HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Sunset Lullaby — ft. Faust
Sunset Lullaby — ft. Faust
Ven 16 Sep 2016 - 1:02
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth
Minami, enfin. Nous étions arrivés au cœur de ma ville natale, après plusieurs jours de marche depuis Nox Illum. J'appréciais toujours autant la compagnie de Faust, si ce n'était plus. Ces quelques jours ensemble nous ont permis de faire plus ample connaissance, et j'en étais heureuse. C'était une personne remarquable, avec une personnalité attachante. Je m'étais attaché à lui au courant de ces quelques jours, je l'avoue. Je ne regrettais pas de lui avoir proposé de m'accompagner. Cela peut paraître étrange, mais, je me sentais différente avec lui. Je n'agissais pas comme avec les autres, et j'avais l'impression d'être une meilleure personne. Chaque petite action que j'effectuais avec lui comptait, et je ne voulais pas me permettre de dire quelque chose de mal. Son opinion à mon égard était extrêmement importante pour moi. Je lui ai présenté Minami brièvement, je me suis directement dirigé vers la plage. Je me suis dis qu'il allait apprécier ! C'était la matinée, et une petite journée à la plage serait la bienvenue pour nous reposer et décompresser de ces journées à pied. Elles nous avaient tout de même épuisées.

« Voilà la plage ! C'est ici que j'ai capturé Alatys. »

Nostalgie me voilà. Cela faisait déjà quelques mois que j'avais capturé mon Sonistrelle, et pourtant, j'avais l'impression que c'était hier. J'ai souris, tout doucement, et j'ai lancé mes pokéballs. Mes pokémons libérés pouvaient maintenant aller jouer et prendre l'air. Ils en avaient grandement besoin ! Et puis, tout le monde a le droit de profiter de la plage, non ? Ensuite, je me suis retournée vers Faust, un grand sourire aux lèvres.

« Milow pourrait profiter de la plage aussi, je suis certaine que ça va lui plaire ! »

Je parlais du soleil et du sable chaud, bien sûr, et non pas des filles en maillot. De toute façon, il n'y en avait pas. Pas à cette heure ! Désolée Milow.

Nous avons déposé nos affaires un peu plus loin. Je n'avais pas de parasol, malheureusement, mais j'avais une serviette. C'était déjà bien. Je l'ai donc installée. Maintenant, il me fallait retirer mes vêtements. J'étais en maillot en dessous, bien entendu. Ayant prévu de venir à la plage aujourd'hui, nous nous sommes changé ce matin dans l'hôtel où nous avons dormi. Cette fois-ci, il s'agissait de deux lits séparés. Je sais que je vais paraître bizarre, mais, je m'étais presque sentie seule, et j'ai mal dormi. Je veux dire... il n'y avait pas ce sentiment si troublant mais pourtant si agréable qui accompagnait ma nuit. Faust me faisait ressentir de drôles de choses, que je commençais de plus en plus à apprécier.

J'ai commencé à enlever mes vêtements, rouge comme une tomate. Je ne sais pas pourquoi. Après tout, j'étais en maillot, mais Faust ne m'avait jamais vu comme ça, c'était intimidant. Très intimidant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Ven 16 Sep 2016 - 12:05
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
Sunset LullabyNous voilà enfin arriver à Minami. Le panneau avec le nom de la ville écrit en gros caractères était le dernier obstacle qui nous séparait de la ville. Nous avions marché quelques jours avant d’arriver jusqu’ici, et je ne m’attendais pas à ce que cela soit si éprouvant. Le trajet s’était déroulé sans encombre, le temps avait été bon, et nous avions pu discuter pendant tout le trajet. Enormément discuté. J’ai appris beaucoup de chose à l’égard de Luna comme elle a dû apprendre énormément à mon égard. Je lui ai parlé de ma passion, de mes goûts ; comme j’ai pu lui parler de mon enfance un peu troublante entre le divorce de mon père, mon déménagement et l’échec à ses examens. Je lui ai parlé de mon objectif, de ma rencontre avec Milow comme elle m’a parlé de la sienne avec ses Pokémon. Elle avait une équipe beaucoup plus grande et variée que la mienne, mais je ne m’en inquiétais pas. Je savais qu’un jour j’agrandirais un peu cette équipe, trouvant de nouveau compagnon à mon cher petit primate. Luna me pointa du doigt quelques bâtiments de la ville sans réelle grande motivation, avant de courir en direction de la plage. Elle se retourna et me sourit.

« Voilà la plage ! C'est ici que j'ai capturé Alatys. »

« Oh, c’est la première fois que je vois une plage de si près ! Je n’y ai jamais mis les pieds, mais c’est vrai que c’est vraiment beau comme tu m’en avais parlé ! »

J’observais attentivement le nouveau paysage qui se dessinait devant moi. La route de pavé sur laquelle nous nous trouvions était séparé par un petit muret de pierre avant de se jeter sur une grande étendue de sable. Le paysage se terminait sur la mer qui se perdait dans l’horizon sans rencontrait qui que ce soit. Laissant presque penser qu’elle touchait le ciel. Alors que j’étais encore perdu dans mes pensées, je vis Luna lancer ses Pokéball libérant ses camarades sur le sable encore tiède de la matinée.

« Milow pourrait profiter de la plage aussi, je suis certaine que ça va lui plaire ! »

« Oui, excellente idée ! »

Je pris sa petite ball bicolor avant de le laisser s’échapper de celle-ci. Il me fit un grand sourire, me montrant que je lui avais manqué. Depuis l’événement de Nox Illum, je ne l’avais pas beaucoup revu, sauf quelques rares fois lors de notre expédition pour qu’il affronte quelques Pokémon sauvage, sans plus disons. Je m’abaisse à son niveau.

« Tu ne fais pas de bêtise cette fois-ci, même si Luna est très compréhensive, je ne veux pas avoir encore à faire avec toi ! Allez, va t’amuser avec les autres ! »

Le Capumain me sourit, me faisant clairement comprendre qu’il essayerait de se contrôler mais qu’on ne sait pas ce qui pourrait lui passer par la tête. Finalement, il se met à quatre pattes avant de rejoindre les autres. Alatys la Sonistrelle de Luna le fusilla du regard quand il s’approcha d’eux, pour lui montrer qu’il n’avait pas intérêt de faire quoi que ce soit ou il finira pris dans une nouvelle bourrasque de vent.

Je rejoins Luna qui avait déjà installé une serviette et déposé ses affaires. En arrivant je la vis commencer à se déshabiller. Je savais qu’elle était en maillot en dessous, mais rien que la voir faire me gêner. Quand elle eut fini, son visage était de la même couleur que le miens, faisant comprendre que la gêne était réciproque. Je fis de même, la nuit à l’hôtel nous avait permis de nous changer ce matin avant de partir. Après m’être changé, ou plutôt avoir simplement retiré mes vêtements, je regardai la mer face à moi. J’ai agrippais la main de Luna avant de courir vers la mer.

« Viens on va se baigner ! Je veux voir si elle est bonne ! »

Avant de plonger dans l’eau salée, j’ai finalement lâché la main de Luna ne voulant pas non plus l’emporté avec moi. J’ai ressortis la tête, elle était vraiment froide. J’ai alors regardé Luna l’invitant à me rejoindre. Plus je regardais Luna, plus je la trouvais mignonne, même belle. Je m'étais attaché à elle, et tout le temps passait à ses côtés m'avait un peu plus rapproché d'elle. Je ne sais pas comment elle me percevait, mais j'espère que je ne lui ai pas fait mauvaise impression. Pas à elle.

© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Sunset Lullaby — ft. Faust 1491976492-matthew-t-card
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Sam 17 Sep 2016 - 16:24
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth
Milow était maintenant sorti de sa pokéball, et Faust était en maillot tout comme moi. Il faisait chaud, même à cette heure. Le soleil promettait d'être bien présent aujourd'hui, en nous enveloppant de sa chaleur intense. C'était un moment parfait pour goûter à l'eau, pour s'habituer à la fraîcheur qu'elle nous offrait. L'eau de la plage était souvent assez froide, mais c'était agréable en constatant la température. Faust m'a pris la main et nous a entraîner vers la mer, puis, il s'est jeté à l'eau. Plouf ! C'était maintenant à moi de le rejoindre. Je savais que l'entrée allait être froide et peut-être même désagréable pour ma peau, mais je ne pouvais pas laisser le dresseur seul, dépourvu de ma compagnie ! Je suis donc entré, doucement, dans l'eau. Je frissonnais un peu, car c'était très froid. Je me rapprochais lentement mais sûrement de Faust. Je respectais les gens qui arrivaient à sauter à l'eau d'un seul coup, parce que moi, j'avais de la difficulté à le faire.

« C-c'est... f-f-froid... »

Allez chochotte ! Tu peux entrer dans l'eau !

En prenant tout mon courage à deux mains, j'ai plongé mon corps en entier dans cette eau glacée. Le truc maintenant, c'était de rester en mouvement pour ne pas avoir trop froid. Malheureusement, j'avais vraiment très froid, et le premier réflexe que j'ai eu a été de me blottir contre Faust. J'espérais que cela ne lui dérange pas trop. Bon, je l'avoue, j'aimais bien cette sensation. C'était agréable d'être près de lui, et pouvoir me servir de l'eau gelée comme prétexte pour me rapprocher de lui me convenait. C'était un mal pour un bien.

Au bout de quelques minutes, je commençais à être à l'aise, et à retrouver une température corporelle presque normale. J'avais envie de m'amuser un peu. Faust semblait vouloir profiter également, alors, j'ai eu une idée.

« Faust, je parie que je suis capable de te porter dans l'eau ! »

Oui, parce que sur la terre, ce serait un peu plus compliqué. Enfin, je trouvais ça marrant d'essayer. J'ai donc attendu que Faust se place dans l'eau et je l'ai pris dans mes bras, comme une princesse ! Je riais, c'était amusant. Mais au bout d'un moment j'ai perdu l'équilibre, et je suis tombé avec lui. J'avais les cheveux trempés, mais ce n'était pas trop grave. Ma tresse allait simplement être défaite à la fin de la journée.

Étant d'humeur joueuse aujourd'hui, j'ai éclaboussé Faust et je me suis enfuie à la nage. Je ressemblais à une véritable gamine, mais je m'éclatais. Je ne sais pas si j'avais pu m'amuser de la sorte avec quelqu'un d'autre que lui. Je ne crois pas.

« Tu m'attraperas pas ! »

J'espérais ne pas paraître trop enfantine pour lui, mais je passais un bon moment. J'essayais de me calmer un peu, mais je n'y arrivais pas. J'avais envie de profiter un maximum de cette journée en sa compagnie, mais d'un autre côté, je réfléchissais à tout ce que je faisais, de peur qu'il n'ait un mauvais jugement. Pourtant, je savais qu'il ne me jugeait pas, ce n'était pas son genre. Je l'avais bien compris pendant ces derniers jours à ses côtés. Pourtant, son opinion comptait plus que tout pour moi. J'avais commencé à me poser des questions, puisque ce n'était qu'avec lui que je ressentais ça. C'était inhabituel, mais je n'avais pas envie que ça s'arrête.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Sam 17 Sep 2016 - 17:36
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
Sunset LullabyLuna ne tarda pas à venir me rejoindre dans l’eau. Elle y allait progressivement, montrant son doux visage que la température était peut-être un peu trop froide pour elle. Elle prenait son temps, je la comprenais. Je la regardais tout en souriant, regardant chacune des mimiques de son visage montrant que la température n’était pas à son convenance. Elle finit par se décider. Elle plongea entièrement son corps d’un seul coup dans l’eau. J’étais impressionné par son courage sur le coup. Les quelques claquements de dent et la grimace qu’elle fit quand elle ressortit la tête de l’eau me firent comprendre que ça n’avait rien changé. Elle se rapprocha alors petit à petit de moi, se blottissant contre moi comme un petit recherchant la chaleur de ses parents. Il y a quelques jours ça m’aurait gêné, mais ces moments de gêne devenaient de plus en plus habituel entre nous. Je n’ai rien dit, et je l’ai laissé faire. L’enveloppant même de mes bras pour lui apporter le peu de chaleur que je pouvais. Ce n’était pas désagréable, au contraire, je pense que je me suis attaché à cette sensation. Tous ces moments où je suis proche d’elle me font battre mon cœur à cent à l’heure. Je n’allais pas repousser un geste comme celui-là alors qu’au final il me profitait tout aussi bien.

Après quelques minutes, elle se sépara finalement de moi. Elle devait sûrement avoir un peu plus chaud qu’à l’origine. Je l’avoue sur le coup, j’ai été un peu dégoûter de devoir me séparer d’elle. Mais toute les bonnes choses ont une fin. J’avais envie de m’amuser. J’avais l’impression de retourner en avance, comme à la bonne époque où je jouais avec mes amis à la piscine du village. C’était marrant. Sauf que là nous n’étions que tous les deux pour une plage déserte.

« Faust, je parie que je suis capable de te porter dans l'eau ! »

Oui, tu en étais capable. C’est même certain, la force n’ayant pas le même impacte dans l’eau et sur la terre. Je le savais bien, mais je lui tirai la langue lui faisant comprendre, que non, elle n’en était pas capable. Elle se rapprocha de moi avec un air des plus déterminés. Elle me souleva alors comme un prince avec sa princesse ; avec les rôles inversés cette fois-ci. Elle réussit à me soulever, rien de bien étonnant avant de partir en arrière surement à cause du mouvement des vagues. Elle nous fit couler tous les deux avant que nous ressortions de l’eau complètement trempé. Elle me fit un grand sourire, montrant avec elle sa longue chevelure qui semblait avoir pris un sacré coup de la mer. Elle restait belle malgré tout. Elle m’envoya une grande éclaboussure que je pris de plein fouet avant d’entendre son rire. On aurait dit qu’elle était retombée en enfance. C’était mignon.

« Tu m'attraperas pas ! »

« N’en soit pas si sûr ! »

J’étais un piètre nageur, mais si je devais rattraper ma Luna, je ferais l’effort. Elle semblait bien plus agile que moi en milieu marrant, essayant de me débattre pour la rattraper à la manière d’un chien cherchant son morceau de bois dans un lac. La voyant ralentir de temps en temps pour essayer de me faire des feintes. La course poursuite dura plus d’une heure, me fatiguant à chaque fois que j’approchais et me prouvant qu’elle avait une incroyable endurance. Elle finit par se laisser rattraper, et quand je réussis enfin à attraper son talon, et me rapprochais d’elle, je la blottis contre moi ne la laissant plus bouger.

« Je te tiens maintenant ! Et je ne te lâcherais pas ! »

Je ne sais pas si c’est le jeu qui me fis dire ça, ou si cela venait vraiment de mes pensées, mais je ne semblais pas prêt à la laisser partir. Enfin, au début. Puis je l’ai finalement relâché ne lui dévoilant pas non plus mon véritable ressentis. Je l’ai laissé reprendre son souffle, et j’ai finalement regagné la plage pour m’assoir sur le sable encore chaud. Je regardais le ciel se perdre à l’horizon, et le soleil se pointait haut dans le ciel. Il devait être aux alentours de quatorze heure. Nous nous amusions tellement que le temps passé si vite. J’en avais oublié Milow qui s’amusait avec les autres. J’ai vite fait tourné mon regard pour les voir en train de construire leur petit château de sable. Il semblait s’être habitué à ses nouveaux camarades. Tant mieux.

Les premières personnes commencèrent à arriver sur la plage, s’installant à plusieurs centaines de mètre de nous. Rien de dérangeant en soit, juste que ce sentiment de plage privé qui disparaissait un peu. Rien de bien grave, tant que Luna était là pour profiter et que je me trouvais avec elle. Je me suis finalement allongé plusieurs minutes, fermant les yeux me laissant guider par le bruit des vagues. Je crois que je me suis endormis à ce moment là.

© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Sunset Lullaby — ft. Faust 1491976492-matthew-t-card
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Lun 19 Sep 2016 - 14:52
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth
Après un long moment de chasse-poursuite, Faust parvient finalement à m'attraper et il me coince contre lui. Je suis prisonnière ! Mais cela ne me dérange pas, c'est une prison que j'aime beaucoup, je ne tenterai pas de m'évader. Malheureusement, il m'a relâché pour aller rejoindre le sable doré. Je l'ai suivi, il était temps de faire une petite pause. Non loin de nous, nos compagnons étaient en train de construire des château de sable, qui étaient assez réussis. Lorsque j'ai tourné la tête vers Faust, il avait les yeux fermés. Peut-être s'était-il endormi ? Je ne voulais pas faire de bruit, pour le laisser se reposer. J'ai donc rejoins les pokémons pour participer à leur activité. J'ai ajouté quelques coquillages à un château de sable pour le décorer, et nous avons construit un tunnel dans lequel nous avions mis de l'eau. De vrais enfants.

Ensuite, nous sommes retournés auprès de Faust, toujours paisiblement endormi. Les pokémons avaient recommencés à jouer près de notre emplacement, mais moi, je me suis allongée près de Faust. J'ai laissé la chaleur du soleil frôler ma peau encore humide à cause des vagues, et j'ai fermé les yeux. Je crois que j'ai parvenu à m'endormir à ses côtés. Une petite sieste ne ferait pas de mal après nos quelques jours de marche. Je n'ai pas tenté de résister au sommeil, mais je crois qu'à un moment, j'étais sur la même serviette que Faust. Ou bien c'était la mienne qui était juste à côté, mais je crois que j'étais trop proche pour que ça soit le cas.

Je me suis finalement réveillée. Je n'ai aucune idée de combien de temps j'ai dormi, mais ça m'avait fait du bien. À côté de moi, Faust était déjà réveillé. Je ne sais pas si cela faisait longtemps, mais en constatant l'endroit où je me trouvais, j'ai sursauté. J'étais, en effet, sur la même serviette que lui, et je crois que ma tête était posée sur son épaule lorsque j'ai ouvert les yeux. Est-ce que c'est ma faute s'il s'est réveillé ? Je n'espère pas, il dormait si bien...

« Excuse-moi, je t'ai réveillé ? »

J'ai sentie ma peau être extrêmement chaude, et j'ai réalisé que nous avions oublié l'écran solaire. Avec cette chaleur, c'était les coups de soleil assurés ! J'ai regardé dans mon sac, et heureusement, il m'en restait ! Je n'avais pas envie de ressembler à un homard cuit à côté de Faust, et je ne voulais pas qu'il se crame lui non plus... Alors j'ai commencé à m'en étaler un peu partout, sans en mettre trop non plus. La fraîcheur de la crème était vraiment agréable. J'ai ensuite passé la crème à Faust et je me suis couché sur le ventre.

« Tu veux bien m'en mettre sur le dos, s'il-te-plait... ? »

J'espérais que cela ne le gênait pas trop, mais je ne pouvait pas atteindre mon dos toute seule. Je lui ferai à mon tour par la suite. Je suis une bonne personne ! Je prends la santé de notre peau à cœur !

Pas très loin de nous, un groupe de jeune hommes qui jouaient au ballon n'arrêtaient pas de tourner la tête vers nous. Au début je faisais abstraction, mais là, je crois que je commençais à me sentir observer, et ça me gênait beaucoup. Ils semblaient étranges, j'espérais qu'il ne s'agissait pas de gamins venant à la plage seulement pour regarder les filles. Enfin. J'étais avec Faust, alors je n'y prêtais pas trop attention. Puis, je ne comptais pas le quitter. Je lui ai esquissé un sourire. Il était vraiment mignon, même avec les cheveux humides et le sable plein les pieds.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Lun 19 Sep 2016 - 18:40
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
Sunset LullabyJe ne sais pas combien de temps j’ai dormis, ni quelle heure il était. Je me souviendrais par contre toujours de la première chose que j’ai vu en ouvrant les yeux. La chaleur avait repris de plus belle, forçant sur nos peaux assez pâles. J’entendais toujours le clapotis des vagues remontant la plage avant de repartir droit dans la mer. Au début je restais les yeux fermés profitant de ce doux moment qui berçait mon sommeil, mais quelque chose s’appuyait sur mon bras et je ne pouvais l’ignorer sans regarder de quoi il s’agissait. J’ai finalement ouvert les yeux voyant devant moi Luna endormis à quelques centimètres de moi, sa tête reposée sur mon bras et son corps recroquevillait pour tenir sur la maigre place que je lui laissais sur ma serviette. Je n’ai pas osé bouger. J’ai préféré la laissé dormir. Et puis elle était si douce et mignonne quand on entendait le faible souffle sortir de sa bouche. Elle ouvra les yeux. Mince, je l’avais sûrement réveillé ! Elle se releva s’excusant de m’avoir réveillé. Aucunement, je ne peux pas dire que c’était de sa faute. Je lui souris lui montrant que non, ce n’était pas sa faute.

Je pense qu’elle aussi avait sentis la chaleur pesante qui s’était installé. Elle fouilla quelques instants dans son sac avant d’en ressortir un tube de crème solaire. Si nous ne voulions pas repartir avec une peau rouge et douloureuse, nous ferions mieux d’en mettre en effet. Elle était au petit soin, toujours pleine de précaution. Elle s’étalait délicatement la crème tâchant de recouvrir chacune des parties de son corps, sans pour autant s’en recouvrir d’une trop grosse quantité. Elle me regarda alors avec une mimique d’ange, avant de me tendre le tube. Elle finit par s’allonger sur le ventre de tout son long sur ma serviette.

« Tu veux bien m'en mettre sur le dos, s'il-te-plait... ? »

« Ne t’inquiète pas pour ça ! »

Je pris le tube et laissa s’échapper une noisette de la crème solaire. Reposant le flacon à côté de moi, je commençais à me frotter les mains pour m’occuper du dos de mon amie. Alors que j’étalais délicatement la crème pour ne pas lui en mettre trop, ni lui faire mal je remarquai alors un groupe de jeune trainant un peu plus loin sur la plage. Ils semblaient jouer au ballon. Ils ne m’auraient pas dérangé plus que ça, s’ils n’arrêtaient pas de tourner leur regard vers nous avec un sourire narquois. Rien ne pourrait me déconcentrer, je continuais de m’afférer à la tâche, prenant soin de Luna.

Après quelques instants, un des jeunes hommes commença à avancer vers nous, suivi de deux de ses camarades. Les autres ne semblaient pas bouger, restant dans leur coin, ballon entre les jambes. Le jeune homme qui avait engagé le pas arrivé finalement à seulement quelques mètres de nous, nous lançant un grand sourire comme s’il préparait la pire des bêtises.

« Eh gars. C’ta meuf ? Parce qu’elle est grave fraîche s’tu vois c’que j’veux dire ! »

S’en suivis un rire de beauf, accompagné en chœur par ses deux camarades. Luna tournait la tête de mon côté, fuyant leur regard. Je ne voulais pas que cette journée soit gâché par quelques imbéciles ayant décidé de nous pourrir. Au début je n’ai rien dit. Voulant voir ce qu’ils allaient faire, j’attendais seulement qu’ils décident d’eux même de rebrousser chemin. Malheureusement, ils n’avaient pas décidé cela. Un des jeunes décida d’agripper le poignet de Luna comme pour lui faire comprendre de venir avec eux. Je ne tolère pas qu’on touche à mes amis, et encore moins à Luna. Je lui ai pris le bras, forçant bien sur le poignet à mon tour. Je l’ai regardé droit dans les yeux, et lui ait souris.

« Oui, c’est ma copine. Cela vous pose un quelconque problème ? »

Le jeune fulmina et cracha dans le sable chaud avant de se remettre à hauteur de ses camarades. Il ne me faisait pas peur, quitte à me prendre un coup ou deux, je pourrais au moins en emmener un avec moi. Les trois vauriens décidèrent d’avorter leur bêtise voyant qu’un policier les observait de la rue. Ils repartirent rejoindre leurs collègues avant de quitter la plage. Ils devaient sûrement encore être en train de râler. Pour ma part, cela m’arranger. Je ne voulais pas me battre devant Luna. S’il devait se repasser la même chose, je pense que je n’aurais pas hésité à la protéger.

« Désolé pour ce que je viens de dire. Je ne voulais pas qu’il t’arrive quoi que ce soit. »

Oui, je venais tout de même de dire que c’était ma petite amie. Je n’avais pas pesé le poids de mes mots juste avant, mais sur le coup ça me semblait la meilleure solution. Et puis au fond je n’ai aucun regret, ce n’est pas comme si je ne ressentais rien pour elle. Peut-être lui avais-je montré trop subitement mes sentiments. Je ne sais pas si elle l’a vraiment pris comme ça. Je ne m’attendais pas à une réponse. Je ne voulais pas l’entendre. Si la réponse venait à être négatif, ça en serait devenu encore plus douloureux. Disons que c’est une piste que je lui ai laissé, à elle de le prendre comme elle le voulait.

© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Sunset Lullaby — ft. Faust 1491976492-matthew-t-card
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Lun 19 Sep 2016 - 23:06
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth
Nous avions presque terminé d'appliquer la crème solaire lorsque l'un des types qui jouaient au ballon s'approcha de nous. Je ne lui ai pas parlé, parce que je ne le sentais pas vraiment fiable. Surtout après les paroles qu'il a prononcé par la suite. Je n'aimais pas vraiment cette situation. Je m'étais assise, et j'ai détourné le regard pour montrer à cet idiot que j'ignorais complètement ses remarques. Il voyait bien que j'étais avec Faust, alors pourquoi il venait nous embêter ? D'habitude, les habitants de Minami n'agissaient pas de la sorte, c'était probablement un vacancier. Je le savais toujours à proximité, et ça me donnait le sentiment d'être harcelée. Je n'aimais pas ça du tout. Puis, j'ai senti quelque chose agripper mon poignet. Mon cœur a fait un bond. Il était sérieux ? Il ne manquait pas de culot, il m'a pris pour un objet qu'il pouvait manipuler à sa guise ou quoi ? Je m'apprêtais à appeler l'un de mes pokémons pour qu'il lui apprenne la vie, d'ailleurs, il avait de la chance, parce que mes compagnons n'avaient pas vu la scène. Ils se seraient précipités, mais ils étaient trop loin.

Heureusement, Faust s'est chargé de régler le problème. Il a clairement dit au type que j'étais sa petite amie, j'ai halluciné. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il lui réponde ça, mais il l'a fait. Je crois que j'ai rougis sur le moment. Oui oui, rougir dans un moment pareil, c'est possible ! Cela a définitivement fonctionné puisque le ringard s'en est retourné à ses occupations avec ses potes. J'étais soulagée, mais j'étais furieuse contre eux. Heureusement, il y avait de la sécurité pas trop loin. Cela devrait calmer leurs ardeurs, mais s'ils tentaient quoique ce soit d'autre, je n'hésiterai pas à faire appel à une bonne attaque Rafale Psy pour les calmer. Je me suis retournée vers Faust qui s'excusait de ses paroles précédentes. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi il demandait pardon, il n'avait rien dit de mal, au contraire. J'étais tellement heureuse qu'il ait intervenu de la sorte, je devais le lui faire comprendre. Je me suis approché de lui, et je l'ai serré de toutes mes forces dans mes bras.

« Merci Faust. Merci beaucoup... »

À cet instant, alors que je tenais toujours mon ami contre moi, je crois avoir senti des larmes monter à mes yeux. Je ne saurais dire pourquoi.

« Je suis tellement heureuse que tu sois là... Je... »

Mes mots se sont bloqués dans ma gorge, et les larmes se sont mises à couler sur mes joues. Je serrais Faust de plus en plus fort contre moi, j'ai presque eu peur de l'étouffer. J'ai relâché doucement mon étreinte, mais je suis restée là, contre lui, laissant mes sentiments aller, sans tenter de résister. Puis j'ai souris. Il avait su me rassurer, et maintenant, sa présence était pour moi une source de bonheur intense, et je savais qu'à ses côtés je ne craignais rien. Il sera là pour moi, et je serai là pour lui.

Je n'avais pas envie de me séparer de lui, mais au bout d'un moment, je me suis dégagée, et je me suis rassise sur ma serviette. Je me sentais bien contre lui, mais était-ce réciproque ? Peut-être que mon geste l'avait rendu mal à l'aise, confus. Je ne voulais pas ça. J'étais moi-même confuse de ce que j'avais ressenti à cet instant, c'était quelque chose de nouveau que je n'arrivais pas à expliquer. J'étais déjà énormément attaché à lui, mais le fait qu'il me protège de la sorte m'avait rendu complètement fébrile.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Lun 19 Sep 2016 - 23:49
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
Sunset LullabyJe penserais qu’elle m’en voudrait. Je pensais que mes mots auraient plus d’impact et qu’elle aurait eu tendance à me repousser. Je m’attendais, et j’étais prêt à toutes les réactions possibles de sa part. Tous, sauf à ça. Elle s’est finalement rapproché de moi, m’a remercié, et s’est enveloppé de mes bras. Elle m’a serré. Elle m’a serré, me broyant les côtes. Comment une aussi petite fille pouvait me serrer aussi fort, elle en faisait déborder ses sentiments. J’ai sentis une larme perlait le coin de son œil avant de s’échappait et finir sa vie sur ma main. Les deux yeux ruisselèrent sur ses douces joues. Je ne savais que faire voyant ce moment délicat se produire.

On est resté longuement serré l’un contre l’autre. Ce moment était plaisant, elle me dit qu’elle était heureuse. Heureuse d’être avec moi ? J’en ai rougis. Rougis, non pas de honte, mais de joie. Je ne pensais pas pouvoir m’attacher à une fille autant que ça. Je n’avais jamais imaginé que cela puisse m’arriver en arrivant à Mhyone. Après tout, cela nous tombe dessus sans pour autant que nous y soyons prêt. Je ne sais plus quoi faire, elle est toujours contre moi. Je ne ferme pas les yeux. La plage est déserte, seul nos Pokémon se sont assis face à la mer. Il commence à se faire tard, le temps se refroidis. Le soleil finit sa routine quotidienne, et s’apprête à repartir au-delà de l’horizon.

Luna se détache finalement de moi. Toujours agrippé à mes mains, elle ne semble pas vouloir les lâcher. Je lui souris. Je tourne le regard vers le soleil qui laisse peu à peu place à la lune, laissant le ciel prendre une couleur orangée.

« Regarde Luna. Tu ne trouves pas que c’est magnifique ? »

Elle tourne alors elle aussi le regard. Je me place alors un peu plus près d’elle, l’enveloppant dans mes bras. Je sais que cela ne lui fera pas de peine. Je ne sais que cela ne l’embête pas. Mais c’est quelque chose de nouveau. Quelque chose de différent pour moi. Mon cœur bat. Il bat bien plus vite que la normal. Je ne comprends pas cette sensation. Je ne sais que faire. Au fond, je pense savoir ce que cela veut dire. Je me demande juste si c’est le moment. Suis-je prêt à le faire ? Suis-je prêt à le dire ? Et Luna, est-elle vraiment certaine ? Est-elle vraiment d’accord avec moi ?

Il faut que j’arrête de me poser ces questions. Pas dans les moments comme ça. Pas dans moment aussi beau et magique que celui-ci. Je ne veux pas gâcher ce moment. Une légère brise parcourt la plage, me faisant me resserrer contre elle recherchant un peu de chaleur. Le sable s’est bien refroidis depuis ce matin. Nous sommes bien seul sur la plage. Comme étant dans un bon roman ; comme sur une île déserte. Je lui ai pris les mains, passant mon bras autour d’elle.

« J'y ai bien réfléchis. J'ai des sentiments pour toi, Luna. »

Oui. Je l’ai enfin dit, j’ai enfin osé lui dire ce que j’avais sur le cœur. Les battements reprirent de plus belle, comme une rythmique sur des coups de tambour. Je ne sais pas ce qu’elle pense actuellement. Elle tourne finalement la tête vers moi, ayant sûrement pris intérêt des mots que je venais de lui dire.

Je lui ai alors volé un baisée.

J’ai déposé mes lèvres délicatement sur les siennes. Je ne lui ai pas demandé son avis. Fermant les yeux, et me laissant tomber dans un moment de rêve. Je n’ai pas décroché mes lèvres. Je ne sais pas depuis combien de temps cela durait. Mais je ne pense pas que ça l’embêtait. Elle m’aurait repoussé sinon. J’étais heureux.

© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Sunset Lullaby — ft. Faust 1491976492-matthew-t-card
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Mar 20 Sep 2016 - 2:39
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth
La nuit n'allait pas tarder à tomber, et le soleil commençait à disparaître, laissant le ciel d'une couleur orangée absolument magnifique. Faust m'a montré le coucher du soleil, et je l'ai contemplée. J'étais éblouie par ce spectacle naturel que nous offrait le soleil couchant. C'était une vue magique qui rendait l'ambiance encore plus... comment dire... romantique ? Je sais que ça peut paraître bizarre, mais c'est ainsi que je le ressentais. J'ai senti les bras de Faust se resserrer contre moi, et je n'ai pas rejeté son geste. Au contraire, j'en profitais, et je me suis blottit contre lui encore plus. J'observais le ciel, hypnotisée par ses couleurs, et par l'étreinte de celui qui se trouvait à mes côtés. Je souriais si bêtement, heureuse de vivre ce moment qui frôlait la perfection.

Les mains de Faust ont pris les miennes, et mon cœur s'était mis à battre de plus en plus rapidement. Je rougissais, encore, mais je me sentais bien. Faust a ensuite prononcé quelques mots. Des mots qui ne m'ont pas laissés indifférente. Il a déclaré avoir des sentiments pour moi. Je ne savais pas si c'était réel, sur le moment, je n'y croyais plus. Mais c'était bien vrai, je ne rêvais pas, il venait vraiment de me dire qu'il ressentait quelque chose à mon égard. Quelque chose qui était réciproque. Je l'aimais. Oui, il m'étais inutile de le cacher maintenant. J'ai décidé d'arrêter de me poser des questions, c'était évident désormais. Cette chimie qu'il y avait entre nous, ce n'était pas qu'une impression, c'était vrai. Je me suis retourné pour le regarder, j'ai vu la sincérité dans son regard, j'ai vu quelque chose de beau. J'ai vu l'amour.

Lorsqu'il s'est approché de moi, et qu'il a déposé ses lèvres sur les miennes, entamant un premier baiser, j'ai fermé les yeux, et j'ai mis mes bras autour de son cou. J'ai répondu à son baiser, qui devenait de plus en plus passionné. Maintenant, je pouvais dire que ce moment était parfait. Absolument parfait. Je ne voulais pas m'arrêter, je me sentais si bien, je l'ai serré encore plus fort contre moi en continuant de l'embrasser encore, et encore...

Puis, nous nous sommes séparés. Je lui ai esquissé un grand sourire et j'ai placé mes mains sur ses joues. J'en voulais plus, je laissais mes sentiments aller, ils étaient restés enfouis trop longtemps. Je lui ai volé un deuxième baiser. Au fond de moi, j'avais attendu ce moment, et maintenant qu'il était arrivé, je ne voulais pas qu'il cesse. Je voulais en profiter au maximum, et surtout, je voulais montrer à Faust que mes sentiments étaient partagés. Il ne pouvait plus en douter maintenant. Lorsque le baiser s'est terminé, je devais lui dire avec des mots à mon tour ce que je ressentais, afin de répondre à ses précédentes paroles.

« Moi aussi Faust. Je t'aime. »

Dire ces mots me faisait tout drôle, je ne les avais jamais prononcé avant dans ce sens là. Les prononcer semblait officialiser la chose, et j'étais heureuse. J'étais sincère, plus que jamais, et savoir que mes sentiments étaient réciproques me soulageait beaucoup.

Une douce brise commença à effleurer ma peau, le vent de la nuit arrivait. Il faisait un peu plus froid, et j'avais la chair de poule. J'ai enfilé mes vêtements, et j'ai aperçu nos pokémons au loin, qui revenaient vers nous. Je ne sais pas s'ils ont vus la scène, mais peu importe. J'ai rappelé mes compagnons dans leurs pokéballs. Ils s'étaient bien amusés aujourd'hui, et cela me rendait également heureuse. J'ai placé mes affaires dans mon sac et j'ai fait face à l'homme que j'aimais.

« Viens dormir chez moi ce soir, tu n'auras pas à payer l'hôtel. Ce n'est pas très loin de la plage, et... J'ai marqué une pause, en souriant doucement. Je veux rester avec toi. »

J'espérais tellement qu'il accepte mon offre. Il était possible que venir chez moi le rende mal à l'aise, mais je doute que sa présence ne dérange mes parents. Bien au contraire, ils seraient ravis de le rencontrer. Bien que cela n'arrivera probablement pas aujourd'hui, puisqu'ils devaient dormir à cette heure. Mais au fond, c'était peut-être mieux ainsi. Cela rassurerait sans doute Faust. Je ne voulais pas le quitter ce soir, je le voulais près de moi plus que tout.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Mar 20 Sep 2016 - 20:18
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
Sunset LullabyJ’ai sentis ses bras m’enlacer. M’entourant le cou, se rapprochant au maximum qu’elle le pouvait. Elle continuait de m’embrasser aussi passionnément et amoureusement que moi. Elle m’a maintenu longtemps, nous nous sommes finalement séparé. Elle m’a lancé un grand sourire. Je lui ai répondu par le même. Elle m’a finalement embrassé de nouveau, surement le manque, l’envie. J’étais si heureux. Je ne pouvais pas le décrire. Je pense que je ressentais ces sentiments depuis plus longtemps, mais je n’osais pas les ressortir. Je préférais les garder enfouis au fond de mon cœur. Elle est restée collait contre moi, laissant ses délicates lèvres toucher les miennes. Elle était mignonne. Je savais que ce n’était pas une erreur, j’étais persuadé que j’avais fait le bon choix.

Elle a finalement reculé de nouveau. Je l’ai vu baissé le regard, puis le relever. Elle fixait le miens franchement, sans le détourner. J’étais un peu gêné de tant de franchise.

« Moi aussi Faust. Je t'aime. »

Ces mots m’ont achevé. Je m’attendais à cette réponse après le geste qu’elle venait de faire. Mais c’était si franc, si sincère, si honnête de sa part que je n’arrivais pas à m’en remettre. J’étais heureux. Vraiment heureux. Je n’ai jamais été aussi heureux depuis ma naissance. J’aurais pût verser une larme. Je ne l’ai pas fait, parce que je ne voulais pas pleurer à un moment pareil. A un moment aussi unique et romantique que celui-ci. Elle était, là, seule, avec moi. Je ne pouvais pas être plus comblé. Nos Pokémon se sont alors rapprochés. Je ne sais pas s’ils nous avaient remarqués, cela ne changeait rien. J’étais content de ce qu’il venait de se passer. Je pouvais le partager à n’importe qui, cela ne changerait rien. Voyant mon amie, ou petite amie devrais-je plutôt dire, rappeler ses Pokémon un à un dans leur ball respectif, je fis de même avec Milow.

Nous avons pris un peu de temps pour remballer nos quelques affaires, et nous en avons profité pour enfiler quelques vêtements un peu plus chauds. Le temps s’était vraiment rafraîchis et les quelques rayons du soleil retardataires semblaient s’enfuirent petit à petit loin derrière l’horizon. Luna se positionna devant moi. Elle était légèrement plus petite que moi, ce qui donnait un côté mignon à la scène.

« Viens dormir chez moi ce soir, tu n'auras pas à payer l'hôtel. Ce n'est pas très loin de la plage, et... »

Et ? Il y eut un silence avant la réponse de ma compagne. Un silence gênant, auquel il fallait répondre. Rien ne servais de faire durer le suspense.

« Je veux rester avec toi. »

« Je veux rester avec toi aussi… Je ne sais pas si c’est une bonne chose que je vienne chez toi. Je viens passer la nuit chez toi pour ce soir, en espérant que tes parents ne m’en veuille pas trop. Demain matin je dois partir tôt ; j’ai envie de prendre l’air et de me vider l’esprit. Il s’est passé tellement de chose entre nous en si peu de temps. Je suis heureux, mais je dois faire un point sur mon avenir »

J’ai laissé un petit temps de suspens. J’ai attendu avant de dire la suite. Pourquoi ? Je ne sais toujours pas. Mais c’était des mots importants, que je ne voulais pas mélanger. Comme à mon habitude, magnanime et méticuleux, je voulais que chacun de mes mots paraissent les plus sérieux et francs possibles.

« Je t’aime Luna. Je prendrais soin de toi du mieux que je peux. Pardonne-moi si à certains moments je semble dans les nuages, si je ne suis pas assez à l’écoute. Tu es, à vrai dire, ma première petite amie. »

Je l’ai alors enveloppé de mes bras, la soulevant jusqu’à ma hauteur, et je l’ai de nouveau embrassé. Je crois que j’en suis devenu accroc. Rien à voir avec les friandises habituelles, pour moi la meilleure des friandises que j’ai pût goûter jusqu’à ce jour, restera les lèvres de ma tendre Luna.

© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Sunset Lullaby — ft. Faust 1491976492-matthew-t-card
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Mer 21 Sep 2016 - 3:14
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth
J'étais heureuse de pouvoir passer la nuit avec Faust. Il semblait hésitant à venir chez moi, et c'était compréhensible. Tout s'était passé si rapidement, je ne prenais pas encore conscience de ce qui venait de se produire, et j'imagine que c'est la même chose pour lui aussi. Mais il m'a dit qu'il m'aimait, et ces paroles ont fait palpiter mon cœur. Ces mots... je pourrais les entendre encore et encore, je crois qu'ils me feraient toujours le même effet, et qu'ils me rendraient toujours aussi heureuse que je le suis présentement. Je ne pouvais pas être plus heureuse, j'étais comme dans un rêve.

Un nouveau baiser, mais cette fois, Faust m'avait pris dans ses bras et m'avait soulevé. J'aimais cette sensation, j'aimais sentir ses bras autour de moi. J'ai eu le réflexe de me tenir à lui afin de ne pas tomber, et je l'ai embrassé à mon tour. Lorsque mes pieds ont touchés le sol à nouveau, nous nous sommes mis en route. Il faisait maintenant nuit noire, et les étoiles brillaient dans le ciel.

« Ne t'inquiète pas pour mes parents, il dorment déjà à cette heure. Ta présence ne les dérangera pas, j'en suis certaine. Et comme tu prévois partir tôt, tu ne les rencontreras probablement pas. »

Je crois que ce n'était pas une mauvaise chose. Je préférais parler de Faust à mes parents avant plutôt qu'ils ne constate qu'il ait dormi avec moi. Je crois que c'était une simple question de logique.

J'ai pris la main de Faust pendant que nous marchions. Mon cœur battait toujours aussi rapidement, j'avais de la difficulté à réaliser que j'avais un petit ami. Est-ce que c'était vraiment le cas ? Oui, sans l'ombre d'un doute. La vérité étant que Faust aussi était mon premier petit ami, c'était quelque chose de nouveau pour moi.

« Tu sais... je n'ai jamais eu de petit ami avant, moi non plus. Je le regarde. Mais de toute façon, je veux que mon premier soit également mon dernier. Le seul. »

En effet. Qu'il soit mon premier petit ami, c'est merveilleux. Mais si je n'envisage pas qu'il soit également le dernier, à quoi bon ? Nous étions sur la même longueur d'ondes lui et moi, c'était une évidence. Je ne voulais que lui. Lui et personne d'autre. J'étais amoureuse de lui et je le savais, je ne me trompais pas. Ce sentiment était bien trop puissant pour être ignoré.

« On est arrivés ! Essayons de ne pas faire de bruit. »

Nous sommes entrés dans la modeste demeure où j'habitais depuis ma tendre enfance. Sans prendre le temps de lui faire visiter les lieux, parce que le moment n'était pas opportun, nous nous sommes dirigés directement vers ma chambre. Comme je l'avais prévu, mes parents étaient endormis. La maison était calme et paisible. J'ai refermé la porte de ma chambre derrière moi. Celle de mes parents était heureusement assez éloignée de la mienne, nous pouvions donc parler sans se faire entendre. Bien sûr, il fallait garder un ton relativement bas, mais au moins, nous pouvions continuer à discuter un peu sans problème.

J'ai ouvert mon sac afin de prendre mon pyjama, mais à mon grand malheur, il devait aller au sale. Normal, il m'avait servi pendant quelques jours déjà, et je ne pouvais pas le remettre ce soir. J'ai donc laissé tomber le pyjama et j'ai commencé à chercher quelque chose d'autre à mettre. Malheureusement, le seul vêtement qui était disposé à me permettre de dormir confortablement était ma fameuse nuisette blanche. Je n'avais pas le choix, je l'ai donc attrapée. La salle de bain était juste à côté de ma chambre, et je savais qu'y aller n'allait réveiller personne, mais l'adrénaline d'avoir Faust à mes côtés me brouillait l'esprit. J'ai donc décidé de ne pas sortir de la pièce, pour ne pas prendre de risque. J'ai rougis à l'idée de me changer dans la même pièce que lui, après nous, notre relation commençait à peine...

« Je... je vais rester ici pour me changer. Je ne veux pas trop faire de bruit en sortant. Donc... euh... je vais me changer, là. Tu... tu peux faire de même si tu veux... »

Je n'ai pas perdu de temps, je me suis dépêché à me dévêtir afin d'enfiler ma nuisette. J'étais dos à Faust, et j'espérais qu'il s'était tourné lui aussi. Enfin... je ne lui avais pas précisé de le faire car j'avais conclu que c'était évident. J'ai secoué la tête. Ne pense pas à ça Luna, contente toi de t'habiller.

Ceci étant fait, je me suis retourné en oubliant de demander à Faust s'il avait terminé. Dans mes souvenirs, il portait un t-shirt pour dormir. Mais là, il n'en portait pas. Je ne sais pas si je m'étais retournée trop tôt, ou bien si c'était prévu, à moins que, comme moi, il préférait ne pas porter un t-shirt qui lui avait servi pendant quelques jours. Je n'en savais rien. Mais une chose était sûre, je n'arrivais pas à détourner le regard. Je contemplais l'homme que j'aimais, il était tellement beau. Il avait toujours été beau, mais depuis aujourd'hui, j'avais l'impression qu'il avait embelli encore plus. C'était peut-être parce que j'avais arrêté de dissimuler mes sentiments ? Probablement.

Je ne pouvais pas résister plus longtemps, et peu importe la tenue que j'avais sur le dos. Il avait bien le droit de me voir ainsi. Je me suis précipitée jusqu'à devant lui et je l'ai embrassé fougueusement. Je n'avais pas envie de me contrôler. Ma tête, mon corps, mon cœur, tous voulaient la même chose : goûter à nouveau aux douces lèvres de l'homme que j'aimais. Ce baiser passionné était accompagné d'une étreinte qui aurait pu durer toute la vie, ça ne m'aurait pas dérangé.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Mer 21 Sep 2016 - 13:45
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
Sunset LullabyNous nous sommes mis en route, en direction de chez elle. Elle me rassura, me faisant comprendre que je ne croiserais surement pas ses parents. J’étais plus serein, j’avais peur de faire face à ses parents. Elle était un peu plus jeune que moi, et je ne suis pas certain que ses parents m’accepteraient aussi facilement. Je préférais prendre le temps de prévoir cette rencontre. Je ne voulais pas que ce soit spontané, je voulais y avoir réfléchis. Je ne savais pas grand-chose sur eux, et vue que notre relation était récente, c’était déjà nouveau pour moi. Je ne voulais pas tout bousculé, chaque chose en son temps.
J’ai sentis quelque chose de tout me caresser la main avant de me la prendre ; j’ai reconnu la douceur des mains de Luna. J’ai rougis. Je sais que c’est bête après avoir fait tant de chose. Mais chaque petit détail est particulier, unique, et quand on ne connait pas la sensation, cela fait bizarre. Du coin de l’œil je vue son regard se tourner vers moi.

« Tu sais... je n'ai jamais eu de petit ami avant, moi non plus. Mais de toute façon, je veux que mon premier soit également mon dernier. Le seul. »

Elle me toucha. J’étais heureux d’être le premier, à un tel point que je fis un sourire des plus niais, content de moi. Mais ses derniers mots furent les plus touchant que j’ai entendu de sa petite bouche. Elle me fait fondre à chaque parole, et j’avoue que sur le coup j’aurais pu réagir et l’embrasser. J’ai préféré ne rien faire, me réserver pour plus tard.
Le ciel était sombre, la nuit avait finalement pris le dessus sur le soleil. Le ciel s’était allumé, des milliers d’étoile éclairaient tel des petites loupiotes sur un sapin de Noël. C’était une belle soirée, tout avait été beau pour moi aujourd’hui, car j’étais enfin avec elle. La personne que j’aimais.

Nous sommes finalement arrivés devant sa maison. Une modeste demeure, rien de plus. Je n’ai pas pris spécialement le temps d’observer, la pénombre obscurcissant mon champ de vision. Elle m’invite finalement à rentrer à l’intérieur sans faire de bruit. Elle me guide finalement jusqu’à sa chambre, avant de refermer derrière moi.
Sa chambre était digne de Luna, mignonne comme elle l’était. Ma première impression fut de regarder son lit, le lit que j’allais partager avec elle pour cette nuit. Il était un peu plus grand que je l’imaginais. Nous pouvions clairement être deux dedans, mais rien de grave. J’ai laissé tomber mon sac au sol, Luna faisant de même. Elle semblait chercher quelque chose, mais quoi ? Elle ressortit finalement un pyjama. Le même qu’elle avait utilisé lors de la nuit à l’hôtel. Cela m’a fait sourire. Elle la finalement reposé et est partis chercher quelque chose dans son armoire.

« Je... je vais rester ici pour me changer. Je ne veux pas trop faire de bruit en sortant. Donc... euh... je vais me changer, là. Tu... tu peux faire de même si tu veux... »

« D’accord. Je… je vais faire de même alors ! »

Je me retourne finalement, la laissant tranquillement se changer. J’ai rougis à l’idée qu’elle puisse être derrière moi. En y pensant un peu plus, je n’avais pas vraiment de vêtement de nuit. Mon t-shirt étant déjà usagé, et n’étant pas repassé à la machine depuis, je me suis retrouvé finalement avec mon simple boxer. Je ne me suis pas retourné, l’entendant faire des mouvements pour se changer. J’avoue avoir eu un pincement au cœur. J’ai fortement hésité à me retourner, à croire que mon primate avait déteint sur moi. Je ne l’ai pas fait, je l’ai entendu se rapprocher de moi, j’ai commençais à me retourner avant de la voir. Elle portait une simple nuisette blanche, à la limite du transparent. J’ai rougis avant qu’elle ne me saute dessus, m’embrassant fougueusement en me faisant une étreinte, débordant de sentiment. J’ai glissé, et chuté en arrière, entrainant Luna avec moi. Je l’ai maintenu pour qu’il ne lui arrive rien, comme une enveloppe de protection. Par chance nous sommes tombé sur le lit. J’ai ris avant de la regarder.

« J’ai toujours été maladroit, ça ne changera pas apparemment ! »

Je l’ai finalement rapproché contre moi, et j’ai repris ce baisé dont je ne voulais me séparer. J’étais bien, et je ne voulais pas la laisser se séparer de moi. Je n’ai pas réagi sur le coup, mais j’étais nu sur le haut, et nos deux corps étaient seulement séparé par un maigre tissu. J’ai frissonné sur le moment. Je me suis relevé, toujours Luna contre moi.

« Ça ne te dit pas qu’on aille se coucher ? »

Elle m’a fait un grand sourire, avant de partir éteindre la lumière. Elle s’est alors jeté sur moi, reprenant son câlin. Nous nous sommes glissé sous la couette, reprenant notre câlin. J’étais bien contre elle. Je me sentais bien. J’ai continué de l’embrassé, lui faisant quelques feintes en embrassant son cou.

© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Sunset Lullaby — ft. Faust 1491976492-matthew-t-card
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Jeu 22 Sep 2016 - 0:41
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth
Nous avons fait une petite chute qui nous a fait tomber sur le lit. Heureusement, ce n'était pas par terre. Je n'étais pas la seule à être légèrement maladroite par moment, cela m'a fait sourire. Après notre dernier baiser, Faust avait mentionné vouloir dormir. En même temps, il se faisait assez tard, ça ne nous ferait pas de mal. Je suis allée éteindre la lumière et je me suis rapidement faufilée sous la couverture. Je commençais à fatiguer moi aussi, et je savais que j'allais bien dormir dans ses bras. Il a commencé à me faire des bisous dans le cou qui me faisaient frissonner, mais qui me chatouillaient également, ce qui m'a fait rire. J'aimais beaucoup cette ambiance qui se créait entre nous deux et qui allait évoluer par la suite. J'ai embrassé Faust une dernière fois, puis je lui ai fait un petit bisou sur la tête avant de me blottir contre lui. J'ai fermé les yeux, et le sommeil m'a envahi en quelques minutes. Je me sentais tellement bien.

[...]

Au petit matin, j'étais encore une fois la première à m'être réveillée. En essayant de faire le moins de bruit possible, je suis sortie du lit et j'ai discrètement ouvert la porte de ma chambre. La porte de celle de mes parents était ouverte, mais je n'entendais rien dans la maison. Mon père devait être parti travailler. Par contre, ma mère, je ne savais pas où elle était. Je me suis précipitée doucement vers la porte de derrière pour voir si elle était avec ses pensionnaires, mais elle n'y était pas. Elle était peut-être partie faire des courses. Je suis revenue en courant dans la chambre, et Faust était réveillé. Je me suis assise sur le lit à ses côtés et je lui ai souris.

« Bon matin ! »

Je me suis approchée pour lui faire un bisou. Il était tellement mignon à moitié endormi. J'ai ensuite touché à mes cheveux, pour tenter de deviner l'allure qu'ils pouvaient avoir. Ils ne semblaient pas si mal, pas pires qu'hier après la baignade en tout cas.

« Il n'y a que nous deux dans la maison. »

Je voulais lui épargner cette inquiétude.

« Tu veux rester pour le petit-déjeuner ou... ou tu préfères partir avant ? Je ne sais pas quand ma mère va revenir, alors, c'est toi qui vois. »

J'aimerais bien rester encore un peu avec lui avant qu'il parte. Je me doutais qu'il n'allait pas rester pour manger, car ma mère risquait de revenir entre temps. Mais bon, on ne sait jamais. Au moins, je pourrais profiter encore un peu de sa présence le temps que nous nous levions officiellement, et qu'on se prépare. Je ne savais pas ce que j'allais faire aujourd'hui. J'allais probablement me rendre à Méridian pour tenter de capturer un pokémon au lac, comme j'avais prévu.

J'allais laisser Faust s'habiller, mais moi, je gardais ma nuisette pour le moment. Je voulais prendre une douche après son départ, j'en avais bien besoin.

« J'espère que tu as bien dormi cette nuit. »

Personnellement, j'avais passée une très belle nuit, je me sentais bien dans les bras de Faust. J'aurais pu y rester des nuits entières. Malheureusement, nous devions séparer nos chemins pour le moment. Je ne pouvais pas monopoliser Faust rien que pour moi non plus. Je me suis quand même permise d'aller le serrer dans mes bras. Sa présence me rendait tellement heureuse, ce n'était pas descriptible. Et cela même si j'avais encore de la difficulté à prendre conscience de notre relation.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Ven 23 Sep 2016 - 19:37
Région d'origine : Sinnoh
Messages : 173

Matthew Levy

Matthew Levy
Sunset LullabyLuna s’est blottis contre moi cette nuit. Après plusieurs échanges amoureux et tendres, nous nous sommes finalement embrassés, et dans un dernier câlin j’ai gagné le sommeil.

Au petit matin, je me suis retrouvé seul. Rien de grave, elle devait sûrement être parti manger ou dire bonjour à ses parents. Je me suis assis sur le lit, le drap encore sur mes genoux. Je me suis mis à bailler, mes paupières encore lourdes. J’avais bien dormis, mais il me fallait mon temps d’adaptation. J’ai entendu Luna rentrer dans la chambre, et accourir vers le lit.

« Bon matin ! »

« A toi aussi… »

Comment pouvait-elle être aussi dynamique et enjouée de bon matin. Elle se rapprocha de moi avant de m’embrasser. Je me suis sentis gêner, ne m’étant pas encore laver, ni brosser les dents, je devais avoir une haleine horrible. Elle ne m’en tenu par rigueur et se posa sur le rebord du lit. Je rougis revoyant la tenue décontractée dans laquelle elle se trouvait. Elle était belle, et tellement mignonne dans cette tenue. Elle me dit que nous étions seul dans la maison. J’étais un peu plus serein, sachant que je n’étais toujours pas prêt à rencontrer ses parents.

« Tu veux rester pour le petit-déjeuner ou... ou tu préfères partir avant ? Je ne sais pas quand ma mère va revenir, alors, c'est toi qui vois. »

« Je… Je ne pense pas. Je vais prendre une bonne douche si ça ne te dérange pas, et je pense partir vers la route direction Méridian. Juste histoire de rencontrer un nouveau compagnon pour Milow. On reste en contact par message de toute façon ? »

Elle allait me manquer. Sincèrement. Mais il fallait que je réfléchisse à tout ce qu’il s’est passé, histoire de réfléchir à mon avenir, ou plutôt, à notre avenir. Je l’embrasse sur le front, et me lève. Je me dirige vers la porte de sa chambre, avant de me retourner vers elle. J’attrape mon sac que j’allais oublier, rougissant, je sors de la pièce et me retrouve dans le couloir. J’entrouvre la porte de nouveau.

« Excuse-moi… La salle de bain c’est laquelle ? »

Je me sentais un peu stupide d’avoir agis sans réfléchir. Ce n’était pas dans mes habitudes. Luna ris avant de m’indiquer la porte. Je me précipite à l’intérieur, et fonce sous la douche. J’allume les vannes, laissant couler l’eau chaude sur mon corps. C’est revigorant et ça me réveille. Après plusieurs minutes sous l’eau, je sors finalement et fais face au miroir. J’ai une coiffure des plus hideuses quand mes cheveux sont trempés, mais soit. Je me prépare, m’habille, me brosse les dents et me peigne un minimum, bien que mes cheveux soient plutôt rebelles. Je sors finalement de la chambre, et retourne dans la chambre de Luna. Alors qu’elle fait face à la fenêtre de sa chambre, me tournant le dos, je me dirige vers elle. Je l’attrape et lui fais un gros câlin par surprise. Quand elle se retourne finalement, je l’embrasse.

« Je vais y aller. On se revoit dans pas longtemps de toute façon, ne t’inquiète pas ! Je tiens à toi, ne l’oublie pas ! »

Je récupère mes quelques affaires restantes, et les engouffrent dans mon sac. J’agrippe la lanière et la met autour de mon cou. Je me dirige vers la porte, lâchant un dernier sourire avant de sortir.

© 2981 12289 0

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Sunset Lullaby — ft. Faust 1491976492-matthew-t-card
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust
Ven 23 Sep 2016 - 20:34
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth
Comme je m'en doutais, Faust a pris la décision de partir tôt, avant de manger. Cependant, il souhaitait prendre une douche avant de reprendre la route. Je n'allais pas lui refuser ça. En attendant, j'allais probablement ranger ce qu'il y avait dans mon sac. Il voulait prendre la route vers Méridian lui aussi, mais personnellement, je crois que j'allais éviter la marche. Je voulais y aller rapidement. J'ai répondu à sa question par un hochement de tête, suivi d'un petit sourire. Bien sûr que nous allions garder contact par messages ! Quelle question. Il allait terriblement me manquer.

Il s'est dirigé vers la salle de bain. Enfin, c'est ce que je croyais. Il est revenu pour me demander où elle était. Suis-je bête, évidemment, il ne pouvait pas le deviner. Je lui ai indiqué la direction de celle-ci et j'ai commencé à vider mon sac. Je repensais à ces derniers jours, à quel point ils avaient été merveilleux en compagnie de Faust. Mais surtout la journée d'hier, elle m'avait surprise, mais elle m'avait rendue heureuse. Je souriais bêtement, en observant ma fenêtre, perdue dans mes pensées. J'avais déjà hâte de le revoir, je me sentais si bien avec lui. Un contact soudain m'a surpris, j'ai sursauté. Faust était revenu et m'avait pris dans ses bras. Je me suis retournée vers lui et j'ai répondu à son baiser.

C'était l'heure du départ, ça me rendait un peu triste mais je devais focaliser sur les beaux moments que nous avions passés ensemble. Nous allions nous revoir bientôt, et nous allions nous donner des nouvelles régulièrement.

« Oui... Je tiens à toi, moi aussi. Beaucoup. »

Je l'ai accompagné jusqu'à la porte. Je ne sais pas si on pouvait lire la tristesse sur mon visage, je n'espérais pas.

« Fais attention à toi. »

Il est sorti, et je me suis retrouvée seule. J'avais déjà hâte à nos retrouvailles, et j'espérais également qu'il réussisse à trouver un nouveau compagnon pour Milow, il sera content.

C'était l'heure de la douche. Ensuite, direction Méridian ! Je devais trouver un pokémon pour Takeshi. J'espérais y parvenir moi aussi. Je pense que ma mère acceptera de m'y conduire à son retour. Et puis, qui sait, je lui parlerai peut-être un peu de Faust. Il fallait bien que je le fasse un jour. J'appréhendais déjà les mille et une question de celle-ci, je savais que j'allais avoir le droit à tout un interrogatoire !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Sunset Lullaby — ft. Faust

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: