HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Baby Step
Baby Step
Ven 23 Sep 2016 - 18:39
Région d'origine : Hoenn
Messages : 561

Shinichi Kirisaga

Shinichi Kirisaga
Un coach pas comme les autres.


J'ai fait le plein de stylos et de feuilles à Nox Illum. Avec tout ce matériel j'ai de quoi créer bien des œuvres et c'est dans cette optique que je reprends la route, direction Elerya. Anne m'a décrit les lieux et présenté quelques espèces pouvant vivre la bas – elle m'a notamment montré son Rototaupe – et j'ai bon espoir que ces lieux atypiques stimulent ma créativité. D'autant que je maîtrise depuis quelques temps de nouvelles techniques de dessin et de peinture. Mes traits s'affinent ainsi que mes coups de crayon et j'espère pouvoir continuer à progresser ainsi. Soit dit en passant, j'ai réalisé en collaboration avec un studio à Nox Illum quelques décors. Ces derniers ne sont.pas dignes d'une production Kalosienne loin de la mais d’après le chef artistique de la boite en question : « il y a de l'idée et c'est encourageant pour la suite ». Il dit peut-être ça pour être gentil mais quoiqu'il en soi cela me fait plaisir et me pousse a m’améliorer encore et encore. Qui sait un jour je serai peut être un décorateur d'intérieur réputé ou un designer pour un studio tel que le Pokewood. Mais trêve de rêveries ! Si je suis la c'est dans un but bien précis : m'améliorer en dessin et en dressage. Dans le premier domaine comme dans le second j'ai des progrès à faire même si, ne nous mentons pas, je suis surtout mauvais en matière de dressage. 

Me voici à l'entrée de la grotte dites du passage. Je poursuis ma route à la recherche de Pokemons sauvages à dessiner ou – qui sait – même à capturer. En effet je ne suis pas contre le fait de trouver un petit Kraknoix ou un beau Balbuto. Le cas échéant je me ferais un plaisir de capturer ces bestioles. J'espère qu'Arceus exauce mes prières mais il n'en est rien. À défaut de tomber sur un des Pokemons cités auparavant, je tombe nez à nez avec un Rattata. Que fait-il en ces lieux ? Je n'en sais trop rien. Dans tous les cas, affronter et vaincre ce Pokemon peut constituer un bon entraînement pour un de mes compagnons, reste à savoir lequel. Utiliser Tirion dans le cas présent n'est peut-être pas la meilleure chose à faire. En effet j'ai d'autres camarades et les aider à progresser est ma priorité. On notera que depuis quelques temps j'essaie de moins me reposer sur mes acquis et donc sur le type plante qui, à n'en pas douter, est le meilleur de mes Pokémons.

Je me saisis d une de mes Pokéball et lance cette dernière. Al'Akir apparaît. Le Pokemon vol, sans même que je ne lui en donne l'ordre, fonce sur le Rattata. C'est du moins ce que je pense jusqu a ce que, suite a une vrille effectuée de la manière la plus hasardeuse qui soit, le Pokemon cogne un mur et se blesse seul … Wow. Ridicule. Le rat en face de moi ne réagit pas jusqu'à ce qu'une voix lui ordonne de revenir. Le Rattata n'est pas sauvage contrairement à ce que j'ai pu penser. En effet ce Pokémon appartient à un jeune dresseur de quelques années mon cadet. L'adolescent se moque amicalement de la performance d'Al'Akir et fait revenir son Pokémon dans sa Pokéball. Ahlala. Il n'y a pas à dire, ce n'est pas aujourd'hui que je vais devenir le meilleur dresseur de la région. Si même les gosses se foutent de moi ; je suis mal barré. C'est dingue ; j'ai l'impression de ne pas progresser d'un iota avec l'Etourmi. Le Pokémon n'est pas faible, loin de là, mais son manque flagrant de discipline et mon inaptitude à tirer le meilleur de lui constituent des handicaps majeurs.

Je ne suis pas d'humeur à socialiser mais le dresseur entame une conversation. Il se présente et me parle un peu de lui. Je fais de même et lui explique la raison de ma venue ici. Nous échangeons quelques banalités quand l'adolescent me conseille de rendre visite à un dénommé Marc-Antoine de l'Épée. Selon lui il peut m'aider avec mon Etourmi. D'après ses dires, son Rattata était quelque peu dissipé lui aussi. Toutefois après quelques séances avec ce mystérieux monsieur, le type normal s'est calmé et est devenu plus enclin à écouter les ordres de son dresseur. 
▬ Merci du conseil. 

Le nom de ce monsieur ne m'inspire pas vraiment confiance mais je n'ai pas grand chose à perdre après tout. Allons voir ce Marc-Antoine de l'Épée. De ce que l'on m'a dit, il se trouve quelque part au Mont Kaygon. 
J'aurais aimé rester un peu plus ici mais mes plans ont changé. Je sais quelle est ma prochaine destination et m'y rends sans plus attendre. De toute façon j'ambitionne de retourner à Nox Illum incessamment sous peu. Pour ce faire, j'aurais nécessairement à faire le chemin inverse et à retourner dans cette grotte du passage. Je pourrais faire des dessins à ce moment-là. Pour l'heure : allons voir ce M. De l'Épée.

***
J'arrive au Mont Kaygon. C'est la première fois que je viens ici mais les lieux me semblent familiers. Comme si je m'étais déjà aventuré dans la zone. Pourtant je suis convaincu de ne jamais avoir mis les pieds à cet endroit. C'est bizarre. Quoiqu'il en soit, je me mets à fouiller les environs, à la recherche de ce Marc-Antoine. Je suis plein de bon volonté mais cela ne suffit pas à trouver le mystérieux individu. À croire qu'il est bien caché. À défaut de trouver Marc-Antoine, je découvre un petit groupe de Griknot. Étant caché derrière un rocher imposant, les bébés dragons ne m'ont pas vu. Mh. Ça fait bien deux jours que je ne me suis pas entraîné. Je vais remédier à ça ! Je me saisis d'une Pokéball et l'envoie vers les Pokémons dragons. Etourmi apparaît.
▬ Etourmi utilise … Ah bah non en fait.  

En sortant de ma cachette, je note un petit détail qui a son importance : Les Griknot ne sont pas seuls. En effet les Pokémons en question sont accompagnés de deux Carchakrok peu commodes. Je ne suis pas expert en dragon mais il me semble évident que ces Pokémons sont bien trop forts pour le pauvre Al'Akir.
▬ REPLI DEFENSIF. FUYONS.  
Sur ces mots, Al'Akir et moi détalons tels des Sapereau. Quelle erreur ! Nous aurions mieux fait de partir sans un bruit car en vérité les Carchakrok ne nous avaient même pas remarqué ! C'est bien évidemment chose faite maintenant … Inquiet pour sa progéniture, un des Carchakrok se met à notre poursuite. C'est pas bon cette histoire. Vraiment pas bon. Je continue ma course et Al'Akir me suit de près jusqu'à ce que fassions face à une voie sans issu. Je me tourne et le Pokémon dragon se trouve devant nous. Dans ces circonstances, nous n'avons d'autre choix que de nous battre. Je doute fortement de notre aptitude à pouvoir gagner mais il faut au moins essayer. Je sue à grosse gouttes et essaie de réfléchir. Quelle est la meilleure combinaison d'attaques possibles ?
▬ Ah ! C'est dur ! Oh et puis allez. Cru-Aile.  
Réfléchir, ça fait mal. Très mal même. Al'Akir suit mes ordres mais la compétence est peu efficace. L'adversaire répond quant-à lui par une attaque tranche qui blesse grièvement le volatil. Je suis dans de beaux draps.

▬ Thaiaut ! Boutefeu Yadis !   
Le Carchakrok se retourne et un oiseau enflammé l'attaque, suite à quoi le Pokémon sauvage fuit. Un homme blond en armure d'une trentaine d'années au moins entre en scène.
▬ Pff ! J'aurais pu me débrouiller seul. J'avais la situation bien en main. Mais merci quand même pour votre aide.   
En voilà un beau bobard. Heureusement que cet homme était là sans quoi j'aurais passé un sale quart d'heure. Quoiqu'il en soit, je passe à côté du chevalier, lui fais un signe de la main et m'en vais tout un lâchant un « Allez salut » désinvolte.
▬ Un instant, jeune aliboron. Comment t'appelles-tu ?  
… C'est à moi qu'il parle ? Je me retourne et analyse l'individu. Ses mots ainsi que son phrasé sont quelque peu perturbants mais il a l'air tout à fait sérieux … Je suppose que par politesse, je me dois de lui répondre. Après tout il m'a quand même sauvé !
▬ Shinichi. Shinichi Kirisaga. Et vous vous êtes qui ? Et vous sortez d'où ?   
Je me fiche pas mal de la réponse qu'il peut donner à la première question cependant j'avoue être intéressé par celle de la seconde.
▬ Le célèbre. L'unique. Le seul chevalier des temps anciens et nouveaux. Je suis Marc-Antoine Archibald de l'Épée, protecteur du royaume, fondateur de l'ordre des chevaliers de la table carré et noble parmi les nobles. Dis moi quel âge as-tu ?   
▬ … OK.   
Il est complètement timbré celui-là. Cependant je crois avoir entendu une information capitale. Marc-Antoine ! C'est lui ! Lui que je cherche depuis tout ce temps !
▬ J'ai seize ans et bientôt dix-sept. Pourquoi ?   
Il est vraiment bizarre. Son nom ne m'inspirait déjà pas confiance mais alors là ! Ceci-dit s'il est capable de m'aider avec Al'Akir, je veux être son disciple ! Le blond lève les yeux au ciel, ferme un œil et semble réfléchir. Il marmonne quelques chiffres, comme s'il comptait ou calculait quelque chose.
▬ D'après mes saints calculs qui disent que dix et dix font vingt mais que dix sept moins vingt font trois et que trois n'est pas égal à cinq … Mh. Non non non. Ce n'est pas comme ça qu'on fait. Il faut faire trente huit moins dix sept et … Ah …. Oui. Ça m'a l'air plausible.   
Il est complètement torché ce gars là. Cependant j'ai vu de quoi son Flambusard est capable et si ce qu'on dit sur lui est vrai ; il est doué et plutôt bon en matière de coaching.
▬ Dites ! En fait je vous cherchais et …  
À peine ai-je le temps de terminer ma phrase qu'il me coupe dans mon élan.
▬ Ah bon ? Euh … Je veux dire. Bien sûr que oui. Tu cherchais le plus grand de tous les chevaliers. Mais pourquoi donc ?   
▬ M'aider avec un Pokémon. Il est parfois un peu dissipé, fait n'importe quoi. Bref, j'ai du mal avec lui et il paraît que vous savez y faire.  
▬ Pour sûr ! Je suis le meilleur ! Et le plus modeste surtout. J'accepte ! Rendez-vous à dix heure ! Dis, petit, quelle heure est-il au juste ?   
Je sors mon téléphone et réponds :
▬ Neuf heure cinquante huit.  
▬ Rendez-vous dans deux minutes.   
Eh bah. Je ne sais pas si j'ai bien fait de lui demander de m'aider. En tout cas il a accepté ma requête plutôt rapidement. Moi qui m'attendais à ce qu'il refuse ou me teste. Étrange.

Deux minutes plus tard.

▬ Je vois que tu es venu à l'heure, écuyer.   
▬ J'ai pas bougé d'un p…  
▬ Tais toi. C'est moi qui parle. Alors que se passe-t-il avec ton Etourmi au juste ?  
J'explique plus longuement la nature de mon problème avec Al'Akir à M. De l'Épée. Ce dernier conclut simplement par :
▬ En somme tu n'as aucune autorité. J'ai connu ça et je pense savoir comment remédier au problème.   
▬ C'est vrai ?  
▬ Bien sûr que oui ! Figure toi que j'ai eu un souci similaire au tien lors d'une de mes expéditions. Mon Hyporoi ne voulait pas m'obéir et j'ai raté mon bateau. Résultat, je me suis retrouvé coincé sur une île déserte pendant un mois et demi, jusqu'à ce que mon Pokémon daigne me laisser monter sur son dos de sorte à ce que nous puissions regagner Hoenn !   
Le problème avec les individus dans son genre c'est que je ne sais pas s'il ment, si ce qu'il dit est vrai ou encore s'il blague. Dans le cas présent j'ai l'étrange sensation que cette petite anecdote est vraie. Dans la mesure du possible, j'aimerai éviter d'en avoir pour un mois avec Al'Akir. Après tout je n'ai qu'un souhait : qu'il m'écoute, arrête de foncer sur tout ce qui bouge et faire l'intéressant dès qu'il y a un public.

▬ Alors que faisons-nous ?
▬ Euh. Eh bien.Je sais pas.
▬ Vous êtes sur de savoir vous y prendre ? ...
Non parce qu'on se le dise je ne suis pas un pigeon. Si ce Marc Antoine se paie ma tete je vais finir par m'en rendre compte. De plus je ne vois pas ce qu'il pourrait gagner a mentir de la sorte. En effet je ne compte pas le payer pour ses services.

▬ Je sais m'y prendre mais je suis pas magicien. Chaque cas est différent pour comprendre les raisons cachées derrière ce manque évident d'autorité il faut faire preuve de ... Comment on dit déjà ? Sycopathie ? Pedopsychie ? Polopho .. Non c'est pas çà ...
▬ Psychologie ? 
▬ Oui ! Exactement ! De psychologie. Tu m'excuseras j ai du mal avec les mots compliqués. Bref. Dans mon cas mon Hyporoi ne m’obéissait pas car ce n'est pas moi qui avait lancé la Pokeball mais mon Moustillon de l'époque. De plus la loutre des mers était venue à bout du gigantesque Pokemon seul. À ce titre il reconnaissait Napoleon comme étant son maître mais pas moi ! Raconte moi ta première rencontre avec le Pokemon. 
▬ Euh bah. J'étais sur une barque afin d'aider un bateau de croisière qui se faisait attaquer et il est arrivé pour nous aider. J'avoue ne pas trop avoir compris sur le coup. Nous nous sommes débarrassés des Tentacools et il est resté. Il voulait que je le capture d’après moi. C'est ce que j'ai fait. Vous pensez que y a un truc de mal là ? J'ai fait quelque chose qu'il fallait pas ? Genre ... Vous pensez qu'il y a la matière à expliquer son comportement et ses sauts d'humeur fréquents ?
▬ Je vois je vois. Mon diagnostic est clair. Mh ...
▬ Mh ? Donc quel est le problème ?
▬ Et bien c'est très simple, ton Pokemon est con ! Malheureusement ça ne se soigne pas ! Je peux rien faire pour toi.
▬ Mais y a cinq minutes vous aviez dit que …
▬ Y a cinq minutes, c'était y a cinq minutes ! Le dressage, c'est comme la médecine. Un coup t'es malade, un coup tu l'es pas. Pouf t'es guéris. Et puis cinq minutes après tu meurs. Eh bah là c'est pareil !
▬ D'accord, vous servez à rien je m'en vais.
▬ Hop hop ! Non non non ! Halte là gueux ! Je ne peux rien faire pour ton problème d'autorité mais je peux vous aider à progresser. Être un idiot est un problème mais ce n'est pas la mer à boire. Être nul par contre, ça ça craint ! Avec mes conseils, vous deux, vous serez les plus forts des idiots. Et ça c'est beau.
Aussi étrange que cela puisse paraître, son raisonnement me plaît. Devenir le plus fort des débiles me botte ! Je demande au blond ce que je dois faire pour cela et il me demande de le suivre. Je m'exécute. Nous arrivons au sommet du Mont et un groupe de dresseurs est réuni. Ils s'arrêtent tous en nous voyant arriver. Le chevalier prend alors la parole :  
▬ Le prochain tournoi c'est quand ?
▬ Dans cinq jours. Tu veux t'y inscrire ? Ça fait longtemps qu'on ne t'a plus vu.
▬ Non mais le gosse à côté là veut participer. Shinichi Kirisaga.
▬ Lui, là ? Ahah. Bah. Tant qu'il a l'argent, pourquoi pas.
▬ C'est pas un problème. Allez, on y va.

Un tournoi ? De quel tournoi il parle ? Et je dois payer pour m'inscrire ? Je demande plus amples explications au chevalier et ce dernier finit par m'expliquer :
▬ C'est un groupe de dresseurs qui vient d'Hoenn. Eux ainsi que d'autres bandes organisent des petits tournois fréquemment. Pour participer il faut payer. Le gagnant rafle tout. L'inscription est à mille pokédollars. Ça a encore augmenté. Histoire de pas perdre la face devant eux, j'ai avancé l'argent, j'espère que t'as de quoi me rembourser.
▬ Non.
▬ … T'as pas d'argent sur toi ?
▬ Non.
▬ … Et merde. Si tu perds, je te tue.
C'est encourageant.

Une heure trente plus tard.
▬ Esquive. Esquive. Esquive. Esquive. Plus vite. Plus vite. Allez. Plus vite. Même ma grand-mère va plus vite que ça.
Je cours à droite, puis à gauche. Puis de nouveau à droite et encore à gauche. Dans le même temps, mon Etourmi tente d'esquiver lui aussi les différentes charges de Yadis, le Flambusard de Marc-Antoine.
▬ Qu'Al'Akir doive esquiver, je comprends. Mais pourquoi vous me lancez des pierres et pourquoi je dois courir dans tous les sens ? C'est pas moi qu'on doit entraîner là !
▬ Bien sûr que si, bougre d'âne. Si tu ne te bouges pas, ton Pokémon ne se bougera pas ! Et ça te fait travailler ta réactivité en situation de stress ! Parce que qu'on se le dise, quand t'as peur, tu fais n'importe quoi. Cru-aile sur un Carchacrok … Non mais j'ai jamais vu ça.
Marc-Antoine lance un caillou et je me le prends en pleine face. Mon coach s'arrête et ordonne à son Pokémon de ne plus attaquer l'Etourmi.

▬ Pause de cinq minutes. Ensuite tu vas mettre ça et on va faire autre chose.
▬ Oh trop bien. Une armure.  
J'enfile l'attirail et note qu'il est extrêmement lourd. À tel point que j'ai du mal à me mouvoir avec cette charge sur mes épaules.
▬ Pourquoi c'est aussi lourd ? La votre aussi est comme ça ?  
▬ C'est le poids de la nullité. Et bien sûr que non, la mienne est légère comme une plume sinon je n'arriverai pas à bouger d'un pouce voyons. Tu porteras cette chose jusqu'au dernier jour de ton entraînement, la veille du tournoi. Et ton Pokémon aussi. Regardes. Tu as vu ? C'est une armure version Pokémon. Trop bien. J'ai fait ça quand j'étais étudiant. Tu sais que j'étais vraiment doué en couture à l'époque ? Ahlalala. La belle époque.
Ce dingue divague et se met à appeler un second Pokémon : Un Hyporoi. Il reprend alors de plus belle :
▬ L'entraînement qui va suivre est similaire au précédent mais se veut plus réaliste. Ce n'est pas moi mais Suffren qui va te lancer des projectiles. Yadis et Al'Akir vont continuer leur entraînement aérien. Tu vas essayer d'esquiver et en même temps, tu devras répondre à des questions savantes. À chaque mauvaise réponse, Suffren changera de cible et attaquera ton Pokémon.

Je me mets en position. L'Hyporoi de Marc-Antoine utilise pistolet à O et j'esquive l'attaque. Dans les secondes qui suivent, le dresseur à la tignasse blonde demande :
▬ Combien font deux plus deux ?  
… C'est ça ses questions savantes ? J'avais bien compris que les maths n'étaient pas son fort mais là, il fait fort. Je réponds correctement à la question et nous poursuivons l'exercice. Petit à petit, l'Hyporoi accélère la cadence et les questions de Marc-Antoine se veulent plus complexe :
▬ Quarante-deux moins six fois deux.  
On notera que cet idiot a une calculatrice à côté de lui afin de vérifier le résultat. Pour ma part, je donne une mauvaise réponse et Suffren se tourne vers Al'Akir. L'oisillon est actuellement en train d'expérimenter de nouvelles techniques de vol avec Yadis et – alors qu'il ne s'y attendait pas – reçoit une attaque pistolet à O dévastatrice.
▬ Hey ! C'est moche ça. regardait même pas l'Hyporoi. Comment vous voulez qu'il esquive ? C'est pas du jeu. Et puis il y est pour rien lui si je calcule mal.  
▬ Pourtant c'est ce qu'il se passe dans la réalité. Quand le dresseur commet une erreur, ce sont ses Pokémons qui paient pour lui. C'est comme ça, faudra t'y faire.
Sur ce point, il n'a pas tort. En duel, lorsque je panique et donne des ordres bancales, c'est l'Etourmi qui prend la sauce par ma faute. Je présume que cet exercice se veut réaliste car il reproduit ce schéma. Je dois faire plus attention aux réponses que je donne. Difficile cependant de donner les bonnes réponses en courant dans tous les sens avec cette charge sur les épaules. Je commets trois à quatre erreurs et mon Etourmi finit par être KO. Les Pokémons du « coach » s'arrêtent tandis que ce dernier utilise un rappel et une hyper potion sur le Pokémon vol.
▬ Ta dette s'élève maintenant à 1200 pokédollars.
Nous poursuivons les exercices et suis exténué. Heureusement la fin de la journée est proche. Il est vingt et une heure quand nous nous couchons Al'Akir et moi. Dormir n'a jamais été aussi facile.

Trois jours plus tard.
▬ C'est demain le tournoi. Vous pensez que je suis prêt ?  
▬ Y a intérêt que tu le sois. J'ai misé mille pokédollars sur tes fesses et ai dépensé plus de deux milles pokédollars en rappels et en potions ! Hum. Je veux dire … Oui. Bien sûr que tu l'es jeune écuyer. J'ai confiance en toi. Bon. Maintenant enlève cette armure et voyons voir ce que ça donne.
Le blond me retire ce poids. Je me sens beaucoup plus léger et pour cause ; je le suis ! Al'Akir ressent à peu près la même chose. Il virevolte et semble aller plus vite qu'auparavant. Marc-Antoine envoie Suffren et demande :
▬ Prêt ?
Je crois l'être et acquiesce donc de la tête. Je suis plus vivace qu'il y a cinq jours et plus réactif sur mes réponses. Al'Akir quant-à lui arrive presque à suivre le rythme imposé par Yadis. Cela ne fait aucun doute : nous avons progressé. J'ai cependant du mal à croire que ce sera suffisant pour gagner ce tournoi. Après tout … Ces dresseurs avaient l'air plutôt forts.

Le lendemain matin, nous retrouvons la bande de dresseurs. Ils me scrutent tous comme si j'avais quelque chose de spécial. Je demande à mon mentor :
▬ Dites. Pourquoi ils me regardent comme ça ?  
▬ C'est pas toi qu'il regarde, abruti. C'est moi. Ils n'ont jamais vu un homme avec autant de prestance, c'est tout. Ce n'est pas pour me vanter mais je suis plutôt connu dans le milieu mon garçon. Bref ; le tirage au sort va avoir lieu dans pas longtemps donc maintenant tais-toi.
Je ne dis mot et regarde le fameux tirage. Je suis dans le chapeau numéro trois et mon nom vient juste de tomber. Je vais affronter … « Tyson Skettler ». Il s'agit du gars auprès duquel je me suis inscris l'autre jour. Marc-Antoine fait une grimace et me dis :
▬ Tu peux le battre. Allez champion. Entre dans l'arène et joute avec prestige. Fais honneur à ta maison et à ton noble mentor.
Si Marc-Antoine dit que je peux le battre, c'est que c'est vrai. Cela fait cinq jours que je m'entraîne comme un dingue et suis remonté à bloc !

▬ Prêt à perdre ?
Les règles du tournoi sont simples. Chaque dresseur n'a le droit qu'à un Pokémon. Mon adversaire envoie un Trioxhydre. Pour m part j'appelle Al'Akir. Un dresseur qui s'improvise arbitre hurle : « BATTEZ-VOUS ! »
▬ Reflet !
Avec Yadis, Al'Akir a travaillé cette attaque et la maîtrise à la perfection. Bientôt plusieurs images rémanentes du Pokémon vol se forment et perturbent le dragon ennemi. Tyson répond à ma stratégie en utilisant draco-rage. Heureusement l'attaque ne touche pas mon Pokémon. Je crois apercevoir une ouverture et en profite :
▬ Charge !  
Al'Akir fonce sur le monstre à trois tête et le cogne. L'impact a cependant plus l'air d'affecter mon Pokémon que l'adversaire qui s'apprête à riposter avec mâchouille.
▬ Esquive !
Le volatil noir et blanc exécute une vrille et échappe aux crocs du prédateur. Les choses se passent étrangement biens jusqu'à maintenant.
▬ Maintenant cru-aile et reflet à nouveau.
Les ailes de mon Pokémon s'illuminent d'un éclat tout à fait singulier. Al'Akir contourne le grand dragon et le frappe au dos. Alors qu'il essaie de s'enfuir et se dédouble, Tyson passe à l'attaque.
▬ Super. Maintenant on arrête les conneries. Dracocharge !
Une ombre plane sous l'Etourmi. Le Pokémon ennemi frappe avec une violence inouïe les différents clones d'Al'Akir ainsi que le type vol lui-même. Mon compagnon tombe au sol et a du mal à se relever. Je l'encourage et Al'Akir reprend le combat, à la grande surprise de mon adversaire. Ce combat s'annonce difficile. Le Pokémon de notre adversaire est vraiment fort.
▬ Vive-attaque.
En une fraction de seconde, l'Etourmi arrive à portée du Trioxhydre et le griffe avec ses serres. Cela n'a pas beaucoup d'effet mais je compte enchaîner les attaques.
▬ Reflet encore.
Notre adversaire réutilise l'attaque dracocharge mais échoue cette fois. Il passe à côté du vrai Al'Akir qui exécute alors une vrille et utilise cru-aile sur notre ennemi. Le Trioxhydre tombe.
▬ J'y crois pas.
Le Pokémon ennemi est tombé ! Il est tombé vous dis-je ! Bon. Qu'on se le dise, il n'est pas KO mais je lui ai fait mal ! Enfin je veux dire … Nous lui avons fait mal !
▬ Relève-toi et utilise colère.
Le Trioxhydre exécute les ordres de son dresseur. Dans un premier temps, il s'envole haut dans le ciel. Puis une aura sombre l'entoure. Ce dragon n'a vraiment pas l'air content. Vraiment … Vraiment … Vraiment pas l'air content. Je sens cependant qu'Al'Akir et moi sommes dans un temps fort.
▬ Vive-attaque et Cru-aile.
Le Trioxhydre fonce en piqué vers son adversaire, Al'Akir quant-à lui vole très près du sol, le frôle puis gagne de la hauteur afin de rejoindre son vis à vis. À mi-chemin, le derme de l'Etourmi s'illumine. Mon Pokémon se transforme en Etourvol. La chance est de mon côté. Je ne peux pas perdre. Etourvol fonce sur Trioxhydre et … Ce dernier frappe le premier et met KO mon Pokémon …
Je n'y comprends plus rien. Je me tourne vers mon mentor et vois que ce dernier plaque sa main contre sa figure, adoptant la fameuse posture dite du « facepalm ». J'ai perdu. Tyson a gagné ! Pourtant mon Etourmi avait évolué ! Mince alors. D'habitude quand les Pokémons évoluent ils gagnent tout le temps … Faut que je demande des explications au chevalier !

▬ Pourquoi j'ai perdu ?
▬ Parce que c'est un Trioxhydre et que tu as un Etourvol. On bat pas une voiture de course avec une trottinette mon garçon. C'était perdu d'avance.
▬ Mais vous aviez dit que je pouvais gagner !
▬ Ouai 'fin bon. Ce que j'ai dis tu sais … Faut pas le prendre au pied de la lettre. La plupart du temps, c'est faux. C'est comme la médecine ! Un coup t'es guéri et pouf cinq minutes plus tard …
▬ T'es mort. Oui, vous me l'avez déjà dit. Mais du coup on fait comment pour les mille pokédollars ? J'ai perdu au premier tour alors …
▬ Bah ! T'en fais pas. On verra ça un autre jour. En tout cas gagné ou pas, vous avez fait des progrès. J'imagine que c'est l'essentiel. Tu m'as bien fait rire écuyer ! Penser que tu pourrais triompher à une joute de preux chevaliers, ahahah. Tu en es encore loin ! Mais tu avances et est sur la bonne voie. Tu m'excuseras mais je dois aller faire un tour quelque part, racheter des potions pour mes Pokémons. Tu as écoulé mon stock. Je dois aussi appeler quelqu'un ; Un ami. C'est genre … Méga urgent. À la prochaine gamin.
Sur ces mots, l'étrange chevalier s'en va et me laisse seul. Je quitte alors le Mont Kaygon. Il me faut trouver un centre Pokémon au plus vite afin de soigner mon Etourvol.

Quelques heures plus tard, à la sortie de la grotte. Marc-Antoine est seul au téléphone :
▬ Allô. J'ai rencontré ton fils. Mon dieu, il est pire que nous à l'époque … Ah et il m'a fait dépenser trois mille pokédollars ! T'as intérêt à me rembourser, sale gueux !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: