HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
#3 — A Bord-Au-Vent (Ft. Timothy Boote)
Aller à la page : Précédent  1, 2
Re: #3 — A Bord-Au-Vent (Ft. Timothy Boote)
Ven 9 Sep 2016 - 3:02
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Le dresseur aveugle ne semblait pas avoir apprécié mon commentaire puisque celui-ci me dit que simplement le remercier aurait été suffisant avant de croiser les bras. Ce dernier geste avait certainement pour but de me montrer à quel point il avait été vexé par mes propos. Chacun son tour d’être vexé, puisqu’après tout, c’était lui qui avait commencé, pas moi ! Il continua ensuite en me disant qu’il n’y avait que sa mère qui était autorisé à lui parler de cette façon. Je me suis alors tout de suite dit que cette femme devait être bien courageuse pour supporter un fils pareil… Ses propos semblaient fatiguer son Dragon puisque celui-ci poussa un soupir las avant de se recoucher comme il l’était avant que je ne le réveille avec mes pleurs.

Suite à cela, Stanley reprit la parole pour me dire qu’il n’avait agi de la sorte que dans le but de m’aider, pas pour me blesser ou quoi que ce soit. Néanmoins, il n’a pas été capable de s’empêcher d’agir comme les fois précédentes. Cette fois-ci, c’était pour me comparer à une femme. Je ne trouvais pas ça vraiment vexant pour moi, mais plus stigmatisant pour les femmes. Mais bon, je n’étais pas là pour lancer un débat sur le sexisme ordinaire dont il semblait faire preuve. Défendre des arguments en bégayant n’aurait pas vraiment été des plus pratiques. Il semblerait que je n’étais pas le seul à penser de la sorte puisque Fly laissa échapper un petit grognement de mécontentement. Comme pour justifier son propos, mon interlocuteur me demanda mon âge puisqu’il ne comprenait pas pourquoi j’avais réagi comme ça pour si peu selon lui. C’était bien ça le problème, il ne me comprenait pas et je ne voyais pas comment j’allais pouvoir lui expliquer mes problèmes et mes ressentis. Je n’en avais pas vraiment très envie de toute façon puisque je ne le connaissais pas et je ne voyais pas pourquoi je devrais lui parler de ma vie et de mes problèmes. Je me suis donc contenté d’acquiescer afin de répondre à sa question et lui faire comprendre qu’il avait raison concernant mon âge.

Il commença ensuite à énoncer des suppositions toutes plus loufoques les unes que les autres qui pourraient justifier mes problèmes de communications. Il est parti sur une histoire de frères et sœurs et de chaussettes volées. Je ne voyais pas vraiment où il voulait en venir, mais je le laissais parler en l’écoutant parler d’une seule oreille. Si c’était pour l’entendre raconter des inepties autant ne pas l’écouter du tout. J’ai donc posé mon coude sur la table et ma tête sur ma main en buvant ma limonade. L’avantage de parler avec un aveugle me permettait de ne pas avoir à faire semblant d’être intéressé par ses propos. Après tout, il n’avait aucun moyen de savoir dans quelle position je me trouvais. Je n’avais plus qu’à attendre qu’il termine son blabla désormais. Sans que je m’y attende, Stanley se racla la gorge avant de reprendre son sérieux. Alors là, c’était vraiment inattendu de sa part, je ne pensais pas qu’il était capable d’agir de la sorte. Il me demanda alors, dans ses propres termes, les raisons qui me faisaient bégayer de la sorte.

Je n’avais strictement aucune envie de lui parler de mes problèmes pour deux raisons principales. Premièrement, je ne le connaissais pas, c’était un parfait inconnu pour moi. Et deuxièmement, je ne serais pas capable de lui expliquer sans me remettre à bégayer, ce qui serait vraiment un comble. D’ailleurs, qui il était pour se permettre de me poser ce genre de question. J’avais des difficultés à croire qu’il soit psychologue ou un quelconque autre professionnel de la santé mentale. En y réfléchissant bien, il n’y avait même aucune chance étant donné les problèmes psychologiques qu’il semblait lui-même avoir. Toujours dans ma position nonchalante, je lui ai dit sur mon ton habituel :

-Je… je… je vais pas ê… être ca… ca… capa… capable de… de vous ex… expliquer mes pro… problèmes, c’est trop… trop di… difficile pou… pour moi de m’ex… expli… de m’expliquer de… devant vous. Vous êtes un… un… un inco… inconnu pou… pour moi. Et puis, je… je ne pen… pen… pense pas que… que vous par… parler pui… puisse m’ai… ai… aider. Dé… dé… désolé.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa
Re: #3 — A Bord-Au-Vent (Ft. Timothy Boote)
Lun 12 Sep 2016 - 9:40
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Ah que je suis bon, doux et généreux. Et c'est peu dire. Je suis tout simplement génial. Rien que ça. Je ne peux m'empêcher de passer une main dans mes cheveux, un coude sur le dossier de ma chaise. Allez gamin, dis moi ce qui te tracasse : Super Stan' est là pour t'aider !

J'hausse un sourcil, un peu choqué par ce que ce gosse est en train de m'annoncer. Sérieux quoi ?! Moi ? Un inconnu ?! Mais... Mais, je me suis présenté et on a même bu ensemble ! Pour sur qu'on se connait !... Bon pas tant que ça... Mais quand même quoi ! Je savais qu'il s'appelait Timmy... Euh... Timothée ? Merde. J'ai oublié ! Ah si, Timothy ! Voilà, ça me revenait.
— Hé tu sais comment on s'appelle ! On est plus des inconnus, gamin ! Hah ! Qu'est-ce que tu réponds à ça ?
Bon, je joue sur les mots. Mais on s'en fiche. Le plus important c'est de faire la bonne action de la journée. Pourquoi ? J'en sais rien. Mais j'ai envie de faire mon bon samaritain. Quitte à être lourd une fois dans ma vie. Après tout, je suis un type sympa. Quoi ? Pourquoi vous me regardez avec ses yeux là ?

Bref, pas une pas deux, j'me décide à le motiver un peu plus.
— Allez fils. Pas de ça entre nous ! Dis moi ce qui cloche dans ta caboche. J'entends les pas du serveur, ce qui me donne une idée. Tiens d'ailleurs, c'est ma tournée. Hey, serveur ! Deux pressions s'iouplaît !
Re: #3 — A Bord-Au-Vent (Ft. Timothy Boote)
Mar 13 Sep 2016 - 0:50
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
L’aveugle semblait surpris par ce que j’étais en train de lui répondre. Il ne l’exprimait pas clairement, mais son sentiment était visible de par son expression faciale suite à ma remarque. Bien entendu, il a fallu qu’il insiste en me prouvant par une excuse bidon que nous n’étions pas des inconnus contrairement à ce que je venais de lui dire. En effet, Il m’expliqua que puisque nous connaissions le prénom l’un de l’autre, on ne pouvait plus se dire inconnu. Théoriquement, il avait raison puisque je connaissais son identité. Néanmoins, ce n’était pas dans ce sens là que j’avais employé ce mot et je suis certain qu’il le savait aussi bien que moi. Il n’avait dit cela que pour me forcer à lui parler de mes problèmes.

Cette hypothèse fut très rapidement confirmée puisque le dresseur de l’Altaria recommença à me demander, dans sa façon de parler habituelle, de lui expliquer ce que j’avais dans la tête. Il ne lâchait pas l’affaire et j’étais certain qu’il allait me harceler pour que je lui réponde. Je ne voyais donc plus qu’une seule possibilité pour être tranquille, à savoir répondre à ses questions. Je savais bien que sortir n’était pas possible puisque Fly se trouvait sur le passage et une demande de son adversaire suffirait à la faire bouger pour qu’elle bloque ma sortie. J’allais dire à Stanley que j’allais répondre à ses questions lorsqu’il interpela le serveur qui passait à côté de notre table. Cette fois-ci, il commanda pour nous deux en me prenant des boissons alcoolisées. C’était vraiment gentil de sa part, mais complètement inutile étant donné que je ne bois jamais alcool. Il fallait que je le prévienne pour annuler la commande. Ce serait stupide de m’apporter une boisson que je ne l’allais pas boire. J’ai donc pris in grande inspiration et j’ai dit de ma petite voix :

-Me… mer… merci pour la… la boi… boisson. Mais, je pré… pré… préfère qu… que vous a… annuliez la co… co… commande. Je s… sais que je ne… ne… ne vais pas la… boire sinon.

Cette mise au point concernant la boisson étant faîte, il était maintenant que je me libère des griffes de ce cinglé. C'est-à-dire qu’il fallait que je lui parle de mes problèmes. C’était effrayant et je n’aimais pas ça. D’autant plus que je ne savais pas vraiment ce qui pouvait causer une telle timidité en moi. Enfin, c’était la seule possibilité que j’aie pour pouvoir prendre la poudre d’escampette sans que ce type ne me poursuive. J’étais sûr et certain que ce serait un des pires moments de ma vie, mais j’étais décidé alors il fallait y aller. J’ai pris trois grandes inspirations afin de me calmer avant de me mettre à parler de ma faible voix :

Je…je sais qu… qu… que j’ai pas vrai... vraiment le choix. Alors, je… je… je vais essayer d’ex… ex… expliquerer. Sim… sim… simplement, j’ai un… un gros pro… pro… problème de ti… timidité. J’ai peu… peur quand les… les… les gens m’o… o… m’observent a… alors je pré… pré… préfère rester tout… tout seul en gé… gé… gé… général. Ma… ma… malheureusement, j’ai… j’ai au… au… aussi une gro… grosse sen… sen… sensibilité et je… je pleu… pleure pour un oui ou pour un non.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa
Re: #3 — A Bord-Au-Vent (Ft. Timothy Boote)
Mer 14 Sep 2016 - 22:02
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Allez ! "Nous avons les moyens de vous faire parler" ! Ca vous dit quelque chose ? Bah moi oui ! Bref, le serveur, s'en va, ayant pris connaissance de ma commande. Enfin, je l'espérais ! Je l'entendais qui s'éloignait.

Timothy fait sa femmelette. Lui aussi ne buvait pas d'alcool. Doux Arceus, quelle est donc cette génération de fillette que vous m'avez pondu ? Anna ça passait encore. Mais un jeune homme fraîchement sorti de la puberté... A ça non ! Comment pouvait-il oser refuser une bonne pression bien fraîche dans un endroit qui respirait la testostérone ?! Impensable.
— Pas de ça avec moi ! J'te forcerai à la boire si il faut. T'as besoin de baume au coeur, et cette bière elle va te remonter le morale ! Parole d'aveugle.
Non pas qu'une parole d'aveugle avait quoique ce soit d'exceptionnel, mais c'était ça ou rien.

Ah ça y est, le gamin se décide à me causer. Oh, il se confesse ! Il se décide enfin à se confesser ! Yes ! Et il est même pas affecté par l'alcool. Comme quoi, revenir à la charge s'était avéré utile !

Je l'écoute déballer son sac dans le plus grand calme. Cependant, rien de ce qu'il me dit ne m'expose le pourquoi du comment il est timide et sensible. Là il vient juste de m'avouer ce que je sais déjà... Pfff. Mes épaules s'affaissent, comme mon intérêt.

Je m'apprête à causer lorsque notre commande arrivent. Le tintement des verres sur la table en bois verni font mouche à mon oreille. Je tâtonne avant de m'emparer de ma pinte. Buvant une gorgée, je dépose le récipient sur la table, essuyant ma bouche d'un revers de la main. Aaah, ça faisait du bien !
— Ouais, bon en vrai, tout ce que tu me dis, je l'avais remarqué hein. Le disque rayé toussa toussa. Mais moi ce que je veux savoir, c'est pourquoi ? Je pointe du doigt l'endroit où sa pinte a été posée. Tu bois pas ?
Re: #3 — A Bord-Au-Vent (Ft. Timothy Boote)
Jeu 15 Sep 2016 - 22:51
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Stanley ne semblait pas accepter le fait que je refuse de boire la bière qu’il m’avait commandé puisqu’il me dit qu’il allait me forcer à la boire s’il le fallait. J’avais horreur des gens qui forçaient leur opinion sur les autres, c’était mon droit de refuser de boire, il n’avait pas à m’y obliger. Je ne me permettais pas de lui dire que s’il ne buvait pas d’alcool, il n’aurait pas le cerveau aussi atteint et serait peut-être moins con, alors pourquoi se permettrait-il de me forcer à en prendre ! Il continuait à essayer de me convaincre en me justifiant que boire de l’alcool me permettrait de me remonter le moral. Mais bien sûr ! Noyer mon chagrin dans l’alcool, quelle merveilleuse idée ! C’était une voie toute tracée vers l’alcoolisme et il était hors de question que je tombe dans ce piège. Ma décision était prise, je n’allais pas boire la bière et il ne pourrait rien faire pour m’y forcer. J’étais peut-être timide, mais pas au point de me lancer faire lorsque ma santé est en jeu.

Après avoir expliqué mon problème à l’aveugle, je vois qu’il est sur le point de me répondre puisqu’il commence à ouvrir la bouche. Il fut interrompu par le retour du serveur qui nous apportait les bières. Je n’avais même pas encore terminé ma limonade que j’avais déjà cette infâme boisson devant le visage. Elle ne me faisait pas du tout envie alors je l’ai repoussée légèrement du plat de la main afin de replacer mon autre verre juste devant moi. En revanche, mon interlocuteur n’avait pas les mêmes réticences que moi puisqu’il prit immédiatement une gorgée avant de reposer brutalement sa pinte sur la table et s’essuya la bouche de sa main. Je trouvais sa façon de faire vraiment répugnante. Il avait été élevé avec des loups pour se comporter de cette façon ? Plus je passais du temps à ses côtés, moins j’avais envie de rester. Déjà que j’aurais préféré être seul, mais en plus j’étais tombé sur type grossier et répugnant…

Lorsqu’il a terminé son verre, il a fini par dire ce qu’il voulait dire avant l’arrivée du serveur et ses boissons. Pour faire simple, ce que je venais de dire ne lui apprenait rien puisqu’il avait déjà remarqué tout ça, notamment par mes bégaiements. En revanche, ce qu’il voulait savoir c’était pourquoi j’étais comme ça. Il était bien gentil de me demander ça, mais si je le savais, il y a bien longtemps que j’aurais essayé de régler le problème plutôt que de rester comme je l’étais. Il finit par complètement changer de sujet en me faisant remarquer que je ne buvais pas ma bière. Comme pour lui prouver le contraire, j’ai attrapé mon verre de limonade afin d’en prendre une nouvelle gorgée. Je savais bien que ce n’était pas ce qu’il souhaitait, mais c’était comme ça que ça allait marcher. J’étais le seul à décider ce qui allait entrer dans ma bouche ! Gardant mon verre en main, je lui ai dit :

-Si, je… je… je bois ma li… limonade. J’ai dit que… que j’a… j’allais pas boi… boi… boire cette bi… bière. Pre… prenez la pou… pou… pour pas gâ… gâ… gâcher.

Suite à mes quelques mots, j’ai fait glisser la peinte de bière pour qu’elle se place à côté de la sienne dans un léger tintement de verre. Maintenant, j’espérais réellement qu’il allait comprendre que je ne voulais pas de sa bierre. Il fallait ensuite que je réponde à sa question sur le pourquoi du comment de ma timidité. Ce serait rapide comme réponse puisque je n’en avais aucune idée. Je lui dis donc de ma petite voix :

-Pou… pou… pour la ti… timidité, je ne… ne… ne sais pas. De ce… ce que je… je me… me… je me sou… souviens, j’ai tou… tou… toujours é… été comme ça. Le re… regard des au… au… autres me fait peu… peur. J’ai pas… pas d’… d’expli… expli… explication a… alors que je… je vou… vou… voudrais chan… changer.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa
Re: #3 — A Bord-Au-Vent (Ft. Timothy Boote)
Ven 16 Sep 2016 - 11:30
Région d'origine : Alola
Messages : 382

Sarah Croche

Sarah Croche
Mais... Mais... Quelle méchanceté ! Dans mon petit intérieur, je suis vexé. Je lui fais don d'une petite bière en toute sympathie. Et lui, il refuse ! Blasphème ! Où est ce que ce type a été élevé ? Je boude quelques secondes, quand finalement, Timothy m'explique enfin la véritable raison de sa timidité. Et ce secret, que je découvrais, c'était... euh... c'était... Bah en fait, y'en avait pas. Il était timide et c'était comme ça.

J'ai faillit me casser la gueule avec cette révélation aussi pourrie que les tartes de ma défunte tante. Non mais sérieusement. Kwé ? Je suis le seul que ça choque ici ? Je me tourne dans toutes les directions, histoire de voir si des gens, qui écoutaient aux portes, avaient entendu les mots de mon compagnon de table. Fly ronronne alors qu'elle dort tranquillement, et le la taverne se carre complètement de nous... Pffff.

Non mais en vrai. Je trouve ça aussi stupide que le dernier film Ghostbusters. Putain, comment pouvait-on être coincé sans cause logique ? Avait-il déjà pensé à consulter ? Non parce que là ça dépassait complètement ma compréhension...
— Attends, attends. T'es en train de me dire que t'as le cul serré, à cause de... que dalle ? Je me gratte le sommet du crâne avec frénésie. Mais... euh... Je... euh... Enfin... T'es sur que tu veux pas boire ?
Je ne trouve plus les mots. N'ayant rien à faire, je décide de me reprendre une bonne lampée de bière. Pfouuu. Difficile de discuter avec ce gamin...

Non, là en vrai, je sais pas quoi dire à ça. En fait, parler à ce gosse me fait déprimer.
Re: #3 — A Bord-Au-Vent (Ft. Timothy Boote)
Dim 18 Sep 2016 - 2:14
Région d'origine : Unys
Messages : 490

Timothy Boote

Timothy Boote
Je ne comprenais pas la réaction de Stanley suite à mes propos. Celui-ci s’était mis à bouger dans tous les sens afin de regarder ce qu’il se passait autour de lui. Il devait chercher quelque chose ou quelqu’un, mais je n’avais aucune idée de ce dont il pouvait bien s’agir. De plus, je me demandais aussi pourquoi il commençait sa recherche à ce moment précis et pas plutôt. Néanmoins, je ne cherchais pas à me poser plus de question puisque je savais que cet individu était vraiment étrange et que son comportement était déroutant. Cette observation des alentours devait certainement être une nouvelle lubie de l’aveugle. Heureusement, il arrêta bien vite ce qu’il faisait pour reporter de nouveau son attention sur moi. Les propos qu’il me tenait montraient sa stupéfaction par rapport à mes explications. Il ne comprenait pas que je ne puisse pas connaître les raisons de ma timidité. Ne sachant pas comment réagir, il a fini par me demander si j’étais sûr de ne pas vouloir boire. J’étais amusé de l’entendre parler de la sorte puisque c’était à son tour de bégayer en me parlant. Malheureusement, j’étais bien trop timide pour oser lui faire une remarque à ce sujet.

Suite à ces quelques mots hésitants de la part du dresseur de l’Altaria, ce dernier reprit une nouvelle gorgée de sa bière. Je ne sais pas pourquoi, mais je le trouvais différent de ce qu’il m’avait montré précédemment. Il avait l’air moins confiant en lui, plus réservé. Je ne comprenais pas vraiment ce qui avait provoqué ce changement de comportement chez lui, mais je trouvais que ce n’était pas plus mal comme ça. Je le trouvais bien plus agréable lorsqu’il perdait ses mots et ne se mettait pas à parler avec sa façon imagée habituelle. Un silence assez pesant commençait à s’abattre à notre table. Je ne parlais pas et Stanley n’était plus aussi loquasse qu’il l’avait été dans les minutes précédentes. Ne sachant pas quoi faire, j’ai repris mon verre de limonade pour le porter à mes lèvres et terminer ma boisson. Mon verre étant terminé, je tenais la justification parfaite pour quitter les lieux sans paraître trop pressé. J’ai donc reposé mon verre sur la table avant de porter la main à l’intérieur de ma veste pour en sortir mon portefeuille. Retirant l’argent de l’objet, je posais suffisamment pour payer ma consommation en laissant un léger pourboire au serveur. Je me suis ensuite levé en disant de ma petite voix hésitante :

-I… i… il est temps pou… pou… pour moi de… de pa… partir. J’ai lai… lai… laissé de l’a… argent à côté de… de… de mon ve… verre pour payer ma… ma part. I… il y au… au… aussi un pou… pourboire pou… pour le ser… serveur. Me… mer… merci pou… pour la di… discussion et au… au… au revoir.

Après ces quelques mots, je me suis arrêté au niveau du Dragon nuageux afin de lui caresser un petit peu la tête avant de reprendre ma route vers la sortie de l’auberge. À l’origine, j’étais venu pour manger un morceau, mais je ne me voyais pas rester plus longtemps en compagnie de cet aveugle. Je me suis donc dit que ce n’était pas trop grave et que je pourrais trouver de la nourriture ailleurs.

HRP:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa
Re: #3 — A Bord-Au-Vent (Ft. Timothy Boote)

Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: