HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Requête | Nessie | ft. Ren
Aller à la page : Précédent  1, 2
Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Mar 27 Sep 2016 - 21:10
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Vendredi 16 Septembre 2016, 14h57

Woaw. Je n'ai même pas mon mot à dire : Estelle est revenue du champ de bataille, plus inquiète que jamais, et s'est mise en tête de s'occuper de moi comme si j'étais à l'article de la mort. Avec bien plus de facilité que je n'aurai jamais pu en avoir, elle m'a aidé à me hisser sur la carapace de Nessie, jusqu'à me mener sur la rive et foncer vers notre trousse de soins. Qu'est-ce qui lui prend ? Je suis quasi-sûr qu'elle n'a pas vue la scène. Si elle réagit comme ça, c'est que mon dos ne doit pas avoir bonne allure, mais étant donné que j'ai plus ou moins perdu toutes mes sensations dans cette zone-là, j'ai un peu du mal à m'en rendre compte. Mais bon ! Le pire est passé, il n'y a plus aucune raison de s'inquiéter.

Encore sous le choc, j'arrive quand même à apercevoir les deux malfaiteurs, enchevêtrés entre les rocs de Kaa. Je suppose qu'ils ont passé un sale quart d'heure, mais j'espère toutefois qu'Estelle n'a pas été trop brutale avec eux. Certes, ils sont pourris jusqu'à l'os, mais la justice étant ce qu'elle est, ce n'est pas à nous de punir les criminels. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai pris une photo de leur méfait : pour qu'ils soient jugés et condamnés, et pour qu'on entende plus jamais parler d'eux. Mais.. J'ai d'autres choses à penser, pas vrai ? Je ne crois pas que mon état soit si critique qu'elle semble le penser. En soi, je suis d'accord, j'ai eu de la chance que les choses s'enchaînent sans accroc quand j'ai plongé sous l'eau, mais je suis assez lucide pour savoir que j'ai conservé toute ma tête, que je suis encore capable de bouger les membres et que, non, je ne suis pas à l'agonie.

Pavo arrive finalement à se poser à côté de moi, l'air triste. Je n'ai même pas besoin de le fixer pour savoir qu'il se sent responsable de l'incident, et quoi qu'il en pense, c'est mon devoir de lui prouver que ce n'est pas le cas. Calmement, je glisse ma main sur son crâne et lui caresse affectueusement le haut de la tête. Aries en profite d'ailleurs pour s'échapper de sa pokéball, se logeant timidement sur l'extrémité de ma rotule, le regard pas plus rassuré que la libellogre. Eh ! Ils ont assisté à la scène, mais est-ce vraiment nécessaire de faire cette tête, maintenant que j'en ai réchappé ? Je crois qu'il y a quand même plus important à faire. Néanmoins, par soucis de conscience, je m'autorise à apaiser leurs doutes.

Je vais bien. Je n'ai pas eu de chance, c'est tout.. Vous devriez plutôt être fier de votre travail, là-bas. C'était parfait.

Je leur souris. C'est là que j'aperçois Estelle qui, à toute allure, s'approche jusqu'à mon rocher avec le matériel de soins. Ça ne fait aucun doute, elle a l'air triste. Elle se serait rendue compte de ses erreurs ? Il n'y a pourtant pas de quoi se mettre dans cet état-là. On en commet tous, des bévues, et c'est ça qui nous fait progresser dans le domaine. C'est un des fondements du raisonnement scientifique. Je ne lui en veux pas, pas plus qu'à Pavo ou à Nessie, mais parce que c'est ma petite-amie, elle aura tout de même droit à une petite séance de remontrances que le calme sera retombé. Mais là, ce n'est pas le moment de s'occuper de moi. Les criminels sont toujours en demi-liberté, et l'affaire ne sera pas terminée tant que nous n'aurons pas appelé la police. Mais trop tard, l'infirmière est arrivée.

Toussotant légèrement, je me relève. Je tend la paume en avant, le regard braqué sur Estelle.

Ça va. Je n'ai presque rien. On s'occupera des détails quand tout sera rentré dans l'ordre.

Je sais qu'elle ne va pas me laisser partir, mais tant pis ! Je fais un petit pas de côté, comme pour l'éviter, mais je lui accorde un sourire compatissant qui, au moins, témoigne de ma vitalité. Je me penche pour récupérer son portable, et je me dirige directement vers le lieu de l'affrontement. Je commence petit à petit à retrouver la douleur dans mon dos, et c'est bon signe. Mais plutôt que de m'en inquiéter ou de m'en rassurer, j'ai une dernière chose à faire pour conclure notre arrestation : leur montrer que, avec tous les torts qu'ils nous ont causé, au Lokhlass et à nous, ils vont écoper d'une punition dont ils se souviendront sûrement dans une vingtaine d'année. Arrivé sur place, je plisse les yeux et constate l'étendue des dégâts : le Grodoudou et l'Hélédelle sont K.O, gisant à terre, tout près d'un dragon fulminant de colère, mais les scientifiques ont l'air intacts. Tant mieux ! Ça me facilitera la tâche. Assez lucide pour être prudent, je contourne et Beast et m'approche suffisamment des malfrats pour leur faire part de mes revendications.. Enfin, si on peut appeler ça comme ça.

C'est fini pour vous, on dirait. Je vais composer le numéro de la police et vous serez jugés. J'ai des raisons de croire que vous êtes au courant pour les peines sur le braconnage ou le détournement de pokémons, et sur les méthodes de capture barbares. J'ai des preuves matérielles, pour ça, et pour le reste, je laisserais la police faire son travail et remonter jusqu'à vos sources.

Petit e-..

C'était inévitable.

Le regard vague, mais toujours posé dans celui de Wenchester, je compose le numéro et colle le smartphone à mon oreille. J'entend passer trois bips, jusqu'à ce que, finalement, quelqu'un décroche pour écouter ma déposition. Je me racle la gorge.

Bonjour, je voudrais signaler une tentative de braconnage sur un Lokhlass. Je suis au Lac Latymer, ma copine et moi avons maîtrisé les malfaiteurs. Je dispose d'une preuve matérielle pour légitimer l'interpellation, vous pourriez venir aussi vite que possible ?

J'acquiesce une fois, puis une seconde.

Merci beaucoup. A tout de suite.

Je range le portable.

Bonne chance pour vous en sortir.

Je tourne les talons. Ce n'est pas dans mes habitudes, mais j'espère qu'ils angoissent à s'en mordre les doigts, car c'était le but de l'opération. Bien évidemment, la suite des événements ne risque pas d'être tout rose pour eux, mais plus ils regrettent, et plus je pourrais compenser le fait de ne pas m'en être occupé personnellement. Je finis par revenir aux côtés d'Estelle, qui n'a vraiment pas l'air bien. Je l'ai un peu planté là, toute seule, mais quoi qu'elle pense, je ne suis pas en colère, ni triste, ni déçu. Comme je lui ai demandé de fonctionner en binôme avec moi, j'ai bien réfléchi à la façon dont moi-même je devais la voir et la comprendre. Nous sommes un couple, maintenant, et si je n'étais pas capable de m'habituer à elle tout en lui demandant de faire des efforts, mes propos n'auraient aucune valeur.

Arrivé face à elle, je m'approche encore un petit peu pour la prendre dans mes bras.

Tu vois, je suis en forme.. Tu n'es pas blessée, toi ?


Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Mar 27 Sep 2016 - 22:53
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind

Presque rien? Est-ce que Ren vient vraiment de dire qu'il n'a... presque rien? Je cligne des yeux sous le coup de la surprise, incapable d'en croire mes oreilles. Le pire, dans tout ça, c'est qu'il a vraiment l'air frais comme une rose. C'est sans mal qu'il se lève, qu'il me contourne et qu'il m'offre un sourire alors que je suis encore trop abasourdie pour réagir. Je ne peux que regarder son dos qui s'éloigne, son chandail ruiné. J'ignore ce qui s'est passé dans le détail et quand c'est arrivé, mais le vêtement a été déchiré et s'est imbibé d'un peu de sang. Ça n'empêche pas le membre du Sigle de gagner la hauteur de Beast, ce dernier relevant la tête et reniflant avec un intérêt curieux que je n'aime pas. J'appelle donc la bête qui se détourne de mon aimé et des criminels qu'il a amplement eu le temps de maîtriser. D'un lent pas de dragon, il vient me rejoindre, mais j'ai l'impression que quelque chose dans son attitude a changé. Peut-être est-ce simplement moi qui me tient différemment? Je ne sais pas et n'ai pas envie de m'interroger là-dessus trop longtemps. Je laisse donc le dragon retourner dans sa balle sans plus de cérémonie histoire de me concentrer sur le véritable problème actuel. Aussi à l'aise qu'un poisson dans l'eau, Ren ne semble pas du tout avoir remarqué son état réel. Je sais bien que c'est dans son dos, mais c'est quand même fort là. Peut-être est-ce l'un de ces cas où la blessure est telle que le corps occulte la douleur le temps que la pression retombe ou quelque chose comme ça? Un genre de réflexe de survie pour les situations intenses. Lorsqu'il revient vers moi et fait mine de m'enlacer, je me dépêche de passer délicament mes bras autour de lui, me préparant à le soutenir si jamais ses genoux devaient flancher tout en faisant bien attention à ne pas appuyer contre son dos.

C'est avec aisance qu'il me dit aller bien avant de m'interroger sur mon propre état. Il faut dire que, s'il n'a vraiment pas compris, ma conduite doit lui paraître pour le moins étrange. Je vais donc devoir m'y prendre doucement. Si son attitude pouvait rester la même, d'une certaine façon, ça m'arrangerait beaucoup. Je ne dois pas le brusquer, pas le faire paniquer. J'ignore l'étendue des dégâts, mais je sais qu'il peut très bien marcher, ce qui est une excellente nouvelle déjà. Néanmoins, tant que je n'aurai pas constaté ce dont ça a l'air en dessous du tissu écarlate, je préfère ne pas sauter aux conclusions hâtives et oser croire qu'il va vraiment aussi bien qu'il le prétend. Allons-y étape par étape. Je recule un peu, juste assez pour pouvoir plonger mon regard dans ses yeux sans pour autant que nos souffles se mélangent. Ce n'est pas le moment de me laisser déconcentrer, loin de là.

- Je n'ai rien, tu n'as pas besoin de t'inquiéter pour moi. Par contre, j'apprécierais beaucoup que tu enlèves lentement ton chandail, d'accord? Ne force pas trop, si tu as du mal avec tes bras. Je suis là pour t'aider, Ren. Comme tu te sens? Viens, tu devrais te rasseoir, juste au cas.

Lorsque son chandail est finalement retiré et, accessoirement, que Ren peut constater de ses propres yeux les motifs derrière mon comportement "étrange", je le guide vers un petit rocher tout en gardant ses mains entre les miennes. C'est bien beau de le laisser téléphoner à la police et tout ce qui s'en suit, mais maintenant que c'est fait je ne compte plus le lâcher d'une semelle avant l'arrivée des vrais secours ou, à tout le moins, que j'aie pu définir la gravité de sa blessure. Pourvu qu'ils arrivent rapidement, ce ne serait pas un luxe. J'essaie de nettoyer son dos pour localiser la plaie et la désinfecter, mais avouons tout de suite que l'endroit n'est pas idéal pour ça et que mes connaissances demeurent basiques. Je ne serai pas en paix tant qu'un véritable médecin n'aura pas jeté un oeil au dos de mon amoureux, ça c'est certain. Pour l'instant, je ne peux que faire ce qui est à ma portée, mais je veux au moins m'assurer de le faire bien.

- Parle-moi, Ren. Est-ce que tu commences à le sentir? Ça a une mauvaise tête, mais à première vue je pense que tu vas t'en tirer assez bien. Le seul problème c'est que je dis ça comme ça, je ne suis pas non plus une experte et j'ignore de quoi ça a l'air euhm... plus profondément.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Requête | Nessie | ft. Ren - Page 2 Miniat_6_x_445Requête | Nessie | ft. Ren - Page 2 Miniat_6_x_095Requête | Nessie | ft. Ren - Page 2 Miniat_6_x_129Requête | Nessie | ft. Ren - Page 2 Miniat_6_x_058
Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Mer 28 Sep 2016 - 23:30
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Vendredi 16 Septembre 2016, 15h11

C'est embêtant, j'aimais bien ce t-shirt. Quant à mon dos, il commence vraiment à me faire mal : pas une douleur aiguë, comme une plaie ou une piqûre, mais une douleur vaste et poignante qui me serre la colonne vertébrale. Je suis quasiment sûr d'avoir un énorme bleu au milieu du dos, avec le plongeon que je me suis cogné, car même si je me suis égratigné en rattrapant Estelle tout à l'heure, c'est clairement ma chute qui m'a mis dans ce sale état. Aïe ! Plus l'excitation retombe, et plus je fais les frais de ma mésaventure. Estelle a l'air un peu perdue, mais moi, je ne peux tout simplement pas faire une rotation à cent quatre-vingt degrés pour voir ce qu'il en est : je suppose que, pour un choc, un peu de pommade fera l'affaire ? Et.. Je n'en ai aucune idée !

Ça me lance un peu.. J'ai du mal à me baisser, et..

Je me mord la lèvre.

Je ne pense pas que ce soit si grave.

Je m'essuie le front. La dernière heure a été riche en émotion, mais c'est enfin terminé. Les malfrats ne vont pas tarder à être interpellés, Nessie va pouvoir rentrer dans son repère et, nous, nous allons pouvoir retourner à la chambre pour nous reposer. Oui. Avec le coup des sandwich, de la chute et de la noyade, je n'ai plus trop envie de me promener autour du lac. En réalité, si je pouvais ne jamais remettre les pieds dans les alentours, je pense que je m'en porterais mieux. Tant pis pour Estelle, tant pis pour l'amour éternel, mais pour moi qui fonctionne par empirisme, cet endroit va finir par receler trop de mauvais souvenirs.

Au final, je baisse légèrement la tête, et je laisse la jeune femme s'occuper de mon dos. J'ai des choses à lui dire, certes, mais ce n'est pas le moment. Pour l'instant, je préfère rester silencieux, m'occuper à remettre en ordre tout le chaos qui tourmente mes pensées et, côté physique, récupérer un peu mes sensations. Pavo s'est couché à mes côtés, tout comme Aries, d'ailleurs, et j'ai bien fais attention de rassembler les sacs et le matériel audio pour que rien ne soit perdu après notre départ. Quoi qu'il en soit.. Le silence est pesant. Les minutes défilent, et ce n'est qu'au bout d'un moyen laps de temps que nous pouvons entendre le personnel se regrouper vers notre position. Un homme, sûrement un officier, s'approche de notre couple pour confirmer que c'est bien nous qui avons fais la déposition.

Jeunes gens, vous allez bien ? Mes hommes vont aller s'occuper des dits malfaiteurs, vous pouvez donner l'ordre à votre Onix de lâcher prise. On m'a parlé d'une preuve et d'un méfait, je peux avoir des détails ?


Je le salue poliment.

Oui, bien sûr.

J'attrape l'appareil photo, lui tend, puis lui indique de consulter le dernier cliché pris. Avec ça, il y a peu de chances que les criminels s'en sortent. Toutefois, je m'autorise à m'en remettre à Estelle, pour les explications : je n'ai ni la foi, ni la forme pour me lancer dans une plaidoirie avec un officier de police. Elle saura très bien s'en sortir. Je vais m'asseoir un peu plus loin, car quoi qu'on en dise, la douleur commence à se faire de moins en moins supportable. Les sursauts de douleur me donnent des hauts le cœur, et l'adrénaline m'a ponctionné toute mon énergie : assez éloigné, je scrute le policier et ma petite-amie discuter des faits, jusqu'à ce que, petit à petit, je me ferme dans le monde hermétique du sommeil. Ma tête se pose doucement sur la roche, et mes yeux se ferment. C'était un peu trop pour moi.


Re: Requête | Nessie | ft. Ren
Sam 1 Oct 2016 - 18:03
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
Ouf ! Ce n’est pas une partie de plaisir de rester avec les officiers pour faire ma déposition, mais j’y suis arrivée ! Kaa a relâché les deux scientifiques à qui on a passé les menottes avant de nous remercier pour notre coopération. Enfin, dans les faits ils ne me remercient que moi, mais c’est juste parce que Ren est resté à l’écart pour se reposer. C’est une bonne initiative, bien que je me doute que son état ne lui a pas trop laissé le choix. Il a encaissé un sacré coup au dos et ce n’est pas la première fois. Si ça continue le pauvre va souffrir de maux de dos avant même d’avoir atteint la trentaine. Bref, ce n’est pas le plus important. Maintenant que je suis libre comme l’air, j’ai juste envie d’aller me changer et d’aller ensuite le retrouver. Comme quoi c’était une bonne idée de lui demander de m’emporter des vêtements de rechange. Cela fait, je m’agenouille donc aux côtés de Ren et profite du moment pour jeter un œil à sa blessure. Mouais. Je le préférais quand il était intact, mais il devrait s’en sortir à bon compte tant qu’il ne force pas trop dans les prochains jours et que je m’assure de faire un suivit complet de son état. Je me tourne ensuite plutôt vers l’admiration de ses traits sereins, merci le sommeil, et de ses mèches de jais légèrement frisées par le plongeon de plus tôt. Ça lui donne un air super mignon et, surtout, ça me fait réaliser à quel point il est encore jeune. C’est presque l’innocence incarnée. On ne viendrait jamais penser ça lorsqu’il est éveillé et que son regard acéré commence à disséquer ses centres d’intérêt, mais je me permets malgré tout de le faire. Je m’éloigne de lui silencieusement pour aller récupérer la nappe et la réinstaller juste à côté. Bon, ça c’était la partie facile.

Maintenant, je dois réussir à le faire passer du rocher un peu pointu et visiblement inconfortable à ma propre personne, déjà plus douce et plus accueillante, le tout sans le réveiller si possible. Eeeeet… c’est raté. Ses iris verdoyant viennent d’apparaître pour mieux se tourner vers moi. Tant pis, il est trop tard pour reculer et, l’avantage, c’est qu’il va pouvoir m’aider et s’installer de lui-même. Enfin, c’est bien ce que je compte l’inciter à faire en l’attirant contre moi et en commençant à lui jouer dans les cheveux sans sommation. Voilà, chuuut, rendors-toi ! Après toutes ces péripéties, nous avons bien gagné le droit de nous reposer au bord du lac. J’ai envie de garder un minimum de bons souvenirs de cet endroit, ce serait la moindre des choses. Je peux toujours le voir d’un autre angle : si nous avons survécu à tout ça alors c’est clair que notre amour sera éternel. C’était peut-être ça, en fait, le secret de la brochure. Estelle ou comment sourire des situations les plus tordues et les plus chiantes. N’empêche, ma petite hypothèse me rosit les joues et suffit à me rendre heureuse. C’est vrai que, mine de rien, nous avons eu notre dose de défis à relever et que nous avons réussi jusqu’à maintenant. Nous sommes solides, inébranlables. Rien ni personne ne pourra nous séparer ! Pas tant que mon avis sera concerné en tout cas. Satisfaite du fil de mes pensées, je me permets de me pencher pour déposer un baiser sur son front, juste comme ça. Juste parce que je l’aime. Mon regard se porte ensuite vers l’étendue magnifique du lac et sur Nessie qui, au loin, semble me saluer. Je lui envoie la main en retour avant que la créature ne disparaisse sous l’onde, nous laissant seuls sur la rive. Ça, c’était une belle journée.

Un jour je serai, maître Pokémon.

J’affronterai les matchs, sans craindre personne.

Un jour je serai, maître Pokémon.

Comptez pas sur moi, pour que j’abandonne.

Bah quoi, j’ai bien le droit de chanter une comptine si j’en ai envie ! Et puis avec Ren qui pique un somme, c’est bien le meilleur moment. Quoi que… Mmh, ça m’a donné faim tout ça. Pas besoin de chercher longtemps pour voir que le sac de mon aimé est à ma portée, même sans bouger. J’y plonge la main pour mieux en ressortir, après un peu de lutte, les fameux sandwichs que je n’ai pas eu le temps d’apprécier à leur juste valeur. D’une main, en faisant bien attention à ne pas déranger ma moitié qui semble au moins se reposer sereinement, j’arrive à ouvrir le couvercle et à récupérer l’objet de ma convoitise. Plus qu’à prendre une bouchée et à déguster. Et une autre bouchée. Pourquoi pas une troisième ? J’ai quelques miettes de pain et un peu de sauce au coin des lèvres lorsque je finis par lâcher mon verdict.

- Mais en fait c’est trop bon ces sandwichs !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Requête | Nessie | ft. Ren - Page 2 Miniat_6_x_445Requête | Nessie | ft. Ren - Page 2 Miniat_6_x_095Requête | Nessie | ft. Ren - Page 2 Miniat_6_x_129Requête | Nessie | ft. Ren - Page 2 Miniat_6_x_058
Re: Requête | Nessie | ft. Ren

Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: