HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
L'auberge Hyouka [Allen & Théa]
L'auberge Hyouka [Allen & Théa]
Ven 19 Aoû 2016 - 19:21
Région d'origine : Mhyone
Messages : 389

avatar

Elisthel Firefly
Canopée. Enfin, la douce, la belle, la resplendissante Canopée ! … A cet instant, elle avait plutôt envie de dire qu'elle était surpeuplée. Ouah... En plus de la chaleur estivale, l'amas humain qui s'était formé dans la ville était réellement impressionnant. Il y en avait autant, voir peut être plus qu'à Nox Illum. Et pourtant, elle avait toujours connu cette ville chargée ! L'extase ne dura pas très longtemps ; de ce qu'elle savait, Théa avait pris toutes les mesures nécessaires pour qu'ils puissent séjourner pendant quelques jours dans l'une des auberges traditionnelles de la ville. Source chaude, repas gastronomique, la jeune femme était impatiente de découvrir l'endroit. Un peu en hauteur dans la ville, l'auberge en question disposait d'un jardin zen plutôt grand, ainsi que de nombreux bassins qui accueillaient des Magicarpes... Le chemin vers le bâtiment en bois était ainsi agréablement aménagé, et la dresseuse crut même distinguer des poissons de couleurs différentes du rouge habituel.

L'hôtesse était vêtue d'un yukata coloré, avec un chignon strict. Sa révérence était absolument impeccable, si impeccable que la dresseuse sautillait déjà de partout en pointant du doigt presque tous les recoins de l'endroit à Allen. Dès que Théa eut réglé les formalités administratives, l'hôtesse leur présenta leur chambre. Spacieuse, d'un sol en tatami pourvu d’armoires coulissantes et d'un petit salon où l'on pouvait prendre le thé, Elisthel craignait un instant qu'Allen n’apprécie pas le futon qu'utilisait ces auberges. Allait-il arriver à dormir comme ça ? Pas sûr. Ils avaient voyagé une bonne partie de la journée, et très honnêtement, la jeune femme ne rêvait que d'une chose. S'approchant de sa camarade, elle lui mit un petit coup de coude en murmurant :

« Alors ? Tu sais où sont les sources d'eau chaudes ? »

Cette petite phrase avait toute son importance. Trop impatiente et surexcitée, la jeune femme n'entendit pas parler des salles de jeux, des salons mis à la disposition des clients, pas plus que l'heure du repas. Déjà, elle posait son sac au sol et attrapait ses affaires, sautillant devant Théa avec plus d'étoiles dans les yeux qu'elle n'en avait jamais vu. Cette information dans la poche, elle se précipita dans l'auberge pour aller s'engouffrer dans le paradis promis. Un énorme bassin, d'où émanait de la fumée. A peine la jeune femme eut elle enlevé ses vêtements et plongée dedans qu'elle se sentit se détendre.

Tout son corps semblait absorber l'eau pour soulager ses douleurs. Cette merveille découverte, et bien entamée, la dresseuse dû facilement rester une demie-heure là dedans. Ori lui n'avait pas le droit d'entrer ; pas dans ce bain là. Il existait un bain pour pokémon, et le moins que l'on puisse dire, c'était qu'il semblait perplexe devant l'eau bouillante. Il hésitait à tremper une patte. C'était beaucoup trop chaud pour lui ! Le Noctali n'aimait pas l'eau chaude, c'était officiel. Il décida donc de retourner à la chambre, et de profiter du sol pour faire une rapide sieste, plutôt. Ceci fait, Elisthel revint à son tour voir ses compagnons, une expression détendue et incroyablement heureuse sur le visage.

« Aaaah... J'y retourne après manger, c'est sûr. Qu'est-ce qu'on mange ? »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: L'auberge Hyouka [Allen & Théa]
Mer 24 Aoû 2016 - 0:43
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 92

Allen Wills

Allen Wills
AUBERGE, CANOPEE ★ 17H00

Le groupe d'Allen se retrouve dans l'une des attractions phares de Canopée, les sources naturelles d'eau chaude.
★ FIRST POST ★

Nous y voila. Les yeux levés sur la bâtisse, je contemple la magnificence de l'endroit. Ça fait plaisir de voir de telles cultures traditionnelles sauvegardées en si bon état. Ce n'est pas le premier lieu où je découvre ça, mais je ne me lasserai sans doute jamais de cette vision. A pas légers, on se dirige vers la porte, alors que l'excitation d'Elisthel devient totalement incontrôlable, on dirait une enfant qui découvre le paradis des jouets pour la première fois de sa vie. Au moins, ça lui plait.

On nous mène à nos chambres, d'abord celle des filles, puis la mienne, adjacente à la leur. Je dépasse alors mon sac de voyage, avant de rejoindre notre groupe. Cette atmosphère plutôt tranquille est parfaite pour oublier tous les soucis du quotidien, même s'il reste compliqué de pouvoir tout oublier sur le coup. En tout cas, il y en a une qui ne semble pas préoccupée par quoi que ce soit. Si les scientifiques n'arrivent pas à voir toutes les étoiles du ciel, je peux vous assurer que l'on peut discerner une galaxie toute entière dans les yeux d'Elisthel. Je pouffe de rire. C'est Théodora qui est assaillie par cette vague d'enthousiasme et d'impatience, jusqu'à ce qu'elle lui révèle la direction vers son bonheur absolu. Tel un Ninjask, elle disparaît de la pièce, prête à profiter pleinement des sources chaudes.

▬ "Haha, personne ne peut l'arrêter."

Pour ma part, je me permets d'aller m'asseoir sur le plancher extérieur, car la chambre est directement connectée au grand jardin zen de l'auberge. Une fine brise vient caresser mes joues, ce qui ne m'aide pas à éviter ces pensées axées sur les événements de ces derniers jours. D'après les témoignages des passagers, le Maître de la Ligue de Mhyone se trouvait sur le bateau et les membres de la Team Anima visait apparemment un objet lui appartenant. Mais comment ont-ils fait pour savoir qu'il se trouverait là ? Tout le monde le cherchait pendant des mois, et il a fallu que ce soit lors de la réouverture des transits maritimes qu'ils se décident de tous se montrer. Quelle veine. Rien que d'y penser, j'en soupire, le regard perdu dans le vide.

★★★

Après une une conversation très sérieuse avec Théodora, notre pile électrique pénètre dans la chambre, requinquée, satisfaite, mais affamée. Un seul coup d'oeil à ma montre me suffit à constater que je n'ai pas vu le temps passer. Evidemment, armé d'un sourire, j'observe la jeune fille aux cheveux bicolores, car c'est surtout à elle que la question était posée. Cette soirée promet d'être animée. Mais je ne savais pas encore à quel point.

Re: L'auberge Hyouka [Allen & Théa]
Sam 27 Aoû 2016 - 18:16
Région d'origine : Mhyone
Messages : 48

Théodora Winchester

Théodora Winchester
L'auberge Hyouka.

L'Auberge Hyouka, un lieu dédié à la détente et au calme. Théodora avait sélectionné cet endroit pour le séjour de leur petit groupe en pensant présenter à Allen les fameuses sources chaudes de Terra Nova. La jeune femme pensait aussi qu'un peu de détente ne ferait pas de mal au jeune homme avant les nombreuses réunions qui l'attendaient sur l'île. Ce que Théodora n'avait pas prévu par contre, c'était l'attaque du ferry par un Team inconnue.

Et alors que Elisthel et Allen découvrent le décors dans lequel ils vont vivre pendant quelques jours, Théodora s'occupe de régler les détails du règlement en réfléchissant à ce qui a pu clocher. La jeune femme ne remarque d'ailleurs pas qu'Elisthel semble sautiller dans tout les sens pour examiner chaque coins et recoins des lieux.

"Mademoiselle Winchester. Bienvenue à dans notre Auberge. Comme vous l'avez demandé vos chambres se trouvent juste en face de l'entrée des sources. J'espère que vous avez fait bon voyage, cette histoire d'attaque sur le ferry en a bouleversé plus d'un."

"Merci de votre sollicitude, heureusement l'attaque n'a pas durée longtemps et aucun d’entre nous n'a été blessé."

L'hôtesse sourit à Théodora et lui indique, ainsi qu'au groupe, la personne qu'elle doit suivre pour retrouver les chambres. Le trio est ainsi guidé jusqu'à deux portes en bois coulissantes qui mènent à leurs chambres. Ces dernières donnent directement sur le jardin Zen de l'Auberge. Un petit sentier en pierres plates le traverse en direction d'une grande clôture en bambous d'où s'échappe de la fumée. Après une brève présentation l'hôtesse laisse ses trois clients prendre possession des lieux et Elisthel ne perd pas une seule seconde pour poser l'Ultime question.

« Alors ? Tu sais où sont les sources d'eau chaudes ? »

Théodora hoche la tête et désigne le petit chemin en pierre en souriant. "Très simple Miss Firefly, vous traversez le jardin Zen dans cette direction et vous passez par le petit portail dans la clôture. Les bains sont un peu plus loin, dans la forêt de bambous. Après tout le terrain de l'Auberge fait plusieurs hectares, autant en profiter. Vous avez également une salle de jeux à votre disposition, ainsi que plusieurs salons privatifs."

Mais la jeune femme n'a pas le temps d'en dire plus, la fusée aux cheveux blancs c'est déjà précipitée à travers le jardin. La fougue d'Elisthel semble beaucoup amuser Allen qui s’assoit sur le plancher extérieur pour profiter de l'air frais du jardin. Théodora en profite pour s'installer près de lui et faire partager ses interrogations à propos des événements sur L’Éphémère.

"Je m'excuse pour ce qui est arrivé sur L’Éphémère Monsieur Wills. Je ne m'attendais pas à voir apparaître une telle faille dans la sécurité. Je peux vous assurer que c'est la première fois qu'un tel événement survient."

La conversation se poursuit pendant plusieurs minutes, Théodora tente de rassurer Allen sur la sécurité de l'archipel alors que ce dernier semble plutôt soucieux de la présence du Maître sur le bateau. Après sa longue absence il est vrai qu'il est très surprenant de le voir réapparaître à bord d'un ferry.

« Aaaah... J'y retourne après manger, c'est sûr. Qu'est-ce qu'on mange ? »

Théodora tourna rapidement la tête pour voir Elisthel en peignoir, elle n'avait eu aucun mal à trouver les bains. La jeune femme se redressa pour s'approcher d'un petit meuble en bambou dont elle fit coulisser le tiroir pour en sortir un carnet.

"La spécialité de l'Auberge se sont les plats à base de poissons crus. On nous permet de choisir l'heure de notre repas, après tout Monsieur Wills est une personne importante."
Théodora sourit à Allen et dépose le carnet sur la table au centre de la chambre.
"Vous pourrez avoir un aperçu du menu là-dedans. Je vous propose qu'on ne tarde pas trop, le trajet nous a donné faim à tous et je suppose que vous avez aussi envie de profiter des sources Monsieur Wills."

Théodora explique ensuite que le repas aura lieu dans une petit salon privé proche de l'entrée de l'Auberge. Il ne reste plus qu'à poser une heure.
Re: L'auberge Hyouka [Allen & Théa]
Lun 29 Aoû 2016 - 19:30
Région d'origine : Mhyone
Messages : 389

avatar

Elisthel Firefly
Manger, manger, manger ! La petite Firefly – car oui, elle devait avoir perdu au moins dix ans depuis son arrivée ici – avait hâte de pouvoir goûter à la cuisine locale et sautillait tout en écoutant Théa. Elle contempla le menu avec une avidité non dissimulée, tournant rapidement ses yeux mordorés vers Allen, avec un sourire expressif. Sa bonne humeur se voulait communicative, mais pour l'instant, c'était surtout son ventre qui la préoccupait. Dans son peignoir léger fourni par l'auberge, elle reniflait déjà les odeurs de cuisine.

Le petit salon qui serait leur salle de restauration avait tout ce qu'il y avait de charmant. Un bouquet de fleur arrangé façon ikebana était posé sur une étagère dans la pièce, ainsi que de nombreuses pierres zen. Les tapisseries neutres, le sol en tatami et la table avec un creux dans le sol pour poser ses jambes, tout semblait avoir été fait pour rester le plus fidèle possible à une ambiance zen et typique de ce que l'on attendait des auberges.

Il ne s'écoula que quelques minutes avant que quelqu'un n'entre et ne commence à poser des plats en abondance sur la table ; il y avait une soupe pour chacun d'entre eux, ainsi qu'un bol de riz. Plusieurs sauces furent mises à leur disposition avec les coupelles qui allait avec, et l'on commença à poser les plats. Du poisson cru, des nigirisushi, makisushi, temaki, sashimi, tout un panel s'offrait à eux. Il y en avait pour tous les goûts, à toute sorte de saveur différente. Des petits sushis à l'omelette étaient également présents, ainsi que des accompagnements classiques. Il ne fallu pas cinq minutes à la cadette du groupe pour s'emparer de ses baguettes et ouvrir le bal. A peine eut-elle  commencé à manger qu'une expression de bonheur intense se propagea sur son visage.

« Ouah... Je suis tellement contente d'être ici ! Elle tourne son regard vers ses camarades. Alors, alors ?! C'est bon, non ? Je ne regrette pas d'être venu ! … En tout cas, les sources chaudes, c'est top ! Ça détend le corps ! Elisthel posa ses baguettes, son regard s'assombrissant légèrement. Dites... Vous ferez quoi, une fois qu'on aura fini ce voyage ? … Vous allez recommencer à travailler, pas vrai ? »

La jeune femme n'osa tout simplement pas avouer qu'elle ne souhaitait pas voyager seule. Ce sentiment de malaise progressif qu'elle développait l'agaçait, car elle ne parvenait pas à s'en débarrasser. Elle avait l'impression d'être un jouet à la merci du destin. Depuis qu'elle avait commencé à faire la route avec Théa et Allen, elle s'était sentie vraiment soulagée. Elle n'avait plus à faire attention à tout en permanence, pouvait partager ses joies avec eux, ou même ses déceptions. Ses amis à Nox Illum ne comprendrait jamais ça. Aucun d'entre eux ne souhaitait voyager comme Elisthel le souhaitait. Leurs objectifs étaient différents, et la jeune femme ne savait trop comment exprimer ce qu'elle ressentait. Elle ne voulait pas être seule probablement.

« Aaah, pardon ! C'était une question stupide. Mangeons, mangeons. »

Ce poids qui lui pesait sur le cœur, elle n'avait pas à le partager avec eux. Ils avaient déjà des problèmes. Inutile de se greffer à leurs soucis. Elle se vengea sévèrement sur les sashimis, prenant un peu tout et n'importe quoi. Le repas les cala finalement assez bien, et c'est le ventre très plein que la dresseuse empoigna le bras de Théa avant de confier la garde de la chambre à leurs pokémons. Qu'elle le veuille ou non, sa camarade la suivrait dans les bains. Et puis zut !

« Tiens, toi aussi tu viens aux bains ! »

Elle empoigna alors également Allen, tirant ses deux comparses vers la destination qui faisait briller ses yeux. A leur arrivée devant la source promise, elle poussa néanmoins le garçon vers un coin.

« Chez les garçons bien sûr. Bon euh... Désolée, tu ne pourras pas papoter avec nous. Fais toi des amis grâce à ta virilité ! »

L'air convaincu d'Elisthel et la naïveté avec lequel elle avait sortie cela contrastait presque violemment avec les mots employés dans sa phrase. Cela étant, elle ne sembla pas s'en préoccuper beaucoup, poussant Théodora vers l'intérieur.

« Et maintenant, c'est entre toi et moi, Théa ❤ ! Héhé... »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: L'auberge Hyouka [Allen & Théa]
Dim 4 Sep 2016 - 0:15
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 92

Allen Wills

Allen Wills
Hm. Tout compte fait, non. Dans le cadre du travail, entendre tout le monde m'appeler par mon nom de famille semble normal. Mais je ne sais pas pourquoi depuis peu de temps, entendre Théodora continuer d'utiliser cette formulation commence à me déranger. Pour cause, mon sourcil se fronce instinctivement à chacune de ces occurrences. Alors que la jeune femme m'explique avec une précision très pointue le déroulement de notre rassasiement, je place mes deux mains sur ses joues, en la fixant droit dans les yeux. Je n'ai pas calculé cette réaction, mais on peut dire que l'accumulation de ma frustration m'a poussé à mettre fin à mes souffrances.

▬ "Allen. Je sais que ça va être dur de s'adapter à ce changement, mais quand le milieu n'est pas professionnel, je voudrais que vous m'appeliez Allen... et que l'on se tutoie. C'est assez embarrassant en fait."

Réalisant quand même assez rapidement l'intrusion de mon geste, je m'empresse de rétracter mes bras et de fixer le menu proposé un peu plus tôt. Afin de m'assurer que je n'ai pas tout simplement jeté un froid dans la pièce, mon regard vient automatiquement chercher celui d'Elisthel. Peut-être étaient ces magnifiques photos ou ces noms à dormir debout qui lui illuminaient le visage, mais je me surprends à l'envier quelque peu. De retour à la réalité, je viens de nouveau poser mes iris bleutés vers la jeune femme aux cheveux bicolores.

▬ "Pareil pour Elisthel."

Pas de Monsieur Wills, pas de Miss Firefly, profitons de ces instants pour se rapprocher les uns des autres. Ce n'est pas tous les jours que l'on a le loisir de bénéficier d'un tel traitement de faveur dans une si prestigieuse enseigne. Le repas choisi, les plats arrivent à la chaîne, ni trop tôt, ni trop tard. Malgré tous mes voyages, toutes ces soirées, toutes ces découvertes, c'est la première fois que j'ai affaire à du poisson cru. Elisthel cogne sans frapper, il me faut donc suivre son exemple et faire honneur à ces mets.

Bon, les baguettes. Hum. On fait comme... comme ça ? Ah non, peut-être comme ça. Hm, non. Ah ?! Non. Hm. Hm. Hm. Après une longue minute d'hésitation, je demande à une des servantes de m'apporter une fourchette, mais de ne pas repartir avec mes baguettes. Même si je m'avoue vaincu pour le moment, je suis bien décidé à apprendre à manier cet instrument traditionnel. Amusées, les servantes se concertent entre elles, avant qu'elles ne se mettent à pousser lentement l'une d'entre elles, au teint rosi par la gêne, vers moi. Les genoux et la tête au sol, la posture droite, la servante se propose pour m'apprendre à utiliser ces baguettes.

▬ "Oh, ce ne serait pas de refus."

Raclant sa gorge, jetant un dernier regard à ses collègues - qui arborent un magnifique pouce levé - elle se faufile à mes côtés, afin de m'attraper la main avec la sienne. Elle place les baguettes correctement entre mes doigts, tout en m'indiquant le mouvement à faire pour parvenir à attraper de la nourriture avec. Après deux ou trois tentatives timides et maladroites, je parviens à me saisir d'un de ces sushis. Ma soudaine réussite me rend plus fier que je ne l'aurais espéré, et je m'en retourne vers la servante pour la remercier dignement de son aide, par un simple sourire des plus naturels qui soit. Elle s'en va rejoindre les autres, qui quittent la pièce toutes ensemble dans des gloussements charmés. J'imagine déjà comment tout cela va se terminer.

Le dîner d'ores et déjà bien entamé, Elisthel émet une question qui ne me laisse pas de marbre. Son expression laisse transparaître une certaine tristesse, le peu de temps que l'on a passé tous ensemble semble lui peser lourd à l'esprit. Malheureusement, je ne peux échapper à cette responsabilité, il s'agit de la raison principale de ma venue dans cette région. Je profite du retrait de sa question pour garder le silence, elle doit déjà se douter de la réponse. Le reste du repas s'est passé sans encombre, si ce n'est que les mots de la jeune fille aux cheveux de neige m'ont pas mal fait réfléchir.

Je ne parviens pas à retrouver mon calme habituel, il faut dire que les mots d'Elisthel sont restés très profondément ancrés dans mon esprit. Mais alors que mon labyrinthe mental se tisse avec une complexité hors norme, la spontanéité d'Elisthel me sort de ce méli-mélo. Elle veut retourner aux sources d'eau chaude. Néanmoins contre toute attente, elle ne tire pas uniquement Théodora avec elle, mais moi également. Est-ce une façon de changer l'atmosphère ou alors d'oublier toutes ces mauvaises pensées ? Dans tous les cas, ça ne fera pas de mal. Enfin, en espérant qu'elle s'arrête devant les portes séparant les bains des hommes et des femmes, je me retrouverai dans une situation hors du commun dans le cas contraire. Fort heureusement, c'est ce qu'elle fait.

▬ "Je suis sûr qu'il y aura d'autres occasions pour ça, haha."

La réponse du berger à la bergère, ses yeux semblaient tout à fait peser l'ampleur de ses mots. Je les laisse s'engouffrer dans les vestiaires des femmes, alors que je fais de même... dans les vestiaires des hommes bien entendu. Selon la procédure, je dépose mes vêtements dans un panier avant de le ranger au fond d'un casier, en me munissant de ma seule serviette fournie par l'auberge pour les bains. Une fois au sein de la pièce, je ne peux que m'émerveiller devant ce splendide tableau. Un grand bain, quelques personnes, de quoi se laver, un tableau que je n'ai jamais vu en personne. Excité d'en apprendre plus, je m'empresse de m'asseoir sur un tabouret pour commencer à me laver de la tête aux pieds. Maintenant complètement récuré, je mets un pied puis l'autre dans cette grande étendue d'eau qui absorbe la moindre de mes forces. Ah, cette douceur, cette chaleur, le paradis. Telle une planche perdue en mer, mon corps flotte à moitié vers le bord du bassin, mais ce n'est pas ce fameux bord que je cogne en premier.

Un dos, celui d'un autre homme, se dresse devant moi. Je m'empresse aussitôt de m'excuser, cela ne me ressemble pas de me relâcher de la sorte au point de gêner autrui. Mais peut-être que c'était ce qu'Elisthel voulait par la deuxième partie de sa phrase. "Me faire des amis grâce à ma virilité." Une énigme à part entière pour moi, mais qui sait, peut-être que cette rencontre va changer pas mal de choses pour moi.
Re: L'auberge Hyouka [Allen & Théa]
Jeu 8 Sep 2016 - 17:23
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Mardi 09 Août 2016, 20h33

Canopée, la ville des bains chauds. C'est sûrement un des endroits les plus touristiques de Terra Nova, ou même de Mhyone, et en bon touriste que je suis, je ne pouvais pas rater l'occasion. Après les événements de l'Ephémère, ça aurait été du gâchis que je ne profite pas des lieux, et quand bien même nous nous sommes laissés vaquer à nos propres occupations avec Luna, j'ai pris mon courage à deux mains et ai parcouru seul la route cendrée. Sans me perdre.

Bon ! Je me suis peut-être perdu une ou deux fois, mais c'était sans compter le talent d'Orion pour me sortir d'un mauvais pas. Le bougre, il me connait sur le bout des doigts : il sait que j'aime prendre mes bains brûlants, que j'aime patauger jusqu'à ce que, petit à petit, mon cerveau s'éteigne et ne laisse place qu'au silence. Sauf que, pour profiter des fameuses sources chaudes, il faut voyager jusqu'à Hoenn. Ou Canopée, et ça c'est moins loin. Comme je n'avais pas envie de dormir au centre pokémon pour cette fois, je me suis permis de glisser un petit billet pour, Ô extravagance, profiter d'une de ces auberges traditionnelles. A noter qu'elles ne sont pas si différentes de celles de Johto ou Kanto, et je soupçonne même qu'ils s'en soient fortement inspirés.

Enfin, je me suis autorisé une soirée de repos. Sans recherches, sans prises de tête, sans terroriste et sans pokémons sauvages. Juste moi, le repas servi et les bains chauds. Je n'ai pas beaucoup mangé, en soi, mais le peu que j'ai goûté était absolument délicieux, et je me suis même étonné du rapport qualité-prix sur l'instant. Ce n'est pas commun, ce degré de méticulosité, et si j'avais pu, j'aurai bien jeté un œil aux recettes du chef. Mais pas le temps, pas l'envie. Juste besoin de me décontracter.

Je l'ai bien remarqué en arrivant, l'auberge n'est pas très bondée, ce soir. Peut-être à cause des événements récents, ou peut-être à cause d'une heure creuse, mais de toute façon, moi, je ne m'en plains pas. Les mets quasi-digérés, je me suis lentement dirigé jusqu'aux bains, passant par la même occasion par tout le tralala protocolaire d'entrée sur les lieux, une corvée pas si terrible, et tout à fait légitime quand on y réfléchit. J'ai alors profité du néant de population pour m'installer, seul, au beau milieu de cette source, qui semble alors avoir été érigée pour moi. J'ai l'impression d'être une sorte d'empereur, celui des contes qui se baigne dans des environnements démesurés, avec pour seule compagnie son bel orgueil.

Mais non, là, c'est plutôt du genre «Oh, c'est plus chaud que ce que je pensais» ou «Est-ce qu'on me remarquera si je barbote ?», car je n'ai pas moins de maturité que quand je suis livré à moi-même. Plutôt que faire l'idiot, je me pose quand même à un bout du bassin, la tête relevée en arrière. Je profite de la chaleur qui s'est mêlée à ma peau, et je fais le vide. C'est bien, les sources volcaniques.

Finalement, je sors de ma torpeur alors que, sans que je ne l'ai entendu arriver, un élément inconnu heurte mon dos. Pas de mal, juste un contact inopiné, et je relève alors la tête pour tout de suite diriger mon regard vers la singularité. Cette même singularité, pas si singulière que ça, s'avère être un homme, peut-être un peu plus âgé que moi, les cheveux blonds et le visage captivant. Je m'empresse de me retourner.

Il n'y a pas de mal. Je souris. C'est un peu ma faute aussi, je pensais être seul.

Il n'a pas méchant, loin de là. C'est peut-être même l'occasion d'avoir un peu d'informations sur les environs ! Fronçant les sourcils, j'essaye de percevoir si, oui ou non, l'homme semble enclin à la conversation. A priori, il n'a pas filé dans la seconde qui a suivie, donc j'en déduis que je peux tenter ma chance. Le ton calme, comme à mon habitude, je m'affaire à entamer la discussion.

Moi c'est Ren. Je hoche légèrement la tête. Vous êtes de Canopée ?

Ma mine s'éclaircit. Présentations dès le départ, vouvoiements, c'est un peu la tradition de Johto. Ce n'est pas forcément mon lot, mais si ça peut nous permettre de discuter sans trop se brusquer, alors je m'y conforme. En soi, j'ai déjà entendu dire que les bains chauds rapprochaient les gens, donc voyons cela.


Re: L'auberge Hyouka [Allen & Théa]
Ven 23 Sep 2016 - 20:24
Région d'origine : Mhyone
Messages : 48

Théodora Winchester

Théodora Winchester
L'auberge Hyouka.

Théodora se fige, Allen vient de la saisir par les joues et de lui faire comprendre que son ton était beaucoup trop professionnel.
La jeune femme reste un instant perdue et observe l'héritier Wills l'air béa. C'est bien la première fois qu'on lui fait ce genre de reproches et elle n'y était clairement pas préparée. Mais il ne faut pas se laisser déconcerter ! Théodora secoue légèrement la tête et s'incline poliment devant Allen.

"Mes excuses Mons... Allen, je ne pensais pas que mon comportement pourrait vous mettre mal à l'aise."

Elle relève ensuite la tête et se rend compte qu'elle a oubliée de tutoyer Monsieur Wills, elle fait un autre geste pour s'excuser et préfère reporter immédiatement son attention sur la nourriture. Le petit salon n'est pas très loin et le groupe s'y retrouve en quelques minutes. Les plats se succèdent rapidement et la petite Firefly semble prendre un plaisir fou durant la dégustation... Quoique, l'intervention d'une serveuse pour aider Allen avec ses baguettes a l'air de l'avoir dérangée.

S'en suit une petite question simple, mais qui met ses deux compagnons très mal à l'aise. Qu'est-ce que le groupe va faire ensuite ? Pour Théodora la question ne se pose pas, son travail c'est de veiller à ce que Allen Wills ne manque de rien, mais une autre réflexion lui vient à l'esprit. Et si Monsieur Wils décidait qu'il n'avait pas besoin qu'elle le suive partout ?
Cette question plonge la jeune femme dans une longue réflexion, dont elle ne sort qu'à la fin du repas, lorsqu'une puissante force vient la tirer vers la sortie.

« Tiens, toi aussi tu viens aux bains ! »

"Mais que..."

Décidément la jeune femme n'a plus aucun contrôle sur la situation ce soir. Voila qu'Elisthel l’entraîne avec Allen devant l'entrée des bains. Une fois devant elle lance à Allen un "encouragement" et le laisse affronter le bain des hommes.
C'est donc sans vraiment comprendre ce qui vient de se passer que Théodora fait face à un casier destiné à accueillir ses affaires, le rire diabolique d'Elisthel résonnant encore dans ses oreilles. La jeune femme soupire faiblement et commence à se changer, après tout les bains ne peuvent lui faire que du bien. Ces derniers sont d'ailleurs très calme à cette heure, le groupe a mangé tôt et la plupart des clients sont en train de prendre leur repas. Théodora retire sa serviette et se laisse lentement glisser dans le bain chaud, ne pouvant retenir un soupir joyeux, ça fait du bien. Elisthel la rejoint rapidement et les deux jeunes femmes se retrouvent donc face à face dans les bains fumant. Théa observe sa camarade et hésite un instant avant d'engager la conversation.

"Hum... A propos de votre question tout à l'heure... Si... Enfin si jamais Monsieur Wi... si Allen ne souhaite plus que je l'aide. Je suppose que je ferais comme mon second frère, j’entraînerais mes pokemons. Vous voir si proche de vos pokemons..." La jeune femme reste silencieuse un petit moment, comme si elle hésitait à continuer. "Je suis un peu jalouse... Alfred et moi nous nous entendons très bien, mais j'ai peur de ne pas réussir à retrouver cela avec Watson, Lancelot et mes potentiels futurs pokemons. J'ai peur de ne pas être une bonne dresseuse."

Théa plonge le bas de son visage dans l'eau chaude et regarde sa camarade, un peu honteuse.

Re: L'auberge Hyouka [Allen & Théa]
Mer 28 Sep 2016 - 14:56
Région d'origine : Mhyone
Messages : 389

avatar

Elisthel Firefly
Les bains ! Les bains ! Toute joyeuse et presque sautillante, Elisthel se déshabille rapidement et se précipite directement vers la source chaude pour y plonger la tête la première. Gluuuup.... Aaaaaah... Un état de relaxation fait rapidement suite à une expression de trop plein de chaleur. Forcément, à se jeter dedans d'un coup... Théa est également entrée, et la dresseuse a tôt fait de rejoindre le coin choisi par sa camarade. Mais elle n'a pas le temps de placer toutes ses questions que son amie commence par lui parler. Le visage d'Elisthel se crispe quelque peu à l'énoncé de sa première phrase, mais elle se détend en entendant le discours de Théa. Son sourire s'étire à nouveau, alors qu'elle laisses ses jambes remonter légèrement.

« Hmmmm ! Je vois, c'est ce qui te tracasse ! Ne t'en fais pas. Tu as une manière... je dirais inhabituelle de former des liens avec tes pokémons. Et puis tu sais, même si au début tu ne t'entends pas bien avec eux ou qu'ils ne t'écoutent pas.... Elle se retourne vaguement vers ses affaires. … Comme Majora par exemple, les choses finissent par s'arranger. Du moins j'espère... AH ! »

Elle saisit les joues de sa camarade comme Allen l'a fait plus tôt et les secoue légèrement.

« Arrête de me vouvoyer, aussi ! … Plus sérieusement, le lien avec les pokémons, ce n'est pas seulement une question d'entraînement. Ça se développe de pleins de manières différentes, et ça passe par plein de choses... Qu'est-ce qu'ils aiment ? Qu'est-ce qu'ils n'aiment pas ?  Est-ce qu'ils ont des habitudes particulières ? Y-a-t-il des choses que tu souhaite faire en particulier avec eux ? »

Elisthel observait le visage de sa camarade avec une certaine curiosité. Toutes ces choses sur les pokémons... La jeune dresseuse préférait ne pas se prendre la tête dessus. Blume était déjà venue lui demander des conseils à ce sujet, mais elle n'avait jamais trouvé ça particulièrement dur de se lier avec un pokémon. C'était même plutôt intuitif, d'un sens. Peut être qu'elle était juste douée pour ça ? Cette pensée la fit sourire alors qu'elle se jetait finalement sur Théa avec un grand sourire ravi.

« Mais on est là pour se détendre, pas se prendre la tête ! Allez, tire pas cette tête ! Je veux dire... C'est des sources chaudes ! C'est pas génial ? C'est pas hyper agréable ?! Et puis... Elisthel semble zieuter la poitrine de Théodora. … Non, rien en fait. »

Hmm... Complexée ? Peut être un peu... Elle observe du coin de l'oeil sa camarade, comme curieuse. Il y a tellement de questions à lui poser. Mais elle ne sait pas vraiment par où commencer...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: L'auberge Hyouka [Allen & Théa]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: