HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Brave new world — feat Enzo
Brave new world — feat Enzo
Jeu 2 Juin 2016 - 23:36
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller
«Eh, le stagiaire ! Où sont les toilettes ?»

Le garçon sursaute. Il se remet droit, laisse errer son regard étonné sur les passants. Il s'interroge. C'est à lui que la vieille s'adresse ? Elle l'a désigné balayeur sans détour, alors qu'il ne porte pas d'uniforme ni de badge ? Ok, pas mal. James plisse les yeux, une kilotonne de dépit sur son visage. Nettoyer les lieux publics est un boulot comme les autres, tout ce qu'il y a de plus respectable, mais l'englober dans la profession car il a ramassé un foutu papier ? Fallait le faire. Même avec l'âge, ces amorphes n'apprennent rien. Heureux sont les simples d'esprit.

«Dans cette direction.» Il pointe du doigt l'allée. «Et je ne travaille pas ici.»

Elle le regarde, pas vraiment surprise.

«Ah ? On dirait tout comme.»

Et elle s'en va. Sérieusement. Même pas de merci, de salutations ? Elle a été élevée par quoi, celle-la ? Des Kangourex ? Et encore. James peste à voix basse. Il peut dire sans se tromper que, de tous les pokémons stupides qu'il a vu jusqu'ici, tous sans exception étaient plus capables de politesses que ce fossile ambulant. Déplorable. C'est bien le genre de personne qui est capable de séquestrer un carapuce pour déclarer des sinistres d'inondations. Et lui ? Il lui indique docilement la direction, comme un bon petit balayeur. Il serre les dents. Si ça avait été le cas, il aurait su par quel déchet commencer.

Agacé comme pas possible, il reprend quand même son chemin. A la base, l'idée de passer par l'aéroport n'était pas mauvaise, car avec un bon sens de l'orientation et une certaine connaissance des lieux, il est possible de raccourcir la route jusqu'au laboratoire d'Acacia. Pas bête, sauf que le garçon s'est arrêté pour grignoter un bout, pour visiter des magasins de musique, pour découvrir les lieux, et non des moindres, pour répondre à des vieilles arriérées. Morale de l'histoire, il s'est trop arrêté, il est en retard, et il ne compte pas se presser plus que ça.

«La prochaine fois, elle ne m’appellera pas à l'improviste.»

Accablé, le boudeur baisse les yeux. Il marmonne, rien de bien différent de l'habitude, jusqu'à ce qu'il constate avec stupeur la présence d'une horrible créature en contrebas. Une véritable forme psychédélique qui le regarde avec des yeux tout ronds. En réalité, on dirait un tiplouf, le fameux pokémon pingouin que les enfants adorent ! Mais.. non. Ses yeux ne se sont pas laissés abuser. Celui-la est multicolore.

MULTICOLORE.


Re: Brave new world — feat Enzo
Ven 3 Juin 2016 - 9:28
Région d'origine : Hoenn
Messages : 63

Enzo White

Enzo White

A brave new world ≈
Enzo & James
Frimapic est une jolie ville. Froide mais jolie sous son constant manteau de neige. Comme d'habitude, Enzo était arrivé ici par hasard. Il s'était trompé de bus et lui et son coloré starter avaient débarqué dans la blanche ville. Il avait eut froid. Super froid même. C'est qu'il était habillé pour les îles Oranges lui … Fin, pas comme si ça l'avait beaucoup étonné, il avait l'habitude d'arriver à l'opposé de là où il voulait aller. Alors, maintenant qu'il attendait sagement son avion pour Poivresel, il se demandait où il allait réussir à atterrir.

Et ça ne manqua pas. Assis dans son fauteuil pendant que l'engin volant part, il surprend une conversation à propos de festival des lumières à Nox Illum. Il est certain que Nox Illum c'est pas Poivresel. Alors il soupire et facepalm plus ou moins discrètement, amenant sur lui quelques regards curieux. Encore une nouvelle destination apparemment. Il hausse légèrement les épaules, blasé par sa propre pasdouitude.

Il se cale dans son fauteuil et se dit que peut-être qu'il se plaira dans cette région dont il ne sait rien. Nérée parle tout seul, il piaille et piaille tentant d'attirer l'attention de son dresseur sur lui. Son pokemon est bien allumé. C'est une réflexion qu'Enzo se fait plutôt régulièrement. Mais il a l'habitude alors au milieu de l'avion, parmi les cris de son pokemon et de l'enfant derrière lui qui semble faire un concours avant Nérée, il s'endort.

Il est réveillé par une main toute douce qui lui secoue gentiment l'épaule pour lui indiquer que l'avion arrive à destination. Il hoche doucement la tête, ne sachant aucunement comment réagir. Il rassemble les quelques affaires qu'il a sortit puis appelle Nérée qui servait jusqu'alors de peluche au même enfant. La mère lui fait un sourire de remerciement et une rougeur s'installe sur les joues du bleu alors que son multicolore pingouin s'installe sur ses épaules. Il descend de l'engin pour arriver dans le grand aéroport. La région dans laquelle il vient d'arriver à l'air d'être plutôt grande. C'est plutôt impressionnant. Mais il en a vu des aéroports et il commence par se diriger vers une des grandes cartes affichées pour les touristes. Il la prend photo avec son portable car si certes son sens de l'orientation est presque flippant tant il est nul, il préfère avoir une carte.

Même s'il peut pas la lire.

Nérée saute sur le sol et avant qu'Enzo ne puisse faire quoique ce soit, le pingouin arc-en-ciel se pose devant un pauvre brun et commence à l'houspiller avec des piaillements étrangement fort pour une créature aussi petite. À tout le coup il est en train de lui ordonner de les guider dans la grande ville qu'il peut apercevoir de par la fenêtre.

Enzo voudrait probablement se cacher dans un trou de souris ou bien s'enfuir en courant, mais c'est bien impossible. Nérée le pointe régulièrement de la patte essayant de se faire comprendre du garçon qui le regarde d'un air horrifié. Enzo peut bien comprendre, Nérée est une terreur. Une horrible bestiole. Il soupire et le regard fuyant et les joues rouges, il s'approche du brun, baragouinant quelques mots hésitants.

- Euh, désolé. Nérée est … fin. Tu comprends je suppose. Je cherche un endroit où manger tu connaîtrais pas ? Enfin, si ça te dérange pas. J'veux pas déranger.

Qu'est-ce qu'il pouvait détester les premiers contacts. Et en plus, il n'était même pas sur que le garçon l'ai entendu, avec les piaillements de mort de son starter.  
Re: Brave new world — feat Enzo
Sam 4 Juin 2016 - 0:14
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller
Le brun lève les yeux. Pas qu'un tiplouf, le dresseur est fourni en lot. En un regard type demi-lune plus que douteux, il détaille l'homme sous toutes ses coutures, et s'étonne de la contradiction. Avec des cheveux bleus et un look pareil, comment est-ce qu'il peut être aussi peu doué pour faire la conversation ? En règle générale, ces gars qui se teintent les cheveux, ce sont les premiers à la ramener dans les discussions, et à t'écraser derrière leur morale implacable et sans logique d'individualité prononcée. Le garçon soupire de sa désillusion.

Et là, un éclair de génie. Il est sensé voir Acacia, certes, mais elle l'engueulera bien moins si il a un bon alibi. Et cet alibi, il est devant lui. Accompagner une personne, c'est une chose, mais accompagner un jeune dresseur qui fait ses débuts à Mhyone, ça comblera sûrement cette vieille folle de joie. Plus qu'à mettre le plan en route, c'est dans la poche.

«Je n'ai rien à faire, de toute façon. Suis-moi.»

Etant donné le temps qu'il a passé à parcourir l'aéroport, trouver un endroit où manger ne devrait pas être bien difficile. On ne change pas les bonnes habitudes, le garçon se contente du silence tout le long de la marche. Il a eu un faux à priori dès le départ sur l'étranger, certes, mais trop espérer nuit à la santé, et il s'est déjà assez fait avoir comme ça avec les mauvaises rencontres. De toute façon, même si il ouvrait la bouche, il n'aurait rien de bien intéressant à raconter.

Finalement, il s'arrête devant une petite friterie. Un peu restreinte, mais tout de même assez cotée pour être connue dans les environs. A l'odeur, le garçon se décide à jeter un bref coup d’œil dans son porte-monnaie, question d'évaluer l'état de ses dépenses. Vraisemblablement, il y a de quoi s'autoriser et petite barquette, alors pourquoi s'en priver.

«Les frites font l'unanimité en général, mais je crois qu'ils proposent d'autres choses. Ça devrait convenir.»

Et il entre. En soi, ce n'est pas comme s'il avait prévu de grignoter ici depuis un moment, il a juste besoin de gagner du temps, et puis il a accepté de rendre un service. Rien d'autre. De toute façon, si il y a quelqu'un à blâmer, c'est bien tous ces rebuts qui passent leur temps à poster des photos de leur repas à la friterie Mélofrite, ces vendus de la consommation qui, délibérément, lui mettent l'eau à la bouche par pur égocentrisme.

Foutue génération.

Faute de place, les deux garçons s'installent en face à face. James fixe son regard sur la table, paume contre la joue, et pousse un profond soupir. Rien de personnel, juste qu'il cogite à en faire surchauffer son cerveau pour trouver une accroche, et que c'est pas gagné. En tout cas, il va bien falloir qu'il brise le silence d'une manière ou d'une autre, car tout asocial qu'il puisse être, c'est quand même moins gênant quand on l'ignore.

«Moi c'est James. Tu peux oublier pour le nom complet, il porte malheur. D'où est-ce que tu viens ?»

Eh, c'était presque sociable. A ne pas oublier la barrière de sécurité.

«Simple curiosité.»




Re: Brave new world — feat Enzo
Sam 4 Juin 2016 - 16:09
Région d'origine : Hoenn
Messages : 63

Enzo White

Enzo White

A brave new world ≈
Enzo & James
Le jeune homme face à lui semble assez à l'écart du reste du monde, comme s'il vivait dans une bulle. Enfin, il peut pas vraiment émettre de commentaire là dessus quand on sait comme il est lui même. Il hoche doucement de la tête avant de suivre le garçon comme il le lui a demandé. Il n'en dit pas plus à part un léger merci murmuré alors qu'ils avancent. Les yeux curieux d'Enzo explorent les bâtiments et boutiques colorées de l'aéroport. Pour le moment cette nouvelle région lui semble être fort similaire à celles qu'il a déjà put observer. De toute façon, une grande ville est une grande ville. Ça ne change jamais vraiment. Du bruit, de l'animation et de l'anonymat. Le reste n'est jamais que détail.

Aucun des deux garçons ne parlent. Ça ne dérange aucun d'eux. Même si Enzo souhaiterai parler il n'a aucune idée de quoi dire, alors il se contente d'ajuster machinalement ses grosses lunettes protectrices et de regarder son starter piailler. Comme s'il savait faire autre chose. Le jeune homme qui l'accompagne gentiment semble être totalement dans son monde et Enzo se sent un peu coupable de l'avoir ainsi dérangé, même si à la base c'est Nérée et ses manières de rustres qui l'ont abordé.

Ils arrivent assez vite à une petite friterie dans laquelle ils entrent. Assez petite mais elle ressemble à ce cliché qu'on retrouve assez régulièrement dans les grandes villes. Le petit restaurant familial. Toujours appréciés des habitants, c'est en général un endroit que les touristes adorent trouver. Souvent parce qu'ils pensent y trouver la véritable face de la ville. Pas la paroi de glace qu'on veut leur présenter. Enzo hausse les épaules et répond à son guide.

- C'est parfait merci.

Ils s'installent en face à face dans l'une de ces petites tables entassées pour permettre un maximum de client. Autour de lui il entend les gloussements des collégiens et les messes basses des couples. Ça lui paraît pas être un endroit très romantique mais il s'y connaît pas trop donc il laisse couler. Il porte son regard sur le garçon dont il ne connaît toujours pas le nom. Il cherche à lancer la conversation mais il n'a aucune idée de comment faire alors il feuillette un peu le menu en attendant qu'on vienne prendre la commande. Nérée choisit presque immédiatement arrachant un sourire à son dresseur avant qu'il ne relève la tête aux mots de son camarade.

Il reste un léger moment sans répondre. D'où vient-il ? Doit-il donner l'endroit dont il est partit à la base ou l'endroit d'où il est partit juste avant d'arriver ici ? Grosse question.

- Enzo White, euh, à la base je suis de Pacifiville à Hoenn mais là j'arrive tout juste de Frimapic à Sinnoh. Je voyage beaucoup.

Il hésite un bref instant.

- Et toi ? Tu habites ici ?

Il ne relève pas ce qui lui sembla être une sorte de pique. Un nom complet qui porte malheur ? Enzo ne croit pas aux histoires de fantômes, de malédictions ou de légendaire. Alors il s'imagine qu'il ne veut juste pas en parler. Alors il fait comme si il n'avait rien entendu. De toute manière, il ne sait pas comment y réagir, alors autant ne pas y réfléchir tout court.

Quand une des serveuses s'approche, il commande rapidement un menu pour lui et pour Nérée avant de lancer à James :

- Prends ce que tu veux, je te l'offre. Pour te remercier.

Ça se fait bien ce genre de chose ? Proposer à quelqu'un de lui payer son repas parce qu'il nous a rendu un service. Dans tous les cas, la phrase est lancée et si socialement parlant ça ne se fait pas, et bien tant pis. De toute façon, il ne sait pas parler aux gens. C'est pas aujourd'hui que ça va changer.
Re: Brave new world — feat Enzo
Lun 6 Juin 2016 - 0:24
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller
«Donc c'est ta première fois à Mhyone, je suppose.»

Le garçon croise les mains.

«Je suis de Minami. C'est..» Il pose son téléphone sur la table. D'un coup de pouce, il charge une application assez connue qui, en une pression, permet d'afficher une carte assez détaillée de la région. «Juste ici.» Il pose son doigt. «C'est une des villes les plus au sud, elle fait d'office de port principal et de station de tourisme. Elle est assez connue dans les autres régions, surtout parce qu'on y fait la fête tout au long de l'année. Même quand il gèle.»

Par on, le brun entend les autres, car il ne lui viendrait pas à l'idée de participer à une de ces fêtes interminables. C'est vrai : lui, il a assez donné, et plutôt s'enterrer vivant que d'avoir à se recoller ces foules aux sourires plus faux que le chant d'un chuchmur.

«Mais il y a des endroits plus intéressants. Si tu veux mon avis, j'aime beaucoup Méridian. C'est une ville gorgée d'histoire, et c'est l'endroit parfait pour en apprendre plus sur le sujet de ton choix.»

Il précise.

«En gros, ils ont une immense bibliothèque.»

Si il dit ça, c'est plus par expérience qu'autre chose. En fonction de la réponse de White, il se pourrait que la conversation chavire, car c'est avec ferveur que le solitaire réprouve les ignares. Jusqu'ici, c'est à leur culture ou parfois même leur attitude que James a pu juger les gens dignes d'intérêt, et il ne compte pas arrêter de sitôt.

A voir.

Inattendu, Enzo lui propose de payer. Pourquoi pas ? Le soucis, ça sera de lui expliquer au mieux ce dont il a besoin pour voyager sur l'île, car on ne répond certainement pas à une contribution par un service médiocre. Le brun incline légèrement la tête.

«Comme tu veux. Merci.»

Il regarde la serveuse. Le geste nonchalant, il désigne du doigt la barquette la moins chère du menu. La politesse a ses limites, il ne va pas faire raquer le bougre pour ses beaux yeux.

«Je vais prendre ça.»

James reporte son regard sur l'étranger.

«Je t'écoute. Pose-moi les questions que tu veux, c'est le moindre que je puisse faire. Dis-toi simplement que je ne suis pas le mieux placé de l'île pour te renseigner, pas sur le côté populace en tout cas.»

Il esquisse un sourire. Pas la peine de lui demander comment sont les gens à Mhyone, il ne les fréquente pas. Ou du moins, il a arrêté de les fréquenter après qu'ils lui opposent un désir gênant de foutre le camp. A voir si le gars va faire ses preuves.



Re: Brave new world — feat Enzo
Sam 18 Juin 2016 - 16:57
Région d'origine : Hoenn
Messages : 63

Enzo White

Enzo White

A brave new world ≈
Enzo & James
Enzo hoche doucement la tête à la première question de James. Oui, c'est sa première fois ici. Avant aujourd'hui il n'avait même pas entendu parler de cette région. Les joies de ne pas avoir de chance dirons nous … Il écoute les informations que lui donne James avec attention et prend garde à les retenir au maximum. La ville dont il parle Minami a l'air intéressante. Il ne sait pas vraiment en réalité. Les fêtes c'est sympathique seulement si on ne lui adresse pas la parole et qu'il peut être anonyme. C'est à voir.

Par contre, ce qui est immédiatement plus intéressant c'est l'application qu'utilise le jeune homme. Il lui faudra la chercher, ça à l'air terriblement intéressant. Et terriblement pratique. De temps à temps pour faire comprendre à son guide improvisé qu'il suit bien ce qu'il dit, le bleu lâche un petit « Humhum ». Très attentif et curieux, il est heureux de récupérer autant d'informations sans avoir à les demander franchement, ça lui évite une situation bizarre dans la laquelle il ne saurait pas réagir. Là, il se sent plus détendu et serein que la conversation est déjà bien installée. Du moins. James parle et lui explique des choses.

Quand le brun aborde la fameuse ville avec tout un tas de connaissances, Enzo lève les yeux de la carte électronique pour observer James, son intérêt grossissant. C'était bien plus intéressant qu'une ville qui fait la fête du matin jusqu'au soir toute l'année. Il ne peut pas retenir une exclamation enjouée alors qu'il échange un regard ravi avec son starter. Un moyen d'en apprendre plus et toujours bienvenue. C'est pour ça qu'il avait autant apprécié Joliberge. Il montait cette ville en haut de son classement des endroits à voir ici.

- Méridian donc … J'y ferais rapidement un tour j'imagine. Toute connaissance est bonne à prendre et j'avoue être curieux de l'histoire de Mhyonne.

Finalement, comme pour remercier le jeune homme, Enzo lui propose de lui payer le repas, c'est un petit établissement et même s'il ne peut pas se considérer comme pauvre, ça l'arrange que les prix ne soient pas très hauts. On a toujours besoin de quelques économies. Les deux jeunes gens commandent tranquillement, Enzo remarque avec un sourire le choix de James.

- C'est rien, pour tout ce que tu m'apprends c'est peu cher payé.

Il a tellement l'habitude de ce système. Tu donnes, on te donne. C'est peut-être un peu triste comme mode de fonctionnement, mais c'est jusqu'à présent celui qui à le mieux marché où qu'il soit. Pour obtenir quelque chose, il faut donner en échange. C'est simple mais efficace. Bien sur, ça ne l'avait jamais empêcher d'envisager donner sans rien attendre en retour, il y avait pensé quelque fois, à faire des cadeaux sans arrière pensée, mais jamais il ne s'était jamais assez attaché à quelqu'un pour se le permettre. Il lui fallait penser à sa propre survie avant tout.

Arrive finalement le moment qu'Enzo redoutait le plus. Il va falloir qu'il pose à son tour des questions. Qu'il parle plus sérieusement et plus longtemps. Il esquisse un demi-sourire en direction de James pendant que la serveuse leur amène leur plat, et tout en commençant à manger, assez proprement malgré la difficulté de manger un burger proprement, il commença à questionner James, laissant un certain vide entre chaque question pour se laisser le temps de réfléchir.

- Ok, merci en tout cas … Euh. Tu me conseillerais quelle ville comme première destination ? Il y a des arènes ? Pas que je veuille combattre mais je sais que dans une région à arène on se fait plus facilement arrêter sur la route pour un combat que dans les autres … Des festivals importants à ne pas manquer ? À part ceux de Minami évidement … Quoique … Il y a quoi actuellement ?

Il s'arrêta assez rapidement, gêné de monopoliser ainsi la parole.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Enzo White
In the Database
Re: Brave new world — feat Enzo
Mar 21 Juin 2016 - 1:34
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller
«Comme ça, je dirais Bord-au-vent. C'est un peu une Méridian miniature, sans les touristes. C'est bien pour se faire des repères.»

Très vite servi, James commence à engloutir son menu. Il s'arrête par moments, passant un coup de serviette sur ses doigts et au coin de sa bouche, ou faisant mine de réfléchir aux demandes du bleuté.

«Quant aux arènes, il y en a.. quatre ? En tout cas, il y a bien des dresseurs, comme partout. Après, ce sont des gamins du Sceau pour la plupart, et il suffit de les ignorer pour qu'ils te lâchent la grappe.»

Il se rattrape.

«Mais c'est.. Pas forcément le genre de choses que les gens sociables font. Oui.»

Le brun attrape une frite. Les rumeurs ont beau être ce qu'elles sont, il n'est pas déçu de son présent : les petits cylindres de pomme de terre sont tout ce qu'il y a de plus délicieux, avec leur croquant extérieur et leur fondant extérieur. Avec tout ce temps passé à Minami, il n'en avait pas mangé d'aussi bonnes depuis des lustres. C'est dire. Et puis la sauce ! Elle est épicée, tout comme il faut, et atteste d'un léger goût de tomate qui fait tout son charme.

James peine à réprimer son air satisfait à chaque bouchée.

«Oui. Il y a le festival des lumivoles, ce soir. Ça pourrait t'intéresser, c'est un soi-disant incontournable de la capitale. Après, c'est Mhyone, donc tu peux t'attendre à un bon tas de célébrations cet l'été.»

Idée. Il attrape une petite feuille blanche depuis la table, celles qui servent aux pourboires, et se saisit du stylo à disposition. Un peu appliqué, il prend la peine de noter les informations précédemment évoquées : nom de l'application, adresse de la bibliothèque de Méridian, route 3 à emprunter pour Bord-au-vent et heure d'ouverture du festival; il consigne tout ce qui pourrait être utile à Enzo.

Ouvrage terminé, James fait glisser le mémo.

«Je ne vais pas tarder. Dans tous les cas, si tu as des questions plus pointues, il doit bien y avoir une centaine de guides touristiques planqués dans les environs.»

C'est vrai. Excuse ou pas, il faut quand même qu'il retrouve Acacia, sinon il risque de se coltiner plus de problèmes qu'il n'en a déjà. De toute façon, il a assuré sa mission sur le secteur, et la rencontre n'a pas été trop mauvaise. Il a d'ailleurs rempli son quota conversation pour une bonne semaine, avec toute cette histoire, alors il ne lui reste plus qu'à s'éclipser. Plus vite ça sera bouclé, plus vite il retrouvera son lit.

Aussi peu confortable soit-il.



Re: Brave new world — feat Enzo

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: