voir des événements si modeste, il en avait trop fait.

D'ailleurs, celai laissaient plus d'un dresseur – et d'un serveur – pantois. Plusieurs jeunes dames avaient cherchés à l'approcher en vain... Mais mis-à-part quelques élus, Adamantia était devenue plus que possessive pour être désormais ouvertement jalouse. On lui avait demandé plusieurs fois un numéro ou une invitation à une danse… Jusqu’à voir Adamantia faire mine d’utiliser ses griffes. Ce qui faisait fuir les jolies demoiselles de la soirée, au grand dam d’Athanaël qui n’était pas contre un peu de dragouillage ce soir ; une activité à mi-chemin entre la drague et le magouillage.

Cela étant, il n’en restait pas moins que dans l’esprit du jeune homme, il fallait rester aux aguets malgré les spiritueux – qui pouvaient parfois rendre spirituel – car un mystérieux message avait été envoyé aux membres de l’emblème des guériaigles. Après avoir lu le mystérieux message, une courte enquête avait amené le pokégroupe, d’un commun accord, à venir suivre la piste du mystérieux expéditeur sur les premiers navires en direction de Terra Nova.

Ainsi, quand les assaillants apparurent, le jeune homme ne fut pas surpris et Adamantia était déjà prête à défendre son dresseur bien-aimé. Le discours du jeune homme au bâton le fit descendre de degré et la mention du mot sbire ne lui plaisait pas beaucoup ; il n’allait pas tarder à lui faire remarque d’ailleurs. Prenant place à ses côté avec son Carmache, le jeune homme lui glissa alors :

« Je sais pas si c’est du bluff, mais qu’on s’entende : je ne suis le sbire de nul-autre que ma volonté. Du reste, effectivement, le passerouge s’est posé sur la branche. Adamantia, tiens-toi prête à combattre… Ils vont regretter d’être venus attaquer ce navire ! » Le jeune homme prit naturellement une pause et cria à l’adresse de sa comparse : « Eglantine appelle Mirabelle !! »

Ouais. Les noms de code, ce n’était pas tout à fait ça, mais au moins, ça plairait peut-être au mystérieux jeune homme (qui était peut-être le maître de la ligue?) au Roigada et ça permettrait à Maïlys de comprendre qu’il fallait se préparer à ce qu’on appelle couramment une « branle-bas » de combat. D’ailleurs, en parlant de noms de code foireux ; il avait lui-même un message subliminal à faire passer à l’auteur du mystérieux mail.

« Hey, mister F. La prochaine fois. Les messages codés. Franchement. Fais-les plus explicites. Parce que là, faut qu’on m’explique pourquoi le passerouge. M’enfin… C’est qui ces types ? »

Détail important ; avant de leur maraver la tronche – ou de se la faire maraver -, il était plutôt intéressant de savoir qui étaient ces individus avec un A retourné. Parce que ces types-là semblaient légèrement nombreux, organisés, prêt à nuire et que leur objectif fut de débusquer le maître de la ligue de Mhyone fut une chose ; le pourquoi en était une autre. Même si quelque part, il fallait les remercier. Si Mister F. était effectivement le mystérieux maître de la ligue disparue… Il était à la fois paradoxalement très proche de son objectif et tel un oxymore, très proche. Mais bon. S’il voulait un jour pouvoir rentrer à Kalos, garder la vie sauve serait une première étape. Ensuite, constituer une meilleure équipe, la seconde.

Gardant Kaiser sur son épaule, le jeune homme soupira et chercha à analyser la situation. Trop de confusion. Trop de chaos. Adamantia en garde devant lui et près du Roigada. Il était trop tôt pour savoir comment tout cela allait se terminer, mais pour la seconde fois, il était heureux d’avoir Maïlys à proximité… Et il espérait que d’autres dresseurs de l’emblème seraient là pour leur prêter main-forte. Parce que pendant que les gens s’enfuyaient, il en faudrait d’autres pour retenir les assaillants. Plusieurs personnes cherchaient à séparer les potentiels combattants des fuyards et de protéger ceux qui risquaient de subir une attaque… Qu’à cela ne tienne, il participerait à gagner du temps. Foi d’Adamantia, ceux qui voudraient s’approcher risquaient griffures, morsures et autres attaques draco-rage. Elle tenta d'ôter la robe... Mais la déchira.

Elle sembla prête à se lamenter, mais son dresseur lui posa une main sur son épaule et sembla lui dire de son regard : "ne t'en fais pas, même sans robe, tu reste la plus belle dragonne à mes yeux, Adamantia". Ce regard et cette petite tape sur l'épaule, qu'ils fussent extrapolé ou non par l'esprit du dragon, la dragonne rugit se jeta dans la mêlée, utilisant ses terribles griffes pour agresser un Arbok sous le regard légèrement décontenancé par la capacité d'Adamantia à se relever face à la réalité.

HRP:
 
© Atios & Ash'

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Sam 6 Aoû 2016 - 3:22
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche

Intérieur

Qu'est-ce qu'elle foutait là ? Non mais vraiment ?! Pourquoi Roshi ne pouvait-il pas se charger d'aller chercher lui même son colis. Trop vieux, qu'il disait. Kaori cracha sur le sol alors qu'elle repensait à cette réponse peu crédible. Ce "vieillard" comme il se disait, était un monstre de puissance. Cet aspect de centenaire, n'était là que pour masquer ce combattant aguerri qui la formait. Ce gars n'avait besoin de personne. C'était juste qu'il avait mieux à faire que d'aller à Terra Nova.... Et la Myokarienne dans tout ça ?! Elle aussi devait s'entraîner pour devenir plus forte !

Mais voilà, lui était le prof, et elle, l'élève... Le monde était ainsi. Injuste. C'est donc pour cette raison que Kaori était dans le premier bateau en direction d'une des autres îles de l'archipel de Mhyone.

Voilà comment ça s'était passé. La McCain avait reçu un appel du maître à la carapace et ce dernier lui donna sa mission. Lorsqu'elle décrocha, la Nageuse était à Méridian, tout juste sortie de l'arène. Et au vu de la date de départ, la Myokarienne avait du redoubler d'effort pour aller à Bord-Au-Vent. Sans compter qu'elle avait du vider son porte-monnaie pour acheter ce maudit billet ! Elle espérait être un minimum récompensée à son retour !

Soufflant d'énervement, la Nageuse regagna l'intérieur du navire. Voilà maintenant un moment que le bateau avait quitté les quais de la ville et qu'il voguait sur la mer. Et après tout ce temps passé, le ventre de la Blonde se manifesta dans un gargouillis. Kaori grimaça. Bon, où était la bouffe ? Avec tout cet argent investit pour un tel paquebot, la McCain ne doutait pas une seconde de tomber sur un bon gros buffet des familles.

Elle trouva ce qu'elle cherchait avec facilité. En même temps, difficile de cacher cette montagne de nourriture. Se frottant les mains à l'avance, Kaori se joignit au festin. Des étoiles remplacèrent ses pupilles alors qu'elle voyait tout ce que ce bateau avait à lui proposer. Se saisissant de baguettes et d'une assiette, la jeune femme commença à "piocher" ce qui lui plaisait.

Kaori croisa de nombreux pokémons et personnes qui semblaient être aussi affamés qu'elle. Un Griknot eut même le culot de lui chiper une cuisse de poulet Tex-Mex particulièrement succulente. Disparaissant aussi vite qu'il était arrivé, Kaori n'eut pas le temps d'attraper le voleur. Elle pesta un flot d'injure à son encontre pendant le reste de sa tournée des buffets. S'installant finalement dans un coin, Kaori commença à s'en mettre plein la panse. Son assiette était pleine à ras bords, les aliments montant à une hauteur qui allait au dessus d'elle.

Les minutes passèrent quand soudain, un violent claquement de porte, très bruyant la fit sursauter, lui faisant cracher une portion de sushi qu'elle était en train de mâcher. Jetant un regard furibond sur les alentours, elle remarqua des gens encapuchonnés. Pensant à un spectacle, la jeune femme continua de manger, non sans critiquer l'entrée en scène très brutale de cette compagnie ! Franchement, ils devraient savoir qu'à cette heure, les gens préféraient être tranquilles ! C'était pas Halloween sacrebleu !

Mais de phrases en phrases et de pokémons qui apparaissaient en pokémons qui apparaissaient, Kaori comprit que tout ceci n'était pas un spectacle. La panique commençait à saisir la salle. Se redressant, elle s'approcha des portes. Une masse de personnes s'était agglutinée devant les sorties. Les encapuchonnés leurs barraient le passage. De toute évidence, ils étaient bloqués ici... Trop fatiguée pour jurer en direction des malfrats, la Myokarienne se contenta de rester silencieuse, attendant de voir comment la situation allait évoluer. Ses doigts effleuraient les pokéballs à sa ceinture avec précaution.

Elle n'avait même pas remarqué que le plus puissant dresseur de Mhyone se trouvait dans la même pièce qu'elle...
Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Tous mes Rps sont libres pour que vous vous joignez à Sarah sans me demander! Si vous êtes dans la même zone que moi, vous pouvez aller et venir comme bon vous semble! N'hésitez pas, ça me fera plaisir Very Happy!
Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Sam 6 Aoû 2016 - 16:12
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Direction Terra Nova
Event
Vendredi 05 Août 2016, Extérieur

En ce moment, j'alterne entre malheurs et aubaines. Quand je repense à ce qu'on m'a raconté en arrivant sur le bateau, j'ai presque envie de rire jaune quant à la chance dont Luna et moi avons fais preuve en embarquant. Pour résumer, on avait bien entendu parler du départ de l'Ephémère, il y a de ça une demi-journée, mais on ne s'était pas vraiment renseignés à ce moment-là par rapport aux horaires des guichets, du nombre de places restantes et de tout le tralala qui allait avec. On ne s'était pas trop posés de questions, et pour ma défense, la personne qui nous a vendu l'idée n'était pas très convaincante, car ça ressemblait plus à une banale croisière qu'à un périple inédit vers Terra Nova. Pour le coup, on avait préféré prendre du repos, après la longue journée passée à visiter Bord-au-Vent.

Et ça aurait pu s'arrêter là. Le truc, c'est qu'hier soir, alors que je cherchais un endroit où manger, je suis tombé sur un vieux monsieur qui, c'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à aller l'aborder, possédait un magnifique spécimen d'Arakdo. Thierry, le grand-père, était un peu inquiet du comportement de son pokémon, beaucoup moins dynamique qu'à son habitude. Pour la petite histoire, le pokémon n'avait rien perdu de son entrain et de sa jovialité, mais il se faisait moins vif et moins endurant, et ce depuis que l'étang où ils allaient se promener avait fermé. J'ai très vite réglé le problème en lui expliquant que, pour la plupart des Arakdo, il fallait un complément en nutriments qu'ils allaient directement chercher dans les micro-organismes aquatiques. En gros, pour que «Plouf» retrouve la pêche, il lui fallait simplement trouver une nouvelle source d'eau près de laquelle se promener de temps en temps.

Comme quoi, une bonne action en appelle une autre.

Thierry m'a expliqué qu'il était vendeur aux guichets de l'Ephémère, et que les journées depuis l'annonce du départ étaient sacrément éreintantes, avec le nombre de personnes qui voulaient embarquer. Pendant que Plouf jouait avec Aries, il m'a avoué qu'il lui restait une demi-dizaine de places qui, sans aucun doute, partiraient en un instant dès l'ouverture des guichets le lendemain. Avec davantage d'informations sur Terra Nova, je me suis rendu compte que, à force de ne pas s'y intéresser, on risquait non-seulement de rater un sacré événement, mais je m'aliénais aussi inconsciemment la rencontre de nouveaux pokémons insectes sur l'île.

Et ça, pas question.

Heureusement, en contrepartie du service que je lui ai rendu, Thierry a insisté pour m'offrir les deux tickets qui donnaient accès à l'embarquement. Difficile de refuser, hein ? Je me suis immédiatement décidés : je ne laisserais pas passer ma chance de participer une deuxième fois.

♦    ♦    ♦

Mais bon. La nausée, ce n'était pas prévu, et même si j'échappe aux vomissements et à la chute, j'ai quand même la tête qui tourne plus encore qu'un Kapoera. Néanmoins, j'arrive à profiter à bonne dose du voyage : le vent est agréable, la mer est calme et les mets du buffet n'étaient pas mauvais du tout. La petite déception, c'est que malgré le grand nombre de dresseurs, je n'ai pas encore remarqué un seul pokémon insecte hors de sa pokéball. J'avais secrètement espéré qu'une personne de goût en relâche un, comme un Papillusion, un Insécateur, ou même un Chenipan, peu m'importe, mais au moins de quoi m'occuper l'esprit et les yeux pendant une bonne heure !

Je passe ma main contre mon front. Orion, de son côté, a l'air d'être en pleine discussion avec Miko et Alatys, donc pas question de le déranger. Un peu fatigué par le chaos qui tourmente mes sens, je balaye le pont des yeux, à la recherche d'un fait intéressant qui pourrait accrocher mon regard. En arrière-plan, rien de bien concluant : une dresseuse avec un Sonistrelle, une autre dresseuse avec un Abra, une autre dresseuse.. D'autres gens, plus de gens, des inconnus. Je pousse un long soupir, puis je regarde Luna.

Cinq heures. Ça va être long.

Et une forme se profile au loin. Puis deux. Puis trois. Je plisse les yeux, intrigué, et je remarque la présence de plusieurs bateaux à moteur, filant à pleine vitesse vers l’Éphémère. Un peu penché en avant, je questionne Luna, le doigt pointé vers les inconnus.

Qu'est-ce qu'ils veulent, à ton avis ?


Mais pas le temps de répondre. A peine la phrase terminée, les bateaux lancés à toute allure atteignent le transport tandis que les petits groupes qui y patientaient s’élancent à son abordage, sans d'ailleurs laisser beaucoup de temps aux passagers pour réagir. Malgré un mouvement de recul, j'arrive toutefois à percevoir un indice sur la plupart des vêtements de nos assaillants.

La lettre A.

Ce n'est pas sans me rappeler un des fameux événements qui s'est déroulé à Ecorcia pendant mon enfance. La team Rocket était habillée de la même façon, et je me souviens encore des féroces combats qui avaient fais rage pour libérer les Ramoloss capturés par ces malades. Pour le coup, je suppose que chaque région a ses problèmes, et ceux-la arrivent juste devant notre nez. Le pont s'agite, et alors que je me tourne vers Luna, certains dresseurs commencent déjà à prendre des initiatives.

On doit tenter de faire front. Est-ce que quelqu'un possède un Pokémon assez costaud pour enfoncer la porte ? Ou est-ce qu'il y a un autre passage ? On doit aider les autres à l'intérieur.

S'il vous plaît, ceux qui ont des Pokémon, aidez-nous à repousser cette attaque, les autres, suivez-moi, plutôt de que paniquer et de courir partout, rassemblons-nous.

Orion ! Viens, on va les aider à enfoncer la porte. Je regarde Luna. Ça ira ? De toute façon, si tu as besoin de moi, appelle-moi sans hésiter.

Pas de temps à perdre, je fonce avec mon Scarhino jusqu'à la porte. Si il y a un pokémon qui est assez fort pour la passer ici, c'est bien lui, et je n'ai pas intérêt à me rater pour sauver la mise. Comme les autres le suggèrent, si on veut faire front plus facilement, il va falloir rassembler tous les dresseurs disponibles à un seul endroit.

Orion, Charge puis Koud'Korne.

J'en profite pour scruter les alentours. Je réfléchis peut-être exagérément, mais on est jamais trop prudent : il y a des chances que l'attaque du pont soit une diversion, et que les sbires cherchent à rejoindre une autre partie du bateau. Dans tous les cas, je reste attentif à un mouvement suspect des assaillants, qui s'éloignerait par exemple trop des autres. Pas question que ces gens arrivent à leurs fins.


HRP:
 

Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Sam 6 Aoû 2016 - 18:42
Région d'origine : Kalos.
Messages : 44

Maïlys A. Poesy

Maïlys A. Poesy


Mirabelle, présente !
Maïlys aurait très bien pu rester sur le quai, et voir l’immense bateau quitter les flots et disparaître à l’horizon, la laissant à Bord-au-Vent. Mais par on ne sait quelle magie – ou surtout quelques relations bien placées et assez hautes -, Athanaël avait réussi à se procurer deux billets, direction Terra Nova. Et comment ne pas être impatient ? On vantait ce bateau dans toute la ville, notamment son grand salon. En découvrant qu’il allait prendre le bateau pour la première fois, Quasar n’avait pu s’empêcher d’écarquiller les yeux, un grand regard empli d’étoiles.

Jour J au soir de la traversée. Ledit salon était bondé, rempli de jeunes gens, tous impatients de découvrir cette île inaccessible depuis quelques temps, et parmi eux, Maïlys. En voyant que son compagnon de voyage avait décidé de s’habiller de manière un peu moins… passe-partout que d’habitude, elle avait fini par extirper de son sac, une robe. La seule qu’elle avait emmené, jeté dans ses affaires le soir où mademoiselle avait quitté la maison. La seule d’ailleurs qu’elle avait vraiment aimé. Pas que Maïlys ne soit pas féminine, au contraire, il est même assez rare de la voir sans jupe et bracelets discrets, mais elle détestait les robes bouffantes ou surchargées de nœuds et décorations des concours, robes rangées encore aujourd’hui dans la penderie gigantesque de sa mère. Non, ce soir Maïlys portait simplement une petite robe noire, simple, légèrement pailletée sur le bustier, mais qui tranchait avec sa peau pâle, et ses cheveux rosés. Sans oublier sur son épaule, Quasar, portant fièrement son petit nœud papillon assortie à la tenue de sa dresseuse.

La jeune femme se laissait entraîner dans quelques discussions auprès d’autres dresseurs, sourient poliment quand quelques jeunes hommes se montraient intéressés ou l’abordaient. Mais après tout, elle avait l’habitude des galas et mondanités… Même si cette fois, elle n’avait pas été traînée de force, mais était venue motivée et de sa propre volonté. Il lui arrivait aussi de rire en voyant des jeunes femmes de son âge, voir plus âgés s’éloigner vivement d’une Adamantia prête à tout pour défendre son bien-aimé. Même si elle n’était pas son Pokémon, cette Carmache avait su se faire une place de choix dans le cœur de la dresseuse, sûrement aidée de plus par la solidarité féminine ! Alors forcément, quand elle s’était présentée, et lui avait demandé son aide pour être encore plus belle que les femmes du navire, Maïlys n’avait pu résister, et avait mis en œuvre toutes ses années d’expérience des concours, pour faire d’elle la dragonne la plus mignonne du bateau.

De plus, et malgré les amusements de la soirée, la jeune Maïlys ne pouvait s’empêcher de retourner dans sa tête, le message reçu quelques jours plus tôt… Elle avait toujours aimé les Passerouges, forcément, n’est pas kalosienne n’importe quel passant… En revanche, c’était vague. Très vague. Athanaël et elle avait émis plusieurs hypothèses mais cela ne restait que des suppositions…

Elle déambulait entre les serveurs, une coupe de champagne à la main… Quand tout un coup, l’harmonie de la pièce fut brisée par l’arrivée des assaillants, ce qui fit sursauter légèrement Maïlys qui se retourna avec cette même vivacité vers eux, sur la défensive, autant que Quasar. A l’évocation de l’Emblème, dont elle faisait partie, leurs hypothèses se révélèrent exactes. Sachant que ce message semblait avoir été transmis à grande échelle, et au vue de la tête des hommes louches… Maïlys n’avait pas de problème pour comprendre que l’envergure de cette situation ne devait pas se régler à un petit règlement de comptes. Malgré l’incompréhension générale, elle sourit en entendant Athanaël et se glissant dans la foule en pleine cohue, elle répondit :

« Mirabelle au rapport ! »

Fine et fluette, elle n’eut pas trop de soucis à rejoindre l’autre dresseur, fameuse Eglantine, juste à quelques mètres du mystérieux F. … Et si définitivement elle avait raison, le jeune homme à leurs côtés, celui qui avait appelé une grande partie de l’Emblème devait être ce Maître de la Ligue dont tout le parlait… Celui qu’elle pourrait être un jour défier, quand elle sera devenue une des meilleures dresseuses. Mais pour l’instant, pas le temps de rêver. Car ils avaient beaucoup ne pas être seuls dans le même camp, ils se retrouvaient face à une escouade de Pokémons, dont ils ignoraient le but… Alors prudence de mise, obligatoire.

Un Psykokwak obéit arriva en trombe, fonçant droit sur eux, aussitôt repéré, Maïlys tendit le bras, laissant Quasar libre de ses mouvements.

« Empêche-le de passer ! »

Elle n’était pas sbire, elle ne voulait plus dépendre d’une personne ne faisant que lui donner des ordres comme sa mère. Mais elle ne pouvait pas rester sans rien faire, alors que des personnes risquaient d’être blessées, notamment celles qui cherchaient à fuir… Le Pokémon canard chercha attraper le petit serpent, qui lança une cage-éclair sur demande sa dresseuse, à quelques centimètre de son assaillant, pour ne blesser personne, et ne pas risquer de toucher une autre cible. Assaillant des eaux qui tomba, totalement paralysé et bien sonné…

Oui mais en voyant la horde de Pokémons face à eux, nulle doute que la traversée s’annonçait difficile…

Résumé:
 



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Dim 7 Aoû 2016 - 0:42
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
J’étais à Méridian depuis plusieurs jours lorsque j’ai appris que les problèmes maritimes de l’archipel étaient en train d’être réglés et qu’un premier voyage vers Terra Nova allait être organisé quelques temps après. Je n’avais pas encore fait le tour de toute l’île sur laquelle je me trouvais actuellement, mais ce n’était pas une raison pour ne pas essayer de prendre ce bateau pour me diriger vers ce nouveau territoire. Je me suis donc dépêché pour me rendre à Bord-au-Vent, ville d’où devait partir l’Ephémère, ce bateau qui ferait la liaison entre les deux îles de l’archipel. Heureusement pour moi, le trajet se passa sans encombre même si j’aurais préféré avoir le temps d’observer les alentours plutôt que de me dépêcher comme ça de peur de manquer le départ du bateau. Quoi qu’il en soit, j’étais arrivé en ville et avais acheté mon billet pour le voyage. J’étais donc prêt pour le grand moment et n’avais plus qu’à attendre le départ du bateau qui aurait lieu peu de temps après.

Le navire était parti depuis maintenant deux heures, ce qui voulait dire que nous étions bientôt à la moitié de notre voyage. Je regrettais d’être monté à bord, il y avait beaucoup de monde sur cette traversée, trop de monde pour moi à dire vrai. Je me disais que j’aurais du ne pas être si pressé et prendre un autre voyage plus tard, c’était certain qu’il y aurait eu bien moins de monde. Quoi qu’il en soit, ce qui était fait était fait et je me retrouver sur le bateau. Je suis donc resté à bonne distance de la plupart des gens qui se pressaient sur ce navire. J’étais accoudé à la rambarde et j’observais la mer en faisant le vide autour de moi. Je me disais qu’en oubliant les autres, je me ferais oublier d’eux aussi. Malheureusement, comme d’habitude, les choses ne se sont pas passées comme je le voulais. Le bruit de portes qui claquent me fit sursauter sous la surprise. J’étais tellement perdu dans mes pensées en observant la surface de l’eau que ce simple bruit avait réussi à me surprendre. Je me suis donc retourné pour voir ce qu’il se passait. Chose étonnante, toutes les portes menant vers l’intérieur du bateau étaient fermées et ne semblaient pas vouloir s’ouvrir à en croire les efforts vains des personnes tentant de le faire. Qu’est-ce qu’il se passait ?

Comme si ce n’était pas suffisant, des bruits de moteurs se firent entendre de tous les côtés du navire. C’était de nombreux petits bateaux à moteurs contenant quelques individus à leur bord. Je les trouvais bien proche de nous, ce qui n’allait pas en s’arrangeant puisqu’ils venaient dans notre direction. Lorsqu’ils furent à notre niveau, je me suis rapidement éloigné de la balustrade en voyant qu’ils utilisaient des grappins pour monter sur le navire. C’était maintenant très clair, on se faisait aborder par ces gens qui portaient tous la même tenue avec un logo bien étrange. Cette attaque avait l’air bien organisée vu le nombre de personnes qu’elle impliquait. Comme ci ce n’était pas suffisant, il devait se passer quelque chose à l’intérieur du bâtiment aussi puisqu’il y avait beaucoup de bruits qui provenaient de là-bas. J’avais peur puisque je ne m’étais jamais retrouvé dans une telle situation au préalable, mais les autres personnes présentes sur le bateau réagir rapidement pour éviter la panique en faisant sortir leurs pokémons pour défendre le bateau. Du coin de l’œil, j’ai pu apercevoir Soburin que j’avais rencontrée à Nox Illum qui avait demandé à sa petite Sonistrelle de s’attaquer à l’une des portes pour essayer de l’ouvrir.

En voyant que tous les dresseurs faisaient ce qu’ils pouvaient pour se protéger de l’abordage, je me suis dit qu’il fallait que je fasse la même chose. Cependant, je savais bien que Seigneur ne serait pas suffisamment puissant pour aider à ouvrir les portes. Il fallait que je trouve un autre moyen de me rendre utile. Ils étaient en train d’aborder le navire par la mer, c’est-à-dire par l’eau, or mon Viskuse est un pokémon de ce type. Il était donc clairement à son avantage dans ce genre de milieu et ça pourrait s’avérer utile. J’ai donc fit sortir la pieuvre fantomatique de sa pokéball pour lui donner mes instructions. Celui-ci fut surpris de la panique ambiante, mais compris bien vite que quelque chose n’allait pas, il m’a donc regardé fixement, attendant mes ordres.

-Seigneur, tu vas plonger dans l’eau et essayer de renverser les embarcations de ces gens ! Pour ça, tu vas te mettre en-dessous et utiliser Vibraqua. Bon courage !

Le fantôme des profondeurs n’a pas perdu de temps pour plonger et aller exécuter ma demande. J’espérais vraiment qu’il allait réussir à faire chavirer les bateaux de certains assaillants. Après tout, dans l’eau, ils auraient beaucoup plus de difficultés à monter à bord !

Spoiler:
 
Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Dim 7 Aoû 2016 - 14:40
Région d'origine : Parmanie
Messages : 200

Esther Russell

Esther Russell
    Extérieur

    Une croisière ! Quoi de mieux pour relaxer et profiter des festivités et autres activités intéressantes qui s’offrent à nous. Cela me ferait différent de la traditionnelle marche sur les différentes routes. Depuis le départ du navire, mes pokémons et moi s’étions d’abord jeté sur le buffet qui contenait énormément de nourriture provenant de diverses régions de Mhyone. Je m’étais amusée à regarder Ivy se goinfrer de nouilles aux œufs, elle en renversait partout. Ce n’est qu’une fois le ventre plein que j’osai faire le tour de l’embarcation. Le bateau s’avérait être énorme et il me fallut une bonne partie de la journée pour simplement faire le tour sans nécessairement participer aux activités.

    J’étais épuisée, mon voyage pour rejoindre Bord-au-vent avait été long et il était enfin temps pour moi de profiter des chaises longues donnant sur une aire extérieure. Je retournai mon Tadmorv dans sa pokéball, ne conservant qu’Amora à l’extérieur de son objet de capture, la maintenant dans mes bras. Il y avait beaucoup de monde et Ivy était trop volumineuse, si je puis me permettre de le dire comme cela, pour demeurer à mes côtés pour l’instant. Plaçant ma main à l’horizontal au-dessus de mes yeux pour me cacher des puissants rayons du soleil, je cherchai une place du regard. À quelques mètres, une chaise longue, comme je le souhaitais. En me rapprochant de celle-ci cependant, quelque chose attira mon attention, au niveau de la mer. Mes sourcils s’arquèrent.

    VLAN. Un bruit strident retentit derrière moi. La porte donnant accès à l’intérieur de l’Éphémère venait de se refermer violemment. Quelqu’un essaya de l’ouvrir à mainte reprise, néanmoins ce fut vain. Affolée, je rapportai mon attention vers l’océan. Des petits bateaux de bois y flottaient, contenant des hommes vêtus d’un uniforme particulier. Je ne reconnaissais pas le signe identifié dessus, toutefois j’avais un mauvais pressentiment en ce qui les concernait. Des grappins furent lancés vers l’embarcation, n’indiquant rien de positif.

    – Je ne leur fais pas confiance, Amora. Il faut faire quelque chose…

    Les dresseurs qui se tenaient autour de moi envoyaient à tour de rôle leurs pokémons pour tenter de régler la situation. Certains faisaient tomber les grappins, d’autres tentaient de s’attaquer aux petites embarcations directement. Il fallait leur porter main forte. Une idée jaillit dans mon esprit, pendant que j’observe les autres s’activer.

    – Regarde, là! Un pokémon est dans l’eau, il faut le couvrir. Je sais que nous n’avons fait cela auparavant, mais je te le demande, utilise ton pistolet à O sur les sbires pour le protéger et attirer leur attention ailleurs!

    L’hypotrempe hochea la tête et je le surélevai en le maintenant à bout de bras au-dessus de ma tête. La créature commença à tirer des jets aqueux sur les hommes pour les distraire, permettant au Viskuse de poursuivre ses interventions.

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Lun 8 Aoû 2016 - 13:37
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

A bord de l'Éphémère
Direction Terra Nova


L'Éphémère, Direction Terra Nova, 5 août 2016.

Tu parles d'une chance ! Il faut croire que l'Éphémère voulait vraiment de nous. Pour résumer, nous avons réussis à obtenir une paire de tickets permettant de monter à bord du bateau. Un cadeau d'un homme que Ren a gentiment conseillé sur son pokémon. Nous n'avons pas craché sur la récompense, je l'avoue, surtout que nous avions entendu parlé de l'Éphémère un peu plus tôt, et que cela nous intéressait. Maintenant nous y sommes, et nous apprenons un peu plus en détail la destination : Terra Nova. J'étais toute excitée, un peu comme une enfant, mais je ne laissais pas trop paraître cet euphorie. Miko, mon Mentali fraîchement évolué, et Alatys, mon Sonistrelle, sont tous les deux très heureux de faire partis du voyage. Ils étaient en compagnie du Scarhino de Ren, Orion. Ils s'entendaient bien tous les trois.

Pour ma part, je restais près de Ren qui semblait avoir le mal de mer, le pauvre. Nous étions à l'extérieur, histoire de prendre un peu l'air et d'admirer la vue. Étant donné que nous venions de manger il y a peu de temps, je pouvais attendre encore avant d'explorer le buffet. Et puis... le trajet allait prendre plusieurs heures, j'allais avoir amplement le temps de visiter l'Éphémère.

J'observais ceux qui étaient autour de moi, des dresseurs qui m'étaient inconnus. J'étais amusée d'apercevoir un autre Sonistrelle dans les parages également. Cependant, au bout d'un moment, la porte principale s'est subitement fermée. Surprise,  j'ai regardé autour de moi, mais personne n'avait touché à la porte. Quelqu'un de l'intérieur, donc. Mais pourquoi ?

 C'est alors que Ren me pointa quelque chose du doigt : des bateaux qui venaient dans notre direction ! Que voulaient-ils ? Je n'en avais aucune idée, mais ça ne sentait pas bon tout ça. J'ai demandé à mes pokémons de revenir près de moi. Il y avait plusieurs personnes louches dans ces bateaux, et quelque chose était d'autant plus étrange... Le même logo était présent sur chacun d'eux, un genre de A inversé. Tout ça n'était pas normal, et à les entendre parler, il s'agissait d'une menace. Pas de temps à perdre ! Il fallait réagir...

Certains dresseurs avaient commencés à tenter d'enfoncer la porte à l'aide de leurs pokémons, Ren y compris. Évidemment, Orion était sans doute assez fort pour cette tâche, mais je doutais que ce soit le cas de mes compagnons. C'est alors que je vis plusieurs de ces personnages utiliser des grappins afin de monter à bord. Sérieusement ?

— Désolée, vous n'êtes pas invités !

Je me suis précipité à côté des dresseurs qui essayaient déjà de les arrêter. Je ne devais pas perdre une minute, et toute l'aide était nécessaire ! Empêcher ces fous de nous atteindre, pendant que d'autres tentaient de permettre le passage à l'intérieur à nouveau.

— Miko, attaque Rafale Psy ! Alatys, Tornade !

Pendant ce temps, je restais sur mes gardes, en regardant autour de moi si des dresseurs ou des pokémons étaient en difficulté. J'ai remarqué des pokémons dans l'eau en train d'essayer de repousser les sbires. À ce stade, nous allions réussir.

HRP :
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Lun 8 Aoû 2016 - 17:48
Région d'origine : Mhyone
Messages : 389

avatar

Elisthel Firefly
L’Éphémère était un bateau plutôt impressionnant. Elisthel était montée à bord avec un paquet d'autres gens, mais il fallait avouer que le trajet se faisait long et ennuyeux. Elle était supposée rejoindre Allen et Théodora ici, mais aucun des deux n'avait montré le bout de son nez depuis le départ. Sa Bicyclette avait été entreposé dans un compartiment spécial à l'attention des vélos, et elle se promenait donc sur le pont en compagnie d'Ori et de Majora. Le Doudouvet semblait aussi peu enclin que son Noctali à rentrer dans la pokéball. Malgré tout, elle avait vraiment hâte de montrer à ses deux amis – pouvait-elle appeler Théodora une amie sans qu'elle ne se fâche ? - l'évolution de son petit pokémon. Ori avait gagné en calme et en patience, mais restait toujours le même pokémon légèrement surexcité.

Quant à sa Lokhlass, la jeune femme lui avait laissé tout le plaisir de suivre le bateau à la nage. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas eu droit à un peu d'exercice, et elle en avait été ravie. Malgré tout, la dresseuse lui avait demandé de la prévenir si elle fatiguait ; autant la rappeler dans sa pokéball avant qu'il n'arrive un pépin. L'extérieur du navire était soumis à une légère brise rafraîchissante qui ne déplaisait pas à la demoiselle. Majora semblait un peu moins apprécier, ayant tendance à se faire légèrement emporter par le vent. De plus, il perdait toujours ses poils cotonneux et laissait donc une jolie traînée blanche dans le ciel, pareil à des nuages. Certains dresseurs à bord du navire en riaient, d'autres se prenait les poils dans la tête et n'appréciait pas. Elisthel avait donc pris la décision de s'asseoir sur un des bancs et d'attendre. Elle n'osait pas appeler Allen ; après tout, s'il était venu là pour s'assurer que tout allait bien, il devait avoir un tas de choses à vérifier. Il la retrouverait sans doute quand il aurait du temps libre. Puis, elle pourrait explorer Terra Nova avec lui. Elisthel connaissait mal Terra Nova. Elle n'y avait été qu'une fois, en vacances quand elle était petite. Ses parents l'avait emmené à un tas d'endroits différents, mais elle aurait été bien incapable de les retrouver aujourd'hui.

Deux heures de trajet, et elle commençait à regretter d'être venue. La jeune femme avait aperçu Allen au bout d'environ une demie-heure, mais il était effectivement avec des gens du navire, sans doute pour le travail. Ce dernier lui avait confirmé que cela prendrait encore un peu de temps, et elle s'était donc mise à attendre la fin de la discussion d'affaires. Elle n'avait pas beaucoup de patience pour les voyages, et malgré le fait qu'elle s'était mise à jouer avec les grandes oreilles de son Noctali, ça faisait vraiment trop long. Elle sursauta quand elle entendit un bruit métallique au niveau de la rambarde à côté d'elle. Euh ? C'était quoi ça ? On aurait dit... un grappin ? La jeune femme se releva, curieuse, notant soudainement l'agitation qui se propageait sur le navire. Des bateaux les entourait, et elle chercha sa Lokhlass du regard. Nier n'était plus là. Elle avait dû les voir arriver avant les autres, mais Elisthel n'avait pas été à l'écoute. Où était-elle passée ? Sa panique augmentait, mais Majora se colla à sa joue. Il fit un tour sur lui-même, pointant l'océan de la feuille. Sous l'eau ? La jeune femme observa davantage l'eau limpide...

Une forme indistincte à grandes nageoires nageait effectivement en dessous, mais sa vue n'était pas assez bonne pour affirmer que c'était son pokémon. Dans tous les cas, des gens commençaient à crier, d'autres à établir de rapides règles de sécurités. Elle crut même apercevoir des gens en train d'essayer de défoncer la porte. Ça sentait le roussi. Elle chercha Allen et Théodora du regard. Il fallait les prévenir. Elle décrocha son téléphone, composant rapidement le numéro pour prévenir ses deux amis. Ils devaient répondre.

Ori ne resta pas les bras croisés. Le Noctali observa les alentours, scrutant de son regard rougeoyant les grappins et les bateaux qui approchaient. Certains pokémons autour de lui tentaient de les ralentir, mais il savait que c'était temporaire. Le pokémon jugea qu'il n'y avait rien de plus à faire ici. Ces gens devaient vouloir quelque chose, et lui, il devait savoir quoi. Il quitta Elisthel en rugissant à son camarade Doudouvet de veiller sur elle, puis se précipita vers l'avant du navire. Il était à la recherche d'un conduit d'aération. Les murs ne semblaient pas en posséder, mais... Usant de sa Vive-Attaque pour sauter plus haut, le pokémon finit par trouver ce qu'il recherchait, et utilisa sa Feinte pour passer la grille. Désormais défoncée, il avança dans le couloir d'acier, se dirigeant grâce à son ouïe vers l'intérieur du navire. D'autres pokémons le suivraient peut être, mais aucun humain ne passerait par là...


HRP - Elisthel est à l'extérieur. Quand l'attaque survient, elle téléphone à Allen & Théodora pour les prévenir et leur demander s'ils vont bien.
Son Noctali agit indépendamment ; il ouvre une grille d'aération et passe par le conduit pour rejoindre l'intérieur. D'autres pokémons peuvent le suivre.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova
Mar 9 Aoû 2016 - 4:04
Région d'origine : Mhyone
Messages : 48

Théodora Winchester

Théodora Winchester
A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova

Alfred ouvre la porte de la voiture qui a conduit Théodora et Allen jusqu'à l’Éphémère, la jeune femme en descend et présente le technicien du navire à l'homme d'affaire. Il donne quelques détails sur le bateau et invite les deux personnes à monter à bord en le suivant. L’Éphémère est déjà bien rempli, Théodora remarque plusieurs dresseurs à bord, beaucoup d'étrangers qui doivent avoir hâte d'explorer un nouveau lieu. A ses côtés, Alfred flotte lentement, silencieux comme à son habitude.
Le technicien emmène directement Allen et la jeune femme dans la salle des machines, il souhaite aller droit au but et surtout éviter que les bruits du moteur une fois en marche ne l’empêche d'expliquer correctement.

"On a détecté l'avarie sur les navires il y a deux mois. C'était un problème avec une pièce du moteur. Par soucis de sécurité la direction a donc décidée de faire arrêter les bateaux pour maintenance. C'est votre grand-père qui a signé le rapport il me semble."

L'homme semble à l'aise, il explique les détails de la panne avec précision pour renseigner au mieux Allen. De son côté Théodora note les détails sur sa tablette sans rien ajouter. A la fin de son explication le technicien invite les deux jeunes gens à rencontrer le capitaine qui sera surement ravie de faire connaissance avec celui qui est indirectement son patron. Avant cela il montre rapidement la mise en marche du moteur avec l'aide de ses hommes et les laissent une fois que le bateau commence à se déplacer.
Le petit groupe remonte donc jusqu'au pont, où Théodora constate qu'il y a encore plus de monde qu'à leur arrivée. Les gens ont l'air heureux et l'ambiance est bonne enfant, même la météo semble vouloir que ce trajet se déroule sans encombres. Allen s'éloigne un instant pour parler avec une personne que Théodora ne parvient pas à discerner, puis ils se dirigent vers un homme à l'avant de l’Éphémère, déjà occupé à discuter. L'homme en question doit avoir la trentaine, les cheveux noirs et une barbe bien rasée. A l'arrivée d'Allen et de Théodora il affiche un grand sourire et prend congé du groupe de personnes avec qui il était.

"Vous devez être Mademoiselle Winchester et Monsieur Wills. Bienvenue à bord de l’Éphémère, c'est un plaisir de vous avoir à bord pour le premier voyage du navire depuis un bon moment."

Théodora sourit et répond par une petite révérence mais sans ajouter de mots. Elle n'est là qu'en observatrice, c'est à Allen de discuter et de se faire voir aujourd'hui. La jeune femme remercie le technicien alors que ce dernier retourne à son poste et elle se permet un petit instant de détente en s'accoudant à une rambarde à l'avant du bateau. Alfred tire doucement la manche de sa dresseuse alors que cette dernière profite de la vue et de l'air marin.

"Un problème Alfred ?"

Le Abra désigne la porte qui mène à l'intérieur du bateau, avec le bruit des passagers il est impossible d'entendre ce qui s'y passe mais Alfred semble insister pour que sa dresseuse vienne avec lui. A ce moment plusieurs bruits métalliques résonnes autour du navire, des grappins qui s'accrochent aux rambardes. Rapidement l'ambiance festive devient tendue et des cris se font entendre de l'intérieur alors que plusieurs hommes sont déjà en train de monter sur le pont.
Il y a un grand mouvement de foule, les dresseurs commencent déjà à réagir et plusieurs semblent vouloir empêcher plus de personnes de monter sur le bateau. Théodora cherche Allen du regard et finit par le trouver, elle s'approche de lui à grands pas, poussant quelques passagers au passages.

"Alfred, Téléport sur le toit du navire, utilisez notre connexion mentale, je veux savoir combien ils sont et d'où ils parviennent à arriver. Tout va bien Monsieur Wills ?"

Le Abra hoche la tête et disparait en quelques instant, on peut désormais le voir flotter sur le toit de l’Éphémère. Il scrute les petits bateaux qui ont "harponné" le navire et tente d'évaluer leur nombre. Théa récupère une pokeball dans son sac et la lance sur le sol. Dans un grand rayon blanc un Qulbutoké en sort, il se met au garde-à-vous et observe sa dresseuse, en attente d'instructions.

"Watson, je vous confie la garde de Monsieur Wills. Votre mission est qu'il ne lui soit fait aucun mal. Monsieur Wills, j'ai besoin que vous m'aidiez. Alfred me donne en ce moment la position de nos "ennemis", il faudrait que vous donniez des informations aux dresseurs sur le bateau sur la localisation des personnes en train de grimper aux cordes. Vous avez une voix qui porte plus que la mienne, cela sera bien plus simple pour vous. Ça devrait nous aider à avoir l'avantage. Je vais avoir besoin d'un peu de concentration par contre, donc je compte sur vous pour veiller sur moi."

Un sourire puis un clin d’œil et la demoiselle ferme quelques instants les yeux. De son côté le Qulbutoké se place devant Allen et tend les bras, prêt à recevoir les attaques qui pourraient venir frapper l'homme d'affaire. Au moment ou Théodora ouvre à nouveau les yeux elle pointe sa gauche, vers un des grappins.

"Il y en a deux qui montent par ici."

La jeune femme désigne ensuite plusieurs autres points. Son but est clair, qu'Allen donne un semblant d'organisation à ce beau foutoir. Cela devrait aider tout le monde.

HRP:
 
Re: Evénement : A bord de L’Éphémère - Direction Terra Nova

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives Evènements :: Chapitre 1 : Anima-
Sauter vers: