HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Brand new start — Estelle
Brand new start — Estelle
Jeu 15 Sep 2016 - 12:33
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Samedi 10 Septembre 2016, 09h58

Orion se pose lourdement à terre, tandis que moi, dans mon éternelle incertitude, je regarde le papier une dernière fois. Cent lectures plus tard, ça serait dommage que je me sois trompé d'endroit, pas vrai ? Je veux bien croire qu'il y ai plus d'un café qui s'appelle «L'Authentique», et que le manque d'originalité du nom lui donne une signification un peu paradoxale, mais c'est sûrement le seul qui se trouve près de l'entrée ouest de Nox Illum. Et là, pas question de se tromper ! J'ai vérifié, revérifié, et re-revérifié, jusqu'à m'assurer que, oui, j'étais bien à l'ouest. Pas au nord, pas au sud, ni à l'est, mais bien au bon endroit.

Bon. Si je prend des mesures aussi drastiques, c'est bien parce que j'ai gaspillé une nuit à rebrousser chemin, à cause du fameux incident de la route cinq. Avec ça, j'ai l'impression d'être devenu plus paranoïaque que jamais ! C'est dire, je ne m'étais pas autant perdu depuis un bon bout de temps, surtout avec le ventre vide. Mais maintenant, tout va bien. Qu'Estelle m'accompagne ou non, toute mon équipe sera là pour m'épauler, en cas de pépin. Je n'ai toujours pas de téléphone, mais j'ai largement de quoi imprimer des plans, de quoi me réchauffer, ou même de quoi préparer un casse-croûte en cas de problème. Cette fois, j'ai pensé à tout.

Et plus qu'à la prudence, j'ai pensé à ma relation.

Elle est officielle, maintenant, ça ne fait pas de doute, et avec un peu de recul, je me suis rendu compte que, Ô perspicacité, je me laissais trop emporter par mes émotions. Est-ce que c'est une mauvaise chose ? Oui et non. L'avantage, c'est que contrairement à mes habitudes, j'ai réussi à m'ouvrir sans trop de problèmes à mon aimée. J'ai l'impression qu'on s'est beaucoup rapprochés, malgré ma bévue du parc, et ça, j'en suis heureux. Par contre, le manque de maîtrise de moi me sied tellement peu que ça me rend malade. C'est vrai ! Je peux bien fonctionner à l'instinct, l'aimer comme je l'entend, mais plus je manque de discernement, et plus j'ai l'impression de me trahir moi-même.

Et ça, ça ne me plaît pas.

Mais j'ai réussi à faire le point. C'est facile, de se dire qu'on fera mieux la prochaine, tout en étant bien loin du problème en question, non ? Mais c'est un concept qui s'applique au grand nombre. Sans pour autant manquer de franchise, je peux très bien me persuader d'être plus Ren Lowell que simple amoureux transi, et je m'avance beaucoup en disant ça, mais je pense que c'est aussi ce que Estelle préférerait. Et puis, le gros bémol dans mon attitude précédente, c'est que j'en ai presque oublié mes objectifs principaux : étudier les pokémons insectes et cultiver mes connaissances générales. Je veux bien croire que l'élue de mon cœur a crée un choc dans mes pensées, mais aller jusqu'à en oublier l'essentiel ? Mauvaise idée.

Non. Avec une bonne journée à songer, je suis prêt à montrer à miss Highwind le Ren Lowell de tous les jours.

Je croise les jambes, lançant mon regard vague sur mon compagnon. Il est l'air heureux, lui. En même temps, je lui ai accordé un petit tête à tête pour l'aller, et on s'est même trouvés quelques spécimens à observer sur la route. Ces moments avec mon Scarhino, ils sont privilégiés : il y a toujours eu une sorte d'entente officieuse, entre nous, mais avec les récents événements, je n'avais pas trop pu m'attarder dessus. D'ailleurs, il est là, mais je pourrais aussi sortir les autres ? Quoi que. Dans un café, on évite en général de laisser vagabonder toute son équipe, ne serait-ce que pour conserver un peu de place pour les autres clients. L'endroit n'est pas très peuplé, mais bon ! Ils pourront se dégourdir les jambes et les ailes en sortant. Rien ne presse.

Sauf peut-être mon envie de la revoir.

Eh, ça ne fait que deux jours ! Mais deux jours sans elle, ça reste long. Les récentes retrouvailles ont été fortes en émotion, après tout, et à chaque fois, de nouveaux enjeux se sont mis en place. Le temps passe, j'apprend des choses sur elle, et pourtant, je l'aime plus encore qu'auparavant. Je laisse échapper un discret sourire. J'ai de la chance ! Sauf avec ses pokémons. Ce qui me fais penser, est-ce qu'elle aura le Onix ? Celui-la, ou celle-la, je n'ai pas trop eu l'occasion de vérifier, il me cause bien des tracas. Je n'ai ni l'envie, ni le temps, ni l'expérience pour l'élever, et lui et moi ne sommes pas en très bon termes, depuis sa capture. Est-ce que je devrais en parler avec Estelle ?

Peut-être qu'elle saura en faire quelque chose.

On verra. Ce n'est pas le sujet principal, car si je suis revenu ici, à part pour la revoir, c'est pour une bonne raison. Je lui ai laissé un peu de temps pour réfléchir, assez pour qu'elle se fasse une petite idée de ce qu'elle voudrait faire, et maintenant que nous avons convenus d'un endroit pour nous retrouver, j'attend sa réponse. Je ne cache pas que je serais un peu déçu, si elle disait non. Plus que d'étudier des insectes en chemin, et visiter les villes que je n'ai jusqu'ici pas pu visiter, j'aurai aimé me rapprocher davantage d'elle, d'apprendre à mieux la connaître. En soi, notre relation est encore très jeune.

Je pousse un long soupir.

Tellement de choses à penser, et pas assez de temps pour le faire. Ou peut-être trop, pour cette fois. Je m'égare, mais en même temps, Estelle n'a toujours pas pointé le bout de son nez. Est-ce qu'elle aurait eu un imprévu ? C'est dans ce genre de situation que je me maudis d'avoir inconsciemment sacrifié mon portable. Certes, je connais l'emplacement approximatif de la Team Anima, mais en contrepartie, je suis devenu incapable de garder contact avec quelqu'un. Heureusement que la messagerie pokéweb est partagée avec l'ordinateur.

Je regarde mon sac.

Tiens, comme je n'ai que ça à faire, je vais aller jeter un œil. J'attrape l'engin électronique et, délicatement, je le pose sur la table. Je presse le bouton pour le sortir de sa veille, et commence à surfer machinalement entre les pages. Pas de questions sur le blog, pas de message d'Estelle ni de qui que ce soit, et aucun événement marquant depuis hier. C'est le vide complet. En plus, j'aurai bien commandé quelque chose en attendant, mais je suis trop sur la paille pour m'offrir une double consommation. C'est le néant.

Je laisse tomber.

Dépité par le manque d'activité, je range l'ordinateur bien au chaud. Je n'ai pas envie de commencer un de mes bouquins, car je me suis éminemment persuadé de les garder pour le voyage. Je n'en ai pas beaucoup, et la route risque d'être longue. Mieux vaut prévenir que guérir. En soi, j'aurai bien envoyé un message à miss Highwind pour lui demander de me prêter un ou deux livres de thèse de son père, mais j'ai complètement oublié de m'en occuper. Tant pis pour moi, hein ?

Je tapote mes doigts contre la table.

Re: Brand new start — Estelle
Jeu 15 Sep 2016 - 21:12
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind

C’est aujourd’hui ! Après tout ce temps, cette éternité, cet intolérable délai, je vais enfin pouvoir retrouver mon aimé. Je me suis levée tôt, aussi tôt que faire se peut, et me suis préparée. De jolis vêtements, une petite tresse dans la frange et, surtout, le lotus dans mes cheveux de chocolat. Tout cela fait, il ne me reste plus qu’à nourrir ma petite équipe qui, bizarrement, a un peu changé. Si mon starter, lui, est toujours fidèle au poste, on ne peut pas en dire autant du Crabicoque. Depuis le départ de Ren, je ne l’ai pas vu une seule fois. J’ai beau le chercher partout, ça ne donne rien. En contrepartie, on m’a toutefois fait parvenir un certain spécimen que je ne m’attendais pas du tout à voir. On m’a fait parvenir un Onix trouble-fête qui, apparemment, appartiendrait à Ren. Voilà de quoi me surprendre en double. Il a un Pokémon qui n’est pas un insecte lui ? Et puis s’il avait du mal à le dresser il aurait tout de même pu m’en parler directement. Enfin, toujours est-il que je m’occupe de l’immense serpent de pierre depuis deux jours maintenant. Si, au départ, elle ne me faisait pas trop confiance, Kaa a commencé à accepter la nourriture que je lui donne et a même accepté de me laisser la brosser, pour enlever la poussière et les petits morceaux de gravier restés coincés. Certes elle est encore un peu méfiante, mais je pense qu’on a réussi à trouver un bon terrain d’entente et même Beast semble l’apprécier. Mh ? Ah, ça…. Ouais… J’espère que Ren ne sera pas trop fâché que j’aie donné un surnom à son Pokémon. C’est juste sorti tout seul et elle a eu l’air d’aimer alors bon, ça ne peut pas être si mal, si ? Il faudra que je lui en parle et pas que de ça.

Loin de moi l’idée de le contrôler ou de le surveiller ou quoi que ce soit du genre, mais selon ce que j’ai compris mon aimé a atteint Viridia avec une journée complète de retard. Il faut le faire quand même et je me suis beaucoup inquiétée moi ! J’ai hâte de pouvoir lui en parler et m’assurer qu’il va bien. J’espère simplement qu’il ne me trouvera pas trop invasive pour autant… C’est avec cette petite pointe de stress que je sors de chez moi, la sphère de Kaa vibrant légèrement. Elle a envie de sortir. L’Onix va devoir attendre un peu, je ne pense pas que les forces de l’ordre seraient très heureux de la voir se promener sur la voie publique. Avec un poids comme celui-là, ça ne peut pas être bon pour les routes. Et puis comme on part bientôt en voyage, le problème ne devrait plus trop se poser. Car oui, j’ai pris ma décision, je compte accompagner Ren. Ce ne sera peut-être pas une vraie belle et grande aventure Pokémon comme celle des collecteurs de badges et tout, mais j’ai bien envie de vivre ça et de le partager avec lui. Pour ça aussi, j’ai pris une « décision », bien qu’il serait plus vrai de dire que j’ai simplement accepté la situation. Je l’aime et c’est réciproque. Ça a beau être complètement intimidant, c’est aussi un petit miracle en quelques sortes. Je veux en profiter autant que possible, vivre cette relation jusqu’au bout sans le moindre regret. J’espère simplement qu’il pense comme moi et qu’il ne regrettera pas notre engagement. Après tout c’est facile maintenant, il ne me connait pas encore beaucoup, mais je ne peux m’empêcher de craindre qu’il m’aime moins lorsqu’il me connaîtra mieux. Ma seule consolation, c’est de me dire qu’à l’inverse, moi, je le chéris toujours d'avantage avec chaque petit détail que je lui découvre. Espérons juste que ça continue comme ça.

Bref, ça fait beaucoup de bla bla, assez pour presque arriver à ma destination et hausser le pas. Je vais bientôt voir Ren, je peux déjà apercevoir l’enseigne d’ici. C’est au pas de course que je franchis les derniers mètres restants pour mieux entrer avec les joues un peu rougies et les cheveux légèrement gonflés. Rien de bien de grave, juste de quoi rendre encore plus mignons mes grands yeux mauves qui regardent partout comme un bébé chien qui cherche son maître. Il est làààà ! Je repars avec entrain, un grand sourire un peu niais illuminant mon visage alors que j’approche en mode commando. J’ai tout de suite reconnu sa silhouette, ses épaules, sa chevelure de jais et sa manière d’être impatient. Il n’y a que mon Ren pour être comme tout ça en même temps. C’est donc silencieusement que je me glisse derrière lui pour déposer en traître un baiser au creux de son cou avant de me reculer rapidement. Je ne sais pas trop, pour l’instant, la vitesse de ses réflexes, mais j’ai déjà appris à la dure qu’il vaut mieux s’éloigner après avoir fait son mauvais coup pour ne pas causer d'accidents regrettables.

- Bonjour, Ren.

Et, aussi vite que ça, je passe de l’autre côté de la table pour m’asseoir en face de lui, toujours aussi rayonnante. Bon c’est un peu dommage pour lui, il n’aura pas eu l’occasion de m’embrasser en retour, mais de toute façon c’est un lieu public alors bon, pour une fois il peut bien attendre…. Argh, je vais devoir attendre aussi du coup par contre… Qu’importe ! Il y a d’autres choses dont nous devons discuter d’abord.

- Est-ce que ça va ? J’étais vraiment inquiète en voyant que tu n’étais pas rentré, il ne t’est rien arrivé de grave au moins ? Et ne t’en fait pas pour Ka…aaa- Euhm ! Pour la Onix, elle va très bien!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Brand new start — Estelle Miniat_6_x_445Brand new start — Estelle Miniat_6_x_095Brand new start — Estelle Miniat_6_x_129Brand new start — Estelle Miniat_6_x_058
Re: Brand new start — Estelle
Jeu 15 Sep 2016 - 22:13
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Samedi 10 Septembre 2016, 10h15

Un peu surpris, mais pas déçu. C'est avec un baiser embusqué que Estelle fête nos retrouvailles. Sans me laisser le temps de répondre, la jeune femme s'installe vivement à ma table, bien en face de moi. Elle me gratifie d'un «Bonjour», d'un sourire, et d'une vision à laquelle, jusqu'ici, je n'avais pas eu le plaisir de goûter. Ses cheveux ! Le jour de mon départ, j'avais eu un doute. Je m'étais même demandé si elle ne s'était pas désistée quant à sa promesse, mais par désir de profiter de nos derniers instants, je n'avais pas abordé le sujet. Mais c'était stupide, n'est-ce pas ? Elle n'aurait jamais fais ça.

Et là, mes yeux s'illuminent. Mon visage s'éclaircit. Je suis aux anges. Comme prévu, cette couleur chocolat lui va comme un gant, elle fait ressortir ses yeux, les traits fins de son visage, et lui donne un air plus mignon que jamais. Et comme si ça ne suffisait pas, elle porte la broche de lotus que je lui ai offerte. Aah.. Elle est beaucoup trop jolie ! En bref, je crois que je suis tombé amoureux une deuxième fois. Mais comme la situation s'y prête, je ne vais pas m'attarder sur mes propres songes ! Miss Highwind mérite des compliments. Et puis, si j'avais pu, je me serais jeté sur elle. Pour l'embrasser, bien évidemment.

Bonjour, Estelle.

Je marque une pause.

Je ne m'étais pas trompé, tu es sublime. Enfin.. Je passe ma main contre ma nuque. Encore plus qu'avant.

Et je souris. Un sourire heureux, amoureux et satisfait. Le meilleur sourire que j'aie à lui offrir. Bon ! Je l'ai un peu coupée dans son élan, mais de mon point de vue, le compliment était plus que nécessaire. Maintenant que les priorités sont en ordre, je vais pouvoir aborder des sujets un peu plus.. Délicats. J'aurai bien dû me douter que, même sans en parler, Estelle remarquerait que j'étais arrivé une demi-journée plus tard à Viridia. Et j'aurai bien dû me douter que, sachant cela, elle me demanderait le comment du pourquoi. J'y ai bien pensé, oui, et plus que de rechercher une solution, je n'ai rien trouvé de mieux que d'être honnête. Il faut assumer ses mauvais côtés, pas vrai ?

Eh bien..

Je mime une quinte de toux, et je baisse d'un ton.

Je me suis trompé de route en partant de Nox Illum.. Et j'ai atterri sur la route cinq.

Je détourne un peu les yeux. Quel boulet.

Ça m'a un peu rallongé le trajet, mais j'ai bien fini par arriver.

Un peu, oui. Bon.. Peut-être un peu plus ! Mais c'est passé, pas vrai ? Pour ce qui est de la Onix, son énonciation a le mérite de me faire lever un sourcil. Alors comme ça, c'est une femelle ? Et elle a l'air d'aller bien, qui plus est. Comme quoi, je ne me suis pas inquiété quand j'ai su qu'elle était chez Estelle, et j'ai eu bien raison. J'en déduis que le côté attentionné de mon aimée a encore opéré son tour de magie, et ça ne m'étonnerait pas que, en si peu de temps, elle se soit mise le serpent de pierre dans la poche. Pour ça, elle est toute indiquée pour s'en occuper. Il n'y a plus qu'à régler les détails.

Pour ce qui est de Ka...aaa-, tu peux la garder, si tu t'en sens capable. J'ai été contraint de la capturer au volcan, l'autre jour, mais ce n'était pas par plaisir. Je penche la tête sur le côté. Tu sais bien que ce n'est pas mon domaine. Et puis, elle et moi, nous ne nous entendons pas si bien que ça.

Je la regarde.

Qu'est-ce que tu en dis ?

D'ailleurs, il faudrait peut-être que je lui rende son Crabicoque. Il s'est faufilé dans mon sac, l'autre jour, et il n'a pas arrêté de me suivre partout où j'allais. Certes, il est adorable, et je le ferais bien rentrer dans mon équipe, mais comme c'est le pokémon d'Estelle, je ne peux pas me permettre de l'embarquer avec moi. J'y songerais à notre sortie du café, mais pour l'instant, je pense que lui donner quelques nouvelles sur son compagnon perdu ne serait pas trop.

Mais tu peux prendre ton temps pour te décider. Je hoche la tête. D'ailleurs, ton Crabicoque va bien, il s'est juste caché dans mon sac quand je suis rentré à Viridia. Il n'est pas difficile, j'ai très vite trouvé de quoi le contenter.

Mais je ne vais pas disserter sur son alimentation. Il y a des choses plus importantes, là. Déjà l'admirer, la regarder dans les yeux jusqu'à satiété, et puis lui poser les questions primordiales. Est-ce qu'elle va me suivre ? Est-ce qu'elle est partante ? J'ai envie qu'elle dise oui. Je marque un bon silence. Comme pour lui faire comprendre où je veux en venir, je m'enfonce dans mon dossier, plante mes iris dans les siens, et je croise les bras. Et enfin, j'articule quelques mots. Pleins d'appréhension, certes, mais aussi pleins d'espoir. J'ai besoin de ce voyage, et il sera totalement différent si elle n'en fait pas partie. C'est normal, non ? Je l'aime, après tout, et la moindre distance entre nous me fais mal. Très mal. C'est pour ça que j'ai besoin de conserver notre proximité, et surtout, de découvrir ces nouvelles choses à ses côtés.

Alors.. Est-ce que tu penses venir ?


Re: Brand new start — Estelle
Ven 16 Sep 2016 - 3:45
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
J'ai commencé la conversation la première, mais je comprends rapidement au simple regard de mon aimé que je me suis avancée trop vite. Lui, de son côté, est encore totalement plongé dans l'admiration de ma nouvelle chevelure. Je me sens me faire plus droite, relever un peu la tête et sourire davantage. Je suis fière de son regard sur moi, fière de le voir réagir autant pour moi, encore et toujours. Il me suffit de plonger dans ses iris verdoyant pour sentir ce même magnétisme qui nous attire sans cesse l'un vers l'autre, sans que nous ayons notre mot à dire. Comme quoi même une table de distance ça peut facilement paraître lointain. Tout, juste dans sa façon de me dire bonjour, respire d'une affection et d'une tendresse qui fait battre mon coeur. Puis, ses paroles finissent par rattraper son regard pour me complimenter une seconde fois. Sublime est le mot qui tombe, un verdict que je vais garder précieusement lui aussi. Je l'avoue, plaire à celui que j'aime fait partie de mes plus grandes sources de fierté. Après bon, je ne suis sans doute pas la seule dans cette situation, loin de là. Toujours est-il qu'il me parait naturel de le remercier à mon tour, de simplement exprimer ma propre affection.

- Ça c'est seulement grâce à toi... et pour toi.

Ouaip, j'arrive à sortir de belles phrases quand je le veux et, quand c'est pour Ren, on dirait que ma motivation atteint de nouveaux sommets. J'aime voir son regard s'illuminer, s'arrêter un instant pour me considérer ou plus simplement sentir ses mains se refermer dans mon dos pour m'attirer vers lui. J'aime l'entendre parler, le regarder interagir avec son environnement ou juste admirer les sombres reflets de sa chevelure au soleil. J'aime trouver des mots qui lui feront plaisir, qui feront battre son coeur avec le mien. J'aime ses mains fines, l'intensité de son regard, la couleur de sa peau contre la mienne. Je suis si occupée à faire la liste de toutes les choses que j'aime de ma moitié que je me demande presque de quoi il parle, lorsque la conversation reprend son cours. Ren a... atterrit sur la route 5 ? En essayant d'aller à Viridia ? Mes yeux se font plus grands alors que j'avance sur ma chaise. Il ne peut pas être sérieux là quand même. Gêné, le jeune homme détourne les yeux, mentionne qu'il a quand même réussi à rentrer et que le retard n'était pas si important. Mais c'est que c'est vraiment préoccupant à la fin !

- Mais les routes sont clairement indiquées... La forêt je pouvais comprendre, mais la Route 5 ?

C'est quand même exceptionnel. Habile, mon aimé ne va toutefois pas se laisser acculer sans rapidement trouver une porte de sortie, surtout pas dans les sphères abstraites du langage et de l'intellect. Il poursuit donc directement en parlant de Kaa, ou plutôt Ka...aaa-. Immédiatement prise au dépourvu, je recule sur ma chaise en piquant un fard et en détournant les yeux, rentrant la tête dans les épaules avec la mine un peu boudeuse. Il m'a eu, impossible, maintenant, de continuer à parler de son sens de l'orientation douteux. D'autant plus qu'il ne parle pas pour ne rien dire. J'ai enfin les informations manquantes de l'histoire et tout devient tout de suite plus clair. Il est vrai que Ren et un immense serpent de pierre, ça ne le fait pas trop. Néanmoins, je ne m'attendais pas à ce qu'il me propose de l'adopter aussi directement. Ma réponse est pourtant déjà toute faite, bien sûr, et je suis heureuse de la lui partager.

- C'est comme si elle faisait déjà partie de l'équipe! Je l'ai surnommée Kaa. J'avais simplement peur que tu m'en veuilles de lui avoir choisi un nom sans te consulter, mais si elle reste avec moi alors il n'y a plus de problèmes !

Et c'est dans le même ordre d'idées que Ren m'avoue avoir été suivit par mon Crabicoque. Je n'en suis pas tellement étonnée au fond, c'était assez prévisible. D'autant plus que je peux parfaitement le comprendre ; moi aussi j'aurais aimé me cacher dans le sac de mon aimé pour le suivre jusque chez lui. Je ne suis donc pas du tout inquiète de son état, son type insecte lui conférant d'office le statut de petit chouchou dans l'appartement Lowell. C'est d'ailleurs à se demander comment j'ai réussi à me frayer une place sans avoir des ailes de papillon, mais qu'importe. Le déroulement des événements n'aurait pu être mieux après tout. Parlons-en, d'ailleurs, car une question importante est sur le point d'être abordée : le fameux voyage. Prenant appui contre son dossier et fermant les bras, j'ai l'impression que Ren se prépare à se faire heurter par un Donphan imaginaire. Si jamais je devais dire non, il ne veut pas craquer devant moi pour la simple et bonne raison qu'il est comme ça. Si tristesse il y aura, ce sera seulement à l'intérieur, hors de ma portée. Même si j'avais choisi de le laisser y aller seul, cette position défensive à elle seule aurait été capable de me faire changer mon fusil d'épaule. Ça compte beaucoup pour lui, ça crève les yeux, et, surtout, ça compte aussi pour moi. Je veux partager ces moments avec lui, l'embrasser au clair de la lune et courir avec lui pieds nus sur la plage. Je veux traverser des grottes, respirer le vent de la mer et me hisser au sommet des montagnes sans jamais le quitter des yeux. Plus simplement, je veux vivre avec Ren. Qu'importe que je sois trop imaginative ou trop optimiste pour mon propre bien. Je sais que le but premier est l'étude des Pokémons que nous croiserons, plus particulièrement ceux de type insecte, mais ça ne m'empêche pas d'espérer. Ceci étant dit il vaut mieux que je parle et que je le fasse vite. J'ai l'impression que ma moitié ne va pas réussir à tenir encore longtemps sur sa corde raide. Il est temps de le rassurer avec mon sourire doux, attendris par cette vulnérabilité qu'il cache au monde, mais que moi j'ai appris à voir, lentement, mais sûrement.

- J'y ai bien réfléchi et.... Bien sûr que je viens ! Comme si je serais capable de te laisser partir plus de trois jours sans te serrer dans mes bras. Et puis sans moi tu serais capable de te retrouver à Kalos par accident, je ne peux pas te laisser à la merci de ton sens de l'orientation.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Brand new start — Estelle Miniat_6_x_445Brand new start — Estelle Miniat_6_x_095Brand new start — Estelle Miniat_6_x_129Brand new start — Estelle Miniat_6_x_058
Re: Brand new start — Estelle
Sam 17 Sep 2016 - 1:21
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Samedi 10 Septembre 2016, 10h21

Mon visage s'illumine. Pas un mot, ni même un geste, ne pourraient témoigner de l'immense joie que j'éprouve en ce moment. Je décroise les bras, fronçant les sourcils, et sans un bruit, je me lève de ma chaise pour rejoindre l'autre côté de la table. Là, j'attrape doucement la main d'Estelle, et profite de l'effet de surprise pour l'étendre au creux de mes bras. C'est plus fort que moi, pas vrai ? Mais je défie quiconque de m'arrêter. Oui ! Que ce soient clients, cafés ou pokémons, plus rien n'a d'intérêt, si ce n'est d'emprisonner les lèvres de ma bien-aimée. Et je ne me fais pas prier. Je l'embrasse passionnément, autant pour la remercier que pour m'en délecter, sans même prêter attention aux regards qui nous assaillent.

Je l'aime, mon étoile. Elle n'a qu'à ouvrir la bouche pour me contenter. Elle n'a qu'à sourire pour me faire vibrer. Et puis, elle n'a qu'à être présente pour me rendre heureux. Et moi, je suis là, à obéir encore et toujours à mon instinct subjugué, sans jamais rater la moindre occasion de lui prouver l'intensité de mes sentiments. Mais malheureusement, je ne peux pas l'embrasser indéfiniment. Je recule lentement, un sourire timide aux lèvres, et la mine plus que satisfaite. Encore une fois, j'en ai profité pour me venger de sa provocation. Je commence à être bon pour ça ! Je me retire calmement jusqu'à ma place, un peu comme si de rien n'était, et m’assois une nouvelle fois aux côtés d'Orion qui, lui, n'a pas hésité à nous lâcher des yeux.

Parfait.

Je suis content. Qui l'eut cru, pas vrai ? Mais avec ça, j'ai bien entamé mon quota. Même que tout le monde en a été témoin. En soi, les inconnus, je m'en fiche, mais j'espère quand même ne pas trop avoir gêné la jeune femme avec mes actions hasardeuses. C'est vrai que, en y réfléchissant, embrasser sa petite-amie au beau milieu d'un café, comme ça, c'est peut-être un peu déplacé. On me dira, mais d'où est-ce que je sais ça ? Et c'est bien parce que j'ai malencontreusement feuilleté un magazine du centre pokémon en rentrant à Viridia que, en effet, je peux me prononcer sur le sujet. Ça parlait d'endroits de rendez-vous, de pratiques selon les régions.. Bref ! Rien de passionnant, mais assez complet pour je l'utilise comme référence. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai su que, parmi tous les hommes sur terre, je devais être le pire, quand il s'agissait d'instaurer une ambiance pour embrasser sa dulcinée.

Mais tant pis. Je suis ce genre de garçon.

Donc.. Quand est-ce que tu voudras partir ? J'ai déjà mon sac, avec tout ce qu'il faut dedans. La météo est clémente, cet après-midi, mais si tu penses que c'est trop tôt..

Car oui, il faut bien revenir au sujet principal. On a beaucoup de choses à discuter, dont le matériel, l'itinéraire et toutes les modalités qui vont avec, et c'est bien maintenant que nous sommes posés qu'il faut que nous nous en occupions. La route risque d'être longue, et parfois même un peu difficile, donc je préfère qu'on s'assure que tout est en ordre aussi vite que possible. Si ce voyage a pour objet l'étude des insectes, la route que je partagerais aux côtés de mon aimée, elle, se devra d'être parfaite. Pas question que je laisse d'autres imprévus nous compliquer la vie !

Enjoué, je déroule une petite carte sur toute la longueur de la table, et place mon index directement au niveau de Nox Illum. J'ai déjà bien cogité les directions possibles quand j'étais à Viridia, donc pour ce qui est de l'organisation, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Je lance un rapide regard à l'intéressée, et commence à déballer mon discours.

J'ai réfléchi, et je pensais commencer par aller vers l'ouest, vers la route cinq. Je ne m'attend pas à croiser des insectes dans la neige, bien évidemment, mais c'est le chemin le plus rapide pour aller à Meridian. Là-bas, j'aurai plus de chances d'approfondir mes recherches, d'une part parce qu'il parait que leur bibliothèque est très bien fournie, et aussi parce qu'on suppose la présence de plusieurs espèces dans les environs. En tout cas, j'ai jeté un coup d’œil aux photos, et l'environnement m'a paru favorable.

Je fais glisser mon doigt le long du chemin, et je lui souris.

Nous avons tout ça à parcourir. Déjà, je veux savoir si ça te va, ou si tu préfères commencer par une autre ville. Ça ne me dérange pas. Toutefois, si tu es d'accord, je t'invite à regarder la carte pour me dire si il y a des escales qui pourraient t'intéresser. C'est notre voyage, après tout.


Re: Brand new start — Estelle
Sam 17 Sep 2016 - 4:34
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
La réaction est immédiate, son soulagement est écrit partout dans son visage. Rien de mieux pour me faire sourire à l'unisson alors que je le regarde quitter son siège pour se rapprocher de moi. Mais qu'est-ce qu'il... Oh. D'accord. Ça c'est une bonne idée. Si je m'inquiétais un peu plus tôt de la présence des autres clients, c'est beaucoup plus difficile de m'en faire alors que les lèvres de Ren viennent rejoindre les miennes avec une passion non dissimulée. Comme cette proximité m'avait manqué, cette douce tendresse timide qui se meut en un désir plus ardent avec chaque baiser échangé. Tristement, c'est justement la raison pour laquelle il vaut mieux nous modérer. Ma moitié reprend donc sa place à table, à l'autre bout du monde. Juste assez entreprenant pour m'embrasser ici, juste assez sage pour savoir quand s'arrêter. Il ne prononce qu'un mot qui m'apparait presque inutile. L'éclat de ses yeux est bien plus éloquent et je ne peux m'empêcher d'appuyer mon menton dans la paume de ma main, de l'admirer de manière amoureuse avec mon petit sourire aimant. Plus pragmatique, le jeune homme se lance dans les questions de logistique. Lui est déjà fin prêt et n'attends plus que mon avis. Quand devrions-nous partir?  Ça c'est facile.

- Je préfère partir demain matin, même en partant maintenant nous n'aurons pas le temps d'atteindre la ville avant la nuit. Ça nous donnera aussi plus de temps pour nous préparer et je peux te garantir que ma famille voudra avoir un compte-rendu détaillé de notre itinéraire avant de me laisser partir. Si on se lève assez tôt on devrait réussir à atteindre notre premier arrêt vers le début de la soirée.

Pendant que je répondais, Ren a pris le soin d'étaler sa carte, nous offrant un support visuel incontournable pour la planification rigoureuse de notre périple. Enfin, je ne suis pas du genre à faire comme ça d'habitude, mais mes dernières péripéties sur la route m'auront appris qu'il vaut mieux prévenir que guérir -ou que de passer la nuit dans un ranch de Tauros-. D'autant plus que de m'en remettre au sens de l'orientation du chercheur serait... ouais non, ce serait juste du suicide en fait. J'en profite aussi pour appeler un serveur de la main et nous commander un thé glacé et une limonade. Je sens que nous allons être ici pour un petit moment alors il vaut mieux nous procurer des rafraîchissements. Ma paille de fantaisie entre les lèvres et mes doigts jouant avec mon petit parasol coloré, je peux suivre le doigt de Ren sur la carte et écouter attentivement ses prochaines suggestions. Le plan est bon et Méridian est une ville que j'ai bien hâte de découvrir. Elle a, après tout, son lot d'attraits touristiques. Bien sûr, mon aimé y songe d'un point de vue plus académique, pour ses recherches, mais je suppose que nous sommes là pour nous compléter au fond.

- Ça me semble parfait! Personnellement j'aimerais bien aller au Château Dulem, ça a l'air d'un endroit intéressant et on dit qu'il y a des spectres, je ne peux pas rater ça. Et puis comme ça je ne te dérangerai pas pendant que tu seras plongé vingt mille lieues sous les livres. Sinon je sais qu'il y a aussi le Lac Latymer et ça... On doit vraiment y aller ensemble.

Joignant la parole à l'exemple, je souris malicieusement en fouillant dans mon sac. Je n'ai pas fait que réfléchir durant ces quelques jours d'attente, je suis aussi allée me procurer une belle petite pile de brochures touristiques. Je savais bien que ça servirait. Lorsque je mets la main sur la brochure de Méridian et de ses environs, je l'ouvre de façon à mettre la photo du lac bien en valeur, accompagné de son intitulé. "Venez voir le Lac Latymer! Selon la légende, l'amour partagé devant sa surface cristalline sera éternel!" Voilà qui parle pour soi-même.

- Ce n'est qu'une petite légende locale, mais... Je ne voudrais y aller avec personne d'autre que toi.

Ce après quoi je kidnappe rapidement la main de Ren pour la porter à mes lèvres et embrasser furtivement ses doigts avec tendresse. Je ne m'attarde toutefois pas vraiment, ce geste tenant presque plus du réflexe que d'une décision consciente. Je n'ai pas terminé et je ne veux pas perdre le fil de mes pensées. C'est donc à mon tour de parcourir les sentiers du doigt et de tracer un itinéraire encore imaginaire. Nous avons encore amplement de temps avant d'en être là, mais je préfère encore en discuter maintenant, puisque nous y sommes.

- On pourrait peut-être aussi faire un détour par Elerya, mais on peut toujours y aller plus tard si tu veux directement aller à Méridian. La logique voudrait qu'on continue ensuite vers Minami, puis Bord-au-Vent et ensuite Port-Lilas et Canopée. On reviendrait ensuite sur nos pas, retour à Bord-au-Vent, puis passage à Viridia et retour à Nox Illum pour boucler la boucle. Niveau escale, on doit absolument se prévoir au moins quelques jours à Minami, il y a toujours quelque chose à faire là-bas selon les brochures et ça te changera de l'étude. Et la dernière fois que je suis allée à Terra Nova je n'ai pas vraiment pu profiter de l'hospitalité de Canopée alors il faudra rectifier ça. Je ne sais pas trop si c'est vrai, mais à ce qu'il parait ça ressemble bien à Johto et tout! Tu imagines, je pourrais peut-être même essayer un kimono ou quelque chose du genre pendant qu'on y est! C'est vrai qu'on ne porte rien en dessous? J'ai toujours rêvé d'essayer de vraies de vraies sources chaudes. Oh et je dois retourner au Volcan Vanora! La dernière fois je n'y ai vu que des Pokémons intéressants et majestueux. Je ne sais pas trop s'il y a beaucoup d'insectes à proximité de la lave en fusion, mais j'ai vraiment envie d'y retourner. De ton côté tu as d'autres escales en particulier? Des routes où tu veux t'attarder plus longtemps en mode camping? On apporte une petite tente ou on fait ça à la belle étoile, à l'ancienne? Pour la nourriture on s'arrange comment? J'ai une trousse de premiers soins que l'on peut emporter juste au cas.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Brand new start — Estelle Miniat_6_x_445Brand new start — Estelle Miniat_6_x_095Brand new start — Estelle Miniat_6_x_129Brand new start — Estelle Miniat_6_x_058
Re: Brand new start — Estelle
Sam 17 Sep 2016 - 17:28
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Samedi 10 Septembre 2016, 10h29

Ça me va.

Si elle pense que c'est mieux, alors soit. Bien moins tendu qu'à mon arrivée, je me redresse un peu. J'ouvre grand les oreilles, et je laisse mon seul regard témoigner de mon attention. Si j'ai déjà des idées bien établies sur notre route, mon avis, lui, est tout ce qu'il y a de plus ouvert en terme de flexibilité. Je l'ai déjà évoqué, bien que brièvement, mais j'aimerais qu'elle sache que, quoi que je pense au départ, tout ce que j'ai prévu est susceptible de changer selon son bon vouloir. Mon but est la recherche, pas un tour de Mhyone en six jours, et si je peux lui faire plaisir tout en progressant sur mes projets, alors je n'hésiterai pas.

Mais de toute façon, Estelle est fidèle à elle-même. Elle sait ce qu'elle veut, et où elle devrait aller, et moi, je me contente de l'écouter attentivement, de me bercer de ses idées et, de temps en temps, d'acquiescer avec un petit sourire aux lèvres. D'ailleurs, je ne la pensais pas aussi prévoyante. Elle s'est quand même procurée des brochures ! Moi qui pensais tout garder dans un coin de ma tête et, au cas où, faire des recherches sur le pokéweb, j'en viens à croire qu'elle s'est mieux débrouillée que moi. C'est possible, après tout. Je ne l'ai pas choisie pour rien.

La mine plus motivée que jamais, elle me présente une photo d'un lac. Eh.. Ça, je connais ! Enfin, j'en ai entendu parler grâce au fameux magazine de l'autre fois, celui-la même qui débattait sur les mille façons de créer une ambiance. Il disait justement que, parmi tous les lieux de Mhyone rassemblés, le Lac Latymer était de loin le plus romantique, et que les rumeurs à son sujet attiraient chaque année un grand nombre de couples. Surtout l'été. Enfin ! Légende ou pas, si le fameux amour éternel existe, je compte bien me l'approprier de moi-même, mais si ça peut nous permettre de passer un bon moment, alors j'accepte avec joie.

Sans toi, ça n'aurait aucun intérêt.


Je hoche la tête.

On pourra pique-niquer, si tu veux.

Elle va voir. Juste pour elle, en exclusivité, je lui préparerai les meilleurs sandwich jamais mangés, ou quoi que ce soit d'autre qui lui plaise. Je n'aurai qu'à me renseigner davantage sur ses goûts, pendant notre voyage, et ci-fait, j'attendrai le moment propice, notre promenade au lac, pour frapper de toutes mes forces avec une de mes meilleures créations. Je n'ai rien commencé, rien acheté, mais je suis certain que, avec un peu d'efforts et de bonne volonté, j'arriverai à quelque chose qui la contentera.

Mais ça, Estelle ne le sait pas ! Innocemment, elle continue son récit, et pendant que je sirote mon thé glacé et que je suis attentivement son doigt du regard, la jeune femme se prononce plus en profondeur sur les différentes escales de notre voyage. Elle est tellement bien partie que je n'ose pas l'interrompre, et même si l'énonciation du volcan suffit à faire apparaître une brève grimace sur mon visage, tout le reste me semble en accord avec mes plans originaux. L'avantage, avec cette route, c'est que Minami reste assez proche. Peut-être que, si le temps le veut bien, nous pourrons profiter des derniers jours de soleil à la plage ? L'été est bientôt terminé, après tout, et la chaleur qui tamponne Mhyone depuis des mois laissera bientôt sa place au gel et à la neige.

De toute façon, plutôt que d'y songer, c'est à moi de donner mon avis. Mais chaque chose en son temps.

Déjà, pour ce qui est de Terra Nova, maintenant que les choses se sont tassées, nous pourrons y passer un peu plus de temps, oui. D'autant plus que, à ce qu'il parait, l'île est bien moins peuplée hors-saison.

Je rectifie.

Mais les magasins, restaurants et auberges, eux, restent ouverts toute l'année.

J'avais eu de la chance, la dernière fois.

.. C'est vrai que Canopée a un peu hérité du style de Johto. Surtout celui de Rosalia, d'ailleurs. La dernière fois que j'y suis passé, j'ai été surpris par l'architecture, les sources chaudes et, surtout, les habits que portaient certaines personnes.

Je hoche la tête. Ça y est, je suis parti dans mes explications.

Comme tu dis, ils portaient non-pas des kimono, mais des yukata. La différence est assez subtile, dans la mesure où un kimono est beaucoup plus épais qu'un yukata, et n'est pas tissé dans les mêmes matériaux. Dans la tradition de Johto, on les porte pour les grandes occasions, ou pour certaines pratiques. Pour ce qui est des yukata, ils sont moins coûteux, tiennent moins chauds, et on en porte souvent lors des festivals. Ça dépend des villes, mais c'est assez récurrent, chez moi.

Je marque une pause.

Et, oui, ils sont portés nus.

Et la, bam. Le tilt. A quoi ressemblerait Estelle avec un yukata ? Hem.. Pas de doute. Elle serait sûrement très belle. Et maintenant qu'elle m'en parle, ça a piqué ma curiosité comme jamais ! Il ne faudra surtout pas que j'oublie de la diriger vers une échoppe de tenues, une fois arrivés à Canopée. Surtout si, un jour, j'arrive à l'emmener jusqu'à Ecorcia pour lui présenter ma famille. Elle en aura besoin.

Pour ce qui est des routes..

J'attrape une de mes mèches.

J'ai emmené une tente rétractable et un sac de couchage. Ça prend beaucoup de place, il faudra ranger les paquetages de façon à optimiser. Tu peux juste prendre un sac pour te tenir chaud, je pense, et puis, sinon..

Je mime une quinte de toux.

On pourra.. partager la tente, si ça ne te dérange pas. Elle est assez grande pour nous deux.

Vive la technologie ! Avec le matériel de survie de mon enfance, on en aurait eu pour quatre, voir cinq sacs à se trimbaler. Heureusement, la science fait bien les choses, et deux conteneurs suffiront pour emporter tout ce dont nous aurons besoin sur la route. Comme je l'ai sous-entendu, je pensais séparer la nourriture et le reste, histoire que tout reste propre et que, surtout, nous puissions nous y retrouver. Pour ça, même si c'est un peu de la mauvaise foi de ma part, je pense que libérer un peu de place en n'utilisant qu'une seule tente pourrait être pratique.

Ensuite, pour la nourriture, je pense que je m'occuperai de tout : la préparation, les courses, les en-cas pour nos équipes, et caetera.. Je gère assez bien tout ça.

Je marque une pause.

Je te laisse la pharmacie, par contre.

Je penche légèrement la tête.

Hm.. Ah ! Pour les pokédollars, je voulais mettre des économies de côté le temps de me racheter un portable, mais je ne pense pas que j'en aurai besoin avant un moment. J'ai un peu travaillé, ces derniers temps, donc je dois largement avoir de quoi nous faire vivre pour l'aller-retour. Si on s'éloigne trop, je t'enverrai un message via mon ordinateur.

Ça commence à faire beaucoup. Qu'est-ce que j'ai bien pu oublier ? Les vêtements ? Il ne faudra simplement pas en apporter trop, et faire des lessives assez régulièrement, mais ça ne devrait pas poser problème. Les centres pokémon ont le mérite d'être bien équipés pour ces choses-la. Plongé dans mes pensées, je termine enfin mon thé glacé. Orion, lui, a l'air de s'impatienter, et même si il est directement concerné par le sujet, il n'est pas prêt de nous donner un coup de main. Il aime bien Estelle, je m'en suis assuré, mais déjà qu'il a eu du mal à accepter les autres membres de l'équipe, je préfère lui laisser un peu de temps pour s'habituer à mon aimée.

Je le connais comme personne, et j'ai confiance.

D'autres idées ? Sinon, on peut commencer à aller chez toi.

Et évidemment, j'en profiterai pour la kidnapper dans un coin et l'embrasser. Car oui, je suis sérieux, oui, je me triture les méninges pour tout préparer parfaitement, mais je n'en oublie pas pour autant la jolie jeune femme qui se trouve face à moi. On occulte pas si facilement l'attirance, pas vrai ? Quelques baisers, et ça ira mieux.


Re: Brand new start — Estelle
Sam 17 Sep 2016 - 19:59
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
La discussion va bon train et Ren est aussi attentif qu'à ses habitudes. Après bon, le connaissant je lui dirais que je veux aller sur la Lune qu'il commencerait à faire des recherches dans l'exploration spatiale au lieu de me suggérer de revoir mes ambitions à la baisse. Son dévouement a de quoi faire tourner la tête, mais c'est aussi ce qui m'impressionne le plus de lui, qui le rend aussi fascinant à mes yeux. Lorsqu'il parle de pique-nique, des étoiles commencent à m'illuminer le regard. C'est une idée parfaite! Maintenant qu'elle est dite, je ne le laisserai pas revenir en arrière! Puis arrive le sujet Terra Nova alors que mon aimé complète mes informations avec son exactitude habituelle. C'est bon à savoir tout ça. Donc non seulement tout devrait encore être ouvert pour nous accueillir, mais c'est aussi très similaire à Rosalia. Mmh, je ne connais pas trop la géographie de cette région, est-ce que c'est proche d'Écorcia? Je le saurai sans doute un jour, mais pas maintenant. Viens ensuite le petit cours sur les kimono et les yukata. C'est que c'est vachement plus complexe que les clichés que l'on voit dans les films pokéwoodiens. Et la fin... la rumeur est donc vraie. Il doit faire froid là-dessous si c'est léger! Et puis ne pas porter de sous-vêtements, ça a l'air un peu risqué quand même. Enfin, j'ai bien le temps de voir, nous n'y sommes pas encore après tout. Le sujet est d'ailleurs mis de côté pour revenir dans la planification plus concrète. Attends, est-ce que j'ai bien entendu? Et en plus il a l'air gêné, la bonne blague. Si à moi ça va me déranger de partager la même tente?

- Honnêtement même si on le voudrait, je ne pense pas que nous réussirions à dormir à une tente d'écart lorsqu'on peut faire autrement. Je sais que moi je ne pourrais pas en tout cas.

Cela réglé, il propose de s'occuper des repas. Je ne peux qu'être d'accord, je n'ai pas envie de m'infliger une intoxication alimentaire et de le faire sur la route en plus. Pour ce qui est de la pharmacie c'est bien aussi, je peux me débrouiller avec ça. Vient finalement la question la plus épineuse de tout projet, les finances. Ren a l'air confiant et n'hésite même pas à dire qu'il devrait avoir de quoi nous faire vivre le temps du voyage. Un instant. Nous faire vivre? Nous? Je fronce les sourcils, mécontente. Je me doute bien qu'il ne pensait pas à mal ou quoi que ce soit du genre et, si ça se trouve, ce n'est pas totalement ce qu'il voulait dire, mais le fait est que je ne peux pas du tout laisser ça passer. C'est le genre de choses sur lesquelles je n'aime pas faire de compromis. Si je pars avec lui en voyage, c'est que je peux me permettre de le faire et d'en partager le coût avec lui. Il est bien loin le cliché de la belle jeune fille qui laisse son chéri la faire vivre. Bien loin de moi en tout cas.

- Ça me va pour les moyens de communications, mais je préfère mettre une chose au clair tout de suite. On se partage les factures. Moi aussi j'ai un peu d'argent de côté et je peux me débrouiller pour me charger de mes propres dépenses. Si on invite à tour de rôle ou quelque chose comme ça, ça devrait le faire.

Je me sens déjà plus en paix. Comme quoi nous avons bien fait de nous asseoir pour en parler à tête reposée entre jeunes adultes semi-responsables. Enfin, c'est surtout lui la partie responsable habituellement, mais l'âge et l'expérience m'auront appris à faire plus attention et à faire des efforts. Cela hors de notre chemin, Ren me demande si j'ai d'autres idées. C'est une très bonne question. Je n'ai pas voyagé des masses de fois par le passé alors c'est un peu difficile de tout prendre en compte. Dans le doute j'emporterai l'intégrale des cadeaux offerts par mon père pour mon anniversaire, ça devrait nous sortir de la plupart des situations serrées. Et parlant de cadeaux... Celui de Gabriel devrait-il se glisser dans un de nos sacs avant le départ? La question qui tue, mais qui vaut probablement la peine d'être débattue. À haute voix dans un café? Mmmh, non.

- Vite comme ça je ne trouve rien d'autre. J'ai déjà pas mal de matériel de survie avec les cadeaux de mon père. Il va sans doute juste nous manquer de la corde, une bâche au cas où il pleuvrait et de quoi allumer un feu de camp. Les allumettes c'pas mal, mais on n’est jamais trop préparés. Il nous faudra sans doute aussi une bonne grosse bouteille d'eau, pour différents usages, comme on n’a pas de Pokémon aquatique ni l'un ni l'autre. Et ouais, on peut aller chez moi. On aura plus de place pour bien faire l'inventaire de notre matériel et préparer les sacs.

Cela décidé, je sors de quoi payer nos consommations, plus un peu de pourboire. Autant commencer dès maintenant à lui faire comprendre que je ne veux pas être un poids dans cette épopée à venir. Enfin, en même temps c'est un peu facile à dire pour moi, si j'ai besoin d'un peu d'argent je sais que mon père va presque me forcer à accepter son aide. Il ne passe pas beaucoup de temps à la maison alors il tient à se rattraper de toutes les manières possibles. Également, parce que j'arrive quand même à faire plusieurs choses de manière simultanée, je termine de partager le fond de ma pensée.

- C'est une bonne chose qu'on ait prit le temps de tout planifier comme ça. C'est un peu intimidant comme aventure, mais j'ai vraiment l'impression que je ne vais pas le regretter.

Mes iris violacés retrouvent leur chemin vers Ren. Pour la fin de ma petite réplique, je veux bien m'assurer de le lui dire directement, d'être sur la même longueur d'ondes que lui, de l'atteindre avec mes sentiments. Je veux que mon aimé comprenne que je suis sincère et avec le sourire s'il-vous-plait!

- Merci beaucoup de m'avoir invitée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Brand new start — Estelle Miniat_6_x_445Brand new start — Estelle Miniat_6_x_095Brand new start — Estelle Miniat_6_x_129Brand new start — Estelle Miniat_6_x_058
Re: Brand new start — Estelle
Sam 17 Sep 2016 - 21:17
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Samedi 10 Septembre 2016, 10h45

J'acquiesce, encore et encore, jusqu'à ce que, à la toute fin, tous les sujets aient été abordés. Comme si sa réponse ne lui suffisait pas, Estelle se met à me fixer, le regard tant fort que sincère, et me gratifie de sa reconnaissance. Je hausse un sourcil. Pourquoi ? Si j'ai décidé de l'inviter, c'est bien parce que, moi, dans mon désir égoïste, je n'aurai pas supporté d'être séparé d'elle pendant un si long laps de temps, non ? Ce remerciement, bien que touchant, me sature plus d'incompréhension que d'une quelconque satisfaction, car cette demande était le simple témoignage de mon amour, pas celui de ma bonté.

Pourtant, je ne pense pas relever ce point. Quel intérêt ? Ce n'est qu'une façon de penser. Et puis, je ne vais pas ébranler la richesse de cette entrevue, pas vrai ? Si j'ai bien compris, Estelle était tout aussi tendue que moi à l'origine, mais pas pour les mêmes raisons. Bien que ça ne soit pas mon cas, je peux comprendre que, d'une certaine manière, l'appréhension de l'inconnu puisse laisser un goût amer en bouche. Mais si il y a quelqu'un pour inhiber ce malaise, c'est bien moi. Et comme je n'ai pas de mot, ou même de phrase toute-faite à lui rétorquer, je me contente simplement d'attraper ses petites mains, et de les caresser tendrement du bout de mes doigts.

Ce fut bref, mais notre discussion m'a appris quelques détails intéressants vis-à-vis de mon aimée. Est-ce que je m'en doutais ? Peut-être un peu. Mais par politesse, ou simplement par principe, il y a certains comportements que je me dois d'adopter devant elle. Si je veux bien croire qu'elle participera activement aux finances de ce voyage, le contraire ne m'aurait pas particulièrement vexé. D'une part, parce que c'est assez courant à Johto de fonctionner comme ça, bien que les mœurs changent lentement, mais aussi parce qu'il m'en faudrait bien plus pour que j'en vienne à douter de mes sentiments. C'est vrai ! J'ai beau chercher, je n'arrive qu'à trouver des défauts minimes chez l'élue de mon cœur, alors que ses qualités, elles, sont immenses au point de m'éblouir.

Mais comme la demoiselle l'a souligné, nous aurons plus de place chez elle pour terminer les préparatifs. En soi, mon sac est déjà prêt, mais j'ai bien spécifié que, avec un peu de bonne volonté, modifier la disposition des conteneurs et les organiser pourrait nous simplifier la vie. Aussi, j'aurai l'occasion de promettre à sa famille que, quoi qu'il se passe, je veillerai sur Estelle comme sur la prunelle de mes yeux. Pas qu'elle ai spécialement besoin de ma protection, mais par principe, et aussi par amour, je ne compte pas la laisser se mettre dans des situations dangereuses.

Nous sortons finalement, et c'est la jeune femme qui s'occupe de l'addition. Plus un pourboire. Encore une chose qu'il faudra que je lui apprenne, si elle m'accompagne à Johto ! A Mhyone, tout comme à Kalos, ça passe, mais chez moi, c'est assez mal vu. Orion me talonne, l'air un peu endormi, et comme je n'aurai pas spécialement besoin de lui avant l'heure du repas, je le laisse rentrer dans sa pokéball. Et, qu'on se le dise, dans la mesure où il a décrypté mon regard, ça ne le dérange absolument pas. Je me retrouve alors seul avec Estelle, dans la rue, là où notre petit couple s'apprête à prendre une direction.

Mais, comme mon Scarhino l'a senti, ça va devoir attendre ! Je pose mon sac à nos pieds, et sans le moindre embarras, je l'embrasse tendrement, tout en glissant mes deux bras dans le creux de son dos. On ne change pas les bonnes habitudes, pas vrai ? Je fais durer le baiser autant que possible, par égard pour mes lèvres qui, elles, recelaient encore la peine de son absence de trois jours.

On peut y aller.

Re: Brand new start — Estelle

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: