HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Ven 5 Aoû 2016 - 21:12
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys
Le problème avec les insectes, c'est qu'ils sont à la fois fascinant et dégoutant, remarquable et lamentable. Du moins, Athanaël, sans pour autant les haïr, commencer à développer une certaine forme d'animosité envers ce qui possédait des ailes et des dards. Ce bourdonnement en devenait lassant. Courir avec dans ses bras ses pokémons l'était tout autant. Pourtant, son petit dragon et son dinosaure terreux avaient une certaine forme d'expérience dans l'affrontement avec les insectes dardés de manière effilé. Mais non, vraiment non... S'arrêter de courir était une très mauvaise idée. En effet, il fallait filer daredare. A moins de ne vouloir finir en viande pour frelon géant, du genre faux-filet tartare. Et pour continuer sur le champ des mets protéinés, il n'était pas contre l'idée de faire de la guêpe rôtie pour ce midi, mais aucun de ses pokémons n'avait la capacité de projeter des flammes. Paraissait pourtant que les mets les plus courants d'ici deux siècles seraient à base d'insecte...

La course était effrénée, en cela qu'un Dardargnan volait en vitesse moyenne plus vite qu'un humain qui courait et au-delà de cela, lesdits Dardargnans connaissaient les bois suffisamment pour lui coller aux trousses. Et cette fois-ci, pas de Maïlys pour venir l'aider à vaincre des guêpes géante sauvages. C'était relativement désappointant. Finirait-il encore par tomber sur un ange gardien inopiné ? Où sa chance tournerait-elle ? Il ne pouvait encore le savoir, mais courir en étant courser par des Dardargnans, c'était drôle une fois. La deuxième, c'était surtout fatiguant. Si ces créatures continuaient à vouloir le poursuivre pour un oui ou pour un non, il espérait que rapidement, il aurait des pokémons pour les en dissuader.

Assez. Le jeune homme se retourna dans sa course et lança ses deux pokémons. Les deux déclenchèrent une tempête de sable en même temps. Les Dardargnans ne l'avaient pas senti venir et dans la cohue qui la précéda, plusieurs de ces jolies bêtes percutèrent un arbre. La suite, ce fut un joyeux bordel : des jets de sables volèrent au même titre que des rugissements se mirent à retentir et que des regards menaçant croisèrent les ... Yeux (?) rouges et injectés de sang (?) des guêpes harceleuses qui répliquaient en bourdonnant et en faisant jouer de leurs aiguillons. Au même titre que cela, des tirs de Draco-rage montèrent, des grimaces effrayantes se perdirent... Le combat dura quelques minutes, même si certains Dardarganns prirent la fuite. Le dernier qui resta était le plus agressif. Son corps était même lézardé de cicatrices de guerre.

Néanmoins, ce qu'il y avait d'impressionnant, c'était encore que son Griknot tenait tête avec une certaine rectitude face à son adversaire. Il utilisait, entre autre, son attaque draco-rage pour lui interdire de trop amples mouvement... Néanmoins, la guêpoison n'était pas en reste : ses dards fendaient l'air avec force et rage en tentant d'atteindre le petit dragon...

Mais soudainement, Adamantia poussa un cri plus fort que d'habitude... Le Dardargnan s'arrêta et patienta, dans l'expectative... Pour Athanaël, ce spectacle était inédit et il ne comprenait pas encore ce qui était en train de se produire... Jusqu'à ce qu'une forme émerge de ce flash lumineux. Une forme bipède émergea de la lumière... Elle était menaçante... Elle était griffue... Elle poussa un nouveau rugissement assez impressionnant pour sa taille... Le Dardargnan leva ses dards, se précipita pour se jeter sur Adamantia, transfigurée... Et celle-ci, bien plus rapide que son dresseur ne l'aurait cru, entra sans aucune hésitation dans la zone de portée du Dardargnan, écarta un dard, puis l'autre, avant de lui coller une baffe, puis une autre. Le premier impact vint frapper l'insecte par en-dessous... Le second par-dessus et l'envoya goûter les pissenlits par la racine dans le royaume de Morphée.

La créature assommée, Athanaël s'approcha doucement... Pris un bâton et appuya sur le corps assommé. La vache. Adamantia l'avait violemment brutalisée. Celle-ci poussa un rugissement fier et triomphant... Avant de se retourner vers son dresseur pour lui sauter au cou et lui faire des câlins en remuant sa queue de gauche à droite, dangereusement, sous le regard toujours ébahi de Kaiser, son petit Embrylex, qui mangeait ses cailloux comme du pop-corn depuis qu'il avait pu faire fuir son agresseur.

Néanmoins, ce qu'Athanaël remarqua enfin, c'était la présence d'un autre individu qui avait vu la scène...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Mar 9 Aoû 2016 - 18:30
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Moi, les Dardargnans et..
Classique
Jeudi 04 Août 2016, 11h08


Non. Pas ça. Non plus ! Pas là-bas.. Et puis.. Ah. Surprise, rien par ici. Pour un habitué de la cueillette, je n'aurai jamais cru que trouver des baies serait si compliqué. D'habitude, je n'ai qu'à me balader, à regarder un peu dans tous les sens et.. Hop ! Une baie, deux baies.. Elles me tombent toutes dans la main. Et pourtant, la règle n'a pas l'air de s'appliquer ici. Il a suffi que je change de territoire pour que mes trouvailles se fassent aussi rares qu'un Pyronille. Moi, quand Luna est partie se promener dans les plaines, j'ai pensé que l'occasion était bonne pour refaire mon stock, plutôt que de lâcher tous mes pokédollars dans un prix au kilo plus que douteux. Je me suis dis que ça ne durerait qu'une demi-heure, voir un peu plus si l'endroit était vaste, et que je serais rentré sans m'être trop fatigué. La blague. Ça doit bien faire maintenant deux heures que je marche sans rien trouver.

Si il y a une chose plus fatigante que de chasser des baies, c'est sûrement chasser des baies sans rien trouver. J'ai l'impression de tourner en rond à chaque fois que je suis une direction, et ça n'a rien à voir avec mon sens de l'orientation dans la mesure où c'est Orion qui me guide. J'en viens à penser que cette zone a été vidée sans être replantée, et que je n'ai plus qu'à changer d'endroit avec les mêmes chances incertaines de trouver ce que je recherche.

Je pousse un profond soupir. J'ai beau être aventureux, sans profit et sans pokémons insectes, ma patience a tendance à s'écourter.

On va regarder ailleurs.

Je talonne mon Scarhino, les yeux rivés sur la végétation. Alors qu'on progresse petit à petit vers le nord, je commence à percevoir de légers bourdonnements. Rien d'original, ni d'inconnu d'ailleurs : c'est le son typique d'un essaim, le genre de bruit qui peut s'entendre à une bonne distance si on tend l'oreille. Un peu excitant, mais pas très engageant non plus.

Avance prudemment. Il y a sûrement un nid de Dardargnan par ici.

Et puis, alors que j'avais l'impression que le son se rapprochait, il commence à s'atténuer, comme coupé dans sa symphonie. Pas très loin de la route, je me décide à jeter un coup d’œil au-delà des buissons, un peu intrigué par cette drôle de musique. Je remarque un garçon, câliné par son.. Griknot géant ? Sûrement une évolution. En tout cas, je les vois se faire des papouilles, pas très loin d'un Embrylex et d'un Dardargnan agonisant. Je m'approche doucement, jusqu'à ce que l'inconnu me remarque, et lève la main pour appuyer mes salutations.

Hem. Bonjour ? On dirait que tu as eu des problèmes avec un essaim.

Je regarde l'insecte au sol.

Mais ça a l'air d'aller.

Je m'approche davantage, et fouille dans ma sacoche pour attraper une potion. Bon, il a réussi à se défendre, et c'est rare d'avoir le choix face à la furie des Dardargnan, mais je ne vais pas le laisser souffrir par terre pour autant. Il va filer, et comme ça il pourra réfléchir à sa bêtise. Même si, entre nous, ces spécimens ne sont pas très portés sur l'introspection.

HRP:
 


Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Jeu 11 Aoû 2016 - 12:51
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys
Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste...
ft Athanaël x Ren Lowel
L'adrénaline descendait sûrement quand le jeune homme tressaillit et que ses pokémons regardèrent méfiant un nouvel arrivant sortant littéralement des broussailles. Un jeune homme aux yeux verts, le regard perspicace, mais une expression relativement fermée dans ce qui semblait être une certaine forme de rythme propre à lui. Cette lenteur relative aurait pu lui donner l'air d'un benêt, mais le jeune homme transpirait un calme olympien. Bien plus que lui après avoir été pourchassé par les Dardargnans.

« Bonjour. Oui, je commence à avoir l’habitude ; je tombe souvent sur ces guêpes géantes. Je ne les apprécie pas beaucoup, d’ailleurs. »

C’était assez logique ; ces créatures, très territoriales, étaient les principales raisons pour lesquelles sont muscle cardiaque s’était renforcé ces derniers temps. Néanmoins, il espérait que celle-ci ne soit pas morte et puisse repartir, ne souhaitant pas le décès de la créature, malgré que celle-ci eu certainement voulu le sien.

« Et elle, elle va s’en remettre ? Normalement, elle a juste été sonnée par mon Carmache, mais j’ai volontairement évité d’utiliser des attaques qui seraient dangereuse pour elle. »

Effectivement, il n’y avait pas eu d’attaque coupante ou explosive ; juste des coups de pattes relativement violent. Il avait espéré éviter de trop la blesser et au moins de la faire fuir, mais celle-ci semblait ne pas avoir supporté les violents coups d’Adamantia. Le jeune homme s’approche doucement et Athanaël finit par le rejoindre, pour se mettre à côté de lui. Sortant une potion, le jeune homme semblait prêt à fournir des soins au pokémon, ce qui dénotait une certaine forme de bienveillance touchante qui fit sourire timidement le jeune Kalosien.

« Elle va s’en sortir ? »

Un peu d’inquiétude se lisait dans le ton du jeune homme et son visage ; il ne voulait pas vraiment pas avoir sur la conscience le décès de la guêpe sur sa conscience. Il s’en voudrait ; l’idée d’avoir fait souffrir la créature, maintenant que l’adrénaline n’était plus là, lui travaillait un peu les foies.

« Je suis Athanaël. Athanaël Denys. Je suis dresseur, a priori. Et toi, tu es ? Tu n’as pas peur de ces insectes ? »

Le jeune homme qui prodiguait des soins à la créature semblait être relativement assuré dans ses gestes. Comme s’il était pratiquement habitué de ces créatures chitineuses et dardées de pics et de venins.
© Atios & Ash'

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Ven 12 Aoû 2016 - 18:53
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Moi, les Dardargnans et..
Classique
Jeudi 04 Août 2016, 11h16

Ne t'en fais pas. Ce n'est sûrement pas sa première défaite.

Je commence l'inspection. J'essaie de me montrer méticuleux au possible, surtout quand il s'agit de mouvoir les quelques parties du corps abîmé de l'insecte. Le plus fragile, chez eux, c'est sans aucun doute leurs ailes, et une petite erreur de ma part peut facilement engendrer l'irréparable chez le spécimen. Heureusement, dans la mesure où ils infestent Johto, ce n'est pas la première fois que je m'occupe d'un Dardargnan, et c'est sans trop de mal que j'arrive à identifier le point culminant de ses blessures. Sans attendre, je verse le contenu de la potion au niveau des plaies, même si, à priori, il n'a pas été gravement touché par les attaques du Carmache.

Plus qu'à attendre que ça se passe. Les potions sont un petit bijou de science, mais elles ne sont pas pour autant omnipotentes. Ici, en l'occurence, le Dardargnan a plus été sonné qu'autre chose, et si j'ai décidé de lui prodiguer les premiers soins, c'est surtout pour qu'il ne soit pas trop affaibli à son réveil. Même les plus gros pokémons font des proies faciles quand elles perdent leurs forces.

Je me tourne vers le dénommé Athanaël, lui adressant un discret sourire. C'était compliqué de lui répondre en forçant ma concentration, mais maintenant qu'il faut attendre, je peux me rattraper sur les présentations.

Enchanté ! Moi c'est Ren Lowell, mais tu peux m'appeler Ren. Si ça peut te rassurer, il ira bien après son petit remontant. Je regarde l'insecte. Tu n'avais pas le choix, de toute façon. Dès qu'on approche de leur nid, ils font un cinéma pas possible.

J'ai bien remarqué qu'il s'en voulait, et ce n'est pas la peine. Avant de connaître l'astuce, j'avais moi aussi quelques problèmes avec les Dardargnan, car ils ne sont pas très malins pour placer leurs ruches, et encore moins pour évaluer le danger. En général, il faut aller jusqu'à les calmer par la force pour qu'ils lâchent l'affaire, et ça, ce n'est pas forcément mon truc ou celui d'Orion.

D'ailleurs, lui, il est resté à l'écart. Il n'est pas spécialement fan des Dardargnan, et sûrement pas d'humeur à faire de nouvelles rencontre. Je ne peux pas vraiment le blâmer, vu la façon dont je le traîne dans les bois pour chercher des baies qui n'existent même pas. Tant pis pour lui !

Tu es dresseur, donc ? Plutôt doué, je suppose, quand on voit l'état de l'assaillant. Je lève les yeux. Pour ma part, je dirais que je suis.. Chercheur auto-proclamé ? En pokémons insectes, si tu n'avais pas deviné.

Je le regarde. Un petit cours s'impose.

D'ailleurs, j'ai cru comprendre que tu avais des soucis avec cette espèce. Je fouille rapidement dans ma sacoche, et je place une petite plante au creux de ma paume. Ça doit te dire quelque chose, non ? C'est une Herbe Rappel, ils en vendent en magasin, à Viridia. En général, ça sert à remettre d'aplomb un pokémon qui a été mis K.O, comme tu le sais peut-être déjà.

Je marque une pause.

Toutefois, si tu connais à peu près ses stades d'évolution.. Je désigne la créature du doigt. Tu sais qu'il est né en tant qu'Aspicot, au départ. On n'y pense pas toujours, mais la plupart des insectes gardent leurs spécificités d'antan en évoluant, et pour Dardargnan, c'est l'odorat très développé qu'il possédait lorsqu'il était une larve. Donc, pour faire simple, la plante utilisée dans l'Herbe Rappel dégage une odeur un peu spéciale, pas forcément mauvaise pour nous, mais très désagréable pour eux. Si tu en garde des fraîches près de toi, il y a peu de chance qu'ils t'approchent. Tu saisis ?

Je penche la tête. J'ai peut-être plus parlé que prévu, mais au moins ça a le mérite d'être clair. J'espère juste que je ne l'ai pas trop endormi avec mes explications, même si, vu son problème, ça pourrait lui être d'une utilité exemplaire.

Enfin, ça pourrait t'aider, à l'avenir. Tu verras bien quand il se réveillera.


Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Sam 13 Aoû 2016 - 18:13
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys
Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste...
ft Athanaël x Ren Lowel

Il était tombé sur quelqu'un d'intéressant ! Et surtout de passionné ! Athanaël regardait faire les gestes assez experts de l'inconnu. La potion qu'il avait sorti le fit tiquer, cela étant. Sur le couvercle de celle-ci, un logo frappé d'un D trônait fièrement dessus. C'était donc un produit issus de leurs laboratoires... Issus du labeur de nombreux chercheurs en pharmacie et de médecins, le jeune homme n'avait jamais cherché à en savoir plus sur le fonctionnement de celles-ci. Mais il s'agissait sûrement de principes actifs chimiques choisis et optimisés pour permettre la cicatrisation ou la régénération tissulaires et cellulaires. Des travaux loin de la portée des profanes en chimie organique. Et bien entendu, la chimie organique n'était, pour lui, que le nom d'une science et rien de plus.

Mais ces potions - dont son rôle était d'assuré à la fois le bon développement et la bonne vente - n'étaient rien sans un travail médical. Ici, l'inconnu ne semblait pas être médecin, mais pour autant, il semblait tout de même assez doué pour les premiers soins, ceux-là même qu'il avait prodigué d'un air concentré avant de se présenter.

Ren Lowell. Ses gestes étaient assez lents, voir presque timide, mais son sourire calma un peu l'anxiété du jeune homme. Il lui expliqua que ça n'était pas réellement sa faute, car ces créatures étaient, pour faire court, relativement agressives. Athanaël acquiesça avant de rajouter :

« Ce n'est pas la première fois que j'affronte et que je suis poursuivi par un Dardargnan. A la différence de ma première rencontre avec eux, j'ai pu le neutraliser, cette fois. »

Mais de là en venir à la force à chaque fois qu'il se baladait dans la nature, ça ne serait pas de tout repos. Surtout que même si en neutraliser un, c'était une chose, neutraliser tout un essaim, c'était une tout autre paire de manche. Adamantia, la dragonne des sables, s'approcha lentement et renifla le Dardargnan, pour s'assurer qu'il n'était plus une menace. Mais l'air apaisant du jeune Lowell et la potion qu'il avait manipulé poussa la dragonne à lui lécher les doigts d'un air satisfait. Quant à Kaiser, il profitait du calme retrouvé pour continuer de déguster... Des caillasses. Il était assis par terre, l'air satisfait, à faire croquer sous ses quenottes, les pierres qu'il déterrait près de lui.

Quant au fait d'être doué ou pas ...

« Je débute en tant que dresseur et je pense surtout avoir la chance d'avoir trouvé de bons pokémon. N'est-ce pas, Adamantia ? » Le jeune homme sourit en flattant le cou de sa dragonne qui fit une sorte de grognement satisfait.

Lorsque son interlocuteur lui confia des herbes dans les mains, le jeune homme s'interrogea. C'était un peu triste d'être le fils d'un magnat de la pharmacie internationale et d'être aussi peu cultivé sur le fond de commerce. Mais le jeune Ren Lowell semblait bien plus au courant que lui et improvisa une explication claire et intéressante que le jeune homme écouta avec plaisir et attention.

« Merci pour l'explication ! J'aurais l'occasion de vérifier cela bien assez tôt, avec ma chance... » Le jeune homme soupira. Qui sait, avec l'aide de Ren, les Dardargnans seraient peut-être un souci du passé. Malgré tout, il se demandait comment il ferait une fois l'effet des feuilles épuisé ? Il lui en faudrait d'autres... Mais pour l'heure, le jeune homme se sentait prompt à faire la discussion..

« Tu veux devenir entomologiste ? » Mine de rien, ça sonnait classe. Bien plus que chercheur auto-proclamé. A défaut, Ren semblait bien assez cultivé pour être qualifié de savant. « Je t'envie un peu. Je ne me suis jamais spécialisé en quoi que ce soit. J'ai toujours eu à être très polyvalent dans mes études. »

Ah ça pour sûr, la gestion d'entreprise, c'était une spécialité... Mais une spécialité qui n'était pas très utile, une fois dans la nature. Il s'en rendait bien compte depuis le début de son aventure.
© Atios & Ash'

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Lun 15 Aoû 2016 - 16:34
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Moi, les Dardargnans et..
Classique
Jeudi 04 Août 2016, 11h17

C'est l'idée, oui.

Je le regarde.

Mais tu sais.. Ce n'est pas plus mal de toucher à tout.

Je hausse les épaules. Maintenant que j'y pense, c'est vrai que ce n'est pas si commun que ça. J'ai rarement croisé des personnes de mon âge qui, comme moi, étaient sûres de leur vocation à cent pour cent, mais plus que la chance, c'est la logique qui m'a donné ce que j'ai aujourd'hui. Je le sais très bien, tout ça, ce n'est qu'une accumulation de faits et de hasards : mon père le chercheur passionné, ma maison près des bois et ma curiosité naturelle pour les choses mystérieuses ? Ça a formé un tout, jusqu'à me donner envie de me lancer dans la recherche à mon tour.

Aujourd'hui, je n'ose imaginer ce que serait ma vie sans ces points cardinaux, et même si je m'efforce de comprendre ce que je ressens Athanaël, tout ce que je peux lui donner, ce sont les phrases toutes-faites d'un garçon qui n'a jamais expérimenté le doute. Un pseudo-réconfort superficiel, en gros. Mais aussi dommage que ça puisse paraître, il y a bien une chose dont je peux l'assurer.

C'est plus facile à dire qu'à faire, mais quand tu auras trouvé quelque chose qui te passionne vraiment, tu sentiras la différence.

C'est un peu abstrait, dit comme ça, mais ce que j’entends par là, c'est qu'une passion réaliste te pousse à te lever tous les matins sans la moindre once d'hésitation. On dit que la foi déplace des montagnes, et même si mes petits bras sont encore bien loin du résultat, je sais parfaitement que je n'aurai pas pu abattre tout mon travail sans le plaisir qui venait avec. Mais bon ! Je suppose que, pour tout le monde, trouver sa voie est juste une question de temps.

Enfin. Comme Alex aimait me le rappeler, je n'ai jamais été doué pour conseiller quelqu'un quand ça sortait de ma juridiction.

Je regarde le Dardargnan, au sol. Je crois bien qu'il a bougé, et si il commence à se réveiller, ce n'est plus trop le moment pour discuter. Je me tourne de nouveau vers Athanaël, et lui fait signe poliment de s'approcher.

Pour l'éloigner, c'est simple. Tu t'approches un peu mais pas trop, pour éviter qu'il te frappe avec un mouvement de défense, et tu agites doucement les herbes pour que l'odeur aille dans sa direction. Il a l'odorat fin, donc il n'aura pas de mal à la sentir.

Je fais un pas en arrière. L'opération n'a rien de sorcier, mais il vaut mieux donner les bons gestes dès le début pour que ça devienne un réflexe. En tout cas, Athanaël s'en sort plutôt bien, et c'est sans se faire prier que l'insecte décampe au moment de l'inhalation. Un peu maladroitement, il voltige jusqu'aux arbres où se trouve sans aucun doute le reste de l'essaim.

Je le regarde, satisfait.

Comme prévu, tu peux garder les plantes. Si tu passes à Viridia, le magasin est juste à côté du centre pokémon. Je fronce les sourcils. Mais bon, ils en vendent peut-être ailleurs.

Je marque une pause.

D'ailleurs, sans vouloir être indiscret, tu viens de Mhyone ?



Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Lun 15 Aoû 2016 - 19:10
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys
Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste...
ft Athanaël x Ren Lowel
Le jeune homme resta silencieux jusqu'à ce que l'insecte parte. En fait, ça n'était pas un silence d'inconfort ou plutôt une marque de rejet, mais le jeune homme tentait de communiquer avec son interlocuteur, qui lui-même, essayait de faire de même. C'était un peu maladroit, mais le jeune homme appréciait l'effort du jeune entomologiste.

Le jeune homme devait sûrement faire peser autour de lui une certaine incertitude. Il semblait être bon nul-part et partout à la fois. Pourtant, cela lui arrivait de se sentir à l'aise ces derniers temps. Surtout dans les combats pokémon, en fait. Il avait remporté quelques joutes assez fructueuses, tant à avec Elisthel que dans la nature. Mais il n'était pas encore assez à l'aise en tant que dresseur. C'était un peu tôt pour vouloir accomplir quoi que ce soit, mais la rencontre de si nombreux dresseurs plein de rêves, il se sentait effectivement comme une sorte d'imposteur. Comme quoi, être fils de riche n'était pas si simple que ça. L'apathie guettait relativement souvent les gens qui n'avaient ni marge de manœuvre, ni d'efforts à accomplir.

C'est à ce moment-là que le Dardargnan se mit à bouger. Les instructions du jeune homme en tête, il fixa la créature droit dans les yeux et pris une inspiration. Cela lui rappelait le premier combat avec le Dardargnan. Sentir l'adrénaline de l'action monter l'avait grisé plus d'une fois. Tenter le tout pour le tout pour parvenir à la victoire... Le jeune homme semble alors de changer de regard. La douceur paisible s'évacue et laisse place à un regard féroce et déterminé. Cela étant, le jeune homme reste calme et il fait face à la créature qui le fixe. Un petit sentiment de panique l'assaille, mais malgré tout, les feuilles en mains, le jeune homme l'agite dans l'air devant lui. L'odeur répulsive la fait reculer. Le premier signe de faiblesse de la créature face à l'odeur est la bonne ; Athanaël presse l'effort et la fait reculer jusqu'à ce qu'elle s'en aille. Rapidement après, le regard du jeune homme s'adoucit un peu.

« Non, je suis originaire de Kalos et suis devenu un dresseur suite au souhait de mon père. Deux de mes frères aussi sont sur les routes et nous sommes tous trois en compétition pour un héritage. » Le jeune homme lève les yeux aux ciels ; les rayons du soleil, éblouissant sont à la fois agréable et gênant. Mettant ses mains au-dessus de ses yeux pour tenter de voir malgré tout, il finit par les baisser pour les reposer sur Len : « Pour le moment, je trouve ça assez intéressant de se battre avec ses pokémons. On ressent l'urgence de faire de son mieux, le besoin d'assurer et d'aider ses compagnons à se dépasser en même temps qu'eux. »

Le jeune homme ne savait pas s'il parvenait à expliquer réellement les sensations qu'il avait ressenti par le passé. C'était sûrement ça, ce qu'on appelait la "passion". Mais tant de chose semblaient nouvelles pour lui. Les gens étaient très différents de ceux qu'il avait toujours côtoyé. Les enjeux n'étaient pas les mêmes. Le jeune homme devait s'adapter à tout ça. Rien que Ren était bien différent du Kalosien qu'il avait l'habitude de gérer. Il se laissait un peu déstabiliser ces derniers temps et ça n'était pas quelque chose qu'il avait l'habitude de ressentir.

Le jeune homme s'étira et sembla se remettre droit dans ses chaussures. Il ne l'avait pas réalisé jusqu'alors, mais une certaine anxiété le guettait, sans qu'il ne s'en rende compte. Et c'était cette conversation qui venait de lui faire remarquer. Il devait avoir plus de conviction en lui-même. Sinon, ses frères ne feraient qu'une bouchée de lui. Un grand soupir plus tard, le jeune homme fit face à Ren et lui dit avec un grand sourire :

« Et toi, tu es originaire d'ici ? »

© Atios & Ash'

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Ven 19 Aoû 2016 - 20:36
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Moi, les Dardargnans et..
Classique
Jeudi 04 Août 2016, 11h27

Kalos ? Il y a des Prismillon, là-bas..

C'est tout ce que j'ai retenu. Ça ne m'étonne pas, la région est réputée pour être assez pauvre en pokémons insectes, et c'est donc un lieu de choix pour les incompréhensibles entomophobes et leur manie d'éviter tout endroit susceptible d'en accueillir. Pour moi, c'est plutôt le contraire, car même si Kalos est connue pour ses paysages et la qualité de sa restauration, je n'aurai aucun intérêt à m'y rendre au vue de son manque d'insectes. Et puis, le fait qu'on y trouve quelques pokémons de Kanto n'aide pas, dans la mesure où c'est aussi le cas à Johto, et que j'ai eu le temps d'étudier la plupart des spécimens qui en étaient originaires avant d'arriver à Mhyone.

D'ailleurs, c'est amusant, car même si Athanaël a, comme ce fut le cas pour moi, une situation familiale assez compliquée, celles-ci n'ont rien en commun. On dirait qu'il vit une compétition de tous les jours, à devoir faire ses preuves avant tous les autres, et bien que ça semble fatigant de mon point de vue, je n'ose imaginer à quel point ça doit le motiver à faire de son mieux. Je suppose que cette course à l'héritage doit marcher comme la passion que je décrivais plus tôt, un peu comme un moteur de motivation, quelque chose qui le pousse à continuer son voyage. Mais bon, j'ai du mal à m'y retrouver. Tout est tellement différent d'une personne à l'autre.

Je vois. Je passe ma main contre ma nuque. Personnellement, je ne suis pas très compétiteur, donc j'ai du mal à me plonger entièrement dans un combat. Quand ça arrive, c'est souvent par nécessité, ou juste par hasard.

Je n'en retire aucune satisfaction, ni aucun intérêt d'ailleurs.

Pour l'instant, je n'ai pas trouvé de raison de faire combattre mes pokémons.

Tout à coup, déclic. Je jette un œil à mon smartphone, pour vérifier si je ne me suis pas trompé. Effectivement, il est l'heure de donner son repas à Aries. En général, je laisse une fourchette entre onze heure trente et midi pour lui donner à manger, mais dans la mesure où je risque de traîner un peu, je préfère y penser maintenant. Aussi doucement que possible, je secoue la sacoche jusqu'à ce qu'une petite tête jaunâtre en dépasse. C'est incroyable, cette façon qu'elle a d'avoir la même bouille à chaque fois qu'elle se réveille, ce même visage craquant qui me pousse à lui ajouter une baie supplémentaire dans sa gamelle.

Le petit insecte laisse échapper un bâillement inaudible, et se saisis des trois petites baies que je lui fais parvenir. Et dire que j'ai acheté une sacoche juste pour elle. En soi, je ne regrette rien, car elle l'utilise la plupart du temps pour se reposer, et je peux en profiter pour l'observer sans trop de soucis. Bien qu'intelligents, prudents ou autres, il est nécessaire de surveiller un minimum les pokémons insectes quand ils sont à l'état de larve, car un malheur est très vite arrivé.

Je profite qu'Aries dévore ses baies pour répondre à Athanaël.

A la base, je viens de Johto. Ecorcia, si tu connais. J'ai emménagé seul à Mhyone il n'y a pas très longtemps, et je vis à Viridia. Je hoche la tête. En réalité, je pensais trouver des baies dans les environs, mais la région est moins riche que la forêt de tilleul.

Je marque une pause.

Ou peut-être que je m'y prend mal ? Enfin. Je vais sûrement abandonner pour aujourd'hui.

Maintenant que la situation s'est tassée, je pense retourner à Bord-au-vent. Pourtant, de soudaines paroles de Sirius viennent résonner dans mes oreilles, comme une cacophonie de sons agaçants qui, à force de marteler mon esprit, voudraient me pousser à faire un pas.

C'est vrai que Athanaël est gentil.

Je ne vais pas tarder, mais que dirais-tu d'échanger nos numéros ? Si tu as besoin d'un conseil sur les pokémons insectes, je pourrais te donner un coup de main.

Je tente un sourire.

Et qui sait, peut-être que je finirais pas lui demander son avis pour les combats pokémons ? Pour l'instant, pas question, mais on ne sait pas de quoi l'avenir est fait. A voir si il est du même avis.


Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Mer 24 Aoû 2016 - 15:23
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys
Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste...
ft Athanaël x Ren Lowel
Ah ce que le monde était vaste… Il l’était d’autant plus pour les gens comme Athanaël qui n’avaient pas pu le voir dans toute son immensité. Si Kalos ne sonnait aux oreilles de Ren comme une zone pauvre en insecte – ce que le jeune héritier des Denys ignorait totalement -, de manière réciproque, Johto et la ville d’écorcia n’étaient qu’un nom flottant à travers une brume qui semblait recouvrir les limites de son horizon, par de-là ses connaissances du monde. Le jeune homme ne raisonnait d’ailleurs pas à partir de la présence d’insecte ou de pokémons ; le jeune homme n’avait même pas choisi où il avait vécu et l’idée même de choisir lui semblait étrangement distante, comme si la vie l’enfermait sur des rails auquel il n’échappait pas.

Quant à prouver tous les jours qu’il est le meilleur, bien loin l’idée de le revendiquer ; faire de son mieux, oui, croire que l’on est meilleur, non. Dans la philosophie du jeune homme, c’était une des premières erreurs qui amenaient à obscurcir le jugement dont on pouvait faire preuve envers son environnement et c’était donc à proscrire. Cette éducation qui visait toujours à dépasser les sommets lui avait appris cette forme d’humilité qu’il avait trouvé bien rare chez ses semblables de la jeunesse dorée Kalosienne. C’était d’ailleurs aussi pour ça qu’il n’était pas vraiment en bon terme avec ses frères. Chacun avait réagi différemment face au pouvoir ; l’un s’en amusait, lui chercher à ne pas s’en ennuyer, le dernier en profitait pour laisser libre court à une certaine forme de sadisme.

Athanaël contempla aussi le jeune entomofan nourrir un bébé pokémon insecte, sûrement un pokémon à l’état larvaire. Cela le fit sourire, car il y avait un autre pokémon à l’état larvaire. Et ce dernier était plus loin, en train de fouiller le sol à la recherche de cailloux, l’équivalent des baies pour son espèce.

« Pour ma part, je ne suis pas toujours à chercher les combats. Pour le moment, je n’ai affrontés que des pokémons sauvages et un duo de dresseur en compagnie d’une coordinatrice… Celle qui a gagné un concours, juste avant mon arrivée à Mhyone, me semble-t-il. »

La jolie et jeune Elisthel Firefly. Elle avait fait une équipière de choix pour ce combat improvisé et s’il avait pu remporter la manche, c’est en grande partie grâce au soutien indéfectible qu’elle lui avait conféré lors du combat. Combat qui l’avait mené par la suite à assister à des expériences qui le fascinait autant qu’elles avaient su le terrifier. Mais le jeune homme avait une solution pour aider le jeune Ren à ne pas repartir bredouille.

« Pour ce qui est des baies, je ne sais pas en chercher… En revanche... Kaiser ! » Le jeune homme interpella son bébé dinosaure à la peau de pierre. « Tu peux lui trouver des baies, s’il te plaît ? » Le petit pokémon acquiesça, semblant être de bonne humeur, avant de se dandiner dans les fourrées. Plusieurs secondes passèrent, les fourrés remuant. Le petit pokémon finit par en ressortir, de la baie plein la bouille, mais apportant quelques baies aux pieds de Ren. Il semblait avoir fait un partage équitable ; c’est-à-dire plus pour lui que pour le dresseur, mais c’était bien là une attitude qu’on pouvait attendre Kaiser.

« Ce n’est pas trop dur de vivre seul ? Je n’avais jamais imaginé la possibilité de vivre seul. D’autant plus dans des villes de provinces, où j’imagine que mes compétences ne seraient pas si recherchées que ça … »

Mais voilà que Ren doit prendre congé. Il tente un timide sourire ; Athanaël lui fait un grand sourire en réponse. Un sourire chaleureux et amical. Si ce dernier le trouve gentil, le jeune dresseur de Kalos apprécie beaucoup la présence de Ren. Elle est apaisante.

« Tu n’es pas comme la plupart des gens que j’ai connu, mais j’apprécie beaucoup ta présence. C’est avec joie que j’accepte ta proposition d’échanger nos numéros ! En plus, je suis sûr que quand Kaisera évoluera, tes connaissances sur les insectes m’aideront à comprendre la manière dont je vais devoir m’occuper de lui ! »

L’idée d’avoir une grosse chrysalide ne l’enchantait pas trop, mais après tout, il fallait bien que la nature fasse son œuvre. L’aide d’un passionné pourrait lui éviter de faire des erreurs. Et puis… Avoir un ami comme Ren le changerait beaucoup de ses fréquentations habituelles à Kalos. Pour ainsi dire, Ren était l’antithèse de ce qu’il y avait de pire à Kalos.
© Atios & Ash'

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Jeu 25 Aoû 2016 - 15:24
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Moi, les Dardargnans et..
Classique
Jeudi 04 Août 2016, 11h36

Eh. Ils sont agréables, ces compliments. Tout ça me fais penser à Sirius, lui qui n'avait qu'à se promener pour faire de nouvelles rencontres, les miennes ont simplement attendues que je parte en voyage pour pointer le bout de leur nez. C'est logique, pourtant ! Je n'allais pas toucher le gros lot en restant à la maison, mais emménagement et habitudes obligent, je ne m'étais pas encore risqué aussi loin dans le tumulte de l'aventure. Enfin ! Une chance reste une chance, car que ce soit pour Estelle, Luna ou encore Athanaël, je me considère chanceux d'être tombé sur des personnes aussi intéressantes.

J'ose espérer que je pourrais rendre son service à mon camarade. Même si j'y ai pas mal gagné dans l'affaire, rentrer les mains vides nous aurait mis un bon coup au moral, à moi et mes pokémons. Orion n'aurait pas râlé, ce n'est pas son genre, mais il aurait sûrement été moins efficace pour me donner les directions. Et ça, c'est mauvais pour mon cœur. Pour le coup, le pokémon d'Athanaël m'a bien aidé, et je ferais en sorte de me renseigner d'avance sur son évolution, car même si il faut être prudent sur la gestion de chaque spécimen, il y a bien des similitudes d'un type à l'autre.

Pour faire simple, je n'ai pas perdu mon temps.

Plutôt satisfait, je note rapidement le numéro d'Athanaël sur un petit papier, que j'inscrirais lui-même dans mon carnet. Nouveauté, les numéros de mes amis côtoient maintenant mes recherches sur les pokémons insectes, car même si je voue une certaine confiance à la technologie informatique, celle-la n'est pas aveugle, et perdre tous mes contacts en un instant m'embêterait pas mal. Au lieu de ça, j'ai un support écrit qui me permet de garder tous ces petits trésors en sécurité. C'est plus prudent.

Pas de problème. Je hoche la tête. C'est fais, n'hésite pas à m'envoyer des messages si il y a quoi que ce soit. Ou bien simplement pour discuter.

Si il y a une chose pour laquelle je suis rapide, c'est répondre aux messages. Dès que j'en reçois un, j'essaie d'écrire en retour le plus vite possible, pour ne pas donner l'impression de laisser la chose en suspend. Encore une habitude qui me vient du club de journalisme, car si j'avais osé ne pas répondre dans les temps à cette époque, je me serais pris un sacré savon de la part de la présidente. Après, il y a forcément des circonstances atténuantes qui peuvent jouer dans mon délai de réponse, mais c'est un un peu défi que je me suis lancé à moi-même. Être ponctuel, même sur le pokéweb.

Bon. J'y vais, Athanaël. J'espère que se reverra très vite ! Mon sourire se fait plus franc. Orion ? On y va.

Je fais un signe de main au garçon, accompagné de son dragon et son petit mange-cailloux. J'ai encore le sourire aux lèvres, et je suis certain qu'on se retrouvera à un moment ou un autre. Rien de mieux pour se motiver à continuer le voyage, après tout. Je ne peux pas compter que sur les
pokémons insectes pour me donner la pêche.


Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]
Mar 30 Aoû 2016 - 15:14
Région d'origine : Kalos
Messages : 65

Athanaël Denys

Athanaël Denys
Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste...
ft Athanaël x Ren Lowel
Et voilà, après un petit signe de main, Athanaël voit son nouvel ami, Ren Lowell, partir dans la nature. Le jeune homme s'étire, regarde ses pokémons et soupire. Il sort un mouchoir de poche pour débarbouiller Kaiser et range les petites baies, avant de leur dire :

« Semble-t-il que nous n'avions plus rien à faire ici et que notre entraînement soit terminé pour aujourd'hui. Nous devrions nous reposer. en rentrant. »

Le jeune homme attrapa Kaiser et le flanqua sur son épaule, le petit pokémon s'installant sur le haut de son sac de randonnée. Adamantia, quant à elle, eut le droit à sa papouille sur les écailles de son front, sans quoi elle se serait vexée. Se remettant à avancer jusqu'aux sentiers, le jeune homme vérifia son téléphone en souriant. Désormais, dans la liste des contacts, se trouvait un nouveau contact. Le jeune homme eut un léger sourire. Son répertoire était fourni, mais c'était l'une des rares fois où le jeune homme était content d'enregistrer et d'avoir le numéro de quelqu'un. Depuis qu'il était à Mhyone, il en avait eu quelques uns, tel que celui de Rachel, Maïlys et désormais celui de Ren. Il se rendit compte d'ailleurs qu'il n'avait pas réclamé celui d'Elisthel... Ce serait sûrement pour une prochaine fois. Pour le moment...

« Allons-y ! »

Suivi d'Adamantia et de sa sentinelle à la peau de pierre, le jeune homme remonta la côte jusqu'à la ville de Bord-au-vent. Ils allaient bientôt pouvoir embarquer vers Terra Nova, une terre qui, il l'espérait, serait riche en découvertes et dépaysement !

© Atios & Ash'

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Moi, les Dardargnans et un wanna-be entomologiste... [Ren]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: