HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Chutes de beignets. [Shin]
Chutes de beignets. [Shin]
Dim 14 Aoû 2016 - 19:01
Région d'origine : Kalos
Messages : 345

Georges de Jocquevillard

Georges de Jocquevillard
« De. De. DEEEEEEE. »

Un étrange cri perçant venait fendre le calme pourtant plat de l'espace intersidéral. Joichi ne comprenait pas d'où pouvait bien venir ce son. Dans l'espace, vous ne pouvez entendre personne crier, non ? Il baissa les yeux vers la commande au centre de sa fusée. Le général Balkie semblait lui crier dessus. Ah, effectivement, cela faisait plus sens. Un sirène assourdissante retentit dans le cokpit. Le Capitaine Joichi arrivait dans un champ d’astéroïdes. Manœuvrant son vaisseau avec talent, il réussissait à éviter les morceaux de roches.

« DEBUUUUUU ! »


D'un bond, Joichi se réveilla. Comment ? Qu'est-ce que ? A ses cotés, Balkie lui adressait un grand sourire. Doucement, l'esprit de l'homme commença a sortir des limbes. A son grand désarroi, il n'était pas un vaisseau spatial mais dans la chambre de bonne qu'il louait pour quelques jours à Bord-au-Vent. Il flatta rapidement la tête de son pokémon avant de saisir son pokématos. Quelle heure pouvait il bien être …

Onze heures déjà ? Damnation ! Il avait prévu un combat avec un dresseur qu'il avait rencontré en chemin aujourd'hui a onze heures et quart. Joichi comprenait maintenant pourquoi Balkie semblait aussi détermine à réveiller son dresseur. L'originaire de Johto sentit son ventre gronder. Il faudra passer à une boulangerie avant l'heure fatidique.

Même en retard, Joichi ne se pressait pas. Il alla prendre une longue douche chaude avant de se préparer, au grand dam de Balkie qui lui bouillait d'impatience. Ce lui apprendra la patience, pensa le dresseur. Ça, et Joichi trouvait amusant de voir Balkie trépigner comme ça. Au moins, le pokémon était motivé, lui.

Onze heures dix minutes, Joichi est enfin sorti de chez lui. Se dirigeant vers le lieu du combat, Balkie rentré dans sa pokéball, il compta la monnaie qu'il avait. De quoi s'acheter un petit pain avant de combattre. Il aimait quand un plan se déroule sans accros. Enfin, sur le coup, c'était son estomac qui aimait cette idée.

L'odeur de la boulange fraîche attira le dresseur comme le pollen aux abeilles. Étrange, la porte était déjà ouverte. En entrant, il pouvait entendre le boulanger discuter avec un client.

«  … fait plusieurs jours que la porte est hors service et le réparateur est pas venu. Heureusement qu'on peut baisser le rideau de fer pour la nuit ... »

Ahin. Ça expliquait la porte ouverte. Bien vite, il se désintéressa de la conversation et libéra son pokémon de sa pokéball. Lui aussi devait avoir faim. Ils partageraient leur nourriture, pas de soucis. Alors que Joichi allait commander, un craquement sourd se fit entendre. Le boulanger regardait avec effroi vers la porte. Quelqu'un avait eu la malheur de la toucher et elle allait tomber.

« Balkie, vas y ! »

D'un bond, le début alla intercepter la porte qui allait tomber sur la personne. Ouf.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Chutes de beignets. [Shin] 1488756902-tcardgeo
Re: Chutes de beignets. [Shin]
Mar 16 Aoû 2016 - 0:21
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
Chutes de beignets.


De retour à Bord-au-Vent. Mon voyage s'est bien passé. La route en bateau a été des plus calmes. Je n'ai pas pu explorer grandement cette île secondaire appelée Terra Nova mais qu'importe. J'aurai tout le loisir de m'y rendre à nouveau dans un avenir proche. Pour l'heure, je dois en vitesse aller à Méridian. En effet un colis de mon paternel m'y attend. Selon ses dires, c'est très important. Je n'aime pas forcément beaucoup les surprises et m'attends toujours au pire de la part de mon père mais cette fois il s'agit vraisemblablement « d'un cadeau qui va me plaire ». Je presse le pas car la route est encore longue. Je vais être honnête, je ne suis pas sûr d'emprunter la route la plus courte mais j'envisage de prendre à nouveau le ferry dans le but de me rendre à Minami. Ceci-fait, je passerai par la route afin de rejoindre Meridian. Le plan est clair, il ne reste plus qu'à l'appliquer. Malheureusement pour moi les horaires sont les horaires. À ce titre je dois attendre car le prochain navire allant à Minami ne part que dans deux heures. Si mes calculs sont bons – et si je ne fais pas n'importe quoi en cours de route – cela voudrait dire que dès demain après midi, je serai à Méridian afin de récupérer mon colis. Ce timing m'a l'air décent. Je ne peux toutefois pas m'empêcher de me dire :
▬ Il aurait pas pu l'envoyer dans une ville plus proche ? Sérieusement. Méridian ? Il fait exprès ou quoi ?
Mon père a toujours un train de retard – ou d'avance, je ne sais pas trop – et, pour une obscure raison, a considéré que je ne devais pas être loin de cette ville. C'était bien entendu raté ! À l'heure où il m'a envoyé son maudit message, j'étais à mille lieues de Méridian, près de Port-Lilas.
▬ Enfin bon.   
Je continue de songer à ça et ne prête pas la moindre attention à la route que j’emprunte. Quelle erreur. Je percute – sans le faire exprès – une porte et vois cette dernière flancher dangereusement.
▬ Oups.   
Je le sens gros comme une maison, ce truc va me tomber dessus. Instinctivement je fais quelques pas en arrière mais c'est trop tard ; L'objet va me percuter. Je mets mes bras en opposition et ferme les yeux. Les secondes défilent et je ne sens rien. Je rouvre les yeux et vois un Pokémon aux allures de combattant remettre la porte dans une position à peu près « normale ».
▬ Ouf, merci bien.   
Le boulanger arrive et s'excuse. D'après ses dires « Cette porte est un véritable danger public ». Il n'a pas tort mais avouons tout de même que je n'ai pas été un modèle de prudence pour le coup.

Une seconde personne pointe le bout de son nez, sûrement le dresseur à qui appartient ce Pokémon. C'est à lui que je m'adresse en premier lieu :
▬ Merci. J'ai eu chaud.   
À peu de choses près, il y aurait eu de la casse. Quoiqu'il en soit tout va bien et c'est l'essentiel. C'est avec une insouciance caractéristique de ma personnalité que je change subitement de sujet :
▬ Ça me donne faim ces frayeurs.   
Je regarde la vitrine et jette mon dévolue sur un pain au chocolat. Le dresseur du Débugant semble lui aussi vouloir un truc. Pingre de nature, ce n'est pas dans mes habitudes d'offrir quelque chose à quelqu'un mais là je vais faire une petite exception. Après tout son aide m'a évité de payer des frais d'hôpitaux astronomiques. Ainsi, je donne quelques pièces au boulanger et dis :
▬ C'est moi qui paie. Au passage, je m'appelle Shinichi. Tu es ? Et tu viens d'ici ?   
Pas qu'il ait une tête bizarre ou quoi mais bon … Je ne sais pas. La moitié des dresseurs sillonnant les routes de Mhyone viennent d'ailleurs. Moi-même, je suis originaire de Vermilava à Hoenn.
Re: Chutes de beignets. [Shin]
Mar 16 Aoû 2016 - 23:33
Région d'origine : Kalos
Messages : 345

Georges de Jocquevillard

Georges de Jocquevillard
Ouf, plus de peur que de mal. Balkie avait été assez rapide. Surement l'avantage d'être un pokémon du type combat. En tout cas, Joichi poussa un petit soupir de soulagement. Il n'aimait pas devoir nettoyer du sang de ses vêtements.

Le jeune homme qui avait été sauvé s'avança dans la boulangerie, visiblement peu affecté par ce qui venait d'arriver. Joichi l'aimait déjà. En plus, il lui porposait de lui acheter à manger. Double cool. Cependant, malgré son amour naturel pour ne pas payer les choses, HoJo ne se sentait pas très bien. Il avait prévu d'acheter à la fois pour lui, mais aussi pour Balkie, et il ne voulait pas vraiment abuser de la gentillesse du jeune homme. Joichi remit correctement en place sa casquette.

« Hum, c'est gentil de proposer, mais paie plutôt un croissant à Balkie. Après tout, c'est lui qui t'a sauvé. »

Pas peu fier de lui, le débugant roulait des mécaniques dans un coin de la salle. Il tourna son visage vers son dresseur en entendant son nom. Même s'il n'était pas le plus intelligent des pokémons, loin de là, Balkie savait très bien comprendre ce qu'il voulait comprendre, surtout quand on parlait de nourriture. Fier comme un Artaban, il s'approche du comptoir.

« Moi, je vais me payer un beignet. Je ne vais pas abuser de ta générosité … Shinichi ? »

Le ton du jeune homme n'était pas sur, sa mémoire n'était pas la plus grande de ses qualités. Et puis au moins ça cachait toute la détresse du jeune homme quand on fait de refuser un cadeau. Au moins, ce disait il, il payait quand même un croissant de moins.

« Oh, oui. Je m'appelle Joichi Hojo, mais mes amis m'appellent souvent simplement HoJo. Et non, je ne viens pas d'ici. J'ai grandi près des chutes Tohjo, à Johto. Tu connais ? »

En moins de temps qu'il fallait pour le dire, Joichi avait déjà la moitié de son beignet dans la bouche. Ce qui est quand même vraiment cool avec la nourriture, c'est sa passion pour être comestible. Il n'y a pas à dire, la nourriture était vraiment le plat préféré de Joichi..

« Du coup, toi tu viens d'ici ? »

Non seulement le garçon avait l'air d'être un mec cool, mais en plus c'était visiblement un dresseur. Il n'y avait aucun mal à essayer d'en savoir plus sur lui, non ? Sans attendre la réponse, Joichi se tourna vers le boulanger.

« Maintenant que votre porte est complètement tombée, vous voulez peut être que Balkie la déplace dans un endroit qui dérange moins ? »

Qui sait, peut être l'occasion de gratter un gateau en plus ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Chutes de beignets. [Shin] 1488756902-tcardgeo
Re: Chutes de beignets. [Shin]
Mer 17 Aoû 2016 - 17:57
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
Pierre et bicyclette.

Que je paie un croissant au Débugant ? Soit. Faisons ainsi. À son tour l'homme d'une bonne dizaine d'années mon aînée se présente. Joichi Hojo – ou HoJo pour faire simple d'après ses dires – vient d'un endroit à Johto les chutes d'eau de de Tohjo … Tohjo … Hojo … Johto. Ça fait pas mal de « Oh » et de « Jo » quand même ! Quoiqu'il en soit, non je ne connais pas l'endroit. À dire vrai je ne pas grand-chose du monde. Avant d'être envoyé ici, j'ai eu l'occasion de visiter Vermilava et … C'est à peu près tout.
▬ Non je ne connais pas. C'est la première fois que je quitte la région dont je suis originaire. Du coup …  
Du coup je suis un ignare ! Mon interlocuteur me demande d'où je viens à son tour. Ah oui c'est vrai. Je n'ai pas fait mention de la belle ville dont je suis issu !
▬ Je viens de Vermilava, à Hoenn. C'est une ville peu connue je crois. J'ai vécu près du désert. Mon père est marchand et exporte ses produits. C'est entre autre pour cette raison que je suis là. Je fais du repérage à Mhyone.  
Enfin bon. Plus le temps passe, plus je me dis que mon vieux voulait surtout me voir grandir un peu. C'est pour ça qu'il m'a viré du foyer en prétextant cette « mission ». En effet s'il voulait vraiment des informations quant-à la région il lui aurait suffit d'engager un professionnel ou bien, mieux, d'aller sur internet …
▬ Si tu veux je t'aide.  
Balkie veut déplacer la porte. Je sors donc une pokéball et la lance. Celle-ci contient Tirion, mon Viplierre aux teintes dorées.
▬ Utilise fouet-liane pour soulever l'objet.  
Et sur ces mots les deux Pokémons se saisissent de la porte, l'un avec ses bras et l'autre avec ses lianes. Ensemble ils déplacent la porte à un endroit plus sûr.
▬ Lui c'est Tirion. Il m'a été confié y a quelques mois par le prof' Acacia. Je suppose que c'est pareil pour toi avec Balkie.  
Quatre vingt pour cent des étrangers ont reçu leur Pokémon dudit prof'. À croire que son vrai job est de dealer des Pokémons.. Tandis que les deux créatures déplacent la porte, je mange mon pain au chocolat et lève les yeux vers l'horloge de la boulangerie.
▬ .Mh. Onze heure vingt cinq. Je suis large.  
Je parle plus ou moins à moi-même et explicite de fait le pourquoi de mes dires à mon interlocuteur :
▬ Je dois prendre un bateau pour Minami dans pas longtemps. Je suis attendu à Méridian pour récupérer un colis vraisemblablement important. Et toi t'as un truc de prévu aujourd'hui ?  
Je ne sais pas pourquoi, mon petit doigt me dit qu'HoJo a oublié un petit truc et que cela ne va pas tarder à lui revenir. Les deux Pokémons ont finis de transporter la fameuse porte. Ils l'ont emmené dans l'arrière boutique, dans un endroit où moins de passants seront sujets à être blessés par cette chose.
Re: Chutes de beignets. [Shin]
Mer 17 Aoû 2016 - 19:33
Région d'origine : Kalos
Messages : 345

Georges de Jocquevillard

Georges de Jocquevillard
Vermilava ? Mis a part que c'était une ville avec une arène, Joichi n'en avait absolument jamais entendu parler. C'était près d'un désert en plus. Joichi détestait les déserts. C'était plein de sable, et le sable ça s'insinue partout et ça gratte. Enfin bon, si Shinichi aimait, c'était le plus important au fond, non ?

« Le Prof Acacia ? Le nom me dit vagueument quelque chose. »

Joichi l'avait il déjà croisé ? Lui et sa mémoire … En tout cas, le dresseur d'Hoenn avait faux.

« C'est le Maitre Kiyo, du dojo de Safrania, qui m'a offert Balkie. Enfin, techniquement, il l'a offert à ma mère, mais comme elle n'aime pas trop les pokémons, c'est moi qui m'en occupe. Ça doit faire … une dizaine d'années maintenant que Balkie est mon compagnon.»

Joichi remit sa casquette en place.

« De toute façon, je suis trop vieux pour être choisi par un professeur pour partir en voyage. Quand j'étais plus petit, on me l'avait proposé. »

Joichi finit son beignet.

« Tirion, c'est le nom de son espèce, ou c'est son surnom ? Je n'ai jamais vu de pokémons comme ça. »

Effectivement, si on sortait des pokémons combat ou des pokémons natifs de Johto et Kanto, Joichi était une bille finie. Joichi était en train de réfléchir quand les paroles de Shinichi lui montèrent enfin au cerveau.

« Attends attends attends. Tu as dit qu'il était quelle heure ? Onze heure vingt cinq ? »

En entendant cela, Balkie, qui était revenu d'avoir transporté la porte, sauta dans les jambes de Joichi, l'air pas content.

« Zut, j'avais rendez vous à onze heure et quart pour un combat. Mince mince, je n'ai même pas de quoi contacter mon adversaire. »

Joichi poussa un soupir et aussa les épaules. Son flegme avait repris le dessus.

« Bah, tant pis, ce sera pour une prochaine fois je présume. Il n'y a pas mort d'homme, je crois. »

Balkie, lui, ne l'entendait pas de cette oreille et commença a tirer Joichi vers la sortie. Pas question de rater la bagarre. Le désavantage d'avoir un pokémon rigide.

« Balkie, reste tranquille. Il doit être parti maintenant. Je suis désolé, mais j'ai oublié l'heure. On ira combattre des pokémons sauvages plus tard si tu veux. »

Balkie baissa les bras et laissa échapper un petit cri de défaite. Il savait bien que quand Joichi était comme ça, pas moyen de le faire changer d'avis. Joichi se retourna vers son interlocuteur.

« Je ne suis jamais allé à Meridian. C'est joli ? »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Chutes de beignets. [Shin] 1488756902-tcardgeo
Re: Chutes de beignets. [Shin]
Ven 19 Aoû 2016 - 17:15
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
Chutes de beignets.


HoJo ne connaît pas le professeur Acacia. Voilà qui est étrange ! Il s'agit pourtant d'un des personnages les plus importants et les plus célèbres de la région ! Mon interlocuteur poursuit et me dit avoir reçu son Pokémon d'un maître de Safrania. Je note par la même occasion que le Débugant a été offert la génétrice d'Hojo il y a plus de dix ans … Dix ans. Ça date un peu. Ce Pokémon est donc presque aussi âgé que moi, si ce n'est plus. Je me gratte la tête en songeant à ça puis continue de manger ma viennoiserie. L'homme de quelques années mon aînée poursuit en affirmant avoir été choisi par un professeur autre qu'Acacia lorsqu'il était plus jeune.
▬ Oh  …    
Ce son sort de ma bouche sans que j'y prête attention, comme pour montrer mon étonnement. Il y a donc d'autres professeurs Pokémons ailleurs qui, eux aussi, s'amusent à envoyer des gosses au casse-pipe pour la beauté de la science ? Surprenant. Moi qui pensais qu'Acacia était la seule barge à procéder ainsi, je découvre que c'est vraisemblablement le propre du professeur Pokémon de chaperonner les futurs aventuriers.

▬ Non. C'est un Vipelierre. Tirion c'est son surnom. Un peu comme Balkie.    
À l'instant où j'évoque l'heure, Joichi panique. Il avait vraisemblablement rendez-vous avec quelqu'un d'autre pour un combat. Malheureusement c'est trop tard. Il n'a rien pour informer son adversaire de son retard et nul doute que le combattant en question a dû quitter le point de rendez-vous. Je prêterai bien mon téléphone à Joichi mais je suis quasi certain qu'il en a un. En effet par « je n'ai rien pour l'informer » le jeune homme devait entendre : « je n'ai pas son numéro. » Quoiqu'il en soit, nous changeons naturellement de sujet en évoquant la ville de Méridian. Le maître de Balkie n'a jamais visité l'endroit et souhaite par conséquent savoir comment c'est :
▬ Mh. C'est sympa. On dirait une ville du moyen-âge et il y a un énorme château que les gens disent hanté. Je n'y suis jamais allé mais il paraît que des Pokémons spectres et ténèbres y rôdent la nuit. Enfin … C'est pas trop mon délire d'aller dans ce genre d'endroit. J'ai bien envie cependant de me rendre au Mont Kaygon. Il paraît que la zone est bondée de dresseurs et de maîtres pouvant enseigner des choses en matière de combat.    
Non parce que mine de rien je suis nullissime dans le domaine et, depuis quelques temps, j'aspire à progresser dans ce dernier. D'ailleurs j'y pense ! HoJo est plutôt bien bâti et a l'air calé en combat Pokémon. En outre Balkie a dix ans d'expérience en la matière … Mh … Ça me donne des idées :
▬ Si tu veux à défaut d'affronter l'inconnu avec qui tu avais prévu de te battre, on peut s'entraîner ensemble, échanger quelques coups.    
Je ne vais pas mentir, je ne suis pas spécialement chaud à l'idée de disputer un duel dès maintenant. D'autant qu'un vrai combat nécessiterait – je pense – un endroit plus adéquat et, le temps de trouver une telle place, je serai déjà parti pour Méridian.
Re: Chutes de beignets. [Shin]
Ven 19 Aoû 2016 - 22:24
Région d'origine : Kalos
Messages : 345

Georges de Jocquevillard

Georges de Jocquevillard
Vipelierre. Ceci, combiné à l'attaque Fouet-Liane qu'il avait lancé faisait penser au dresseur combat qu'il s'agissait d'un pokémon de type plante. Incroyable, n'est-ce pas ? Effectivement, HoJo possédait un sens de déduction légendaire. Joichi aurait pu même s'avancer jusque dire que c'était un pokémon originaire de Hoenn, mais ce que lui avait dit Shinichi le faisait douter. Si il avait obtenu le pokémon ici, il pouvait donc être originaire de n'importe où. Bah, au fond, Joichi s'en foutait.

Une ville médiévale emplie de pokémons spectres. Intéressant. Pour Joichi, les pokémons de ce type étaient le match up naturel des pokémons combats. S’entraîner contre eux pourrait être intéressant. Surtout si il y avait moult dresseurs seniors aux alentours. Joichin notait mentalement l'information. Il y irait sûrement un jour.

Joichi esquissa un sourire à la proposition du gamin.

« Oh, c'est gentil de proposer, mais je ne voudrai pas te mettre en retard. Un vrai combat prends du temps, et ce serait bête que tu rates ton bateau. »

Il se gratta le menton et remit sa casquette en place. L'idée n'était pas mauvaise. Plutôt que de répéter les erreurs du passé, Joichi sortit son pokématos. En enregistrant les coordonnées du dresseur dans la mémoire de son pokématos, il pourrait le recontacter plus tard.

« Si ça ne te dérange pas, on peut échanger nos numéros de téléphone. Ainsi, on pourra se battre à un moment plus propice, si tu veux. Je ne connais pas les Vipelierres comme pokémon, je serais curieux de voir ce qu'ils ont dans le ventre. »


Joichi laissa quelques secondes passer et reprit la parole.

« Par contre, je n'ai pour l'instant qu'un seul pokémon. Tu en as plusieurs toi ? Je serais curieux de savoir ce qu'un dresseur envoyé par un professeur a capturé. »

Balkie s'approcha et tira la manche de son dresseur. Il avait fini de manger et souhaitait remercier celui qui lui avait acheté à manger. Le débugant s'approcha de Shinichi et fit une petite courbette respectueuse. Joichi laissa échapper un petit rire.

« Et bien, c'est rare que Balkie se montre aussi agréable avec un autre dresseur. Il semblerait que tu aie trouvé le chemin vers son c... »

Balkie donna un petit taquet dans le genou de son dresseur. Cependant, ce qui était un petit taquet gentil pour un pokémon était un peu plus dur a vivre pour un humain. Joichi plia la jambe et grimaça.

« Hey là, okay, je ne dirais plus que tu es un gourmand. »


Joichi se mit a rire doucement et frotta la tête de son pokémon.

« Par contre, je ne souhaiterai pas te mettre en retard. »


Il s'adressait cette fois ci à l'autre dresseur.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Chutes de beignets. [Shin] 1488756902-tcardgeo
Re: Chutes de beignets. [Shin]
Sam 20 Aoû 2016 - 23:02
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
Chutes de beignets.


Il est vrai qu'un combat en bon et due forme prend du temps. Comme indiqué plus tôt, le temps de trouver une place adéquate risque bien de nous pomper une heure ou deux. Ceci-étant et parce qu'il ne veut pas me poser de problème, Hojo refuse ma proposition. Bah ! Tant pis ! Ça aurait pu être marrant mais il n'a pas tort : c'est risqué de démarrer une séance que l'on n'est pas sûr de pouvoir terminer ou qui risque de s'éterniser.

À défaut d'échanger quelques coups, HoJo propose que nous échangions nos coordonnées. Oh pas bête. Il est vrai que je ne pense que trop rarement à filer mon numéro aux gens que je croise et que j'apprécie. C'est entre autre à cause de ma grande tendance à omettre ce genre de choses que j'ai perdu contact avec Chase et Anna, le couple de quinquagénaire qui m'a hébergé à Nox Illum.
▬ OK.    
Je sors de ma poche mon téléphone et rejoins le Pokéweb. Je montre ensuite mon profil à mon interlocuteur. Sur la page, tout est normalement inscrit. Shinichi Kirisaga, mon numéro de téléphone, mon appartenance au sigle de Roigada et compagnie. Je note au passage qu'il est membre des Ossatueur, le même groupe que cette foldingue de Kaori McCain.
▬ Marrant.  
Il ne connaît pas le professeur Acacia – ou ne se souvient plus d'elle – et pourtant il a son application sur téléphone et est membre d'un des groupes qu'elle a crée. Comme quoi ce professeur est peut-être plus réputé et plus sérieux qu'il n'y paraît. Le Pokémon d'HoJo me remercie pour la friandise en exécutant une sorte de courbette, ce qui fait sourire son dresseur.

Il n'est pas spécialement tard mais je présume que le garçon à la casquette a raison : je ferai mieux d'y aller afin d'être sûr de ne pas rater mon bateau. Après tout j'ai bien envie de voir quel est ce fameux « colis important ». Je suis sûr que mon père m'a offert une babiole inutile et exagère lorsqu'il affirme que « C'est un présent génial » mais quoiqu'il en soit, je ne serai pas fixé avant d'arriver à Méridian.

▬ Ouai'p. Je vais y aller. Je vais à Méridian et de là je ne sais pas trop où vais-je me rendre. Ça dépendra de pas mal de facteurs je présume. Quoiqu'il en soit, j'aimerai être au Mont Kaygon ou à la Grotte du passage dans quelques semaines. Si tu passes par là, je pourrais te montrer ce qu'un Vipelierre sait faire.  
C'est un peu présomptueux de me part de lâcher de telles paroles. À tout les coups je vais me perdre dans une de ces immondes forêts et ne serai pas à temps au Mont Kaygon. Dans tous les cas, il a mon numéro. Nous pourrons donc aviser si jamais l'un de nous a un empêchement ! Dans le même ordre d'idée, il se peut aussi que nous nous rencontrions plus tôt au détour de je ne sais trop quel voyage.
Re: Chutes de beignets. [Shin]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: