HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Au gymnase [Anne Nichols]
Au gymnase [Anne Nichols]
Ven 3 Juin 2016 - 3:40
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
Le départ.

Cette ville est grande, beaucoup trop grande. J'ai beau être ici depuis quelques jours, je ne m'y fais toujours pas. L'architecture est tellement différente de celle qu'on trouve à Hoenn. Les rues sont bondées de monde. Il n'y a pas à dire, cet endroit n'a rien à voir avec Vermilava. J'ai déjà bien du mal à m'orienter correctement dans une petite ville alors ici je suis fichu. Heureusement j'ai été aidé dès mon arrivée par plusieurs personnes. C'est le professeur Acacia qui m'a tendu la main la première. En effet c'est elle qui m'a retrouvé alors que je m'étais perdu. De plus, c'est à elle que je dois mon premier Pokémon. Un couple de quinquagénaire a ensuite généreusement accepté de m'héberger pour la nuit – sur demande du professeur bien entendu, jamais je n'aurais demandé pareil service à des inconnus.

Il est environ quinze heure et je traîne dans le centre-ville à la recherche d'une passe-temps. Si ça ne tenait qu'à moi, j'aurais déjà pris la route mais le professeur Acacia m'a conseillé de rester à Nox Illum quelques temps. Il paraît qu'un festival approche et que, je cite, « ce sera super cool ». Afin de faire plaisir à la scientifique je remets à plus tard mon départ. En soi, ce n'est pas non plus comme si j'étais ultra pressé. Pour être tout à fait franc, je ne sais ni quelle sera ma prochaine destination ni comment m'y rendre. De toute façon je présume qu'il y a des panneaux sur les routes et que ces écriteaux sont remplis des indications et de schémas en tout genre pour les gens comme moi qui ne savent pas se repérer.

Bref. Comme dit précédemment je déambule dans les rues à la recherche d'une activité quand j'entends deux jeunes hommes parler d'un gymnase. Intrigué, je sors mon carnet et note tout ce qui se dit. L'endroit fait office d'arène mais, en journée, de nombreux étudiants et dresseurs viennent pratiquer leur sport favori là-bas. Je ne suis pas un féru d'activité physique mais me rendre à l'arène de Nox Illum m'intéresse grandement. Oh qu'on soit bien clair je ne compte pas défier le maître du gymnase ! J'ai bien conscience de ne pas être à la hauteur pour le moment. Non, je veux tout simplement voir à quoi ressemble une arène à Mhyone. Celle de Vermilava est impressionnante mais quelque chose me dit que l'arène de Nox Ilum l'est tout autant, si ce n'est plus. Afin de ne pas me perdre, je suis les deux personnes qui parlaient du gymnase il y a peu. J'ai cru comprendre qu'ils souhaitaient rejoindre un de leur camarade afin de faire du roller à l'extérieur du gymnase.

Après dix à quinze minutes de marche, me voici devant le gymnase. Comme tout à Nox Illum il est gigantesque. Je sors à nouveau mon carnet et, sur une nouvelle page, dessine le gymnase. Cela me prend bien dix minutes. Une fois ceci terminé, je me décide à entrer. Après tout je ne suis pas venu ici pour uniquement admirer l'extérieur de l'arène. À l'intérieur je peux voir une dizaine de jeunes de mon âge courir et jouer à divers jeux de balle. Il y a même des Pokémons qui s'entraînent ici.
▬ Eh bah. Il faut que je note ça.

Et pour la troisième fois en moins d'une heure, je sors mon cahier afin de noter ce que je vois.  Certains ici vont finir par me prendre pour un dingue mais bon ! Ce n'est pas très important. J'ai été envoyé ici afin d'en apprendre plus sur les us et coutumes des habitants de Mhyone et ces notes vont m'aider à mieux comprendre les Illumiens … Ou les Noxiens … Attendez ; On les appelle comment déjà les habitants de Nox Illum ?
Re: Au gymnase [Anne Nichols]
Sam 4 Juin 2016 - 6:10
Région d'origine : Hoenn
Messages : 93

Cécile Kerria

Cécile Kerria
ARÈNE, NOX ILLUM ★ 15H00

Après un passage mouvementé au Laboratoire Pokémon, Anne se retrouve seule dans les rues de Nox Illum, légèrement irritée.
★ FIRST POST ★

Nox Illum. Cette ville ne possède plus de surprises pour moi. Entre les quelques conférences de ma mère pour le Laboratoire Pokémon et les rares visites à l'internat de l'école de mon déchet de frère, je pense être capable de me débrouiller seule. Ne me demandez pas pourquoi je ne suis justement pas avec ce croisement de Parecool et de Tadmorv, je n'ai pas envie d'en parler !

Bref. Me voila à déambuler dans le centre-ville de la capitale, les mains dans les poches, le pas hasardeux, le regard fuyant. Un stand de glaces et de crêpes n'a pu échapper à mon radar intégré, une nouvelle qui va sans doute m'aider à faire disparaître cette mine ronchonne qui me colle à la peau depuis mon départ du Laboratoire. Le vendeur est souriant, les affaires semblent fonctionner pour lui, un peu trop bien d'ailleurs. En face de ce paradis de sucreries se tient un attroupement de gamins dominés par leur gourmandise - mon cas est différent, souvenez-vous-en -, beaucoup de clients indécis qui vont me faire perdre pas mal de temps. Un soupir expiré, je me résigne à faire la queue, tout en observant les personnes autour de moi. La ville ne m'a jamais semblé aussi vivante, c'en est presque flippant. Pour en être sûre, je sors mon smartphone de ma poche afin de vérifier la date, et soudainement tout devient plus clair. Le Festival des Lumivoles.

▬ "Hmpf. C'était donc ça..."

Cette période de l'année rassemble les habitants de plusieurs villes, car il s'agit plus ou moins du plus grand festival de la capitale. Cela ressemble un peu à nos fêtes à Minami, donc ce n'est pas si extraordinaire, mais il faut avouer qu'ils se débrouillent assez bien. Les yeux rivés sur mon téléphone, la voix du vendeur me sort de ma bulle. Les insupportables bambins s'étaient envolés. Avec le plus beau sourire du monde, le visage le plus angélique que je puisse porter, j'effectue ma commande comme si de rien n'était.

▬ "Huuum, je voudrais une crêpe à la Fraive et beaucoup de chantilly s'il vous plait Monsieur. ❤"
▬ "Ooooh ! Trop chou ! Tiens ma p'tite, un smoothie à la Fraive en plus pour toi ! Cadeau d'la maison ! Amuse-toi bien au festival ! Hahaha !!"
▬ "Merciiii ! ❤❤❤"

J't'en donnerai moi des "ma p'tite". Le ton employé par cet homme me rappelle les "Nana ! Nana !" incessants de mon pathétique grand-frère. Grr ! Avec tout ça en tête, mes dents se plantent véhément dans cette crêpe qui a le mérite de me faire penser à autre chose. Une bonne chose de faite.

En examinant les environs, je m'aperçois que je me trouve pas loin de l'arène de la ville. Chaque année, différents groupes organisent des compétitions sportives ou artistiques pour le festival, et ils s’entraînent généralement dans cette arène, au grand dépit des dresseurs Pokémons qui viennent défier la Championne - en même temps vu son taux de présence... . Ça vaut le coup d'y jeter un coup d’œil.

Comme prévu, le lieu est peuplé d'athlètes, de danseurs, de chanteurs, mais aussi de dresseurs si frustrés qu'ils s'affrontent entre eux. Cette atmosphère me calme bizarrement, je fais désormais partie de ce monde. Mon smoothie et la fin de ma crêpe en mains, je longe le gymnase pour me placer près des autres spectateurs, notamment près d'un garçon aux habits étranges, surement un touriste. Regarder tout ce monde s'amuser, bouger, danser, s'affronter m'a donné envie de faire son sortir mon nouveau partenaire. Allez, pourquoi pas.

A la recherche de ma Pokéball, mon attention manque un détail plutôt important venant dans ma direction. Un Pokémon s'est fait propulsé avec fracas, et le temps de constater le danger que j'encours, mon corps se recroqueville juste avant l'impact... ou pas. Pas d'impact ? Le Pokémon réussit à se reprendre, avant de foncer de nouveau dans son combat. Fiou, c'était moins une. Mais... où sont mon smoothie et ma crêpe ? Les mains vides, je me risque lentement à regarder à mes côtés, et comme je le redoute, mes acquisitions ont trouvé une autre utilité. Le smoothie sur le carnet, le reste de crêpe sur la tête. Aïe. Paniquée, je récupère les deux et m'empresse de les jeter dans une poubelle assez proche, avant de revenir en sortant un mouchoir à l'inconnu.

▬ "Je suis vraaaaaaiment désolée ! Ouuuh... Je-Je... Aaah, y en a partout... Ugh..."

Je ne pense pas que le mouchoir sera suffisant, le liquide collant s'étant écoulé le long de son pantalon. Que faire, que faire ? Ah ! J'ai une idée. Ma main sur la Pokéball, je la lance dans les airs pour laisser sortir mon tout premier Pokémon : Stari ! Le Pokémon étoilé brillait d'une lumière glacée, sautillant sur place sans s'arrêter. Je pointe du doigt la victime de cet événement malheureux avec une assurance absolue.

▬ "Clafoutis ! Utilise ton attaque Pistolet à O !"

Le Pokémon s'exécute et asperge le garçon d'un puissant rayon d'eau. Il ne reste plus rien du liquide visqueux, mais un autre problème vient se poser. Il est vrai que je n'y ai pas pensé, il faut dire que la situation ne s'y prête pas, mais le garçon est maintenant complètement trempé. Un mal pour un bien, mais je ne suis pas sûre qu'il le voit du même œil. J'esquisse un sourire gêné, en tentant de faire passer mon visage d'ange comme symbole d'excuse, même si je sais que ce n'est pas très efficace dans ce cas-ci. Au final, je m'incline en face de lui.

▬ "Désolée ! Désolée ! Désolée !!"
Re: Au gymnase [Anne Nichols]
Sam 4 Juin 2016 - 21:10
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
La quête du saint carnet.

Je m'applique afin de n'omettre aucun détail. En dessin, chaque courbe à son importance et j'essaie de retranscrire à l'écrit la complexité et la beauté de ce que je peux voir. Encore deux ou trois coups de crayons et j'aurais terminé ! Avant de finir mon œuvre, je m'arrête, observe succinctement la scène que je dessine puis ledit croquis. C'est pas mal ; Vraiment pas mal. Je suis fier de moi pour le coup. Moi l'éternel insatisfait, j'ai l'impression d'avoir fait du bon boulot pour une fois. Ce n'est pas complet et comme dit précédemment il manque encore une ou deux lignes mais ce n'est qu'une formalité ! Allez hop, un trait ici, un autre là pour bien souligner le fait que les Pokémons ici présents sont rapides et robustes et … TADA. C'est fini.
▬ Trop bien, trop trop trop trop bien.
Mon père va halluciner quand il va voir ces dessins. J'en ai déjà une petite collection mine de rien. Au moins huit paysages de Nox Illum ont déjà été dessinés par mes soins. Je suis tout content jusqu'à ce qu'un … truc vole en ma direction et vienne s'écraser sur mon beau carnet.
▬ Qu-qu-quoi ?
Mon cahier est tout sale maintenant ! Le dessin que je viens tout juste de faire est mort ! Complètement mort ! Heureusement ce n'est qu'une page. J'examine les autres pages du cahier et m'assure que ces dernières n'ont pas été touché par le projectile : Rien. Ouf.
Je peux la déchirer et passer à autre chose. Ça me fait mal de devoir me séparer de ce dessin mais j'ai échappé à la catastrophe. Effectivement je peux refaire ce croquis sans trop de difficulté car le modèle est juste sous mes yeux. Notez que je ne prête même pas attention à la crêpe ayant atterris sur ma tête.

Je soupire, tourne la tête afin de voir d'où viennent les projectiles et aperçois une jeune fille. Elle enlève la crêpe de ma tête et essaie tant bien que mal de nettoyer mon cahier. MON DIEU MAIS QU'ELLE ARRETE CA. Cette idiote étale son immondice sur mon cahier.
▬ Qu-qu- ?
J'ai du mal à aligner deux mots et écoute cette fille déblatérer ses absurdités. Elle s'excuse encore et encore et appelle son Pokémon. Un Stari … Mon dieu non. Elle ne va pas le faire ? Elle ne va pas oser ? Si. J'en ai bien l'impression. Cette gamine va m'asperger d'eau et définitivement ruiner mon cahier et mes vêtements.
▬ N-nooon !
Trop tard. Le Pokémon a déjà utilisé son attaque Pistolet à O. Me voilà tout mouillé. Mon carnet quant-à lui est mort. Définitivement. Ce n'est plus une page qui est à refaire mais absolument tout ! La brune s'excuse à nouveau tandis que j'examine chaque « page », en supposant qu'on puisse encore appeler ça ainsi bien sûr.
▬ Toi !
Je tourne la tête vers l'adolescente, lui jette un regard noir et m'avance.
▬ Mon œuvre ! Tu as tué mon œuvre !
Je dis ça en brandissant mon carnet et en mettant bien en évidence le crime ! TOUTES LES PAGES SONT MOUILLÉES. ET MOI AUSSI D'AILLEURS.
▬ Je demande une compensation ! Qui va redessiner tous les bâtiments que j'ai visité, tous les Pokémons que j'ai rencontré ? PERSONNE. Alors oui j'aurais pu prendre un appareil photo et tout mettre sur une carte mais je suis de la vieille école moi ! Le numérique c'est pourri ! Hey mais attends …
Une brillante idée effleure mon pays.
▬ Bon. C'est pas grave. Un carnet ne coûte que six pokédollars. Je vais en racheter un. Mais dis moi tu es de la région ? Et tu es dresseuse Pokémon ? Tu sais t'orienter et te servir d'une carte ? Si oui tu vas m'aider à recréer LE CARNET PARFAIT. LE SAINT CARNET. Allez banco ! C'est ta quête ! Ton devoir ! Ta manière à toi de te faire pardonner ! Tu vas m'accompagner tandis que je visite le monde et le dessine. Enfin c'est plutôt moi qui vais te suivre je crois. Non parce que moi je sais pas où aller.
Il me faut des vêtements. Je suis tout mouillé.
Re: Au gymnase [Anne Nichols]
Mar 7 Juin 2016 - 19:53
Région d'origine : Hoenn
Messages : 93

Cécile Kerria

Cécile Kerria
Dans quoi je me suis embarquée... La fureur du jeune homme est justifiée, tout ce qu'il possède - lui-même aussi - est complètement trempé. Mais si sa réaction parait normale, ses paroles sont hors du commun. Je dois le guider à travers toute l'île ?! Ça revient à partir en voyage avec lui ! Tu parles d'une compensation ! Donnez un Statitik et ils prennent un Wailord !

▬ "O-Oui... Je suis Dresseuse Pokémon, je viens de Minami. Le Saint-Carnet ? Je suppose que je n'ai pas le choix..."

Rien n'aurait pu prédire une conclusion pareille. Je m'assois à même le sol contre le mur, en lâchant quelques soupirs désespérés. Un petit moment plus tard, un athlète vient proposer une serviette à la victime de l'assaut de mon Stari, avec un sourire aussi éclatant qu'un miroir reflétant le soleil. D'autres personnes se rapprochent, pour demander à l'homme s'il veut d'autres vêtements, s'il ne lui est rien arrivé de mal, et puis ça.

▬ "Aouch, ce carnet est complètement foutu. Il y avait pas mal de dessins dessus à ce que je vois. Moi je propose que pour régler ça, vous vous affrontiez en duel ici et maintenant ! Quand un problème survient avec un Pokémon, tout se règle avec un Pokémon, n'est-ce pas ?"

Quoi quoi quoi ??? Cette imitation de mec populaire vient de forcer la main à un inconnu dans un duel Pokémon alors qu'il n'est pas un des participants ! Toutes les autres personnes présentes semblent acquiescer l'idée et répètent à tue-tête "Duel ! Duel ! Duel !" comme des Wattouat sans cervelle. Mais je ne suis pas prête mentalement pour ça moi ! Je lance un regard apeuré à l'homme mouillé, ne voulant pas vraiment savoir si lui pense que cette idée est bonne. Aaaah ! C'est pas mon jour !!

Comme si c'était un spectacle, le gymnase entier se prépare à libérer l'espace central de l'arène pour nous laisser nous affronter, tandis que l'on pousse l'autre dans le dos pour le conduire à un côté du terrain, et que l'on me porte littéralement de l'autre côté. Plus le choix, tous les yeux sont rivés sur nous. Quand faut y aller, faut y aller.

▬ "Clafoutis !"

Le Pokémon étoilé sautille sur place, excité à l'idée d'avoir sa première expérience de combat. Au moins un qui est partant pour ça. Un match dès le premier jour où je reçois mon Pokémon, je n'aurai jamais imaginé une telle chose possible.
Re: Au gymnase [Anne Nichols]
Dim 12 Juin 2016 - 19:50
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
Combat.

C'est une dresseuse. Une dresseuse qui vient de la région qui plus est ! J'ai en effet ouïe dire que Minami était une des plus belle cité de Mhyone. La plage, le sable, les Pokémons de type eau – et autant vous dire que dans le désert, on idolâtre les espèces de ce type tant ils sont rares. Anne hésite mais semble sur le point d'accepter sa saccro sainte quête. C'est gagné ! Je vais avoir une accompagnatrice, un guide qui m'aide à me repérer à travers tout Mhyone et cela gratuitement ! Si c'est pas génial ! C'est cependant sans compter sur l'intervention d'un jeune homme et de son groupe d'amis qui se mettent à déblatérer des absurdités. « Tout ici se règle en duel », « Battez-vous » et j'en passe.
▬ Vous êtes sûrs ? Vous savez c'est peut-être pas la peine d'en arriver là, nous sommes des gens civilisés et …
Rien à faire, nous sommes entraînés malgré nous dans cette histoire de duel et je ne peux faire marche arrière. Anne envoie son Stari, celui-là même qui a détruit mon carnet. Pour ma part j'envoie mon seul Pokémon, Tirion. Le Vipelierre doré sort de sa Pokéball et c'est maintenant l'heure du combat. Selon toute logique, j'ai l'avantage. En effet mon compagnon est de type plante tandis que Clafoutis est eau. Je me gratte succinctement le menton puis les cheveux. Même si je ne connais pas grand chose aux combats Pokémons, j'ai de bonnes chances de l'emporter. Tirion n'a qu'a utiliser des attaques de type plante et c'est le tour est joué ! Ce Stari est peut-être fort mais il ne fera pas long feu si le Vipelierre use d'attaques telles que Giga-Sangsue ou Lame-feuille.

▬ Tirion, prêt pour ton premier combat contre le Pokémon d'un autre dresseur ? Allons-y.
Tout le monde autour de nous nous observe. Je stresse un peu et ai à cœur de bien faire. Ceci-dit je ne connais pas les compétences du Vipelierre … Me voilà bien mal barré. Je savais que j'aurais dû demander conseils au professeur Acacia et ne pas ignorer tout ses longs monologues où elle m'expliquait comment faire telle ou telle chose.
▬ Allez, attaque Tempêteverte !
Le Pokémon au teint jaune se retourne et me regarde en arquant un sourcil. J'en déduis qu'il ne connaît pas cette attaque. J'aurais du m'en douter ! Il s'agit d'une compétence de haut niveau ! Au passage je connais le nom de cette attaque uniquement car j'ai vu un Florizarre l'utiliser lors d'un tournoi retransmis à la télévision nationale. Les spectateurs autour de nous rient et se moquent de moi. Entendre ces jeunes gens rire n'est pas très bon pour le moral mais qu'importe. Je vais essayer de me concentrer sur le combat – même si je ne donne pas cher de ma peau – et demande à mon Pokémon :
▬ Du coup tu connais quelle attaque ? Dis-moi.
Le Pokémon hausse les épaules. Nous sommes mal barrés. Très mal barrés. Ça « pue  la défaite » comme dirait mon ancien professeur d'EPS. Je fixe le Vipelierre du regard et hausse à mon tour les épaules.
▬ Utilise charge !
Tirion s’exécute, fonce sur le Stari adverse et tente de lui asséner un coup d'épaule. Bien. Au moins il connaît cette attaque élémentaire. Si le Pokémon d'Anne ne connaît pas d'attaque glace ou de technique particulièrement forte, peut-être ai-je une chance de gagner. Je dis bien peut-être.
Re: Au gymnase [Anne Nichols]
Mar 21 Juin 2016 - 23:52
Région d'origine : Hoenn
Messages : 93

Cécile Kerria

Cécile Kerria
Shinichi semble prêt. Le Pokémon choisit est un Vipélierre, ça risque de ne pas être facile. L'avantage est déterminant dans les premiers combats, et je ne sais pas à quel point ce jeune homme est fort. Je suis dans le pétrin ! Il ne me reste qu'une chose à faire, rester prête à réagir. En considérant que ce Vipélierre est bien entraîné, je dois faire attention à d'éventuelles attaques difficiles à gérer, comme Fouet Lianes ou Phytomixeur.

Et là, il lui ordonne de lancer une Tempêteverte. Mes yeux sortent presque de leurs orbites, il est si fort que ça ?! Dans quoi je me suis fourrée !! Le stress commence à monter, je suis en train de réfléchir à 10 000 manières de contourner cette attaque, mais en vain. Mon Stari va se faire annihiler !

Le Vipélierre se retourne vers son dresseur, l'air perplexe. Il... ne connait pas cette attaque ? Mes veines commencent à apparaître sur mon front. Se pourrait-il que ce Shinichi soit un total novice en terme de combat ? Cela veut-il que je suis en train de stresser pour rien ?! BLASPHÈME ! Au final, le Vipélierre fonce sur mon Pokémon, avec une simple attaque Charge. Il est temps de montrer de quoi je suis capable.

▬ "Clafoutis ! Tourne sur toi-même et utilise une attaque Tour Rapi..."

A peine ai-je le temps de terminer ma phrase que l'étoile de mer se met à vriller sur elle-même, telle une toupie furieuse. Le choc entre la charge et le Tour Rapide fait reculer les deux Pokémons, arrêtant la rotation de Stari. C'est donc ça, un combat Pokémon ! Un grand sourire aux lèvres, je continue de lancer des ordres à mon Pokémon, qui exécute alors une attaque Pistolet à O dans le but de repousser son adversaire encore plus loin. L'excitation du match commence à me monter à la tête, l'adrénaline envahit mes sens, ah, j'adore les combats Pokémons !

Le public reste silencieux, en même temps, de leur point de vue, rien d'extraordinaire ne s'est encore produit. Je ne peux qu'imaginer leurs pensées, pariant sans hésiter sur la victoire du Pokémon Plante. Je vais leur montrer que le type n'est pas la seule donnée déterminante dans un affrontement entre deux combats. Mes cours et mes bonnes notes ne vont pas servir à rien !
Re: Au gymnase [Anne Nichols]
Sam 25 Juin 2016 - 15:10
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
Baston.


Je vais perdre. Genre sérieusement. La dérouillée est pour bientôt. Mon attaque charge ne cause pas de gros dégâts chez le Stari. En vérité j'ai bien peur qu'elle n'en provoque pas du tout car l'étoile de mer pare l'attaque via tour rapide. Il se remet ensuite en position et utilise Pistolet à O. Tirion essaie d'esquiver l'attaque mais n'y parvient pas. Heureusement cette dernière est peu efficace. Anne n'est pas si forte que ça en vérité ! Utiliser une attaque de type eau face à un Pokémon plante n'est pas la chose la plus judicieuse qu'il soit. Mh. Ah ! C'est vraiment dommage ! Si le shiny connaissait ne serait-ce qu'une attaque plante, ce combat sera beaucoup beaucoup plus facile ! Allez réessayons une dernière fois :

▬ Tirion, lance l'attaque Balle-graine !
À nouveau le Pokémon se retourne et me regarde tout en tournant la tête de droite à gauche. Son signe de désapprobation en dit long. Au moins maintenant c'est clair : Tirion ne sait rien faire d'autre que charge. Enfin … En vérité il se peut qu'il maîtrise une ou deux autres attaques mais je ne sais pas desquelles il s'agit, donc bon ! Comme dit mon père, il faut faire avec ce que l'on a :
▬ Bah écoute, réutilise charge !
C'est la stratégie de l'année, pour sûr. À tous les coups je vais être élu dresseur du siècle avec cette stratégie ! Le Pokémon échoue à nouveau et je sens que lui et moi sommes en train de passer à côté de notre match.
▬ Encore.
Et de nouveau le Vipelierre fonce sur ce Stari beaucoup trop rapide pour lui. S'il ne le touche pas, mon Pokémon ne risque pas de gagner ce combat. Il faut réessayer encore et encore ! Jusqu'à ce qu'il arrive à l'atteindre :
▬ Encore.
Le type plante s'élance à nouveau et, sans grande surprise, échoue pour la énième fois. Les offensives de Tirion sont de moins en moins rapides et précises. Avec la fatigue, ses mouvements deviennent de plus en plus hasardeux. Cependant j’interprète mal ces signaux et ordonne à mon Pokémon de réutiliser charge. Si le Vipelierre fatigue, le Stari aussi selon toute logique. Après avoir échoué pour la je ne sais combientième de fois, Tirion s'arrête afin de souffler. Je lève les yeux vers le Stari. S'il est fatigué, il le cache plutôt bien. En un sens cela peut se comprendre, faire quelques pas ou pirouettes afin d'éviter les attaques est bien moins épuisant que courir une quinzaine de mètres à vive allure.

Les gens autour de nous continuent de nous observer et j'entends de là les murmures de certains dresseurs : « Sa façon de combattre est très mauvaise », « il fait n'importe quoi », « il doit utiliser des attaques à distance », « Vipelierre utilise préférentiellement des attaques spéciales et non physique ». Ces gens n'ont pas tort mais je crains de ne pas connaître suffisamment mon Pokémon pour pouvoir appliquer ces conseils.
▬ Arrête toi un instant.
Je vois bien qu'il ne peut plus charger alors changeons de stratégie. Laissons le Stari venir à nous et espérons que Vipelierre soit assez en forme pour esquiver les offensives ennemies.
Re: Au gymnase [Anne Nichols]
Mer 29 Juin 2016 - 17:58
Région d'origine : Hoenn
Messages : 93

Cécile Kerria

Cécile Kerria
Je ne sais pas comment qualifier ça. Mon adversaire ne connait pas son Pokémon. Il connait les attaques qu'il peut apprendre, mais il ne connait pas la portée de la puissance de son partenaire. Vient-il de le capturer ? Est-ce la première fois qu'il le fait sortir de sa Pokéball ? Lui a t-on offert ce Pokémon ? Il est très rare de rencontrer quelqu'un qui se trompe sur les ordres à donner à son Pokémon. J'en reste sans voix.

Le spectacle qui s'en suit n'est qu'une mascarade, même pour le public. Le Vipélierre tente tant bien que mal de porter une attaque Charge sur mon Stari, mais la dextérité de l'étoile de mer lui permet d'esquiver sans soucis les assauts de son opposant. A la fin de ces attaques répétées, le Pokémon Plante récupère avec difficulté son souffle, tandis que Clafoutis continue de sautiller sur place, attendant tranquillement que je lui dise quoi faire. Il est temps de mettre fin à leurs souffrances, ça me fait mal au cœur de jouer les méchantes dans ce type de combat.

▬ "Clafoutis ! Terminons-en, attaque Tour Rapide !!"

Le Stari saute et commence à tourner, en fonçant tout droit vers son adversaire. Tirion, je crois que c'est son nom, dans un effort incroyable, réussit à faire un pas de côté pour sortir de la trajectoire de l'attaque. C'était bien joué ! Je m'apprête à ordonner un deuxième assaut, mais Clafoutis arrête de lui-même sa rotation pour lancer un Pistolet à O devant lui, ce qui le projette de nouveau dans la direction du Pokémon Plante. Il reprend aussitôt sa rotation, allant frapper de plein fouet le Pokémon de Shinichi. Dans une détonation bruyante, de la fumée s'échappe du terrain. Une fois le nuage dissipé, les doutes s'évanouissent.

▬ "Vipélierre est hors d'état de combat, Stari remporte la victoire !!"

Des applaudissements, des regards surpris, des messes basses, cette victoire me laisse un sentiment plutôt mitigé. Pokéball en main, je me rapproche de mon partenaire de combat, qui m'a surpris plus d'une fois, on est voués à faire de grandes choses tous les deux ! Mon Pokémon rappelé, j'avance à grands pas vers Shinichi, la mine sérieuse, voire énervée. Désormais en face de lui, j'attrape ses vêtements avec mes deux mains et le tire vers moi, pour qu'il me regarde droit dans les yeux.

▬ "J'accepte de t'accompagner, mais il va falloir t'accrocher, je vais t'apprendre tout ce qu'il y a à apprendre sur les combats Pokémons ! Compris ?!"

La voix élevée, tout le monde a pu entendre ce que je viens de dire. Les gens autour de nous commencent à applaudir, il semblerait que pas mal d'entre eux avaient oublié qu'à la base ce combat devait servir à savoir si j'allais devoir voyager avec le dessinateur victime de ma maladresse ou non. C'est décidé, je n'ai plus trop le choix à présent.
Re: Au gymnase [Anne Nichols]
Jeu 30 Juin 2016 - 15:03
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
Baston.


L'inévitable s'est produit, Tirion est KO. La combinaison de tour rapide et pistolet à o a eu raison de l'endurance du type plante. J'avoue être un peu déçu. Non pas d'avoir perdu – car je pense que les meilleurs ont gagné – mais de ne pas avoir pu disputer un combat convenable. Au moins ce match m'a ouvert les yeux sur un fait : j'ai pas mal de choses à apprendre sur la façon dont on dispute un duel et, surtout, sur les aptitudes de mon camarade.

Le mec populaire déclare la brune grande gagnante et cette dernière vient vers moi, me prend par le col et m'annonce que, malgré ma défaite, elle veut bien me guider à travers la vaste région de Mhyone. Uh uh. Finalement je ne suis plus aussi sûr de vouloir traîner avec elle ! C'est que cette enfant est violente un peu ! Et puis « va falloir t'accrocher » … Qu'est-ce que ça veut dire ? Elle prévoit de marcher jours et nuits sans s'arrêter ? Si oui, c'est mort ! Je démissionne ! Je me tâte à faire part de mon désistement à l'enfant quand j'entends la foule applaudir. Tout le monde s'emballe et demande quand aura lieu notre grand départ.
▬ Euh.
Le grand festival est pour bientôt et conformément au souhait d'Acacia, je vais y assister. Je suppose que la demoiselle va aussi assister à l’événement. Ceci-étant je suis d'avis que nous planifions notre départ de la ville pour dans deux ou trois jours. Je n'ai pas le temps d'ouvrir à la bouche qu'à nouveau quelqu'un prend la parole et s'immisce dans nos affaires.
▬ Bien bien. Va falloir vous échanger votre numéro. Ce sera plus facile pour vous organiser le jour de votre départ. Et si vous êtes tous les deux passés du côté de chez Acacia, que vous vous acceptiez mutuellement en ami sur l'appli. Oh et puis que vous vous présentiez si c'est pas déjà fait. Je crois pas t'avoir entendu dire ton nom toi.

Il parle à moi. C'est vrai qu'avec tout ça – cette histoire de carnet, de jet d'eau puis de combat – je ne me suis pas présenté. À ce titre qui était il y a cinq minutes mon adversaire ne doit pas connaître mon nom. Moi en tout cas je ne connais toujours pas le sien.
▬ Shinichi, de Vermilava, à Hoenn. Je suis arrivé à Mhyone il y a … Pas longtemps je crois.
On va passer outre les raisons de ma venue dans cette région, ce n'est pas très intéressant. Anne et moi nous échangeons nos coordonnées et nous mettons d'accord sur une date pour notre départ. L'heure et le lieu de rendez-vous ne sont pas encore déterminés et nous verrons cela plus tard, sûrement après le festival. Je note qu'Anne fait parti de la rune de Feunnard, un groupe crée par Acacia du même type que le sigle de Roigada. À ceci près que les membres du groupe d'Anne sont plus intéressé par la mode, la grâce et tout ces trucs de fille.
Et dire que j'ai perdu contre ça … Honte sur moi, ma famille, mes descendants, les descendants de mes descendants et même sur le Ponchiot que je n'ai jamais eu.
Re: Au gymnase [Anne Nichols]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: