HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Ven 9 Sep 2016 - 0:44
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Dans le ciel et sur la terre


Bip bip. C'est le matin, je me réveille, et une magnifique journée ensoleillée s'annonce. Je regarde mon portable, il y a un message général du professeur Acacia : « Bonjour, j'attends un nouveau dresseur dans mon laboratoire ce matin. Il vient d'Unys et il devrait atterrir à l'aéroport dans les alentours de 10:00 AM. Malheureusement, j'ai un imprévu et je ne pourrai être disponible pour lui envoyer les coordonnées et l'accueillir. L'un d'entre vous pourrait-il aller le chercher et l'accompagner jusqu'à mon laboratoire ? Cela serait grandement apprécié. »

Je lis le message attentivement. Aller à l'aéroport ? Je doute qu'un dresseur ne se porte volontaire. Il est relativement tôt, et je n'ai rien prévu pour la journée. Cela pourrait être une belle occasion d'apporter mon aide à quelqu'un ! C'est décidé, j'envoie un message au professeur Acacia pour me proposer. Elle s'avère enchantée ! Elle me donne le nom du dresseur en question et me remercie de mon aide précieuse. Je suis ravie. Par contre, j'aurais besoin qu'on m'amène à l'aéroport. Sinon... je n'y serai jamais à temps ! Heureusement, mon père était en congé aujourd'hui, et il accepta volontiers de me mener à Nox Illum.

« Tu repars déjà Luna ? Tu n'es revenue que depuis deux jours, sommes-nous si insupportables ? »
« Mais non ! Je dois aller chercher quelqu'un à l'aéroport pour le professeur Acacia. »

Mon père aime me taquiner. Cela me faisait du bien de revenir à la maison, de temps en temps, pour revoir mes parents, leur montrer mes nouveaux pokémons, raconter mes combats et mes rencontres. Enfin. C'était l'heure de partir : Direction l'aéroport !

[...]

C'était blindé de gens, je n'avais jamais vu autant de monde regroupé dans un même lieu. Il était 9:50, et je devais attendre le dresseur dénommé Faust. Cependant, je ne le connaissais pas, et n'avais aucune idée de ce à quoi il ressemblait. Comment allais-je réussir à le trouver parmi toute cette masse de gens ? Mh. À ma gauche, un homme avait écrit le nom de la personne qu'il attendait sur une grande feuille, et la tenait dans les airs. Pas mal ! C'était la solution qu'il me fallait. Justement, il y avait une boutique de matériel et de papeterie dans l'aéroport. Je ne sais pas trop pourquoi, mais cela allait m'être utile. J'ai acheté un grand carton blanc, et à l'aide d'un crayon noir indélébile, j'ai écris en grosses lettres : Faust Maeri. Impossible de le rater !

Petit problème encore une fois, j'était très petite ! Enfin, à comparer à la plupart des gens se trouvant à l'aéroport, j'étais relativement petite. Je ne crois pas que ce fameux Faust n'arrive à apercevoir mon carton. J'ai donc sorti une pokéball de ma poche, et j'en ai libéré Alatys, mon Sonistrelle.

« Je crois que je vais avoir besoin de ton aide ! »

Le pokémon ailé pris le carton entre ses pattes, et s'envola au dessus de moi. Maintenant, il n'allait pas pouvoir le rater. C'était officiel. Merci Alatys !

Il était 10:20. Les passagers de l'avion devait être en train de prendre leurs bagages et tout le reste, j'attendais donc patiemment. Alatys avait pris une petite pause de vol, le pauvre. Mais c'est lorsque je vis une foule de gens sortir des portes que je lui ai demandé de reprendre sa place avec le carton. Le dresseur que j'attendais devais forcément se trouver parmi eux. Je me demandais à quoi il ressemblait. Était-il jeune, vieux, grand, petit ? Mystère, mystère...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Ven 9 Sep 2016 - 7:45
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
▲▼ Dans le ciel et sur la terreUne douzaine d’heures plus tard et plein de photo en poche me voilà enfin arrivé à bon port. Avant d’atterrir à l’aéroport j’avais pu voir une grande ville remplis d’énorme bâtiment, se défiant les uns les autres pour montrer qui était le plus grand. L’atterrissage se fit sans aucun souci, juste le coup de frein final me prit par surprise et ma tête s’écrasa alors sur l’arrière du siège qui se trouvait devant moi. Je me frottais le front comme si je pouvais en faire disparaître la douleur mais c’est une hôtesse de l’air qui me rappela à l’ordre.

« Monsieur, nous sommes arrivés et tous les passagers sont déjà partis récupérer leurs bagages, je ne peux pas vous laisser plus longtemps ici et je vous conseille d’en faire de même. »

Je ne m’étais pas rendu compte que j’étais le seul et dernier passager à être encore dans cette avion, sur le coup je me suis sentis un peu mal à l’aise. Continuant de frotter mon pauvre crâne qui n’avait toujours pas supporté le choc, je me levais donc de mon siège et m’étira de tout mon long pour redécouvrir la sensation de marche après ce long voyage.

« Oui ! Excusez-moi, j’y vais de suite ! »

Me voilà enfin sortis de l’avion, un long couloir de baie vitrée se dessina devant moi. On pouvait au-travers les autres avions garés sur leurs emplacements respectifs attendant à ce que l’on les affecte à un vol. J’en aurais presque oublié mon petit compagnon, avant que celui-ci ne me face comprendre à sa manière qu’il n’avait pas supporté d’être enfermé dans cette ball bicolor durant tout ce temps. Il secouait aussi fort qu’il le pouvait sa Pokéball qui se trouvait miniaturisé dans ma poche. Je l’ai pris alors et l’ai laissé s’ouvrir pour permettre à mon Capumain de sortir. Le voilà de nouveau là, sautant dans tous les sens, montrant que je lui avais énormément manqué et que ce voyage avait était long et éprouvant pour lui aussi.

« Alors mon petit Milow, tu es en pleine forme ? Nous pouvons commencer notre voyage ? »

Voyant le grand sourire s’affichait sur son visage et son agitation, j’en concluais qu’il s’agissait d’un « oui ». Nous continuons à avancer arrivant devant les tapis roulant présentant les divers bagages. Je me retrouvais seul, étant donné que tous les autres passagers s’étaient empressé de venir prendre leurs affaires et repartir aussi rapidement qu’il était arrivé. Je me posé sur un des bancs présents à mes côtés, attendant que mon sac me revienne. Il ne mit pas spécialement longtemps à se montrer, je l’attrapai par la lanière tout en me dirigeant vers la porte automatique me séparant apparemment du grand hall d’entrée.

On pouvait déjà voir à travers les vitres de la porte la foule qui s’était agglutiné dans ce grand hall et qui faisait ressortir un brouhaha incompréhensible. Mon attention se porta tout particulièrement sur une étrange petit chauve-souris voletant un peu plus haut dans la pièce. Je n’étais pas le seul à l’avoir remarqué, puisque le petit primate espiègle qui était jusqu’à là sur mon épaule la fixé tout aussi étrangement. Un grand panneau se trouvait entre ses pattes avec mon nom et prénom écrit en gros caractère.

« Tiens, c’est bizarre, il ne devait y avoir aucune personne qui m’attendais ? »

Bon, allons voir ce qu’il se passe. Mon Capumain ne prit pas le temps d’y réfléchir, et était déjà partis regarder ce mystérieux panneau. Il se faufila entre les jambes des différentes personnes de la foule, courant avec une tel habileté que je n’arrivais pas à le suivre. Plus on se rapprochait, plus le panneau devenait grand, et plus je me demandais qui cela pouvait être. Milow avait sûrement déjà le rejoindre, alors que je me débattais tant bien que mal pour avancer dans cette foule.
© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri 1491976492-matthew-t-card
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Ven 9 Sep 2016 - 19:12
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Dans le ciel et sur la terre


Finalement, au bout de quelques minutes, j'ai reçu la visite, pas d'un dresseur, mais d'un petit Capumain. Peut-être appartenait-il à Faust ? Avec cette foule de gens, il était probablement difficile de s'y retrouver. Mais au bout d'un moment, un dresseur apparu. Il était venu rejoindre son Capumain, j'avais vu juste. Le dresseur en question semblait plus vieux que moi, mais pas énormément. Peut-être un ou deux ans de plus. Il avait les cheveux bruns chocolat foncés, et il était plus grand que moi (en même temps, ce n'était pas très difficile de me dépasser niveau taille). Il était mignon. Je lui ai souris, il ne devait pas comprendre pourquoi mon Sonistrelle tenait un carton avec son nom indiqué. Ah zut ! Alatys ! Il était encore là haut, me suppliant du regard pour lâcher le carton. Je l'ai donc repris. J'espère qu'il ne m'en voudra pas trop.

« C'est bien toi, Faust ? »

Je préférais confirmer l'identité du dresseur, qui sait, peut-être était-ce simplement un jeune homme qui tentait de récupérer son Capumain. Mais lorsque j'en ai eu la confirmation, j'ai entamé les explications.

« Je m'appelle Luna ! Enchantée de te rencontrer. Le professeur Acacia a dû s'absenter ce matin, et elle a demandé si quelqu'un pouvait t'accompagner jusqu'au laboratoire. Nox Illum est une très grande ville, il est facile de s'y perdre et... Et me voilà ! »

Le petit Capumain semblait m'analyser de tous les côtés, il devait être intrigué de voir une inconnue ! C'est tout à fait normal. Mon Sonistrelle était à mes côtés, en observant timidement le dresseur, ainsi que son pokémon. « Il est mignon ton Capumain. » Ai-je affirmé, souriante.

J'hésitais à la vouvoyer ou le tutoyer. Je me suis souvenue de la fois où j'avais rencontré Ren, le fait de se faire vouvoyer l'avait mis mal à l'aise. Je sais bien que personne n'est pareil, mais bon. Je ne vois pas pourquoi je stressais pour un truc aussi anodin !

Enfin. Il était peut-être temps de se mettre en route. Faust devait en avoir marre d'être surplace, avec ses bagages. Je lui ai donc demandé s'il était prêt à partir, et nous nous sommes mis en chemin. Le laboratoire était, heureusement, pas tellement loin de l'aéroport. Nous y serions relativement rapidement.

« Hum.. dis-moi, tu veux de l'aide avec tes bagages ? Je peux porter quelque chose ? »

Je n'étais pas énormément forte, mais c'était la moindre des choses. Le pauvre allait être essoufflé à la fin de la route. Après tout, j'étais là pour l'aider ! Et puis, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais il avait une tête bien sympathique. Je ne regrettais pas de m'être proposée pour venir, j'étais heureuse. C'est toujours plus facile de découvrir une nouvelle région en étant accompagné, je suppose.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Ven 9 Sep 2016 - 20:16
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
▲▼ Dans le ciel et sur la terreJe zigzaguais entre les passants, essayant tant bien que mal d’apercevoir mon habile petit Capumain qui par sa petite taille passait tranquillement au milieu de tout ce monde. Je sortis de l’amas de monde et me libéra de leur emprise comme si la mer m’avait laissé sur le bord de la plage. Je relevais la tête légèrement apercevant Milow assis sur fesses à même le sol et fixant droit devant lui. Devant lui, une jeune demoiselle, plus jeune que moi semblait il ou du moins par déduction de sa petite taille. De long cheveux d’un beau rose vif et un regard d’une couleur équivalente qui lui donnaient un certain charme ; qui avouons-le ne me laissait pas indifférent. Voyant la petite chauve-souris peiner à porter cette pancarte bien plus grande qu’elle, la jeune demoiselle lui fit comprendre de redescendre. Apparemment cela devait être sa dresseuse, et le panneau m’était adressé.

« C’est bien toi, Faust ? »

Ne sachant que dire, et me voyant un peu perdu je signalais ma réponse d’un simple hochement de tête. Que je pouvais paraître stupide, je ne sais toujours pas pourquoi je ne lui ai pas simplement répondu au lieu de mimer ma réponse.

« Je m'appelle Luna ! Enchantée de te rencontrer. Le professeur Acacia a dû s'absenter ce matin, et elle a demandé si quelqu'un pouvait t'accompagner jusqu'au laboratoire. Nox Illum est une très grande ville, il est facile de s'y perdre et... Et me voilà ! »

« Si je dois te suivre, il n’y aucun souci. Je ne sais ni où aller, ni qui m’attends mais je te fais confiance étant donné que tu avais un énorme panneau avec mon prénom, haha. »

Je me trouvais particulièrement maladroit aujourd’hui, je ne sais pas ce qui me prends à parler comme ça. A croire que le changement de région m’a fait changer du tout au tout, ou peut être que le coup sur la tête précédente a été plus violent que je ne l’imaginais. La jeune fille ne s’en souciait pas trop, elle restait souriante telle une vendeuse de boutique de prêt à porter. A la regarder, sa petite taille lui donnait un côté mignon, comme une petite poupée ou une peluche. C’était limite si je n’avais pas envie de lui faire un câlin, je préférais me retenir plutôt que de paraître pour un fou dans ce hall d’aéroport.

« Il est mignon ton Capumain. »

« Mignon, oui, c’est vrai qu’on peut dire ça. Mais ne te fixe pas trop sur cette première imagine, Milow est très espiègle et j’espère qu’il ne fera pas trop de maladresses. »

Le petit primate grimpa alors sur mon épaule tout en ricanant. Ce n’était pas la première fois que je l’avais prévenu, ni la dernière fois que je le préviendrais. Il était comme ça, et je savais qu’il allait embêter cette nouvelle compagnie. Le tout était de savoir quand il le ferait, pour essayer de l’en empêcher.

Nous sortions finalement de l’aéroport. A l’extérieur, il faisait chaud et le vent était bien trop léger pour ressentir la moindre once de fraîcheur. Je posais mon sac à mes pieds, me permettant de quitter ma veste chaude. Je l’enroulai autour de ma taille, laissant entrevoir mon corps maigrichon. Je ne sais pas si c’est pour cette raison que Luna me proposa de m’aider à porter mes affaires. Sur le coup je me suis sentis un peu faible, mais je ne suis pas impassible aux propositions d’aide qu’on me fait.

« Avec plaisir, si tu peux me porter cette sacoche. Je te la confie, il y a mon appareil photo dedans, il est très précieux pour moi ! »

Je ne sais pas si l’occasion se prêtait au mieux pour ça, mais mon compagnon de voyage étant le plus malin et espiègle de nous deux, en profita pour descendre de mon épaule au moment du transfert de bagage. Je m’attendais à ce qu’il me fasse une bêtise, mais je n’ai pas eu le temps de réagir assez vite pour l’en empêcher. Le voilà maintenant dernière ma nouvelle connaissance, et sa troisième main claqua les fesses de celle-ci. Un petit rire de sa part s’échappa, et mon visage devint alors rouge de honte. Je ne savais plus quoi dire, me sentant bien trop mal à l’aise vis-à-vis de la situation.
© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri 1491976492-matthew-t-card
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Ven 9 Sep 2016 - 20:51
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Dans le ciel et sur la terre


Faust accepta mon aide, et je m'empressa de prendre son petit sac dans lequel se cachait son appareil photo. Je me doutais que cela devait valoir beaucoup, alors je lui fis attention comme le plus précieux des objets. C'est alors que je senti quelque chose me claquer les fesses, et j'ai sursauté. Cela m'avait surpris, mais la surprise s'était accentuée lorsque j'ai remarqué que le coupable était le jeune Capumain. Je me suis mis à rougir, je ne comprenais pas vraiment la situation.

« Oh ! Mais, je... »

Le petit singe ricanait face à son geste, personnellement, je n'avais pas compris si je devais en rire, ou être vexée. Alatys, lui, avait choisi la deuxième option. D'ailleurs, il lança une attaque tornade sur le Capumain. J'étais heureuse de savoir qu'il me protégeais, mais je ne voulais pas que la situation dégénère.

« Désolée... Je... Je perdais mes mots, j'étais légèrement mal à l'aise. Mes pokémons sont... protecteurs envers moi. »

Je n'arrivais pas à savoir si je devais remercier Alatys, ou le gronder. J'ai décidé de ne rien dire, pour ne pas avoir une mauvaise réaction.

« Est-ce que... tu peux me dire pourquoi il a fait ça ? En décidant de détendre l'atmosphère, j'ai tenté un peu d'humour. Je lui plais en réalité ! C'est ça ? »

Ma réplique s'en est suivie d'un petit rire nerveux. Je ne voulais pas que l'ambiance du départ ne soit gâchée. Probablement un jeune pokémon farceur, je n'allais pas lui en vouloir, mais j'espérais qu'il ne recommence pas. Alatys volait à mes côtés, en grognant légèrement. Au moins, je savais que ma sécurité était assurée avec mes compagnons ! Haha.

En continuant notre route, je me suis décidée d'entamer une conversation. Pourquoi pas, après tout ? J'étais intriguée d'en savoir plus sur Faust. Après tout, je suis la première rencontre qu'il a fait à son arrivée à Mhyone.

« Alors, qu'est-ce qui t'amènes à Mhyone, Faust ? »

Je me demandais d'où il pouvait bien venir. Faust était un prénom bien peu commun, que je n'avais jamais entendu. C'était un joli prénom, à la fois inconnu. Bon, j'analyse trop. Si ça se trouve, il n'avait même pas envie de faire la conversation. Je suis bête parfois... Je réfléchis trop. Encore.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Ven 9 Sep 2016 - 22:01
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
▲▼ Dans le ciel et sur la terreQuand la claque fût donnée, Luna sursauta. Apparemment la réaction était équivalente des deux côtés, nous nous retrouvions tous les deux gênés par la situation, et nos visages étaient tous deux rouge pivoine. La première à avoir repris la conversation fût-elle, je me sentais tellement mal à l’aise que je ne savais plus aligner trois mots à la suite.

« Oh ! Mais, je... »

Milow lui était toujours aussi fier de sa blague. Il se roulait par terre en rigolant comme s’il avait écouté la meilleure blague de tous les temps. Cette blague n’avait pas été prise avec humour par tout le monde, et le Sonistrelle qui voletait aux côtés de la jeune demoiselle lui fit bien comprendre. Une bourrasque de vent s’échappa de son battement d’aile et se dirigea droit sur le petit primate encore au sol. Il se la prit de plein fouet et roula plusieurs mètres en arrière. Le Capumain se releva titubant un peu, comme amoché par l’attaque, et la vision un peu flou. Il essayait tant bien que mal de me rejoindre, et malgré sa bêtise je ne pouvais pas lui en vouloir. Je l’agrippai en dessous des bras et le porta jusqu’à mon buste.

« Est-ce que... tu peux me dire pourquoi il a fait ça ? Je lui plais en réalité ! C'est ça ? »

« Je m’excuse vraiment de son comportement... Je ne peux pas te dire que c’est la première fois qu’il fait ça puisque ce serait mentir. Disons qu’il a un léger penchant pour la gente féminine et est un peu trop taquin de ce bord-là. Après je ne peux pas te dire si tu lui plais ou non, mais c’est plutôt rare qu’il le fasse s’il n’apprécie pas la personne. C’est un bien pour un mal disons… »

Je regardais mes baskets comme voulant m’enfoncer sous terre, disparaître et que l'on oublie toute cette histoire. Toutes les bêtises de Milow se retournent généralement directement contre moi. Prions pour que cette fois ne soit pas une de plus.
Des grognements se faisant entendre de la petite chauve-souris, faisant comprendre qu’elle serait là pour défendre sa maîtresse. Elle avait l’air d’un Pokémon bien dressé et noué apparemment un bon lien avec sa dresseuse.

« Alors, qu'est-ce qui t'amènes à Mhyone, Faust ? »

Je crois que cette phrase voulait simplement dire que l’on passait à autre chose. J’étais soulagé, ça me permettais de relever la tête et d’oublier ces petits soucis. Je me sens facilement gêné par ce genre de chose. Je préfère que la conversation change rapidement ou je n’aurais plus su o#FF0000e.

« Mon père a gagné un billet d’avion pour cette région. Il m’a proposé de m’y rendre pour visiter et vivre une petite aventure de mon côté ! Je me posais une question, tu es l’assistante du professeur pour avoir été assigné à la tâche de me ramener ? Je suis désolé si ça te gêne de m’accompagner, tu peux toujours me donner la direction, je saurais me débrouiller. »

Au fond, je n’attendais qu’une chose. Qu’elle reste avec moi. Je n’avais pas envie de me rendre seul à ce laboratoire et encore moins si je ne sais toujours pas pourquoi je dois m’y rendre. Et puis j’aime bien sa compagnie, ça m’embêterais de faire le chemin seul. Elle est gentille et puis c’est la première que je vois une fille qui ne fuit pas après ce que Milow vient de lui faire. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai envie d’apprendre à la connaître un peu plus, prions pour que la réponse soit positive !
© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri 1491976492-matthew-t-card
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Sam 10 Sep 2016 - 2:46
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Dans le ciel et sur la terre


Apparemment, Milow avait déjà fait ce coup à d'autres personnes avant moi. Au moins, je n'avais pas à le prendre personnel. C'était dans son tempérament, et quand un pokémon agit d'une certaine façon, c'est difficile d'en changer. Enfin, ce n'était pas trop grave, car selon les dires de son dresseurs, il ne fait cela qu'à celles qu'il apprécie. Dois-je le prendre comme un compliment ? Je jette un regard en direction du Capumain.

« Je vais le prendre comme une marque d'amitié alors. Pour cette fois ! » Je souris, on tourne la page.

Faust a donc reçu un billet d'avion en cadeau de son père, il s'agit là d'une énorme opportunité qu'il lui a offert ! C'est vraiment génial, j'espère encore plus qu'il se plaira ici, à Mhyone. Mais je n'en doute pas. J'émis un petit ricanement suite à sa prochaine question. Un peu jeune pour être l'assistante du professeur.

« Non, je ne suis pas son assistante. Je ne suis qu’une dresseuse, tout ce qu’il y a de plus banal ! Je me suis portée volontaire pour venir ! »

Ensuite, Faust me demanda si cela me gênait de l'accompagner, et que je pouvais toujours lui donner les directions si j'avais mieux à faire. Je n'avais pas envie... je voulais rester, et puis, je n'allais pas le laisser seul à Nox Illum alors qu'il ne connaissait pas la région ni le professeur. Non, j'étais heureuse de l'aider, hors de question que je parte en le laissant tomber !

« Ne t'inquiète pas, ça me fait plaisir de t'accompagner ! Et je n'avais rien prévu aujourd'hui, alors j'ai tout mon temps ! »

Nous arrivions au laboratoire du professeur, elle n'était bien évidemment pas arrivée. Nous sommes entrés dans le bâtiment, et avons commencé à attendre. Je voulais rester avec lui, car j'étais curieuse de savoir quel groupe il allait rejoindre, et je voulais également rester jusqu'à la fin, c'était la moindre des choses.

« Ça ne t'embête pas si je reste, au moins ? »

Je demandais car, on ne sait jamais, peut-être avait-il envie que je parte maintenant qu'il était au laboratoire. Alatys était toujours à mes côtés, toujours en train de surveiller le Capumain de Faust. Il était marrant.

Après un moment d'attente, le professeur entra dans le laboratoire et vint vers nous. Elle me remercia encore une fois de mon dévouement, et s'intéressa, par la suite, au dresseur se trouvant à côté de moi. Je souriais, encore et toujours, et je me sentais bien.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Sam 10 Sep 2016 - 20:37
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
▲▼ Dans le ciel et sur la terreLa jeune demoiselle se tourna vers moi ; enfin plutôt vers Milow qui était posé sur mon épaule. Elle lui dit qu’elle prenait son geste comme un sentiment, laissant comprendre également que ce serait la seule fois. Elle était vraiment mignonne quand elle souriait. Mon petit compagnon de voyage toujours percher là-haut lui sourit en retour et rit alors pour faire comprendre que ce ne serait sûrement pas la dernière fois. En même temps que puis-je lui dire, il a toujours été comme ça. Peut-être qu’un jour il deviendra assez mature pour éviter ce genre d’action, mais je pense que ce n’est pas demain que cela arrivera. Et puis honnêtement, s’il n’avait pas ce don pour chambouler ma vie, je pense qu’elle serait beaucoup plus triste qu’elle ne l’est maintenant.

« Non, je ne suis pas son assistante. Je ne suis qu’une dresseuse, tout ce qu’il y a de plus banal ! Je me suis portée volontaire pour venir ! »

Apparemment ma question la fit rire puisqu’elle échappa un léger ricanement avant de l’étouffer. Me voilà un peu confus, et stupide de ne pas y avoir pensé avant. En tout cas cela me faisait comprendre qu’elle s’était proposé pour venir me chercher. Ce n’était donc qu’une simple coïncidence que nous nous rencontrions finalement.

« Ne t'inquiète pas, ça me fait plaisir de t'accompagner ! Et je n'avais rien prévu aujourd'hui, alors j'ai tout mon temps ! »

« Si ça te fait plaisir, alors je ne peux pas refuser de continuer avec toi ! »

A m’écouter je crois que je devais peut-être un peu trop niais. Je disais des phrases digne d’une télésérie d’amour d’une époque révolue. Je ne sais pas ce qui me prends de parler comme ça, je ne sais pas si c’est parce que je ne sais pas quoi lui dire ou si c’est elle qui me perturbe, mais je sais qu’il y a quelque chose de différent.

Nous voilà enfin devant un grand bâtiment un peu à l’écart, qui semblait être le laboratoire dont Luna m’avait parlé un peu plus tôt. Nous sommes alors rentrés dedans et nous avons attendu. Plusieurs minutes s’écoulèrent et un silence régnait dans la pièce. Même Milow touchait scotché à mon épaule ne lâcher pas un son et sembler étrangement calme. Il préparait peut-être un nouveau coup bas, mais j’étais plus focalisé sur ce silence. Il rendait mal à l’aise et je ne savais que dire pour détendre l’atmosphère.

« Ça ne t'embête pas si je reste, au moins ? »

« Non, non ! Du tout, du tout, d’ailleurs il faut que je te dise un truc après avoir vu le professeur, si ça ne te dérange pas ? »

Une femme en blouse blanche entra dans la pièce et prit attention à nous. Elle se dirigea dans un premier temps vers Luna, la remerciant de s’être porté volontaire pour venir me récupérer à l’aéroport. Elle se tourna alors vers moi, me fixant dans un premier temps. Par déduction, j’avais compris qu’il s’agissait du professeur.

« Quel groupe ? »

« Comment ça quel groupe ? »

« Quel groupe tu choisis ? »

J’étais un peu pris de court, je ne voyais pas ce qu’elle voulait dire par groupe. Je regardais Luna essayant de gagner des explications. Mais elle ne semblait pas comprendre mes signes. Normal. Moi-même je n’aurais pas compris mes propres signes.

« Bon on ne va pas rester là planter pendant deux heures ? On ne t’a pas expliqué ? »

« Expliqué quoi ? Je ne sais ni pourquoi je suis ici, ni comment vous me connaissez ! »

« Ah ! Mais ton père ne t’a pas dit ? »

Apparemment mon père avait en effet bien omis de me parler de certaine chose. Vint alors les explications, où elle me fit comprendre que dans cette région, chaque dresseur qui passait par ce laboratoire devait choisir un groupe. Mon père avait demandé au professeur de m’en faire intégrer un à mon arrivé, mais a effectivement oublié de m’en parler. Me voilà confronter à un dilemme dont je n’étais pas prêt. Je déteste faire face aux imprévus.

« Je choisis l’emblème du Guériaigle. »

« Si tel est ton choix ! Très bien ! »

Je ne sais toujours pas pourquoi ce fût mon choix, mais je me disais qu’il était majestueux et se rapprocher le mieux de ma philosophie. Enfin, ce qui est fait, est fait comme on dit.
Après avoir remercié le professeur, je me dirigeais finalement à la sortie accompagné par Luna.

« Ce que je voulais te demander, c'était si tu voulais bien venir prendre un chocolat chaud avec moi ? Prends ça en gage de remerciement pour m'avoir accompagné ! Ca me ferais grandement plaisir ! »
© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri 1491976492-matthew-t-card
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Dim 11 Sep 2016 - 17:29
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Dans le ciel et sur la terre


Le professeur commença à interroger le dresseur pour savoir à quel groupe il voulait appartenir. Faust ne semblait pas comprendre la situation, il semblait même confus. Peut-être aurais-je dû lui expliquer avant d'entrer dans le laboratoire ? Je pensais que si le professeur attendait son arrivée, il était au courant de tout, mais apparemment ce n'était pas le cas. J'aurais dû penser à ça, après tout, j'aurais au moins dû le lui demander. Il devait se sentir mal à l'aise... Je me sentais mal, maintenant.

Apparemment, il s'agirait d'une histoire avec son père. Bon, si c'était lui qui avait oublié de lui en parler, je ne pouvais rien y faire, mais j'aurais quand même dû faire ma part des choses ! Enfin, il est trop tard maintenant. Faust avait choisi l'Emblème du Guériaigle comme groupe. Dommage, il n'était pas dans le mien ! Mais selon-moi, on ne doit pas être influencé par nos connaissances pour choisir un groupe. Il fallait choisir celui qui nous correspondait le mieux.

Après quelques minutes, le professeur Acacia nous laissa partir. Elle avait terminée l'interview ! Je me suis rappelée que Faust voulait me parler de quelque chose, et j'étais extrêmement curieuse de savoir de quoi il s'agissait. Franchement, je n'en avais aucune idée. J'étais presque stressée, en fait. Je ne sais pas pourquoi, mais alors pas du tout.

« J'aurais peut-être dû t'expliquer pourquoi on venait ici... je suis désolée, je n'y ai pas pensé. » Oui, je me sentais obligée de me justifier. Pourquoi ? Aucune idée.

Nous nous sommes dirigés vers la porte de sortie, et il m'a finalement appris qu'il voulait m'inviter à aller boire un chocolat avec lui en guise de remerciement. J'ai souris bêtement à sa demande, c'était une délicate attention. Je ne voulais pas qu'il se sente obligé de faire quelque chose comme ça pour me remercier, mais il semblait enchanté de me le demander. Comment résister ? C'était impossible.

« Ce serait avec grand plaisir ! »

J'appréciais sa compagnie, alors, je ne voyais pas l'intérêt de refuser cet invitation. Je me suis tourné vers Alatys qui volait à mes côtés. « Je te remercie pour tout, Alatys. Tu m'as beaucoup aidé aujourd'hui ! Mais c'est maintenant le moment de revenir dans ta pokéball, d'accord ? »

Le Sonistrelle fusilla du regard le Capumain de Faust une dernière fois, en guise d'avertissement, puis m'esquissa un sourire. Il était fier de lui, et content de m'avoir apporté son aide. Le faisceau lumineux de la pokéball enveloppa le pokémon ailé qui était désormais à l'intérieur de la sphère. J'ai rangé la pokéball, et je me suis retournée vers Faust.

« Je connais un petit café sympathique près du laboratoire, j'ai le droit de le proposer ? »

Faust n'étant pas familier avec Nox Illum, il était normal que je lui propose un endroit où aller. Je doute qu'il ait fait une liste de tous les cafés croisés sur notre route, alors autant lui faciliter la tâche ! Et puis, cela lui permettrait de se familiariser avec la ville. Nous nous sommes mis en route.

En chemin, je lui ai présenté rapidement quelques endroits de la ville. Je ne savais pas s'il prévoyait rester à Nox Illum, où aller ailleurs. Je ne savais pas grand chose sur lui, mais je ne voulais pas le bombarder de question au point qu'il me trouve énervante et regrette de passer l'après-midi en ma compagnie ! Alors... j'ai essayé d'optimiser un maximum ce que je voulais lui demander. Je sais, je sais. C'est un peu débile. Il m'arrive de l'être, parfois, il faut croire.

« Dis-moi... tu comptes rester combien de temps à Mhyone ? Tu vas rester à Nox Illum ou aller dans une autre ville ? »

Peu de temps après notre départ du laboratoire, nous étions arrivés à destination. Je me suis arrêté pour désigner l'endroit à mon compagnon, et lui demander si cela lui convenait. J'étais heureuse, cela faisait un moment que je n'avais pas passé un petit moment simple et agréable ainsi. Mais j'avais encore tellement de question, je ne sais pas pourquoi, mais Faust m'intriguait. Ça ne pouvait pas seulement être le fait que je sois allée le chercher à l'aéroport, si ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Dim 11 Sep 2016 - 19:43
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
▲▼ Dans le ciel et sur la terreUn petit moment de silence s’installa entre les deux compères. Rien de gênant, juste une petite réflexion quant à la question que je venais de poser. Quant à sa réponse, si elle était négative je ne sais pas bien ce que je ferais après. Ce n’est pas comme si je connaissais bien la ville ni ses environs, mais je pourrais toujours me balader librement et croiser le chemin d’autres passants qui pourraient me guider. Et puis je ne suis pas quelqu’un de bien méchant, je trouverais toujours une personne qui souhaiteras voyager avec moi. Je ne m’en inquiète pas. Même si je pense à toutes ces choses-là en avance, comme j’aime être prévoyant. Mais pour ce coup-ci, je préfèrerais que la question se solde par un « oui », j’aime bien sa compagnie et j’ai envie de la connaître un peu plus. Elle me semble intéressante comme fille.

« Ce serait avec grand plaisir ! »

« Bon t’inquiète… Ah bon bah tant mieux alors. »

Elle me sourit, je lui rendis la pareil. Je me sentais bête d’avoir imaginé une réponse négative, peut être que c’est ma vision des choses qui est trop morose. Elle regarda alors son petit Sonistrelle toujours à ses côtés. Elle la remercia avant toutes choses de l’avoir aidé. La petite chauve-souris lança un regard noir à Milow accrochait à mon épaule, lui faisant comprendre qu’il n’avait pas intérêt de faire quoi que ce soit à sa protégée. Luna prit sa Pokéball et la fit rentrer à l’intérieur. Pendant ce temps, je pris Milow à deux mains et le déposa au sol, avant de me baisser à sa hauteur.

« Je vais te laisser retourner dans ta Pokéball pour un petit moment. Je préfère que nous soyons tous les deux pour discuter, et je ne veux pas qu’elle ait une mauvaise image de toi, tu es tout de même mon meilleur ami ! »

Le petit Capumain attristé, baissa la tête avant de me sauter autour du cou. Il redescendit de nouveau, et attendit que je lui présente sa Pokéball. Quand il la vit finalement, il rentra de lui-même calmement sans montrer de contre-décision. Il était un peu espiègle, toujours coquin mais il restait malgré tout entièrement attaché à moi. Il ne contesterait aucune de mes décisions, et ça je sais que je pouvais en être sûr. Je me relevai enfin faisant face à Luna qui en avait finis de son côté.

« Je connais un petit café sympathique près du laboratoire, j'ai le droit de le proposer ? »

« Il n’y aucun souci. Je ne connais pas les environs, et je ne pense pas être la bonne personne pour t’orienter. Faisons donc comme cela, je te suis ! »

Nous prîmes alors la route, nous redirigeant apparemment vers le centre-ville. Je me sentais à la fois content d’être aux côtés de Luna et un peu mal à l’aise depuis que nous nous retrouvions seulement tous les deux. Après tout, je ne suis pas beaucoup plus vieux qu’elle, et nous sommes dans un âge où il n’est pas rare que de jeune couple se forme. Mon visage vira au rouge rien que d’y penser. Lors de notre petite balade, elle me présenta divers bâtiments de la ville. Elle ne parlait pas beaucoup, à croire qu’elle ne voulait pas m’embêter. Je ne suis pas de ce genre-là, au contraire il vaut mieux parler avec moi, puisque je n’ai pas beaucoup de conversation quand je ne connais pas bien la personne.

« Dis-moi... tu comptes rester combien de temps à Mhyone ? Tu vas rester à Nox Illum ou aller dans une autre ville ? »

« Je ne sais pas trop. Je ne connais pas la région, et pour être honnête je dirais que je n’ai rien prévu de particulier. Je pense que je me dirigerais vers une autre ville après avoir un peu visité celle-ci ! »

Tant de question. C’est vrai que j’étais un peu perdu. Peut-être pourrait-elle me dirigeait, et me parler un peu plus de la région. Nous finîmes par nous arrêter devant un petit café qu’elle me pointait du doigt. Rien de bien sensationnel, un café de ville incrusté dans un grand bâtiment avec une petite terrasse sur la devanture. Je lui proposais de s’assoir avant de rentrer prévenir un des serveurs de notre présence. A mon retour, je me posai sur la chaise devant elle.

« Je suis allé demander à ce que l’on nous apporte une carte, il ne tardera pas d’arriver je pense. »
© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri 1491976492-matthew-t-card
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Lun 12 Sep 2016 - 15:54
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Dans le ciel et sur la terre


Nous étions arrivés à destination, et Faust semblait vouloir rester sur la terrasse. Bonne idée ! Je préfère nettement rester dehors par un temps pareil. Il est allé prévenir le serveur, et nous nous sommes assis pour l'attendre. J'étais heureuse d'être ici, j'aimais beaucoup cet endroit. C'était simple, mais agréable. En fait, j'aimais bien les cafés, tout simplement. Je ne suis pas quelqu'un de bien difficile dans la vie. Le serveur n'a pas tardé à arriver avec deux cartes, il s'est approché de nous, tout sourire. Je lui ai rendu ce sourire en guise de salutation.

« Mais quel joli petit couple que voilà ! »
« Hein... ? »

Qu'est-ce qu'il venait de dire, là ? Je crois que j'ai rougis suite à la remarque du serveur. Je ne savais pas quoi lui répondre, mais quitte à me justifier, j'ai préféré ne rien dire. Est-ce qu'il disait ce genre de choses à toutes les filles qui venaient ici accompagnées d'un garçon ? Enfin, je ne me suis pas éternisée sur le sujet. J'ai tout simplement attrapée la carte, en prenant bien soin de cacher ma tête derrière afin de dissimuler mon teint écarlate.

« Mais allons ! Tu n'as pas à être timide ! Allez, je reviens dans cinq petites minutes, les tourtereaux ! »

Mais, mais... il était sérieux ? Comme si je n'étais pas déjà assez troublée, il fallait qu'il en rajoute une couche. Pourquoi est-ce que j'avais cette réaction ? Je devrais en rire plutôt ! Le prendre pour une blague ! C'était peut-être parce que je ne connaissais pas encore très bien Faust ? J'étais plus facilement mal à l'aise ? Argh... j'en sais rien.

J'ai bien analysé la carte pendant un petit moment, même si je savais déjà que j'allais tout bonnement prendre un chocolat chaud. Je n'osais pas regarder Faust, j'appréhendais sa réaction face aux remarques du serveur. J'ai jeté un œil vers lui, discrètement, derrière la carte. Mince !!! Il m'a vu !!! Trop tard, inutile de rester cachée maintenant ! Je fais quoi ?!? Aaaahhhhhhhhh.

« Il y a tellement de choix ! Difficile de choisir ! »

Je ne savais vraiment pas quoi dire. Je n'avais l'air aucunement naturelle ainsi, je m'en doutais. Non, j'en étais certaine ! Il devait me prendre pour une folle. Bon. Calme-toi Luna. Ce ne sont que des remarques pour rigoler ! Il n'y a pas de quoi en faire toute une histoire après tout. Pourquoi j'agis ainsi ? Mon comportement est absolument débile.

« Enfin, je... hum... »

Très réussi, félicitations.

« Alors ! Êtes-vous prêts à commander les amoureux ? »
« Ahhh ! »
« Et bien ? »

Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit déjà revenu. J'ai sursauté. J'avais l'air ridicule ! Je devais reprendre mon calme. Inutile de se comporter ainsi. Commander, simplement commander...

« Oui ! Je vais prendre un chocolat chaud. Avec des marshmallows. »

J'ai tourné le regard vers mon partenaire afin de voir ce qu'il allait commander. Si ça se trouve, il faisait complètement abstraction de ce que disait le serveur. Ce n'était que des paroles, rien que des paroles. Pourtant, je n'arrêtais pas de jouer avec mes mèches de cheveux. Ce signe montrait parfaitement mon stress par rapport à la situation. Je n'étais pas comme d'habitude. J'espérais que Faust ne le remarque pas trop... Je ne voulais pas l'effrayer, non plus.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Lun 12 Sep 2016 - 16:27
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
▲▼ Dans le ciel et sur la terreNous voilà confortablement installer l’un face à l’autre. Le serveur qui était chargé de prendre notre commande ne tarda pas. Il avait dans sa main deux cartes, qu’il nous donna. Je pris les deux cartes et en tendis une à Luna.

« Mais quel joli petit couple que voilà ! »

« Hein... ? »

Sérieusement ?! Il venait vraiment de dire ça ? Je ne savais plus quoi dire sur le coup. Je ne m’attendais pas à ces paroles, et à vrai dire je ne préférais rien dire plutôt que de dire quelque chose maladroitement. Il doit croiser de nombreux couples, donc rien d’étonnant qu’il ne se méprenne à ce sujet-là. Mais bon, je me sentais à la fois mal à l’aise pour Luna et je sentais qu’au fond de moi ça me touchait un peu. Que dire ? Je n’étais pas prêt.

« Mais allons ! Tu n'as pas à être timide ! Allez, je reviens dans cinq petites minutes, les tourtereaux ! »

Il s’adressait à Luna ? A la regarder elle avait vite pris la carte que je lui avais tendu. On ne voyait même plus son visage vu comment elle la tenait. Peut-être se sentait elle gêné ? Le serveur retourna à l’intérieur, nous laissant de nouveau tous les deux. Mon attention se porta alors sur la carte et sur les diverses propositions qui l’a composé. Je vis un léger coup d’œil furtif de la part de Luna, que je ne pus m’empêcher de remarquer. Son visage. Son visage était d’un rouge écarlate, à croire qu’elle venait de prendre un coup de chaud.

« Tu vas bien ? »

Elle ne me répondit pas. A croire qu’elle n’avait pas fait attention à ce que je lui disais. Je portais de nouveau mon regard sur la carte, et remarqua une des propositions qui m’intéressait fortement. Un chocolat chaud avec un marshmallow et de chantilly ! Enfin, je devrais peut-être me retenir. Je ne veux pas paraître trop gourmand, cela ne donnerait pas une très bonne image de moi. Pourquoi je pense ça ? A croire que je ne veux pas que Luna me voit négativement. Au fond, nous sommes juste amis, alors pourquoi cela me dérangerais ?

« Il y a tellement de choix ! Difficile de choisir ! »

« Oui, c’est vrai. Au moins il y en a tout pour tous les goûts ! »

Je lâchais un petit rire niais. Mon humour est tellement pathétique, il faut vraiment que je le mette de côté. Ce n’est vraiment pas un de mes points forts. Le serveur revint alors vers nous, surprenant par la même occasion Luna qui semblait focalisé sur quelque chose.

« Alors ! Êtes-vous prêts à commander les amoureux ? Et bien ? »

« Oui ! Je vais prendre un chocolat chaud. Avec des marshmallows. »

Elle aussi ? Elle souhaite prendre ça ? Mes yeux se remplirent d’étoile comme une journée de Noël. Pourquoi étais-je si content ? Je ne sais pas. Peut-être parce que quelqu’un appréciait les mêmes choses que moi. Même si ce n’était pas rare, cela faisait toujours plaisir à écouter. J’en étais resté focalisé sur ce qu’elle venait te dire. Mais le serveur me rappela à l’ordre, me faisant comprendre que lui aussi attendait une réponse de ma part.

« Oh ! Oui, je vais prendre la même chose ! Et vous m’apporterez l’addition en même temps s’il vous plait, merci ! »

« Je m’en charge de suite. Je vois que monsieur est galant envers sa demoiselle, c’est une belle qualité de nos jours ! »

Il repartit alors avec notre commande écrit sur un morceau de papier. Pourquoi mon teint venait de viré au rouge ? Je me sentais tout chaud, comme si j’étais fiévreux. Etais-ce qu’il venait de me dire qui m’avait perturbé autant ? Je n’en savais point, en tout cas cela m’avait quelque peu touché. J’étais quelqu’un de généreux et gentil, et ce n’était pas la première fois que j’invitais quelqu’un pour le remerciait. Mais avec Luna, ce n’était pas pareil. Je me sentais beaucoup moins à l’aise et je trouve cela beaucoup plus tendu.

Il revint alors avec deux tasses de chocolat chaud orné d’un marshmallow flottant sur le dessus. Il les déposa sur la table ainsi qu’un ticket de caisse. Je réglai directement la somme auprès du serveur, et me tourna alors vers ma tasse. Je ne disais rien, je savais pas quoi dire. Je regardais mon marshmallow flottait à la surface, toujours couvert de gêne. Je pris alors la petite cuillère et plongeait mon marshmallow dans le liquide encore chaud. Jusqu'à ce que la sucrerie ne soit complètement imbibé du liquide chocolaté. Je le pris alors de nouveau sur le couvert et l’enfonça entièrement dans ma bouche. C’est à ce moment-là que j’ai croisé le regard de Luna. Je ne sais pas pourquoi, mais mes fonctions primaires se sont tout d’un coup arrêté, et en avalant le petit plaisir de guimauve, je me suis étouffé.
© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri 1491976492-matthew-t-card
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Mer 14 Sep 2016 - 2:39
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Dans le ciel et sur la terre


Faust avait pris la même chose que moi. Nous avions des goûts similaires ! Intéressant. Enfin, je commençais à retrouver mon état normal et à m'habituer aux remarques du serveur. Après tout, peut-être qu'il plaisantait ! Je n'en sais vraiment rien, mais j'essayais de faire abstraction de ses paroles. Il n'y avait absolument, mais alors absolument aucune raison que j'agisse ainsi ! Je crois.

« Faust... tout va bien ? »

Il ne semblait pas dans son assiette. On aurait dit qu'il... qu'il s'étouffait ? Oh non, c'est pas vrai ! Pourquoi ? Comment ? Je regarde sa tasse. Le marshmallow n'y est plus. Ah oui, c'est vrai. J'étais tellement lunatique que je n'avais même pas pris conscience qu'il l'avait mangé. Il se serait étouffé avec la friandise sucrée ? Je commençais à paniquer.

« Crache ! Allez, crache ! »

Il n'y arrivait pas. Je devais l'aider ! Mais comment ? Je me suis levée rapidement pour aller rejoindre le dresseur. Je me suis placée derrière lui, en plaçant mes bras autour de son corps pour appuyer et tenter de faire sortir ce fichu marshmallow ! Ce n'était pas prévu ça... Mais là, j'étais réellement en état de panique ! Ma respiration s'était coupée, et mon cœur battait aussi vite que jamais. J'appuyais de toute mes forces mais je ne semblais pas assez forte. La porte du café était fermée, et personne n'était à proximité. Bon tant pis, je devais m'organiser toute seule. J'ai attrapé la première pokéball de ma poche et je l'ai lancé. Miko en est sorti.

« Il s'étouffe ! Vite, aide-moi ! Charge ! »

Le Mentali, perplexe mais spontané, fonça directement sur Faust. J'espère qu'il me pardonnera pour cet attaque brutal ! Mais je n'avais pas le choix, j'ai paniqué. Heureusement, l'aide de Miko m'a été précieuse. Nous avons réussi à libérer Faust de la malédiction du marshmallow. J'étais tellement soulagée. Des larmes ont commencé à couler sur mes joues. J'ai tellement eu peur.

« Excuse-moi ! Je n'ai pas eu le choix ! J'ai... j'ai eu si peur... Ne me fais plus jamais ça... ! »

J'hésitais à le prendre dans mes bras tellement j'étais soulagée, mais... ce serait légèrement étrange. Surtout après les remarques du serveur de tout à l'heure. L'essentiel, c'est qu'il allait bien maintenant. Miko a esquissé un sourire à Faust. Une bien drôle de façon de faire connaissance, mais bon, oublions ça. J'ai caressé mon Mentali et je l'ai remercié au moins dix fois. Franchement, une chance que j'ai pu faire appel à lui. Il est retourné dans sa pokéball, et je me suis relevée.

« Tu vas bien ? J'espère que tu n'as pas trop mal ? »

Je parlais de sa gorge, mais également de son ventre. Miko n'y était pas allé de main morte. Mais quand l'instinct de survie entre en jeu... Voilà quoi. J'ai réalisé la proximité qu'il y avait entre Faust et moi quelques secondes plus tard, puis j'ai reculé subitement. Le genre de proximité qui pouvait permettre au serveur de refaire des remarques bien gratuites. J'ai rougis à nouveau. Oh non, non non. Pas encore...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Mer 14 Sep 2016 - 13:05
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
▲▼ Dans le ciel et sur la terreJe n’ai pas eu le temps de comprendre ce qui se passait. Mes voies respiratoires étaient obstruées et je n’arrivais plus à relâcher un seul souffle d’air, ni même demander de l’aide. Tout est passé si vite. J’entendais Luna paniqué à mes côtés qui avait sûrement compris la situation. Elle essaya tant bien que mal de me le faire recracher mais rien à faire, la sucrerie avait décidé de rester à sa place. Je l’écoutais sans comprendre ce qu’elle disait mais apparemment elle était encore plus affolée que moi. Je n’ai pas bien compris la suite des événements, mais la charge dans l’estomac fût quelque peu surprenante. Finalement, la friandise décida de se déloger de là où elle était et je pu enfin prendre un grand bol d’air.

« Merci, merci milles fois Luna ! »

Je me tournai vers elle, elle avait les larmes qui coulait sur ses joues. La pauvre. Cette scène devait être terrifiante pour elle. Ça m’apprendra à manger rapidement sans réfléchir aux conséquences. Elle rappela alors son compagnon qui m’avait sauvé de l’asphyxie. Il me sourit. Je lui rendis son sourire avant qu’il ne rejoigne sa Pokéball. Voyant que Luna pleurait toujours, je ne sais pas ce qu’il m’a pris. Je me suis alors levé, et sans avoir réfléchis une seule seconde, la voilà dans mes bras. Oui. Je l’ai prise dans mes bras. Comme pour me faire pardonner de la scène que je venais de lui faire vivre. Comme pour la remercier de m’avoir aidé jusque-là. Comme pour lui montrer que je lui étais reconnaissant de m’avoir sauvé la vie. Je suis resté comme ça, une bonne dizaine de minute. Je ne sais pas si ça la gêné, ni même ce qu’elle pouvait penser actuellement. J’avais fait ça spontanément, ça ne me ressemblait pas. Mais avec cette fille, bizarrement, je n’arrivais pas à réfléchir avant de faire quoi que ce soit. C’était bien la première fois que cela me perturbait autant.

Quand je finis enfin par la relâcher de mon étreinte, nos deux visages avaient pris une couleur beaucoup plus rouge. Je ne voulais pas qu’elle se sente mal à l’aise dès à présent. J’avais lancé le geste, il fallait que je désamorce ce malaise.

« Sinon, que dirais tu de me montrer un peu Nox Illum ? Je viens d’arriver, nous pourrions continuer à discuter. Je suis sûr que tu as des tas de choses à me raconter sur tes voyages, et je pourrais peut-être te parler un peu plus de moi si ça t’intéresse ! »

J’attendais la réponse de ma partenaire qui semblait quelque peu perturbait par le geste que je venais de faire. Je pouvais comprendre. Ce n’était pas tous les jours qu’on se faisait enlacé par une personne que l’on ne connaissait que seulement depuis deux heures. J’avais peut-être été malpolis ? A vrai dire je ne lui ai pas vraiment demandé son avis. Mais la voir pleuré m’avait profondément touché. Je n’aime pas voir les gens pleurer, et encore moins pour moi.

« Je m’excuse si mon geste était déplacé, je n’ai pas vraiment réfléchi… Peut-être que tu ne me pardonneras pas. J’ai peut-être mal agis. »

J’ai alors insisté un brève instant pour reprendre ma respiration. J’ai alors repris mon monologue.

« Je ne souhaite pas te voir pleurer. On ne se connait pas depuis longtemps, mais tu es le premier visage que j’ai vu depuis que je suis arrivé ici. Et je ne souhaite pas revoir ce visage aussi larmoyant qu’il n’y a quelques instants. Pardonne-moi. »

© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri 1491976492-matthew-t-card
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri
Mer 14 Sep 2016 - 16:29
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Dans le ciel et sur la terre


Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il me prenne dans ses bras. Je m'attendais à tout sauf ça, et je n'ai pas réagi sur le coup, j'étais trop surprise. Cette situation a dû être terriblement angoissante pour lui, plus que pour moi. Je n'ai rien dis, mais j'ai recommencé à rougir. Ce geste me touchait beaucoup, même énormément. J'ai souris. Bêtement. Puis je l'ai serré dans mes bras à mon tour, au lieu de faire le piquet. C'était agréable comme sensation. J'avais l'impression d'être rassurée. Ce n'était pas la première fois que je serrais quelqu'un dans mes bras, mais cette fois-ci, c'était différent, c'était... indescriptible. J'étais tellement heureuse qu'il aille bien, je suis passée d'un sentiment de frayeur à un sentiment de soulagement profond, et de joie. Tout ça en quelques minutes seulement...

Lorsque nous nous sommes séparés, je ne savais pas quoi dire. Cette étreinte m'avait fait du bien, mais j'étais quand même un peu confuse. Je ne savais pas ce que je devais dire, ou ne pas dire. Heureusement, Faust a pris la parole en premier. Il voulait visiter la ville avec moi, pour qu'on puisse continuer de discuter. J'étais ravie d'accepter sa demande. Après tout ça, je ne voulais pas clore la rencontre aussi subitement. J'étais de plus en plus intriguée par ce dresseur, et je souhaitais en apprendre davantage sur lui. J'ai remarqué que j'avais toujours son appareil photo avec moi. Je l'avais presque oublié. J'ai souris.

« Tant que j'ai ton appareil photo, tu ne peux pas partir de toute façon ! Tu n'as pas le choix de rester avec moi ! »

Je me suis presque trouvée drôle.

Nous avons quitté le café pour commencer à se promener, et Faust semblait regretter son étreinte précédente. Il croyait que je lui en voulait. Cela le préoccupait beaucoup visiblement. Pourtant, ce n'était pas un gestee négatif, pourquoi je lui en tiendrait rigueur ? Non, au contraire. Ce geste m'avait fait plaisir. Même si j'étais perplexe, cela n'enlevait pas ma joie. J'étais tout simplement un peu timide, après tout, je ne connaissais pas beaucoup Faust. Mais je ne voulais pas non plus lui dire que j'avais aimé ce câlin, cela sonnerait de manière trop étrange !

« Mais non, ne t'en fais pas ! Au contraire, ça m'a beaucoup rassurée, et ça m'a aidé à me calmer. Je... J'ai apprécié ton geste ! Vraiment ! »

J'ai souris, timidement. Je ne sais pas pourquoi j'avais ce sentiment de timidité en sa présence, un sentiment que j'ai tellement rarement...

« Tu ne veux pas déposer tes bagages quelque part ? »

Transporter des sacs pendant une balade, cela pouvait être rapidement épuisant. On pouvait toujours aller faire un crochet quelque part pour qu'il puisse les déposer. D'ailleurs, avait-il un endroit où se loger ? Ce serait déjà un début. Je ne savais pratiquement rien sur lui. J'avais tellement hâte d'en savoir plus ! J'avais tellement de questions, comme à mon habitude.

« Tu t'intéresses à un type de pokémon en particulier ? »

Eh, il fallait bien commencer quelque part. Inutile de faire un interrogatoire en le bombardant de questions, j'allais le rendre mal à l'aise et ce n'est pas du tout ce que je souhaitais. Je me demandais s'il avait d'autres pokémons avec lui, ou s'il n'avait que Milow. Oh ! On pourrait tenter de capturer des pokémons ensemble un de ces jours ! Enfin... Peut-être ? Je ferais mieux de focaliser sur l'instant présent.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Dans le ciel et sur la terre — ft. Faust Maeri

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: