HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
#1 — Me voilà
#1 — Me voilà
Lun 29 Aoû 2016 - 23:16
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Ah ? On est arrivé ? Ah oui. J'm'étire un coup alors que j'entends ma collègue qui piaille sur ma tête. Elle aussi commence à se réveiller et semble s'extasier par le hublot de cet avion. Autour de moi, j'entends les gens s'agiter. Ils doivent tous être pressés de prendre l'air. Et moi aussi. J'vous avoue que mon voisin devait être un gros lard qui n'avait pas passé un coup de déodorant. Le repose main qui nous séparait était moite et humide. Dégueulasse. J'vous jure. J'suis à deux doigts de gerber.

Ah ça y est le cochon se lève. Il quitte la porcherie ! Je répète il quitte la porcherie ! Je sens l'odeur qui diminue au fur et à mesure que ses pas s'éloignent.
— Bordel, ce mec, il sentait le Miasmax. Une heure de plus et j'pense que je serai mort.
Fly piaille. Elle est d'accord. En même temps, elle est beaucoup plus touchée par ce manque d'hygiène flagrant que moi. Et pour que je me plaigne qu'un mec puait, il en fallait ! Moi même je ne suis pas irréprochable, loin de là.

Les secondes s'enchaînent, et les bruits d'agitations se font plus rare, la voie est déserte et je peux sortir sans me faire bousculer stupidement.
— Allez, on s'arrache.
Je me lève. Ma Tylton commence à battre des ailes alors qu'elle prit son envol. Je sens ses effluves venteuse rapides qui s'abattent dans ma chevelure.

Tâtonnant avec mes mains, je cherche un appui sur. Levant mes bras au dessus de ma tête, je prends ma canne qui se trouve dans le compartiment à bagage et me voilà parti. Tel un métronome, je bouge mon bâton en face de moi, sur le sol, de droite à gauche. Je sens un courant d'air par là. La sortie, enfin ! Prit d'un entrain nouveau, je m'avance un peu trop vite.
— Wooooowow !
Devant moi, le vide. Je tatonnais du vide et je me suis quand même avancé ! J'suis à deux doigts de me péter la gueule. Fly me retient par la capuche alors qu'elle bat frénétiquement des ailes dans le sens inverse. Ouf, c'est pas passé loin. Bon, des marches.
— Thanks ma vieille.
Nouveau piaillement. Comme d'habitude cet éternel sermon de faire plus attention. J'avais encore cette impression d'avoir embarqué ma mère...

Je descends ces marches avec toute les précautions du monde. Une main sur la rembarre, et une avec la canne. Bref, je ressemblai à un retraité. Pire. Un retraité aveugle. Pas la joie pour draguer quoi.

Tout se passe bien, malgré le fait que j'ai engagé la conversation avec un guichet vide, je quitte l'aéroport de N-... Ah oui, Nox Illum. Direction, le laboratoire du professeur Acacia. Une minette. A ce qu'on m'a dit elle était majeure. P'têtre qu'elle voudrait boire un verre avec moi. Voilà longtemps qu'j'ai pas prit du bon temps.

En un tour de taxi, je me retrouve dans un endroit aux odeurs typique des grandes villes. J'me retourne vers le taximen.
— C'est juste en face c'est ça ?
Rien. Le mec ne veut pas me répondre. Putain, en plus j'entends que dalle avec toute cette circulation.
— Ohé ! Juan José de la Ferrera lé chioffeur dé taquesi ! C'est devant, ou... ?
J'entends un piaillement. Qu'est-ce qu'elle veut Fly ? En plus, mon imitation de l'accent Unysien ne la fait pas rire. Ah ? Il est parti ? Bah, c'pas la première fois que j'parle à un mur...
—  Bon du coup, c'est ou ?
Ma Tylton me réponds avec toute la normalité du monde. Elle avait l'habitude de me guider à travers les régions. Elle était mes yeux et j'étais son porte-parole. On se complétait bien.

Mon bâton détecte des marches. Les enchaînant, je sens un obstacle. Une porte. Je la pousse et j'entre, Fly à ma suite. A l'intérieur, ça sent la paperasse, l'électronique et le pasteurisé. Bref, une vraie odeur d'hôpital. De nombreux murmures parcourt la pièce. De toute évidence, il y avait du monde. Je me dirige vers l'un d'eux et je sens un parfum assez discret. Ca sent le timide binoclard par ici. Un mec. Rien à tâter.
— Je cherche le professeur Acacia. Tu la connais ?
— Euh, oui. Venez j'vais vous y emmener.
— Thanks mon pote.
Sympa le gars. Il a vu qu'il parlait à un pauvre aveugle et du coup, il me file un coup de main. C'est sympa. Me fiant à ses pas, je le suis du mieux que je peux, mon bâton devant moi, essayant de détecter une irrégularité du terrain.

Je ne sais pas trop où est cette professeur, mais je pense que nous en sommes loin. Bref, du coup, j'me permets de murmurer à mon guide.
— Sinon, elle est comment Acacia ?
— Comment ça ?
— Bah... Tu vois c'que j'veux dire. Elle est bien roulée ?
Et voilà que mes fantasmes de la docteur reviennent dans mon crâne. La jupe moulante, le décolleté et la blouse blanche. Ajoutez à cela les collants et le porte jarretelle....  
— Je suis là monsieur False.
Oh merde. Une voix féminine. C'est la fameuse. La grosse gaffe. J'entends Fly qui pouffe de rire sur mon crâne. Salope.
— Non mais j'voulais dire que... euh... Si vous étiez bien calé sur le sujet. Pokémon, toussa toussa quoi...
Excuse bancale. Très bancale. Mais bon. Pas facile d'en créer une dans cette situation. J'étais aveugle. Une chute, j'pouvais m'en sortir tranquille. Mais là...
— Mouais.
Ouf. Ca passe.

Bref. Le reste de notre conversation est purement administrative. S'en ait chiant. On parle de club. Je rejoins les Ossatueurs et ça ne va pas plus loin. Mes techniques de dragues ne fonctionnent pas. Et je tente une chute "involontaire". Ca réussit, je tâte sa poitrine. Hmmm ça va ! Un bonnet acceptable.

Quelques instants plus tard, me voilà à l'extérieur. Jonchant le sol après avoir prit un poing de la prof en pleine poire. J'l'avais pas vu venir celui là. Haha. Vous avez compris ? Pas vu ? J'suis aveugle... Bon laissez tomber. Ma Tylton soupire, désespérée. Notre aventure à Mhyone commençait bien...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: