HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Requête | Nessie | ft. Ren
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Requête | Nessie | ft. Ren
Sam 24 Sep 2016 - 0:25
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
Mmh? J'ai la bouche un peu pâteuse et le corps tout cotonneux. J'ai aussi mal au dos et au cou, je dois m'être endormie dans une drôle de position. Un instant, endormie? Je relève la tête et regarde un peu partout, à la recherche d'explications. Il me suffit d'un coup d'oeil pour me souvenir. Je suis au bord du Lac Latymer, j'attendais Ren et je me suis endormie. Et il fait vraiment froid maintenant! En même temps m'endormir en sous-vêtements sur le sable en septembre, pas une super idée. Je me redresse d'un bond, refermant mes bras autour de moi avant d'aller retrouver la branche où j'ai accroché mes effets. Le tissu est rendu un peu tendu, il a perdu de sa souplesse, mais sinon c'est presque totalement sec. Voilà au moins une bonne nouvelle, il ne me reste plus qu'à tout ré-enfiler avant de retourner auprès de Kaa dont les yeux curieux m'ont suivi tout le long. Je me force à lui esquisser un grand sourire qui la fait expirer fortement. Bon, elle n'est pas dupe, même pour un serpent de pierre. Rangeant mes mains derrière mon dos avec une certaine gêne, mes iris tombent vers le sol et je laisse m'échapper un petit soupir déçu. Ren n'est pas encore là et il me manque. Certes, c'est un peu étrange à dire. Nous passons presque tout notre temps ensemble alors, forcément, ça devrait me faire du bien d'avoir un peu d'air, sauf que ce n'est pas le cas. Sortant une brosse de mon sac, je commence à me peigner les cheveux tout en y sculptant une jolie tresse, histoire de m'occuper les mains pendant que mon esprit continue de tourner. Si je peux au moins être jolie lorsqu'il arrivera, ce sera ça de gagné.

Après, pour continuer sur ce que je disais, mon amoureux me manque. Nous avons beau dormir ensemble chaque soir, partager des repas et échanger des câlins ici et là, il a passé beaucoup de temps dans les livres dernièrement. Je sais bien que je ne devrais pas m'en formaliser ; c'est tout le même le but de notre voyage que de lui permettre d'étudier les Pokémons insectes, mais ça ne m'empêche pas d'être un peu jalouse. J'ai envie qu'il me regarde, qu'il m'embrasse de ses yeux de jade comme il le fait si bien. Envie d'entendre sa voix, de sentir son odeur qui se mêle à la mienne, de lui jouer dans les cheveux pendant que l'on regarde un film. Je veux aller nager avec lui, découvrir de nouveaux endroits, je veux l'éclabousser jusqu'à ce qu'il se fâche et que nous nous retrouvions entremêlés dans l'eau. Marcher pieds nus en regardant les étoiles, discuter du sens de la vie ou plus bêtement nous demander si les Laporeilles fêtent Pâques. Je veux que nous dansions, je veux le regarder cuisiner pour moi et voler un morceau de légume pendant qu'il ne regarde pas. Je veux pouvoir l'aider à se détendre en lui massant les épaules après une longue journée de travail. Mais où est-il?! Pourquoi est-ce que c'est si long!

Je me remets sur mes pieds en un bond, range ma brosse et commence à faire les cents pas. Kaa me suit, une fois de plus, approchant sa grosse tête de pierre pour tenter de me réconforter. Impossible de continuer à bouder quand elle me fait ces yeux là et je me retrouve donc à allonger les bras autant que possible pour lui donner un peu d'affection. Si seulement Beast pouvait, lui aussi, être encore aussi câlin. Ces temps-ci, j'ai l'impression qu'il n'est plus le même. Je vais vraiment devoir trouver des solutions et les trouver rapidement. Je me demande, d'ailleurs, ce que mon aimé en penserait. Certes il n'est pas très versé dans les pokémons dragons, mais j'ose le croire de bons conseils dans presque toutes les situations. Presque toutes. S'il pouvait seulement être là! Bon, je n'en peux plus, tant pis. Je dois faire le chemin inverse, essayer d'aller le rejoindre ou lui envoyer un message, n'importe quoi. Je ne peux pas continuer à bouder et à frapper de petites pierres du pied ad vitam aeternam. Mais quelle genre d'image de moi ça renvois? Je veux avoir l'air d'une femme indépendante, qui n'a pas toujours besoin de son chéri pour tout faire et qui se suffit à elle-même! Une personne confiante et assurée et débrouillarde et-- Mais qu'est-ce que je raconte. Osef de tout ça, je veux voir mon Ren!

- Viens, Kaa, on va faire une partie du chemin pour rencontrer Ren sur la route entre ici et la ville!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_445Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_095Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_129Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_058
Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Sam 24 Sep 2016 - 1:23
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Vendredi 16 Septembre 2016, 13h08

Pour faire un repas, il faut des ingrédients. Ça peut paraître simple, dit comme ça, mais cette vérité, aussi logique soit-elle, est en passe de me causer bien des soucis. Pour la petite histoire, je suis d'avis que la concentration est la clé de la réussite en cuisine : elle permet de se focaliser assez pour visualiser tout ce qu'on a à faire, écarter le superflu, et optimiser ses actions pour donner le meilleur résultat possible. Le soucis, c'est que moi, quand je me focalise, j'ai bien du mal à passer à autre chose. Avec le peu d'informations que j'ai réussi à récolter, je m'étais mis en tête de préparer des sandwich tonkatsu, un genre de spécialité de chez moi qui, bien que plus élaboré que les en-cas classiques, reste assez aisé à préparer quand on a pris l'habitude. Et avec toutes les fois où j'ai dû aller nourrir mon père au laboratoire, je crois que j'ai assez eu le temps de me perfectionner.

Mais comme je l'ai sous-entendu, le bémol, il n'est pas dans la réalisation. Je me suis levé assez tôt pour aller chercher tous les ingrédients nécessaires, et je n'ai pas eu de problème pour trouver quatre-vingt dix pour cent de ce qu'il me fallait dans les épiceries à proximité. Mais la sauce.. La sauce tonkatsu ! Non. Impossible de la trouver, que ce soit en petit commerce, grande surface ou magasins spécialisés, j'ai eu beau chercher dans chaque recoin de Meridian, pas un seul indice quant à la potentielle présence de cette denrée rare. Et dire qu'on trouve ça partout, à Johto ! Je ne vais quand même pas aller jusqu'à Canopée pour une minuscule bouteille de sauce, quand même.

Je pousse un long soupir.

Si les gens de Mhyone ont envie de se contenter de simples sandwich au jambon ou à l’œuf, grand bien leur fasse, mais ayant grandi dans la gastronomie traditionnelle, j'ai comme un devoir d'apporter ma culture culinaire dans les parages. Si je ne trouve pas de sauce, ce qui est le cas, je vais la faire moi-même. Tant pis si ça me coûte un bras ! Aries logée dans ma sacoche, la mine bienheureuse, je continue ma route jusqu'à la prochaine épicerie, là où, sans même une once de dépit, je vais acheter tout le nécessaire pour concocter une sauce digne de ce nom : soya, clémentine, pomme, pruneaux, tomates, gingembre et j'en passe, je ne vais rien laisser au hasard. J'ai promis un pique-nique digne de ce nom à Estelle, et elle l'aura.

♦    ♦    ♦

Bon ! C'est prêt. Ça a été un peu laborieux, dans la mesure où j'étais en terrain inconnu, mais j'ai réussi à aboutir à un résultat pas trop mal. Ça devrait lui plaire. Je me lave les mains, et je me dirige aussitôt vers mon ordinateur pour regarder l'heure et regarder si, au cas où, je n'aurai pas reçu de messages pendant mon absence. Et.. MIDI CINQUANTE ? Mince. Et mon aimée a besoin de vêtements de rechange, en plus. Là, je crois que je n'ai jamais été autant en retard de ma vie ! Pressant le haut de mon ordinateur pour le refermer, j'emballe les en-cas, rassemble les affaires que Estelle m'a demandé d'apporter et, sans même me retourner, referme la porte de la chambre pour aller la rejoindre. L'auberge n'est pas très loin, mais j'aurai beau courir ou me téléporter, je resterais quand même extrêmement à la bourre.

Fichue sauce !

Fronçant les sourcils, je marche droit dans l'allée, ne pouvant pas me tromper puisque, depuis la rue, on peut apercevoir les arbres qui mènent au lac. Je pense pouvoir affirmer que, oui, j'ai assez regardé la carte pour ne pas me tromper sur un chemin aussi cours. J'ai dû mémoriser le chemin une vingtaine de fois, ça devrait suffire, non ? Je me concentre sur mes pas, l'allure assez hâtive, et je ne prête même plus attention aux individus qui me dépassent. Qu'est-ce qu'elle va penser de moi ? Je suis toujours ponctuel, et pour un de nos rares rendez-vous, je me permet d'arriver en retard. Comment est-ce que j'ai pu ! Je suis un être horrible. Je..

Je m'arrête.

Estelle ? Elle commence à rentrer ? Non ! Nooon ! Je presse le pas, haletant un peu, pour finalement arriver face à la jeune femme et l'immense serpent de pierre. Je n'ai pas d'excuse, mais j'ai des sandwich et tous les regrets du monde. Est-ce qu'elle en voudra bien ? J'expire. Il ne faut pas que je culpabilise, ou au moins que je l'intériorise, et il faut que je prenne les choses en main pour que, d'une façon ou une autre, j'arrive à rattraper mon erreur et lui faire passer un bon moment. Trouver des solutions, c'est mon métier.

Est-.. Désolé. La préparation a mis du temps, j'ai apporté les sandwich et des bouteilles fraîches.

J'attrape sa main.

Je te donnerais ma part, si tu veux. On y va ?

Je dois avoir l'air stressé. Mes yeux verdâtres la supplient, et mon cœur, brusqué par l'accélération du rythme, bat plus que la normale. Heureusement que j'ai eu le temps de me peigner et de prendre une douche, car ça, c'était un peu la moindre des choses. Avec le fait d'arriver à l'heure.. AAH !


Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Sam 24 Sep 2016 - 2:30
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
Il est làààààà! J'ai trouvé Reeeen! Heureuse comme un bébé chiot qui voit son maître rentrer après une trop longue journée de travail, je me mets moi aussi à courir en direction de mon aimé. On doit être bien beaux, d'un côté comme de l'autre, à hausser le pas dès que l'autre entre dans notre champ de vision. À croire que c'est plus fort que nous, comme une sorte de loi de l'attraction basée sur justement ça, de l'attraction. Et de la tendresse, ne l'oublions pas! Je ne remarque même pas, sur le coup, son air coupable et ses yeux anxieux. Tout ce qui compte, c'est que Ren soit là, juste là, à ma portée. Sage, je m'arrête néanmoins à quelques pas de ma moitié ; ce serait méchant de lui sauter au cou pendant qu'il transporte tous ces trucs pour le pique-nique. Mon sourire rayonne, comme si j'avais oublié d'un coup toute mon impatience et que mes airs grognons s'étaient envolés comme un ballon gonflé à l'hélium.

- Bonjouuuur!

Le jeune homme, pour sa part, semble moins en confiance. C'est comme s'il marchait sur des oeufs. Ah, c'est vrai qu'il a du retard en fait. J'avais presque réussi à oublier cette partie, presque. Ren a néanmoins une bonne excuse se présentant sous la forme de ce qui doit être un excellent repas qui n'attends que nous. Sa main attrape la mienne sans que je m'y oppose, je pourrais lui donner la patte s'il demandait, et nous repartons ensemble presque immédiatement. Minute Papillusion! Ren est encore trop tendu, trop pressé. Il est comme les rouages d'une horloge qui se refuse le moindre retard. Dommage pour lui, c'est le genre de chose qui me fait étouffer, qui me donne spécifiquement envie de me libérer un peu et de faire à ma tête. J'essaie donc de le tirer vers moi de nos mains unies tout en m'approchant pour mieux me hisser sur la pointe des pieds. Hors de question que nous allions quelque part sans partager un doux baiser affectueux et tendre. J'ai attendu ce moment, hors de question qu'on me l'arrache maintenant! Une fois satisfaite, je n'ai plus qu'à me laisser retomber sur les talons et réouvrir mes yeux devenus mielleux d'amour. Voilà qui est mieux.

- Le lac ne va pas se sauver tu sais. Et en plus il est magnifique, j'ai vraiment hâte que tu puisses le voir.

Nous pouvons nous remettre en route, bientôt rejoints par Kaa qui, elle aussi, semble heureuse de revoir le jeune homme qui l'a capturée le premier. Câline comme pas deux gigantesques reptiles de pierre, la Onix penche la tête pour venir frotter doucement sa grande joue de pierre contre le jeune homme, sans trop faire attention à sa force et aux pauvres bras chargés de Ren. Je m'interpose rapidement pour m'assurer qu'il ne tombe pas, poussant doucement ses grosses pierres de mes mains trop délicates en comparaison. Docile, Kaa m'obéit néanmoins et j'en suis bien heureuse. Si je n'avais pas été là, elle aurait été capable de le câliner jusqu'à ce que désastre s'en suive. C'est beau l'amour, mais celui-là il est à moi, pas à ma Onix!

- Désolé pour ça, elle doit encore apprendre. Sinon ta journée s'est bien passée? C'était quoi cette histoire de requête? J'avoue ne pas avoir tout compris.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_445Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_095Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_129Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_058
Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Sam 24 Sep 2016 - 18:58
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Vendredi 16 Septembre 2016, 13h24

Bon, je suis soulagé. Elle ne l'a pas tant mal pris que ça. Bien que je m'en veuille personnellement d'avoir aussi mal géré mon temps, je ne vais pas me tourmenter davantage si la situation lui convient. Qui plus est, le tendre baiser qu'elle m'a donné et les caresses de Kaa ont eu, par leur spontanéité, le mérite de me redonner un peu d'assurance. Ma ligne de conduite ne bouge pas ! Je dois toujours lui faire passer une bonne journée. Le moral en hausse, je lui souris et m'abandonne à ses yeux mauves.

Désolé pour ça, elle doit encore apprendre. Sinon ta journée s'est bien passée? C'était quoi cette histoire de requête? J'avoue ne pas avoir tout compris.

Je hoche la tête.

La matinée a été calme. Pour ce qui est de la requête.. Je penche légèrement la tête. J'ai dis ça par hasard. J'ai simplement lu que, depuis quelques jours, il y avait soi-disant des scientifiques au lac qui étaient à la recherche de dresseurs confirmés.

Je marque une pause.

Mais bon. Je ne pense pas qu'on les croisera.

Comme tout est réglé, il n'y a plus qu'à suivre Estelle jusqu'au lac. Avant ça, je jette un coup d’œil à ma sacoche, pour voir si Aries est toujours à l'affût ou si elle s'est endormie pendant le voyage. De ce que je constate, elle est toujours éveillée, mais côté motivation, c'est un peu moins ça. Je n'ai eu qu'à la remarquer pour qu'elle me jette un regard noir, comme si, après tout ce temps, je n'étais toujours pas autorisé à embrasser ma petite-copine. Toujours aussi jalouse, hein ? Mimant un sourire en coin, je lui gratte l'arrière de la tête, mais garde la fermeture de la sacoche ouverte. Elle n'aura qu'à revenir quand elle aura arrêté de bouder.

Nous marchons, nous marchons, et nous arrivons finalement à un coin un peu éloigné du grand chemin, près des rochers et, tant mieux pour nous, bien caché à l'abri des regards. De là, on a une vue assez majestueuse de l'étendue du lac, avec chacune de ses rives et, au-dessus le soleil qui brille et se reflète dans les remous. Un spectacle simple, mais à apprécier sans modération. Comme Estelle me l'avait promis, pas vrai ?

C'est vrai que c'est joli.

J'embrasse sa main, et je détache la mienne.

On va manger ? On ne va pas aller se promener le ventre vide.

Evidemment, en plus des sandwich, j'ai apporté assez d'en-cas pokémons pour que tout le monde soit satisfait. Mais pour ça, ils se débrouillent ! Ils sont assez grands pour sortir de leur pokéball, je ne vais pas les forcer à se dégourdir les pattes. Ou les ailes. Plutôt que de m'en faire, je commence à sortir tout ce dont nous avons besoin : j'étale la nappe près d'un rocher, à l'ombre, et je sors bouteilles, serviettes, sandwich et gamelles pour nos compagnons. Ce n'est pas le pique-nique du siècle, mais il y aura forcément assez pour qu'on se remplisse l'estomac. J'ai bien dosé.

Le travail terminé, je regarde ma bien-aimée, la mine interrogatrice. Est-ce qu'elle s'est changée ? Pas encore ? Est-ce qu'elle compte se changer avant de manger ? Hmpf. Plutôt que d'y penser, autant lui demander directement. Je dépose Aries près d'une gamelle, et fait un discret signe à Kaa de se servir. On verra si les autres sortent.

Tu veux te changer avant de manger ?

J'ai bien fais de prendre une de nos serviettes de bain.


Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Sam 24 Sep 2016 - 20:33
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
Pendant que Ren dispose le pique-nique, et il ne fait pas les choses à moitié, j’en profite pour bien m’étirer. J’ai encore quelques vestiges de cette sieste improvisée qui m’élancent, ce qui n’est pas l’idéal. Mon dos ne plie pas aussi bien d’un côté que de l’autre et j’ai encore un bras engourdi. Toujours est-il que je souris en voyant qu’il a même pris la peine d’emporter une couverture, le nec plus ultra des vrais de vrais pique-nique. Avec ça on devrait avoir tout ce qu’il faut pour être bien confortables. Et puis il n’y a pas que ça, Ren a vraiment tout, tout prévu. À côté, moi qui suis arrivée d’avance, j’ai l’impression de ne vraiment avoir rien fait. J’aurais au moins pu l’aider à porter les sacs ou un truc du genre, c’est bien le minimum. Pour une fille qui essaie d’être indépendante et débrouillarde, le laisser se charger de tout avec une confiance aveugle ce n’était peut-être pas la meilleure option. Enfin, pas que de lui faire confiance soit une mauvaise chose, au contraire, mais le laisser se débrouiller tout seul c’est déjà moins ça. Je m’en mords l’intérieur de la joue, me sentant soudainement coupable. Lorsqu’il me demande si je veux me changer avant de manger, j’ai un petit instant de vide alors que mon regard tente de comprendre de quoi il parle. Aaaah, c’est vrai que je lui ai demandé de m’apporter de quoi me changer suite à ma chute malencontreuse dans le Lac Latymer. J’ai tendance à trop vivre dans le moment présent, ça me fait ignorer certaines choses pourtant cruciales. Je me gratte l’arrière de la tête, encore un peu embarrassée par ma réflexion sur mon inutilité du jour.

- Je pensais attendre, on risque de se baigner après avoir mangé après tout alors… Ouais. Et puis si je me changeais maintenant, je ne suis pas certaine que tu nous laisserais tranquillement manger ensuite.

Remarque je dis ça, mais ça fonctionne dans les deux sens. Je serais un peu embêtée qu’il ne réagisse pas si je devais me changer devant lui. Bref! Toujours est-il que je viens m’asseoir en tailleur sur la couverture, mon regard curieux partant à la découverte des mets de ce midi. Woah. Ce sandwich a l’air d’un genre de burger santé, avec du pain. L’odeur est pas mal non plus, même si ça ne ressemble pas à beaucoup de trucs que je connais, ce qui n’est pas une mauvaise chose vu mon amour de la nouveauté, de la découverte et de la prise de risques. J’ai hâte de mordre dedans et de découvrir ce que ça goûte! Je suppose que c’est un met de Johto? En tout cas on a pas ça chez moi, ça je peux l’affirmer sans craindre de me tromper. La tête pleine de questions, je me tourne vers mon aimé pour lui demander lorsque que…

- COURS PLUS VITE, MACINTOSH, ON VA LA RATER!!

- C’EST MACKENTIRE!!

Je sursaute, me redressant pour mieux voir un duo de chercheurs qui courent en soulevant des trombes d'eau à chaque pas. Ils ont l’air… hum… d’un mélange entre des touristes irresponsables qui vont vous ruiner votre chambre d’hôtel et des scientifiques un peu fou qui ne se laissent freiner par rien ni personne. Des chemises à fleurs sous de longues blouses blanches avec des short et des sandales, c’est quand même un look original. La peau basanée et porteur de lunettes de soleil à l’américaine, le leader des deux est grand comme un réfrigérateur et il est suivis d’un Heledelle qui s’amuse à faire des pirouettes. L’autre, mince comme un brin d’herbe, mais pas moins petit en terme de grandeur, est chargé de sacoches en tout genre, tout comme son Grodoudou qui agite, en plus de cela, un appareil photo. Ça a vraiment l’air lourd cet arsenal. Voilà un spectacle pour le moins original. Mon premier réflexe est d’enfoncer ma tête dans mes épaules et d’espérer qu’on ne nous remarque pas. Certes, on a un Onix, plusieurs Pokémons insectes et toute la panoplie du parfait pique-nique, mais on est vraiment subtils. Comble de malchance, le plus grand nous a évidemment repéré et arrête sa course d’un coup, faisant presque chuter son assistant dans la procédure, et entreprend de nous rejoindre d’un pas toujours aussi énergique. Uh oh.

- Ren… est-ce qu’on devrait vraiment rester là?

- BONJOUR, TOURISTES! Vous avez vu Nessie?! Une Lapras, on la cherche. Alors, vous l’avez vue ou pas?!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_445Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_095Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_129Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_058
Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Sam 24 Sep 2016 - 22:07
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Vendredi 16 Septembre 2016, 13h32

Je hausse les épaules, les joues un peu rougies. L'idée ne m'avait pas traversé l'esprit, mais après réflexion, c'est vrai que ça aurait pu tourner au vinaigre. Je sais me maîtriser, et bien qu'il y ai des choses qui ne se refusent pas, je ne suis pas égoïste au point de presser ma petite étoile pour qu'elle se déshabille en pleine nature. Non, je préfère qu'elle mange mes sandwich, qu'elle me donne ses impressions sur ce qu'il faudrait ajouter, retirer, compléter, et qu'elle m'offre un beau sourire si ça lui a plu. Du coup, je n'ai pas bougé de la nappe. Je me suis mis perpendiculaire face aux gamelles, et je scrute la moindre impression dans le regard de ma bien-aimée, un peu comme si ce repas, aussi banal soit-il, était une étape cruciale dans notre vie de couple. Si je me suis loupé, c'est un désastre.

Et à cause de ça, je perçois bien des bruits près de la plage, oui, mais je n'y prête pas attention. Mon regard est calé sur les lèvres d'Estelle, tout comme mon esprit, et c'est presque si je ne retiendrais pas ma respiration en attendant qu'elle prenne une bouchée. Ce n'est qu'au bout d'un petit moment que la jeune femme, inquiète, tourne son regard vers moi et me pose une question. Sauf que, pas le temps de répondre ou même d'y réfléchir, de parfaits inconnus viennent déranger notre pique-nique.

Sérieusement ?

BONJOUR, TOURISTES! Vous avez vu Nessie?! Une Lapras, on la cherche. Alors, vous l’avez vue ou pas?!

Instinctivement, je jette un regard au noir à l'homme qui, sans le savoir, m'a coupé dans ma torpeur. Je voulais la regarder le manger, ce sandwich, alors pourquoi est-ce qu'il ose s'insurger dans notre moment ? POURQUOI ? De toute manière, je n'ai qu'à le congédier pour qu'on reprenne nos activités. Ils ne sont que de passage.

Non, désolé. Bonne chance pour la trouver.


Hey.. Mais vous avez des pokémons ! Et si j'en crois votre ceinture, vous en avez plein en réserve ! Vous seriez pas des dresseurs expérimentés ? Ça tombe bien ! On aurait besoin de vous pour trouver Nessie, ça fait trop longtemps qu'on cherche sans lui mettre la main dessus, et ça nous ralentit dans nos recherches. Ça serait génial qu-..

Non merci.


Je dis ça calmement, mais ma mine, elle, montre bien que je suis contrarié. Ce n'est pas tous les jours que je me montre agacé, mais c'était inévitable pour des gens qui se sont permis de nous déranger, et ce sans la moindre once de politesse. La politesse, c'est important. Et moi, je n'ai aucune envie de les écouter. Le visage de l'homme, lui, s'est figé face à la rapidité de ma prise de position. Je n'ai même pas cherché à me concerter avec Estelle, mais j'ose espérer qu'elle sera du même avis que moi. Si leurs recherches sont si importantes, ils n'ont qu'à abandonner leur Lokhlass fabuleux.

Pourtant, le grand revient à la charge.

Si.. S'il vous plaiiiiiiiiiiiiit ! Il se met à genoux. On a une thèse à rendre pour notre «Cercle des petits génies de Mhyone», mais elle ne sera jamais terminée à temps si vous ne nous aidez pas à prendre Nessie en photo ! C'est le point clé de notre argumentation, mais nous ne pouvons pas tout faire à la fois. C'est.. ON VA PERDRE NOTRE BOULOT SI ON ÉCHOUE ! AIDEZ-NOUUUUUUUUUUUS !

Je me mord la lèvre. Ils n'ont aucune dignité, ces gens-la ? Un peu gêné, je lance un regard mêlé d'incompréhension et de dépit à ma petite-copine. Elle n'a pas l'air plus motivée que moi, ça c'est sûr, et les bougres ont beau insister, ça m'étonnerait qu'ils nous fassent céder. Moi, je veux juste partager un pique-nique avec la femme de ma vie. Pas chercher des pokémons pour lesquels je ne porte aucun intérêt, et ce pour des thèses dont je n'ai même pas envie de connaître le contenu. Je suis quelqu'un de curieux, mais il y a des limites.

Je suis désolé, m-..

ON FERA CE QUE VOUS VOULEZ ! On a des récompenses, on vous rendra célèbres, et on pourra même vous faire entrer dans notre cercle si vous voulez ! Tout ce que vous avez à faire, c'est trouver Nessie et le prendre en photo.. Euh.. Deux ou trois fois ? Des clichés pas trop flous, bien cadrés, et ça fera l'affaire. Il parait que les Lokhlass âgés ont des marques de plus en plus significatives sur leur carapace, on le reconnaîtra forcément !


Je pousse un soupir. Mais c'est qu'il est invasif, cet individu. Qu'est-ce que je suis sensé répondre, moi ? Plutôt que d'y réfléchir seul, je préfère encore m'en remettre à mon aimée. Elle est plus à l'aise avec les gens que moi, ça ne fait pas de doute, et peut-être qu'en y réfléchissant tous les deux, on trouvera une solution. Je vais les faire attendre.

Laissez-nous un instant pour réfléchir.

D'ACCORD ! ON REVIENT DANS DIX MINUTES !

Oui, oui.

Ils s'éloignent, et moi, je me tourne vers la jeune femme. Pas besoin d'être devin pour comprendre que, Ô misère, cette histoire draine mon énergie comme jamais. Toutefois, mon plan étant ce qu'il est, Estelle a le temps de croquer dans le sandwich, et moi d'admirer son expression ou de sombrer dans le désespoir. Ça, c'est déjà bien. Pourtant, alors que mon regard se promène brièvement sur la nappe, quelque chose me titille. Il y avait quatre sandwich, pourquoi est-ce qu'il en reste que trois ? Projetant hâtivement mon regard vers les scientifiques, j'aperçois le Grodoudou qui me fixe d'un regard benêt. La bouche pleine de miettes.

QU-QUOI ?

Je me mord la lèvre. Très fort. Je ne vais pas faire d'histoires, car ça retarderait encore le repas d'Estelle, mais si je trouve, ne serait-ce qu'une seule occasion de me venger, alors cet énorme chose rose va subir. Je plante mon regard vif dans celui de ma bien-aimée, et expirant un bon coup, j'apporte un peu de calme dans mon esprit.

Profite-en pour manger.

Je lui donne un discret sourire.

Qu'est-ce que tu en pense ? Ils ne vont pas nous lâcher tant qu'on ne les aura pas aidés.


Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Dim 25 Sep 2016 - 0:42
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
Son regard n'est pas seulement froid, je pourrais jurer qu'il vient de lancer une attaque Sheer cold! Plus le scientifique insiste et plus Ren le regarde avec dédain. Si je ne le connaissais pas autant, je pourrais presque le croire capable de lui cracher dessus avec véhémence pour le forcer à partir. Il n'y a pas à dire, c'est un rejet violent. En tout cas je n'aimerais vraiment pas être à sa place, bien qu'il n'a pas l'air de comprendre le message en fait... De là à se mettre à genoux... D'autant plus que c'est un adulte qui a passé le cap de la trentaine et que Ren n'a même pas vingt ans, il faut être dans toute une situation pour en arriver là. J'ai un peu pitié en fait, avec un air aussi désespéré on ne peut quand même pas les abandonner à leur sort, ce ne serait pas humain. Solide comme le rock, l'avis de mon aimé n'est pourtant pas près de changer apparemment, ce qui ne fait que mettre de l'huile sur le feu et encourager le scientifique. Il ne va vraiment pas lâcher l'affaire lui non plus. C'est ce qui arrive quand on met deux gens bornés l'un en face de l'autre. Au final, même s'il n'arrive pas à acheter la paix, Ren réussi à nous gagner du temps et à faire fuir l'autre. Ouf. Au moins ça va laisser le temps à la tension de redescendre, ce qui ne nous fera pas de tort. Enfin, pas à moi en tout cas. Ren n'a probablement pas remarqué que son comportement froid et décidé peut causer un changement d'atmosphère aussi radical. Ce n'est d'ailleurs pas fini puisque ses iris sans pitié viennent me retrouver avec la délicatesse d'un poignard avant qu'il ne m'ordonne carrément de manger. Chef, oui chef! C'est presque en sursautant que mes dents se referment sur l'un des sandwichs et que je finis par en mâcher une bouchée. C'est... différent. Mais...

- C'est pas mauvais du tout.

On dirait que ça a suffis à l'apaiser de me voir enfin manger puisqu'il se calme assez pour me sourire. À mon tour d'expirer et de me détendre. Cela fait, nous devons quand même parler du Donphan dans la pièce, le duo de scientifiques qui sont partis plus loin et qui nous dévisagent de leur point d'observation en attendant que tombe le verdict. Direct, mon aimé me demande mon avis sur la question et je sens que ça ne va pas nécessairement lui faire plaisir. J'aimerais vraiment me contenter d'aller en son sens et profiter de notre temps en seul à seul, mais je sais que je m'en voudrais d'une façon ou d'une autre. C'est contre ma nature de dire non à des gens qui ont besoin d'aide et, surtout, qui sont prêts à aller aussi loin pour l'obtenir.

- Je pense que tu as été un peu trop catégorique. Ça se voit que ces types sont complètement... désespérés et même un peu pathétiques. Ils ont réellement besoin d'aide. Ça ne me plaît pas nécessairement de mettre notre repas de côté pour les aider, mais je vais m'en vouloir si je ne leur donne pas au moins un coup de main. C'est mon boulot en tant qu'Emblème après tout, aider les gens... Après rien ne t'oblige à perdre ton temps avec eux, je comprendrais tout à fait et ce serait égoïste de ma part de te forcer à rester.

Je termine en me mordant légèrement l'intérieur de la joue. C'est bien beau, mais alors on fait quoi? Il reste quand même de la nourriture et ce serait moche de ranger aussi rapidement tout ce que Ren a mis en place pour aller les rejoindre à la course. Je suis encore en train de peser les pours et les contres lorsque les trouble-fêtes reviennent vers nous. Ah tiens, en parlant du loup. L'homme au teint foncé semble s'être calmé et se frotte la nuque, son assistant aux bras croisés lui ayant visiblement fait la morale. Voilà qui ne fera pas de tort quand même, l'attitude du scientifique n'est pas ce que je qualifierais d'idéale ou même de digne.

- Vous pressez pas hein, MacDonald m'a fait remarquer qu'on avait pas encore mangé non plus.

- Mackentire.

- Du coup si ça vous dérange pas on a qu'à manger tous ensemble! Moi c'est Jonathan Emile François Wenchester et l'autre c'est McClane, ravi de vous rencontrer!

- Mackentire!

Et... c'est tout. Il n'a pas attendu notre avis, ni notre réponse. Il s'est juste assis dans un coin de la nappe et a commencé à fouiller dans ses sacs pour en tirer son repas. Wow. Même moi, dans toute ma gentillesse et mon envie d'aider mon prochain, je trouve qu'il est en train de faire un peu fort. On ne lui a jamais appris à ne pas s'incruster dans les sorties amoureuses des gens?! Ou simplement à ne pas s'incruster tout court, ce serait déjà pas mal. Mon regard qui se tourne vers Ren par la suite a perdu de son éclat, l'air de dire : Ouais, en fait c'est toi qui avait raison, je m'excuse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_445Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_095Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_129Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_058
Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Dim 25 Sep 2016 - 2:07
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Vendredi 16 Septembre 2016, 13h44

«C'est pas mauvais du tout». D'accord. Le pire, c'est qu'à en voir son expression, c'est bien ma faute si elle ne peut pas apprécier le repas. Ou elle n'aime tout simplement pas ? C'est le plus probable. Pas besoin de me voiler la face, les réactions se suffisent à elle-mêmes. Il a fallu que je croise son regard pour que, comme une lumière, je me rende compte qu'elle était tendue à cause de mon comportement. Maintenant, c'est mieux, mais comme d'habitude, c'était une grosse erreur de ma part.

Mais je ne compte pas disserter là-dessus.

Mon visage se fait moins expressif, inévitablement, jusqu'à traduire mon manque de consentement aux propres d'Estelle. Est-ce qu'elle les a au moins regardés ? Ce n'est pas la première fois que je rencontre des «collègues» débordés, et sûrement pas la dernière : ces gens-la ne font que compter sur les autres, plutôt qu'aboutir à quelque chose grâce à leur propre travail. Je ne suis pas contre le fait d'aider mon prochain, mais donner la patte à de tels individus, je m'en passe volontiers. Mais bon ! Elle m'a demandé de partir, si la situation ne me plaisait pas, et même si ça a été dit plus doucement que ça, c'est ce que je trouve de plus révoltant dans tout son discours.

Je ne vais pas l'abandonner pour une broutille.

Je hoche la tête. Que ce soit bonne humeur ou motivation, je ne peux pas garantir de les emporter avec moi, mais si elle compte les aider, alors soit. Je ferais ce que je peux. Finalement, les bougres sont de retour, avec le lot de problèmes qu'ils traînent. Le chef s'impose sur la nappe, toujours sans la moindre bonne manière, et commence à manger une sorte de sandwich mal fichu et équilibré. Moi, je ne perd pas de temps : j'ai bien remarqué qu'Estelle ne touchait plus à la nourriture, ça ne m'étonne pas, donc je me met à ranger les mets dans le sac prévu à cet effet. Je n'ai pas mangé, l'intervention des chercheurs et la mauvaise ambiance m'ont coupé l'appétit, mais ce qui est sûr, c'est que je suis toute ouïe pour mettre fin à ce calvaire aussi vite que possible.

Mon aimée me jette un regard, que je préfère d'ailleurs éviter. Pas par colère, médisance ou autre mauvais ton, mais bien parce que, maintenant j'ai été emmené là-dedans, je compte bien régler cette histoire de pacotille aussi vite que possible. Je préfère planter mes yeux dans ceux du chercheur, l'air sérieux, pour le questionner et mettre fin à notre échange.

Tout ce qu'on a à faire, c'est trouver un vieux Lokhlass et le prendre en photo ?

Le type parle la bouche pleine.

M'oui ! Vous le prenez en photo, vous nous ramenez la photo, et nous on l'ajoute à notre thèse pour la rendre ! Facile, hein ?


Si c'était facile, vous n'auriez pas besoin de nous.

Héhé..

D'accord. Pour ce qui est de la récompense, parlons-en. Vous citerez les sources du cliché, car c'est le b.a.-ba quand on crée une thèse, vous publierez également nos noms parmi les contributeurs de l'article. Car votre «travail» va paraître dans une revue, n'est-ce pas ?

Hé. Comment vous savez ?

C'est logique.

Je marque une pause.

Je vous donnerais le lien de mon blog pour l'ajouter au nom. Et j'ose espérer que vous avez une récompense à la hauteur de ce que vous nous demandez sous la main. Je ne vais pas quand même pas vous faire signer un contrat.

Mais non ! Vous inquiétez pas, c'est super. J'en ai une pour tous les deux, vous verrez. Donc.. Euh.. Vous acceptez ?

Il bat des cils comme une adolescente. Il a quel âge, celui-la ?

Oui. Et on va se mettre en route. Si vous pouviez vous lever..

Ah, pardon.

Une excuse ? Eh bien. C'est noël. L'homme, son sandwich aux trois-quarts entamés, se lève avec son assistant pour se rapprocher des rochers. Je commence à plier la nappe, dans mes pensées, jusqu'à ce que tout soit en ordre. Je regarde Estelle sans la moindre expression sur mon visage : pas d'agacement, pas de regret, pas de sourire.. La version mine concentrée, en un peu plus sinistre. Je recule un peu, refermant bien le sac et l'accrochant à mon épaule.

Des renseignements utiles ?

Oui. Il a été vu.. Dans les environs, là. De ce côté du lac. Jamais de l'autre côté, par contre. En général, il apparaît à vingt ou trente mètres de la rive. Et puis c'est à peu près tout..

Il m'attrape les mains.

MERCIIIIIIII.. !

Et il commence à aller vers ma petite-amie pour faire de même. Sauf que, merci mais non merci. Je tire doucement Estelle vers moi, main dans la main, et commence à filer dans la direction indiquée, suivi d'Aries qui s'est logée dans ma sacoche et de Kaa qui, malgré tout, a réussi à se rassasier. Plus on s'éloignera d'eux, mieux je me porterais, et si ils ont besoin de nous, ils n'auront probablement pas de mal à nous retrouver. Ils sont tellement collants.

On va faire un tour en ville, on reviendra d'ici quelques heures !

Nous arrivons à la plage, là où, d'après eux, le fameux Lokhlass aurait été vu pour la dernière fois. Comme nous n'allons pas attendre des heures qu'il se montre, et comme nous ne sommes même pas sûrs qu'il viendra prendre un bol d'air dans les environs, il va nous falloir un plan pour l'attirer OU aller jusqu'à son repère. Pas besoin d'être devin, si il se cache quelque part, c'est sûrement dans une cavité au fond du lac. Je ne suis pas un expert de ces pokémons, mais il faut bien qu'il respire d'une façon ou d'une autre, et si il est si difficile à trouver, c'est qu'il a un endroit où emmagasiner son oxygène. Comme je ne suis pas tout seul, et que malgré tout, j'ai besoin de la présence de ma petite étoile, je me décide enfin à croiser son regard, après avoir déposé un petit baiser sur son crâne.

Une idée ? Je ne m'y connais pas énormément en Lokhlass. Je suppose qu'il a une cachette, mais de là à la trouver..

Je malaxe une de mes mèches de cheveux.

On pourrait aller vérifier dans les rochers, voir si il n'y a pas de crevasse qui pourrait mener vers une grotte immergée. Sinon, il y a la méthode de l'appât, mais ce n'est sûrement pas le seul spécimen des environs, donc peu de chances que ça marche.


Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Dim 25 Sep 2016 - 2:56
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
Ouch, Ren est entré dans ce mode là. Je savais bien que c'était une mauvaise idée d'accepter la demande de ces types, mais je ne pouvais tout simplement pas faire autrement. Peut-être que j'ai un trop grand coeur, peut-être que je suis un bon poisson comme on dit, mais toujours est-il qu'on ne me verra jamais abandonner quelqu'un dans le besoin si je peux faire autrement. Enfin, presque jamais. Oui bon, même moi j'ai mes limites, mais passons. Soudainement aussi droit et direct qu'un homme de loi en train de coucher sur papier un important contrat d'affaire, ma moitié impose ses conditions et défini clairement la tâche à venir avec l'irresponsable à la tête du projet. Ça c'est de l'efficacité. J'en suis même impressionnée, ce n'est certainement pas moi qui aurait réussi à faire quelque chose de similaire. Toujours sur cette même lancée, il commence à tout ranger et force le scientifique à reculer. Lorsque son visage se tourne vers moi, je sens mon coeur se serrer un peu. C'est la seconde fois que je vois ce puit de ténèbres s'enfoncer au sein de ses pupilles. Je me mords la lèvre inférieure et quitte moi aussi la nappe, essayant du mieux que je peux de l'aider à tout plier, sans rencontrer des masses de succès. J'ai même l'impression de le gêner et fini par m'écarter tout à fait pour le laisser terminer de ses mains vives et habiles. Mine de rien, Ren ferait une parfaite femme au foyer. Ahem. Ceci étant fait, le membre du Sigle conclus l'échange en demandant des renseignements qui, effectivement, seront utiles. Maintenant on sait au moins dans quel coin chercher.

Démonstratif, le vieil homme se permet d'attraper les mains de mon chéri avant de se tourner vers moi et, je le soupçonne, de tenter de me faire la bise. Encore heureux que ce tendre Ren ait décidé que personne d'autre ne pourrait approcher ses lèvres de mes joues puisqu'il me sauve in extremis en m'entraînant dans son sillage. Il s'en est fallu de peu. Je lui envoie donc la main en m'éloignant avant que le dit chercheur annonce qu'ils... partent en ville quelques heures?! Argh! Même pas fichus de rester pour donner un coup de main! Quoi qu'il en soit, nous atteignons donc la localisation approximative de la fameuse Nessie et c'est là que Ren daigne finalement réouvrir le dialogue. Profitant de notre écart de taille, il embrasse donc le dessus de ma chevelure avant de prendre la parole comme si de rien n'était. Me partageant ses idées, le jeune homme a recommencé à jouer avec ses cheveux, probablement pour aider sa réflexion. De mon côté, je récupère mon portable et lance une recherche rapide pour en apprendre un peu plus sur les spécimens de cette fameuse espèce. Il ne me faut que quelques minutes pour trouver ce que j'estime être notre meilleure chance d'arriver à nos fins.

- Je crois que j'ai un plan. Il est dit ici que le chant des Lapras sert à attirer d'autres Lapras. Si on arrive à en trouver un disons, je sais pas moi, sur une vidéo sur internet, et qu'on arrive à le faire jouer assez fort ça pourrait le faire sortir de sa cachette. Du coup tu pourrais rester sur la rive avec l'installation audio et un appareil photo pendant que je vais plonger du côté des rochers pour voir s'il y a une entrée, comme tu dis. Je peux aussi emporter des gâteries pour Pokémon pour l'amadouer, ça devrait le faire!

Partie sur ma lancée, je vide rapidement mon sac à bandoulière pour ne garder que les fameuses gâteries. Également, je décide de retirer au minimum mes jeans. Ils vont être lourds une fois mouillés alors je préfère ne pas prendre de chance, je vais avoir besoin de toute mon énergie pour cet exercice de plongée après tout. Au moins mon chandail est assez long pour me couvrir, du coup ça ne devrait pas être trop trop mal. J'espère en tout cas. Plus qu'à troquer ma tresse pour une haute queue de cheval et jeter un dernier regard à Ren avant de partir. Ça va me faire du bien de m'éloigner un peu, j'ai du mal à le voir dans cet état là, ça me met toujours un peu mal à l'aise. Avec de la chance, comme ça, il aura l'occasion de se reprendre pendant que je serai partie.

- On se revoit bientôt. Je t'aime!

Et je tourne les talons, combattant la résistance de l'eau de mes jambes pâles. Brr. Encore heureux que nous soyons au beau milieu de la journée sans quoi ce lac serait probablement glacial. Un peu de courage, la nage va me réchauffer! Bravant les flots, je m'immerge complètement une bonne fois pour m'habituer à sa température et, une fois assez loin, me projette vers l'avant avec mes jambes avant d'allonger les bras et de continuer à m'éloigner à la nage. Pourvu, quand même, qu'on le trouve rapidement ce Lapras!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_445Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_095Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_129Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_058
Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Dim 25 Sep 2016 - 17:45
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Vendredi 16 Septembre 2016, 13h59

Sois prudente.

C'est tout ce que j'ai le temps de dire. Le plan n'est pas mauvais, et il pourrait très bien marcher, mais comme je le pensais plus tôt, il y a de fortes chances que le fameux Nessie ne soit pas le seul Lohklass des environs. Mais bon ! Nous couvrons deux éventualités en nous séparant, même si je n'obtiens pas de résultats notoires avec le chant, peut-être qu'Estelle trouvera un quelconque passage dissimulé dans les rochers. Pour les besoins de la mission, je me permet donc de subtiliser une nouvelle fois le téléphone de ma petite-amie pour le brancher au matériel audio. Je fais défiler les sites populaires, jusqu'à trouver un bon recueil de cris, chants et bruits typiques qui pourrait faire mon bonheur.

J'installe la petite enceinte au plus près de l'eau, mais l'éloigne assez pour qu'elle ne pique pas un plongeon. Je ne savais même pas qu'Estelle l'avait emmené, mais ça ne m'étonne pas. Pour le coup, ça fait remonter des souvenirs : notre promenade dans les bois, notre danse, la musique.. De quoi m'arracher un sourire. Mais pas le temps de fouiller ma mémoire ! Mon aimée s'affaire déjà pour compléter la mission, et je n'ai pas spécialement envie d'y passer la journée. Réglant méticuleusement le volume jusqu'à avoir un son assez clair, je lance le chant qui, d'après la description sous la vidéo, sert aux Lohklass à appeler leurs congénères. C'est assez subtil, comme bruit, mais je crois reconnaître la mélodie. Ces créatures sont aussi célèbres à Johto que partout ailleurs.

Et je m'installe, un peu en retrait.

Je sais que je ne devrais pas m'inquiéter, mais je ne vois plus Estelle. Les minutes passent inexorablement sans qu'aucun pokémon aquatique ne vienne à la rencontre du chant, et impossible de savoir où elle est passée. Il ne lui serait pas arrivé quelque chose, quand même ? Je sais que, face au danger, ce n'est clairement pas la plus prudente des dresseuses, mais j'ai quand même un semblant de confiance en elle pour ce côté-là. Elle n'est pas bête, ma petite étoile. Maiiiiis... Oui. Je glisse ma main à ma ceinture, et libère Pavo de sa pokéball. L'énorme Yanmega détend ses ailes, et prend un peu d'altitude, le regard rivé sur moi.

Tu peux aller regarder la surface ? Préviens-moi si tu vois des remous, et va rejoindre Estelle si tu estimes qu'elle a besoin d'aide.

Le pokémon libellogre ne perd pas de temps. Il file comme un éclair au centre du lac et commence à faire des rondes pour repérer une de ses cibles. C'est mieux ! J'ai confiance en Pavo, presque même autant qu'en Orion, et je sais qu'il saura quoi faire si, d'une manière ou d'une autre, Estelle s'est mise en danger. Moi, je continue de scruter l'horizon, dans l'attente d'une possible manifestation, d'une forme ou d'un banc de bulles. Mais c'est pas gagné. Est-ce que je dois en déduire qu'il est trop profond pour entendre le chant ? Bonne question. En soi, il se pourrait même qu'il n'existe tout simplement pas, et que les Lokhlass vivent de l'autre côté du lac. On ne sait jamais, surtout avec des individus comme ceux de tout à l'heure.

Et là, je vois quelque chose.

Je plisse les yeux. C'est une forme, assez grosse pour être un spécimen ! Pas sûr que ce soit Nessie, mais c'est mieux que rien. Je reste discret, et scrute la créature qui, progressivement, s'approche de l'origine du chant. Assez près pour que je la distingue, je remarque avec surprise que, en plus d'avoir des marques typiques sur sa carapace, le Lokhlass n'a pas la peau bleutée, mais plutôt turquoise. Il serait chromatique, celui-la ? Je comprend mieux pourquoi il suscite autant d'intérêt, pour le coup. Néanmoins, sans que je ne bouge ou fasse quoi que ce soit d'autre, le pokémon transport remarque ma présence et plonge prématurément dans l'eau.

L'appareil photo dans les mains, je me mord la lèvre inférieure. Il ne m'a pas laissé le temps ! Et si j'en crois les bulles, il file directement dans la direction d'Estelle. J'aurai eu raison pour la cachette ? Tout ce que j'espère, c'est que ma bien-aimée n'est pas présentement dans le repère de la créature, car elle risque de se retrouver en mauvaise posture. Malaxant soucieusement une de mes mèches de cheveux, j'en viens à me demander si, moi aussi, je ne devrais pas plonger pour aller aider la jeune femme. Aaah ! Le dilemme.


Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Dim 25 Sep 2016 - 21:34
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind

Je réussi à atteindre les rochers et, après une grand inspiration, commence à descendre le long de leur surface, les yeux bien ouverts. Ça ne doit pas être si difficile de trouver une ouverture, si? Mmh. Peut-être un peu plus que ce que je pensais sans Pokémon eau en tout cas. J'ai beau suivre la paroi des mains et regarder un peu partout, je ne trouve rien jusqu'à maintenant. Peut-être ne suis-je pas encore allée assez profondément? J'appuie mes pieds contre la paroi du bassin naturel et me propulse vers le bas, dans une autre direction. Plus qu'à me rattraper à une prise et continuer mon petit manège. Encore une fois, rien à signaler. Je bats donc des pieds pour regagner la surface et prendre une bonne bouffée d'air avant de recommencer, les membres un peu engourdis. J'espère que je vais trouver bientôt car je ne pense pas pouvoir tenir comme ça encore très très longtemps. C'est mon quatrième plongeon lorsque, finalement, je remarque un genre de creux dans l'une des parois. Je nage pour m'en approcher et réaliser que c'est exactement ce que je cherchais. Un chemin vers une grotte! Je m'apprête à m'y engager et l'aurais probablement fait si ma poitrine n'avait pas commencé à chauffer. J'ai besoin d'air et j'en ai besoin maintenant. Je me décolle donc de la paroi et essaie de remonter en battant des jambes, les yeux clos et les lèvres aussi hermétiques que possible, mais sans grand succès. Je finis par boire la tasse, ressortant donc de l'eau en toussant de manière creuse pour recracher l'envahisseur. C'est de peine et de misère que j'arrive à m'agripper à un petit rocher et à me hisser dessus pour me reposer un peu pendant que mes poumons enflammés cherchent désespérément à respirer. Ça, c'était pas cool. Heureusement que Ren ne peut pas me voir d'où il est, du moins je ne pense pas. Il y a bien Pavo qui décrit des cercles dans le ciel et qui s'approche de ma position, mais je lui offre un pouce levé avant de replonger, prête pour plus d'aventure.

Maintenant que je sais où je vais, le trajet se fait beaucoup plus facilement et je me glisse dans le petit tunnel qui fini par remonter doucement. Lorsque j'émerge, c'est avec soulagement que je constate qu'il y a de l'air. C'est humide et une odeur de souffre est un peu désagréable, mais au moins je peux respirer. D'autant plus que je pense avoir trouvé le jackpot. Je ne m'y connais peut-être pas des masses en Lapras, mais je sais reconnaître un petit repaire tranquille quand j'en vois un. C'est juste un peu dommage qu'il soit vide. Curieuse, je me hisse hors de l'eau et me promène dans la petite caverne, trouvant ce qui semble être une petite pile au trésor. Tiens? Est-ce que ce serait...? Dans le doute, je les glisse toutes deux dans mon sac pour les ramener avec moi. Je n'aurai pas réussi à trouver Nessie, mais ça nous fera au moins-- C'est quoi ce bruit? Je me retourne pour voir émerger un énorme spécimen dans l'ombre de la grotte. Je ne sais pas trop s'il est de la bonne couleur ou s'il a les marques que l'on recherche, mais je suis plutôt certaine que ce n'est pas supposé être aussi gros un Lapras. Je recule donc pendant que les lourdes nageoires de la créature lui permettent d'avancer vers moi avec une méfiance menaçante. Posant un genou au sol, sans le quitter des yeux, je plonge une main dans mon sac pour en ressortir les fameuses gâteries Pokémon qui devraient me permettre de l'amadouer. Mmh, ça n'a pas l'air de lui plaire. Je dépose la nourriture au sol et recule, lui laissant plus d'espace.

Le Lapras avance, mais il n'a toujours pas l'air certain. Pliant son long cou, il sent la nourriture et fini par en prendre une bouchée timide avant de mâcher. Le verdict... Il en reprend! Lorsqu'il a terminé, il relève ses grands yeux vers moi avec insistance. Me déplaçant de manière à ne pas lui tourner le dos, je commence à me rapprocher la sortie tout en lui tendant plus de nourriture. La créature mange cette fois directement dans ma main et, lorsque je m'approche de la sortie, se décide à me suivre. Enfin, disons plutôt qu'il ouvre la voie et qu'il ne me reste plus qu'à m'accrocher à l'une des cornes de sa carapace pour être tirée dans son sillage. Mon dos se cogne une fois contre le plafond du tunnel dans la manoeuvre et ce n'est pas très agréable, mais au moins la surface ne tarde pas à montrer le bout de son nez. Je fais des cercles avec mes jambes pour me tenir à flot pendant que le Lapras CHROMATIQUE insiste avec de douces plaintes pour que je lui donne plus de nourriture. Il ne me reste qu'une ou deux bouchées à lui offrir alors autant en profiter pour essayer de l'attirer du côté de Ren, pour les photos. J'ignore si c'est bien Nessie ou pas, mais je veux des souvenirs tangibles de ce grand moment! Je jubile, interagir comme ça avec un Pokémon aussi magnifique et le faire dans son environnement, à l'état sauvage! C'est incroyable!! Ça n'a rien avoir avec les interactions auprès de Pokémons déjà rendus dociles, loin de là. C'est une relation de confiance qui se repose sur presque rien, sur un lien aussi fragile que beau. Je ne lui doit rien et il ne me doit rien. Nous ne sommes là que parce que nous l'avons tous deux souhaité, comme des égaux. Moi qui en voulait à ces scientifiques de pacotille, je m'en retrouve à être infiniment reconnaissante. C'est le genre d'expérience que je n'oublierai jamais!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_445Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_095Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_129Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_058
Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Dim 25 Sep 2016 - 23:59
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Vendredi 16 Septembre 2016, 14h38

Bon ! Je lui ai laissé cinq minutes de latence, et elle n'est toujours pas remontée. Qu'importe le matériel et les sacs, je ne vais pas pouvoir attendre un instant de plus, pas en sachant qu'elle pourrait être aux prises avec un énorme Lokhlass. Plus de temps à perdre. Je lève la main, mais au moment même où je commence à faire de grands signes à Pavo, je perçois un énorme remous qui se forme à la surface de l'eau. Une forme noire, de plus en plus grosse, apparaît alors, jusqu'à ce qu'un spécimen et ma bien-aimée émergent de l'étendue scintillante. Je m'approche de la rive, plissant les yeux : c'est bien Nessie, et du peu que j'arrive à voir, Estelle a l'air intacte. Tout se serait bien passé ? Je ne demande que ça, moi.

D'ailleurs, elle a l'air de bien s'amuser. J'aurai même juré croiser un regard insistant, l'air de dire «Vite, prend-moi en photo avec lui !», ce que je comptais bien évidemment faire, comme nous n'aurons probablement pas d'autres occasions d'attirer la créature aussi proche du rivage. L'objectif bien stable, j'arrive à capturer plusieurs clichés : deux où l'animal est isolé, bien de profil, et trois où il côtoie ma petite-amie, tentant de chiper une ou deux friandises à la volée. L'image est nette, il n'y a pas de parasites.. Je crois que je n'aurai pas pu faire mieux ! De là où je suis, je fais un subtil geste de la main, histoire d'annoncer à Estelle que tout s'est bien passé.

C'est là que, décalant mon regard, je vois Pavo. Je ne sais pas pourquoi, mais il s'agite drôlement dans les airs : au beau milieu du ciel, il commence à prendre de la vitesse, à piquer et, de ses nombreuses pattes, il attrape hâtivement ma chérie de manière à la transporter en express. Eh.. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'il fait ça ? Tout se passe trop vite ! Sans vraiment me laisser le temps de m'y opposer, il me lance Estelle dans les bras, et le choc nous propulse littéralement dans l'herbe. Outch.. C'est encore mon dos qui a dégusté.. Mais au moins, j'ai réussi à protéger mon aimée de la chute. Une grimace sur le visage, je relâche mon étreinte et nous nous relevons. Je plaque ma main contre mon front pour voir ce qu'il en est, car je n'ai pas trop compris son comportement, certes, mais je le connais assez pour déduire qu'il avait une bonne raison de le faire.

Et ce que je vois confirme malheureusement ma supposition.

L'expression de Nessie, auparavant si enjouée, s'est mue en quelque chose de plus sombre. L'animal n'a pas le temps de plonger que, venue de nulle part, une mélodie intrusive lui perce les oreilles et le pousse à s'assoupir. Un filet longe alors ses nageoires, jusqu'à l'englober totalement et restreindre ses mouvements. C'est.. Qu'est-ce qu'il se passe, là ? Je m'approche à la hâte du rivage, avec Estelle, pour constater que, oui, nous avons commis une énorme erreur.

Là, sur une grosse barque, se trouve toute la fine équipe des scientifiques. Oui ! Les même que ceux qui nous avaient demandé de prendre des photos de la créature. En tête du navire, je remarque le Grodoudou, la fameuse chose rose et difforme qui s'était autorisée à dévorer un de mes sandwich, alors qu'il semble mettre fin à son chant hypnotisant. C'est donc pour ça que Pavo s'est empressé de récupérer Estelle ? Derrière, les deux pseudo-chercheurs se frottent déjà les mains de leur capture, les sourires jusqu'aux oreilles, et la mine tout de suite moins niaise qu'une heure plus tôt. Comment est-ce que j'ai pu être aussi dupe ?

Oh ! C'est vous ! PARFAIT. Vous avez vraiment bien réglé votre part du marché, vous m'en voyez ravi ! Vous n'imaginez pas à quel point c'est fatiguant de retrouver un pokémon fuyard comme celui-la, et vous n'imaginez pas non plus combien un vieillard chromatique peut se vendre sur le marché. Enfin.. Vous auriez du mal à l'imaginer, haha ! BREF ! Merci de votre coopération, et nous on file. Vous pouvez garder l'appareil photo.

Ma résolution s'incarne dans un murmure.

Ça m'étonnerait, ça..

Premier réflexe, je prend un cliché de la scène. Ça pourra servir de preuve ! Puis je siffle mon Yanmega, qui rapplique aussitôt auprès de nous. Je le regarde, pointe du doigt l'embarcadère, et lui souffle mes ordres comme une évidence, le regard presque vide. Je n'ai pas spécialement l'impression d'avoir été trahi, mais plus d'avoir sous-estimé des gens qui, aux premiers abords, paraissaient inoffensifs. Je sais ce qu'Estelle va vouloir faire, et je suis totalement d'accord. C'est pour ça que je vais les lui servir sur le rivage.

Fais les moi s'échouer, Pavo.

La libellogre prend une bonne impulsion, et en un court instant, se retrouve loin au-dessus des malfaiteurs. Gardant un élan conséquent, il charge une de ses attaques soniques à son maximum, puis libère l'onde pour littéralement retourner leur barque. Parfait ! Maintenant, ils vont être obligés de nager jusqu'au rivage. Dommage pour eux que ce soit là où nous nous trouvions actuellement. Je regarde Estelle. Il va falloir se répartir les tâches, maintenant, et à mon humble avis, elle est la plus indiquée pour aller libérer le Lokhlass de ses entraves. Moi, je ne suis pas spécialement doué en combat, mais avec un Onix et toute une équipe d'insectes, ils ne devraient pas faire long-feu. Je rappelle donc Pavo à mes côtés, prêt à intercepter les hommes qui se sont permis de jouer avec la bonne conscience de ma petite-amie.

Je m'occupe d'eux.


Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Lun 26 Sep 2016 - 1:29
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
C'est un moment si beau, un échange particulier, comme avec le Ponyta du Volcan Vanora. C'est drôle à quel point je me sens privilégiée d'être là avec Nessie, heureuse. Pour une fille de ville, je me surprend à être ridiculement à l'aise dans ce genre d'environnement, tant qu'il y a des Pokémons sauvages avec moi. Ou peut-être est-ce justement parce que je n'ai pas l'habitude que ça m'émerveille autant? Peu importe la réponse à cette interrogation, ma certitude, elle, ne change pas. Si je dois un jour choisir, j'aimerais pouvoir continuer à prendre soin de Pokémons comme ce Lapras aussi souvent que possible. Je tiens peut-être quelque chose là, quelque chose que je devrais travailler plus en profondeur. Enfin, j'ai tout mon temps pour y penser. Par contre ce moment ne reviendra jamais, lui, je dois le vivre au maximum, quitte à jouer à qui éclaboussera le plus l'autre, à lui lancer des gâteries et à nager en cercles avec la créature des mers. Heureux, Nessie se met même à chanter. Du moins je crois. Sauf que c'est bizarre, sa bouche ne bouge pas et le Lapras aussi semble chercher la source du bruit. D'autant plus que je me sens vraiment lourde. Qu'est-ce qui se passe? J'ai de plus en plus de mal à me garder à la surface et mon nouvel ami vient m'aider à me soutenir, son corps étant plus apte à flotter avec un minimum d'efforts. Je m'accroche difficilement à l'une des pointes de la carapace de Nessie, mais n'arrive pas à me soulever hors de l'eau. Mes paupières sont lourdes et ma joue se pose contre la créature des mers dont les plaintes tristes me font peur. Qu'est-ce qui se passe à la fin? Je n'en ai toujours aucune idée, mais me sens soudainement tirée hors de l'eau. C'est là, une fois en hauteur, que mes yeux s'ouvrent en grand et que je vois, plus bas sur le lac, le bâteau et le filet. Non. Non!!

- Lâche-moi!! Je dois aider Nessie! Pavo, lâche-moi!

J'ai beau me débattre, je n'arrive qu'à compliquer le trajet de la grosse libellule aux buts aussi clairs que son dresseur. Ce n'est pas moi qui vait le faire changer d'idée une fois qu'il est lancé dans quelque chose. Du coup je ne peux que serrer le poing, rendue furieuse par mon impuissance. L'atterrissage a le mérite de finir de me réveiller, de me remettre les idées en place. Le problème ce n'est pas moi, ce n'est pas ce que je peux ou ne peux pas accomplir. Ce sont eux le problème. Ces deux hommes qui sont fiers de leur coup et qui n'hésitent pas à monologuer sur leur victoire. Le fait qu'ils se soient servis de nous, en soi, est déjà plutôt mauvais. C'est une conduite inexcusable et qui me pousse à les regarder avec tout le dédain du monde, mais ce n'est pas le pire. Ils perçoivent Nessie comme une vulgaire marchandise, comme un objet qu'ils peuvent vendre pour en obtenir un bon profit. Ils se fichent bien de savoir si le Lapras sera plus heureux auprès d'un éventuel acheteur ou ici, dans son habitat naturel. Tout ce qu'ils veulent, c'est faire du profit, se débarrasser du Pokémon et ne plus jamais y repenser. Ils n'ont aucun respect pour la vie, pour un être vivant doté d'intelligence. Ils ne prennent même pas la peine d'utiliser une Pokéball, méthode plus sécuritaire de capture. Non, ils y vont carrément au filet, à l'ancienne, de façon barbare. Nessie est peut-être même blessé, aucun moyen de le savoir d'ici.

Ren, pas plus heureux que moi de la tournure des événements, a rapidement pris les choses en main à l'aide du fidèle Pavo. Parfait. Jusque là nous sommes sur la même longueur d'ondes. Là où ça diffère, toutefois, c'est lorsque le jeune homme m'annonce qu'il va s'occuper d'eux. Je ne crois pas non. J'ai beau me faire un sang d'encre pour Nessie, je sais que Ren ne sera pas assez brutal avec eux. Pas assez pour que moi je sois satisfaite. Ce qu'ils ont osé faire est inhumain, ils méritent d'apprendre leur leçon. Décidée, je retire mon sac encore trempé de mon épaule et le presse contre le torse de Ren pour l'y abandonner, sans me soucier de savoir si le membre du Sigle a le temps ou pas de refermer ses mains dessus. Il y a encore de quoi mettre Nessie en confiance dedans, en plus de porter mon odeur. Ça devrait être suffisant pour ce qu'il a à faire en attendant que je vienne le rejoindre après m'être occupée de ces malfrats.

- Va aider Nessie, guide le jusqu'à la plage.

Ceci étant dit, je le plante là pour mieux m'avancer vers le trio qui sort de l'eau en dégoulinant dans le sable, la mine grincheuse. Ils ont l'air furieux eux aussi et c'est tant mieux. Les grandes oreilles du Grodoudou sont aplaties et son regard est mauvais, le scientifique en chef a perdu ses lunettes fumées et le dernier parcoure ses carnets de note avec une tête de fin du monde. Le fameux Wenchester s'avance vers moi en relevant la tête, son sourire devenu plus amer.

- Tu aurais dû laisser ton copain s'en occuper, la petite! Tu penses que tu vas faire quoi? Nous faire les gros yeux jusqu'à ce qu'on s'excuse?

- Non. Des déchets minables dans votre genre ne mériteraient pas ça. Je vais vous trainer au poste quitte à vous y tirer de force et une fois que ce sera fait, je vais m'assurer que vous ne recommenciez plus jamais!

- Eh, t'es complètement con--

- Beast!

D'un mouvement sec du poignet, je lance la sphère bicolore avec rage. Si je la lui avait lancée directement dessus, je crois bien que j'aurais pu lui faire mal. Le Carmache se matérialise dans un éclair rougeoyant, accompagné d'un cri profond comme le tonnerre qui a le mérite de faire reculer Wenchester d'un pas. Ses griffes se plantent dans le sable et sa grosse queue bat l'air de façon menaçante. J'ai l'impression que nous sommes sur la même longueur d'ondes, la simple fureur, l'envie de faire mal. C'est Mackentire qui, de façon surprenante, fini par s'approcher le premier, secondé de sa boule rose. C'est un type fée. Il se croit en mesure de nous vaincre simplement grâce à l'avantage des types. Nous allons bien voir ça, d'autant plus que le Heledelle aussi a décidé de se mettre de la partie. Je n'ai pas de problèmes avec ça, Kaa aussi nous a rejoint, plus grande et plus mauvaise que jamais. C'est le début d'un concours de regards tendus alors que tous attendent de voir qui va faire le premier mouvement. S'ils ne veulent rien faire tant pis pour eux, je ne vais pas me faire prier plus longtemps.

- Beast, Dragon Rage! Kaa, Bind, sur eux!

Le duo a compris mon plan. Avec sa délicatesse habituelle, Beast s'exécute, visant le Grodoudou de son feu de dragon. Son dresseur sourit, convaincu que son Pokémon va y résister de toute façon. Il y en a un qui a oublié que cette attaque n'a rien à faire des capacités de son adversaire à l'encaisser, d'autant plus que le but premier n'est pas vraiment me mettre le truc rose hors combat. Ce qui était vraiment important, c'était de libérer le chemin pour Kaa. L'énorme serpent de pierre fonce et les deux hommes se croient à l'abri, convaincus que la Onix va aller s'enrouler autour de l'un de leurs Pokémons. Pour eux, ces derniers ne sont que des outils. Ils ne comprennent pas tout ce que leurs compagnons dévoués endure pour eux. Maintenant ils vont comprendre. De toute sa longueur, c'est autour des scientifiques que Kaa s'enroule, se refermant autour d'eux juste assez pour qu'ils soient collés l'un contre l'autre sans espoir de s'enfuir, mais sans pour autant leur faire mal. Pas trop en tout cas, juste assez mal. Voilà qui est mieux. Il ne peuvent aller nulle part comme ça. Même si le Grodoudou se décide à endormir Kaa, son gros corps de pierre ne bougera pas d'avantage. Je me prépare donc à tourner les talons pour aller rejoindre Ren et lui donner un coup de main.

- Ne bougez pas d'ici, je n'en ai pas fini avec vous deux!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_445Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_095Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_129Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_058
Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Lun 26 Sep 2016 - 22:34
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Vendredi 16 Septembre 2016, 14h38

Ça y est. Elle s'est laissée emporter, elle ne maîtrise plus ses sentiments et, comme la dernière fois, elle m'a oublié. Je me retrouve là, comme un idiot, à devoir aller sauver un Lokhlass sans savoir la marche à suivre, sans même être capable de nager trente pauvres mètres pour aller le retrouver. Enfin, peut-être que si ? Je n'ai jamais essayé, mais j'ai déjà vu des gens le faire. Je n'ai qu'à le reproduire. Mais tout de même ! Elle a recommencé, ça m-.. Non. Laissé à moi-même, j'expire un bon coup. Tu commences à la connaître, Ren. Elle a le sang chaud, elle se laisse facilement emporter par ses émotions et elle ne réfléchit pas énormément aux conséquences, mais c'est comme ça qu'elle est, Estelle. C'est la vie, et plutôt que de t'agacer contre son comportement, c'est à toi de palier à ses erreurs, de compléter les failles dans son plan.

Je dois garder mon calme.

Nessie est aux prises avec un filet, et je n'ai jamais nagé de ma vie. Je peux être aussi empirique que je veux, je suis quasi-certain que je n'arriverais pas à me débrouiller assez pour rejoindre la créature. En gros, il me faut un plan pour sécuritaire : la voie des airs. Je regarde Pavo, attrapant une de mes mèches de cheveux. Il n'est pas assez précis pour libérer le Lokhlass, mais ce n'est pas le cas d'Aries. Peut-être que, si je montais sur mon Yanmega et que ma Couverdure m'accompagnait, on pourrait gérer la situation de façon plus efficace.. Elle fait un véritable travail d'orfèvre avec les fleurs, alors couper un filet à coup de Tranch'Herbe, ça ne devrait pas être si compliqué, si ? Pas de temps à perdre. Je hisse ma camarade sur mon épaule, et j'explique mon plan à mes deux compagnons. Avec Orion, ces deux-la sont les plus obéissants de l'équipe, et c'est sans surprise qu'ils acquiescent sans détour à l'écoute de mon opération de sauvetage.

Je ne m'attarde pas sur le champ de bataille. Estelle a dit qu'elle s'occuperait d'eux, alors je ne vais pas m'en mêler. Je monte sur l'abdomen de Pavo, sans doute pas une de ses positions préférées, mais nécessaire pour la suite. Je le laisse décoller, peinant un peu, et me guider jusqu'au pokémon en détresse. A mi-hauteur, je fais signe à Aries de lancer son attaque et de trancher ses liens : je n'aurai plus qu'à trouver une solution pour le ramener jusqu'à la plage, et j'aurai rempli ma part du marché. Sifflantes, les feuilles viennent découper net les cordages, tout en décrivant des arcs de cercle afin de ne pas blesser l'intéressé. J'ai bien demandé à ma Couverdure d'être aussi précise que possible, car déjà que Nessie a dû avoir la peur de sa vie, ce n'est pas trop le moment pour rajouter des dégâts. Très vite, l'énorme corps turquoise est libéré de ses entraves, et la créature, elle, me semble toujours assoupie. Comment je vais me débr-...

Grosse secousse. Trop brusqué, je vois le Yanmega s'éloigner dans les airs alors que, moi-même, je plonge directement vers les eaux. Ma dernière vision, dans cette chute inattendue, n'est autre que mon pokémon s'affairant à esquiver les éclats de glace paniqués de la victime. Je me retrouve englouti dans l'étendue, le dos déchiré par mon fracas contre la surface de l'eau, et le souffle littéralement coupé par le choc. Heureusement, dans un réflexe lucide, je parviens à attraper ma pokéball et faire rentrer Aries dans son habitat, car aussi débrouillarde qu'elle puisse être, elle ne pourra jamais résister à la pression de l'eau. Mais moi ? Mes poumons me font atrocement mal, et ma vue se trouble. J'ai beaucoup de mal à garder la bouche fermée, tant le coup a été dur pour mon abdomen. Je devrais remuer les mains et les pieds, comme le ferait tout bon nageur, mais.. Je n'y arrive pas ! Je ne sais pas si c'est parce que je ne sais pas comment faire, ou si mon corps ne répond plus.. Si ça continue comme ça, je vais me noyer.

Des bulles commencent à remonter vers la surface, et j'arrive à ma limite, côté respiration. Une idée ? Vite.. Une idée.. Je ne vais pas mourir ici, quand même. Je n'ai même pas atteint mes objectifs, je n'ai fais qu'effleurer la surface.. Il me faut une idée. Mes yeux piquent. Difficile de réfléchir quand on ne peut pas respirer, et je pourrais jurer que mon cerveau n'est presque plus irrigué. Pourtant, j'arrive à glisser ma main tremblante jusqu'à ma ceinture, et à attraper une deuxième pokéball : Corvus. A l'époque, quand les Anorith peuplaient la terre, ils vivaient dans les mers, mais on sait aussi qu'ils quittaient l'océan pour rejoindre la terre ferme lorsqu'ils évoluaient. Mais comme je l'ai étudié, certains pokémons gardent les particularités de leur précédent stade d'évolution, et.. Ahh.. J'arrive à percevoir la lumière rouge qui s'échappe de la ball, mais je n'entend plus rien. Ce n'est pas bon signe..

Je sens une force m'attraper à bras. Je regarde l'insecte, qui n'expire pas un souffle : il n'est certainement plus capable de respirer sous l'eau, mais au moins il peut nager ! Il a très vite compris la gravité de la situation, et utilisant sa queue comme balancier, il a pris une bonne impulsion pour me sortir de ce pétrin. Très vite, peut-être même trop vite, nous filons jusqu'à la surface, et j'arrive ENFIN à prendre une bouffée d'air frais. Ma gorge me fait atrocement mal, mais je respire. Et ça, c'est une bonne chose ! Le bras entourant le cou de mon sauver, je me retrouve donc nez à nez avec le Nessie qui, semble t-il, a arrêté de s'acharner sur mon Yanmega. Pavo, lui, décrit un cercle au beau milieu du ciel, comme soulagé de me voir en vie.

Je tousse. Mon dos est beaucoup trop douloureux. Je crois même sentir comme un espèce de frisson le long de mon échine, déjà que je n'ai pas pu vérifier les dégâts suite au choc pour amortir Estelle, cette deuxième sommation n'a pas été des plus délicates. Je sens comme un liquide chaud couler le long de ma colonne vertébrale, et ce n'est pas sûrement pas l'eau. Mais on verra tout ça plus tard, pas vrai ?

Et puis.. Qu'est-ce que je fais, maintenant ? Le Lokhlass me regarde, et il n'a pas l'air content de son aventure. Moi, je ne suis pas assez en forme pour lui faire un cinéma, et même si je l'étais, je ne vois pas comment je pourrais jouer le rôle du ranger, vu mes maigres connaissances en la matière. Par dépit, et surtout parce que je n'ai aucune autre solution, je décroche simplement mon sac et lui tend en avant, ouvert, avec les friandises en évidence. Je fais signe à Corvus de nager un peu à reculons, mais assez doucement pour que Nessie ne le remarque pas. Peut-être que, de cette façon, il me suivra jusqu'au rivage..


Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Mar 27 Sep 2016 - 4:48
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
Bon, ces deux imbéciles ont eu leur compte. Du moins je l'espère en tout cas, sinon je vais devoir en rajouter une couche, mais plus tard. Dans l'immédiat, je dois aller voir comment Ren s'en tire. Je l'ai tout de même abandonné à lui-même sans lui laisser d'indications. J'ai beau être en colère et avoir envie de régler les choses au plus vite, mes prises ne sont pas prêtes de s'échapper, ce qui va me laisser l'opportunité de donner un coup de main à Ren. D'où je suis, sur la rive, j'ai l'impression que quelque chose cloche, sans savoir quoi. C'est comme quand on marche en fin d'après-midi et qu'on sent une odeur de brûlé perdue dans le vent. On ne sait pas trop d'où ça vient ni pourquoi, mais c'est tout de même inquiétant. Et on a beau regarder dans toutes les directions à la recherche d'une colonne de fumée, rien n'y fait, le ciel est vide. Maintenant c'est la même chose. Je ne vois rien qui soit véritablement inquiétant, mais j'ai l'impression que les événements ont dégénéré. La façon dont Ren se déplace dans l'eau n'est pas du tout naturelle et Nessie semble réticent à le suivre, sans raison apparente. Mon coeur se serre et, en l'espace d'une demi-seconde, j'en viens à tout remettre en question. Je ne pensais pas que c'était possible de passer de la colère à la peur aussi rapidement et avec autant d'intensité. Est-ce que Ren est en danger ? Est-ce que je l'ai laissé se mettre en danger ? Non, je m'imagine des trucs, forcément. Et pourtant. J'hausse le pas et entre moi-même dans l'eau du lac, me dépêchant de nager à leur rencontre. Je dois m'assurer qu'il aille bien, mais plus je m'approche et moins j'ai d'espoir. Il a dû se passer quelque chose pendant que je ne regardais pas. Je ne vois pas d'autres possibilités. Je réussi finalement à les atteindre et je passe l'un des bras de Ren derrière mon cou pour l'aider à se garder à flot. Je sens que Corvus va bien apprécier le coup de main.

- Est-ce que ça va? Qu'est-ce qui s'est passsé ?

Questions semi-rhétorique. Je veux vraiment savoir et je suis très inquiète, mais les réponses peuvent attendre. L'important, c'est encore de regagner la rive et, par conséquent, un lieu sécuritaire. En me voyant arriver, Nessie semble se détendre, moins inquiet pour lui-même et d'avantage pour nous. Captant son regard, je pige dans mon sac pour lui sortir des gâteries, l'inviter à se rapprocher et à se remettre en confiance. Comme ce n'est pas la première fois, le Lapras viens manger dans ma main et ne s'oppose pas à ce que je le contourne pour me rapprocher de sa carapace. Parfait ! Je peux aider Ren à se hisser, ou plutôt me charger de le faire sortir de l'eau, avec l'assistance de Corvus. Sur le dos de Nessie, il ne devrait pas avoir de mal à regagner la rive. Il me suffit de nager devant, une main sur l'encolure de la créature des mers de temps en temps pour le guider, et l'inciter à me suivre vers la plage. Une fois hors de l'eau je me dirige vers les sacs à la course pour y fouiller nerveusement. Enfin, c'est un bien petit mot. Tout item inutile dans la situation actuel qui a le malheur de me tomber sous la main a la chance de décrire un arc de cercle majestueux avant de s'enfoncer dans le sable de la petite plage.

Je n'en reviens pas. Je n'ai pas osé le regarder en face, pas osé regarder sa blessure de front, mais c'est impossible de nier l'évidence. Il s'est passé quelque chose, mon aimé ne va pas bien, il a besoin d'assistance médicale et au plus vite. Je me rejoue la scène dans ma tête, mais je n'arrive pas à recoller les morceaux pour la simple et bonne raison que je ne regardais pas, que je ne portais pas attention à ses actes. J'étais tellement pressée d'agir, de punir les criminels, que je n'ai pas du tout pris soin de mon aimé. Je l'ai laissé se débrouiller avec une confiance si aveugle que ça frôle l'inconscience. Non, ça ne fait pas que la frôler. Ce n'est plus une question de croire en Ren, j'ai été complètement idiote. Je ne me suis pas imaginée un seul instant qu'il pourrait lui arriver quelque chose. À force de vouloir protéger les Pokémons, d'être prête à tout faire pour rendre la monnaie de leur pièce à ces criminels sans coeur, j'ai oublié que je devais protéger mon amoureux aussi. Je ne devrais jamais le prendre pour acquis comme ça. Moi qui pourtant est la première à scander que je veux saisir toutes les occasions de lui laisser savoir que je l'aime, mes actes me contredisent. D'autant plus que ce n'est pas la première fois. Sur la route 5, c'est la même chose qui s'est passée. Je n'en ai fait qu'à ma tête, sans me soucier des blessures que je pourrais infliger à mon aimé. Certes, sa douleur n'était pas physique, mais ce n'était pas une raison de la sous-estimer. Et pourtant, ça ne m'a pas empêché de le faire et de recommencer. Si je n'étais pas en situation d'urgence je... je... Je ne sais même pas ce que je ferais. J'ai juste envie de m'invectiver. Je ne suis qu'une imbécile de premier plan, une bonne à rien. Je ne réfléchis pas assez et ça me mène à des conneries comme celle-là. Sauf que c'est trop tard pour me jeter des pierres, le mal est déjà fait. Je dois l'aider, peu importe comment. Quand ce sera fait, que ce sera fini et qu'il ira mieux, je me fiche bien de ce qui pourra m'arriver à ce moment-là.

Mes mains tremblantes s'accrochent finalement à ma trousse et je fais volte-face immédiatement pour le rejoindre à la course. Ma frange me tombe devant les yeux, dissimulant cet éclat humide et brillant qui n'y était pas quelques instants plus tôt. Toute la colère que j'éprouvais contre Wenchester et Mackentire s'est retournée contre moi-même et, à l'intérieur de moi, ce n'est pas du joli. Je n'arriverai même pas à lui parler, même pas à m'excuser. Je ne pense pas qu'il puisse me pardonner de toute façon. Je sais que moi, en tout cas, je ne réussirai jamais à me pardonner. Ma stupidité aurait pu lui coûter bien trop cher. C'est autre chose quand c'est moi qui prends des risques, quand je peux être blessée, mais maintenant que c'est lui tout est différent. Si je ne peux même pas le protéger lui, alors à quoi bon ? Qu'est-ce qu'il reste de moi, de ma grande volonté et de mon cœur qui aime sans faillir ? Depuis que nous avons quitté Nox Illum, c'est au moins la seconde fois que je le déçois. Si ça se trouve il a déjà commencé à regretter, je ne pourrais que le comprendre. Ce n'est que lorsqu'il est avec moi que les choses tournent au vinaigre de la sorte. Ce n'est clairement pas à la bibliothèque qu'il pourrait courir le risque de se noyer. Pire, il ne serait sans doute même pas venu au lac Latymer si je n'avais pas insisté. Tout est de ma faute. Je me mords l'intérieur de la joue de nouveau, allant cette fois jusqu'à goûter le fer. Aïe. Tant pis. Je dois m'occuper de Ren, ça et rien d'autre. Peu importe ce qu'il se passera après, je pourrais me faire emporter par les vagues que je m'en ficherais. Je veux juste qu'il aille bien. Je ferais n'importe quoi, mais je veux que Ren aille bien.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_445Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_095Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_129Requête | Nessie | ft. Ren Miniat_6_x_058
Re: Requête | Nessie | ft. Ren

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: