HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Source de Réconfort
Source de Réconfort
Mer 7 Sep 2016 - 15:26
Région d'origine : Mhyone
Messages : 389

avatar

Elisthel Firefly

Rentrée. Nox Illum. La cité de lumière lui paraissait bien calme en ce début de soirée. La plupart des gens étaient en train de faire la fête ou dans des restaurants. Elisthel marchait sur le trottoir, l'air perdue. Ses pas l'emmenaient machinalement vers le laboratoire du professeur Acacia. Elle savait qu'elle avait envie de lui parler, de se confier. Elle ne parvenait pas à trouver une réponse adaptée à ses questions, et son amie de toujours semblait toujours savoir exactement quoi dire. Ori marchait à ses côtés, appréciant la fraîcheur nocturne. L'endroit était désert, évidemment. Peu de gens pouvaient encore travailler à cette heure-ci, surtout avec Acacia. Ses assistants ne supportaient jamais son excentricité très longtemps. La jeune femme poussa la porte. Ouverte, comme d'habitude. Elle fit signe à Ori qu'il pouvait aller jouer avec ses autres pokémons, qu'elle relâcha rapidement. La dresseuse avait envie d'être un peu seule avec l'adulte. Le bureau d'Acacia serait forcément ouvert, et elle devait être à moitié endormie devant son écran. Son cœur battait vite, se demandant comment elle devait aborder le sujet, si elle arriverait à se sentir rassurée... Ses questions ne trouvèrent pas de réponses, bouleversée par ce qu'elle aperçut en entrant dans la pièce. Derrière l'ordinateur, c'était un homme aux cheveux ébène qui semblait concentré. Son regard se tourna en une fraction de seconde vers elle, la dévisageant de haut en bas. Perdue, la jeune femme ne put retenir sa pensée.

« Qui... Qui êtes-vous ? »

L'homme ne bougea pas. Il sembla cliquer quelques fois, avant de se relever et de venir se planter devant la jeune fille. Son regard la fascinait. Il y avait quelque chose. Un lien inexplicable, qu'elle ressentait. Le connaissait-elle ?

« Je m'appelle Noctis Flavelle. J'ai été engagé par Acacia il y a peu. Et toi, tu dois sûrement être Elisthel. Elle parle beaucoup de toi. Il fit un sourire rassurant. Je suis désolé, mais le professeur s'est absenté un moment. Elle sera là demain, si tu veux ? »

Elisthel dû faire un effort pour retenir ses larmes. Non, non, elle avait besoin d'elle maintenant, et-

« … Viens. Il passa sa main dans le dos de la jeune femme, la poussant vers l'extérieur. Le chemin qu'ils empruntaient était celui de la piscine. Je crois que tu as besoin de rester ici un petit moment. »

Ne sachant que dire, la jeune femme se contenta de suivre mollement, ses pensées cherchant quoi faire. Etait-elle si désespérée que ça ? Elle avait vraiment retenu toutes ces émotions si longtemps ? Ses larmes se mirent à couler malgré elle, et elle s'arrêta au milieu du chemin, dans un état de confusion total. L'homme l'observa, sans mot dire, mal à l'aise. Finalement, au bout d'un petit moment, il finit par la prendre dans ses bras et lui caresser la tête, comme l'aurait sans doute fait le professeur. Il ne pouvait pas la remplacer, mais avec tout ce que racontait son employeur au sujet de cette fille, il ne pouvait pas l'ignorer. Elle pleurait, encore et encore, comme à bout de force. Le scientifique n'osa pas dire quoi que ce soit ; en l'instant, elle avait besoin de soutien, rien de plus.

Un long moment plus tard, ils étaient tout deux assis au bord de la piscine. Les pokémons d'Elisthel étaient un peu plus loin, jouant les uns avec les autres. La jeune femme savait que son Noctali ne la quittait pas des yeux, protecteur. Il attendait simplement de savoir ce qui allait se passer.

« Tu as un pokémon très attentif. Elisthel tourna la tête vers l'homme. Certains des miens sont comme ça également. Son sourire s'agrandit, et ses yeux mordorés se tournèrent vers elle, presque rieurs. Ils sont d'un grand réconfort, tu sais ? »

Elisthel n'osa rien dire, baissant les yeux. Un peu perplexe, elle observa ses compagnons. Peut être...

« Je ne sais pas. Je ne sais même pas ce que je devrais faire. Tout le monde... tout le monde autour de moi a l'air de savoir exactement où ils veulent aller, ce qu'ils veulent devenir. Et moi, je suis là, pleine de questions. Je suis inquiète, pour moi-même, mon avenir, mais aussi pour eux. Ce n'est pas comme si j'allais pouvoir arpenter les routes toute ma vie... Et gagner des badges, être le maître, ce ne sera jamais à ma portée... Je ne suis pas très intelligente, ni vive d'esprit. Je ne sais pas de quoi je pourrais être capable. Je ne sais pas ce qui devrait être fait. »

Noctis eut un sourire compatissant.

« Est-ce que c'est mal ? De ne pas savoir ? Ça veut aussi dire que tu ne te fermes pas aux opportunités sur ta route. Ce qui t'inquiètes, c'est d'être à jamais perdue ainsi. Et tu ne fais pas de choix, parce que tu as peur d'échouer sur celui que tu feras. Mais, prends les choses d'un autre côté. Personne ne t'oblige à le faire. Elisthel tourna les yeux vers lui. Notre monde... c'est le genre de monde dans lequel les gens comme toi, qui sont un peu perdus, peuvent mettre autant de temps qu'ils veulent à trouver leur chemin. J'ai choisi d'être un scientifique, d'en savoir plus sur les pokémons. Et tu sembles, toi aussi, attirée par eux. Alors pourquoi ne pas le tenter ? Il tourna la tête vers elle, ses yeux se plongeant dans ceux de la jeune femme. Devenir le maître. »

Surprise, ses yeux s'écarquillèrent. La dresseuse tourna rapidement la tête, observant alors la surface de l'eau. Une question s'imposa à elle. Et si j'échouais ? Un peu nerveuse, elle n'osa pas la poser à voix haute. C'est à cet instant qu'elle ressentit une sorte de malaise, un sentiment étrange. Elle tourna rapidement la tête, découvrant la source de cette sensation nouvelle. Un Mentali. Entièrement blanc, ses yeux rougeoyants la dévisageant de toute part.

« Aliéna, ce n'est pas très gentil de la brusquer ainsi. La jeune femme regarda le dresseur. Je suis spécialisé dans les pokémons chromatiques. Ne t'étonne donc pas que j'en ai quelques uns. Son sourire se fit presque moqueur, fier. Comme tu t'en doutes, elle peut transmettre des émotions et des pensées, ainsi que comprendre ceux des autres. Ah... Elisthel se mit à rougir furieusement. On avait infiltré sa tête. Ah, mais ne t'inquiètes donc pas comme ça ! La curieuse n'a presque rien fait. Hein, gamine ? La Mentali tourna les talons, visiblement vexée. Noctis rit, avant de laisser son dos tomber contre le sol. Même si échoues, ce n'est pas grave. Personne ne va te le reprocher, tu sais ? Le destin du monde ne dépend pas de ta réussite. Tu as le droit de ne pas y arriver. Il poussa un soupir. Tu me rappelles ma petite sœur. Elle n'avait jamais peur de l'échec ou du danger. Elle fonçait dans le tas sans réfléchir. Puis, un jour, un de ses pokémons a disparu. Après ça... Elle n'a plus oser échoué. Elle avait peur des conséquences. On a tous un peu peur des conséquences. Je suppose que le plus dur, c'est de surmonter ça. Son regard se tourna vers elle. Mais même si tu en as peur, il y a des gens qui sont prêts à t'épauler et à t'aider si jamais tu te plantes. Tu as toujours un endroit où revenir. »

Elisthel l'observa. De nouveau ses larmes se mirent à couler, mais plus de soulagement cette fois. Comme si toutes ses pensées avaient finies par s'alléger, se démêler. Ils parlèrent encore longtemps ; de tout, de rien, de ce qu'il faisait là, de sa vie à elle, de sa vie à lui. La nuit fut enrichissante, et plus que tout, rassurante et apaisante.

Le lendemain matin, Elisthel se réveillait sur l'un des canapés du salon du laboratoire. Ses yeux papillonnèrent, et elle se tourna dans l'autre sens en les refermant. Trop tôt. Elle se saisit de la couverture, pour la remettre sur son visage... Mmh... Ça avait une odeur différente de chez elle... C'était léger.... C'était une veste ? Elle cligna des yeux, observant la chose. Une blouse de scientifique. Elle se retourna dans l'autre sens, observant la pièce, plus réveillée. Noctis était dans un fauteuil, endormi. Et dans l'encadrement de la porte, Acacia. Surprise, la jeune femme fit un bond magistral, se redressant d'un coup pour se précipiter vers son amie. Cette dernière l'invita à la suivre.

« Je vois que tu as fais la connaissance de mon assistant. C'est un bon bougre, un poil prétentieux parfois. Acacia sourit à sa jeune camarade. Mais pourvu d'une très grande qualité humaine. Elisthel baissa le regard, acquiesçant légèrement. Vous pourriez devenir bons amis, je pense. Il est un peu plus vieux que toi, mais il est parfois très enfantin. Et ses pokémons ont envahis le labo, je ne t'en parle même pas ! Bon sang, ce garçon a attrapé tellement de choses ! »

Elisthel ne put retenir un rire. Acacia lui avait vraiment beaucoup manqué. La matinée se déroula sans encombre, et un peu remise de ses émotions de la veille, la jeune femme fut soulagée de retrouver un semblant de normalité dans son quotidien. Elle repasserait sûrement voir Noctis, à l'occasion. Le professeur avait raison. Ils pourraient sûrement devenir amis.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: