HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
If I’m honest I have to tell you I still read fairy-tales and I like them best of all.
If I’m honest I have to tell you I still read fairy-tales and I like them best of all.
Ven 30 Sep 2016 - 0:01
Région d'origine : Kalos, Romant-sous-bois.
Messages : 24

Charlotte Holmes

Charlotte Holmes

Nom : Holmes.
Prénom : Charlotte.
Âge : 24 ans.
Origine : Romant-sous-bois, Kalos.
Groupe : Sigle du Roigada.
Feat : Gumi de Vocaloid.

Surnom : Chappy.
Espèce : Marill.
Nature : Docile, il est l'assistant attitré de Charlotte. Parmi ses tâches : porter les paquets, cacher les peluches compromettantes, préparer le thé et forcer sa dresseuse à manger. Sociable, il lui arrive d'entraîner sa dresseuse dans des interactions qu'elle aurait préféré éviter, mais il est tellement mignon! Comment dire non à ses beaux grands yeux?

Hermétique.
Son visage est constamment distant, froid. Son regard turquoise semble plein de dédain ou, plus simplement, de désintérêt pur et simple. Ce qu'il en est ? La jeune femme réfléchit beaucoup, constamment. Le monde qui l'entoure n'est donc que de peu d'intérêt si son attention n'est pas expressément sollicitée. Charlotte ne vous déteste pas, elle ne vous voit même pas. Malheureusement, cela contribue également à la rendre plutôt maladroite, non pas par réel manque de coordination oeil-main, mais plus simplement car elle ne porte pas du tout attention à son environnement. La chercheuse ne croit pas non plus en l'expression de soi, surtout pas via la mode. Les vêtements qu'elle enfile sont donc choisis presque aléatoirement, bien que le plus souvent sélectionnés pour leur côté neutre. Certes, elle admettra la première que c'est un paradoxe puisque, curieusement, elle exprime ainsi sa personnalité, mais qu'importe. Seul le confort devrait véritablement influencer la garde-robe, rien d'autre. Dans cette même ligne d'idée, Charlotte a l'habitude de mener une vie recluse et de sortir peu. Ses voyages, c'est via les livres qu'elle les entreprend. Ce faisant, elle n'est pas en excellente condition physique et tous ceux qui essaient de la faire bouger à un rythme plus rapide que de la simple marche se voient récompensés d'un regard meurtrier. Car oui, la plupart des communications de la jeune femme se font par un mélange d'oeillades expressives et d'une collection de "hmm" et de "mmh" prononcés sous toute une gamme d'intonations différentes. Il vaut mieux s'armer de patience pour en apprendre et en comprendre toutes les variations.

Contradictoire.
Charlotte veut être laissée tranquille, mais elle veut aider les autres. Elle est convaincue que l'être humain est fondamentalement mauvais, mais qu'il peut changer. La jeune femme n'aime pas être interrogée, mais aime discourir sur les sujets qui la passionnent et sur les opinions qu'elle a forgées durant de longues heures en pleine nuit. Elle aime le bruit de la pluie, mais elle n'aime pas l'humidité ou être mouillée. Elle veut manger sainement, mais préfère la nourriture sucrée. Charlotte ne croit pas en l'amour, mais elle continue toujours de le chercher inconsciemment. La jeune femme adore les livres de psychologie, mais n'arrive pas à comprendre le comportement des autres ou certaines normes sociales qui lui paraissent tout bonnement obsolètes. La scientifique n'hésite pas à remettre l'autorité en question, mais désire obtenir un certain prestige, un minimum de reconnaissance. Charlotte aime être seule, mais a besoin de quelqu'un à qui parler lorsqu'elle s'ennuie. Elle déteste être dehors trop longtemps, mais pourrait passer une pleine journée à admirer les feuilles des arbres. La demoiselle regarde les artistes sensibles avec mépris, mais s'amuse à rédiger des sonnets dans les marges de ses cahiers. Si on devait la résumer en un mot unique, il faudrait que ce soit : complexe. Ses détours sont si périlleux et inattendus qu'elle-même ne se comprends pas toujours, ce qui ne l'empêche pas d'essayer. Analyser ses propres sentiments, ses réactions et ses envies avec la froideur d'un chirurgien pour ne pas avoir à les ressentir, ça fait aussi partie d'elle.

Orgueilleuse.
Quand elle tombe, c'est toute seule que Charlotte se relève, le menton plus haut que jamais. Lorsqu'une erreur est commise, son visage se referme et ses épaules se tendent, mais elle ne fléchit pas. C'est évident qu'elle se mord l'intérieur de la joue et qu'elle s'invective mentalement pour avoir donné la mauvaise réponse, mais elle est quand même assez humble pour admettre s'être trompée. La prendre de haut ou la sous-estimer est l'une des façons les plus rapides de se retrouver sur sa liste noire, sans procès. Il en va de même pour les commentaires portés à l'encontre de sa physionomie. Charlotte le sait, elle est petite, elle n'a pas de poitrine, son visage est arrondi, ses yeux sont grands et elle adore les Pokémons de type fée. Bien sûr que tout le monde va être tenté de la prendre pour une gamine. C'est justement pour cela qu'elle s'assure de tout faire pour se vieillir et avoir l'air plus mature, plus âgée, quitte à ce que tout le monde lui reproche de ne pas sourire assez et d'avoir l'air fâchée en permanence. Dans cette même lignée, c'est pour cela qu'elle affectionne particulièrement les vêtements typiquement masculins comme les chemises, les vestons et les cravates. Les autres membres de la communauté scientifique seront bien forcés de la prendre au sérieux, de gré ou de force.

Curieuse.
Alors là, s'il y a quelque chose que notre protagoniste aime, c'est bien apprendre, découvrir. N'essayez pas de flirter, c'est peine perdue. Si vous voulez son attention, alors il faut lui enseigner des choses qu'elle ne connaît pas déjà et le faire bien. Si vous avez besoin de la faire bouger il faut lui présenter les choses sous l'angle d'un voyage éducatif. Lorsque Charlotte est perdue dans l'apprentissage, c'est une toute nouvelle facette d'elle qui apparaît au grand jour, à commencer par un grand sourire radieux et des iris pétillants d'une curiosité nouvelle. La jeune femme redevient petite fille et rien n'est alors trop compliqué pour son esprit acrobatique. Les jeux de l'esprit, les énigmes, les charades, tout ça elle en mangerait au petit déjeuner. Ça ne veut pas dire qu'elle a la réponse à chaque fois, mais vous pouvez être certains qu'elle va se démener pour trouver et ne plus jamais oublier la réponse. Accessoirement, la lecture est l'un de ses passe-temps favoris. Il n'est même pas rare qu'elle oublie de manger ou de dormir pour continuer un ouvrage, jusqu'à ce qu'un énorme mal de tête "sortit de nulle part" la force à user de son marque-page. Le soir, lorsque le sommeil ne vient pas, Charlotte aime bien jouer avec des concepts abstraits ou plus simplement repenser les grandes institutions de ce monde. Elle ne note jamais rien et toutes les idées sont évacuées dès le matin suivant, mais c'est une façon comme une autre de garder son cerveau actif.

Tendre.
Ce qui peut surprendre le plus chez notre petite chercheuse, c'est tout ce qu'elle ne montre qu'à une petite poignée d'individus triés sur le volet. En effet, Charlotte aime prendre soin, à sa manière, des gens qui lui tiennent à coeur. Certes, elle ignore comme consoler une personne en peine et ne vous offrira sans doute rien à votre anniversaire, mais ça ne veut pas dire qu'elle ne fait jamais rien pour choyer ses êtres chers. Généralement, c'est via des actes que la demoiselle s'exprime. Elle peut donner un coup de main pour organiser un événement, offrir des conseils, proposer des solutions simples et efficaces, concrètes. Ajoutons à cela une loyauté presque comique et ce dès qu'elle a choisi qu'un individu fait partie de son cercle social très fermé. Du côté de ses Pokémons, Charlotte est aux petits soins, n'hésitant pas à les câliner lorsque personne ne regarde car les Pokémons du type fée sont trop mignons ! Abordons d'ailleurs le sujet de ses petits plaisirs coupables qui sont, surprise, très nombreux. Charlotte ne résiste donc pas à Noël, aux lapins, aux mascottes, aux petites choses mignonnes, aux pâtisseries, au rose, à la dentelle, aux repas faits maison, au Laporeille de Pâques, aux lunettes et aux post-it fantaisie. Elle craque même pour les phrases d'inspiration sans valeur que l'on trouve en ligne ou dans les biscuits chinois, pour les petites robes qu'elle ne porte qu'en cachette, pour le vernis flashy et même pour le karaoké. Quand on dit que l'habit ne fait pas le moine, c'est probablement en pensant à Charlotte.
C'est à Kalos, dans la ville de Romant-sous-bois, que notre héroïne vu le jour. Une naissance classique, une famille presque normale, rien de très important à signaler. La seule différence entre la petite Charlotte et ses voisins, c'est qu'elle alla habiter avec son grand-père dès l'âge de six ans. Pourquoi ? Aucune idée et la petite fille n'a jamais demandé. Il faut dire qu'elle ne manqua jamais de rien alors, dans les cas comme ceux-là, on a tendance à aller avec le flot. Bien sûr, Charlotte se questionna, mais ne formula jamais ses doutes à haute voix. À la place, elle se réfugiait dans la bibliothèque du vénérable Jason Holmes et cherchait les mystères de la vie dans de vieux livres poussiéreux lorsqu'elle n'était pas occupée à faire tourner le gros globe terrestre. Comme vous l'avez sans doute deviné, la gamine n'avait pas beaucoup d'amis, pour ne pas dire pas du tout. Ne venez pas dire là que c'est triste, dommage ou n'importe qu'elle idiotie du genre : Charlotte était très contente de sa situation et n'a jamais cherché plus. Enfin, ça c'était avant l'arrivée de son nouveau grand-frère.

Elle était encore jeune lorsque, un soir, son grand-père ramena au bercail un dresseur en pleine quête de badges. Il n'y avait plus de place au centre Pokémon, comble de malheur, et le bienveillant monsieur Holmes lui avait donc offert l'hospitalité. L'adolescent se nommait Amon Amari. Curieuse, bien que timide, la petite Charlotte n'osa l'observer qu'à la dérobée avant que grand-papa Holmes ne la force à sortir de sa cachette. Une fois les présentations faites, toutefois, il n'y eut plus rien pour l'empêcher de poser juste une petite question, puis une autre et encore une autre. Elle qui n'osait jamais s'aventurer hors de la ville, rencontrer un garçon qui voyageait pour de vrai et qui avait même des badges était une chance inespérée. D'autant plus que le témoignage est bien plus vivant et bien plus direct que tout ce qui peut être écrit dans les livres. Lorsqu'il partit, la petite demoiselle commença à bouder. Ses livres ne l'intéressaient plus autant, le globe terrestre n'était plus assez coloré et les fenêtres, soudainement, menaient à un monde complètement différent. Ce n'était pas qu'une peinture, c'était tout un univers caché de l'autre côté du verre. Chaque fois que le jeune homme revint à Romant-sous-bois, la jeune fille était plus contente de le voir que la fois d'avant et, surtout, avait encore plus de questions. C'est lui qui la fit s'intéresser aux Pokémons, un peu indirectement. Sa préférence pour les types fées, elle, s'installa d'elle-même. Ils étaient les plus mignons, forcément que Charlotte se plu davantage à les étudier eux.

Après de nombreuses visites espacées de trop longues semaines, à deux badges seulement de l'Élite, Amon décida de se retirer de la course aux badges, à la grande tristesse de Charlotte. Néanmoins, celui-ci s'était fait embauché dans un laboratoire, à Relifac-le-Haut, et leur proposa de venir lui rendre visite de temps en temps. Depuis ce jour, à chaque été, les Holmes allèrent y passer deux ou trois semaines auprès du membre officieux de la famille. C'est en vagabondant dans cet antre spécialement dédiée aux Pokémons eaux que notre protagoniste se prit d'amour pour les Azumarill et pas qu’un peu. Les pantoufles Azumarill, les autocollants Azumarill, le pyjama Azumarill, la peluche Azumarill et les céréales Azumarill. Tout y est passé. Le problème avec ça, quand on a presque dix-sept ans et qu'on s'affiche aussi ouvertement fan d'un Pokémon comme ça, c'est que personne ne nous prend au sérieux. Si Charlotte ne s'était jamais vraiment souciée du regard des autres, cela changea lorsqu'elle réalisa que ses enseignants ne la traitaient pas avec le même respect qu'ils traitaient, par exemple, les étudiants masculins et rigoureux. C'est durant cette période qu'elle commença à se construire sa façade, s'inspirant entre autres du côté maîtrisé de son grand frère adoptif. Si on l'évita plus que jamais, ça eu l'avantage de porter ses fruits, ne serait-ce qu'en partie.

Cela mis à part, il n'y eut pas d'autres événements particuliers avant ses vingt-deux ans. Grand-papa Holmes, bien au courant des goûts de sa petite-fille chérie, lui offrit son premier Pokémon pour son anniversaire. Bien sûr, c'était Chappy, son Marill. Ils devinrent très proche et ce très rapidement. Mieux, ça lui permit même de se trouver un petit boulot au gym de Romant-sous-bois, lui permettant d'entrer en contact avec un plus grand nombre de Pokémons fée et de gagner en expérience, ne serait-ce qu'au niveau des combats. Pour souligner l'occasion, Amon lui offrit même son propre badge Nymphe, durement gagné au cours de ses propres voyages. C'était assez concept comme cadeau, après tout. Depuis ce temps, Charlotte le porte toujours sous son veston, épinglé au niveau du coeur. Elle partageait donc tout son temps entre ses combats au gym et son étude des Pokémons fée, bien confortable dans sa petite routine sans jamais s'en plaindre. Malheureusement, la vie ne se passe pas toujours comme on le voudrait.

C'était il y a trois semaines. Jason Holmes est décédé paisiblement dans son sommeil avant d'être trouvé le lendemain par sa petite-fille. Le choc fut, pour Charlotte, immense. Néanmoins, fidèle à elle-même, la jeune femme se détacha de ses émotions, profitant des démarches administratives entourant le décès pour renier sa tristesse en bloc. Une fois l'enterrement passé, toutefois, ce fut plus difficile. Sur un coup de tête, elle décida donc de se rendre à la résidence d'Amon, son grand-frère, pour lui partager la nouvelle et, bien qu'elle ne se l'avouerait pas, chercher du réconfort. Le destin étant ce qu'il est, Charlotte se heurta à une porte close. Quelques questions posées ici et là plus tard, la chercheuse apprit qu'il était parti pour Mhyone, sans même les avertir. Alors là, ça n'allait certainement pas se passer comme ça ! Décidée à le retrouver sans perdre de temps, la jeune femme rentra préparer ses valises pour un aller-retour en territoire insulaire. Comme quoi les décisions les plus impulsives peuvent parfois être celles qui changeront le plus notre vie.

IRL

Surnom : Estelle!
Âge : 22 ans.
Comment as-tu découvert le forum ? C'était par San.
Quelque chose à ajouter ? Ceci est un DC.
Re: If I’m honest I have to tell you I still read fairy-tales and I like them best of all.
Ven 30 Sep 2016 - 6:58
Région d'origine : Kalos, Romant-sous-bois.
Messages : 24

Charlotte Holmes

Charlotte Holmes

Helloooew! Et pardon du double post, je voulais simplement signaler que c'est terminé =) Désolé aussi si l'histoire est pas parfaite, je tombe de fatigue, mais je voulais absolument tout finir ce soir pour avoir la chance de l'inscrire au concours à Minami. S'il y a un problème ou des questions n'hésitez pas à me contacter et bonne lecture! =3
Re: If I’m honest I have to tell you I still read fairy-tales and I like them best of all.
Ven 30 Sep 2016 - 15:33
Région d'origine : Hoenn
Messages : 35

Seiko. A Kaera

Seiko. A Kaera
Holà ♥

-Re-bienvenue parmi nous!

J'aime beaucoup ton avatar ♥

*pluie de cookie sur twaa ♥*

En espérant que ta Charlotte se plaise à Mhyone :3

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Me retrouver? Ma fiche Ma T-Card
If I’m honest I have to tell you I still read fairy-tales and I like them best of all. F54w
Merci à Luna ♥️ pour ce magnifique vava ♥️ et cette superbe T-Card ♥️ #MadeInSuperLuna♥️
Seiko tells lies in #9966ff
Re: If I’m honest I have to tell you I still read fairy-tales and I like them best of all.
Ven 30 Sep 2016 - 22:29
Messages : 1843

Admin

Admin
BIENVENUE SUR MHYONE



Très belle fiche, j'ai beaucoup aimé !

Tu commences avec un Marill Shiny !

Tu es dès à présent validée ! Nous espérons que tu t'amuseras sur Mhyone RPG. Si tu as la moindre question, n'hésite pas à aller en poser dans la partie Question & Suggestions. Tu peux regarder les nouveautés pour connaître les événements en cours. Nous t'invitons à créer un sujet dans les T-Card pour regrouper toutes les informations nécessaires à ton voyage. Tu as désormais dans ton inventaire 3 Pokéballs et un starter.
Bon jeu !

Re: If I’m honest I have to tell you I still read fairy-tales and I like them best of all.

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives Administratives :: Présentations-
Sauter vers: