HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Second concours : Performance artistique.
Second concours : Performance artistique.
Sam 1 Oct 2016 - 0:53
Messages : 1843

Admin

Admin
CONCOURS : MINAMI


Les juges se présentent rapidement à vous ; les Soeurs Sensationnelles d'Azuria semblent ravies d'être ici. Toutes plus belles les unes que les autres, la furie blonde à leurs côtés tranche nettement. Elle se lève précipitamment pour faire l'annonce pour démarrer le concours. On pourrait presque voir des flammes brûler dans ses yeux.

« …. BONJOUR ! Si vous êtes ici... C'est que vous êtes prêts à souffrir pour faire votre chemin jusqu'au sommet ! Que vous êtes prêts à tout sacrifier pour montrer au monde que vous êtes le meilleur... ET JE NE DIS PAS CA PARCE QUE J'AI PERDU CONTRE LE MAÎTRE. Alors vous avez intérêt à y aller avec tout ce que vous avez et à nous prouver que vous êtes pas des mauviettes qui se défilent à la première difficulté. Les concours, c'est du sérieux. Le premier qui ne prend pas sa performance au sérieux, JE LE DÉBOÎTE. »

Nash aurait pu s'énerver encore longtemps, mais finalement, c'est l'aînée des Soeurs qui vient à votre secours...

« Ahem... Ce que ma... collègue voulait dire, c'est bonne chance à tous ❤ ! »

Son fan-club ne perd pas une seconde pour se manifester... L'ambiance semble être plutôt spéciale, à Minami.


Vous attendez ce moment depuis l'annonce du concours mais ça y est : vous êtes enfin sur scène. Souriantes (ou presque), les juges vous observent. Vous avez probablement assisté aux performances des gens avant vous. Essayez par conséquent de vous démarquer en proposant des choses différentes.

Il n'y a ici aucun ordre de passage. Postez une fois sur ce sujet votre performance dans son entièreté. Ceci-fait, vous serez libre d'assister aux performances de vos petits camarades, qu'ils participent au premier ou au second concours. Bon jeu.
Re: Second concours : Performance artistique.
Sam 1 Oct 2016 - 18:24
Région d'origine : Kalos
Messages : 345

Georges de Jocquevillard

Georges de Jocquevillard
« Merci pour votre inscription au concours de Performance artisitque. Merci de vous présenter le ... »

Joseph semblait s'être congelé sur place en lisant le message qu'il venait de recevoir. Performance artistique ? Il devait y avoir erreur. Il ne s'était jamais inscrit à ça voyons. Pas lui. Pas Joseph Johnson. Un coup de fil rapide lui avait confirmé la mauvaise nouvelle. Effectivement, le papier d'inscription qu'il avait donné était pour le concours de Perf, et il était maintenant trop tard pour changer. Ca devait être de la faute de Shinichi. C'était forcément de la faute de Shinichi.

Joseph poussa un profond soupir. Il n'y connaissait rien en art. Et il ne pouvait demander d'aide à personne. Les autres se moqueraient de lui. Bon. Il avait une grosse journée pour préparer quelque chose. Tant pis. Ce sera de la baston. C'est ce qu'il sait faire de mieux.

-----------

Joseph fut le premier à rentrer dans l'arène. Il avait croisé d'autres participants, qui avaient grimés leurs pokémons ou les avaient affublés de costumes que le dresseur jugeait ridicule. Certaines avaient leurs poils teints, leurs ongles coupés, leurs griffes lustrées. Joseph n'avait pensé à rien de tout ça. Silam avait l'air toujours aussi sauvage que d'habitude. Le dresseur n'avait pas pensé à prendre un habit un peu plus présentable et s’apprêtait à rentrer dans l'arène en gi. D'un geste rapide, il retira ses vêtements pour se retrouver en maillot de bain. Si son physique lui permettait de gagner un micropoint de plus, c'était ça de gagné.

C'est donc avec la boule au ventre que le dresseur de type combat rentra dans la zone prévue pour les présentations. Il poussa un long soupir alors que ses oreilles se mirent à siffler. Il savait que certains de ses contacts étaient en ville. Si l'un de ces personnes le reconnaissait, il n'allait pas entendre la fin de cette histoire. On lui tendit un micro. D'une voix pas forcément sure, il se présenta.

« Bonjour a tous et a toutes. Je m'appelle Joseph Johnson et je vais vous présenter une démonstration de Tôshi no kata avec mon amie Medla le Charmina puis une présentation de Saru no kata avec mon ami Silam le Simiabraz. J'espère que ça vous plaira. »

Tout les trois se dirigèrent vers la piscine. Joseph fut le premier à entrer dedans.

Medla, elle, s'approcha de l'eau et se pencha en avant. Au moment ou sa main allait toucher l'eau, elle s'entoura d'une sorte de buée blanche. L'attaque Poing Glace. Bon, la pellicule de glace ne pouvait supporter le poing de Medla que pour une seconde maximum alors elle avança son centre de gravité vers l'avant et posa de la même façon son poing sur l'eau, comme si elle marchait sur les mains. Une fois au milieu de l'eau, Joseph regarda sa montre. Déjà quarante cinq secondes de passées.

Une fois arrivée au milieu, elle poussa sur ses bras pour arriver en l'air avant d'utiliser l'attaque Force Cachée, ce qui créa des petits geysers d'eau. Utilisant son yoga, elle retomba presque dans l'eau, un seul de se orteils plongés dans le liquide. Elle eut besoin de deux secondes pour assurer sa lévitation et écarta les bras. Première phase terminée.

Depuis le bord de la piscine, un cri simiesque retentit avant qu'un météore de fonce vers Medla. L'attaque Boutefeu. Juste avant l'impact, Silam s’arrêta pour poser doucement ses pieds sur les bras de sa camarade. Le pokémon psy se mit à trembler légèrement, le temps de s'ajuster au poids de son ami feu.

On avait donc Medla qui lévitait au dessus de l'eau avec Silam sur elle. Elle ne pourrait tenir quoi ? Que trente secondes, c'est ça ?

Silam se mit en position et commença à frapper en l'air. D'abord une attaque griffe d'un coté, puis une griffe de l'autre. Joseph nagea doucement vers ses pokémons pour tenir les pieds de Medla et la faire tourner doucement. Silam se dirigea vers la main droite de Medla et sauta en l'air en s'entourant de feu, retombant éteint sur la main gauche. Il fit ensuite la même chose de l'autre coté. Pour finir, il lança un close combat dans le vide. C'était la fin de la présentation qu'il avait prévu. Medla plongea puis remonta sur le dos, histoire de servir de radeau à Silam. Les trois sortirent bien vite de la piscine et de l'arène. C'était … ridicule au possible.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Second concours : Performance artistique.  1488756902-tcardgeo
Re: Second concours : Performance artistique.
Sam 1 Oct 2016 - 20:18

Anonymous

Invité
Rachel n'avait pu empêcher la pression de la gagner peu à peu, et ce malgré les préparations qu'elle avait mené jusqu'au bout, ne s'autorisant que la veille du concours comme pause. Se préparer dans son coin, à son rythme, était une chose. Affronter d'autres adversaires en temps réel en était une autre. Rachel avait pu apercevoir plus d'un visage connu au sein des autres coordinateurs, les saluant de loin, ne voulant pas les gêner alors qu'ils devaient être en pleine concentration. Elle-même tentait de faire le vide en son esprit, essayant une méthode lue dans un ouvrage.

Je suis un cercle dans un carré. Ou c'était un carré dans un cercle ? Oh et puis zut.

De toute façon on venait l'encourager. Ce fut d'abord Takeshi qui l'enserra dans une étreinte qui lui fit lâcher un petit cri étranglé. Elle le remercia, le stress lui nouant les entrailles. Soburin vint aussi lui apporter du soutien, et Rachel ne put que formuler un remerciement, sourire flageolant sur les lèvres. Elle avait beau avoir de l'assurance en temps normal, c'était la première fois qu'elle concourait sérieusement. Ses Pokémons remercièrent avec plus d'emphase, Chandelle agitant ses appendices en tout sens, Pitrouille allant même jusqu'à se frotter contre la Carmache.

Les prestations commencèrent tandis que les tribunes se remplissaient. Le discours de Nash laissa Rachel comme deux ronds de flanc. Elle ne manquait pas de fougue, c'était le cas de le dire. Mais, au moins, lui avait-elle arraché un rire ce qui avait, en contrepartie, fait chuter son stress. D'un œil avisé, elle observa les prestations précédant la sienne. Dont celle de Joseph Johnson. Rachel ne l'aurait pas cru si elle ne l'avait pas vu de ses propres yeux. Sa prestation lui faisait songer à une tentative de nage synchronisée.

Comme les autres elle applaudit avant de s'avancer sur la lice à son tour. Le Pitrouille se dandinait dans un costume de bain rayé qui laissait, apparent, les grands yeux jaunâtres qui trouaient son corps. Chandelle avait été affublé de lunettes de natation qui lui conféraient un faux air de Yanma. Rachel se tenait entre eux deux, habillée d'un yukata léger qu'elle avait elle-même retouché. Un obi rouge lui ceignait la taille tandis qu'on pouvait discerner des empiècements d'un bleu pâle sur le tissu blanc. La coordinatrice avait tâché de se vêtir aux couleurs de Momartik pour rester dans la thématique Spectre de son équipe.

L'arbitre annonça son nom. Les bras chargés, Rachel avança jusqu'au rebord de la piscine. Sous un ordre tacite de sa dresseuse, un léger hochement de tête, Jack le Pitrouille sauta au sein de la bouée Viskuse que Rachel avait mis à l'eau. On pouvait voir que Rachel avait posé la main sur un cerceau. La jeune femme le lança en l'air. Chandelle le Lugulabre s'y glissa dedans en lévitant à toute vitesse, repliant ses appendices pour passer à travers avant de les déployer. Le cerceau autour de son corps, Chandelle le fit tourner autour de lui.

Jack suivit le mouvement opéré par Chandelle en sens inverse. Des feuilles surgirent de son corps – l'attaque Tranch'Herbe – virevoltant au-dessus du Pokémon Spectre Plante qui poussait des petits cris ravis. Une lueur émana de la citrouille pour frapper le lustre spectral. Sous la secousse du Tourmagik, le cerceau s'envola pour s'ôter de Chandelle et encercler Pitrouille. Libéré de son entrave, Chandelle fit gonfler ses flammes lançant un Rebondifeu combiné à un Feu Follet. De multiples flammèches frappèrent les feuilles de Tranch'Herbe, rebondissant de feuille en feuille en une explosion qui faisait presque songer à un feu d'artifice. Des flammes violettes, spectrales, apparaissaient par à-coups afin d'y apporter un peu de couleur.

Les éclats de flammes s'éteignaient en un chuintement lorsqu'elles touchaient l'onde, laissant Jack en toute sécurité. Chandelle savait manipuler ses attaques et éviter un quelconque incident. Dans un même élan, les deux Pokémons Spectre lancèrent un cri lugubre – l'attaque Étonnement. Un brouillard opaque surgit du sommet du crâne du Lugulabre qui virevolta autour de la piscine, enveloppant la scène dans une Buée Noire. Des flammes formèrent un cercle autour de lui, faisant s'enflammer le Pokémon – Danseflamme. Invisible aux yeux du public, Jack lança son attaque spéciale : Halloween. Un mirage de fantôme surgit du brouillard, s'élevant dans les airs. De nouveaux bruits de feuilles brûlées se firent percevoir.

Lorsque Buée Noire se fut dissipée, les Pokémons avaient disparus, rappelés dans leurs Pokéballs. Ne restait plus que Rachel qui, s'inclinant face au public, repartit pour laisser la scène aux suivants.

Précisions:
 
Re: Second concours : Performance artistique.
Mar 4 Oct 2016 - 19:20
Région d'origine : Hoenn
Messages : 35

Seiko. A Kaera

Seiko. A Kaera
« Tu respires, puis tu inspires. Doucement, calmement »

Seiko Alizée Kaera, jolie brune aux beaux yeux bleus de seulement treize ans, allait participer, pour la première fois de sa vie, à un concours de performance artistique.
Elle faisait les cent pas, révisant à voix hautes les instructions qu'elle avait durement révisé depuis qu'elle avait appris qu'un concours été donné à Minami en l'honneur de l'inauguration d'un parc aquatique. Elle avait déménagé à Mhyone il y a moins d'un mois, mais pourtant, beaucoup de chose avait changé depuis sa vie d'antan. Pour commencer, il y avait Luyha, sa Feuforêve, et puis, elle ne pensait quasiment plus à l'Autre, à vrai dire, il y avait tellement de choses à faire ici, que la dresseuse n'avait jamais eu l'occasion de repenser à ces années d'enfance.
Néanmoins, à cause du stress de monter sur scène devenant pleins d'inconnus, des horreurs finirent vite par monter au cerveau de la jeune fille.
Déjà, elle s'imaginait huer par le public, ses parents, honteux, la renvoyant dans une pension, loin de Luyha et de ses nouveaux amis.
Le visage couvert de sueur, Seiko s'appuya contre le mur, soudain prise d'une crise de panique. Elle enfouit son visage entre ses mains et essaya de se calmer.
Elle était tout simplement folle, elle n'aurait jamais dû s'inscrire à ce concours, elle savait bien qu'elle n'avait jamais été très à l'aise sur scène.
Sa Feuforêve essaya de la réconforter mais la jeune brune restait tétanisée par la peur d'affronter le regard des autres.

Les minutes s'écoulaient au fur et à mesure que les concurrents de la demoiselle arrivaient.
Elle avait décidé de rester dans un coin, pour ne pas qu'on ne l'embête. Elle ne voulait pas qu'on la voie, qu'on lui pose des questions.
Quatorze heures vingt.
Plus que dix minutes.
Seiko prit une grande inspiration et regarda son pokémon.

« Aller, il faut le faire ! »

Luhya tournoya sur elle-même puis se frotta contre sa dresseuse en signe d'encouragement. Contrairement à Seiko, le pokémon spectre appréciait le fait d'être le centre de l'attention et se moquait bien d'être ridicule ou non.
L’adolescente passa une main sur son front et fila en cabine se changer.
Elle avait décidé d’intégrer le décor de la scène dans son spectacle et portait donc un petit maillot de bain à volants violet foncé, comme sa Feuforêve. Elle n'avait pas pris de lunettes ou de bonnet de bain, mais avait noué ses cheveux en un chignon serré accroché par une jolie broche noire.
Elle était assez jolie dans cette tenue qui mettait en valeur son corps. Enfaite, elle était plutôt attirante et mystérieuse. Ses yeux bleus trahissaient encore sa peur, mais une petite lueur déterminée avait pris place au fond de ses iris.
Cette fois, elle était prête.

La jeune fille passa un coup d’œil dehors et détailla le public impatient. Une femme à la tignasse rousse se leva au milieu du jury, ses yeux reflétant une détermination hors pair. Elle souhaita une bienvenue quelque peu brusque que sa "collègue" rattrapa du mieux qu'elle put :

« Ahem... Ce que ma... collègue voulait dire, c'est bonne chance à tous ❤ ! »

Seiko eut un petit sourire crispé. Même si elle n'avait pas encore présenté sa prestation, elle était assez fière d'elle, car au moins, elle avait réussi à se lancer, et ça, s'était déjà quelque chose.
Le premier concurrent à passer était un homme à la carrure imposante, qui donnait l'impression de s'être un peu perdu. Il avait sûrement dû confondre les horaires et était venu à ce concours au lieu de celui spécialisé dans les combats en duo, qui avait lieu en ce moment même. Mais bon, apparemment, il avait préparé quelque chose, et même si c'était un peu simple, ce n'était pas non plus raté.
Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences.
Elle applaudit poliment, par respect de ses concurrents.
La deuxième à se présenter n'était autre qu'une belle demoiselle aux cheveux roses. Elle était vêtue d'un yukata aux belles couleurs rappelant vaguement celle d'un Momartik.
Elle se présenta accompagnée d'un Pitrouille et d'un magnifique Lugulabre.
Le spectacle se déroula sans accroche. Tout était fluide et harmonieux. Les pokémons dansaient avec une telle aisance que cela en semblait presque simple. La dresseuse n'avait rien à dire que les pokémons comprenaient. On sentait qu'elle était passionnée et qu'elle appréciait cet instant.
Lorsque les premiers applaudissements retentirent, Seiko réalisa soudain que c'était à son tour. Elle déglutit difficilement puis, le cœur serré s'avança sur scène. Elle croisa la femme qui venait de passer et se rappela de sa prestation.
Elle n'avait aucune chance !
Puis, elle regarda Luhya, qui n'attendait que son signal. Ses yeux étaient remplis d'une telle intensité que la dresseuse du se résoudre. Elle ne pouvait plus faire marche arrière et sa fidèle amie comptait sur elle.
Alors, elle ferma les yeux et murmura :

« Vague Psy, maintenant. »

À ce moment-là, elle oublia toute présence de spectateurs autour d'elle, et se sentit enfin elle-même. Le Feuforêve glissa à la surface de l'eau puis se propulsa dans les airs. Une étrange onde violette virevolta dans l'air avant de plonger dans l'eau. Le contact de l'attaque chaude, envoyé à pleine puissance, sur l'eau fraîche créa un geyser que le pokémon fantôme esquiva avec agilité.

« Lance Rugissement »


Luhya poussa un petit cri strident qui fit voler l'eau en éclat. Et relança son attaque Vague Psy.
L'onde colora les gouttelettes d'une couleur violette puis les fit exploser en une pluie de minis goutte, semblables pour le public à une pluie de paillettes, qui retombèrent doucement sur Seiko.

« Et maintenant, terminons-en avec Dépit ! »

Le Feuforêve crée une gigantesque spirale qui recouvrit une petite partie de la scène, la plongeant dans une obscurité oppressante, puis lança une nouvelle fois l'attaque Vague Psy pour clôturer le spectacle. L'attaque traversa le voile qui s'évapora en un sombre brouillard qui recouvrit la totalité de la scène. Cinq longues secondes s'écoulèrent sans que rien ne se passe, puis il retomba comme un rideau qu'on abaisse, laissant découvrirent Seiko et sa Feuforêve qui saluait le public.
La jeune dresseuse n'en revenait pas.
Elle se dit que c'était un rêve, oui, elle rêvait souvent, cela devait être ça.
Mais pourtant, les applaudissements qu'elle entendait étaient bien réel. Elle salua une dernière fois son public avant de retourner d'un pas joyeux dans les coulisses, laissant ainsi place aux prochains concurrents.
Une fois hors de vue, elle prit Luhya dans ses bras et s'exclama :

« On a réussi ! C'est génial ! »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Me retrouver? Ma fiche Ma T-Card
Second concours : Performance artistique.  F54w
Merci à Luna ♥️ pour ce magnifique vava ♥️ et cette superbe T-Card ♥️ #MadeInSuperLuna♥️
Seiko tells lies in #9966ff
Re: Second concours : Performance artistique.
Sam 8 Oct 2016 - 8:04
Région d'origine : Kalos, Romant-sous-bois.
Messages : 24

Charlotte Holmes

Charlotte Holmes
Mmh, voilà qui est fâcheux, mais pas très surprenant à bien y penser. Après m'être perdue une bonne demi-douzaine de fois, il fallait s'attendre à ce que je souffre éventuellement d'un retard. Le seul problème, c'est que je ne m'attendais pas à arriver après la fin des inscriptions au concours de Minami. Enfin, ce n'est pas tout à fait exact. Il reste bien des places pour les performances artistiques, mais disons pour faire simple que ce n'était pas vraiment mon intention première. Aux grands maux les grands remèdes, n'est-ce pas le dicton ? Je ne suis guère enchantée, mais je compte bien profiter de cette tribune pour courir la chance de me faire remarquer par Amon, s'il est présent dans les environs. Je n'ai pas le choix et, résolue, entreprends donc de m'inscrire pour les performances artistiques. Je possède tout de même deux Pokémons de type fée, ça ne peut pas être si catastrophique. Mmh, ça va néanmoins demander plus de préparations et d'efforts que ce que je m'attendais à fournir. Il vaut mieux que je ne perde pas de temps.

***

Dans mon empressement, j'ai acheté le premier costume que j'ai trouvé. J'étais si pressée que le prix est encore accroché et qu'il me gratte le mollet à chaque pas. Je devrais vraiment faire quelque chose pour régler ça. Pourquoi il s'agit d'une robe vaporeuse aux couleurs d'Azumarill, accompagnée des oreilles, de la queue et de petits souliers bleus ? Un simple hasard, tout bonnement et simplement. Il n'y a rien d'autre à dire. Ce n'était pas voulu, un simple choix fortuit. Ahem. Ces détails résolus, je récupère ma mine à la fois pensive et passive qui ne me quittera plus pour le reste de la journée. Concours ou pas, je ne suis pas du genre à me forcer le sourire pour faire plaisir aux autres, peu importe ce que je porte ou le contexte dans lequel je me trouve. J'ai eu le temps de préparer un petit enchaînement basique, mais je ne pense sincèrement pas gagner. Remarque ce n'est que de peu d'importance, je ne suis pas vraiment ici pour ça. Si je peux me faire remarquer par les bonnes personnes et me faire oublier immédiatement ensuite par toutes les autres, ça m'arrangerait beaucoup. Ceci étant dit, il me faut assister au petit discours d'ouverture par simple principe. Ces formalités m'ennuient, mais le point positif est que je n'ai pas à y prêter attention. Autant user de cette opportunité pour fouiller des yeux les gradins, mais c'est sans succès. Il y a bien trop de monde. Si certains en seraient morts de peur, je suis surtout ennuyée. Ce n'est pas comme ça que je vais retrouver mon "grand-frère" Amon. Et le pire, c'est que dans cette tenue je ne peux pas porter avec moi mon porte-bonheur, mon badge Nymphe. Espérons que la tenue de lapin contre-balance tout ça.

Docile, je retourne en coulisse avec les autres participants, attendant patiemment mon tour. Je laisse d'ailleurs Chappy et Tagada sortir de leur balle respective, leur offrant la chance de discuter ensemble avant le grand moment. Certes, Chappy est celui qui s'exprime le plus pendant que Tagada tente de tout mémoriser avec une nervosité évidente, mais je suis certaine que ça va bien se passer. Je serais assez surprise que des membres de la communauté scientifique de Kalos soient présents dans les gradins et je ne crois pas que l'événement soit télévisé, mon honneur sera donc sauf dans tous les cas de figure. Par simple curiosité, je me permets néanmoins de regarder d'un oeil distrait les performances précédant la mienne. Mis à part le grand blond qui n'a pas l'air dans son élément, mais qui paraît motivé, les gens d'ici ont l'air très passionnés. J'ai presque honte à l'idée de me tenir sur la même scène qu'eux alors que le ruban ne m'intéresse pas vraiment, mais on ne fait pas d'omelettes sans casser d'oeufs. Et puis je ne pense pas leur voler leur prix de toute façon alors pas besoin de me sentir mal. Ce n'est que pour la visibilité et rien d'autre. Un plan qui me semble toujours aussi bancal, mais qui constitue néanmoins ma meilleure chance dans l'immédiat. Surtout qu'il est un peu tard pour reculer maintenant que je suis vêtue en Pokémon eau/fée de la tête aux pieds et qu'on me fait signe de me préparer. Je suis la prochaine. Il est donc temps, pour mes compagnons, de retourner attendre dans leur sphère de capture. Quant à moi je prends une gorgée d'eau, m'essuie les lèvres et avance solennellement sur scène alors que le silence retombe. J'ai encore oublié d'enlever le prix de ma robe.

La première balle bicolore que je lance est celle de Tagada, mon Fluvetin. L'oiseau féerique apparaît avec enthousiasme, gazouillant de bonheur tout en lançant l'attaque Doux Parfum. Ça ne fera certes pas de miracle visuellement, mais je suis plutôt soulagée de sentir une délicieuse odeur de fraises remplacer celle du chlore amer de la piscine. D'autant plus qu'il faut savoir s'adresser à tous les sens des spectateurs, non ? Probablement, mais qu'importe. La performance doit continuer et, cette fois, c'est mon Marill chromatique que j'envoie sur le champ de bataille esthétique. La boule turquoise fonce dans les airs avec l'élan que je lui ai donné, tentant d'attraper au vol son camarade qui l'esquive de justesse en une vrille acrobatique qui se solde un peu maladroitement. Bon, ça ne ressemble pas à grand chose pour l'instant, mais le Pokémon eau remonte à la surface en deux temps trois mouvements pour mieux user d'un mélange de Tourniquet et de Pistolet à O. D'élégants jets d'eau quittent donc la surface, comme si on avait disposé une jolie fontaine au milieu de la piscine en haut de laquelle Tagada vole en boucles et en arabesques aléatoires, mais qui se veulent charmantes et complémentaires aux arcs d'eau claire. Puis, une fois cette étape terminée, Chappy se propulse hors de l'eau avec une Charge avant de lancer autour de lui une attaque Écume, créant une myriade de bulles cristallines au-dessus de la piscine. C'est le moment du coup de grâce et je fais un signe confiant à Tagada. Le Pokémon parfum n'a pas besoin de plus pour s'exécuter, lançant l'attaque Vent Féerique. Les bulles sont alors repoussées vers les gradins avant d'éclater, libérant une pluie de paillettes légères et parfumées de cette même et douce odeur de fraise que Tagada apporte partout avec lui. Voilà. Nous avons terminé. Mine de rien, je suis soulagée que ce soit fini pour mieux saluer la foule avec mes camarades et disparaître en arrière scène au pas de course. Le numéro était simple, mais je pense qu'il avait son charme, à sa façon.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Second concours : Performance artistique.  1475346796-chappy2Second concours : Performance artistique.  Miniat_6_x_682
Re: Second concours : Performance artistique.
Dim 9 Oct 2016 - 1:31
Région d'origine : Mhyone
Messages : 389

avatar

Elisthel Firefly
Matinée. Elisthel ouvre un œil, puis un autre. Ah... Elle était à Minami, à quelques jours du concours. La nuit s'est plutôt mal passée. Mais bon... La jeune femme bâille et observe ses pokémons. Ori est tranquillement en train de dormir à côté d'elle, tandis que Velvet et Spyro sont dans un coin de la pièce... … Où est passé Majora ? Le sale petit farceur doit être... Elisthel n'a pas le temps de réfléchir, on tire sur son débardeur. La Firefly écarquille les yeux, observant ce qu'elle croit être son pokémon, incertaine.

« ...Majora ? Tu as... Tu as fouillé dans mon sac !! »

Le Farfaduvet affiche une moue désolée, observant son propre corps l'air perdu. Sa dresseuse pousse un nouveau soupire avant d'attraper la petite chose et de la prendre dans ses bras.

« J'attendais que tu sois plus calme pour te parler de ça... C'est malin, comment on va faire pour cet après-midi ? Tu n'es sans doute pas habitué à tes nouvelles formes... Et en plus tu dois connaître de nouvelles attaques... Aaah... Bon. On va faire une session d'entraînement exceptionnelle ce matin. … Dire que tu as évolué en fouillant dans mes affaires... J'y crois pas... »

Le petit farceur semble ricaner, comme fier de son propre exploit. Il s'empresse d'aller réveiller son camarade de jeu préféré : Ori. Le Noctali sort difficilement de sa torpeur, ne comprenant d'abord pas ce qui se passe. C'est rapidement l'agitation dans la chambre, et Elisthel finit par évacuer tout ce petit monde de sa chambre. Elle attrape rapidement quelque chose à grignoter et sort sur le terrain d'entraînement du Centre Pokémon... Bondé, évidemment. Le double concours approche après tout. Bah. Elle devra faire avec ce petit bout de terrain.

***

L'après midi s'avance, les juges se présentent, les participants défilent. La dresseuse sent l'angoisse monter en elle. La performance qu'elle avait prévu a dû être légèrement modifiée à cause de son farceur de pokémon. Mais ça ne change rien. Elle doit tout de même donner son maximum et essayer de faire quelque chose qui touchera le public. Elisthel inspira profondément, peu sereine. Elle ne le sentait pas. Sauf que c'était son tour. Son Farfaduvet sautillait à côté d'elle. La jeune femme s'avança dans la cour, saisissant la pokéball de son Lokhlass, la libérant dans une lumière typique. Nier poussa un rugissement mélodieux, observant la jeune femme comme pour l'apaiser.
Elisthel s'était vêtue d'un maillot deux pièces dans des tons bleutés, accompagné d'un paréo aux couleurs plus foncés. Ses longs cheveux étaient détachés, flottant dans son dos. Elle allait bien évidemment profiter de la piscine de la cour.

Nier entra dans l'eau avec des éclaboussures, avant que le premier ordre n'arrive. Danse Pluie. La Lokhlass se mit à tourner dans l'eau, dans une danse étrange et mystérieuse. Peu après, les nuages se formaient au dessus de la participante et de ses pokémons, la pluie commençant à tomber.

« Tornade ! »

Son Farfaduvet commença à créer des petites tornades un peu partout dans la piscine, qui soulevait avec le vent de l'eau. Elisthel espérait ainsi mettre en valeur son pokémon aquatique et l'eau elle-même. Nier dansait encore dans les trombes d'eau, avec une agilité propre à son type. Elle appréciait les retombées d'eau, notamment grâce à sa capacité spéciale qui rendait sa peau luisante. Merci Absorb Eau ! La dresseuse n'attendit pas beaucoup plus longtemps avant de demander un changement de climat ; c'était au tour de Zénith. Le soleil dissipa les nuages, et grâce à l'eau qu'elle avait manipulé, un arc-en-ciel fit son apparition. Bien ! C'était un peu aléatoire, mais c'était déjà ça. Maintenant...

« Eclat-Glace et Lance-Soleil ! »

C'était risqué, mais l'effet serait garanti. Son Lokhlass créa de nombreux éclats miroitants, alors qu'un rayon lumineux se créait dans les petites pattes de son pokémon coton. Elisthel espérait que les éclats seraient assez gros... Le rayon se mit à rebondir sur certains éclats tandis que d'autres explosaient à son contact. La lumière se déploya dans de nombreuses directions, et c'était maintenant que cela devenait compliqué.

« Passe-Passe ! »

Son Farfaduvet se déplaça à une vitesse effarante. Sa capacité Chlorophylle le rendait extrêmement rapide par temps ensoleillé. Et le voilà qui changeait de place certains éclats de glace pour orienter sa propre lumière comme il lui plaisait. C'était une danse de lumière organisée par une petite boule de coton. L'effet lui paraissait plutôt sympathique, et maintenant il ne restait plus qu'à la laisser se dissiper. Son Farfaduvet se dépêcha de revenir près d'elle pour la pose finale, glissant dans une flaque d'eau. Ah ! Le pokémon commença à tomber sur le dos, mais vu son sourire, il avait une idée en tête. La jeune femme décida de faire comme si de rien n'était, tandis que son pokémon se retrouvait sur son dos de coton et tournait dessus jusqu'à elle, levant les pattes en l'air. C'était terminé. Un soupir de soulagement, alors qu'elle observait le public qui l'applaudissait. Elle était trempée. C'était prévu, mais elle avait tout de même hâte de se changer. Et vu comment son cœur battait...  Elle se dépêcha de retourner dans les vestiaires. Excitée ? Angoissée ? Heureuse ? Elle ne savait trop comment se sentir. Est-ce qu'elle avait été à la hauteur ? Est-ce qu'elle avait donné suffisamment ? Les questions restaient sans réponses, alors qu'elle observait ses deux pokémons.

« Merci d'avoir tout donné. »

Nier lui répondit par un rire mélodieux alors que Majora sautillait, comme tout content d'avoir pu déchaîner de nouvelles capacités. La prestation n'avait pas été parfaite, ses petites pattes lui faisait un peu mal et il n'avait pas pu y mettre toute sa puissance. Mais bon ! C'était un bon début ! Et puis,  sa dresseuse commençait à lui plaire. Elle commençait à montrer un véritable potentiel, à montrer de l'ambition. Elisthel était perdue dans d'autres pensées, se demandant si elle avait pu se démarquer ne serait-ce qu'un peu. Il ne lui restait plus qu'à rejoindre les spectateurs.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Second concours : Performance artistique.
Dim 9 Oct 2016 - 22:53
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Dimanche 02 Octobre 2016

J'expire longuement, les yeux rivés sur ma montre. C'est l'heure, pas vrai ? Tant mieux. Les longues minutes à observer les autres prestations s'estompent enfin, je peux passer moi-même à l'action. Pas qu'elles ne m'intéressaient pas, c'est tout le contraire, mais j'ai dû repasser mon scénario une centaine de fois dans ma tête, au point de mettre ma patience à rude épreuve. Comme mon inscription n'est pas de mon fait, mais plutôt de celui de Naho, et que je n'ai pas été autorisé à lambiner pour le concours, je me suis imposé de travailler mon sujet en profondeur, de concocter une stratégie spécialement pour l’événement et de graver tout ça en plein dans mon esprit. Ça a été compliqué, plus encore que certains sujets pointus de poké-entomologie, mais je me suis débrouillé pour obtenir un résultat à la hauteur de mes espérances. Je m'avance donc vers la cour, le regard planté dans le sol : dans un dernier moment d'hésitation, je vérifie mes poches pour constater si, oui ou non, mon indispensable est bien resté en ma possession. Il faut dire que le contraire m'aurait bien posé problème.

Mais c'est bon ! J'ai mon sifflet. Et pourquoi un sifflet ? Parce que ces dernières semaines d'entraînement ne rimaient pas à rien, tout comme mes longues études dans mon domaine de prédilection. Comme je l'avais expliqué à Arthur pendant l'anniversaire d'Estelle, certains scientifiques ont tenté de créer artificiellement des bruits de reconnaissance en réponse à l'affinité des insectes pour les signaux sonores, et c'est précisément ce que j'ai essayé de reproduire au cours de nos exercices. Grâce à un timing à la seconde près et à une panoplie de sifflements plus ou moins aiguës ou graves, je suis parvenu à orchestrer la prestation de mes deux pokémons dans les moindres détails. Je n'allais pas danser, ni même chanter, mais diriger le duo comme un chef d'orchestre ? Ça me semblait une bonne idée. Qui plus est, mes deux compagnons se sont assez bien prêtés à l'exercice, et je pense pouvoir affirmer aujourd'hui qu'ils parviendront à régler leur besogne sans trop de soucis. Je dois juste me montrer clair et audible.

J'entre dans l'arène, si on peut dire ça comme ça, et me dirige directement vers la zone des présentations. Comme je ne vais pas pouvoir parler durant ma prestation, je me dois d'introduire mon thème pendant le court laps de temps mis à disposition : je m'éclaircis la voix, le ton aussi calme que d'usage, et tourne mon regard vers les gradins. Je n'arrive pas à apercevoir ma petite-amie ? Il fallait s'y attendre. Je suis certain qu'elle m'encourage de sa place, donc pas de soucis à se faire. Je ferais mieux de me préoccuper de mes propres obligations.

Bonjour. Je m'appelle Ren Lowell. Je vais vous présenter mon interprétation du conte populaire de Hoenn «Le dragon trouble-fête». Merci de votre attention.

J'incline le buste, à la manière de ma région d'origine, puis je relève la tête. Je me met en place avec mes deux pokémons. Tout comme pour Estelle, même si ce n'est clairement pas la même chose, je me suis attardé sur leur santé des derniers jours : Corvus et Pavo sont parfaitement en forme, je m'en suis assuré, et ils n'ont pas l'air plus anxieux que moi je le suis. En même temps, comme la prestation se joue à la seconde près, je n'aurai simplement pas pu les présenter si ils n'avaient pas été en état de suivre les instructions à la lettre. Mais bon ! Je dois me mettre dans le personnage, bien au centre, et laisser mes pokémons conter leur histoire. Ça va commencer.

Premier coup de sifflet, un son assez rauque. Je dirige une main à droite.

Première phase : La fête du village. Mon Yanmega s'éloigne un peu dans les airs, laissant place à Corvus au centre de l'attention. Dans «Le dragon trouble-fête», il y avait un village, qu'on soupçonne d'avoir incarné les fondations d'Atalanopolis. Les villageois, réputés pour leur jovialité, aiment par-dessus tout faire la fête, au point où ils organisaient de grandes festivités au moins une ou deux fois par mois : feux d'artifices, jeux d'eau et musiques garantissaient à chaque fois le bon déroulement des célébrations.

Je siffle un petit air aiguë.

Mon Armaldo s'active : il s'approche de la piscine, pointe le ciel de son museau, et ouvre la bouche pour relâcher une multitude d'attaques Vibraqua au beau milieu des airs. Les sphères aquatiques, assez imposantes, étincellent grâce aux rayons du soleil, et prennent progressivement de la hauteur. Les fusées sont lancées ! Pavo, un peu en retrait, utilise alors sa technique de Brouhaha pour simuler la collision des musiques traditionnelles. Le festival bat son plein. Alors que les boules d'eau commencent à retomber, Corvus change de stratégie et se lance à l'assaut de ses cibles aériennes grâce à son attaque Anti-Air. Les sphères, touchées à même le centre par les projectiles explosifs, éclatent en une multitude particules scintillantes, jusqu'à former une sorte de feux d'artifice aquatique. Bercé par les battements de la musique, l'Armaldo continue ses échanges de tirs, profitant des quelques moments de latence pour projeter des faisceaux d'eau salée au milieu des détonations avec Saumure.

Trente-cinq secondes, c'est l'heure de la transition. Je siffle un nouvel air aiguë, très similaire au premier, et c'est cette fois Corvus qui se met en retrait pour laisser place à son camarade libellogre.

Deuxième phase : Le vol des dragons. On dit que, au moment même des festivités, une grande famille de Drattak volait allègrement en direction du village. Très contrariés et affamés par leur voyage, ils entendirent les sons s'échappant du festival, et furent attirés par toute la viande fraîche qui dansait en contrebas. Cependant, les dragons avaient tous autant faim les uns que les autres, et tous souhaitaient manger à leur faim après la longue migration qu'ils venaient d'effectuer. Pavo plonge, l'abdomen dos au soleil, et engage les hostilités avec sa technique Reflet : une multitude d'énormes Yanmega apparaissent dans le ciel, au nombre de neuf, et commencent à virevolter à l'unisson au-dessus de la piscine.

Je tend ma main gauche vers Corvus.

Le pokémon fossile commence à se concentrer. Il utilise son attaque Pouvoir Antique pour soulever les innombrables cerceaux qui se trouvaient dans la piscine, et les disposer aléatoirement dans le ciel, comme des obstacles à franchir. Il agrémente le tout d'une attaque Telluriforce qui, assez violemment tout de même, commence à faire trembler le sol et installer l'ambiance. Les dragons sont là. Pavo, le vrai dragon, utilise tout d'abord l'attaque Détection pour identifier précisément la position de tous ses adversaires, et ci-fait, il se met en chasse : à l'aide de Vive-Attaque, il entame un véritable mélange de ballet aérien et de remake de «La guerre des étoiles», il vrille littéralement au beau milieu des cerceaux, tout comme ses images rémanentes, et dès qu'il parvient à en rattraper une, il la rattrape avec Poursuite pour la faire éclater en un scintillement de fumée grisâtre. Grâce à l'aptitude Turbo de mon compagnon, la chasse se fait de plus en plus rapide : on voit bien les grosses formes traverser les obstacles, mais d'en bas, c'est comme si des étoiles se battaient entre elles, laissant retomber un peu de leur poussière à chaque vaincu.

Malheureusement, le ballet touche à sa fin. Je regarde ma montre : on approche des une minute quinze, je dois donc faire passer Corvus et Pavo à la troisième phase. Levant ma main droite, je siffle un troisième son aiguë, et alors que mon Yanmega en profite pour faire disparaître sa dernière image rémanente, mon Armaldo, lui, laisse retomber les cerceaux dans l'eau pour se rapprocher de la piscine.

Troisième phase : La confrontation. Les villageois, alertés par les combats qui faisaient rage au-dessus de leurs tête, se sont tournés vers le ciel et ont aperçu l'énorme Drattak, le seul survivant, qui venait à leur rencontre. Affaibli par les combats, mais pas moins affamé, le dragon vola jusqu'au centre du festival pour récupérer son dû. Et pourtant ! Les villageois et leurs pokémons n'étaient pas résolus à se laisser manger, et conjointement, ils lancèrent une contre-attaque pour faire fuir l'envahisseur.

Chacun se place d'un côté de la piscine, et Corvus engage les hostilités : sans limitation d'attaque, il lance tout ce qui est à sa disposition, que ce soit sa technique Pistolet à O, Anti-Air, Vibraqua, Saumure ou Lance-Boue, il mobilise toutes ses forces dans la bataille contre le dragon. Pavo, lui, n'a jamais été aussi concentré. Il est aux aguets des assauts de son camarade, et prend garde à ne pas laisser passer ne serait-ce qu'un seul projectile de son côté de l'arène : il contre la moindre attaque avec sa puissante technique Sonicboom, et progressivement, le centre de la piscine se transforme en un théâtre d'explosions lumineuses, aqueuses et détonantes. L'échange, ponctué de nombreuses techniques, ressemble à un arc-en-ciel de faisceaux, sans le moindre danger pour le public car, que ce soit Armaldo ou Yanmega, chacun neutralise les assauts de l'autre.

Mais dans le conte, il y a un vainqueur. Le dragon, affaibli par son combat contre ses congénères et seul face à des adversaires soudés, finit par perdre et tomba dans le lac du village. Comme Pavo attend mon signal, je le lui donne : dès que le temps imparti est écoulé, je siffle un son plus grave et le laisse plonger droit dans la piscine. Corvus profite de l'attention portée à la libellogre pour écouler son attaque Saumure dans le bassin, jusqu'à recouvrir sa surface d'une opercule de sel brillante. On dit que le Drattak noya le lac de ses larmes, et que les villageois, pris de remords et de pitié pour la pauvre créature, vinrent à sa rescousse. Ils lui ouvrirent un chemin jusqu'à la surface.

Quatrième phase : La réconciliation. Pavo retient sa respiration. Il n'a que quelques secondes à tenir, mais je dois faire vite. Je siffle un nouveau son grave, qui indique à Corvus de se lancer dans la suite de la prestation. Comme le dragon était triste de sa défaite, il pleura, et il souhaite ne jamais remonter à la surface. Pour le faire revenir, les villageois unirent leur force pour créer une route au milieu même des flots : l'eau se coupa en deux, et le dragon vit toute leur bienveillance. C'est la partie la plus compliquée, et donc celle que j'ai le plus travaillé avec mon Armaldo. J'ai confiance ! Corvus s'approche de la piscine, et pose sa lourde queue à terre comme point d'attache. Il charge ses lourdes de pince d'énergie, toutes deux dirigées vers l'extérieur, et prenant une grande inspiration, il utilise son attaque Surpuissance pour scinder momentanément l'eau en deux. Pavo, lui, bat des ailes à une vitesse fulgurante et, suite au tour de magie, s'extirpe du fond de la piscine pour atterrir droit devant son vieil adversaire.

Par la suite, les villageois décidèrent de passer outre le malheur du Drattak, et de relancer les festivités pour lui redonner le sourire. Les feux d'artifice, jeux d'eau et musiques reprirent de plus belle, jusqu'à ce que le dragon lui-même se joignit à la fête pour donner du sien. Je siffle un dernier son aiguë : Corvus reprend tout d'abord sa première activité, cette fois seulement avec le combo Vibraqua et Anti-air. Il utilise alors son attaque Saumure pour créer des spirales étincelantes dans les airs, que Pavo n'hésite à longer en partant de la hauteur. Si j'ai bien prévu mon coup, depuis les gradins, c'est comme si mon Yanmega nageait au cœur d'un tunnel mouvant et étincelant, complètement composé d'eau. Il esquive les trombes, vrille au milieu des ronds, jusqu'à ce que, comble de l'adrénaline, il fonce vers le sol et utilise une énorme attaque Tranche-Nuit pour créer un flash noir. Le bouquet final.

Ça y est. Deux minutes trente-trois, je suis dans les temps. Mes compagnons se replacent à mes côtés, et tout comme mois, s'inclinent à leur façon face au public et aux juges. Je ne sais pas si mon plan convenait aux attentes du concours, mais je suis assez fier dans la mesure où j'ai réussi à le mener à bien sans pépins. J'avais tout prévu à la seconde près, au sifflement près, et ça s'est bien passé. Je peux être fier de Pavo et Corvus. La mine lumineuse, je me dirige vers la sortie, car maintenant que c'est terminé, je n'ai plus qu'une envie : aller retrouver Estelle et dormir pour une ou deux semaines.


Re: Second concours : Performance artistique.

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives Evènements :: Festivités de Mhyone-
Sauter vers: