HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Garde d'un jour, à nous le pactole [Requête] » pv Andy
Aller à la page : Précédent  1, 2
Re: Garde d'un jour, à nous le pactole [Requête] » pv Andy
Ven 21 Oct 2016 - 16:26
Région d'origine : Parmanie
Messages : 200

Esther Russell

Esther Russell
    Je croisai les bras sur ma poitrine, affichant un large sourire empli de satisfaction sur le visage, fixant les gaillards se faire lever de terre par le gigantesque pokémon plante. Cette créature s’avérait être fascinante et j’aimerais bien en posséder une, un de ces jours. Je tapotai le flanc du Florizarre pour lui démontrer ma gratitude, qui m’observa quelques secondes d’un regard blazé, l’air fatigué des imbéciles. Je retirai doucement ma main, hésitante, et la glissai dans la poche de mon blouson pour éviter de toucher à nouveau le corps vert du pokémon mécontent. Je pointai les escaliers du bout du menton.

    – Quand nous nous sommes séparées pour chercher ce type louche, j’ai fouillé un dortoir. À mon avis, c’est l’endroit idéal pour mettre ces gars hors d’état de nuire. C’est par là, allons-y, Florizarre.

    Il roula les yeux au ciel, se mettant en route. Ses pas faisaient vibrer le sol métallique et seule l’idée de mettre en furie cette chose suffisait à me donner des frissons. Non, il ne fallait pas le mettre en colère, celui-là. J’ouvris la marche, montant l’escalier à bonne vitesse avant d’arriver au sommet. Je glissai la tête subtilement – clairement pas – de chaque côté pour voir s’il y avait du mouvement, abaissant mes verres fumés sur mon nez pour mieux voir. Personne. D’un signe de la main, j’indiquai silencieusement que la voie était libre. Le Florizarre me suivit avec peu d’entrain. Quant à moi, j’avais l’impression d’exercer une mission top secrète digne de la maison blanche. J’appuyai sur le centre des lunettes pour les remonter.

    Les bruits de bas du pokémon seraient difficile à étouffer, je le savais. Et je ne pouvais pas lui demander de marcher sur la pointe des orteils, de peur qu’il m’envoie instinctivement valser dans le mur. Je me grattai l’arrière de la tête avant de les inviter à attendre. Nous devions traverser un couloir pour nous rendre aux dortoirs et les chances qu’on nous voit s’avéraient être plus grandes. Je chuchotai mon plan à mes compagnons.

    – Voilà ce qu’on va faire. Je vais aller à l’opposé de votre position pour faire une diversion et attirer l’attention des passagers. Ils ne doivent pas voir notre pote Flori transporter 4 gars, ça risque de les faire paniquer. À mon signal, vous foncez, compris ?

    Sans même attendre de voir si les autres avaient compris, je me glissai dans la salle où des passagers étaient sagement installés. Je me déplaçai jusqu’au fond de la pièce, comme mentionné précédemment, avant d’attraper la pokéball contenant Jaina et la faire apparaitre. Je devais improviser. C’est en observant les gens que l’idée du siècle vint. Je choppai un chapeau haut-de-forme sur le crâne d’un vieux avant de me lancer :

    – Bonjouuuuuuuuuuuuuuuuur la compagnie ! Bienvenuuuuue à bord. Nous sommes bientôt arrivés à destination et avant toute chose j’aimerais vous présenter un numéro de magie pour vous divertir !
    – La ferme ! y’en a qui dorment.
    Silence. Je toussai et fis comme si je n’avais rien entendu. J’installai le chapeau sur ma tête.

    – Je suis la Grande Magicienne A et voici mon assistante pour ce tour, J ! Le Roucool, qui venait de comprendre ce qui se passait, battit des ailes, ce qui attira l’attention des gens. Nous allons vous présenter l’un de nos meilleurs tours aujourd’hui mesdames et messiers. Ce mouchoir est tout ce qui a de plus normal, n’est-ce pas ?

    J’attrapai un mouchoir blanc, qui provenait de la poche d’un homme en costard cravate grognon avant de le montrer au public. Quelques personnes hochèrent la tête. Je souris avant de le déposer sur mon pokémon en prononçant une formule magique à la noix « ABRACADABRA ! Jaune, Bleu, Rouge ! Que ce piaf disparaisse et ne laisse aucune trace ! ». Je relevai le mouchoir, sous lequel il n’y avait rien du tout.

    – TADAAAAAAM!Je fis un signe discret de la main à l’égard de Robyn.
    – T’es une merde, on a vu que tu l’as rappelé à sa pokéball !
    – Ouaiiiiiis, t’es nuuuuuuuuuuuulle


    Je me grattai la tête, un sourire naïf aux lèvres, observant les hôtesses qui se dirigeaient vers moi pour me sortir de la salle. Et si c’était pas une bonne diversion, ça, je ne sais pas ce que c’est.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Garde d'un jour, à nous le pactole [Requête] » pv Andy
Sam 22 Oct 2016 - 6:35
Région d'origine : Kalos
Messages : 114

Esteban Desmond

Esteban Desmond

Bon sang, je crois que je vais m'écrouler de rire, la gueule du Florizarre est juste géniale. Avec ses tronches, ses petits levés de yeux au ciel et tout... Je plaque deux mains devant ma bouche, pouffant, ricanant nerveusement tandis que Myth bondit aux côtés du gros Pokémon Plante et Poison, l'air tout admiratif. Tandis qu'Andy joue aux supers espions secrets, je continue de me marrer comme une débile, mes lunettes glissent de mon nez tant j'ai la tête baissée et je ne cesse de les remonter. Parfois, je tourne légèrement la tête vers Florizarre et voir sa tronche, ses yeux vident, son air MORT de l'intérieur... Je retourne la tête, manquant de crever de rire. Quoi? Oui il m'en faut peu et alors? En plus il faisait un bruit pas possible le gros tas! Même pas capable d'en faire moins? Bon honnêtement, je suis trop occupée à me marrer pour faire gaffe au fait que je sois une sacrée source de bruits.

Tout le monde s'arrête! Le Florizarre s'arrête un peu tard et me percute légèrement, faisant donc que je manque de me rétamer sur la pauvre Andy, je me rétablis heureusement au bon moment, me tenant droite, le menton haut, bras le long du corps, comme un militaire écoutant son chef.

« Oui chef, c'est comprit chef! Pas vrai Soldat Flori? Soldat Myth? On est tous ok! »

J'sais pas du tout si ma collègue a entendu vu comment elle a filé. J'observe, intriguée, comment va se démerder Andy pour attirer l'entière attention de ces personnes? Je la vois chopper le chapeau d'un vieux qui grommelle vainement d'une voix soufflante, tapotant du bout des doigts son crâne dégarni avant de froncer ses gros sourcils grisonnants. Je ricane légèrement, me faisant violence pour ne pas me laisser aller alors que sous mes yeux, la jeune fille se livre à un fantastique show! Bon, elle est pas super bien accueillit mais je tapote dans mes mains tout doucement, comme pour l'encourager. Un tour de magie! Un tour de magie! Des étoiles dans les yeux, je scrute avec attention. MAIS COMMENT ELLE A FAIT POUR FAIRE DISPARAÎTRE JAINA COMME CA?! En plus sa formule magique gère trop. Raaaah, j'ai trop envie de gueuler pour l'encourager! Avec tout ça, j'oublie complètement que nous sommes censés passer en douce, eh eh. Puis y'a les hôtesses qui débarquent alors qu'Andy se fait huer... Ah merde, c'est à nous!

« En route les gars, on fonce! »

On passe en trombe, je cours à fond la caisse, les narines écartées, levant haut les jambes et voilà qu'on passe ni vu ni connu. Yeeaah! Enfin bon, j'ai peut-être couru comme une dératée mais Florizarre s'en tape complètement, il passe tranquille en mâchonnant du vide, me fixant d'un air encore plus mort qu'avant. Finalement nous sommes complètement hors de vue et avant de filer vers les dortoirs... Je retourne vers la pièce où se trouvait Andy, inspirant fortement avant de gueuler.

« EN TOUT CAS VOUS N'ETES QUE DES RABATS-JOIE! SON SPECTACLE ÉTAIT OUF OK?! ELLE L'A PAS RAPPELÉ AVEC SA POKEBALL BANDE DE NAZES! »

Pfiou, je disparais comme un ninja et bondis vers les dortoirs, poussant Florizarre de toutes mes forces afin qu'il se bouge les fesses. Mais enfin, on arrive au sein de la chambre, enfin, plus ou moins. Comme Florizarre ne peut pas passer, il balance les quatre gars avec ses lianes sans ménagement avant d'attendre d'être rappelé dans sa sphère bicolore, soupirant fortement alors que je brandis un pouce levé vers lui.

« C'était super mon gars, merci de ton aide! »

Gros soupire, il détourne les yeux de moi. Eh... Eh... Le vent. Je pose un doigt au centre de mes lunettes, un sourire crispé aux lèvres tandis que j'essaye de relever fièrement et dignement les lunettes sur mon nez. Je me détourne vers les types et les redresse du mieux possible, les adossant contre l'un des lits alors qu'ils dorment encore à poings fermés. Je redresse aussi le machiniste, lui assénant des petites tapes pour le réveiller tandis qu'une annonce passe : le bateau est arrivé à bon port, les passagers sont priés de se diriger vers la sortie. Yeah! Je soupire, me passant une main sur le front.

« On a fait du bon taff en tout cas. Plus qu'à attendre les flics du coup. »

Et malgré mes petits claques, il ne s'est pas éveillé le machiniste!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Garde d'un jour, à nous le pactole [Requête] » pv Andy
Dim 23 Oct 2016 - 16:18
Région d'origine : Parmanie
Messages : 200

Esther Russell

Esther Russell
    Les hôtesses m’ont emmené dans une pièce, où m’attendait le capitaine du navire. Il m’observait silencieusement et demanda aux femmes de quitter. Je lui expliquai alors toute l’histoire de A à Z, partant de notre identification d’un individu aux allures louches ainsi qu’aux autres gardes se trouvant être leur acolyte jusqu’à leur arrestation, en passant par le spectacle de magie foireux. Le vieux personnage me contemplait, sans prononcer mot, réfléchissant probablement aux évènements que je venais de lui raconter. Il interrompit le silence, qui commençait à être gênant, avant de se lever et de se présenter devant moi.

    – Ce pauvre Bernard… C’est un machiniste exemplaire, vous voyez. Vous avez fait du bon boulot, vous et votre collègue, s’en est indéniable. Mais ne vous avisez plus de faire ces tours à la con sur l’une de mes embarcations, c’est compris ?! Maintenant foutez le camp, nous sommes arrimés au port.
    – O…Oui capitaine !


    Je quittai la pièce sans me faire prier avant d’accourir à la rencontre de Robyn et de Myth, qui devaient encore être entrain de surveiller les prisonniers si tout s’était bien déroulé. Une fois sur les lieux, je saluai, un grand sourire aux lèvres, mes compagnons. Les gaillards se trouvaient être installés au lit, incapable de se déplacer ou seulement de bouger l’un de leurs membres. Je remerciai le gigantesque Florizarre avant de le rappeler à son objet de capture.

    – Le capitaine va s’occuper du cas de ces trois-là, je viens de lui parler. On peut quitter ce navire. M’enfin, il nous a foutu dehors alors, ahah…

    Je me grattai l’arrière de la tête, gênée, bien que la situation avait un petit je ne sais quoi d’amusant. Notre récompense nous serait attribuée à la sortie, sur le port, c’était l’entente. J’entamai la marche, m’assurant que ma collègue verrouille la pièce derrière elle. Je m’arrêtai un instant pour me retourner vers cette dernière.

    – Avant que ça se termine officiellement, ça te dit qu’on échange nos numéros de smartphone ? T’es super comme fille et il m’en faut davantage dans ton genre dans mon cercle d’amis. En plus, t’as fait un boulot d’enfer avec ces colosses.

    J’attendis une quelconque réponse de sa part avant de me diriger vers la sortie, remettant la pokéball contenant le Florizarre à l’une des hôtesses, puis quittai l’embarcation. Je saluai la fille aux cheveux rouges en m’éloignant, sourire aux lèvres. Récupérer la récompense et emmener mes pokémons au centre s’avérait être ma priorité désormais.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Garde d'un jour, à nous le pactole [Requête] » pv Andy

Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: