HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
S'accommoder des lieux ▬ PV Soburin Ikeda
S'accommoder des lieux ▬ PV Soburin Ikeda
Dim 11 Sep 2016 - 21:26
Région d'origine : Kanto
Messages : 13

William Cooper

William Cooper

IKEDA
Soburin

IKEDA
Soburin

S’accommoder des lieux
Je soufflais doucement, mes lèvres à peine ouvertes tandis que j’observais les alentours au pied de ma fenêtre. Je venais à peine d’emménager dans ce nouvel appartement. Mon nouveau chez moi pendant un petit moment… Malheureusement, un temps que je n’étais pas apte à déterminer car on m’avait muté ici sans me donner plus de détails. J’aurais bien pu refuser. Cependant, mon patron m’avait bien fait comprendre que c’était une belle occasion et que je ne pouvais pas me permettre d’y passer à côté. Et puis, cela me permettait enfin de me détacher de Safrania, ville que j’ai toujours connue. Je n’avais plus donc aucune pression de la part de mon paternel, bien qu’il faisait comme s’il n’avait plus de fils depuis des années déjà.

Je ne connaissais pas Nox Illum. Encore moins la région de Mhyone. Et étrangement, ici, je me sentais pousser des ailes. Une nouvelle vie commençait. Je pouvais me construire un nouvel avenir… Mais avant, il me semblait judicieux de connaître les environs. Et pour ça, je devais sortir. Entrer en zone inconnue pour le conquérir. Avant de me décider, je jetais un dernier regard à la pièce derrière moi. Il y avait un simple meuble et un canapé. Quelques cartons dans le coin des murs qui n’attendaient qu’à être déballés. Je n’avais plus le courage pour aujourd’hui… J’avais déjà rangé énormément, plus que le nécessaire. Le reste serait fait demain, j’avais besoin d’air.

A l’extérieur, le temps était bon. Ma main tenait fermement mon téléphone portable dans lequel se trouvait At. Celui-ci arrivait à communiquer en m’écrivant et dès que j’avais un message, l’appareil vibrait ou émettait un petit son significatif. Un moyen de garder le contact ingénieux et que l’on utilisait depuis le début de notre rencontre.

At Sign’ a écrit:
Tu sais où aller ?

▬ Pas vraiment. Je vais là où mon instinct me guide. Je vais déjà trouver un magasin pour faire les courses, sinon, je ne pourrais jamais m’alimenter. Tu sais où il y en a un ?

Cela pouvait paraître étrange. Je veux dire par-là, voir un jeune homme parler tout seul. Car pour répondre à mon compagnon, je n’avais pas besoin de faire comme lui. Le temps que mon ami trouve le chemin en parcourant le Web, mes yeux se posaient un peu partout. La ville semblait immense. De grands buildings se dressaient à mes pieds et lorsque j’essayais d’en voir le sommet en m’arrêtant, j’en perdais l’équilibre. C’est à ce moment-là que At’ intervenait. Apparemment, pas trop loin, il y avait une supérette. Je le remerciais oralement et m’apprêtais à repartir en faire volte-face. Sauf qu’en me retournant, je me trouvais nez-à-nez avec un parfaite inconnue. Surpris, j’effectuais un pas en arrière et faisais tomber au sol mon téléphone.

At Sign’ a écrit:
Bordel William, fais attention.
Re: S'accommoder des lieux ▬ PV Soburin Ikeda
Lun 12 Sep 2016 - 22:51
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda
s'accommoder des lieux

Soburin avait finalement remit les pieds au sein de Nox Illum. Après avoir marché jusqu'au Mont Kaygon afin de dénicher un nouveau compagnon, après avoir discuté longuement avec Jeraya, la demoiselle revenait. Mais pourquoi donc n'avait-elle pas poursuivit son aventure plus loin ? Tout simplement parce que le meilleur ami de son père (meilleur ami qu'elle considérait d'ailleurs comme un oncle, tant il avait été présent pour elle) voulait ABSOLUMENT lui présenter sa fille adorée qui venait de rentrer de vacances.
Pour toute l'hospitalité dont il avait fait preuve, la brune n'avait pas pu refuser de venir voir la petite de cinq ans qui revenait de Kanto après être allée là-bas pour voir sa grand-mère. Et puis, l'ancienne Kimono se disait qu'avoir enfin un bon repas chaud, un lit douillet, cela ne ferait pas de mal, pourquoi donc cracher sur cette proposition ? La demoiselle n'avait pas de travail et se contentait d'aider autrui... du moins, quand cet autrui lui assurait avoir quelque chose en retour. Que ce soit hospitalité, nourriture, toit ou un peu d'argent.

La brune déambulait donc au sein de Nox Illum mais elle ne cherchait pas encore la maison de Barney. Arriver les mains vides ? Soburin n'appréciait guère cette idée, il lui fallait absolument dénicher quelque chose, un cadeau pour la fille adorée de son oncle. La demoiselle s'était rendue juste avant au Centre Pokémon afin de se changer entièrement et arriver présentable. L'ancienne Kimono arborait une coiffure complexe retenue par deux broches, l'une était noire et rouge, l'autre blanche et dorée. La première représentait trois fleurs de camélia et la seconde, deux petites têtes de dragons. Un kimono noir, blanc et présentait différentes autres couleurs plus vives l'habillait superbement. Les motifs vifs correspondaient à des dragons pour la plupart. Des petites fleurs étaient visibles sur les parties blanches, sur les noirs également, de la flore dorée.
Soburin n'avait cependant guère abusé sur le maquillage, n'appréciant que peu cela, elle s'était contentée de réhausser l'abysse de ses prunelles par du noir et d'appliquer un léger rouge à lèvre tirant sur le sanguin.

Son Sonistrelle était perché sur une épaule tandis que l'ex habitante de Jotho avançait d'un pas tranquille, ses mains fines cachées dans ses longues manches, ses geta claquant finement sur le pavé. Le regard baissé puisqu'elle était en pleine réflexion, la femme aux dragons eut à peine le temps d'entendre une voix masculine face à elle et déjà, un être manqua de la percuter de plein fouet. Si Soburin n'eut aucune réaction et se contenta de lever son regard vers le jeune homme, Hiryō poussa un cri bref et s'envola brusquement, reculant un peu tout en fixant, surprit, le brun.
La demoiselle ferma ses yeux, léger sourire aux lèvres. Elle laissa tomber ses bras le long de son corps et abaissa son buste, autant pour saluer que pour s'excuser. Rouvrant ses yeux, le buste toujours baissée, elle aperçut le téléphone tombé où un message s'affichait.

« Hiryō ? »

La voix légère de Soburin s'éleva et son starter comprit, il vola jusqu'au portable, le prit entre ses pattes et reprit de l'altitude afin de le porter jusqu'à l'inconnu. Pendant ce temps, la brune s'était redressée et replaçait ses fines mains dans ses manches, détaillant enfin, celui qui avait manqué de le percuter, du regard. Une chevelure sombre, un faciès fin et des prunelles rubescentes. Atypique couleur qui n'en était pas moins belle.

« Excusez-moi, je ne vous avais pas vu... »

Mais, ce type ne parlait-il pas à quelqu'un, juste avant qu'ils ne manquent de se rentrer dedans ? Soburin observa autour d'eux, ses fins sourcils légèrement froncés tandis que son Sonistrelle voletait joyeusement autour des deux noirauds ; passé la surprise, la chauve-souris mauve était bien heureuse de rencontrer quelqu'un !
Mais Soburin préférait se questionner sur les choses suivantes : à qui parlait-il puisqu'il n'y avait personne qui semblait le connaître autour d'eux et... comment, sans le voir, la personne avec qui il parlait par message pouvait savoir qu'il avait faillit bousculer quelqu'un ? Après tout ce "Bordel William, fais attention" était... étrange.

« Vous... Parliez à votre portable ? Est-ce une nouvelle technologie ? »

La demoiselle paraissait sincèrement intriguée. Elle avait dû mal à saisir.



(c) chaotic evil

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: S'accommoder des lieux ▬ PV Soburin Ikeda
Mer 14 Sep 2016 - 15:37
Région d'origine : Kanto
Messages : 13

William Cooper

William Cooper

IKEDA
Soburin

IKEDA
Soburin

S’accommoder des lieux
Si j'étais maladroit ? Pas particulièrement... Mais pour le coup, j'étais vraiment surpris car je ne m'y étais pas attendu. Mon téléphone m'échappait des mains et je n'avais même pas de réflexes pour tenter de le rattraper, tellement j'étais subjugué par la personne juste en face de moi. Si je devais un adjectif à cette dernière serait très certainement le mot : « particulier » ou « atypique » Elle était vêtue d'un Kimono aux différentes couleurs. Un rapide coup d'œil me permettait de distinguer les quelques formes, telles un dragon et des fleurs. Mais c'est plutôt sur le visage que je m'attardais, mes iris détaillant chaque partie sans aucune retenue, notamment ces lèvres sanguines. C'était rare qu'un visage m'intéresse autant... Peut-être parce qu'elle avait su avantager ses atouts en appliquant ce maquillage de façon stratégique. D'habitude, je me passionnais davantage aux formes féminines qui avaient le don de m'émoustiller. Cette femme était une beauté. Différente, mais frappante.

Ma contemplation se terminait quand elle me saluait poliment. Là, elle réussissait à me mettre dans l'embarras et je me contentais de placer une main derrière ma nuque, un sourire gêné sur le coin de mes lèvres. Que répondre à ça ? Je n'étais pas habitué. Sa voix délicate perçait le silence de mon être comme aurait pu le faire une flèche de Cupidon dans mon coeur. Allons, allons, William. Ne t'emballe pas trop vite. Je devinais avec facilité que "Hiryō" était son Pokemon et c'est ce dernier qui me rendait mon appareil. J'y jetais un simple regard pour constater qu'il n'y avait rien de grave et le fourrait dans la poche de ma veste rapidement tandis qu'il émettait un nouveau son.

At Sign' a écrit:
Will ?

▬ Je devrais en dire de même, dans ce cas. Je me suis retourné un peu trop vite.

Pour le moment, je préférais ne pas m'occuper de mon ami. Mais cette ignorance fût de courte durée  puisque cette sublime créature s'y intéressait. Et c'était en total contradiction avec ce qu'elle représentait. N'était-elle pas une sorte de Geisha ? Elle devait aimer tout ce qui était traditionnel. Alors, la technologie... ? Je ne me démontais pas pour autant, prêt à faire face à n'importe quelle épreuve. Je souriais de nouveau, confiant. Ma main se glissait de nouveau dans ma poche et j'en sortais mon appareil avec dextérité. Mêlant le geste à la parole, je commençais à donner des explications.

▬ En réalité, je communique avec mon Pokemon... C'est un Porygon et il peut se m'artérialiser dans le réseau. Du coup je lui parle normalement et lui m'envoie des messages. Là, comme ceci. Une simple pression sur un bouton permettait à l'écran de s'allumer et de faire apparaitre le dernier message de mon compagnon. Et je ne pensais pas qu'il s'agirait de celui-ci.

At Sign' a écrit:
Tu es déjà en train de draguer ? Crétin. Tu peux mieux faire que ça.

Même si mon téléphone était tourné de façon à permettre une lecture aisée à mon interlocutrice, j'arrivais à lire à l'envers. Et quand je comprenais, mon coeur faisait un bon dans ma poitrine, me forçant à retourner mon appareil électronique vers moi et cacher subtilement l'écran comme je pouvais.

▬ Sérieux... At' !! pestais-je. Arrête de raconter des conn- (Attention, Will, t'es avec une dame là !) des bêtises, ok ? Elle s'intéresse juste.

At Sign' a écrit:
Mais oui, bien sûr.  

Ce comportement encore adolescent ne jouait clairement pas en ma faveur. Mais  dans ce genre de circonstances, j'éprouvais pas mal de difficulté pour me contrôler. Respirant un bon coup, je laissais échapper ma gêne en un long soupir tout en ignorant ce dernier message. Je devais rattraper cette maladresse.

▬ Il a le chic pour me mettre dans l'embarras cet idiot. continuais-je avant de passer sur un tout autre sujet. Vous êtes de Nox Illum ? Non parce que je viens d'arriver et j'avoue que j'ai du mal à m'y retrouver. Je cherche un super-marché.

At Sign' a écrit:
Menteur ...  

Une nouvelle sonnerie m'avertissait de ce message. Je souriais pour effacer ma grimace et effectuait une pression sur le bouton du volume pour l'éteindre.
Re: S'accommoder des lieux ▬ PV Soburin Ikeda
Jeu 15 Sep 2016 - 12:57
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda

Contrairement à d'autres personnes, Soburin ne ressentait aucune gène lorsque les regards venaient s'attarder sur son elle et son allure atypique. Durant son adolescence, lorsqu'elle dansait avec les autres Kimono ou seule, combien de touristes restaient là, interdits, détaillant chaque aspect de son faciès aux traits fins et si habilement maquillés.
Ainsi la brune se contenta de sourire doucement, observant le jeune homme qui, à présent, lui présentait son portable tout en expliquant en quoi la "technologie" consistait. Un Pokémon se trouvant dans le réseau ? La jeune femme d'habitude si égale à ses émotions arqua un sourcil, paraissait sincèrement intriguée. Un Porygon... Non, Soburin n'en avait jamais vu de sa vie.

Un léger rire s'échappa de la gorge de la demoiselle à la vue du message, d'autant plus amusée par la réaction du dénommé William. Visiblement son Pokémon était taquin envers son dresseur, se connaissaient-ils depuis longtemps ? Soburin laissa un instant glisser son regard en direction de son Sonistrelle qui revenait doucement se poser sur l'une de ses épaules, rangeant ses petites ailes membraneuses, lui adressant un air emplit de curiosité. La brune lui répondit d'un fin sourire tandis que le long soupire de son interlocuteur venait précéder la suite de ses paroles.
Paroles qui firent sourirent un peu plus l'ancienne Kimono.

« Je ne suis pas d'ici mais je commence à connaître assez bien la ville. Il me semble qu'un super-marché se trouve un peu plus loin par-ici... mais, je ne vais pas vous laissez y aller seul. Ce ne serait pas bon de ma part de laisser un nouveau arrivant se débrouiller seul. »

Soburin se remise doucement en route afin que le jeune homme aux prunelles rubis la rattrape sans problème, elle tourna ensuite légèrement sa tête vers lui afin de mieux le voir.

« Et donc vous... Vous vous appelez William si j'ai bien compris, je suis Soburin, enchantée. Tutoyons nous, si cela ne te dérange pas. »

Si pour une autre personne, le tutoiement n'était pas grand-chose, Soburin adorait tutoyer autrui. Disons qu'avant d'arriver ici, le vouvoiement était de mise et encore... elle devait sans cesse prendre garde à sa manière de s'exprimer, pour toujours démontrer son respect envers autrui. Cela avait beau lui rester, la brune aimait cependant cesser de vouvoyer. Même si... pour quelqu'un d'autre, ce n'était qu'un fait habituel.

« D'où viens-tu, si tu n'es pas d'ici ? »

Et puis... se laisser aller à ses curiosités, poser des questions... une nouvelle liberté qu'on lui permettait, ici.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: S'accommoder des lieux ▬ PV Soburin Ikeda
Dim 2 Oct 2016 - 13:36
Région d'origine : Kanto
Messages : 13

William Cooper

William Cooper

IKEDA
Soburin

IKEDA
Soburin

S’accommoder des lieux
Le rire de la demoiselle ne faisait que d'accentuer mon mal être. Je n'étais pas spécialement à l'aise au départ mais finalement, la voir sourire me disait que c'était bon signe. Je me détendais alors un petit peu et plaçais un main derrière ma nuque tout en lâchant ce soupir assez significatif. Détournant le regard, je profitais de l'occasion pour m'apitoyer un peu sur mon sort. Stratégie ? Peut-être bien. Je désirais rester encore en compagnie de cette charmante femme. Ce serait dommage de se séparer si rapidement, d'autant plus que je ne connaissais même pas son prénom. Ce visage semblant si froid était souligné d'un délicieux sourire. Cela lui allait bien. Comme je venais d'arriver dans cette région, je voyais là une opportunité pour élargir mes connaissances.

La dame n'était peut-être pas du coin mais cela ne l'empêchait pas de me proposer de m'accompagner. Bingo, j'avais réussi. Comme quoi, faire le petit malheureux, ça fonctionnait plutôt bien. Je retirais ma main de la nuque, baissant légèrement la tête et affichant un sourire satisfait. Mais aux yeux de mon interlocutrice, il pouvait juste traduire mon soulagement.

▬ C'est très gentil de votre part. Mais vous n'étiez pas obligé. répondais-je par politesse.  

Ma poche se mettait à vibrer une énième fois. Désolé At', mais là, clairement, tu ne vas plus m'aider. Surtout si c'est pour balancer de telle réplique. Je ne peux pas prendre le risque de l'effrayer. Pour qui passerais-je, sinon ? Je me contentais donc d'ignorer ces appels, faisant mine de rien. Au bout d'un certain temps, il se calmait, semblant bien comprendre que je ne m'occuperais plus de lui.

Tandis que nous étions en train de marcher l'un à côté de l'autre, je ne pouvais m'empêcher de lancer des coups d'oeil discret vers la créature qui était sur les épaules de sa dresseuse. Je ne connaissais pas vraiment l'espèce mais son air me rappelait celle des chauves-souris. Sur le chemin, on prenait le temps de discuter. C'est de cette manière que j'apprenais son prénom. Et c'est même sans aucun scrupule que cette Soburin faisait voler en éclat le peu d'espèce qu'il y avait entre nous. Adieu le vouvoiement, faite place à une empreinte un peu plus ... « proche » Pas que cela me dérangeait, loin de là. Disons plutôt que ça me surprenait, surtout que l'on ne se côtoyait que depuis quelques minutes à peine.

▬ C'est bien William, en effet. Enchanté.

Je lui épargnais cependant le diminutif Will'. Non pas que ça me dérangeait d'être appeler ainsi mais j'avais beaucoup plus l'habitude avec les personnes proches de moi.

▬ Par contre, je risque d'avoir un peu de mal. Donc excuse moi si un « vous » se glisse dans mes phrases. Je suis originaire de Kanto. J'ai grandi à Safrania. Et ... toi ?

Décidément, j'avais un peu de mal avec cette familiarité. Soburin ne méritait pas ça, elle imposait clairement le respect. C'était me faire violence pour employer le tutoiement. J'essayais de ne pas trop y penser. De toute façon, on était tout juste arrivé à l'entrée du magasin.
 
▬ Vous... Euh, je veux dire... Tu penses que je suis capable de me débrouiller seul, cette fois ? plaisantais-je en abordant un grand sourire.

Je restais sur ma faim. Notre échange n'était pas assez approfondi à mon goût. Je désirais vraiment apprendre davantage sur elle. Le fait est que maintenant, je ne savais pas si je pouvais me permettre de la garder prisonnière. On s'était juste croisé de façon aléatoire, après tout. Rien ne l'empêchait de repartir. Elle aurait pu très bien le faire au moment même où nous nous étions percutés. De simples excuses et c'est tout... Or, non. Soburin était encore ici. Je tentais le tout pour le tout.

▬ Est-il possible d'inviter une Geisha à boire un verre ou serais-ce déplacer de ma part ?
Re: S'accommoder des lieux ▬ PV Soburin Ikeda
Dim 9 Oct 2016 - 21:58
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda

« Ah, j'ai peut-être proposé cela trop rapidement? Je ne suis pas trop habituée à ces conventions alors... Je fais souvent quelques erreurs. »

Mais elle le notait pour la prochaine fois: attendre plus longtemps avant de tutoyer! A Rosalia, qui avait-elle tutoyé? Son père qui l'exigeait, il fallait dire que Keigo détestait profondément lorsque sa fille adorée l'appelait "Père" et le vouvoyait. La demoiselle avait également pu tutoyer un autre dresseur mais ce cas-ci était plus compliqué. Ainsi Soburin commettait beaucoup d'erreurs au risque de mettre mal à l'aise ou de surprendre ses interlocuteurs. Aux yeux de la danseuse, ce n'était pas trop grave: elle apprenait au fur et à mesure.

« Je viens de Johto... du village de Rosalia. »

Et lui de Kanto? Soburin avait souvent désiré visiter cette région lorsque son père, en revenant, lui avait conté de fabuleuses histoires dessus. Il avait parlé de ses aventures, de la ville de Lavandia, de ses trois oiseaux légendaires, de Mew, de Mewtwo. Mais bien entendu, sa mère ne lui aurait jamais laissé l'opportunité de partir. Tandis que la demoiselle songeait à cela, ils arrivèrent juste à l'entrée de la boutique et la Rosalienne se détourna doucement vers William, un fin sourire aux lèvres.

« Cela devrait aller, j'imagine. »

Soburin sourit un peu plus, amusée par l'attitude du brun. Un léger silence s'installa et le Sonistrelle sembla s'appliquer à le combler d'un léger, faisant bruisser ses petites ailes membraneuses avant de tout simplement s'employer à le nettoyer, gardant un œil sur William. La danseuse arqua un sourcil, un sourire en coin s'affichant sur ses lippes rouges.

« Déplacé? Bien sûr que non, j'accepte votre proposition avec plaisir. »

Après tout, toute sa vie jusqu'à maintenant avait été faîte dans l'optique de « charmer » autrui. Devenir une artiste, divertir, servir. En quelques sortes. Alors certes, à Rosalia, au sein de l'okiya, cela ne se passait pas ainsi mais Soburin souhaitait avant tout se délivrer de ce passé quelque peu lourd. Et puis après tout, William semblait agréable, non? Élargir son cercle de connaissance, connaître, en apprendre plus... la Rosalienne était quelque peu curieuse.

« Hm, je ne connais pas vraiment d'endroit où nous pourrions boire mais, je présume que nous finirons par trouver. Ou alors, nous pouvons tout aussi bien demander, elle marqua une légère pause, regardant autour d'eux avec attention. Que préfères-tu? Un café, un bar...? »

Son style ferait certainement tâche dans un bar mais elle y était déjà allée, certes, les regards intrigués avait été multiple mais l'ambiance était chaleureuse. Cependant... retrouver ce bar? Mission impossible, elle ne connaissait même plus le nom.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: S'accommoder des lieux ▬ PV Soburin Ikeda

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: